« Qui est François H ? | Accueil | Breivik a de la chance... »

20 avril 2016

Commentaires

anne-marie marson

Aux dernières nouvelles, la liste des programmes qui passent à la trappe à France Télévisions (depuis l'arrivée de D.Ernotte et M.Field) : Comment ça va bien (Stéphane Bern), On n'est pas que des cobayes !, On n'est plus des pigeons !, le jeu Mot de passe, Médias le Mag sur la 5, Yves Calvi qui quitte France 5... et j'en oublie.
Je regarde de temps en temps CCVB, avec S.Bern et ses chroniqueurs. On y apprend des choses sur la mode, la décoration, même si c'est quelquefois un peu tiré par les cheveux. C'est drôle et sans prétention.
On n'est pas que des cobayes était un programme ludique mais exigeant.
De même, j'aimais bien le jeu Mot de passe.
Je regrette que ces programmes disparaissent.
Finalement le ludique va être remplacé par l'idéologie ?

breizmabro

65% de journalistes ont voté la défiance contre Field, et c'est ce qui pourrait arriver à Fanch (François, en breton ;)) en mai prochain, MAIS est-ce que Delphine Ernotte pourra sauver le soldat Hollande, là est la question... ;-)

Ellen

Bonjour,

Quand il n'y a plus rien à ronger autour de l'os, les loups s'en vont !
Les mauvaises langues finiront par se rendre compte que Michel Field c'est l'homme qu'il faut.

Pierre

Il était important de mettre en place, à moins d'un an d'une échéance électorale importante, un homme à la solde de la gauche et aux ordres du château.
Tout est dit.

Exilé

Le problème de Michel Field, directeur de l’information de France Télévisions, est qu’il existe.

J'ignore tout de ce personnage, sauf qu'il a été gauchiste, ce qui peut faire tiquer compte tenu de ce que nous savons des comportements voire des crimes commis au nom des « idées » de gauche en France et dans le monde, mais admettons qu'il possède un certain nombre de qualités personnelles à en croire Philippe Bilger.

Ceci dit, la fonction de directeur de l’information de France Télévisions qu'il occupe ne se traduit-elle pas en français par directeur de la propagande audiovisuelle du Régime?

stephane

Je dirais que Field a le syndrome Elkabbach, quand on voit ce que sa présidence a donné.
Contrats en or avec Delarue, siège social...
Field est de ces gens de gauche, il a des solutions pour tout, mais quand vient le moment de boire la soupe des capitalistes, il est le premier à aller se servir.
On verra ce que ça donne, mais c'est vrai qu'à Canal Plus, dans son interview, il se la jouait bien. On aurait dit Sarkozy avec Poivre d'Arvor.

Trekker

@ Lev |e 21 avril 2016 à 10:58
"...être un journaliste remarquable est une chose, savoir diriger une équipe en est une autre..."

Totalement d’accord avec vous, cela s’est vérifié dans le passé dans divers médias, et entre autres avec Laure Adler pour ne citer qu’elle.

breizmabro

@ Guzet | 21 avril 2016 à 08:40
"...après avoir fait carrière dans la contestation, se trouver à leur tour contestées car on trouve toujours plus à gauche que soi"

Bien vu, bien dit. Etre le pote de Cambadélis (le fraudeur condamné) et faire accroire à ses confrères de l'entreprise publique qu'est France 2 qu'il est "a"politique est tout de même une gageure..;)

Je suis plutôt d'accord avec Achille (20 avril 18:48) lorsqu'il dit "Si l’on se réfère au principe de Peter, en prenant le poste de directeur de l’information de France Télévisions, il a atteint son niveau d’incompétence". C'est tout. Point !

C'est pas grave pour nous, pas besoin d'en faire quinze paragraphes ; on.s'en.fiche ! Qu'il vaque... Nous, notre truc c'est de savoir si Hollande va finir par tenir UNE promesse du "Moi Je" ou pas. Exemple, "je ne me représenterai pas si je n'ai pas réussi à inverser la courbe du chômage". C'est tout.

@ Lev | 21 avril 2016 à 10:58
"J.L. Debré est intelligent et libre"

Ben voyons... Fils de...
"Assistant à la faculté de droit de Paris. Conseiller technique au cabinet du ministre de l’Agriculture et du Développement rural en 1973, il est fait conseiller technique au cabinet du ministre de l’Intérieur (en la personne de Jacques Chirac) en 1974" (son bâton de "maréchal me voilà" !)

Juge d'instruction sans être passé par l'ENM (?!)

Ministre de l'Intérieur, il a laissé s'organiser la conférence de presse des militants clandestins corses armés à Tralunca.

Il ordonne l'expulsion de 300 étrangers en situation irrégulière occupant l'église Saint-Bernard à Paris, le 23 août 1996.

Vous avez raison, il est libre (je soupçonne que vous aimez, surtout, sa liberté médiatique anti-Sarkozy ;-))

Guzet

L'arroseur arrosé. Le cas de Michel Fied est exemplaire de ce que vivent un certain nombre de vedettes médiatiques : après avoir fait carrière dans la contestation, se trouver à leur tour contestées car on trouve toujours plus à gauche que soi... Dans le genre, noter le regard lucide sur Nuit Debout jeté par Romain Goupil dans Le Monde à partir de son expérience soixante-huitarde...

Frank THOMAS

"Une girouette ou un autocrate" ?

Je ne vois pas bien en quoi l'un exclurait l'autre. Sans rappeler les grands tyrans de l'histoire qui étaient à la fois autoritaristes et fluctuants, l'actualité nous en offre de consternants exemples.

Dans le monde de plus en plus inculte des médias, monsieur Field passe pour un phénix ; cela juge plus l'époque que lui-même.
Certes, il s'est montré animateur capable et pertinent. Mais il aurait dû en rester là sans se fourvoyer dans des responsabilités pour lesquelles il n'est manifestement pas taillé.

Noblejoué

Le positif de la télévision.
- National Géographic. Quelques films. La BBC, quelques fictions françaises en cherchant bien.

Le positif du négatif de la télévision.
- Incite à la lecture, le débat sur Internet...

Le positif d'apprécier la télévision.
- Voir les mêmes choses que les autres, en parler, consensus, lien social.

Le positif d'exiger mieux.
- L'obtenir ?

Par contre, je n'ai rien pour ou contre Field, et d'ailleurs comme bien des gens, il ne m'intéresse pas.

calamity jane

Cherchant à lire un article sur un sujet précis, j'en trouvai un dans un hebdomadaire que je ne pus lire jusques au bout, celui-ci étant réservé aux abonnés. Je décidai donc d'aller voir ailleurs... et le même sujet était traité sans aucune préférence cad abonnement ou occasionnel. J'ai pouffé de rire...
Le présent billet me fait penser un peu à cette petite aventure.
M. Field devrait avoir le sens de l'Etat-télévisuel pour paraphraser J.-L. Debré qui disait que sarkoTchev ne l'avait pas !
Des types sympas qui vous la racontent il y en a des boulevards pleins !
Après, en responsabilité, c'est autre chose.

Surtout parce que je ne comprends pas le besoin d'agir avec violence et/ou brutalité quand la fermeté suffirait.
Et ce n'est pas parce que les choses sont dites gentiment qu'elles ne sont pas dites...

Achille

Bonjour,

Michel Field est indiscutablement un homme brillant. Je me souviens avoir regardé quelques émissions qu’il animait traitant notamment de sujets d’ordre littéraire ou historique et j’avais été assez impressionné par la qualité de ses interventions.

Le problème, en France, c’est que l’évolution d’une carrière conduit systématiquement à occuper des fonctions de manager.

Un bon journaliste, comme Michel Field, ne devient pas forcément un bon directeur. Les qualités requises ne sont pas les mêmes. Plus que les compétences, la personnalité joue un rôle fondamental dès qu’il s’agit de diriger une équipe. Et manifestement bien qu’excellent journaliste et animateur d’émissions de haute tenue, Michel Field n’a pas les qualités requises pour être un bon manager.

Si l’on se réfère au principe de Peter, en prenant le poste de directeur de l’information de France Télévisions, il a atteint son niveau d’incompétence.

Le cas est très fréquent en entreprise. A noter que ça arrive même à des présidents de la République.

Denis Monod-Broca

Trotskiste devenu patron, maoïste devenu mandarin... pour être conformiste de nos jours il faut être, pardon, il faut paraître non-conformiste... ah ! la com' fait de ces miracles... l'ennui c'est qu'on ne sait plus ce qu'on dit.

À propos de télévision, j'ai entendu ce matin à la radio qu'il n'y avait plus que les vieux qui la regardaient. Et comme parmi les vieux il y a de plus en plus de ronchons comme moi qui ne la regardent pas, elle a du souci à se faire. D'où des tensions sans doute et cette motion de défiance à l'égard de Field...

Marc GHINSBERG

@breizmabro

Pour ce qui me concerne, sur ce plan, mon cas est désespéré.

jack

Peut être convient-il de prendre en compte le fait qu'un excellent professionnel tel que Field n'est pas nécessairement un bon manager. Son langage cru en est un indice parmi d'autres. La volonté réformatrice n'exclut pas le respect, le doigté.
Pour ma part, je regrette le journaliste Field de LCI.
S'agissant de la nouvelle chaîne d'infos en continu, c'est la "danseuse de la présidente" Ernotte. Il y a déjà surabondance de chaînes de ce type. Je ne vois pas ce qu'elle peut apporter de plus, à part un nouveau centre de coûts. 'Delphine, touche pas à ma redevance'.
Petite sollicitation : la chaîne d'info en anglais ne pourrait-elle pas être sous-titrée ? Ceci pour la pédagogie en faveur de ceux qui 'want to improve their english'.

breizmabro

@ Marc GHINSBERG | 20 avril 2016 à 12:42
"Si j’avais modestement un conseil à lui donner : qu’il conserve sa simplicité et qu’il prenne garde à ne pas tomber dans le syndrome du « melon »..."

Vous parlez pour vous ou c'est juste de l'humour ? :-D

breizmabro

"Le regard assez complaisant et satisfait qu’ils portent sur eux-mêmes ne doit surtout pas être contredit ou au moins amendé par quelqu’un du sérail"

Un peu comme chez les politiques en somme.

Field, bon, assez sympa, qui n'a jamais cassé quatre pattes à un canard mais qui doit sans doute sa nomination à France 2 à son ami Camba (délices), son pote trotskiste, avant, curieusement, les prochaines élections.

Bref tout cela donne ce p'tit goût particulier d'une arrière-cuisine qui recycle ses produits. En douce...

Curieusement j'ai du mal à m'intéresser au cas Field.

"Et, au-delà de lui, une France qui meurt d’aspirer à des réformes que dans ses tréfonds elle refuse d’accomplir"

Ouaaah ! C'est un tacle au gouvernement ou c'est juste pour phraser ?

Alex paulista

Cette manière de sauter les échelons hiérarchiques et de penser qu'une entreprise fonctionne comme une démocratie est détestable.
Réveillez-vous messieurs les journalistes, dans aucune entreprise on ne peut laisser les collaborateurs penser une seconde qu'ils peuvent faire sauter leur chef à tout moment.
France Télévisions c'est encore moins organisé que Nuit Debout, après on va s'étonner que la chaîne fasse appel - avec notre redevance - à des sociétés de production qui, elles, fonctionnent au contraire dans l'excès ultralibéral permis par le statut incroyable des intermittents.

Robert Marchenoir

La "motion de défiance" des journalistes à l'égard de leur directeur est une spécialité française qui est probablement une exclusivité mondiale. Encore une chose que "le monde entier nous envie".

Dans les métiers normaux (dépendeur d'andouilles, compteur de moutons le soir avant de s'endormir...), personne n'a le loisir de voter une "motion de défiance" envers son chef.

D'après un intervenant de BFM, Michel Field aurait traité les journalistes de son site Web de "petits br..." et de "têtes de n...", appréciation que je suppute équitable, modérée et pertinente.

anne-marie marson

Les reformes et le fond ne sont pas en cause. Il est evident qu'Envoye special et Des paroles et des actes sont depasses.
Le probleme c'est la forme.
Si M.Field revendique sa liberte d'expression, cela n'empeche pas celle des autres.
Le personnel de France 2, France 3, France Info n'acceptera pas la dictature ideologique de M.Field.
Les reformes oui, le mepris non.

Marc GHINSBERG

J’aime bien Michel Field. Je ne peux m’empêcher d’avoir du respect pour un agrégé de philo, sans doute parce que j’aurais moi-même rêvé d’en être un. J’éprouve aussi une certaine tendresse pour ces gauchistes repentis de Mai 68 : Alain Finkielkraut maoïste membre actif de l'Union des jeunesses communistes marxistes-léninistes, Michel Field trotskiste responsable lycéen de la Ligue communiste révolutionnaire d’Alain Krivine, qui aujourd'hui se scandalisent, à juste titre, d’être parfois victimes de l’intolérance. L’histoire a de ces ironies...
Michel Field a été un grand animateur d’émissions de radio et de télévision, sera-t-il un grand manager ? Ce ne sont pas nécessairement les mêmes qualités qui sont requises. Sa prestation au Supplément de Canal Plus, inutilement caustique, fut de ce point de vue calamiteuse. Il s’en est excusé. Michel Field se trouve confronté à la difficulté d’entreprendre des réformes dans un pays ultra conservateur. Si j’avais modestement un conseil à lui donner : qu’il conserve sa simplicité et qu’il prenne garde à ne pas tomber dans le syndrome du « melon »...

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

MA CHAINE YOUTUBE

PRESSE, RADIO, TELEVISION & INTERNET

INSTITUT DE LA PAROLE

  • Formation à l'Institut de la parole
    Renseignements et inscriptions : [email protected]imont.com
  • L'Institut de la Parole propose des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique de la personnalité et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Magistrat honoraire, Philippe Bilger propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires.

MENTIONS LEGALES

  • Directeur de la publication : Philippe Bilger
    SixApart SA 104, avenue du Président Kennedy 75116 PARIS