« La France est impatiente ! | Accueil | Eric Dupond-Moretti ou ma voluptueuse exaspération... »

11 décembre 2016

Commentaires

Dupont

@ Tomas | 13 décembre 2016 à 07:44

Sans vouloir vous offusquer, je crois que vous devriez vous cultiver sur l'histoire de l'Afrique depuis Livingstone et sur sa situation actuelle.
Quant aux Chinois je vous invite à visiter cet immense pays et à vous renseigner sur la présence et l'action des Chinois en Afrique.

Mais tout cela demande de longues années d'études et de découvertes. En ce qui me concerne j'ai vécu à différentes reprises dans différents pays de ce continent, j'ai lu presque toute l'histoire passée disponible sur ce sujet. D'autre part, j'admire le miracle chinois, ce qui veut dire que j'ai fait plusieurs voyages dans différentes régions de la Chine et que je m'instruis en lisant de nombreux ouvrages sur la culture et l'histoire de ce pays, je ne suis donc pas un érudit mais un français moyen qui cherche à ne pas s'embrouiller les pédales ni celles des autres.

caroff

@Tomas
"Les Chinois font comme nous, ils exploitent les ressources naturelles de l'Afrique pour alimenter leur croissance économique, je ne vois pas tellement en quoi ils ont amélioré la situation économique du continent. On peut juste leur reconnaître la capacité de vivre au contact des populations locales, contrairement aux Européens qui s'installent dans des ghettos d'expatriés."

Encore une fois la preuve que vous débitez des sornettes. Les Chinois vivent totalement à l'écart des populations locales et, quant à moi, j'ai vécu trois ans dans une HLM des faubourgs d'Alger...

"Franchement, je ne vois pas très bien la différence entre notre colonisation et la britannique"

Les Britanniques ont pratiqué le gouvernement indirect contrairement à nous et, pour faire simple, les Britanniques ne s’intègrent pas dans la société indienne, ne s’implantent pas de façon durable et conservent leurs mœurs européennes.
Beaucoup d'ouvrages ont été écrits sur les différentes formes de colonisation : documentez-vous !

"Tous les pays développés, sauf le Japon (et encore, le nombre de résidents étrangers dans ce pays a doublé depuis les années 80), sont confrontés à l'immigration massive, qui est nécessaire pour faire tourner l'économie"

Bien sûr, bien sûr, avec 6 millions de chômeurs en France, l'idée subtile est de faire tourner l'économie avec des immigrés non formés.
Il n'y a d'immigrés ni au Japon, ni en Corée du Sud qui, comme chacun sait, sont des pays dont l'économie "ne tourne pas" !!

Vous lire est dans une certaine mesure réjouissant, juste pour étalonner la machine à débiter des poncifs !

Patrice Charoulet

@Yves

Ayant eu L'INCONSCIENCE d'indiquer ici mon âge, j'ai eu droit aux amabilités suivantes : "vice-doyen", "cher aîné", "vos cheveux blancs"...
Commentant sur le Net, pour la première fois de ma vie, les propos d'un blogueur, par bonheur excellent, j'ignorais tout des prudences élémentaires des commentateurs expérimentés. Il savent que l'on ne doit révéler ni son nom, ni sa profession, ni son âge, ce qui permet d'éviter mille plaisanteries ou mille attaques, faites par des gens triplement masqués.
Préparant ma tombe, ce savoir... tardif va me servir assez peu. Dans une autre vie, je serai armé jusqu'aux dents !
Si Claude Luçon veut répondre à la question qui nous est posée à tous deux, il fera comme il lui plaira. Moi, je l'ai fait de la sorte.
Cordialement.

breizmabro.

@ Lucile | 12 décembre 2016 à 20:26
"Maintenant demandez à un Français moyen de vous placer l'Arkansas ou la République de Sierra Leone sur la carte"

Pour un Français moyen sans Internet ce n'est pas facile c'est vrai, mais un Français moyen de dix ans aidé de Google Earth (comme d'autres s'aident d'un GPS pour aller dîner chez des copains) vous situent la République de Sierra Leone (capitale Freetown) entre la Guinée-Bissau et le Liberia.

L'Arkansas (capitale Little Rock) est entouré par le Missouri, le Tennessee, l'Oklahoma, le Mississippi et la Louisiane.

Plogoff ? Finistère, mille cinq cents habitants, est situé à côté de Cap Sizun, à cent kilomètres d'Audierne (c'était pas demandé. C'est cadeau ;-))

On a tout bon mon petit-fils et moi ? :-D

Claude Luçon

@ Jean-Paul Ledun @ Claude Luçon | 12 décembre 2016 à 21:37

Etes-vous une jeune et jolie femme, même sans être gendarme ?
Sinon comment savez-vous que les jeunes femmes n'aiment pas un compliment d'un gaillard plus qu'octogénaire ?
Pensez-y ! Un meuble ancien en bon état décore joliment un salon, un compliment d'un ancien encore valide allège l'atmosphère, l'expérience d'un vieil expert est toujours valorisable.

@ Yves | 12 décembre 2016 à 21:23
"Comment savoir s'ils sont (encore) plus âgés que Philippe Bilger"

Pas de mystère dans mon cas, je suis de mars (poisson comme Fillon) 1930 (et angevin comme lui aussi). J'avais écrit ici il y a quelque temps que j'étais une conséquence fâcheuse, d'après ma mère, de la Grande Dépression de 1929, quand nos parents n'avaient plus qu'une activité ludique gratuite à s'offrir.

@ Savonarole | 12 décembre 2016 à 20:40

Vous, quand vous parlez de massacre vous ne faites pas dans le détail.
Rassurez-vous je parcours en moyenne 5 km par sortie à 30 km/h (à cause du trafic) et une sortie par semaine, uniquement en ville. Ce qui m'oblige à recharger (moi-même) ma batterie tous les deux mois.
Pour le reste je me fais balader par des familiers avec l'excuse que je suis trop vieux pour conduire.
Savoir se servir de son grand âge et l'exploiter est tout un art.
Pour ma vieille Peugeot soyez tranquille je sais mieux que les contrôleurs comment elle fonctionne et dans quel état elle est, il me reste quelque chose de mon passé d'ingénieur.
Vous pourrez dormir tranquille il n'y aura pas de victime de mon fait dans mon patelin, sauf si une autre gendarmette tombe follement amoureuse de moi.

vamonos

Combien avons-nous de fronts en France ?

Dans la logique d'un militaire qui passe en revue ses troupes, il ne veut voir qu'une seule tête et qu'un seul front, ce n'est pas le cas dans le paysage politique en France. Aux prochaines élections, les Français auront la possibilité de choisir entre plusieurs têtes et plusieurs fronts, c'est la pagaille, une chance pour certains.

Le Front National de Jean-Marie Le Pen est concurrencé par le Front Populaire de Jean-Luc Mélenchon. Samedi dernier, sur la place du marché, les militants de JLM étaient déguisés en Père Noël et chantaient des bribes de l'Internationale. Tant d'insolence et de misère intellectuelle m'ont laissé sans voix, j'ai pris le tract que j'ai parcouru des yeux puis jeté rapidement, je ne voterai pas pour ces gueux. De là à voter Front National, il y a un grand pas que je ne suis pas décidé à franchir. Ma répulsion pour le Front de Gauche ne suffit pas à légitimer toutes les prises de position du Front National.

Pourtant, je ne peux pas me résoudre à hurler avec les loups contre Jean-Marie Le Pen. Il est ou a été militaire, parachutiste, meneur d'hommes, père de famille, avocat, fondateur d'un parti politique. Même si on ne partage pas toutes ses idées, cet homme mérite le respect ; même si, comme moi, on peut ne pas être d'accord avec ses idées et surtout ses blagues pourries à l'encontre des juifs.

Son surnom dans les années 60 était Borniol parce qu'il avait mené à bien une tâche difficile. A Port-Saïd, il avait contribué à sauver la vie des Chrétiens qui avaient construit le canal de Suez. Les Chrétiens quittèrent l'Egypte, Claude François fit la carrière que l'on sait. Quand la bataille fut terminée, il fallut enterrer les musulmans selon leur rite, Le Pen et ses hommes s'acquittèrent de cette tâche et JMLP devint Borniol ce qui le faisait rire quelques années plus tard.

Actuellement, à l'intérieur du Front National semblent cohabiter plusieurs tendances, plusieurs fronts. Si Marine Le Pen veut trancher le noeud gordien, elle peut tenter de renommer son parti en Bleu Marine ou un truc du même genre ; mais visiblement, cela ne sera pas réalisé avant l'échéance de mai 2017.

Dupont

Fillon retourne déjà sa veste sur la sécu... et ce serait lui le messie ?

Exilé

@Trekker
Étrangement,chez nos amis britanniques, le culte de la repentance est absent de tous leurs discours.

C'est probablement dû à l'application de la maxime « Right or wrong, my country ».

Les Français feraient bien de s'en inspirer, dans tous les domaines, y compris pour faire passer leurs intérêts avant ceux de l'étranger.

Tipaza

@ Lucile | 12 décembre 2016 à 20:26
« Je ne peux pas laisser passer ça. Je vous en trouve, moi, et très facilement. »

Je n’en doute pas, moi aussi. Mais vous avez sûrement remarqué que je fais quelquefois dans la caricature, et la provocation soft.

Ceci dit, depuis deux décennies je pratique régulièrement le Texas et le Montana, par de fréquents voyages et séjours, et je suis frappé de l’inculture de la classe moyenne américaine, et même de la classe intellectuellement supérieure, universitaires plus précisément.
Ils sont très forts dans leur spécialité, mais la culture générale laisse un peu à désirer.
Disant cela je généralise ce qui ne peut se généraliser, mais bon…

Je ne dis pas que c’est mieux actuellement en France, mais je peux dire que c’était mieux avant, du temps où j’étais jeune et beau.
Bien que rien n’ait changé pour moi. Ce sont les autres qui ont changé. Ils ont vieilli, même mes meilleurs amis, et ma famille.
Ce doit être l’air du Texas et du Montana.

Michel Deluré

@ Dupont 12/12 17:34

Point d'acharnement dans mon propos, juste un constat.
Je trouve tout simplement prématuré de décerner des lauriers à quiconque n'a encore apporté les preuves justifiant ces lauriers ! Et cela n'a rien à voir avec une éventuelle surdité ou un possible aveuglement dont je pourrais être victime quant à ma perception de la situation de la France.
Soyez rassuré, mes sens en question fonctionnent pour l'heure parfaitement bien.

Tomas

@ Noblejoué

Pardonnez mon absence de subtilité, mais la xénophobie ou le racisme c'est la même chose, ça consiste à être hostile à l'autre. Je ne vois pas de différence fondamentale entre les commerçants qui écrivaient "interdits aux Italiens" ou "interdits aux Juifs" avant-guerre et les buralistes refusant de vendre des timbres aux Arabes que j'ai vus dans mon enfance.

@ sbriglia

Je ne demande qu'à me tromper dans le cas présent ! Mais notre croissance économique est aujourd'hui subordonnée à une énergie à bon marché : la crise économique des années 70 a commencé avec le premier choc pétrolier, la brève embellie économique des années 90/ 2000 a correspondu à une baisse du pétrole, de même que les quelques années de croissance faible que nous venons d'avoir. Avec la remontée du baril qui s'amorce ça va s'arrêter net, sauf à diminuer le coût du travail, ce qui se fera encore sur le dos des plus pauvres. L'économie est moins aléatoire que la politique.

@ Dupont

Les Chinois font comme nous, ils exploitent les ressources naturelles de l'Afrique pour alimenter leur croissance économique, je ne vois pas tellement en quoi ils ont amélioré la situation économique du continent. On peut juste leur reconnaître la capacité de vivre au contact des populations locales, contrairement aux Européens qui s'installent dans des ghettos d'expatriés.

@hameau dans les nuages

C'est la première fois que j'entends parler de cela. Et je me permets d'avoir des doutes sur la chose, Fdsouche étant un "média" hautement sujet à caution. Moi aussi je peux mettre n'importe quoi sur Internet en le présentant comme la vérité.

@ Trekker

Franchement, je ne vois pas très bien la différence entre notre colonisation et la britannique. Notre empire colonial était un vaste désert (il était même moins peuplé que le néerlandais) mais cela ne nous a pas empêché de causer un certain nombre de morts. Les Français ont eux aussi massacré des tribus indiennes en Amériques (les Séminoles par exemple), les fellahs algériens ont subi de nombreuses famines et épidémies qui ne sont pas sans rapport avec la colonisation française au XIXe siècle, et nos avons impitoyablement réprimé toutes les révoltes qui se sont produites (la guerre du Rif est un exemple). Comme les Anglais, pareil. Les Anglais ne sont pas non plus épargnés par la "repentance", puisque chez eux aussi il y a des gens qui regardent et évaluent lucidement leur passé.

Je ne me sens pas coupable, étant né après tout ça, et ne pense même pas que notre politique vis-à-vis des anciennes colonies devrait être conditionnée outre mesure par ce qui s'est passé, il aller de l'avant et ne pas remâcher éternellement les rancoeurs du passé comme le font trop de peuples en Europe. Mais ce n'est pas une raison pour nier ce qui a été, ou tenter de le présenter sous un jour favorable.

sbriglia

@Patrice Charoulet
"Ayant écouté deux fois, la plume à la main, les quarante dialogues d'anthologie de notre hôte, le dialogue avec Onfray ne m'avait pas échappé"

Szpiner, arrêtez de vous moquer, sous pseudo, de notre hôte !

Francis, la prochaine fois que tu écris pour dire qu'on devrait remplacer la lecture de la lettre de Guy Môquet par un des dialogues de notre hôte tu es banni du blog !

duvent

@Mary Preud'homme (alias Blanche de Castille !) | 11 décembre 2016 à 21:12
"J'adore que l'on me prenne pour une négresse moi qui ai tellement de mal à bronzer !"

Décidément, madame, vous avez l'art et la manière !!
Je me demande ce qui m'inquiète le plus, votre fatuité ou le fait glorieux (d'après vous) d'avoir cette remarquable et distinguée difficulté !?
Mon Dieu que de vertus vous me faite haïr !! Cette citation, ici, est purement fantaisiste, car de vertus je n'en vois pas...

Noblejoué

@ Giuseppe
"A quoi peut-elle bien penser ?"

Je pense que la nièce pense qu'elle est plus fraîche et prendra la place de sa tante. Je pense que la tante pense que l'important n'est pas d'être frais, dans un combat, mais d'être capable d'endurer un instant de plus pour arracher la victoire.

Ou alors elles pensent à capter la lumière médiatique.

Je pense que les électeurs devront peut-être arbitrer entre elles, c'est gai, la tante au moins ne penche pas vers une restauration religieuse. Où ne va pas se nicher le moindre mal ?

Je pense que tout l'espace politique se recompose et que les prévisions sont plus aventureuses que jamais.

@ Tomas
"Le racisme est quelque chose d'assez naturel chez l'homme, qui a tendance à se méfier de ce qu'il ne connaît pas."

Vous confondez la xénophobie, répandue partout où existent des risques d'invasion, et le racisme, idéologie récente dans l'Histoire du monde. On peut essayer de démonter, patiemment, le racisme. Pas la xénophobie. Tout nouvel arrivant change l'équilibre des forces, et la plupart des gens n'apprécient pas qu'on les perturbe.

Jean-Paul Ledun@sbriglia

Bien vu cher sbriglia.
E.M. en est resté aux cours de théâtre d'école de son ex-prof et cela se voit.
Mauvais, très mauvais dans le jeu le père Macron...

Jean-Paul Ledun@Claude Luçon

@Claude Luçon
"...Pendant qu'elle verbalisait j'ai risqué, avec un grand sourire, un "c'est un grand plaisir pour un vieux monsieur d'être verbalisé par une si jolie femme en uniforme !"
Elle m'a collé l'amende quand même, l'ingrate."

Pour une formule aussi ringarde, j'aurais doublé l'amende !
Je dois avouer quand même que je suis partisan de ce genre de "small talk".
Je ne vous jette pas la pierre, Claude.

Yves

Il est souvent question ici du doyen Claude Luçon ou du vice-doyen Patrice Charoulet.

Comment savoir s'ils sont (encore) plus âgés que Philippe Bilger, que Lionel Jospin, que Jacques Chirac, que Mikhaïl Gorbatchev, qu'Edouard Balladur, que Valéry Giscard d'Estaing, que Pierre Cardin ?

Vous savez que les Japonais s'inclinent face à leur interlocuteur à proportion de la déférence due. Je ne suis pas Japonais mais je souhaite bien régler l'angle de ma courbette... si vous voulez bien me renseigner.

Mary Preud'homme

Les racistes compulsifs ou inconscients de ce blog m'amusent. A certains égards, ils me font penser aux alcooliques qui s'ignorent et prétendent ne pas l'être dès lors qu'ils connaissent leurs limites et savent toujours s'arrêter à temps. Quant au praticien qui se risquerait à leur parler néanmoins de leur vice ou de leur addiction, c'est forcément un mauvais esprit !

@ Claude Luçon

Aimé Césaire que j'ai eu l'honneur de rencontrer au Quartier latin dans ma prime jeunesse avant 1968, de même que mon ami Ouambo Oualaguem et quelques autres se seraient beaucoup amusés à vous lire sur l'absence de racisme dans les années 50/60 et les conditions idylliques de drague que connaissaient alors les Noirs. Hélas la réalité était tout autre et les filles qui sortaient à l'époque avec des Africains, des Antillais ou des Arabes étaient inévitablement taxées de dépravées pour ne pas employer un mot plus rude !
Concernant par ailleurs les bourses d'études attribuées aux étrangers dans les années soixante par le gouvernement français, là encore vous nous abusez sachant qu'elles ne devaient concerner pas plus que 20% de subsahariens. Soit rapporté au nombre total de bourses d'études et de stages destinées aux étrangers, environ 2000 étudiants africains, le reste (grosso modo 6000) étant destiné aux maghrébins, européens, moyen orientaux et asiatiques.
Vous n'avez manifestement jamais mis les pieds non plus dans les bidonvilles où vivaient nombre de ressortissants d'Afrique noire ou du Maghreb à l'époque, pas plus que dans les taudis infects loués par des marchands de sommeil où s'entassaient comme des animaux en batterie de pauvres gens, étudiants et travailleurs compris.
Enfin je vous rappelle que Joséphine Baker bien que d'origine américaine était naturalisée française (et l'avait bien mérité vu son engagement héroïque durant la dernière guerre).

Savonarole

@Claude Luçon 19h10

Absence de Contrôle technique c'est très grave.
Si votre vieille Peugeot percute le pilier d'un pont qui s'effondre sur une péniche en contrebas et qui casse un barrage qui provoque l'inondation totale du village avoisinant et conduit à la mort des 2000 villageois, vous serez responsable faute d'avoir fait ce Contrôle technique.
Vous auriez dû être pendu immédiatement.

Rédigé par : Claude Luçon | 12 décembre 2016 à 19:10

Envoyé de mon iPad

Lucile

@Tipaza
"Je défie Savo de me trouver un Américain capable de me dire dans quel hémisphère se trouve le Kosovo. Déjà la France, c‘est juste".

Je ne peux pas laisser passer ça. Je vous en trouve, moi, et très facilement. Maintenant demandez à un Français moyen de vous placer l'Arkansas ou la République de Sierra Leone sur la carte. Il faut vous y faire, les Français sont devenus des ignorants, sous le férule de l'Éducation nationale, que le monde entier nous envie, comme disent les journalistes. Cocoricoooooooooooo !

sbriglia @Tomas

@Tomas
"Je vois une nouvelle crise économique arriver sur nous à vitesse grand V qui aggravera encore les choses"

...comme vous prédisiez en septembre un duel Hollande/Sarkozy !
Ah, les Nostradamus de comptoir ! Tomas ou la madame Irma du blog.

Claude Luçon

Ayant écrit par ailleurs que MLP avait l'air fatiguée, soumise presque, en y repensant, bien qu'elle prétendait prendre un duel avec Fillon à la légère, ce n'était peut-être pas le cas. Poutine, son copain aux banques généreuses, a fait un tas de compliment à Fillon.
Se faire faucher un copain comme Poutine n'est guère réjouissant, surtout que Fillon n'a pas besoin d'aller lui emprunter des sous, les Français lui en donnent.

@ Dupont | 12 décembre 2016 à 17:34
Malgré ce que vous suggérez je ne crois pas que ce soit les journaleux en face d'elle qui l'ont éreintée, eux m'ont donné l'impression d'avoir peur, de ne pas savoir par quel bout la prendre. Il y avait aussi peut-être un peu de ça quand même, devoir se coltiner des amateurs pareils.

Giuseppe

@stephane | 12 décembre 2016 à 18:04

Nul besoin de savonner la planche, tout le monde sait qu'elle est vermoulue, la preuve c'est qu'il n'a pas eu envie de sauter... Par contre ce n'est pas les présidentielles que visent forcément les plongeurs, mais plutôt un positionnement futur : sortir du virage avec le bon couloir pour la prochaine arrivée.

Patrice Charoulet

@fugace

Ayant écouté deux fois, la plume à la main, les quarante dialogues d'anthologie de notre hôte, le dialogue avec Onfray ne m'avait pas échappé. Si je me suis permis de recommander à tous de réécouter le dialogue avec Denis Tillinac, c'est que cela était un complément OPPORTUN
aux propos écrits du maître des lieux, sur le thème du jour.
J'ai quand même écouté votre lien. Onfray y répond à diverses questions posées par des étudiants. Ce n'est pas inintéressant. Il dit, à un moment, qu'il a un "cerveau de compétition". Pas moi !
Bien cordialement.

Trekker

@ Exilé |e 12 décembre 2016 à 09:44
"...du fait de ses contacts avec ses « colonies », la France, qui a aussi été grâce à ses marins, à ses missionnaires et à ses aventuriers depuis des siècles au contact d'autres civilisations est un des pays les moins racistes au monde, monde sur lequel elle a été toujours ouverte contrairement à ce qu'une certaine propagande cherche à insinuer..." 

Ne pas omettre en cette période de repentance tout azimut, que la colonisation à la française - même dans ses périodes guerrières - fut autrement plus soft que l'anglo-saxonne. Cette dernière ne fut pas avare d’extermination de peuplades indigènes. Certes des minorités de celles-ci y survécurent, non pas par humanisme de leurs colonisateurs, mais par impossibilité matérielle de les éradiquer totalement : pas d’avions, de blindés, camions, trains, etc. à ces époques.

Étrangement,chez nos amis britanniques, le culte de la repentance est absent de tous leurs discours.

hameau dans les nuages

@ Tomas | 12 décembre 2016 à 18:53

Vous avez là vos fidèles collaborateurs (mettez-y le sens que vous voulez). Puisque cela est inévitable alors faisons que cela le soit. Voilà une mentalité que j'exècre : le courage fuyons...

https://vid.me/7WPP

Ils appliquent à la lettre votre doctrine en allant chercher directement les migrants sur les côtes libyennes... puisque c'est inévitable...

C'est à cause de gens comme vous qu'un bain de sang se prépare et vous aurez les forces de l'ordre (peut-être) pour vous protéger, vous qui les voyez prendre d'assaut l'Elysée.

Tomas

@ Dupont

Nous ne méritons pas Marine Le Pen, je suis d'accord avec vous. Ou alors notre peuple a commis des péchés sans commune mesure avec ceux que je veux bien lui reconnaître. Le FN fait honte à la France et ses dirigeants aussi, par leur discours simpliste et caricatural. Mais ne la plaignez pas trop, je pense qu'elle ne manque de rien.

Nous n'avons pas civilisé l'Afrique, nous avons exploité ses matières premières, nuance. Après 1960 essentiellement d'ailleurs, pour le plus grand bénéfice de la Françafrique et de ses nervis, et de quelques compagnies françaises style Elf ou Areva. Si nous sommes au Mali ce n'est pas par charité chrétienne mais bien parce qu'il faut protéger les gisements d'uranium du Niger qui sont vitaux pour notre économie. Comme l'a été le pétrole gabonais en d'autres temps.

@ Exilé

Les gens font des milliers de kilomètres pour aller chez nous car vivre avec moins de deux dollars par jour c'est un peu compliqué. Vous devriez tenter l'expérience une semaine pour voir, ce n'est pas par goût de l'aventure qu'ils se résignent à quitter leur pays.

Dupont

@ Tomas | 12 décembre 2016 à 18:53

Ne vous inquiétez pas, les Chinois s'intéressent de plus en plus à l'Afrique et sauront en faire quelque chose (voyez ce qu'ils ont fait de leur pays en trente ans).

Quant à l'invasion il est évident qu'il faut qu'elle cesse le plus vite possible, ce n'est qu'une question de politique européenne, sans cela l'Europe sombrera encore plus vite qu'on ne peut le penser actuellement.

@ xc | 12 décembre 2016 à 08:29

Aux USA en parler n'est pas un crime... en France oui ! D'ailleurs ne sous-entendons-nous pas que JMLP aurait participé à toutes les vilenies commises pendant la Seconde Guerre mondiale... pour les camps, les chambres à gaz il faut poser sans cesse cette question à Angela Merkel et que l'on n'aille plus déterrer JMLP dans sa retraite.

Tomas

@ stephane

Vous ne savez visiblement pas ce qu'est le sport de haut niveau et ses aléas. Nous ne sommes plus hélas à l'époque du Baron Pierre de Coubertin mais à celle du foot business, avec dopage, corruption et évasion fiscale (sauf la racaille Benzema, ce qui m'a bien fait rire), Gourcuff était sans doute trop tendre pour ce milieu. Ce n'est pas parce qu'il a réalisé une saison extraordinaire avec Bordeaux lors du dernier titre des Girondins qu'il devait être le nouveau Koplatinidane que la France attend à chaque révélation. Il faut être Finkielkraut (qui ne connaît rien au foot) pour le prétendre.

Sur les chambres à gaz, Le Pen prend les gens pour des idiots. Il n'a pas vu de chambre à gaz, cela veut dire que cela n'a pas existé ? A ce compte, je pourrais moi aussi prétendre que Jeanne d'Arc n'a pas existé. Il suffit d'aller visiter Birkenau pour voir les ruines (et constater qu'il n'y a pas de terrain de foot).

Je ne sais pas si Devedjian rejoindra le cercle des fillonistes, lui semble avoir quand même changé positivement, contrairement à Longuet et Novelli. Ceci dit si c'est pour avoir une bonne vieille droite xénophobe à l'ancienne, je ne m'y retrouverai pas non plus, mais au moins serai-je rassuré sur un respect minimal de l'état de droit qu'on a peu de chance d'avoir avec le FN aux manettes. Madelin semble heureusement avoir abandonné la politique après avoir compris que le libéralisme à l'américaine, ça n'était pas notre tasse de thé.

@ Mary Preudhomme

Je suis très déçu par Bruno Le Roux d'entrée. Après vous avoir lu, et après avoir vu cette histoire de faux diplôme dont les médias se sont largement fait l'écho, n'en déplaise. J'en gardais le souvenir d'un député qui se donne la peine d'aller faire des cours d'instruction civique dans les écoles primaires de sa circonscription, c'est mon fils aîné qui m'a dit qui c'était un soir qu'il passait à la télé. Je resterai comme toujours courtois avec les policiers et les gendarmes, en espérant que ceux-ci fassent de même avec tout le monde. C'est triste une fin de règne, toujours !

Claude Luçon

@ Mary Preud'homme | 12 décembre 2016 à 17:51

Vous avez raison, sourire aux policiers en cours d'infraction ne sert à rien.
Estimant qu'un ancien comme moi ne devrait pas conduire, j'évite de le faire mais dois aller faire mes courses, il me reste quelques dents pour manger. J'avais oublié d'aller faire le Contrôle technique de ma vieille Peugeot ce que n'a pas loupé une charmante gendarmette brune.

Pendant qu'elle verbalisait j'ai risqué, avec un grand sourire, un "c'est un grand plaisir pour un vieux monsieur d'être verbalisé par une si jolie femme en uniforme !"

Elle m'a collé l'amende quand même, l'ingrate.

Dupont

@ Marc GHINSBERG | 12 décembre 2016 à 09:39

Permettez-moi de penser que Fillon ne tiendra pas la route, car enfin les déficits monstrueux sous Sarkozy ce n'est pas uniquement Sarkozy qui en est responsable il y a aussi son mignon petit Premier ministre.
En quelque sorte, sous Sarkozy, Fillon jouait aux billes et comptait les points et tous les gens de "droite" du FN ne sont pas stupides.

Il faut du changement c'est ce que réclame le peuple de France depuis longtemps... alors, Fillon, Juppé, Hollande, Sarkozy c'est-à-dire toute cette vieille garde obéissant aux ordres qui lui sont donnés et qui viennent d'ailleurs, nous n'en voulons plus... nous n'avons plus les moyens de privilégier des incapables et il faut sauver quelques meubles !

Tomas

@ Exilé
@ Claude Luçon

Oui la France est un des pays les moins racistes qui soit. Ce qui ne veut pas dire que le racisme, la xénophobie ou l'antisémitisme n'aient pas existé avant 1968.
Le racisme est quelque chose d'assez naturel chez l'homme, qui a tendance à se méfier de ce qu'il ne connaît pas. Pour ne plus être raciste, il faut faire un effort sur soi-même, ou alors être naturellement porté vers l'empathie envers le genre humain, ce qui n'est pas donné à tout le monde.

La France n'a pas fait exception : chaque vague d'immigration s'est accompagnée de manifestations plus ou moins violentes contre les nouveaux arrivants. Les Italiens de la fin du XIXe et des années 30 ont eu droit à leurs sanglants progroms (https://fr.wikipedia.org/wiki/Massacre_des_Italiens_d'Aigues-Mortes), les Juifs arrivés d'Europe orientale avant-guerre furent à peu près aussi bien reçus que leurs coreligionnaires du Moyen Age (les Lumières étaient passées par là, pourtant), les Pieds-Noirs (pourtant Français en théorie) ne furent pas accueillis à bras ouverts dans les années 60. Ce n'est pas parce que d'autres pays ont fait pire qu'il faut nier cette vérité. Et si c'était vrai, en quoi le racisme post soixante-huitard serait-il acceptable ?

L'immigration des années 60 était motivée, et vous le savez fort bien, par le besoin de main-d'oeuvre entraîné par notre croissance économique. Et aujourd'hui encore, j'observe que comme par hasard, tous les travaux pénibles et mal payés sont faits généralement par des immigrés africains ou plus récemment d'Europe de l'Est.

Votre thèse selon laquelle l'antiracisme a été inventé par la gauche pour faire oublier les crimes des régimes communistes me paraît tirée par les cheveux. Il me semble que les premières initiatives nationales antiracistes sont apparues dans les années 80, bien après les massacres et les répressions auxquels vous faites référence.

Je ne sais plus qui a écrit dans un autre post qu'en tant que descendants de Normands et de Wisigoths (sic !) il en avait assez de voir son identité bradée. Faut-il alors rappeler la façon méprisante dont l'aristocrate gallo-romain Sidoine Apollinaire décrivait les moeurs répugnantes à ses yeux des Barbares (je crois que c'étaient des Wisigoths, justement) qui s'installaient sur son domaine ? Faut-il rappeler que la composition ethnique d'un territoire ne peut pas rester immuable au long des siècles, et que depuis la révolution industrielle ce brassage n'a fait que s'accélérer ? Qu'on le veuille ou non, l'immigration fait partie intégrante du processus de mondialisation qui est à l'oeuvre depuis les débuts de l'humanité. Aujourd'hui ça va trop vite, mais à qui la faute ? Aux Africains, aux Asiatiques et aux Européens de l'Est (les Ukrainiens sont dispensés de visas pour l'Europe désormais, vous allez en voir d'autres !) pauvres, ou aux habitants des pays riches qui réclament toujours plus de croissance économique et de pouvoir d'achat, incapables qu'ils sont de limiter leurs désirs au-delà d'un certain seuil raisonnable de satisfaction de leurs besoins essentiels ?

Tous les pays développés, sauf le Japon (et encore, le nombre de résidents étrangers dans ce pays a doublé depuis les années 80), sont confrontés à l'immigration massive, qui est nécessaire pour faire tourner l'économie. Ce n'est pas une spécificité française mais bien un mouvement mondial. On a le choix entre bien les accueillir, ou les parquer dans des ghettos à main-d'oeuvre pas chère. Et ce n'est que le début, vous verrez quand la population française sera vraiment vieille, ce qu'elle n'est pas encore. Ce n'est sûrement pas en les rejetant qu'on parviendra à maintenir des sociétés sans conflits.

Aider l'Afrique oui bien sûr mais comment ? Visiblement l'aide au développement ne marche pas, cela fait cinquante ans qu'on déverse des tombereaux d'argent pour des résultats assez mitigés. Quant aux investissements, ils aboutissent au pire à exporter la pollution dont nous ne voulons plus (voyez la Chine), au mieux à convertir des cultures notablement différentes de la nôtre à notre mode de vie occidental, dont ils assimilent en général très rapidement le pire (le consumérisme effréné pour ceux qui en ont les moyens) et très lentement le meilleur (le goût de la liberté individuelle, de l'esprit d'entreprise et le sens de la responsabilité qui va avec). Sans compter la prédation des ressources naturelles, qui devient véritablement catastrophique à l'échelle de la planète entière. A la limite, mieux vaudrait les laisser tranquilles pendant vingt ans pour les laisser créer leur propre modèle de développement, qui tienne compte de leur milieu naturel et de leur culture. Mais ce n'est plus possible.

Nous avons donc le choix entre un scénario optimiste qui verra progrès technologique aidant l'humanité converger vers un optimum généralisé avec une répartition à peu près équitable des ressources ou un scénario pessimiste qui verra une planète surpeuplée se battre pour les maigres ressources énergétiques et alimentaires que l'Occident lui aura laissées. Il est probable que tout cela se décidera au XXIe siècle, heureux ceux nés avant les années 1990/2000 qui auront eu le temps d'en profiter à plein et bon courage aux autres. A court terme et vu la hausse des prix du pétrole qui se profile, je vois une nouvelle crise économique arriver sur nous à vitesse grand V qui aggravera encore les choses, sauf si nous avons le réflexe collectif de mieux partager nos ressources tant à l'intérieur de nos prospères sociétés occidentales (plus d'impôts pour les plus riches, renonciation au mythe de la croissance infinie) qu'à l'échelle mondiale (le pétrole, vu sa rareté, devrait déjà et depuis longtemps être à 300 dollars le baril, et il devrait en être de même pour toutes ces matières premières que nous achetons à vil prix au tiers monde avant de revendre à ses élites au prix fort les articles fabriqués avec).

En tout cas nous n'en avons pas fini avec les réfugiés et les boat people vu l'augmentation vertigineuse de la population mondiale, mieux vaut s'y faire tout de suite. C'est pour cela que je trouve absolument surréaliste ces débats politiques francocentrés où l'on débat savamment de la meilleure manière de ramener la croissance et ralentir le chômage, c'est un peu décalé par rapport aux problèmes qui se posent à l'échelle mondiale.

Dupont

@ Savonarole | 12 décembre 2016 à 17:52
"Chacun sait qu'on rencontre tôt ou tard sa "ligne d'ombre", l'endroit précis où on réalise que c'est fini et qu'on doit se résoudre à accepter son sort."

Vous devez parler de Hollande, Juppé, Sarkozy ? Ou de vous-même !

stephane

@Achille

Argument de personne à court d'arguments.
Juste une question : préférer habiter dans un quartier bourgeois plutôt qu'à la dalle d'Argenteuil fait-il de vous un raciste ?
Si oui, vous qui ne l'êtes donc pas, à quand votre déménagement pour Borny ?

@Claude Luçon

Merci pour vos références.

@xc

Je vais regarder cela, mais vous voyez il n'y en pas pas trace. C'est cela avec JMLP, on veut le faire parler de l'extermination des juifs et au lieu de lui poser la question sur les six millions de morts, on parle du moyen de les gazer, et ceci systématiquement. D'un point de vue technique on ne peut condamner sa réponse, mais il faut lui poser la bonne question : "reconnaissez-vous l'existence d'un génocide sur les juifs ?" et pas "reconnaissez-vous l'existence de chambres à gaz ?" JMLP qui est un linguiste se délecte de ce genre de questions, car qui peut contester qu'il n'en a jamais vues ?

@Tomas

D'accord sur votre analyse sur l'aile droite de Fillon. Attendons Madelin et Devedjian, cela ne devrait pas tarder.
Il va bouffer le FN comme Mitterrand l'a fait avec le PC.
Sur le foot par contre, je ne vous suis pas. Regardez ce qui est arrivé à ce pauvre Gourcuff qui a payé de sa carrière le fait de ne pas être allé voir les prostituées avec ses collègues convertis à l'Islam. Et le mauvais dans l'histoire, c'était lui, les autres intouchables au nom de la France Black Blanc Beur, il faudrait peut-être un peu moins d'angélisme.

@Giuseppe

Personne ne peut nier que FH laisse la gauche en miettes, comme il l'avait fait avec le PS, et qu'il s'en tire à bon compte, il y a même bousculade au portillon pour faire le syndic de faillite.
Avouez que la performance est belle, se faire disputer son poste en interne pour laisser la patate chaude, et tout le monde plonge pieds joints dedans. Mitterrand avait savonné la planche de la même manière avec Cresson, puis Tapie, un peu de mémoire. Delors lui n'était pas allé au combat. Quelle lucidité !

Exilé

@Claude Luçon
J'attendais une réponse allant dans l'autre sens. Je m'étais réservé Joséphine Baker et Sidney Bechet, tous deux Américains, pour expliquer pourquoi il n'y avait pas de racisme en France avant 68.

Cher Doyen, sans avoir votre âge respectable, je ne suis plus toutefois un perdreau de l'année, et pour aussi loin que remontent mes souvenirs, je n'ai jamais entendu parler de « racisme » avant les années soixante-dix, sauf peut-être de façon marginale et encore, alors qu'à en croire les jeunes générations ce terme à la mode utilisé plusieurs fois par jour à propos de tout et de n'importe quoi représenterait l'essentiel de leur vocabulaire.

Alors que j'étais jeune lycéen, aucun professeur ne s'est livré à un endoctrinement de type idéologique sur cette question.
Tout ce dont je me souviens est une allusion faite par un professeur d'histoire que j'estimais qui, de retour d'un voyage aux États-Unis, nous a parlé de la situation des Noirs étasuniens, en nous ayant aussi expliqué qu'il n'aimait pas le terme péjoratif « nègre », mais sans avoir eu à recourir au terme « racisme », auquel de nos jours on fait dire ce que l'on veut.

Enfin, si la France est un pays aussi « raciste » que cela, pourquoi des millions de gens font-ils des milliers de kilomètres dans des conditions parfois dangereuses pour y venir ?

Savonarole

Plusieurs observateurs l'ont ici justement remarqué, Marine Le Pen semble épuisée et triste.
Son beau visage, comme celui de Ségolène Royal, semble accuser la fatigue d'entasser des galères, d'avoir toujours, tel Sisyphe, à remonter la pente, faire face aux sycophantes des médias, parcourir la France, ses tréteaux et ses salles polyvalentes Jean Moulin et André Malraux.
On a envie de dire à ces deux belles de laisser tomber, de rentrer chez elles, de lâcher la rampe.
Chacun sait qu'on rencontre tôt ou tard sa "ligne d'ombre", l'endroit précis où on réalise que c'est fini et qu'on doit se résoudre à accepter son sort.

Mary Preud'homme

Le nouveau ministre de l'Intérieur invite la population à sourire et remercier gendarmes et policiers en toutes circonstances. En voilà une idée qu'elle est bonne et dire que personne n'y avait pensé avant lui. Par conséquent la prochaine fois que vous vous faites choper en flag d'excès de vitesse, passage à l'orange, refus de priorité ou autre et que vous ramassez une prune, surtout ne pas vous énerver mais au contraire n'oubliez pas de remercier l'agent verbalisateur avec un sourire jusqu'aux oreilles ! Sans oublier les contractuels et policiers municipaux qui eux vous traquent à tous les coins de rue pour stationnement illicite ou dépassé. Et surtout pas de bras d'honneur au radar qui vient de vous flasher mais un coucou sympa de la main pour marquer votre jubilation !
A quand les petits cadeaux et la corruption de fonctionnaires institutionnalisée, histoire de faire de la police de grande proximité façon socialiste ?
Il s'appelle comment déjà le nouveau sinistre de l'Inférieur aux idées géniales qui a bidouillé honteusement son CV ?

Dupont

@ Michel Deluré | 12 décembre 2016 à 15:36

Vous vous acharnez sur Marine Le Pen comme la misère sur un pauvre et c'est votre droit, mais permettez-moi de rappeler : si vous êtes sourd et aveugle sachez que l’on vous ment, la France est au bord de la faillite et risque une explosion sociale si rien ne change et ce ne sont pas ceux qui ont participé à détruire notre beau pays qui changeront quelque chose.

Marine Le Pen est courageuse de se battre pour nous et nous ne le méritons pas.

Alors crevons, mais cessons de nous gargariser avec de belles phrases qui ne démontrent que notre vanité et notre lâcheté, en quelque sorte nous n’aurons été capables que de dilapider le patrimoine culturel et économique que nos anciens nous ont légué.

@ Claude Luçon

Il ne vous arrive jamais d'être fatigué surtout lorsqu'on vous harcèle en permanence ?
Quant aux Africains, depuis la découverte de Tombouctou en 1828 par René Caillié, nous ne faisons que donner, instruire, soigner et amener avec nos faibles moyens un continent du stade de l'âge du bronze à la modernité... et puis nous devons lutter contre ceux qui nous considèrent comme des profiteurs, des esclavagistes et il y a malheureusement aussi l'Islam (remarquons quand même qu'elle est contre l'anthropophagie n'est-ce pas GG).

Savonarole

@ Tipaza de 11h02
"Savonarole dans ses œuvres de sceptique sarcastique, ou de sarcastique sceptique.
Et alors les USA ont bien déclaré la guerre aux Serbes du Kosovo, et ils l’ont gagnée, sans grand mérite, mais ils l’ont gagnée.
Je défie Savo de me trouver un Américain capable de me dire dans quel hémisphère se trouve le Kosovo. Déjà la France, c‘est juste."

Exact, vous avez raison.
Une étude, qui date d'environ dix ans, montrait que les universitaires américains situaient la France en Espagne et Madrid comme capitale de l'Italie...
Un film comique américain des années 70 relatait les aventures d'un groupe de touristes américains perdus en Europe, soudain le chef de groupe se saisit du circuit de visite et hurle "if it's friday, this must be Belgium !"...

fugace

@ Claude Luçon | 12 décembre 2016 à 09:36

Vous m'avez encouragé à aller visionner le replay. Pour ma part, j'ai surtout vu et entendu des journalistes de bas niveau et courant fatigués derrière elle.

Inintéressant. Donc je ne mets pas le lien.

sbriglia

Bayrou et Juppé sortis, il semblerait qu'Emmanuel Macron ait secrètement contacté l'Institut de la parole pour améliorer son discours : il reste encore du travail, cher Philippe, pour pallier ces hurlements d'adolescent excité qui ont ponctué la fin de son intervention...

A la Conférence il ne va pas au troisième tour...

Michelle D-LEROY

Je ne sais si le Front n'en est déjà plus un mais je sais que le PS fait pitié.

Deux articles du Point.fr ont attiré mon attention. Le nouveau ministre de l'Intérieur aurait cherché à se gratifier de diplômes imaginaires. Un Préfet, proche de Manuel Valls, directeur de cabinet, aurait fraudé sur ses impôts.

La déconfiture !

Evidemment ces deux informations sont passées inaperçues vu que la presse dans son ensemble est à la botte d'un pouvoir socialiste... pourtant révolu.

Que n'aurait-on pas entendu si ces deux affaires pas si anodines et en tout cas bien crasses, avaient été découvertes dans l'entourage de Nicolas Sarkozy ou même de François Fillon et a fortiori au FN ?!

Michel Deluré

@ Dupont 12/12 09:54
"Nous avons la chance d'avoir la meilleure femme politique actuelle en France en MLP..."

Voilà un jugement bien péremptoire sur une personne dont la seule activité politique s'est à ce jour cantonnée dans l'animation d'un parti d'opposition, ce qui est très loin, vous en conviendrez, d'être l'activité la plus difficile en politique !
Ne croyez-vous pas que les preuves sont tout de même encore un peu justes pour attribuer à MLP le César de la "meilleure femme politique" ?
Et ne pensez-vous pas qu'entre chance et risque pour la France, il y a donc de quoi encore hésiter ?

Tomas

Effectivement le FN peut avec Fillon se faire du souci sur sa droite quand on voit dans la garde rapprochee de Fillon des gens comme Herve Novelli, Gerard Longuet ou Anne Meaux, tous anciens d'Occident, ou l'ancien du MPF Bruno Retailleau.

A voir les "media" a qui ils accordent leurs interviews (breizh.info pour Retailleau, Minute pour Longuet), ou la teneur de leurs inteventions en seance (j'aime beaucoup la reponse de M. Retailleau a Mme Benbassa : "nous n'avons pas la meme couleur politique, ni la meme couleur d'ailleurs"), on peut penser qu'ils n'ont pas renie les ideaux de leur saine jeunesse.

Et pas de doute, avec Mme Meaux et M. Stefanini, M. Fillon sera bien cornaque.

La Sarthe n'est pas loin de la Vendee, c'est vrai, j'avais oublie !

Enfin pas d'amalgame, tous les catholiques ne sont heureusement pas comme ca !

Trekker

@ Tomas | 12 décembre 2016 à 07:42
"J'espère que vous avez raison, on n'en est pas encore à une situation de pré-guerre civile, n'empêche que le fait que le FN soit majoritaire chez les forces de sécurité du pays est un peu gênant..." 

Ainsi que je vous l’ai déjà écrit : entre le vote FN et une hypothétique révolte armée, il y a plus qu’une différence !

Je reviens à mon exemple de la fin de la guerre d’Algérie, où les fractures traversant la société était autrement plus importantes et violentes. Dans la période 60 / 60, la majorité voire la très grande majorité des militaires professionnels était totalement hostile - euphémisme - à une indépendance conclue avec le seul FLN. Mais au final seule un petite minorité a participé au putsch de 61, et activement à l’OAS !

Autre exemple, après la victoire de Mitterrand en 81, une partie de la gauche croyait sincèrement à la possibilité d’un putsch à la chilienne. Mais cette hypothèse farfelue s’avéra vite sans fondement ! Il est bien connu qu’à gauche on aime se faire peur, agiter un risque de coup d’Etat pour des raisons électoralistes, et se livrer à des transpositions d’événements ayant eu lieu à l’étranger dans un contexte tout autre : marche victorieuse de Mussolini sur Rome, captation du pouvoir par les nazis en Allemagne suite à un simulacre d’élections démocratiques, etc.

En France dans les années 34 et 37 autrement plus violentes que celles actuelles, les deux tentatives de renversement du pouvoir légal par la droite dure et extrême échouèrent piteusement : tentative de prise du Palais Bourbon en 34 initiée par les Croix-de-Feu, et en 37 les menées terroristes de la Cagoule.

Giuseppe

A quoi peut-elle bien penser ?

Claude Luçon

@ Exilé | 12 décembre 2016 à 09:44
"Il est incroyable que cette supercherie n'ait pas encore été démontée. Qui a intérêt à ce qu'elle perdure ?"

A ceux qui en ont fait leur gagne-pain !
C'est tellement plus facile de crier au loup en France que d'aller donner un coup de main sur place à ces Africains qui en ont pourtant bien besoin. Ils ont ainsi bonne conscience pendant que nos soldats y vont et y meurent à leur place.

J'attendais une réponse allant dans l'autre sens. Je m'étais réservé Joséphine Baker et Sidney Bechet, tous deux Américains, pour expliquer pourquoi il n'y avait pas de racisme en France avant 68.
Mais vous abondez dans mon sens ! Merci !
Espérons que quelqu'un va relever le gant sur le sujet et nous traiter de racistes. je garde mon ordinateur en position de combat, faites de même, on est plus fort à deux...

Tomas

@ Tipaza
"Il faudrait donc que Marine, s’appuyant sur l’acquis de la dédiabolisation, revienne un peu aux fondamentaux du « canal historique », mais de façon soft"

Excusez-moi mais comment dire de "facon soft" que les chambres a gaz sont un detail de la Seconde Guerre mondiale et que les races sont inegales ?

Le Pen pere avait au moins le merite de la clarte, sa fille a cru un instant qu' elle pourrait arriver aux responsabilites mais evidemment avec un pere qui vient dejeuner au banquet de Rivarol cloture par Faurisson qui explique qu'il y avait un terrain de foot et de volley a Birkenau (!!) et sa niece qui veut revenir sur l'IVG, la quete de respectabilite du parti est difficile...

Giuseppe

Le handicap du FN est qu'il est une grosse entreprise artisanale gérée par la famille, autour de la famille.
Cela fonctionne, mais sans ouverture ils disparaîtront ou seront condamnés à réduire la voilure.
Toutes les entreprises en nom propre disparaissent car ne voulant pas lâcher les rênes, les dirigeants et leurs sociétés vivent et meurent comme toutes les boutiques qui vivent en autarcie.

Leur programme, pas pire que les autres, si ce n'est picorer un peu partout avec des points d'appuis accentués sur les grands classiques sécurité, immigration.
Ils vont subir des turbulences, mais l'offre aujourd'hui n'est plus ce qu'elle était UMPS, ce qui arrangeait bien le fonds de commerce des boutiquiers que sont MLP et MMLP, le père n'étant plus qu'un comptoir de commerce.
La fameuse offre, tant redoutée celle qui ouvre les frontières, désormais le FN l'a à ses portes et FF ainsi que EM n'en sont pas les moindres concurrents.

caroff

@Tipaza
"Florian Philippot a été un bon collaborateur, il a eu les bonnes idées qu’il fallait au moment où il le fallait. Son temps est fini, provisoirement en tout cas. Il faut le remercier avec ménagement et le rétrograder dans l’organigramme".

Il a déjà pris trop d'importance, ce serait pour MLP un aveu d'échec, échec qui profiterait à Marion !!

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

MA CHAINE YOUTUBE

PRESSE, RADIO, TELEVISION & INTERNET

INSTITUT DE LA PAROLE

  • Formation à l'Institut de la parole
    Renseignements et inscriptions : [email protected]
  • L'Institut de la Parole propose des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique de la personnalité et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Magistrat honoraire, Philippe Bilger propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires.

MENTIONS LEGALES

  • Directeur de la publication : Philippe Bilger
    SixApart SA 104, avenue du Président Kennedy 75116 PARIS