« Des intellos contre Emmanuel Macron l'intellectuel ! | Accueil | Un vaudeville politique ! »

22 octobre 2017

Commentaires

Elusen

@ boureau | 25 octobre 2017 à 13:12

Vous avez de très lourdes difficultés !

Un sondage, ce n’est pas de la science, c’est une technique !
Vous ne maîtrisez pas la différence entre science et technique, d’où votre problème.

Cette technique n’a aucun rapport au réel, puisqu’il s’agit d’interroger 0,0016 % des personnes et d’affirmer pouvoir savoir ce que pensent 100 % des personnes !
Ça va là, vous percutez sur le fait que 0,0016 % sur lequel il a appliqué une marge d’erreur, y a donc un truc pas clair, pour affirmer 30 % des musulmans pensent ça, 100 % des Français cela !

Je vous remets les deux chercheurs universitaires, de deux pays différents, qui font voler en éclats les sondages.

- Docteur Claire Duran, sociologue, université de Montréal :
https://youtu.be/haG3145UcMc?t=87

- Professeur Alain Garrigou, politologue, université de Nanterre :
https://www.dailymotion.com/video/x8csuo

Vous avez tellement un problème que vous balancez cette imbécillité :
« Pour les 30% de jeunes musulmans qui placent les préceptes du Coran au-dessus des lois de la République, il vous faut savoir que c'est un sondage demandé par l'Institut Montaigne - plutôt classé à gauche et partisan du multiculturalisme [...] »

Dans une copie, pour n’importe quel examen, cela vous vaut un zéro pointé !
Votre propos est tellement absurde !

Ce truc, Montaigne, n’a pas effectué le sondage, mais a passé une commande à une autre entreprise, sans compter que vous ne l’avez même pas lu, puisque ce genre de truc fait plusieurs pages et non un vulgaire communiqué, 188 pages pour être exact !

Ils ont interrogé 1029 personnes musulmanes ou proches de musulmans, c’est ce qu’ils affirment. Ils ont fait le truc par téléphone.
Combien de personnes appelées ont refusé de répondre ?
Ils ne le disent pas et ne prennent pas ce chiffre en considération, ce qui fausse le résultat.

De plus, comment font-ils pour vérifier que quelqu’un est musulman ?
http://www.institutmontaigne.org/ressources/pdfs/publications/rapport-un-islam-francais-est_-possible.pdf#page=14

À cela s’ajoute qu’en France les statistiques racialistes et religieuses sont illégales, le Conseil constitutionnel l’a confirmé sous la présidence de Nicolas Sarközy de Nagy-Bocsa qui avait tenté de faire passer une loi pour pouvoir en effectuer.

Ainsi, personne ne sait combien de musulmans il y aurait en France, pas plus que les juifs, les chrétiens, les bouddhistes ou autres. Personne ne sait qui est musulman en France !

De ce fait, comment l’entreprise qui avait à charge ce truc obscène de sondage pouvait-elle interroger des Français musulmans, puisqu’elle ignore qui ils sont ?

Tous les chiffres avancés sont une invention !

boureau

@ Elusen 24 octobre 2017 21:17

Vous êtes excessif concernant les sondages. Comme dans toutes les professions il y a des sociétés malhonnêtes qui s'y activent, néanmoins les sondages d'opinion sont une discipline de base pour le marketing et les études de marché.

Pour Valeurs actuelles et l'Opinion, essayez de vous raisonner en parlant d'extrême droite à leur encontre. Votre insistance devient ridicule.

Pour les 30% de jeunes musulmans qui placent les préceptes du Coran au-dessus des lois de la République, il vous faut savoir que c'est un sondage demandé par l'Institut Montaigne - plutôt classé à gauche et partisan du multiculturalisme - donc peu suspect de voir apparaître avec plaisir des chiffres si importants. Rien à voir avec la haine des Arabes.

Cordialement.

Elusen

@ Xavier NEBOUT
@ Wil | 25 octobre 2017 à 00:16

D’autant que le mot " Dieu " n’a aucun rapport avec lumière !
L’étymologie du mot vient du latin : Deus qui lui-même est un dérivé du grec Zeus ; la lumière, c’est : Lux, Lucis qui a donné Lucifer, le porteur de lumière.

- Dictionnaire étymologique de la langue françoise de 1829.
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k2049479/f278.image

- Le dictionnaire étymologique et historique du gallo-roman (français et dialectes d’oïl, franco-provençal, occitan, gascon), tombé dans le domaine public :
https://apps.atilf.fr/lecteurFEW/index.php/page/lire/e/79767

- Même Yahvé ne veut pas dire lumière :
https://www.universalis.fr/encyclopedie/yahve-yahweh/

- Dictionnaire de latin / français Gaffiot 1934
Deus, 3e colonne, bas de page :
http://www.lexilogos.com/latin/gaffiot.php?q=DEUS

- Lux, Lucis, 3e colonne, bas de page :
http://www.lexilogos.com/latin/gaffiot.php?q=LUX

Elusen

J’ai retrouvé les vidéos d’Arte, émission Vox Pop :

- Data brokers : la grande manipulation ?
https://www.youtube.com/watch?v=m-MPtv06M7I

- Usine à trolls
https://info.arte.tv/fr/hacking-lusine-trolls-du-kremlin

- Big Data – FuturMag - Arte
Comment des entreprises privées recoupent toutes les informations d’Internet pour permettre l’accès à des données privées, tels que : si une personne a pratiqué une interruption volontaire de grossesse, si elle a eu des condamnations, divorcé, nombre d’enfants, opinion politique, ses maladies, etc.
https://youtu.be/ye-DsD_EHKk?t=508

Wil

@Xavier NEBOUT
"En consultant un dictionnaire, pour verrez que l'étymologie de Dieu se trouve dans lumière du jour.
En conséquence de quoi, dire que Dieu a été inventé par les hommes relève de l'illettrisme."

Décidément, vous êtes un vrai cador vous !
"...l'étymologie de Dieu se trouve dans lumière du jour"
Et qui a inventé l'étymologie, Einstein ?... Elle est tombée du ciel peut-être ?! Pfff.
Je vous conseille de laisser tomber, vous n'avez visiblement pas le niveau.

Elusen

@ caroff | 24 octobre 2017 à 10:00

Vous lisez des journaux d’extrême droite, assumez-le ! Personne ne vous oblige à les lire, ni ne vous l’interdit, voire ne vous propose d’alternative !
Vous faites ce que vous voulez, mais il faut l’assumer, y pas plus simple !

@ anne-marie marson | 24 octobre 2017 à 14:01

Vous confondez sondage et information, c’est grave !

Sonder, c’est faire un carottage, cela a donné : carotter et par extension se faire carotter, escroquer.
C’est un terme de géologie.

Les sondages, ce n’est pas de la science, cela n’a aucun rapport au réel et ils sont présentés comme étant de la science, établissant des faits.
Or demander pour savoir, ce n’est pas de la science. Je l’ai déjà indiqué, selon l’horodatage du site, le 22 octobre 2017 à 20:12.

Interroger 900 à 1000 personnes qui ne représentent que 0,0016 % des électeurs, ou des Français, vous laisse 99,99 % des électeurs ou des Français qui n’ont pas été interrogés, ainsi comme 0,0016% peuvent établir un fait, une vérité.

De nouveau, aucune pièce d’identité, de fiche d’état civil, de certificat de nationalité, de carte d’électeur n’est demandé, donc qu’en savez-vous de qui sont les personnes qui répondent ?
Par Internet vous pouvez voter à plusieurs, vous pouvez être les 900 personnes.

Sous votre box, vous avez les codes d’accès à un microprogramme installé sur votre box.
Allez dans le Microprogramme, passez votre box du mode Routeur au mode Bridge et hop, vous avez une nouvelle adresse IP.

Vous pouvez provoquer un changement d’adresse IP en permanence, avec le mode Bridge. Une fois votre Box sur le mode Bridge, dans Windows, il suffit de changer l’adresse MAC de la carte réseau.

Un serveur VPN, vous pouvez en créer un chez vous avec une seconde box branchée sur la première ou vous servir de services Internet qui le font pour vous, ils vous donnent une fausse géolocalisation et une fausse IP, ils peuvent affirmer que vous êtes en Nouvelle-Zélande, à Wellington.

Le sondage ne vise qu’au conditionnement des populations, à leur voler leur libre-arbitre, leur droit à l’autodétermination, par le : « tout le monde le pense... ; la majorité ne peut pas se tromper... »

@ Robert Marchenoir | 24 octobre 2017 à 14:43

Les derniers en date, c’est France 2 pendant l’élection présidentielle de 2017 qui a fait un reportage sur les sondages, on y voyait des personnes qui parlaient face caméra, visage non couvert, et qui expliquaient comment elles mentaient dans les sondages, qu’elles avaient de faux comptes, plusieurs.

Envoyé spécial - France 2 - Secrets de sondages
https://www.youtube.com/watch?v=HwAZ5nOcgCs

Des sociétés sont employées pour truquer des sondages Internet, ce sont des entreprises dites de communication, Arte l’a révélé dans Vox Pop.

Ces mêmes entreprises ce sont elles qui réécrivent des articles sur Wikipédia en faveur de leur client, ou contre un concurrent.

Le Journal du Net l'a même révélé lui aussi, preuve à l’appui :
https://frama.link/RnwikTI6

La preuve, Valeurs actuelles et l’Opinion avec des sondages qui n’existent même pas.

Vous n'avez aucune preuve que 30% des musulmans ont répondu à votre sondage, vous n'avez aucun moyen de vérifier que les personnes qui ont répondu étaient musulmanes, cela peut parfaitement être vous qui avez répondu avec votre haine des musulmans.

Robert Marchenoir

@ anne-marie marson | 24 octobre 2017 à 14:01
"Sauf à dire que tous les sondages sont de la fausse information, ce que dit aussi Robert Marchenoir."

Euh... non. Ce n'est pas ce que je dis. Je dis que les sondages, c'est comme le pinard, les perceuses à percussion et la bombe atomique : il faut savoir les utiliser. Si vous faites n'importe quoi avec, c'est sûr que ça peut très mal se terminer.

Je parle là avant tout de ceux qui les lisent ; mais ça vaut naturellement aussi pour ceux qui les font.

Robert Marchenoir

@Elusen | 24 octobre 2017 à 07:26
"Dans les trucs appelés sondages, l’on ne demande jamais aux Français, aux musulmans, aux Russes, l’on demande à on ne sait qui. C’est le principe des volontaires et d’Internet, personne ne vérifie la pièce d’identité, l’acte de naissance des répondants."

Ben voilà. Quand les Russes plébiscitent Poutine à 80 %, si ça se trouve ce sont les Américains, et on ne sait pas. Quand 30 % des musulmans disent que la loi islamique a précédence sur la loi française (vérifiez le chiffre exact), en réalité ce sont des chrétiens qui ont répondu à leur place, juste pour les embêter.

"L’on peut répondre plusieurs fois, par des scripts, des serveurs VPN, des changements d’adresse IP, etc."

Oui, bien sûr. Le sondé de base est un geek un peu tapé à l'instar d'Elusen, qui passe des heures à truander les instituts de sondage grâce à des manipulations techniques improbables.

anne-marie marson

@ Elusen | 24 octobre 2017 à 07:26
"Valeurs actuelles et l’Opinion, deux journaux d’extrême droite, ont été pris en flagrant délit d’invention de sondage, mais ils n’ont eu aucune sanction judiciaire, entre autres pour divulgation de fausse information."

D'après votre argumentation, je ne vois pas quelle différence il y a, à propos des sondages, entre la vraie et la fausse information. Sauf à dire que tous les sondages sont de la fausse information, ce que dit aussi Robert Marchenoir.

boureau

@ Elusen 24 octobre 2017 07:26
"Valeurs actuelles et l'Opinion, journaux d'extrême droite"

Vous devez confondre avec La Croix ou l'Humanité sans doute !

Cordialement.

Giuseppe

@ sylvain | 23 octobre 2017 à 17:49

Je suis d'un pays qui a vu naître Monsieur Rugby et son frère tout aussi magnifique, ainsi que toute la lignée des plus beaux joueurs de rugby de la planète et sans doute les plus modernes, on a tout vu, la fluidité associée à l'intelligence du jeu et son inventivité.

Le rugby d'aujourd'hui de se compare pas avec celui d'hier, il n'a plus rien à voir, ce sont des professionnels, les règles ont changé.
Ce qui n'empêche que le petit demi de mêlée de Toulouse aujourd'hui qui est loin des cent kilos s'amuse des gros balourds de sa génération.
C'est la vista qui compte, la grinta, tout le reste est littérature.

Tous les spectateurs de ma génération avaient leur doctorat ès rugby, et dans les tribunes nous avions les plus grands analystes.
Il fallait avoir fait ses classes sur les terrains les plus improbables.

Monsieur Rugby pour l'éternité et J-P Rives pour la vie après la victoire somptueuse chez les Blacks qui ne l'ont toujours pas digérée.
Cette égratignure infligée est sans doute pire que le pire des scores, Hercule terrassé par le Petit Poucet.

@Achille
@sylvain

Pour les connaisseurs diplômés dont Achille qui persévère.
Cadeau !

https://youtu.be/LqltQ_f_QGY

Xavier NEBOUT

@ Wil

Nous voyons, à lire sa très intéressante argumentation, que Monsieur est un éminent philosophe...

Ceci dit, il en est qui cherchent ici à s'élever en enrichissant l'esprit de leur prochain, et d'autres qui devraient consulter un psy pour savoir ce qu'ils y font.

PS : en consultant un dictionnaire, pour verrez que l'étymologie de Dieu se trouve dans lumière du jour.
En conséquence de quoi, dire que Dieu a été inventé par les hommes relève de l'illettrisme.

caroff

@Elusen à 23h33
"Valeurs actuelles et l’Opinion, deux journaux d’extrême droite"

Saperlipopette, je découvre que je lis des journaux d'extrême droite !!
J'en suis tout retourné !
C'est quoi l'antidote ? Libération et l'Obs ?, Le Monde et les Inrocks ?

Elusen

@ Robert Marchenoir | 23 octobre 2017 à 23:33

Comme d’habitude, il faut systématiquement qu’un ignorant la ramène.

Dans les trucs appelés sondages, l’on ne demande jamais aux Français, aux musulmans, aux Russes, l’on demande à on ne sait qui.
C’est le principe des volontaires et d’Internet, personne ne vérifie la pièce d’identité, l’acte de naissance des répondants.

Robert Marchenoir peut parfaitement se faire passer pour une femme musulmane en burqa de 25 ans, de quelle preuve dispose l’institut de sondage que Robert Marchenoir ne l’est pas ?

L’on peut répondre plusieurs fois, par des scripts, des serveurs VPN, des changements d’adresse IP, etc.
L’on peut faire usage d’Astroturfing et que cela soit la même personne qui réponde 20 000 fois.

Les instituts de sondages ne sont pas tenus de publier la méthode mathématique utilisée et les preuves, donc personne ne sait s’il y a bien eu des personnes pour répondre.

Valeurs actuelles et l’Opinion, deux journaux d’extrême droite, ont été pris en flagrant délit d’invention de sondage, mais ils n’ont eu aucune sanction judiciaire, entre autres pour divulgation de fausse information.
https://frama.link/PHtENjoh

Wil

@Xavier NEBOUT
"Le néant relève de la nécessité de la raison en ce que le néant est ce qu’il y a au-delà de son champ, comme on ne peut écrire en dehors de la page..."

Pfff ! Je fais des phrases et je m'admire dans ma propre nullité de génie ou inversement... comme les marins comme disait Audiard. Bref.
Non. La raison humaine n'a aucune nécessité du néant c'est bien pour ça qu'elle a inventé Dieu.
Et depuis qu'elle remet Dieu en cause, elle le remplace par la science.
Et vous parlez d'un "champ", un champ de quoi ? Pfff.
Votre citation de début de commentaire montre juste que vous êtes un prétentieux qui fait des citations "savantes" en n'ayant rien compris.
Moi aussi je peux faire des citations de Nietzsche pour épater les filles et je peux même leur sortir des morceaux d'amour qu'elles n'ont jamais entendus, ça ne fait pas de moi Einstein.
Juste un escroc, comme vous.
Bienvenue au club.

Xavier NEBOUT

Monsieur Bilger,

Être incorruptible tout en existant dans la sphère médiatique est une gageure qui vous contraint à une prudence de Sioux sujette à interprétations peu flatteuses.

Mais de plus, en étant un passionné de l'humanité, vous vous situez à la fois dans l'exception, le risque de l'erreur ainsi que de rencontrer incompréhension et agacement - y compris de ma part, ce dont je vous prie de m'excuser.

Le destin trace les routes, et la vôtre ne recherche pas les croisements ni même les contre-allées.
Alors ceux qui vous aiment bien en sont quelque peu frustrés, et puis, notre civilisation ne porte pas à l'empathie. Il est d'autant plus facile d'être vachard que de dire son affection, que vous ne semblez pas y être sensible.

Quant à vous soupçonner d'espérer un poste, rassurez-vous, nous savons qu'un homme incorruptible n'aura jamais de poste dans notre République. Vous auriez été capable de faire mettre Ferrand au trou !

Bien affectueusement.

Jean-Paul Ledun

@ Phillips Daumier | 23 octobre 2017 à 12:57
"Vous pourriez aussi dégager votre esprit de l’image de NS qui vous hante. Il me semble que vous perdez en crédibilité."

No chance, Monsieur Daumier... on a tout essayé !
Personnellement j'en ai perdu mon latin (que je cherche encore actuellement. Toujours pas retrouvé).

Jean le Cauchois

@ Phillips Daumier à 12:57
"Vous avez le droit d’aduler Macron mais ne devriez-vous pas attendre un peu avant d’être aussi élogieux à son égard"

Votre remarque s'adresse bien sûr à Philippe Bilger mais je me permets de la prendre aussi pour moi. Je ne suis pas élogieux pour Emmanuel Macron, mais seulement admiratif pour sa personnalité, et son action politique. Le "système de conduite de l'Etat" (gouvernement plus majorité présidentielle) qu'il a construit à la surprise de beaucoup me paraît suffisamment stable et cohérent pour maintenir une espérance d'amélioration de la situation de la Nation, sans pour autant anticiper des éloges (toujours flatteurs selon Beaumarchais). C'est pourquoi je propose "Tous derrière, et lui devant", comme le petit cheval blanc...

Robert Marchenoir

Comme le docteur en langues slaves Tomas a, à ma grande surprise, omis de le faire, je vais m'y coller pour tracer le parallèle qui s'impose avec la Russie. Parallèle qui peut nous aider à comprendre comment les sondages peuvent nous tromper, mais aussi comment ils peuvent nous apporter de précieux enseignements, pour peu qu'on les examine avec rigueur et esprit critique.

"Tout le monde sait bien que" Vladimir Poutine est fa-bu-leu-sement aimé de ses sujets -- pardon, des citoyens de la Fédération de Russie, puisqu'il décroche régulièrement des scores de popularité supérieurs à 80 %.

Bizarrement, "tout le monde sait bien", aussi, qu'il y a un loup dans les sondages qui nous informent, année après année, qu'Omar Sy, Yannick Noah ou le commandant Cousteau sont les personnalités préférées des Français.

Mais personne ne fait le rapprochement. Tout le monde sent bien que ce prodigieux amour des Français pour Omar Sy est légèrement exagéré, parce que ce sont les sondeurs qui concoctent la liste initiale, qu'elle est fort restreinte, qu'elle est composée de personnalités a priori consensuelles et surtout que les sondeurs choisissent des gens déjà promus comme vaches sacrées par les médias.

Si, par exemple, les sondeurs mettaient Xavier Niel, Dieudonné et Eric Zemmour dans cette liste, alors les résultats pourraient devenir intéressants. Donc, il serait faux de dire que le JDD, qui réalise ce sondage, truque le résultat ; c'est juste qu'il ne pose pas les bonnes questions. Il serait abusif de dire que les Français méprisent Omar Sy, ou qu'ils n'éprouvent aucune admiration pour l'abbé Pierre, nommé seize fois personnalité de l'année. C'est simplement que la question ne nous apprend rien.

De même qu'interroger les Russes sur la popularité de Vladimir Poutine ne leur apprend rien, pas plus qu'à nous. Ne serait-ce que parce que poser cette question équivaut à demander aux Français s'ils sont pour la diversité, l'ouverture à l'Autre, l'égalité des chances, la solidarité et les valeurs républicaines. Hein, vas-y, dis-le, que tu es pour la discrimination, le racisme et le retour des heures les plus sombres de notre histoire ! C'est quoi, le nom et l'adresse de ton employeur, déjà ?

En revanche, quand on demande aux Russes s'ils sont satisfaits de l'action de leur gouvernement, s'ils s'estiment pauvres ou même s'ils ont l'intention de voter en faveur du pouvoir en place, là, soudain, les scores sont beaucoup moins flatteurs que la cote d'amour du tsar de toutes les Russies. A croire qu'il ne gouverne pas.

De même, lorsqu'on demande aux Français s'ils sont pour ou contre l'immigration, ils sont une nette majorité, depuis un bon bout de temps, à exprimer leur opposition. Et c'est pareil à travers toute l'Europe.

Seulement voilà : il y a les sondages dont on vous parle, et ceux dont on ne vous parle pas. C'est vrai des deux côtés de la frontière qui nous sépare de la Russie.

De notre côté, d'ailleurs, il y a des sondages encore plus significatifs : ce sont ceux qui s'adressent aux musulmans d'Europe. Pas en leur demandant : est-ce que vous êtes de méchants islamistes, mettez-vous votre ceinture d'explosifs avant d'aller au travail le matin, et pensez-vous que les Français sont de sales kouffars dont les femmes méritent d'être violées ?

Mais, plus simplement : pensez-vous que, dans certains cas, il soit justifié de tuer pour défendre la religion ? Amusez-vous à retrouver les réponses à cette question, ainsi qu'à d'autres... Elles en disent long.

Bizarrement, les mêmes qui s'indignent que lémédias trafiquent les sondages, dans l'Hexagone, sont bien souvent ceux qui prennent les sondages russes pour parole d'Evangile -- et qui ne se donnent même pas la peine d'aller chercher ceux qui existent bel et bien, et donnent une vision plus nuancée de la réalité que l'éternelle popularité-de-Poutine, qui, lui, au moins... Ainsi va la nature humaine.

Claude Luçon

@ k.verne | 23 octobre 2017 à 11:19
"Il va falloir trouver ailleurs un club de commentateurs intéressants... Que l'un des actuels participants à celui-ci se dévoue pour le créer."

Pourquoi pas vous ?
Vous nous quitteriez !
Enfin ! Sans regrets pour les commentateurs non intéressants que nous sommes !
Nous pourrions continuer sans vous à nous ennuyer les uns, les autres, chez Philippe et Pascale.


@ Phillips Daumier | 23 octobre 2017 à 12:57
Philippe Bilger n'a pas besoin de moi pour vous répondre mais comme il ne le fera pas je vais essayer de le faire pour lui :
Avez-vous considéré la possibilité que vous êtes le grand naïf, pas lui ?

Que peut-être il nous balade de droite et de gauche et de haut en bas pour voir nos réactions ? Il écrit des bouquins, ce qui s'écrit ici est peut-être une source de références ? On apprend beaucoup de choses sur bien des sujets ici, mais vous ne vous en êtes sans doute pas rendu compte !
Il doit bien y avoir quelques commentateurs intelligents qui persistent à écrire sur ce blog dans la masse d'ignares qui le suivent bêtement dont certains depuis plus de dix ans ?

Il va falloir élargir un peu votre façon de penser et essayer de faire une synthèse de tout ce que Philippe écrit et vous souvenir qu'en écrivant ce genre d'ânerie vous touchez tous les commentateurs !

breizmabro

Le chienchien de Mister Macron "pisse" sur NOS tapis, et ce président "rare" d'en rire. Rare peut-être mais de bonne éducation certainement pas.
Bern va le gronder.

Des fois il endosserait (conditionnel) le costume de la fonction du roi républicain, et d'autre fois il se comporte comme Monsieur Rochester (cherchez l'embrouille les filles ;)) en son manoir.

Je ne sais pas vous mais moi je n'aimerais pas que dans mon meublé mon locataire laisse "pisser" son chien sur "mes" tapis !

sylvain

@Giuseppe | 23 octobre 2017 à 11:07
"J-P Rives ne pesait pas cent kilos."

Hou la la vous n'avez pas l'air d'être très connaisseur en rugby, J-P Rives ne tiendrait pas cinq minutes face aux colosses d'aujourd'hui, au premier maul, il serait mis en orbite. En outre sa fameuse blessure qui a fait sa légende a été une belle entourloupe médiatique : une griffure sur la peau du crâne et le sang coule sur tout le visage ; impressionnant mais rien d'alarmant, alors qu'au même moment Blanco avait le nez cassé, beaucoup plus grave que Rives mais moins médiatique.

breizmabro

@ Deviro | 23 octobre 2017 à 10:57

Eh bien vous voyez Deviro que quand vous voulez vous avez de l'humour...
Sur le coup de la ménopause ya prescription, votre médecin voyant(e) aurait dû le comprendre :D

Adéo Deviro ;)

Claude Luçon

@ Trekker | 23 octobre 2017 à 01:39
"...a rejoué pendant une paire d’heures un mauvais remake de « A la poursuite d’Octobre rouge".
@ Giuseppe | 22 octobre 2017 à 21:23
"Le Légionnaire mérite toute notre attention, il est arrivé en Command Car..."

D'accord, il n'avait rien d'un légionnaire, il sentait tout juste le goudron chaud, mais ce ne pouvait pas être "A la poursuite d'Octobre Rouge" qui était un sous-marin silencieux, indétectable.
Lui, il est un peu silencieux, mais il se fait voir, et il ne pleuvait même pas, donc n'était pas sous l'eau, comme son prédécesseur !

Plutôt du genre "La Charge de la brigade légère" et lui à la place d'Errol Flynn dans le rôle du jeune premier.

calamity jane

@ Breizmabro

Oulàlà, oulàlà, ma brave dame ! sbriglia est un homme de rang.
Comment céty la populaire accusation déjà ? Toutes des s.....s, sauf ma mater dolorosa virgine... MDR puissance n1 billion.

Deviro

@charles | 23 octobre 2017 à 09:22
"Votre monument à Emmanuel Macron, que vous construisez billet après billet, jour après jour, peut simplement lasser."

C'est pourtant simple ! Il suffit de ne pas commenter le billet de Philippe Bilger et de passer à autre chose.
Par exemple passer au blog de Maxime Tandonnet, qui détruit Emmanuel Macron billet après billet, jour après jour.
Ça vous changera les idées...

Phillips Daumier

Monsieur Bilger, j’ai beaucoup d’estime pour vous mais au fil du temps je me rends compte que vous êtes soit un grand naïf, soit une belle girouette, soit totalement déconnecté de la réalité. Je ne veux pas être injurieux à votre égard mais vous lire en ce moment est très difficile tellement vous manquez de recul par rapport à l’événement (mais même en temps ordinaire la lecture n’est pas facile pour moi qui me perd souvent dans les méandres de votre écriture, il vaut mieux vous écouter). Vous avez le droit d’aduler Macron mais ne devriez-vous pas attendre un peu avant d’être aussi élogieux à son égard aussi bien sur votre blog que sur Twitter. Vous pourriez aussi dégager votre esprit de l’image de NS qui vous hante. Il me semble que vous perdez en crédibilité.

Exilé

Je songe à Georges Clemenceau qui, questionné sur son vote, affirmait "toujours voter pour le plus bête".

M'enfin, c'est vrai ça, où irait la démocratie - qui n'est pas le gouvernement des meilleurs, que chacun se mette bien cela dans le crâne - s'il fallait voter pour les plus intelligents ? Et pourquoi pas pour les plus compétents et les plus honnêtes, tant que nous y sommes ?

Comment par ailleurs concevoir un syndicalisme qui reposerait sur des gens intelligents, bien élevés et soucieux du bien commun ?

Xavier NEBOUT

Etre et Néant. Il s'agit de savoir de quoi on parle...

L’être de la chose n’est pas l’une de ses formes accidentelles comme l’aurait cru Avicenne, car comme précise Saint Thomas : « Même s’il est vrai que l’être d’une chose est autre que l’essence de cette chose, il ne faut pas comprendre par là que cet être est quelque chose de surajouté à la façon d’un accident, mais qu’il est comme constitué en passant par les principes de l’essence » . Ceci implique que le réceptacle possible de l’être ne soit ni un néant d’être ne portant rien en son essence, ni la création en son caractère immuable, mais la création en son caractère le moins immuable, c’est-à-dire en son essence première, dans son état de chaos le plus éthéré, et le plus apte à recevoir l’être de l’Esprit.

On pourra comparer avec intérêt au du reg Veda...

Quant à la thèse du génial crétin gaucho selon laquelle le néant ne peut être parce que néantisé par un être qui le supporte, elle repose sur un non-sens. Le néant relève de la nécessité de la raison en ce que le néant est ce qu’il y a au-delà de son champ, comme on ne peut écrire en dehors de la page...

sylvain

@ breizmabro | 22 octobre 2017 à 19:31
"Vous parlez de l'ancien président des riches, cet inculte, ce vaurien, celui que vous haïssez le plus depuis qu'il a comparé les magistrats en apparat, de petits pois alignés. Qui pourrait croire que vous auriez sollicité une faveur de ce triste personnage !"

Les vauriens et les incultes seraient plutôt tous ces sagouins de la magistrature qui se servent de leur fonction pour faire du prosélytisme de gauche, du droit de l'hommisme, du soutien à la propagation de l'islamisme, des murs des cons...

Sarko avait raison, ces hurluberlus ensoutanés apparatchiks gauchistes n'ont que des petits pois chiches en guise de cervelle, ce sont de tristes sires sur lesquels les citoyens, les victimes et surtout les policiers ne peuvent plus compter.

jack

Votre démonstration est très intéressante. Elle ne s'applique pas à tous. Je pense notamment à Simone Veil. Une grande popularité, un immense respect pour elle alors qu'elle était loin d'être un robinet d'eau tiède distributeur de consensus mou. Nul ne conteste son entrée au Panthéon.

Aliocha

Principe mimétique : on ne dénonce chez l'autre que ce que l'on discerne en soi-même.
Ainsi, on n'est jaloux, selon le principe proustien, que dans sa propre propension à tromper, et les lécheurs ne savent imaginer autre fonctionnement que la lèche !
Salut respectueux à notre hôte.

k.verne

Bilger payé pour faire de la pub pour le Macron au vin blanc (source Exilé 22/10/2017 à 11:28). J'ai enfin la clé du mystère !
Il va falloir trouver ailleurs un club de commentateurs intéressants... Que l'un des actuels participants à celui-ci se dévoue pour le créer.

Giuseppe

@Trekker | 23 octobre 2017 à 01:39

La venue de notre Centurion - bien qu'elle coûte quelques concessions financières - est pour moi une curiosité, jamais la Ve République n'avait connu un tel chambardement.

Quand j'entendais que notre Empereur était désigné comme une émanation de Flanby il fallait avoir peu de jugement : ce dernier comme pour Mélenchon représente ce qu'il déteste. Macron est tout sauf un indécis, il a laminé et brisé menu Marine le Pen du paysage politique pour bien longtemps, quant aux autres il les a éparpillés façon feuilles mortes sous le vent ou au choix comme le faisait ma grand-mère qui écrasait l'ail avec son pilon, consciencieusement.

Je ne suis pas dans l'adulation mais je reconnais qu'il a mis en place un système - en très, très peu de temps - neuf et nouveau quoi que l'on puisse dire.

Il ne fera pas la révolution, mais par contre il pilote son catamaran avec un cap, pas le même que celui d'un capitaine de pédalo qui n'en finit pas de nous raconter ce qu'il aurait fallu faire, qu'il n'a pas fait et qu'il ne pensait même pas faire.

Sarkozy avait bien des défauts mais il avait l'acuité des hommes, bidochon un jour pour son vainqueur par contre il est plutôt discret pour notre Président qu'il doit bien envier sur le fond et sur la forme.

Méfions-nous des apparents, j'ai connu des frêles de surface qui avaient les crampons bien affûtés... Vous avez dit "zigoto"... Décidément Emmanuel ne l'adore pas et adepte du rucking il sait se faire respecter. J-P Rives ne pesait pas cent kilos.

Deviro

@sbriglia | 23 octobre 2017 à 07:31
"Étrange cette propension que vous avez, madame, à nous montrer votre vilenie... cette façon de répandre sans beaucoup d'élégance le lisier de votre province sur tout un chacun, cet abject commentaire qui vous fait traiter de carpette à l'échine souple l'hôte qui vous accueille, nous démontre hélas que la grand-mère ressemble parfois plus à Tatie Danielle qu'à Danielle Darrieux.
Bref vous êtes capable du meilleur comme du pire mais à l'évidence c'est toujours dans le pire que vous êtes la meilleure."

J'ai donné à lire une dizaine de posts de la dame à un ami prof de médecine.
Il m'a répondu que la dame s'emm... et qu'à l'évidence c'était une "ménopause mal gérée".
N'étant pas médecin moi-même, je ne sais pas ce que ça veut dire.

Frank THOMAS

@ Philippe Bilger
"Je n'écris pas des billets pour avoir un poste. J'ai passé l'âge et, pardon de le dire, ma liberté ne le supporterait pas."

Vous êtes une bonne nature, Philippe, et vos enthousiasmes successifs, tout comme vos déceptions, en sont la preuve.
Vous admirez la jeunesse, la vivacité, l'audace et la lucidité de notre nouveau président, c'est votre affaire.
Je suis en face de vos emballements comme devant les certitudes de certains croyants : étonné et envieux à la fois. J'aimerais les partager, mais je ne peux pas. Cependant mon estime pour les croyants ne diminue en rien ; ils m'irritent, mais après tout, peut-être ont-ils raison.

Ce que vous écrivez, souvent, me semble partial, décalé et faussé par une excessive bienveillance, une foi quelque peu naïve.
Mais à aucun moment - sinon il y a belle lurette que j'aurais cessé de vous lire - je n'ai eu le moindre soupçon, en ce qui vous concerne, de courtisanerie ou de je ne sais quel plan de carrière politique.
Je dirais même - veuillez surtout ne pas le prendre mal - que votre âge vous exclut de lui-même de toute espérance de ce côté, vu l'évidente volonté de notre jeune président de rajeunir son entourage.

Il me semble en revanche assez clair que vous ne refusez pas un certain rayonnement médiatique, et qu'il y a là une reconversion qui ne vous paraît pas indigne de vous.
Continuez à vous exprimer sans redouter cette insidieuse censure qui vient s'ajouter à toutes les autres. Cela permettra à vos lecteurs aussi de continuer à être libres.

charles

@ Philippe Bilger | 22 octobre 2017 à 18:00

J'avoue mal comprendre que vous ayez si mal compris certains participants de votre blog, les "réactionnaires", puisqu'il paraît que vous vous présentez ainsi, manquent-ils d'humour et d'autodérision sur eux-mêmes ?
Votre monument à Emmanuel Macron, que vous construisez billet après billet, jour après jour, peut simplement lasser.

Si je puis me permettre de vous conseiller une lecture, le poème de Kipling "Tu seras un homme, mon fils".

Portez-vous bien.

breizmabro

@ sbriglia 23 octobre 2017 à 07:31

Oh le vilain rancunier que voilà.
Le lisier de ma province n'a d'égal que la pauvreté de votre esprit de Cour.

sbriglia @ Breizmabro

""Moi, Philippe Bilger, je me dis que..." avec quelques billets doux pour Chouchou sur mon blog, un messager pourra peut-être informer Chouchou de mon extrême souplesse dorsale, qu'il y sera sensible et qu'il me recevra en son palais doré (par les impôts successifs) pour me proposer un poste digne du tissage de ma carpette" (Breizmabro)

Étrange cette propension que vous avez, madame, à nous montrer votre vilenie... cette façon de répandre sans beaucoup d'élégance le lisier de votre province sur tout un chacun, cet abject commentaire qui vous fait traiter de carpette à l'échine souple l'hôte qui vous accueille, nous démontre hélas que la grand-mère ressemble parfois plus à Tatie Danielle qu'à Danielle Darrieux.

Bref vous êtes capable du meilleur comme du pire mais à l'évidence c'est toujours dans le pire que vous êtes la meilleure.

Limitez-vous à nous donner des recettes de bouillabaisse : vous savez tellement bien la touiller.

Trekker

@ Giuseppe | 22 octobre 2017 à 21:23
"Le Légionnaire mérite toute notre attention, il est arrivé en Command Car..."

Le Légionnaire, votre adulation de notre apprenti Bonaparte vous égare ! Il n’est même pas caporal d’honneur de ce corps, et ne le sera certainement jamais. Il s’est juste déguisé une fois en « flop gun », et a rejoué pendant une paire d’heures un mauvais remake de « A la poursuite d’Octobre rouge ».

Claude Luçon

Des sondages !
Ah le bon vieux temps !
Si Nicolas Hulot n'avait pas interdit la prospection pétrolière nous pourrions faire ces autres sondages qui sont aussi orientables à volonté.

Noblejoué

Si j'ai du mal à comprendre qu'on admire Macron, un diviseur parmi d'autres pour moi, je comprends du moins qu'on admire et ne m'étonne pas des réactions houleuses, et d'autant plus que cette admiration répétitive agace comme toute répétition les gens qui y assistent.
Et pourtant... Si les anthologies, les refrains et le Boléro de Ravel, c'est bien, pourquoi la redite de sentiments d'admiration serait mal ?

Peut-être parce qu'en France on n'est pas des mélomanes mais des grognards, plus des créateurs mais des critiques.

boureau

@ Savonarole 22 octobre 2017 21:05

Grand merci de surseoir à mon guillotinage !

Je prends donc le chemin de la Conciergerie avec comme pénitence : assimiler l'ensemble de l'œuvre de Paul Ricoeur.

Par précaution, je prends également celle de Paul Ricard histoire de ne pas perdre ma tête dans mon cachot. Ce serait trop bête !

Cordialement.

Giuseppe

Le Légionnaire mérite toute notre attention, il est arrivé en Command Car. Ce n'était pas pour la galerie, le message était clair. Et il a été clair.

Malgré les sobriquets de Freluquet et autres Chouchou on sent la frustration rentrée devant un physique de jeune premier qui applique des ordonnances de centurion, et des combats au sol rugueux.

Le chef c'est lui et il a raison de le dire, et surtout éviter de se répandre auprès de journalistes et raconter sa vie et celle de ses brosses à dents comme le faisait son prédécesseur.

Il s'est servi de marqueurs étranges pour certains, la baisse des APL, ou appliquer la CSG pour partie des retraites. Explosif ? Même pas.
Contrairement à ce qui est énoncé, ce n'est pas une maladresse, il a marqué son territoire il a été du premier regroupement, certes ses rucks ont été un peu durs mais il fallait ça pour se faire respecter.

Tout ce qu'il a pu dire est relevé jusqu'à plus soif par les journalistes et ne fait que le conforter dans ses choix, il avait cent jours pour trancher et estampiller, c'est fait.

Savonarole

Faut-il guillotiner boureau ?
Non, pas dans l'immédiat. Mais un séjour à la Conciergerie lui fera le plus grand bien.

Toutefois, bouffer du Macron matin, midi et soir ça gave grave...

On nous a dit "j'en Neymar", osera-t-on dire que le feuilleton Macron / Brigitte / son clébard / son Paul Ricoeur, nous gonfle à donf.

Macron, ras le bol !

Achille

@Jabiru | 22 octobre 2017 à 15:51

Il en est des tendances des instituts de sondages comme des horoscopes le matin au petit déjeuner. Certains ne sauraient s’en passer, à commencer par les personnalités politiques.

Depuis François Mitterrand, les présidents n’ont cessé de commander des sondages, en particulier à l’approche d’une élection présidentielle.

Les médias ont suivi et aujourd’hui il ne se passe pas un jour sans qu’un média nous donne un sondage sur tout et n’importe quoi.
Dernier sondage en cours : 70% des Français sont pour l’écriture inclusive. Mais si vous demandez aux Français s’ils savent ce que signifie l’écriture inclusive, 90% vous répondent que non.
On pourrait citer des tas d’exemples de ce type de sondage où l’on demande l’avis des Français sur des sujets qu’ils ne connaissent pas.

Le plus agaçant est sans doute cette obsession des organismes de sondage à vouloir nous donner au jour le jour la cote de popularité du président et de son Premier ministre, un peu comme cela se pratique à la Bourse avec les sociétés du CAC 40.

Il me semble que c'est le Général qui disait que la politique de la France ne se fait pas à la Corbeille. En tout cas aujourd'hui elle utilise les mêmes procédés.

semtob

Cher Philippe,

Une très belle envolée dans ce billet.
Nous ne savons pas si nous rechercherions des réponses à l'approche de la conscience dans les ouvrages de Sartre, comme le suggère votre écrit.
Relire Kant ouvre par contre des réponses ou plus précisément un questionnement plus proche des préoccupations actuelles sur les liens entre le développement de la conscience chez l'enfant, l'adolescent, l'adulte et la transmission actuelle des principes de laïcité.

Piaget s'est un peu perdu dans ses recherches et en a perdu d'autres surtout dans la voie de l'exploration de tous les possibles. Si cette ouverture offre des rampes de lancement dans la créativité et la connaissance d'autrui et de soi-même, cela apporte aussi des dérives malheureuses et un éparpillement total.

C'est une image un peu maladroite du présent de ce blog en ce qui concerne les commentaires et nous sommes désolées de vous savoir attristé en ce jour un peu gris. La variété des réactions est très vivante. Notre intention se voulait billet d'humeur sans volonté autre.
Malgré notre application à lire entre vos lignes et à rendre le moment vivant, nous ne disposons pas d'un radar détecteur de sensibilité, tel que vos yeux réagissant aux textes proposés qui pourraient nous signifier vos "états d'âme" et mieux les respecter.
Très bonne soirée à vous.
françoise et karell Semtob

Elusen

Les sondages, ô ma déesse, mon dieu ?!
C’est du même niveau que l’astrologie ou l’horoscope. Cela n’a vraiment aucun rapport avec le réel, rien de scientifique, aucun rapport avec la science.

Utilisez les mathématiques pour faire une croustade de pommes au cognac, ne faites pas de la croustade de la science ; c’est là la différence entre la science et la technique.

Ce sont 900 à 1000 personnes interrogées, ce qui représente du 0,0016% de la population, soit 99,99% de la population qui serait défini par ceux-là.

Sans compter, que pour ces trucs crapuleux que l’on dénomme sondage, comme en géologie, ou encore comme avec Claude Allègre, nous nous faisons carotter, ils ont des erreurs, donc une erreur qui a une marge d’erreur... huuuum...

Mais pour le truc des personnalités, il faut savoir que les personnes interrogées ne choisissent pas.
Eh non, il faut savoir comment cela se passe.
Une liste est déjà préétablie et l’on demande aux personnes interrogées :
"Parmi cette liste de noms, de personnalités, lesquelles selon vous..."

« Le choix » ce serait, sans contrainte, que je dise le nom qui me vient à la tête et non celui sur une liste, où je suis par voie de conséquence orienté.

C’est du conditionnement le sondage, personne n’aime être minoritaire, alors nous avons tendance à dire la même chose que la majorité : « Si 80% pensent ça, ils ne peuvent pas se tromper, alors je vais penser pareil qu’eux ». Le fameux : tout le monde le fait, tout le monde le pense.

Ce sont les expériences : Milgram.
Là, juste avec une ligne, dans l’expérience les gens vont mentir et le sujet va les suivre en voyant que c’est un mensonge.
https://www.youtube.com/watch?v=FnT2FcuZaYI

Ou celui de l’ascenseur, très drôle :
https://www.youtube.com/watch?v=BgRoiTWkBHU

Docteur Claire Duran, sociologue, université de Montréal :
https://youtu.be/haG3145UcMc?t=87

Professeur Alain Garrigou, politologue, université de Nanterre :
https://www.dailymotion.com/video/x8csuo

Il y a eu une émission au Canada en dix parties, Cas de Conscience, ou l’on faisait faire à des gens des choses absurdes en les conditionnant.
https://curio.ca/fr/collection/cas-de-conscience-1464/

Achille

@ Philippe Bilger | 22 octobre 2017 à 18:00

Ce qui vous est reproché cher Philippe, c’est d’apporter votre soutien au président en exercice. Les allusions perfides proviennent essentiellement des sarko-wauquizistes qui doivent désigner leur prochain président de parti en décembre prochain et qui bien sûr vouent aux gémonies quiconque oserait vanter les qualités d’Emmanuel Macron. Ils n’acceptent pas qu'EM ait réussi à prendre dans son équipe quelques beaux fleurons de LR.

Tant que vous lanciez vos flèches acérées sur François Hollande, Christiane Taubira et quelques autres caciques du PS, vous aviez droit à leurs amabilités. Maintenant, vous êtes, à leurs yeux, du mauvais côté du manche, raison pour laquelle ils se permettent quelques allusions pas très élégantes et ainsi que vous le soulignez, parfaitement grotesques.

Vous avez tout mon soutien et toute ma sympathie.

Anne-Valérie Pinet

F.Mitterrand affirmait très justement qu’on ne gouverne pas pour plaire. Il est également vrai que celui qui n’agit pas ne peut pas déplaire puisqu’il ne fait rien. Mais il en est aussi qui agissent et qui plaisent (voir les 80% de popularité de Poutine) et d’autres qui n’agissent pas et qui déplaisent très fortement (voir F. Hollande).

En conclusion les sondages ne révèlent pas grand-chose si ce n’est une opinion très relative à un instant très relatif et très volatile.

Christine Boutin a pris sa retraite, elle va prendre 10 points de popularité.
Gilbert Rozon et Pierre Joxe sont accusés d’agressions sexuelles (vraisemblablement par des gourdes qui confondent entreprise de séduction et infraction sexuelle) et ils vont chuter de 20 points dans la cote d’amour de nos concitoyens.

Bref tout est futilité et volatilité.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

MA CHAINE YOUTUBE

PRESSE, RADIO, TELEVISION & INTERNET

INSTITUT DE LA PAROLE

  • Formation à l'Institut de la parole
    Renseignements et inscriptions : [email protected]
  • L'Institut de la Parole propose des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique de la personnalité et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Magistrat honoraire, Philippe Bilger propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires.

MENTIONS LEGALES

  • Directeur de la publication : Philippe Bilger
    SixApart SA 104, avenue du Président Kennedy 75116 PARIS