« Créon n'est pas plus bête qu'Antigone ! | Accueil | La Corse : l'île du "en même temps" pour le président ! »

05 février 2018

Commentaires

Noblejoué

@ Elusen

Les chrétiens se repentent, reconnaissent leurs péchés et recommencent ? C'est une attitude assez commune. A part se tuer, ce qui est le plus décent, les gens n'en font pas d'autres, on pourrait écrire une pièce comique sur ça, chez les chrétiens, mais chez d'autres aussi, peut-être... Enfin, repentance de la maison-mère, vous ne parlez que d'une filiale, le judaïsme, donc question repentance :

http://www.jattitude.net/quest-ce-que-yom-kippour-grand-pardon/

Supériorité des Juifs sur les chrétiens, ils doivent demander pardon aux gens qu'ils ont offensés :

http://www.torah-box.com/vie-juive/fetes/yom-kippour/avant-yom-kippour-demander-pardon-a-son-prochain-sa-femme-ses-parents_483.html

Mais vous aurez lu qu'il y a encore des Juifs qui veulent que les filles héritent moins...

On me dira que si les chrétiens n'ont pas l'obligation légale de demander pardon aux gens qu'ils ont offensés, ils le font, néanmoins... Tout arrive, mais c'est rare.
Et tenez, je vais m'amuser un peu. Il y a ici quelqu'un qui a dit que je débitais des bêtises alors que si on le lit, bref, il aurait mieux fait de la fermer, quelqu'un qui m'a calomnié, et quelqu'un qui m'a souhaité le pire qui puisse m'arriver, eh bien, croyez-vous qu'ils s'excuseraient pour prouver que leur religion les fait bien agir ? Je ne dis pas agir par justice, ils en sont incapables, mais pour l'honneur de leur dieu ? Très probablement, non.

C'est amusant, je ne peux que gagner, si ces gens m'agressent, ils prouvent leur mauvaiseté, s'ils s'excusent, je me rehausse d'autant, s'ils ne bougent pas, ils prouvent qu'à moins d'y être forcé par la religion, le croyant n'agit pas, ce n'est pas rentable pour récompense, l'identité ou le ciel. Voilà... A mon avis, une religion devrait être assez stricte pour demander pardon au prochain, sinon, on n'obtient rien. Or s'il est dit de pardonner aux autres seulement, on met le croyant en mesure de penser qu'il agit bien, ou que s'il agit mal, il peut demander pardon à Dieu, ça suffit... Or qu'est-ce que ça coûte au croyant de supplier dieu, c'est, qu'il agisse bien ou mal, habituel chez lui. Et puis, on demande pardon pour le péché, on se moque de la personne concrète lésée, sinon, on n'aurait pas besoin d'un texte sacré pour dire de réparer. Mais c'est normal, les gens ont peur que leur dieu leur fasse quelque rétorsion, tandis que s'ils ont écrasé le prochain, c'était en général celui qui ne pouvait pas se défendre. Et comme si ça ne suffisait pas, en disant que l'autre doit pardonner, on lui interdit de se venger, en somme, on bétonne son impunité. C'est la nature humaine, le moi c'est moi et toi, tais-toi...

Dès que les gens peuvent se dédouaner... Ce n'est pas que chrétien, dès que les gens ont la possibilité de nuire impunément, en général, saluons les exceptions, ils le font.
On devrait pouvoir scanner toutes les cultures et vous le démontrer, eh oui, cela ne devrait pas être à moi de le faire, franchement.

Et le coup de se confesser juste avant la mort, et plus original, chez les Aztèques, de se protéger ici-bas des conséquences de ses actes ?

https://books.google.fr/books?id=ZRVbAAAAQAAJ&pg=PA166&lpg=PA166&dq=aztèque+confesser+fautes&source=bl&ots=5BpLFPW23q&sig=lB7df-sC6w3378oPSt06bCV7gdU&hl

Chez les musulmans, il n'est pas non plus demandé de demander pardon aux gens qu'on a offensés ni de réparer ses fautes :

http://www.islamquest.net/fr/archive/question/fa2426

Ne se confesser à personne a des avantages : moins de pouvoir au personnel religieux.
Des inconvénients, quand on ne se parle qu'à soi-même, sans regard extérieur, on a tendance à trouver ses fautes légères.

Je pense que les religions dérivées du judaïsme auraient dû garder le grand pardon judaïque, position plus équilibrée.
Par contre, laisser tomber des interdits alimentaires et autres ne feraient pas de mal aux Juifs, à mon avis, quel fatras.

Je ne me sens pas le courage de chercher sur la Chine d'autrefois et autres choses moins intéressantes mais pas mal, je fatigue, mais enfin, la pente des croyants c'est de dire, quand ils ont des ou un dieu, surtout un dieu "si dieu n'existe pas, tout est permis". C'est parce que la morale a été annexée et dévitalisée par la religion, qui ne peut plus se soutenir sans religion chez bien des croyants, c'est triste, et inquiétant.
Le croyant qui a une crise de trop de foi risque d'être fanatique et de tuer, quand il ne croit plus, de manque, et de tuer aussi, je suppose... La religion, le sacrifice a fait la culture humaine, mais le sens de la justice existe déjà chez, au moins, les chimpanzés. Ne plus être capable d'agir moralement parce qu'on n'a plus la foi prouve combien la croyance peut dégénérer les gens. D'un autre côté, elle peut les élever dans la mesure où le judéo-christianisme montre le processus du bouc émissaire, et que si l'idée de pardon ne sert pas à se faire une impunité mais accueillir l'autre, je parle évidemment d'une exception, c'est une bonne chose.
En somme, aux croyants de devenir ce qu'ils disent devoir être. On ne sait jamais, ne pensons pas aux balles précédentes mais aux points suivants, comme au tennis. Créditons-les du futur pour leur donner plus de chance d'y parvenir.

Pour ma part, je souhaite, comme à moi, à chacun de devenir ce qu'il veut être. Voir ses fautes, essayer de ne plus les commettre, se pardonner, être concentré... Voilà. Se pardonner de ne pas être ce qu'on veut et demander pardon aux gens qu'on a offensés.
On remarque que les orgueilleux ne veulent pas demander pardon. Certes ! Mais l'avantage de l’orgueil est qu'on peut vraiment s'examiner pour ne pas commettre certaines choses pour ne pas avoir à demander pardon. L'important, ce n'est pas d'être humble, orgueilleux ou droitier ou gaucher, tant qu'on y est... C'est d'essayer d'être juste.

Elusen

"Égalité, mais aussi laïcité et encore droit, justice : ces mots, qu’on croyait universels, sont, chaque jour, détournés de leur sens.
Les responsables de cet assaut porté à la langue française ?
Les communautaristes de toutes obédiences. C’est pour décrypter leurs méthodes que ce livre a été écrit. Du « féminisme », au nom duquel le voile intégral devrait être autorisé, au « patriarcat » qui n’est combattu que lorsqu’il se présente sous les traits du « mâle blanc », en passant par la « tolérance », invoquée pour justifier l’excision, ou la « culture », qu’on évoque désormais contre la loi de la Nation, c’est l’histoire d’un détournement sémantique qui nous est ici contée.
Indigènes réinventés, prétendus antiracistes, vrai-faux identitaires de droite comme de gauche, les nouveaux tartuffes sont démasqués !"

https://www.france.tv/france-5/la-grande-librairie/saison-10/415853-feminisme-le-grand-detournement-vu-par-fatiha-agag-boudjahlat.html

Elusen

@ Achille | 09 février 2018 à 20:04
« Contrairement à votre Allah... »

Ben non, c’est le vôtre ! Je ne crois pas dans votre Dieu, ni dans votre religion monothéiste masculine moyen-orientale.

Allah, c’est de l’arabe littéraire qui se traduit en français par : Dieu, celui de la Bible. Que vous ayez une telle méconnaissance du monothéisme dont vous vous revendiquez est pathétique.

Vous allez jusqu’à injurier votre propre Dieu.

Hébraïsme, christianisme, musulmanisme, c’est le même Dieu, hein ?!
C’est la même religion, il serait peut-être temps que vous vous en aperceviez.
Ce sont trois courants différents.

Les musulmans vous accusent :
- d’avoir trahi Dieu en priant Jésus et Marie, alors que vos prieures devraient lui retourner.
- d’avoir trahi Dieu en priant des idoles, les Saints, des veaux d’or.
- d’avoir trahi Dieu en redevenant polythéistes : au nom du père, du fils et du Saint-Esprit.
- d’avoir trahi Dieu en priant le Diable.

Bible de Jérusalem – école archéologique de Jérusalem
Matthieu 6, paragraphe13 :

  • Et ne nous soumets pas à la tentation ; mais délivre-nous du Mauvais.

Psaume 66, paragraphes 10 et 11 :

  • Tu nous as éprouvés, ô Dieu, épurés comme on épure l'argent ; tu nous as fait tomber dans le filet, tu as mis sur nos reins une étreinte ;

La Bible liturgique – traduction de l’Église catholique : http://www.aelf.org/bible
Matthieu 6, paragraphe13 :

  • Et ne nous laisse pas entrer en tentation, mais délivre-nous du Mal.

Psaume 65, paragraphe 10 et 11 :

  • C'est toi, Dieu, qui nous as éprouvés, affinés comme on affine un métal ; tu nous as conduits dans un piège, tu as serré un étau sur nos reins.

Elusen

Il convient de préciser que le christianisme, et non le catholicisme, le christianisme dans sa globalité est un courant religieux pour les psychopathes. Aucune notion de culpabilité.

Dès le lundi, le chrétien peut massacrer, violer, génocider, spéculer à la Bourse, faire s’effondrer des économies, organiser la pauvreté, détruire la planète.
Il lui suffit pour cela d’aller le dimanche à la messe, de se confesser, d’être pardonné par le prêtre pour aussitôt le lundi recommencer.

Le christianisme permet à ses adeptes de n’avoir aucune culpabilité, tout est pardonné si l’on se repent.

Le dimanche matin, le jour du seigneur, de la charité, du pardon, de la compassion, du partage, de l'amour de son prochain, mais quand il faut voter l’après-midi : F-Haine !

Quand un chrétien vous dit qu’il vous aime : courez !
Les croisés, ce n’était pas un soutien-gorge !
Le tout au nom de l’amour de son prochain.
Et le cannibalisme, bouffer le fils de son Dieu et boire son sang.

Au moins, les hébraïques, les musulmans, ils sont aussi c_ns, mais ils ont l’obligation de l’assumer ; ils ont, en même temps, une certaine fierté à l’être.

Elusen

@ breizmabro | 09 février 2018 à 08:43

À HP, je réponds Lexmark, Lenovo !

Il n’y a pas de diffamation publique quand elle est précédée de provocations ! Ouououh le vilain !
Mais parlez-nous de votre casier judiciaire, de vos redressements fiscaux.

-------------------------

@ Achille | 09 février 2018 à 08:28
« La Bible est constituée de deux parties : l’Ancien Testament qui raconte l’histoire du peuple juif depuis l’origine du monde […] »

Hélas pour vous, c’est faux, nulle part dans le Pentateuque, Ancien testament, l’on parle d’un peuple juif, le peuple n’y est jamais accolé à juif.

« Juif » originellement ce n’est pas un peuple, le peuple est Judéen, il y avait deux royaumes, un tout petit Israël et Judas (ou Judée).

L'archéologie du judaïsme en France et en Europe
Publication de l’Institut national de recherches archéologiques préventives, laboratoire rattaché au CNRS.
http://widget.editis.com/ladecouverte/9782707166944/#page/1/mode/1up

Quant aux Évangiles retenus dans la Bible, ils ne sont pas datés de l’époque de Issa, Yehoshua, Yahoshua son prénom, car tant le Jésus, le Christ et le Messie, c’est le même mot dans trois langues différentes, ce n’est pas son prénom, mais un titre.
D’ailleurs l’on dit : le Jésus, il y a un article singulier devant originellement.
https://www.universalis.fr/encyclopedie/jesus-jesus-christ/

Celui qui est désigné par le Satan, Lucifer, le Diable n’a tué personne, violé personne, massacré personne, commis aucun génocide, n’a jamais prôné l’esclavage, l’inceste, la pédophilie.

Le Dieu monothéiste a prôné et fait tout ça.

Que vous le vouliez ou non, il est très étrange que celui qui représenterait l’amour de son prochain, le pardon, la compassion, le bien soit un génocidaire, esclavagiste, incestueux et que le Mal soit représenté par un être qui n’a pas de sang sur les mains et qui aurait apporté la Connaissance et le Savoir.

Le Mal serait ainsi d’avoir accès à la Connaissance et au Savoir, vous incarneriez le Mal, car vous prétendez y avoir accès et pouvoir vous en servir.

Tant la Bible que le Coran prônent l'esclavage, le viol où les femmes sont des prises de guerre, rien que cela suffit à vous montrer du doigt !

Achille

@ Elusen | 09 février 2018 à 11:46
« Pauvre Achille, c’est si typique des chrétiens, vomir leur haine au nom du pardon, de la compassion et de l’amour de son prochain. »

Pour l’instant ceux qui vomissent leur haine, ce sont les islamistes radicalisés, certainement pas les chrétiens qui sont régulièrement la cible d’attentats dans leurs églises dans certaines républiques islamiques comme c’est le cas en Egypte.
Quant à « mon » Dieu, il n’exige rien de moi qui aille à l’encontre de mon éthique personnelle. Même si je ne suis pas un croyant pratiquant, il m’est arrivé, dans des moments difficiles, de le prier pour qu'il me vienne en aide. Il m’a donné la force morale pour traverser certaines épreuves et je lui en sais gré.

Contrairement à votre Allah, lui au moins ne me demandera jamais de me revêtir d’une ceinture d’explosifs pour aller me faire exploser au milieu de la foule et tuer des innocents.

breizmabro

@ Mary Preud'homme 09 février 2018 à 12:34

Sans oublier notre chef-d'oeuvre culinaire : la rate au court-bouillon !

Personne n'imagine une sous rate au court-bouillon ! Quel serait le morceau à choisir entre le 7 et le 253 ? Dilemme.

Passe ton chemin petit Elusen avec tes SOUS entendus frelatés.

Robert Marchenoir

Perdre du temps à tenter de réfuter Elusen, c'est comme pêcher des poissons dans un tonneau au fusil à pompe (comme on dit en Amérique) : au début, c'est amusant, on touche à tous les coups ; et puis, on finit assez rapidement par se rendre compte que ce n'est pas conforme à l'éthique. Ni à l'esthétique, d'ailleurs.

Mary Preud'homme

@ breizmabro, 9 février 2018 à 08:43
"J'en étais restée à la rate qui est un organe vital placé à côté de l'estomac mais j'ignorais, quelle honte, qu'il y avait des sous rates qui étaient, pour mieux les repérer lors d'une intervention (divine ?), numérotées."

Sans oublier les "rats pas triés" que l'on reconnaît à la couleur de leurs pieds (noirs) !

Elusen

@ Achille | 09 février 2018 à 00:59
« Il continue à taper l’incruste sur ce blog avec une abnégation qui pourrait être admirable si elle n’était la manifestation d’un délire pathologique. En clair c’est un grand malade. »

Il apparaît évident que vous décrivez là votre Dieu !
Un Dieu si stupide qu’il n’a jamais vu que le Serpent irait corrompre Eve et Adam.
Un Dieu si dégénéré qu’il n’a jamais vu que le Satan se révolterait contre lui.
Un Dieu si abâtardi qu’il n’a jamais vu que des anges se ligueraient contre lui.
Un Dieu qui aurait tout créé, donc, y compris le mal !
Un Dieu qui interdit la jalousie, pour aussitôt déclarer qu’il est un Dieu jaloux.

Pauvre Achille, c’est si typique des chrétiens, vomir leur haine au nom du pardon, de la compassion et de l’amour de son prochain.

vamonos

@ Elusen
"Moïse ne peut pas avoir erré dans le désert du Sinaï pendant plus de quarante ans, car l’époque où il est supposé avoir vécu, ce n’était pas un désert mais une savane."

Tout d'abord, je ne vois pas le rapport entre cette phrase et le sujet du billet "Le sale Adèle qui fait du slam", mais passons.
Ensuite, Moïse chassé de son pays est parti, il a erré, il a conduit un peuple qui avait confiance en lui. Ils étaient dans des contrées hostiles, rejetés de partout, honnis de tous. Moïse a erré dans ce qu'il considérait comme un désert. Il s'agit d'un point de vue, de la même manière que de nos jours, un habitant du Massif Central reprendra à son compte la célèbre phrase "Paris et le désert français". Bien sûr, la France n'est pas un désert et peu importe que le Sinaï ne fut pas un désert du temps de Moïse.

Mais Elusen préfère considérer que le Sinaï n'était pas un désert comparable au Sahara pour en déduire que Moïse n'existait pas. Le tripatouillage de l'Histoire en modifiant les histoires est un grand classique des islamo-gauchistes (pour les qualificatifs peu reluisants, merci de se référer à sylvain).

Et pour qu'Elusen continue à faire du prosélytisme musulman, je lui suggère de retourner sur les sites et blogs où il puise son inspiration.

Mary Preud'homme

Evangile "couscous, boulettes, merguez" selon Ben Elusen (9/2/2018, 1:40)

zzz... zzz... zzz...

Aliocha

Chut, ne le lui répétez pas, à notre apache diablotin, il y arrive tout doucement, à la victime propitiatoire...
Espérons qu'il épargnera la pianiste :
https://www.youtube.com/watch?v=g7OObP7mcmI

Je tuerai la pianiste
Afin que l'on sache
Que quelque chose existe
En dehors de ça
Quand elle avait vingt ans
La foule à ses pieds
Sous les lambris dorés
Qu'elle jouait Mozart, Chopin
Je tuerai la pianiste
Qui n'a pas su m'aimer
Dans la chambre je pleure
Où l'amour se cache
Je tuerai la pianiste
Afin que l'on sache
Que quelque chose existe
Et quand ce sera fait
Que le jour sera levé
Sur le satin de ses méfaits
Comme une pierre soulevée
Où grouille la vermine
Dans le champagne et les caviars
Dans son manteau d'hermine
On pourra la voir, le corps abîmé
En haut de sa baignoire
Blanche comme un lys
Je tuerai la pianiste
Pour ce qu'elle a fait de moi
Chaque jour que Dieu fait
Chaque semaine, chaque mois
Et quand ce sera fait
Que le jour se lèvera
Par l'entrée des artistes
Quand on saura que c'est moi
Alors je m'en irai
Je la couvrirai d'or
Alors je m'en irai
Je tuerai la pianiste
Pour ce qu'elle a fait de moi
Chaque jour de ma vie
Chaque semaine, chaque mois
Et je mordrai sa joue
Qui un jour fut à moi
Sur le piano de ses nuits
Sur le piano de ses draps
Je tuerai la pianiste
Afin que l'on sache
Que quelque chose existe
Je suis un Indien
Je suis un apache
Je suis un Indien
Je suis un apache
Auquel on a fait croire
Que la douleur se cache
Je suis un apache
Je suis un Indien
Auquel on a fait croire
Que la montagne est loin
Je tuerai la pianiste
Je tuerai la pianiste
Je tuerai

breizmabro

@ Elusen | 09 février 2018 à 00:25
"...vous avez déjà tenté cette minable pirouette"

Pirouette... Cacahuète :D

Au fait vous n'avez toujours pas répondu à ma question : votre sortie de HP est prévue pour quand ?

"Il n’y a que des individus tels que vous, sans civisme, qui font usage de Google"

Affirmer sans preuve que je fais usage de Google et que je suis sans civisme est de la diffamation publique ! Ouououh le vilain ! Vade retro satana !

Et ce n'est pas la peine d'appeler votre avocat (sic) qui a trente-cinq ans de barreau (de chaise ?) à son actif virtuel, pour lui dire : "au s'cours, ya la vilaine Bretonne qui fait que d'me dire des méchancetés, dis-lui toi qu'elle devrait rester faire des crêpes ça lui r'mettra sa coiffe à l'endroit à la méchante ! Moi j'peux pas ya les thèseux de Deviro qui m'attendent".

D'un autre côté j'avoue que vous m'avez fait progresser en anatomie car moi j'en étais restée à la rate qui est un organe vital placé à côté de l'estomac mais j'ignorais, quelle honte, qu'il y avait des sous rates qui étaient, pour mieux les repérer lors d'une intervention (divine ?), numérotées.

J'en ai donc déduit que c'est de là que venait l'expression "compter ses abattis" (ou ses abats en l'occurrence) :D

Achille

@ Elusen | 09 février 2018 à 01:40

La Bible est constituée de deux parties : l’Ancien Testament qui raconte l’histoire du peuple juif depuis l’origine du monde, en passant par Noé, Abraham, Moïse et toute la clique jusqu’à Jésus. Monde tel qu’il était imaginé à l’époque où elle a été écrite compte tenu du peu de connaissances scientifiques que les hommes, même les plus éclairés, avaient à cette époque qui remonte à plusieurs milliers d’années. Ce qui explique la vision créationniste quelque peu puérile de la Genèse avec Dieu, Lucifer, les anges, les démons, le paradis terrestre, l’arbre de la Connaissance et autres balivernes de ce genre.

Il est assez navrant que de nos jours des gens croient encore que la Terre est plate et que le monde a été construit en six jours (le septième Dieu s’est reposé et a admiré son œuvre) malgré tous les éléments qui expliquent la création de l’Univers il y a 15 milliards d’années, les origines de la vie sur Terre, la naissance de l’Humanité qui est le résultat d’une lente évolution s’étalant sur plusieurs millions d’années.

Le Nouveau Testament est tout simplement le récit de la vie de Jésus à travers les évangiles canoniques. D’autres évangiles et épîtres existent, mais sont considérés comme apocryphes.

En tout état de cause les récits de l’Ancien et du Nouveau Testament ne sauraient être à prendre au pied de la lettre car il s’agit le plus souvent d’événements transmis de bouche à oreille qui ont été déformés au cours de la transmission de ces récits. Ajoutons à cela les superstitions et autres croyances simplistes de l’époque, les arrangements de nature politique qui se sont greffés en fonction des régimes en place et nous avons donc ces livres saints qui sont totalement déconnectés
de la réalité historique et scientifique.

Ces vieux grimoires ne présentent plus grand intérêt de nos jours si ce n’est pour quelques rats de bibliothèque qui s’intéressent à l’histoire des religions et quelques illuminés qui s’obstinent à croire à ces fadaises.
L’humanité est maître de son destin et depuis des milliers d’années elle ne cesse de se nourrir à l’arbre de la Connaissance dont elle a déjà grignoté pas mal de pommes. Il en reste encore beaucoup, mais elle continue à se servir sans trop se soucier des foudres divines.
Comme l'a dit Sartre, l'Enfer c'est les autres.

GERARD R.

La genèse de la somme des stupidités de nos systèmes judiciaires commence sans doute par ce "droit au silence" dont on gave les prévenus. En accordant ce fichu droit, on permet au justiciable interpellé de ne pas collaborer avec l'institution chargée de le juger. Cela constitue un premier obstacle, qui risque d'allonger et le travail des enquêteurs et celui du juge d'instruction. Tout en humiliant déjà les victimes. Car un prévenu indûment mis en cause aura au contraire à cœur de démontrer son innocence.

On viendra ensuite justifier hypocritement l'irrésorbable arriéré judiciaire et les dossiers qui s'éternisent, par... le manque de moyens.

Car dans l'esprit de nos preux et susceptibles magistrats, qui ne supportent aucune remarque, il faut toujours plus de pognon, pour toujours faire pire !

On oppose ainsi le "droit au silence" de la canaille aux revendications de justice des victimes. Et aucune des innombrables "réformes institutionnelles" ne vient jamais corriger ni même atténuer ce déséquilibre flagrant. Bien au contraire ! La balance de la justice nécessite un sérieux étalonnage, dont l'arrogante "magistratesque" ne veut manifestement pas.

Il ne restera ensuite aux avocats pénalistes, dont la vocation n'est plus de défendre leurs clients, mais bien de leur assurer l'impunité, qu'à trifouiller la procédure en tous sens pour arriver à leurs tristes fins.

Ma confiance en la "justice" n'a d'égale que celle envers les politicards... C'est triste !

Elusen

@ Achille | 08 février 2018 à 17:58

Pauvre Achille Z. ! Méconnaître à ce point la religion qu’il prétend défendre.
Il est de ces musulmans qui s’affirment comme tels sans jamais avoir lu le Coran.

Il a bien été expliqué par mes soins qu’il n’y avait pas trois religions, mais que c’était la même coupée en trois courants : hébraïsme, christianisme, musulmanisme. C’est le même Dieu, pas trois dieux différents.

Les Judéens étaient polythéistes, Yahweh, Yahvé était le dieu de la tribu, comme Toutatès (Toutatis) chez certains Celtes.
Il était marié, il avait une déesse à ses côtés : Ashera.
https://www.universalis.fr/encyclopedie/yahve-yahweh/

Dans les Évangiles, il y en a des fausses, Marc et Luc ne sont pas des apôtres, ils ne peuvent logiquement pas produire des évangiles.
Les Églises chrétiennes cachent volontairement les autres évangiles, il y en a douze, dont l’Évangile de Judas retrouvé et daté au carbone, elle date de l’époque de Issa (en arabe), Jésus en Latin.

Elle indique que Yahvé est un dieu inférieur du 7e niveau et que Jésus a fait un suicide par Romains interposés. Jésus affirme que son message ne peut avoir d’importance que s’il meurt en martyr, il exige, alors, du seul apôtre en qui il a confiance de prévenir les Romains pour qu’il soit arrêté et tué.

L’Évangile de Judas – National Geographic & Ed. Flammarion.
Pr Rodolphe Kasser, archéologue spécialiste du monothéisme.
Pr Marvin Meyer, historien du christianisme et du gnosticisme.
Pr Gregor Wurst, historien du christianisme et théologien.
https://miniurl.be/r-1ldk

De plus Jésus est cité plus de 33 fois dans le Coran, Marie 48 fois, les Évangiles sont cités 13 fois, la Torah 19 fois.
Dans le Coran, il y a une vingtaine de prophètes et pas un unique prophète, prophète est bien au pluriel !
C’est la Loi fondamentale (constitution) saoudienne article 3 et le drapeau saoudien qui affirment qu’il n’y a qu’un prophète, pas le Coran.
https://miniurl.be/r-1ldj

Jésus est le seul prophète d’ordre divin à qui Dieu a donné le Saint-Esprit. Les musulmans ont l'obligation de respecter Jésus, les Evangiles et la Thora (Torah).

Sourate II – verset 136 :

  • Dites : Nous croyons en Dieu et à tout ce qui nous a été révélé à nous, à Abraham, à Ismaël, à Isaac, à Jacob et aux tribus, ainsi qu’à tout ce qui a été donné à Moïse, à Jésus et aux prophètes. Nous ne distinguons aucun d’entre eux et nous sommes tous soumis à Lui.

Sourate II - verset 253 :

  • Nous avons privilégié certains prophètes par rapport à d’autres. Dieu a parlé à quelques-uns, élevant d’autres à des degrés supérieurs. Nous avons transmis à Jésus, fils de Marie, des preuves éclatantes et nous l’avons doté de l’Esprit saint.
- Une note de bas de page numérotée 98 sur Esprit saint : Rûh al-qûdûsi

Le Pentateuque biblique (Torah en Hébreu) est une invention de l’an – 600 avant notre ère. Elle apparaît sous le roi Josias. Il n’y a aucune preuve historique et archéologique que le Pentateuque apparaisse avant, pas plus que Moïse n’ait existé.

La Bible dévoilée - des professeurs en archéologie Finkelstein et Silberman
https://www.cairn.info/revue-nouvelle-revue-theologique-2004-3-page-446.htm

Moïse ne peut pas avoir erré dans le désert du Sinaï pendant plus de quarante ans, car l’époque où il est supposé avoir vécu, ce n’était pas un désert mais une savane.

Le crépuscule des civilisations - La fin de l'âge des pyramides – Arté
Au bout de 39 mn et 30 s :
https://rutube.ru/video/e410ab1eb7633513c94f3dd4c56c34ce/

Achille

@ Noblejoué | 08 février 2018 à 21:57

Sa vénération pour Lucifer qu’il tire d’on ne sait d’où, mais certainement pas de la Bible de Jérusalem me laisse à penser que ce type appartient à une secte satanique. Sa version de la Genèse relève du délire mystique le plus complet.
Je me demande ce que cet illuminé vient encore faire sur ce blog, à part insulter Philippe Bilger, étaler sa science wikipédienne et sortir des énormités qui le ridiculisent.
Il n’apporte strictement rien de constructif aux échanges. Il nous balance un prosélytisme d’une indigence intellectuelle affligeante qui ne saurait convaincre que des attardés mentaux.

Il s’en prend plein la tronche par à peu près tous les intervenants, mais il continue à taper l’incruste sur ce blog avec une abnégation qui pourrait être admirable si elle n’était la manifestation d’un délire pathologique. En clair c’est un grand malade.

Elusen

@ breizmabro | 08 février 2018 à 16:44
« ...qu'à travers les copier-coller de Google... »

Et pourtant, il vous est des plus simples d’en apporter la preuve, mais où est-elle ?
Sur un autre fil de discussion, vous avez déjà tenté cette minable pirouette, ainsi il faut en conclure que c’est monomaniaque chez vous.
Il n’y a que des individus tels que vous, sans civisme, qui font usage de Google, dont l’entreprise mère Alphabet Inc s’organise pour se soustraire au maximum de l’impôt.
Vous êtes comme l’individu qui porte assistance à un proxénète.

Il faut utiliser :
- Qwant, moteur germao-français : https://www.qwant.com/

- Néerlandais, Ixquick : https://ixquick.eu/

- Ou européen, Unbubble : https://www.unbubble.eu/

Jouer sa racaille d’extrême droite pour se jeter dans les bras de Google, cela pas le faire !

Mary Preud'homme

@ Elusen | 08 février 2018 à 14:12

Comme toujours vous faites d'un fait divers une généralité.
Alors que le Canada, notamment la province du Québec, a une réputation de terre d'accueil bien méritée. Et ce ne sont pas les nombreux Haïtiens que je connais, dont certains appartenant à ma famille par alliance, qui me contrediront. Et encore moins Michaëlle Jean, ancienne Gouverneur général du Canada, dont la famille chassée par la dictature duvaliériste dut émigrer dans la belle province.

Noblejoué

@ Achille

En fait, ce que dit Elusen me fait penser à autre chose que des inepties, ou pour les monothéistes cela revient peut-être au même, cela me fait penser à la gnose... Je ne m'expliquais pas une critique envers la religion ne se limitant pas à ses effets mais au dogme avec insistance sur Lucifer, mais cette histoire de dieu inférieur a fait tilt.
L'histoire de dieu qui est perdu ou tué ou autre m'a relativement amusé... Faire d'un dieu tout-puissant une victime est bizarre, ses pauvres créatures, souffrantes et mourantes sont les vraies victimes, oui... Enfin, tout ça n'est qu'hypothèse, et quitte à choisir celle qui me plaît le plus, il y a, idée juive que je devrais creuser, le dieu autrefois tout-puissant mais tassé sur-lui même pour créer un monde imparfait d'être limité. Pas de coupable, l'idée qu'il faut réparer le monde. Enfin, on n'est pas obligé de croire en un dieu pour essayer d'arranger les choses.

Je ne crois pas qu'on prêche la gnose en banlieue... Déjà ici, c'est acrobatique, alors.. N'accusons pas Elusen des problèmes des banlieues, franchement ! Si Elusen est bien un gnostique, rencontre très inattendue, vous ne trouvez pas, Achille ? Je crois qu'il y a peu de gnostiques, je pensais qu'ils parlaient peu aux non gnostiques. Et de manière plus diplomatique. Enfin, c'est peut-être une fausse piste ?

@ Elusen

Ne me répondez pas si la question vous semble trop indiscrète, mais seriez-vous gnostique ?

Savonarole

@ Elusen | 08 février 2018 à 14:12

La vidéo est accablante, c'est une honte.

Savonarole

On observe que nombre de journalistes qui ont leurs ronds de serviette dans nos médias évoquent les "erreurs de Macron" vis-à-vis de la "sensibilité corse".

Tout journaliste traitant de la Corse devrait déclarer au préalable s'il est propriétaire d'une résidence secondaire en Corse. On y verrait plus clair.

On se rappelle de Christine Ockrent qui s'était subitement élevée contre Sarkozy lors de l'affaire Colonna pour découvrir plus tard que les Kouchner avaient une propriété jouxtant un golf en Corse... C'est que là-bas ça flambe vite une maison...

Achille

J’invite tous les intervenants de ce blog à lire le commentaire d’Elusen du 7 février 2018 à 12:18. Il vaut vraiment son pesant de cacahuètes.
Je cite les passages les plus croustillants :

Ce Dieu inférieur du 7e niveau a interdit la Connaissance, a organisé et ordonné des génocides, l’esclavage, le viol, des déluges, des massacres, des holocaustes, etc.
Il a exterminé l’humanité tout entière.
Il a forcé Eve et Adam à coucher avec leurs enfants, les frères et sœurs ensemble pour engendrer l’humanité.
Il a forcé Moïse et sa clique à coucher ensemble, père et enfants, mère et enfants, frères et sœurs, pour de nouveau engendrer l’humanité.
Ce Dieu est un tueur en série, génocidaire, qui a couché avec sa mère pour engendrer Jésus, (priez pour nous Marie mère de Dieu), incestueux, pédophile, esclavagiste et nous devrions l’aimer.

Je suppose qu’il a reçu cet enseignement de haut niveau de Rachid Abou Houdeyfa, l’imam de la mosquée Sunna de Brest qui dirige également le Centre « Culturel » et Islamique de Brest (CCIB) et qui boit de l'urine de chameau pour faire comme le "prophète".

Il est certain qu’en racontant ce genre d’inepties à des ados désocialisés des banlieues pas très fufutes, ces derniers préfèrent se convertir à l’Islam et prier Allah, ce dieu si bon et généreux, enfin uniquement avec ceux qui l’adorent, bien sûr.
Les "impies" eux n'ont pas droit à ce régime de faveur.

breizmabro

@ C'est Elusen du 8 février 2018 à 14:12

ou Radio Canada ?

Avec vous c'est compliqué parce que vous ne vous exprimez qu'à travers les copier-coller de Google.

Je ne vous jette pas la (première) pierre puisque chaque handicapé à le droit, aussi, d'aller demander des trucs sur Google.

Votre sortie de HP est prévue pour quand ?

sylvain

MDR !

Il en connaît des blagues géniales notre Elusen Gaspary, j’en suis encore tordu de rire, ce doit être une de celles qu’il raconte quand il vient à chaque dîner de c... avec sa tour Eiffel en allumettes.

C’est quouââ un Amérindien ? Un Indien de la mer ? Un Indien amer ?

C’est quand la prochaine invitation ?

Achille

@ Jabiru | 08 février 2018 à 13:51

C’était sous la IIIe République. Aujourd’hui les temps ont changé, outre la prostate, ce n’est pas le président de la République qui est inutile, d'autant que celui-ci mouille sa chemise, mais le Sénat.
Et puis à quarante ans, il a encore quelques décennies à être tranquille de ce côté-là… 😊

Aliocha

@ Elusen

Il y en a même qui pensent l'avoir tué, tordant, n'est-ce pas ?

Elusen

- Le Canada est un royaume, chef d’État la Reine Élisabeth II, représentée par une gouverneure générale.
- Canada, Etat fédéral, 13 Etats fédérés, appelés provinces ou territoires.
- Chaque province et territoire a un gouvernement fédéré, un Premier ministre, donc 13 Premiers ministres fédérés + un Premier ministre fédéral du Canada.

- GRC, Gendarmerie Royale du Canada (police fédérale canadienne, genre le FBI du Canada).
- SPVM, service de police de la ville de Montréal.
- UPAC, service de police de lutte contre la corruption.
- Avocat de la couronne, représente l'Etat, donc la Reine, la Couronne : Procureur.

Intervention musclée du SPVM : la famille de Pierre Coriolan abattu par des policiers poursuit la Ville de Montréal.
http://ici.radio-canada.ca/widgets/mediaconsole/medianet/7852154

Jabiru

@ Achille 07 février 2018 à 14:10

S'agissant de la prostate, qui tient le coup mais ça ne dure pas, elle devait chatouiller Clemenceau qui avait déclaré qu'il y avait deux organes inutiles, la prostate et le président de la République.
Notre Jupiter, lui, a encore un peu de temps pour y penser !

Elusen

@ anne-marie marson | 08 février 2018 à 09:29

Non, il ne peut y avoir de fait si le critère de jugement est une opinion religieuse que celui d’en face ne partage pas.
Il n’y a pas consensus social autour de votre religion, il ne peut donc y avoir de fait qui s’établit par elle.
Dès lors, nous sommes bien devant un point de vue subjectif, donc de l’intégrisme, de l’inquisition, un péché d’orgueil de votre part.

-----------------------

@ Aliocha | 08 février 2018 à 09:14

Dans le documentaire The Ride, sur une commémoration amérindienne du massacre de Wounded Knee aux USA, un chef amérindien raconte cette histoire :

https://www.rouge-international.com/movie/the-ride/

Un Amérindien est dans une église et le prêtre fait un sermon. À la fin du sermon, le prêtre regarde l’Amérindien et invite l’assistance à en faire autant.
Le prêtre lui demande alors : où est Dieu mon fils ?
L’Amérindien ne comprend pas, alors le prête insiste : où est Dieu ?
Parlant de plus en plus avec ferveur, suivi par l’assistance : où est Dieu ?
L’Amérindien panique et s’enfuit en courant de l’Église, il court le plus vite possible, effrayé.
Il croise d’autres Amérindiens qui le voient en panique, ils lui demandent alors ce qui se passe.
- Nous devons fuir ! Les hommes blancs ont perdu leur Dieu et ils pensent que c’est nous qui l’avons volé !

----------------------------

@ fugace | 08 février 2018 à 01:47

Lucifer ne peut pas incarner l’orgueil.
Yahweh, le Dieu polythéiste qui a fait le coup d’État : si !
Convoitant ainsi ce qui appartenait aux autres. Lui-même nous le dit :

  • - Je suis un Dieu jaloux.
    - Vous n’adorez pas d’autres dieux que moi.

Je vous précise également que l’on dit : Le DAESH, car c’est un sigle, comme FBI, CIA, DGSE, FSB, KGB.

En ce qui concerne le satan, car c’est un nom commun et non un nom propre dans la Bible :

- https://www.universalis.fr/encyclopedie/satan/

- https://www.britannica.com/topic/Satan

sylvain

@ Elusen | 08 février 2018 à 00:53
"Les hommes s’inventent des dieux pour justifier leurs actes."

Roooo mais c'est odieux de dire ça de nos dieux, pourvu que nos dieux ne lisent pas ce blog !

anne-marie marson

@ Elusen

Ce n'est pas une question de droit mais une question de fait.
Vous confondez le droit et le fait.

Aliocha

De la littérature, de la fiction comme pour fixer un peu de réel aux chimères de l'orgueil :

"— Tais-toi ou je te tue !

— Me tuer ? Non, il faut que je m’explique d’abord. Je suis venu pour m’offrir ce plaisir. Oh ! que j’aime les rêves de mes jeunes amis, fougueux, assoiffés de vie ! « Là vivent des gens nouveaux, disais-tu au printemps dernier, quand tu te préparais à venir ici, ils veulent tout détruire et retourner à l’anthropophagie. Les sots, il ne m’ont pas consulté. À mon avis, il ne faut rien détruire, si ce n’est l’idée de Dieu dans l’esprit de l’homme : voilà par où il faut commencer. Ô les aveugles, ils ne comprennent rien ! Une fois que l’humanité entière professera l’athéisme (et je crois que cette époque, à l’instar des époques géologiques, arrivera à son heure), alors, d’elle-même, sans anthropophagie, l’ancienne conception du monde disparaîtra, et surtout l’ancienne morale. Les hommes s’uniront pour retirer de la vie toutes les jouissances possibles, mais dans ce monde seulement. L’esprit humain s’élèvera jusqu’à un orgueil titanique, et ce sera l’humanité déifiée. Triomphant sans cesse et sans limites de la nature par la science et l’énergie, l’homme par cela même éprouvera constamment une joie si intense qu’elle remplacera pour lui les espérances des joies célestes. Chacun saura qu’il est mortel, sans espoir de résurrection, et se résignera à la mort avec une fierté tranquille, comme un dieu. Par fierté, il s’abstiendra de murmurer contre la brièveté de la vie et il aimera ses frères d’un amour désintéressé. L’amour ne procurera que des jouissances brèves, mais le sentiment même de sa brièveté en renforcera l’intensité autant que jadis elle se disséminait dans les espérances d’un amour éternel, outre-tombe… » Et ainsi de suite. C’est charmant ! »

Ivan se bouchait les oreilles, regardait à terre, tremblait de tout le corps. La voix poursuivit :

« La question consiste en ceci, songeait mon jeune penseur : est-il possible que cette époque vienne jamais ? Dans l’affirmative, tout est décidé, l’humanité s’organisera définitivement. Mais comme, vu la bêtise invétérée de l’espèce humaine, cela ne sera peut-être pas encore réalisé dans mille ans, il est permis à tout individu conscient de la vérité de régler sa vie comme il lui plaît, selon les principes nouveaux. Dans ce sens, tout lui est permis. Plus encore : même si cette époque ne doit jamais arriver, comme Dieu et l’immortalité n’existent pas, il est permis à l’homme nouveau de devenir un homme-dieu, fût-il seul au monde à vivre ainsi. Il pourrait désormais, d’un cœur léger, s’affranchir des règles de la morale traditionnelle, auxquelles l’homme était assujetti comme un esclave. Pour Dieu, il n’existe pas de loi. Partout où Dieu se trouve, il est à sa place ! Partout où je me trouverai, ce sera la première place… Tout est permis, un point, c’est tout !… Tout ça est très gentil ; seulement si l’on veut tricher, à quoi bon la sanction de la vérité ? Mais notre Russe contemporain est ainsi fait ; il ne se décidera pas à tricher sans cette sanction, tant il aime la vérité… »"
https://fr.wikisource.org/wiki/Les_Fr%C3%A8res_Karamazov_(trad._Henri_Mongault)/XI/09

Certains disent que Nietzsche devint fou après de telles lectures, l'hypothèse est plausible. (Satanas sum et nihil humani a me alienum puto.)

fugace

@ Elusen | 07 février 2018 à 12:18
"A part les démons imaginaires, il n'en existe pas" (proverbe indien)

Du coup c'est au diable que je me suis intéressé, mais en faisant très très court, pour me le remémorer via Internet bien évidemment, non pas pour vous qui savez tant de choses, mais pour le plaisir de le partager avec les intervenants qui n'ont pas pensé à lui depuis des lustres.

Lucifer : C'était aussi à l'origine, l'un des noms que les Romains donnèrent à l'« étoile du matin », c'est-à-dire la planète Vénus... Dans la tradition chrétienne, Lucifer serait associé à l'orgueil.

Diable : Le chef suprême des démons, avec de longues oreilles pointues, des cornes, une poitrine de femme, des pieds fourchus et une longue queue. Il représente dans la religion chrétienne l'esprit du mal, le mauvais génie. Un ange déchu qui s'oppose à Dieu.

Satan : Le chef des anges qui se sont rebellés dans la Genèse (de l'hébreu "haschatan", adversaire). On lui prête la faculté de changer d'apparence pour mieux séduire. Satan est représenté sous des traits différents, serpent, mi-homme mi-bouc.

Lucifer : Il était le plus beau des anges, chef de la milice céleste (en hébreu "Hillel" ou "Heylel"). Il semblerait que l'expression "Porteur de lumière" était aussi utilisée durant les premiers siècles après J.C. pour désigner le Christ. Ce n'est qu'au Haut Moyen Age que le nom de Lucifer aurait été employé pour désigner Satan.

Arrière Satan ! vaut pour tout les autres démons, Malin, Belzébuth, Belial, Méphisto (Seigneur de la haine), Iblis (ou al Chaytan, le Satan de l'Islam, un Djinn qui a été conçu par le feu).

Finalement A.S. (car SA ça fait un peu Son Altesse), les avaient tous dans son réseau ?

Ni Dieu ni diable pour ma part ; d'autant que les innombrables démons s'ils ont été créés par Dieu bons par nature, se seraient rendus eux-mêmes mauvais. Pas sot le Dieu !
Donc ses créatures lui échapperaient ? Et à l'évidence la planète en est désormais remplie.
Je suppute qu'une ééénooooorme catastrophe terrestre va bientôt se produire, car tout va bientôt (quelques dizaines de milliers d'années quand même) être à refaire. L'humain avec son inconscience exaltée, bien aidé par Mammon, courant à sa perte.

Finalement, "Le diable n'apparaît qu'à celui qui le craint (proverbe arabe).

--------------------------------

@ Cyril Lafon | 07 février 2018 à 21:04
"...Pendant la campagne présidentielle, Nicolas Dupont-Aignan prônait, pour les terroristes se réclamant de Daech, la déportation aux îles Kerguelen !"

Ils seraient bien capables d'en obtenir l'indépendance !

Elusen

@ anne-marie marson | 07 février 2018 à 23:17

Le blasphème n’existe pas en droit français !
Il n’y a que des intégristes religieux fanatisés dans la recherche de sorcières et d’hérétiques qui le voient partout en dehors d’eux.
Ils sont si fiers de leur débilité de brûler des sorcières, d’attacher une femme à des pierres et de les jeter à l’eau, de se faire sauter, en japonais, kamikaze, comme si Muhammad avait parlé le japonais, voire soupçonné l'existence de ce pays, ils n’ont que la mort pour dévotion.

Selon François-Marie Arouet, alias Voltaire :

  • Les hommes s’inventent des dieux pour justifier leurs actes.

sylvain

"...laissez venir à moi les petits enfants, les curés aussi l’ont compris."
Rédigé par : Elusen | 07 février 2018 à 11:45

Ah bon ? Vous en étiez ? Roooo c’est pas bien ça !

anne-marie marson

@ Elusen | 07 février 2018 à 12:18
"Y a comme un problème ?! Non ?!"

Finalement vous y êtes arrivé, au post blasphématoire.

Achille

@ Jabiru | 07 février 2018 à 14:10
« A notre âge (pour moi 76), il faut surveiller, comme le lait sur le feu, la pression artérielle. »

En fait je vais rentrer dans le vénérable club des septuagénaires en août prochain. Pas de problème de tension artérielle pour le moment. Ma prostate tient le coup. Tout juste un peu de cholestérol et une petite surcharge pondérale que j’essaie de réduire en faisant du vélo quand le temps s’y prête. Mais là ça fait deux mois que mon vélo est pendu au clou.

Pour ce qui est des commentaires ennuyeux, je les zappe, bien sûr. Plus exactement je lis le début et puis quand je vois que c’est soporifique et sans intérêt, j’abandonne à la troisième ligne. C’et ainsi que je n’ai jamais pu lire en entier un commentaire d’Aliocha et je pense que je ne suis pas le seul.

C’est certainement un brave garçon. Il est poli, pas la moindre agressivité dans ses propos. En fait il est juste un peu "chiant" et c’est vrai que ça m’agace un peu.

Cyril Lafon

L'Etat de droit devrait, hélas, ne pas exister pour ces individus-là !
J'ai déjà émis un commentaire en ce sens sur ce blog.
L'honneur que l'on accorde à ces êtres-là grandit certainement la République en tant que chose (res publica), en tant qu'abstraction, mais certainement pas la société française.

Pendant la campagne présidentielle, Nicolas Dupont-Aignan prônait, pour les terroristes se réclamant de Daech, la déportation aux îles Kerguelen !
Idée ô combien ingénieuse, avec cette mesure, les terroristes seraient exclus de la société française tout en restant en France.

Vive la France !

fugace

@ Claude Luçon | 07 février 2018 à 01:48
"On attend que quelques experts de l'Islam nous expliquent le sens de cette profonde pensée sur BFM, LCI ou C dans l'air !"

Sans doute a-t-il été inspiré par le Pape François rappelant le 22/10/2016 le "N'ayez pas peur" de JPII prononcé en 1978 (déjà !).

En fait, les paroles de N'ayez pas peur ! de JPII sont immédiatement suivies par "Ouvrez les portes au Christ !"

Qu'attend donc François pour rencontrer cette brebis égarée afin de la ramener dans le troupeau ? Une conversion de SA au catholicisme, suivi d'une confession, puis d'un pardon pour toutes ses fautes, ça peut paraître incroyable, mais c'est possible. La question étant, un pardon contre quelle pénitence ?

---------------------------

@ Aliocha | 07 février 2018 à 10:34

SVP, une synthèse en moins de cinq lignes.
Les églises sont vides, je me doute un peu de la raison. Autant dormir chez soi.

Quant aux majuscules :

"Je ne crois pas plus au Diable qu'à Dieu. Même si, par prudence, et parce que je suis un faux-cul de première, je préfère leur mettre des majuscules - nul n'est jamais trop obséquieux quand il s'agit de trucs aussi importants que la vie après la mort..." Le Coma des mortels - Maxime Chattam

------------------------------

@ Achille | 07 février 2018 à 11:07

Je n'imagine pas un instant que notre correctrice (sans martinet) soit en esclavage.
Pour tenir leur emploi du temps PB et PB ont peut-être un personnel de maison conséquent. En tout cas c'est ce que j'ai toujours cru.

Jabiru

@ Achille 07 février 2018 11:07

A la lecture de votre commentaire je sens en vous un certain agacement dans les boyaux de la tête.
A notre âge (pour moi 76), il faut surveiller, comme le lait sur le feu, la pression artérielle.
Deux solutions, la première on zappe et la seconde on double la pilule du matin pour éviter d'affoler le tensiomètre.
Sur ce bonne journée.

Aliocha

@ Achille

Vous devez lire mes billets en travers, comment vous en voudrais-je car je fais pareil des vôtres, sinon vous vous apercevriez que, concernant le précédent, les rapports de la loi et de la foi ne sont pas sans correspondance avec Abdeslam, et que citer les textes fondateurs de notre civilisation éclaire le problème avec une acuité qui, à mon humble avis, devrait vous éviter d'encore surcharger celle que vous plaignez avec des considérations inutiles et désobligeantes. Je vous remercie néanmoins de me donner l'occasion de la saluer avec reconnaissance.

Elusen

@ fugace | 07 février 2018 à 02:40

Je vais tout vous expliquer alors, sur Dieu !

La religion, c’est la religion juive, elle est coupée en trois courants : hébraïque (israélite), christianisme, musulmanisme (ismaélisme, mahométanisme, mahométisme).

Originellement « juif » c’est une religion et pas un peuple, le peuple, c’est Judéen, les deux mots ont la même racine, mais les racistes aiment tout confondre, ainsi ils furent confondus tous les deux.

Les trois courants aiment se "foutre sur la figure", tant mieux, pendant ce temps-là, ils n’ont pas remarqué que c’était les antireligieux qui avaient gagné.

Mais le fondement de ce monothéisme, que l’on dénomme aussi : masculin moyen-oriental, car c’est un Dieu et non une Déesse et qu’il vient du Moyen-Orient, a été fondé sur la haine du Savoir et de la Connaissance.

L’Éden était un jardin sur lequel poussait l’Arbre de la Connaissance. Ce Dieu a interdit à Eve et Adam de manger le fruit de la Connaissance.
Le Serpent, Lucifer, est donc comme Prométhée qui apporte le feu aux Hommes, lui apporte la Connaissance.

Attachons-nous à Lucifer, deux mots réunis en un seul : Lux (la lumière), Cifer (le porteur), celui qui apporte la lumière, celui qui apporte la Connaissance. La Connaissance qui éclaire l’humanité.

Le Dieu monothéiste moyen-oriental est en réalité un Dieu polythéiste, c’est écrit à maintes reprises dans la Bible, mais il s’est révolté contre les autres Déesses et Dieux et a fait un coup d’État. C’est un Dieu inférieur du 7e niveau.

Ce Dieu inférieur du 7e niveau a interdit la Connaissance, a organisé et ordonné des génocides, l’esclavage, le viol, des déluges, des massacres, des holocaustes, etc.
Il a exterminé l’humanité tout entière.
Il a forcé Eve et Adam à coucher avec leurs enfants, les frères et sœurs ensemble pour engendrer l’humanité.
Il a forcé Moïse et sa clique à coucher ensemble, père et enfants, mère et enfants, frères et sœurs, pour de nouveau engendrer l’humanité.
Heureux les simples d'esprit, heureux les ignorants, nous dit-il.

Lucifer n’a tué personne !
Il n’a jamais pratiqué l’esclavage, le génocide, les massacres, l’inceste, la pédophilie, le viol.
Il n’a apporté que la Connaissance, mais selon ce monothéisme putassier, il serait le Mal !

- ce Dieu est un tueur en série, génocidaire, qui a couché avec sa mère pour engendrer Jésus, (priez pour nous Marie mère de Dieu), incestueux, pédophile, esclavagiste et nous devrions l’aimer.

- Lucifer, le porteur de Connaissance, qui n’a fait de mal à personne, serait celui qui incarne l’horreur et que nous devrions haïr.

Y a comme un problème ?! Non ?!

Savonarole

@ Achille | 07 février 2018 à 11:07

Dès que je vois Aliocha ou Noblejoué s'afficher je zappe.

La vie est trop courte.

Noblejoué

@ Savonarole
"Vous débitez les rondelles de bêtises"

J'ai quelque chose contre qui s'en prend à mon intelligence, je ne suis contre aucune profession... Vous feriez mieux de vous poser des questions sur vos escarres de cerveau plutôt que de vous intéresser à l'anatomie des autres.

Et tout cela déclenché par quoi, au fait ? Que je propose de réprimer la trahison, comme c'est révélateur... Et que ça agresse sous couvert d'esprit ou de bon conseil qui ne lui a rien fait, et que ça protège les traîtres.
Logique. On s'attaque injustement à qui ne vous a rien fait, et on a la plus grande indulgence pour d'autres gens commettant une injustice pire, les traîtres.
Vous avez les affinités que vous pouvez.

Personne n'a à me dire d'être fâché ou non, et certainement pas quelqu'un comme vous.

Elusen

@ sylvain | 07 février 2018 à 08:37

Et sans le droito-cannibale-pédo-christique que serait ce blog, sans vous ?

L’on oublie souvent que les Croisés étaient cannibales et mangeaient des bébés, laissez venir à moi les petits enfants, les curés aussi l’ont compris.

Achille

Lire les commentaires d’Aliocha constitue un véritable pensum. Il s’agit pratiquement le plus souvent de copier-coller de versets de la Bible, agrémentés parfois de pensées de René Girard et dont on ne voit vraiment pas le rapport avec le billet en cours.
Si l’on ajoute à cela les sourates du Coran d’Elusen et ses cours de droit, je ne peux qu’exprimer mon admiration à notre vaillante modératrice-correctrice. Quel courage !

Aliocha

Saint Paul, à propos de majuscule, la foi, ou la Loi :

"Est-ce par les œuvres de la Loi que vous avez reçu l'Esprit, ou par la soumission de la foi?
3 Avez-vous si peu de sens, qu'après avoir commencé par l'esprit, vous finissiez par la chair?
4 Avez-vous fait une telle expérience en vain? si toutefois c'est en vain.
5 Celui qui vous confère l'Esprit et qui opère parmi vous des miracles, le fait-il donc par les œuvres de la Loi, ou par la soumission de la foi?
6 comme il est écrit: " Abraham crut à Dieu, et cela lui fut imputé à justice."*

Foi ou Loi :

"Cependant sachant que l'homme est justifié, non par les œuvres de la Loi, mais par la foi dans le Christ Jésus, nous aussi nous avons cru au Christ Jésus, afin d'être justifiés par la foi en lui et non par les œuvres de la Loi; car nul homme ne sera justifié par les œuvres de la Loi...
Car si ce que j'ai détruit, je le rebâtis, je me constitue moi-même prévaricateur,
19 puisque c'est par la Loi que je suis mort à la Loi, afin de vivre pour Dieu. J'ai été crucifié avec le Christ,
20 et si je vis, ce n'est plus moi qui vis, c'est le Christ qui vit en moi. Ce que je vis maintenant dans la chair, je le vis dans la foi au Fils de Dieu, qui m'a aimé et qui s'est livré lui-même pour moi.
21 Je ne rejette pas la grâce de Dieu; car si la justice s'obtient par la Loi, le Christ est donc mort pour rien."*

Vient donc l'essentiel, qui pose la question fondamentale, sommes-nous réellement chrétien? :

"Le Christ nous a rachetés de la malédiction de la Loi, en se faisant malédiction pour nous, car il est écrit: "Maudit quiconque est pendu au bois"
14 - afin que la bénédiction promise à Abraham s'étendît aux nations dans le Christ Jésus, afin que nous pussions recevoir par la foi l'Esprit promis...
Or les promesses ont été faites à Abraham et à sa descendance. On ne dit pas: "Et à ses descendants" comme s'il s'agissait de plusieurs; mais il dit: " A ta descendance" comme ne parlant que d'un seul, savoir le Christ...
La Loi va-t-elle donc contre les promesses de Dieu? Loin de là! S'il eût été donné une loi capable de procurer la vie, la justice viendrait réellement de la loi.
22 Mais l’Écriture a tout enfermé sous le péché, afin que, par la foi en Jésus-Christ, ce qui avait été promis fût donné à ceux qui croient.
23 Avant que vînt la foi, nous étions enfermés sous la garde de la Loi, en vue de la foi qui devait être révélée.
24 Ainsi la Loi a été notre pédagogue pour nous conduire au Christ, afin que nous fussions justifiés par la foi...
Il n'y a plus ni Juif ni Grec; il n'y a plus ni esclave ni homme libre; il n'y a plus ni homme ni femme: car vous n'êtes tous qu'une personne dans le Christ Jésus.
29 Et si vous êtes au Christ, vous êtes donc "descendance" d'Abraham, héritiers selon la promesse."*

Alors, la Loi ou la Loi :

"Dites-moi, vous qui voulez être sous la Loi, n'entendez-vous pas la Loi?...
Mais de même qu'alors celui qui était né selon la chair persécutait celui qui était né selon l'Esprit, ainsi en est-il encore maintenant.
30 Mais que dit l’Écriture? "Chasse l'esclave et son fils, car le fils de l'esclave ne saurait hériter avec le fils de la femme libre."
31 C'est pourquoi, frères, nous ne sommes pas enfants de la servante, mais de la femme libre"*

Tout s'éclaire :

"Vous n'avez plus rien de commun avec le Christ, vous tous qui cherchez la justification dans la Loi; vous êtes déchus de la grâce.
5 Nous, c'est de la foi, par l'Esprit, que nous attendons l'espérance de la justice.
6 Car dans le Christ Jésus ni circoncision ni incirconcision n'ont de valeur, mais la foi qui est agissante par la charité...
Pour vous, mes frères, vous avez été appelés à la liberté; seulement ne faites pas de cette liberté un prétexte pour vivre selon la chair; mais, rendez-vous par la charité, serviteurs les uns des autres.
14 Car toute la Loi est contenue dans un seul mot: "Tu aimeras ton prochain comme toi-même."
15 Mais si vous vous mordez et vous dévorez les uns les autres, prenez garde que vous ne soyez détruits les uns par les autres"*

Il y eut un instant, dans l'histoire humaine, où la vérité se fit chair, où le dilemme incarné par Créon et Antigone formulé par Sophocle trouva sa résolution, et ce n'est aucun Salah Abdeslam qui pourra le retrancher de nos consciences, mais l'affirmation pleine et entière que l'humanisme est né du christianisme, qu'il n'est plus temps de le cacher et d'en faire scandale, car c'est la Foi qui trouvait alors la majuscule de la loi .

« Pour moi, Dieu me garde de me glorifier, si ce n'est dans la croix de Notre Seigneur Jésus-Christ, par qui le monde est crucifié pour moi, comme je le suis pour le monde! »*

*https://bible.catholique.org/epitre-de-saint-paul-apotre-aux-galates/3394-chapitre-1

sylvain

"@Ellen | 06 février 2018 à 23:20
"Qu’est-ce que le droit ? C’est une vulgaire technique de pacification des relations sociales. Rien n’interdit de pacifier en exterminant les populations si votre droit vous y autorise".(Elusen | 06 février 2018 à 20:31)

A commencer par vous ?"

Surtout pas chère Ellen, ce blog sans notre troll gauchislamiste de service serait fade comme un beefsteack sans poivre, un couscous sans harissa.

En outre, tous les djihadistes qui vont sortir prochainement de nos prisons passoires auront besoin d'un conseiller en communication islamiste, une sorte d'avocat de leur cause qui a toutes les capacités pour exercer cette fonction, il le prouve tous les jours sur ce blog.

En revanche, il va y avoir pénurie de vierges au paradis islamiste, la "queue" des prétendants s'allonge de jour en jour, le Popole Emploi "coranique-sa-mère" est saturé.

Elusen risque d'être déçu.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

MA CHAINE YOUTUBE

PRESSE, RADIO, TELEVISION & INTERNET

INSTITUT DE LA PAROLE

  • Formation à l'Institut de la parole
    Renseignements et inscriptions : [email protected]
  • L'Institut de la Parole propose des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique de la personnalité et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Magistrat honoraire, Philippe Bilger propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires.

MENTIONS LEGALES

  • Directeur de la publication : Philippe Bilger
    SixApart SA 104, avenue du Président Kennedy 75116 PARIS