« Journée morte pour une Justice très vivante ! | Accueil | La proportionnelle à un train de sénateur ... »

03 avril 2018

Commentaires

Mary Preud'homme

@ Exilé | 05 avril 2018 à 09:02

Les définitions que l'on trouve dans le volume 6 du Larousse illustré de 1900 (qui comptait 7 volumes) ne faisaient que refléter l'esprit d'une époque ou le Noir était considéré comme un arriéré congénital. A cet égard les livres de géographie et d'histoire des colonies de nos parents et grands-parents, voire de certains d'entre nous pour les plus âgés, sont tout à fait édifiants.

Et ce n'est pas Aimé Césaire qui me contredirait. Pas plus que Léopold Sédar Senghor, Léon-Gontran Damas, René Maran ou encore Frantz Fanon.

Voir l'histoire sans oeillères avec ses ombres et ses lumières, telle qu'elle fut, et non pas telle qu'on se l'imagine, en dresser le cas échéant l'inventaire, c'est juste être lucide et faire œuvre de vérité. Non pour régresser mais pour en tirer des leçons, remettre les choses en place et aller de l'avant.

duvent

@ Savonarole

Je vous lis aussi et vous êtes souvent pertinent, et impertinent. Mais dans ce cas vous n'avez été ni l'un ni l'autre...

Par ailleurs, je ne partage pas l'avis de Mme Béatrice Portinaro (qui évoque souvent une meule de foin, parle-t-elle de celle de Van Gogh ?), et trouve moi, que ces dames qui se plaignent du loup, ne sont pas des brebis égarées.
Bien qu'il y ait de l'égarement quelque part, je ne saurais dire où exactement, mais ce que je sais et cela je le sais bien, c'est qu'il est toujours bon de considérer les choses telles qu'elles se présentent, cela permet de ne pas envisager une chambre d'hôtel à la nuit tombée comme un lieu adapté à la conversation éthérée et mystique.

Il va de soi que les brebis sont en générale atteintes du syndrome de la chèvre de M. Seguin...

Julien WEINZAEPFLEN

@ Giuseppe

1. Le mauvais procès fait à Tariq Ramadan sur le moratoire est typique de l’incompréhension dans laquelle l’opinion publique est alimentée en démocratie, par une presse qui l’y encourage volontairement, à ne pas faire l’effort de comprendre la logique de son interlocuteur. Il ne s’agit pas de ne pas « s’en laisser imposer par les mécréants » à propos d’une religion qui n’est pas la leur, mais en effet de « discuter entre soi », pour obtenir entre cheikh et oulémas un accord canonique visant à savoir si une loi islamique est abrogeable ou non. Tariq Ramadan avait pris soin de dire qu’à titre personnel, il était contre la lapidation des femmes. Et il proposait qu’un moratoire soit observé dans la totalité de l’oumma, de la « nation islamique » ou de la « communauté des croyants », le temps qu’ait lieu cette discussion canonique, dont l’issue n’aurait eu aucune influence sur les lois de la République française, qui s’imposent aux religions du fait de la laïcité, outre que la charia n’est intégralement appliquée dans aucun pays islamique – il faut sortir des fantasmes.

Que je sache, on n’a jamais demandé au judaïsme rabbinique de se prononcer sur les lois sur la lapidation qui figurent dans la Torah, et qui restent en vigueur même si on ne les applique plus, donc à l’égard desquelles est observé une sorte de moratoire pratique, dont j’aimerais être sûr que les juifs orthodoxes n’y dérogent pas dans leurs enclaves.

2. Tariq Ramadan a, dans le paysage francophone et anglophone, un statut totalement inédit : celui d’un intellectuel télé-évangéliste (ou télé-islamiste). À partir de là, plusieurs questions se posent :

- Qui lui a conféré ce statut ?

Est-ce lui qui a repris les méthodes de Khomeini pour répandre sa « bonne parole » à partir de cassettes comme celles que l’ayatollah enregistrait depuis Neauphle-le-Château sans que le shah d’Iran s’en inquiète, bien que Giscard l’ait prévenu, affirme-t-il dans "Le pouvoir et la vie".

Ou sont-ce les intellectuels ayant voix au chapitre qui l’ont reconnu pour l’un des leurs tout en l’excluant, et dont on peut se demander pourquoi ils acceptent de discuter avec un télé-évangéliste islamique, qui se place de fait dans une autre sphère du débat démocratique, serait-il par ailleurs professeur d’université en Suisse et en Grande-Bretagne (aux titres controuvés comme ceux de l’ex-grand rabbin Gilles Bernheim) ?

- La même question se pose à propos de son public.

Le paysage intellectuel français (PIF) le prive-t-il de penseurs de qualité pouvant se confronter aux intellectuels médiatiques, ou ce public a-t-il besoin de prêcheurs, ce qui accuserait un manque de maturité politique et religieuse ?

Le violentisme de cette immaturité est ici aggravé de l’incapacité où se montre ce public à envisager que les accusations dont Tariq Ramadan fait l’objet soient vraies, mais surtout des menaces et intimidations dont il fait preuve à l’égard des présumées victimes de leur télé-évangéliste préféré.

3. Terminons en notant que les télé-évangélistes comme les leaders charismatiques et autres gourous, ont souvent été impliqués dans des affaires de mœurs et d’agression sexuelle, comme si l’ascendant qu’ils exercent devait passer de l’esprit à la chair, par des voies dont je voudrais être une petite souris pour savoir de quel prétexte ils se servent pour convaincre leurs pratiques de manquer à la piété et de passer à la casserole…

Exilé

Les exemples sont nombreux qui, avant Tariq Ramadan et notamment sur le plan politique, révèlent comme le besoin de croire, l'envie d'aimer et le désir d'immobilité éperdue ont dominé toutes les informations susceptibles de les battre en brèche.

En fait, nous retrouvons avec les méthodes employées par Tariq Ramadan celles déjà pratiquées par les promoteurs d'une autre idéologie mortifère, à savoir le marxisme-léninisme à travers celui appliqué en URSS et ses satellites.
Le principe général est simple : on n’attrape pas les mouches avec du vinaigre, d'où le recours à un discours patelin voire sirupeux, tenu par un orateur habile qui s'attache à se présenter sous un jour sympa, en évitant de trop brusquer ses auditeurs, d'où le recours à une certaine dissimulation à travers des mensonges par omission.

Ceux d'entre nous qui regardaient (encore) la télévision dans les années soixante se souviennent peut-être de René Andrieu, rédacteur en chef de L'Humanité qui intervenait parfois au cours de débats politiques, et qui, avec beaucoup de talent, parvenait à gommer les aspects négatifs qu'il était possible de relever dans le bloc communiste alors que le pire n'avait pas encore été dévoilé et qui entretenait l'illusion de l'avènement d'un communisme français qui aurait été exempt de tous les défauts inhérents au genre constatés ailleurs.

Au passage, rappelons cette belle réponse de Georges Marchais à qui l'on demandait si n'importe qui pouvait publier un livre en URSS : « Bien sûr ! S'il trouve un éditeur. ».

Exilé

@ Mary Preud'homme
« Je précise que dans le dictionnaire Larousse de 1903 (...) »

Mais le Larousse - et c'est ce qui le rend un tantinet suspect en ce qui concerne la crédibilité que nous pouvons lui accorder - s'inscrit dans la lignée d'une République laïcarde et franc-maçonne, qui affichait alors sans complexe avec des gens comme Jules Ferry et Paul Bert sa vision pour le moins racialiste du monde.
Quand les nazis ont commencé à faire parler d'eux, ils n'ont pas eu à se fatiguer pour échafauder leurs théories raciales : Paul Bert pour ne citer que lui leur avait en partie mâché le travail...

Que ce personnage soit honoré de nos jours à travers des noms de lycées ou autres est absolument incompréhensible dans le climat actuel.
A moins qu'il existe les bons racialistes, protégés en tant que complices du Régime, et les autres.

Béatrice Portinaro

@ Savonarole
..."hypnotisées par un druide"...

De qui ? De quoi parlez-vous ? Qui méprisez-vous exactement ?

"Trois Fatima, Leila ou Samira" ?!

Vous laissez entendre qu'elles sont six ou neuf ? Mais que fait la Justice ?

Vous faites piètre figure avec votre "meule de foin".

Achille

@ Tipaza | 04 avril 2018 à 22:42
« Le seul point commun que j'ai avec Mitterrand, c'est l'admiration pour l'œuvre de Jünger et en particulier pour son livre "Sur les falaises de marbre", dont il disait que c'était un des chefs-d'oeuvre littéraires du XXe siècle. »

Curieux cet engouement pour Ernst Jünger. J’ai lu "Sur les falaises de marbre". Le bouquin est d’ailleurs toujours dans ma bibliothèque à côté de "Ce grand cadavre à la renverse" de BHL et "La machine égalitaire" d’Alain Minc.

Je l’avais acheté justement parce j’avais entendu que François Mitterrand en disait le plus grand bien. Quelle n’a pas été ma déception (mais il est vrai que Mitterrand m’a souvent déçu). Un bon bouquin certes, mais sans plus. Pas vraiment de quoi en faire « un des chefs-d’œuvre littéraires du XXe siècle ».

Trekker

@ Claude Luçon | 04 avril 2018 à 14:23

Permettez-moi de vous conseiller la lecture des ouvrages d'Ernst Jünger, cela vous éviterait de le juger hâtivement sur une phrase extraite d’un de ses livres. Je vous signale qu’il est l'un des auteurs allemands majeurs du XXe siècle, avec à mon sens Ernst von Salomon. Il est représentatif d’une certaine pensée de droite, pas du tout nazi ou sympathisant mais aristocratique et libertaire. Mais comme pour von Salomon, le ramener à une tendance politique est très réducteur.

PS : François Mitterrand le tenait en grande estime et entretint avec lui une longue relation d’ordre intellectuel.

Tipaza

@ Lucile | 04 avril 2018 à 19:51
"Ventrebleu, quelle époque ! Il ne nous manquait plus que des invocations à Allah."

Vous m'avez fait bien rire avec ce juron.
J'espère que vous le prononcez en RRRoulant les RRR, à l'ancienne, c'est comme ça qu'il est le meilleurrr.

J'ai l'impression que l'inspiration ne vous manque pas, mais sait-on jamais, vous trouverez ci-joint de quoi la compléter le cas échéant !

https://www.youtube.com/watch?v=KyORfuSAa74

Tipaza

@ Claude Luçon | 04 avril 2018 à 14:23

Ernst Jünger se place sur un plan philosophique lorsqu'il parle des Titans, il porte son attention sur la suprématie de la technique dans notre société occidentale, en remarquant le recul et même la disparition du spirituel.

Son expérience personnelle et sa longévité lui ont donné une vision que je qualifierais d'altitude sur l'Homme et son rapport à la société actuelle où le principe de quantité a remplacé le principe de qualité.

Jünger a été l'un des rares Allemands qui ne fut pas contaminé par l'"hitlérie", c'est un nietzschéen d'un type un peu particulier. Aristocrate et libertaire, il a toujours pris ses distances avec les idéologies de toute nature. Il avait pressenti le politiquement correct de notre époque et s'en défiait.

Je ne suis pas doué pour défendre les auteurs que j'aime, surtout lorsqu'ils sont d'un tel niveau intellectuel.

J'ajoute que Jünger maîtrisait parfaitement la langue française et qu'il corrigeait les traductions de ses livres, dont certaines ont été faites par des écrivains et poètes comme Henri Thomas par exemple.

Un exemple de sa maîtrise de la langue, rendant compte d'une visite qu'il avait rendue à Mitterrand à la demande de ce dernier, il l'avait trouvé bien valétudinaire !!

Le seul point commun que j'ai avec Mitterrand, c'est l'admiration pour l'oeuvre de Jünger et en particulier pour son livre "Sur les falaises de marbre", dont il disait que c'était un des chefs-d'oeuvre littéraires du XXe siècle.

Puis-je vous suggérer de voir la fiche de Jünger sur Wiki, qui a l'air assez objective, et surtout de lire un de ses ouvrages.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Ernst_J%C3%BCnger

Outre "Sur les falaises de marbre", je vous conseille "Le coeur aventureux", ou "Visite à Godenholm" ou encore "Jardins et routes" (Journal de guerre), tous ouvrages que j'ai lus, relus, re-relus... Et les autres, car il n'y a pas de livres mineurs chez Jünger.

Enfin, pour dissiper toute ambiguïté, je suis un peu "geek" concernant la technique, et en même temps ouvert à la poésie et à la spiritualité.
Vous voyez, j'ai toutes les qualités d'un Anarque.
Je blague... quoique !

Deviro

@ Patrice Charoulet | 04 avril 2018 à 12:12
"Monsieur Robert de Viro, comme vous n'êtes plus sur Facebook je ne puis vous répondre en aparté."

Mais qui est ce Robert de Viro, ça fait la deuxième fois que vous le citez dans un commentaire qui m'est destiné. C'est le "Robert" du blog ?
Je n'ai plus l'âge de facebooker, mais vous, oui, semble-t-il...

"Vous surgissez de temps en temps de votre boîte, tel un diable à ressort. Généralement pour donner un coup de griffe à quelqu'un. Souvent en tentant de faire rire."

Mais j'ai déjà lu ces phrases-là, exactement les mêmes mots, dans vos commentaires !
Vous avez une besace à citations et vous les ressortez de temps en temps par un copier-coller parce qu'elles vous paraissent pertinentes, top, percutantes, in the mood ?
Dans la besace des normaliens, il y a environ 500 citations, qui vont de Platon et autres Grecs antiques à Pierre Dac et ils les régurgitent allègrement à la télévision comme BHL.
Dans votre besace, vous avez fait le tri et il ne reste que les meilleures, celles de Patrice Charoulet ?

Ne soyez pas modeste, contrairement à ce que vous croyez, vous faites rire beaucoup plus de gens que moi, et de loin !

Dormez bien.

Giuseppe

"Comme si concept et conduite de vie n'avaient rien à voir l'un avec l'autre !" (PB).

Si, si... au même niveau... de ce que confirme le président de première instance de Bruxelles.

AFP, publié le mercredi 04 avril 2018 à 21h30
"L'intellectuel musulman Tariq Ramadan a passé en 2015 un accord avec une Belge d'origine marocaine pour qu'elle cesse, en échange de 27 000 euros, ses révélations publiques sur leur "relation", a indiqué mercredi la justice belge, confirmant des informations de presse.

Contacté par l'AFP, Luc Hennart, président du tribunal de première instance de Bruxelles, a confirmé les informations parues sur le site français Mediapart et l'hebdomadaire belge Le Vif."

Pourtant la levée de fonds pour payer ses avocats a plutôt bien démarré : "Tariq Ramadan est inatteignable, demeure une sorte de mythe qui résiste à tout." (PB).
Peut-être...

Giuseppe

Nicolas Sarkozy inspiré, lucide, chirurgical, qui avait parfaitement décortiqué le double langage, le double visage sirupeux de la personnalité du prédicateur https://youtu.be/PruffAs3VTI, avec la même méthode que le journaliste du Figaro http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2017/06/23/31003-20170623ARTFIG00381-ce-que-revele-le-discours-de-tariq-ramadan-sur-l-excision.php.

C'est d'autant plus cruel pour le prédicateur que l'on connaît aujourd'hui la suite, les masques finissent toujours par tomber. Sur la lapidation et l'excision, combien peut être terrifiante la parole non décryptée de ce personnage.

Toujours la même technique, il suffit d'écouter ce prestidigitateur, ses mains ce jour-là ont fini par s'embrouiller.
Nicolas Sarkozy devant près de 7 000 000 de téléspectateurs cassait la belle vitrine pour nous montrer de la vulgaire verroterie, les faux diamants ne sont pas éternels.

Mary Preud'homme

@ Sergio Carioca | 04 avril 2018 à 20:48

cf Nouveau Larousse illustré, 1900 env. volume 5 (H-Meld)
Je l'ai moi-même listé en 2002 dans la collection d'un musée.
Bonne recherche...

Friedrich

Bonjour ou bonsoir !!

Comment ? Le camarade Savonarole est la cible favorite de certains intervenants ? Ah... c'est bien mal connaître ce grand personnage (pour l'avoir côtoyé sur un autre blog d'une station périphérique aux environs de 2005 et jusqu'à la mort de ce blog en 2016). N'est-ce pas Savonarole ?
Vladimir, Gérard 57, Pierre l'Américain de la banlieue, et j'en oublie...
Savonarole de la Closerie des lilas, la brasserie Lip, le quartier Alésia et de plus toujours nostalgique du Mozambique.
Salut à toi Savo... Salut à tous.

Exilé

@ Savonarole
« Hélas, vous n'avez rien compris. »

Mais si, mais si, je pense que tout le monde a compris...
Le problème est que le second degré passe très mal à l'écrit, à moins de le truffer d'émoticônes ;-)

Mary Preud'homme

@ Ahmed Berkani | 04 avril 2018 à 19:51
"Le besoin de se constituer en communauté — comme si la communauté nationale française ne suffisait pas..."

Un besoin qui peut se justifier dans certains cas, notamment pour les minorités qui se sentiraient réellement exclues ou discriminées en raison de leur origine, leur religion, leur orientation sexuelle, leur sexe ou leur handicap.
Mais un besoin qui ne doit pas devenir, comme c'est souvent le cas, une rente de situation, voire le prétexte à des passe-droits, des abus ou des débordements inacceptables, lorsque le problème initial est en voie de règlement, voire n'existe plus.

Sergio Carioca

@ Mary Preud'homme
"Je précise que dans le dictionnaire Larousse de 1903 la définition se rapportant au terme nègre, négresse, était la suivante, je cite : "homme ou femme appartenant à la population noire d'Afrique ; ils seraient d'intelligence inférieure".

Vraiment ? 1903 ?
J'ai du mal à le croire et je ne trouve rien sur Internet.
Comme je n'ai pas envie de l'acheter juste pour ça...

www.ebay.fr/itm/Pierre-Larousse-Nouveau-dictionnaire-illustre-1903/273059244226?_trkparms=aid%3D222007%26algo%3DSIC.MBE%26ao%3D2%26asc%3D20140620074313%26meid%3Db6ef3a05f5354809a0c1286b886db7b8%26pid%3D100011%26rk%3D1%26rkt%3D12%26sd%3D323086281538%26itm%3D273059244226&_trksid=p2047675.c100011.m1850

Savonarole

@ duvent | 04 avril 2018 à 20:02

Bonsoir duvent, je me suis peut être trompé, je suis comme Edgar Faure qui disait "si vous m'avez compris c'est que j'ai dû mal m'exprimer"...
Je vous aime bien, je vous lis.
Cordialement.

---------------------------

@ Ahmed Berkani

Vous devriez cesser de vous écouter écrire. Votre narcissisme intellectuel est gonflant. Votre immense amour pour la France et ses intellectuels complètement dépassés a quelque chose de gênant, on a du mal à y croire.
Cessez de nous baiser les babouches. Restez vous-même. Soyez authentique, ne nous enfumez pas.

duvent

@ Savonarole

Mais si, mais si, j'ai très bien compris.
Mais vous, m'avez-vous bien comprise ? Je suis certaine que oui, n'est-ce pas ?

Ahmed Berkani

Le besoin de se constituer en communauté — comme si la communauté nationale française ne suffisait pas — est le premier indice de non intégration. Il n’y a pas de raison théorique a priori à l’existence de minorités en France. Je reviens à la pensée exprimée ici par Robert (et pardonnez-moi de vous appeler ainsi par votre prénom), qui a parlé du fait « d’avoir l’esprit français ». Est-ce que l’appartenance religieuse ou politique est une condition suffisante pour faire naître en moi le besoin de m’isoler, de me mettre dans mon coin ? Je ne le crois pas, et je ne le ferais pas.

Rien n’est de taille, ce me semble, à me ramener vers ma particularité où j’irais rechercher une sorte de confort, à soulager une tension psychologique qui serait devenue à la longue insoutenable. J’ai beau jeu pour affirmer cela, n’ayant pas d’attaches autres que celles que je me suis constituées moi-même, et qui sont plutôt de celles qui vous font rechercher la solitude.

Il m’a toujours semblé que la meilleure manière d’aimer les hommes était de se tenir un peu à l’écart et de se maintenir, à l’égard de tous, dans la bienveillance. C’est, je le reconnais, une manière d’isolement tout comme l’autre, mais je crois celui-ci inévitable — pour certaines natures, certains tempéraments —, autrement fondé et d’une tout autre nature. Et a-t-on jamais vu de « communauté » ou de rassemblement de solitaires ?

(J’ose espérer que mes considérations sur l’affaire Ramadan n’ont choqué aucun de ceux qui ont pu les lire : c’est à bien peu près ce que j’en pense au moment où j’écris ceci ; qu’en penserai-je demain, je ne sais.)

Lucile

Ventrebleu, quelle époque ! Il ne nous manquait plus que des invocations à Allah.

breizmabro

Faire un billet pour parler d'un mec qui ne s'offusque pas de la lapidation des femmes dans la période de "balance ton porc" est... audacieux.

Ce type est un gourou, et comme tous les gourous il a son fan-club (voir le tristement célèbre Charles Manson ou, plus proche de nous, l'ordre du temple solaire dont Luc Jouret était le gourou et Joseph Di Mambro le cerveau)

Rien de nouveau sous le soleil noir.

Mary Preud'homme

@ Deviro | 04 avril 2018 à 10:14

Moi c'était le Bottin parce que chez nous le dico c'était sacré et il était exclu de le placer sous le sacrum même d'une fillette innocente !

@ Savonarole

Je précise que dans le dictionnaire Larousse de 1903 la définition se rapportant au terme nègre, négresse, était la suivante, je cite : "homme ou femme appartenant à la population noire d'Afrique ; ils seraient d'intelligence inférieure".

@ Martin Luther King (qui fut un de mes maîtres à penser)

Gloire à toi, pour ton courage, ta capacité de résistance et ton amour toujours à l'œuvre. Nous ne t'oublierons jamais !

Tipaza

@ Deviro | 04 avril 2018 à 10:14

Les lettres, je les mangeais dans la soupe, ce qui explique que je n'ai jamais eu besoin d'un dictionnaire.
Juste besoin d'un mode d'emploi pour éviter de les mélanger et de faire trop de fautes, mais j'ai perdu le mode d'emploi !

http://www.panzani.fr/produit/panzani-alphabets/

Deviro

@ Savonarole

"...et de surcroît je dirais que vous colportez de façon douteuse l'imbécillité et l'étroitesse d'esprit, le pire étant ailleurs..." (écrit par duvent | 04 avril 2018 à 09:42)

C'est une copine à vous ?
C'est trop lourd pour vous, allez, on partage ! Je prends la moitié du compliment de la dame pour ma pomme, d'accord ?

Claude Luçon

@ Tipaza | 03 avril 2018 à 22:53
"Pour ceux qui l'ignoreraient je rappelle que pour Jünger, les Titans sont les maîtres et les serviteurs de la technique qui portent en eux l'hybris de la technique conduisant à la déshumanisation de l'homme."

On apprend bien des choses sur le blog !
Faire connaissance avec Ernst Jünger par exemple.
Super sensible au sujet de nos voisins d'outre-Rhin pour au moins trois raisons : un père grand mutilé en 14/18, personnellement récepteur de bombes en tous genres, dont teutonnes, en 40/44, enfin "étonné" par les pratiques pour le moins surprenantes de collègues allemands en 71/76 en Algérie, je crains que Jünger ne confonde Titans et Teutons !

Par expérience ce que Jünger aurait dû écrire, et que vous auriez dû nous rappeler, est, de mon point de vue :
"Pour ceux qui l'ignoreraient je rappelle que pour Jünger, les Titans sont les maîtres et les serviteurs allemands de la technique qui portent en eux l'hybris de la technique conduisant à la déshumanisation de l'homme."

Serviteur de la technique s'il en est, je peux vous confirmer qu'elle ne conduit pas à la déshumanisation de l'homme !
La technique n'est ni un sentiment, ni un vice, ni un péché, seulement un moyen de mieux vivre.
Pas de l'orgueil (je présume que c'est ce sens que vous donnez à hybris), au contraire elle apporte de la modestie, en exposant notre petitesse, et de l'empathie, pratiques, pas verbales.

Ce que je peux vous confirmer par contre, par expérience, c'est que les Allemands portent en eux le gène de l'hybris, sous forme de prétention de leur supériorité.

Si vous voulez bien analyser l'évolution de l'humain depuis son apparition, pas seulement depuis la naissance de Jünger, vous vous rendrez compte que l'humain ne se déshumanise pas, au contraire. La preuve en est que nous nous multiplions avec l'évolution de la technique.

Si vous voulez bien aussi observer le monde au-delà de l'Hexagone, vous y découvrirez que ce sont précisément les serviteurs de la technique qui apportent le mieux-être là où il n'est pas : puits d'eau, routes, électricité, écoles, hôpitaux... en compagnie d'hommes comme Patrice Charoulet qui enseignent, par l'éducation, la connaissance et l'existence d'un monde meilleur.
Et dans ce domaine croyez-moi, les compatriotes de Jünger sont loin, très loin du compte.

Il n'en reste plus mais il fallait entendre les vieux Camerounais et Ghanéens raconter, vers 1960 à leurs indépendances, leur vie avant 1918 sous colonisation germanique.
Pensez à ce qu'ils ont apporté à l'Europe, nous en particulier, entre 1939 et 1945, c'était du même genre, mais pire.
Demandez à nos contemporains grecs ce qu'ils en pensent !
Jünger parle des siens, seulement des siens !

Herman Kerhost

Robert Marchenoir a tort de croire le lien tenu entre le sujet du billet et le commentaire de Patrice Charoulet, qui voue un culte aux dictionnaires en général, et aux TLF en particulier.

En revanche, au lieu de commenter le sujet central du billet, Patrice Charoulet s'est contenté de nous fournir une illustration de cette tare qui consiste à fermer les yeux sur les failles du Saint proclamé.

De la même façon dont les inconditionnels de Tariq Ramadan effaceront de leur mémoire les agissements peu éthiques de l'étique prêcheur, notre commentateur soustrait d'une définition donnée par le TLF ce qui pourrait, soit lui donner tort à propos de la définition du mot "gauchiste", soit donner tort au TLF, soit donner raison à son contradicteur, soit ces trois propositions en même temps.

Alors on ment, on se ment, on ment à tout le monde.
Cette attitude est très répandue, elle est même, hélas, majoritaire, et nous pouvons chaque jour en mesurer les tristes conséquences dans la vie politique de ce pays et de beaucoup d'autres.

Patrice Charoulet, l'homme qui voterait pour le PR même si une chèvre en était le candidat, n'en est pas à son coup d'essai. Il nous a montré dans un passé pas si lointain ses désirs de coups de ciseau.
Sans doute aurais-je été plus clément envers ce commentateur si je ne connaissais son âge car j'avais tendance à penser que ce problème se réglait avec le temps, mais ce n'est apparemment pas le facteur déterminant.

Exilé

@ semtob
« Vous avez fait le portrait du père spirituel du prochain maire de Paris ou du futur président de la République. »

Le pire est que cette boutade pourrait se réaliser, avec l’Hôtel de Ville de Paris transformé en mosquée.

Pour les décapitations au sabre, pas de problème : la place de Grève est juste devant.

------------------------------

@ Catherine JACOB
« Tariq Ramadan est un masque et débusquer la réalité de derrière le masque n'est pas toujours évident. »

Cette manière d'agir de Tariq Ramadan est l'illustration parfaite du recours à la ruse et à la dissimulation (tâquiya) - non seulement permises mais encore encouragées par le Coran - pour tromper les Infidèles en les endormant avec des propos lénifiants.

Savonarole

@ duvent | 04 avril 2018 à 09:42
@ Exilé de 7:04

J'ai pourtant bien pris la peine de dater ce dictionnaire de l'année 1900. Soit peu après l'Exposition universelle de Paris. Place du Trocadéro il y avait une " ménagerie" de tribus africaines, ils y jouaient du tam-tam à poil, et le brave bourgeois français avec sa tribu, madame et les six bambins, s'extasiaient devant une représentation de la France coloniale et leur lançaient des cacahuètes (voir photos sur Internet).

Hélas, vous n'avez rien compris.
Reprenez-vous, tout est sur la table, renseignez-vous.
Aujourd'hui, plus personne ne devrait avoir le droit de mourir idiot.

Patrice Charoulet

@ Deviro

Monsieur Robert de Viro, comme vous n'êtes plus sur Facebook je ne puis vous répondre en aparté.
Vous surgissez de temps en temps de votre boîte, tel un diable à ressort.
Généralement pour donner un coup de griffe à quelqu'un. Souvent en tentant de faire rire. Aujourd'hui ça ne fera (?) rire que des imbéciles, s'il y en a ici.

Tous les académiciens français, du siècle de Louis XIV à nos jours, Emile Littré, Pierre Larousse, Paul Robert et Alain Rey (qui a écrit "Dictionnaire amoureux des dictionnaires") seront heureux d'apprendre, grâce au grand Robert de Viro, qu'ils furent ou qu'ils sont névrosés. N'étant qu'un humble amateur, parfaitement inconnu, mais plein d'admiration pour eux, ma névrose paraît moins grave que la leur. Aussi n'ai-je pas l'intention de consulter un psychologue ou un psychiatre. Je vous rassure : je dors comme un loir et n'ai jamais eu mal à la tête de ma vie.

Jérôme

Bonjour Philippe,

Intéressantes digressions sur la valeur des dictionnaires.
Connaissez-vous la différence entre un intellectuel et un homosexuel ?
Je vous laisse chercher.
Je sais je suis trivial et de telles inepties n'ont pas leur place ici.
Pour ceux qui trouveront, n'y voyez aucune allusion à de supposées pratiques licencieuses de notre ami Marchenoir.

SR

Francis Heaulme et Marc Fourniret ont reçu des centaines de demandes en mariage... rien de nouveau excepté le crowfunding qui permet de récolter des fonds pour tous les avocats qui se relaient pour assurer sa défense et finiront bien par épuiser sur la durée les femmes qui ont osé défier leur client.

Huvelin

Voil ou viol, anagramme pour le moins frappant.

Il faut aussi rappeler à tous les lecteurs ce que le magazine Marianne relatait dans son numéro du 12 juin 2016 : le frère de Tariq Ramadan, Hani Ramadan ci-devant directeur du Centre islamique de Genève déclarait le 9 juin 2016 devant des élèves du centre de la transition de Coulouvrière (Suisse) : « Une femme est comme une perle dans un coquillage. Si on la montre, elle crée des jalousies. Ici, la femme sans voile est comme une pièce de 2 euros. Visible par tous, elle passe d'une main à l'autre…»

On ne peut que rapprocher cette citation et le témoignage de Henda Ayari. Il faut que la vérité se fasse et que justice des hommes passe.

Il est à craindre cependant que des pressions de toute nature ne s'exercent pour étouffer l'affaire et faire taire celles qui ont eu le malheur de dénoncer les agissements de ce dangereux prédicateur.
Les médias sont tellement prompts à dénoncer d'abord pour renoncer ensuite. Tiens encore un anagramme ou presque !

Tariq Ramadan et ses soutiens inconditionnels sont dans la m... Et comme seule porte de sortie, ils mettent la responsabilité sur "li michants siounistes"... Pour ceux qui ne le savent pas, les islamistes utilisent déjà ce même argument pour expliquer la genèse de Daech.
Plutôt que d’y voir une dérive d’un pan du monde musulman, ils expliquent que Daech est une émanation de... "li michants siounistes".
Et voilà, la même vieille pirouette pour se tirer d’affaire.
Pas étonnant que “Les Protocoles des sages de Sion“ ou “Mein Kampf” se vendent toujours aussi bien dans les pays arabes.

La mésange

Ce sinistre individu n'aurait jamais dû obtenir qu'on lui ouvre en grand les portes de la presse française et celles de nos universités.
Je ne nie pas qu'il puisse avoir l'air très instruit. Mais c'est loin d'être suffisant pour le croire digne de confiance.
A plus d'une reprise il a déjà adopté, vis-à-vis de l'islamisme le plus dur, des postures particulièrement douteuses.

Apparemment, c'est de famille car son frère a tout simplement choisi de franchir la limite et de professer le djihad, en tant d'imam autoproclamé.

Là, on se trouve en présence de plusieurs sinistres affaires de mœurs.
C'est tout de même un comble quand on sait ce que devrait être le comportement d'un musulman exemplaire, et la manière dont de tels actes doivent être punis... selon les textes dont il a la prétention de se réclamer.

Pour ce qui est de Mediapart, ils se réjouissent bien assez chaque fois qu'ils peuvent augmenter le nombre de leurs abonnés en agitant les casseroles des uns et des autres, d'une façon très orientée et pas toujours fondée.
Je ne vais certainement pas voler à leur secours quand ils se retrouvent à patauger dans une boue où ils aiment beaucoup trop traîner les autres.
Ils ne pouvaient pas savoir ce que monsieur Ramadan faisait dans sa chambre à coucher, mais ses positions favorables à l'islam fondamentaliste sont connues de longue date.
Quand on couche avec des chiens, on se réveille avec des puces.

Achille

A tous les amoureux des dictionnaires, je ne saurais trop conseiller le dictionnaire de San Antonio que l’on peut trouver d’occasion sur Amazon pour la modique somme de 6.75€. Pour ceux qui sont allergiques à ce site américain, il doit être aussi possible de le trouver à la FNAC.

Je préconise aussi L’Histoire de France du même auteur pour les amoureux d’Histoire. Je sais qu’ils sont nombreux ici.
L’important est de savoir s’instruire en s’amusant. Rien de pire que de se taper les pensums de quelques érudits en manque de reconnaissance.

Deviro

@ Patrice Charoulet | 03 avril 2018 à 22:38

Après la névrose sur les pseudos, voici maintenant celle sur les dicos...
C'est pour quand les tire-bouchons ou les cure-dents d'occase ?

Je vous signale que j'ai pratiqué les dictionnaires dès l'âge de trois ans.
Et vous ?
On m'en posait un, bien épais et bien large, sur ma chaise pour que je puisse manger ma soupe.

duvent

@ Savonarole (@ Patrice Charoulet)
"Ma grand-mère m'avait offert une sorte de dictionnaire "Je sais tout", une encyclopédie sur le monde des années 1900. Je l'ai toujours dans ma bibliothèque.
Au chapitre "Noirs", il est écrit "d'un naturel souriant, un rien les amuse".
Faut-il que je le brûle ?"

Je présume que j'ai manqué un événement ici, et que c'est la raison pour laquelle je ne comprends pas ce qu'il y a de drôle dans le fait que M. Charoulet fasse part de son plaisir d'utiliser les dictionnaires.
Savonarole, nous savons que "brûler" est une seconde nature chez vous, pourquoi résister à cet autodafé ?

Cet ouvrage dont vous nous donnez un extrait qui a l'air de trouver votre agrément doit être l'oeuvre d'un homme de qualité ou peut-être d'une autre grand-mère bienveillante et qui ne prenait pas à la légère l'éducation des petits-enfants ?
Dites-nous donc si vous-même êtes d'un naturel souriant et si un rien vous amuse ? Il semble que oui, et de surcroît je dirais que vous colportez de façon douteuse l'imbécillité et l'étroitesse d'esprit, le pire étant ailleurs...

Catherine JACOB

La première fois que j'ai entendu Tariq Ramadan débattre, mais je ne me souviens plus contre qui ni à quelle occasion, je me suis dit en moi-même : "Ce mec est dangereux et d'autant plus dangereux que sirupeux." Et c'est cette impression que j'ai gardée de ce débat.
Tariq Ramadan est un masque et débusquer la réalité de derrière le masque n'est pas toujours évident. D'où sans doute juste une impression de malaise.

Exilé

@ Savonarole
« Faut-il que je le brûle ? »

Bien entendu.
Et vous avec...
Pourquoi avoir attendu si longtemps ?

---------------

@ Patrice Charoulet
« Les mots ayant un sens, à mon humble avis, le mot « gauchiste » ne peut pas s'utiliser en parlant d'un socialiste français actuel, d'un doux réformateur, d'un brave radical-socialiste... »

Vous avez l'air d'ignorer que ces exemplaires de doux réformateur et de brave radical-socialiste ont voté des lois immondes, scandaleuses et scélérates parfois d'inspiration stalinienne quand ils ne les ont pas concoctées eux-mêmes...

Avec des modérés comme ça, nous n'avons plus besoin d'extrémistes...

vamonos

@ Patrice Charoulet

Très cher Professeur du blog,
Pour le latin, quel dictionnaire préconisiez-vous ?
Un Gaffiot ou un Bordas ?
Félix ou Marc ?

Bamba

(Commentaire déjà posté sur plusieurs sites - note de la modération)

Justice à deux vitesses : "Selon que vous serez puissant ou misérable, Les jugements de cour vous rendront blanc ou noir." - Jean de La Fontaine (1621-1695) Les Animaux malades de la peste

Ce qui nous emmène au problème de l’indépendance de la justice ; elle est fictive, certains diront que la justice est aux ordres car les juges sont nommés par la chancellerie. Id est : la carrière d'un juge ("ses promotions") est dans la main du garde des Sceaux, et il sait remercier l'obéissance à ses ordres... Quant aux pressions pour faire taire les victimes : certaines sont menacées de mort, suivies dans la rue, surveillées, voire achetées, menacées d'être exposées publiquement et peut-être rejetées par leur famille, au pire takfirisées. Tout cela pour cacher les turpitudes de M. Ramadan, turpitudes connues depuis trente ans par l'UOIF...

Par contre que l'agenda pour faire tomber Tariq soit celui de l'oligarchie, nul doute. Je me souviens d'une réflexion attribuée à Sarkozy quand Strauss-Kahn fut arrêté : "De toute façon, j'avais le dossier et j'aurais préféré le faire tomber le plus tard possible, pour m'assurer de ma réélection". Les RG ont des yeux et des oreilles dans beaucoup d’hôtels, de club échangistes, de cercle de jeux etc. Les RG ne faisaient pas qu'écouter les conférences. Tariq s'en moquait à chacune de ces conférences. C'était un marronnier qui faisait rire l'auditoire, avec cette ambiance de surveillance du gourou et de ses adeptes.Tariq était bien naïf car les RG montaient aussi le dossier sur les cours à l’hôtel après les conférences...

Que Fourest, Ian Hamel, Canovi, Metmati, Hayari and co soient des pantins pour déclencher l'affaire est évident. Le procureur étant Francois Molins (Bataclan, Marseille, Toulouse), cela démontre que tout est bien ficelé. Le moment choisi était celui où Tariq serait à son apogée, afin de le faire tomber du plus haut possible pour détruire l'Islam de France (entre ceux qui l'avaient pris comme gourou et les autres...) et de salir l'Islam. Si vous connaissez Edward Bernays, vous comprendrez mieux comment cette réaction (complot sioniste contre état de droit) était prévue et souhaitée !

Par ailleurs si cela peut aussi faire prendre conscience des méthodes des juges cela sera déjà bien. Beaucoup de nos juges (sur ordre ou avec l'aval du ministère) usent de cette méthode odieuse pour faire craquer un présumé coupable ; cela consiste à l'isoler au maximum en prison, sans courrier ni visite sauf celle de son avocat (notez que cela alimente aussi la théorie du complot et la scission des musulmans). Certains juges l'explicitent au prévenu clairement pendant l'instruction : "coopérez, avouez et vous reverrez votre famille". Certains vont même jusqu'à mettre la compagne du prévenu en garde à vue voire en détention provisoire. Parlons aussi de ces juges qui sachant pertinemment qu'il n'obtiendront pas la condamnation font exécuter la peine au prévenu en faisant perdurer l'instruction. La tactique médicale de Tariq comme tentative pour être libéré est légitime mais vouée à l'échec car les experts aussi sont aux ordres.

L'Ingénierie sociale est en marche depuis longtemps ; notez que c'est maintenant que Macron souhaite réorganiser l'Islam de France, avec ceux qu'il choisira ! Bajrafil tient le fil ! Qui est Macron : un pantin manipulateur sélectionné chez Rothschild https://www.youtube.com/watch?v=SlciL62fMrY&t=1s

Tariq ne pouvait être contrôlé à l'inverse des Français Oubrou, Chalghoumi et autres. Je pense sincèrement que Tariq a demandé la nationalité française pour pouvoir briguer à terme un mandat électif ; il aurait été un parfait homme politique au vu de sa capacité à séduire au-delà de l'électorat musulman (les lecteurs de Mediapart, par exemple) et par sa surprésence médiatique. Il aurait pu pour le moins avoir un poids politique, comme celui des consignes de vote. On se souvient que cela avait déjà été fantasmé, ou manipulé. http://www.lemonde.fr/.../tariq-ramadan-affirme-n-avoir...

Demandez-vous pourquoi il était invité aussi souvent dans les médias : pour le faire monter "le plus haut possible"... A qui appartiennent les médias ? à l'oligarchie. L'oligarchie a choisi la paire Bajrafil-Timera ! La justice assise ment debout - contrepéterie.

Qu'Allah aide toutes les victimes et leur famille ! Qu'Allah redonne la santé à tous les malades ! Qu'Allah aide toutes les personnes incarcérées, même celles qui sont prisonnières des apparences et encore plus celles prisonnières de leur ego ou de leur ventre ou bas-ventre ! Comme si Tariq de façon anticipée et prémonitoire préparait sa défense (pour les musulmans) https://www.youtube.com/watch?v=1fv80zwrVfg&feature=share

NB : les connaisseurs apprécieront le magnifique double trois fois six, main droite - main gauche à 05:48
PS : comment sait-on qu'une personne est à son apogée médiatique ? Tapez son nom dans YT et Google (ton meilleur espion ...) Pour Tariq : YT environ 1 330 000 résultats et Google environ 767 000 résultats.

semtob

Cher Philippe,

Vous avez fait le portrait du père spirituel du prochain maire de Paris ou du futur président de la République.
Il est fort probable que nos futures élections amènent au pouvoir un leader des Frères musulmans avec l'aide de Hollande, de Plenel et de nombreux journalistes.

Que dire de plus de cette violence faite à notre futur ?
Hier nous entendions dans l'émission de Léa Salamé le triste état de Notre-Dame de Paris, l'aide des pays du Golfe pour sauver le patrimoine historique de la France, car l'histoire de la France est liée à son patrimoine religieux et un prof d'histoire député d'extrême gauche qui ne voyait pas l'intérêt de sauver de vieilles pierres car cela n'était pas prioritaire.
Pour les urbanistes et les promoteurs, une vieille église, un ancien temple, les traces des templiers, c'est de la densité possible, un super terrain pour drones ou motocross et nous ne comprenons plus cette destruction complice.
L'intelligence artificielle dont on nous rebat les oreilles et qui serait un avenir merveilleux ne fait rêver que quelques individus qui n'ont pas compris ce qu'était l'âme d'un pays, d'un village.
Sarkozy représente le moteur de cet esprit comme Chirac l'incarnait et Macron est dans l'ambivalence.
françoise et karell Semtob

Aliocha

Nos phobies sont la juste mesure de l'étendue de notre faiblesse, et repérer le mythe ne permet visiblement pas de pouvoir personnellement s'en passer, le tour de passe-passe méphitique offrant à l'humain l'occasion de pouvoir décharger la rage que sa perception lui inspire, sans apercevoir qu'il ne l'a repérée qu'en lui-même.
Ceci explique sans doute la difficulté à l'observance des lois qui ne sont faites, comme les réformes, que pour les autres, et pour l'intérêt particulier de ceux que le mythe cajole, chacun d'entre nous s'imaginant un de ceux-là.
En dédicace à notre professeur, et à tous les chercheurs d'or, sans exclusive, un rêve de poète à lire par tous les juifs, chrétiens, musulmans, êtres enfin sûrement capables de reconnaître dans quel musée-maison de passe nos âmes sont enfermées :

http://www.deslettres.fr/lettre-de-charles-baudelaire-a-charles-asselineau-puisque-reves-amusent-voila-jen-suis-ne-deplaira/

http://www.ufoforum.it/public/data/Thethirdeye/2011841636_aion_merida_046.jpg

Pierre Blanchard

Entre Messieurs Patrice Charoulet et son addiction aux dictionnaires en tous genres (même « gauchistes ») et Robert Marchenoir… cela devient quelque peu lassant !!
;-)

SVP Robert (si vous me permettez cette familiarité), offrez à Patrice (si vous me permettez cette familiarité) le
https://www.amazon.fr/Dictionnaire-amoureux-Dictionnaires-Alain-REY/dp/2259205119

Dictionnaire amoureux des Dictionnaires
(en version brochée de préférence)

Et, afin de permettre à Patrice Charoulet de changer de sujet, je lui conseille un petit détour par la Chine, terre de liberté(s) où l’anonymat est banni du net… un vrai pays de rêve(s) et de bonheur(s), un pays de cocagne en somme pour tous les « Patrice »…

La Chine et son réseau Wechat, ou le rêve incarné de Patrice Charoulet, halte aux profils anonymes !!
https://siecledigital.fr/2017/12/29/chine-wechat-carte-identite-alternative/
Chine : un compte WeChat pourrait devenir une carte d’identité dématérialisée

"La Chine teste une nouvelle pratique en faisant de la plate-forme populaire WeChat une carte d’identité alternative.
Créée en 2011 par la firme chinoise Tencent, WeChat est un réseau social qui rassemble une communauté de plus de 960 millions de personnes, dont 60% des utilisateurs sont actifs au quotidien. Si le nombre est important, c’est aussi parce que, de simple app de messagerie instantanée, WeChat a su se transformer en une plate-forme aux multiples fonctionnalités. Dans un pays où Facebook, Instagram et Google ne font pas partie de la vie des habitants, WeChat s’inscrit de façon marquante dans l’écosystème numérique chinois. Aussi, le gouvernement semble vouloir lui accorder une place encore plus importante en créant le programme pilote « WeChat ID ».
Selon les dires du Financial Times, le projet pilote est en test dans la métropole de Guangzhou, dans laquelle les utilisateurs peuvent relier leur carte d’identité au réseau depuis le début de la semaine. Selon le Hong Kong Economic Journal, environ 30 000 personnes auraient déjà utilisé la reconnaissance faciale de WeChat pour mettre en place leur carte d’identité alternative. Concernant le programme, il est le fait d’un projet conjoint du bureau de sécurité publique de Nansha, de Tencent, de China Construction Bank et de neuf autres institutions anonymes.
Selon le Financial Times, les utilisateurs pourront accéder à quelques fonctionnalités limitées en scannant leur visage : pour un usage complet, ils devront se rendre dans un lieu physique pour y scanner leur carte d’identité. Avec l’identification limitée, les utilisateurs pourront par exemple se connecter à Internet dans un cybercafé. Pour ce qui est de la version complète de l’identité numérique, les utilisateurs pourront par exemple créer une entreprise.
Un programme de ce type pourrait permettre à Tencent de prendre de l’avance sur un rival redoutable, Alibaba. Avec WeChat ID, Tencent pourrait largement accumuler des données utilisateurs afin de les exploiter au profit d’une publicité très ciblée. Apparemment, la fonctionnalité devrait être déployée dans tout le pays par la suite.
Si Black Mirror a déjà envisagé un futur relativement similaire dans quelques-uns de ses épisodes, il est difficile de ne pas penser aux conséquences d’une telle décision sur la vie privée des utilisateurs. Particulièrement dans un pays tel que la Chine, où la censure sur le web s’apparente à une réelle muraille virtuelle".

Tipaza

@ genau 17:51

Nous avons en commun l'admiration de Ernst Jünger, je vous livre cette citation que vous devez probablement connaître :

"Le prochain siècle appartient aux titans ; les dieux vont perdre encore de leur crédit. Attendu qu'ils reviendront, comme ils l'ont toujours fait, le vingt-et-unième siècle, vu sous l'angle religieux, sera donc un intérim. Dieu se retire. Que l'Islam semble faire exception ne doit pas nous tromper ; cela ne tient pas au fait qu'il est supérieur au temps, mais au contraire d'un point de titanique, qu'il lui est accordé."

Pour ceux qui l'ignoreraient je rappelle que pour Jünger, les Titans sont les maîtres et les serviteurs de la technique qui portent en eux l'hybris de la technique conduisant à la déshumanisation de l'homme.

Robert

@ Tipaza | 03 avril 2018 à 21:57

Je vous rejoins effectivement sur le fait que burqa et autres attributs vestimentaires typiquement salafistes n'avaient pas cours en Algérie.
Mais là aussi, les années 1990-95 ont vu l'influence du salafisme l'emporter sous la bannière du FIS et son bras armé, AQMI. Avec à la clé, plus de 100 000 morts. Comme dans de multiples pays africains où l'argent d'Arabie séoudite a servi à financer des "œuvres sociales islamiques", tremplin pour supplanter l'islam traditionnel en lui substituant le salafisme et son corollaire l'implantation de groupes islamistes destinés à imposer la charia par la force.

Quant aux Frères musulmans, l'autre branche dont sont issus Tariq Ramadan et son frère Hani (d’ailleurs interdit de territoire français), leur politique est la subversion à partir d'un corpus idéologique qu'on a laissé prospérer : il était de loin préférable de s'occuper des publications d'un Le Pen père pour assouvir certains fantasmes. En revanche, la prose de Ramadan a libre cours en matière de publication, tandis que certains pseudo-intellectuels ou certains organes de presse (Libération ou Mediapart, avec Edwy Plenel) lui servent de porte-parole ou d'amplificateur.

Savonarole

@ Patrice Charoulet | 03 avril 2018 à 22:12

Ma grand-mère m'avait offert une sorte de dictionnaire "Je sais tout", une encyclopédie sur le monde des années 1900. Je l'ai toujours dans ma bibliothèque.
Au chapitre "Noirs", il est écrit "d'un naturel souriant, un rien les amuse".
Faut-il que je le brûle ?

Patrice Charoulet

@ Exilé, votre post du 3 avril de 21h07

Parmi mes deux cents dictionnaires unilingues français-français, JE possède le dictionnaire de l'Académie française, dernière édition. Et vous ? Cela m'étonnerait fort. Et combien d'entre nous le possèdent, et le consultent, ici ?
Vous avez raison, c'est EN PRINCIPE l'autorité suprême en matière de langue française.
Les bons écrivains utilisent aussi le Littré, le Dictionnaire général (vous ne connaissez pas), le grand Robert et divers dictionnaires de difficultés de la langue française. Ils se fondent essentiellement sur les maîtres : Racine, La Fontaine, Molière, Bossuet, Fénelon, Voltaire, Montesquieu, etc., qui valent tous les dictionnaires du monde.
Mais dans la pratique, les professionnels de la langue écrite et orale (journalistes, professeurs, avocats, correctrices, etc.) ont à côté d'eux le petit Larousse et le petit Robert, qui sont ouverts sans arrêt. TOUT LE MONDE LE SAIT.
Vous me faites le coup de vouloir me snober et de me prendre de haut, comme si je méritais le mépris général. Allons, allons ! Et osez nous dire que vous avez chez vous le dictionnaire de l'Académie française. Vous n'aurez pas ce toupet.

Et Marchenoir, il consulte quels dictionnaires ? Aucun ? Il a recours à son seul génie ?

Patrice Charoulet

Dictionnaires


Dictionnaire. En dire : N’est fait que pour les ignorants. (Flaubert)

*
J’ai donné, chaque matin, à ma passion un dictionnaire à dévorer. (Renan, 1888)
*
La seule foi qui me reste encore, c’est la foi dans les dictionnaires.
(Léautaud)
*
Tout est prédit par le dictionnaire. (Paul Valéry, 1909)

...faire appel à l'esclave... (Valéry Larbaud, parlant du dictionnaire, 1927)
*
On finira par faire de moi une autorité pour « mots croisés », bien que jamais je n’aie de ma vie, ouvert d’autre dictionnaire que le plus petit Larousse, comme un simple typographe. (Saint-John Perse, 1953)
*
Dictionnaire : ouvrage sans esprit qu’il faut prendre à la lettre. (Georges Elgozy, 1967)
*
(Enfant) Le Grand Larousse me tenait lieu de tout. (Sartre)
*
Le dictionnaire est une machine à rêver. (Roland Barthes)
*
On écrit avec un dictionnaire et une corbeille à papier. (Antoine Blondin)
*
Je serai vieux le jour où je n aurai plus le courage ou la curiosité d ouvrir un dictionnaire. (Bernard Pivot, 2002)
*
Le seul Père de l'Eglise qui sur ce point fasse autorité est saint Emile Littré (Gabriel Matzneff, 2006)

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

MA CHAINE YOUTUBE

PRESSE, RADIO, TELEVISION & INTERNET

INSTITUT DE LA PAROLE

  • Formation à l'Institut de la parole
    Renseignements et inscriptions : [email protected]
  • L'Institut de la Parole propose des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique de la personnalité et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Magistrat honoraire, Philippe Bilger propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires.

MENTIONS LEGALES

  • Directeur de la publication : Philippe Bilger
    SixApart SA 104, avenue du Président Kennedy 75116 PARIS