« Charlotte, Daniel, Rokhaya, Marlène et les autres... | Accueil | Du gaspillage médiatique : Adama Traoré, Rédoine Faïd et d'autres... »

13 octobre 2018

Commentaires

Elusen

@ sylvain | 18 octobre 2018 à 11:25
« …CMU RSA AME ATE CAF APL… »

Mais quel est le rapport entre islam et curés pédophiles ?

En quoi les curés pédophiles vous aideraient à percevoir en même temps l’AME et la CMU, chose impossible.

En quoi curés pédophiles islamisés pourraient percevoir la CAF ?!
La CAF étant un service public, une institution. Est-ce que le F-Haine perçoit la police ?

Peut-être que la réponse est dans la déesse grecque ATE, déesse de l’égarement.

sylvain

@ Elusen | 18 octobre 2018 à 10:38:

Il nous parle beaucoup de « trou » notre imam Gaspary !
Lequel ? celui dont les curés de sa paroisse détiennent encore la notice d'utilisation et qui ferait pâlir le poinçonneur des lilas ? Si c'est le cas, il doit être abyssal, pire que celui de la Sécu qui enfle à vue d'oeil grâce à nos migrants nantis d'Aides Allocs Zakissocios Sécu CMU RSA AME ATE CAF APL Assocs gauchislamistes !

Kss kss ! nonosse ?

Elusen

@ Mitsahne | 17 octobre 2018 à 18:25
« ...de dizaines de milliers d’immigrés qui ont droit aux soins gratuits sans avoir jamais cotisé. »

Si en 2016 le trou de la sécu, cumulé, était de 256 milliards d’€, cela voudrait donc dire que 10 000 immigrés coûteraient chacun 25,6 millions d’€.

Pourtant en 2015, la dépense de santé par habitant en France était de 4 084 €/an.
N’auriez-vous point un léger problème de crédibilité ?

Savez-vous au moins de quoi il est question quand ils parlent de trou de la sécu ?
Chaque année, la sécurité sociale a un déficit (un trou) et en 2019, uniquement sur l’année 2019, les comptes seront équilibrés, il n’y aura, selon les prévisions, aucun trou.

Mais toutes les autres années où il y a eu un déficit, il n’a jamais été comblé, remboursé. Il s’est donc accumulé, l’on parle alors de déficit cumulé et il est de 256 milliards d’€.

http://www.data.drees.sante.gouv.fr/ReportFolders/reportFolders.aspx

Mitsahne

Ce n’est pas parce que votre plombier s’est élevé dans l’échelle sociale en se faisant dorénavant appeler syphono-curateur que votre chasse d’eau sera mieux réparée.
En revanche, que Castaner ait fréquenté durant deux ans les truands marseillais en jouant au poker pour gagner sa vie ne m’émeut pas plus que ça et ce n’est pas forcément une turpitude quand on est nommé ministre de l’Intérieur.

Parce que, question compétences, quand je regarde le ramassis d’incapables sortis de Sciences Po, de l’ENA, de Polytechnique et autres fabriques à z’élites qui, depuis plus de quarante ans, nous ont installés dans la pataugeoire où nous sommes, je me dis qu’il n’y a pas de quoi crier cocorico et que le choix de PPP (pauv’ petit président) n’est pas pire que ceux dont il est coutumier.

Tout le monde sait qu’à l’ENA, on passe un tiers de son temps à apprendre à répondre à toutes les objections les plus vachardes et à avoir toujours le dernier mot. Un autre tiers à faire dire aux statistiques le contraire de ce qu’elles disent, ex : si le chômage augmente tous les ans de 3%, et que cette année il n’a augmenté QUE de 2,8%, on vous annonce avec faste que le chômage a baissé ! On vous explique aussi que le « trou de la Sécu » qui s’agrandit depuis des décennies sera cette année comblé par le miracle de Saint-Macron qui ignore les nouvelles dépenses causées par l’afflux non contrôlé de dizaines de milliers d’immigrés qui ont droit aux soins gratuits sans avoir jamais cotisé.

Le titre de Monsieur le Ministre ne confère ni la sagesse ni la compétence, pas plus que Monsieur le Président ne vous donne le Prix d’Excellence du ‘’savoir s’entourer‘’. Dans l’art de séduire les Français, la chute de la cote présidentielle est vertigineuse et dépasse le mur du çon. Jusqu’à présent, Manu a tout raté parce qu’il a cru qu’on avait voté pour lui alors que c’était contre Marine Le Pen.

Je n’ai aucune sympathie pour Castaner, vulgaire socialo, vulgaire élève de Sapin-le-tricheur mais échine plus souple que celle de Collomb qui ne supportait plus les pets-de-nonne de Jupiter. S’il comprend rapidement que la priorité n’est pas de protéger le Président (Benalla bis) mais les Français, peut-être y aura-t-il un espoir…

Giuseppe

30% c'est 30% !

J'ai donc reçu ma taxe d'habitation, ce que je pressentais est arrivé.

Les 30% étaient du rêve, une parole et un engagement pour les naïfs qui voulaient y croire, roulés dans la farine, trompés, comme moi, maintenant que le montant de l’impôt officiel est inscrit en bas de la page.

30% écrit bien encadré, en gras, en gros, en grand : "IMPORTANT", sous l'avis d'impôt 2018… Un engagement non tenu au final des deux côtés, l'Etat et les collectivités !
Et pourtant claironné sur tous les toits, un engagement de campagne.

Je récapitule :

La valeur locative a été revalorisée (augmentée) ; mécaniquement, même si les pourcentages appliqués de la commune et de l’intercommunalité restent fixes, la cotisation suit aussi la hausse, forcément.

Dans tous les cas de figure la baisse n’aura pas lieu, les 30% de l'exécutif ne sont pas là, le compte n'y est pas.

Cerise sur le gâteau, le pompon de l’affaire, la colonne "Taxe spéciale d’équipement" vierge en 2017 ainsi que les années précédentes, fait son entrée, subrepticement.

Non seulement la réfaction de 30% n’est pas respectée mais encore on y rajoute une nouvelle taxe… Chapeau les artistes !

On dit chez nous "donner c'est donner, reprendre c'est voler", c'est un peu cela, non ?

Je crois me souvenir qu'un scrutin arrive bientôt.

breizmabro

Un petit mot sur le remaniement (parodiant Lino dans les Tontons)

- Breizmabro : "C’est quand même marrant, l’évolution. Quand je l’ai connu Castaner il recrutait pas chez Tonton ?"

- Macron : "Vous savez ce que c’est, non ? L’âge, l’éloignement…"

Breizmabro : "Ah ! Si c’est une œuvre, alors là, c’est autre chose !"

Elusen

@ Giuseppe | 16 octobre 2018 à 20:29

Patrick Balkany a fait augmenter de 56% ses indemnités de maire, passant à 4 257 euros/mois, se plaignant que ne pouvant plus cumuler plusieurs mandats, il s’était appauvri.

- Il perçoit déjà une retraite de député (5 mandats) de 2 700 euros/mois.
- Plus 2 000 euros/mois comme vice-président de Paris-Ouest-La Défense.
- Sans compter une indemnité pour avoir été président de l'Office public départemental d'HLM des Hauts-de-Seine.

Même le fils a fait de la prison pour fraude et blanchiment.

caroff

@ Giuseppe 21h16
"Transmission de pensée...
https://youtu.be/68GSpR7R9Kc"

J'adore !! Notamment à 1'30...
C'est le portrait craché de notre héros préféré !!

Giuseppe

@ caroff | 16 octobre 2018 à 09:25

Transmission de pensée...
https://youtu.be/68GSpR7R9Kc

Giuseppe

Les prochains débats à venir :

AFP, publié le mardi 16 octobre 2018 à 11h56

"Patrick et Isabelle Balkany, poursuivis notamment pour fraude fiscale et blanchiment de fraude fiscale aggravée, seront jugés à Paris du 13 mai au 20 juin, a annoncé mardi le tribunal correctionnel."

Non pas possible, ils sont si serviables comme élus !

"Le maire LR de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine) et son épouse sont notamment soupçonnés d'avoir dissimulé à l'administration fiscale un patrimoine d'au moins 13 millions d'euros."

Non pas possible, ils n'ont qu'une toute petite pension d'élus !

"Au terme de près de cinq ans d'enquête, qui a nécessité des investigations à l'international, les époux Balkany seront aussi jugés pour "déclaration incomplète ou mensongère" à la Haute autorité pour la transparence de la vie publique, chargée de contrôler les revenus des élus."

Non pas possible, depuis qu'ils sont élus cela se saurait !

Bon reste plus qu'à les élire de nouveau ; oui c'est possible.

Noblejoué

@ Patrice Charoulet

Le blog que vous savez est protégé, c'est nouveau. Tant pis, mes amitiés à qui le tient.

Valery

@ Patrice Charoulet
"Pour mille raisons, que je ne développerai pas ici, je ne suis pas raciste. Ce qui ne veut pas dire que j'ignore les problèmes liés à l'immigration, loin de là. Tout raciste ne manquera pas de me le reprocher. Vous me reprochez ce que vous appelez mes "tirades antiracistes". Avez-vous l'intention de plaider ici pour le racisme ? J'attends avec impatience votre argumentation, qui ne sera ni facile ni avouable."

Grand bof. En somme vous dites qu'il y a un problème mais vous vous refusez à le détailler et y mettre un diagnostic, faute de quoi le problème restera aussi entier aujourd'hui qu'hier. Le racisme c'est la tolérance qui se métamorphose en métastase, il ne sert à rien d’égratigner les métastases si le cancer à l'origine n'est pas diagnostiqué et traité. Voilà ce à quoi les gauchos puritains passent leur temps, à grattouiller les racistes en pensant que le problème c'est le raciste lui-même, alors que ce dernier est tout simplement un individu arrivé au bout de sa tolérance - qui est une variable subjective et propre a chacun.

Êtes-vous d'accord avec le remplacement de la population dite de souche par des Africains, tel que toutes les prévisions l'annoncent ? Pensez-vous qu'il y a trop d'arabes en France ? A partir de quel pourcentage peut-on affirmer qu'il y en a trop, sans se faire traiter de raciste ? 10%, 25%, 51% ? Ou jamais, et pourquoi alors ? A-t-on le droit d'observer que les Maghrébins constituent la majorité des criminels en France, ou relater des faits corroborés par des statistiques est raciste ?

Voilà, allez au fond des choses, dire qu'il y a un problème puis abonder en platitudes tout en étiquetant ceux qui se risquent à bousculer le politiquement correct, ceux qui s'attaquent au fond du problème tout en prenant d'énormes risques, ne fait pas de vous un anti-raciste ou quelque esprit éclairé, mais tout au contraire, quelqu'un dont l'avis (sur CE problème) n'a aucun intérêt car n'offrant aucune solution réaliste. Vous vous gavez de votre perfection, cela on l'a compris. Mais ce que vous proposez, alors que l'Europe se meurt, cela on l'a pas encore vu.

Giuseppe

Le plus beau tour de passe-passe de ces dernières années. J'attends toujours comment pouvoir provisionner un crédit d'impôt sur le futur prélèvement à la source… Toujours rien à l'horizon.

De plus vous faire payer des impôts sur de l'argent qui ne s'inscrit pas dans vos comptes est encore plus fort. Il l'ont fait, rien à dire c'est de la bonne gestion d'Etat.

Ils sont moins pressés pour aller chercher le pognon cher à Nanard car si je ne m'abuse sa mise à l'abri s'achevait en mai.
Se faire payer par un gouvernement 404 000 000€ alors qu'il n'avait plus un kopeck, chapeau l'artiste !

https://www.capital.fr/economie-politique/tapie-la-justice-rejette-la-demande-de-liquidation-judiciaire-de-ses-societes-1296589

Je pense à cela car je reçois de tous les côtés des vaccins de rappel pour me prélever, cela m'agace un tantinet, moi qui avait lissé par prélèvement mensuel cette charge.

caroff

@ Giuseppe 21h31
"l faut appuyer sur les bons boutons pour le bon mélange au bon moment ; pour l'instant la toupie est à l'arrêt… Oui c'est ça toujours rien dans le tambour…"

Et rien dans le ciboulot naturellement !

breizmabro

@ Robert M. 16 octobre 2018 à 02:07

Vous vous faites du mal ;)

De toute façon ce sera comme pour le Crédit Lyonnais, o.bli.ga.toire :D

Patrice Charoulet

COMMENTAIRES DE BLOGS

Certains blogs ont des centaines de commentaires. Certains ont zéro commentaire et seraient très heureux d'en recevoir, mais...

Je signale cet avis sur le blog d'un grand écrivain français actuel, mis sous chacun de ses textes :
« Suite aux dérives récentes, et à la demande de (suit le nom dudit écrivain), les commentaires passés ont été supprimés et il n'est plus possible d'en ajouter de nouveaux. »
Ce qui n'est pas banal.

Il est vrai qu'au moins deux autres écrivains, Richard Millet et Renaud Camus, n'ont pas voulu du tout réserver, après chacun de leurs textes, un espace aux commentaires. Ce qui est un moyen radical de se prémunir contre d'éventuelles « dérives ».

Robert Marchenoir

@ breizmabro | 15 octobre 2018 à 22:34
"Je ne m'inquiète pas, mais s'il y a un trou dans la boîte de Traou Mad je lèverai l'impôt blogueurs :D"

Je crains que le "consentement à l'impôt" ne soit dès lors... comment dire... limité.

breizmabro

@ Robert M. 15 octobre 2018 à 20:39

Je ne m'inquiète pas, mais s'il y a un trou dans la boîte de Traou Mad je lèverai l'impôt blogueurs :D

Avouez que faire un trou de quinze milliards quand on est banquier d'une banque ayant des comptes dans des sociétés offshore et réussir à faire boucher ce trou par les contribuables, même pas forcément clients de la banque, c'est tout de même la démonstration d'une bonne gestion, non ? :D

En même temps c'est que nous font nos ministres de Bercy actuellement, une bonne gestion.

Giuseppe

@ caroff | 15 octobre 2018 à 10:33

"ARNAQUE Un escroc est parvenu à tromper une entreprise de BTP et le département du Nord pour établir un faux ordre de virement de 800 000 euros…"

C'est le monde à l'envers, n'importe quel traîne-savates roule dans la farine ces grands benêts du BTP ? Aucune morale monsieur, plus aucun respect, c'est triste…
Finalement une réputation largement surfaite pour ces personnages petits bras du BTP.

Allez, bouton rouge et bonne soirée.

Giuseppe

@ caroff | 15 octobre 2018 à 10:33
"Brevet de petit bétonnier et c'est tout !"

Pop, pop, pop comme dirait notre Bretonne bondissante, le candidat n'est pas encore au point pour la validation du diplôme.

Il faut appuyer sur les bons boutons pour le bon mélange au bon moment ; pour l'instant la toupie est à l'arrêt… Oui c'est ça toujours rien dans le tambour…

Robert Marchenoir

@ breizmabro | 15 octobre 2018 à 13:03
"Pour moi qui suis diplômée de l'ISG je dois dire que l'affaire Crédit Lyonnais c'est un modèle du genre en matière de gestion :D"

Ah, ben voilà ! tout s'explique ! on comprend la minutieuse comptabilité des bons points dans la boîte à biscuits Traou Mad ! Cela dit, je viendrai vérifier que les comptes tombent juste, ne vous inquiétez pas...

Savonarole

C'est à retenir .
De 1 à 10 morts, c'est Édouard Philippe qui se déplace.
À partir de 11 morts, c'est Macron qui s'y cogne.

@ Robert Marchenoir

Bien d'accord avec vous sur Natacha Monopoly, elle joue un drôle de jeu.
Avec l'andouille de Gueméné, vous et moi, nous sommes trois à penser la même chose.

Elusen

@ caroff | 15 octobre 2018 à 10:33

- HEC est une école de commerce et elle est privée, en plus à Jouy-en-Josas, autant être enfant de chœur et le préféré d’un curé.
- L'ENA est une école de commerce, publique, puisqu’ils finissent par être banquiers.

Vous auriez donc, pour moi, le souvenir que j’aurais voulu faire des études de commerce, escroc en somme, comme dans le BTP.

Patrice Charoulet

@ Exilé 15 oct. 17h50

Dans le domaine moral, familial, sexuel, esthétique, littéraire, pédagogique, politique... je suis essentiellement, extrêmement, définitivement conservateur. Le mot ne me gêne nullement. Et nul ne parviendra, malgré tous ses efforts de persuasion, à me changer.

Pour mille raisons, que je ne développerai pas ici, je ne suis pas raciste. Ce qui ne veut pas dire que j'ignore les problèmes liés à l'immigration, loin de là. Tout raciste ne manquera pas de me le reprocher. Vous me reprochez ce que vous appelez mes "tirades antiracistes". Avez-vous l'intention de plaider ici pour le racisme ? J'attends avec impatience votre argumentation, qui ne sera ni facile ni avouable.
Dans votre premier texte vous n'aviez pas craint de parler, à mon propos, de trotskisme. Permettez-moi de remarquer que vous avez écrit absolument n'importe quoi. Les mots ont un sens. De même, en politique, le gauchisme a un sens précis et très circonscrit. Je suis tout sauf trotskiste ou gauchiste. C'est manifeste et indéniable. Les bons esprits me l'accorderont.
Et je ne suis pas raciste. Il faut vous faire une raison.

P.-S. J'oubliais. Je note certaines choses pour certains intervenants. Vous concernant, je lis ceci, uniquement : "N'a pas de télé et n'écoute pas la radio."
Le texte de Philippe Bilger évoquant divers débats TV et radio, mon commentaire évoquant divers débats TV et radio, votre commentaire, pour un homme qui a dit ne pas avoir de télé et ne pas écouter la radio, est-il vraiment qualifié sur ce sujet-là ?

Exilé

@ Patrice Charoulet
« Ne comprenant absolument pas vos propos à mon sujet (...) »

Bon, puisqu'il faut tout vous expliquer, allons-y.
Vous admettez, dans le cadre du billet de PB, que vous écoutez, sans en avoir appréhendé leur degré de nocivité, des émissions de radio ou de TV qui non seulement ne sont pas spécialement connues pour être des modèles d'objectivité mais encore qui sont alignées pour plusieurs à gauche toute.

Plusieurs de vos interventions laissent entrevoir cette influence délétère gauchiste sur vous d'après certains éléments de langage ou bien d'après votre manière d'aborder les choses de façon idéologique.

Ainsi par exemple vous nous avez gratifiés il y a quelques mois sans que nous l'ayons demandé d'une tirade « antiraciste » que nous aurions pu croire directement sortie d'une officine de propagande gauchiste, avec les poncifs inhérents au genre, relevant de la pensée automatique à la mode.
Et pourtant :
« L'antiracisme est le communisme du 21ème siècle ».
(Alain Finkielkraut)

Retenons à votre décharge que vous avez pendant plusieurs années fréquenté le monde de l'Ednat qui est loin d'être édifiant et qu'il doit y être très difficile de résister au formatage ambiant.
Si je vous adresse cette petite philippique, ce n'est pas pour vous agresser, c'est tout simplement parce que je trouve malheureux que quelqu'un qui possède vos références intellectuelles se laisse ainsi manipuler en contradiction avec son ancrage affiché « à droite », ce qui laisse augurer du désastre réalisé sur des êtres étant dépourvus de vos qualités.

Ceci étant dit de façon courtoise envers vous, même si je ne partage pas toujours votre vision des choses.

breizmabro

@ Exilé 15 octobre 2018 à 09:11

Entièrement d'accord avec vous. Concernant le Crédit Lyonnais qui gérait quelques comptes dans des sociétés offshore leur appartenant (!), ils ont réussi ce tour de force, avec l'aide de juges compétents ;) de faire payer à Tapie des sommes qu'ils lui avaient prêtées et qu'il ne pouvait rembourser tout en négociant la vente de l'entreprise financée par eux (Adidas) à un de leurs clients (Dreyfus) qui, lui, n'a jamais, non plus, remboursé le Crédit Lyonnais.

Il se dit dans certains endroits bien fréquentés que l'ENA signifie l'Ecole Nationale des Anes. Pas pour tout visiblement puisque le trou du Crédit Lyonnais a été renfloué par les contribuables pour la modique somme de... plus de 15 milliards d'euros... (après on dit que les retraités "se la sont coulés douce" ;))

Quant à M. Haberer, inspecteur des finances, directeur de plusieurs cabinets ministériels, directeur du Trésor, président de Paribas (merci Wiki j'avais oublié), il a été condamné dans l'affaire du Crédit Lyonnais par la cour d'appel de Paris pour présentation de comptes inexacts, diffusion de fausses informations ou de nature trompeuse, ainsi que de distribution de bénéfices fictifs, à 59 000€ d'amende et 18 mois de prison avec sursis.

L'histoire ne dit pas s'il a touché un "parachute doré" mais ce devrait être de l'ordre du possible.

Pour moi qui suis diplômée de l'ISG je dois dire que l'affaire Crédit Lyonnais c'est un modèle du genre en matière de gestion :D

Giuseppe

Cet extrait d'article qui a sauté pour illustrer mon propos.

Lorsqu’il la compare avec d’autres pays, Peter Gumbel estime que la France «se distingue par la manière dont elle s’identifie, sélectionne et promeut celles et ceux qui rejoindront les hautes sphères de l’administration publique ou qui dirigeront les plus grandes entreprises». Contrairement à l’Allemagne ou à la Suisse, où les voies d’accès au sommet sont plus diverses et peuvent passer tant par la formation professionnelle que par l’expérience, la France a développé un système «méritocratique qui repose entièrement ou très largement sur les performances scolaires», ainsi que sur le diplôme. «Nulle part ailleurs dans le monde la question de savoir où vous avez fait vos études ne détermine si profondément votre carrière, et le destin de toute une nation», écrit Peter Gumbel. «Le niveau de déterminisme fait peur. Ici tout est déjà joué à l’âge de 20 ans», confie-t-il au Temps.

Giuseppe

<>

Les Allemands ont une balance commerciale à nous faire rougir de honte et la Suisse des coffres-forts qui renferment du carbone pur.
Les énarques des poulets élevés en batterie incapables de faire preuve de la moindre créativité, administrateurs incomparables de gaspillage et de dette publique, vite un grand coup de balai s'impose avant d'atteindre la barre mythique de 2 500 MILLIARDS ! Une paille pour eux qui ne mettent jamais la main à la poche.

Giuseppe

@ caroff | 14 octobre 2018 à 18:26

Tenir une comptabilité c'est fait partout, dépenser c'est autre chose et la compta est une chambre d'enregistrement qui ne sert à rien.
On vote des budgets en acceptant des déficits… C'est pas gagné, mais tant que l'on trouve encore un peu de monnaie dans les poches des contribuables, pourquoi se gêner ?

caroff

@ Elusen
"D’ailleurs, Florian Philippot lui aussi en était membre, passer de MdC à F-Haine, remarquez, il a fait HEC et l’ENA, tout est dit sur son honorabilité et sa probité."

Vos critiques incessantes des grandes écoles cachent certainement l'envie et le ressentiment : celui de ne pas avoir été capable de réussir leurs très difficiles concours d'accès !

Brevet de petit bétonnier et c'est tout !

breizmabro

@ Elusen 15 octobre 2018 à 02:23

J'avais cru comprendre que c'était Robert Marchenoir qui disait que Polony était de droite, je cite "Mais on ne peut pas, en même temps, prétendre être de droite, et s'exonérer des conséquences du socialisme que l'on prône".

Catherine JACOB

@ Achille | 14 octobre 2018 à 20:12 & breizmabro | 14 octobre 2018 à 22:49

Depuis longtemps on ne déboise plus pour les sapins de Noël, on plante au contraire, des pépinières d'épicéas dans ce but précis.

Voici un champ de sapins de Noël.

Différence entre le sapin blanc - Abies alba- ou sapin des Vosges, encore dit « vrai sapin » (AOC depuis 1996) qui donne du « miel de sapin » que, dans notre famille, on consomme quasiment à la louche, tellement c’est bon et tellement c’est bénéfique pour la santé à l’approche de l’hiver (sa répartition géographique) et l'épicéa : voir Sapin à G. épicéa à D.

Sur le site de l’ONF : « Comment nous différencier, l’épicéa et moi, le vrai sapin :
Ses aiguilles possèdent trois faces et "roulent" donc entre les doigts. Alors que les miennes n'en ont que deux et ainsi ne peuvent pas "rouler".
Mes aiguilles sont arrondies en bout, celles de l'épicéa sont piquantes.
Enfin, retirer une de mes aiguilles laisse une cicatrice nette, en revanche avec l'aiguille d'épicéa vient un petit morceau d'écorce. » - « Le mot Abies qui définit le genre auquel j'appartiens vient d'un verbe latin signifiant "disparaître de la vue", car les nuages cachent parfois ma haute cime » est-il encore précisé.

Voir ce sapin des Vosges de 45m de haut et 3,96 m de circonférence né sous la Révolution et nommé « sapin président » à Remiremont.

Exilé

@ Robert Marchenoir
"Il faut être exceptionnellement incompétent, ou arrogant, pour arriver à mettre dans le rouge les comptes d'une école... surtout d'une école publique, bénéficiant d'une image aussi prestigieuse que l'ENA..."

Il faut aussi rappeler ce dont sont capables certains majors de l'ENA - un titre qui semble se faire pâmer d'admiration un de nos confrères contributeurs - dont l'un a tout de même réussi à entraîner le naufrage du Crédit Lyonnais, avec 15 milliards d'euros de pertes...

Un autre énarque, même pas major, a lui été capable de faire faire 68 milliards d'euros de pertes à France Télécom. Une paille. Le contribuable appréciera.

Ce sont les mêmes ou leurs amis qui, a l'occasion d'un débat placé sur un terrain faussement économique pour mettre en valeur un apparatchik qui ne présente pourtant pas de références notables en ce domaine, ont voulu ridiculiser son adversaire sur ce sujet, pour éviter d'aborder d'autres questions beaucoup plus importantes.

boureau

@ Mary Preud'homme 15 octobre 2018 22:49

Quelle énergie !

Mon "ménagez-vous maintenant" vous incitait non à adopter l'allure et le mode de vie d'une personne âgée, mais à préserver cette merveilleuse capacité dynamique à demeurer un passeur.

Toutefois, il est un moment, que je vous souhaite le plus tard possible, où le corps, et souvent l'esprit, vous trahissent. J'en sais quelque chose.

Donc ménagez-vous, ménagez-vous quand même pour pérenniser ces merveilleux moments intergénérationnels qui sont en quelque sorte "le sel de la terre" et la transmission de notre quintessence.

Cordialement.

Jean-Marc

@ Elusen
"Non, vos retraites ne servent pas à payer les salariés, mais à rembourser la dette que vous avez créée : 2,2 billiards d'euros."

Elusen vous n'avez ni le sens de la mesure ni celui des nombres : billion, billiard vous ne maîtrisez rien.

Patrice Charoulet

@ Exilé 14 oct. 20h08

Ne comprenant absolument pas vos propos à mon sujet, je fais des recherches pour comprendre que vous vous référez sans doute à ce que j'ai scribouillé ici le 13 oct. 6h56.
Manifestement, il y a bien un point commun entre vos propos et les miens : les débats TV et radio, dont je parlais. Mais rien, je dis bien rien de ce que j'ai dit ne correspond à vos allégations. Je dis que je n'écoute jamais France Inter, vous me reprochez de l'écouter. Je ne parle pas de France Info, vous supposez que je dois l'écouter, etc. Avez-vous seulement lu les mots que j'ai écrits ? J'en doute. N'avez-vous bu que de l'eau dans les heures qui précédaient votre envie d'écrire ? Je présume que vous aviez envie de me flinguer. On s'amuse comme on peut.

Elusen

@ Giuseppe | 14 octobre 2018 à 21:28

George Clemenceau, homme de gauche, avait dit quant à lui, en ce qui concerne Polytechnique, à la fin de la Première Guerre mondiale :

  • Si vous voulez que l’Allemagne ne se relève pas, il faut y créer une école Polytechnique.

@ Savonarole | 14 octobre 2018 à 18:28
« ...le comportement sage d'une institutrice de droite indignée »

Natacha Polony n’a jamais été de droite.
Elle était membre du Mouvement des Citoyens, classé à gauche en matière sociale et laïque absolutiste.
C’est ce qu’il est d’usage d’appeler : "la gauche fessée et paires de claques."

D’ailleurs, Florian Philippot lui aussi en était membre, passer de MdC à F-Haine, remarquez, il a fait HEC et l’ENA, tout est dit sur son honorabilité et sa probité.

 Mary Preud'homme

@ Robert Marchenoir | 14 octobre 2018 à 22:39

Votre parano est vraiment pathétique.
Bien sûr vous avez dû faire le vide autour de vous et vous vous vengez sur ceux qui parlent avec amour et fierté de leurs proches. Mais que c'est bas et vil d'aller jusqu'à s'en prendre à un défunt, qu'il s'agisse d'un père ou d'un mari, personnes que je n'ai d'ailleurs jamais mentionnées en m'adressant à vous.

De même qu'il est tout aussi imbécile et mesquin d'évoquer systématiquement un sport que j'ai pratiqué dans ma jeunesse tout en le rapportant à mon grand âge présumé afin de me ridiculiser. Alors que c'est vous seul qui vous abaissez en déformant les faits...

De même que vous avez cru intelligent de dire que les actifs actuels (y compris mes enfants qui travaillent beaucoup) ne cotisent pas pour payer les retraites, comme je l'ai fait moi-même pendant 45 ans. Alors que même un enfant de dix ans aurait pu comprendre mon raisonnement et où je voulais en venir. Mais il vous faut à tout prix vous rendre intéressant même lorsque le sujet ne s'adressait pas à vous !

Quant à ma stupidité et mon ignorance supposées que vous avez fait mille fois remarquer, elles devraient vous combler dès lors qu'elles vous permettent de plastronner, de vous vanter au-delà du possible et de mettre en valeur dans des prêches interminables et soporifiques vos prétendus talents de débatteur. Sans oublier vos stigmatisations obsessionnelles de la gauche, de la fausse droite, de sportifs, des musiciens, des paysans, des policiers, des poutinistes, sans oublier votre bête noire (si j'ose dire) les Antillais au QI de bulot !

Finalement je vous plains, pauvre exhibitionniste, vous devez être terriblement en manque pour éprouver le besoin irrépressible de vous rabattre sur ce genre de pâture pour compenser vos frustrations !

Giuseppe

"Je raffole des contradictions non pas seulement parce que j'espère les surmonter et convaincre mais à cause de ce qu'elles apportent de neuf et et d'heureusement perturbant dans un esprit qui pourrait être tenté de se reposer." (PB)

Heureusement l'autre débat sur le réchauffement climatique, chacun a droit à sa version, à chacun sa vision:
https://youtu.be/Z2FJgjZ0yDA
Pas question de somnoler ici.

Mary Preud'homme

@ boureau | 14 octobre 2018 à 08:51

J'ai apprécié votre petit mot à mon adresse bien que contrairement à vous je me sente merveilleusement bien parmi les jeunes, qui généralement me le rendent bien et m'accordent leur confiance, ne dédaignant pas ma compagnie, mes histoires et ma musique, mais au contraire, les recherchent et en redemandent.

Passeur d'histoire, de musique, d'expérience, voilà qui fascine aussi mes petits-enfants. Dommage que vous n'ayez pas eu ce bonheur ineffable de transmettre à des bambins issus de la chair de votre chair le meilleur de vous-même, étant arrivé à un âge (70 ans et quelque) où on ne triche plus. Ce que les petits ressentent, d'où cette communication générationnelle incroyablement riche et précieuse entre grands-parents et petits-enfants.

Quant à se ménager pour retarder l'échéance fatale, ce n'est pas du tout ma philosophie. Ayant toujours aimé le risque, je préconise au contraire, qu'une fois nos enfants élevés et la retraite venue, il ne faudrait pas s'économiser, fonctionner au ralenti mais vivre intensément ses derniers rêves. Et par conséquent continuer les sports (vélo, natation, randonnée) qui sont au corps ce que la musique est à l'esprit. Une respiration et une harmonie qui allègent et pacifient.

Mais survivre "à petits pas, à petits feux" avec un déambulateur et finir en vieux grincheux jaloux ou vieille pie insipide, quelle horreur !

breizmabro

@ Achille 14 octobre 2018 à 20:12
"Seriez-vous comme Idéfix qui pleure chaque fois qu’un arbre est abattu ?"

Oui.

Adéo Achille

Robert Marchenoir

@ Savonarole | 14 octobre 2018 à 18:28
"Quand j'écoute Natacha, j'ai envie d'envahir la Pologne."

Parfaitement. Et ce n'est pas qu'une question de manières. C'est là le moindre de ses défauts.

Le problème de Natacha Polony, c'est l'insupportable hypocrisie de ses positions politiques. Lesquelles se fondent sur des assertions d'une incohérence, d'une ignorance et d'une sottise assez spectaculaires.

Le problème de Natacha Polony, c'est qu'elle illustre jusqu'à la caricature la nature de la droiche, qui prétend être de droite parce qu'elle s'indigne des conséquences de la politique de gauche qu'elle s'obstine pourtant à défendre. Forcément, à l'arrivée, ça donne une purée intellectuelle assez répugnante.

Et surtout malhonnête. On peut être de gauche. On peut défendre la justice sociale et vomir sur les riches. On peut défendre l'étatisme et une fonction publique omniprésente. On peut prétendre que la France n'est pas responsable de ses choix, et que ses maux proviennent uniquement des méchants étrangers globalistes et ploutocrates. Mais on ne peut pas, en même temps, prétendre être de droite, et s'exonérer des conséquences du socialisme que l'on prône.

Et puis il y a des postures morales qui sont dégoûtantes. Natacha Polony promeut un "souverainisme" et un "anti-consumérisme" qui affectent de prendre la défense des pauvres, des humbles, des sans-dents. Et c'est pour nous expliquer que son droit à elle de se goberger des mets les plus fins, dans les restaurants les plus coûteux, exige que le reste des Français communient dans sa haine des grandes surfaces, qu'ils acceptent de payer leur nourriture beaucoup plus cher, qu'ils rejettent tous les bénéfices du capitalisme que seuls peuvent se permettre de mépriser (en apparence) une frange de snobs suffisamment aisés pour se fournir exclusivement (ou plutôt, de préférence) chez des artisans et des boutiques hors de prix.

Je n'ai rien contre la bonne bouffe, bien au contraire. Mais je trouve indécent que Madame l'épouse d'un chroniqueur gastronomique passe son temps à insulter les Français qui pratiquent l'économie et l'épargne -- bien obligés, vu les salaires de misère dont ils doivent se contenter en raison des politiques socialistes promues par tous les polonistes du pays.

Natacha Polony, c'est la Marie-Antoinette de notre temps, qui affecterait d'être du côté des révolutionnaires. J'en appelle au rasoir national, et simultanément je leur ordonne de manger de la brioche.

Il y a toute une race, comme cela, de professeurs défroqués, ayant échappé à la médiocrité de leur condition par la critique de leur ancien employeur, et qui, une fois leur ascension sociale acquise, une fois les pieds solidement plantés sur l'arène journalistique ou éditoriale, se goinfrent sans honte aucune des fruits cueillis des deux côtés de la barrière.

Etant parvenus à la renommée par une critique de droite de l'Education nationale, ils se rétablissent d'un double salto arrière en vaporisant le socialisme national du haut de leur perchoir médiatique. Seul autorisé sur ces cîmes à l'air raréfié.

A l'instar d'une Marine Le Pen, qui est devenue respectable, dans les médias, du jour où elle a fait passer l'extrême droite... à gauche. Finissant par se vautrer dans les urnes, parce que la contradiction poussée à un point tel, ça ne peut pas tenir longtemps.

Mentionnons, dans ce club des profs médiatiques de droiche, les noms de Jean-Paul Brighelli et de Jérôme Leroy, que l'on retrouve tous deux dans les colonnes de Causeur.

Il y a des variantes dans d'autres professions. Ainsi, Régis de Castelnau, l'avocat à la retraite, dont les billets de blog sont très à la mode au sein du réactionnariat. La prose de ce monsieur paraît tout à fait droito-compatible... jusqu'au moment où l'on découvre qu'il est communiste.

Pas un compagnon de route, pas un communiste de coeur, pas un adhérent de base, non : ex-avocat du Parti communiste français, ancien membre du bureau de la commission de politique extérieure. Et pas un communiste repenti, hein : quand on le titille sur le sujet, il se vante bien fort de ses activités subversives internationalistes en Amérique latine. Il regrette le temps où "la France avait la chance d'avoir un parti communiste puissant". Et il raconte à qui veut l'entendre qu'il a voté Mélenchon en 2012 et 2017.

Bien entendu, pas un mot à la une de son blog. Qui ne s'appelle pas "Vu de chez une vieille ordure communiste", mais "Vu du droit". On chercherait en vain, dans sa présentation, une revendication de ses orientations politiques. Régis de Castelnau, nous informe l'intéressé, "a en parallèle [de ses activités d'avocat] exercé des responsabilités dans des ONG qui lui ont permis de compléter son expérience internationale". Le PCF reconverti en ONG... c'est original.

Cela n'empêche pas les droitistes les plus sourcilleux sur la fermeté de leur droitisme de le citer avec des trémolos dans la voix. Lui aussi, c'est une plume de Causeur.
______

@ boureau | 14 octobre 2018 à 19:32
"Que de méchanceté, de suspicion... Finalement R. Marchenoir vous êtes un misanthrope sournois, aigri et vraisemblablement paumé !"

Bien sûr, Monsieur le Directeur. Tandis que vous, vous êtes tolérant, humain et courtois : vous nous l'avez dit vous-même.
______

@ Mary Preud'homme | 14 octobre 2018 à 18:54
"D'où tenez-vous donc que les Amérindiens soient des noirs ?"

Ah ! maintenant, il n'est plus qu'amérindien, à l'exclusion de toute ascendance noire ? C'est quand ça vous arrange, dites-moi ! Il a la génétique baladeuse, feu votre époux !

Et sinon, le rapport entre la robe noire et blanche de Natacha Polony et les Indiens ? Le rapport entre le journalisme frelaté de Natacha Polony et votre famille ? Le rapport entre Natacha Polony et votre vie privée, dont tout le monde se moque éperdument, mais que vous insistez pour nous infliger, en détournant les conversations les plus éloignées de ce sujet, qui semble tant vous passionner ?

Giuseppe

@ Farid | 14 octobre 2018 à 18:19

Concernant les énarques Coluche avait dit « Donnez-leur le Sahara ; dans cinq ans, il leur faudra acheter du sable ailleurs ».

Coluche était plein de mansuétude, cinq ans... Il était bien généreux dans les délais.
http://www.dettepublique.fr/

breizmabro

@ yves albert 14 octobre 2018 à 19:28

Mais quel humour ! Mais où allez-vous chercher tout ça ? C'est tellement inventif, tellement inattendu, tellement jamais écrit sur ce blog. Vous êtes notre Baudelaire provocant, LE (THE comme on dit chez vous) meilleur des retraités du blog (entre nous, à part vous, tous les intervenants ici ont des neurones en hachis parmentier c'est n'importe quoi...). Ouf ! vous êtes arrivé. Alléluia !

A bientôt j'espère (une occasion de vous lire pourrait nous manquer)...

--------------------------------------------------------------

@ Farid 14 octobre 2018 à 18:19

Je dis : 150% d'accord.
(Peux pas faire plus court pour dire que je pense comme Farid.)

Achille

@ breizmabro | 14 octobre 2018 à 18:33
« Quand on coupe un sapin pour LA fête de Noël, ça me tue. »

Seriez-vous comme Idéfix qui pleure chaque fois qu’un arbre est abattu ?

Il est vrai que c’est un chien breton !


Exilé

@ Patrice Charoulet

France Inter, LCI, BFM, France 5, Pujadas, LCI, C dans l'air et tutti quanti...
Un peu de France Info en boucle aussi, peut-être ?
Et une séance de rééducation par le sermon du vingt heures sur France 2 pour bien enfoncer le clou ?

Voici comment un homme respectable, de formation littéraire, cultivé, ayant même peut-être fait ses humanités, a eu le cerveau lavé, lessivé, nettoyé, arrosé, trempé, baigné, infusé, noyé, rincé, vaporisé, imbibé, kärcherisé, détartré, décalaminé à l'insu de son plein gré par la pensée conforme gauchiste, par un savant et long processus lui ayant fait perdre tout esprit critique au point d'avoir substitué chez lui une mentalité frisant parfois le trotskisme à ses convictions gaullistes affichées...

boureau

@ Giuseppe 14 octobre 2018 17:25

Confidence sylvestre pour autre confidence sylvestre.

Les bouleaux ! Quel pouvoir magique d'évasion !

De mon fauteuil où je tape ces quelques lignes, à travers mes baies vitrées, au-delà d'un petit jardin, deux gros étangs accueillent des canards, des mouettes, des poules d'eau, et, en profondeur des carpes monstrueuses que je gâte régulièrement avec du pain rassis !

En tableau de fond, une ligne de hêtres rougissants et au-delà un parc sauvage... Un vrai Turner !

Vive la campagne... en pleine ville !

Cordialement.

Elusen

@ antoine marquet | 14 octobre 2018 à 14:02

Non, vos retraites ne servent pas à payer les salariés, mais à rembourser la dette que vous avez créée : 2,2 billiards d'euros.

boureau

@ Robert Marchenoir 14 OCTOBRE 2018 14:49
"Et hop, encore un qui..."

Que de méchanceté, de suspicion...
Finalement R. Marchenoir vous êtes un misanthrope sournois, aigri et vraisemblablement paumé !
Il en faut !

yves albert

Les retraités de Philippe Bilger se font l'écho de leur gourou... c'est mou très mou…

Remarquez ils peuvent se téléphoner, mais un petit commentaire c'est-y pas mignon. Allez jeter un petit coup d'oeil chez la lime ça réveille :

http://fboizard.blogspot.com/2018/10/hillary-et-donald-moi-aussi-je-me-suis.html

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

MA CHAINE YOUTUBE

PRESSE, RADIO, TELEVISION & INTERNET

INSTITUT DE LA PAROLE

  • Formation à l'Institut de la parole
    Renseignements et inscriptions : [email protected]
  • L'Institut de la Parole propose des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique de la personnalité et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Magistrat honoraire, Philippe Bilger propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires.

MENTIONS LEGALES

  • Directeur de la publication : Philippe Bilger
    SixApart SA 104, avenue du Président Kennedy 75116 PARIS