« Le généreux Macron ou le brutal Orban ? | Accueil | Simplisme sur le viol conjugal ! »

29 octobre 2018

Commentaires

Elusen

@ Mary Preud'homme | 13 novembre 2018 à 22:07
« ...un troll particulièrement coriace »

Les trolls sont les personnes qui interviennent pour injurier les gens, pousser les personnes à se battre et qui ne répondent jamais au sujet et la seule personne qui fasse cela c’est vous.

1°- Alex paulista est un musicien brésilien qui ne parle pas un mot de français.

2°- l’intervenant a menti.
Lula da Silva n’a jamais été impliqué dans les affaires de corruption qu’il signale.

3°- l’individu qui signe a menti, car le trafic d'influence ne s’applique pas, au Brésil, à un fonctionnaire, un élu, en l’occurrence au Président Lula da Silva, mais uniquement à un particulier.

4°- Lula da Silva est en prison pour une affaire sans preuve aucune.

Un riche industriel du BTP pris dans une affaire a passé un accord pour ne pas aller en prison.

Il a ensuite affirmé que Lula da Silva était propriétaire d’un triplex qu’il lui avait donné en échange de corruption.
Problème, Lula da Silva n’est pas le propriétaire du triplex, sur le registre du cadastre ce n’est pas son nom qui apparaît, ni aux impôts, pas plus à la propriété foncière. Il n’a même jamais habité ce triplex. Personne ne l’a jamais vu dedans, ni de près, ni de loin.
Des personnes se sont introduites dedans pour filmer le triplex et il est complétement vide, absolument rien à l’intérieur.

Le juge a condamné Lula da Silva pour suspicion légitime.
Donc sans aucune preuve de la culpabilité, pas une seule, mais juste sur des : on m’a dit que.

Même les Nations unies ont réagi contre la condamnation sans preuve.

5°- les juges ne sont pas indépendants au Brésil.
Contrairement à l’Europe, ils ont le droit, en plus de leur charge de juge, d’exercer une activité commerciale, industrielle, dans les affaires.

Le juge qui a enquêté sur Lula da Silva a un cabinet de conseils juridiques où il indique aux entreprises et aux riches comment échapper à la justice.

Mary Preud'homme

@ Alex paulista | 06 novembre 2018 à 03:05

Bon courage Alex paulista face à Elusen, un troll particulièrement coriace, qui semble connaître tout sur tout et avoir réponse à tout. Mais ce n'est qu'illusion et perte de temps que s'efforcer de le contrer avec des arguments de simple logique ou de bon sens.

Don't feed the troll !

Elusen

Émission sur Jair Bolsonaro offerte par le site d’information Arrêt sur images.
https://frama.link/ZJZeYAoH

Elusen

@ Alex paulista | 06 novembre 2018 à 03:05
« ...tombent sous le coup de la loi depuis toujours »

Hummm ?!
Depuis la création du Brésil, certainement pas.

L’article 332, de 1940, date de création du Code pénal brésilien, ne s’applique que contre un particulier qui tente de corrompre un membre de l’administration « dos crimes praticados por particular contra a administração em geral ».
Code pénal de 1940 : https://frama.link/qqNEyGdq

La notion de trafic d’influence date d’une lei Nº 9.127, de 16 de novembro de 1995, mais ne s’applique toujours qu’au particulier, à moins que vous ne fassiez référence à un autre article. Code pénal appliqué aujourd’hui : https://frama.link/wro2vvWS

Une loi anti-corruption au Brésil date de 2013, Lei Anticorrupção Brasileira - Lei Federal N° 12.846. En 2013, la Présidente du Brésil était Dilma Roussef, la loi est même signée de sa main, sans compter que l’application des lois fédérales reste à la discrétion des 27 États qui décident par décret.

Il n’y a pas que Luiz Inácio Lula da Silva et Dilma Roussef que l’on accuse, mais au moins 14 autres partis politiques sont impliqués là-dedans.

Au vu de la situation, preuve étant faite que la justice, pour l’heure, au Brésil est indépendante, ni Dilma Roussef ni Lula da Silva n’ont pu empêcher quoi que ce soit.

Tout autant, sous la forme dubitative, vous laisseriez entendre que j’aurais défendu telle ou telle personne, ce qui est faux. J’indique que l’État fédéral n’est pas aussi corrompu que ce qu’affirme breizmabro, la preuve étant les arrestations, les mises en examen et les enquêtes, tant de la Police fédérale que des juges fédéraux.

La corruption n’est visible que parce que des fonctionnaires fédéraux ont fait leur boulot.
Cela devient difficile de tout mettre sur le dos du seul État fédéral. C’est toujours plus compliqué que les résumés de certains.

Jair Bolsonaro propose d’assassiner les gens, de laisser la police tirer à vue, en clair d’éliminer les potentiels témoins. Pour lui, le problème de la dictature, c’est qu’ils se sont contentés de torturer, au lieu d’exécuter.

Jair Bolsonaro vient d’une famille modeste, quelle est l’origine de ses actuels biens ?
Avant d’être un militaire, c’était un collabo qui dénonçait les opposants ou aidait à la traque.
Il a changé au moins sept fois de parti politique pour constamment s’assurer un mandat de député.

Il est proche de la secte évangéliste (évangélique), ses deux dernières femmes, sur les cinq, en sont membres.
C’est une secte états-unienne qui affirme que le réchauffement climatique n’existe pas, sans y croire, car c’est sa stratégie pour détruire la planète. La secte a financé sa campagne et les médias de la secte ont tous fait campagne pour lui.
Son but est de faire revenir Dieu et Jésus sur terre, elle affirme que si nous sommes tous mis en danger de mort, d’extinction, alors Dieu et Jésus seront forcés de revenir nous sauver.
Voilà un de leurs délires qui ne concerne pas que le Brésil, mais tous les humains.

Alex paulista

@ Elusen | 03 novembre 2018 à 17:21
"La question est de dire que nous ne pouvions pas affirmer que la corruption était plus élevée sous Dilma Rousseff et le Président Lula, car ce sont eux qui ont fait voter toutes les lois de lutte contre la corruption."

Non. Les faits de corruption reprochés à Lula tombent sous le coup de la loi depuis toujours : mensalão, trafic d'influence, triplex gratuit et propriété à la campagne acquis sous des prête-noms.
Pour Dilma c'est différent, elle n'est pas corrompue personnellement, mais elle a été enregistrée en train de promettre un poste de ministre pour lui donner l'immunité : https://www.youtube.com/watch?v=evmvJ2sUZt4
Aussi, elle était directrice de Petrobras puis ministre de l'énergie au moment de la mise en place du système de détournement. Puis les pédalades fiscales, certes existantes sous FHC mais d'une valeur multipliée par 100 qui remet en cause les équilibres budgétaires et finance son programme.

"La Justice était tellement indépendante sous Dilma Rousseff et le Président Lula qu’ils ont été arrêtés, mis en examen, etc."

Plutôt sous Temer... Mais justement, le leitmotiv du PT était de libérer Lula, ce que Haddad aurait pu faire s'il avait été au pouvoir, ne serait-ce que par la grâce présidentielle ou la nomination au STF de nouveaux juges complaisants.

"Le Président n’est pas tout-puissant, il y a 27 États fédérés, ainsi 27 gouverneurs. Les pouvoirs du fédéral sont limités, la corruption est aussi due, et principalement à eux, aux gouverneurs."

Ça c'est tout à fait correct, c'est pourquoi les gouverneurs comme Alckmin ont aussi subi le dégagisme. Le peuple veut que la justice passe et donne un coup de balai, ce qui sera plus possible avec Bolsonaro qui a peu à perdre dans l'histoire. Après, on nettoie mais on ne sait pas ce qui vient ensuite...

breizmabro

@ Elusen 03 novembre 2018 à 17:21
"La question est de dire que nous ne pouvions pas affirmer que la corruption était plus élevée sous Dilma Rousseff et le Président Lula"
 
Que sous quel régime ? Une loi peut-elle ne pas être appliquée au Brésil, comme ailleurs ?

"la corruption est aussi due, et principalement à eux, aux gouverneurs"

Comment savez-vous que la corruption est due principalement aux gouverneurs ? Vous vivez au Brésil au quotidien ? Depuis quand ? Dans quel Etat ? Dans quelle ville de cet Etat vivez-vous ? Dans quel quartier ? Vous êtes de quelle couleur ? De quelle religion ? Vous exercez quelle profession ? Quels sont vos revenus ?

Toutes ces questions concernant votre expertise du monde politique brésilien sont légitimes.

Giuseppe

@ sylvain | 04 novembre 2018 à 07:02

Avec mon voisin nous devions être transcendés par la victoire d'un Stade toulousain reprenant le chemin d'un rugby qui lui avait réussi par le passé : forts devant, fluides derrière.
J'ai vu le match précédent et un retour exceptionnel du jeune Dupont.

Un coup de pied en touche était sifflé et c'était la bronca dans les "populaires".
Les futurs tests à venir devraient faire connaître l'état des troupes.

Elusen

@ breizmabro | 04 novembre 2018 à 00:38
« J'attends. »

Vous savez déjà que ma grand-mère fait du vélo !

Dans tous les cas, que vous ayez affirmé être experte du système politico-juridique du Brésil parce que votre frère a pris sa retraite au Brésil depuis 25 ans, c’était léger.
Il est fort bien que vous finissiez par le reconnaître.

sylvain

@ Giuseppe | 03 novembre 2018 à 22:20

Un grand, très grand Giuseppe ! Il a tordu les boyaux de la tête de notre petit caribou.

breizmabro

@ Elusen 03 novembre 2018 à 17:21

Vous-même habitez-vous le Brésil pour nous faire part de votre expertise ? Dites-nous depuis quand ? Dans quelle région êtes-vous ? Dans quel quartier ? Vous êtes de quelle couleur ? De quelle religion ?

J'attends.

Elusen

@ Giuseppe | 02 novembre 2018 à 21:37

En quoi la retraite d’un député serait un scandale ?
Pour un seul mandant, elle est de 664 €/mois, où se trouverait l’opulence ?
En dessous du seul de pauvreté de 1 080 €, en dessous du minium vieillesse. 800 €/mois.

Pour quatre mandats de cadre, elle est de 2 700€ par mois, quel scandale hou la la la !
Tu parles d’une richesse pour quelqu’un qui a exercé le pouvoir !

C’est quoi votre délire, vous voudriez qu’ils fassent la manche ?!
Qu’ils aient besoin de bons alimentaires ?
Qu’ils soient sans domicile fixe, qu’ils dorment dans des tentes Quechua ?

Commencez par lire le règlement de la caisse de pensions des députés et des anciens députés avant de vous présenter comme un expert.

Remarquez, dans le BTP la fraude, la corruption et le détournement de fonds publics cela permet d’enrichir, de pistonner, comme vous dites ; demandez à votre voisin.

http://www2.assemblee-nationale.fr/static/CRD-janvier-2018.pdf

Le problème n’a jamais été dans leur retraite, mais dans ce qu’ils peuvent cumuler.
Vous êtes tellement limité intellectuellement que vous tentez de faire un scandale avec une retraite de personne ayant exercé le pouvoir qui va de 664 € à 2 700 €/mois.

Le système de retraite des élus vient de l’histoire de la femme d’un Président qui à la mort de ce dernier n’avait aucun revenu, elle était tombée dans l'immense pauvreté et allait à la soupe populaire.

------------------------------------------------

@ yves albert | 03 novembre 2018 à 11:10
« On devine que vous devez vous faire votre argent de poche dans les fonds de culotte d'un député. »

Pourtant je parle de vous, de Giuseppe, de breizmabro, de caroff, de l’Honorable Honoraire et vous ne venez pas affirmer que je travaille pour vous ou pour eux.

Votre incitation à la haine, bête et méchante, envers les députés n’apporte rien du tout à un débat. Cela vise seulement à satisfaire une pulsion, mais pour cela il y a des psychothérapies.

Giuseppe

@ caroff | 02 novembre 2018 à 15:38
@ breizmabro | 02 novembre 2018 à 20:26

Là vous me l'avez agacé sérieusement, il jouait tranquillement avec sa toupie, faisait ses parties d'osselets avec ses petits camarades, j'étais tranquille, j'étais peinard… patatras, le moteur qui se remet en marche.

Deux alternatives possibles, la première, si le moteur de la bétonnière est thermique il va falloir qu'il aille chercher de l'essence et avec un peu de chance le 17 n'est pas loin il risque de rester bloqué.
La deuxième, si le moteur est électrique cher caroff vous n'avez pas le choix il ne vous reste plus que le bouton rouge.

D'ailleurs mon estimable voisin tente de m'expliquer, il est plein de bon sens mon voisin :
"Hé petit, il a pris un pet à la cafetière, il voit des chiffres partout dans tous sens, comme des étoiles, tu crois que ça existe tout ça ? Tu sais petit ça me fait penser aux lettres du vermicelle que je rajoute au bouillon, à la fin elles sont toutes mélangées, un peu comme dans sa tête petit, il a été un peu secoué, non ?…"


Elusen

@ caroff | 02 novembre 2018 à 15:38

Car si vous dites 35% de cadres, dans la B, il y a aussi du personnel de catégorie B+, les greffiers, plusieurs personnels de Protection Judiciaire de la Jeunesse, etc.

Pour eux 45% pour la catégorie C, ce qui laisse pour la B et la A du 55%.
Mais en réalité dans la C vous avez du personnel ouvrier extrêmement bien payé, les experts en restauration de tableaux et d’œuvre d’art, ébénistes, menuisiers, spécialités des livres anciens et de leur conservation, etc.

À cela s’ajoute l’emploi privé, donc le privé travaillant pour la fonction publique, page 4. Les 75,7% de personnel non fonctionnaire, des entreprises privées travaillant pour la fonction publique, cliniques, orphelinats, foyers pour enfants, gestion de l’eau, etc., payés sur des fonds publics.

Vous avez très mal lu le document officiel : https://frama.link/7MLs-Snh

Dès lors quel serait le taux des cadres dans l’emploi privé ?

« La retraite moyenne » écrivez-vous, car au départ ce n’est pas ce qu’a écrit votre acolyte, que le taux de cadre est largement plus bas, que le mi-temps, le temps partiel est largement plus répandu, que l’inactivité suite à une perte d’emploi est largement plus répandue.

Si vous prenez une femme de ménage dans le privé, à temps partiel, avec période d’inactivité, c’est certain que face à une femme de ménage catégorie C à temps plein sa retraite sera moindre.

Ne vous en déplaise le Comité de suivi des retraites, rattaché au Conseil d'Orientation des Retraites (COR) - Avis de 2018 :

  • La grande disparité des structures de ressources dont disposent les régimes rend en effet inopérante la seule comparaison des taux de cotisations sociales (salariales et patronales).

Source Insee :

  • les écarts s’expliquent en premier lieu par la qualification en moyenne plus élevée de la main-d’œuvre dans le secteur public. Ils ne peuvent donc en aucune manière être retenus tels quels pour juger d’une éventuelle « générosité » plus grande des règles de retraite dans les régimes de la fonction publique. De même, les comparaisons de taux de remplacement (qui rapportent pour chaque individu le montant de la pension à la liquidation à celui du dernier salaire) peuvent être trompeuses, même si l’impact des effets de structure sur cet indicateur est sans doute un peu plus faible qu’il ne l’est sur le montant de pension.

    Ainsi, si les données les plus récentes disponibles témoignent d’une relative proximité des taux de remplacement entre secteurs privé et public – le taux de remplacement médian est, à l’issue d’une carrière complète, légèrement plus faible parmi les assurés qui finissent leur carrière dans le public que parmi ceux qui finissent leur carrière dans le privé (73.9 % et 75.2 % respectivement) pour les nés en 1946 (Senghor, 2015, p. 5)

https://frama.link/puuZCaoY

-----------------------------------------------------------

@ breizmabro | 02 novembre 2018 à 20:26

Vous avez présenté le fait que votre frère habite au Brésil depuis 25 ans comme étant une expertise, assumez-le.
Comme si vous étiez une experte de la Nouvelle-Calédonie parce que vous vivez en France depuis 75 ans.

De fait, il devient légitime que vous nous disiez qui est votre frère, que fait-il au Brésil, est-ce un chercheur, un journaliste, un diplomate, ou un simple retraité au soleil ?
Où vit-il ?

Toutes les questions dans cette affaire sont légitimes.

La question est de dire que nous ne pouvions pas affirmer que la corruption était plus élevée sous Dilma Rousseff et le Président Lula, car ce sont eux qui ont fait voter toutes les lois de lutte contre la corruption.

Dès lors la Justice a agi ; si elle arrête les corrompus, c’est qu’elle fonctionne ; le discours de Jair Messias Bolsonaro est donc un leurre.

La Justice était tellement indépendante sous Dilma Rousseff et le Président Lula qu’ils ont été arrêtés, mis en examen, etc.

Vous devez garder en mémoire que c’est un État fédéral, que pour l’heure, le Président n’est pas tout-puissant, il y a 27 États fédérés, ainsi 27 gouverneurs. Les pouvoirs du fédéral sont limités, la corruption est aussi due, et principalement à eux, aux gouverneurs.

Votre frère parle de la corruption, mais de qui ?
Fonctionnaire fédéral ? Municipaux, des gouvernorats, d’autres structures politiques ?

Mary Preud'homme

"Je n'ai jamais bien compris ce que la ville de Chicago avait de si épouvantable" (Robert Marchenoir)

Moi non plus, une ville pleine de ressources, de curiosités architecturales, artistiques et de rencontres humaines, où j'ai vécu les plus belles années de ma vie !

Giuseppe

@ Giuseppe | 31 octobre 2018 à 13:33

"Hé petit, t'as vu, le fada t'interpelle sur le salaire, pourtant t'es pas encore au 30 fois du Conducator, mais bon t'es toujours avé nous, prolo comme le Zapatero national… T'as ciré tes chaussures pour la messe ?"

yves albert

@ Elusen | 02 novembre 2018 à 15:53

On devine que vous devez vous faire votre argent de poche dans les fonds de culotte d'un député.

breizmabro

@ Robert M. 03 novembre 2018 à 04:00

Je me suis bien amusée et je mets deux bons points dans le nourrain, pardon, dans la boîte de Traou Mad pour m'avoir mise de bonne humeur de bon matin.

Juste un regret, que vous n'ayez fait aucun commentaire sur le clip soviético-totalitaire de l'Elysée pour l'invitation à BIEN voter aux Européennes, dans la ligne du parti (EM), clip payé avec nos sous, où nous voyons Salvini et Orban en posture hitlérienne, vociférant, bras tendu (le clip avec le doigt d'honneur photogénique ce sera pour après le vote, et en noir et blanc comme il se doit...).

Ce clip commenté sur musique de fond qui n'est pas du Beethoven des grands jours, a dû être tourné par un Moati en larmes (Moati comme Collomb sont de grandes pleureuses devant l'éternel... Manu) car c'est pas net net.

Adéo Robert M.

Robert Marchenoir

Je ne connais pas grand-chose de Jair Bolsonaro. J'aurais cependant tendance à faire comme Alexander Boot vis-à-vis de Trump : ce n'est pas parce que ce dernier a une personnalité peu recommandable, qu'il ne faut pas l'approuver quand il envoie l'armée barrer la route à une colonne d'envahisseurs candidats à l'immigration illégale. Par exemple.

On ne vous demande pas si vous aimeriez passer vos vacances avec lui. On vous demande si vous approuvez sa politique.

De même, il n'est pas très délicat de se répandre dans les médias en regrettant d'avoir engendré une fille (t'imagines la tronche de la fille devant sa télé ?). En attendant, le Bolsonatruc, c'est lui qui a fait l'objet d'une tentative d'assassinat (et pas l'inverse), il veut accorder le port d'arme aux citoyens, il vomit sur les socialistes, et la presse française l'accuse d'être "ultra-libéral". Jusque-là, ça me va parfaitement.

Au passage, le commentariat stato-gauchiste nous a ressorti, pour l'occasion, les inénarrables "Chicago boys" qui grouilleraient dans l'entourage du nouveau président brésilien. Depuis le temps qu'on nous la sort, celle-là, je pense que les "boys" en question doivent être à l'asile et en déambulateur, mais ça ne fait rien : ce sont toujours des "boys".

Je n'ai jamais bien compris ce que la ville de Chicago avait de si épouvantable. Une nouvelle Sodome, sans doute ? Quant au choix du terme "boys" pour désigner les économistes libéraux, on reconnaît là la légendaire "tolérance" de la gauche, son immense "respect", sa prodigieuse "ouverture à l'Autre" et son acceptation des "différences" qui font de la société socialiste un paradis si chatoyant.

Traiter de petits garçons des hommes qui ont pour seul tort de ne pas adhérer aux croyances marxistes, ce n'est, en effet, ni méprisant, ni haineux, ni rien de tout ce que la gauche a en horreur.

Et juste pour rigoler, je signale que Hitler, lui, était entouré d'économistes socialistes. Hitler était d'ailleurs un socialiste. Il a appliqué une politique économique socialiste. Et il a fait plein d'autres trucs socialistes : déportation de populations entières, massacres de masse, extermination par la faim...

Rappelons tout de même que l'Amérique du Sud est la région du monde où le taux de meurtres est le plus élevé (et non les Etats-Unis, contrairement à la fable gaucho-soviéto-poutiniste colportée de façon incessante). Le Brésil contribue fort honnêtement à cet enviable record.

Enfin, on admirera l'inoxydable culot des gauchistes en la personne du revenant Alex paulista. Lui qui a, selon ses propres explications, émigré au Brésil pour fuir ces cochons de Français racistes, et qui se retrouve avec un président auprès duquel Marine Le Pen est une centriste molassonne. Lui qui nous expliquait à distance, jadis, combien il était bel et bon que nous soyons noyés d'immigrés de toutes les couleurs pour nous apprendre à vivre.

Eh bien, le paulista en personne vire au sale facho raciste homophobe nauséabond, qui "n'arrive pas à blâmer totalement un fascisant qui dit : on va arrêter ces conneries de quotas de gays et de célébrations des tafioles", et qui s'en prend au parti d'en face parce qu'il s'employait à "faire des quotas de gays et LBGT dans les universités publiques, en plus des quotas de Noirs et d'Indiens".

Bon, il a dit "tafioles", il n'a pas dit "nègres", encore, mais je suppose qu'une ou deux petites agressions pourraient arranger ça.

Nous assistons maintenant au spectacle surréaliste d'un Alex paulista qui dépasse Patrice Charoulet sur sa droite. Patrice Charoulet qui ne court pas beaucoup de risques, dans sa province, de subir les attaques d'un gang brésilien, mais qui donne des leçons de maintien aux Brésiliens, en tirant parti, à son tour, de l'océan Atlantique, qui le sépare en toute sécurité de l'objet de ses remontrances.

Comme quoi, un gauchiste, même de droite, c'est juste quelqu'un qui n'a pas encore subi trop d'agressions.

Mary Preud'homme

@ breizmabro | 02 novembre 2018 à 20:26

De l'excellent breizmabro et cochon qui s'en dédit !

Giuseppe

@ caroff | 02 novembre 2018 à 15:38

A partir du 1er janvier 2018 pour être précis, ce qui fait tout de même un revenu équivalent - en gros - en ayant effectué entre un et trois mandats aux chiffres que vous annoncez qui eux le sont pour une vie de travail.

Fiche 21 DU député :

La base de cotisation et de liquidation de la pension d’un député est égale à son indemnité parlementaire, composée de l’indemnité parlementaire de base, de l’indemnité de résidence et de l’indemnité de fonction. Son montant brut est de 7 209,74 €.

Le taux de la cotisation sur cette base est de 10,31 %. Il sera de 10,58 % en 2019 et de 10,85 % à compter du 1er janvier 2020. La pension est calculée au prorata des annuités acquises, dans la limite d’un plafond fixé à 41,75 annuités.

L’âge d’ouverture des droits à une pension d’ancien député est de 62 ans.

Ceci dit notre jeune petit bétonnier inutile vient d'appuyer par mégarde sur le bouton - mais pas le bon -, accroché au bord de la cuve il n'arrête pas de tourner. Pourtant ce n'est pas faute d'explications, il ne saura jamais interpréter une fiche technique, moi qui pensais qu'il pouvait être une chance pour la France… Enfin au moins pour l'industrie du BTP qui manque cruellement de maçons, je l'aurais même pistonné.

breizmabro

@ Elusen 02 novembre 2018 à 15:53

Mon frère n'est pas un "expert" du Brésil il y habite, mais vous-même habitez-vous le Canada ? Depuis quand ? Dans quelle région ? Dans quel quartier ? Vous êtes de quelle couleur ? De quelle religion ?

Répondez.

Giuseppe

@ breizmabro | 02 novembre 2018 à 07:04

Nous étions à l'estaminet du coin quand nous avons entendu un drôle de bruit, c'était bien le ronronnement de la toupie du petit, le problème est qu'il ne retrouvait pas le chemin de sa classe, et pour cause ! Il ne sait toujours pas lire, décidément...

Giuseppe

@ yves albert | 02 novembre 2018 à 11:53

Bon pour parfaire un résumé et pour ne pas se "chacailler" sur des centimes.

http://www2.assemblee-nationale.fr/decouvrir-l-assemblee/role-et-pouvoirs-de-l-assemblee-nationale/le-depute/la-situation-materielle-du-depute

Elusen

@ breizmabro | 02 novembre 2018 à 07:04
« J'vous demande moi si votre grand-mère fait du vélo et si oui de m'en apporter la preuve ? »

Oui, elle fait du vélo !

Vous présentez votre frère comme expert du Brésil, ainsi, il est légitime que vous nous disiez de quelle autorité bénéficie-t-il.

Où vit-il au Brésil ?
Quartier riche, pauvre, ambassade, consulat, propriétaire terrien ?
Est-ce un lieu sécurisé avec milice et tout le tintouin ?
De quoi vit-il ?

C’est comme si une personne du 16e arrondissement de Paris nous expliquait Sarcelles ou les quartiers nord de Marseille.

----------------------------------------------------------------

@ sylvain | 02 novembre 2018 à 09:29

Pendant un temps vous étiez obsédé par les musulmans et maintenant par le fait d’avoir des rapports sexuels avec des enfants et des animaux.

----------------------------------------------------------------

@ yves albert | 02 novembre 2018 à 11:53

En quoi leurs indemnités seraient-elles scandaleuses ?
Voudriez-vous que les députés soient payés d’un RSA : 470 €/mois ?
En quoi est-il choquant qu’ils puissent se déplacer dans les transports en commun sans payer ?
Ils doivent être à plusieurs endroits constamment, leur circonscription, l’Assemblée nationale, les commissions, les ministères, les enquêtes, etc.

Dans les entreprises les frais de déplacements obligatoires au contrat sont pris en charge à 100% par l’employeur, dès lors où serait le problème pour les députés ?

Rien qu’avec leur indemnité parlementaire, ils n’auraient même pas assez pour retourner dans leurs circonscriptions à Mayotte, Guyane, Wallis, Saint-Pierre-et-Miquelon, Polynésie, Biarritz, etc.

Sans compter que vos chiffres datent, il y a eu des réformes, vous confondez brut et net !
0,029% du budget de l’État, donc pas grand-chose.

Source directe Assemblée nationale : https://frama.link/0syP8hRu

----------------------------------------------------------------

@ Giuseppe | 02 novembre 2018 à 11:56
« roturiers citoyens. »

J’aimerais bien savoir quels sont vos revenus, moi.
Car j’ai systématiquement noté que ceux qui hurlent comme vous, sont souvent des nantis qui montrent du doigt les autres pour que nous ne les regardions pas.

caroff

@ Elusen
"La fonction publique est principalement constituée de cadres, magistrats, enseignants, chercheurs, médecins, infirmières, etc., contrairement au privé majoritairement constitué d’ouvriers."

Comme d'habitude vous dites n'importe quoi !

Parmi les agents de la fonction publique, 35 % relèvent de la catégorie hiérarchique A (dont 2,2 % de la catégorie A+), 20 % de la B et 45 % de la C (chiffres 2017).

Les fonctionnaires de la catégorie C correspondent à des emplois subalternes, mais néanmoins estimables, comme assistant(e)s maternel(le)s, mécaniciens, chauffeurs, secrétaires, surveillants pénitentiaires et… ouvriers d’Etat !

Pour compléter ce que disait Giuseppe, la retraite moyenne du secteur privé s’établit à 1 376 € brut et 2 400 € pour le secteur public.

Ellen

@ sylvain | 02 novembre 2018 à 09:29

Depuis que je lui envoyé un message pour avoir une meilleure tenue, j'ai remarqué depuis quelques jours que Elusen se montre plus courtois dans ses commentaires. Alors s'il vous plaît, sylvain, ne le chatouillez pas trop quand même. Merci.

Giuseppe

A mourir de rire, nos chers députés… Ils devaient faire faire des poignées en or :

https://www.lopinion.fr/edition/politique/frais-d-obseques-deputes-ne-l-emporteront-pas-paradis-145237

Ceci dit nos gras sénateurs n'ont pas réduit leur train… C'est ça le train de vie… Enfin si je puis dire.
"Il est une chambre, cependant, où cet avantage a encore de beaux jours devant lui : le Sénat."

Chapeau les artistes ! Jusqu'au bout ils sauront faire les pirouettes qu'il faut pour sauter par-dessus les roturiers citoyens.

yves albert

@ Giuseppe | 01 novembre 2018 à 22:22

Un député bénéficie d'un revenu mensuel brut qui s’élève à 7 209 euros… au moins (l’indemnité de fonction correspond à 25% de l’indemnité de base, soit 1 420 euros par mois).

A COTE DE CES REVENUS, les députés disposent de plusieurs enveloppes annexes. La première d’entre elle est celle qui fait le plus débat : l’indemnité représentative de frais de mandat (IRFM) qui s’élève à 5 770 euros brut par mois.
Elle est censée permettre aux élus de régler leurs frais professionnels sans que l’Assemblée nationale ne définisse précisément son utilisation.

LES DEPUTES DISPOSENT EGALEMENT de 9 504 euros par mois pour régler directement leurs collaborateurs. Chaque parlementaire fixe lui-même la rémunération de ses attachés, et leurs conditions de travail. Problème là encore, comme l’a souligné l’affaire Penelope Fillon, l’Assemblée nationale ne vérifie en rien l’utilisation de cette enveloppe.

AUTRES PETITS AVANTAGES :
L’Assemblée nationale prend intégralement en charge les déplacements en train en première classe dans toute la France métropolitaine.
Le Palais Bourbon met à disposition des parlementaires un pool d’une dizaine de voitures pour leurs déplacements dans Paris ou vers les aéroports.
Les trajets en taxi pour les déplacements dans Paris intra-muros sont remboursés en cas de présentation de la facture, sans plafond.
Les députés disposent d’un pass RATP pour voyager gratuitement sur le réseau de transport francilien.
Les députés de métropole bénéficient également des facilités d’Air France. Ils peuvent ainsi effectuer 8 voyages aller et retour entre Paris et leur circonscription par avion et 12 aller et retour pour toute destination en France. Pour les parlementaires ultra-marin d’outre-mer, ils disposent de 26 aller et retour en classe affaires entre Paris et leur circonscription.

ET COMME LE DIT ELUSEN : A QUOI SERT UN DEPUTE ?

Savonarole

Il vous faut absolument regarder France 24, c'est un monument !

- Sans aucun recul ou retenue, les présentateurs font de Trump un fou de la gâchette qui veut tirer sur les foules de réfugiés qui se dirigent vers les USA.
- Pour le référendum en Nouvelle-Calédonie, on n'interroge qu'un ramassis de bras cassés avinés, abonnés ou rentiers viagers du RSA, RMI, AllocFam, qui veulent l'indépendance et le départ des "colonialistes".
- Renaud Dely s'interroge, "l'élection du Président brésilien va-t-il déclencher un bain de sang généralisé ?"

On comprend pourquoi Le Média, télévision de Mélenchon, n'a pas marché, avec France 24 ça faisait doublon.

sylvain

@ Elus-Haine | 01 novembre 2018 à 23:38

Kss kss Elusen Gaspary ! Avez-vous bien dormi dans votre cabane au Canada ? Paraît qu'il n'y a pas que des écureuils sur le seuil, pitètre ben des éléphants roses, mais ça ne nous regarde pas !

D'après M. Dessourcessure, les curés canadiens sont aussi bien montés que les caribous, pourriez-vous nous apporter des preuves ?

Envoyez-nous vos selfies avec ces charmantes bêtes, mais ne leur tournez pas le dos, le Vatican est déjà assez débordé avec toutes ces histoires de moeurs spécifiques à leur communauté.

Des preuves, on veut des preuves ! Kss kss ! Nonosse !

Achille

« Fera-t-il de ce magnifique pays un Far West où tout pour le pire sera permis ou un Etat qui saura restaurer l'ordre et la moralité publique ? Je préfère laisser l'avenir ouvert. »

Concernant le pire, on le connaît déjà. Ne serait-ce qu’avec la forêt amazonienne qui a déjà perdu plus de 80% de ses espèces endémiques pour faire la place à des carrières puisant allègrement les ressources minières qui y sont enfouies, sans oublier les champs immenses de palmiers fournissant l’huile de palme que l’on retrouve dans nos pâtes à tartiner.

Quant à l’espoir de mettre en place une démocratie digne de ce nom, faut pas rêver. La fracture sociale va franchir toutes les limites de l'acceptable et l’on peut craindre que les pauvres des favelas brésiliennes, tout comme les Honduriens aillent, eux aussi, prendre le chemin de l’exode vers l’eldorado américain. La grande transhumance est en route.

breizmabro

"À part cela, votre frère vit où au Brésil ?
Dans quel quartier ?
Ce quartier est-il sécurisé avec milice privée, barrières, technologie, chiens de patrouille, etc. ?
Quel est le revenu financier de votre frère ?" (par Elusen évidemment...)

Vous êtes de la police ? Vous pouvez le prouver ?

Non mais ça suffit Elusen avec vos injonctions !! J'vous demande moi si votre grand-mère fait du vélo et si oui de m'en apporter la preuve ?

"Lula n’a pas organisé la mafia, c’est faux !"

Moi je vous dis que c'est vrai ! Ce n'est parce que vous faites voter une loi que vous l'appliquez !

Vous vivez au Brésil vous ? Depuis quand ? Dans quelle région ? Dans quel quartier ? Vous êtes de quelle couleur ? De quelle religion ?

Elusen

@ Giuseppe | 01 novembre 2018 à 22:22
« www.retraite.com »

Le site que vous avez mis, ment ; il ne met aucune source, n’apporte aucune preuve. C’est un site privé d’une société : Kovitz Interactive d’un seul salarié ou de deux. https://www.societe.com/societe/kovitz-interactive-432593259.html

Entreprise tenu par un certain Ludovic Herschlikovitz.

Il affirme que les retraités perçoivent 1 129 €/mois ; à qui voudriez-vous faire admettre que les cadres perçoivent cela ?
Que la majorité des retraités du blog perçoivent cela ?

Pour un mandat de député la retraite était de 1 053€/mois avant 2018, depuis elle est à 664€ par/mois.
Source Assemblée nationale : https://frama.link/B7CpJKvT

Quant aux fonctionnaires, c’est aussi faux !
La fonction publique est principalement constituée de cadres, magistrats, enseignants, chercheurs, médecins, infirmières, etc., contrairement au privé majoritairement constitué d’ouvriers. Cela reviendrait à comparer une famille sans enfants avec une famille qui en a cinq.

De fait vous devez comparer les cadres du privé avec les cadres de la fonction publique.

Comité de suivi des retraites, rattaché au Conseil d'Orientation des Retraites (COR) - Avis de 2018 :

  • La comparaison des efforts contributifs entre régimes est aujourd’hui malaisée. Ceci s’explique tout d’abord en raison de la variété des règles de financement des différents régimes. La grande disparité des structures de ressources dont disposent les régimes rend en effet inopérante la seule comparaison des taux de cotisations sociales (salariales et patronales). En effet, de nombreux régimes sont intégrés financièrement avec le régime général, ou disposent de ressources fiscales, de subventions de l’État ou de transferts (notamment au titre de la compensation démographique).

    Par ailleurs, la divergence des assiettes de cotisation, particulièrement forte concernant les professions indépendantes ou les fonctions publiques (absence de prise en compte des primes, régime additionnel – RAFP – excepté), crée une seconde difficulté car un taux de cotisation plus élevé dans un régime ne signifie pas nécessairement un effort contributif supérieur pour ses assurés si ce taux est appliqué à une assiette plus étroite.

http://www.csr-retraites.fr/textes/5e_avis_du_comite_de_suivi_des_retraites_13072018.pdf

Je ne comprends pas cette envie perverse de mentir systématiquement.

Elusen

@ Scarole | 01 novembre 2018 à 21:19
« Le nouveau Président de droite, élu par 56% des Brésiliens »

Non !
Il n’a pas été élu par 56% des Brésiliens puisque les bébés ne votent pas !
Élu par 56% des votants et des bulletins validés.

- Eleitores aptos a votar : 147 306 275 (électeurs appelés à voter)
- Resultados - 2° turno
Jair Messias Bolsonaro - Votos nominais do candidato : 57 797 847

Simple règle de trois !
[57 797 847 x 100] / 147 306 275 = 39,23 % des électeurs appelés à voter.

Source le site officiel des élections fédérales brésiliennes.
Tribunal Superior Eleitoral :
http://www.tse.jus.br/eleicoes/estatisticas/estatisticas-eleitorais

Giuseppe

@ yves albert | 01 novembre 2018 à 13:19

En fait le pourcentage du budget des députés en rapport avec le budget de l'Etat est un trompe-l'œil, soit il peut paraître dérisoire soit on peut dire qu'il pourrait être réduit, j'avais lu qu'il pourrait être ramené à 0.022 sans que le système en souffre.

Ceci posé, "si les citoyens doivent travailler pendant quarante ans pour toucher une pension de 1 129 euros, les députés peuvent y accéder en cotisant pendant cinq ans seulement."
Là est la vraie inégalité et cela fait certainement plus de mal que la dotation globale : en cinq ans ils touchent un salaire de smicard en activité !
Je passe sur les salaires mirobolants de certains fonctionnaires, alors oui ils doivent rentrer dans le rang pour une plus grande équité et pour des économies à l'échelle de ce qu'ils représentent.

La retraite dorée de nos chers députés :

"Des écarts révélés par une enquête récente :

Lorsqu’un citoyen cotise 1 euro, il touchera une retraite de 1,5 euro s’il est salarié et une pension d’environ 2 euros s’il est fonctionnaire. Lorsqu’un parlementaire verse une cotisation de 1 euro, sa retraite s’élève à 6,1 euros.
Si les citoyens doivent travailler pendant quarante ans pour toucher une pension de 1 129 euros, les députés peuvent y accéder en cotisant pendant cinq ans seulement. Face aux résultats de ces comparaisons, il faut constater que les personnalités politiques sont épargnées par les réformes et ne participent pas à l’effort collectif qu’ils demandent aux particuliers. Aujourd’hui, un député perçoit une pension moyenne de 2 700 euros nets par mois et il peut faire sa demande de retraite à partir de 65 ans.
L’État leur accorde une subvention légale votée à l’Assemblée. Ainsi, les 52 millions indispensables pour payer la retraite des parlementaires sont à la charge des contribuables : selon cette étude, les citoyens payent 2 376 euros sur les 2 700 euros de retraite moyenne accordée aux députés. A titre informatif, les sénateurs touchent une pension moyenne de 4 382 euros après la modification de 2010."

https://www.retraite.com/retraite-par-metier/retraite-fonctionnaire-publique/retraite-depute.html

Scarole

Voilà un EXCELLENT choix !

Le nouveau Président de droite, élu par 56% des Brésiliens, a choisi le meilleur magistrat dans le combat contre le crime et la corruption.
Le gouvernement français pourrait s'en inspirer par les temps qui courent, avant qu'il ne soit trop tard !
Déjà que Sergio Moro n’avait pas les faveurs de la gauche.
Les poursuites contre l’ex-président Lula avaient déjà classé le juge dans la catégorie des suppôts de la droite, valets du capital et des ennemis de la classe ouvrière.
Avec sa décision de rejoindre le gouvernement de Bolsonaro, la messe est dite.
Il ne va pas tarder à rejoindre la cohorte des fascistes, si ce n’est celle des nazis.
Les idées du nouveau président sont sûrement suspectes, mais la nomination du juge Moro est une incontestable bonne nouvelle pour le Brésil.

Ellen

@ breizmabro | 01 novembre 2018 à 17:06
"Vous vouliez sans doute dire : MACRON grand moralisateur... en même temps pour faire la morale à Mohammed ben Salmane (MBS pour lui) il tergiverse un peu, il est comme Elusen il veut des preuves, les autres ont reconnu... mais ce serait mieux si c'était son ami MBS qui le disait... "

Exact ! Macron, le grand moralisateur qui mouche le nez de tout le monde alors que lui-même, à peine sorti d'une enfance inachevée, demande à tout le monde de se prosterner devant lui alors qu'il est seulement à son dernier biberon.

------------------------------------------

@ Patrice Charoulet | 31 octobre 2018 à 22:50

Ne voyez aucune malice de ma part. C'était juste pour voir si vous étiez capable de vous défendre tout seul sans avocat. Quoique Claude Luçon a eu une petite larme à l'oeil et est intervenu avec de la peine pour me confirmer que vous étiez de droite, je vous crois, même si vous vous êtes un peu trop vite aventuré en affirmant que le nouveau Président brésilien est un sale type. C'est ce qui m'a fait sortir de mon silence. On n'en parle plus, OK ?

Elusen

@ yves albert | 01 novembre 2018 à 13:19
« ...suppression du Sénat, diminution du nombre de députés, diminution des avantages et rémunérations de tout ce petit monde qui nous ruine »

Les députés ne sont pas autant indemnisés que ce que vous affirmez.
Cela ne coûte rien au regard du budget de l’État.

Leur retraite est au maximum de 2 700€ par mois et tous ne l’ont pas, pour un seul mandat la retraite est dans les 700€ si j’ai bonne mémoire.

Budget de l’État français pour 2018 : 1 960 333 000 000 €.
https://frama.link/5DCqPdhJ

Budget de l’Assemblée nationale pour 2018 : 567 000 000 €, soit 0,029% du budget de l’État ; vous parlez d'une ruine, vous.
https://frama.link/zAQVn6BT

Qui contrôle la majorité parlementaire ?

- Le problème des députés, c’est l’immunité.
- Le problème des députés, c’est qu’ils ne sont pas indépendants, mais doivent répondre à un parti.
- Le problème des députés, c’est qu’ils sont facilement approchables par les lobbys.
- Le problème des députés, c’est qu’ils n’écrivent pas les lois, ce sont des lobbys qui les leur donnent clef en main.
- Le problème des députés, c’est qu’ils ont des intérêts dans bon nombre de secteurs d’activité privés.
- Le problème des députés, c’est qu’ils se font un carnet d’adresses.
- Le problème des députés, c’est qu’ils détournent la loi sur la déclaration de patrimoine et d’impôt, elle devrait être totale.
- Le problème des députés, c’est qu’en réalité, ils ne sont pas contrôlés, ils ne répondent pas de leurs actes. L’immunité a donné beaucoup d’impunité.

Et autres problèmes.

---------------------------------------------

@ breizmabro | 01 novembre 2018 à 16:38
« Mon frère vit au Brésil depuis 25 ans et s'y trouve très bien »

Aurais-je eu l’air de dire le contraire ?
J’affirme que si vous prétendez que c’est si bien que cela allez y vivre, car c’est une lâcheté d’affirmer soutenir tel type là-bas, de trouver que c’est mieux, alors que les gens sont protégés dans leur confortable salon.

Comme ceux qui affirment que les cités c’est le top.
Ben allez y vivre !

À part cela, votre frère vit où au Brésil ?
Dans quel quartier ?
Ce quartier est-il sécurisé avec milice privée, barrières, technologie, chiens de patrouille, etc. ?
Quel est le revenu financier de votre frère ?

Lula n’a pas organisé la mafia, c’est faux !
Lula et Dilma Rousseff ont fait passer les lois de lutte contre la corruption, la preuve que sous eux la justice était indépendante, ils ont été arrêtés par leur propre justice.

C’est comme si vous deveniez présidente de la République française et que vous décidiez de lutter contre la corruption des énarques et des banques françaises.
À ce moment-là, la Justice va se mettre à les arrêter en masse et fréquemment pendant votre mandat, puis un cul-terreux va se pointer et affirmer que sous votre présidence il n’y a eu que ça, de la corruption.

caroff

En 2008, un film remarquable sur la "pacification" d'une favela par le BOPE (bataillon militaire de l'Etat de Rio) montrait la violence des rapports de force entre délinquants, entre eux et la police et la complaisance d'associations gauchistes avec les trafiquants de drogue semant la terreur dans les favelas.
Ce film, "Tropa de elite" (Troupe d'élite) avait été descendu par la critique française, ce qui m'avait incité à le voir.

Bien m'en a pris !

https://fr.wikipedia.org/wiki/Troupe_d%27%C3%A9lite

breizmabro

@ Ellen 01 novembre 2018 à 13:29
"La France, grande moralisatrice et donneuse de leçons"

Vous vouliez sans doute dire : MACRON grand moralisateur... en même temps pour faire la morale à Mohammed ben Salmane (MBS pour lui) il tergiverse un peu, il est comme Elusen il veut des preuves, les autres ont reconnu... mais ce serait mieux si c'était son ami MBS qui le disait...

Il paraîtrait, mais ce doit être des fake news, qu'il y aurait encore des prisonniers politiques dans les prisons de son ami MBS ? Mais dites-moi pas qu'c'est pas vrai, l'ami MBS de Macron est incapable de ça, du reste il vient de confirmer à madame Parly la grosse commande d'armes diverses qu'il avait passée avec ce mafieux breton de Le Drian, c'est vous dire s'il n'y a aucun doute sur la morale Mohammed ben Salmane.

Du coup les autres pays ne croient plus Manu et ses leçons de morale à géométrie variable.

Adéo Ellen.

breizmabro

@ Elusen 01 novembre 2018 à 02:41

Mon frère vit au Brésil depuis 25 ans et s'y trouve très bien (inutile de m'en demander la preuve ;)), la seule chose qu'il reproche à ce pays magnifique, comme beaucoup de Brésiliens, ce sont les mafias qui se sont installées, avec la bénédiction de Lula qui leur avait délégué la redistribution des aides d'Etat, d'où la corruption des fonctionnaires, le népotisme et la violence qui est son corollaire.

Personne ne doute là-bas que le retour de manivelle va être douloureux, voire plus pour certains, mais ils appellent de leurs voeux (de leurs votes) l'éradication des mafias, peu importe le prix à payer, et si besoin avec l'aide de l'armée.

Il est vrai que chez nous les sauvageons des cités ne sont pas près de voir débarquer dans leurs immeubles des sections de gendarmes pour fouiller étage par étage, appartement par appartement, les repères de nos gentils mafieux. C'est la raison pour laquelle ils dorment tranquillement en se distrayant de temps à autre en brûlant quelques voitures de leurs voisins les jours de fêtes, pour bien leur signifier qu'ils sont là ET indélogeables.

Heureusement M. Castaner, ministre de l'Intérieur, lui aussi est là... pour porter plainte contre eux ou "X", c'est vous dire la peur qu'ils ont :D

Je pense qu'au premier de l'an il n'y aura plus AUCUNE voiture brûlée grâce à cette intervention musclée de notre ministre de l'Intérieur.

fugace

@ breizmabro | 31 octobre 2018 à 09:33

Y'en a marre = +1

Oui y'en a marre, aussi

du rap :
https://www.youtube.com/watch?v=12VG6UYRlZ4

des sans papiers :
https://www.youtube.com/watch?v=wFySKGadJmo

Stop,on n'est pas tout seul :
https://www.dailymotion.com/video/x8i1p

Cochons de payeurs : pauvre de nous

sylvain

@ Elus-haine 1er nov 2 h 41
"Au Brésil, il y a eu des escadrons de la mort dont l’un des buts était de tuer les enfants abandonnés qui vivaient dans la rue. Jair Bolsonaro les a soutenus !"

Le manque de sommeil dû au décalage horaire avec le Canada vous joue des tours mon pôv'imam, vous êtes loin de la vérité : Bolsonaro est pire que ça, les petits enfants il les mangeait.

Dormez bien mon brave, moi depuis que j'assiste enfin au retour de la bébête Zimmonde des heures nouâââres partout dans le monde, j'ai retrouvé mon sommeil de bébé réjoui.

Kss kss !

 Mary Preud'homme

Bien dit Giuseppe (1er novembre 10:45)

Avant d'aller voir avec des jumelles grossissantes, sinon déformantes, et critiquer systématiquement ce qui se passe ailleurs, commencer par balayer devant sa porte où il y aurait déjà tant à faire !
Question de se recentrer sur les vraies priorités...

caroff

@ Jabiru 11h13
"Ségolène, un ventilateur qui a coûté cher aux contribuables et qui continue à coûter cher comme ambassadrice des pôles."

Par quelle aberration cette mégère incompétente, cette madone de l'hypocrisie, cette pleurnicheuse professionnelle se voit-elle créditée d'une quelconque crédibilité, elle qui a plombé les finances de la Région Poitou-Charentes avec une ardoise d'une centaine de millions € d'impayés selon le Chambre régionale des comptes, sans compter les 900 millions € résultant de son abandon de la taxe camion (portiques démolis et contrat résilié) ainsi que les millions € de subvention attribués à Heuliez et Mia Electric en pure perte.
Heureusement que cette brasseuse de vent s'est ramassée en 2007 à la présidentielle !!

Dégagée par Macron dans l'annexe du Quai d'Orsay rue de la Convention comme ambassadrice auprès des pingouins, il lui était insupportable de jouer les inutilités. La fine mouche s'est souvenue que la tendance à la victimisation féministe était une planche de salut et la voilà accueillie sur les plateaux pour déverser son fiel.
Honte à elle et à tous ceux qui la soutiennent !

Ellen

@ breizmabro | 31 octobre 2018 à 15:05

Merci. Vous êtes très lucide et clairvoyante. Nous verrons d'ici quelques petites années lequel des deux réussira le mieux à éradiquer la violence et à faire prospérer son pays : le prestidigitateur descendu de Jupiter ou le pseudo-nazi brésilien, ainsi qualifié par les médias de gauche.

La France, grande moralisatrice et donneuse de leçons, ferait mieux de se préparer à faire le ménage dans son propre pays avant l'arrivée du nouveau chancelier allemand. Je me demande sur qui Macron va pouvoir s'appuyer après la disparition du socle de Mutti Merkel.

yves albert

@ François de la Sarre | 31 octobre 2018 à 21:17

A vous lire on pourrait croire qu'il n'y aurait que trois hommes capables de diriger la France. Sarkozy, Hollande, Macron.

Sarkozy refait surface car il a un procès aux fesses dont il vient de demander la cassation et pour l'obtenir, il va ronronner autour de Macron qui est actuellement en déperdition et se noie dans sa psychopathie.

Alors si, au lieu de demeurer dans une situation ubuesque, nous décidions de modifier la Constitution (suppression du Sénat, diminution du nombre de députés, diminution des avantages et rémunérations de tout ce petit monde qui nous ruine), nous pourrions espérer voir revenir au pouvoir des hommes normaux et intègres en nous débarrassant des crapules, des escrocs, des fumistes.

Soyez certain que si rien ne change, il y aura une explosion, si, par exemple, les migrants s'unissent aux Français de souche pour éliminer ceux qui les exploitent.

Exilé

@ Patrice Charoulet
« La totalité de la presse française, écrite, radio et TV, de gauche, du centre et de droite, a rapporté les déclarations et les comportements du vainqueur brésilien. »

Vous n'êtes peut-être pas gauchiste de façon consciente mais vous prenez comme parole d’Évangile tout ce que débite la presse française qui elle l'est de façon outrancière, y compris dans des journaux dits abusivement « de droite » (nous le savons d'après la nature des votes blancs organisés avant certains scrutins) dans un psittacisme unanime.

Cette presse rapporte de façon sélective, selon des critères franco-français à la mode comme par exemple l'homophobie, des « petites phrases » en les isolant de leur contexte historique, en collant des étiquettes artificielles supposées infamantes comme « extrême droite » sans que personne ne sache pourquoi etc.
Et pourquoi ces gens-là s'attachent-ils à forger uniquement un dossier à charge en évacuant ce qui pourrait réduire la portée des éléments retenus contre lui voire ce qui pourrait éventuellement le rendre sympathique ?

Un autre son de cloche peut être entendu ici :
https://www.lesalonbeige.fr/bolsonaro-les-medias-le-disent-raciste-misogyne-homophobe-est-ce-vrai/

Bref, en renonçant à faire preuve d'esprit critique - pas très fort pour un professeur de français - vous vous laissez conditionner par la propagande médiatique, comme les peuples de certains régimes totalitaires que vous prétendez condamner.

Jabiru

@ caroff 31 octobre 2018 à 20:39

Ségolène, un ventilateur qui a coûté cher aux contribuables et qui continue à coûter cher comme ambassadrice des pôles.
Une purge de ces profiteurs incapables serait nécessaire.
Mais qui va oser ?

Giuseppe

Pas besoin d'aller si loin au Brésil pour la corruption et autre turpitude, ils sont insatiables chez nous aussi, même pas honte, sans vergogne ils se servent.
Bolsonaro ? A qui la faute ? Tous ces pilleurs de mandats ne font que raviver une exécration de nos politiques, et la droite dure est le dernier arrêt après avoir tout vu et tout essayé de ces partis et parlementaires quand tous les jours un est mis sur la sellette.

29 octobre 2018| Par Antton Rouget et Ellen Salvi (Mediapart)
"Déjà soupçonné d’avoir cumulé illégalement ses indemnités, le député LREM Jean-Jacques Bridey, président de la commission de la défense à l’Assemblée nationale, a aussi laissé derrière lui une montagne de notes de frais en quittant ses fonctions locales à l’été 2017. Mais il ne se souvient plus du nom des personnes avec qui il dînait."

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

MA CHAINE YOUTUBE

PRESSE, RADIO, TELEVISION & INTERNET

INSTITUT DE LA PAROLE

  • Formation à l'Institut de la parole
    Renseignements et inscriptions : [email protected]
  • L'Institut de la Parole propose des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique de la personnalité et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Magistrat honoraire, Philippe Bilger propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires.

MENTIONS LEGALES

  • Directeur de la publication : Philippe Bilger
    SixApart SA 104, avenue du Président Kennedy 75116 PARIS