« De la carte du tendre au retour dans le dur... | Accueil | Entretien avec Alexandre Del Valle »

18 avril 2019

Commentaires

Elusen

@ Achille | 21 avril 2019 à 08:36
« Tel est le slogan entendu hier dans les rangs des Gilets jaunes les plus radicalisés. »

Des gilets qui parlent ?!
Des gilets qui se radicalisent ?!
Cela sent du Voldemort à plein nez ça ?!

« Je ne me suis jamais fait d’illusions sur l’intelligence de ces individus »

Les gilets sont devenus des individus et auraient une intelligence ?!
Mais que fait Harry Potter ?!

Elusen

Alors, alors mon Honorable Honoraire ?!
J’attends toujours depuis le 4 avril 2019... hein... toujours rien de votre part ?!

C’est pourtant de vous ça !

Les opposants à la loi anticasseurs ne cassent rien !

Ne permettez pas, moi je me permets, le Conseil constitutionnel a pourtant rendu sa décision.
Et devinez quoi ?
Il a annulé toute la partie imbécile, subjective, aléatoire de la loi ; mais si, vous savez, celle qui visait à interdire à une personne non condamnée, en fonction de l’humeur du Préfet, donc du Gouvernement, de manifester.
De l’informer au dernier moment, sur place, dans la manifestation.

Tout l’article 3 annulé !
Alors, c’est qui, qui, qui casse rien maintenant ?!

Décision n° 2019-780

Et alors, je ne résiste pas pour bien enfoncer le clou, de votre spectacle, à vous mettre les noms des magistrats qui ont annulé l’article 3.
C’est cadeau, c’est offert.

Mary Preud'homme

@ Sandrine Garrimus | 21 avril 2019 à 08:35

Vous êtes manifestement nouvelle sur ce blog dont certains se permettent sans vergogne d'en dicter les lignes conductrices au mépris de notre hôte, se permettant en outre de caricaturer méchamment, de corriger et condamner avec hargne ceux ou celles qui ne partageraient en rien leurs préjugés, leur sectarisme ou leurs haines recuites...

Au hit-parade de ces énergumènes qui ne viennent que pour se montrer, jouer les matamores contradicteurs, insulter et diffamer à tout-va au mépris d'une élémentaire bonne foi, je citerai Marchenoir et Elusen

racine15

14H30 ce jour de Pâques: plus de 200 morts au Sri Lanka. Pas de revendication à cette heure, nous dit le Figaro. Ce doit donc être accidentel.

Giuseppe

@ Robert Marchenoir | 21 avril 2019 à 01:21

Bob - je me permets -, vous êtes sans doute un grand électricien de textes pour mon tableau général je me contenterai de https://www.bureauveritas.fr/besoin/controle-des-installations-electriques
Des mots on ne peut mourir, mais de courants de fuite, oui.

J'ai apprécié le coup de "saton" ou de "semelle" de sbriglia (20 avril 2019), quelques aficionados peuvent saisir.
Aujourd'hui Bob - je me permets - il aurait droit au carton rouge, pour l'électricité nous en reparlerons plus tard.
L'épaule d'agneau est au four, le breuvage est à souhait, tout vient à point pour qui sait attendre.

Ceci dit, ce matin j'ai entendu notre ministre de la Culture nous dire que ND était "quasi..." et toutes les approximations qui vont avec.
Une autre "batouille" de plus… Elle l'est ou elle ne l'est pas Scrogneugneu ! Avec ce type de déclaration vous faites "fouetter" les gens encore plus.

Bob, demain sera un autre jour.

sbriglia

« Je dis qu'Alexis Philonenko est contesté parmi ses pairs (ce qui en philo est ennuyeux) et qu'en conséquence j'ai évité de le lire (ce qui ne veut pas dire que je n'ai jamais ouvert ses oeuvres)... »

Merveilleux !

« J’ai évité de le lire... ce qui ne veut pas dire que je n’ai jamais ouvert ses œuvres ! »

Traduction ?

« Je me suis longtemps absentée de ce blog »

Y avez-vous jamais été présente ?

Effarant de fatuité !

Xavier NEBOUT

@ xc

Un roi assassiné d'une manière ou une autre par ceux qui veulent prendre sa place est une chose, assassiné par la volonté du peuple aussi téléguidée soit-elle, cela n'a eu lieu qu'en France.

Même Staline ne l'a pas fait.

sylvain

Les flics n'ont pas besoin des conseils des GJ pour se suicider, ils y arrivent bien tout seuls ; moi-même quand je mange un Petit Suisse, je peux dire que je me "petitsuisside".

La propagande grotesque sur la soi-disant fatigue des policiers, rabâchée en boucle sur les merdias aux ordres, a fait flop : cette victimisation forcenée des flics ne prend plus : regardez-les courir comme des lapins dès qu'ils reçoivent des ordres d'interpeller un manifestant, de vraies fusées !

Ils ont une semaine entière de soins de récupération et massages comme des sportifs de haut niveau entre chaque samedi.

Saluons leur courage quand cinq costauds casqués armés ont appréhendé une petit femme GJ de 50 kg à terre, des héros vous dis-je !

Sauf dans les banlieues à risques où on les voit détaler comme des lâches caillassés par les cailleuras.

Catherine JACOB

Ceci, en revanche, n’est pas du complotisme :
Explosions au Sri Lanka : plus de 150 morts dont des étrangers, lors de la célébration de la messe pascale dans trois églises, ainsi que trois hôtels de classe internationale.

La population du Sri Lanka île située à l’extrémité sud du continent indien, capitale Colombo, c’est 1 200 000 de catholiques et 21 000 000 de bouddhistes.
Qui va aider les familles dont les membres ont été tués à cette occasion ?

Catherine JACOB

@ Sandrine Garrimus | 21 avril 2019 à 08:35
« Donc je pense m'absenter à nouveau. Pax vobiscum !... »

Plus facile, manifestement, que de donner des exemples de ce qui dans la pensée de Philonenko qui s'est attachée au commentaire de Nietzsche et de Kant, causait la détestation de votre enseignant, au point de le révulser.


Claude Luçon

@ Wil | 20 avril 2019 à 22:00

Lisez ce que vous écrit herman kerhost le 21 avril 2019 à 00:06, il l'explique mieux et plus simplement que moi !

Je lis ce blog parce que j'y trouve des tas de commentateurs et commentatrices clairement plus intelligent(e)s et mieux informé(e)s que moi, à commencer par le blogueur, et même à mon grand âge on est toujours heureux d'apprendre !

Xavier NEBOUT

2019, l'année où le diable, profitant de l'incendie de Notre-Dame, en a profité pour en expulser Dieu.

Ils avaient le choix entre constater que notre pays vivait une tragédie avec le retour de la religion du fond des cœurs, soit faire ce qu'ils font.
Les mots religion, Marie, catholique etc. sont bannis de tous discours et visions dans les médias en proportion de leur soumission à la raison d'Etat maçonnique.
Nous vivons un hold-up et le peuple s'affale devant la bande de gangsters qui le soumet.

Macron a toutes les caractéristiques de ce qu'on appelait "le diable" au temps des cathédrales.

On peut encore vivre en dehors du monde déchu, et regarder ses petites-filles chercher les oeufs autour de la maison.

Bonne fête de Pâques à tous.

boureau

@ Achille 21 avril 2019
"Suicidez-vous"

Si vous examinez soigneusement, comme je l'ai fait, les vidéos très complaisamment diffusées et rediffusées sur les chaînes d'info, vous remarquerez que les personnages douteux qui lancent cette provocation honteuse n'ont rien des Gilets jaunes. Plus sûrement des Black Blocs ou assimilés.

Effectivement les journalistes (sic) rivalisent d'amalgames pour les identifier aux Gilets jaunes. Les instructions élyséennes sont impératives : déconsidérer à chaque instant ce mouvement irréductible.

Vous devriez vous en prendre plutôt à E. Macron qui, comme ses prédécesseurs, participe à la pérennité de ces mouvements d'extrême gauche. Mouvements que j'ai bien connus à Nantes pendant des années dans le cadre de Notre-Dame-des-Landes.

Ce président que vous idolâtrez leur a donné une existence officielle et respectable, en négociant avec eux l'abandon de la "zone" de NDLL. Abandon fugitif, puisque la plupart sont encore là, toujours dans l'illégalité et les menaces pour les agriculteurs des environs. Ils en profitent à Paris dans l'impunité que l'on constate.

Serait-ce trop vous demander de prendre du recul et d'examiner les faits ?

Cordialement.

Joyeuses Pâques à tous.

Christophe Servan

Le complotisme n’est pas une maladie c’est un symptôme, le symptôme d’une société à qui les pouvoirs publics ont raconté des balivernes pendant trop longtemps. Ce qui en revanche est une maladie bien réelle c’est la pratique systématique dans le débat public de l’amalgame entre la loufoquerie, l’ignorance, la provocation et le doute raisonné. Il n’existe en effet non pas une mais autant de théories du complot que l’imagination peut en produire et bien évidemment toutes ne se valent pas.

Dans l’affaire de l’incendie de la cathédrale Notre-Dame de Paris, ce n’est pas l’hypothèse d’un assassinat volontaire qui choque. Après tout, l’Occident n’est-il pas en guerre contre le terrorisme islamique - n’est-ce pas l’objet de la force Sentinelle - et que pas plus tard que le mois dernier en réponse à l’attentat de Christchurch, Daech avait promis des représailles.
Ce qui choque c’est cette promptitude à qualifier de complotistes ceux qui se bornent juste à émettre l’hypothèse d’un incendie volontaire comme si l’enquête était déjà terminée. Faut-il rappeler qu’officiellement la thèse de l’accident est juste « privilégiée », ce qui implique qu’il en existe d’autres.

Noblejoué

@ Sandrine Garrimus
"...l'autre demande presque que la philosophie disparaisse"

Absolument pas.

Je relève ce qui attaque la philo, je ne l'attaque pas.

Et si je demande de dire ce qui changerait avec la disparition de la philo, c'en est un éloge indirect, là aussi.

Il faut que je fasse tout, ici, Apollon, aide-moi, et surtout pour autre chose, merci !

Donc, comment faire comprendre mon dire sur la philo, c'est fou, chaque fois que je problématise, on me dit que j'attaque, ou presque.
Parce que je vois les failles, vois que le monde pourrait être autrement qu'il n'est ? Tout philosophe, et d'autres gens encore devraient en être capable, a priori, mais pas, pas si on fait de la philosophie une identité, j'ai suivi tel cursus, eu tel prof qui... Bref, est-on d'abord un disciple, comme d'une religion, ou un questionneur ? Telle est la question.

Je suis un questionneur.
Donc les gens me mettent en question, croyant que je les mets en question, eh non, ils le font eux-mêmes par leur attachement à ce qui devrait leur enseigner le détachement. Paradoxal. Mais ils n'ont qu'à dire que je ne comprends rien à rien, puisque je pose des questions, et que je manipule, puisque je change de perspective, à un moment, je prenais un tas de poses bizarres dans la rue pour voir les choses sous d'autres angles. Mais j'ai arrêté pour ne pas être mal vu, c'est le cas de le dire. Prudent, mais comment mon regard pourra-t-il se renouveler, alors ? Peut-être qu'il ne le pourra pas, après tout, la plupart des gens s’encroûtent.

Maintenant que je me suis mis en scène, il le faut, puisque mis en cause, il faut se défendre en s'impliquant dans le discours quand il est beaucoup plus fun de se dire et si les choses étaient comme si ou comme ça, oui, c'est aussi passionnant qu'un selfie face à un nouvel angle sur le monde, en photographie, peinture, et autre, envoyons la sauce.
Enfin, commençons doucement, quand je dis les choses en résumé, en lapidaire, les gens ne comprennent pas, et je ne vais pas non plus écrire des pages... Donc quoi ? Humour.

Humour, je ne sais quel prince de l'Eglise, meilleur joueur que des "philosophes", disait que la preuve que l'Eglise était soutenue par Dieu est que malgré toutes ses insuffisances, elle existait toujours.
Manière de reconnaître ses torts.... Et manière d'essayer de prouver indirectement Dieu et qu'il soutient l'Eglise.

Rien n'était prouvé, en fait... Mais enfin, cela peut aider les convertis, or il faut confirmer les gens dans leur foi, sinon, ils la perdent.
Prêcher les convertis n'est pas si bête, en fait, ce n'est pas une perte de temps, quand on en a.

Autre comparaison... Des animaux, des mâles, ont des handicaps, les femelles les choisissent, car survivre avec prouve qu'on a par ailleurs de bons gènes.

Eh bien, c'est pareil, la philosophie survit à ses opposants, et à certains de ses "croyants", philosophes.

Maintenant, je réponds à ma question, "que deviendrait le monde sans philo ?"
Eh bien, on problématiserait moins, ce qui veut dire qu'on perdrait en doute et en créativité, moins libre.

Je n'ai pas envie de développer. En fait, je ne voulais pas parler mais recevoir la parole des autres, apprendre, découvrir du nouveau sur ce thème. Raté ! Et ça n'arrivera plus, telle que la discussion est partie.

Pourquoi est-ce que je me retrouve dans la position d'enseignant quand il est plus profitable d'apprendre ?
Eh bien, pour me défendre, adios l'ouverture à l'autre, les nouvelles connaissances ou idées qui ne viennent pas, je me défends, et précise ma pensée, mais il est probable qu'on va me dire que ce n'en est pas une. Qui, comment et pourquoi quelqu'un le sortira ? Aucune importance.

Pour la question de la soumission, je ne sais qui vous visez, mais je ne suis pas si simpliste de dire une personne soumise pour ne pas avoir lu un livre, quand même !

Qu'on aime quelqu'un, soit reconnaissant ou admiratif, on a tendance à s'abandonner à lui, à faire, ce qu'il ne faut jamais, enfin, rarement, confiance. L'horreur totale !
Car on a tendance à perdre en indépendance d'esprit, sans compter que l'autre peut vous rendre le bien pour le mal, mépris pour admiration, procès d'intention pour confiance, impertinences pour questions ne manquant pas de pertinence, et compagnie.

Je ne dirais pas aux gens qu'ils sont soumis pour un livre, mais enfin, j'aurais tendance, face à un tel danger, à prévenir quiconque, et surtout moi, d'éviter un tel sort à l'ombre du moindre risque de devenir soumis.
Un pantin, possédé par l'autre... Bien, certains veulent l'être, alors qu'ils le soient, mais je ne voudrais pas que cela arrive par surprise et malgré soi à quiconque. Mieux vaut prévenir que guérir, d'autant que la guérison me semble presque impossible.

Affreux, non ? L'amour de la vérité, j'approuve... L'amour des autres, il vaut mieux pas, l'amitié, l'admiration, l'amour, tout sentiment oblatif expose à la désagrégation.
On doit aux autres d'être juste. On se le doit aussi. Le reste...

Je ne veux pas dire que tout attachement soit laid, seulement que je ne vois pas comment il peut se mesurer à la liberté, la dignité et le reste. Est-ce que le papillon doit s'attacher à la flamme ?
Non, mon sens de la justice et ma compassion m'obligent à tenter d'inciter les gens à se préserver de ceux qui me semblent aller contre leur indépendance d’esprit.

Pas de jugement, lequel a tendance à être injuste et surtout à enfermer, et surtout pas de mépris.
Un regret si vous partiez, aucune manipulation pour cela ou pour que vous restiez.

Vous êtes libre, absolument libre.
Je n'aime pas trop qu'on me dise désirer, presque ou non, la disparition de la philosophie, mais dans la mesure où vous m'avez poussé à plus de clarté, je ne vous en veux pas, et vous pouvez me croire, faire semblant que je tende l'autre joue n'est pas mon style.

Je remercie surtout Apollon.

Tipaza

Une série d'attentats au Sri Lanka en pleine célébration de Pâques a fait au moins 140 morts et des centaines de blessés.
Il est évident que l'extrapolation de ces événements à ce qui s'est passé au début de la Semaine Sainte à Paris avec l'incendie de Notre-Dame serait du complotisme de bas étage, d'ailleurs il n'existe pas de complotisme de haute futée, pas même pour la charpente et les chênes qui ont fourni les poutres.

Toute ressemblance serait fortuite et involontaire comme on dit au cinéma.

Le complotisme est devenu l'arme de destruction idéologique de l'adversaire au même titre que le racisme, l'antisémitisme, et autres qualificatifs du même style.
Déconsidérer l'autre par une étiquette infamante évite de réfléchir plus loin que le bout de son nez ou à tout le moins des affirmations, limite fake news, du pouvoir.

Le complotisme qui attribue aux extraterrestres, les pyramides égyptiennes ou mayas, entre autres affabulations relève effectivement de l'affabulation pas même poétique.

Le complotisme en politique est souvent l'attitude saine du citoyen qui sait qu'il y a la Vérité (avec majuscule) et que de cette vérité, le pouvoir extrait les éléments qui vont lui permettre de conforter son influence.

Jamais le pouvoir, dans aucun régime, n'accepte ou n'énonce complètement la vérité vraie, parce que celle-ci est trop complexe et que la complexité est souvent dérangeante ou dangereuse, ou pire parce qu'elle est contraire à ses intérêts à court ou long terme.

Je ne ferai pas la liste des demi-vérités, contre-vérités énoncées par les pouvoirs en place depuis que l'Histoire a été capable de les répertorier.
Mais le doute et plus que le doute la suspicion dans les propos officiels est le moins qu'un citoyen, homme libre et surtout libre de toute allégeance partisane, peut et doit avoir à l'égard des gouvernants, sans que ce soupçon soit de nature névrotique.

Mais enfin si les responsables en charge de l'enquête sur l'incendie avaient déclaré que toutes les pistes seraient étudiées avec la même rigueur y compris la piste terroriste, la suspicion serait moindre.

Le même président qui déclarait qu'il n'y a pas de culture française, parce que la presse européenne le portait aux nues, et qu'il se voyait le président d'une Europe fédérale, est venu nous dire un an après environ qu'il fallait sauver un patrimoine national témoin de cette culture qu'il niait, et cela parce qu'il pensait que cette déclaration allait lui permettre de gagner quelques points dans les sondages et peut-être les futures élections.

Comment accorder le moindre crédit à quelqu'un qui sur le plan culturel, le plus important dans la guerre de civilisation qui nous est menée, est capable de tels revirements ?

S'il est vrai que la confiance n'exclut pas le contrôle, alors la méfiance exclut encore moins le contrôle et surtout pas le doute en attendant le contrôle.
Une mise en examen de vérité en quelque sorte !

Gavroche

@ Sandrine Garrimus | 21 avril 2019 à 08:35

Vous avez fait le CAPA donc vous connaissez cette corporation de menteur-pervers qui jouissent de faire innocenter des criminels et condamner des innocents ; puis vous avez trempé vos lèvres dans la coupe de la sagesse, pour calmer vos souffrances, et vous vous enflammez pour quelques remarques qui ne sont pas divines.

En ce qui me concerne, je me moque éperdument de votre état d'âme, car je me méfie des avocates comme de la peste, c'est uniquement le mot CAPA qui m'a fait sortir de mon éléphant.

Michel Deluré

@ Achille 21/04 08:36

Je ne peux que vous rejoindre et s'il en est encore qui pouvaient avoir quelques illusions sur le QI de ceux qui s'enorgueillissent de se parer chaque samedi de cette tunique jaune, ce nouveau coup d'éclat, aussi abject qu'imbécile, doit être de nature à faire tomber leurs illusions.
Au point où ces manifestants en sont arrivés, leur cas semble vraiment désespéré et incurable.

xc

@ finch | 20 avril 2019 à 23:32

"Ne sommes-nous pas le pays qui a coupé la tête du roi ?"

Pas le seul, ni le premier, à l'avoir fait:
https://fr.wikipedia.org/wiki/Charles_Ier_(roi_d%27Angleterre)

Achille

« Suicidez-vous »
Tel est le slogan entendu hier dans les rangs des Gilets jaunes les plus radicalisés. Ceci à la suite de la série de suicides parmi les forces de l’ordre observée depuis quelques mois.

Je ne me suis jamais fait d’illusions sur l’intelligence de ces individus qui depuis cinq mois sèment la désolation dans les grandes métropoles, mais là je crois que l’on a atteint le fond de la bêtise et de l’ignominie.

Sandrine Garrimus

C'est effarant !...
Je dis qu'Alexis Philonenko est contesté parmi ses pairs (ce qui en philo est ennuyeux) et qu'en conséquence j'ai évité de le lire (ce qui ne veut pas dire que je n'ai jamais ouvert ses oeuvres)... et c'est un déchaînement. L'une refuse de croire que j'ai fait des études de philosophie (bien après des études de droit et le CAPA), l'autre demande presque que la philosophie disparaisse, après m'avoir dit que j'étais trop soumise (qu'en sait-il ?) et enfin on me demande sur un ton inquisitorial quel a été le sujet de thèse de mon prof, histoire de vérifier... Faut-il en déduire que vous êtes des jaloux, des grincheux ?...

Et personne ne relève ce que je dis sur l'inestimable M. Bilger, à savoir qu'il entre, lui, presque à coup sûr dans la catégorie des soumis. Et ses commentateurs probablement aussi (presque, probablement, je prends des précautions pour ne pas trop vexer les uns ou les autres). Et ce n'est pas du complotisme, juste une vérification de fait. D'ailleurs je me suis très longtemps absentée de ce blog à cause de cela. Restez entre vous dans vos rêves surréalistes et vos quasi-délires verbeux. Pour certains commentaires, on fait comme avec Trissotin, on se demande ce qu'ils signifient après les avoir lus. Probablement leurs auteurs ne le savent-ils même pas eux-mêmes. Donc je pense m'absenter à nouveau. Pax vobiscum !...

breizmabro

@ finch 20 avril 2019 à 23:32
"Il ne s'agit pas de communication de leur part, ce qui est une accusation insultante"

J'ose croire que c'est du second degré...

Elusen

Que d’experts en incendie, experts en structure de la matière sur ce site, whaou !
Cela vient peut-être de : femme au foyer, au four et au moulin, le foyer du feu !

Après avoir brûlé tant d’innocents déclarés hérétiques, qu’une cathédrale brûle, c’est un juste retour de flamme.

Enfin un réel bucher de vos vanités !

Faut dire que votre Dieu monothéiste moyen-oriental s’est présenté à vous en buisson ardent, apparemment il aime jouer avec les allumettes.

Peut-être que c’est un complot de Allah-Yahvé, qui enfin brûle de sa flamme de la colère vos péchés, de tant croire dans l’argent, de tant croire dans vos biens matériels, votre Veau d'Or, et de vouer un culte à un immeuble... plus qu’à lui.

Au fait, combien d’entre vous l’ont visitée ?
Combien d’entre vous l’ont déjà approchée ?
Combien d’entre vous en avaient réellement à faire quelque chose même avant qu’elle ne se consume ?

Les médias, y compris vos sites à deux balles, vous disent quand vous devez avoir de l’émotion ou pas.

Tous experts du néant, vous savez tout sans rien connaître, vous avez un avis sur tout, tout le temps, vous ne savez rien, mais vous avez une opinion non d’éclairés, mais d'allumés.

Ben le feu ça brûle... et pour vous, c’est une découverte !

calamity jane

Ma parole, vous insistez ! et remettez ça en ré-écrivant mon commentaire...
Je suis flattée d'avoir devinée, par devers moi, qu'en tant que coq français vous iriez chanter les deux pattes dans l'ignorance au bistrot du village.

A certaines heures le panorama doit y être exceptionnel et la prétention particulièrement à fleur de peau.

P.S. - Je n'aime que le contenu de verres que je choisis moi-même et dont j'ai éprouvé le cépage. Alors, les pisse-vinaigre des bistrots de village... Giuseppe ! je vous les laisse.

semtob

Cher Philippe,

Ground zero.
Point zéro.
Nos tours presque jumelles sauves.
Nos reliques répliquent.
No panique.
Et pourtant, nous on flippe!
Touchées au cœur,
En plein center,
En plein malheur,
La pleine lune
ne peut plus se poser sur la flèche
et nul spectacle n'apportera consolation.
Le berceau des âmes
à jamais transpercé,
Notre histoire dépecée
n'y voit ni signe,
ni miracle
et sonde un vide
un engloutissement
un effondrement.
françoise et karell Semtob

Robert Marchenoir

@ Jean-Marc | 20 avril 2019 à 20:19

J'étais absolument sûr que vous alliez mordre à l'hameçon, et nous balancer "un lien". Les trolls pinailleurs dans votre genre n'en font jamais d'autres.

Manque de bol, votre lien ne montre :

1. Ni que les disjoncteurs différentiels sont obligatoires,

2. Ni qu'ils protègent contre les incendies dus aux contacts défectueux.

Évidemment, pour comprendre pourquoi, il faudrait que vous réfléchissiez avec un organe qui s'appelle le cerveau, au lieu de vous contenter de la pensée-Internet, de la pensée copier-coller, de la pensée-Wikipédia.

Peut-être êtes-vous doté d'un tel organe. Ce n'est pas certain. Demandez à votre médecin.

(Ne parlons même pas du fait que votre "lien" vient d'un marchand de disjoncteurs, qui pratique de surcroît des prix exorbitants, et qui a intérêt à vous refiler sa marchandise sous n'importe quel prétexte.)

Et donc, vous étiez en train de nous expliquer que Notre-Dame de Paris n'a pas brûlé, et que vous savez, de façon certaine, parce que vous avez lu le catalogue de Legrand, que la source de l'incendie n'est pas électrique ?
______

Plus important -- mais parfois, il faut savoir interrompre l'émission pour remettre un fâcheux à sa place --, les dernières déclarations du successeur d'Emmanuel Macron, Jérôme Rodrigues de la Grande Jaunisse (le type avec un œil en moins) :

"Emmanuel Macron ne fait pas attention à nous. Il devait annoncer [son plan de mesures suite au Grand débat] en début de semaine. Il ne l’a pas fait à cause d’un malheureux incendie dans une cathédrale, je trouve ça regrettable. Le monde a l’air de s’arrêter de tourner quand il y a un incendie en France."

Bah oui. Selon le Portugais Rodrigues, l'incendie de Notre-Dame est un petit fait divers de rien du tout. Les caprices infantiles et prolongés des Gilets jaunes sont beaucoup plus importants. Huit siècles de chrétienté, un incendie affreux qui a frappé de saisissement le monde entier, qu'est-ce que c'est à côté du petit nombril de Monsieur Rodrigues ?

Du coup, il s'est fait qualifier de "débile profond" par le député LaREM Jacques Marilossian, ce qui me semble assez mérité.

"J’attends celui qui va nous expliquer que l’incendie de Notre-Dame est un complot ourdi par le président de la République pour faire durer le plaisir des Gilets jaunes", a précisé l'employé de Rothschild et de la finance internationale. Et il a eu cette remarque judicieuse :

"C’est d’une grande débilité, tout ce que je viens d’entendre. Avant, le débile racontait ses débilités au café du coin, et à 10 heures du soir, le patron lui disait : rentre chez toi."

Comme quoi, il y a certains Arméniens qui ont plus de bon sens que certains Portugais. Pas d'amalgame et ne généralisons pas, naturellement. Il y aussi des Canadiennes qui en tiennent une couche. Surtout les Canadiennes pneumatiques :

Gilets jaunes : Pamela Anderson dénonce la "violence structurelle des élites" en France

Yep. L'agrégée de sociologie Pamela Anderson, après avoir sauté le gauchiste poutinophile Julian Assange dans son placard de l'ambassade d'Équateur à Londres, dénonce la violence structurelle des élites en France.

"Je méprise la violence… mais que représente la violence de tous ces gens, ces luxueuses voitures brûlées, en comparaison de la violence structurelle des élites françaises -- et mondiales ?"

Eh ouais. Qu'est-ce qu'elle représente ?

"La réponse est que cela vient des tensions croissantes entre les élites des grandes villes et les pauvres dans les zones rurales, entre les politiques représentés par Macron et les 99 % qui en ont marre des inégalités, non seulement en France, mais dans le monde entier aussi."

Voilà. Dans le monde entier.

Pamela Anderson ne gagne que 100 000 euros en une demi-heure, et possède à Marseille une maison avec piscine de 2,9 millions d'euros. Mais elle soutient les Gilets jaunes.

Noblejoué

@ Sandrine Garrimus

Votre respect pour votre professeur est touchant mais exagéré... Autant on peut comprendre le désir de ne pas le contrarier à l'époque, soit pour les notes, soit pour le ménager, autant rien n'interdit de manger le fruit défendu quand on ne risque plus rien, et d'autant que la philosophie ne devrait pas se faire à coup d'autorité.
C'est fou le nombre de gens qui enseignent l'inverse de ce qu'ils sont censés transmettre, un désastre ! Entre ceux qui dénient les beautés de la philosophie, par exemple car elle ne prouve rien, et ceux qui la rabattent sur la foi en défendant des dogmes et tabou, je m'étonne qu'elle n'ait pas déjà disparu, c'est beaucoup plus mystérieux que les personnes disparues, pour sûr.

Je lance un appel, qui saurait dire pourquoi la philosophie n'a pas disparu ? Et faire une expérience de pensée où la philosophie aurait disparu.
J'ai trop sommeil pour me lancer, et puis, ce n'est pas moi qui ai le plus besoin de faire des expériences de pensée, tandis que les victimes des injonctions les plus antiphilosophiques, si.

Ah oui, le coup, pourquoi la philo n'a pas disparu... Je précise aux malcomprenants que je ne désire pas l'abolition de la philosophie. Un avertissement nécessaire : on m'a accusé de sabotage de la pensée, sans blague, et je ne risque pas de l'oublier.
Ou de favoriser le plagiat... Plus diabolisé, tu meurs ! Enfin, malheureusement, ce ne peut être une méthode de suicide, sinon, ce serait vite fait avec les dingues.

Ce genre de réaction montre qu'il faut absolument complaire aux gens qui se prévalent de quelque autorité, intellectuelle ou autre, et que donc, oui, si on vous prévient de ne pas lire un livre et que vous êtes noté ou voulez être bien vu de quelqu'un, il faut dire amen à tout et à n'importe quoi, ne pas vouloir comprendre, ne pas penser par soi-même, rien.
Même la bienveillance est indiscrète, tout ce qui veut approfondir est de trop, en somme, pour plaire, il faut être conformiste.

Mais en somme, que vaut quelqu'un qui se comporte ainsi ? Obstacle à son développement intellectuel, il doit être laissé derrière soi comme, dans un registre plus dramatique, les mauvais parents et autres autorités semblablement dévaluées.

herman kerhost

@ Wil | 20 avril 2019 à 22:00

Ah, Wil ! J'aime bien lire vos commentaires, pour leur musique un peu rock'n roll.
Mais parfois, il faut le dire, vous êtes une triple buse...

Le complotisme est une maladie ne veut pas dire que maladie est synonyme de complotisme, la maladie n'est pas non plus une métaphore du complotisme.

Le complotisme est une maladie au même titre que la jalousie. Par exemple.

Avez-vous trouvé "alcoolisme" dans votre définition de maladie ?

Jean le Cauchois

@ Robert Marchenoir à 18:55

J'ai lu votre diatribe (cf Larousse : diatribe = critique très violente, parfois injurieuse) contre Jean-Marc, sur le thème "disjoncteurs différentiels, ou pas". Libre à vous d'enjoliver ou d'enlaidir votre argumentation sur les disjoncteurs thermiques simples ou différentiels. Leur présence est la norme pour toutes les installations électriques actuelles, industrielles, commerciales ou simplement domestiques, depuis au moins une bonne vingtaine d'années, en France, et dans le monde entier (on les appelle des "quick-lag" en anglais). Ce sont des "interrupteurs automatiques" dont le but est d'isoler un circuit électrique dès que l'intensité dépasse un seuil réglable dit nominal (exprimé en ampères), ou dont l'isolement par rapport à la "masse" présente un défaut décelé par "un courant de fuite" (exprimé en milliampères). En clair, limiter l'apparition d'un court-circuit fortuit ou d'une perte d'isolement, à quelques millisecondes, de manière à en éviter les conséquences dommageables. Je vous défie d'allumer un barbecue avec papier sec et petit bois sec en y organisant un court-circuit domestique local, avec un circuit actuel. Par contre, si vous y ajoutez un liquide inflammable ayant eu le temps de se volatiliser partiellement, vous risquez de réussir... mais c'est plus simple avec une simple allumette, comme les toujours jeunes alumni de votre génération..

finch

@ Catherine JACOB 17:35

Entièrement d'accord. Mais les Gilets jaunes dernière mouture ne veulent rien savoir. En France, être riche est ressenti par les pauvres comme une honte. Il faut donc que les pauvres se servent chez les riches. Les Gilets jaunes fanatiques trouvent leur inspiration dans l'ultra-gauche. Dès lors, le raisonnement de redistribution consiste à dire : on prend l'argent de la rénovation de Notre-Dame de Paris et on se le met dans la poche. La cathédrale restera en l'état, meurtrie, saccagée par l'incendie, soumise aux intempéries. Peu importe ! Moi d'abord, les autres on s'en fiche, les monuments emblématiques du pays, on s'en moque… L'éphémère au détriment de l'éternel, du sublime. Aberrant.

Les milliardaires français qui ont donné de l'argent pour sauver Notre-Dame de Paris devraient être remerciés, honorés pour leur beau geste. Il ne s'agit pas de communication de leur part, ce qui est une accusation insultante. Ils renoncent à la déduction fiscale accompagnatrice (Pinault, Arnault).

À juste titre, Bernard Arnault a été outré par cette réaction.

Le journal Libération l'avait déjà insulté peu après l'élection de François Hollande à la présidence de la République, parce qu'il avait voulu devenir citoyen belge sous la menace d'un nouvel assommoir fiscal (l'horrible titre : "Casse-toi, riche con").

En France, on hait le riche, alors qu'il faudrait cohabiter avec lui sans le jalouser. Il devrait être loué, cajolé, préservé comme aux États-Unis. Le mérite des riches qui se sont faits eux-mêmes est immense là-bas. C'est un repoussoir chez nous. Ne sommes-nous pas le pays qui a coupé la tête du roi ?

Quand il n'y aura plus de riches en France, les pauvres ne deviendront pas plus riches pour autant.

Il y a une inculture économique totale des revendicateurs assoiffés : l'argent tiré de la restauration de l'ISF n'ira pas dans leur poche. Ils auraient été mieux avisés de s'inquiéter plutôt de la flat tax, beaucoup plus inégalitaire.

Les revendications initiales des Gilets jaunes étaient justes et cohérentes car leurs membres fondateurs travaillaient, appartenaient à la classe moyenne ou laborieuse (expression du chef de l'État), les retraités étaient nombreux sur les rond-points assurément assommés par la politique fiscale inadmissible de Macron contre eux.

Ceux qui défilent maintenant n'ont plus rien à voir avec ces honnêtes gens du début : ils ne veulent rien, sinon casser, déstabiliser la République, et virer Macron de son poste. Des anarchistes, des casseurs, des black blocs… Pas la France !

Anne Guedes

@ Robert Marchenoir

Je sais d'expérience qu'une fois que le feu a pris, l'embrasement est omnidévorant surtout si les bûches sont en contact avec le feu sur tous les côtés. Ce qui s'est passé après la première alarme "fumée" n'est pas clair. En tout cas, quand la première unité de pompiers est arrivée devant ND, les flammes étaient énormes.

Catherine JACOB

@ fugace | 20 avril 2019 à 13:53
« Légalement, il était en tort, mais probablement moi aussi au final. »

Il n’est en effet pas permis « de survoler une propriété privée ni de prendre des photos d'individus dans leur espace privé ou leur intimité sans leur autorisation explicite ».

Maintenant je ne sache pas que l’usage de l’épuisette de pêche et son exercice périlleux au bout d’une échelle soit proscrit par autre chose que votre propre sécurité dès lors que vous exercez vos talents d’acrobate dans l’espace de votre propriété privée.

D’une façon générale, « N'est pas pénalement responsable la personne qui, devant une atteinte injustifiée envers elle-même ou autrui, accomplit, dans le même temps, un acte commandé par la nécessité de la légitime défense d'elle-même ou d'autrui, sauf s'il y a disproportion entre les moyens de défense employés et la gravité de l'atteinte. » dit l’article article 122-5 du code pénal.

Donc là, vous vous êtes simplement emparé de l’objet du délit sans rien mettre d’autre en péril que votre propre sécurité, qui plus est vous l’avez rendu quand les enseignants qui confisquent les objets trouble-fête ou trouble-cours, ne les rendent pas toujours donc…

Cela étant précisé, rien n’interdit à un ballon (aérostat) de venir vous faire un petit coucou par la fenêtre si vous résidez en hauteur, j’en connais même un dont la nacelle a accroché le paratonnerre de l’immeuble du canard local, et après avoir consulté la cartographie spécifique aux drones à laquelle donne accès l’article du Figaro de votre lien, j’ai également constaté que l’espace aérien urbain interdit aux drones était loin de l’être aux hélicoptères qui descendent ma foi fort bas parfois, au point que j’ai pu en faire quelques vidéos depuis les jardins.

« J'ai lu que, remis en liberté après avoir été auditionné, l'individu en question est poursuivi pour:
engagement ou maintien par le télépilote d’un aéronef circulant sans personne à bord au-dessus d’une zone interdite », ainsi que pour son utilisation de nuit et la conduite non conforme aux règles de sécurité. »

C’est ce que disent les gens et les DNA en effet. Le périmètre survolé étant tout de même celui des exploits d’un terroriste ainsi qu’un établissement scolaire, quelle mouche a piqué ce Russe pour avoir eu l’idée d’en faire nuitamment une cartographie, qui plus est sans avoir vérifié l’état de sa batterie qui l’a planté pile dans le même moment que ledit drone se fichait dans la flèche de la cathédrale de Strasbourg ? Je me demande quelles explications il a bien pu donner en dehors d’un : « Je n’étais pas au courant que l’utilisation des drones en milieu urbain était, en France, soumise à autorisation et que certains périmètres leur étaient strictement interdits. » Il va falloir briefer les agences de voyages quant à cette spécificité française.
Sinon, lors de quels survols ce touriste a bien pu épuiser précédemment la batterie de son drone?

« Question:
- Mais quand donc les législateurs comprendront-ils que dans ce domaine (comme dans bien d'autres), le premier article de la loi devrait être, en sus du reste, la confiscation de l'engin et sa restitution au propriétaire sous forme d'un "cube" équivalent approximativement au volume d'origine (car hors batterie quand même !). »

L’Etat n’a pas les moyens, je pense, de faire cadeau d’ un César aux touristes.

——————-

Fugace @ breizmabro | 20 avril 2019 à 10:33
Il existe à Kobe une villa de style occidental bâtie en 1904 pour un propriétaire allemand qu’on appelle « la Villa dont la girouette est un coq », ce qui s’observe principalement au sommet des églises ou de certaines résidences privées. Les Japonais pensent que sa fonction est au moins autant d’éloigner les mauvais esprits que d’indiquer la direction du vent.

De fait, au sommet du pavillon dit, de ce fait, « des Phénix » au Byōdō-in à Uji, dont l’édification (1052) est plus ancienne encore que celle de Notre-Dame de Paris (1163) se trouvent également des oiseaux, il ne s’agit pas de coqs mais de phénix et ils ne servent pas de girouette, la symbolique en est celle de l’immortalité. Le « Pavillon des Phénix » (1053) n’était cependant pas à l’origine un bâtiment à vocation religieuse mais la villégiature du prince impérial Minamoto no Tōru, possible modèle du héros du « Dit du Genji», dit-on. Enfin, les deux premiers caractères utilisés pour qualifier le bâtiment central de ce pavillon, celui où sont positionnés ces HŌŌU dont la dénomination est restituée par « Phénix » soit https://www.byodoin.or.jp/, sont à l’origine utilisés pour nommer le Vent ou Les Vents avec une majuscule.

—————

@Sandrine Garrimus | 20 avril 2019 à 10:[email protected] Patrice Charoulet
« Ne vous vantez pas trop d'avoir eu Alexis Philonenko comme prof. Il est très contesté. Par exemple sur sa mauvaise compréhension de Nietzsche. Aussi pendant mes années de philosophie je n'ai jamais rien lu de Philonenko, sur les conseils de mes profs. »

Après sbriglia et fugace je me permets de m'étonner de ce conseil étrange et plus encore de qui l'a suivi aveuglément. Vous êtes bien sûre d’avoir fait des études de philosophie ?

@ Sandrine Garrimus | 20 avril 2019 à 14:[email protected] sbriglia
« Philonenko est peut-être bon pour la philosophie allemande, mais sur Nietzsche il avait des explications qui révulsaient mon prof, normalien
• Ah là, tout s’explique 😉
, agrégé etc. et aussi sur Kant. »

Bref, exemples :
1. Nietzsche
2. Kant
Qu’a donc dit le normalien agrégé de philosophie dont la thèse de doctorat a été soutenue sur quoi au fait ?

Wil

@ Claude Luçon
"C'est généreux de votre part de laisser les autres, nous, décider pour nous-mêmes. Merci !
Mais vous êtes-vous posé la question de savoir si vous en êtes vraiment capable vous-même ?"

D'abord, je vous en prie. Profitez-en, c'est pas avec Macron que vous aurez la possibilité de décider par vous-même.
Ensuite, me suis-je posé la question de savoir si j'étais capable de décider par moi-même ? Evidemment non ! Ça vous va ? Vous êtes satisfait ? Vous vous sentez tout d'un coup beaucoup plus intelligent ?... Pfff, bref ! Comme je n'ai que ça à faire là, je vais vous répondre sur le fond.

Donc je dis: "Le complotisme est une maladie selon M. Bilger.
Non c'est la paranoïa qui est une maladie
...Le complotisme n'a rien à voir avec une maladie..."
Et vous répondez:
"Maladie :
*Larousse*, définition 2. = altération, dégradation de quelque chose.
*Hachette*, définition 4. = ce qui est comparable à un état ou un processus morbide.
J'aurais donc tendance, comme Philippe, à voir un complot comme une dégradation de quelque chose, un processus morbide !
Le paranoïaque n'est peut-être pas celui que vous suggérez ?"

Mon Dieu ! Où est le rapport entre la définition du dictionnaire du mot maladie et celui de complotisme ? Je ne vois pas et il n'y en a aucun.
Qua je sache, maladie et complotisme ne sont synonymes dans aucun dictionnaire.
La preuve, dans aucune définition du mot maladie que vous donnez il n'est fait mention du mot complotisme.
Vous faites une sorte de sophisme qui n'est même pas un sophisme mais simplement un raisonnement qui est pour résumer: "Luçon n'aime pas le complotisme ; Bilger dit que le complotisme est une pathologie donc Luçon pour "prouver" son point de vue et que Bilger a raison sort la définition du mot maladie de deux dicos"..."emballé c'est pesé", le complotisme est une maladie.
N'IMPORTE NAWAK !
Ce n'est pas parce que vous considérez comme M. Bilger que le complotisme est néfaste que ça a un rapport avec une maladie et un processus morbide, à part dans votre cerveau !

Sandrine Garrimus

@ fugace
"Avec le recul, ne vous seriez-vous pas fait berner par des complotistes"

Ah, présenté comme cela, peut-être. Le monde de la philosophie a bien sûr ses chapelles. Mais tout comme le monde du droit, dont je suis issue également. Il suffit juste d'en être conscient, de choisir la bonne, et de garder le sens de l'humour. M. Bilger aussi est concerné et a pu en être victime...

Noblejoué

Il est fou de se disputer sur les causes encore inconnues de l'incendie de Notre-Dame quand la Justice a le double avantage de mieux chercher les causes que nous et de dépassionner la société par le fait comme le châtiment des coupables s'il y a lieu !

Parler, oui, s'excommunier, non ! Dans une société où on discrédite tant et plus, on dira que les adeptes des théories du complot sont notre caricature, perdant et la présomption d'innocence, et le sens de ce qui est le plus probable.

Puisque les mots de personne n'apaisent, comme ceux d’Orphée, admirons le feu non pas ennemi des incendies, mais des cheminées :

https://www.youtube.com/watch?v=wjYRsKQ_DlA

Il ne faut pas nous déchirer... D'un autre côté, se tenir prêts, contre tout ennemi possible, toujours :

https://www.youtube.com/watch?v=hPpC07KVBPI

breizmabro

@ fugace 20 avril 2019 à 13:53
"Lorsque le paon est mort, il ne se putréfie pas et n’exhale pas une mauvaise odeur, mais il demeure comme embaumé de myrrhe"

Je n'ai pas eu l'occasion de le constater mais je vous crois car c'est joliment tourné.

Adéo fugace

Giuseppe

@ calamity jane | 20 avril 2019 à 16:20

Au moins vous ne mourrez pas de bêtise et… Non…

Rappelez-vous les paroles de François Mitterrand, qu'il fallait tourner sept fois sa langue dans la bouche…

"Je suis flattée d'avoir, dès mon premier commentaire, mis en doute la capacité des poutres à prendre feu comme "un fétu de paille"..."

A l'estaminet vous avez fait écrouler tous les bâtisseurs locaux, votre verre vous y attend, comme nous sommes des personnages bien élevés, la tournée est pour nous, on ne vous mettra pas l'herminette dans la plaie.
Mon voisin hoche du casque, il vous a pardonné votre frivolité de réflexion.

Jean-Marc

@ Robert Marchenoir
"Non. Vous racontez totalement n'importe quoi. Puisque vous avez décidé de troller ce fil, je vais être obligé de vous infliger la correction que vous méritez."

Bien sûr.

https://www.legrand.fr/questions-frequentes/quelle-difference-entre-interrupteur-differentiel-et-disjoncteur-differentiel

On peut y lire
"Les interrupteurs différentiels protègent les personnes contre les effets néfastes d'un courant de fuite (choc électrique). Les disjoncteurs différentiels assurent le même rôle mais ils protègent aussi les équipements électriques contre les surtensions. L'installation d'un certain nombre d'interrupteurs différentiels et de disjoncteurs dans votre logement est donc obligatoire. Ils sont placés à l'intérieur de votre tableau électrique."

"Un disjoncteur empêche qu'un courant trop intense (surtension, surcharge ou court-circuit) endommage vos circuits électriques ou vos appareils.

C'est pourquoi un disjoncteur a toujours une valeur seuil, un calibre, exprimé en Ampères (typiquement : 10A, 16A, 20A, ou 32A).

Quand un incident se produit, et que ce seuil est dépassé, un disjoncteur coupe donc automatiquement le courant."

"Avec l'amendement 5 de la norme NF C 15-100, il devient obligatoire d'observer de nouvelles règles et de les intégrer dans votre installation électrique."

Elusen

@ finch | 20 avril 2019 à 13:16

Oh ben si c’est Éric Naulleau qui le dit alors ; le type qui gagne sa vie en travaillant pour Hanouna.
Loué soit Éric Naulleau !

Et puis il fait ça sur Twitter, un entreprise qui ne paie point son juste dû, évasion fiscale, vol de données, manipulation.

Auriez-vous l’extrême obligeance de nous rappeler ce qu’est la complicité en droit ?
Mais ainsi parla saint Éric Naulleau !

--------------------------------------------------

@ fugace | 20 avril 2019 à 12:50
« Vous avez dit « complot » ? - Dix principes de la mécanique conspirationniste »

Complot et conspiration sur la même ligne, alors qu’ils ne signifient pas la même chose.
C’est la conspiration qui va se mettre à définir le complot, hé bé...
Ce sont les caries dentaires qui vont définir les hémorroïdes.

--------------------------------------------------

Je retourne à ma lecture du :
- Report On The Investigation Into Russian Interference In The 2016 Presidential Election ; dixit Mueller.

Quand même largement plus intéressant que l’imbécillité des Marchenoir, Exilé et compagnie.

Robert Marchenoir

@ Jean-Marc | 20 avril 2019 à 12:02

Mais c'est que vous tenez à confirmer votre qualité de roquet impertinent, ma parole !

"Oui la dernière fois c'était pour infirmer votre affirmation première que seuls les Russes influaient dans les pays étrangers."

Vous mentez. Je n'ai jamais dit une chose pareille. Ce n'est pas le sujet du fil. Et ni vous, ni moi, ni personne ici n'est en mesure de se remémorer le contexte et le contenu de cette discussion. Veuillez ne pas détourner la conversation, et avoir le courage de porter vos objections quand le sujet est sur la table et pas six mois plus tard.

"Pour en revenir sur les risques électriques, les disjoncteurs différentiels sont obligatoires pour cela aujourd'hui, vos connaissances n'ont pas évolué depuis l'URSS."

Non. Vous racontez totalement n'importe quoi. Puisque vous avez décidé de troller ce fil, je vais être obligé de vous infliger la correction que vous méritez.

1. Les disjoncteurs différentiels ne sont pas obligatoires. Je vous laisse trouver pourquoi. Je ne vous donnerai pas la solution. Travaillez un peu, ça vous changera.

2. Les disjoncteurs différentiels ne protègent pas du risque d'incendie dû à des contacts défectueux.

3. On n'en a rien à battre, de vos histoires de disjoncteurs différentiels. Notre-Dame a brûlé, disjoncteurs différentiels ou pas. Les incendies électriques sont nombreux, disjoncteurs différentiels ou pas. Les mauvais contacts sont souvent en cause, disjoncteurs différentiels ou pas. Dans le cas qui nous occupe, l'hypothèse de la cause électrique a été privilégiée par les enquêteurs, disjoncteurs différentiels ou pas.

Vous êtes un exemple parfait du type qui n'a rien à dire, mais qui tient à le dire quand même en dénigrant les autres, et en pinaillant sur des micro-détails qui n'ont rien à voir avec le sujet, sous prétexte que Dieu sait quoi a été dit qui dérange sa sensibilité de politicard sectaire et bas du front.

Heureusement que les pompiers de Paris n'ont pas votre sale mentalité, parce que Notre-Dame serait réduite à un tas de cendres fumantes, s'ils pensaient comme vous.
______

@ scoubab00 | 20 avril 2019 à 10:16
"Le complotisme dans ce fameux dossier JFK non élucidé est, pour un observateur lambda, une possibilité à examiner, un réflexe à essayer. Pas de certitude de complot, non, juste un éventail de présomptions qui électrise le littéraire que je suis."

Qu'est-ce que je disais... rétropédalage, enfumage et blablatage à tous les étages.

J'écrivais tantôt : "On notera la viscosité verbale dont vous usez, et qui permet aux tripoteurs en tout genre d'insinuer n'importe quoi, tout en se récriant, si besoin est, le moment venu : hein ? mais j'ai rien dit, moi !"

Le premier coup, le complot est manifeste, et il faudrait être un abruti pour ne pas le voir : "Une dose de complotisme est souhaitable lorsqu'un État ou de très gros intérêts gravitent : [...] l'assassinat de JFK à Dallas bien sûr. Dans ces cas-là, lire les médias au premier degré est un crime passible de mise au ban pour état amoureux manifeste ".

Le coup d'après, ce n'est plus "une certitude de complot, juste une possibilité à examiner, un réflexe à essayer".

Mais hop ! vous repassez une petite couche en hypocrite, en suggérant de façon mensongère que "le dossier JFK n'est pas élucidé".

Le diagnostic de Noblejoué est bien le bon :

"Deux problèmes des complotistes, inverser la charge de la preuve, et préférer le plus improbable possible." Noblejoué | 20 avril 2019 à 07:59
______

@ GLW | 20 avril 2019 à 09:58
"Voilà quelqu'un qui a l'air de savoir de quoi il s'agit puisque c'est tout simplement le directeur de la société de rénovation. On peut l'entendre dire vers la fin que cette structure en poutres de chêne présente des sections tellement importantes qu'un simple court-circuit ne permet pas l'embrasement de telles charpentes mais qu'il faut une source de chaleur conséquente."

Vous vous moquez de nous, je crois. Il s'agit en effet du patron de la société de restauration qui intervenait à Notre-Dame. Par conséquent, il cherche à s'exonérer. Son opinion est fortement sujette à caution. Seuls importent les faits dont il peut faire part concernant les interventions de ses ouvriers.

D'autre part, ce n'est pas un expert en incendie, donc sa parole n'a aucune crédibilité sur ce point. Enfin, son entreprise est directement responsable d'un départ de feu sur une charpente, lors d'un travail de couverture récent. Il a reconnu cette responsabilité...

Catherine JACOB

@ finch | 20 avril 2019 à 13:16

Il faut penser que la reconstruction de Notre-Dame ne fera pas que coûter, mais que l'argent dépensé ne servira pas qu'à l'achat des matériaux de remplacement mais paiera le salaire de beaucoup, beaucoup, beaucoup de travailleurs au précieux savoir-faire : forestiers, tailleurs de pierre, charpentiers, sculpteurs et tout un petit monde auquel les GJ aux compétences équivalentes, pourront s'agréger.

Patrice Charoulet

AUX INCENDIAIRES

Aux incendiaires en jaune, en rouge ou en noir.
Notre-Dame en flammes ne leur a rien appris et ne les a pas freinés. Il y a toujours des gens heureux de mettre le feu.
Grand merci aux télés de nous montrer, ce samedi, les feux éteints par les pompiers. Elles devraient avoir la gentillesse de nous montrer la binette des incendiaires.
Et quand les pompiers n'auront pas le temps d'éteindre ces feux, elles seront aimables de nous montrer le bel immeuble qui brûlera, puis les cadavres calcinés qu'on sortira des flammes.

calamity jane

@ Giuseppe

Enchantée : touché et coulé !
Et je ne m'attendais pas à ce que vous refassiez le panégyrique de vos parcours ; redits, ré-écrits dans cet espace.
Pas de panique donc : vous restez le meilleur.
Je reste donc votre dévouée morte de rire !

J'en profite pour remercier Robert Marchenoir qui, le premier émit un doute sur ma "question" donc "comme un fétu de paille" et auquel j'ai demandé de m'éclairer par un ouvrage. Ce qu'il a fait.

Giuseppe

J'aime ce que réalise Jean-Michel Wilmotte:

http://www.wilmotte.fr/fr/agence/jean-michel-wilmotte,

Il s'est prononcé sur Notre-Dame, brillant, fluide, pour un projet ambitieux il apporterait sa pureté, sa classe et sa vision… Mais là s'annonce un vrai combat entre les anciens et les modernes, cris et hurlements assurés.

Giuseppe

@ calamity jane | 20 avril 2019 à 05:29

J'ai un peu de temps devant moi, les chocolats sont en poche, je n'ai pas pu résister, je complète ici après dégustation.

Je voudrais revenir très brièvement sur ce que j'entends comme bêtises à longueur de journée.
Ce n'est pas la compétence ni le savoir-faire qui feront obstacle, c'est tout ce qui va graviter autour pour prendre les décisions, qui va traîner en longueur : experts, expertises, arbitrages etc.
Les "bavards" chers à Claude Luçon certes pour la bonne cause - pas tous - mais ce sont ceux-ci qui seront maîtres des horloges.

La structure de la charpente telle qu'elle était à Notre-Dame n'avait rien de rare ni d'exceptionnel, hormis son âge vénérable qui en faisait son essence essentielle et les siècles des veines de ses troncs.

Ceci dit un deux pentes, avec arrondi, noues et faitages est d'un grand classicisme courant dans nos vallées, plomb et zinc pour parachever.

Je vous livre quelques documents conservés par-devers moi, et un extrait de savoir-faire local pour les avoir pratiqués, lesquels seraient sans aucun problème à la hauteur de l'exigence souhaitable.

Belle journée.

https://goopics.net/i/yE3K9
https://goopics.net/i/Y0N3J

https://goopics.net/i/5Jo37
https://goopics.net/i/LZEv8
https://goopics.net/i/rdQAw

Ardoise, plomb, zinc, cuivre, trilogie incontournable, Paul Boeswillwald successeur de Viollet-le-Duc et les autres, pour rappeler l'histoire de nos couvertures. Oubliés sans doute, mais en vie dans nos contrées.

Sandrine Garrimus

@ sbriglia

Quels errements ?...
Celui d'avoir répondu à vos propos insultants ? Evidemment, dire que vous n'avez pas d'argument, ce n'est pas bon pour votre ego. Il s'en remettra.
Philonenko est peut-être bon pour la philosophie allemande, mais sur Nietzsche il avait des explications qui révulsaient mon prof, normalien, agrégé etc. et aussi sur Kant.
Il n'était pas question de soumission à un prof quelconque, surtout en faisant sur le tard un cursus complet de philosophie. Juste de suivre les cours, de passer les partiels, le tout avec la plus grande attention et le plus grand profit, ce dont tout le monde n'est pas capable...

fugace

@ Catherine JACOB | 20 avril 2019 à 08:41

J'ai lu que, remis en liberté après avoir été auditionné, l'individu en question est poursuivi pour:
« engagement ou maintien par le télépilote d’un aéronef circulant sans personne à bord au-dessus d’une zone interdite », ainsi que pour son utilisation de nuit et la conduite non conforme aux règles de sécurité.

Drones: que dit la loi ?

Hier c'était de cet ordre : [....En janvier 2014, un jeune amateur de 18 ans qui avait filmé des bâtiments de Nancy avec une GoPro fixée sur son drone a été condamné à une amende de 100 € pour non-respect de la réglementation et à une autre de 300 € pour mise en danger de la vie d'autrui. Début octobre 2014, un touriste israélien a dû payer 400 € d'amende pour avoir survolé Paris avec son drone.....]

extrait de http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2015/02/24/01016-20150224ARTFIG00147-drones-que-dit-la-loi.php

Question:
- Mais quand donc les législateurs comprendront-ils que dans ce domaine (comme dans bien d'autres), le premier article de la loi devrait être, en sus du reste, la confiscation de l'engin et sa restitution au propriétaire sous forme d'un "cube" équivalent approximativement au volume d'origine (car hors batterie quand même !).

Je ne suis pas allé voir la législation d'aujourd'hui. Il faut espérer qu'elle n'a pas 1 000 drones de retard sur les potentialités négatives au sens des risques majeurs ; les petites causes pouvant produire de plus grands effets.

P.S. J'ai un gentil voisin qui en possède un avec caméra. Ayant survolé ma propriété privée à plusieurs reprises, pour à sa façon venir me dire un petit bonjour, j'ai un jour préparé mon piège. Et puisque le moteur de ces petits engins est encore loin d'être discret, dès que j'ai entendu les premières manœuvres, échelle+épuisette de pêche, m'ont permis de le lui confisquer à sa grande surprise. Finalité : grosse rigolade, et seulement le lendemain, soirée barbecue où l'engin lui fut rendu en état de marche évidemment.
Légalement, il était en tort, mais probablement moi aussi au final.

-----------------------------------------------------

@ GLW | 20 avril 2019 à 09:58

Les feux de quelque origine qu'ils soient peuvent couver plusieurs jours. Les exemples ne manquent pas.

Les semaines à venir devraient nous éclairer un peu plus sur les installations de détection et/ou protection incendie en place.

Sachant que les détecteurs ioniques peuvent répondre un peu plus rapidement aux flammes vives, alors que les détecteurs photo-électriques sont plus rapides à détecter les feux lents qui couvent.
Quant aux détecteurs de fumée de type optique, ils sont généralement mieux adaptés à la détection des feux lents qui pourraient couver pendant plusieurs heures avant de s'enflammer.

Attention danger : sous la terre, il y a un feu de tourbe qui couve.

----------------------------------------------

@ Sandrine Garrimus | 20 avril 2019 à 10:19
"Aussi pendant mes années de philosophie je n'ai jamais rien lu de Philonenko, sur les conseils de mes profs."

Avec le recul, ne vous seriez-vous pas fait berner par des complotistes ?

-----------------------------------------------------

@ breizmabro | 20 avril 2019 à 10:33

Avec Manu, une chose est quasi certaine, la nouvelle flèche ne retrouvera pas son coq gaulois. Bien que sauvé des flammes semble-t-il.

Alors quoi ? Un paon (*), une colombe ?...

Car on ignore semble-t-il encore l’origine de cette représentation du coq au faîte des clochers de nos villages.
Sans doute annonce-t-il l’arrivée du jour après la nuit, le jour nouveau ; symboliquement "l'arrivée du bien après le mal". C’est peut-être pour cela qu’une représentation de ce volatile est perchée au sommet de nos églises.

Certes, le coq a encore et toujours des qualités proverbiales de fierté, de courage et de vigilance. D'intelligence je ne sais pas !
Néanmoins, pour ma part, c’est un animal familier qui sait se faire entendre.
La race française officielle qui représente le coq gaulois est la "Gauloise dorée". (bien moins connue que la gauloise bleue ! :)

(*) Le paon est un oiseau sacré de toutes les couleurs, très beau, ayant son charme dans sa queue. Lorsqu’il chausse, il pousse un cri, et quand il a chaussé, il s’éloigne. Il chausse seulement au printemps. Ses œufs sont précieux pour la confection de l’or, comme ceux de l’oie. Lorsque le paon est mort, il ne se putréfie pas et n’exhale pas une mauvaise odeur, mais il demeure comme embaumé de myrrhe.

finch

Tweet d'Eric Naulleau : « Quelle absurdité d'opposer le sort d'une cathédrale à celui des pauvres. Victor Hugo a écrit Notre-Dame de Paris ET Les Misérables. »

finch

Autre sujet à polémique :
Un concours d’architecture est lancé pour reconstruire la flèche de Notre-Dame… c’est une hérésie d’envisager que son visuel soit modifié. Par contre, pour la charpente, il n’y a aucun visuel : pourquoi alors ne pas remplacer les poutres de chêne par des matériaux plus modernes ?

fugace

@ scoubab00 | 19 avril 2019 à 22:00

Vous avez dit « complot » ? - Dix principes de la mécanique conspirationniste

https://www.monde-diplomatique.fr/2015/06/BREVILLE/53077

et plus si intéressé :

Le complotisme = disqualifier pour mieux dominer.

…« complotisme » est en train de devenir le nouvel indice du crétin, le marqueur qui situe immanquablement son homme.

Du complotisme de l’anticomplotisme en passant par paranoïa des puissants

https://www.monde-diplomatique.fr/2017/10/LORDON/57960

Bonne lecture.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

MA CHAINE YOUTUBE

PRESSE, RADIO, TELEVISION & INTERNET

INSTITUT DE LA PAROLE

  • Formation à l'Institut de la parole
    Renseignements et inscriptions : [email protected]
  • L'Institut de la Parole propose des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique de la personnalité et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Magistrat honoraire, Philippe Bilger propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires.

MENTIONS LEGALES

  • Directeur de la publication : Philippe Bilger
    SixApart SA 104, avenue du Président Kennedy 75116 PARIS