« La passion de la forme : une perversion ? | Accueil | Notre-Dame, tenez bon ! »

14 avril 2019

Commentaires

Tipaza

"Notre Parent 1 qui êtes au ciel..."

Épargnez-nous des gauchos, des LGBT, et de tous ceux qui veulent vous désigner par un numéro, fût-il le Numéro 1 !

Et si "en même temps" vous pouviez nous épargner du pape François, nous serions nombreux à vous remercier.

Denis Monod-Broca

Réaction ou résistance ?
Résistance au dogme progressiste, résistance à la pensée automatique, résistance à l’indifférenciation, source de tant de maux au cours des âges...

Marcel P

Dans l'air du temps, il s'agirait de signer un traité européen imposant les expressions parents 1 et 2. Et de traiter ensuite de fasciste populiste quiconque s'oppose à la transposition de ce droit européen né en cabinet ou lobbies.

Exilé

@ Christine L
« Pour revenir aux formulaires parent 1 et parent 2, je n'ai pas vraiment d'opinion tranchée. »

Je ne suis pas un expert en puériculture, mais il me semble que pour un nourrisson qui se risque à prononcer ses premiers mots historiques sur notre planète, il est plus facile de dire papa ou maman que parent 1 ou parent 2...

Et que ces apparatchiks déjantés s'occupent de ce qui ce qui les regarde au lieu de jouer les fées Carabosse et les vaches seront bien gardées.

Robert Marchenoir

@ Marc GHINSBERG | 14 avril 2019 à 17:48
"Seriez-vous allergique à l’homoparentalité ?"

L'homoparentalité n'existe pas. Voilà bien un truc des gauchistes : créer un concept à partir de zéro, puis s'en servir à des fins de terrorisme intellectuel, de persécution et de dictature.

Ça marche avec "l'islamophobie", les "transgenre", le "changement climatique", la "fracture territoriale", les "violences faites aux femmes"... et bien sûr le "racisme". En fait, ça marche avec tout. C'est une mitraillette à langage très efficace. Vous inventez un mot, vous mettez un concept derrière, vous chargez la mitraillette avec, et vous la pointez sur la tête de quiconque montre son nez : alors, ordure ? t'es contre l'homoparentalité ? t'es raciss' ?

Des enfants adoptifs qui sont confiés à deux homosexuels, ça existe, oui, et c'est une abomination. C'est un crime.
______

@ Tomas | 14 avril 2019 à 18:04
"Mussolini, Hitler, Franco, Pétain et même Staline ont dû aussi signer de bonnes lois. Ça ne justifierait pas un panégyrique de leur action. Encore que, j'attends avec impatience."

Ça aussi, c'est typique de la bouillie mentale gauchiste, de l'enfumage intellectuel communiste. Allez-y. Dites-nous donc quelles sont les bonnes lois d'Hitler et de Staline. Nous attendons avec impatience.

Ce n'est que la première étape de l'enfumage. En réalité, il s'agit d'en venir à ça :

"Surtout que très franchement père/mère parent1/parent 2 sur un formulaire administratif, c'est un détail."

Ben... si c'est un détail... alors pourquoi les gauchistes dans votre genre ont-ils fait tout un foin pour que ce soit inscrit dans la loi ?

C'est la stratégie des petits pas. Les cocos font des pieds et des mains pour faire avancer leur machine infernale de dix millimètres, ils y parviennent, ils déclarent une grande victoire, et puis quand on leur en conteste le résultat, ils se récrient : mais c'est rien ! c'est un détail !

Bien sûr, le coup d'après, ils vont vous dire qu'il n'est pas question de revenir sur les zaki sossio, que c'est comme ça que vous le vouliez ou non, et d'ailleurs, quand c'est qu'on passe à la prochaine étape, parce que c'est vraiment un scandale qu'en 2019, on en soit encore à [mettez ici ce que vous voulez] ?

Mélangez, laissez reposer, et recommencez.

Vous n'avez qu'à regarder : sabotage de la famille, immigration, délire étatiste, discrimination anti-blancs, féminisme, partout ça se passe comme ça.

Et après, vous avez un gros malin style Tomas, qui vient vous regarder sous le nez avec sa tronche enfarinée, et qui vous dit : parent 1, parent 2, mais c'est un détail, ça ! vous n'allez tout de même pas nous en faire une pendule pour le libellé d'un vulgaire formulaire administratif ?

Moi, Monsieur, j'ai vécu des années en Seine-Saint-Denis, et je n'ai pas vu la queue d'un Noir ou d'un Arabe. Ou alors si, mais ils étaient tous neurochirurgiens et prix Nobel de la paix. Et puis il y a très très peu d'immigrés en France, c'est dans les chiffres officiels. D'ailleurs ils sont tous français, donc qu'est-ce que vous nous cassez les pieds avec ça ?

Pierre Blanchard

@ Elusen | 14 avril 2019 à 19:00
"Ben père et mère aussi, c’est le fruit d’un concept !"

Il a, avait et aura toujours le fait d’être créatif ce concept, non ?

Maintenant si vous souhaitez qu’Elusen soit remplacé par « degré zéro » c’est également réalisable et possible !

Macron a encore un peu moins de 24 h pour vous satisfaire demain soir vers 20 h !!

Achille

Plutôt que mettre les mentions « père » et « mère » ou encore « parent 1 » et parent 2 », le plus simple ne serait-il pas de se limiter à une seule mention intitulée « parents », à charge pour lesdits parents, qu’ils soient biologiques, adoptifs ou le fruit d’une PMA ou d’une GPA, d'indiquer leur nom et leur prénom, sans préciser le sexe de chacun ?

Quel est l’intérêt pour l’administration de connaître le sexe des parents ? Aucun !

Elusen

@ vamonos | 14 avril 2019 à 18:31
« Parent 1 et parent 2 sont des inventions grotesques, fruit d'une idéologie mortifère. »

Ben père et mère aussi, c’est le fruit d’un concept !
C’est une fonction sociale, pas organique, pas biologique ce que sont : géniteur et génitrice.

vamonos

Finie la frime, fini le mensonge, en Italie, dans les documents administratifs sont répertoriés les noms des vrais parents, s'ils sont connus. Quand le bébé est issu d'une mère porteuse anonymisée, la vérité ne peut plus être gommée par un artifice bancal. Parent 1 et parent 2 sont des inventions grotesques, fruit d'une idéologie mortifère.

Tomas

Mussolini, Hitler, Franco, Pétain et même Staline ont dû aussi signer de bonnes lois. Ca ne justifierait pas un panégyrique de leur action. Encore que, j'attends avec impatience.

Salvini se réclame de l'héritage mussolinien. Vous louez son action. Ne vous étonnez pas si on vous traite de fasciste après, vous le cherchez bien !

Surtout que très franchement père/mère parent1/parent 2 sur un formulaire administratif, c'est un détail.

Bref, le billet typique d'un bon chrétien qui ne va jamais à la messe !!

Marc GHINSBERG

Un Bilger à réaction allergique ?

Voilà ce que dit Valeurs actuelles auquel Philippe fait référence :
« Le ministre de l’Intérieur est accusé de viser les familles homoparentales. Les enfants adoptés par des couples de même sexe devront stipuler dans les cases père et mère les noms de leurs géniteurs et non plus ceux de leurs parents homosexuels. »

Alors questions :

1 - Que se passe-t-il si les géniteurs ne sont pas connus ? On met père inconnu, mère inconnue ?

2 - Que se passe-t-il pour les enfants adoptés par un homme et une femme ? On met le nom des géniteurs ou ceux des parents adoptifs ? Traiterait-on les enfants adoptés différemment suivant le sexe des adoptants ?

Qu’en pensez-vous Monsieur le Magistrat honoraire à réaction ? Seriez-vous allergique à l’homoparentalité ?

Christine L.

Pour une fois, cher monsieur, vous allez vous faire des amis parmi vos détracteurs habituels.

Je pense que M. Salvini est un authentique fasciste, se réclamant de Mussolini. Ce dernier étant encore encensé par nombre d'Italiens, car "il aurait aussi fait de bonnes choses". Et une nostalgie d'une certaine grandeur comme la mare nostrum.

La promesse de rétablir les mentions père et mère sur les documents administratifs était facile à réaliser et très symbolique. Et peu risquée, les perdants de cette mesurette ne représentant qu'une très faible minorité.

Valeurs actuelles précise "Les enfants adoptés par des couples de même sexe devront stipuler dans les cases père et mère les noms de leurs géniteurs et non plus ceux de leurs parents homosexuels."

Question malicieuse: ne devrait-on pas appliquer la même mesure pour les enfants d'une famille "classique", adoptés ou nés d'un don de sperme ou d'ovocytes ? Sinon, n'y aurait-il pas discrimination ?

J'attends M. Salvini sur des promesses un peu plus difficiles à tenir, une embellie économique, l'éradication du chômage... Et tant qu'il y est, la reconstruction des villes et villages détruits par des secousses sismiques et pour lesquels l'Italie a touché des fonds (perdus ? mais pas pour tout le monde) européens.

Quand M. Salvini aura tenu toutes les promesses populistes faciles, le roi sera nu, face à la dure réalité du monde économique, pour réaliser les autres sans laisser une large tranche de la population sur le carreau.

Pour revenir aux formulaires parent 1 et parent 2, je n'ai pas vraiment d'opinion tranchée. Mais cela permettrait de ne pas toujours mentionner le père en premier, ce qui est très rabaissant pour les mères... Finalement, ce n'est pas si mal.

Gavroche

Pour un mot, pour un geste (la quenelle) dans ce pays, nous pouvons être traités comme des criminels par les uns ou par les autres, sans compter les assocs qui n'ont que cela à faire pour encaisser des subventions (vite enfouies dans les poches des tenanciers), une sorte d'allocation chômage pour antinationaux intentionnellement patentés.

Hollande et sa bande resteront gravés dans notre histoire comme des imbéciles embrigadés, malheureusement ils ont une descendance qui leur ressemble en plus tyrannique : les macroniens.

Imaginez un peu le môme qui appelle son papa : "dis parent 1, qu'est-ce qui passe par le cheminée ?" et : "parent 2, caca popo" !

sylvain

VIVA SALVINI
FORZA SALVINI !

Bravo à vous cher Philippe de faire un billet sur cet excellent Salvini sur lequel nous devrions prendre exemple.

Pourquoi dis-je qu'il est excellent ? Tout simplement en lisant et écoutant toute la racaillerie gauchiasse et leurs éructations haineuses débiles d'attardés mentaux, ça veut dire qu'il est dans le vrai et que c'est un bon leader.

J'adore sa façon de répondre à tous ces fachos de gauche islamo-pro-migrants qui le harcèlent sur les réseaux sociaux : sa photo avec un sourire inimitable et son : "je leur envoie des bisous" !

Il y a eu un superbe Berlusconi qui a bien taquiné les de gauche, on a encore trouvé mieux : Salvini ! Pourvu que ça dure !

Il faudrait quand même être charitable avec les de gauche et leur dire de mettre à jour leurs logiciels marxistes ; le vent a tourné : "fascistes, racistes et toute autre amabilité du lexique gauchiasse envers un individu ne sont plus des insultes mais des labels des décorations des médailles un honneur une mission...

Un kleenex, les de gauche ?

Patrice Charoulet

Cher Philippe,

La décision de remplacer "père" et "mère" par "parent 1" et "parent 2" est tout simplement une stupidité. En Italie, en France ou ailleurs.
Salvini, vous et moi sommes d'accord là-dessus.
Reste à savoir si le dénommé Salvini mérite qu'on lui consacre un éloge. Ses décisions politiques mériteraient une analyse approfondie de mille points de vue.
N'hésitez pas à nous la livrer, quand vous l'aurez faite. Je ne crains pas d'avancer que le tableau sera des plus sombres, si l'on est impartial et lucide.

caroff

"Le réactionnaire se bat pour faire revenir ce qu'il y avait de meilleur hier. Ce qui aurait mérité de demeurer."

Dans de nombreux domaines comme celui de la beauté de nos paysages, il n'est hélas pas possible de revenir en arrière.
Souvent je me lamente en parcourant des coins de France irrémédiablement détruits, en ville et en campagne mais surtout dans les entrées de nos cités défigurées à jamais par l'accumulation de la laideur: hangars et boîtes à chaussures disposés le long des routes et autoroutes de façon incohérente...

Et pourtant l'administration française si friande de circulaires et production de normes en tout genre ne semble pas mesurer l'ampleur du désastre !

Sans doute est-ce en raison de mauvais goût des politiques ?

Giuseppe

Avec mon voisin, j'ai gagné mon pari, suite à ce billet il l'avait placé en un, moi en deux, la "chandelle " chère à sbriglia ne s'est pas éteinte.

C'est bien aussi de se pencher et de voir par-dessus son épaule, et si on est un peu souple on verra l'omoplate. Notre hôte nous invite à travailler notre souplesse, du corps et d'esprit bien entendu.

Ceci dit, hier j'ai touché la main de l'ancien Président de la FFT à la boulangerie - toujours simple et nature avec les locaux, il lui a été reproché un manque de protocole -, survêtement sur ses épaules, en grand était écrit "FRANCE", nous étions jeunes et… ceci est une autre histoire.

Ce billet devrait secouer une certaine apathie qui s'était emparée des participants. Pas l'autre, le journaliste qui s'était fait humilier par Mediapart pour l'affaire Cahuzac, toujours aussi péremptoire et toujours aussi peu crédible. Pourtant il insiste, il court tous les plateaux, l'actualité est ailleurs, on devrait le lui dire.
Bientôt il ânonnera tout seul devant son petit écran, un "pégot" de plus comme on dit chez nous.

Diantre ! Là, le sujet va brûler les doigts des claviers tous azimuts, le pire comme le meilleur, espérons pour le meilleur.

Je n'ai que peu pratiqué le tennis, mais en culottes courtes nous poussions une 2 CV, mais cela seul mon voisin et moi savent pourquoi, épique !

"Un Salvini à réaction !" (PB)

Notre hôte n'a pas peur des mots, pour nous qui ne sommes pas loin d'Airbus cela ne pose pas de problème ; mais pour tous les bobos parisiens vêtus de Barbour dès qu'il bruine, du chapeau traditionnel sous le soleil de Roland-Garros, lunettes de soleil sur le nez, cela risque d'être dérangeant.

Du coup je vais me replonger dans "Sagesse", avec lequel je bataille, j'attends surtout le dernier chapitre, la critique du Palmipède était comme le verre feuilleté : on ne sait s'il va résister jusqu'au bout.
Pour l'instant j'ai surtout l'impression de revoir ma culture latine d'une autre époque… Euh… Je me suis éloigné d'un papier administratif qui en dit long sur l'état de fonctionnement de notre société, comme si la faim n'était pas plus importante que la forme.

boureau

Un Salvini à réaction !

Wouaaaaaaaaaaah !

Voilà un billet qui va déclencher des excommunions ou des fatwas (au choix) à votre encontre cher P. Bilger.

Je me demande comment Le Monde va vous nommer maintenant ? Un magistrat "fasciste" peut-être, "populiste" sans doute ! Tenez bon la barre, ce ne sera jamais qu'une mince vaguelette d'imbécillités.

Peut-être un point de départ qui ne s'arrêtera pas de sitôt. On peut rêver.

Je viens de relire "Les Âmes fortes" de Jean Giono. Vous en êtes une certainement cher P. Bilger.

Cordialement.

Elusen

Ben, il a fait à plusieurs reprises références à Benito Mussolini, allant jusqu’à le citer, y compris le jour de l’anniversaire de ce Benito.

Donc heuuuu, honorable Honoraire heuuuuu...... fasciste pourquoi pas ?!

Progressiste et réactionnaire, cela ne veut strictement rien dire, c’est vide de contenu.
* Réactionnaire = réaction, réagir.
* Progressiste = progrès ; mais progrès de quoi.

La réaction et le progrès demande une référence, un point de départ.

Pour certains le progrès c’est le darwinisme social, l’extermination des pauvres, pas de la pauvreté, mais bien des pauvres.
Progresser, si c’est aller de l’avant, peut aussi se faire en fonçant dans un mur et détruire la planète.

Pour d’autres, réactionnaire, c’est rétablir le servage, l’esclavage, la ségrégation, retourner dans le passé.
Retourner dans le passé, c’est pour cela que dans ce truc de réactionnaire l’on y retrouve les vieux, la mort approchant, le passé devient un moyen psychologique de la surmonter, parce que dans le passé, ils étaient jeunes, donc éloignés de cette dernière.

Exilé

Billet court, synthétique, parlant à partir d'un exemple simple, tout est dit.
Le Bilger nouveau est arrivé...

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

MA CHAINE YOUTUBE

PRESSE, RADIO, TELEVISION & INTERNET

INSTITUT DE LA PAROLE

  • Formation à l'Institut de la parole
    Renseignements et inscriptions : [email protected]
  • L'Institut de la Parole propose des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique de la personnalité et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Magistrat honoraire, Philippe Bilger propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires.

MENTIONS LEGALES

  • Directeur de la publication : Philippe Bilger
    SixApart SA 104, avenue du Président Kennedy 75116 PARIS