« Paris en perdition, Grenoble à vau-l'eau... | Accueil | Bataille de chiffonniers sur TF1 : les leçons »

27 mai 2019

Commentaires

caroff

@ Pierre Blanchard 20h28
"Et, pour un « état des lieux » bien plus précis je ne saurais que vous conseiller:
https://www.ccomptes.fr/sites/default/files/EzPublish/128-RPA2015-complements-remunerations-fonctionnaires-Etat-outre-mer.pdf"

-----

Il n'est pas recommandé de rester trop longtemps en Outre-mer car l'on y prend de bien mauvaises habitudes.
Le retour en métropole, j'allais dire sur terre, est pour certains, déchirant et... appauvrissant !!

Cela étant je ne parle pas particulièrement des fonctionnaires de l'Education nationale mais de ceux (Equipement- Ecologie) que j'ai croisés, logés par "nécessité absolue de service" selon la formule administrative, qui n'avaient pas l'air d'être à plaindre...

Robert Marchenoir

@ Pierre Blanchard | 28 mai 2019 à 20:28

Comme quoi, "l'anti-racisme" virulent a de ces motivations cachées...

Tomas

@ Jean le Cauchois

Euh oui les écolos coûtent cher, mais n'oubliez pas que Tchernobyl a précipité la chute de l'URSS, et que Fukushima coûtera très cher aux Japonais pendant encore des années. Alors que dans les deux cas la catastrophe aurait pu être évitée. A Blayais on n'est pas passé loin de Fukushima, d'ailleurs.

Je suis d'accord avec vous sur les éoliennes (c'est peu efficace, en effet), et pas contre le nucléaire (a-t-on le choix à court ou même à moyen terme? non !), mais si j'étais Normand je serais vigilant plutôt deux fois qu'une sur les normes de sécurité des installations nucléaires, quel que soit le coût. Il y a beaucoup de réacteurs dans votre région.

Deviro

@ breizmabro | 28 mai 2019 à 16:43
"Je n'ai pas souvenir que Pompidou, Giscard, Mitterrand, Chirac, Sarkozy ou Hollande aient battu la campagne à grand renfort de Grands débats (?)..."
"...après avoir monopolisé (à nos frais) CRS en escadron, gardes du corps et voitures suiveuses (l'essence ne coûte rien pour Manu)"

Où qu'ils aillent, la loi prévoit pour des raisons de sécurité ce genre de dispositif pour les présidents de la République, quelle que soit leur couleur politique (qu'on les aime... ou pas !).
J'ai été très étonné que vous n'ayez pas insisté sur le fait que "Manu" ne payait pas sa nourriture, ni son chauffage et qu'il était hébergé gratos.
Un oubli sans doute, dans une analyse politique qui reste toujours très fine...

anne-marie marson

@ stephane | 28 mai 2019 à 10:54
"Par contre aucun observateur ne fait la remarque que les Gilets jaunes sont essentiellement issus de votes RN et FN antérieurs, sans pour autant l'afficher.
Se Giletjauniser donnait une couleur plus sociale que des chemises brunes, mais c'est la seule différence."

C'est curieux la libération de la parole.
Tout le monde peut dire n'importe quoi sans preuves et on doit considérer qu'il a raison.

Avez-vous des preuves de ce que vous avancez ou est-ce seulement pour dénigrer ?

Robert Marchenoir

@ breizmabro | 28 mai 2019 à 16:43
"Je n'ai pas souvenir que Pompidou, Giscard, Mitterrand, Chirac, Sarkozy ou Hollande aient battu la campagne à grand renfort de Grands débats (?), accompagnés d'escadrons de CRS et de voitures suiveuses, pour expliquer aux maires de province qu'ils avaient pris pour des ringards, et à leurs électeurs incultes, leur vision de l'Europe en disant 'MOI JE vous le dis...' pendant des heures."

Pompidou et les autres, je ne sais pas. Mais de Gaulle, oui. (Moins les débats. Il n'y avait pas de "débats" sous de Gaulle. Il ne donnait pas dans le genre lavette participative.)

Or, de Gaulle est l'étalon-or de l'homme politique qu'il nous faudrait (paraît-il). Les Français réhabilitent de Gaulle comme les Russes réhabilitent Staline, et pour les mêmes raisons.

Un peu de cohérence et de lucidité ne nuirait pas. A droite comme à gauche. Et je ne parle pas des "souverainistes", qui se prétendent ni de droite ni de gauche.

Jean le Cauchois

@ Claude Luçon le 27 mai à 22:56
"Le très vert Yannick Jadot ministre de l'Ecologie"

Mon cher Claude,
Je sais que c'est une boutade. L'avantage du désistement de Nicolas Hulot est d'avoir vu l'arrivée de François de Rugy qui, timidement, avec Edouard Philippe, a pu faire passer du concept "suppression du nucléaire" à celui de "maintien du nucléaire" (je simplifie). Depuis un certain temps, EDF n'investit pas. Il y a blocage sur l'EPR de Flamanville, dont le projet initial était "construction de 2007 à 2012, pour 3 milliards d'euros" devenu "démarrage peut-être en 2020, pour plus de 11 milliards d'euros". Donc, pas de nouveau turbo-alternateur Alstom à construire.

Par ailleurs, les projets de parcs d'éoliennes en mer, tant vantés par dame Ségolène en 2012, n'ont pas encore reçu un début d'autorisation. Donc, pas de nouvelles éoliennes Alstom à construire. Aujourd'hui, on annonce des réductions d'effectif dans les usines de Belfort. Tout ça n'a aucun rapport avec la présence des écologistes dans les majorités gouvernementales et dans les gouvernements, depuis 2012 ? Alors mettre Yannick Jadot à la place de François de Rugy, une bonne idée ?

Giuseppe

Apparentements terribles pour pourcentages électoraux dérisoires :

https://i.goopics.net/lo9Ew.png

Quand le parallèle vous écrase :

https://i.goopics.net/EQ7YK.png

La vie d'un pays ne se fait pas à la corbeille disait-il, rien de plus vrai, produire c'est tout ce qui nous sépare de nos voisins, et l'épaisseur de 160 milliards d'euros d'exportations.

Noblejoué

@ fugace
"C'est un peu comme un cavalier et sa monture : qui l'emporte ? Bien sûr, le cavalier semble dominer, mais seulement s'il respecte son cheval, le comprend, et s'entraîne beaucoup avec lui. Notre esprit n'est pas tout-puissant ; notre cerveau émotionnel envoie beaucoup plus d'informations vers le cortex qu'il n'en reçoit".

Même dans votre interview, je ne vois que le corps. Le cortex est une partie du cerveau qu'on appelle "esprit", mais je ne vois rien d'immatériel.
De la viande, comme la rognure de mes ongles si, bien évidemment, le cortex est infiniment plus précieux.

Ceci dit, les gens qui croient à l'esprit peuvent toujours supposer qu'il existe quelque chose d'autre que la viande, d'ici qu'ils le prouvent ou qu'on prouve l’inverse !
Et puis, tout cela peut évoluer, il y eut l’énergie, la matière puis la vie, qui sait, l'esprit pourrait émerger, on pourrait le créer, peut-être ?

Je n'en sais rien, la seule chose sûre est que quelqu'un pense - moi, c'est beaucoup dire, je pourrais n'être que le rêve d'un autre, on pourrait même imaginer des rêves de rêves.
Bref, quelqu'un pense... Selon ce que je crois savoir et crois sentir, il me semble pourtant que j'existe, de même que les autres, et que tous ces existants sont de la viande douée de raison, mais je n'ai peut-être pas raison !

Un jour, nous en saurons davantage si toutefois nous ne sommes pas des illusions.
Je viens de lire "Le code de l'immortalité" - la découverte qui pourrait prolonger nos vies, de Miroslav Radman, passionnant, à lire et a relire pour tout, nom d'une protéine ! Et j'ai bientôt fini d'Abigail Marsh, "Altruistes et psychopathes" - leur cerveau est-il différent du nôtre ? Egalement passionnant nom d'une amygdale !

Il y a d'autres livres sur des sujets qui m’intéressent dans cette nouvelle et prometteuse maison d'édition.
Mais enfin, c'était les deux sujets essentiels pour moi.

En même temps, je comprends que les gens défendent l'esprit, la chair, c'est tenu en laisse par le ventre, loi de la viande a dit Jack London, je crois, et ça pue, surtout quand ça évacue, et ça se ride, ça souffre, et ça finit, tout à fait bio, en mort, si pas en nature morte.
Bref, un désastre... De sorte que quand on aime, admire ou a de l'amitié pour quelqu'un, même laid on peut trouver quelque chose d'attrayant à ses formes, comme si son esprit rachetait sa carcasse, et de soi jaillit une sorte de lyrisme qui fait que loin de l'appeler ma ou mon chère, une formule d'ailleurs et comme telle qui sonne vide, on pourrait avoir l'impulsion de l'appeler son âme.

Enfin, bref, les gens les meilleurs vous font rêver à un monde meilleur sans drogue et rendent dépendants à leur présence.
Tout cela est bel et bon mais s'explique très bien par le corps, ce qui ne veut pas dire le sexe comme le pensent les obsédés quoique bien sûr les interactions de cette sorte puissent créer de l'attachement. L’ocytocine, le lait et autre, des mécanismes délicats et évolutifs, de l'horlogerie vivante.

Cette viande-souffrance, il existe des drogues pour en tirer du plaisir, mais des viandes-tyrans l'interdisent, leur bonheur, c'est de dominer les autres en allant jusqu'à détruire ceux qui prennent des substances illicites.
Très bien ! Ils ne font que prouver que les drogués ont raison de s'évader par tous les moyens d'un monde fait de souffrance, de mort, et on pourrait l'oublier, mais pas avec eux, de tyrannie, soit de quelques puissants sur les masses, soit de masses sur des individus coupables du grand crime d'user de leur corps de souffrance, pour le retourner en corps-plaisir, masse de gens tout contents de se croire libres et dignes face aux drogués addicts et indignes.

Bien ! Mais la société est basée sur des dépendances, amour, salariat, crédit, que sais-je encore ? La dignité est une fort belle chose, mais je vois mal comment l'imposer, ce que je vois plutôt, c'est que des gens veulent se suicider pour être dignes mais qu'on les en empêche.
Le souci n'est donc ni la liberté, ni la dignité, elle n'est jamais que la conformité, une espèce de calcul coût-avantage fait par la société à la place de l'individu pour ce qui le concerne, et lui seul, son corps dans ce qui n'est pas infectieux, je veux dire qu'on peut envisager d'obliger à se vacciner car on peut contaminer des gens trop faibles pour le faire, mais qui ne met pas sa ceinture ou se drogue ne vous porte pas atteinte.

Comme je ne crois pas à l'âme, je ne vais pas relativiser le problème, on veut nous asservir, mais au fond de notre âme, nous sommes libres.
Et d'ailleurs, désolé, même dans ce cas, qui a un tant soit peu de dignité voudrait que tout en lui soit libre, corps, âme, et ombre !

Si on risque de perdre sa dignité, la mesure à prendre n'est pas de s'imaginer digne malgré son indignité de fait, je suis digne alors que je suis esclave, ou qu'on me calomnie, ou n'importe quoi, qui perd gagne.
On n'est pas malgré mais parce que... Je me délivre et donc, je suis digne, je réfute les calomnies et flétris le calomniateur, et donc, je suis digne. Je suis digne parce qu'on ne m'a pas vaincu, si le sort est le plus fort, alors, il faut fracasser son corps contre lui, se tuer pour ne laisser qu'une dépouille, et non une personne, piégé.

Evidemment, c'est un idéal. Pas plus que je n'ai laissé passer de calomnies à mon égard, je ne me laisserais aller à prétendre que je l'accomplisse.
Toutes sortes de choses doivent être sauvées, la Terre des météorites, de la pollution, de la fin du soleil à moins qu'on évacue, les humains de la souffrance et de la mort, les citoyens les plus faibles de ceux qui tendent à les priver indûment de leur liberté et le tigre de Sibérie !

Mais il faut aussi se sauver soi.
Ce n'est pas plus facile, il ne faut oublier ni soi, ni le monde, et que tout s'effondre, tant qu'on lutte.

C'est cette lutte qui est digne, si ne pas lutter n'est ni digne, ni indigne, c'est la trahison de soi ou des autres qui est indigne.
Se droguer, c'est trahir si on sait qu'on attend un enfant, ce peut être un moyen pour mieux créer, ce n'est ni bien ni mal, un produit est un moyen, dans un moyen, tout dépend de la personne, de la difficulté à maîtriser le moyen, et de l'usage... Confondre un moyen et une fin, ce que font les gens contre la drogue, n'a pas de sens, c'est une logique d'intempérance, comme celle de l'ivrogne.

Comme dit l'autre, on a la philosophie de son corps, mais j'ai aussi tendance à penser que ses pensées peuvent influer sur le corps.
Mais cela peut-il réussir à sauver quoi que ce soit ? J'aurai du moins sauvé ces quelques lignes de mon à quoi bon.

Elusen

@ sylvain | 28 mai 2019 à 09:07
▬ « Ce coin paradisiaque...»

Mensonge !
Mayotte n’est pas un coin paradisiaque, elle n'attire même pas le tourisme.
C’est l’une des portes d’entrée de l’immigration clandestine en France, ce n’est pas la métropole, contrairement à la légende populaire ; l’un des endroits où il y a le plus de délinquance en France.

▬ «...pour coloniser les Comoriens d'un max d'islamistes...»

Mensonge !
C’est l’inverse, ce sont les Comores qui tentent de coloniser Mayotte, c’est une politique énoncée par le chef d’État des Comores.

▬ « Ils votent RN »

Mensonge !
Avec 77,79 % de bulletins blancs, nuls et d’abstention.
Soit seulement 9 597 personnes qui ont voté pour vous les pédophilo-droitistes, tu parles d’une victoire !

Pierre Blanchard

@ Patrice Charoulet | 28 mai 2019 à 07:24
"Le triomphe du parti Le Pen à La Réunion, où j'ai vécu douze ans et où, il y a quelques lustres, M. Le Pen était accueilli à coups de cailloux en descendant de l'avion"

Pour ceux qui ne le sauraient point, et à vous entendre parfois geindre sur vos faibles revenus, douze ans de Réunion, ce n’est pas rien pour un prof de l’EN… Bien mieux que douze ans de ZEP, REP, REP + et autres zones.

https://www.letudiant.fr/college/rep-zep-ca-veut-dire-quoi-etre-en-education-prioritaire.html

Les bonifications diverses, encore bien plus avantageuses de votre temps…

https://www.carrieres-publiques.com/actualite-fonction-publique-etre-fonctionnaire-dans-les-dom-com-un-eldorado-d-290

https://www.emploipublic.fr/carriere-et-statut/les-fonctionnaires-dans-les-dom-tom-eet-38

https://www.lexpress.fr/region/dom/outre-mer-les-fonctionnaires-ont-ils-trop-d-avantages_1276488.html

Et enfin, le site le plus fiable, que P. Charoulet connaît certainement très bien
;-)

http://www.cgteduc.fr/carrire-mainmenu-48/rmunrations-mainmenu-152/69-rmunrations/1580-remunerations-dans-les-dom-tom-mayotte-st-pierre-et-miquelon

Et, pour un « état des lieux » bien plus précis je ne saurais que vous conseiller:

https://www.ccomptes.fr/sites/default/files/EzPublish/128-RPA2015-complements-remunerations-fonctionnaires-Etat-outre-mer.pdf

Paul Duret

@ Lucile

Je suis incapable de vous dire si les éoliennes sont ou non un gaspillage d'argent public.
Je constate seulement que dans certaines conditions mais de manière intermittente, elles produisent de l'électricité.
Ce qui est sûr, c'est que la transition écologique va coûter très, très cher. Mais cela coûtera moins cher qu'une augmentation de la température de +4°C.

Par contre, ce que je reproche à certains, c'est le parti pris idéologique et le manque de recul sur les avantages et inconvénients réels de toutes ces nouvelles solutions (éolien, solaire, voiture électrique, hybride ou à hydrogène).

stephane

J’entends parler de Xavier Bertrand,
Auriez-vous oublié qu’il est franc-maçon et qu'il a élégamment laissé son siège de député pour se concentrer sur les Hauts-de-France ?
Quelle classe... sauf qu'il s’est augmenté du montant de son indemnité parlementaire de député au niveau de la Présidence de sa région.
Cet assureur n’a aucune chance.
Un vrai recours serait Philippe Bas et j’en appelle à son sens de l’Etat.

Tomas

@ Paul Duret
@ boureau

https://www.touteleurope.eu/actualite/a-quoi-ressemblera-le-futur-parlement-europeen.html

Quand on observe le nombre de voix de chaque groupe, on peut penser que Macron aura plus de poids que Salvini, Orban et Kaczynski dans le futur Parlement européen. Son groupe, ADL&R, a 109 élus, le PPE 182, S&D 147.

Le groupe ENL où sont Salvini et le FN a 58 élus.

Le groupe ECR où est Kaczynski en a 59.

Le groupe ELDD (Farage, 5 étoiles) en a 54.

Les "populistes", terme imprécis d'ailleurs, ont beau avoir progressé, ils n'auront pas plus qu'un pouvoir de nuisance. Surtout si EL&R parvient à s'accorder avec les Verts, les grands gagnants du scrutin partout, qui sont 69.

D'autant plus qu'en dépit des apparences, beaucoup les sépare. Orban fait partie du PPE, mais s'ils rejoignait un des trois groupes souverainistes, ça ne changerait pas de beaucoup les équilibres. Kaczynski ne veut rien avoir à faire avec le FN ou l'Afd pour cause de prorussisme, et vis-à-vis de Salvini il est un peu réticent. Quant à Orban, c'est un maître tacticien qui sait toujours se ménager une porte de sortie dans ses rapports avec Bruxelles, comme on l'a vu lors de la réélection de Tusk à la tête du Conseil européen il y a deux ans. Russie, économie, relation avec les Etats-Unis, la liste des désaccords est longue, et la lutte contre l'immigration ne sera pas un dénominateur commun suffisant pour les unir.

En fait comme avant oui, même à Bruxelles et à Strasbourg, même si c'est la fin du duopôle historique PPE/ S&D.Il leur faudra maintenant composer avec ALE&R et les Verts, mais ils pourront toujours de dispenser du FN, du FIDESZ, du PiS et compagnie. Ceux-ci auront beau jeu d'aboyer comme avant en se sucrant au passage un maximum sur les subventions comme le FN, mais ça ne dérange pas ses électeurs apparemment.

Jean le Cauchois

@ Paul Duret à 11:23
"Les éoliennes sont un véritable non-sens écologique"

Vous avez outrageusement raison. La puissance développée par une éolienne est proportionnelle à la surface de son rotor et au cube de la vitesse du vent qui la sollicite. Les éoliennes Alstom dernière génération, dite 150-6, non encore installées, ont un rotor de 150 mètres de diamètre (des pales de 73,5 m de longueur) et une puissance nominale de 6MW (6 000 kw) à la vitesse maximale autorisée. Elles sont productives pour des vents de 12 à 90 km/h : en utilisation courante, elles développent entre 2 et 4 MW, disons 3 MW. Le troisième réacteur de Flamanville, en construction depuis bientôt dix ans, a une puissance nominale de 1 600 MW, disons 1 500 : il équivaut, en usage courant, à 500 éoliennes modernes (aucune encore en service), donc à environ 800 éoliennes existantes, disséminées dans la campagne française par petits groupes de quatre à six, avec leurs mécaniques accessibles au haut de mâts d'au moins 50 mètres et leurs gigantesques fondations - poids en béton, invisibles pour compenser le moment de renversement...

Voyez le gâchis d'Etat qui perdure : l'EPR chinois, commandé deux ans après celui de Flamanville, a été couplé au réseau chinois depuis bientôt deux ans. A qui fera-t-on croire que ce retard de mise en service est dû à l'incapacité des techniciens français de ne pas savoir, depuis quatre ans, réaliser les dernières soudures conformes aux exigences de l'Autorité de sûreté nucléaire ? Les écolos rapportent politiquement aux gouvernements récents mais coûtent très cher à la nation.

S Carioca

@ Tipaza

Le filtre de ma raison à moi me dit qu'il ne voit pas comment l'activité de l'Homme (singulier bien singulier) ne pourrait pas augmenter l'enthalpie.
Mais mes connaissances (le mot est déjà exagéré) ne me permettent pas de mettre en doute ce que disent certains vrais scientifiques.
Il est certain qu'existent des biais, des intérêts qui vont à l'encontre de la remise en question du réchauffement d'origine civilisationnelle et que certains scientifiques non vrais m'inquiètent quand ils n'admettent pas le doute inhérent à la démarche scientifique (vraie).
Le bilan, pour ma modeste personne, me fait rester "réchauffiste".

breizmabro

@ Deviro 28 mai 2019 à 00:29

Suite à l'extrait de mon post habilement sélectionné par vos soins, je vous réponds :

Je n'ai pas souvenir que Pompidou, Giscard, Mitterrand, Chirac, Sarkozy ou Hollande aient battu la campagne à grand renfort de Grands débats (?), accompagnés d'escadrons de CRS et de voitures suiveuses, pour expliquer aux maires de province qu'ils avaient pris pour des ringards, et à leurs électeurs incultes, leur vision de l'Europe en disant "MOI JE vous le dis..." pendant des heures.

Pas même Giscard.

En même temps... comme dit Manu...

-------------------------------------

@ Savonarole 28 mai 2019 à 10:53

Comme vous je m'interroge. Les pseudos comme les votants anonymes devraient-ils être blacklistés sur ce blog ?

fugace

@ Noblejoué | 28 mai 2019 à 07:01
"...nous sommes un corps avant tout"

Que la paix soit avec vous... et avec votre Esprit. :)

Aujourd'hui, nous savons que le corps et l'esprit ne sont ni la même chose ni deux choses totalement séparées : ce sont deux entités différentes mais très étroitement connectées. Comprendre ces interconnexions peut énormément nous apporter.

Extrait de https://www.lexpress.fr/actualite/societe/sante/le-corps-et-l-esprit-sont-tres-etroitement-connectes_1578754.html

-------------------------------------------

@ Patrice Charoulet | 28 mai 2019 à 07:24
"...triomphe du parti Le Pen à La Réunion, où j'ai vécu douze ans et où, il y a quelques lustres, M. Le Pen était accueilli à coups de cailloux en descendant de l'avion."

Cher Monsieur le professeur
Vous vous dites frappé sur cette situation aussi. Y avoir vécu douze années doit vous avoir permis de tisser un réseau de nombreux amis, dont d'anciens élèves.
- Quelles explications vous donnent-ils ?
- De quel racisme se défendent-ils ?

Belle journée à vous.

P.S. Pour une éventuelle réponse en message privé, c'est inutile de retenter. Votre réponse éventuelle devrait intéresser autant les fidèles lecteurs que commentateurs.

-----------------------------------------

@ stephane | 28 mai 2019 à 08:24

La stratégie consisterait à tirer un trait sur LR.
Avec création de trois (mini) partis dits de droite pour constituer les passerelles nécessaires, et clarifier les idéologies majoritaires.
Une droite proche de LREM donc du centre gauche (social).
Une droite proche du centre droit, en vue de gouverner au centre.
Une droite dure, pompant dans le vivier RN.
Le tout avec une personnalité en réserve qui devra faire consensus en 2022 pour éventuellement battre Macron (si c'est bon pour tous les Français où qu'ils demeurent). Xavier Bertrand devant bientôt apparaître pour ce faire.

scoubab00

On peut s'étonner que les gouvernants européens ne soient pas assez malins pour organiser ces élections en début de mois. Le vote ouvrier ayant presque disparu, les usines étant largement robotisées/informatisées, les employés divers et variés, notamment dans le secteur des services, ont fréquemment le nez sur le site de leur banque. A l'onglet compte courant.

En début de mois t'as quelques dizaines d'unités devant toi, ça va. Tu te sens écolo, bio, planète, Hulot tout ça. Puisque le vote continental se passe à la fin du mois, vous voyez ce que j'veux dire. Le compte principal a perdu sa belle teinte verte et les quelques dépenses imprévues ajoutées à l'ouverture du paquet de spaghettis de Lidl font que l'ambiance est forcément plus propice au ticket RN ex-FN. T'as plus un radis c'est forcément la faute du système, de l'euro, de Macron.

Cela ne joue pas sur de gros volumes d'électeurs mais tout de même cela tend à drainer quelque populisme zappeur. Ces vingtenaires/trentenaires précaires, nombreux, le PS sans leader visible, LR lui aussi réduit à l'état de confetti à peine agrandi par la photocopieuse, ça leur parle beaucoup moins qu'à leurs parents séparés ou leur petit chef bedonnant et stressé.

Lucile

@ Paul Duret

Le mois de mars a dû être exceptionnel !
Voici deux articles à charge :
https://www.contrepoints.org/2014/09/27/182533-eolien-une-gigantesque-escroquerie
https://claude-rochet.fr/10828-2/

boureau

@ Paul Duret 28 mai 2019 09:56

"Macron et les européennes".

Je ne porte pas de jugement de valeur sur E. Macron, j'indique simplement que les chefs d'Etat européens dont il s'est fait bêtement des ennemis, ont tous été élus en tête et avec de bons ou très bons scores. Lui non ! Ce qui rendra les ambitions de la France et sa crédibilité difficiles lors des futures négociations qui commencent aujourd'hui..

Par contre, vous Paul Duret, vous portez des jugements de valeur sur certains chefs d'Etat qui me semblent bien hasardeux et peu réfléchis.

Vos trois dernières phrases montrent que vous nagez dans le "béat". Restez-y c'est tellement confortable.

Finalement, si vous partez en Suisse - comme vous le dites - en cas de victoire de ces s. de populistes, qui s'en inquiétera vraiment ?

Cordialement.

finch

@ Mary Preud'homme
"Le sigle LR ne convient pas pour désigner un parti censé regrouper la droite républicaine. C'est pourquoi LDR (La Droite Républicaine) semblerait plus logique pour situer ce parti auprès des électeurs"

Entièrement d'accord. D'ailleurs, de nombreux observateurs ont souligné que l'appellation "Les Républicains" était un raté. Et votre proposition dans le cadre de la recomposition générale du mouvement qu'ils vont enclencher est extrêmement bienvenue. Puissent-ils vous lire et suivre votre suggestion ! :)

stephane

Sacré Charoulet !
Si les Français ont comme image de LR celle que donne Charoulet, tout s'explique.
Je rejoins totalement le commentaire de Mary Preud'homme sur FXB. Preuve qu'il y a encore des gens lucides à droite.

Julien WEINZAEPFLEN

À chaud, sur Facebook, j'ai proposé l'analyse suivante de ces élections européennes:

"Chers amis,

Voici mes enseignements de l'élection européenne pour peu que vous leur accordiez un peu de crédit:

- Je suis un excellent baromètre pour savoir, non pas pour qui il ne faut pas voter, mais qui fera un score ridicule. J'ai voté Bellamy sans conviction, Bellamy n'a rien fait et n'a marqué personne, contrairement à ce qu'annonçaient les sondeurs, bien que je maintienne que sa position européenne était la plus équilibrée et que j'apprenne à qui ne le savait pas (et par conséquent n'est pas un assidu de ma page FB ou de mon blog) qu'en juillet dernier, il avait dîné avec Philippe de Villiers, en marge de l'Université d'été de Renaissance catholique où j'étais. C'est Villiers qui l'a raconté et qui voyait en Bellamy un ami plein d'avenir, non pas comme un tombeur de digues : à l'époque Bellamy n'avait aucune digue à faire sauter. Bellamy n'était pas encore pressenti par ce stupide crâne d'œuf de Wauquiez pour prendre la tête de liste de la droite républicaine aux européennes, ce professeur de philosophie sans brio particulier, conseiller municipal de Versailles, bien que trentenaire, sans enfant et sans carrière, se contentait de dénoncer mollement "la société liquide" au cours des travaux de notre Université d'été, et il n'était pas allé faire la courte échelle auprès de Villiers comme Macron visitant le Puy du Fou à la demande de Brizitte pour qui Villiers avait les yeux de Chimène, car Villiers n'a jamais eu de nez, à moins que le nez de Villiers n'ait jamais été fait que pour flairer ceux que devait perdre le Système qu'il détestait.

- Le FN-RN n'a pas gagné, mais a perdu sinon des voix, du moins des pourcentages par rapport aux élections européennes de 2014.

- Les écolos, sous la présidence de Yannick Jadot et contrairement à ce que disait Daniel Cohn-Bendit, "celui qui a foutu le bordel en France en 68" et dont mon père se demandait toujours pourquoi on lui laissait la parole dans un pays qu'il avait contribué à détruire, a fait une excellente campagne - Karima Delli vaut beaucoup mieux que Sibeth Ndiaye ou Danièle Obono - en lui souhaitant sa fête ce midi et comme ma mère me manifestait son intention de voter comme moi, Bellamy, je lui représentai qu'elle gagnerait à voter Jadot, car cela lui ressemblait mieux et puis son candidat Jadot ferait mieux que mon candidat "le Jeunot".

- Bayrou se félicite du bon score de Macron et il a parfaitement raison. Le "renouvellement des visages" dont parlait le candidat Macron que Bayrou appelait un hologramme avant de s'y rallier a bien eu lieu, mais ça changera si peu le sort de l'Union européenne que la liste de Nathalie Loiseau s'affiliera au parti le plus libéral du Parlement européen, celui-là même qui, de l'aveu même de Bayrou avant la campagne de 2009, faillit désigner Mario Monti à la tête de la Commission européenne, Mario Monti le commissaire, lequel Ernest-Antoine Seillière, alors patron du MEDEF, avait traité de notaire et qui, nommé président du Conseil italien en qualité d'expert, participa à mettre dix ans plus tard l'Italie entre les mains de Matteo Salvini, cette résurgence du fascisme.

- Sibeth Ndiaye, porte-parole ou porte-flingue du gouvernement, s'est comportée en hystéro qui ne relève pas le niveau de Benjamin Griveaux, l'hyper-arrogant renversé par les Gilets jaunes d'un ministère sans pouvoir aucun. Celle qui a dit de Simone Veil dans un SMS après sa mort: "la meuf", est un symptôme de l'incompétence macronienne. J'avais connu naguère dans deux écoles que j'ai fréquentées deux filles de dissidents gabonais et togolais. Les parents de Sibeth Ndiaye étaient juges au Sénégal. Elle qui feint d'avoir grandi dans la Seine-Saint-Denis a grandi à l'ombre d'une valise diplomatique.

- Il est déplorable d'avoir assisté à une soirée électorale animée sur France 2 par Mme Publicis et par Laurent Delamèche où sont recyclés des seconds couteaux comme Bernard Tapie dont je pourrais parler pendant des heures, ou comme Jean-Christophe Lagarde ou Jean-Christophe Cambadélis, l'ex-théoricien de "La Gauche plurielle", qui a fini dans le clivage anticlivant de François Hollande. Moins politique que lui, Jean-Christophe Lagarde dont il a déjà été parlé, mais qui sera plus vite oublié que l'ancien secrétaire trotskiste du PS grandi dans le XVIe à l'ombre de Charlotte de Turckheim, l'ancien maire de Drancy, ce pauvre Lagarde, qui porte le poids UDI d'être aussi l'homonyme de Lagarde Christine ("je suis saoul, saoul, saoul, sous l'escalier !"), pressentie pour devenir successeur (ou sexrice en ce qui concerne l'avocate new-yorkaise) de Jean-Claude Juncker, Jean-Christophe Lagarde, qui faisait une mine de déterré ce soir et naguère une publicité monstre rétrospective à propos de Max Jacob et auprès du grand rabbin de Drancy dans une cérémonie organisée par sa mairie à laquelle j'assistai avec mon frère, et qui n'avait su que dire, pauvre Monsieur le maire ! au moment des attentats de Charlie, sinon qu'il connaissait ses administrés impliqués dans le terrorisme, mais qu'il n'avait rien pu faire pour les prévenir, les empêcher de nuire, car l'État ne l'avait pas aidé, car l'État lui avait fait connaître les limites du clientélisme. Il faudrait que des fausses valeurs comme Lagarde, Cambadélis ou ou Dupont-Aignangnan, dès lors qu'ils ont mis leur poste de député en balance de la candidature européenne, excepté pour Camba qui n'était plus rien, démissionnent de celui-ci, ça me paraîtrait la moindre des "common decency"."

À deux jours d'avoir dressé ce petit bilan, je dirais avec Mediapart que Macron est le vainqueur tactique d'une élection pour laquelle il a fait, en promouvant Nathalie Loiseau qui rata son envol pour reprendre un titre du Figaro, une erreur de casting doublée d'un "échec rhétorique" qui lui est égal puisque Macron est d'une trempe à penser qu'il n'y a que le résultat qui compte. En discutant hier avec mon frère, aussi européen que je suis eurosceptique sans être anti-européen, ne me sentant pas le droit de tuer de mes petites mains l'Europe de Robert Schumann et de Jean-Paul II dont je suis l'héritier de bon gré ou malgré moi, il me semble que l'Europe peut tomber comme un fruit mûr et mourir de sa bureaucratie comme le communisme est mort de son matérialisme athée. L'Europe peut mourir de s'être montée sur un faisceau de fils techniques dont Jean Monnet voulait croire qu'ils la rendrait irréversible. Rien de ce qui est humain n'est irréversible et tout ce qui est humain est réversible. La dignité humaine est de donner aux engagements de l'homme un caractère irréversible. Mais elle ne garantit pas les promesses de ne pas être réversibles et de pouvoir être tenues.

Mon frère pense à mon encontre que Macron est en avance sur son temps, car les consciences ne sont pas européanisées. Les médias ne racontent pas, ne décrivent pas l'Europe. Il n'y a pas eu de listes transnationales européennes. Cela est vrai. Mais je ne crois pas que Macron soit en avance sur son temps. Il est même en retard d'une guerre. Il a recyclé le vieux monde, le monde d'après-guerre, dont on peut déplorer que Trump et Poutine démontrent qu'il n'est plus de saison, revenant à la confrontation séculaire des nations. Peut-être ces deux dirigeants sont-ils des ombres fugaces. Je crois plutôt qu'ils manifestent des permanences de l'histoire.

François-Xavier Bellamy a bien fait le job, pour continuer de parsemer ce commentaire d'anglicismes. Mais il était trop lisse. Il était ridicule d'entendre parler d'agriculture ce jeune philosophe versaillais, qui prétendait à l'équilibre et semblait le poursuivre jusqu'à la posture d'équilibriste. J'ai souvent ironisé sur l'imposture par laquelle Macron, poète-roi de sa propre cité idéale, se donnait en banquier-philosophe. Il a sans doute manqué à FX Bellamy d'être banquier. Ça lui aurait fait gagner en crédibilité.

Zonzon

Ah ! Cher Patrice,

Effroyable bourde, que dis-je, une faute ! J’entends déjà dans ma pauvre tête sonner les rires tonitruants des narquois et les vociférations indignées des narquoises.

L’orthographe, subtile politesse, est la marque des gens de bien. Y déroger est infâme !

Oui, mais voilà, nous sommes de vieilles gens, vous et moi. Nous sommes démunis devant les avancées de la science et de la technique, mais aussi de celles de la langue.

Veuillez effacer de votre mémoire, je vous prie, mon précédent envoi et remplacez-le définitivement et sans remords par

"Le problème de ce blog c’est qu’il y a précisément trop d’habitué.e.s de talent !"

Bien à vous

Exilé

@ Mary Preud'homme
« C'est pourquoi LDR (La Droite Républicaine) semblerait plus logique pour situer ce parti auprès des électeurs ? »

Mais encore faudrait-il que ce parti soit réellement ancré à droite, y compris en ce qui concerne le souveraineté de la France et la défense d'une France française et ne reprenne pas le gloubi-boulga infect des centristes mâtinés de rads-socs...

Quand nous constatons comment les prises de position estimables de M. Bellamy en faveur du respect de la vie ont été accueillies par les caciques de son propre parti, nous sommes obligés de reconnaître une fois de plus que ces gens-là sont sur le plan politique des escrocs trompant leur électorat sur la marchandise.
Qu'ils ne viennent pas ensuite s'étonner si de moins en moins de Français se reconnaissant dans les vertus de droite votent pour eux.

Michel Deluré

@ Patrice Charoulet 28/05 07:24
« ...le silence soudain d'habitués de talent, qui semblent gênés d'avouer (!) qu'ils ont voté soit pour la liste du gouvernement soit pour le parti de Le Pen fille ».

Ne pensez-vous pas que l'étrangeté résiderait surtout dans le fait que les habitués de ce blog, pardon les seuls ayant du talent puisque vous opérez le tri et que seul l'avis de ces derniers vous importe, « avouent », laissant planer qui plus est avec l'emploi de ce terme une connotation contraignante, un choix de vote auquel la loi reconnaît un caractère secret ?

La simple lecture des commentaires de ce blog n'est-elle pas à elle seule suffisamment révélatrice des convictions de chacun des intervenants sans qu'il soit nécessaire de pousser la curiosité jusqu'à connaître la couleur du bulletin glissé dans l'enveloppe dans l'intimité de l'isoloir ?

Et ne craignez-vous point désormais que ceux des intervenants qui, suite à votre commentaire, auraient été tentés « d'avouer » leur vote, se ravisent, craignant d'afficher un manque total d'humilité en s'identifiant ainsi à des habitués talentueux ?

Paul Duret

@ Exilé
"Les éoliennes sont un véritable non-sens écologique..."

C'est vrai qu'elles ne tournent pas souvent. En mars, elles ont pourtant fait jeu égal avec la production hydraulique (https://www.rte-france.com/fr/eco2mix/donnees-en-energie) mais cela peut varier du simple au double d'un mois sur l'autre.
En fait, quand le solaire et l'éolien fonctionnent, cela permet de ne pas brûler du gaz et d'économiser l'eau des barrages.
La France a alors une production électrique à 100 % d'origine renouvelable si on y inclut le nucléaire. Ce qui est loin d'être le cas de l'Allemagne.

stephane

Je ne comprends pas trop les analyses des politologues qui disent que les Gilets jaunes ont voté RN et auraient pu voter autrement.
Par contre aucun observateur ne fait la remarque que les Gilets jaunes sont essentiellement issus de votes RN et FN antérieurs, sans pour autant l'afficher.
Se Giletjauniser donnait une couleur plus sociale que des chemises brunes, mais c'est la seule différence.

Peu de GJ chez Mélenchon, à part des casseurs, et le résultat est net.
Inversons la proposition, non le RN n'a pas récupéré de votes de GJ, ce sont les GJ qui ont permis à certains votant RN en secret de s'afficher de manière plus "présentable" qu'en Dupont-Lajoie. Encore que le succès de cette opération reste à démontrer.

Savonarole

@ Patrice Charoulet 07:24

"Trois choses, aux européennes, me frappent.
Un. Le triomphe de la liste gouvernementale à Neuilly, à Versailles, dans le XVIe, très loin devant LR."

Le bourgeois de droite est indécrottable.

"Deux. Le triomphe du parti Le Pen à La Réunion, où j'ai vécu douze ans et où, il y a quelques lustres, M. Le Pen était accueilli à coups de cailloux en descendant de l'avion."

Tout est chamboulé dans ce curieux milk-shake racial et tropical, désormais le café au lait local craint le petit noir qui débarque en kwassa-kwassa. Idem pour Mayotte... la Guyane...

"Trois. Sur ce blog, le silence soudain d'habitués de talent, qui semblent gênés d'avouer (!) qu'ils ont voté soit pour la liste du gouvernement soit pour le parti de Le Pen fille"

Fouquier-Tinville vous aurait approuvé, donc quand on se tait c'est qu'on est coupable ?

Mary Preud'homme

@ finch | 28 mai 2019 à 10:02

Bien d'accord avec cette analyse.
FXB peut garder la tête haute car il n'a pas renié "nos valeurs" pour gagner quelques voix.
Juste une remarque : le sigle LR ne convient pas pour désigner un parti censé regrouper la droite républicaine. C'est pourquoi LDR (La Droite Républicaine) semblerait plus logique pour situer ce parti auprès des électeurs ?

Giuseppe

En fait, en les écoutant et après quelques pirouettes tous les partis sortent vainqueurs, renforcés, "onvamettreàplat"...
Près de la moitié des inscrits sont restés au chaud, et les meilleurs ont recueilli à peu près 10 % des inscrits ! Vous parlez d'une adhésion ! d'une communion de notre pays dont le monde entier envie notre démocratie représentative mais pas trop adhésive, faut pas exagérer quand même.

C'est un véritable casse-tête car on peut mettre tous les partis dans une poche à confettis, l'été sera sans aucun doute chaud, et le pognon de dingue lâché avec des élastiques ne suffira pas à apaiser la soignante qui élève ses enfants seule.

Seul Eric Brunet clame la victoire d'Emmanuel Macron, mais il doit confondre avec un sportif… Il aurait fallu lui dire qu'il a été élu avec moins de 30 % des inscrits et aux européennes avec un peu plus de 10 %.

Si la victoire aux élections se mesure avec de tels pourcentages, les scores de défaites doivent commencer comme au Pôle Nord avec des chiffres négatif très élevés ; à - 10 une élection est encore gagnée et la chaleur de l'adhésion de ce score fait entrevoir un futur caliente…

Pauvres de nous, pauvres électeurs et à l'heure d'aller au bureau de vote c'est la croix qui nous attend, un avenir gelé par des politiques toujours aussi minuscules.

Zonzon

@ Patrice Charoulet 28 mai à 7 h 24

Mon cher Patrice,

Le problème de ce blog c’est qu’il y a précisément trop d’habitués de talent !

Bonne journée

finch

"Mais l'essentiel n'est pas là. Je continue à penser que FXB était un remarquable candidat et qu'il a donné de la droite, à titre personnel, une belle image, fond et forme mêlés, intelligence, argumentation et courtoisie. Sa défaite est la sienne - il l'a assumée - mais elle va conduire à remettre en cause non pas le choix de Laurent Wauquiez mais la stratégie politique qui a été décidée. Certes équilibrée et intellectuellement satisfaisante, elle a révélé des limites qui, dans l'action, auraient mérité d'être retouchées, même dans l'urgence." (P.B.)

Merci Philippe Bilger pour cette constance. Ne pas retourner sa veste dans la tempête : telle est la noblesse ! Éric Ciotti a été très digne ce matin sur LCI ne réclamant pas de tête, de même que Tillinac, un peu plus tard, qui a rappelé que Chirac, dans les années 70, était un peu comme Wauquiez maintenant, impopulaire, arrogant. Cela n'a pas empêché le destin qui a été le sien.

La droite républicaine a été explosée façon puzzle, mais elle va se reconstituer pour gagner des échéances futures. 2022 reste accessible. Macron, ce mauvais président, a été machiavélique. Il faut bien lui reconnaître cette qualité : bon stratège pour l'enfumage, excellent communicant, mais exécrable gestionnaire du pays qui explique d'ailleurs sa divergence avec la chancelière allemande qui a constaté que ses erreurs ont accru la dette de la France et que sa promesse de la suppression des 120 000 fonctionnaires d'ici 2022 a été passée par pertes et profits. Je ne comprends pas que les retraités ne l'aient pas sanctionné pour son vol à l'étalage de leur pécule, faussement restitué pour grappiller du bulletin de vote.

Une pléthore de candidatures a noyé la liste de FXB, et la focalisation par le président sur l'enjeu prétendument essentiel que LREM batte le RN a agité le vote utile.

De ce fait, LR ont été broyés entre les deux mâchoires d'un étau jusqu'à réduction à la portion congrue.

LR doit se ressaisir. Malgré les apparences, beaucoup d'électeurs lui restent fidèles. De beaux lendemains après l'hurricane sont possibles. C'est la seule liste qui soit susceptible de sortir le pays de l'ornière. Si les votes avaient été corrélés à un Q.I. élevé, on n'aurait pas vécu la honte des résultats de dimanche soir. Dans le cas contraire, le populisme se gave.

Continuons le combat !👊🇫🇷

Paul Duret

@ boureau
"Un deuxième échec au niveau européen : avec 22 % de voix et deuxième au score il (Macron) est largement distancé par les principaux ennemis qu'il s'est fait par sa faute en Europe, tous largement en tête dans leurs pays respectifs. Orban 52 %, Salvini 34 %, Farage 32 %, Kacyinski 41 % !"

Tous ceux que vous citez sont des populistes, maniant le mensonge et surfant sur la peur des immigrés, tous bien loin de l'idéal européen (démocratie, paix, droits de l'homme...). Vous imaginez ce que deviendrait l'Europe si ces politiques populistes étaient mises en œuvre ? Pour le coup, je partirais me réfugier en Suisse.

Il n'y a pas de honte à être devancé par de tels individus.
Et j'ajouterai qu'être devancé de seulement 0,9 % par MLP, après des mois de casse et de manifestation des JG orchestrées par le RN, c'est plutôt pas mal.

Il a raison de ne pas renoncer aux réformes qu'il souhaite entreprendre.
Je ne vois pas d'autre alternative, ni d'ailleurs de personnalité capable de proposer mieux.
A mon avis, Macron est en fait le grand vainqueur de ces élections.

Tipaza

@ S Carioca | 28 mai 2019 à 00:00
"Anarchiste ?"

Pourquoi pas, mais à la façon de Montaigne, en toute modestie:
"Ne rien admettre qui ne passe au crible de ma raison"

Il est des codes de bon sens, de convivialité et d'autres qui sont l'expression sectaire d'une religion ou d'une idéologie, ceux-là traduisent simplement la volonté de puissance des élites de ces religions et idéologies.

Je constate que les contraintes imposées au nom de l'écologie relèvent de plus en plus du sectarisme le plus autoritaire au point de devenir farce parfois.

Franchement que pensez-vous des mouvements de jouvenceaux et jouvencelles qui manifestent "contre" le réchauffement climatique avec à leur tête une hystérique asperger suédoise de 16 ans, reçue par Macron !

J'ignore la part que l'homme peut avoir dans le réchauffement climatique, mais sa responsabilité est totale dans le mouvement des nouveaux illuminés du climat.

Exilé

@ Lucile
"...et qu'il faudra se donner du mal pour débarrasser les champs où elles se trouvent de tout le béton qui les tient (et qu'il a fallu apporter à grands frais !)."

Mais il sera presqu'impossible, pour des raisons autant d'ordre pratique que financier, de se débarrasser de plus de 1 500 tonnes de béton par dispositif éolien, sans parler de la reconstitution d'un sol arable de qualité dans les plaines agricoles.
Pour mémoire, rappelons qu'il reste encore des blockhaus du mur de l'Atlantique intacts...

Les éoliennes sont un véritable non-sens écologique, d'une part par les nuisances visuelles, sonores et autres qu'elles causent à l'environnement et d'autre part par leur quasi-inutilité sachant qu'elles ne tournent pas quand on aurait besoin de leurs services, en hiver par grand froid ou bien en été en période de canicule.

Ces prétendus écologistes irresponsables sont de véritables nuisibles.

sylvain

@ hameau dans les nuages | 27 mai 2019 à 17:36

Mayotte ? ce paradis gavé d'aides allocs de la métropoulie franchouille ?

Ce coin paradisiaque où notre Gaspary Elusen pratiquait le kwassa kwassa pour coloniser les Comoriens d'un max d'islamistes ?

Ils votent RN ?? Diantre sacrebleu ! On en apprend des choses, nos islamo-gauchistes vont découvrir avec stupeur que ces populailles de couleur non blanche écoutent du Wagner toute la journée, qu'ils se disent bonjour en tendant le bras, qu'ils marchent au pas de l'oie et portent des chemises brunes pendant les zeures sombres.

Tout petits, les enfants sont emmayottés de grenouillères vert-de-gris qui font "fureur" et les conditionnent à devenir de futurs fachos réacs beaufs racistes xénos discriminos.

Et pourquoi pas un Klu Klux Klan noir ?? et un petit Vél d'Hiv pour rafler ces maudits blancs de souche ?

J'adore quand un plan se déroule sans accrocs (Hannibal, agence tous risques).

Denis Monod-Broca

Comme avant !
L’effervescence qui entoure ces « élections » est étonnante puisqu’elles ne changent rien à rien.
Les tractations se déroulent en coulisses, elles avaient commencé bien avant les élections, pour l’affectation des principaux postes. On nous expliquera que ces choix reflètent la composition du « parlement » récemment élu. Ce ne sera qu’un mensonge rituel de plus.
Comme avant !
Rien n’est changé.
Ces « élections » ne sont pas de véritables élections. Elles sont de la poudre au yeux, elles sont là pour faire croire au fonctionnement démocratique de l’UE. Le plus étrange est que, dans une large mesure, ça marche...

stephane

Macron a retenu la leçon de Juppé et de Balladur. Pour avoir des voix, il faut faire campagne.
Tel Poulidor, sa deuxième place lui vaudra admiration et idolâtrie, d’autant qu’on sait ce qu’il advient souvent des premiers.

Excellente interview de JF Copé hier sur LCI.
Il n’y a personne à droite pour 2022 car ils ont déjà selon eux perdu l’élection.
Leur seul candidat, c’est Macron.
Leur naïveté est navrante, pourquoi voudraient-ils que Macron les considère comme l’opposition, puisqu’il veut travailler avec et les débauche un par un ?
Qui sera le prochain débauché ?

Patrice Charoulet

TROIS ETRANGETES

Trois choses, aux européennes, me frappent.

Un. Le triomphe de la liste gouvernementale à Neuilly, à Versailles, dans le XVIe, très loin devant LR.

Deux. Le triomphe du parti Le Pen à La Réunion, où j'ai vécu douze ans et où, il y a quelques lustres, M. Le Pen était accueilli à coups de cailloux en descendant de l'avion.

Trois. Sur ce blog, le silence soudain d'habitués de talent, qui semblent gênés d'avouer (!) qu'ils ont voté soit pour la liste du gouvernement soit pour le parti de Le Pen fille.

Noblejoué

@ Lucile

Oui, les écolos sont peu efficaces, mais comme je le disais, il y a pire, ce sont soit des criminels, pour ceux qui déportent les indigènes, soit des complices pour ceux qui ne disent rien ou justifient de tels actes.

Et puis, ils ne sont même pas capables de voir que la menace la plus destructive vient des astéroïdes, non de l'Homme.
Tout cela parce qu'ils aiment moins la nature qu'ils ne détestent l'Homme en plus de vouloir le contraindre, comme tous ceux, politiciens ou non, qui brûlent d’exercer quelque pouvoir.

A l'origine, on prétend aider les gens, fût-ce malgré eux, puis on en vient à les tuer de ne pas se laisser faire, ainsi les drogués aux Philippines, que certains veulent imiter ici, d'autres dire qu'il ne faut pas mais se moquer, comme la plupart, des réfugiés de la conservation.
On sacrifiait des humains à d'autres, maintenant à des bêtes, on peut dire que les animalistes ont gagné, si ce n'est ici, ailleurs. Sans prétendre les humains seuls êtres intelligents et sensibles, l'abus inverse est encore pire, et on le doit aux sauveurs verts que tout le monde trouve merveilleux, dans les médias. De deux choses l'une : soit ils ne savent pas un fait si connu qu'il ne m'a pas échappé, soit ils sont complices, et ni plus ni moins criminels, donc, que les extrémistes de droite, et parfois de gauche, qu'ils critiquent. Mais les gens croient toujours devoir être sauvés, des méchants capitalistes, des méchants décadents, des méchants drogués, des méchants pollueurs, et acceptent tout, par conséquent.

Le vrai problème n'est pas de dire quels sont les pires extrémistes, noirs, rouges ou verts, mais de savoir si on doit s'allier avec eux pour gagner et les contrôler, ou non, de peur qu'ils gagnent et vous contrôlent.
Dans l’idéal, il faudrait intégrer le peu qu'il y a de vrai dans le rouge, le noir et le vert, et le traiter en direct, souci des pauvres, méfiance envers l'Islam et lutte contre la pollution, ne diaboliser aucune des trois couleurs mais ne pas se laisser aller à ses abus.

Enfin, je rêve peut-être, d'où suspicion de drogue, et exécution ! Remarquez, si le gens le faisaient proprement, ce serait une méthode de suicide. C'est drôle, certains parlent de liberté économique, qu'on peut toujours contester car savoir qui doit posséder quoi n'est pas toujours évident, mais ne défendent même pas ce que chacun possède, à savoir soi. Pourtant, avoir le droit de faire ce qu'on veut de soi est une liberté encore plus fondamentale, nous sommes un corps avant tout, et égal, tout le monde a un corps. Le corps, l'outil, c'est ce que chaque humain a et peut avoir, le reste, nomade sans guère de choses, ou sédentaire, qui accumule inégalement avec redistribution au risque de dictature communiste, ou non, est second, donc secondaire.

De même, la femme a-t-elle la maîtrise de son corps ou doit-elle être dans le pire des cas, enfermée au gynécée, ou le meilleur, piégée par son ventre, interdite de contraception, d'avortement ? On observe une grande agressivité contre ceux qui ne font qu'user d'eux, comme si le groupe était propriétaire d'eux.

Si la femme n'a pas le droit d'user de son ventre, elle est ventre-serve, si les gens n'ont pas le droit de rêver à leur manière par la drogue, ils sont rêves-serfs. C'est dissonant avec l'idée qu'on prétende être pour la liberté. Je signale que des esclaves pouvaient fort bien faire du commerce pour leurs maîtres, s'ils les laissaient faire pour s'enrichir par eux, mais qu'on contrôlait leur reproduction, et qu'on ne les aurait pas laissé se droguer puisque cela rend moins efficace. A présent, la société prétend forcer les gens à être efficace.

Cependant, sur ce point : dans une société de compétition, il y a forcément des perdants : les priver de rêves comme de victoire est un peu beaucoup. Enfin, toutes les drogues ne font pas planer, d'autres rendent plus efficaces, aux dépens de la santé, mais qui veut la fin veut les moyens et la question n'est pas le manuel des substances mais la liberté.

Bref, drôle de liberté proposée par certains, et on va apprendre à vivre à des gens qui n'ont rien fait aux autres en les tuant.
C'est sûr qu'il ne faut pas encourager la philosophie et obliger aux patronymes sur Internet, de sorte que personne ne songe plus à rien dire ou n'ose pas le faire.

S Carioca

Les Gilets jaunes au début: environ 300 000.

Liste LREM hier : 5 000 000 selon les organisateurs 5 000 000 selon l'Intérieur.

Les gilets sales samedi dernier: environ 15 000 sans doute 100 000 selon les organisateurs.

40 lâches menaçant de "crever" l'agaçante Marlene Schiappa devant ses enfants l'autre nuit et dégradant sa maison.

Mais ça n'a rien à voir.
Il faut garder la mesure des choses et le sens de la démocratie.
Qui ne dit mot consent (abstention).

https://www.lemonde.fr/politique/article/2019/05/27/marlene-schiappa-denonce-des-menaces-nocturnes-de-gilets-jaunes-devant-son-domicile_5468149_823448.html
https://www.francetvinfo.fr/elections/europeennes/schiappa-on-est-venu-te-crever-des-gilets-jaunes-furieux-devant-le-domicile-de-marlene-schiappa_3462523.html

Deviro

@ breizmabro | 27 mai 2019 à 12:58
« ...après avoir monopolisé (à nos frais) CRS en escadron, gardes du corps et voitures suiveuses (l'essence ne coûte rien pour Manu)... »

Très fine analyse politique...
Si on remplace « Manu » par « Pompidou », par « Giscard », par « Mitterrand », par « Chirac », par « Sarkozy » ou par « Hollande », qu'est-ce qui clocherait d'après vous ?

S Carioca

@ Tipaza
"Rien de plus terrible que les normes comportementales contraignant les individus, elles tuent l'individu et la société."

Comme le code de la route ? le code pénal ? la politesse ?

Anarchiste ?

Claude Luçon

MLP est à la tête d'un parti qui existe depuis plus de 45 ans.
EM à la tête d'un étonnant mélange depuis seulement deux ans, mais mélange qui commence à prendre la forme d'un parti politique !
Pas si mal pour un bleu en politique !
Wauquiez en était blanc de rage et Mélenchon rouge de honte !
Le très vert Yannick Jadot ministre de l'Ecologie complèterait le tableau ! Nous avons eu Hulot, pourquoi pas lui et ses 13 % ?
La suite va être passionnante !

Lucile

@ Noblejoué

Les activistes écolo sont moins utiles que les scientifiques. Cela fait des années que des ingénieurs travaillent sur des moteurs propres, consommant de moins en moins, sur la récupération de chaleur, les énergies nouvelles, la géothermie etc. Anne Hidalgo quant à elle apporte sa contribution en transformant le centre de Paris en un camp retranché dont on ne sort qu'après des heures d'embouteillage pendant lesquels les moteurs tournent à l'arrêt. Dans les campagnes, les écolos implantent de gigantesques roues éoliennes dont le coût d'installation en énergie rend dérisoire le rendement, d'autant plus qu'elles ne dureront pas très longtemps, et qu'il faudra se donner du mal pour débarrasser les champs où elles se trouvent de tout le béton qui les tient (et qu'il a fallu apporter à grands frais !). L'important c'est qu'on les voie. Et pour les voir, on les voit.

semtob

Cher Philippe,

Dame Loiseau se serait pris une volée si Macron n'avait pas volé à son secours et pour apporter quelques grains à sa victoire qui n'est qu'une défaite, il est allé picorer les voix de Bellamy. Cet acte de rapace le porte en disgrâce et las trois las, celui qui se croyait l'as de cette propagande honteuse doit rager et rugir ou rougir de honte d'avoir fait triompher les extrémistes.

Jospin s'était caché après avoir embrassé une débâcle aussi saignante mais Macron est tellement fade qu'il n'est même pas apte à regarder sa triste réalité en face.

Il va tenter de miner telle une mouche le terrain écologiste en ne comprenant pas qu'il devra dégager lui-même après son parcours de danseuse et de girouette. A force de rouler des mécaniques, il en devient ridicule.

Nous pensons que lors des prochaines élections, il pourra toujours prétendre être le seul rempart aux extrêmes et qu'il ne sera que le seul à le croire.
En cassant l'alternance nécessaire à la réalité démocratique, il sera la première victime de son mépris envahissant.

Cela va le diaboliser et en pensant dominer les règles du jeu, il va sauter.
Un président n'est pas un joker.

Macron est fichu ainsi que les faux-culs de sa cour et il n'en prend même pas conscience.

Il ne restera de cette triste galère qu'un vulgaire pétage de plomb d'un gringalet qui se croyait plus grand qu'il n'était.

Wauquiez aurait pu se montrer plus constructif, plus mordant et il ne devrait pas être si difficile de démontrer l'incohérence d'une situation de désolation.
Nous demandons un réveil, un travail de terrain, une communication moderne, un élan à la Sarkozy.

A l'attaque, à l'abordage pour démontrer l'amateurisme du mouvement en marche presqu'avorté et savonner la communication, le blabla à la noix et fini les gentillesses qui ne ressemblent plus à rien.

Reste à noter que cette élection a été entachée d'irrégularités sur Tours, sur Lyon et bien d'autres villes.

Le macronisme n'est qu'un déchet de la politique de la gauche et l'on ne comprend pas pourquoi les personnalités affirmées en politique ne veulent pas prendre les responsabilités qui devraient être les leurs en essayant d'être moins fantomatiques.
françoise et karell Semtob

Elusen

=> Résultats (2019) <= centralisés avant examen par la commission nationale de recensement des votes.

Tout est relatif surtout avec du 49,88 % d’abstention !
Car sur les nombres d’inscrits, l’extrême droite lepenesque :

    [ 5 281 576 voix X 100 ] / 47 344 735 inscrits = 11,15 %

Nous sommes très loin d’un engouement pour les doctrines racistes, fascistes et un plébiscite des pauvres.

En somme, ils ont tous perdus, à bien constater, avec de tels taux d’abstention, on ferme surtout sa bouche !

Jean-Paul Ledun

FXB est trop gentil, trop intelligent, trop juste dans son analyse.
Et ça ce n’est pas bon en politique. Vraiment dommage.

Le Chancelier Kurz idem... rien fait de mal, même plutôt fait du bon travail, viré ! dehors ! juste par vengeance politique.
Ce sont des coups à vous enlever l'envie d'aller voter.
D'ailleurs tout doucement, je me dépolitise...

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

MA CHAINE YOUTUBE

PRESSE, RADIO, TELEVISION & INTERNET

INSTITUT DE LA PAROLE

  • Formation à l'Institut de la parole
    Renseignements et inscriptions : [email protected]
  • L'Institut de la Parole propose des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique de la personnalité et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Magistrat honoraire, Philippe Bilger propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires.

MENTIONS LEGALES

  • Directeur de la publication : Philippe Bilger
    SixApart SA 104, avenue du Président Kennedy 75116 PARIS