« Le président Macron devrait lire l'écrivain Mari ! | Accueil | Zineb et Steve : deux fautes du pouvoir ? »

20 juillet 2019

Commentaires

GERARD R.

Sans entrer dans des considérations hautement philosophiques, qui pourraient entraîner nos raisonnements vers l'incompréhension pour le commun des mortels, il faut constater que l'intégration de ces minorités et le vivre-ensemble, avec les générations antérieures d'immigrés, se passaient beaucoup mieux, en l'absence de toutes ces associations, dont la protection ultrapartiale est un scandale permanent !

Je suis sexagénaire et j'ai connu l'époque des premiers immigrés, souvent des mineurs, des sidérurgistes, des ouvriers. Les vannes réciproques entre autochtones et étrangers n'étaient pas rares. Cela se concluait parfois, quoique rarement, en en venant aux mains.

Mais il y avait un facteur essentiel qui n'existait pas: les jeteurs d'huile sur le feu. Ceux qui hurlent au racisme à tout bout de champ, ceux qui ont intérêt à entretenir l'animosité permanente entre autochtones et issus de l'immigration. Ces associations bien-pensantes et très partisanes et que de pusillanimes politiciens se croient obligés de soutenir en toutes circonstances.

Ce qui m'amène à un autre constat: si c'était Mme Ndiaye qui avait tenu de tels propos à l'encontre de Mme Morano, il y a de fortes chances pour que tout le monde s'en moquât.

Cette réaction se veut un hommage, que je ne manque jamais de rendre, à ces générations d'immigrés qui ont su s'intégrer, malgré la différence de culture, malgré les difficultés des rapports que l'on qualifie trop facilement, aujourd'hui de "racistes". Ils ont su surmonter tout cela et les choses se sont aplanies d'elles-mêmes, simplement, grâce au temps. Que de subventions économisées à l'époque !!
Beaucoup se sont installés, se sont mariés naturellement à des autochtones, sans que nul les y incitât.

C'était dans une autre vie, hélas !

Achille

@ Pierre Blanchard | 21 juillet 2019 à 21:47
« Franchement Achille, sur ce sujet du pseudo et du nom, ou vous vous confondez en excuses vis-à-vis de Monsieur Patrice Charoulet… ou vous « la fermez »… si je suis trivial... et je le suis... »

Je n’ai absolument pas à me confondre en excuses auprès de Patrice Charoulet dans la mesure où il connaît mon nom et mon prénom, vu qu’il m’a contacté via Pascale Bilger et qu'il m'arrive (très rarement) de correspondre par mail avec lui.

Pour ce qui est de « la fermer », n’y comptez pas trop. Depuis les huit années que je viens sur ce blog (le seul que je fréquente) on me l’a souvent demandé, mais je suis toujours là.
Je m’y trouve bien, les hôtes sont accueillants, les intervenants sont plutôt de la droite "wauquiezienne" et lepenniste, mais cela ne me déplaît pas, au contraire.
Rien de plus ennuyeux que d’échanger avec des gens qui ont les même idées que vous. vous ne pensez pas ?

Quant au personnage d’Achille Talon, j’avoue y trouver une certaine analogie avec ma modeste personne, empreinte d'urbanité bourgeoise.
Pour ne rien vous cacher, je vous trouve de troublantes ressemblances avec son voisin Lefuneste.

Louison

@ Pierre Blanchard

Je constate que vous avez préféré vous concentrer sur l'extrait de texte que j'ai copié-collé. Je l'ai fait pour montrer que Sibeth Ndiaye est intégrée depuis longtemps.

En revanche vous ne contre-argumentez pas le sujet principal de mon intervention, à savoir que la prémisse 2 (Sénégalaise bien née et naturalisée depuis trois ans) est une raison d'indignité au regard de Nadine Morano et qu'à mon avis cela est discriminatoire.

Enfin, au cas où vous auriez des scrupules, je tiens à vous assurer que je ne suis pas vexé de votre comparaison symbolique entre le célèbre Louison Bobet et mon pseudo.
L'essentiel est que vous n'utilisiez pas tout de suite le dernier stratagème de Schopenhauer, cela serait un signe de manque d'argumentation.

Cordialement.

Elusen

@ Pierre Blanchard | 21 juillet 2019 à 21:47
@ Noblejoué

Ne pouvez-vous point réduire vos interminables liens Internet ?!
Il suffit d’utiliser un réducteur de lien au lieu de nous mettre des trucs qui font 5 à 7 lignes !
Les services qui le permettent s’appellent : minilien.

https://www.myheritage.fr/dna?tr_camp_id=1337007599&tr_ad_group=kw_dna_test&tr_ag_id=53289189813&tr_placement=&tr_device=c&tr_account=836-237-6467&keyword=FR&tr_size=&gclid=CjwKCAjwmtDpBRAQEiwAC6lm43Tjt2tlcxS9fkAHQPZKJxI_B1RNO-ceKZQnXxPRXLTHmWaskhGBYRoCQtAQAvD_BwE

Un service minilien : Miniurl.be

Minilien identique : https://miniurl.be/r-2frf

▬ « Et ce n’est pas cher en plus, à la portée de tout « Achille »… 59 euros. »

Vous leur donnez votre ADN et votre identité, ils font par la suite ce qu’ils veulent avec, car vous leur avez concédé tous vos droits dessus, voilà pourquoi cela n’est pas cher.
Ils peuvent cloner, revendre, etc.

Ellen

Ah il ne manquait plus que le voyou Benalla (toujours dans le giron de la justice) pour rentrer dans la rixe. Il veut assurer la garde rapprochée de Sibeth Ndiaye. Vous pouvez être sûr qu'avec ce rastaquouère, Sibeth et le gouvernement Macron sont sauvés.


Robert Marchenoir

"Racisme" : Mort d'un chercheur guinéen agressé près de Rouen : Christophe Castaner dénonce "un acte odieux". Je ne comprends pas. C'est une tradition républicaine, en France, que le ministre de l'Intérieur présente ses condoléances à chaque fois qu'un gazier quelconque meurt des suites d'une agression ? Ou c'est valable seulement pour les étrangers originaires d'Afrique, et de race noire ?

Laetitia Avia, ministre des Noirs (pardon : seulement député, pour l'instant, mais elle a l'avenir devant elle) en a fait autant.

Eric Ciotti, député "de droite", en a rajouté dans "l'anti-racisme", en faisant mine de regretter "l'incompréhensible silence médiatique", à l'instar de n'importe quel semi-débile facho-communiste porteur de gilet jaune.

C'est évidemment un mensonge pur et simple : les médias ont amplement tartiné sur ce meurtre. J'ai trouvé la réaction d'Eric Ciotti dans le Journal du dimanche, mais je suppose que ce n'est pas un "média"...

Ciotti donne même du "docteur" à la victime, qui venait de présenter avec succès une thèse de droit. Il emprunte ainsi à l'habitude des médias américains de toujours parler du "Docteur Martin Luther King", ce qui n'est pas du tout l'usage pour les non-médecins.

Le plus rigolo est que le Mamoudou Barry en question a été tué, semble-t-il, par un Maghrébin qui "fêtait", par anticipation, la victoire de l'équipe d'Algérie dans le championnat de foute africain. Opposée à une équipe dénuée de toute race, mais néanmoins sénégalaise.

On connaît des palanquées d'agressions similaires, où une personne issue d'une race qui n'existe pas donne un coup de poing au visage à un Français de souche, lequel meurt lorsque sa tête heurte le sol. Je suis sûr que n'importe qui, ici, peut citer d'innombrables meurtres de ce genre, lesquels n'ont provoqué aucun communiqué déploratoire du ministère de l'Intérieur. Quand c'est un Blanc, c'est tout juste si on en entend parler dans les médias. C'est devenu la routine, en France.

Tenez, au hasard : une femme de 68 ans a été trouvée morte chez elle à Rouen, le 5 juillet, tuée de plusieurs coups de couteau à la gorge. L'intention meurtrière ne fait aucun doute. Avez-vous entendu Castaner dénoncer "cet acte odieux" ? A-t-il "partagé l'émotion et l'indignation de ses proches" ? Je n'ai rien entendu.

Une fois de plus, la preuve est faite que "l'anti-racisme" tue. Et que certaines races (qui n'existent pas) sont plus importantes que d'autres.

stephane

Cette façon qu’a Macron de tripoter tous les sportifs, c’est pitoyable.
Quant à Ndiaye, elle est forcément compétente et incritiquable, puisqu’elle est noire.
Macron l’a bien compris en la nommant.
Quel est le féminin de bamboula ? Ce serait pas mal d’en repasser une couche.
En France, c’est une chance d’être une femme noire, on peut être un gros tas et si ce n’est pas l’antiracisme qui a le dessus, ce sera l’antisexisme.
Réussir avec Macron ? Mal fringuée, un peu corpulente, noire et si possible LGBT, là vous êtes inattaquable.

caroff

@ Exilé 16h24
"Le prénom Nadine pourrait aussi venir de l'arabe Nâdya."

J'ai croisé un certain nombre de "Nadia" en effet au Maghreb, mais ce prénom est également porté chez les Slaves.

Patrice Charoulet

VARIA

Gérard Collomb possède la carte 0001 du parti macroniste.

Main de fer, arrogant de velours. (Anne-Sophie Mercier, parlant de Benjamin Griveaux, 2019)

Le fanatisme fanatise. (Taguieff)

Le souvenir n'est pas un frisson du cortex. (L. Meynard, 1962)

L'homme n'est qu'un roseau, le plus faible de la nature, mais c'est un roseau pensant. Il ne faut pas que l'univers entier s'arme pour l'écraser, une vapeur, une goutte d'eau suffit pour le tuer. Mais quand l'univers l'écraserait, l'homme serait encore plus noble que ce qui le tue parce qu'il sait qu'il meurt et l'avantage que l'univers a sur lui, l'univers n'en sait rien. (Pascal)

Le plus excellent symbole du peuple, c'est le pavé. On marche dessus, jusqu'à ce qu'il vous tombe sur la tête. (Hugo)

La politique, c'est l'art de rendre possible ce qui est nécessaire. (Jacques Chirac)

Internet permet aux radicaux de se rencontrer. (Gérald Bronner)

La mauvaise information va six fois plus que la bonne sur Twitter. (id.)

Axis of Evil... rogue states (1980, expressions courantes, Etats-Unis)

Cherchons à perfectionner les lois dont nos vies dépendent. (Voltaire, 1766)

Il n'y a pas de demi-vérités. (id.)

Le beau siècle de la France... (id, parlant du XVIIe siècle)

(Chez les femmes belges) Le sourire impossible à cause de la récalcitrance des muscles. (Baudelaire, Pauvre Belgique, 1867)

Voltaire dit que beaucoup de gens ne lisent que des yeux. (Sollers)

Le gros animal... (Simone Weil, philosophe, pour dire « la société »)

Les ratés ne vous rateront pas. (X)

J'écris pour agir. (Francis Ponge, 1970)

Un pour moi en vaut dix mille s'il est le meilleur. (Héraclite)

La pandémie d'obésité... (X)

(Pour les municipales) Le parti au pouvoir n'a pas de sortants. (Jérôme Fourquet, 2019)

Les Républicains ne sont pas et ne seront jamais des supplétifs du lepenisme ou du macronisme. (Guillaume Larrivé, 2019)

Pierre Blanchard

@ Achille | 21 juillet 2019 à 14:36
« Quant à mon nom il est parfaitement français, Philippe et Pascale Bilger peuvent en témoigner. »

Franchement Achille, sur ce sujet du pseudo et du nom, ou vous vous confondez en excuses vis-à-vis de Monsieur Patrice Charoulet… ou vous « la fermez »… si je suis trivial... et je le suis...

Que Philippe et Pascale Bilger puissent témoigner que votre nom est « parfaitement français », non seulement m’indiffère mais ne me dit pas combien de « sang impur » abreuve votre généalogie… qui, tout comme pour chacun d’entre nous, ne peut être parfaite…

A moins que vous n’ayez eu recours aux services de laboratoires US qui vous auront assuré que vous êtes Français de chez Français… Et ce n’est pas cher en plus, à la portée de tout « Achille »… 59 euros.

https://www.myheritage.fr/dna?utm_source=ppc_google&utm_medium=cpc&utm_campaign=mh_search_fr_fr_des_mhdna_phrase_dna-generic&utm_content=320127691104&utm_term=analyse+adn&tr_camp_id=1337007599&tr_ad_group=kw_dna_test&tr_ag_id=53289189813&tr_placement=&tr_device=c&tr_account=836-237-6467&keyword=FR&tr_size=&gclid=CjwKCAjwmtDpBRAQEiwAC6lm43Tjt2tlcxS9fkAHQPZKJxI_B1RNO-ceKZQnXxPRXLTHmWaskhGBYRoCQtAQAvD_BwE

Mais là, si vous le croyez… vous n’êtes qu’un… Achille Talon (1) !!
Bonne soirée, « Achille » parfaitement français.

(1) Achille Talon, prototype de l'antihéros (un « gros bourgeois bavard » d'après Goscinny) : quadragénaire ventripotent (93 kg) au nez énorme et à la calvitie généreuse, bourgeois suffisant et vaniteux, célibataire (malgré ses projets de mariage avec Virgule de Guillemets, marquise de son état), velléitaire et maladroit, individualiste et narcissique, grandiloquent sinon prolixe, aimant pontifier (il se présente habituellement comme « Achille Talon, érudit ») - si l'on en croit son auteur, « il est généreux, mesquin, pacifiste, agressif, progressiste, bourgeois, désintéressé, jaloux, intrépide et quelque peu capon. En somme, brave et honnête comme vous et moi... ».

https://fr.wikipedia.org/wiki/Achille_Talon

Non, Achille, je n'ai pas dit que ce qui précède est le descriptif exact de "c'est tout vous", mais nous n'en sommes éventuellement pas trop éloigné, non ?

hameau dans les nuages

Est-ce de l'antisémitisme aussi ?

https://michelonfray.com/interventions-hebdomadaires/saal-tres-saal

C'est quand même pratique ce genre de couverture pour tout se permettre et comme dit Onfray, pas une once de pitié pour la vendeuse (face de craie mais c'est mon bonus) qui détourne un bon de réduction...

Cela va forcément mal finir.

semtob

Cher Philippe,

Nous pensons qu'il existe parmi vos fans, un collectionneur de dictionnaires.
Les journalistes évoquent le mot tritium comme s'il possédait une racine latine, or d'après le Robert la phonétique indique une racine grecque, kutos avec un t qui signifie noyau.
Les Anglais prononcent le second t comme dans triton.

Nous en déduisons que les journalistes prononcent de façon erronée le mot tritium ou qu'il y a une coquille dans le Robert.

Cela remet toute la bataille d'Actium en émoi, ou rend la prononciation de syncytium usité tous les jours, difficile. Kytos de la cellule.
Merci de nous parler de belles plantes et de beaux brins de fille.
françoise et karell Semtob

breizmabro

@ Claggart 21 juillet 2019 à 17:39

Il faut se remémorer que l'UNEF a été LE vivier pour cadres du PS : Harlem Désir, Julien Dray, Manuel Valls, Cambadélis, Le Guen, Delphine Batho... et Sibeth Ndiaye dans les années 2000.

En 2013 les magistrats de la rue Cambon épingleront cette mutuelle qui tardait à rembourser les étudiants malgré une augmentation des frais de gestion, chaque année les salaires des "gestionnaires" étant également en augmentation. :D

Comme Strauss-Kahn est, aujourd'hui encore, accusé d'escroquerie je ne vais pas revenir sur son passé sulfureux à l'UNEF, là où il a tout appris, et où peut-être a-t-il tout appris aussi à Sibeth Ndiaye, qui sait. Mentor un jour mentor toujours ;)

Noblejoué


Sans nier l'apport de l’hellénisme et de la conquête romaine, les Gaulois étaient déjà très avancés dans certains domaines :

https://lejournal.cnrs.fr/articles/qui-etaient-vraiment-les-gaulois

Mais leur défaite montre ce qui arrive aux peuples divisés...

Exilé

C'est vrai ou c'est raciste ?

Et voilà que le « racisme » est de retour...
Mais de quoi parlons-nous au juste ?
Voilà ce que nous en dit le dictionnaire de l'Académie dans sa 9e édition (qui a mis du temps à nous éclairer sur ce point) :

Ensemble de doctrines selon lesquelles les variétés de l’espèce humaine appelées races, principalement distinguées les unes des autres par leur apparence physique, seraient dotées de facultés intellectuelles et morales inégales, directement liées à leur patrimoine génétique.
▪  Par extension. Préjugé hostile, méprisant à l’égard des personnes appartenant à d’autres races, à d’autres ethnies.

https://www.dictionnaire-academie.fr/article/A9R0102

La définition principale est relativement claire et elle s'applique par exemple à des théoriciens comme Gobineau ou bien comme Paul Bert (créateur de l'Instruction publique, dont des établissements d’enseignement ou des artères portent le nom...) pour ne pas évoquer Jules Ferry voire Léon Blum.
Notons au passage qu'elle n'est pas à l'origine associée à une quelconque idée de « haine », même si de nos jours elle peut nous choquer.

En revanche, l'extension de cette définition est beaucoup plus floue.
Qui peut nous dire où commence exactement dans ce cas le « racisme » ?

Le « racisme » fait partie, avec d'autres notions, du corpus du « politiquement correct » tendant de plus en plus à faire régner une véritable dictature de la part de gens dont la motivation première est d'exercer un pouvoir contraignant quasi dictatorial sur autrui, souvent sous l'égide de groupuscules gauchistes.

Voici une vidéo indiquée par Ivan Rioufol sur son blog relatant le niveau effrayant atteint par ce qu'il faut bien appeler un véritable terrorisme intellectuel (et même pire) à l'université étasunienne d'Evergreen, sachant que des universités françaises sont déjà contaminées par cette tendance :

https://youtu.be/u54cAvqLRpA

Cette vidéo expose bien le processus accusatoire faisant que si quelqu'un se voit par exemple accuser de « racisme », il sera considéré d'office comme « raciste » quoi qu'il puisse dire, ses arguments les plus logiques étant atteints d'une fin de non recevoir par des gens qui ont basculé dans l'irrationalité la plus complète.

Claude Luçon

@ Exilé | 21 juillet 2019 à 11:43
"Existerait-il chez toutes ces nouvelles arrivantes une forme de complexe d'infériorité vis-à-vis de la culture d'accueil qu'elles traduiraient par de l'agressivité ?"

C'est hors de doute, en plus il faut y rajouter une bêtise incommensurable !
Comment la porte-parole du gouvernement de la République française peut-elle citer le kebab comme nourriture normale française, en français ce met s'appelle des "brochettes" ?
Une jeune femme née au pays de Léopold Sédar Senghor devrait au moins savoir cela.

revnonausujai

@ Achille
"Certes les Grecs ne nous ont pas colonisés mais les Romains si, et pendant plusieurs siècles. Ce sont eux qui ont introduit en Gaule les valeurs de l’hellénisme qu’ils ont généreusement pillées."

Les Romains ont surtout introduit en Gaule un gouvernement impérial hiérarchisé et centralisé, le réseau routier nécessaire au déplacement des légions et, sur le tard, le christianisme ; comme valeurs helléniques, vous repasserez !

Je vous concède que les Romains ont copié des Grecs l'appétence pour les échanges commerciaux et le culte énamouré de Jupiter/Zeus. En ce qui concerne le premier trait, on ne peut pas dire qu'ils ont été de formidables passeurs ; pour le second, vous en êtes la réminiscence lointaine, nous aurions pu faire sans !

Ellen

@ Exilé | 21 juillet 2019 à 11:43
"Existerait-il chez toutes ces nouvelles arrivantes une forme de complexe d'infériorité vis-à-vis de la culture d'accueil qu'elles traduiraient par de l'agressivité ?"

C'est tout à fait ça, je confirme.

Le jour où Sibeth nous montrera qu'elle a changé de comportement on lui enverra des roses jaunes...

Oriolus

Le racisme ne pourrait-il pas plutôt consister à s'interdire de critiquer librement Mme Ndiaye au motif qu'elle est noire ? D'une certaine manière ces propos livrés sans filtre ou précautions oratoires plaident plutôt en faveur de Mme Morano. Cela manque de délicatesse mais n'y voir que du racisme peut relever de la chasse compulsive au réac à laquelle une certaine gauche, ralliée par une droite contrite, se livre avec délice.

Mais comme souvent, occupés à vilipender l'infâme Morano, les humanistes-indignés autorisent cependant l'une des leurs, Brune Poirson, évoquant René Char, à tenir des propos tout simplement répugnants à l'encontre de la coupable. Mais il n'y a pas lieu de s'en indigner puisque Nadine Morano étant jugée raciste, cela donne tous les droits à ces apôtres du Bien.

Claggart

Un seul fait me suffit pour avoir une piètre opinion de Sibeth : elle a milité à l'UNEF.

Cet acronyme me fait vomir, car il me rappelle les années 60 quand j'assistais aux AG de l'UGE, une succursale de l'UNEF, aux mains d'un bande de PSUistes, avec les votes des motions à quatre heures du mat', où seuls les apparatchiks étaient encore présents.

Pire, j'ai été traité de fasciste par le délégué UGE car ayant voté contre une grève anti-OAS.

Exilé

@ Pierre Blanchard
« …mais pour les Grecs, quelle date d’occupation du territoire français actuel SVP ? »

Massilia - ou Massalia - (Marseille actuellement) a été fondée par les Phocéens au Ve siècle avant J.C.
Ce qui ne nous rajeunit pas...
Et pour mémoire, indiquons que les Gaulois, qui n'avaient pas d'écriture pour des raisons religieuses, recouraient parfois à la langue grecque quand il avaient besoin de figer certaines informations, comme parfois sur des pièces de monnaie.

————————-

@ caroff
« Du russe « nadejda » qui signifie espoir. »

Le prénom Nadine pourrait aussi venir de l'arabe Nâdya.
Je crois me souvenir qu'au Liban il arrive aux Chrétiens de nommer leur fille Nadine - prénom semble-t-il localement aussi usité chez les Musulmans - ce qui permet de recourir à un prénom « neutre » (exemple Nadine Labaki).

Michelle D-LEROY

@ Achille
"Enfin sa petite phrase laissant entendre que les Français mangent plutôt des kebabs que du homard,(...)est totalement stupide qu’on la prenne au premier ou au second degré."

Non, elle dit beaucoup au contraire, ceux qui sont au plus haut sommet de la France oublient la France moyenne. Homard ou kebab, les riches ou les pauvres de la diversité et l'oubli de l'immense masse des Français qui font réllement la France… sauf pour les impôts of course.

"Nationalité française il y a 3 ans..."

Ce qui devient problématique c'est bien que nos élus puissent garder leur double nationalité justement. Si je devais avoir un motif à m'engager, à militer pour quelque chose, ce serait celui-là. Ministre ou élu de la République française en optant pour la seule nationalité française car le fait de conserver deux nationalités c'est une ambiguïté et une forme d'insolence.
Dois-je rappeler ce qui fut reproché à Marie-Antoinette pendant la révolution ? le fait d'être Autrichienne.

Certes nous avons changé d'époque et c'est tant mieux mais il y a quand même des limites.

Aliocha

Si le racisme n'existe pas, vous avez bien raison, Marchenoir, vous n'existez pas non plus, et quand je réponds aux questionnaires de votre Komintern, vous n'avez pas d'autres réparties que de vous inventer le correspondant qui vous permet de déverser une autre cataracte d'invectives, qui ne servent qu'à vous détendre le thymus.

Vous m'interrogez, je vous réponds, et comme vous êtes déstabilisé par la plus simple, la plus banale, la plus basique définition du racisme, vous enchaînez sur un questionnaire que je remplis, en soulignant que pour une fois, vous vous abstenez de tout racisme, et donc vous n'avez rien d'autre à dire, le racisme effectivement n'existe pas comme idéologie fiable car fondée sur une erreur, et plutôt que de le reconnaître vous tentez, à l'habitude, de dénigrer votre correspondant, lui attribuant des qualités qui n'existent que dans votre imagination.

Tout être équilibré pourra alors juger qui, dans cette affaire, est totalitaire et qui, fragilisé par une simple définition, sait ce qu'il dit sans avoir besoin d'abaisser le correspondant.
Mais j'y pense, comment vous, définissez-vous le racisme ? Il me semble que vous avez évité de répondre.
Laissez, s'il vous plaît, aux enfants mal élevés le genre de réponse : le racisme n'existe pas, nous serions obligé à nouveau de vous réenvoyer au CP, vous apprendre le respect du prochain, à éviter d'insulter les familles des autres, peut-être alors vous rendrez-vous compte que c'est le meilleur moyen de protéger la vôtre, plutôt qu'exciter la haine et la dénégation d'autrui, et vous rendre compte qu'il existe une loi qui n'est pas que pour les autres, et que Robert Marchenoir, s'il s'avère qu'il est démocrate comme il le prétend, doit aussi la respecter.

Il n'y a qu'une frontière fiable, et vous nous le démontrez malgré les baudruches quantiques vite dégonflées, c'est la frontière entre l'amour et le ressentiment, et tant que des êtres comme vous refusent de s'appliquer à eux-mêmes la loi commune, ils s'offrent alors aux affres de la haine et affaiblissent ce qui nous protège, nos frontières physiques notamment, à propos desquelles je n'ai jamais dénié l'utilité, soulignant simplement que nous serions plus efficaces au niveau européen, encore un exemple de votre propagande malsaine à mon égard.

Je regrette d'avoir à vous répéter ce que j'ai dit à sylvain, estimant que vous êtes plus au niveau que lui sauf à propos des races qui, quand vous vous abaissez à en parler comme vous les faites, vous ravalent au rang de l'adolescent provocateur de base que notre ami ici représente.

Vous témoignez que vous êtes aveuglé par la haine et le ressentiment, au point de nier ce que vous prétendez défendre, le respect du prochain comme fondement du chrétien donc de nos lois.
A tellement revendiquer vos provocations, vous ne vous rendez pas compte que vous êtes le défaut de notre cuirasse et l'expression de notre faiblesse.

breizmabro

A en croire certains, les Français seraient racistes parce que Nadine Morano s'est moquée de Sibeth Ndiaye et de son look improbable, et ridicule de surcroît.

C'est assez curieux puisqu’un million (environ) de spectateurs FRANÇAIS sont allés voir le film "Intouchables" dont la vedette principale était Omar Sy, acteur pas très blanc de peau.

Ce million de spectateurs a fait d’Omar Sy l'homme préféré des FRANÇAIS pendant un temps, ce à quoi il a répondu en allant vivre aux Etats-Unis d'Amérique, le pays de Donald Trump, celui décrit comme le plus raciste des Etats-Unis.

C'est à y perdre son latin (au s'cours duvent !!)

Du coup Benalla, qui n'a toujours pas retrouvé son coffre-fort volatilisé à l'insu de son plein gré, fait un tweet à Nadine Morano en concluant :

"La méritocratie vous gêne à ce point Madame Morano ?"

Bon, en matière de méritocratie il devait savoir que Sibeth Ndiaye qu'il a fréquentée quasi journellement durant la campagne de Manu, n'était pas de son extraction puisque les parents de Sibeth Ndiaye sont aisés et connaissent la culture européenne : père élu à l'Assemblée nationale sénégalaise, ex-président de Canal+ Afrique et mère germano-togolaise magistrate, et présidente du Conseil constitutionnel. Un autre monde que celui de la famille de Benalla.

A souligner que Sibeth Ndiaye a milité au PS quand celui-ci remontait dans l'opinion avant de se convertir au macronisme auquel elle a apporté cette touche "banlieusarde" factice mais racoleuse (en voix ;))

En même temps ceux du PS voyant le tsunami arriver, se sont tous (ou presque) précipité dans les bras de Manu, leur bouée de sauvetage des fins de mois.

J'imagine que Sibeth Ndiaye va nous annoncer prochainement, en riant, que Richard Ferrand(*) qui a fait diligenter une enquête sur les pseudo-extravagances de Rugy, l'enquête a conclu à la virginité de monsieur de Rugy, pour tout (un peu comme l'enquête de l'assemblée sur le sieur Benalla, "circulez ya rien à voir").

(*) Richard Ferrand vous savez, ce mec lavé de tout soupçon de prise illégale d'intérêts. En même temps c'était à Brest, du coup était-ce bien raisonnable de le soupçonner...

Achille

@ revnonausujai | 21 juillet 2019 à 12:05
« Les Grecs ne nous ont pas colonisés, à part Phocée, mais Marseille, hein !, ni scolarisés, c'est bien plus tard que l'hellénisme a fait florès. »

Certes les Grecs ne nous ont pas colonisés mais les Romains si, et pendant plusieurs siècles. Ce sont eux qui ont introduit en Gaule les valeurs de l’hellénisme qu’ils ont généreusement pillées.

Mais ne nous en plaignons pas, que serait la France si l’on en était resté aux méthodes de « nos ancêtres les Gaulois » que l’on commence à retrouver notamment du côté de la « droite dure » de LR et du RN ! :)

—————————

@ Pierre Blanchard | 21 juillet 2019 à 13:52

Voir ma réponse ci-dessus @ revnonausujai concernant les Grecs.

Quant à mon nom il est parfaitement français, Philippe et Pascale Bilger peuvent en témoigner.

Morano est le nom de l’ex-époux de Nadine Morano, d'origine italienne, communauté très répandue en Lorraine.

Giuseppe

Nadine ne me dérange pas, elle dit, elle balance, après tout c'est le jeu de la politique, le vulgaire ou pas fait partie de cette liberté de s'exprimer, circulez si vous ne voulez pas voir.

https://tendances.orange.fr/beaute/conseils-beaute/article-les-secrets-de-beaute-des-italiennes-CNT000001gP4M6/photos/-32cd543287ca2e608662fb368fdbc6d7.html

"Il faut de tout pour faire un monde", mon voisin le dit, même mon concessionnaire me souligne que la ligne d'échappement de mon véhicule a été retravaillée - cela n'a rien à voir mais c'est ainsi -, pour tout dire nous sommes larges d'esprit avec mon voisin, pourvu que nos impôts soient bien employés, que nos petites personnes soient soignées, et que les petits marquis poudrés et inutiles du Château soient chassés sans pitié.

Ils ne nous méritent pas, bien que nous les aimions honorables, pugnaces et sans fard, et s'il faut les écorcher de temps en temps, ils ont besoin aussi de rucks appuyés pour les remettre dans le jeu, ce qui n'exclut pas le respect et l'éthique :

https://i.goopics.net/PDW0Q.png

Quand je pense aux copains de l'autre et aux chandelles…

Pierre Blanchard

@ Achille | 21 juillet 2019 à 09:45

Deux incises sur vos propos :

« A noter au passage que Morano n’est pas vraiment un nom de souche française. »

Achille, quelle origine ??

« Les colons partent mais la culture qu’ils ont introduite reste pendant encore quelques décennies au moins.
J'en veux pour preuve notre culture française largement inspirée de la Grèce antique et des Romains et ce depuis 2000 ans ! »

Les colons partent… d’accord pour les Romains… mais pour les Grecs, quelle date d’occupation du territoire français actuel SVP ?

A part votre pseudo
;-)

Lucile

Macron construit impeccablement son personnage de jeune vainqueur patricien, entouré de compagnons spéciaux, atypiques, bien marqués, plébéiens, vantards, jaloux, arrivistes, bref humains trop humains.

Au centre comme tout bon personnage de roman qui se respecte, le héros étend sa protection sur les accessoires, faillibles, ridicules, mais fidèles qui gravitent autour de lui en grommelant de temps à autre comme Chewbacca, Dr Watson, le Capitaine Haddock, Passepartout ou encore Grimaud : "Il (Athos) avait donc, pour ne point déroger à ses habitudes, habitué Grimaud à lui obéir sur un simple geste ou sur un simple mouvement des lèvres. Il ne lui parlait que dans des circonstances suprêmes. Quelquefois Grimaud, qui craignait son maître comme le feu, tout en ayant pour sa personne un grand attachement et pour son génie une grande vénération, croyait avoir parfaitement compris ce qu’il désirait, s’élançait pour exécuter l’ordre reçu, et faisait précisément le contraire. Alors Athos haussait les épaules, et, sans se mettre en colère, rossait Grimaud".

Robert Marchenoir

@ Aliocha | 21 juillet 2019 à 08:50

Le "racisme" n'existe pas, espèce de faux curé prétentieux. Le "racisme", c'est juste une arme de plus dans la besace renouvelée des communistes.

Hier, c'était "l'exploitation des travailleurs" et les "bourgeois". Aujourd'hui, c'est le "racisme" et les "racistes".

Hier, les communistes se servaient du "prolétariat" comme chair à canon, et prétendaient en être "l'avant-garde". Vu que le prolétariat leur a tourné le dos et a embrassé le libéralisme, ils sont allés chercher les Noirs et les Arabes, dont le réservoir est illimité et la pauvreté inextinguible.

Comme avec le "prolétariat", les communistes prétendent émanciper leur peuple élu, mais en réalité le réduisent en esclavage.

Comme avec le "prolétariat", l'objectif est en réalité de détruire la société occidentale et de prendre le pouvoir.

Contrairement à ce qui s'est passé avec le "prolétariat", l'amour soudain des communistes pour les Noirs et les Arabes tournera mal. Il a toutes les chances de "réussir". Les communistes seront balayés dans l'aventure, ce dont personne ne se plaindra. En revanche, la civilisation et les peuples occidentaux risquent fort de subir le même sort, ce qui est beaucoup plus préoccupant.

Mais les communistes se sont toujours distingués dans les déportations massives de populations et le génocide, quoi de nouveau ? Hier, ils s'y employaient en Russie, au Cambodge ou en Chine. Aujourd'hui, c'est en Europe et en Amérique du Nord que ça se passe.

Et des abrutis dans votre genre continuent d'astiquer leur auréole avec le chiffon "anti-raciste", tout en reconnaissant, lorsqu'on les pousse au bout de leurs retranchements, que l'immigration de masse est une mauvaise chose.

On se demande bien, alors, pourquoi ils s'emploient à entretenir le mythe du "racisme", qui est la base idéologique de cette immigration de masse, sinon pour bénéficier de l'arme secrète qui leur permet de baver sur les autres du matin au soir, tout en se livrant à l'opération de polissage décrite ci-dessus. Ainsi que l'a diagnostiqué Lucile fort justement, d'où votre fureur qui est comique à voir.

Comme est comique votre prétention à vous prévaloir d'un droit de l'homme quelconque à bénéficier d'une réplique de ma part au moindre de vos commentaires.

Surtout lorsque votre conversation consiste essentiellement à expliquer à quel point, vous, vous êtes supérieur aux autres. Vous vous employez à dénoncer un "racisme" imaginaire, tout en nous faisant comprendre que la race aliochesque surplombe infiniment celle des mortels ordinaires.

La dénonciation du "racisme" consiste en réalité à nier la nature humaine. L'homme est un animal social, et cette réalité donne naissance aux races, aux ethnies, aux nations, aux cultures, aux religions. Le prétendu "anti-raciste" nie cette réalité, et ne veut voir qu'une seule tête dans une marée d'hommes indifférenciés.

D'ailleurs, ce n'est pas un hasard si votre prurit "anti-raciste" s'exerce sous la bannière d'une fausse religion universaliste à base de christianisme mal digéré. Votre religiosité est totalitaire, tout comme votre "anti-racisme".

Par quelque bout qu'il le prenne, "l'anti-raciste" manipule de la dynamite. Ce n'est pas impunément qu'on s'attaque aux pulsions vitales les plus intimes de l'homme. En niant les races, "l'anti-raciste" s'attaque à la famille de son prochain. Et pas à une famille de trois, quatre ou vingt personnes, mais à des familles qui en comprennent des millions -- quand ce n'est pas des milliards.

Chacun sait bien que l'homme est prêt aux pires violences lorsqu'on s'en prend à sa famille. C'est cette violence que les abrutis "anti-racistes" s'emploient à exciter, lorsqu'à votre instar, ils expliquent à qui veut les entendre que sa famille n'existe pas, et que si elle existe, elle devrait se dissoudre dans l'éther parce que sa simple existence est une offense à la morale.

C'est le contraire qui est vrai. L'existence des groupes humains est une nécessité vitale pour l'homme. Prétendre abolir les frontières qui les séparent, nier les différences qui les distinguent et que seules ces frontières protègent, c'est s'attaquer à la nature humaine et à la vie elle-même.

Ce n'est pas impunément qu'on s'attaque à la nature humaine.

Elusen

@ Ellen | 21 juillet 2019 à 07:24
« Se crêper le chignon entre deux femmes »

Elles se crêpent parce que ce sont des Bretonnes, voilà !

caroff

Sibeth a biberonné les mamelles dodues de l'UNEF, fabrique à apparatchiks du PS, de bons démocrates dont elle s'est inspirée pour contrôler une élection. Est-ce raciste de dire qu'une crapule se retrouve porte-parole du gouvernement ?

"Sibeth Ndiaye, conseillère presse d'Emmanuel Macron, propulsée porte-parole du gouvernement, est un bon soldat. Une anecdote et sa justification par l'intéressée suffisent pour en témoigner. Mars 2006. Fac de Poitiers (Vienne). Une responsable nationale de l'UNEF s'invite à une élection du CROUS. Discrètement, elle s'empare d'une urne et la fait disparaître. Alors qu'une bonne partie des universités est en grève contre le contrat première embauche (CPE) voulu par le gouvernement Villepin, le syndicat étudiant s'oppose à la tenue de ce scrutin. Et emploie tous les moyens pour y parvenir. « J'étais contre l'idée d'empêcher ces élections. Mais j'étais tout aussi attachée à la discipline de l'organisation, un truc qui t'est inculqué dès les premières AG, se souvient Sibeth Ndiaye. Il y a un culte absolu de l'organisation, le collectif prime sur l'individu. »
Quitte à finir au poste… et recevoir une convocation judiciaire trois ans plus tard."

http://www.leparisien.fr/politique/les-apprentis-de-l-elysee-au-coeur-du-noyau-dur-qui-a-mene-macron-au-pouvoir-10-04-2019-8050797.php

Ellen

@ Gréaudon | 21 juillet 2019 à 10:30
"L'accusation systématique de racisme permet d'interdire tout débat. Terrorisme intellectuel."

Pas uniquement dans les débats. Ça va plus loin que ça. Un regard, une parole qui ne leur convient pas, etc.

Un jour en sortant du métro, un jeune mag me bouscule fortement sans s'excuser. Je lui dis jeune homme en France on dit pardon Madame. Sa réponse agressive : t'es qui toi, t'as un problème toi ? raciste va.

C'est vous dire dans quel état est la France.

-------------------------------------------------------

@ Achille | 21 juillet 2019 à 11:05
"Je verrais plutôt Nadine Morano dans le rôle de monsieur ou plutôt madame Loyal, ne serait-ce que pour sa fidélité indéfectible à Nicolas Sarkozy..."

Achille, reconnaissez quand même une qualité à Nadine Morano. Elle ne tourne jamais autour du pot pour dire ce qu'elle pense, contrairement à la majorité des politiques hypocrites qui un jour devant vous chantent une berceuse pour vous endormir et le lendemain vous enterrent en vous poignardant dans le dos. Nadine est toujours égale à elle-même, directe et fidèle. Qui ne fait pas quelques petites bourdes sans grande importance ? Est-ce que ça mérite la sanction ? Bien sûr que non.

Je ne fais que constater avec un peu plus de recul et de justesse. Voilà tout.

revnonausujai

@ Achille
"Les colons partent mais la culture qu’ils ont introduite reste pendant encore quelques décennies au moins.
J'en veux pour preuve notre culture française largement inspirée de la Grèce antique et des Romains et ce depuis 2000 ans !"

Double erreur !
Il suffit de voir la déliquescence de l'Afrique ex-française, ou ex-belge, ou ex-... pour mesurer qu'en dehors d'une poignée de profiteurs hors sol, il ne reste rien, nothing, nada, nitchevo.
Les Grecs ne nous ont pas colonisés, à part Phocée, mais Marseille, hein !, ni scolarisés, c'est bien plus tard que l'hellénisme a fait florès.

https://www.persee.fr/doc/bude_0004-5527_1977_num_1_1_3379

Vos pinaillages et sophismes ne peuvent cacher la réalité: la clique au pouvoir est aussi suffisante en paroles qu'elle est insuffisante dans son action et ses têtes de gondole sont ridicules quand elles ne sont pas méprisables !

Achille

@ phineus | 21 juillet 2019 à 10:09
« Vous utilisez une langue courbe et fuyante très déstabilisante car marquée d'un indéniable talent pour adoucir la haine sous une fallacieuse légèreté. »

Cela provient sans doute de mon éducation chez les frères maristes. Sbriglia a reçu la même et cela se sent bien dans ses commentaires.

Ceci étant, Tipaza et moi-même sommes deux intervenants bien distincts. Si vous étiez sur ce blog depuis suffisamment longtemps, vous auriez pu vous en apercevoir.

Tipaza

@ phineus | 21 juillet 2019 à 10:09
"On parle souvent de vous Achille (alias Tipaza, ou l'inverse)"

Un jour que j'essayais d'apprendre à lire le français à un de mes petits-fils, Américain - du Texas - de nationalité, je lui demandai à la fin de la lecture de m'expliquer ce qu'il avait lu.
Il me répondit: "Je ne sais pas, mais j'ai les yeux pleins de lettres".

Je crois que c'est également votre cas.
Vous n'avez rien compris et vous avez les yeux pleins de lettres.
Êtes-vous Texan ou peut-être Persan ?
Comment peut-on être Persan comme disait l'autre !

Exilé

@ Ellen
"Une porte-parole de l'Elysée habillée comme un plouc déshonorant la culture et la beauté de la France, tenant un langage de charretier (génération des mal élevées), se permet de mettre au même niveau qu'elle Madame Simone Veil, une grande dame, en la qualifiant de "la meuf is dead". Où est l'éducation, où est le tact, où est le respect pour des aînés qui ont souffert le martyr, où est la décence ?"

Curieuse coïncidence, mais cela rappelle l'affaire des quatre péronnelles du Parti Démocrate que Donald Trump a été obligé de recadrer pour leurs critiques virulentes des États-Unis d'Amérique qui les ont pourtant accueillies.
Existerait-il chez toutes ces nouvelles arrivantes une forme de complexe d'infériorité vis-à-vis de la culture d'accueil qu'elles traduiraient par de l'agressivité ?

Achille

@ Tipaza | 21 juillet 2019 à 09:37
« Surtout pour les clowns blancs, emblématiques du cirque. »

Je verrais plutôt Nadine Morano dans le rôle de monsieur ou plutôt madame Loyal, ne serait-ce que pour sa fidélité indéfectible à Nicolas Sarkozy...

sbriglia

"On parle souvent de vous Achille (alias Tipaza, ou l'inverse)"
Rédigé par : phineus | 21 juillet 2019 à 10:09 

Pas gentil pour Tipaza...

Gréaudon

L'accusation systématique de racisme permet d'interdire tout débat. Terrorisme intellectuel.

phineus

On parle souvent de vous Achille (alias Tipaza, ou l'inverse) et cela est compréhensible ; vous utilisez une langue courbe et fuyante très déstabilisante car marquée d'un indéniable talent pour adoucir la haine sous une fallacieuse légèreté.

Aliocha

On avance, Elusen, j'apprécie au plus haut point quand vous appliquez les principes de l'Evangile, et aime à vous voir jardinier incarnant le Rabbi ressuscité, la vie ainsi est éternelle quand on renonce au sablier maléfique.
Valery aura alors, grâce à vous, l'occasion de comprendre Dostoïevski.

Achille

@ Pierre Blanchard | 21 juillet 2019 à 08:52
@ Ellen | 21 juillet 2019 à 07:24

Je n’éprouve pas une grande sympathie pour Sibeth Ndiaye. Son style de communication ne me convient pas du tout.
Son annonce de la mort de Simone Veil m’a choqué, même si elle affirme n’avoir jamais dit « La meuf is dead » pour annoncer par SMS son décès à la presse.

Le fait qu’elle affirme être prête à mentir pour protéger le président lui a fait perdre toute crédibilité, vu que désormais on ne sait plus quand elle dit la vérité ou quand elle ment.
Enfin sa petite phrase laissant entendre que les Français mangent plutôt des kebabs que du homard, suite à la polémique sur les repas fastueux organisés par François de Rugy, est totalement stupide qu’on la prenne au premier ou au second degré.

Il n’en demeure pas moins que les propos de Nadine Morano sont parfaitement déplacés.
"En tenue de cirque..." "Nationalité française il y a 3 ans..." "Grandes lacunes sur la culture française."
Il y a les arrière-pensées qui se cachent derrière les mots. Les siens, à défaut d’être racistes au sens littéral du terme, sont clairement xénophobes. Différence marginale au demeurant.
Autant de petites phrases destinées à ostraciser Sibeth Ndiaye, laissant entendre qu’elle n’est pas véritablement française.
A noter au passage que Morano n’est pas vraiment un nom de souche française.

-------------------------------------------------------

@ revnonausujai | 21 juillet 2019 à 08:30

Les colons partent mais la culture qu’ils ont introduite reste pendant encore quelques décennies au moins.

J'en veux pour preuve notre culture française largement inspirée de la Grèce antique et des Romains et ce depuis 2000 ans !

Tipaza

@ Pierre Blanchard | 21 juillet 2019 à 08:52
S'adressant à Achille !

"Traiter quelqu'un de clown, est-ce une insulte à part pour les clowns eux-mêmes ?"

Surtout pour les clowns blancs, emblématiques du cirque.
Pour eux la comparaison avec Sibeth a dû être "terrific".

Pierre Blanchard

@ Achille | 20 juillet 2019 à 22:57
"Quant à sa petite phrase sur « la tenue de cirque » elle a une connotation indiscutablement raciste que cela plaise ou non à ceux qui veulent minorer la portée de cette petite phrase pas très fu-fute et dont elle est coutumière."

Achille, auriez-vous participé à la rédaction du projet de loi Avia par hasard...

https://www.lepoint.fr/high-tech-internet/haine-en-ligne-l-assemblee-adopte-la-loi-avia-09-07-2019-2323565_47.php

Traiter quelqu'un de clown, est-ce une insulte à part pour les clowns eux-mêmes ?

Continuez sur ce même rythme avec LREM et parlez-nous encore de la démocratie "en marche" !!
:-((((((

Aliocha

Aliocha anti-raciste encarté, dit notre hypocrite qui s'est bien gardé de répondre et a brisé là une discussion où il était évident qu'il n'avait d'autre argument que de tenter de rabaisser son interlocuteur, rejoint par Lady L et le Sylvain des bois, celui qui démontre par l'absurde l’aberration raciste.

Donnez-nous donc à votre tour, cher Marchenoir, votre définition du racisme, que nous puissions continuer notre conversation, et poursuivez donc vos efforts, vous nous prouverez par vous-même que la race n'a rien à voir avec une quelconque hiérarchie, la pathologie violente est humaine, voilà tout, et ce n'est que dans la mesure où nous savons faire l'effort de la résoudre en nous-même que le progrès est envisageable.

On a le droit de choisir la régression, mais alors le devoir de la nommer sans la déguiser.

revnonausujai

Après les crétins gouvernementaux, la macronie racle les fonds de tiroir et fait donner la racaille.

https://actu.orange.fr/france/alexandre-benalla-s-est-il-bien-echarpe-avec-nadine-morano-sur-twitter-magic-CNT000001hlg9C.html

Ô rage, ô... infamie; ah, ça, c'est l'acte I

revnonausujai

@ Achille
"Je suppose que jusqu’à l’indépendance, les petits Sénégalais apprenaient l’Histoire de France à l’école en disant « nos ancêtres les Gaulois » et les bons pères missionnaires leur enseignaient le même catéchisme que celui prodigué par les curés de campagne de la France profonde."

Ah, elle est si vieille que ça, la clownesse, à l'école avant 1960 ? pas étonnant que le freluquet s'en soit entiché !

Ellen

@ Achille - 22:57

Se crêper le chignon entre deux femmes n'est pas du racisme, juste une mise au point. Sibeth dérape un peu trop souvent et ça ne passe plus. De temps en temps ça fait du bien de remettre en place quelqu'un qui se prend pour une "m'as-tu-vu" alors que la coquille est vide.

Une porte-parole de l'Elysée habillée comme un plouc déshonorant la culture et la beauté de la France, tenant un langage de charretier (génération des mal élevées), se permet de mettre au même niveau qu'elle Madame Simone Veil, une grande dame, en la qualifiant de "la meuf is dead". Où est l'éducation, où est le tact, où est le respect pour des aînés qui ont souffert le martyr, où est la décence ? Elle n'aura jamais le niveau intellectuel pour embellir notre pays, sachez-le. Malheureusement elle n'est pas la seule. Macron les choisit ainsi parce qu'il le vaut bien.

Depuis la prise forcée de l'Elysée par les pirates macroniens, la culture française, la vraie, se perd avec toute cette petite bande de jeunes parvenus insultant les Français et mettant nos aînés plus bas que terre.

Noblejoué

Deux abus jumeaux sévissent : dire l'autre raciste, sexiste ou quoi que ce soit d'autre injustement rabaissant parce qu'il critique quelqu'un, rabaisser quelqu'un non à cause de ses manques mais de son origine.

Les deux abus doivent être également combattus car toutes ces injustices sont également injustes.

Diverses formes de racisme existent, pour faire simple, on dira des Blancs contre les Noirs et des Noirs contre les Blancs.

Tous deux doivent être également combattus car toutes ces injustices sont également injustes.

Ce sont les injustices et non les injustes qu'on doit combattre, dans l'absolu.
Evidemment, tenir cette position peut être difficile voire impossible quand on est victime d'injustice, soit un ébranlement existentiel. Disons que combattre, peut-être pas parfaitement, c'est déjà ça.

Mais il faut bien tenir compte d'une chose, les injustices dont je parle, nous en avons hérité.
Cela atténue la responsabilité de chacun. A mon avis, chacun devrait aussi pouvoir plus facilement sortir du mauvais rôle qu'il a endossé que s'il avait inventé de tels abus, après tout, il n'y a pas de la personne à eux le lien du créateur à sa création.

Combattre tout cela, c'est arriver bien tard, peut-être trop tard.
Je comprends que les gens soient occupés, mais il faudrait songer à éviter de nouveaux abus avant leur commission :

- 1 Si jamais nous faisons des clones humains, ils doivent avoir les mêmes droits que les autres gens

- 2 Si l'intelligence artificielle au sens fort émerge, aussi voire probablement plus intelligente que nous, elle doit avoir les mêmes droits.

- 3 Etant donné qu'un gouvernement mondial tyrannique ne pourrait jamais être renversé, il ne faut pas en créer un. Ne pas croire que le nouveau inédit n'arrive pas, le monothéisme domine bien notre pauvre monde, quel polythéiste y aurait cru ? Or un gouvernement mondial tyrannique serait pire que tout ce que nous avons connu, parce que sa mauvaiseté se renforcerait, comme tout abus sans contre-pouvoir. Les tyrans seraient moins à critiquer que les gens installant cette aberration, l'origine, celui qui décide, non le lampiste ou l'héritier ne font guère autre chose que subir.

Le cas 1 peut nous faire basculer dans l'inhumanité, les cas 2 et 3, en plus de cela, dans la perte de liberté et dans la mort.

Ce n'est pas le climat, le racisme, le sexisme et autres joyeusetés, ce qu'il y a de plus important, mais cette peu affriolante trinité.
Seulement c'est caché de même que l'armillaire, le plus grand organisme vivant que le sol dérobe à nos yeux.

Mais de même qu'on essaie d'éviter toutes les fausses notes, il faut tendre à ne commettre aucun genre d'iniquité.
Cette comparaison montre évidemment la difficulté de la chose, l'indulgence qu'il faut avoir pour les couacs et les impatiences de certains à les entendre, et combien tout effort vers la justice contribue à l'harmonie générale.

Elusen

@ caroff | 20 juillet 2019 à 18:58
« Du russe « nadejda » qui signifie espoir »

Ben non, c’est de l’arabe pas du russe, le prénom a voyagé, allant de l’arabe au russe, pour passer au français.
Morano, c’est mauresque.
« Maudit soit la religion de ton père » n’est pas une injure, car maudire n’a jamais été une injure plus un sortilège : nardine bebek Morano !

——————

@ Valery | 20 juillet 2019 à 23:10
« Quelques perles du New York Times, le quotidien des bobos gauchistes...»

« bobos gauchiste » est une injure, pas un fait argumentatif. Vous injuriez un quotidien que vous prenez pour référence, après que vous l’ayez, donc, lu. Dans l’absolu, vous êtes ainsi un bobo gauchiste qui a lu le New York Times pour nous en mettre les extraits ici ; et qui s’injurie tout seul ; vous vous auto-crachez dessus. Là, plus personne ne peut rien pour vous !

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

MA CHAINE YOUTUBE

PRESSE, RADIO, TELEVISION & INTERNET

INSTITUT DE LA PAROLE

  • Formation à l'Institut de la parole
    Renseignements et inscriptions : [email protected]
  • L'Institut de la Parole propose des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique de la personnalité et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Magistrat honoraire, Philippe Bilger propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires.

MENTIONS LEGALES

  • Directeur de la publication : Philippe Bilger
    SixApart SA 104, avenue du Président Kennedy 75116 PARIS