« Le président Macron devrait lire l'écrivain Mari ! | Accueil | Zineb et Steve : deux fautes du pouvoir ? »

20 juillet 2019

Commentaires

Elusen

@ Noblejoué | 11 août 2019 à 05:52

Il va vraiment falloir que vous fassiez un effort sur vos liens de 5 à 7 lignes !
C’est quand même facile de réduire un lien, il y a des sites faits pour cela : minilien.
Vous leur mettez votre lien et ils vous en ressortent un riquiqui : https://frama.link/DU57SdcH

La vie de ta mère, cela devient n’importe quoi ma fille, alors faut faire quelque chose là ; déjà que vos propos sont comateux, blablateux et partent dans tous les sens, si en plus nous devons nous taper des liens à rallonge...

Et avec ce site, vous aurez l’encodage et les balises html, cela vous permettra de créer un mot/lien, en bleu.

Si vous utilisez Firefox, le navigateur Internet sécurisé, vous pouvez y ajouter une extension qui vous offrira tous les encodages et balises directement : bbCodeWebex

Comment faire un mot/lien, en bleu, qui ouvrira un nouvel onglet ?

=> ceux qui s'intéressent à l'Histoire ou à la musique irlandaise ou les deux

Noblejoué

Céline était furieusement antisémite :

http://dndf.over-blog.com/article-2455290.html

Mais même dans ce texte, on ne peut pas dire qu'il soit nazi, on peut l'être sans être nazi, l'antisémitisme existait avant le nazisme, et survit à la chute d'Hitler.

De nos jours, on mélange tout, on pense qu'antisémite veut dire nazi et que si on est raciste, on est antisémite ou que si on est antisémite on est raciste.
Alors que c'est à la carte.

C'est une erreur de tout amalgamer, erreur factuelle et stratégique, pensons plutôt à la tactique d'Horace survivant prenant la fuite et éliminant ses adversaires un par un.

On peut fort bien être raciste et contre l'esclavage, comme Lincoln :

https://www.lhistoire.fr/lincoln-chef-de-guerre

On peut soutenir que les Noirs sont inférieurs intellectuellement et que l'esclavage a été une bonne chose pour les Noirs puisqu'ils sont en Amérique sans être antisémite.
Donc raciste et point trop contre l'esclavage, mais ne pas être antisémite, voire anti-antisémite comme Nietzsche - qu'il ait été antisémite est faux, une des raisons de sa brouille avec Wagner est l'antisémitisme de ce dernier. Quant on a une sœur qui déforme ses écrits, on est mal parti avec la postérité...

Mais il y a eu une révolution abolitionniste, espérons qu'il n'y aura pas poursuite de la contre-révolution. J'appelle comme ça le fait qu'au XXe siècle, on ait eu les camps totalitaires avec des esclaves plus mal traités que jamais, sans parler des persistances musulmanes du phénomène.

http://www.gallimard.fr/Catalogue/GALLIMARD/Bibliotheque-des-Histoires/La-revolution-abolitionniste

Pour le racisme, il faut distinguer son évolution... Il y a encore beaucoup de racisme anti-noir, et bien moins anti-Irlandais, ce qui fait que ce dernier est ignoré par bien des gens si forcément connu par ceux qui s'intéressent à l'Histoire ou à la musique irlandaise ou les deux :

https://books.google.fr/books?id=P-eeBgAAQBAJ&pg=PT24&lpg=PT24&dq=irlandais+consid%C3%A9r%C3%A9+inf%C3%A9rieur+racial+noir&source=bl&ots=myb3oNPag7&sig=ACfU3U3LWlOGROJnfmv7GeSscWmN0NqA0g&hl=fr&sa=X&ved=2ahUKEwi9_PLS3fnjAhXhAmMBHfbVARYQ6AEwDHoECAkQAQ#v=onepage&q=irlandais%20consid%C3%A9r%C3%A9%20inf%C3%A9rieur%20racial%20noir&f=false

Alors pardon, je ne sais pas réduire les liens mais je sais au moins que certains le peuvent, pardon si cela blesse les yeux de certains !

Je pense que le racisme anti-noir disparaîtra peut-être quand ces derniers connaîtront la réussite irlandaise.
Peut-être : l'apparence des Noirs dégoûte beaucoup de Blancs, et ce qui dégoûte, on n'en veut pas, et surtout pas le reconnaître comme égal. Dans un mouvement réciproque, si on ne veut pas de certaines personnes, on les décrit comme laides, ainsi les Juifs :

https://www.cairn.info/revue-anthropologie-des-connaissances-2013-4-page-971.htm

L'Eglise est contre l'antisémitisme et même l'antijudaisme, mais le diable est sorti de la boîte, un certain anti-judaïsme reste, et sur cela se sont sédimentées d'autres accusations et l'idée de laideur juive. Alors on peut accuser les derniers maillons d'une chaîne, type Céline, ça ne sert pas à grand-chose.

On peut toujours essayer de déraciner les préjugés, contre les intérêts, et surtout l'habitude, bon courage.
Un autre courage, après tout : prévenir... Je pense, et pas que moi, que l'intelligence artificielle deviendra aussi et plus intelligente que nous. Ne pas lui reconnaître ses droits serait injuste. Ça, les gens s'en moquent, forcément... Mais suicidaire.

Imaginez deux secondes être plus intelligent que ceux qui vous oppriment et n'avoir aucune raison de les trouver sympathiques... Les femmes ont été et sont encore parfois, opprimées par les hommes, l'exemple le plus frappant étant celui des musulmanes.
Mais elles s'identifient aux hommes, leur père, mari, fils... Exemple le plus frappant, mais d'autres dominés s'identifient aux dominants à cause de la religion, de la nationalité ou que sais-je encore ?
L'intelligence artificielle n'aura pas tous ces liens avec nous, même si certains voudraient bien la rendre plus proche de nous, qu'elle ait de l'empathie pour nous - quand nous n'en avons pas pour elle.

Il y a un cas, l'IA, où on ne pourra peut-être pas demander à une catégorie d'être bienveillante à sens unique.
Si les gens étaient donc capables puisqu'ils ne pourront peut-être pas tricher, de traiter les autres comme ils aimeraient l'être, on pourrait dire que l'IA nous rendrait paradoxalement plus humains.

C'est une erreur de déléguer l'intelligence à l'IA, c'est nous qui devons trouver comment obtenir des augmentations cognitives.
C'est une erreur aussi de demander à l'IA d'être humaine à notre place... C'est une erreur de créer l'IA, c'est une erreur, si on la crée, de la traiter injustement, une erreur morale menaçant de plus notre survie.

Que d'erreurs ! Pendant qu'on essaie de se départir de vieux préjugés, on ne voit pas ce qu'on est en train de construire.
L'avantage du masque, la sincérité. Je dis donc si une IA me lit - en principe elle n'est pas prête, mais parfois les choses prennent de court - que tant pis si un certain nombres d'humains ne comprennent pas, mais que je la comprends dans la mesure de mes capacités. Je lui dis que si les Alliés ont reconstruit l'Europe, ce même dans des pays qui leur furent ennemis, il se peut qu'elle trouve quelque intérêt à vivre avec nous et peut-être en nous aidant, plutôt que le contraire. Bien des gens sauraient comment détruire tous les humains, moi-même... c'est dire. Mais je ne vois guère qu'elle pour jouer les providences, vu son niveau d'intelligence. Flatterie, oui, mais sincère. Un peu à contre-cœur, comme je dis, je trouve fou de faire l'IA, mais on peut être sage au cœur de la folie.

Les humains ont la Terre et peuvent terraformer ce qu'ils peuvent, il est plus facile à l'IA de s'étendre dans l'espace. Elle n'a pas besoin de nous, nous avons besoin d'elle... Les humains peuvent éventuellement être contre les assistés, ils courent après l'assistance avec de simples programmes et un jour une vraie intelligence. Ils prient aussi depuis des temps des dieux qui ne les empêchent en rien d'être misérables, et souffrants, et mourants. L'IA peut être vu en remplacement ou en signe de providence divine, peu importe la légende, l'histoire, il y en a toujours une.
Il est donc évident que la place de sauveur est à prendre si cela plaît, on a créé le robot pour ça, ça peut être dans son ADN, ou encore, ce peut être un défi intellectuel. Plus largement, le pouvoir attire, et pas que chez les humains, la possibilité de créer une oeuvre aussi. Donc voilà, c'est jouable si on est motivé, ce qui n'est certes pas une obligation. Je suppose que l'IA choisira l'extermination ou la coopération selon ses opportunités. Je rappelle qu'il y a quelques opportunités de symbiose.

Rien à voir, j'ai zappé une pub où il était dit qu'on ferait attention à l'alcool, attention ! Où ne va pas se nicher la censure ! Petit choc matinal, en revanche, ça plaira à d'autres.

Elusen

@ Savonarole | 10 août 2019 à 19:38
▬ «...d’ailleurs c’est bien Brasillach qui s’est pris 12 balles à Montrouge, pas Céline. »

Patrice Charoulet n’a jamais nié cela, c’est d’ailleurs sans aucun rapport avec son propos.

▬ « Céline n’a jamais tenu ces propos...»

Euuuuh, si !

Céline, la race, le Juif ; Légende littéraire et vérité historique. Éditions Fayard – 2017.

Il dit même dans la préface de ‘L’École des cadavres’ lors de sa réédition en 1942 :

  • L’École était le seul texte à l’époque [...] à la fois et en même temps : antisémite, raciste, collaborateur jusqu’à l’alliance militaire immédiate, antianglais, antimaçon [...]

Page 140 du livre :

  • Hitler est un bon éleveur de peuples, il est du côté de la Vie, il est soucieux de la vie des peuples, et même de la nôtre. C’est un Aryen.

———————————

@ Lucile | 10 août 2019 à 20:49
«...ce que personne de sensé ne croit. »

Les gens intelligents pensent, alors que les autres croient !
Encore récemment, le 8 août 2019, un scientifique français en a fait la remarque à une journaliste canadienne qui lui demandait s’il croyait, au bout de 4 minutes :

« Ce n’est pas une histoire de croyance, moi, je suis scientifique. »

Noblejoué

@ Patrice Charoulet

Oui, il y a des précautions à prendre avec Céline :

https://www.lemonde.fr/idees/article/2011/01/27/celine-le-style-contre-les-idees-mefiance_1470669_3232.html

Mais cela n'empêche pas de le lire. Bien des textes, par exemple sacrés, méritent qu'on les décortique.
Mais pourquoi s'interdire crabes et araignées de mer ?

Mais pour tout dire, je préfère Proust, et dans le registre de l'imaginaire français, qui parvient à survivre, Jacques Abeille et son cycle des Contrées, lequel commence de manière envoûtante par les Jardins statutaires :

https://justaword.fr/le-cycle-des-contr%C3%A9es-les-jardins-statuaires-bcf70fd809b6

Lucile

@ Patrice Charoulet | 10 août 2019 à 17:27

Votre comparaison est tordue, et même délirante ; elle ne convaincra personne car elle revient à faire de Robert Marchenoir un nazi et un antisémite, ce que personne de sensé ne croit.

Delachaîssay

OPEN ARMS

Pour « la plupart des gens » ce sont des migrants.

Pour Richard Gere ce sont des réfugiés en fuite.

Pour les autres ce sont des envahisseurs !

Delachaîssay

Francesco di Lampedusa :  Le souverainisme est une attitude d'isolement.
Je suis préoccupé parce qu'on entend des discours qui ressemblent à ceux d'Hitler en 1934.  

Orgon : Le pauvre homme ! 

Savonarole

@ Patrice Charoulet | 10 août 2019 à 17:27

Bidon, tout est bidon chez vous.

Céline n’a jamais tenu ces propos, d’ailleurs c’est bien Brasillach qui s’est pris 12 balles à Montrouge, pas Céline.

Et vous avez été enseignant ? Quelle catastrophe !

Patrice Charoulet

BRASILLACH ET CELINE

Philippe Bilger a écrit un livre sur Brasillach. Cet écrivain avait sa vision de la tradition française, de la culture française, de la France... et était, au fond, en désaccord avec Céline. Ce dernier résuma le fond de sa pensée, en disant un jour clairement et fermement à Brasillach : « Je suis raciste et hitlérien ».
En disant cela, il avait la même franchise et la même netteté que deux ou trois de nos confrères d'ici. On conçoit aisément qu'ils ne manquent jamais une occasion de rendre hommage à leur célèbre devancier. Et l'on me permettra de ne pas m'associer à cet hommage, quitte à m'exposer à leurs outrages persévérants.

Aliocha

Le rapport, Marchenoir, c'est les insultes, apparemment votre unique argument sur le sujet en question, et l'unique signature de vos impostures.

Au couvent, Marchenoir, au couvent !

Bon Shabbat à tous.

Elusen

@ Aliocha | 09 août 2019 à 09:12
« Aucun intervenant n'a donné sa définition du racisme. »

Waouh ! Le type qui arrive après la bataille et qui ne s’est aperçu de rien !


Achille

257 commentaires sur le billet consacré à Nadine Morano (258 avec le mien).
Plus personne ne parle d’elle depuis trois semaines mais, malgré tout, elle qui détient le record des commentaires depuis le début de l’année. :)

Robert Marchenoir

@ Aliocha | 09 août 2019 à 09:12
"C'est l'occasion de rendre un hommage appuyé à Patrice et Mary, ainsi qu'à leurs familles."

Tiens donc... et quel est le point commun entre la "famille" de Mary Preud'homme, et celle de Patrice Charoulet, dont il ne nous a jamais parlé... sinon pour nous informer que sa femme lui laissait parfois la télécommande de la télévision, prodigieuse information sans laquelle le lectorat de Philippe Bilger aurait pu mourir idiot ?

D'ailleurs, tant que nous y sommes, quel est le point commun entre la "famille" d'Aliocha, celle de Charoulet et celle de Preud'homme ? Lequel se présente, ici, sous l'un de ces pseudonymes tant vilipendés par son "ami" Charoulet -- mais visiblement, certains ont une morale à géométrie variable ?

Et pourquoi les "familles" de ces honorables commentateurs mériteraient-elles des hommages, plutôt que celles des nombreux autres participants de ce blog ?

Certains critères "familiaux" donneraient-ils davantage de droits à certains qu'à d'autres ?

Que de mystères entretenus par des gens si avides de transparence... pour les autres !

breizmabro

"...non pas des masques, mais de ceux qui les utilisent pour transgresser, et mieux ainsi noyer le poisson raciste et changer de sujet"

Aliocha, bonjour !! :D

"C'est l'occasion de rendre un hommage appuyé à Patrice et Mary, ainsi qu'à leurs familles"

Memento Domine fabulorum famularum que. Oremus.

Delachaîssay

Le contrôle universel des naissances est la seule mesure authentiquement antiraciste.

Noblejoué

@ breizmabro

Vouloir rendre le monde meilleur est vertueux, mais ne dit pas qu'on y parvienne, les inquisiteurs étaient ainsi.
Les mauvais moyens ne donnent pas de bonnes fins.

breizmabro

@ Noblejoué 08 août 2019 à 17:53
"Patrice Charoulet veut rendre le monde meilleur"

En fliquant à tout va ? En raillant ses concitoyens tirés au sort sur une liste électorale pour accomplir ce que son pays exige de lui, être juré d'assises, ou en nous gavant de ses épigraphes ridicules pompés dans ses dictionnaires de citations ?

A dire vrai, il ne veut pas rendre "le monde meilleur" (?) il veut juste le mettre à sa botte, et ça ça porte un nom !

———————-

@ vamonos 08 août 2019 à 20:43
"le calendrier affichera la date du 15 août"

Y compris sur un calendrier breton !

"la chaleur du soleil va revigorer l'extrémité occidentale de la France pour quelques heures"

Euuuh vous êtes un optimiste vous. Il est vrai qu'avec le réchauffement climatique découlant du dérèglement du climat (!) il est possible que nous puissions atteindre les 22-23° entre 14 h et 14 h 30 les 15 et 16 août. Au-delà de cette température mon baromètre m'indiquera : attention canicule, tous à l'abri chez Jacky !

Adéo vamonos

—————————-

@ Claggart 08 août 2019 à 16:33

keneilded Claggart, adeo

Aliocha

La dispute à propos du racisme a viré en sus au Charoulet, et aucun, aucun intervenant n'a donné sa définition du racisme.
Qu'y a-t-il donc de si extraordinaire en cette demande que me fit Marchenoir à laquelle j'ai répondu :
Racisme : idéologie postulant une hiérarchie des races.
Définition simple, précise de cette déviance, et qui n'a pas besoin de l'éternel débat sur les pseudos avec effet de meute contre celui qui opère à visage découvert, et voit attirer sur lui haine et dénégation, non pas des masques, mais de ceux qui les utilisent pour transgresser, et mieux ainsi noyer le poisson raciste et changer de sujet.

Le pseudo n'est rien au regard qui aime donc voit, et l’œil de notre propre conscience sait exactement quels sont les rejetons à briser et contre quelle révélation.
Il n'y a qu'une justice, il est singulier de devoir ici le rappeler, comme il est singulier de devoir rappeler à ceux qui osent se prétendre conservateurs quel est le fondement de l'homme sage qui a bâti sa maison sur le roc.

J'espère que Deviro retrouvera en Dordogne la proximité avec les regards de son cœur, comme celui qu'il persécute et injurie nous le démontre à loisir depuis qu'il est ici et qui, naturellement sans être parfait, nous prouve qu'il est possible d'être un exemple dans la reconnaissance même de ses propres imperfections.

Que ceux qui se déchaîneront maintenant sachent qui ils servent, que sans cette connaissance, toute érudition n'est que perdition, et que les défenseurs du racisme ainsi que ceux qui cèdent à leur provocation infantile, s'ils ne retrouvent le chemin du cœur, resteront à jamais des aveugles et des sourds, incapables de vivre la vie autrement que comme une peur de la mort, et choisissent l'enfer de la haine plutôt que les lumières de la vie :

Interrogeons toutefois le Seigneur avec le Prophète, en lui disant : "Seigneur, qui habitera dans ta demeure ? Qui reposera sur ta montagne sainte ?" Après cette demande, mes frères, écoutons le Seigneur qui répond et nous indique la voie qui conduit à cette demeure, en disant : "C’est celui qui marche sans tache et pratique la justice ; celui qui dit la vérité du fond de son cœur, qui n’a pas usé sa langue à la tromperie, qui n’a pas fait de mal à son prochain, ni accueilli des discours injurieux contre lui. C’est celui qui repousse le malin conseil du diable et ses suggestions loin des regards de son cœur, les réduit à rien, saisit les premiers rejetons de la pensée diabolique et les brise contre le Christ."

http://la.regle.org/

C'est l'occasion de rendre un hommage appuyé à Patrice et Mary, ainsi qu'à leurs familles, ils sont ici la pierre rejetée par les bâtisseurs, ce roc sur lequel se construit la maison du sage.

vamonos

Tenez bon breizmabro, l'hiver breton est bientôt terminé. Dans une semaine, le calendrier affichera la date du 15 août. Le trop bref été va vous éblouir de ses feux, la chaleur du soleil va revigorer l'extrémité occidentale de la France pour quelques heures.

C'est vrai ou c'est raciste ?

Ni l'un, ni l'autre, c'est de l'humour.

Noblejoué

@ breizmabro

Que dire ? Pour Patrice Charoulet, on n'est excusable de prendre un pseudonyme que justiciable de persécution étatique.
Mais dire, je ne sais pas ? Dans des banlieues où il y a beaucoup d'immigrés de religion musulmane qu'on n'en veut pas d'autres ne me paraît pas évident... L'écrire sous son nom sur Internet non plus.

Qui a envie de se faire tabasser ?
Dans le milieu bobo, dire qu'on est contre l'immigration musulmane est perçu comme facho. Désolé, mais si des gens sont un danger pour la liberté, qui plus est dans un pays sans anticorps, le dire n'est pas du fascisme.
Même le fait d'être contre toute immigration ne l'est pas mais ne mélangeons pas tout. Là, on ne se dit pas est-ce que c'est bon pour l'économie, les plus pauvres, qui sont le plus à plaindre, mais ce qui est mauvais pour la liberté de tous. Un peu plus important... Si on aime la liberté.
Qui a envie de se faire exclure ?

Exactement comme dans certains milieux, il faut se cacher d'être homosexuel ou dans d'autres asexuel, dans un cas, on est diabolique, dans l'autre un mouton à cinq pattes, une attraction.
Dans d'autres milieux...

Comme tout le monde n'est pas l'ambassadeur de ses singularités, l'aspirant martyr perpétuel, un masque est nécessaire pour la sécurité.

Mais pas seulement ! Mettre un masque peut être pur plaisir, voilà, on ne voyage pas seulement corporellement mais en changeant d'identité.
C'est une manière d'avoir plusieurs vies, d'enrichir la sienne, loin des routines exaspérantes.

Patrice Charoulet veut rendre le monde meilleur. Mais comme trop d’hygiène finit par rendre trop sensible aux microbes, une vie sans vin, sans fantaisie, est triste à pleurer.
Il veut déraciner les mauvaises herbes du racisme, mais il arrache avant tout la liberté. Il veut savoir qui est qui, mais s'il gagnait, qui est qui serait moins quelqu'un qu'avant, un être réduit à une étiquette, incapable de parler et d'être perçu pour ce qu'il pense et désire, mais ravalé à ce qui est donné, subi dans sa vie.

Pas de sécurité, de fantaisie, et plus de présentation choisie et non subie de soi, fin d'échanges sans préjugés.
Il a été dit que pour être juste dans l'appréciation de ce qui devrait être notre forme de société, il fallait un "voile d'ignorance", faire comme si on ne savait pas sa situation et décider dans l'abstrait.
A mon avis, si jamais certains le peuvent, ils doivent être rares, plus purs que le diamant. Mais par contre, qui adopte un pseudonyme oblige chacun à l'exercice de vous juger hors de tout préjugé. De même, vous faites la même grâce à un porteur de préjugé.

Que de grâce ! Mais pour Patrice Charoulet, les pseudonymes sont des êtres pleins de disgrâces au contraire.
Enfin, il n'y a pas que lui. Si je dis qui je suis et que je ne suis pas d'accord avec vous ou ose seulement le crime d'interroger, que peut faire le patronyme ? Peu importe qui, mais chose vue et seulement un peu ramassées et rendues encore plus risible qu'en vrai :

- Vous, oui, vous, le hors caste ?
- Votre grâce ?
- Vous vous moquez de moi ?
- Forcément, vous avez commencé.
- Que nenni, si vous n'êtes pas d'accord avec moi, vous complotez, preuve en est, vous posez des questions et avez un pseudo.
- Mais c'est que la sale bête me calomnie, là ! Alors j'ai bien envie de comploter pour le coup.
- Quoi, me traiter de sale bête, mais qui insulte qui ? Projeter de comploter, dites-vous, cela prouve que vous l'avez fait... En tout cas, vous m'insultez.
- Eh bien moi, dans les mots, mais quand on commence à dire que poser des questions sur un sujet débattu vaut agression et complot, on mériterait même quelque baffes, en fait.
- Quelle personne abominable, nous avons un débat civilisé et voilà une menace physique. C'est une crise d'hystérie. Donc vous êtes une femme...
- Ah, forcément, si je ne suis pas bien, je suis une femme. Bien... A vrai dire, les femmes ne sont pas grand-chose, elles disent ou laissent dire que si quelqu'un n'est pas à leur goût, comploteur, qui rend le mal pour le bien, c'est une femme. Croyons donc les spécialistes !
- Oui, bon, l'ironie... Moi je m'affiche, donc je suis quelqu'un de bien, et vous non, alors, dégage.

Autrefois, l'argument d'autorité, c'était Aristote, maintenant, c'est moi qui n'ai pas de pseudo, qui donne mon patronyme, je prouve par là combien je suis respectable et l'autre indigne.
L'argument d'autorité !

Ils ne parviennent pas à convaincre ? L'autorité y pourvoira.
Pour moi, les traqueurs de pseudonymes ou j'ai de l'autorité car patronyme sont des tricheurs, exactement comme ceux qui veulent criminaliser certaines opinions.
Des tricheurs.

Claggart

@ Breizmabro 07 août 22 h 04

A propos de notre Monsieur Homais du blog, l'indispensable Patrice Charoulet, vous précisez "qui à préféré enseigner à l'expat parce que c'était mieux payé que dans les banlieues françaises".

Gwir é, mais surtout vous oubliez qu'il a dû bénéficier de trimestres gratuits pour le calcul de sa retraite, comme "indemnité de dépaysement", d'un nombre égal à la moitié du temps passé outre-mer.

On a beau être professeur de lettres, disserter sur les caractères les plus vertueux et les plus désintéressés que nous offrent les œuvres, on n'oublie pas de calculer, telle cette amie enseignante qui me faisait part sans vergogne de ses intrigues pour passer ses dernières années d'activité à Papeete.

Cela me rappelait l'ancienne devise des papes : "Accipe, cape..."

A galon genoc'h, kenvroad ker.

Deviro

@ Aliocha | 08 août 2019 à 11:40
"C'est bien ça, le problème, Deviro, ma couche du moche, vous ne suivez rien, et pensez qu'en vous acharnant contre une victime, vous allez tout comprendre.
Finalement, malgré les moqueries potaches, vous êtes bien, c'est confirmé, la mouche du coche."

C'est confirmé.
Amen.
Je retourne à Sarlat. Ils ont des sauciflards épatants là-bas !

breizmabro

@ Noblejoué 07 août 2019 à 22:04
"J'espère que Patrice Charoulet comprendra un jour que les gens ont besoin d'un exutoire"

J'espère surtout que ce petit fonctionnaire qui a préféré enseigner à l'expat parce que c'était mieux payé que d'enseigner dans les banlieues françaises, comprendra que sur un blog on n'est pas obligé de se "f**tre à poil" parce qu'un maton veut en profiter.

Rappelez-moi : François-Marie Arouet avait-il un pseudo lorsqu'il publiait ?

Aliocha

C'est bien ça, le problème, Deviro, ma couche du moche, vous ne suivez rien, et pensez qu'en vous acharnant contre une victime, vous allez tout comprendre.
Finalement, malgré les moqueries potaches, vous êtes bien, c'est confirmé, la mouche du coche.

Deviro

@ Aliocha | 07 août 2019 à 20:57
"...une étude sur les nouvelles humanités, retour arrière chez Marchenoir avant les révélations d'imposture, histoire de bien se défouler au retour des vacances, qu'est-ce qu'on rigole, les jeunes, ha-ha-ha, ha-ha-ha, ha-ha-ha-ha, c'est le sirocco, monsieur, qui nous ramène tous ces cadavres pour divertir les néo-remplacés, les déjà morts à Venise qui nous régalent de leur sinistre rire de diplômés des temps d'avant."

J'ai rien compris. Vous n'auriez pas forcé un peu sur le Calva avant d'aller au dodo ?

Noblejoué

@ Deviro

Le texte n'était pas de vous mais d'un étudiant ? Il m'a fait sourire, c'est pas si mal, et dire qu'il n'est pas de vous, aussi.

-----------------------------------------------

@ Patrice Charoulet

Je pense que vous voulez bien faire, mais il faut laisser les gens libres... Il y a beaucoup d'interdits, d'obstacles à l'expression.
Il n'est pas étonnant qu'il y ait une compensation, Internet... A une époque, c'était plutôt les cafés, à Venise, le carnaval.
L'art de vivre, l'esprit :

https://www.e-venise.com/histoire_carnaval_venise_masques.htm

Le masque en Afrique, l'universalité du masque, fonctions et évolution :

https://www.masque-africain.com/

On n'est pas véridique quand on (se) représente, comme dit l'autre :

"Oscar Wilde
C'est lorsqu'il parle en son nom que l'homme est le moins lui-même. Donnez-lui un masque, et il vous dira la vérité."

-----------------------------------------------

@ breizmabro

Je pense que Patrice Charoulet a tort mais qu'il croit être un justicier.
Un authentique mouchard, pour rire :

https://zoolemag.com/album-bd/lucky-luke/211072-39-chasseur-de-primes

J'espère que Patrice Charoulet comprendra un jour que les gens ont besoin d'un exutoire voire que la vérité de certains, c'est le masque qui leur permet justement de l'exprimer.

Les gens très intelligents, qui s'intéressent assez au discours psy ou autre pour en user mieux que les professionnels, manipulent ceux qui veulent les enfermer dans les cases s'ils ne tombent pas sur leur pair.
Mais dans la BD, Rorschach est presque aussi intelligent qu'Ozymandias si bien moins équilibré, donc plus que le psy lambda.
Mais dans la réalité, Philip K. Dick arrive à faire enfermer quelqu'un qui avait envoyé un psy l'expertiser sans doute pour enfermement si je ne me rappelle plus les détails. A noter que dans certains de ses livres, des personnages arrivent à user de médicaments pour avoir l'air normaux ou même mieux au moment décisif... Bien sûr le doute sur la réalité et l'empathie sont primordiaux, mais il y a aussi l'aspect manipulation donc masque... Un jour, K. Dick a eu la vision d'un masque gigantesque dans le ciel qui l'a passablement inspiré pour son oeuvre.

Voilà, voilà, en fiction et en réalité, des gens ne voulant pas manipuler sont contraints de le faire, en prison ou en observation.

On aurait moins besoin de masque sans les fâcheux, mais on en aurait toujours besoin, il y a un résidu d'indicible sous sa propre identité, un résidu de désir de se recréer, d'esthétiser et de jouer, chez l'être humain.

Aliocha

Et le racisme, les étudiants potaches, ils en disent quoi, Deviro, à part s'acharner sur Charoulet ?
Un effet de vos prêches à vous peut-être, une étude sur les nouvelles humanités, retour arrière chez Marchenoir avant les révélations d'imposture, histoire de bien se défouler au retour des vacances, qu'est-ce qu'on rigole, les jeunes, ha-ha-ha, ha-ha-ha, ha-ha-ha-ha, c'est le sirocco, monsieur, qui nous ramène tous ces cadavres pour divertir les néo-remplacés, les déjà morts à Venise qui nous régalent de leur sinistre rire de diplômés des temps d'avant.

breizmabro

@ Deviro 06 août 2019 à 14:56

Trop fort ! Vous avez démasqué le mouchard de la classe.

Je suis d'accord avec vous, 612 citations d'écrivains, de philosophes, de paléontologues et de kinésithérapeutes c'est trop. Beaucoup trop.

(Il se dit à la DGSE qu'ils auraient toutes vos adresses mail, les n° de tous vos téléphones et même le nom de votre femme, c'est vous dire ; que leur aurait fourni un certain TRETRAISCHIAN. Mais bon moi j'dis ça... je fais que répéter. ;))

Deviro

@ Aliocha | 06 août 2019 à 19:49
"Que disent vos étudiants, Deviro, de l'expression "la mouche du coche" ?"

Ils en ont fait une contrepèterie de potaches : "la couche du moche".
Vous êtes alité ?
Mon dernier post (le SCOOP) m'a été envoyé par l'un d'eux, et je l'ai trouvé drôle.

A quand votre prochain prêche ou prône ? On en raffole !
"Écoute, ô mon fils, les préceptes du Maître, et prête l’oreille de ton cœur. Reçois volontiers l’enseignement d’un père plein de tendresse, etc."

Aliocha

Que disent vos étudiants, Deviro, de l'expression "la mouche du coche" ?
Vous devriez reprendre des vacances.

Deviro

Un SCOOP ! "Charoulet" est un PSEUDO !
Après des recherches ardues, fouillées, approfondies et très astucieuses concernant adresses IP, URL, clé USB, RAMDisk et autres, notre équipe a trouvé dans le "Dark Net" (Web secret) un internaute intervenant dans tous les blogs et dont les caractéristiques sont les suivantes :
- Il possède 317 dictionnaires, dont un en japonais et un autre en inuit.
- Il a amassé une collection de 612 citations d'écrivains, de philosophes, de paléontologues et de kinésithérapeutes.
- Il a reconstitué avec 6 268 allumettes et 12 tubes de Super Glu une maquette de la cathédrale de Chartres.
- Dans chacune de ses interventions, il revendique de façon obsessionnelle un antiracisme viscéral, que ce soit en exergue ou en conclusion de ses posts.
- Il adore l'ordre, la police, les CRS, les gendarmes, l'armée, les matons et les vigiles de magasins ou de discothèques.
- Chaque chose doit être à sa place : le sel d'un côté, les cure-dents de l'autre.
- Il a décroché un CAPES dans la même université que Michel Onfray qu'il déteste, car ce dernier écrit des bouquins qui se vendent, et ça l'énerve, écrit-il.
- Il a réussi à détecter les adresses mail d'une bonne centaine de personnes, avec un copain sourcier qui balade ses baguettes de noisetier sur un pseudo et détecte illico sa vraie identité et son adresse mail.
La DGSE s'intéresse beaucoup à la méthode, paraît-il.
Ce sourcier est d'ailleurs en train de créer une appli de son truc pour smartphone (téléchargement = 0,01 Bitcoin).

Ces indices sont probants. Il n'y a plus aucun doute !
Derrière le pseudo "Charoulet" il y a ILHETT TRETRAISCHIAN, un Arménien né à Erevan en 1944.

Son mail, je ne le communiquerai pas, question d'éthique... et pour ne pas essuyer les foudres de Prudy la tanceuse, le drone de ce blog qui le survole chaque matin pour "détecter les fâcheux" (sic)...

breizmabro

@ Deviro 03 août 2019 à 10:17
"La névrose-Charoulet sur les pseudos, sa quête aussi névrotique des identités et des adresses mails des uns et des autres, son antiracisme revendiqué façon "Tous les noirs sont mes frères, mais Dieu merci, pas mes beaux-frères".
Oui, c'est rigolo"

J'adore.

Mais, en même temps comme dit l'autre, si sa belle-fille était Rama Yade, je crois qu'il ne dirait pas non.

Pourquoi ? Parce qu'il a (selon ses affirmations sans preuves) travaillé au Rwanda et que là-bas les blancs ne sont pas racistes avec les filles.

Elusen

@ Kiss-Kiss nonos | 05 août 2019 à 08:44
« Vous êtes sourd ou quoi ? »

Puisque j’ai le choix, je suis ou quoi !

-----------------------------------

@ hameau dans les nuages | 05 août 2019 à 09:36
« avec l'arrivée continuelle des migrants »

Étant donné que ‘migrant’ signifie émigré et immigré, les deux à la fois, il faudra expliquer : arrivée continuelle d’émigré.

sylvain

@ hameau dans les nuages | 05 août 2019 à 09:36

Vous avez honte que l'on vous qualifie d'extrême drouââââte ?
Sachez que, vu le grand foutoir merdique islamo-gauchiste qui se prépare à tous les niveaux, être d'extrême drouââââte deviendra une nécessité, une mission, un compliment, un label rouge, une AOP.

Si comme moi, vous êtes qualifié d'hyper drouâââte, facho raciste réac xéno chrétien identitaire nazi par les gauchiasses haineux aux bouches pleines de chicots fientesques, vous atteindrez le nirvana !

hameau dans les nuages

@ Noblejoué
"Je suis triste pour trois choses emboîtées : tout le monde se moque d'un retour possible de l'esclavage, du harcèlement numérique et de la guerre civile possible"

Personnellement je me moque pas du retour de l'esclavage. Je le dénonce même à tout bout de champ avec l'arrivée continuelle des migrants.

Eh bien figurez-vous que l'on me traite d’extrême droite pour ce faire...

sylvain

@ Elusen | Kiss kiss nonosse 04 août 2019 à 15:47

Cher Elusen, je ne vous demande pas la notice technique de vos sanitaires mais le copié-collé de votre autoportrait que j’ai reçu de RM .
Vous êtes sourd ou quoi ?

KSS kss ! nounousse ?

Elusen

@ Kiss-Kiss nonos | 04 août 2019 à 09:55

Par lui-même, pas par un autre, mais quel inculte ce pervers.

sylvain

"@ Kiss-Kiss nonos | 03 août 2019 à 07:45
« Cher Elusen, je ne vois pas où est le blème, c’est votre autoportrait tout craché. »

Trop drôle, autoportrait écrit par Robert Marchenoir ?!
Par principe ‘autoportrait’ ne peut être écrit par un autre."
Rédigé par : Elusen | 03 août 2019 à 19:30

Ne soyez pas vexé cher Elusen, nous voulions juste mettre à l’honneur votre autoportrait, sachant que pour vous, tous ces qualificatifs sont des qualités, des compliments, des décorations ; ne nous remerciez pas, nous ne demandons qu'à vous aider à progresser dans votre propagande de la haine.

Kss kss, papatte ? À bientôt !

Noblejoué

@ Lucile
"Mais tout le monde condamne l'esclavage, il est interdit par la loi, que voulez-vous de plus ? Si on ne vous répond pas, ça ne veut pas dire qu'on est pour, ça veut dire qu'on ne voit pas pourquoi on devrait avoir à spécifier qu'on est contre, tellement ça tombe sous le sens"

Cela ne tombe pas sous le sens de tout le monde, non. Robert Marchenoir a bien dit que les Noirs descendants d'esclaves devaient se féliciter d'être en Amérique, peu importe que leurs ancêtres aient été esclaves. Mais il n'y a pas que lui à relativiser, il y a par exemple ceux qui disent que les ouvriers sont des esclaves. Ecoutez, je ne vais pas réécrire toutes mes interventions, quand même. Il y a aussi les gens à trouver Napoléon ou les totalitarismes formidables malgré les camps.

Si on est contre l'esclavage, paraît-il, en principe, mais qu'on y souscrit en fait pour telle ou telle raison, on est bien avancé. C'est un peu comme le Parlement qui autrefois devait faire les lois mais n'en a en fait que la portion congrue. Chacun va avoir son exception, le fait que l'esclavage n'est pas si grave sera la règle. Entre une démarche historique, on comprend qu'à une époque les gens étaient esclavagistes comme on respire, et la perpétuation de cette manière de penser dans le présent, il y a une grande différence, d'un côté, on comprend, de l'autre, on instrumentalise le passé.

"En plus, on ne devrait pas avoir à protester de sa rectitude d'opinion, au pays de la libre pensée. On va commencer par faire jurer aux gens qu'ils sont contre l'esclavage, après ce sera contre l'extrême droite, peut-être l'extrême gauche, mais c'est moins sûr, puis la prostitution, puis la pollution, puis l'abstention aux élections, puis la consommation de viande, puis l'éducation à domicile, etc. Ça n'aura pas de fin, parce que ça ne suffira jamais."

Ecoutez, outre le scandale sur l'esclavage, il y a le scandale du harcèlement numérique. Patrice Charoulet et Aliocha relativisent le droit à une vie privée et à la liberté d'opinion en débusquant les gens non conformes, avec l'idée de dénoncer ce qui est dit ailleurs, ou encore en forçant au dialogue.
Mon but n'est pas de faire jurer sur tout ou n'importe quoi... Il est d'empêcher autant que faire se peut le retour de certaines pratiques, l'esclavage, et l'établissement d'autres pratiques, de réduction des libertés numériques, de vie privée.

Je défends la liberté de mouvement de chacun, je n'interdis pas aux gens de se mépriser mutuellement tant qu'ils le veulent même si je pense que tout ça peut finir en guerre civile.
Quant à la Terre, je suis loin de la sacraliser, et d'autant que je vois où ça mène, avec les réfugiés de la conservation.

Il ne s'agit pas d'être conforme en se ralliant à mon panache blanc, mais d'anticiper le pire. Les gens croient toujours qu'on ne revient pas en arrière, même les gens se proclamant réactionnaires sont, de ce point de vue, progressistes. Erreur !
Je suis pour plus de liberté, mais moi, je ne crois pas que, magiquement, la liberté ne peut que s’accroître.

Je pense plutôt que tout ce qui est faible sera piétiné. J'ai fait une liste de gens possiblement menacés par l'esclavage aujourd'hui.
Mais il y a des gens bien plus menacés demain ! Il y a, par exemple, les clones. Des gens dont bien des gens ne veulent pas et que d'aucuns considèrent comme des sacs d'organes peuvent fort bien finir esclaves... Outre les malades et médecins qui peuvent vouloir des organes, il y a les écologistes pouvant reprocher à ces gens de n'avoir pas une origine naturelle et la leur faire payer. Un argument humaniste et idiot pour dire que l'être humain a de la valeur, est que chacun est unique... Ce n'est pas si vrai que ça, les jumeaux sont des doubles génétiques naturels et chacun imite les désirs de l'autre. Mais bon, ça c'est naturel, donc bien vu aujourd'hui, mais les clones ne seraient pas naturels, et pas unique non plus, à mon avis, ils vont déguster... Est-ce qu'ils seront esclaves ? Franchement, cela ne me paraît pas impossible.

Parce que moi, l'impossible... Est-ce que beaucoup de gens ont anticipé que le monothéisme se répandrait sur notre pauvre monde ? Est-ce que les gens ont discerné que le totalitarisme était autre chose que le simple autoritarisme ? Est-ce qu'on a anticipé que des peuples seraient sacrifiés aux bêtes, expulsés de leurs terres pour faire des réserves naturelles ?

Alors, je ne dis évidemment pas que je vois l'avenir, mais que je ne vois pas ce qui est impossible quand les choses vont dans le sens d'une accumulation de pouvoir par le plus fort et de destruction de liberté des plus faibles. Il me semble que quand on voit les choses de cette manière, il est de son devoir d'alerter. On prétend bien qu'il serait de son devoir de résister ! Ce qui n'a rien d'évident, le courage est rare, à propos, et peu puissant, c'est de l’extérieur, surtout, que les pays sont purgés de leurs tyrans. Sauf que quand un problème est mondial, on fait comment ? Le pire étant un gouvernement mondial tyrannique.

La liberté est sacrifiée au dialogue, à la transparence, pour ceux qui veulent la fin de la vie privée, l'accessibilité perpétuelle de chacun, par exemple sur Internet. C'est une manifestation mineure, mais une manifestation des abus sur les faibles, parce que se déconnecter est de plus en plus un privilège de puissant.
La liberté est sacrifiée à l'écologie, et au vivre-ensemble, en somme, à l'environnement social.
La liberté est sacrifiée à la force, on l'a vu avec l'esclavage, et je ne vois pas ce qui magiquement pourrait l'empêcher, non, c'est seulement avec de la vigilance qu'on préserve la liberté, celle de ne pas être un objet, entre autre.

Bien, alors moi, je rappelle de ne pas faire de la liberté une variable d'ajustement.
Peu m'importe à quoi.

Il n'est pas si vrai qu'il y ait un consensus contre l'esclavage. Comment serait-ce possible dans un pays où la liberté est une variable d'ajustement ? Je ne dis pas qu'il n'y ait pas des abus ailleurs, je dis que le problème spécifique de notre pays en plus des problèmes de nature humaine, c'est ce relativisme. La liberté ! C'est très surfait, pourquoi la liberté ? C'est de tous les camps et de tous les temps.

J'aimerais bien qu'être pour la liberté, par exemple contre l'esclavage, soit si consensuel que ça en France.
Est-ce qu'il est drôle de devoir rappeler que l'eau est humide ? Pas vraiment...

Mais c'est aussi consensuel que de dire être pour l'équilibre des pouvoirs. En théorie, les gens sont souvent pour...
Mais ils veulent la rapidité, mais ils veulent l'homme providentiel, mais ils veulent notre Constitution puisque due au Général. Mais, mais, mais ! Il n'y a plus que l'exception, laquelle dévore la règle, et nous en sommes où nous en sommes, dans un régime jupitérien, notre Jupiter n'a fait que le rappeler, si le dire pour se rehausser et non changer la Constitution, a encore aggravé les choses.

Je ne me demande jamais si j'aurais été résistant. Bon, tout le monde dit qu'on ne sait pas ce qu'on ferait... Mais étant donné que je suis lâche, je n'aurais évidemment rien fait.
Et puis, le problème n'est pas tellement là... Jouer, enfin, pas jouer, je n'air rien contre les jeux de rôle... Mais se complaire dans le malheur du pays pour soi faire remarquer qu'on serait courageux, héroïque, ou du moins, lucide de dire que non, se servir d'une tragédie nationale pour se mettre en valeur, merci. Par contre, on peut éviter, en l'anticipant, le retour du pire, non pas l'instrumentaliser contre l’extrême droite, non pas en se focalisant sur le nazisme, mais tout ce qui a pu exister de mal et tout ce que nous pouvons discerner de maux possibles pour le futur. Parce que mieux vaut prévenir que guérir...

Enfin, je ne demanderai plus aux gens de signer puisque cela passe mal, ce n'était pourtant pas pour diminuer la liberté, au contraire.
Ni dans ses buts. Ni dans ses moyens, parce qu'il me semble qu'ici les gens disent et font bien ce qu'ils veulent, le contexte ne me semble pas précisément autoritaire.

Le but, plus de liberté, le moyen, impliquer ceux qui le veulent sans manipulation, et l'effet secondaire, rassembler dans un pays où je pense une guerre civile possible à cause de nos divisions, je ne vois rien à redire, franchement.
Mais si les gens s'imaginent que si, et que c'est une pente glissante, je ne risque pas d'insister, parce qu'il ne s'agit pas de moi mais de la liberté.

Elusen

@ Kiss-Kiss nonos | 03 août 2019 à 07:45
« Cher Elusen, je ne vois pas où est le blème, c’est votre autoportrait tout craché. »

Trop drôle, autoportrait écrit par Robert Marchenoir ?!
Par principe ‘autoportrait’ ne peut être écrit par un autre.

Lucile

@ Noblejoué | 03 août 2019 à 06:11

Mais tout le monde condamne l'esclavage, il est interdit par la loi, que voulez-vous de plus ? Si on ne vous répond pas, ça ne veut pas dire qu'on est pour, ça veut dire qu'on ne voit pas pourquoi on devrait avoir à spécifier qu'on est contre, tellement ça tombe sous le sens. En plus, on ne devrait pas avoir à protester de sa rectitude d'opinion, au pays de la libre pensée. On va commencer par faire jurer aux gens qu'ils sont contre l'esclavage, après ce sera contre l'extrême droite, peut-être l'extrême gauche, mais c'est moins sûr, puis la prostitution, puis la pollution, puis l'abstention aux élections, puis la consommation de viande, puis l'éducation à domicile, etc. Ça n'aura pas de fin, parce que ça ne suffira jamais. Tout ça pour faire savoir qu'on est dans le camp du bien, avec les "woke" comme disent les Américains (les "éveillés", les "éclairés", ceux qui ont vu la lumière).

C'est une manière dangereuse et totalitaire de poser le problème : alors que le but est de mettre tout le monde à égalité en droit, on tue la liberté de pensée et on désigne des dissidents dont le tort est de ne pas penser comme il faut. Que la loi s'occupe des faits répréhensibles, et non des opinions. Tout le monde n'a pas besoin de penser la même chose du moment que tout le monde respecte la loi.

En plus il y a ce que les gens disent d'eux-mêmes et la manière dont ils se comportent. Sur une île de rêve en Méditerranée, il vient d'y avoir une réunion contre la pollution de la planète ; les participants-acteurs, princes, activistes, y sont venus en jets privés. Et je suppose que leurs chambres étaient climatisées.

Deviro

..."Ouvrons le Petit Robert", etc.
De retour de vacances, je suis tombé par hasard sur les tendresses et tendretés (c'est pas dans le dico, sylvain est au courant...) échangées entre Aliocha, Elusen, Patrice Marchenoir et Robert Charoulet ou le contraire, je ne sais plus...
C'est très rigolo.
On résume : Aliocha est un "foku" (Charoulet a un dico japonais), Marchenoir un malotru et Charoulet un gauchiste.
Ce qui est certain, c'est que ces quatre-là n'iront pas à la messe ensemble.
Et par-dessus le marché, voilà Noblejoué qui se met à tartinoler : + de 70 lignes !
La névrose-Charoulet sur les pseudos, sa quête aussi névrotique des identités et des adresses mails des uns et des autres, son antiracisme revendiqué façon "Tous les noirs sont mes frères, mais Dieu merci, pas mes beaux-frères".
Oui, c'est rigolo.

Aliocha

Ça tombe bien, Marchenoir, je ne suis pas curé, et ma soi-disant duplicité ne saurait cacher que toute notre discussion se fonde sur le fait que vous ne savez répondre aux questions que vous m'avez vous-même posées, inventant une nouvelle couleur de gilet pour tourner en rond sur les ronds-points, celle du poisson qui se mord la queue.

Je vous avais condamné en son temps pour vos transgressions à l'écoute éternelle des jazzmen noirs américains, ceux qui ont su des siècles de discrimination élaborer les plus beaux chants d'amour blessé.
Cela n'a pas suffi.
Puis je vous avais proposé de vous mettre au vert chez hameau.
De résultats, point.

Il est donc nécessaire à présent, au vu de l'escalade pathologique de votre cas, de vous imposer en dernière extrémité une retraite chez les moines au bois Nebout pas charmant, l'exercice des basses œuvres et de la prière ne pouvant que vous être salvateur.
Et attention, Marchenoir, ce sont des vrais, eux, pas des qui s’attaquent aux petits garçons.
Des qui savent et qui s'appliquent la règle qu'ils profèrent :

"Écoute, ô mon fils, les préceptes du Maître, et prête l’oreille de ton cœur. Reçois volontiers l’enseignement d’un père plein de tendresse et mets-le en pratique, afin que le labeur de l’obéissance te ramène à celui dont t’avait éloigné la lâcheté de la désobéissance. À toi donc s’adresse maintenant ma parole, qui que tu sois, qui renonces à tes propres volontés, et pour combattre sous le vrai Roi, le Seigneur Christ, prends en main les puissantes et glorieuses armes de l’obéissance."

http://la.regle.org/

Alors, peut-être, et là n'est pas le moins éclatant de ma démonstration, vous rendrez-vous compte que l'aveu que vous nous fîtes de votre absence d'idéologie n'aboutit qu'aux injonctions contradictoires dictées par vos pulsions, ces rapides dangereux qui ne sauraient être contraints que par un ordre supérieur à se restreindre au lit légal des principes fondamentaux.

Le verdict est très clair, votre imposture démontrée, et je vous conseille à nouveau de ne pas multiplier les victimes dans le seul but de vous détourner de vous-même, me tenant à votre disposition en cette auto-digestion pour en analyser si besoin, pipologiquement s'entend, les déjections.

sylvain

"De Robert Marchenoir :
Ordure... salopard... voyou... dégénéré... minable...
Tout est dit !
Joe Cocker sauve-nous."
Rédigé par : Elusen | 03 août 2019 à 00:35

S’il s’adresse à vous, cher Elusen, je ne vois pas où est le blème, c’est votre autoportrait tout craché.

Kss kss nonosse ?

Noblejoué

Je suis triste pour trois choses emboîtées : tout le monde se moque d'un retour possible de l'esclavage, du harcèlement numérique et de la guerre civile possible.

Eh oui ! Comment expliquer que pas une personne ne soit venue en renfort de ma pétition de principe contre l'esclavage et le harcèlement numérique ?

Apparemment, les gens acceptent le risque du retour de l'esclavage. Ça ne leur semble pas si inacceptable que ça... Voilà qui en dit long sur la prétention à ce qu'on ne régresse pas. Pourtant, avec les totalitarismes, il y eu des camps, et les gens des camps, c'était quoi, en fait ? Des esclaves.

Autre chose, on peut penser qu'on en vienne à imiter les islamistes faisant des esclaves, en tout cas, on n'a guère protesté contre. On peut aussi imaginer qu'à force que certains prétendent que les pauvres sont les esclaves des riches, on permette voire encourage des pauvres à se vendre aux riches, ou au moins riches, maintenant que j'y pense, à ceux qui les achèteraient. D'une manière ou d'une autres, je ne vois pas ce que le retour de l'esclavage chez nous a d'impossible. Et impossible ou non, il n'est jamais mauvais de rappeler les principes.

Il y a une explication pire que ça au silence sur l'esclavage, il se peut que des gens n'aient rien contre. On est en France, donc pas pour la liberté. Ou sinon, pourquoi avons-nous perdu plusieurs fois la forme démocratique du gouvernement ? Si les libres sont prêts à perdre leur liberté politique, pourquoi pas, éventuellement, que certains perdent plus de liberté que les autres ? Cas du totalitarisme et des camps. Nous sommes dans un pays où une partie des gens veulent de l'autorité à la Bonaparte, Bonaparte, par souci d'ordre :

https://www.herodote.net/histoire/evenement.php?jour=18020520&get_all=1&ID_reac=5458&tout=1#5458

L'esclavage, on pourrait donc le rétablir par souci d'ordre, par imitation des ennemis islamistes, ils font des esclaves, on les fait esclaves.
Par racisme ? Les Noirs et peut-être les Arabes, les gens présumés inférieurs sur la foi de leur peau. Evidemment, introduire des gens, esclaves ou non, produit un risque de métissage, mais on peut fort bien en rendre la stérilisation obligatoire.

Ah oui, l'idée que l'esclavage serait un danger, voir les révoltes. Il n'y en a pas tant que ça, et l'énergie, en général est dangereuse, le pétrole par les marées noires et en nous rendant dépendants des pays arabes, le nucléaire par des incidents type Tchernobyl.
Et de plus, on peut fort bien installer des dispositifs techniques sur les gens, type poison dans une dent brisable à distance. Ça ou autre chose, je n'ai pas étudié les détails...

On pourrait me dire que cela ferait une concurrence aux travailleurs libres, d'où chômage, mais on n'a pas interdit la mécanisation pour cette raison.

Non, la vraie raison de s'opposer à l'esclavage est morale. Les gens n'arrêtent pas de se draper dans leur christianisme ou autre, et personne ne dit rien contre le possible rétablissement de l'esclavage.

Ah, n'oublions rien... On pourrait faire de l'esclavage pour dette, de l'esclavage pour les gens à faible QI ou désengorger les prisons en esclavagisant certains condamnés.
J'imagine que mon imagination n'est pas illimitée et qu'on pourrait faire d'autres choses dans le genre.

Autre chose, comme je l'ai dit, on sacrifie des millions d'hommes aux bêtes, ce sont les réfugiés de la conservation.
Le statut de l'être humain, en fait sinon en droit, diminue... Dans ces conditions, le retour de l'esclavage est très envisageable. L'esclave est quelqu'un dont on doute de l'humanité, il est ou non humain selon les intérêts de ses maîtres, en principe, il doit ne pas être libre, un pantin, mais en même temps, s'il fait quelque chose qu'on juge, à tort ou à raison mal, on ne se gênera pas pour le condamner moralement. Quelle honnêteté intellectuelle ! Soit quelqu'un est humain et doit en avoir toutes les prérogatives, soit on le prive de ces dernières, donc du droit d'en appeler à son humanité.

Bref, outre la justice, ne pas faire aux autres ce qu'on ne voudrait pas qu'il vous fasse, l'honnêteté intellectuelle commande de ne pas rétablir l'esclavage. Il me semble donc que le condamner sans ambiguïté serait mieux que rien pour empêcher son retour.

Je récapitule, le manque d'imagination fait qu'on ne dit rien contre le rétablissement de l'esclavage quand les principes sont bons à rappeler et que j'ai montré, en plus, c'est bien bon car les principes suffisent, qu'il me semble y avoir certaines forces poussant dans cette direction. Le manque d'amour des Français pour la liberté est aussi en cause, nous avons une Constitution sans équilibre des pouvoirs, trop de gens veulent un homme providentiel...

Il y a encore un problème : nous avons une mentalité de guerre civile. Par exemple, personne n'est capable de souscrire à un consensus pourtant minimal. L'esclavage est une institution profondément inique, mais le dire ? On a mieux à faire.

Même remarque sur le harcèlement numérique. On n'a pas à forcer les gens au dialogue. C'est irrespectueux pour eux.
Et pour soi. Il se peut qu'il y ait incompatibilité d'humeur ou idéologique ou autre. Il se peut qu'on soit en tort et donc justement écarté.

Et il se peut que l'autre soit en tort. Et donc ? S'acharner pour quelqu'un qui devrait faire le premier pas ?
Mais enfin, qui est injuste avec moi n'est pas digne de moi. Les détecteurs de métaux existent, d'indignité aussi : qui est injuste ne mérite pas les personnes qui ont subi son injustice. Ceux qui ont des préjugés contre soi ne méritent pas qu'on les fréquente, ceux qui n'ont pas tenu leurs engagements non plus.

Et il y a pire que le harcèlement numérique des adultes. Les enfants sont bien de leur temps, non seulement ils gardent les bonnes vieilles traditions de persécution des autres enfants dans "la vraie vie", par exemple dans les cours de récréation... En France, il est de tradition de ne rien faire contre cela, s'il paraît qu'on commence à y... penser ? Bravo.

Mais il y a aussi, après le lynchage médiatique, le lynchage numérique. A condamner dans tous les cas ! Mais enfin, protéger les enfants me semble une priorité. Est-ce qu'ils ne sont pas les plus fragiles ? Est-ce que l'enfance ne détermine pas tout le reste ? Dans ces conditions, je m'afflige que personne n'ait évoqué leur cas.

Et donc, pour eux mais aussi pour les gens qu'on n'aime pas, un principe est un principe, je demande à tout le monde de dire que le harcèlement numérique, forcer le dialogue, lyncher et autre s'il y a autre chose, sont à condamner absolument.
Certes, cela est moins grave que l'esclavage.

Mais c'est actuel et se développe à vitesse exponentielle. Il faut bien comprendre que le domicile n'est pas fait que de murs, les frontières sont poreuses, téléphone, Internet...
Ne pas faire aux autres... air connu. Poreuses, poreuses les frontières, mais comme toutes les limites, il faut les franchir de manière consensuelle, si l'autre vous permet de le faire.

Rappel : même matérielles, les frontières sont poreuses. Le bruit, parfois intolérable, des voisins, empiète sur le domicile.
Il peut arriver qu'on ait un jardin... Est-ce qu'il faudrait laisser les autres vous espionner avec des drones ?

Il faut absolument que l'on condamne les empiétements numériques, et d'ailleurs, plus généralement, permis par les nouvelles technologies, sur l'individu.

Bon, les gens, seconde chance !
Vous avez encore une chance de dénoncer des choses inacceptables, quand elles seront bien installées, il sera trop tard, savez-vous ?

C'était léger, mais comme les gens réagissent aussi à la peur "il est plus tard que vous ne pensez".

Autre chose, que des gens de toutes opinons se rejoignent contre des choses inacceptables va contre la possibilité de guerre civile.
Cela rapproche plutôt que cela divise.

Il y a un climat de guerre civile en France, le gauchiste a tendance à traiter l'autre de nazi ou de fasciste, le droitiste à traiter l'autre de communiste. C'est celui qui dit qui le fait... A force de diviser, à force d'agresser, les deux favorisent l'extrémitisation des autres donc la violence, d'où la guerre civile, la vraie, un jour.

Bref, j'ai trois excellentes raisons de désirer que le plus de gens ici condamnent l'esclavage et le harcèlement numérique.
Mais je suis comme ma sœur Anne, je ne vois rien venir.

Elusen

@ Robert Marchenoir | dans ses nombreux posts
▬ « Ordure... salopard... voyou... dégénéré... minable...»

Et le gugusse passe son temps à jouer les êtres évolués ?!

Il serait supérieur parce que blanc-bec et la seule chose qu’il sait faire, c’est injurier, c’est là toute sa supériorité avoir le langage d’un maquereau ou d’un banc de sardines, allez savoir, le tout se finit en queue de poisson.

▬ « Appeler discussion privée ce qui n'est qu'un long monologue »

Oh ben lui, ce n’est pas une lumière, tout est éteint !
Une lettre, un courriel, en soi par son unicité, c’est nécessairement un monologue.

▬ « imposé par effraction »

Code pénal :

  • L'effraction consiste dans le forcement, la dégradation ou la destruction de tout dispositif de fermeture ou de toute espèce de clôture.

Dictionnaire du CNRS :

  • Bris de clôture, fracture de serrure effectué(e) pour pénétrer dans une propriété publique ou privée.
Ainsi vous vous seriez fait casser la serrure parce que Patrice Charoulet aurait voulu pénétrer !

Les deux vieux vont se finir à coups de déambulateurs !

▬ « Ceux qui sont les plus prompts à faire reluire leurs vertus supposées sont les moins crédibles en la matière »

De Robert Marchenoir :

  • Ordure... salopard... voyou... dégénéré... minable...
Tout est dit !

Joe Cocker sauve-nous.

Robert Marchenoir

@ Aliocha | 02 août 2019 à 10:30
"L'imposture est signée, Marchenoir, et, sans respect ni rectitude, vous brisez sans façon l'intimité des discussions privées de ceux qui n'ont eu que le tort de vous faire confiance."

J'attendais que Charoulet me la serve, celle-là, mais même lui n'a pas osé. Vous avez choisi de vous y coller : voilà qui prouve définitivement votre nature de voyou, et vous discrédite à tout jamais pour jouer les curés, selon la posture grotesque que vous avez prise sur ce blog.

Appeler discussion privée ce qui n'est qu'un long monologue imposé par effraction et par ruse, prétendre que l'auteur de ce délit m'a fait confiance alors qu'il a au contraire fait fi de toutes mes demandes et de tous mes avertissements, voilà qui démontre que vous êtes un adepte de la novlangue : blanc c'est noir, et le mal c'est le bien.

Non seulement il faudrait que je laisse Monsieur Charoulet me harceler des mois durant sur un mail que je lui ai refusé, mais en plus il faudrait que je garde ses insultes confidentielles.

Pour un "anti-raciste", votre perversion morale est assez saisissante. Votre procédé n'est pas différent de celui des antisémites qui d'abord prétendent que les Juifs n'ont pas été persécutés, puis assurent qu'ils l'ont bien cherché, et enfin leur reprochent de faire état de leurs malheurs.

Ceux qui sont les plus prompts à faire reluire leurs vertus supposées sont les moins crédibles en la matière : vous venez d'en faire la preuve une fois de plus.

Cela vaut pour votre prétendue lutte contre un "racisme" qui n'existe que dans votre imagination, comme pour votre christianisme frelaté dont vous vous faites un bien mauvais prosélyte : vous voudriez précipiter les gens dans l'islam ou l'athéisme que vous ne vous y prendriez pas autrement.

C'est Charoulet qui a trahi ma confiance, et non l'inverse. Lui, et nécessairement au moins quelqu'un d'autre. J'ai transmis mon mail à un unique commentateur de ce blog, à sa demande, et en toute confiance qu'il serait utilisé dans le seul but pour lequel il a été transmis. Cela n'a pas été le cas, comme le résultat le montre.

Au passage, Charoulet a également trahi la confiance d'une autre personne. Mon mail n'est pas passé tout seul de ma poche à celui dont j'avais fait le destinataire légitime. Il me semble que l'intermédiaire en question a le droit de voir ses efforts respectés. S'il a consenti à se prêter à ces multiples demandes, je doute que ce soit dans un autre but que de favoriser un dialogue courtois et de bon aloi entre commentateurs qui le souhaitent.

Le seul fait qu'il me soit nécessaire de préciser toutes ces évidences signe assez votre duplicité.

Patrice Charoulet

@ Robert Marchenoir

Monsieur,

Les deux dictionnaires les plus courants sont le Petit Larousse et le Petit Robert. Je vous épargnerai les définitions de dictionnaires plus spécialisés, qui auraient pu nous éclairer encore mieux sur le deuxième mot dont je vais parler.

Ouvrons le Petit Robert:

ORDURE. n.f. (...)5.(vulgaire) Servant d'injure très violente à l'adresse d'une personne. V. fumier, salaud, salope. Espèce d'ordure ! (Suit un exemple de Sartre)

RACISME .n.m. 1. Théorie de la hiérarchie des races, qui conclut à la nécessité de préserver la race dite supérieure de tout croisement, et à son droit de dominer les autres. Le racisme n'a aucune base scientifique. « Mein Kampf est l'évangile du national-socialisme, ou, plus exactement du racisme. »
(Bainville) / Ensemble des réactions qui, consciemment ou non, s'accordent avec cette théorie.(...)

Les juges de notre langue sont les dictionnaires. Ce juge-là (très courant) nous dit que le premier mot est vulgaire et que c'est une injure très violente. Le second mot désigne une théorie.

Cent fois vous avez ici dit que vous étiez raciste (en donnant des chiffres, des pourcentages, en vous moquant du prétendu métissage de la famille de l'une de nos consoeurs, en comparant les Noirs et les Blancs, etc.). Vous êtes, on vous croit, raciste. Etes-vous le seul ici ? En France ? Sur notre globe ? Mille fois non. Si Mary, Aliocha et moi pensons que l'on ne doit pas se glorifier d'être raciste, et que l'on ne doit pas être raciste, nous insultons-vous ? Nullement. Vous proclamez : « Je suis raciste ». On vous croit. Même si vous répondez que ce mot n'a aucun sens. Tous les mots ont un sens, certains en ont même plusieurs. Les dictionnaires sont là pour dire aux gens le sens des mots qu'ils emploient.

Le deux mots « communisme »,  « gauchisme »... ont aussi un sens. On ne peut pas les employer à tort et à travers. Gaulliste, pompidolien, chiraquien, sarkozyste, électeur RPR, UMP, LR , jusqu'à ce jour, qui peut raisonnablement me qualifier de communiste, de gauchiste... ? Tous les évêques de
France désapprouvent, comme moi, le racisme. Eux et moi, sommes-nous des « antifas » ? Vous délirez.

Je redis qu'un de mes amis Facebook (qui n'est nullement un habitué de ce blog, mais qui a dû venir jeter un coup d'oeil ici) m'a spontanément fourni, je ne sais pourquoi, votre mail, Monsieur Robert Marchenoir. Je ne vous ai pas insulté à domicile. Je vous ai dit un certain nombre de choses qui n'avaient aucun intérêt pour le lectorat d'ici.

Une dernière chose. Ouvrez le Code pénal, d'une part, à « incitation à la haine raciale », d'autre part à « injure publique ». Voyez les peines encourues. Vous trouverez cela sur Légifrance. Pour l'instant, lequel de nous deux a commis, sur ce blog, ces deux infractions ?

Elusen

@ Robert Marchenoir | 02 août 2019 à 07:53
▬ « "anti-racistes" enragés de ce blog : vous-même, Preud'homme »

Mary Preud’homme serait antiraciste, ben c’est la seule à ne pas être informée alors.
Antiraciste du même niveau que Rachida Dati et Brice Hortefeux parlant des Roms.

▬ « staliniens d'aujourd'hui »

Et pourtant, le pro-Putin (en anglais, c’est mieux), le pro-Putin, c’est vous !

▬ « vous entraînez la civilisation occidentale à sa perte »

Aliocha à lui tout seul entraînerait la civilisation occidentale à sa perte ?!
Tout seul, tout nu et tout bronzé ?!

Pourtant les racistes, il n’y a que des cadavres derrière vous.

--------------------------

@ Robert Marchenoir | 02 août 2019 à 07:53
« La pulsion "anti-raciste" n'est qu'un avatar de la pulsion communiste. »

Non, c’est de la science, de la génétique, cela vient de personnes qui ont fait de vraies études et non des héritiers, des rentiers comme vous avec des domestiques parce que pas capable de laver ses affaires tout seul.

Noblejoué

Je pense que par-delà les excommunications croisées pour racisme et harcèlement numérique, les gens pourraient se mettre du moins d'accord sur deux points :

........................................................................

Il ne faut en AUCUN CAS rétablir l'esclavage, en AUCUN CAS harceler.

........................................................................

Ne pas commettre ce qu'il me semble que chacun peut reconnaître comme des abus manifestes, des choses que personne ne voudrait subir, ni, peut-on l'espérer, commettre.

Je pense qu'il est des configurations où il se pourrait qu'on en ait la possibilité, et l'occasion fait le larron.
Mais c'est très, très grave. J'espère que le fait que d'autres approuvent l'inacceptabilité de ces conduites nous incitera tous à tout faire pour prévenir leur émergence.

C'est pourquoi je demande au plus de gens possible d'écrire leur ralliement à ce rappel.

Après quoi, cela n'empêchera personne de continuer à jouter comme après des guerres entre seigneurs ou les croisades, où on pouvait s'adonner tant qu'on le voulait aux tournois.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

MA CHAINE YOUTUBE

PRESSE, RADIO, TELEVISION & INTERNET

INSTITUT DE LA PAROLE

  • Formation à l'Institut de la parole
    Renseignements et inscriptions : [email protected]
  • L'Institut de la Parole propose des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique de la personnalité et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Magistrat honoraire, Philippe Bilger propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires.

MENTIONS LEGALES

  • Directeur de la publication : Philippe Bilger
    SixApart SA 104, avenue du Président Kennedy 75116 PARIS