« Le président Macron devrait lire l'écrivain Mari ! | Accueil | Zineb et Steve : deux fautes du pouvoir ? »

20 juillet 2019

Commentaires

Delachaîssay

@ Patrice Charoulet, patronyme, 15 août à 23 h 23
''Le blog d'extrême droite d'Ivan Rioufol atteint plus de mille commentaires, généralement monocolores. ''

Vous êtes loin du compte : aujourd'hui à 14 h 25 il atteignait la somme record de 3 802 commentaires, que Rioufol va devoir consciencieusement dépouiller en rentrant de vacances !

Monocolores, c'est vite dit ; il doit bien y en avoir quelques dizaines à cracher sur le FN !

Delachaîssay

Immigration déferlante.

La question n'est plus de savoir si nous voulons d'eux mais plutôt s'ils voudront de nous !

Achille

Revenons donc un peu à Nadine Morano . La Madame Sans-Gêne de LR refait parler d’elle. Non, rien de rien, non elle ne regrette rien !

Il est vrai qu’elle a ses partisans qui aiment bien son franc-parler de tenancière de bistrot.
Avec elle la politique, c'est très simple, il suffit de dire ce que l'on pense vraiment. Bref tout le contraire de ce que l'on apprend à l'ENA. :)

Patrice Charoulet

Grand merci à Robert de Viro, qui après ses amphis marketing à Assas, a consacré cinq minutes à mon bloc-notes numérique nullissime, en poussant l'obligeance jusqu'à fournir le lien, ce que je n'oserais pas faire. Selon les jours, ce pauvre blog, ni fait ni à faire, a entre un et dix visiteurs, et de zéro à trois commentaires. Je déconseille à quiconque d'y aller voir. Neuf fois sur dix, j'y mets mes pauvretés d'ici. Il est vrai que je ne gémis pas : l'excellent blog d'Yves Michaud (michaudphilo), qui fut cacique de l'agreg de philo, et qui est un penseur éminent, a en général zéro commentaire, et les grands jours, un commentaire, quand le blog d'extrême droite d'Ivan Rioufol atteint plus de mille commentaires, généralement monocolores. C'est ainsi.

Noblejoué

@ Deviro

Vous êtes trop dur avec Patrice Charoulet... Vous remuez le fer dans ses plaies.
Le monde est irrationnel.

Il y aurait trop à lui expliquer... Il ne comprend pas les pseudos quand il y en a eu tant en littérature, alors comprendre le rôle des médias, et peut-être aussi que certains n'écrivent peut-être pas de meilleurs livres mais plus accessibles au public non spécialisé !

Il croit qu'un livre non traçable n'existe pas. Il se peut que ce soit un livre auto-édité, ce genre de choses a tendance à disparaître des radars à supposer que les livres en question y apparaissent jamais.

Avoir une certaine perception du style et chercher sur Internet est bien, mais enfin, sans recul, on tourne vite en rond.
Faute de comprendre le pourquoi de choses qui ne sont pourtant pas de profonds mystères, on se rabat sur le comment ou plutôt le qui est qui. On veut démasquer. Mais le masque est à l'identité ce que le style est à l'homme, autre chose qu'un chaos, une création, une mise à distance qui exprime l'homme et l'auteur.

Notons que même si je suis d'accord pour penser que l'aspect animal des dieux venait d'une origine sacrificielle, le masque animal a permis d'opérer une distance et une symbolisation du divin.

Ainsi :

http://papyrus-egyptien.blogspot.com/2007/06/baptme-de-ramses-ii.html

Il y a aussi une distance et une symbolisation dans le nom de plume. Une recréation, une distance.
Le masque protège et recrée. Qui ne comprend pas cette distance, et sans doute d'autres, ne sera pas à la bonne distance des auteurs assumant un masque, et sans doute déphasé d'autres manières.

Mais tout le monde a ses limites... Ce que je trouve étrange, c’est de non seulement ne pas vouloir les dépasser mais prétendre faire la morale ou espérer une loi pour obliger les autres à s'y conformer.

Les autres ont le droit de ne pas être moi, moi j'ai le droit de ne pas être les autres.
Au fond, tout est là.

Deviro

Petit rappel : (Deviro | 06 août 2019 à 14:56)
Derrière le pseudo "Charoulet" il y a ILHETT TRETRAISCHIAN, un Arménien né à Erevan en 1944.
.../... Il a décroché un CAPES dans la même université que Michel Onfray qu'il déteste, car ce dernier écrit des bouquins qui se vendent, et ça l'énerve, écrit-il.

Eh bien on a eu le nez creux : ILHETT TRETRAISCHIAN a écrit sur son Bloc-Notes le Lundi 12 août 2019 :
https://blocnotesdepatricecharoulet.blogspot.com/

"L'essayiste français vivant le plus connu et le plus vendu en France est Michel Onfray. Quelques centaines de profs de fac ou de khâgne existent pourtant aussi, qui n'ont pas à rougir de leur niveau, de leur rigueur, de leur qualité, de leur compétence et qui ont écrit des livres du meilleur aloi.
Qui aurait la gentillesse de bien vouloir tenter une explication de ce qui constitue pour moi une parfaite énigme ?"

Delachaîssay

Il paraît qu'Eric Drouet se verrait bien candidat aux présidentielles de 2022.

Une conséquence directe du comportement global des « sachants » vis-à-vis des Gilets jaunes !

Je reste, malgré tout, en**yée !

Delachaîssay

Puisque les Africains remontent vers l'Europe n'est-il pas normal que leur climat les accompagne ?

Delachaîssay

« Croissez et multipliez, et remplissez la terre »

Le christianisme n'est plus un humanisme !

L'actuel Pape est immigrationniste. Il hait l'Europe.
Sa chance d'être le dernier n'est pas totalement nulle.

Les Jésuites – des hommes orgueilleux – une organisation qui s'imaginait dominer le monde mais qui ne fut qu'une marionnette dans les mains des puissances des Ténèbres !

Elusen

@ Valéry | 13 août 2019 à 17:21
« ...qui nient toute légitimité aux études sur le QI »

Il y a aussi des études pour affirmer qu’il fallait exterminer les juifs ou mettre les personnes noires en esclavage, des études rendraient ainsi leurs conclusions légitimes ?!
« Étude » n’est pas une vérité en soi, c’est plutôt comment elle a été faite et vous, tout comme R. Marchenoir, vous ne les lisez pas, vous vous contentez des conclusions ; or faire courir des hamsters noirs dans une roue n’est pas la preuve que les Asiatiques sont des extraterrestres.

Et pour mesurer, quantifier :

1°- il faut définir son objet, allez-y, définissez l’intelligence vous.

Jean-François RICHARD - professeur de psychologie à l'université de Paris-VIII.

Robert J. Sternberg - Professor of Psychology and dean of the School of Arts and Sciences.

2°- il faut qu’il y ait un consensus sur la définition.
Les définitions sont toujours le fait de ceux qui exercent le pouvoir et peuvent exercer une contrainte sur les autres.

3°- il faut établir une référence d’origine. Comment établissez-vous le point de référence de la valeur absolue de l’intelligence ? Il faudrait déjà trouver une intelligence à l'état pur rattachée à aucun environnement, non formatée.

4°- une méthode de calcul pour comparer tous les autres, puisque le but d’une quantification, c’est de comparer et hiérarchiser.

Si les blancs sont si intelligents que cela, expliquez-nous les génocides des Amérindiens, Arméniens, le IIIe Riech, l’esclavage, le servage, toutes les crises financières, les dettes publiques et privées, la destruction de son propre environnement, Hiroshima, Nagasaki, R. Marchenoir, etc.

Moi, je veux voir combien de temps vous allez rester en vie dans le Nuvavut, ainsi que R. Marchenoir, puisque vous seriez plus intelligent que tout le monde.
Vous êtes tellement plus intelligent que tout le monde que vous n’avez mis au point aucun vaccin, pas une seule invention, aucun brevet à votre actif.

Si un blanc invente le téléphone, ce n’est pas vous qui l’avez inventé au prétexte que vous seriez blanc ; vous vivez des inventions, de l’intelligence d’autres blancs, vous êtes en somme des parasites vivant de l’intelligence des autres et non d'une mystérieuse intelligence collective des blancs.

Delachaîssay

La République a voulu des colonies.

Elle les a !

Chez elle. C'est plus sûr !

breizmabro

Petit Elusen du 13 août 2019 peut ajouter :

Avant j'étais schizophrène mais maintenant nous allons mieux.

En même temps, comme dit l'autre, son double m'a évoquée en Dalida.. :(

J'aurais préféré qu'ils me comparent à quelqu'un de moins mort mais visiblement la mort (des autres) est son obsession.

Une petite psychanalyse de quelques années devrait régler sa phobie de la mort puisque la mort n'est pas une question d'âge, comme il le sait déjà.

Valéry

Je suis sûr que ceux qui nient toute légitimité aux études sur le QI (qui d'ailleurs ne placent PAS les blancs en haut de l’échelle, loin de là) ont une explication valable et non raciste* quant au fait indiscutable que les populations africaines ou originaires d'Afrique, où que ce soit - Afrique, Europe et USA -, tendent à graviter, en considérant une moyenne, au bas seuil de pauvreté, au bas seuil de l’éducation (reports sur les lycées disponibles), au bas seuil de la criminalité (ethnicité en prisons, reports disponibles également).

*le "ce sont les blancs" blabla

Parce que si 1+1 ne fait plus 2, alors qu'on me l'explique.

Elusen

@ Achille | 13 août 2019 à 10:24
« J’aime ce que je lis, tout simplement, serais-je le seul à apprécier le talent de l’auteur. »

« Le talent », vous affirmez de manière universelle qu’il en a un, vous refusez ainsi à quiconque de ne pas être d’accord avec vous. Vous imposez à tous votre subjectivité, vous la normalisez, cela devient la norme.

Or, chaque individu doit décider par lui-même de ce qui lui plaît ou non, de ce qui l’émeut ou pas, il ne peut donc point y avoir de grands auteurs, de moyens, de petits, ou de riquiqui.

--------------------------------------

@ Delachaîssay | 13 août 2019 à 09:58
« Céline, c'est comme Lafayette Gourmet ! »

Ben non !
La nourriture, ce n’est pas eux qui la font, ils vendent des produits faits par d’autres.

C’est comme une librairie, ce n’est pas elle qui écrit les livres, elle vend des livres écrits par d’autres, gilets jaunes ou pas.

« Le QI, c'est pas bon pour les Africains »

Avec votre QI et le très gros de Marchenoir, son QI bien monté, allez vivre en forêt d’Amazonie ou dans la savane africaine et nous verrons combien de temps vous resterez en vie ; puisque vous êtes supérieurs, vous saurez tous deux vous adapter et survivre seuls.

Mais alors pourquoi ai-je des doutes ?

yves albert

Excusez-moi, je cherche Nadine Morano, la meute est-elle passée ?

Faut-il donc être si bête que cela pour confondre un esprit pertinent avec une assemblée de cloportes... et que le diablotin cesse de jeter en permanence sa haine devant son nid de corbeau, la haine des autres est le terreau où se cultive le racisme.

Le racisme est une idéologie qui, partant du postulat sans fondement scientifique de l'existence de races au sein de l'espèce humaine, considère que certaines catégories de personnes sont intrinsèquement supérieures à d'autres. L'accusation de racisme n'est donc pas liée à la couleur de la peau mais à l'incompréhension qui existe entre des personnes, des groupes, des tribus, des villes, des pays, des continents.

Tu penses être supérieur aux autres, grand nigaud, arrête de fouiller dans les poubelles d'Internet pour découvrir l'identité de ceux que tu souhaites avilir.

Ton orgueil fait de toi un raciste !

hameau dans les nuages

@ Robert Marchenoir | 13 août 2019 à 02:42

On n'en est pas encore à l'essence mais cela va arriver ici chez nous...
Chaud ! Chaud ! Cacao !

https://www.youtube.com/watch?v=pV8TlHQFvrw

Je vous laisse imaginer les émeutes de la faim à venir. Ce matin la benne des ordures est passée. Facile de voir les maisons où il y avait enfants et petits-enfants en vacances chez les papys mamies. Un empilement de sacs jaunes réservés aux emballages plastique et cartons...

Delachaîssay

@ Elusen 13 août à 1 h 00
« Votre subjectivité n'a pas valeur de vérité universelle. »

C'est vous qui le dites !

Delachaîssay

Le QI, c'est pas bon pour les Africains. Trop compliqué !

Achille

@ Elusen | 13 août 2019 à 01:00
« Ben non, puisque ce n’est que subjectivité et rien d’autre !
Votre subjectivité n’a pas valeur de vérité universelle. »

Quand je lis Maupassant ou Céline, je ne me pose pas la question de savoir s’il s’agit de subjectivité bourgeoise ou prolétarienne. J’aime ce que je lis, tout simplement, serais-je le seul à apprécier le talent de l’auteur.

Aliocha

Où Marchenoir nous confirme que l'intelligence ne sait pas faire la différence entre pauvreté et ignorance avec la couleur de la peau, ceci bien entendu corroboré par des tests de QI qui ne savent pas, eux, mesurer le degré de bêtise odieuse de la haine aveugle, chez des êtres qui ont eu la chance d'avoir accès aux carburants de la nourriture et de l'éducation, ce qui apparemment n'a pas suffi à éclairer les méandres obscurs qui auraient pu mener de l'esprit maléfique au cœur désormais irrémédiablement fermé.

L'étincelle de la batterie de son mal a définitivement fait sauter toute possibilité d'accéder à ce qui sauve, et nous ne pouvons désormais que contempler les défaites d'un Occident qui ne sait que réitérer la domination de ses erreurs, enfanter la pourriture de ce qu'il ose encore nommer sa victoire, alors que sa corruption le ronge jusqu'à l'os, au point qu'il suffise de le pousser du doigt pour qu'il s'effondre, laissant apparaître au milieu des poussières de son inanité le chemin de lumière, celui qui laisse derrière au loin, très loin, la cohorte immense de ceux qui ne croient plus en rien, et ont encore la vanité de prétendre que leur manque de foi est l'apanage de la supériorité de la race blanche.

Delachaîssay

Céline, c'est comme Lafayette Gourmet ! Chacun y va puiser les nourritures qu'il aime.

Certaines sont répugnantes à mon goût mais elles trouvent des amateurs !
La preuve : elles ne sont pas retirées de la vente.

Il y aura toujours des Gilets jaunes pour s'en contenter !

Delachaîssay

@ Caroff 12 août à 17 h 06
« …moi je parviens, en général, à opérer une claire séparation entre l'homme et son œuvre.
….peu me chaut que tel musicien... ou tel peintre... ait pu être un franc salaud... »

Moi pareil !
Faire feu de tout bois, c'est ainsi que la civilisation s'est constituée !
Voltaire, cette canaille anglophobe, disait bien que Shakespeare était une rose sur un tas de fumier.

Delachaîssay

La terre n'est pas un plug anal.
Elle n'est pas gonflable !

Elusen

Robert Marchenoir, radin, qui se contente de lire les titres et les résumés, j’ai lu le feuillet de 9 pages.
Je l’ai acheté moi !

1°- le QI n’a pas été calculé directement, mais ils se sont basés sur des tests de sciences, de mathématiques et de lecture pour extrapoler un hypothétique QI.

2°- il y est affirmé qu’il n’y a pas d’échantillon représentatif en Afrique.

3°- il indique faire la comparaison avec plusieurs méthodes, car les QI ne se calculeraient pas de la même manière d’un pays à l’autre, ainsi il utilise la méthode britannique, puis la méthode US.

4°- Nous sommes ici en présence d’ethnocentrisme.
Tous ces tests ont été établis par des Occidentaux n’ayant pas les mêmes références culturelles.

5°- l’échantillonnage ne sera pas comparé aux Blancs, mais à des Blancs du même niveau, du même milieu et vivant dans les mêmes endroits et conditions ; or c’est principalement impossible, puisque les Blancs vivent presqu’exclusivement en Occident.

Le seul endroit où l’on pourrait tenter de comparer, c’est avec les Blancs sud-africains, à cela s’ajoute l’apartheid et ses conséquences, même s’il est supposément fini.
Il est également précisé que les enfants noirs restent moins longtemps à l’école que les enfants blancs.

6°- il est indiqué que c’est dans des zones rurales, donc de forte pauvreté, qu'une grande majorité des tests ont principalement été faits.

7°- le feuillet précis que la presque totalité des études ont été rejetées, car pas représentatives ou assez valides.

Donc aucune synthèse contrairement à ce qu’annonce R. Marchenoir.

Mais surtout, le plus drôle, c'est que plusieurs tests ont été rejetés parce que les personnes noires auraient eu un QI trop élevé et que selon eux cela ne serait pas représentatif.

Dès lors, nous pouvons l’affirmer, ce n’est pas de la science, puisqu’ils partent de la conclusion qu’ils veulent.

8°- ce sont principalement des enfants, et non des adultes, qui ont été sélectionnés.

9°- il est rappelé que pour les enfants en Afrique doit être pris en compte l’accès à la nourriture qui permet le développement du cerveau.
Ainsi que la bonne santé, ou non, des participants.

10°- la partie 3 nous informe sur le fait qu’avec une équation l’on baisse volontairement le QI des Africains pour tenir compte du pourcentage qui ne fréquente pas l’école.

11°- deux tests seront retenus, ils datent de 1992.
- un test en Afrique du Sud sur un échantillon de 1093 adolescents noirs de 16 ans.
- l’autre en Afrique du Sud sur un échantillon de 711 élèves noirs d’une moyenne d’âge de 19 ans.

Selon R. Marchenoir un total d’élèves de 1 804, uniquement en Afrique du Sud, peut établir une vérité sur la totalité des 900 millions à 1 milliard de personnes noires en Afrique.

12°- il ne parle plus de QI, mais de QI médian.
C’est la moyenne, d’une moyenne, d’un pourcentage, l’on voit vite le sérieux du truc.

Il parle même d’approximation du QI dans la partie 4.

13°- par la suite, il part sur un test scolaire US, qui se veut international, de mathématiques et de sciences, le TIMSS, qui ne calcule pas le QI, mais eux à partir de ce test affirment pouvoir le calculer, or le test de mathématiques et de sciences n’indique en rien qui est noir ou blanc.
Sans compter mais quel est le rapport entre mathématiques et QI ?!

À cela s’ajoute que dans certains pays les mathématiques et les sciences ne sont pas obligatoires à partir d’un certain âge et de niveau scolaire, les élèves choisissent.

Je peux donc l’affirmer :
Robert Marchenoir n’a jamais lu le truc, c’est un escroc !

Comme la dernière fois, où il avait présenté une étude sur des chiffres de l’armée des USA en 1905, avec IRM à l’appui, qui aurait trouvé le gène qui rendrait intellectuellement inférieures les personnes noires.
IRM et gène en 1905 ; le tout dans un pays ségrégationniste jusque dans les années 1975.

Si personne ne le télécharge pendant 30 jours, il s'efface.

Tipaza

@ Robert Marchenoir | 13 août 2019 à 02:42
« Si l'Europe ouvre grand ses portes à l'Afrique, elle deviendra similaire à l'Afrique. »

Mais c’est déjà le cas, l’Europe se désertifie.

Il n’y a qu’à voir les émissions de télé sur le changement climatique et les résultats hydrographiques sur l’assèchement des rivières et des nappes phréatiques.

On parle beaucoup du caractère anthropique du réchauffement climatique, mais qui a considéré le fait que chaque migrant pouvait apporter un peu du climat de son pays, et le produit de ce peu par le nombre de migrants, fait que l’Europe devient l’Afrique climatiquement parlant.

Voilà une hypothèse que le GIEC, qui a tout analysé, tout constaté, tout prévu, a oublié d’intégrer dans ses logiciels hypersophistiqués.

Brusquement je me demande si je ne confonds pas le changement climatique de l’Europe avec son changement culturel lié à l’invasion migratoire...
Je ne suis pas bien réveillé ou alors je dors encore et je rêve.

Elusen

@ Robert Marchenoir | 13 août 2019 à 02:42

Quel est le rapport entre pauvreté, pillage, fumer une cigarette, explosion, mort et QI ?!
Robert Marchenoir !
Comme il a un QI supérieur, il est donc immortel, riche, n’a jamais eu une contravention, aucun redressement fiscal et il stoque son sperme dans des banques.

Mais quelqu’un l’a-t-il déjà vu son gros QI à lui ?!
Il veut constamment toucher celui des autres, mais il ne nous montre jamais le sien.
Est-ce qu’il en a un au moins ?!

Moi, je peux vous démontrer que les Africains sont pauvres, font sauter des camions-citernes avec une cigarette pendant qu’ils pillent de l’essence, tous les Africains, les 900 millions de noirs d’Afrique, à cause d’une étude scientifique sur la myxomatose du lapin.

C’est ce que l’on dénomme : le mensonge de référence.
Il attrape des faits par-ci, par-là, des faits qui l’arrangent, il secoue tout le truc, le mixe et il affirme : voilà des faits !

Nous pourrions aussi lier l’explosion des camions-citernes en Afrique au fait que les femmes n’ont pas de gynécologues, qu'elles n'ont pas eu de palpations mammaires, que les hommes n’ont pas de proctologues, qu'ils sont principalement circoncis.

Voire, et surtout, qu'ils ne savent pas lire et écrire, parce qu'ils n'ont jamais eu accès à une école.

Et selon lui, il y aurait une étude qui aurait consulté les 900 millions, possiblement le milliard, de personnes noires en Afrique pour tirer un profil du Quotient Intellectuel de tous les Africains noirs.

Ceux qui auraient découvert cela seraient des psychologues, sociologues, alors que la psychologie et la sociologie ne sont pas de la science exacte, mais un vulgaire truc hypothético-déductif et que le QI ne se mesure pas.

D’ailleurs, lui avec son gros QI qu’il nous trimbale sous le nez toute la journée, il a découvert quoi ce type, il a breveté quoi, quelle œuvre a-t-il produite, c'est quoi son niveau d'études à lui ?!

Alors qu’il est le premier à beugler sa race sur les psychologues judicaires qui font des évaluations de criminels : tous incompétents nous dit-il.
Là, brutalement, quand cela sert ses troubles obsessionnels, ben c’est devenu de la vérité.

Robert Marchenoir

Vous savez que j'ai un petit faible pour les disjoncteurs différentiels. Rien que le nom m'amuse. Le titre de ce fil est "Encore Nadine Morano : c'est vrai ou c'est raciste ?". Les disjoncteurs différentiels sont des disjoncteurs racistes, puisqu'ils tiennent compte des différences.

Et en parlant de différences, un amusant fait-divers vient de secouer la Tanzanie. 62 personnes ont été tuées, le 10 août, en tentant de récupérer l'essence qui fuyait d'un camion-citerne accidenté. Selon le gouverneur de la région, le camion a explosé lorsqu'un homme a tenté de récupérer la batterie (*). D'après un témoin, l'un des nombreux pillards qui tentaient de remplir des récipients avec l'essence provenant du camion était en train de fumer une cigarette.

Ce qui est certain, c'est que des dizaines de personnes ont convergé vers le camion accidenté à la sortie d'un village. Munis de seaux et de cuvettes. Afin de récupérer le précieux liquide.

Face à un tel mouvement de foule, la réaction d'un homme honnête et de bon sens ne peut être que : mais ils sont c..., ou quoi ?

Et la réponse est... que ça arrive tout le temps. En Afrique noire, je veux dire. En juillet, 45 personnes ont été tuées et plus de 100 blessées, après un incident similaire au Nigeria : la foule s'était amassée autour d'un camion-citerne accidenté pour récupérer l'essence.

En mai, catastrophe identique au Niger, tout près de l'aéroport de la capitale : 80 morts.

En novembre 2016, ce sont 73 personnes qui ont été tuées ainsi au Mozambique.

En septembre 2015, 203 morts au Soudan du Sud.

En juillet 2010, 292 morts en République démocratique du Congo.

En février 2009, 113 morts au Kenya. (Lors de cet incident particulier, des témoins assurent qu'un pillard, que la police essayait d'éloigner du camion, a jeté une allumette dans une flaque d'essence pour se venger. Dans un autre incident du même type, la police kényane, pour dissuader les pillards, a... tiré en l'air.)

Variante, la récupération d'essence auprès des pipelines qui fuient : septembre 2011, plus de 100 tués au Kenya -- incident banal dans ce pays.

Il ne s'agit là que de quelques exemples, naturellement.

Comme dit un Kényan : "Il faut arrêter avec cette imbécillité consistant à récupérer l'essence quand il y a un accident".

Hélas ! malgré toutes les bonnes volontés, peut-on "arrêter l'imbécillité" lorsque le quotient intellectuel moyen, en Afrique noire, est de 68, selon l'une des dernières synthèses en date des innombrables études scientifiques à ce sujet (Richard Lynn et Gerhard Meisenberg, revue Intelligence, janvier-février 2010) ? Synthèse qui, elle-même, réfute une étude précédente de Wicherts, Dolan et van der Maas, datant de 2009, qui était beaucoup trop optimiste, selon Lynn et Meisenberg, en évaluant ce QI à 80 environ ?

Rappelons qu'un individu pourvu d'un QI de 68 est considéré, en Europe, comme un débile léger. Et que le QI moyen des Européens est de 100. Était, faudrait-il dire, car il s'agit là du QI des Blancs. Depuis les dernières vagues d'immigration massive, le QI européen, sans surprise, s'est mis à baisser.

Nous avons donc la combinaison de faits multiples et répétés, survenant exclusivement en Afrique noire (du moins avec une telle fréquence), et qui nécessitent une intelligence très inférieure à la normale (disons une stupidité abyssale, pour parler en termes clairs) ; et d'études scientifiques constamment menées depuis au moins un siècle, qui, dans leur écrasante majorité, arrivent aux mêmes conclusions.

L'expérience pratique étant ainsi confirmée par la théorie, et réciproquement.

Tandis que d'innombrables expériences pratiques du même genre, analysées objectivement de façon chiffrée, arrivent aux mêmes conclusions (résultats aux examens, etc.).

Il en résulte que pour nier que l'intelligence des Noirs est, en moyenne, massivement inférieure à celle des Blancs, il faut être exceptionnellement stupide -- ou exceptionnellement malhonnête (**).

L'expérience pratique montre, à l'évidence, qu'il existe des individus de ces deux types chez les Noirs comme chez les Blancs. On le constate dans ce fil même.

Une fois ces faits constatés (car ce sont des faits), se pose la question politique (qui n'a rien à voir avec la "haine", le "racisme" ou tout autre qualificatif frauduleux destiné à maquiller la réalité) : est-il bien raisonnable d'admettre, dans nos pays, une immigration massive de personnes en moyenne aussi stupides, et susceptibles de causer des catastrophes aussi terribles avec une telle fréquence ?

La réponse est non, puisqu'il faut, désormais, enfoncer des portes ouvertes à grands coups de tatanes (intellectuelles) cloutées.

Si l'Europe ouvre grand ses portes à l'Afrique, elle deviendra similaire à l'Afrique. Il n'y a pas besoin d'avoir fait de hautes études pour le comprendre.

En revanche, avoir fait de hautes études peut encourager à dissimuler cette évidence. Nous en avons de multiples exemples.
______

(*) Pour les agrégés de lettres classiques et ceux qui ont fait un doctorat de sociologie : manipulation d'une batterie = risque d'étincelles.

(**) J'exclus l'hypothèse de l'ignorance. Nul ne peut se prévaloir de sa propre ignorance une fois mis en présence des faits.

Elusen

@ Delachaîssay | 12 août 2019 à 11:41
@ Achille | 12 août 2019 à 12:23

« talent »

Ben non, puisque ce n’est que subjectivité et rien d’autre !
Votre subjectivité n’a pas valeur de vérité universelle.

Les bourgeois, c’est toujours ça, ils imposent de manière arbitraire le talent, l’art, la littérature, le chef-d’œuvre ; ils normalisent, conditionnent avec prix alors que leur subjectivité n’a aucun rapport au réel.
Et si l’on faisait voter les Français sur le talent de Maupassant, Céline, Hallyday, Van Gogh, Matisse, Sardou, Depardieu, etc ?!

Les bourgeois, c’est ça ; ils se pointent et décrètent : « ça c’est du talent, soumettez-vous ou périssez ! »
Et nous obtenons des m**des telles que : Le Centre Pompidou, la Philharmonie de Paris, la Bibliothèque Mitterrand, les colonnes de Buren, la tour Montparnasse, la cité des 4 000, Sarcelles, Morandini, Hanouna, etc.

—————————

@ caroff | 11 août 2019 à 23:32
"Plus une discussion en ligne dure longtemps, plus la probabilité d'y trouver une comparaison impliquant les nazis ou Adolf Hitler s’approche de 1."

Personne n’a comparé Hitler et Céline, mais Céline a écrit sur Hitler, pour l’encenser par ailleurs, il ne peut donc pas y avoir de point Godwin !

Comme dire que de citer le Professeur, anoblit Sir, Ian Kersaw, c’est un point Godwin parce qu’il a écrit une biographie de 1 000 pages sur Shicklgruber de son véritable nom, alias Hitler.

C’est Céline qui écrit sur Hitler, qui lui déclare son amour, qui se revendique de ses théories, par Patrice Charoulet ?!

En fait, son délire sur le point Godwin sert juste à faire du révisionnisme : « le IIIe Reich n’a pas existé, Hitler pas plus, si vous en parlez c’est : Godwin ! »

Que s’est-il passé entre 1933 et 1945 en Allemagne ?
« RIEN ! C’est un point Godwin ! », euh ben merci caroff grand historien des interrupteurs devant l’Eternel.

Patrice Charoulet

NAISSANCE, ORIGINES, ARYENS, JUIFS, RACISME, CELINE

Quelques rappels, en préambule :
« Tous ces Juifs dont nous crevons... » (Céline)
« Qu'on saigne les Juifs ! c'est mon avis. » (Céline)
« Les boches, au moins, c'est des Blancs. » (Céline)
« Je suis raciste et hitlérien. » (Céline)
« Moi, je voudrais bien faire une alliance avec Hitler. Pourquoi pas ? Il a rien dit contre les Bretons, contre les Flamands... Il a dit seulement sur les Juifs. » (Céline)

De ces quelques phrases ignobles, il y en a des centaines analogues, les dernières méritent qu'on les examine. En effet, Céline s'estimait Aryen (c'est quoi, ça ?) car un de ses parents était Breton et l'autre était Flamand. Voilà son passeport, sa fierté, sa garantie, sa supériorité... en réalité sa sottise, son irréflexion, son erreur.

La naissance est le fruit du hasard. Nul ne saurait sérieusement s'en prévaloir. L'erreur du racisme est là. Comment tirer gloire de ce hasard absolu qu'est la naissance ? Qui choisit sa famille, qui choisit ses parents ? Qui choisit sa ville de naissance ? Qui choisit sa couleur ? Le jugement raciste condamne un homme dès son berceau, dès la maternité, dès son premier jour. Tu es né ceci ou cela, je suis supérieur à toi depuis mon premier jour, car je suis ceci ou cela. Y a-t-il plus grande erreur ?
Aucune pensée religieuse ne m'anime en disant ces évidences.

Le racisme est le racisme. Ne mélangeons pas les sujets. Il est permis, et ce n'est plus du racisme, à chacun d'avoir une opinion sur les frontières, sur le droit du sol ou le droit du sang, sur la souveraineté nationale, sur les flux migratoires, sur les religions, sur les visages voilés, sur le burkini dans les piscines, sur la construction des édifices religieux, sur le financement des associations, sur le RSA, sur les squats, sur les forces de l'ordre, sur le respect de la loi, sans y mêler à tout bout de champ le mot « racisme », qui a un sens très précis.

caroff

@ Patrice Charoulet 11h37
"Un autre intervenant, cultivé et qui a écrit parfois des textes de bon niveau, a l'idée saugrenue de nous ressortir le point Godwin."

Ce n'est pas saugrenu, c'est indubitable...

Je me flatte d'obtenir une bonne appréciation de mes commentaires auprès de vous cher professeur. Peut-être avez-vous eu l'occasion dans vos enseignements de louer l'oeuvre de ce prodigieux écrivain qu'est Céline en faisant abstraction de son racisme qui me répugne autant qu'à vous. Mais moi je parviens, en général, à opérer une claire séparation entre l'homme et son oeuvre.

Peu me chaut que tel musicien dont je me délecte ait pu être un franc salaud ou que tel peintre ait franchi les limites de la bienséance pourvu que je me complaise à la vue de ses tableaux.
Pour descendre d'un cran, exigez-vous de votre maçon ou de votre plombier qu'il n'ait point de mauvaises pensées ou vous contentez-vous de l'excellence de ses travaux ?

Delachaîssay

@ Savonarole 12 août à 13 h 02

Je me suis probablement mal exprimée.
Marcel Aymé est un impitoyable censeur des imbéciles de son temps, toutes versions confondues !

Du temps où il y avait encore du théâtre à Paris – avant Ribes « successeur » de Renaud-Barrault ! – on donna «  Le confort intellectuel » version scène (Théâtre des Champs-Élysées). Tout Paris venait rigoler des cuistres contemporains. Je m'en souviens comme si c'était hier.

Qui peut oublier « Uranus » et « La nuit de l'iguane », une adaptation de Tennessee Williams (qui nous renvoie à Huston, Ava Gardner, Burton, Kerr, une version ciné de légende, tout ce qui nous reste !).

Il rejoint Gide et... au paradis des auteurs haïs pour leur talent !

Comment ne pas admirer un écrivain qui refuse un fauteuil Quai Conti ?

Delachaîssay

Je « ne souhaite pas la victoire » du FN !

Pas plus celle de Macron !

Dans quelque temps je risque d'être emm***é.

Savonarole

@ Delachaîssay | 12 août 2019 à 11:41

Bien vu, tout à fait d’accord.
Mais, tout de même, la pièce de Marcel Aymé, La tête des autres, demeure.

Noblejoué

Céline est un grand styliste, comme on le constate dans ses livres et dans ses pamphlets.

Il voit bien le mécanisme du bouc émissaire. Dans "Le voyage au bout de la nuit", notre héros est mal vu de l'équipage, presque lynché, et ne s'en sort que par une démagogie éhontée :

"Toute possibilité de lâcheté devient une magnifique espérance à qui s’y connaît. C’est mon avis. Il ne faut jamais se montrer difficile sur le moyen de se sauver de l’étripade, ni perdre son temps non plus à rechercher les raisons d’une persécution dont on est l’objet. Y échapper suffit au sage.

« Capitaine ! lui répondis-je avec toute la voix convaincue dont j’étais capable dans le moment, quelle extraordinaire erreur vous alliez commettre ! Vous ! Moi ! Comment me prêter à moi, les sentiments d’une semblable perfidie ? C’est trop d’injustice en vérité ! J’en ferais, capitaine, une maladie ! Comment ? Moi hier encore défenseur de notre chère patrie ! Moi, dont le sang s’est mêlé au vôtre pendant des années au cours d’inoubliables batailles ! De quelle injustice alliez-vous m’accabler capitaine ! »

Puis, m’adressant au groupe entier :

« De quelle abominable médisance, messieurs, êtes-vous devenus les victimes ? Aller jusqu’à penser que moi, votre frère en somme, je m’entêtais à répandre d’immondes calomnies sur le compte d’héroïques officiers ! C’est trop ! Vraiment c’est trop ! Et cela au moment même où ils s’apprêtent, ces braves, ces incomparables braves à reprendre, avec quel courage, la garde sacrée de notre immortel empire colonial ! poursuivis-je. Là où les plus magnifiques soldats de notre race se sont couverts d’une gloire éternelle. Les Mangin ! les Faidherbe, les Gallieni !… Ah ! capitaine ! Moi ? Ça ? »

Je me tins en suspens. J’espérais être émouvant. Bien heureusement je le fus un petit instant."

Cela ne l'empêche pas de faire des Juifs ses boucs émissaires.
Il y a deux choses à retirer de Céline, son oeuvre, mais aussi qu'on peut fort bien comprendre le mécanisme du bouc émissaire et y succomber. Il est normal qu'à la sortie de la guerre, on lui ai demandé compte d'écrits tels que Bagatelles pour un massacre. Evidemment, les historiens peuvent creuser, c'est toujours intéressant.
Mais l'oeuvre et le contre-exemple comptent davantage... L'une est délectation, l'autre avertissement d'un vertige du pire où chacun peut se voir entraîné.

Achille

Concernant Louis-Ferdinand Céline j’ai lu deux livres de lui : Voyage au bout de la nuit, considéré comme son chef-d’œuvre et Mort à crédit.
Je ne nie pas son talent mais pas de quoi vraiment s’extasier. Concernant ses propos antisémites, il est clair que je les condamne fermement.
Mais peut-être faut-il tenir compte du contexte de l'époque qui semble vouloir se reproduire actuellement...

Personnellement je préfère la plume de Balzac, Guy de Maupassant, Marcel Pagnol et bien sûr Victor Hugo qui est hors catégorie.

Delachaîssay

Ce qui fait problème avec Céline c'est son immense talent.

De Bernanos on oublie certaines rudesses.

De Montherlant on ne se rappelle que de ses cueillettes sur les Grands Boulevards.

Et on ne fait pas injure à Marcel Aymé de dédaigner son théâtre comme un vulgaire J-M Ribes.

Patrice Charoulet

Un intervenant inhabituel cite, pour louer Céline, un extrait où il a des paroles émouvantes touchant l'agonie de sa chienne bien-aimée. Je confirme : c'est très émouvant.
J'aurais aimé apprendre qu'il avait fait preuve de la même affection, de la même humanité, du même bon coeur, au moment où, à plusieurs reprises, il a dénoncé de manière infâme et honteuse, des Juifs. Le talent d'expression n'excuse pas tout. Il y a des actions impardonnables. Pour s'en convaincre, lire Jankélévitch sur ce sujet.

Un autre intervenant, cultivé et qui a écrit parfois des textes de bon niveau, a l'idée saugrenue de nous ressortir le point Godwin. Quand quelqu'un a déclaré : "Je suis raciste et hitlérien", le citer, est-ce atteindre le point Godwin ?

Delachaîssay

« Les tardigrades ne vont pas survivre sur la lune. »

Et pourtant ils sont sacrément costauds. Alors, les humains !

Il ne faut pas trop compter sur « l’extension du domaine du possible ».

La planète n'est pas gonflable !

Delachaîssay

Céline toujours

Ce qui dresse les gens les uns contre les autres c'est l'immensité de son talent.

« …elle a souffert pour mourir… je voulais pas du tout la piquer… lui faire même un petit peu de morphine… elle aurait eu peur de la seringue… je lui avait jamais fait peur… je l’ai eue, au plus mal, bien quinze jours… oh, elle se plaignait pas, mais je voyais… elle avait plus de force… elle couchait à côté de mon lit… un moment, le matin, elle a voulu aller dehors… je voulais l’allonger sur la paille… juste après l’aube… elle voulait pas comme je l’allongeais… elle a pas voulu… elle voulait être un autre endroit… du côté le plus froid de la maison et sur les cailloux… elle s’est allongée joliment… elle a commencé à râler… c’était la fin… on me l’avait dit, je le croyais pas… mais c’était vrai, elle était dans le sens du souvenir, d’où elle était venue, du Nord, du Danemark, le museau au nord, tourné nord… la chienne bien fidèle d’une façon, fidèle au bois où elle fuguait, Korsör, là-haut… fidèle aussi à la vie atroce… les bois de Meudon lui disaient rien… elle est morte sur deux… trois petits râles… oh, très discrets… sans du tout se plaindre… ainsi dire… et en position vraiment très belle, comme en plein élan, en fugue… mais sur le côté, abattue, finie… le nez vers ses forêts à fugue, là-haut d’où elle venait, où elle avait souffert… Dieu sait!… »

Elusen

@ Lucile | 11 août 2019 à 10:57
« ...le rayer définitivement du dictionnaire ? »

Waouh c’est génial, vous arrivez à confondre dictionnaire et l’usage inculte d’un mot ?!

----------------------------------------------------


@ Deviro | 11 août 2019 à 20:56b
« Merci pour les non-citations ! Elusen, c'est un copain à vous ? »

La veuve de Céline, de 106 ans, s’oppose à la republication de L'école des cadavres mais un internaute l’a publié en entier avec la préface de 1942, et le truc sur Hitler, c’est la 4e partie.

Oh comment je sens que le petit monsieur ne va pas aimer ?!

Deviro

@ Mitsahne | 11 août 2019 à 19:45
« Bidon, tout est bidon chez vous ». (Savonarole le 10/08 à19h38). C’était adressé à Patrice Charoulet.
C’est ce qu’on appelle un résumé.
PC ne manque pas une occasion de nous faire part de ses états d’âme, de ses convictions politiques, de son emploi du temps à la minute près, de ce qu’il aime, de ce qu’il n’aime pas, de sa santé sans problèmes, de son cursus impeccable, de sa conduite sans reproches, de ses vertus sans limites, de sa vie sans soif, sans contresens, sans conflit, sans contravention, sans constipation…"

Synthèse épatante, rien à ajouter.

Aliocha

Oui, oui, Deviro, Elusen est parmi nous, ne vous en déplaise.

118.6 L'Éternel est pour moi, je ne crains rien: Que peuvent me faire des hommes?
118.7 L'Éternel est mon secours, Et je me réjouis à la vue de mes ennemis.
118.8 Mieux vaut chercher un refuge en l'Éternel Que de se confier à l'homme;
118.9 Mieux vaut chercher un refuge en l'Éternel Que de se confier aux grands. (Psaume 118)

Pour vous, mes grands :

https://www.youtube.com/watch?v=VuAXl1LYY6o&feature=youtu.be

We will forever loving Jah !

caroff

@ Mitsahne 19:45
"Alors il se lança dans une croisade qui est toujours payante (en applaudissements) : l’antiracisme et ses variantes avec le fascisme, ses figures avec Hitler qui a tué beaucoup de gens..."

Sur Céline et Hitler on arrive rapidement au point Godwin : "Plus une discussion en ligne dure longtemps, plus la probabilité d'y trouver une comparaison impliquant les nazis ou Adolf Hitler s’approche de 1."

Avec PC c'est bingo !

Deviro

@ Patrice Charoulet | 11 août 2019 à 11:56
"Par crainte de lasser mes innombrables contradicteurs (...), je leur épargnerai cinquante citations de Céline (...), je me bornerai à redire ce qu'un aimable commentateur vient de rappeler"

Merci pour les non-citations ! Elusen, c'est un copain à vous ? A propos de Hitler il y a une chose que vous ne savez pas : l'Histoire dit qu'il s'est suicidé, mais c'est totalement faux. La vérité est qu'il est mort d'une crise cardiaque lorsque Himmler lui a montré sa facture de gaz.

Elusen

@ Noblejoué | 11 août 2019 à 10:45

Hé bé, pour une fois que c’est court !

Mitsahne

« Bidon, tout est bidon chez vous ». (Savonarole le 10/08 à19h38). C’était adressé à Patrice Charoulet.
C’est ce qu’on appelle un résumé.

PC ne manque pas une occasion de nous faire part de ses états d’âme, de ses convictions politiques, de son emploi du temps à la minute près, de ce qu’il aime, de ce qu’il n’aime pas, de sa santé sans problèmes, de son cursus impeccable, de sa conduite sans reproches, de ses vertus sans limites, de sa vie sans soif, sans contresens, sans conflit, sans contravention, sans constipation…
PC est l’homme qui un jour a essayé le conseil chinois de s’installer au bord de la rivière pour voir passer le corps de son ennemi et a été déçu : il n’est jamais passé. Il en a donc déduit qu’il n’avait pas d’ennemis et cela le chagrina. Il s’ennuya, s’inscrivit donc sur le blog de Philippe Bilger et déclara une guerre sans merci aux porteurs de pseudonymes. Cela devint vite un TOC (Troubles obsessionnels compulsifs). Toujours pas d’ennemis mais des contradicteurs.

Alors il se lança dans une croisade qui est toujours payante (en applaudissements) : l’antiracisme et ses variantes avec le fascisme, ses figures avec Hitler qui a tué beaucoup de gens ou Brasillach qui n’a tué personne. Avec de tels sujets, c’est bien le diable si on ne récolte pas quelques piécettes de considération et quelques miettes d’opposition même si, dans un élan de modestie, on se targue de n’écrire que des ‘’pauvretés’’ !

Las ! la sentence est tombée : bidon !
Certes, Littré ne donne d’autre définition que d’un contenant de cinq litres. Petit Larousse donne : se dit de quelqu’un qui n’est pas ce qu’il prétend être. Comme un vulgaire pseudonyme en quelque sorte…

Patrice Charoulet

Céline (suite)

Pour qui serait sceptique sur le racisme hitlérien de Céline, commander « Céline en chemise brune » de Kaminski : de 9 à 7 euros en version papier, ou, en Kindle : 1,99 euro. C'est donné ! Mais ce sera encore trop cher, pour qui ne voudra pas convenir de l'évidence. J'en connais au moins un qui ne voudra pas dépenser deux euros pour ça.

Delachaîssay

Prendre conscience de la finitude de la planète !

Les animaux ont l'instinct, les hommes n'ont que l'intelligence.

L'eau, l'air, l'énergie, la nourriture… ?

Y aurait-il eu déjà des «  Humanités » disparues ? Trente mille ans sur cinq milliards d'années. Un « trou noir ».

La planète n'est pas rechargeable !

Patrice Charoulet

Céline (suite)

Pour qui serait sceptique sur le racisme hitlérien de Céline, commander « Céline en chemise brune » de Kaminski : de 9 à 7 euros en version papier, ou, en Kindle : 1,99 euros. C'est donné ! Mais ce sera encore trop cher, pour qui ne voudra pas convenir de l'évidence. J'en connais au moins un qui ne voudra pas dépenser deux euros pour ça. Et qui préfère se crever les yeux et se boucher l'esprit. Ou m'injurier.

Noblejoué

@ Lucile

J'ai un PC. Dans un sens, tant mieux, j’énerve ceux qui savent en informatique... Je ne vous en remercie pas moins.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

MA CHAINE YOUTUBE

PRESSE, RADIO, TELEVISION & INTERNET

INSTITUT DE LA PAROLE

  • Formation à l'Institut de la parole
    Renseignements et inscriptions : [email protected]
  • L'Institut de la Parole propose des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique de la personnalité et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Magistrat honoraire, Philippe Bilger propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires.

MENTIONS LEGALES

  • Directeur de la publication : Philippe Bilger
    SixApart SA 104, avenue du Président Kennedy 75116 PARIS