« Le président doit-il encore ouvrir la bouche ? | Accueil | Entretien avec Philippe Juvin »

11 juillet 2019

Commentaires

breizmabro

@ petit Elusen du 14 juillet 2019
"Pour une personne qui a quitté définitivement les lieux..."

Ah bon, j'ai dit que je quittais définitivement les lieux ?
Prouvez-le !

Ellen

@ Patrice Charoulet du 14 juillet 2019 à 21:40
"On a de l'humour ou on n'en n'a pas. Cet académicien ne doit pas s'obstiner dans ce genre d'écrire. Pas doué."

Ô ça c'ty ben vrai ! J'en connais un...
J'avoue n'avoir jamais piqué un fou rire en vous lisant.

Patrice Charoulet

FLOP

Marc Lambron. Khâgne, ENS, cacique de l'agreg de lettres, Sciences Po, ENA, Conseil d'Etat,
romancier (prix Femina), Académie française. Beau CV. Enviable. On est content pour lui.

Le Figaro lui ouvre ses portes sans hésiter en page « Opinions » ces jours-ci. Pour un texte à visée humoristique avec un très bon titre, après l'affaire que l'on sait : « C'est homard qu'on assassine ».

Menu problème. Essayez de le lire deux fois, la seconde fois pour vérifier que vous ne vous êtes pas trompé. Pas une seule fois, même avec des trésors de bienveillance (Dieu sait que je suis bon public), on n'a envie de sourire. Il ne suffit pas d'espérer être drôle pour l'être. On a de l'humour ou on n'en n'a pas. Cet académicien ne doit pas s'obstiner dans ce genre d'écrire. Pas doué.

Elusen

@ breizmabro | 14 juillet 2019 à 17:03
« Y compris les canadiens petit Elusen »

Vous cuisez vivant des Canadiens ?!
Pour une personne qui a quitté définitivement les lieux, vous êtes bien envahissante.

-------------------------------------

@ Xavier NEBOUT | 14 juillet 2019 à 12:36
« Aujourd'hui, les Français fêtent le jour de la catastrophe de 1789 et suivantes. »

Quand nous parlons d’Ancien Régime nous ne parlons pas de Weight Watchers !

Mais de celui de l’esclavage, du servage, des privilèges, de l’interdiction du droit de vote, des lettres de cachet, de l’ingérence du Vatican, des ecclésiastiques siégeant aux assemblées, d’un Roi une foi une loi, d’accusation de sorcellerie, de la famine, de l’arbitraire, etc., etc.

Une noblesse qui n’a pas hésité à collaborer avec les nazis.

NEBOUT, ce n'est pas très Noble comme nom !

Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen de 1789

breizmabro

@ boureau 14 juillet 2019 à 13:47

Très belle démonstration du boureau du homard. Pour la mise à mort avant cuisson c'est à peu près ça.

Mais où avez-vous vu qu'un homard sorte d'un casier avec des élastiques ?

Je plaisante. Ici nous n'avons pas les moyens de mettre des élastiques aux pattes des homards, du coup c'est une guerre à mains nues pour le sortir du casier. Un vrai challenge. Nous dans la plate qui tangue et lui dans le casier qui ne veut pas se laisser prendre.

En même temps petit Elusen est un jeune très naïf. Vous avez eu tort de lui expliquer comment on tue un homard, maintenant il va se demander comment il peut y avoir des morceaux de hareng dans son boulgour.

breizmabro

@ Elusen 14 juillet 2019 à 00:25

Y compris les canadiens petit Elusen ;)

————

@ Robert M. 14 juillet 2019 à 11:40
"...la langouste à de Rugy, hein, c'est un cache-sexe"

Allons bon une langouste pour cacher le sexe d'un homme qui honnit les crustacés, comme vous y allez... ;)

En même temps si ça avait été une langoustine son cache-sexe, vu son aversion pour les crustacés c'eut été la même chose question allergie, et dans ce cas-là il faut boire du sel (de mer de préférence) et éviter le champagne, SURTOUT le Ruinart (si vous voyez ce que je veux dire...).

En même temps il a dit via Twitter qu'il aimait les araignées. Ceci dit il n'a pas dit : les araignées "de mer", du coup le doute m'habite.

Adéo Martchi

boureau

@ Giuseppe 13 juillet 2019 21:11

Votre invitation me va droit au coeur et... à l'estomac !

Mais je suis si loin et de plus je ne suis pas un fan de la montagne. A part quelques années à Lucerne, en 1970/73, l'altitude ne me convient pas. Même si votre compagnie eut changé la donne !

Et je ne fais même pas de vélo ! Un bien piètre compagnon je vous dis !

Il y a un moment, nous avions échangé sur ce blog des souvenirs d'enfance, avec je crois Jean le Cauchois ou Claude Luçon et j'avais précisé que dans la bande de gamins, comme j'était le plus petit, je n'avais pas droit à un vélo et j'était traîné sur la porte-bagages d'un des autres garnements. L'humiliation absolue.

Bien plus tard, les voitures de fonction ont remplacé le porte-bagages et je n'ai jamais eu d'addiction pour ce noble instrument. Alors vous pensez, la poussette ! Un coup à me péter le fémur sur le macadam !

Je ferai plutôt volontiers partie du jury ! J'y excelle : j'adore critiquer !

Allons je vous laisse, ébloui non pas par votre paysage (bien qu'il le vaille bien), mais par la prestation de notre cher Président en ce jour de Fête nationale. On ne voyait que lui... et François de Rugy que les hasards du protocole avaient placé juste derrière lui. Il avait l'air pincé ! Comme le homard !

Bon feu d'artifice ! Ça doit être grandiose en montagne !

Cordialement.

————

@ Elusen 14 juillet 2019 00:25
"Vous oubliez juste de dire qu'il faut les cuire vivants (les homards)"

Malheureux ! Que dites-vous ? Vous allez être poursuivi par les "minorités agissantes"!
Moi, depuis longtemps, je les tue avant la cuisson. D'où mon nom, of course !

C'est simple :
Les pinces étant attachées, vous le mettez bien à plat sur une surface dure.

Vous prenez un grand couteau de cuisine.

Vous l'enfoncez d'un coup sec entre les deux carcasses. Lame coupante vers l'avant.

Vous abaissez le couteau vers l'avant d'un coup sec.

Vous faites pivoter vote homard.

Vous abaissez le couteau vers l'arrière d'un coup sec en visant bien le milieu.

Et voila ! La mort est instantanée. Du beau travail soigné.

Et vous en avez deux pour le prix d'un.

Quelques minutes au gril selon le poids*.

A servir tout de suite avec un beurre breton citronné abondant car la chair est dense.

Pour le vin, le choix est varié : à votre goût.

Jamais d'eau avec les coquillages ou les crustacés.

*Ne pas oublier d'enlever les élastiques avant le gril !!

Bon appétit

Cordialement.

Xavier NEBOUT

Aujourd'hui, les Français fêtent le jour de la catastrophe de 1789 et suivantes. La venue de tous les maux, avec comme bouquet les deux millions de morts des guerres napoléoniennes et les germes de la future Allemagne.

Chez nous, un enfant qui chanterait la Marseillaise se prendrait une baffe !

Robert Marchenoir

@ Ellen | 13 juillet 2019 à 13:40
"Un jour de novembre 2006, au très connu marché Poncelet Paris 17ème, j'ai acheté un homard frais du Canada de 1 kg 300 à 15,60 euros."

Un kilo trois cents ? A quinze euros soixante ? Treize ans après ? Vos comptes sont bien tenus... On devrait vous embaucher pour mettre de l'ordre dans le budget de l'État.
______

Affaire de Rugy : ce n'est pas l'affaire de Rugy. C'est l'affaire France. L'affaire France communiste. A chaque fois que l'on soulève une pierre, on découvre des cancrelats qui grouillent en-dessous, et qui se gobergent sur l'argent public.

La dernière en date : le chef de cabinet de François de Rugy a été viré par François de Rugy parce qu'elle bénéficiait d'un HLM à Paris... alors qu'elle n'y résidait pas. De ses explications, il ressort qu'elle était préfet, et qu'elle trouvait parfaitement normal de disposer d'un pied-à-terre de fonction à Paris. Tout en reconnaissant qu'elle était en faute.

Le vrai scandale est là : dans le fait qu'elle trouve ça normal. il n'est pas dans le fait que Monsieur X ou Madame Y aient bénéficié de telle langouste ou de tel logement.

Il est dans le fait que des dizaines de millions de Français bénéficient de tels privilèges, du haut en bas de l'échelle. Les politiciens et les hauts fonctionnaires les plus gradés, comme les "pauvres n'infirmières" et les "braves Gilets jaunes" les plus misérables.

Et, tous, ils trouvent ça normal. Ils le méritent bien. Y a pas d'raison. De temps à autre, on apprend un truc, les médias s'agitent, et puis on oublie. Jusqu'à la prochaine découverte.

Bien sûr, seuls les privilèges de "l'oligarchie" soulèvent l'indignation. Ceux des "pauvres" et des "opprimés" sont annoncés dans l'indifférence générale, bien qu'ils pèsent infiniment plus sur le budget de l'État -- et donc sur les revenus de chacun.

Souvenez-vous du Gilet jaune fonctionnaire littéralement payé à ne rien faire depuis plus de dix ans. A vos frais. Voyez ces infirmières qui pleurnichent dans je ne sais quelle maison de retraite, parce que l'administration prévoit de réduire leur nombre, mais dont on découvre qu'elles posent chacune, en moyenne, 32 jours de prétendus congés-maladie par an ! A vos frais, là aussi... (*)

Ça se passe dans la Creuse, hein... dans cette France périphérique si "méprisée" par les "élites"... cette pauvre "ruralité" affreusement "opprimée" par les "bobos des villes"... tellement "abandonnée par les services publics", qu'une commune de 3 400 habitants possède un centre hospitalier... dont le personnel s'octroie 32 jours de congés-maladie frauduleux et illégaux par an, en moyenne... sans que quiconque ne soit mis en prison, ni même traduit en justice... ni les fameuses "infirmières" (absolument dé-bor-dées), ni le directeur d'hôpital qui accepte ces congés manifestement illégaux, ni les médecins qui les octroient...

Multipliez par 5,6 millions de fonctionnaires, et ajoutez-y le secteur privé... dont les salariés, eux aussi, abusent du congé-maladie frauduleux, quoique dans de moindres proportions...

Donc la langouste à de Rugy, hein, c'est un cache-sexe. Quand les Gilets jaunes, ou les Gilets marron à pois roses de 2030 défileront dans la rue pour réclamer la suppression de leurs propres privilèges (pas celle des autres), alors je croirai à leurs nobles indignations.

D'ici là, nous demeurerons en régime communiste, où les privilèges des uns justifieront ceux des autres. Dans la plus parfaite hypocrisie des "puissants" comme du "petit peuple".
______

(*) Vous noterez que ce chiffre ne figure pas dans l'article de France TV Info. C'est moi qui ai dû le calculer. L'article des "médias du système" prend globalement le parti des pauvres fonctionnaires injustement persécutés.

Elusen

@ breizmabro | 13 juillet 2019 à 17:15
«...et cuit sur braises...»

Effroyable personne !
Vous oubliez juste de dire qu’il faut les cuire vivants !

Ellen

@ boureau | 13 juillet 2019 à 17:21

Merci beaucoup pour votre information. C'est très gentil à vous.
Bon dimanche.

--------------------------------

@ breizmabro | 13 juillet 2019 à 17:15

Merci beaucoup pour toutes vos informations et explications Breizy.
Je suis dans le sud de la France et la chaleur ici est torride. Heureusement que la villa est entièrement climatisée sinon on s'asphyxierait sous ce soleil brûlant.
Bon dimanche à vous.

P.-S.: d'ici deux mois je fais un saut en Bretagne que j'aime beaucoup.

Giuseppe

@ boureau | 13 juillet 2019 à 17:21

Cher boureau, le Tour de France va rentrer dans nos murs, après l'escale crustacés, je vous conseille pour un prix nettement plus abordable, le restaurant cher à notre Président, celui du Tourmalet.

Il est abordable, chiffonnade de porc noir accompagnée de costillas, le breuvage à discrétion, l'addition pour moi, celle de l'écolo de service au Château est au-dessus de mes sentiments, je la digèrerais mal.

Scoubab00 sera des nôtres, mais preuves à l'appui, je lui accorderai ce répit et le dispenserai de basculer sur Barèges. La poussette sera prohibée, mais il aura droit à la tolérance du jury.

La publicité est gratuite, sous le plus beau panorama du monde, of course.

Je me permets la photo, demain est un grand jour alors...

boureau

@ Ellen 13 juillet 2019 13:40

"Prix du homard "

Je passais par là et je m'immisce, si vous permettez, dans votre demande à Breizmabro.

Dans le golfe du Morbihan, le prix des homards bleus des côtes bretonnes ou des îles varie de € 24 à € 36/39 le kilo. C'est la pleine période.

Quelques langoustes bretonnes (entre €49 et €65 le kilo). Peu d'offres, le stock breton marin n'est pas encore reconstitué.

Les huîtres sont laiteuses, très laiteuses.

Les tourteaux et les araignées sont parfaits.

Tous les coquillages sont consommables en ce moment, notamment les palourdes et les coques. Les moules c'est toute l'année pratiquement.

Un seul regret : les bouquets ! Aucune offre en ce moment. Ils sont rares et si chers (entre € 5 et 7 les 100grs) qu'ils sont vendus à Paris. Les Parigots ont un pouvoir d'achat si supérieur au nôtre ! Et il est vrai que les débouchés sont nombreux : Hôtel de Lassay, Sénat, Matignon, Elysée, les ministères...

Bon appétit.

Cordialement.

breizmabro

@ Ellen 13 juillet 2019 à 13:40

Si vous avez aimé le homard canadien vous allez adôôrer le homard breton ;)
La chair est plus tendre (moins élastique que celle du homard canadien) et cuit sur braises, est incomparable avec un homard canadien cuit dans les mêmes circonstances.

Jusqu'en septembre c'est la pleine saison du homard mais peu de restaurateurs en cuisine sur les îles Molène, Sein et Ouessant, les restaurants n'étant pas gastronomiques, ce crustacé est un peu cher. Par contre vous aurez de merveilleuses langoustines fraîchement pêchées (et pas de celles qui ont séjourné dans des bacs à glaçons ;)) servies avec ou sans mayonnaise (maison...) et plein d'autres poissons magnifiques (non, non ce n'est pas du chauvinisme, ou alors très peu ;))

Molène, Sein ou Ouessant, où que vous alliez sur ces îles pas encore trop touristiques vous serez bien reçue. Bon d'accord l'eau n'est pas à 27° et la température ambiante la plus chaude ne dépasse guère 25° mais on se console vite car la chaleur est dans le coeur de ceux qui vous accueillent sur leur île.*

Adéo Ellen

*et je ne ne suis pas sponsorisée par le syndicat d'initiative finistérien :D

Michelle D-LEROY

@ Ellen
"Question : y a-t-il un risque que cette affaire revienne encore et encore sur le tapis ?"

Beau jeu de mots.

La plaidoirie de Maître Temime a beau avoir été juste, brillante, éblouissante même, moi je crois qu'après 25 ans de procédures, procès et rebondissements, les juges sont épuisés par cette affaire et les Français fatigués, et qu'il ne serait pas raisonnable d'y revenir. D'autant que Bernard Tapie n'était pas le seul dans cette histoire vu que le C.L. n'était pas tout net non plus.
J'espère pour ma part que ce sera le clap de fin, sachant que ces procès interminables monopolisent une justice en manque de moyens et sont coûteux pour nos finances déjà mal en point.

---------------------

Quant à l'affaire François de Rugy qui a déjà fait couler beaucoup d'encre, ce n'est pas tant dans les menus fastueux et les mets délicats que les Français critiquent en premier, mais ils sont déçus et exaspérés par un nouveau monde autoproclamé écologiste, qui demande à la France d'en bas de boire de l'eau du robinet pour éviter le transport des eaux minérales et les bouteilles plastiques pendant que le nouveau monde (ministre et médias) déguste homards venus du Canada si j'en crois Breizmabro, et grands crus.

C'est ce sentiment de pouvoir faire ce qui leur plaît tels des roitelets avec l'argent des contribuables souvent éreintés par les taxes et impôts qui agace.

Mediapart publie la feuille d'impôts de M. de Rugy (2015). Les revenus imposables déclarés paraissent très faibles pour un député et du coup cela interroge sur d'autres points. Par exemple il louait un appartement à Nantes, il possède une maison en Bretagne... Avec de si faibles revenus comment pouvait-il supporter de telles charges immobilières ? Il ne payait pas d'impôts parce qu'il versait (selon lui) 1 200 € par mois à une association écolo...il lui restait donc encore moins pour ses dépenses personnelles. Plus il explique, plus les Français se posent des questions, eux qui, à Paris ne peuvent plus se loger, même un couple qui gagnerait autant que 47 000 €/an.

En ce qui concerne les travaux de rénovation de son appartement de fonction, il me semble assez normal que les appartements de fonction des ministères soient repeints et que salles de bains ou cuisines soient remises au goût du jour dans des délais raisonnables. On ne peut pas tout reprocher à ce ministre, surtout en se souvenant de l'appartement dévolu à un simple garde du corps, nommé responsable de la sécurité de l'Elysée. M. Benalla, a pu bénéficier d'un appartement de fonction au "Palais de l'Alma" Quai Branly et des travaux importants ont été entrepris pour la remise en état de celui-ci. Rien n'était trop beau pour ce personnage qui devait bénéficier d'un logement à une adresse prestigieuse.

Il serait bon de se reprendre en respectant des échelles de valeurs et des échelles hiérarchiques.
Nos dirigeants politiques du moment veulent d'un côté à tout prix faire disparaître ces valeurs pour faire peuple et d'un autre côté vivre grand train. C'est tout le paradoxe, une contradiction qui déboussole, il faut l'avouer.

L'éthique, la morale personnelle et les simples règles de conduite respectueuses des autres et des deniers de l'Etat semblent être des valeurs désuètes et dépassées en politique et ce, tous domaines confondus. Il ne s'agit pas de voter des lois applicables aux autres, il s'agit d'abord de montrer l'exemple d'une rigueur personnelle lorsqu'on est élu.

Dans un tout autre domaine, celui de l'Education nationale, l'affaire des notations au bac dont on a fait de professeurs grévistes, des parias, démontre aussi comment on a dévalorisé cet examen emblématique, comment on ridiculise les correcteurs au nom de l'égalitarisme. On a 88 % de bacheliers dont au moins un tiers qui n'ont pas le niveau et après on pleure sur le fait que la France manque de bons professionnels de métiers manuels. Un exemple bien négatif pour ces jeunes puisqu'on leur montre que tout se vaut et que ce n'est pas la peine de travailler pour obtenir un examen. Mais aussi un mauvais signal pour ceux qui ont vraiment travaillé.

https://www.valeursactuelles.com/clubvaleurs/societe/correction-du-bac-le-recit-surrealiste-dun-professeur-parisien-108816?actId=ebwp0YMB8s0EMZLY1WvTN3V1qzzpVLXuLyr5FYI13Or3v5nohtnoncnh7R4f7XqL&actCampaignType=MAIL&actSource=619

Giuseppe

Un titre évocateur sur notre écolo qui aimait recevoir, il m'a fait sortir le mouchoir, https://goopics.net/i/borPp, j'ai eu la gorge serrée en pensant qu'il se privait et n'aimait pas les mets les plus doux.

Ecolo de fortune, sous les lustres de cristal, fin adepte des repas aux chandelles, auditeur attentionné de la musicale vaisselle de porcelaine, mais qui déteste le crustacé et le caviar… Quel gâchis… J'ai failli avoir de la compassion devant tant de rejets, mais quand même, j'ai du mal à penser qu'il ne mange que du céleri rémoulade, de la carotte râpée et de la salade feuille de chêne.

De grands comiques ces dirigeants manches à air de la politique, après J-V Placé qui préférait les cours sur terre battue plutôt que sur herbe, l'écolo qui n'aimait pas les produits d'eau douce et de la mer.
J'ai failli pleurer.

Ellen

@ breizmabro | 13 juillet 2019 à 09:17

Un jour de novembre 2006, au très connu marché Poncelet Paris 17ème, j'ai acheté un homard frais du Canada de 1kg 300 à 15,60 euros (cadeau parce que je le valais bien). Un délice !

J'ai hâte de faire un saut à Ouessant. Dites-moi quelle est la meilleure période pour les fruits de mer et les homards bleus chez vous. Merci Breizy.

scoubab00

Etant peu qualifié pour juger des compétences d'Hervé Temime, je me réjouis de la présence, de l'entrain, de la bonne humeur communicative des séfarades dans cet ensemble immuno-déprimé de la société française. Hardi les gattes et les gars !

Patrice Charoulet

Je signale à mille commentateurs chevronnés (radio, TV, blogs...) que les homards dont on nous parle ces temps-ci étaient des langoustes.

Elusen

@ Ellen | 13 juillet 2019 à 08:39

Vous n’avez rien compris !
Il a été condamné au civil, je vous rappelle qu’il doit rembourser les 403 millions d’€.

Comme l’a noté un universitaire français, le scandale dans l’affaire, c’est que 40 millions d'€ lui ont été alloués au titre de dommages et intérêts pour le préjudice subi. Je cherche en vain le préjudice qu’il aurait subi dans cette affaire.
Alors que Patrick Dils, innocent qui a passé 17 ans en prison pour un double meurtre sur enfant qu’il n’a jamais commis, qui a été tabassé en prison, violé en prison, n’a reçu lui qu’un million d’€.

Il y a une Justice ségrégationniste en France, une pour les riches et presque aucune pour les pauvres.

En ce qui concerne le pénal, il n’y a pas de preuve, ou assez de preuves.
Le Pénal ne porte pas sur le Crédit lyonnais, mais sur l’arbitrage illégal qui a vu dans le dossier intervenir son ancien avocat devenu ministre et autres faits intrigants.

breizmabro

@ Ellen 12 juillet 2019 à 20:10

Le homard canadien est très vendu en France, plus que le cubain, notamment au moment des fêtes de fin d'année car moins cher que le breton, c'est la raison pour laquelle je pense que la photo représente des homards venant du Canada ou de Cuba.

Ceci dit lorsque l'on est écologiste et que l'on souhaite que les vols intérieurs soient restreints au profit du train, il est déconcertant de constater que des homards sont livrés à l'hôtel-restaurant de Lassay par avion grand émetteur de CO², la livraison devant également coûter plus cher qu'une livraison par un mareyeur breton...

Ce nouveau monde de Manu a une devise en tête et il s'y tient : "faites ce que je dis pas ce que je fais". Pour le bien de tous évidemment.

Ellen

"Il déclare que "si on devait considérer que toutes les décisions de relaxe sont une faillite, autant supprimer tout de suite les tribunaux, cette idée vient de la confusion, trop souvent faite dans le public et les médias, entre l'acte de poursuite, la mise en examen et le jugement rendu au final...". On ne peut qu'approuver cette réplique lucide." (Ph. B)


Donc si je comprends bien, Bernard Tapie a été sauvé par le très compétent et lucide Me Hervé Temime.

Droit de réponse : combien y a-t-il eu de magistrats du parquet et du siège travaillant sur cette affaire pendant 25 ans pour que l'affaire Tapie contre CL finisse par une relaxe grâce au sauveur Me Hervé Temime ?

Le tribunal arbitraire de Christine Lagarde avait-il donc raison d'avoir pris cette affaire en main pour trancher dans le vif une fois pour toutes, suite à l'imbroglio judiciaire tournant en rond sans fin ?

Apparemment oui, puisque la relaxe de Bernard Tapie l'a prouvé.

Question : y a-t-il un risque que cette affaire revienne encore et encore sur le tapis ? Qui sait ! On était si habitué aux suspenses à rebondissements depuis 25 ans qu'aujourd'hui on a du mal à croire que c'est fini définitivement.

caroff

@ Robert 18h10
"Il n'est pas inintéressant de lire les propositions de madame Jouanno, présidente de la CNDP, dont on sait comment elle a été traitée lors de l'organisation du Grand débat :
https://www.actu-environnement.com/ae/news/chantal-jouanno-rapport-democratie-environnementale-fusion-cndp-ae-autorite-environnementale-33695.php4« 

Merci pour le lien.
Malheureusement la presse ne pose pas les bonnes questions à Rugy, Poirson ou Wargon vecteurs du démentèlement de notre droit de l'environnement.
On en est à espérer un contentieux communautaire pour reprendre le chemin de la raison !

Au-delà du homard il y a la traîtrise et l'incompétence de ces trois-là !

Claude Luçon

@ Gavroche

Presque totalement à côté du sujet, du moins de celui d'aujourd'hui, si Philippe et Pascale me le permettent, je voudrais vous dédier une chanson de votre âge, suite au dernier commentaire que vous m'aviez destiné concernant le Charles de Gaulle, qui sort de 18 mois de mise à jour scientiquement, technologiquement et guerrièrement, et les sous-marins d'attaque, là vous aviez raison sauf que je parlais de la nouvelle série de six sous-marins d'attaque, celle du Suffren.

Je n'ai pu vous répondre plus tôt étant moi-même en cours de révision générale.

Par chance les médias TV nous ont montré le Suffren aujourd'hui en préparation de sa mise à l'eau.
C'est ce court reportage qui m'a fait penser à cette chanson que j'ai légèrement modifiée rien que pour vous :

"Maman les p'tis bateaux qui vont sur l'eau ont-ils des jambes ?
Mais oui mon gros bêta pour aller naviguer !"

Etonnant !
Le Suffren marchait ! Sur des vérins hydrauliques, mais il marchait !
Jouer les titis parisiens, c'est bien, mais il faudrait mettre vos connaissances scientifiques à jour !
Essayez RMC Channel 24, ils y font d'excellents reportages de temps à autre concernant le talent de nos scientifiques et ingénieurs parmi lesquels les professionnels genre Hervé Temime abondent bien que les médias les occultent.

Marc GHINSBERG

@ Robert Marchenoir

Pour votre information, tweet de Philippe Bilger du 9/07

« Très dangereuse loi #Avia Les premiers à souffrir de la haine en ligne ce sont souvent les plus faibles #CédricO D’une part les plus faibles ne s’y rendent que masqués D’autre part je leur conseille de ne pas y aller s’ils sont fragiles Remède: interdire les #pseudos @Le_Figaro »

Alex paulista

Vu de loin par un non spécialiste, "à grands traits" comme dirait l'autre, je dirais que les juges ont parfois tendance à oublier de simplement dire le droit mais plutôt le tordre pour "protéger les plus faibles" (Perben alors GdS avait même déclaré que c'était la mission première de la justice).
C'est très vrai aux prud'hommes, vrai au civil, un peu moins présent au pénal qui heureusement réfléchit un peu plus avant de mettre les gens en prison.
Combinez ceci au fait que Tapie était flamboyant avant le procès civil et qu'il est maintenant ruiné et accablé par la récidive de son double cancer.

Ellen

@ breizmabro | 12 juillet 2019 à 16:13
"Je m'interroge : comment ces homards exotiques se sont-ils retrouvés sur ces bonnes tables de l'hôtel de Rugy ..."

Savez-vous qu'au Canada on mange du homard géant à volonté et aussi souvent qu'on veut ? Ils sont délicieux. Sur leurs côtes de l'Atlantique c'est toute l'année la pêche. Ils le mangent aussi en sandwich avec mayonnaise ou en hot-dog accompagné d'une salade comme nous on mangerait un jambon beurre. Et c'est vraiment pas cher.

Robert

@ caroff | 12 juillet 2019 à 10:14
"Il sert finalement d'alibi à Macron qui détricote tranquillement le droit de l'environnement en proclamant tous les jours que le changement climatique est sa priorité..."

Votre affirmation me paraît d'autant plus exacte qu'il suffit de se référer à la loi n° 2018-727 du 10 août 2018 pour « un État au service d’une société de confiance », dite loi ESSOC. Le titre est certes ronflant et destiné à mettre en confiance, ce mot étant à présent associé à la plupart des lois. On a l'impression de retrouver le serpent Kaa du Livre de la jungle : "Aie confiance..."
Mais en réalité ce texte peu à peu taille en pièces le code de l'environnement, notamment en matière d'enquête publique, celle-ci étant appelée à disparaître à l'issue de l'expérimentation en cours.
Il n'est pas inintéressant de lire les propositions de madame Jouanno, présidente de la CNDP, dont on sait comment elle a été traitée lors de l'organisation du Grand débat :
https://www.actu-environnement.com/ae/news/chantal-jouanno-rapport-democratie-environnementale-fusion-cndp-ae-autorite-environnementale-33695.php4

Ellen

@ breizmabro | 12 juillet 2019 à 17:02

Pourquoi ? Peut-être parce qu'il n'y a pas assez de place dans le panier à salade. Et puis c'est l'été, il fait très chaud et les chambres VIP n'ont pas de clim.

Bien, nous sommes vraiment le bon peuple quoi qu'en dise le chef de la macronie. Merci qui ? merci au brillantissime Me Hervé Temime.

Ellen

@ caroff | 12 juillet 2019 à 10:14
"A propos de François de Rugy, je me risque à cette saillie..."

Il faut bien faire tourner le business EELV ! Charmants invités au salon. Une fois régalés de homard, champagne et... la dadame balance le copain de Rugy aux orties. Oh la vilaine ! Pour réparer la faute, faut faire payer tous ses invités. Rembourser la facture : 250 euros par personne. Vous verrez la soupe à la grimace qu'ils vont tous faire...

breizmabro

@ Ellen 12 juillet 2019 à 10:08

Je crois sincèrement que dans ce procès, Tapie a gagné parce qu'en face il y avait plus voyou que lui dans cette affaire.

En effet, il est quand même curieux que JAMAIS n'ait été évoqué que la vente d'Adidas par le Crédit Lyonnais a été planquée, pardon : déposée, dans une banque OFFSHORE appartenant à cette même banque de l'Etat, pour échapper à l'impôt ! Et que Louis Dreyfus ait pu obtenir un prêt à 100 % (!) du même Crédit Lyonnais pour racheter Adidas plus cher que Tapie n'en demandait à l'origine (en résumé).

Dreyfus avait d'ailleurs reconnu que Tapie avait été floué.

Maintenant, peut-être que le Crédit Lyonnais (s'étant refait une virginité, devenu LCL pour faire oublier ses turpitudes) va dire que, comme Tapie est en fin de vie autant en finir avec cette histoire. Débranchez-le !

Mais qu'est donc devenu le Jean Peyrelevade du Crédit Lyonnais de l'époque qui avait déjà dû plaider coupable dans l'affaire Exclusive Life (500 000 dollars d'amendes) ?

Il est devenu administrateur de plusieurs sociétés dont Bouygues ou KLM (jetons de présences à l'appui).

Il a quatre-vingts ans si je ne me trompe, quatre ans de plus que Tapie, et tout va bien pour lui.

Robert Marchenoir

@ Patrice Charoulet | 12 juillet 2019 à 08:25

Il est quand même sidérant d'allier, à un incessant recyclage de vos obsessions, une méconnaissance aussi complète d'Internet. Et, j'ajouterais, de ce qui se passe sous votre nez, et se voit à l'œil nu.

Pour la millième fois, vous prétendez imposer ici l'interdiction des pseudonymes, soit une règle différente de celle en vigueur. Et vous vous appuyez pour cela sur une règle instaurée par un autre blogueur, Maxime Tandonnet.

Donc, première nouvelle pour vous, Internet, c'est la liberté : chaque blogueur instaure chez lui les règles qui lui plaisent. Tout commentateur peut bien sûr donner son avis, faire des suggestions. Mais une fois qu'il est clair que ces suggestions sont rejetées, et que la règle ne bougera pas, il devient carrément impoli de revenir sans cesse à la charge. Ici, les pseudonymes sont autorisés. Si ça vous défrise à ce point, personne ne vous oblige à commenter ici.

Mais surtout, vous n'avez rien compris à la règle que vient d'instaurer Tandonnet chez lui. Il vient d'interdire, non pas les pseudonymes, mais les commentaires anonymes, c'est-à-dire... dépourvus de pseudonymes ! Soit à peu près le contraire de ce que vous suggérez...

Et il vient de le faire, manifestement, parce qu'un commentateur a publié plusieurs réflexions injurieuses à son endroit, sans prendre aucun pseudonyme (ni, évidemment, fournir d'adresse mail...), ce qui était jusqu'à présent autorisé chez Tandonnet. Ces commentaires s'affichaient alors avec, comme signature, "Anonyme".

Ce qui n'a jamais été possible ici. Ici, vous êtes obligé de prendre un pseudonyme. Ou, si ça vous chante, de mettre votre vrai nom. Mais comme il est impossible à un blogueur (ou à ses lecteurs) de faire la différence entre les deux, ça revient au même.

Chose que vous-même, ainsi qu'un certain nombre de personnes décidément étanches à un médium qui n'existait pas du temps de leur jeunesse, vous obstinez à ne pas comprendre.

breizmabro

Afin que les choses soient claires:

Je n'ai jamais fourni de homards bleu à l'Hôtel de Lassay pour monsieur de Rugy même s'il a un pied-à-terre à Ouessant (entre autres) :D

En qualité d'ancienne paparazette et au vu des photos publiées par son épouse journaliste, je pencherais plutôt pour du homard canadien ou cubain car le homard bleu est plus petit.

Je m'interroge: comment ces homards exotiques se sont-ils retrouvés sur ces bonnes tables de l'hôtel de Rugy (moins cher que du homard bleu breton il est vrai) ?

Quel est le coût en CO² pour leur transport afin d'atterrir dans les cuisines de l'hôtel de Lassay ?

Moi j'dis ça j'dis rien mais quand on est un ministre écolo le homard bleu, même plus cher à l'achat, est moins polluant et moins cher en transport, donc moins cher dans l'assiette.

A tous ces gens qui nous gouvernent il leur manque un bon contrôleur de gestion ;)

Giuseppe

@ hameau dans les nuages | 11 juillet 2019 à 23:41

Ma jeune coiffeuse dans son salon serait sans doute ravie de coiffer des cheveux rebelles - elle a un petit côté contestataire.
Ceci dit bien qu'elle soit d'une grande imagination créatrice, elle se demande encore comment un écolo (la région est verte de nature) peut ainsi brouter du homard comme elle mange du sandwich jambon-beurre sur le pouce, pour boucler des journées surchargées.

Il paraît que le noble crustacé à toutes les sauces vous permet de garder le contact de la vraie vie, lui ai-je dit, celle de tous les besogneux ; un vrai arc-en-ciel notre de Rugy de la transition énergétique, doublé d'un excellent jeu de jambes de matador pour esquiver les questions gênantes, cependant à force de retourner sa veste et de se renier sur des positions passées, elle est usée des deux côtés.

J'ai entendu ce matin le témoignage d'un ancien majordome de l'Elysée qui est en contradiction avec les salades (pas très fraîches) qu'il nous sert. J'espère qu'il va prendre la porte, le Premier ministre n'était pas du tout content, de source sûre bien sûr.

Giuseppe

"Quant à son ego, j'admets volontiers qu'il n'est pas déconnecté de lui-même ni étranger à l'affirmation de sa personnalité mais par rapport à tant d'autres qui croient le valoir ou ne le valent pas, il se situe au bas de l'échelle narcissique."

Contribuable et citoyen je suis ravi de l'apprendre, ne le fréquentant pas je ne le jugerai pas, mais d'autres à sa place compensent :

https://goopics.net/i/eQKK9

lefort

"Il réplique sur ce point précis à une critique qu'on entend trop souvent sur le "fiasco" que représenterait toute divergence entre des décisions de justice. Alors que leur contradiction, sauf à vouloir un univers monocolore, constitue au contraire la manifestation d'une liberté et d'une indépendance."

Elle est bien bonne M. Bilger !
Ainsi au nom de l'indépendance tel tribunal pourra affirmer que ce qui est blanc est noir un autre que ce qui noir est blanc l'indépendance est louable et on ne saurait reprocher aux deux juridictions leur décision mais si tel est le cas alors comme dans un arbitrage une juridiction supérieure devrait trancher ou bien comme disait Pierre Dac: il vaut mieux l'incertitude de la certitude que la certitude de l'incertitude (ou l'inverse).

hameau dans les nuages

@ caroff | 12 juillet 2019 à 10:14

A propos de réduction du nucléaire, l'histoire en question en fait serait une banale histoire d'atomes crochus et de rivalités féminines sur fond de familles recomposées n'appartenant pas à la même église, si j'ose dire.

Ma belle-mère qui ne manquait pas un épisode des "Feux de l'amour" aurait été ravie.

Et après on critique les GJ prolos adeptes du barbecue et de l'apéritif anisé sur fond de garde d'enfants alternée...

Pauvre France...

Achille

Cette affaire de homards géants va à coup sûr faire flamber le prix de ce délicieux crustacé.
Dommage qu’entre-temps breizmabro soit passée à la pêche au maquereau !

caroff

A propos de François de Rugy, je me risque à cette saillie: on disait que Fabius savait recevoir dans les salons de l'hôtel de Lassay (j'ai eu l'occasion de le vérifier à l'occasion d'un colloque... sur les déchets) lorsqu'il était président de l'Assemblée d'où la perfidie de certains de ses camarades qui le qualifiaient de "socialiste hôtelier".
Désormais on a "l'écologiste hôtelier" !

On se souvient des frasques de Jean-Vincent Placé l'amateur de bonnes bouteilles et de Denis Baupin le harceleur de militantes écolos, on a aujourd'hui ce petit marquis dont l'insignifiance est comblée par la suffisance.
Décidément l'écologie politique n'échappe pas aux scandales et pourquoi y échapperait-elle puisqu'elle est composée à 90 % d'arrivistes, d'opportunistes et de girouettes ?

Goullet de Rugy a fait fort puisque candidat à la primaire socialiste il s'était engagé à rester auprès de celui qui serait retenu. Et puis patatras, il se rallie à Macron...
Sur l'énergie nucléaire, il déclare, lors de la primaire à gauche, qu'il faut en diminuer l'importance et puis se ravise soudain début 2019, sentant que l'Elysée ne se dirige pas vers la voie de la réduction...

Il sert finalement d'alibi à Macron qui détricote tranquillement le droit de l'environnement en proclamant tous les jours que le changement climatique est sa priorité...

Un pauvre type qui mériterait un traitement à la Robespierre comme le suggère Xavier Nebout (mon petit coup de sang tombe-t-il sous le coup de la loi Avia ?).

Ellen

"Pourquoi suis-je ces derniers mois si sensible au talent et à la personnalité de quelques avocats qui peuvent être par ailleurs des amis ? Je songe notamment à Jean-Yves Le Borgne, Pierre Haïk et Jacqueline Laffont, Frank Berton et aujourd'hui Hervé Temime. Parce qu'ils se distinguent à tous points de vue de la masse du barreau..." (Ph.B)

Certes ils sont excellents, mais réservés exclusivement aux élites très très argentées. Quand on est excellent, ça a un coût, je suis d'accord. Nous on doit se contenter d'un avocat qui lui aussi n'arrive pas jusqu'au 15 du mois. Eh oui, il y en a de plus en plus. Beaucoup laissent la robe noire au vestiaire et partent pour faire autre chose dans leur vie. D'ailleurs, on voit bien d'année en année qu'il y a de moins en moins d'avocats inscrits au barreau.

Vingt ans de procédures judiciaires dans une affaire financière rocambolesque Adidas entre l'Etat, le Crédit Lyonnais et Tapie, un vrai casse-tête, est à inscrire dans l'histoire à l'encre de Chine.

DAUMONT

Deux observations sur certaines remarques ou critiques en cette affaire:

- il avait été convenu que l'arbitrage était sans recours donc sans appel et au surplus les sommes ou indemnités allouables avaient été plafonnées, ce qui par rapport aux risques évidents d'une suite judiciaire était bienvenu.

Il a fallu donc recourir à cette procédure d'annulation de la sentence arbitrale et au montage de la prétendue fraude Estoup pour arriver à remettre en cause cet arbitrage.
Les trois arbitres choisis en parfaite connaissance de cause par les avocats des parties étaient indiscutables.

- la motivation des arbitres sur le préjudice "moral" de Tapie était insuffisante pour le commun des mortels bien sûr mais on est ici dans le domaine des affaires. Dans ce domaine, être privé anormalement de la possibilité de faire des affaires avec les moyens financiers dont on a été anormalement privé est considéré comme un préjudice; le qualifier de moral est un peu court et le droit anglo-saxon a plusieurs termes pour ce type de préjudice ; le droit français a ce terme trop sommaire de préjudice moral dans sa "nomenclature".

Ellen

@ Patrice Charoulet | 12 juillet 2019 à 08:25

Cela veut dire tout simplement que la modération de son blog n'était pas assez sévère face aux injures. L'auteur du blog aurait dû Xer chaque mot injurieux et envoyer un blâme d'avertissement pour lui faire comprendre que s'il récidive ce sera la radiation pure et simple.

Je suis pour l'anonymat, mais sans injures, ça va de soi.

Pour sauvegarder notre chère liberté d'expression, de grâce ne rajoutez pas s'il vous plaît une couche supplémentaire à la loi Avia. Pitié !

Ellen

Vous le verrez dans peu de temps sur Internet. On parie ?
(par sbriglia le 11 juillet 2019 à 23:27)

Personne n'ignore qu'il y a des fuites, souvent issues de la même maison

Mais comme on dit : plus un secret a de gardiens et mieux il s'échappe.
Grâce à Internet, l'information nous arrive à la vitesse de la lumière.

Patrice Charoulet

Ce matin, sur le blog de Maxime Tandonnet, je découvre ceci :

"NB: devant la déferlante d’injures dont ce blog fait l’objet, sous anonymat bien sûr, proportionnellement à son audience, les commentaires « anonymes » ne seront plus publiés désormais.

Maxime TANDONNET"

No comment.

Xavier NEBOUT

La noblesse a tué l'Ancien Régime par ses excès, et les couillons de Français vont fêter l'avènement de la pourriture qui n'aura eu de cesse de vouloir lui succéder.

Parmi cette pourriture, nous aurons eu les nobles acquis aux idées philosophistes pour ne pas dire socialistes par arrivisme et souvent pour sortir de leur déchéance morale et financière.
François de Rugy en est un très bel avorton. Il est de ces personnages qui font regretter Robespierre.

 hameau dans les nuages

@ Giuseppe | 11 juillet 2019 à 23:22

Moi qui ai une tête de hérisson avec mes cheveux toujours en bataille et coiffé à l'as de pique, j'apprends que madame avait aussi un sèche-cheveux doré à l'or fin mais l'a laissé en partant. Madame est trop bonne...

Comme un goût amer dans la bouche.

sbriglia

"Non, vous ne pouvez pas accéder à ces 200 pages ni en avoir copies qui sont l'exclusivité des seuls magistrats du siège et du parquet. Ces documents sont réservés exclusivement au corps judiciaire du TGI en charge de l'affaire et aux avocats assermentés de la défense ou de la partie civile.
Demandez confirmation à notre hôte, maître en la matière judiciaire."
(Rédigé par : Ellen | 11 juillet 2019 à 19:39)

----

Ah ?
Vous le verrez dans peu de temps sur Internet.
On parie ?

Giuseppe

Petite digression, ce n'est pas du droit mais sans doute de l'éthique, ce journal a décidé de se payer le Vert qui vivait comme le sultan de Brunei, rien n'était trop beau, les chandelles et gants blancs pour nous servir, le bruit délicat des couverts, la nappe bien repassée, amidonnée sans doute.

Le soc de la charrue pour le laboureur, la permaculture pour ceux qui y croient, le doux bruit de l'écoulement d'un grand vin à la sortie de la carafe, pour le plus délicat de nos ministres ; veste à double revers, l'écolo dévoilé, pas de petits pois, ou des haricots verts bio dans l'assiette, du crustacé, du galonné de luxe dans la hiérarchie des mets délicats au bout de sa pince, pour mieux nous servir, nous honorables citoyens.

De Rugy, l'écolo de la porcelaine, la honte ne l'étouffera pas, ces personnages n'ont pas de vergogne, en fait la suite de ces petits marquis qui se faisaient lustrer les souliers vernis au Château, lui c'est le dîner aux chandelles, à chacun sa façon de servir, les serviteurs aussi pour poudrer les perruques… N'en doutons pas c'est pour bientôt.

Pépère avait vidé le petit prince de la semelle, Macron fera-t-il de même avec ce poissonnier qui aimait tant les gens, l'écologie et les crustacés… coquillages et crustacés, le soleil, la plage, c'est l'été, les amis, les agapes...

Pour rire un peu plus :

https://i.goopics.net/VvD4V.png

Ils sont ignorants de tout quand ils se font prendre la main dans le collier de la reine, diantre ! et dire que nous en faisons ministres d'Etat.

Giuseppe

Tous les prédateurs ont la même technique, ils n'ont pas un sou vaillant, empruntent la totalité aux banques et commencent à vider le bocal : aucun investissement, licenciements, et parfois revente à la découpe, ils sont tout, sauf des entrepreneurs.

Je ne vais pas refaire le match, le point essentiel est que la banque qui soutenait Nanard s'est aperçue qu'il était en perdition, elle lui a posé un ultimatum avec un délai impérieux de remboursement, tellement court qu'il n'a pu l'honorer et donc la banque a récupéré ses fonds à sa façon et donc la marque - pas très élégant, prédateur aussi, mais légal en affaire.

Tout le reste est une suite de procès, qu'il a pu financer parce qu'il avait quand même notre pognon de l'arbitrage de son côté, du moins 245 millions d'euros, bien au chaud.

Avec les flibustiers, il faut être corsaire, c'est la règle, la banque l'a été, le Conseil d'Etat avait tranché.
Dans trente années nous en reparlerons.

Elusen

Il a toujours quelque chose à dire sur tout le monde !
Le gamin qui ne peut pas s’empêcher de commenter les autres pour exister et qui se persuade que c’est ça avoir une quelconque forme d’intelligence.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

MA CHAINE YOUTUBE

PRESSE, RADIO, TELEVISION & INTERNET

INSTITUT DE LA PAROLE

  • Formation à l'Institut de la parole
    Renseignements et inscriptions : [email protected].com
  • L'Institut de la Parole propose des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique de la personnalité et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Magistrat honoraire, Philippe Bilger propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires.

MENTIONS LEGALES

  • Directeur de la publication : Philippe Bilger
    SixApart SA 104, avenue du Président Kennedy 75116 PARIS