« Zineb et Steve : deux fautes du pouvoir ? | Accueil | Cela va-t-il de soi, madame Buzyn ? »

23 juillet 2019

Commentaires

anne-marie marson

@ S Carioca | 24 juillet 2019 à 17:57

Je préfère la fiction quand elle dépasse la réalité.

Il y a longtemps que The Twilight Zone et Ray Bradbury ont anticipé le changement climatique, sinon il n'y aurait pas de science-fiction.

Et puis je préfère regarder un épisode de Twilight Zone plutôt que Greta Thunberg à l'Assemblée nationale. C'est plus rassurant.

aristide

Ils trahissent et nous subissons :

https://lesobservateurs.ch/2019/07/23/cologne-un-departement-special-pour-poursuivre-les-commentaires-haineux-sur-internet-en-collaboration-avec-les-medias/

Rappelons-nous : fin 2010 et début 2011.

Merkel en octobre 2010 : "le modèle multiculturel, dans lequel nous vivons côte à côte - et nous nous en réjouissons - a échoué, totalement échoué. (...) Nous nous sentons liés aux valeurs chrétiennes. Celui qui n'accepte pas cela n'a pas sa place ici."

Cameron le 5 février 2011 : "Le multiculturalisme d'État est un échec. (...) En vertu de la doctrine du multiculturalisme, nous avons encouragé différentes cultures à vivre séparées, séparées les unes des autres et séparées de la culture dominante. (...) Nous avons même toléré que ces communautés séparées adoptent des conduites complètement contraires à nos valeurs. Quand un blanc énonce des vues inacceptables, des vues racistes par exemple, nous les condamnons à juste titre. Mais si des vues ou des pratiques tout aussi condamnables émanent de quelqu'un qui n'est pas blanc, nous avons été franchement trop prudents - et franchement, même lâches - à les condamner."

Sarkozy le 10 février 2011 : "le multiculturalisme est un échec. (...) On s'est trop préoccupé de l'identité de celui qui arrivait et pas assez de l'identité du pays qui l'accueillait. (...) Nous ne voulons pas, en tout cas ce n'est pas le projet de la France, d'une société où les communautés coexistent les unes à côté des autres."

https://youtu.be/CNENhFaeNxs

Inutile d'évoquer la suite qui n'est composée que de fripouilles

-------------------------

Je m'interroge. Dire que ni Emmanuel Macron, ni Angela Merkel, ni l'ex-Theresa May n'ont été empêchés ou ont choisi de n'avoir pas d'enfants et que ce ne serait pas une coïncidence, cela relève-t-il d'un propos haineux ?

--------------------------------------------------

@ Elusen | 24 juillet 2019 à 18:35

Le rapport c'est la chanson de Jean Ferrat, c'est-à-dire l'avenir que nous leur promettons.

Ellen

J'ai trouvé un documentaire exceptionnel expliquant parfaitement bien le comportement et les aptitudes d'un enfant atteint d'un syndrome "Asperger" et ce que vit sa famille au quotidien.

Cet petit garçon autiste Asperger n'a que 9 ans, un cas rare :

https://www.youtube.com/watch?v=aQYMwfCX2SE

Elusen

@ aristide | 24 juillet 2019 à 13:58
« trop de fonctionnaires »

Vous tenez cela d’où vous ?!
Rappelons que c’est un slogan de plusieurs lobbies, que cela n'a jamais été prouvé !
Non, je ne suis pas fonctionnaire !

Mais alors quel peut bien être le rapport avec le jeunisme et les changements climatiques, à part l'alcool et la drogue ?!

genau

Mais, mais... cher M. Bilger, vous êtes en train de démontrer que c'est le fascisme qui s'installe en France, ce que les plus obtus d'entre nous, dont je suis, redoutent depuis des années.

La France connaît trois fléaux: le communisme (encore très présent), l'Islam et l'idéologie en général.
Les trois sont chers aux Français qui adorent la délation, le caddie rempli à ras bord et la tolérance pour eux-mêmes, mais pas pour les autres.
Le fascisme raie tout ça et les Français, cocus mais contents de suivre un tambour, jouent aux grands seigneurs pendant qu'on dresse les potences, ce que fit Spartacus.
En général, ça ne dure pas très longtemps et les quelques crétins qui restaient attachés aux dures exigences de la liberté, se font tuer pour fournir aux nombreux fourbes des gages de clairvoyance, une fois le cancer ablaté mais pas les métastases, hélas.

Thunberg est le drame d'une pensée à la fois vénale chez ses auteurs et puérilement implacable chez son sujet. C'est l'infirme du "camp des saints" portant, dans son innocence pathologique, l'excrément de l'humanité comme une monstrance.

Honte sur le Parlement, honte sur la France: l'ignominie de notre système politique est patente. Brandir une personnalité dont la généralisation ferait du monde un immense goulag, c'est trahir la notion même de bien public, instaurer la faute irréfragable de la collectivité entière, son châtiment permanent et mérité par l'exploitation d'une vérité imposée.
Adopter comme emblème celle qui se dit obligée d'agir comme elle le fait sans avoir un atome des connaissances nécessaires pour aborder l'immense complexité de la question, c'est donner raison à Hitler, à Lénine, à Staline et à Pol Pot qui ne savaient rien mais tuaient ceux qui savaient.

La question de la pollution, obligée par les habitudes de consommation et l'emballement des techniques, n'est pas effleurée, l'accroissement du verdissement de la Terre, en raison de l'augmentation du taux de CO², publié par la NASA, n'est pas évoquée. L'extraordinaire baisse des coûts et le recul de la pauvreté effacés.
C'est ainsi que Lénine apprenant que les Ukrainiens se portaient mieux, en fit ordonner l'anéantissement, qui contredisaient ses théories.

C'est une vision russelienne où le paradoxe l'emporte sur la consistance.
Cette personne esclave d'adultes sans scrupule est un danger pour l'humanité entière, ce qui, en soi, n'est pas grave, mais pourrait conduire à de menus désagréments.

Exilé

@ hameau dans les nuages
« Et si on laissait travailler les professionnels dans un pays gouverné par des accusateurs et des courges ? »

« On est gouvernés par des lascars qui fixent le prix de la betterave et qui ne sauraient pas faire pousser des radis. »
Michel Audiard

S Carioca

@ anne-marie marson
"...traumatisée par certains épisodes de la série The Twilight Zone, notamment celui où l’on voit la terre se réchauffer, ou éblouie par certaines nouvelles d’Isaac Asimov ou de Ray Bradbury, je suis climato-sceptique."

Donc des œuvres de fiction font de vous une climatosceptique !

Je suis confondu devant tant de rationalité. Descartes, reviens !!

Noblejoué

J'avais placé ça dans la case racisme parce que ce sont surtout les Noirs qu'on ravale à pire que des bêtes en les sacrifiant aux animaux.
Mais s'il y a un aspect assurément raciste contrairement à jouer Sophocle en noir, c'est avant tout un problème écologique.
Je croyais avoir copié-collé mon texte, eh bien non, après les mots qui sautent, les fautes d'orthographes de distraction, le texte qui se fait la malle. Ou alors la déesse Gaïa est tellement débile qu'au lieu d'inspirer des technologies propres, elle n'est capable que de faire du sabotage à la petite semaine !

Parce qu'on ne dénoncera jamais assez les écologistes :

Cela pouvait être placé dans deux endroits, alors, pour une fois, je le fais, il y a, en effet, une urgence écologique, si j'ose dire.

https://www.courrierinternational.com/article/2007/02/22/les-tribus-victimes-de-l-ecologie

Le lien n'est pas trop long, j'espère que les gens le liront.

Que les gens soient racistes ou non, il me semble qu'ils pensent, à juste titre, que les humains devraient avoir davantage de droits que les animaux. Or c'est ce que les écologistes abolissent, ils déportent des peuples de chez eux pour mettre la nature sous cloche, dans ce qu'on appelle des réserves naturelles.

On parle toujours des réserves d'Indiens, parce que les Indiens font rêver, je comprends ça, et parce qu'on n'aime pas les Américains, ce que j'admets moins car appréciant les libres et ceux sans qui nous ne le serions pas.

Je dis que la culpabilité doit changer de camp. Les gens prenant leur voiture ou autre ne pensent pas à mal, ne veulent nuire à personne, veulent juste se déplacer.
Les écologistes déplacent autoritairement des gens.

Déporter, mettre sous les bêtes, ça ne choque personne ? Enfin, les gens et les principes.
Si les gens sont plutôt conséquentialistes, il y a aussi les conséquences, vu dans l'article, et un livre sur ce qui arrive à une tribu. Collection Terre humaine, assez connue, donc, mais on n'a guère parlé du livre, ou juste pour déplorer ce que deviennent les gens et non remonter aux causes, à savoir, rendre aux gens les droits qu'ils avaient avant l'écologie, voyons... On ne peut dire punitive, les indigènes punis de quoi, ils sont les moins polluants ? d'extinction des peuples premiers.

https://www.cultura.com/les-iks-survivre-par-la-cruaute-nord-ouganda-9782266035026.html

On demande à ces gens de devenir des agriculteurs, sottise ! C'est encore plus difficile que si on nous imposait de redevenir chasseurs-cueilleurs. Plus difficile, car nous avons une documentation, l'avons été, ce ne serait pas tout à fait sauter dans le vide.
Cette idée saugrenue doit être comparée au fait que des extra-terrestes nous obligent à passer à un stade de société qui est le leur, évidemment, sans nous intégrer pour autant, dans leurs marges. Et ils pourraient dire que si ces gens-là deviennent ce qu'ils deviennent, c'est leur faute, ils n'ont qu'à s'adapter.

On est à une époque où on ne pense pas que la nature doive s'adapter à l'Homme mais où des humains, les plus faibles, doivent se plier à la sacralisation de la nature.

Ici, on se contente* de culpabiliser les viandards et vouloir interdire la chasse et la tauromachie.
Je défends la chasse et la tauromachie. En cela seul, je suis réactionnaire, face à un mouvement qui met les humains sous les animaux, je veux que nous reprenions la barre.

Je signale que passer du sacrifice humain à celui de l'animal a été un grand progrès.
A présent, certes, on n'a pas arraché de cœurs humains ! Mais on a fait pire, on a condamné des peuples.

Ces peuples, on n'en a rien à faire car trop pauvres pour venir chez nous : impunité garantie !
Et on n'a pas à prendre partie, comme les dieux de l'Olympe dans les guerres, par exemple le conflit israélo-palestinien.

Les écologistes ont pris l'habitude d'abuser, pour l'instant des plus faibles... Dans le présent, leur simple discours de peur ébranle la démocratie :

https://journals.openedition.org/vertigo/16427

*Pour l'instant ?

Rédigé par : Noblejoué | 24 juillet 2019 à 07:13

sbriglia

Canicule...

"En 1132 en Alsace les sources se tarirent et les ruisseaux s’asséchèrent. Le Rhin pouvait être traversé à pied. En 1152 la chaleur était si intense que l’on pouvait faire cuire des oeufs dans le sable. En 1160, à la bataille de Bela (en Hongrie), un grand nombre de soldats moururent en raison de la chaleur excessive.

En 1276 et 1277, en France, la récolte d’avoine et de seigle fut totalement détruite par la chaleur. En 1303 et 1304, la Seine, la Loire, le Rhin et le Danube pouvaient être traversés à pied. En 1393 et 1394 un grand nombre d’animaux tombèrent morts et les récoltes anéanties en raison de la chaleur.

En 1440 la chaleur fut excessive. En 1538, 1539, 1540 et 1541 les rivières européennes étaient littéralement asséchées. En 1556 il y eut une sécheresse généralisée dans toute l’Europe. En 1615 et 1616 la canicule s’abattit sur la France, l’Italie et les Pays-Bas. En 1646 il y eut en Europe 56 jours consécutifs de grandes chaleurs. En 1676 des canicules à nouveau. Les mêmes événements se reproduisirent au XVIIIe siècle. En 1718 il n’y eut aucune pluie entre les mois d’avril et octobre . Les récoltes furent brûlées, les rivières asséchées et les théâtres fermés à Paris par ordre du Préfet de police en raison des températures excessives. Le thermomètre enregistra 36 degrés Réaumur (45 degrés C) à Paris. Dans les jardins de la banlieue arrosés les arbres fruitiers fleurirent deux fois pendant la saison.

En 1723 et 1724 les températures étaient extrêmes. En 1746 l’été fut particulièrement chaud et sec et les récoltes furent littéralement calcinées. Pendant plusieurs mois il n’y eut aucune pluie. En 1748, 1754, 1760, 1767, 1778 et 1788 les chaleurs d’été furent excessives. En 1811, l’année de la comète, l’été fut très chaud et le vin très bon y compris à Suresnes. En 1818 les théâtres parisiens restèrent fermés pendant un mois en raison des chaleurs excessives, la chaleur avait atteint 35 degrés C. En 1830, alors que des combats avaient lieu, le thermomètre afficha des températures de 36 degrés C les 27, 28 et 29 juillet. En 1832, lors de l’insurrection du 6 juin, le thermomètre releva une température de 35 degrés. En 1835 la Seine était presque à sec. En 1850, au mois de juin, au cours de la seconde épidémie de choléra de l’année le thermomètre afficha 34 degrés".

Il s'agit bien d'un extrait de journal de 1852 et non pas de je ne sais quel site complotiste.

On pourrait relire aussi l'interview de l'historien Emmanuel Le Roy Ladurie, parue dans Libération lors de la canicule de 2003 (et rediffusé en août 2018) au sujet de celle de 1718 qui aurait fait 700 000 morts ! Libération précise que son livre "Histoire du climat depuis l'an mil" (Flammarion 1967) reste la référence en la matière, ce qui est plutôt un bon point de la part de ce journal qui ne porte pas vraiment les climato-réalistes dans son cœur... Édité en 1967, à une époque où on ne parlait pas encore de réchauffement climatique, l'éminent auteur de ce livre ne peut pas être accusé de vouloir prendre le contre-pied de la tendance d'aujourd'hui. Vous pouvez le trouver sur internet pour 9 €. À ce prix-là, il ne faut pas se priver de s'instruire.

Libération serait donc devenu complice des climato-réalistes, ceux qui osent rappeler l'importance des cycles naturels sans accuser uniquement le CO2, gaz à effet de serre partiellement d'origine anthropique ? Ceux qui font remarquer qu'à une époque où il n'y avait pas encore le moindre soupçon de début de révolution industrielle (avec son CO2, gaz vital, que l'on nous présente pourtant comme un polluant), il y avait déjà eu de très nombreuses vagues de chaleurs extrêmes ainsi que des sécheresses catastrophiques, entraînant des centaines de milliers de morts…

PS : Amusez-vous à taper "sécheresse 1718" sur Google et vous en saurez beaucoup plus. À moins que vous ne vouliez rester sur la certitude que la canicule actuelle est un phénomène exceptionnel qui n'a encore jamais eu d'antécédents, car provoqué par l'activité humaine.

Noblejoué

@ hameau dans les nuages et semtob

Vous avez raison concernant l'eau. Mais je dirais, qui l'eut cru par cette chaleur ? Qu'il ne faut pas oublier la lutte contre les incendies.

https://www.aquavalor.fr/reserve-incendie/

breizmabro

@ Denis Monod-Broca 24 juillet 2019 à 11:24
"...c'est toujours évidemment pour de "bons" motifs"

Moi je dirais plutôt pour de bons "sentiments" parce que nous en sommes là avec Greta Thunberg, les papas/mamans et les papy's/mamie's de l'AN se sont pris d'un sentimentalisme quasi lacrymal pour cette jeune fille de 16 ans (en paraissant 12) qui n'a rien à dire de particulier que l'on ne sache déjà car maintes fois martelé par le GIEC (experts payés fort cher pour leurs études par les gouvernements !).

L'AN hier est devenu l'école du cirque (je ne peux être targuée de racisme Greta Thunberg étant blanche de peau).

Pourtant :

Khabibullo Abdusamatov, mathématicien et astronome à l'observatoire de Pulkovskaya de l'académie des sciences russe démontre que l'évolution de la température peut être majoritairement imputée à l'activité solaire, qui a été inhabituellement élevée,

ou Sallie Baliunas, astronome au Harvard-Smithsonian Center for Astrophysics, Ph.D. en astrophysique à Harvard qui a souligné l'impossibilité que le réchauffement climatique soit causé par les rejets humains de CO2. Elle a reçu de nombreuses récompenses et a écrit plusieurs dizaines d'articles scientifiques dans des revues de premier plan, ou alors :

Dai Davies, physicien à l'Université de Canberra qui affirme que le CO2 n’a qu’un effet négligeable sur le climat terrestre et n’est pas toxique mais éminemment bénéfique pour la biosphère. Même si sa quantité était doublée, cela n'aurait aucun effet significatif sur la thermodynamique atmosphérique. Lire encore :

Dennis Hedke, géophysicien et chercheur américain qui affirme que les spéculations théoriques sur l'effet de serre dû au CO2 ne peuvent prendre le pas sur les données empiriques disponibles. Tenter de modifier la concentration de CO² dans le but de contrôler la température de la Terre est un effort futile qui n'a aucun fondement réellement scientifique et pratiquement aucune chance de succès, ou :

Anatoly Levitin, Directeur du Laboratoire des Variations Géomagnétiques de l'Institut de magnétisme terrestre, de l'ionosphère et de la propagation des ondes de l'Académie des Sciences Russes.
Selon le Dr Levitin le climat de la planète suit son propre cours et nous ne pouvons pas désigner de tendances significatives dans le changement car elles datent de millions d'années alors que leur étude est toute récente. Nous sommes les enfants du soleil ; nous manquons tout simplement de données pour faire des conclusions, ou

Horst Malberg, professeur en météorologie et climatologie, ancien directeur de l'Institut de Météorologie de l'Université de Berlin. Il a été co-signataire d'une lettre ouverte de plus de 100 scientifiques allemands à la Chancelière allemande en juillet 2009 qui dénonce la croyance du réchauffement anthropique comme une pseudo-science,

Et à Patrick J. Michaels, climatologue américain qui estime, lui, que le réchauffement se traduira par un modeste accroissement de trois quarts de degré sur les 50 prochaines années puisqu'il estime qu'il n'y a aucune incitation pour un scientifique à sortir du catastrophisme actuel

MAIS

"si vous dites ça, vous risquez d'être mis au pilori par vos collègues. Si le réchauffement n'est pas une menace, à quoi servent tous les fonds qui y sont consacrés ?".

A cette interrogation que répondrait Greta Thunberg ? On ne le saura jamais car son formatage n'en est pas encore à ce stade.

Lucile

J'ai retrouvé cet article qui me trottait dans la tête, daté de novembre 2013, intitulé : "Swedish parenting has created a nation of brats" que l'on peut traduire par : "L'éducation donnée par les parents suédois fabrique une nation de morveux" lesquels morveux sont aussi qualifiés dans le sous-titre de "nombrilistes".

https://www.telegraph.co.uk/news/worldnews/europe/sweden/10421246/Swedish-parenting-has-created-nation-of-brats.html

C'est ce qu'avance le psychiatre David Eberhard dans son livre : "Comment les enfants ont pris le pouvoir".
"Nous vivons dans un pays, dit-il, où l'on juge les enfants 'compétents' (…) ils sont toujours mis au centre, et une fois devenus adultes, ils s'attendent à être le centre de tout, d'où leur intense déception".
Il fait remarquer que les taux d'absentéisme à l'école montent en flèche, ainsi que les problèmes d'anxiété, alors que les résultats au PISA baissent sensiblement. Mais il est tabou là-bas d'incriminer le manque d'éducation.

Bibasse

@ Philippe Dubois

J'adhère à votre programme écologique.

Et qu'on renvoie cette gamine à l'école !

hameau dans les nuages

@ semtob | 23 juillet 2019 à 21:25
"C'est un comble d'être un pays en majeure partie en zone inondable et de manquer d'eau pour les animaux aux premiers rayons de soleil."

A qui le dites-vous ! Avec ces imbéciles d'écologistes des villes nous rabâchant sans cesse que la mer monte en manifestant violemment contre des agriculteurs faisant un lac collinaire retenant l'eau d'un ruisseau qui s'écoule avec à la clef la mort d'un jeune à Sivens. L'Etat a cédé et la retenue ne se fera pas.

Heureusement dans le Lot-et-Garonne ils ont tenu bon contre l'Etat avec le soutien de la Coordination Rurale. Aucun écolo de pacotille n'a pris le risque de se faire étriper (dans le 47, département du pruneau) et la retenue finalisée commence à se remplir.

http://www.agri-convivial.com/t76278-lac-de-caussade-dans-le-47?highlight=caussade

Et maintenant ce matin notre ministre de l'Agriculture déclarant qu'il faudra, face au changement climatique et aux sécheresses, multiplier les lacs collinaires...!

Et si on laissait travailler les professionnels dans un pays gouverné par des accusateurs et des courges ?

Lucile

Cette petite jeune fille devrait jouer et s'amuser avec des amis de son âge. L'expression de son visage serait sans doute moins sinistre, de même que le message qu'elle véhicule.

Aux États-Unis, on voit depuis peu une augmentation très forte des problèmes psycho pathologiques chez les adolescents, particulièrement chez les filles, avec un niveau d'anxiété très élevé. Ce n'est pas tant le niveau d'anxiété qui s'est élevé que la capacité à se défendre contre l'anxiété. Les enfants ne jouent plus entre eux, les adultes sont derrière eux tout le temps à les protéger, et à leur proposer des jeux supervisés par des adultes, alors que tous les mammifères sont programmés génétiquement pour le jeu, car le jeu libre nous apprend, entre autres choses, à réagir face au risque. L'enfant s'expose de lui-même à des risques mesurés et progressifs, pour répondre aux besoins de son cerveau. En protégeant nos enfants à l'excès, nous interférons de manière négative sur leur développement. Nous les rendons incapables de maîtriser leur anxiété et en faisons des individus apeurés à tel point que cela atteint un niveau pathologique. C'est le concept d'anti-fragilité de Nassim Taleb. Le risque pour un enfant de devenir allergique aux arachides est divisé presque par 10 si sa mère en a consommé même très peu, pendant la période d'allaitement.
https://www.youtube.com/watch?v=B5IGyHNvr7E

Les angoisses de la jeune Greta ne sont sans doute pas dues à sa seule éducation, qui est malgré tout spéciale, car à mon avis cela n'arrange rien pour ses problèmes de l'exhiber comme on le fait.

Célébrer la venue de cette jeune fille terrorisée et terrorisante, lui prêter l'oreille comme s'il s'agissait d'une personne en pleine possession de ses moyens, se mettre à plat ventre devant une enfant au développement mental notoirement entravé, me paraît un aveu de débilité mentale. Nos élus moutonniers s'y livrent comme de parfaits crétins.

anne-marie marson

Ayant été traumatisée par certains épisodes de la série The Twilight Zone, notamment celui où l’on voit la terre se réchauffer, ou éblouie par certaines nouvelles d’Isaac Asimov ou de Ray Bradbury, je suis climato-sceptique.

Je pense que le réchauffement climatique ne dépend pas de nous, mais la pollution de la planète, oui.

La destruction de la forêt amazonienne me ravage, de même que la surpêche, la disparition des grands mammifères en Afrique, l’empoisonnement des baleines et des tortues marines par le plastique, à cause de l’Homme.

Je ne connaissais pas cette jeune fille, Greta Thunberg, j’en avais juste entendu parler par les manifestations.

Je n’imaginais pas qu’elle serait reçue à l’Assemblée Nationale.
Quelle déchéance pour cette Assemblée qui tient à ressembler à une autiste Asperger, à se rabaisser à son niveau pour éviter de voir en face les conséquences de leur couardise, de leur absence de cerveau, et de leur homardisation.

Les députés ont été face à leur reflet dans un miroir.

aristide

Les députés abrutis reçoivent :

Greta Thunberg "affiche son Asperger comme un titre de noblesse", critique l'écrivain Pascal Bruckner dans Le Figaro. "En révélant qu'elle est atteinte d'un autisme Asperger, ses parents en ont fait un bouclier humain inattaquable", ajoute l'entrepreneur Laurent Alexandre dans L'Express. D'après ce dernier, "elle aurait besoin d'un stress minimum" et devrait être retirée des projecteurs.

Greta Thunberg, elle, n'est pas de cet avis. Sur Facebook, elle explique que c'est justement ce trouble neurodéveloppemental, un "super-pouvoir", qui l'a poussée à s'engager. "Si j'avais été 'normale' et sociable, j'aurais intégré une association, ou j'en aurais fondé une moi-même. Mais comme je ne suis pas très sociable, j'ai fait la grève de l'école à la place."
-------------
Les Ripoux partout dans la fonction publique.
Affaire Geneviève Le Gay à Nice : Le procureur affirme avoir menti "pour éviter de mettre le président de la République en difficulté" pendant le conflit des Gilets Jaunes (Le Monde)
--------------
Voilà votre France m'sieur ! Et pendant ce temps Macron fabrique de la fausse monnaie (des dettes) pour satisfaire ses folies.

Trop d'abrutis + trop de fonctionnaires = la mort d'un pays !

Philippe Dubois

Bonjour Monsieur Bilger

Greta Thunberg est une gamine manipulée par ses parents, militants chevronnés de la deep-ecology, derrière lesquels on trouve un certain nombre de nuisibles.
Et ces gens sont d'autant plus ignobles que cette pauvre gosse souffre d'un handicap.

Comment la France, avec 1 % de la population mondiale et moins de 1 % des émissions de gaz à effet de serre*, pourrait sauver la planète, pendant que la Chine est censée commencer à penser à stabiliser ses émissions de CO2 en 2035 ?
Vous la voyez l’arnaque ?

Donc, non, je ne veux pas revenir à l’âge de pierre pour sauver la planète et je refuse que l’homme blanc soit encore déclaré coupable des tous les crimes contre la planète, l’humanité, les animaux et les rhododendrons.
Je ne suis pas responsable du développement effréné de la Chine ou de la démographie devenue folle de l’Afrique.

L’écologie ne peut être que nationale !
Pour la France, une véritable politique écologique consiste à
– sauvegarder nos sols, nos terroirs, notre environnement, nos paysages
– et aussi le peuple qui vit là depuis quelques siècles
Pour cela,
– une agriculture raisonnée, respectueuse de l’environnement et de la bientraitance animale, qui ne pourra pas être mise en concurrence avec des produits qui ne respectent pas nos normes (et tant pis pour le CETA et autres traités)
– des circuits courts ce qui implique une révision du code des marchés publics notamment
– le développement de filières nucléaires innovantes, pour sortir de notre dépendance au pétrole et donc au duo infernal Arabie saoudite et Qatar
– Arrêt de toute implantation d’éoliennes, gabegie écologique et énergétique, mais pompe à fric pour certains
– l’éducation des gens à ne pas gaspiller et ne pas jeter leurs détritus
– On peut aussi s’inspirer des Italiens dans le recyclage de l’eau

Ce sera bon pour la France et sera aussi bénéfique pour la planète.

*Je dis ça pour les réchauffistes, et aussi parce ce bon résultat est dû à nos centrales nucléaires honnies par les escrologistes.

sylvain

La petite Greta devrait se méfier de où elle met les pieds, y a pas que dans les églises qu'on trouve des pédophiles ; y a pas mal de vieux raloufs à l'Assemblée nationale qui aiment la chair fraîche, la mioche risque de devoir sucer autre chose que de la glace ; d'ailleurs on se demande ce que ses gourous escrolos lui fourguent comme came, apparemment c'est de la bonne comme en témoigne sa tête de zombi hallucinogène.

Ellen

"Mais Greta est jeune et alors tout serait dit ! Mais ils ont la force de leur spontanéisme et tout serait à valider !"

Ce gouvernement ne sait plus à quelle branche se raccrocher tellement il est discrédité de partout. Macron a tout essayé, comme un grand et ça ne prend plus, alors que faire pour retrouver un troisième souffle et continuer à enfumer les Français ? Une enfant à l'AN ça sensibilise la jeunesse, les futurs électeurs. Dans deux ans et demi on passe aux urnes pour les présidentielles et c'est dès maintenant qu'ils faut préparer le terrain. Macron malin comme un singe - il suffit de le savoir, c'est tout !

antoine marquet

@ Patrice Charoulet

Je pense qu'il aurait fallu suggérer à l'intervenant "anonyme" qui a dit : "Vous êtes une merde" de bien mâcher ses (et ces) mots avant de les proférer !

Lucile

Cette farce met en lumière l'oisiveté et le gâtisme de nos parlementaires. On dit que le ridicule ne tue pas. Pourtant chaque nouvelle lubie de nos élus enfonce un clou dans le cercueil du parlement.

Michel Deluré

Difficile malheureusement de ne pas voir en Greta Thunberg autre chose qu'un robot dans la mémoire duquel des manipulateurs ont entré le message qu'ils veulent faire passer à l'humanité.

Cette utilisation soulève la réprobation et entame au final la crédibilité de cette croisade et du message dont elle se prétend être porteuse.

Robert

Pauvre Greta. Il suffirait cependant qu'elle tire la langue pour qu'enfin elle devienne le nouvel Einstein du XXIe siècle !
A un siècle de distance, on mesure le chemin parcouru... en sens inverse de la Science telle que nous l'a léguée Albert. Je crains cependant que ses derniers successeurs, malgré leurs accélérateurs de particules dernier cri (https://home.cern/fr/about), ne deviennent aussi quelque sorte de dinosaures et ne s'exposent aux mêmes risques d'abandon.

A mon sens, ce qui devient intellectuellement et scientifiquement grave, c'est que toute l'évolution de notre science actuelle repose presque exclusivement sur la modélisation informatique. Le Graal : que le modèle remplace le réel...

Jean le Cauchois

Cher PB,

Votre titre n'était-il pas plutôt "Le jeunisme : une farce ou une déroute ?"

Denis Monod-Broca

@ Tipaza

"Crucifiction" : bien vu, à plus d'un titre nous sommes en effet dans une société du simulacre.
Mais attention : il y a de vraies victimes, qui reçoivent de vrais coups, et dont les souffrances sont de vraies souffrances. Et j'ai peur pour Greta.

-----------------------------------------------

@ Elusen

Je n'aurais pas dû écrire "troubles psychiatriques". Dont acte. Je ne pensais pas à mal.
La fait est qu'elle est affectée de troubles, peu importe leur qualification, et que ces troubles aident à sa désignation comme victime potentielle. Actuellement, reine médiatique du jour, elle n'apparaît en rien comme une victime mais déjà, comment le nier ?, elle ne s'appartient plus.

------------------------------------------------

@ breizmabro

Le problème n'est pas tant ces "gourous malfaisants" comme vous dites, que l'opinion publique qui, par médias interposés, devient foule. On sait de quoi la foule est capable, même si c'est toujours évidemment pour de "bons" motifs. Pauvre Greta...

Catherine JACOB

"La France a un goût de camomille."

Intéressantes cependant les propriétés des trois camomilles médicinales. Cela dit, celle des trois camomilles qui sert à la confection des infusions et à laquelle, sans doute, vous faites allusion, est Chamaemelum nobile, genre qui dérive du grec χαμαι khamai « à terre, nain » et μηλον mêlon « pomme » parce qu'elle a une odeur de pomme nous apprend Pline (H.N. 22, 53) et nobile pour la distinguer de la petite camomille, j'imagine. Cette camomille, encore qualifiée de "romaine" bien qu'elle ne pousse pas sur le littoral méditerranéen et qu'elle soit en fait indigène en Europe de l'Ouest, est en tant qu'infusion "traditionnellement utilisée dans le traitement symptomatique de troubles digestifs (ballonnements épigastriques, lenteur à la digestion, éructations, flatulence, diarrhée)."
Contre quel mal français la pensez-vous remède efficace, mais moyennement...

Greta "est aussi un produit marketing".
Entièrement d'accord avec vous. C'est à Hollande que nous devons cette mise en avant forcenée du jeunisme au détriment de l'expérience. Quant aux méthodes marketing, c'est également à celles-ci que nous devons le président pour lequel vous avez voté ainsi que son secrétaire d'Etat aux droits des femmes que la courtisanerie médiatique cherche à identifier par tous moyens à la marquise de Sévigné, par ex. lorsque la présentation de l'émission stéphanebernoise qui lui est consacrée, nous présente la digne marquise comme une "blogueuse avant la lettre", ainsi que comme une allumeuse !

phineus

"La France a un goût de camomille"

Que n'entendent-ils cette belle injonction libératrice (Saint Paul ?) :
"Que votre oui soit oui, que votre non soit non !"

Exilé

@ Hope
« Je cite UNE phrase de notre hôte »

Qui a essayé de prononcer cette phrase à haute et intelligible voix sans avoir failli perdre connaissance faute de respiration ?
Seuls ceux qui ont fréquenté l'Institut de la Parole auront probablement pu aller jusqu'au bout...

Patrice Charoulet

On sait que je suis retraité et on ne me croira pas si je dis que je n'avais pas eu le temps de lire les réflexions d'ici touchant Greta, le jeunisme, etc. Mais c'est vrai. Je viens de les lire, avec retard, ce mercredi matin. Les approuvant, j'allais écrire que je les approuvais, quand je me suis avisé de lire tous les commentaires qui suivent ces réflexions. Je les approuve presque toutes aussi. Vais-je écrire que je les approuve ? Que dire de plus ? Tout a été dit. Je préfère faire une remarque.

Ayant écouté pas mal de débats (radio, TV) hier, je note que tout ce qui a été (excellemment) dit ici par les uns et par les autres n'est pas vraiment en harmonie avec ce que j'ai entendu. Ici, je n'ai pas lu d'indignation contre les députés qui ont déclaré ne pas vouloir venir écouter la jeune fille. Or, les propos indignés n'ont pas manqué dans les débats radio -TV. Suivant les interventions d'un député de mon parti, que je trouve plein de talent et d'avenir, qui avait déclaré ne pas vouloir venir écouter la prophétesse, je vois sur son site, qu'un intervenant (anonyme) lui a dit : « Vous êtes une merde », pour ce crime de ne pas vouloir venir s'extasier et se prosterner devant l'icône. Sans vouloir les flatter, je suis heureux de me trouver sur un blog où tant de gens ont une lucidité assez rare ailleurs. Que ne les invite-t-on à la radio et à la télé ? Y viendraient-ils ?

Tipaza

Je viens de d'apprendre que Boris Johnson a été choisi comme Premier ministre !
Trump, Greta, Macron et Sibeth, et maintenant Boris, l'automne s'annonce propice à de nouvelles péripéties passionnantes. Avec en prime l'incertitude concernant Angela Merkel, finira-t-elle l'année ?

Au fait connaissez-vous Carrie Symonds la communicante de Boris ?

https://www.google.com/search?q=Carrie+Symonds&tbm=isch&source=univ&client=firefox-b-d&sa=X&ved=2ahUKEwivy4bs8szjAhXnzIUKHVUKBMgQiR56BAgHEAw&biw=1269&bih=748#imgrc=EefPtVRMbeDm_M:

Je me garderais bien de toute comparaison avec Sibeth, mais parfois je me sens plus british que français.
Home sweet home and Honey with me !

Tipaza

@ Denis Monod-Broca | 23 juillet 2019 à 17:53
"Elle porte notre faute collective(...)Elle est une victime émissaire et, comme telle, elle est divinisée ou quasiment divinisée."

Vous remarquerez que nous sommes nombreux à ne pas demander sa crucifixion*. Simplement qu'on la bâillonne définitivement, et ça c'est possible avec les matériaux modernes dérivés du pétrole !

*J'avais envie d'écrire crucifiction, tellement ce que nous vivons avec cette gamine relève de Harry Potter !

Vamonos

La gauche a un problème avec la vérité et surtout avec la réalité. Les enfants ont besoin qu'on leur montre le chemin, les parents ne doivent pas leurs obéir systématiquement.
Qui écrit les discours de la gamine suédoise ?

Robert Marchenoir

Ah ! mais c'est tout autre chose qu'un goût de camomille (et d'ailleurs, qu'est-ce que c'est que cette camomillophobie ? prenez garde à ce que les producteurs de camomille ne défilent sous vos fenêtres !).

Nous vivons en pleine science-fiction. Nous sommes dans un mauvais roman, un jeu vidéo apocalyptique. L'élite de s'pays se met à genoux devant une enfant, et les kapos bénévoles font claquer leur fouet face à ceux qui osent dire que le roi est nu.

Même la tronche de cette improbable gamine semble avoir été dessinée par un illustrateur de contes de fées : elle a exactement la tête de petite sorcière qui convient à l'emploi.

Non seulement les gens qui ont fait le plus d'études et sont censés être les plus intelligents boivent les paroles d'un enfant-dieu lors d'une cérémonie païenne, mais en plus cette gamine est une handicapée mentale. Légère, mais tout de même.

Ses parents n'ont pas trouvé mieux, pour soigner son autisme de type Asperger, que de la propulser dans ce cirque médiatique (là, on peut : elle est blanche...) ; ce qui, bien évidemment, la détruira psychologiquement une fois les flonflons de la fête disparus. Après avoir détruit nos sociétés, notre prospérité et notre équilibre mental à nous.

Chaque jour, nous faisons un pas supplémentaire vers la régression. Franchement, qui aurait pu s'imaginer, il y a seulement dix ou vingt ans (ne parlons pas de remonter aux années cinquante), que les gens chargés de diriger les nations les plus avancées du monde mendieraient les "conseils" d'une adolescente désaxée et manipulée qui n'a même pas le droit de vote dans son pays ?

La superstition et la pensée magique ont remplacé la sagesse et la réflexion rationnelle. Les plus raisonnables boycottent la visite de la divine Greta écolo (à l'évidence, c'était mieux avant), mais c'est pour retomber aussitôt dans la pensée magique en assurant que "ce n'est pas comme ça qu'on luttera contre le changement climatique" -- lequel n'existe pas plus, et n'est pas davantage un problème que le "racisme".

Claude Luçon

A propos d'écologie, François de Rugy est-il victime de racisme ?
Ce soir au 20 heures de TF1 il a déclaré, je cite ses mots :
"Ce soir je me présente devant vous comme un homme blanchi…" !? :)

antoine marquet

Greta, me semble-t-il, a un point commun avec Greenpeace… sait-on exactement qui la finance ainsi que sa suite ? Déplacements, hôtels, restaurants… ça doit coûter cher ma petite dame...

Ellen

"La France a un goût de camomille."

Our planet grata again.

Une enfant de 16 ans qui en fait 12, n'allant plus à l'école, prend la parole à l'AN à la place de nos politiques responsables de rien.

Et si on s'attaquait aux industriels, qui en règle générale, polluent à eux seuls la planète à 90 % ?

semtob

Cher Philippe,

Ce n'est pas la première fois que des enfants sont invités à l'Assemblée nationale et la plupart des mairies mettent en place des Conseils municipaux d'enfants.

Peut-être faut-il écouter les scientifiques, mais tous n'ont pas la parole et l'on doit écouter ce qu'ils disent comme des hypothèses.

Lorsque l'on s'intéresse à l'histoire des sciences, du droit, de la médecine, de la physique, il y a de quoi halluciner.
Depuis le cochon pendu en habit d'homme, l'aveu sous la torture, les essais d'hybridation, l'enfermement des sourds, des homosexuels, le non-renouvellement des neurones, la terre plate, la terre creuse, les bûchers des premiers chimistes, la liste des erreurs scientifiques pourrait donner le vertige.

Les scientifiques sont les premiers destructeurs de la planète.
Merci à la découverte de l'amiante et aux juristes qui ont excusé Eternit qui a laissé nos autoroutes pourries d'amiante et les constructions scolaires, administratives, les établissements de justice, les gymnases impropres à la santé.
Merci aux constructeurs de l'obsolescence programmée, aux enfouisseurs de déchets, aux inventeurs des farines animales qui retrouvent une seconde jeunesse avec Macron.

Merci aux destructeurs de la biodiversité qui ont su réduire le nombre de pommes à quatre essences, à l'obsolescence des graines, aux tueurs d'abeilles, à cette eau pleine de mercure, de plomb, de tritium, de bouts de plastique, d'huile de vidange, à cet air truffé de particules fines.
Merci au sulfatage des vignes, aux destructeurs des bosquets, des zones humides, aux boues rouges de Ségolène.

Merci à tous ces bouts de satellites qui tomberont un jour ou l'autre sur la terre, merci aux ondes wifi qui sont génératrices de tumeurs cérébrales et à la radioactivité qui réchauffe bien l'eau terrestre, tout comme les data centers.
Merci aux applications qui nous feront perdre le sens de l'orientation, la mémoire, la faculté de calculer, d'encadrer.

L'homme a mordu la pomme scientifique et son pénis se réduit, sa stérilisation progresse et l'on approche de l'irréversible effrayant.
C'est un comble d'être un pays en majeure partie en zone inondable et de manquer d'eau pour les animaux aux premiers rayons de soleil. C'est absurde de continuer à bétonner, à chercher la densité puisque cela nuit à la reconstitution de la nappe phréatique.
L'arbre apporte de l'ombre et de la fraîcheur, faudrait-il le redécouvrir ?

Bon retour aux crocodiles en Île-de-France, aux tigres dans le Midi.
Vive le sable doux et les herbes sauvages !
françoise et karell Semtob

Jean le Cauchois

"Le jeunisme : une force ou une déroute"

Cher PB,

Vous nous proposez une alternative d'actualité, dont l'analyse est déjà enrichie par les premiers commentaires publiés. Et je reviens sur mon thème d'hier "Ségolène et Greta : deux fautes du pouvoir", car c'est bien le jeunisme de ces deux personnalités qu'il s'agit d'apprécier. Le jeunisme de Greta peut être considéré comme une force pour les jeunes générations, dans la mesure où elle ne fait que parler de généralités : nous aurons l'occasion d'en suivre l'évolution (une Minou Drouet de l'écologie, de sbriglia).

Mais c'est le jeunisme de Ségolène qui mérite notre réflexion. Cette dame est toujours d'une jeunesse époustouflante. Elle illustre le propos de Marc Ghinsberg "Le plus gros danger, ce n'est pas d'être inactif, c'est lorsque les politiques font semblant d'agir, alors que rien n'est fait". La décennie 2007-2017, qui l'a mise en lumière, est impitoyable pour elle : la déroute de l'Etat français en matière d'écologie. Comme le cite très bien Tipaza "Les centrales nucléaires sont encore indispensables tout simplement parce que les énergies de substitution présentes ne sont pas suffisamment opérationnelles pour les remplacer".

Aujourd'hui, aucun des 40 800 fonctionnaires du MTES (ministère de la Transition écologique et solidaire), oui, 40 800 fonctionnaires, ne s'autoriserait à tenir ce propos en public. J'ai même entendu un monsieur Pierre Jacquemain (de la revue Regards) affirmer sur BFM TV "Il faut se dépêcher d'investir dans l'éolien, pour remplacer le nucléaire".

Le jeunisme de Ségolène, la Greta de la gauche française, est à l'origine du retard considérable pris par la France pour assurer son avenir énergétique. Il faut attendre, espérer l'arrivée d'une génération de jeunes Français de bon sens pour, pourquoi pas, une évolution à la chinoise, qui a dix fois plus d'éolien que la France mais qui sait mettre en service en six ans un nouveau réacteur EPR, avec des ingénieurs français que l'on dit incapables de faire la même chose dans leur pays.

caroff

C'était comique d'entendre à "C dans l'air" les quatre commentateurs dirent à l'unisson que Greta Thunberg parce qu'elle était surtout critiquée à droite et à l'extrême droite (Bruno Jeudy et Daniel Boy) devait être soutenue !!

Evoquer le clivage gauche-droite pour parler d'écologie est du dernier grotesque: ni les uns ni les autres n'ont été ou ne sont à la hauteur des enjeux.
Et puis faudrait-il l'écouter plus que les vieux barbons du GIEC dont du reste elle reprend les recommandations du fait même de sa jeunesse, comme si un faible nombre d'années au compteur permettait d'échapper aux sottises ?

En fait le débat (ou plutôt son absence) sur France 5 illustrait à merveille le thème de notre hôte "la France a un goût de camomille."

Allez au lit et n'oubliez pas vos boules Quies !!

Exilé

Et quoi de plus rentable, aujourd'hui, et de plus démagogique que de jouer à se persuader que la vérité est à chercher du côté de ceux qui ignorent, sont sans aucune expérience...

« Le mépris pour l'autorité de la vieillesse est un sentiment inné chez les jeunes gens, c'est afin que chacun devienne sage à ses propres dépens. »
Francis Bacon

Tipaza

@ HOPE | 23 juillet 2019 à 17:24

J'ai admiré moi aussi cette superbe phrase qui aurait rendu jaloux Proust dont le rythme n'était pas aussi flamboyant.

Et j'ai eu une association d'idées, déjantée, mais ça m'arrive souvent et puis c'est l'été.
J'espère que Philippe Bilger ne m'en voudra pas, mais le rythme m'a fait penser à la chanson d'Ouvrard.
Une chanson qui a franchi le temps et est représentative du style d'une époque, un peu comme les tableaux de Toulouse-Lautrec.
Ce n'est pas que j'aime l'une, ou les autres, mais ce sont des chefs-d'oeuvre qui ont marqué leur époque et en restent emblématique.

https://www.youtube.com/watch?v=mluu9VIGifQ

Et puis je me suis demandé si certains réquisitoires étaient de ce style.
La beauté du style est souvent opposée à son efficacité. Comme je ne suis pas un auditif, j'aurais été hypnotisé, mais incapable de décider ;-)

Bref, à conserver pour un dossier de candidature à l'Académie française ou à défaut à l'Académie des inscriptions et belles-lettres.

Elusen

@ breizmabro | 23 juillet 2019 à 16:17

Cela a été révélé dans une revue médicale universitaire des universités de Cambridge – UK et Icahn School of Medicine at Mount Sinai, New York – USA

Un chercheur universitaire, historien, Autrichien, Herwig Czech, est tombé en 2018 sur des lettres dans les archives médicales nazies du pédopsychiatre Hans Asperger ou il demandait l’élimination physique de certains enfants qu’il jugeait être un poids pour la société ou leur famille.

Cependant, le syndrome d’Asperger ne vient pas de lui, mais Lorna Wing psychiatre britannique dans un article universitaire qu’elle fit publier en 1981 dans une revue de Cambridge : Psychological Medicine, volume 11, format PDF, 15 pages.

C'est donc 37 ans après l'article, qui donna son nom à un syndrome, qu'un historien tomba sur les lettres dans des archives médicales nazies.

Elusen

@ Denis Monod-Broca | 23 juillet 2019 à 17:53

Depuis quand l’autisme est-il un trouble psychiatrique ?
Serait-ce là le seul concept que vous connaissiez et vous nous le balancez ?

Inserm

  • Un trouble du neurodéveloppement affectant les relations interpersonnelles

Dictionnaire médical de l'Académie de Médecine – version 2019

  • L'autisme et les troubles apparentés constituent un ensemble de syndromes actuellement regroupés dans les classifications internationales des maladies sous les termes « troubles envahissants du développement » (CIM 10) et plus récemment « troubles du spectre de l’autisme » (DSM 5)

Jacques Hochmann
Professeur émérite à l'université Claude-Bernard, médecin honoraire des hôpitaux de Lyon

  • Il n'existe, en effet, aucune corrélation biologique, aucun test sanguin, aucun enregistrement, aucune image du cerveau, qui permettent d'affirmer ou d'infirmer l'existence d'une évolution autistique. Récemment, l'autisme est devenu un véritable phénomène de société, donnant lieu à des polémiques très médiatisées et parfois violentes, comme si l'autisme était contagieux et entraînait entre les praticiens, les chercheurs et les familles concernées une véritable pathologie de la communication. On essaiera ici de garder une approche aussi objective et dépassionnée que possible.

breizmabro

@ Denis Monod-Broca 23 juillet 2019 17:53
"N’avons-nous donc rien appris, nous qui nous croyons si raisonnables, si rationnels ?"

Je ne sais pas pour vous mais moi j'ai appris que des adultes peuvent manipuler de jeunes enfants souffrant de certains troubles. Greta Thunberg mineure, Asperger de surcroît, est manipulée par des gourous malfaisants, et le monde politique français cautionne cet état de fait. C'est tout simplement scandaleux.

Honte à eux !

sbriglia@HOPE

"Oui, UNE phrase, sans un seul point, avec laquelle je ne suis pas entièrement d’accord mais qui est, il faut l’avouer, drôlement bien roulée ! Chapeau l’artiste !"
Rédigé par : HOPE | 23 juillet 2019 à 17:24

Bon, quand Philippe Bilger fera aussi bien que le monologue d’Ariane dans son bain (in « Belle du Seigneur »... pour ceux qui situeraient la baignoire à Naxos...) vous pourrez vous extasier !

PS: merci cher Giuseppe pour ce très beau cadeau... qui a illuminé mon après-midi...

Mitsahne

Je suis horrifié par le niveau de bassesse et d’imbécillité de l’Occident qui se prosterne devant cette pauvre petite chose qu’est Greta.

Greta parle comme écrivent les rédacteurs (trices) d’horoscopes pour revues populaires, c’est dire le degré de pertinence de cette gamine qu’on veut nous faire passer pour une prophétesse d’essence providentielle. Son autisme, dit « d’Asperger » (ah bon !) ne peut que la servir pour suggérer une exception naturelle ou un défi à la science des hommes.
Bref, un pur produit marketing bien orchestré pour une cause increvable, irréfutable, SAUVER LA PLANETE, susceptible d’engloutir des tonnes de subventions qu’on ne saurait mégoter grâce à la si jeune et pure révélatrice suédoise.

Depuis des années, des milliers de petites associations se sont créées avec des statuts qui comportent tous le même but : sauver la planète. A l’échelon municipal (c’est toujours le début), qui aurait à cœur de refuser une subvention, même modeste, pour une si noble cause ?
Forte de ce feu vert, la petite association réitère sa demande au Conseil départemental, puis régional, puis national, puis européen, puis à des tas d’organismes similaires qui pratiquent le même ratissage et s’entre/subventionnent pour brouiller un peu les cartes…L’inventeur d’un mini-gadget au Concours Lépine ne manquera pas de souligner dans sa publicité qu’il contribue à sauver la planète parce qu’il ne laisse aucune trace. Ainsi aurait parlé l’inventeur de l’écho…

Avec Greta, on assiste à une opération d’envergure mondiale, planétaire bien sûr, superbement bien organisée avec l’aide, il faut bien le dire, de l’aveuglement de la société occidentale pâmée, paumée, endoctrinée par des gourous habiles dans le déguisement, le camouflage et l’opacification.
Audiard, reviens !

Robert

Vous avez tellement décrit la situation avec justesse et exactitude qu'il est pour moi quasiment impossible de commenter.
Je rejoins Denis Monod-Broca | 23 juillet 2019 à 17:53.

Je constate seulement qu'après des régimes de régression comme la plupart des régimes théocratiques, dont celui que certains rêvent de nous imposer et contre lequel nos élites ne luttent aucunement, notre société occidentale est dans un état de régression absolue, qu'elle a perdu le sens de sa civilisation et qu'elle se place dans la construction de sa propre dissolution, incapable de raisonner autrement que par le sentiment, invoquant une science frelatée pour justifier ses choix mortifères.

On se croirait retourné à la société préhistorique qu'une bande dessinée pour enfants retraçait avec une précision non dénuée d'idéologie : Rahan. Nos dirigeants devraient se pencher sur ce personnage pour en tirer quelques enseignements sur la manière de se diriger soi-même et de diriger les peuples !!

GLW

Mais que font donc les services sociaux suédois ?
Quant à nos députés, bah, ils arrivent toujours à creuser...
Mais qu'est-ce qu'on a fait au bon Dieu...

Achille

@ HOPE | 23 juillet 2019 à 17:24
« Oui, UNE phrase, sans un seul point, avec laquelle je ne suis pas entièrement d’accord mais qui est, il faut l’avouer, drôlement bien roulée ! Chapeau l’artiste ! »

Oui, on dirait du Proust mâtiné de Zemmour avec une touche de Morano.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

MA CHAINE YOUTUBE

PRESSE, RADIO, TELEVISION & INTERNET

INSTITUT DE LA PAROLE

  • Formation à l'Institut de la parole
    Renseignements et inscriptions : [email protected]
  • L'Institut de la Parole propose des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique de la personnalité et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Magistrat honoraire, Philippe Bilger propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires.

MENTIONS LEGALES

  • Directeur de la publication : Philippe Bilger
    SixApart SA 104, avenue du Président Kennedy 75116 PARIS