« Zineb et Steve : deux fautes du pouvoir ? | Accueil | Cela va-t-il de soi, madame Buzyn ? »

23 juillet 2019

Commentaires

Achille

« Greta Thunberg invitée à l'Assemblée nationale pour transmettre à des députés qui les connaissent aussi bien qu'elle des données écologiques ! »

Déscolarisée, autiste, qu’à 16 ans Greta Thunberg s’adresse à nos députés c’est déjà surréaliste, mais qu’elle se permette de faire la leçon à des scientifiques bac+15, là on entre dans la cinquième dimension.
Je ne sais pas si c’est du jeunisme délirant ou du gâtisme infantilisant, mais faut arrêter là !

En fait ses interventions, largement médiatisées et politisées, consistent à réciter la leçon que lui ont donné à apprendre des gourous millénaristes. Mais dès que des questions un peu techniques lui sont posées, papa et maman interviennent pour l'éloigner des médias.

Greta Thunberg, c'est la nouvelle Dorothée. Les enfants en sont fous !

Denis Monod-Broca

Elle est jeune, elle est innocente, elle souffre de troubles psychiatriques, elle est devenue du jour au lendemain une célébrité planétaire, elle discute d’égal à égal avec les grands de ce monde, elle porte notre faute collective, savoir que nous devrions agir et pourtant ne pas agir, elle parle et nous attendons de sa voix qu’elle sauve la planète. Il y a de la magie là-dedans, de la superstition, de l’obscurantisme, du sacrificiel.
Il nous plaît tant, aveugles que nous sommes, de faire de sa vie un rêve. En réalité, nous lui volons son enfance, nous lui volons sa vie. Devenue idole, désormais, Greta ne s’appartient plus. Sa vie rêvée est un cauchemar.
Elle est une victime émissaire et, comme telle, elle est divinisée ou quasiment divinisée. Il en va ainsi depuis que le monde est monde. N’avons-nous donc rien appris, nous qui nous croyons si raisonnables, si rationnels ?

Exilé

@ breizmabro
« ...elle a été assez soft au parlement pour ne pas parler de homards voyageant par avion jusque dans nos palais nationaux pour ne froisser personne »

De homards géants qui plus est, des bestioles qui vous boufferaient tout cru un gigot d'élu LREM en cinq secondes  ;-)

A part ça, merci pour les précisions que vous avez apportées sur Asperger.

« En même temps, elle, elle ne le sait pas qu'elle est dressée pour faire peur aux autres. »

Derrière cette pauvre fille, ce sont tous les faux prophètes Philippulus qui l'instrumentalisent qui sont à critiquer.
Nous ne sommes plus sur le terrain de la science mais sur celui de l'émotion et de la superstition.

HOPE

Je cite UNE phrase de notre hôte:

« De cultiver le mi-chèvre mi-chou, de la gauche mais pas trop, de la droite mais modérément, du centrisme mais mollasson, de la pensée mais tiède, du caractère mais affadi, des non mais gangrenés par trop de oui, de la liberté à condition qu'elle n'offense personne, du Morano stérilisée par du Bussereau, de l'autorité mais point trop n'en faut, de la rigueur mais il ne faudrait pas décourager les délinquants, une lutte contre les violences qui se multiplient dans les services publics mais en réduisant plutôt les seconds que les premières, des lois mais il conviendrait de noyer les quelques rares nécessaires sous le flot des inutiles et dangereuses pour le commun des citoyens, de l'exemplarité mais en veillant à dégrader cette belle exigence en mettant sur le même plan le dérisoire et l'important et en confiant les clés de la pureté démocratique à quelques médias, de l'intransigeance républicaine mais de telle manière qu'elle demeure impuissante face à la dénaturation progressive, apparemment paisible mais redoutablement efficace de notre société et de son humus par une machine de guerre qui, bien plus intensément que le terrorisme ponctuel, fait mal à notre vivre-ensemble, de la lucidité mais surtout à doses homéopathiques pour ne pas attrister les bonnes consciences et les aveugles, de l'action mais au ralenti, du verbe mais à condition qu'il endorme, du peuple mais il ne faudrait pas qu'il s'illusionne, de l'Etat mais pour qu'il répugne à être pleinement et totalement lui-même, une France mais si communautarisée qu'elle brade avec délice et comme consentante son unité, un pouvoir mais étrange puisqu'il s'acharne à être sévère pour l'accessoire et indifférent à l'essentiel. »

Oui, UNE phrase, sans un seul point, avec laquelle je ne suis pas entièrement d’accord mais qui est, il faut l’avouer, drôlement bien roulée ! Chapeau l’artiste !

hameau dans les nuages

Des yeux vides de merlan frit, comme l'autre...

Mais qui donc pilote ces poissons ?

Quand je pense que j'aurais pu avoir une raison valable pour faire l'école buissonnière... (soupir)

boureau

"Le jeunisme : une force ou une déroute ?"

Ni l'une, ni l'autre cher P. Bilger !

Du green-business en l’occurrence ! Formidablement médiatisé ! Et qui profite de la vacuité intellectuelle, politique et religieuse de nos sociétés occidentales.

Avec cette réception (téléguidée de l'Elysée) de Greta à l'Assemblée, on touche le fond de la bêtise.

Cordialement.

breizmabro

"La France a un goût de camomille"

Eh oui nous sommes devenus une France de frileux, de sans tabac et sans alcool, qui mangent cinq fruits et légumes par jour, ne sortent pas quand il pleut ni quand il fait du vent, qui roulent en trottinette et en short et qui carburent au quinoa et au Prozac.

Du coup la petite Greta a toute sa place.

Il paraîtrait qu'elle ait été diagnostiqué autiste Asperger du nom du médecin qui a détecté cette particularité chez les autistes.

En même temps, comme dit l'autre, Asperger c'était quand même un peu le docteur Mengele si j'en crois certaines publications :

Hans Asperger a légitimé publiquement les politiques d'hygiène raciale y compris les stérilisations forcées et a coopéré activement, à plusieurs occasions, au programme nazi d'euthanasie d'enfants. Il a adhéré à plusieurs organisations affiliées aux Nazis mais pas au parti nazi lui-même, précise l'étude publiée dans le journal en accès libre Molecular Autism dans son étude publiée le 19 avril 2018 par Herwig Czech, historien de la médecine à l'Université de médecine de Vienne.

Le Dr Asperger a affiché son allégeance aux principes fondamentaux de la médecine nazie lors de conférences publiques. Après l'annexion de l'Autriche par les Nazis en mars 1938, il s'est mis à signer ses rapports de diagnostic avec la formule "Heil Hitler".

Dans le diagnostic d'Asperger l'autisme du sujet est la non relation avec une vie sociale définie et une incompréhension à une communication spontanée.

"Pour être moins dispersé, il (l'autiste atteint du syndrome Asperger) se concentre sur les détails ; pour être moins déphasé il se complaît dans les routines ; ses échecs de communication avec les autres l’amènent à une concentration exclusive sur lui-même, sans pour autant le satisfaire (d’après G. LELORD)".

Moi j'dis rien, mais si une autiste "Asperger" vient me débiter en boucle, puisque c'est son syndrome, que l'école c'est pas bien parce qu'après ya rien et que, curieusement elle a été assez soft au parlement pour ne pas parler de homards voyageant par avion jusque dans nos palais nationaux pour ne froisser personne, je m'interroge :

Serait-elle en voie de guérison* ?

*On ne guérit pas un "Asperger", on lui donne des récompenses pour chaque bonne réponse, un peu comme on le fait pour un chien en dressage.
En même temps, elle, elle ne le sait pas qu'elle est dressée pour faire peur aux autres.

Tipaza

Les faits ou les symboles ?

Les faits d'abord c'est le plus simple.
La pauvre fille, un peu simplette, est manipulée par des forces qui la dépassent et qui cherchent à utiliser l'apocalypse climatique pour faire de l'argent avec les industries de l'énergie du renouvelable et/ou à prendre le pouvoir avec l'écologie politique.
La peur de l'avenir comme argument de prise de pouvoir, un grand classique des sociétés et pas seulement des sociétés démocratiques.

La symbolique à présent, et là c'est aussi facile mais plus lamentable et plus triste.

Cette ado a un profil psychologique qui relève d'une forme d'autisme, et les parents ont eu le bon goût et l'honnêteté de le dévoiler.

Qu'une telle personne puisse se présenter et être considérée comme porteuse d'avenir montre l'état de perversion mentale où en est l'Occident, ou tout au moins l'Europe.

L'autisme est effectivement la maladie des "élites" occidentales qui se considèrent comme "sachantes" et méprisent les voix de "ceux qui fument des clopes et roulent en diesel" (Benjamin Griveaux).

Je trouve cette symbolique de l'autisme très forte, d'autant plus forte qu'elle se manifeste à l'insu de tous ceux qui soutiennent Greta.

Une vision apocalyptique de l'avenir tel qu'il nous est présenté relève d'autant plus de la maladie mentale que les solutions proposées sont parfaitement inadaptées à court terme.
Les centrales nucléaires sont encore indispensables tout simplement parce que les énergies de substitution présentées ne sont pas suffisamment opérationnelles pour les remplacer.

Mais le problème n'est pas seulement technique, ce serait trop facile, on trouve toujours une solution à un problème technique, le problème est de l'ordre du mental.

Le langage tenu par cette fille est extrêmement dérangeant comme l'est également son visage.

Je sais bien qu'il est inconvenant de parler de son visage, mais dire qu'il me gêne n'engage que moi et ne préjuge en rien de la fille en question (je prends des précautions oratoires).
Pour dire à quel point il me gêne, tenez je préfère celui de Sibeth, lui au moins est ludique, on doit bien rigoler avec elle comme convive, alors qu'avec Greta...

Mais revenons à la symbolique de l'autisme comme élément directeur de la pensée postmoderne écologique, c'est tout simplement effrayant.

Les propos qui sont tenus, la façon de les tenir, le regard porté sur ceux qui ne sont pas d'accord avec elle et ses thuriféraires, tout rappelle les pires heures de l'Inquisition qu'elle soit religieuse avec un Torquemada, ou politique avec un Fouquier-Tinville ou un Vychinski prêts à envoyer au bûcher ou à la guillotine ou encore au peloton d'exécution ou au Goulag même pas les opposants, les simples détracteurs.

Si ceux qui veulent faire le bonheur de la planète et le nôtre, malgré nous, arrivent un jour au pouvoir, comme cela semble bien parti, nous allons avoir des jours pénibles, d'autant plus que Rugy ne sera même plus là pour nous inviter à des agapes écolos, homards et vins compris.

Exilé

De cultiver le mi-chèvre mi-chou, de la gauche mais pas trop, de la droite mais modérément, du centrisme mais mollasson (...)

Belle philippique...

Marc GHINSBERG

Greta Thunberg à l'Assemblée : "Le plus gros danger, ce n'est pas d'être inactif, c'est lorsque les politiques font semblant d'agir alors que rien n'est fait."

Mais c’est Philippe qui a écrit son discours !

Denis Monod-Broca

Labiche le montre très bien dans Le Voyage de M. Perrichon : beaucoup plus que les gens qui nous rendent service, nous aimons ceux à qui nous rendons service.
En écoutant et en rendant célèbre cette jeune fille atteinte de troubles psychiatriques nous lui rendons service, nous faisons de sa vie un rêve, et donc nous l'adorons.
Quel aveuglement !
Sa vie va tourner au cauchemar et force est de constater qu'elle ne dit rien que nous ne sachions déjà.

Il y a du sacrificiel là-dessous...

Elusen

Le jeunisme n’est-il pas provoqué par la canicule ?
Qui chaque année fait perdre des milliers d’électeurs à l’extrême droite et à une certaine droite.
Presqu'un juste retour des choses que la pollution et la canicule tuent de nombreux vieux, après tout ils sont à l’origine de ces problèmes.

C’était quoi la phrase de ce grand chef amérindien déjà :
« Continuez à maltraiter la Terre, la Nature, et un beau jour vous vous réveillerez dans vos déchets ».

Mais Sitting Bull répondit en écho :
« Quand ils auront coupé le dernier arbre, pollué le dernier ruisseau, pêché le dernier poisson, alors ils s’apercevront que l’argent ne se mange pas. »

sbriglia

Bah, qui se souvient aujourd'hui de cette poétesse admirable qui faisait pleurer Margot et s'esclaffer mon grand-père ?

https://fr.wikipedia.org/wiki/Minou_Drouet

Malheur à la ville dont la princesse est une enfant…

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

MA CHAINE YOUTUBE

PRESSE, RADIO, TELEVISION & INTERNET

INSTITUT DE LA PAROLE

  • Formation à l'Institut de la parole
    Renseignements et inscriptions : [email protected]
  • L'Institut de la Parole propose des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique de la personnalité et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Magistrat honoraire, Philippe Bilger propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires.

MENTIONS LEGALES

  • Directeur de la publication : Philippe Bilger
    SixApart SA 104, avenue du Président Kennedy 75116 PARIS