« Eric Zemmour : trop de talent, pas assez de mesure... | Accueil | Montebourg explique Macron... »

11 septembre 2019

Commentaires

boureau

Voilà que vous nous plongez dans le monde des bisounours cher P. Bilger ! Nous voilà repartis dans les salons de Madame de Lafayette et de Mademoiselle de Scudéry !

Monde totalement dans l'hubris ! L'égoïsme et l'amour de soi puissance mille !

J'aimerais tellement mieux que l'on se préoccupe des enfants de ces couples, ballottés entre la deuxième et la troisième famille bientôt la quatrième, et des rapports entre eux de tous les enfants issus de cette smala !

Silence ! Il ne faut pas faire de chagrin aux "ex" !

Des rapports occultés nous disent pourtant que les enfants de ce désordre artistique présentent pour une part non négligeable des retards scolaires, des problèmes de santé et des problèmes d'adaptation à la société (on s'en serait douté).

Mais booff ! Nous sommes une société du miroir : nous ne voyons que soi ! C'est le plus important. Le reste : booff !

Ce qu'est devenu le vivre-ensemble me révulse. En plus c'est faux : chacun vit uniquement pour soi !

Cordialement.

Achille

Tout ce que je peux dire sur les divorces, en tant qu’enfant de parents divorcés alors que je n’avais pas cinq ans, est que ce sont d’abord et surtout les enfants qui sont les premières victimes de la séparation de leurs parents que ce soit à l'amiable ou pas. En particulier à un âge où la cellule familiale constitue le seul univers que connaît l’enfant, ce qui est souvent le cas.
Se retrouver soudain avec un père, une belle-mère, une mère et un beau-père est quelque chose de traumatisant que je ne souhaite à aucun bambin.

Je n’évoquerai pas, bien sûr, la situation d’un enfant qui se retrouve avec deux pères ou deux mères car ceci est un autre sujet. Mai je pense qu'elle ne manquera pas de poser des problèmes d'ordre psychologique aux enfants concernés par cette cellule familiale déstabilisante.

Elusen

« Dans le domaine du coeur et du sentiment, tout est possible certes » dixit l’Honorable Honoraire.

J’ai pas compris ; tu veux que l’on se remette ensemble ?!

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

MA CHAINE YOUTUBE

PRESSE, RADIO, TELEVISION & INTERNET

INSTITUT DE LA PAROLE

  • Formation à l'Institut de la parole
    Renseignements et inscriptions : [email protected]
  • L'Institut de la Parole propose des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique de la personnalité et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Magistrat honoraire, Philippe Bilger propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires.

MENTIONS LEGALES

  • Directeur de la publication : Philippe Bilger
    SixApart SA 104, avenue du Président Kennedy 75116 PARIS