« Alain Finkielkraut est-il de droite ? | Accueil | Une parole décomplexée est-elle possible ? »

22 octobre 2019

Commentaires

Mary Preud'homme

Lors de l'élection du secrétaire général de l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF), Justin Trudeau avait choisi de soutenir la journaliste et ex-gouverneur du Canada Michaëlle Jean, originaire d'Haïti, parfaite francophone, dont la famille fut chassée de son pays natal en 1968 par la dictature Duvalier de sinistre mémoire. Une femme au demeurant remarquable, charismatique, amoureuse des lettres et mariée à un franco-canadien.

Tandis que Macron de son côté choisissait comme championne pour ce poste prestigieux, Louise Mushikiwabo, ministre des Affaires étrangères du Rwanda, ex-colonie belge dont la première langue dans l'enseignement public depuis 2010 est l'anglais, par représailles vis-à-vis des ex-colonisateurs.
Evidemment, choix purement tactique de la part d'un président français avant tout manipulateur et démagogue, ignorant l'histoire de son propre pays et ne cherchant qu'à complaire au roitelet africain de l'époque censé détenir une partie des clés du magot "France à fric" (pour reprendre une expression caustique du célèbre pamphlétaire Yambo Ouologuem).

Bref, Trudeau junior et Macron, deux hommes qui aiment se mettre en scène, les postures et les déguisements, bien que le premier le fasse davantage pour servir son pays d'origine et de cœur que ne semble le faire Macron, eu égard à ses choix et à ses déclarations péremptoires quand il parle, ici ou là des "glandus" de la France profonde en termes plus que railleurs voire méprisants.

Patrice Charoulet

LE REFUS DE NOUVEAUX PATIENTS

J'habite en Normandie, à Dieppe. Mon médecin traitant ayant quitté son cabinet définitivement, je me suis mis à la recherche d'un médecin généraliste. On m'avait dit : Vous allez avoir du mal. C'est pire que ce j'imaginais. Récit.

J'ai pris l'annuaire du téléphone « professions ». J'ai appelé tous les cabinets médicaux de ma ville.Tous les secrétariats m'ont fait la même réponse : Le médecin n'accepte pas de nouveaux patients.
J'ai élargi le champ de mes recherches aux communes voisines. Mêmes réponses. J'ai élargi encore en allant quinze kilomètres plus loin. Cabinet unique de trois médecins. C'était prometteur. Même question. Bon début de réponse : Oui. Je jubilais. Suite de la réponse : Où habitez-vous ? - A Dieppe. Ah non, désolé, mais nous ne prenons pas les patients qui habitent à Dieppe. Je vais poursuivre mes recherches. Vingt, trente kilomètres. Vais-je trouver un médecin généraliste disponible à Rouen, autrement dit soixante kilomètres plus loin ? L'avenir le dira.

Restent les urgences à perpétuité. Mais...

Exilé

@ boureau
"...de très petits groupes plus patriotes comme celui de Guy Môquet. Histoire de ce héros que je connais bien car il a été fusillé dans ma région ! Et il lui est toujours rendu hommage par toutes les populations politiques réunies."

Cette légende sur le « patriotisme » de Guy Môquet en rejoint un monceau d'autres utilisées pour désinformer les Français d’aujourd’hui sur la réalité de cette époque.

Pour quelle raison Guy Môquet a-t-il été arrêté puis fusillé ? Arrêté par la police française parce qu’il distribuait de la propagande communiste, doit-on considérer cette action comme un acte de résistance ? Les tracts communistes de l’automne 1940 appellent-ils à la résistance contre l’occupant ? La réponse est négative. En juin 1940, les dirigeants du Parti communiste français ont entamé des négociations avec les Allemands afin d’obtenir la reparution légale de L’Humanité, interdite depuis le 26 août 1939. Dans les documents retrouvés depuis, les communistes rappellent leur soutien au pacte germano-soviétique : "Pour l’URSS nous avons bien travaillé par conséquent par ricochet pour vous".

https://jcdurbant.wordpress.com/2007/10/24/histoire-pourquoi-guy-moquet-n%E2%80%99a-pu-etre-le-%E2%80%9Cresistant%E2%80%9D-qu%E2%80%99on-celebre-ii/

sylvain

@ Claude Luçon | 23 octobre 2019 à 12:3
"Ignorant si sylvain était sérieux ou, plutôt, plaisantait je suis resté dans le général."

Meuh non voyons cher Luçon, j'ai fait du Elusen avec ses Wikifakes !

boureau

@ Achille 23 octobre 2019 14:03

"Les Communistes et Aragon"

Si je me souviens bien, Aragon a traité dans cette série uniquement de la guerre de début 39 à mi-40. Cette oeuvre intéressante traite de la guerre et pas du tout de l'Occupation.

Un conseil, si je puis me permettre, pensez "global" et non "individuel".

La prise de position de Jean Ferrat qui évoque l'entrée des chars russes à Prague n'a jamais été que personnelle et ne reflète donc l'opinion communiste de l'époque en rien. D'ailleurs dans cette chanson, une partie seulement est consacrée à l'écrasement du Printemps de Prague, une autre pour les "lendemains qui chantent". Toujours "l'illusion" !

Vous voyez, vous restez dans le cas personnel pour en faire une opinion d'ensemble.

Cordialement.

Trekker

@ boureau | 23 octobre 2019 à 11:21
"Si vous voulez connaître les positions et évolutions du PC pendant la guerre 39/45, c'est évident qu'il faut lire des historiens sérieux et surtout pas Aragon."

Sur ce sujet, lire le tome 1 de "Histoire intérieure du parti communiste" de Philippe Robrieux (éd. Fayard, 1980), plus particulièrement les chapitres finaux consacrés aux années 1939-1942. L’auteur démontre bien, preuves à l’appui, que les communistes qui entrèrent en résistance dès la fin des années 40, étaient très minoritaires au sein du PCF. C’était uniquement des individualités, et qui étaient alors condamnées par la direction clandestine du PCF.

Exemple type : Georges Guingouin en Limousin, créateur de ce qui deviendra le plus important maquis FTP français. La direction du PCF tentera de le marginaliser en 1940-1941, et même de le faire assassiner en 1942 !

Claude Luçon

@ boureau | 23 octobre 2019 à 11:21

Excellente revue d'une période trop occultée après-guerre et la gloire attribuée à un parti qui ne la méritait guère car il avait trahi jusqu'à Barbarossa.
Parti qui, côté propagande, n'avait rien à envier à Goebbels and Co au point d'en séduire les célébrités de l'époque de Sartre et son jeu étrange avec le PCF à Yves Montand.

Il faut rendre justice à BHL qui membre du mouvement dit des "Nouveaux philosophes" avait publié un réquisitoire impitoyable contre l'URSS en 1977 : "La Barbarie à visage humain".
De la même façon a été occulté le livre "Rue du prolétaire rouge" de Nina et Jean Kéhayan, publié en 1978, communistes ayant passé deux ans en URSS.

On a beaucoup chanté les exploits des FTPF, minimisant ceux des FFI dont certains réseaux sous commandement des SOE britanniques, Buckmaster en particulier, avaient été organisés tout au long de la Vallée de la Loire, de la Touraine à l'Orléanais, en anticipation du flanc sud de l'invasion US par la IIIe armée de George Patton.

Il ne faut pas oublier non plus la période pré-1939 où, sous un prétexte pacifiste, la CGT, bras armé du PCF, ralentissait la production de nos usines d'armement.

Un copinage curieux entre nazisme et soviétisme mais copinage quand même, dont nous avons payé, en partie au moins, les conséquences !

Nathalie DP

@ Vamonos le 23 octobre à 7 h 40

Il perdit son temps celui qui un jour s'écria : « Vive le Québec libre ! »

Claggart

@ boureau 23 octobre 11h21

A votre commentaire sur l'attitude du PC au début de la dernière guerre, il faut ajouter l'organisation systématique par ses soins de sabotages dans nos usines d'armement, notamment chez Hispano-Suiza (sabotage des carburateurs) et chez Renault (sabotage des boîtes de vitesse des chars).

Giuseppe

"Macron n'est pas Trudeau !" (PB), les Balkany ne sont pas des exemples !

Dessin exceptionnel de Diego Aranega dans le Palmipède, j'en ai un peu mon saoul d'entendre des lamentations et compassions sur un couple bouffi de prébendes, certains biens ont été saisis, ce n'est pas pour autant qu'ils sont quittes comme c'est dans l'air du temps de le dire dans certains médias ; d'autres crevaient de faim pendant qu'ils s'empiffraient sur le dos des contribuables pendant des décennies.

Quant aux avancées de Levallois, faut pas exagérer non plus, après 35 ans de règne sans partage et un déficit abyssal, n'importe quel borgne en aurait fait autant.
Seulement des électeurs aveugles dans une commune voisine des plus aisées, et les cousinades de politiques amis, ont permis tout cela ajouté à un clientélisme passé.
Sauf que depuis quelque temps les dernières élections les repoussent, les aveugles recouvrent peu à peu la vue.
Le réveil va être douloureux, c'est à la fin du bal que l'on paie l'orchestre.

Achille

@ boureau | 23 octobre 2019 à 11:21
« Si vous voulez connaître les positions et évolutions du PC pendant la guerre 39/45, c'est évident qu'il faut lire des historiens sérieux et surtout pas Aragon. »

Ceux qui ont pris la peine de lire cet ouvrage, à commencer par des historiens que vous qualifiez de sérieux, reconnaissent que « Les Communistes » n’est absolument pas un document de propagande communiste, mais la description de la situation particulièrement trouble de l’époque en particulier dans le monde ouvrier.

Nombre de communistes n’étaient pas systématiquement alignés sur la politique de l’URSS et ceci bien après la WW2.
J’en veux pour preuve la chanson de Jean Ferrat « Camarade » qui dénonce sans ambigüité les chars russes qui sont rentrés dans Prague.

Elusen

@ caroff | 23 octobre 2019 à 10:55

Donnez le texte de droit qui autoriserait les accommodements raisonnables en France !
Donnez la preuve que Macron en est responsable !

▬ « Oui il y en a en France: voile pour les accompagnatrices... »

Ce n’est pas illégal !
La laïcité ne s’applique pas aux usagers des services publics.
La laïcité ne s’applique pas aux personnes privées.

Le Conseil d’État l’a rappelé dans un avis, en 2013.

Le Tribunal administratif de Nice l’a confirmé en 2015.

Constitution française - article premier.

  • La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale.

« laïque » porte sur République et non sur France !
Si la France était laïque personne n’aurait le droit d’avoir une religion en France.

La République est un mode de gestion du pouvoir, c’est cela qui est laïc et rien d’autre.

La République est indivisible,
Article 2.

  • La devise de la République est « Liberté, Égalité, Fraternité ».
Aucune loi, décret, arrêté ne peuvent poser le ségrégationnisme ou le racisme, donc vos mystérieux accommodements raisonnables.

Les juifs et certains autres groupes chrétiens ne mangent pas de porc.
Il y a des menus avec poisson le vendredi.
Il y a aussi des menus sans viande ou poisson, végétariens.

C’est une obligation des municipalités d’autoriser ou non un construction, de vérifier les constructions sur leur territoire, une mosquée, une synagogue, une églises sont des constructions ; plan d’occupation des sols, Code de l'urbanisme, etc.

jack

Certes Justin Trudeau a été parfois maladroit.
Mais je me méfie des critiques de Mathieu Bock-Côté. Il veut l'indépendance du Québec et dézingue tout ce qui est à Ottawa.

Sophie

Macron à Mayotte.

"Les gars qui fument des clopes et qui roulent au diesel, ce n'est pas la France du XXIe siècle que nous voulons".
Benjamin Griveaux, porte-parole du gouvernement (octobre 2018)

"Nous ferons de la France un cimetière plutôt que de ne pas la régénérer à notre manière".
Jean-Baptiste Carrier, député (1793)

"Que les policiers se servent de leur arme une bonne fois, ça suffit !"
Luc Ferry, philosophe, ancien ministre (8 janvier 2019)

"Plus on avance vers le socialisme, plus la lutte des classes moribondes est acharnée".
Staline (1950)".

La France que nous concocte Macron et ses comparses n'est pas une France "progressiste". Bien au contraire, c'est la France des femmes voilées, des barbus, d'une religion violente et sans concession. Tu parles d'un "progressisme"...
Ces islamistes ont commencé les menaces. Menaces à l'encontre de Le Drian, à l'encontre de J-M Blanquer. Qui sera le prochain ministre à être menacé ?! Pendant ce temps, le gamin qui nous gouverne se répand en sourires forcés à Mayotte...
Mayotte, ce que sera la France des "progressistes" dans quelques petites années... !

Sophie

Macron est à Mayotte. Commentaire d'un internaute musulman à ce sujet :

"Merci manu me le président des étrangers on vote en 2022...allez zizou"

A prendre au premier degré. Tout est dit ! Ils ont compris que Macron n'est pas le président des Français... A méditer.

Et ce n'est pas le seul commentaire de ce style sur les réseaux sociaux divers et variés. Ils se moquent de nous en toute impunité...

Claude Luçon

@ Chemins de traverse | 23 octobre 2019 à 08:58

Merci pour les corrections.
Ignorant si sylvain était sérieux ou, plutôt, plaisantait je suis resté dans le général.
Le S/Lt Bersagliere de 14/18, devenu superpréfet quarante ans plus tard, que je mentionnais, était mon beau-père, en épousant sa fille aînée j'ai acquis une large famille italienne heureusement francophile.
J'étais allé en Italie chercher du pétrole, j'en suis reparti avec une ravissante brunette mais sans pétrole.

Catherine JACOB

@ Patrice Charoulet | 23 octobre 2019 à 07:32

Qu'est-ce que vous proposez ? Remettre à l'honneur le système du vergoberet ( du latin Vergobretus ) annuel assigné à résidence sur le territoire des Eduéens, et l'Assemblée de la « Forêt des Carnutes » dont on sait qu'elle était commune à tous les peuples de la Gaule et au cours de laquelle se prenaient les décisions importantes pour l'ensemble de ces peuples, ou encore le Thing d'Europe du Nord, présidé par un lögsögumad, autrement dit "celui qui récite/chante/dit la loi" et qui donc ne saurait l'ignorer !

Robert

@ anne-marie marson | 22 octobre 2019 à 21:25

Merci pour votre lien qui m'a permis, en incidente sur ce que représente monsieur Macron, de lire ce petit article fort éclairant sur la situation de nos démocraties européennes dans l'Union européenne :
https://pour.press/noam-chomsky-les-maitres-de-lhumanite-ont-tue-leurope/

Tout le reste n'est que communication pour embuer toute analyse et tout esprit critique. Monsieur Macron, comme monsieur Sarkozy et bien d'autres, n'en est que le bras armé chargé le la mise en œuvre du même projet.

boureau

@ Achille 23 octobre 2019 09:25

"Le Parti communiste français durant la guerre 39/45."

Michelle D-LEROY (22/10/2019 19:26) a raison d'écrire "C'est qu'il est impossible de critiquer le communisme, même trente ans après la chute du mur..."

Si vous voulez connaître les positions et évolutions du PC pendant la guerre 39/45, c'est évident qu'il faut lire des historiens sérieux et surtout pas Aragon.

Vous devez savoir que cet écrivain a été déclaré chantre officiel du PC. C'était son droit de l'assumer. Mais, si on peut lui concéder un certain talent littéraire pour quelques oeuvres (que j'ai lues), on ne peut parler d'objectivité historique de la part de celui qui a toujours été, plus ou moins officiellement à certains moments, le compagnon de route officiel et fêté du PC.

C'est comme si, toutes proportions gardées, on montrait une foi aveugle envers une histoire de la Révolution française écrite par Robespierre ou une histoire du Troisième Reich écrite par Goebbels !

Le PC, très informé du Pacte germano-soviétique de non-agression entre l'Allemagne et l'URSS signé le 23/08/39 par von Ribbentrop et Molotov, a calqué sa position sur celle de Staline. Comme il l'a toujours fait, avant, pendant et après la guerre 39/45.

Quand Hitler a ouvert le front de l'Est le 22/06/41, le PC est entré formellement en Résistance et à fond. Et seulement à ce moment. Comme les élus socialistes qui soutenaient Pétain, le PC a collaboré avec l'occupant jusqu'à cette date.

Cette position de la direction du PC ne doit pas faire oublier les actions anti-allemandes personnelles (et non pas "la base" comme vous écrivez Achille) ou de très petits groupes plus patriotes comme celui de Guy Môquet. Histoire de ce héros que je connais bien car il a été fusillé dans ma région ! Et il lui est toujours rendu hommage par toutes les populations politiques réunies.

Pascal Praud avait donc tort de monter le ton : les communistes par leur direction et dans leur globalité se sont donc fort bien accommodés de la présence des Allemands jusqu'à l'invasion de l'URSS par Hitler. A cette date, revirement total.

Je suis surpris de la pérennité de cécité sur cette période peu glorieuse du PC. Et pourtant il a tant été écrit sur ce sujet. Mais la puissance du PC, notamment dans l'Education nationale, a fait longtemps obstacle à la vérité historique.

Cordialement.

Xavier NEBOUT

@ Nathalie DP

L'un des aspects du problème de la corruption dans le monde politique, c'est qu'ils n'ont pas conscience d'être des pourris jusqu'à l'os - jusqu'à l'os, car c'est le subconscient pour ne pas dire l'âme qui pourrit en premier.

Que voulez-vous par exemple que soit un député LREM qui se contraint à rester un godillot au lieu de rendre son mandat dès les affaires Ferrand et Benalla ?

caroff

@ Elusen 2h01

J’ai mis entre parenthèses les accommodements raisonnables, ce n’est pas étonnant que vous ne l’ayez pas remarqué ! Oui il y en a en France: voile pour les accompagnatrices désireuses de rendre visible leur religion. Oui il y en a lorsque des mairies s’associent avec les islamistes pour faciliter la construction de mosquées. Oui il y en a lorsque des menus sans porc sont introduits dans les cantines. Oui il y en a quand des horaires spécifiques aux femmes sont prévus dans des piscines....
Ad libitum...

Nathalie DP

On appelle Justice une organisation par laquelle un couple de canailles prévaricatrices peut être déclaré sans rire innocent.

PR CALGUÈS

Belle prestation de votre part chez Praud l'autre soir.
Quant à Macron/Trudeau = même panier !
Pas un pour rattraper l'autre. Hélas.

Xavier NEBOUT

@ semtob

Sans avoir le dossier en mains, on peut penser que les Balkany sont peut-être blanc ancien OMO mais pas nouvel OMO.

Ceci dit, il font d'excellents boucs émissaires pour la corruption généralisée qui règne en matière d'urbanisme. Une corruption qui ne se traduit pas forcément en valises et voyages à l'ancienne, mais très souvent en favoritisme ou inimitié ainsi que de chaleureuses invitations à faire travailler tel ou tel, selon que l'on fait partie ou non des copains et frères, ce qui n'en demeure pas moins de la corruption.

boureau

Appel à information

Campagne anti-Zemmour ?

Quelqu'un pourrait-il me dire qui est derrière ces petites vidéos (qui sont consacrées uniquement à Zemmour et reprennent des séquences d'émission) qui sont mises dans l'espace public avec les rubriques suivantes :

radiofrance (radio en noir et france en bleu)
radiofr
france inter

Dans un esprit curieux !

Est-ce France Inter ?

Merci par avance.

Cordialement.

Aliocha

Espérons que les jeunes continuent à se mobiliser, le ressentiment des plus âgés a brouillé leur boussole, il faut dire qu'en France, et ça ne date pas d'hier, on préfère la médiocrité, l'immobilisme, cul des vaches, tête de veau et Corona, avec troussage de domestique derrière la botte de foin.

Chaban en avait fait les frais, Giscard à sa suite, Macron est trop brillant, on en viendrait presque à regretter celui qui regarde devant quand il pilote, visant au bout de la ligne droite la place de parking devant le tribunal, la CGT nous aurait mis des millions de personne dans la rue, et les vieillards pourraient continuer à haïr en rond sans avoir besoin d'aller pantoufler sur les rond-points.

Aux armes, citoyens de la rente et des rêves perdus, dormez bien, bonnes gens, Trump veille sur les Kurdes, et Erdogan enlèvera le voile aux réfugiés par millions qu'il va nous envoyer, Marion pourra alors mettre son foulard pour mieux nous diriger depuis son izba.

Achille

@ boureau | 22 octobre 2019 à 13:40
« Dans cette émission, Pascal Praud a été ridicule quand il s'est emporté contre Rioufol pour défendre l'attitude des militants communistes lors des deux premières années de la guerre jusqu'au déclenchement de l'opération Barbarossa. »

Et pourtant c’est bien Pascal Praud qui avait raison. Il se trouve que je suis en train de lire "Les Communistes" d’Aragon en ce moment. J’ai terminé la période février-septembre 1939. (J'ai interrompu la lecture pour me plonger dans "le Mur des Cons" de notre hôte et la reprendrai aussitôt après.)

L’auteur décrit très bien l’incompréhension des militants communistes suite au pacte germano-soviétique, qui s'est traduite par une fracture entre la base et la direction du parti à cette époque.
A noter également la censure immédiate par le gouvernement de l’époque du journal L’Humanité et la chasse aux « cocos ».

Par la suite les militants communistes ont joué un rôle très actif dans la Résistance, ce que personne n’ignore me semble-t-il. Même Nicolas Sarkozy le reconnaît, lui qui a fait lire la lettre de Guy Môquet dans toutes les écoles primaires.

Chemins de traverse

@ Claude Luçon

Une petite correction concernant "les marais infestés de moustiques".
C'est au sud de Rome dans le Latium et non au nord.
De la même manière, c'est la terrible bataille de Caporetto à la frontière italo-slovène.
Mais sur le Piave les Italiens vainquirent défintivement. Bataille pour laquelle fut écrite la chanson "Il Piave mormoro" qui précise "non passa lo straniero".
(Le Piave murmura : l'étranger ne passe pas).

Vamonos

Trudeau et Macron ont un dénominateur commun. Auto-humiliation et soumission sont des moyens utilisés pour arriver à leurs fins qui est de promouvoir l'immigration totale.

Patrice Charoulet

Après lecture de l'ensemble des commentaires sur le texte Macron-Trudeau, quelques constats :

Un. Elusen bosse au Canada. Il nous le prouve. Il n'a plus qu'à nous dire en quoi consiste son travail. On est impatient de le savoir, outre son nom.

Deux. Achille a raison de préférer la comparaison Donald Trump / Boris Johnson à la comparaison Macron/ Trudeau. Elle serait plus riche en ridicules.

Trois. On ne pourrait comparer Kim Jong-un qu'à Kim Jong-il ou à Kim Il-sung. Et ce trio à Ubu.

Quatre. Salvini (Selfini), chassé par la porte, va revenir par la fenêtre. Question de temps.

« Nous v'là jolis, nous v'là beaux » (Souchon)

Elusen

@ Xavier NEBOUT | 22 octobre 2019 à 14:48
« Trump tient ses engagements politiques »

C’était quoi tous ses engagements politiques ?
Vous n’en savez rien bien évidemment, vous n’avez jamais lu sa plate-forme électorale (programme).

C’est comme Barack Obama, quand j’interrogeais des États-uniens qui étaient pro, qui voulaient voter pour lui, ils ne connaissaient strictement rien de son programme mais disaient : « c’est un événement historique, l’on va changer l’histoire, nous allons la réécrire ».
« Yes we can » il fallait y entendre :
« - Oui vous pouvez voter pour une personne noire.
- Oui vous allez faire une première historique.
- Oui vous allez participer à un exploit ».

Je ne suis pas certain qu’être une personne noire suffise à faire un programme et à gouverner.

Donald Trump, c’est la même chose, il n’a strictement rien fait pour son électoral blanc et pauvre, mais absolument rien, il les a même appauvris quand nous regardons la statistique et il met cela sur le dos des Démocrates et des immigrés : « c’est pas moi, c’est lui ».

--------------------------------------------------

@ caroff | 22 octobre 2019 à 14:20
« accommodements raisonnables »

Encore un qui ne sait pas de quoi il parle !

Pour le Canada, c’est une jurisprudence de 1985 de la Cour suprême ; c’est tiré de la Charte canadienne des droits et libertés, loi constitutionnelle de 1982.
Justin Trudeau avait 13/14 ans, donc, il ne peut pas être responsable.

Ce ne sont pas des musulmans canadiens qui sont à l’origine de cette jurisprudence, mais une chrétienne protestante qui refusait de travailler le vendredi soir et les samedis, elle a annoncé cela à son employeur, le groupe de magasins Simpsons-Sears, après avoir été embauchée, car c’était interdit dans la Bible selon elle. L'employeur a refusé, elle a alors saisi la commission des droits de la personne.

L’arrêt Simpsons-Sears, contre l’entreprise, des commissions des droits de la personne de plusieurs États fédérés (service public) et le Congrès juif canadien. Aucun musulman !

Dans le système Common Law la jurisprudence d’une Cour suprême a force de loi.

En France, il n’y a aucun texte sur les accommodants raisonnables, pas un seul, la Constitution française l’interdit : indivisible !

semtob

Cher Philippe,

Macron a déjà revêtu le top gun et reçu Tom Cruise en cachette à l'Elysée un 14 juillet de l'année 2018, alors il se prépare sans doute pour le prochain James Bond.
Nicolas Sarkozy l'avait reçu en grande pompe, ce qui démontre que chaque président ne se prend pas pour James Bond.
Hollande avait choisi le casque de scooter mais pas pour aller voir Tom Cruise.
La secte de scientologie peut s'honorer d'être poursuivie en justice mais d'avoir les entrées de ses membres à l'Elysée même.

Philippe, mettez sur votre veste un insecte genre araignée ou cigale, un long ruban arlequin en place de cravate sans oublier la chemise col Mao sur torse épilé, privilégiez le cheveu rebelle et vous aurez la presse à vos genoux pour défendre l'éthique et la liberté d'expression.
Et si l'on vous donne la parole expliquez, parce que c'est de votre devoir et de votre expérience, que la justice ne se doit jamais d'être inhumaine.

Le traitement fait à Patrick Balkany s'appelle le retour de la peine de mort déguisée.
Et lorsqu'on laisse mourir une personne malade et âgée en prison, c'est que la justice a perdu la raison et que des cerveaux pourris jusqu'à la moelle hantent ses couloirs. Il faut aimer la justice humaine !
Nous aussi nous sommes fatiguées de cette justice inhumaine.
françoise et karell Semtob

Claude Luçon

@ sylvain | 22 octobre 2019 à 16:33

Oui je sais qui est Mussolini !
Nous ne parlons clairement pas du même Mussolini, celui dont je parlais était enseignant, diplômé - avec difficulté - d'une école normale, et Italien comme les ancêtres de Bolsonaro.
Benito aussi aimait les jolies femmes comme Bolsonaro, il était du genre "Mousseux au lit dans bien des nids !" si vous voulez jouer avec son nom !

Dans sa "cuisine" il avait concocté de nombreuses recettes : assainissement des marais pourris de moustiques au nord de Rome éradiquant la malaria, une aviation et une marine modernes (dont les croiseurs légers Attilio Regolo et Scipione Africano devenus Châteaurenault et Guichen pour nous), contrôlé la mafia, vengé la honteuse défaite d'Adoua sans détruire les forêts d'Ethiopie, agrandi l'Empire...

Vous ne manquez pas d'imagination !
Lui non plus d'ailleurs, il en avait même trop !
Avec la folie des grandeurs en plus pour lui !

Nombreux sont les Italiens de l'époque qui l'admiraient et qui lui ont reproché d'avoir tout gâché en s'alliant avec Adolf au lieu de Churchill.
Churchill le lui avait pourtant demandé par écrit, en souvenir des nombreux bersagliers italiens morts et mutilés dans les Alpes du Frioul en 14/18 immobilisant des troupes teutonnes austro-germaniques qui se seraient retrouvées dans la Marne ou la Somme ce qui aurait compliqué considérablement les tâches de Joffre, Pétain et Haig.
Au passage Mussolini fut caporal des Bersagliers en 14/18, c'est peut-être ce qui l'a rapproché d'Adolf ?
Détail de l'histoire de WW1 qu'on oublie souvent le 11 Novembre !

Il aurait pu être le Charles de Gaulle des Italiens au lieu du Benito Pétain de Hitler. C'est ce que m'a dit un Italien, ex-sous-lieutenant bersaglier blessé trois fois dans les Alpes en 14/18, qui nous enviait et admirait Charles de Gaulle !

Désastreuse recette d'un chef dans une sale cuisine au service d'un client doté d'un très mauvais goût qui préférait la cuisine aux fours Didier !
Autre détail, c'est son épouse, Rachele, qui devint bonne cuisinière.

anne-marie marson

Pour faciliter la comparaison, je propose la lecture de cet article:
https://pour.press/chronique-dun-tranquille-coup-detat

dont je souligne quelques phrases:

"En effet, « pendant deux ans, tous les médias ont offert au candidat Macron un espace publicitaire gratuit, qui équivaut à des dizaines et des dizaines de millions d’euros de publicité rédactionnelle, renforcée par la publicité comparative, tout aussi gratuite, que constituent les divers articles et reportages démolissant systématiquement certains de ses concurrents ». Si une telle manne avait dû être payée par le candidat Macron, il lui aurait fallu débourser largement plus d’une centaine de millions selon l’évaluation effectuée par Eric Stemmelen qui précise que ces frais-là ne sont pas comptabilisés dans les comptes de campagne et sont dix fois supérieurs à ceux « de ses deux adversaires réels ». Pour mémoire, le coût de la campagne officielle de Macron s’est élevé à 16,8 millions d’euros…"

"les déclarations successives d’intérêts et de patrimoine de Macron qui posent des questions restées à ce jour sans réponse ; la vente de l’aéroport de Toulouse par le ministre de l’Economie Macron à un consortium dans le cadre d’un montage financier qui fait intervenir entre autres deux sociétés intermédiaires établies dans des paradis fiscaux, l’une aux îles Caïmans et l’autre au Luxembourg ; les études politiques effectuées par l’Ifop et par Opinion Way financées par le milliardaire Christian Latouche, propriétaire de Sud Radio et de Lyon Capitale TV mais aussi fondateur du groupe Fiducial, puissant conseil juridique et financier, spécialiste de l’évasion fiscale (de l’optimisation fiscale en « mot arsenic ») établi au Luxembourg, en Belgique et dont le groupe international est une association de droit suisse etc."

Macron ne se rend compte de rien ni même que sa photo collé-serré avec deux éphèbes noirs n'a rien à faire dans le cadre d'une visite présidentielle.
Quand il n'est pas surveillé par ses mentors et par Brigitte, Macron se lâche et c'est là qu'apparaît sa vraie nature.
Au moins Justin Trudeau se déguise en famille.

Elusen

Vous n’êtes vraiment pas bon en science politique, en géopolitique, en analyse de ce qui se passe ailleurs.

Donald Trump bénéficie de la politique économique du précédent, les politiques publiques ne fonctionnent jamais instantanément, elles mettent plusieurs années à parvenir à leur fin.

Toutefois, tous les pays de la planète truquent leur comptabilité publique, ils jouent avec les concepts, des colonnes, des additions, des soustractions et tout l’arsenal arithmétique.

Les personnes sans emploi aux USA sont entre 20 et 36,8 % de la population en âge de travailler, donc cela a baissé, car il y a encore plus d’un an, le taux haut était 40 %

95 599 000 de personnes qui n’exercent pas d’emploi aux USA sur plus 270 millions de personnes en âge de travailler. Comme nous ne savons pas pourquoi, elles ne travaillent pas, nous ne pouvons pas affirmer que c’est 36,8 %, ce que l’on sait c’est qu’il y a 56 millions de personnes toxicomanes ou alcooliques qui sont retirées de la statistique et cela fait au minimum 20 %.

▬ « Jair Bolsonaro »

C’est faux, ce n’est pas lui qui a décidé de lutter contre la corruption, mais Dilma Roussef, c’est pour cela que le Sénat l’a destitué, car tous les partis au Sénat, le sien, l’opposition, dont le parti de Bolsonaro avait été attrapé.

Pour Lula, il n’y a aucune preuve de sa corruption, tout indique que cela a été fabriqué contre lui, pour rappel, il a été condamné pour avoir reçu un appartement en pot-de-vin ; or le titre de propriété de cet appartement n’indique pas son nom, ni même celui d’un de ses proches, il n’a même jamais habité cet appartement et tous les voisins affirment qu’il a toujours été vide.

Les juges ne sont pas indépendants au Brésil, ils exercent en plus de leur charge des fonctions commerciales, plusieurs qui ont condamné Lula vendaient leurs services comme conseil juridique auprès des multinationales ou de bandits en col blanc, c’est légal au Brésil, bandits en col blanc que Lula a constamment importunés pendant sa présidence ainsi que Dilma Roussef.

Il faut le réaffirmer Dilma Rousseff n’a jamais été destituée pour corruption, nulle part dans l’acte de destitution c’est ce qui lui est reproché par la droite, mais d’avoir reporté des dépenses budgétaires sur la prochaine année comptable.

▬ « Mathieu Bock-Côté »

C’est un conservateur ethnocentré et sécessionniste, il est pour que le Québec fasse sécession d’avec le Canada, il était conseiller politique du parti sécessionniste ; Justin Trudeau est un fédéraliste centriste libéral et communautariste ; il n’est donc pas très certain qu’il soit objectif là-dessus.

Ce qui a posé problème à Justin Trudeau, ce n’est absolument pas son communautarisme, puisque les Canadiens sont majoritairement pour, mais l’affaire SNC Lavalin et la violence avec laquelle il a traité deux femmes ministres, dont la ministre de la Justice, donc une femme, mais en plus amérindienne et là faut insister vu les problèmes entre Amérindiens et blancs, au Canada cela a fait grincer des dents.

Actuellement en élection, l'ancienne ministre de la Justice virée par Justin Trudeau, Jody Wilson-Raybould, a été réélue comme indépendante, lui a perdu 20 sièges ; les conservateurs sont eux aussi communautaristes.

Le tout au profit du Bloc québecois, un parti progressiste, nationaliste, francophone, hyperlaïque et anticommunautariste, mais à vocation universaliste, qui lui a gagné 22 sièges, grâce à la charge antilaïque de Justin Trudeau et du Conservateur.

L’État fédéré du Québec a voté une petite loi sur la laïcité, un truc pas très contraignant comparé à la France, tout le reste du Canada lui est tombé dessus en les accusant d’être raciste, voire d’organiser des nettoyages ethniques, Justin Trudeau a dit qu’il attaquerait la loi 21 devant la Cour suprême, alors que les Québecois sont à plus de 67 % pour la laïcité de l’État.

Et le conservateur est un intégriste catholique, contre l’IVG et l’égalité des droits avec les homosexuels, alors que les Québécois sont à une écrasante majorité pour.

Ce ne sont donc pas les délires communautaristes de Trudeau et du Conservateur qui les ont mis dans la mouise.

D’ailleurs le seul libertarien, ultraconservateur, qui nie les changements climatiques, a perdu son unique siège : Maxime Bernier.

Valeurs Actuelles est un magazine propriété d’un arabe intégriste chrétien libanais, proche des phalangistes qui étaient des tueurs de musulmans, de communistes, de socialistes et d'homosexuels, ce qui devrait en ravir certains en ce lieu.

Xavier NEBOUT

Le gros nul a trouvé une ouverture pour faire parler de lui.

Mais quand bien il aurait par accident une bonne idée, pour une fois, les Français sont tous d'accord. On ne veut plus voir sa tête de pif.

Si, Marc Ghinsberg...

Nathalie DP

i-MAGE

Ce cliché me fait penser à l'excellent Jean-François Revel qui eut un seul échec dans sa vie : son fils !

Michelle D-LEROY

@ boureau

Je n'ai pas regardé l'émission de Pascal Praud et donc je n'ai pas assisté aux échanges avec Ivan Rioufol mais ce que je sais en général, c'est qu'il est impossible de critiquer le communisme, même trente ans après la chute du mur. J'ai même entendu Jack Lang dire que le Goulag était d'abord pour la bonne cause. Sur la question du pacte germano-soviétique, c'est le mutisme et dire que les Résistants communistes espéraient avant tout installer un gouvernement communiste après la guerre est suspect d'anticommunisme primaire.

Mais comme dans la chanson, "on ne peut empêcher les gens de penser".

Aujourd'hui de très bons articles sur le Goulag (enfin !) dans le Figaro, à l'occasion du centenaire (un peu dépassé ?) d'Alexandre Soljenitsyne (né en décembre 1918). Le système concentrationnaire du Goulag, de la Kolyma, des millions de morts, des prisonniers arrêtés arbitrairement, des prisonniers de guerre qui sortis des camps nazis ont été renvoyés en Sibérie au prétexte qu'ils avaient comploté avec l'ennemi.
J'ai beaucoup lu là-dessus et je suis ravie qu'enfin on puisse librement en parler, vu que les films et les documentaires sur le sujet sont à compter sur les doigts de la main.

-----------------------------------------------------

@ caroff

Voilà donc la différence entre Justin Trudeau et Emmanuel Macron :

J. Trudeau serait un "fils à papa peu intelligent" tandis que E. Macron a été décrit récemment comme "doté d'une intelligence extrême" par Philippe Bilger.

Michelle D-LEROY

"Macron n'est pas Trudeau !"

Ils ont pourtant beaucoup de points communs.
Communication permanente, jeunisme et progressisme mais aussi l'art de vouloir faire le buzz grâce à de petites saynètes médiatisées. Ils sont adeptes de l'immigration pour diversifier leurs nations, casser les codes et organiser le communautarisme.
Au Canada aussi, le voile agite la société (l'express.fr).

Côté américain, c'est sûr que Justin Trudeau tranche avec Donald Trump ou Jair Bolsonaro. Le grand écart !

Mais côté continent européen, il est extrêmement dommage que l'on montre du doigt en permanence les Viktor Orban ou Boris Johnson et que jamais on n'ose dire du mal du "Grand Sultan" Erdogan, pourtant il y en aurait des choses à dire de ce dangereux personnage dont il serait urgent de se méfier... Curieusement, il est protégé de toute critique. Cette différence de traitement commence à être suspecte.

Mais pour en revenir à Macron comparé à Trudeau, il faut bien constater qu'ils se ressemblent dans le simple fait d'utiliser des stratagèmes (photos, déguisements, postures, petites phrases…) pour faire diversion à leur médiocre gouvernance. A quoi bon d'ailleurs l'intelligence et la culture si elle n'apporte rien de concret pour leur peuple ? Si au début de mandat ils ont fait illusion, on voit bien qu'un Chef d'Etat ne peut pas tromper tout le monde tout le temps….

Ce qu'ils ont en commun en tout cas c'est que visiblement ils ont honte de leur culture et de leur civilisation, mettant toujours celles des autres en exergue.
Croient-ils pour autant enrichir leur peuple étriqué (selon eux), sont-ils les laquais des autres nations ou tout simplement cherchent-ils à s'attirer la sympathie des nouveaux arrivants ?

A voir les révoltes actuelles au Liban, au Chili, ou les manifestations en Espagne ou en France, on voit bien que toutes ces simagrées ne marchent plus.

Isabelle

Trudeau, Macron...

En ce qui concerne Macron, quand va-t-il comprendre que les islamistes le prennent pour un c*n ?

Les femmes voilées lui expliquent, sur des petites pancartes cousues de fautes d'orthographe, qu'il va devoir quitter le pays avec Brigitte... Il ne faut pas qu'il s'imagine qu'il sera épargné le jour venu...

https://twitter.com/W_Alhusseini/status/1185632268162945024?fbclid=IwAR3v0Bg7zgqS5lkrBLXiyGvP5xFpkpNeDPmN88mQa-CPAyNpZdV6NEXaG9M

Yassine Belattar menace, dès à présent, son ministre de l'Education, J-M Blanquer.

Des djihadistes de Syrie menacent également Le Drian et Belloubet d'un procès..

Aucune réaction du gouvernement !

Exilé

@ Valéry
"...c'est respecter le serment de défendre sa nation avant tout et par tous les moyens légaux, sans prêter oreille aux aboiements des chiens autour."

Défendre sa nation avant tout, comme vous y allez...
Allez donc dire ça à MM. Sarközy, Hollande et Macron, chantres de la xénophilie et de la gallophobie, vous allez voir comment ils vont vous rire au nez...

sylvain

@ Claude Luçon | 22 octobre 2019 à 14:11
"Mussolini"

Savez-vous que Moussolini était un illustre inconnu : petit restaurateur aux pieds des monts du Piémont, il dirigeait une petite trattoria, auberge modeste, quand il eut un coup de génie culinaire : un dessert composé d'une mousse au mascarpone avec des fruits du coin, les linis sorte de petites baies rouges qu'on ne trouve qu'aux pieds des monts du Piémont ; il allia les deux ingrédients et en fit une merveille de dessert que les clients s'arrachaient.

La mousse aux linis était née.

Pourquoi ce petit cuisinier du Piémont devint célèbre ? un simple gag journalistique : sur la carte le dessert était écrit tout en bas et beaucoup l'ont confondu avec la signature du patron qui se fit appeler mousse aux linis, par contraction : Moussolini.

Tous les clients sortaient du resto bien repus en ovationnant ce talentueux pâtissier aux cris de "VIVA IL DUCE", dolce voulant dire gâteau, ou douceur en italien.

"Vive le gâteau, vive la mousse aux linis !"

Hitler par la mousse aux linis alléché, vint goûter ce fameux gâteau, qu'il fit ensuite importer en Allemagne par trains entiers, Mussolini compris.

Xavier NEBOUT

Trump tient ses engagements politiques, et dans une négociation, la déstabilisation de son adversaire est un préalable logique.

Macron, lui, non seulement ne tient aucun de ses engagements, mais il aggrave au contraire toutes les situations qu'il avait promis de corriger.

Dette, balance commerciale, dépenses, nombre de fonctionnaires, corruption, etc. etc.
J'en profite d'ailleurs pour rappeler qu'il a casé Sylvie Goulard dans une planque à la banque de France à raison de 30 000 euros par mois.
Ça ne dérange pas P. Bilger, moi si !

Alors si vous voulez nous faire avaler notre escroc marchand de vent psychopathe en nous montrant les travers des autres, vous allez avoir du travail, et ce n'est pas en tout cas avec moi que vous avez une chance d'y arriver.

Là, je commence à voir rouge !

caroff

Il y a plusieurs points communs entre les deux chefs : leur mollesse face aux demandeurs "d'accommodements raisonnables" et leur refus de considérer et de protéger l'identité de ceux qu'ils gouvernent.
Pour avoir parcouru le Québec profond l'an dernier, je puis témoigner que sa cote auprès des francophones (hors Montréal) était très basse: fils à papa, peu intelligent, etc.

En même temps comparer le Canada à la France c'est voir des similitudes entre le Coca et un bon Bordeaux...

Claude Luçon

@ Exilé | 22 octobre 2019 à 13:06
"Il faudra que vous nous expliquiez en quoi consistent au juste des sentiments à la Bolsonaro"

Simple : Mussolini !
Mussolini dont j'ai eu l'occasion de beaucoup débattre avec feu mon beau-père qui était Italien et l'avait suivi avec enthousiasme, marche sur Rome comprise, mais plus après le pacte de fer.

"...grâce à leurs dirigeants qui ne sont pas des félons comme ceux qui sévissent en France."

Je vous l'accorde !
Eux au moins ont des dirigeants, ce que nous n'avons plus depuis quelques décades, qui ne sont pas plus félons que dirigeants en outre !
Le dernier dans le genre félon fut Mitterrand.

Valéry

@ Exilé
"Personne peut-être dans le microcosme politico-médiatique, mais pas nécessairement chez les gens qui ne se laissent pas influencer par la propagande."

Je l'avais sur la langue aussi, puis j'ai pensé à quoi bon.

J'imagine que la dernière fois que Philippe Bilger a écouté un discours de Trump directement à la source - non coupé, caricaturé puis sorti du contexte à des fins calomnieuses - ou qu'il a débattu avec les personnes d'influence capables d’articuler sur pourquoi Donald Trump est un président d'exception à leurs yeux, tels Larry Elder, Candace Owens, Stefan Molyneux, Steve Bannon, Ann Coulter, Milo Yiannopoulos (dans ses heures de gloire), c'était... jamais ?

Je ne peux me rappeler d'une seule fois où la presse française ait eu un article constructif, positif sur Donald Trump. 100% de négatif et ça ne met pas la puce à l'oreille d'un intellectuel si fin que notre hôte ?

Le préambule du billet montre par où le fruit pourrit. Croire que Trump va être réélu par l’Amérique "profonde" (sans doute un terme complaisant pour rappeler le "pitoyables" - "basket of deplorables" - de Hillary) pour ses résultats économiques c'est ne pas comprendre pourquoi il a déjà été élu, alors qu'il n'avait aucun résultat à son actif. C'est ne pas voir la ferveur et et l’enthousiasme qu'il provoque lors de ses meetings surchauffés. C'est croire, tel que Zemmour le rappelait autre fois, que le confort matériel prime sur le confort spirituel de l'identité respectée et défendue. Que le politique est une affaire de politesse puisque les deux mots semblent avoir la même racine.
Ben non, c'est respecter le serment de défendre sa nation avant tout et par tous les moyens légaux, sans prêter oreille aux aboiements des chiens autour.

Et jusque-là Trump a fait un sans faute (presque, le mur promis n'est toujours pas debout), pour peu qu'on se donne les moyens de séparer le bon grain de l'ivraie dans la multitude des fictions incohérentes reportant ses actions.

hameau dans les nuages

@ Achille 22 octobre 2019 à 11:47

Oh là là ! je sens poindre comme un délit de faciès là ! :)

Alors que l'on me reproche d'avoir toujours les cheveux en pétard alors que je ne suis en rien révolutionnaire... à la rigueur anarchiste de droite.

boureau

"Comparaison est raison : Macron n'est pas Trudeau !"

Vous avez chaussé vos lunettes macroniennes ce matin cher P. Bilger.

Car vous prenez des risques en proposant cette comparaison que vous déniez, bien des attitudes les rapprochent. Ils sont dans la même mouvance générationnelle: le mondialisme, le multiculturalisme, le marché, le politiquement correct, l'arrogance de la jeunesse bien née, la transgression, l'abus de communication, les promesses sans action, les discours brillants mais creux et sans suite...

Dans un article du Figaro que vous reprenez, le journaliste Ludovic Hirtzmann cite le professeur Lachelle à propos de Trudeau :"Il est hésitant, il improvise et manque de cohérence". C'est exactement la position de Macron depuis quelques mois sur tous les sujets d'importance qui sont en cours. Comme Trudeau, le "charme" de Macron n'opère plus. Il n'est plus "le maître des horloges". Au-delà de la formule, l'a-t-il jamais été ?

Presque tous les points que vous reprochez à Trudeau pourraient être appliqués à Macron. Vous prenez vraiment des verges pour vous faire battre. A moins que ce ne soit l'aveuglement du coeur ?

Il serait intéressant que vous apposiez en dessous de la photo de Trudeau, celle de Macron enlacé avec ces deux éphèbes dénudés des "îles". Qui paraît le plus ridicule ? Qui en dit le plus sur sa personnalité ? Qui abaisse le plus sa fonction ?

A propos de votre phrase chez Pascal Praud hier soir dans l'émission de CNews consacrée au duel Zemmour/BHL, qui analysait la position de Zemmour sur l'attitude américaine pendant la guerre 39/45... Vous lui reprochez de manquer de coeur et de sensibilité:
"Zemmour prête aux peuples et aux nations des raisonnements de pure sécheresse utilitaire."

Vous avez eu tort car vous commettez une erreur fondamentale d'analyse : vous confondez allègrement les peuples et les nations avec les Etats. Ce n'est pas la même chose. Quand on discute de géopolitique - comme c'était le cas - on discute d'Etats et non de peuples et de nations. Et le coeur et la sensibilité n'ont pas leur place. C'est la raison d'Etat qui prévaut.

Je me permets de vous rappeler la phrase de Nietzsche dans "Ainsi parlait Zarathoustra" : "L'Etat, c'est le plus froid des monstres froids".

Dans cette émission, Pascal Praud a été ridicule quand il s'est emporté contre Rioufol pour défendre l'attitude des militants communistes lors des deux premières années de la guerre jusqu'au déclenchement de l'opération Barbarossa.

Ignorance crasse de l'Histoire ou courtisanerie pour rester dans "le camp du bien" et du politiquement correct ? Vous avez bien fait de rétablir les faits.

Une phrase à retenir d'Ivan Rioufol : "A certains moments, il faut savoir choisir son camp".

Nous y sommes.

Cordialement.

DAUMONT

Je trouve pour ma part beaucoup de points communs entre ces deux Messieurs, en particulier le même vide sidéral en matière de politique internationale.
Des êtres creux.

sylvain

@ Achille | 22 octobre 2019 à 07:38
"...même comportement obstiné pour ne pas dire stupide dès qu’ils sont contrariés, même manque de vision politique.
A croire que ce sont deux frères jumeaux ! "

Tiens tiens ! C'est tout à fait le portrait des gens de gauche, de vrais gamins à qui on a volé la sucette, très bien décrit, merci Achille !

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

MA CHAINE YOUTUBE

PRESSE, RADIO, TELEVISION & INTERNET

INSTITUT DE LA PAROLE

  • Formation à l'Institut de la parole
    Renseignements et inscriptions : [email protected]
  • L'Institut de la Parole propose des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique de la personnalité et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Magistrat honoraire, Philippe Bilger propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires.

MENTIONS LEGALES

  • Directeur de la publication : Philippe Bilger
    SixApart SA 104, avenue du Président Kennedy 75116 PARIS