« Le voile ou la vérité ? | Accueil | Alain Finkielkraut est-il de droite ? »

18 octobre 2019

Commentaires

abraracourci

@ semtob | 18 octobre 2019 à 17:47

C'est complétement dingue ce que vous écrivez.

boureau

@ Sophie
@ sylvain

"Jean Messiha, RN"

Depuis quelques mois, cet émigré égyptien, totalement assimilé, brillant, aimant la France, cultivé, fait une apparition remarquée dans les médias.

Tenace, remettant les choses en place ou en perspective, il est redoutable dans les discussions, les débats, et peu lui résistent.

Le fait qu'il soit immigré lui confère - comme Zemmour dans sa judaïté - une certaine distance et impose un certain respect à ses débatteurs.

Haut fonctionnaire, peu de choses de l'Etat lui sont étrangères et dans le maniement des chiffres - réels eux - il écrase ses adversaires.

Un sentiment qui me le rend sympathique : comme Zemmour il aime la France !

A suivre.

Cordialement.

sylvain

@ Sophie | 18 octobre 2019 à 17:22
"De quel débat s'agit-il ? Jean Messiha, seul, face à la meute des collabos pro-islamistes et ils sont légion... Merci de votre réponse."
J'aimerais voir cet homme cultivé et qui ne manque pas d'humour lutter pour essayer de sauver ce qui nous reste encore de pays... Un pays peau de chagrin."

Hier soir à Balance ton poste, un panel islamogauchiste chargé de défoncer Messiha ; hélas, flop fiasco, ils en étaient tellement pitoyables que Messiha lui-même faisait service minimum à la fin du débat pour ne pas les enfoncer encore plus, par pitié.

Le RN a trouvé celui qui résistera à tous les chiens et meutes d’inquisiteurs procureurs islamogauchistes dans tous les débats, j’en étais pétrifié de bonheur !

Sophie

Quand Macron va-t-il comprendre que de plus en plus de personnes le prennent pour un... ? Procès d'une famille de djihadistes de Syrie contre Le Drian et Belloubet... Pas de respect pour ceux qui se couchent sans arrêt.

https://www.lefigaro.fr/flash-actu/la-famille-d-une-djihadiste-retenue-en-syrie-met-en-cause-le-drian-et-belloubet-20191018

Isabelle

@ Nathalie DP
"Avec ses compères au pouvoir dans les réunions internationales, il touche, embrasse sans retenue, serre les mains voluptueusement, palpe tout ce qu'il peut au dessus de la ceinture : avant-bras, épaules, cou, thorax..."

Votre description de Macron est juste et bien observée.

On n'imagine pas de Gaulle avoir le même comportement : toucher, palper, embrasser sans retenue.

Difficile d'oublier Macron en collé-serré avec des jeunes à Saint-Martin. Des jeunes qui nous faisaient un doigt d'honneur !

Comment voulez-vous être respecté à l'international avec un tel comportement !
Manque total de grandeur, de hauteur et d'élégance. Les autres chefs d'Etat ont déjà jaugé et jugé Macron, hélas !

semtob

Cher Philippe,

Sénèque écrivait de superbes discours pour le jeune Néron qui avait remis au goût du jour les concours d'éloquence, de poésie et de musique.

Il ne suffit pas de concocter de beaux discours pour incarner la fonction présidentielle et de s'entourer de quelques philosophes et d'artistes.

L'exercice de séduction qui est naturel en début de mandat doit laisser place à un esprit d'analyse et à un sens de l'intérêt général et de l'ordre public.

Les sanglots courts de Castaner semblent dignes d'intérêt pour les journalistes lorsqu'il évoque un suicide d'un proche, mais lorsqu'un homme perd dix kilos en prison en à peine un mois et lorsque son épouse va jusqu'à l'épuisement pour sauver l'honneur de sa famille, cela ne réveille personne.

Nous parlons là de Blanchet et du blanchiment.
Quand un fils de déporté en camp de concentration se retrouve en situation de privation de liberté au bon vouloir d'un juge qui cherche sa consécration, nous hurlons stop à l'humiliation et à la maltraitance, car l'Etat n'a pas à humilier l'un de ses représentants.
Corruption, corruption a été son cheval blanc, son fonds de commerce, son poison, son venin.
Mais il n'y a pas de corruption, pas plus que d'excuses pour l'offense faite à cette famille de la part de ce qui représente normalement la justice.
C'est bien l'image d'un tribunal politique, ce que nous observons avec ceux qui veulent prendre la mairie avec le soutien de juges et ceux qui se défendent.
Un abus nauséabond de justice.
Que fait cet homme en prison ?
Certains juges sont-ils devenus des bourreaux ?
Pourquoi cette décision d'exception pour tenter d'écarter du pouvoir ceux qui sont censés l'avoir ?
La création d'une fondation serait-elle illégale ?
D'où vient l'idée de spolier les enfants de politiques en transgressant la loi ?
La saisie d'un bien immobilier en donation est illégale et ce n'est pas en mettant en saisie une maison qui n'appartient pas aux époux Balkany, que cela prouve qu'elle leur appartient.

Comment un maire pourrait-il obtenir des fonds pour des travaux qui n'ont jamais eu lieu ? Dans ce cas c'est du mécénat ou de l'absurde !
Ce qui est encore plus curieux dans cette histoire, c'est qu'en aucun cas un juge de Nanterre n'aurait dû approcher ce dossier car c'est presque la même ville.
Nous observons un cas de spoliation sans fondement d'une famille aimante et aimée des Français, et qui mérite le respect.
françoise et karell Semtob

Sophie

@ sylvain

De quel débat s'agit-il ? Jean Messiha, seul, face à la meute des collabos pro-islamistes et ils sont légion... Merci de votre réponse.

J'aimerais voir cet homme cultivé et qui ne manque pas d'humour lutter pour essayer de sauver ce qui nous reste encore de pays... Un pays peau de chagrin.

breizmabro

@ Tipaza 18 octobre 2019 14:40
"Lorsque la même ministre déclare que les propos de son collègue Blanquer sur le voile la mettent mal à l’aise, elle valide le port du voile, qu’elle ne porte pas encore. Le portera-t-elle, avec ce sourire qu’elle veut charmant, le jour où les clandestins seront en mesure de le lui imposer ?"

C'est en effet curieux que cette femme dont la famille a été contrainte de porter une étoile jaune parce que juive, puis a été déportée à Auschwitz, trouve normal que des femmes (et SURTOUT des 'mamans', ne l'oublions pas) portent elles aussi des signes distinctifs.

En même temps, comme dit Manu, quand elle dit qu'"une mère peut être aussi un père" on s'y perd en repères.

Coup de pot elle n'a pas dit "une maman peut être aussi un papa". Ouf !
Il n'y a que des éditorialistes spécialisés qui disent des âneries pareilles.

J'attends avec impatience l'intervention de Cohn-Bendit sur LCI pour commenter cette affaire de voile ou de je ne sais quel nom, mais de toute évidence ce ne sont pas des vêtements prêtés par LVMH ;)

Achille

@ abraracourci | 18 octobre 2019 à 15:15
"Bref, vos âneries ne vous permettront que de mourir idiot !"

Vu la subtilité de votre humour, je crains fort qu’en ce qui vous concerne, vous n’ayez aucune chance de mourir intelligent. Mais de toute façon, une fois de l’autre côté, être idiot ou intelligent n’a plus beaucoup d’importance. :)

Michelle D-LEROY

"D'abord en s'assignant pour mission de modifier l'image de la France et de s'efforcer de rassembler plutôt que de faire fuir des nations traitées avec trop de condescendance."

C'est tout le problème d'Emmanuel Macron depuis deux ans, sans doute un défaut de sa jeunesse impétueuse. Il traite les gens, les nations et les chefs d'Etat de la façon la plus condescendante et ne se prive pas d'en dire tout le mal possible face aux micros, et après les retombées médiatiques et les contestations il veut rassembler. Je suis tentée de dire trop tard, le mal est fait.

Il fait des beaux discours pendant lesquels il promet ou semble vouloir prendre les choses en main pour changer et dès que certaines contestations apparaissent, il fait l'étonné comme si c'était les médias ou les Français qui avaient mal compris.
Les exemples sont nombreux et on constate qu'il est un beau diseur mais un petit faiseur.
Depuis le départ il veut rassembler, faire disparaître la notion de droite et de gauche et pourtant la France n'a jamais été aussi clivée.

Toutes les réformes aussitôt engagées ont été bâclées dès qu'une contestation apparaissait, terminées en queue de poisson. Celle de la retraite en est l'archétype. Le recul permanent quitte même à ridiculiser ses ministres, pâles figures du macronisme, bons toutous choisis pour ne pas lui faire de l'ombre.

Emmanuel Macron nous prend pour des idiots.
Constamment dans le "en même temps" et le double langage, du fait ce que je dis mais pas ce que je fais.

Par exemple :
Son cheval de bataille, l'écologie, reste une écologie punitive. Hier, la taxe Chirac sur le transport aérien a été augmentée. Le diesel va coûter plus cher. Admettons. Pourtant, lui et ses ministres ne montrent pas l'exemple. Ils sillonnent la France, multipliant les déplacements coûteux et n'hésitent pas à utiliser les avions, les hélicos, les voitures de suite et les multiples cortèges de policiers et CRS liés à leur sécurité. C'est écolo cela ??

On a augmenté la CSG pour les retraités, souvent stigmatisés pour leur coût pour la Nation mais il paraît interdit de se pencher sur les dépenses de plus en plus anormales de l'A.M.E. (cf. l'article du Figaro ce jour).

Impossible de faire adhérer les Français à payer plus ou à recevoir moins pour le bien des finances de la France, quand ils constatent qu'ils versent dans le tonneau des Danaïdes. Impossible.

On nous parle de "l'hydre islamique" préoccupante mais comme on ne veut pas d'amalgame, on comprend que rien ne changera. Les mots du Président si intelligent sont donc incompris par les Français trop bêtes ou trop étriqués.

On nous fait encore le coup d'un Grand débat sur les retraites pour une mise en place de nouveaux systèmes en 2050... comme la réforme de la SNCF décalée. Etc. etc.

Où est la cohérence ?
Un effort, M. le Président ? Mais pourquoi faire cet effort, à mi-mandat on a compris comment il fonctionnait. Trop d'efforts à fournir, trop de mécontentements à venir dans une France à cran. Mieux vaut attendre qu'un éventuel successeur s'y colle... comme l'ont sans doute pensé ses prédécesseurs.

Encore un mandat pour rien.

Tant que tout ne sera pas effondré, rien ne changera, idem pour l'UE. Juste des gesticulations pour faire croire et bluffer les plus naïfs.

abraracouci

@ Tipaza | 18 octobre 2019 à 14:40

Bien que la presse dite française nous bassine avec Macron leur Père Noël, les chefs des autres grands pays savent maintenant qui est Freluquet 1er et le laissent dire, ils s'en moquent.

abraracourci

@ Achille | 18 octobre 2019 à 08:04

Vous devriez échanger vos adresses avec Denis Monod-Broca et vous retrouver en djellaba et babouches pour aller vous convertir à l'islam.

Attention il faudra vous circoncire, pouvoir vous agenouiller et vous lever la nuit pour prier en maudissant vos prostates qui doivent être en mauvais état.

Sans ces quelques difficultés je crois que vous êtes prêts tous les deux pour ce grand saut, quittez la franc-maçonnerie vous trouverez d'autres frères ailleurs.

Bref, vos âneries ne vous permettront que de mourir idiot !

Nathalie DP

UE
Les Britiches regretteront jusqu'à la fin des temps d'être rentrés dans ce bazar !

Giuseppe

"Quand l'effervescence des Gilets jaunes, à la fois enrichissante et préjudiciable, a été..." (PB)

Cela c'est du trop facile, du en même temps dans toute sa splendeur, de bon aloi, du consensuel, sauf qu'à un moment donné il faut savoir choisir.

Au moins lui, il a choisi, ce dont je me tamponne le coquillard, qu'il en prenne pour perpète ou pas, avec tout ce qu'il a fait, la terre continuera de tourner sans lui et moi de vivre aussi :

<< Affaire de "blanchiment et corruption": Patrick Balkany refuse son extraction de prison ce vendredi :

Franceinfo Il y a 3 heures >>

Il peut y rester, quand on voit la liste des chefs d'inculpation, on ne va pas non plus lui offrir des vacances aux Seychelles et pleurnicher sur les époux infernaux qui ont rendu heureux les habitants de Levallois-Perret, élevés pour certains aux boîtes de pâté de fin d'année, qui comme on le sait est la nourriture favorite des chats.

Tout juste si certains médias ne les regrettent pas, mais on peut les comprendre, la gamelle du buzz, celle qui vous fait lécher les écuelles pour assurer des fin de mois, je compatis... Enfin, pas du tout, le marteau-piqueur permet aussi de gagner sa vie, sans compromissions, le bruit en plus... Quoique aujourd'hui les casques sont très efficaces.

Tipaza

@ Robert | 18 octobre 2019 à 12:33
« On peut considérer que la manière dont il envisage la lutte contre l'islamisme politique radical relève du mythe de Sisyphe »

Si la situation n’était pas aussi grave, je reprendrais sous forme de boutade une citation de Roger Caillois :
"Il n'y a pas d'effort inutile. Sisyphe se faisait les muscles."

Mais ce n’est même pas le cas avec Macron.

Il paraît que « nous avons un président de la République d'une intelligence extrême » ! (PB)
Cette super-intelligence commence à devenir un de ces mythes ou contes de fées qu’on raconte aux petits enfants pour les endormir.
Heureusement les enfants ne croient plus aux contes de fées et nous non plus.
Ils font des cauchemars en pleine nuit, nous c’est en plein jour que nous les faisons, en voyant l’insécurité se propager.

Insécurité, le mot est faible, nous sommes en situation de guerre contre un ennemi qui utilise nos lois pour les retourner contre nous avec la complicité implicite de certains de nos ministres qui avouent benoîtement se moquer de la loi.

Lorsqu'Agnès Buzyn déclare qu’un migrant clandestin est un homme à qui il manque un tampon sur un document, elle valide implicitement l’entrée clandestine, qu’il suffit de régulariser selon elle.

Lorsque la même ministre déclare que les propos de son collègue Blanquer sur le voile la mettent mal à l’aise, elle valide le port du voile, qu’elle ne porte pas encore.
Le portera-t-elle, avec ce sourire qu’elle veut charmant, le jour où les clandestins seront en mesure de le lui imposer ?

Il faudra bien que Macron, dans son « extrême intelligence », comprenne que le verbe ne suffit pas et la vraie intelligence d’un homme politique, ou pas d’ailleurs, est dans la recherche de solutions et la mise en application de ces solutions.
Comprendre n’est rien, c’est agir sur le monde réel qui est tout.

Nous sommes à mi-quinquennat et le bilan de l’action macronienne est étonnamment faible.

Au niveau de la politique intérieure, l’IFRAP a fait une évaluation de cette action :

https://www.lefigaro.fr/conjoncture/dossier/macronometre-bilan-resultats-reformes-quinquennat-macron

Sur le plan de la politique internationale, c’est pire.
Un échec total et indiscutable.
Aucune des actions internationales n’a abouti, quand elles n’ont pas donné l’effet contraire.

Échec avec Trump sur le climat, échec de la médiation entre les USA et l’Iran, échec de son discours de Strasbourg portant une refondation de l’UE, échec sur la candidature de Sylvie Goulard, encore que cet échec soit dérisoire par rapport aux autres.

Échec du couple franco-allemand, dont on nous parle peu ou alors avec des mensonges.
Merkel remet en cause la contribution financière de l’Allemagne au budget de l’UE après le Brexit. Il faudra que les autres pays et en particulier la France augmentent leur participation.

La coopération franco-allemande sur la conception et la construction en commun d’un char d’assaut et d’un nouvel avion de combat n’avance pas.

Pour le char, les Allemands considèrent qu’ils sont capables de le faire tout seuls après le succès du Leopard.
Et sur le nouvel avion de combat, où manifestement ils seraient en position de second face à Dassault, ils semblent préférer une participation au développement du F-35 USA.

La réunion Macron-Merkel de Toulouse avait pour objectif entre autres de résoudre ces différends.
Je n’ai rien vu dans la presse qui soit intéressant concernant cette réunion, rien d’important n’a filtré à ma connaissance sur ces projets.

Alors vous pensez bien que je n’attends rien d’important sur l'islamisme du personnage Macron, "grand diseur et petit faiseur" !

sylvain

Ils me font bien marrer tous ces islamogauchistes humanistes solidaires partageurs : ils sont pour le voile mais pas chez eux, surtout pas dans leur environnement, dans les Saindenikistans OK mais pas devant leur immeuble prout prout, ça fait tache, un voile et ça dénature et dévalorise leurs biens immobiliers.

Ils sont pour les logements sociaux mais pas devant chez eux surtout, avec la piétaille OK, à l’extrême antipode de leurs quartiers huppés.

Ils accueillent à cor et à cri les migrants mais pas dans leurs parcs et jardins, ça risquerait de traumatiser leurs petits nenfants ; qu’ils aillent s'intégrer porte de la Chapelle OK, parmi rats et racailles mais surtout "pas d’ça chez nous" !

Et surtout pas devant la villa de Omar Sy et ses 90 pieds nickelés frou frou du showbiz popotin islamogauchiste, gauchiasse plutôt.

Un immense bravo à Jean Messiha ; lors du débat, seul contre tous, il a laminé et mis à genoux la horde meute islamogauchiste qui a voulu l’abattre, en vain ! Un immigré très intégré face à ces cloportes merdiatiques bande de losers collabos à l’islam : le clown pagnolesque Zéribi le tartarin islamo facho, la poissonnière hurlante à la criée Garrido et les autres insignifiants qui ont mis genou à terre devant ce super tribun du RN droit franc direct qui les a tous sonnés et renvoyés dans leurs cordes ; même l’enserpillée islamiste qui a voulu jouer la pauvre femme humiliée éplorée a tombé le masque, sa haine est apparue au grand jour, elle a disjoncté et a révélé son vrai visage de militante islamiste.

Odoul n'aurait pas fait le poids, je salue au passage son intervention géniale au Conseil régional islamo gauchiste de Bourgogne mais Jean Messiha était l’invité RN approprié pour affronter la meute haineuse collabo islamo gauchiste. Il a gagné, BRAVO ! ses adversaires doivent avoir un réveil très difficile ce matin.

boureau

"Encore un effort Monsieur le Président !"

Dès qu'il s'agit du président vous êtes, semble-t-il, dans le déni de la réalité cher P. Bilger.

Parle-t-il que vous tombez dans une sorte d'"hébétude" qui vous fait tordre les événements ou surinterpréter ses déclarations pour, finalement, le dédouaner. Car vous ne pouvez pas dire "encore un effort" puisque cela supposerait qu'il en a déjà fait et ce n'est vrai !

E. Macron est un communautariste avéré et assumé depuis sa prise de fonction à la présidence. Imprégné du monde anglo-saxon où c'est la normalité. Il ne comprend pas la laïcité française. Manque de culture générale !

Vous pouvez toujours lui demander un effort ! C'est pure perte !

C'est l'explication de la phrase de Gérard Collomb et de son départ du gouvernement : il a compris (car il est bien plus finaud que les médias veulent le dire) lui, que le Président ne comprend pas les toiles tissées par le communautarisme islamiste dans la société française et l'extrême danger qu'elles représentent.

Toiles tissées qui conduiront peut-être à des affrontements qui précéderaient une guerre civile.

Par ailleurs, et vous le sous-estimez grandement cher P. Bilger, plus que le danger communautariste qu'il ne comprend pas, Macron a en tête sa réélection qu'il devra, en partie, à la communauté musulmane qui votera à 90 % pour lui en cas de duel avec Marine Le Pen.

Il ne fera rien de sérieux sur ce sujet et comme toujours votre appel n'aura servi à rien.

Les mots doivent être plus forts.

Nous ne sommes plus dans des conversations de salon : c'est la guerre cher P. Bilger ! La guerre ! 60 attentats déjoués en cinq ans ! Et 270 morts assassinés au nom d'Allah ! Et des milliers de blessés au nom d'Allah ! Et des islamistes qui avancent masqués partout au nom d'Allah ! Et des médias dans le déni journalier des problèmes liés à l'Islam... etc., etc.

L'esprit de Munich règne dans les médias. Et Macron ne décidera rien qui puisse lui aliéner les votes musulmans.

Cordialement.

Robert

Excellent billet, Monsieur Bilger, billet qui me semble poser les bonnes questions.
Cependant, comme le disait monsieur Chirac : "un chef c'est fait pour cheffer" ! Et monsieur Macron, en dehors de ses coups de menton et de "gueule", ne me semble pas intellectuellement apte à prendre des décisions, non pas opérationnelles, mais seulement opératoires. Il en est encore, sauf en matière sociétale dite "progressiste", à dire, à souhaiter, alors qu'il y a urgence absolue à décider !

Après l'épisode des Gilets jaunes qui ont mis la France sens dessus dessous, certes il dénonce "l'hydre islamiste", mais où sont les décisions opératoires, sauf à prier les Français de se lancer dans une sorte d'observation du risque sans tomber dans la délation, et peut-être même sans dénoncer les personnes qui manifesteraient leur appartenance à cette "hydre" que Larousse définit ainsi :
"DÉFINITIONS
Dans la mythologie grecque, animal fabuleux en forme de serpent d'eau.
Littéraire. Mal qui se renouvelle constamment et semble augmenter en proportion des efforts faits pour le détruire"

Comme monsieur Macron est un littéraire, on peut considérer que la manière dont il envisage la lutte contre l'islamisme politique radical relève du mythe de Sisyphe... On n'est donc pas près d'en voir la fin !!

Sophie

"Dans la débandade face à la Turquie, la France n’est pas plus glorieuse que les Américains: ses forces militaires ont pareillement quitté les zones syriennes à risques, en renonçant à soutenir les Kurdes et les admirables femmes combattantes. Cette fuite résume le rapport de forces qui s’est instauré, cul par-dessus tête, entre la République des grands mots et l’islam importé. Voici une «religion» encore minoritaire en France (environ 10 % de la population) qui ne cesse de bousculer l’État. Elle fracture la nation par ses exigences de visibilité. Derrière les envolées sur le pouvoir inflexible se dissimule la couardise des apôtres de la diversité. Tandis que le tapis rouge est déroulé par les Européens sous les talons d’Erdogan, qui menace de lâcher vers l’ouest plus de trois millions de réfugiés, les autorités françaises multiplient les bassesses pour acheter la paix intérieure. Le combat contre «l’hydre islamiste», annoncé par Emmanuel Macron, est mal parti." (Ivan Rioufol)

http://blog.lefigaro.fr/rioufol/2019/10/bloc-notes-debacle-de-la-repub.html#comments

yves albert

Monsieur Bilger,

L'éducation d'Emmanuel Macron coûte cher à la France et nous savons que le résultat sera mauvais pour nous.

On nous impose ce que certains nomment Freluquet 1er et d'autres Pinocchio, deux surnoms aux consonances fortes et puis rien ne va plus, du Conseil constitutionnel qui déborde de son rôle au gouvernement qui est impuissant sauf à chercher de nouvelles taxes en permanence pour pallier les erreurs de Macron.

Macron est incapable de prendre de grandes décisions qui seraient favorables à notre pays car il est manipulé par une bande de Rapetou qui veulent s'approprier la France. Psychopathe exubérant, nous n'avons aucun remède pour le soigner, sauf de temps à autres les accès de gentillesse que vous lui vouez pour calmer le jeu sur votre blog.

Maxime Tandonnet vient de faire paraître un nouveau billet intéressant intitulé la crétinisation de masse. C'est pour moi la seule vocation qu'a Macron en tant président de la France.

Nathalie DP

MACRON EN PUBLIC

Avec ses compères au pouvoir dans les réunions internationales, il touche, embrasse sans retenue, serre les mains voluptueusement, palpe tout ce qu'il peut au dessus de la ceinture : avant-bras, épaules, cou, thorax...

Il se rassure !

C'est répugnant.

Sophie

Cher Monsieur Bilger,

Vous écrivez, avec doigté, à E. Macron ceci :

« Au-delà des controverses sur le voile et les sorties scolaires, j'espère qu'il ne faudra pas attendre une catastrophe pour que le président s'empare enfin de ce qui trouble et clive la société française, et appellerait un verbe vigoureux et une action ferme. »

Des faits gravissimes ont déjà eu lieu et la liste est loin d’être exhaustive :

« Quatre policiers égorgés au cœur de la Préfecture de police de Paris, les enfants juifs et leur prof abattus à l’école juive Ozar Hatora, un couple de policiers égorgés chez eux devant leurs enfants, les victimes de Charlie Hebdo, du Bataclan dont certaines ont été égorgées et émasculées, le camion bélier de Nice (86 morts et 450 blessés), le marché de Noël à Strasbourg. Un enfant et sa mère poussés sous un train en Allemagne. Sarah Halimi défenestrée. Un petit français jeté du 10ème étage d’un musée londonien. Laura et Mauranne égorgées gare Saint-Charles. Le père Hamel égorgé en pleine messe. Hervé Cornara, décapité et sa tête fichée sur une clôture. Les 3 000 personnes massacrées le 11 septembre 2001. Ceux de la gare d’Atocha, ceux de Londres, de Bruxelles… Et encore des centaines d’autres à travers toute l’Europe et la France… Etrangement, des attentats et des meurtres toujours commis par des musulmans et pas l’inverse… »

Que faut-il de plus grave encore pour voir un semblant de réaction de nos dirigeants et soi-disant « responsables » politiques ?!

Exilé

...des musulmans vivant leur foi paisiblement et respectueux de nos lois et de nos valeurs.

Formule convenue politiquement correcte mais ne reposant sur rien de concret, reprise quasi in extenso de la langue de bois d'un monde politico-médiatique qui ignore tout de la nature profonde de l'islam et de son art de la dissimulation et de la ruse, pourtant formellement prescrites par les textes.

Rappelons tout de même, sans bien entendu généraliser, que les musulmans ayant commis des attentats ou des meurtres de « mécréants » pouvaient avoir eu un comportement antérieur qui aurait permis de les ranger à un moment dans cette catégorie simpliste par des observateurs superficiels.

Rappelons aussi que des sondages d'opinion nous ont indiqué les tendances profondes de nombre de ces musulmans dit « paisibles» - paisibles dans la mesure où il n'ont pas (encore) pratiqué d'acte violent - mais qui se montrent parfois solidaires de ceux qui l'ont fait et qui ne sont pas in petto nécessairement aussi respectueux que cela d'un régime de « kouffars » et de ce qu'il porte de contestable voire d'abominable pour eux simplement en fonction de la logique des préceptes qu'ils doivent suivre, mais qui embrassent la main qu'ils ne peuvent mordre.
Et quand dans certains « quartiers sensibles », des cris de joie et des concerts d'avertisseurs sonores retentissent après l'annonce d'un attentat, il doit tout de même bien y avoir des gens qui s'y adonnent.

Rappelons aussi que le mouvement islamiste tunisien Ennahdha, ayant perdu de son influence électorale en Tunisie, a été remis à flot par les suffrages venus de France.

Rappelons enfin - espérons que nous n'en arriverons jamais là - l'exemple récent de ces Chrétiens du Proche-Orient qui ont vécu des années en bonne intelligence apparente avec leurs voisins musulmans et qui ont fait du jour au lendemain l'objet de violences et de massacres commis sous la pression exercée par l'Etat Islamique.

Sans tomber dans la paranoïa, ne nous berçons pas trop d'illusions.

Achille

« Nous avons un président de la République d'une intelligence extrême mais qui, comme certains intellectuels, a tendance à se méfier d'une réalité qui crève les yeux et l'esprit. Les évidences sont suspectes même quand elles sont incontestables. »

Nous avons un président d’une intelligence extrême dites-vous ? Ne nous en plaignons pas, cela est mille fois préférable aux imbéciles qui voudraient bien prendre sa place et qui n’ont manifestement pas les qualités requises.

Une réalité qui « crève les yeux et l’esprit » n’en est pas moins une réalité complexe et à ce titre difficile à traiter.
Ce ne sont certainement pas les solutions à l’emporte-pièce proposées par une opposition qui ne brille pas par son inspiration qui permettront de résoudre la crise sociétale du pays.

Je dirais même que cette montée du populisme crétinisant ne peut conduire notre pays qu’à une escalade des conflits communautaires.
La démocratie est plus fragile qu’elle ne l’a jamais été depuis les années trente.
Remercions donc le ciel d’avoir un président qui sache faire face aux difficultés, aussi bien nationales qu'internationales.

Il a ses défauts, certes, mais pour l'instant aucun leader de l'opposition ne serait en mesure de le remplacer.

Denis Monod-Broca

La France, les Français seraient-ils à ce point dépendants de l’intelligence et des mots d’un seul homme ?

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

MA CHAINE YOUTUBE

PRESSE, RADIO, TELEVISION & INTERNET

INSTITUT DE LA PAROLE

  • Formation à l'Institut de la parole
    Renseignements et inscriptions : [email protected]
  • L'Institut de la Parole propose des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique de la personnalité et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Magistrat honoraire, Philippe Bilger propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires.

MENTIONS LEGALES

  • Directeur de la publication : Philippe Bilger
    SixApart SA 104, avenue du Président Kennedy 75116 PARIS