« Immigration : il faut être pour ! | Accueil | Non, les magistrats ne sont pas politisés ! »

11 octobre 2019

Commentaires

Claude Luçon

@ Valéry | 12 octobre 2019 à 15:39

Je sévis sur ce blog depuis plusieurs années et ai toujours soutenu la même thèse : l'Islam est à l'agonie !
Ce que nous voyons au Moyen-Orient et au Sahel ne fait que me convaincre que je suis sur la bonne piste. Ignorer les femmes de ces pays est une erreur géopolitique car ce sont elles qui ramèneront l'Islam au rang de religion, tôt ou tard, plutôt tôt que tard, elles aussi dénonceront leurs boucs, faute de porcs !

En comptant 18 ans de Nigeria dont la moitié de la population, les Hausas-Fulanis, est musulmane et 3 ans d'Iran, j'ai côtoyé et employé des musulmans pendant 30 ans, ils me savaient chrétien ce qui ne leur a jamais posé de problème et eux ne m'en ont jamais posé !

Ben Laden d'abord, al-Baghdadi maintenant, sont plus un problème pour les musulmans que pour nous.
Jamais les pays du Moyen-Orient n'accepteront un Califat issu d'un hurluberlu comme al-Baghdadi !
Nous pleurons, avec raison, nos compatriotes assassinés par Daech, après ceux tués par le GIA des années 80, mais ces fous d'Allah tuent leurs propres compatriotes et coreligionnaires par centaines de milliers.

Djellaba, burkini, voile, ne devraient être considérés que comme des accoutrements pas si différents de ceux que portaient nos nonnes, curés et cardinaux il n'y a pas si longtemps.
C'est vraiment le cas d'écrire : il vaut mieux en rire qu'en pleurer !
Le Vatican, de Rome, ne gouverne pas la France, croire que les Musulmans le feront un jour de La Mecque est une élucubration de nos intellos rivés sur leur fauteuil, trop lâches pour aller s'informer sur place.

Surtout, la vraie guerre de religion est entre les Chiites et les Sunnites, il ne faut surtout pas oublier que les Chiites sont d'abord des Perses, fiers de l'être et dotés d'un sérieux complexe de supériorité à l'égard de ceux en lesquels ils voient des descendants de bédouins.

-----------------------------------------------------------

@ caroff | 12 octobre 2019 à 14:28
"La différence entre les religions juive et musulmane c'est que seule la seconde est prosélyte !!"

Correction : la différence entre les religions juive, chrétienne et musulmane est que les deux dernières sont prosélytes !
Que croyez-vous que font les Mormons, les Born Again, les Seven Days Adventistes, etc. en Afrique ?
Même les Bouddhistes et leur Dalaï Lama ailleurs font du prosélytisme ! Certes ils préfèrent, sans modération, les cocktails hollywoodiens que Molotov, moins meurtriers !

boureau

@ Denis Monod-Broca 12 octobre 2019 15:30
"Bribes de témoignages, à toutes fins utiles, du bénévole Cimade que je suis"

Ah bon ! Vous m'en direz tant ! Bénévole de la Cimade ! Voila l'explication de vos propos genre "bisounours" !

La Cimade : une association qui me semble, quelquefois, confondre aide et prosélytisme.
Au-delà d'une aide nécessaire et bienvenue pour certains cas, beaucoup d'opérations de partis pris qui gâchent l'esprit de départ de cette association fondée avant-guerre.
J'avais bien senti dans vos propos une tendance luthérienne ! Allons, ne soyons pas excessif, disons plutôt protestante ! Je ne m'étais pas trompé !

Compliments pour votre engagement, tout en regrettant les partis pris de la Cimade dans certaines villes de France.
Toutefois, Denis Monod-Broca, imaginez qu'on peut être bénévole de la Cimade, mais admettre aussi qu'une politique restrictive d'immigration est absolument nécessaire tant nous sommes et vous êtes, complètement débordés.
Moins de cas à traiter mais mieux les traiter, n'est-ce pas mieux ?

Cordialement.

Exilé

@ Valéry
« Une fois cela enregistré, c'est une question de coefficient d'intelligence: dois-je être arrogant où accommodant avec les Français ? »

C'est très simple.
Si vous appartenez ou provenez d'une sphère culturelle qui a introduit une infinité de nuances complexes dans les relations humaines, comme par exemple des échelons progressifs en cas de désaccord avant de mettre en œuvre des solutions extrêmes, vous conviendrez naturellement de vous-même d'être accommodant avec les Français, peut-être même avec ceux qui ne vous ont pas toujours très bien accueilli.

Si vous provenez d'une civilisation envisageant les choses d'une façon binaire sur le schéma dominant-dominé, vous considérerez que si vos interlocuteurs vous traitent avec gentillesse, vous passent vos caprices, vous accordent des passe-droit, ne répondent pas par la force ou la violence à vos provocations etc. c'est qu'ils reconnaissent en vous un dominant qu'ils essaient en tant que dominés d’amadouer en achetant ses faveurs.

La réponse est simple : on ne traite pas d'égal à égal avec un esclave qui rampe à vos pieds et on ne le traite que par la brutalité et par la violence, ce qui explique en partie les déboires éprouvés par les Européens qui se sont montrés trop gentils avec leurs « invités ».

Les gouvernants qui se sont succédé à ce qui reste de pouvoir et leurs représentants, qui rampent devant les nouveaux arrivants et s'efforcent de paraître « sympas » à leurs yeux, n'ont pas compris qu'au contraire ils devaient absolument commencer par se faire respecter, par la force s'il le fallait.

« Si tu es lion je serai mouton, si tu es mouton je serai lion. »

Ce n'est pas plus compliqué que cela, mais je ne suis pas sûr que cela soit enseigné à l'ENA.

Denis Monod-Broca

@ caroff

Figurez-vous qu’il y a, en France, État de droit, des règles, des délais, des voies de recours... à respecter.

------------------------------------------------------

@ abraracouci

Depuis quand est-ce « être en dehors de la plaque » que de faire part d’une expérience personnelle ?

Noblejoué

@ Denis Monod-Broca
"...les bâtons mis dans les roues des étrangers, au mépris de la loi, sont innombrables et profondément choquants."

Ne pas suivre les lois est choquant.
Il faut les changer. Il se trouve que trop de musulmans ne cessent de menacer la laïcité, s'en prennent aux femmes, insultent les citoyens ou les battent pour crime de paraît-il mauvais regard, pourquoi pas mauvais œil, on rêve, obligent les Juifs à déménager et autres joyeusetés quand ils ne commettent pas d'attentats...

Au bien d'être reçu, ces immigrés ont, c'est sans précédent, répondu par le mal.
Les musulmans doivent donc être traités comme la population à risque qu'ils sont, plus de droit d'asile et de regroupement familial.

Ne le sont-ils pas ? Ils croient pouvoir dominer les autres, qui comme un mantra se raccrochent à des lois émollientes.
Vous avez dit que l'Occident prêchait ? Quelle erreur, on n'arrive même pas à éduquer les musulmans ici, ils rejettent Darwin, la Shoah, et demain, quoi ? On rêve.

Comme les adultes sont trop souvent des ingrats et les enfants inéducables, il est bien évident qu'on doit faire de son mieux pour en limiter le nombre.
Et donc, plus d'immigration économique voire d'asile pour les musulmans, plus de regroupement familial non plus.

Le rassemblement national déplaît aux gens indulgents à nos destructeurs, comme vous, mais aussi à ceux qui n'aiment pas d'autres aspects de sa politique. Si on pense à l'immigration, on peut, par exemple, être plus larges avec des gens ne nous rendant pas le mal pour le bien, ces aberrants.
Il y a la politique économique et sociale, plus largement... Mais des citoyens excédés par le danger musulman pourraient oublier tout le reste. A force qu'il ne soit pas pris en compte par des gens genre tout se vaut, les nazis, et donc a fortiori les islamistes... Allant d'un excès à l'autre.

Sans forcément adorer Macron dur aux pauvres et méprisant à beaucoup, je comprends comme lui, c'est bien évident, que la politique comporte du "en même temps", se garder du danger du croissant, et considérer les autres problèmes, par exemple.
Moindre mal, considérer tous les problèmes, choisir le temps et l'heure, c'est un art.

abraracourci

@ genau | 12 octobre 2019 à 18:08

Dans votre commentaire vous faites des phrases pour ne rien dire. Peut-être une sieste prolongée après un repas lourd à digérer.

Bref, on ne peut pas être toujours brillant.

P.-S.: la méthode inverse que vous suggérez n'est pas forcément la meilleure, voyez ce qu'il en est chez Ivan Rioufol.

Mary Preud'homme

@ Giuseppe | 12 octobre 2019 à 14:40 (1er paragraphe)

C'est le propre du scoop, autrement dit du racolage à bas prix que de faire un gros titre bien voyeur, en omettant de se poser cette simple question : combien les enquêteurs ont-ils dû examiner de signalements, dénonciations et pistes en 8 ans de traque, concernant le dénommé Ligonnès avant de le serrer ? Si toutefois les tests ADN confirmaient qu'ils tiennent le vrai coupable !
Des journaleux de pacotille qui n'ont que le sarcasme à la bouche, ignorants qu'ils sont de la somme de travail, d'efforts, de patience et d'obstination cumulés pour peut-être aboutir à un résultat tangible et toucher au but.

caroff

@ Denis Monod-Broca
"L’administration a 3 priorités : 1/ expulser, 2/ expulser, 3/ expulser."

Pas vraiment efficace l'administration : 15 677 expulsions en 2018 sur environ 90 000 OQTF (obligation de quitter le territoire français) chaque année !!

genau

A titre documentaire, je suggère que les billets soient reproduits dans l'ordre chronologique en partant du plus ancien et non du plus récent. Cela permettrait d'éviter les yoyos pour comprendre une réponse à un message antérieur.

De fait, c'est assez souvent très drôle de lire des adresses plutôt musclées, mais on se demande pourquoi le propos entraîne de si vigoureuses philippiques.
Au demeurant, ce n'est pas très important, de toutes façons, tout ce que nous pensons, les uns et les autres, n'a aucune influence ni conséquence ; seuls les hauts fonctionnaires pensent utile. Nous, on s'amuse, quoique peut-être, certains y croient. L'avantage de commenter les attitudes politiques, c'est qu'on ne peut pas atteindre le fond des motivations, passée l'illusion du bien public.

Pourtant, tout ne va pas si mal: on se vautre toujours sur des plages qu'on salit, on achète ds voitures malgré l'ire ministérielle et on paie toujours les impôts.
Pourquoi changer ? Les pauvres, petit à petit, génération après génération, s'enrichissent, s'ils veulent bien bosser, puis l'Etat leur prend ce qu'ils ont gagné pour le donner à d'autres qui n'ont, du coup, plus envie de travailler, sauf ceux qui, très supérieurs, en veulent encore plus, se croient français, ou européens, ont la FOI républicaine. De temps en temps, on coupe des têtes, on change de mystification spirituelle.
Comme dit Satan, expert en sociologie: "tout va bien."

abraracouci

@ Denis Monod-Broca | 12 octobre 2019 à 15:30

Le ciel ne vous est pas tombé sur la tête mais probablement autre chose.
Vous êtes complétement en dehors de la plaque et au stade où vous en êtes rien ne pourra vous changer, vous êtes irrécupérable et vous en êtes heureux comme tous les imbéciles bien nés.

Xavier NEBOUT

@ Exilé

Le régime parfait est l'absolutisme théocratique dans l'équilibre entre le spirituel et le temporel, et avec un empereur comme bras armé de l'Eglise.
Il fut un temps où des Bossuet se creusaient la cervelle plus qu'aujourd'hui pour trouver le bon régime.

La démocratie est vouée à la faillite dès lors que le droit de vote est donné à des immatures et que les mandats de représentation ne sont pas impératifs.
Dans la démocratie athénienne, les métèques et les femmes considérées comme éternelles immatures n'avaient pas le droit de vote, et il fallait au moins payer des impôts...
Sans compter que si un clown avait dit à cette époque qu'il se trouverait des abrutis pour dire que les principes et idées symbolisés par dieux et déesses n'existaient pas, il n'est même pas sûr qu'il aurait fait marrer.

Valéry

@ Claude Luçon

Je constate que le sens de mon commentaire vous a échappé. Je précise:

Après avoir voyagé dans des dizaines de pays et avoir observé leur us et coutumes je remarque que, contrairement à tous les autres, les arabo-musulmans sont les seuls à insister, après immigration, sur la nécessité de garder leur bagage culturel intact, même si cela crée des conflits. Je ne juge pas les pays, mais observe un état de faits.

Regardez sous cet angle: lorsque moi je décide d'immigrer en France, il m’apparaît évident que la France c'est "mieux" que d'où je viens. Que mon avenir sera meilleur ici, pour une tonne de raisons. Une fois cela enregistré, c'est une question de coefficient d'intelligence: dois-je être arrogant où accommodant avec les Français ?

Ce qui répond à votre deuxième question, celle sur le radicalisme dans la rue. Ces femmes qui insistent pour sortir dans leurs accoutrements bizarres, couvertes de noir de la tête aux pieds, ce n'est pas pour être en harmonie avec leur religion (si c'était le cas, on n'aurait pas tous ces mouvements anti-voile en Arabie Saoudite et en Iran, tous durement réprimés) mais - excusez l'abrupt de l'expression - pour vous faire ch*er. Ils vous méprisent, voilà. C'est la première marche de la radicalisation.

Si vous ne l'avez pas encore pigé, c'est vous qui ne comprenez rien aux autres, en particulier ceux qui affichent un taux d’appartenance à la même religion au-delà de 99 %.

Denis Monod-Broca

Bribes de témoignage, à toutes fins utiles, du bénévole Cimade que je suis :
- l’administration a 3 priorités : 1/ expulser, 2/ expulser, 3/ expulser.
- les bâtons mis dans les roues des étrangers, au mépris de la loi, sont innombrables et profondément choquants.
- de très nombreux étrangers, bien que remplissant les conditions requises (arrivée en France avant l’âge de 13 ans, présence en France depuis plus de 30 ans, enfants scolarisés depuis plus de 3 ans...) ne parviennent pas à obtenir le renouvellement de leur titre de séjour, étant ainsi acculés à travailler au noir (ou pire).

En résumé, notre exécutif se vante de faire héroïquement barrage au FN tout en appliquant sereinement la politique que le FN au pouvoir appliquerait.

Giuseppe

Des crétins de plateau, ce matin - pendant mon entretien physique -, mettaient en cause notre police, sans avoir aucun renseignement, sans savoir, la parole inutile d'une bêtise crasse, ces crétins donc, remettaient en cause la fiabilité des policiers qui auraient laissé passer la coqueluche médiatique du jour, Dupont de Ligonnès.

"Crétin" repris par Michel Onfray dans sa dernière intervention, qui vaut bien tous les noms d'oiseaux pour dénoncer tous les imbéciles de la terre.

"Les somptueuses banalités du président suffisent-elles ?" (PB), et là est toute la différence entre la parole du dérisoire et les mots pour le dire.

Médias imbéciles, qui ne vérifient rien, qui commentent tout, le vomi de l'information, la nullité des interventions.
"On est mal" comme dirait l'autre, le défunt Cruchade est toujours là, la bêtise toujours au-dessus il applaudirait des deux mains.

Achille

@ Valéry | 12 octobre 2019 à 11:48
« ...et de surcroît, je peux aussi affirmer qui est sur la voie de la radicalisation islamiste, ça se voit comme le nez au milieu de la figure. »

Vous devriez postuler pour un poste de profiler. Ils en cherchent en ce moment à la préfecture de police de Paris. :)

caroff

@ Claude Luçon 12h39
"l y a aussi des rayons casher, même des supermarchés casher, souvenez-vous de Coulibaly !"

La différence entre les religions juive et musulmane c'est que seule la seconde est prosélyte !!

Paul Duret

@ Savonarole
"Agnès Buzyn se coiffe comme Simone Veil et parle comme elle, le mimétisme est frappant"

C'est très rare de vouloir ressembler à son ex-belle-mère.

Paul Duret

@ Patrice Charoulet
"Moi, je lance une pétition contre la coiffure de Mme Belloubet. Il n'y a pas pire."

S'il n'y avait que la coiffure !

Achille

@ Xavier NEBOUT | 12 octobre 2019 à 10:35
« Vous êtes idiot, ou vous faites semblant comme le font les gauchos roses rouges ou verts ? »

Quand un individu comme vous me traite d’idiot, j’aurais plutôt tendance à penser que je suis sur la bonne voie. C’est surtout quand il me dit qu’il est d’accord avec moi que je m’inquiète.

Exilé

@ Alpi
« Malpasset 1959, 423 victimes ;
Clamart 1961, 21 morts ; »

Veuillez avoir la bonté de pas faire exprès de comprendre les choses de travers en m'accusant d'une mauvaise foi qui semble plutôt être de votre côté.

Je n'ai pas évoqué les catastrophes naturelles ou les accidents imprévisibles de la vie mais la quasi-absence à l'époque que j'ai citée d'une sur-criminalité associée à l'apparition de nouveaux types de crimes, délits ou incivilités, pour ne pas évoquer certaines coutumes comme les incendies volontaires de véhicules ou les attaques de pompiers en service commandé, pour s'en tenir là parmi une foultitude de nouveautés dont nous nous passerions bien.

Tout cela n'existait pas « avant », cela ne relève pas du domaine de l'opinion mais de la constatation des faits.

-----------------------------------------------

@ Ellen
« Emmanuel Macron et Christophe Castaner nous demandent de traquer les barbus. »

Il y en a un qui rôde au ministère du Poker et des Cultes, mais je ne le dénoncerai pas ;-)

Ellen

@ Valéry | 12 octobre 2019 à 11:48

C'est très juste tout ce que vous décrivez. Faut pas être naïf et ignorant pour savoir que c'est leur méthode pour tisser leur toile pour mieux nous encercler. Savez-vous que dans le monde la religion qui est la plus persécutée par l'islam est le christianisme ?! L'Europe et la France sont les premières visées. Mais qu'on se rassure, Emmanuel Macron a fait passer le mot d'ordre - traquer l'Hydre islamique sans relâche où qu'elle soit !

On le prend au mot.

Claude Luçon

@ Valéry | 12 octobre 2019 à 11:48
"Pour avoir voyagé dans des dizaines de pays…"

Voyager ne suffit pas pour juger un peuple il faut y avoir vécu et travaillé plusieurs années !
Allez vivre en Indonésie et au Nigeria (plus de 400 millions de musulmans entre les deux) et vous aurez un autre point de vue. Garanti !

"Je peux aussi affirmer qui est sur la voie de la radicalisation islamiste, ça se voit comme le nez au milieu de la figure."

C'est merveilleux d'avoir le don de télépathie ou d'être mentaliste !

"Quand je vais faire mes courses, il y des rayons entiers coupés des autres, ceux pour les musulmans."

Il y a aussi des rayons casher, même des supermarchés casher, souvenez-vous de Coulibaly !
Et même des marchés vegan, pour cette nouvelle religion !

Valéry

@ Achille
"La plupart des musulmans pratiquent leur religion sans chercher à l’imposer à qui que ce soit"

Non, je suis désolé, c'est entièrement faux. Pour avoir voyagé dans des dizaines de pays, je suis familiarisé avec les différents us et coutumes, et alors que des individus de ces horizons parfois très variés immigrent en France, il n'y a que les musulmans qui se détachent et ce de façon volontaire, en n'acceptant aucun compromis, aucune concession.

Quand je sors dans la rue, je peux affirmer à tout instant qui est musulman alors que je n'ai aucune certitude sur qui serait chrétien, bouddhiste ou autre*. Quand je vais faire mes courses, il y des rayons entiers coupés des autres, ceux pour les musulmans. Sur les produits achetés, de plus en plus souvent il y a une traduction arabe, et des fois la seule. Cela s'appelle le communautarisme, quoi d'autre ?!

Vous avez beau répéter que ce sont des Zemmour et des Le Pen qui cherchent a diviser, ça reste un canular, ouvrez les yeux. Ce qu'ils demandent eux, c'est justement la cohésion, alors que pour vous être Français ne signifie plus rien quant au supposé destin commun.

*et de surcroît, je peux aussi affirmer qui est sur la voie de la radicalisation islamiste, ça se voit comme le nez au milieu de la figure.

Alpi

@ Exilé
"Il faut vraiment vous faire un dessin ?
Avec au bas mot 250 000 avortements par an, soit 10 750 000 Français en devenir jetés dans les incinérateurs depuis 1975, je ne compte même pas les quelques millions qui auraient dû correspondre à leur descendance, vous retrouvez grosso modo le montant de l'immigration que des politiciens-félons ont favorisée pour combler le vide, comme si les hommes étaient interchangeables."

Je n'osais pas trop y croire mais je subodorais bien une tartufferie de ce genre... Avec vos statistiques à 2 balles, vous nous faites du Elusen !
Mais vous devriez être content, il y a même des immigrées qui subissent une IVG. Allez donc savoir si elles ne viennent pas en France rien que pour cela !

"Et encore une fois, il y a cinquante ans, le risque zéro existait bel et bien pour de nombreux aspects de la vie quotidienne"

Voilà bien un propos de café du commerce !
Il faut vraiment vous faire un dessin ?
Car moi aussi je peux faire de l'Elusen :

Malpasset 1959, 423 victimes ;
Clamart 1961, 21 morts ;
Caravelle Ajaccio-Nice, 1968, 95 victimes ;
Accidents de la route 1975, plus de 14 000 victimes.

Et je pourrais continuer ad nauseam.

La mauvaise foi et le 'cétaitmieuxavantisme' font vraiment dire n'importe quoi !

Patrice Charoulet

L'émission « Répliques » d'Alain Finkielkraut, on le sait, est diffusée chaque samedi de 9h à 10h sur France Culture. Il reçoit deux invités et ils conversent sur un thème donné.
Ce samedi 12 octobre 2019, le thème était La Bruyère, l'un des deux invités, l'excellent Jean-Michel Delacomptée, venant de publier un livre sur cet important auteur français du XVIIe siècle. Je recommande chaleureusement cet ouvrage.

https://www.franceculture.fr/emissions/repliques/lire-la-bruyere

Le samedi 19 octobre, les deux invités seront Pascal Bruckner et Robert Redeker. Emission à ne pas manquer !

Ellen

La traque de l'hydre islamiste va commencer, dans l'ordre.

Emmanuel Macron et son gouvernement feraient mieux, en priorité, de regarder de près ce qui se passe dans les mosquées véreuses continuant à endoctriner les musulmans et les convertis à la violence et à la haine contre les Occidentaux. Les Français en priorité.

1. S'attaquer aux imams véreux et dangereux prêchant la haine et la violence dans les mosquées dont celle de Gonesse qu'il faut absolument fermer et pas seulement se contenter de la faire surveiller par les renseignements tout en laissant cet imam très dangereux continuer à prêcher la violence. Ce type est toujours en activité malgré l'injonction de quitter la France. Le bougre est toujours sur notre sol, paraît-il intouchable ! L'Arabie Saoudite n'a pas à nous dicter ses lois. Il faut que Macron le comprenne une fois pour toutes.

Suite de l'opération d'éradication :

2. Fermer les mosquées clandestines non déclarées, et surveiller de près celles en activité en délogeant les imams illégaux envoyés par l'Arabie Saoudite.

3. Fermer les écoles coraniques privées non soumises au contrat de l'Education nationale, donc non contrôlées ni surveillées.

J'ai vu sortir de ces écoles coraniques de nombreuses fillettes toutes voilées (10-12 ans) et vêtues d'un vêtement de couleur noire ou bordeaux foncé tombant jusqu'aux chevilles, marchant dans la rue tête baissée comme pour éviter notre présence.

4. Mettre en rétention les islamistes radicalisés étrangers et contacter leurs pays d'origine pour les récupérer chez eux. Si leurs pays respectifs refusent l'entrée au pays de leurs malfaisants, on applique alors la loi française qui existe déjà mais non appliquée ni par les précédents gouvernants, moins encore par Emmanuel Macron qui nous demande notre aide, mais lui ne fait pas ce qu'il faut d'abord.

5. Cesser de régulariser les clandestins aveuglement.

6. Cesser de naturaliser aveuglement n'importe qui à tour-de-bras.

7. Enfin EXPULSER illico par charter civils tous ceux qui sont déboutés du droit d'asile et restés sur le sol français malgré l'injonction de quitter la France.

Une fois que le ménage sera fait, on pourra aider E. Macron et les renseignements pour continuer à éradiquer l'hydre islamiste passée à travers le filet de la DGSI.

Il faut mettre fin à cette hypocrisie macronienne. Il y a environ deux ans, la mairie de Nantes avait accueilli d'une grande poignée de main et en fanfare, l'imam islamiste salafiste appartenant aux Frères musulmans, très dangereux, en présence des Edouard Philippe et Emmanuel Macron et du Premier ministre saoudien qui finance les mosquées en France. La municipalité de Nantes était-elle complice de cet accueil soi-disant amical ? C'est inouï et incompréhensible. Nos politiques sont donc si aveugles pour ne pas anticiper le danger ?

Depuis lors, la mosquée à Nantes est dans l'oeil du cyclone de la police et surveillée de près. Qu'en est-il aujourd'hui, à ce stade ?

Emmanuel Macron et Christophe Castaner nous demandent de traquer les barbus. L'héritier saoudien Mohammed ben Salmane Al Saoud aussi ?

De qui se moque-t-on ? On vous ramène des milliers de barbus M. Macron, mais qui peut-être ne seront pas les islamistes radicalisés. Maintenant que vous avez lancé cette annonce, ils vont tous se la raser.

Sophie

Comment l'Etat peau de chagrin protège les renards :

"Une première chose sidérante est qu’un homme radicalisé et connu comme tel dans son service ait pu être habilité "secret défense" par l’Etat français afin de travailler pendant plus d’une décennie dans le cœur nucléaire du renseignement pour la lutte contre le terrorisme notamment islamiste. Que dirait-on d’un paysan qui nourrirait tous les jours un renard au cœur même de son poulailler ? Qu’il est cinglé ? Oui, et on aurait raison…

Une autre chose est qu’on apprend de la bouche même du ministre de l’Intérieur auditionné par les sénateurs qu’il existe actuellement une vingtaine de policiers radicalisés mais qui sont suivis nous dit Castaner - par des fonctionnaires parmi lesquels se trouvent peut-être aussi des radicalisés pas encore détectés ? Que dirait-on cette fois-ci d’un paysan qui nourrirait tous les jours un élevage de renards au milieu de ses poules ? Qu’il est vingt fois plus cinglé que le précédent. Et l’on aurait encore raison…"
(Michel Onfray)

https://michelonfray.com/interventions-hebdomadaires/a-bas-bruit

Achille

@ Exilé | 12 octobre 2019 à 09:51
« Vous reprenez là une citation tronquée reprise par tous ceux qui tentent d'occulter les graves dérives d'un système à prétention démocratique mais qui n'en est plus qu'une caricature penchant de plus en plus vers le totalitarisme. »

Et vous proposez de remplacer ce système "à prétention démocratique" par quoi ?
Par un autre régime totalitaire "à prétention démocratique" pire que celui qui existe actuellement, je suppose…
Il suffit d’écouter MLP et J-L Mélenchon et leurs affidés pour s’en convaincre.

Xavier NEBOUT

@ Achille

Mais comment donc, il y a les gentils musulmans et les méchants musulmans.

Sauf que la question se pose de savoir quelle est la proportion des gentils qui basculeront vers le méchant lorsqu'ils seront en position de force.

Il en a été de même des communistes qui pensant incarner le bien, trouvaient naturel de l'imposer une fois au pouvoir. C'est en fait le principe fondateur de tous les totalitarismes, et il en est de même aujourd'hui du totalitarisme politiquement correct dit "progressiste" de l'anéantissement de la civilisation au nom de la liberté individuelle.

Vous êtes idiot, ou vous faites semblant comme le font les gauchos roses rouges ou verts ?

Aliocha

Seul en France, le roi est républicain, dit-on.
Cela n'a rien d'étonnant, car c'est notre réalité constitutionnelle.

Quand en plus, il voudrait faire le nécessaire pour sortir le pays de l'ornière, la structure profonde de celui-ci se rebelle car la coiffure des ministres ne convient pas, et est prête à toutes les révolutions, rassurée par l'argument en béton que tout cela est de la faute des nègres, n'est-ce-pas, des bougnoules, voire des youpins, vous comprenez, tout ceux qui ne font pas partie de la famille, n'ont pas le bon profil pour nous donner l'illusion que nous avons raison, dans l'entre-soi du salon bourgeois où l'on compte les profits du tas d'or pétainiste qui n'est plus que rente de la dette, ne s'apercevant pas que les troubles qui viennent risquent de perturber l'équilibre de l'architecture compliquée du chignon admiré sur le champ de course par la redingote et le gilet rayé, que les salafistes ne sont que des ultra-libéraux qui utilisent la dimension libérale pour détruire la dimension républicaine, que si nous ne savons pas redéfinir notre bien commun, les uns comme les autres détruiront notre République :

"Notre système français repose sur une dimension libérale, à savoir la démocratie, et sur une dimension républicaine, le bien commun. Les islamistes utilisent la dimension libérale pour nier la dimension républicaine. Ils opposent à la République un bien commun islamique, qui remplace la fraternité et les formes de solidarité nationale."

https://www.lepoint.fr/politique/bernard-rougier-les-territoires-conquis-de-l-islamisme-09-10-2019-2340296_20.php?M_BT=194508641590#xtor=EPR-6-[Newsletter-abonnes-perso]-20191012

Grâce soit rendue à Macron de tenter l'impossible, croire que ce peuple sera capable du sursaut nécessaire d'être à la hauteur de son institution, le dernier ouvrage de notre hôte indiquant qu'il est encore des êtres capables de résister aux corruptions de ceux qui la représentent, et que la seule protection viable dépend de ceux qui savent l'incarner avec courage et sincérité :

"Le parquet a parfois le sens du vent. De la part de certains magistrats, il y a une connivence tellement évidente, tellement accordée au pouvoir qu'on ne peut même plus parler d'intervention, mais, presque, de complicité, d'affinité de jumeaux. Pour ma part, j'ai tendance à considérer que les tempéraments sont plus forts que les structures. Ce qu'on impute à la faiblesse des structures renvoie, trop souvent, à la faiblesse des caractères. Je suis peut-être naïf, mais si nous avions, au niveau de la chancellerie, avec une autre instance que le Conseil supérieur de la magistrature, la préférence pour des caractères forts, intelligents en même temps que loyaux, sans doute aurions-nous une autre forme de justice, incarnée par des personnalités incontestables – et incontestées – dans tous les lieux de pouvoir judiciaire. On peut résister, à ses risques et périls – de moins en moins d'ailleurs –, mais c'est possible…"

https://www.lepoint.fr/societe/philippe-bilger-le-mur-des-cons-a-fracture-la-confiance-dans-la-justice-11-10-2019-2340687_23.php#xtmc=bilger&xtnp=1&xtcr=1

Oui, c'est possible, c'est même le seul honneur qu'il nous reste, affirmer et agir pour la Justice, qui ne saurait se définir qu'au singulier.

Exilé

@ Achille
« «La démocratie est le pire des systèmes, à l'exclusion de tous les autres.» disait Churchill. »

Vous reprenez là une citation tronquée reprise par tous ceux qui tentent d'occulter les graves dérives d'un système à prétention démocratique mais qui n'en est plus qu'une caricature penchant de plus en plus vers le totalitarisme.

Michel Deluré

@ Achille 11/10 21:38

Ce n'est pas défendre la démocratie que de se refuser à corriger ses points faibles, c'est au contraire l'exposer à sa perte.
Ces points faibles sont les brèches par lesquelles s'infiltrent ses adversaires pour mieux la détruire par l'intérieur.
Ne rien faire pour colmater ces brèches, c'est donc condamner la démocratie.
La démocratie, c'est certes la liberté mais vous savez aussi bien que moi, et vous le soulignez dans le commentaire que vous m'avez adressé, où peut conduire l'abus de liberté qui peut aller jusqu'à tuer cette même liberté.
La démocratie n'est pas un paquet que l'on accepte tel qu'il est dans sa totalité ou que l'on refuse.
Si nous voulons, parce que justement elle est précieuse mais qu'elle est fragile, qu'elle vive alors il convient d'édicter les règles qui la protègent, qui la pérennisent.

Exilé

@ yves albert
« Nous savons tous que l'on nous abuse depuis des décennies ; le glas a sonné aussi pour d'autres pays d'Europe. »

Les manipulateurs fourbes qui tentent d'excuser les crimes, délits et comportements déplacés d'une partie de la population immigrée nous sortent invariablement les motifs du chômage, du racisme, de l'exclusion, de la discrimination, du colonialisme, de la misère etc. comme si tout cela, à supposer que cela soit fondé, pouvait être une excuse à la haine de la France voire au crime.

Or la Suède, qui n'a eu aucun passé colonial et qui observe une neutralité parfaite vis-à-vis des interventions militaires étrangères dans des pays dits en voie de développement, est un modèle (pas forcément à suivre) en matière d'accueil de « l'Autre », qui est quasiment chouchouté, assisté, protégé, logé, soigné etc. à des conditions auxquelles les natifs n'ont peut-être pas toujours droit.

Or nous n'y comptons plus les émeutes, les agressions, les viols, les meurtres, les actes à caractère machiste ou antisémites, les attentats etc.

C'est donc qu'il y a tout de même bien un problème quelque part.

Alors pourquoi et au nom de quoi les gouvernants des pays européens obligent-ils les populations à être exposées à des risques pour leur tranquillité voire pour leur existence ?

Achille

@ Lucile | 11 octobre 2019 à 22:55

Vous ne résumez pas mes propos, vous les caricaturez, nuance ! Et donc la binarité est plutôt dans votre reformulation fantaisiste qui correspond bien au formatage de la pensée de droite conservatrice qui règne sur ce blog.

Le France traverse, en ce moment, une véritable crise identitaire particulièrement favorable à la montée du communautarisme. Bonjour l’ambiance !

Contrairement à ce que vous insinuez plutôt lourdement, mes propos ne laissent absolument pas entendre qu’il faut accepter l’islamisme radical comme une fatalité. Il faut le combattre, bien sûr, mais certainement pas en pratiquant un "maccarthysme" à la Zemmour. Il faut le combattre avec discernement. Rien n’est pire que la peur de l’autre.
La plupart des musulmans pratiquent leur religion sans chercher à l’imposer à qui que ce soit et n’ont donc pas à subir l’opprobre de ceux qui les mettent dans le même panier que les islamistes radicalisés.

«La démocratie est le pire des systèmes, à l'exclusion de tous les autres.» disait Churchill. Sa faiblesse réside dans le fait qu’elle ne peut exister que dans la mesure où les citoyens ne pensent pas qu’à leurs droits, mais aussi à leurs devoirs et qu’ils respectent les règles du vivre-ensemble. Et en ce moment on ne peut pas dire que ces conditions soient réunies.

Lucile

@ Achille | 11 octobre 2019 à 21:38

Vous êtes désespérant à vous enfermer de la sorte dans des raisonnements binaires.

Je résume vos propos : on ne peut rien faire contre l'Islamisme radical parce qu'on est en démocratie et que tout le monde a le droit de pratiquer la religion qu'il veut (quitte à égorger ceux qui ne la pratiquent pas). Et si on essaye de faire quelque chose, ça veut dire qu'on est pour l'extrême droite, et on aime trop notre liberté pour être d'extrême droite. Moyennant quoi, on aime tellement notre liberté qu'on envoie Zemmour au tribunal dès qu'il dit ce qu'ils pense, on n'ose critiquer qu'à mots couverts le fanatisme religieux le plus sanguinaire, tandis qu'on laisse les rappeurs chanter leurs jolies chansons, toutes pleines de bons sentiments à notre égard, gestes à l'appui, et on ne se sent pas le droit d'interdire aux musulmans extrémistes d'essayer de vouloir imposer peu à peu leurs interdits à la société tout entière, sous la menace.

Belle liberté, bien défendue. Achille, cessez de jouer au petit saint.

Entre Xavier Nebout, qui parle de rétablir le catholicisme comme religion d'Etat pour combattre l'Islam, et vous, qui trouvez que combattre le fanatisme est contraire à la démocratie, on se demande qui est le moins réaliste. Mais Xavier Nebout n'a aucune chance d'être entendu, tandis que vous tenez un discours très répandu, et très obstiné, je le crains.

Vamonos

Les banalités du discours de M. Macron ne suffisent pas à M. Bilger ; mais le travail de représentation a été accompli devant les quatre cercueils. Un petit tour et puis s'en est allé ailleurs. Il a participé à la grande messe annuelle de Bercy où le tissu des entrepreneurs se réunit. Ensuite il a géré la déconfiture du rejet de la candidature de sa protégée à un poste convoité des commissions européennes.
L'affaire de la préfecture de police est oubliée, c'est une honte. Ce n'est plus qu'un fait divers alors qu'il aurait dû s'agir d'une affaire d'Etat.

Patrice Charoulet

@ Savonarole,11 octobre 17h46

Agnès Buzyn se coiffe comme Simone Veil, à vous en croire.

On avait beaucoup parlé de la coiffure de Sibeth Ndiaye.

Moi, je lance une pétition contre la coiffure de Mme Belloubet. Il n'y a pas pire.

Achille

@ Michel Deluré | 11 octobre 2019 à 17:20
« Cet exécutif peut-il se retrancher derrière des principes démocratiques qui constituent justement son point faible pour justifier les limites de son action dans une lutte contre un adversaire qui n'a que faire de ces principes et qui agit sans l'ombre de la plus petite parcelle d'humanité ? »

C’est le point faible de la démocratie qui permet à chacun de s’exprimer librement (et même jusqu'à l'injure), de pratiquer la religion de son choix (sans l'imposer aux autres) et de fréquenter qui bon lui semble (qui n'est pas de sa culture). Principes de bases des droits de l’Homme.

En voulant éliminer ce point faible nous risquons de nous retrouver dans un régime qui repose sur la suspicion, la délation et la ségrégation. Bref un régime d’extrême droite, comme il s'est manifesté en Italie, en Hongrie et qui commence à poindre dans d’autres pays de l’UE dont l’Allemagne.

Les Français sont trop attachés à leur liberté pour accepter ce genre de régime. La démocratie a ses failles, mais c’est le prix à payer pour garder notre liberté de penser.

duvent

@ yves albert | 11 octobre 2019 à 08:29
« Nous n'aurions pas besoin d'une main-d'œuvre illusoire si nos femmes n'étaient pas converties en libertines en prenant la pilule et n'avortaient pas pour leur confort. Le système éducatif depuis la Seconde Guerre mondiale conduit à la paresse et à au rêve d'être fonctionnaire (cela touche aussi les immigrés qui sont choyés dès leur arrivée). Quant aux hommes de ce pays on peut se demander où ils sont !
Enfin, emprunter pour masquer les déficits est la preuve de l'incompétence d'une nation riche qui mise sur l'inflation pour cacher ses tares. »

Voyons, de ces quelques phrases je déduis plusieurs choses :
1. Vous, vous ne misez pas sur l’inflation pour cacher vos tares !
2. Vous vous demandez où sont les hommes de ce pays, à mon avis pas là où vous vous trouvez…
3. Quant à la question des femmes, disons que cette question épineuse vous distingue de façon, comment dire ? Distinguée ? Non, pas du tout…

Vos femmes (il semble que vous les possédiez toutes...), vous leur en avez parlé de vos élucubrations ?

Dans tous les cas, je dépiaute comme personne le lièvre, si vous avez besoin d’une dépiauteuse de lièvres, je veux bien vous venir en aide à la condition que vous-même alliez chasser la bête.
Cela fera un dépiauteur venu d'ailleurs en moins... cette main-d’œuvre très qualifiée est devenue hors de prix, le savez-vous ?

Ce monde est merveilleux, il existe des êtres d’une intelligence, d’une profondeur, d’une subtilité qui donnent envie de... se faire avorter au plus vite et deux fois de suite (on ne sait jamais !).

Exilé

@ Michel Deluré
"Mais débattre sur les causes et les moyens d'éradiquer ce fléau importe plus, me semble-t-il, que d'échanger sur l'origine et la pertinence de l'expression « le risque zéro n'existe pas »."

Le but de mon propos, que j'ai laissé entrevoir, est de prétendre que l'invocation par les hommes politiques de ce risque-zéro-qui-n-existe-pas est particulièrement déplacée dans leur bouche alors qu'il font tout pour tendre vers le risque infini.

Et encore une fois, il y a cinquante ans, le risque zéro existait bel et bien pour de nombreux aspects de la vie quotidienne alors que de nos jours les risques pleuvent dru du fait des conséquences des âneries des irresponsables qui croient gouverner quelque chose...

—————————————-

@ Alpi
« Euh, vous pouvez m'expliquer ? je ne vois pas bien le lien avec le sujet... »

Il faut vraiment vous faire un dessin ?
Avec au bas mot 250 000 avortements par an, soit 10 750 000 Français en devenir jetés dans les incinérateurs depuis 1975, je ne compte même pas les quelques millions qui auraient dû correspondre à leur descendance, vous retrouvez grosso modo le montant de l'immigration que des politiciens-félons ont favorisée pour combler le vide, comme si les hommes étaient interchangeables...

Achille

@ Alpi | 11 octobre 2019 à 12:43
« Euh, vous pouvez m'expliquer ? je ne vois pas bien le lien avec le sujet... »

Comment, vous ne saviez pas ? yves albert est le cousin germain de Xavier NEBOUT. :)

GERARD R.

Il faut croire que pour l'actuel président, c'est plus facile de limoger, sans aucune autre forme de procès, un général un peu taquin, néanmoins doté du sens de la franchise, qu'expulser un rigoriste imam perfide, qui lui est relié à d'occultes et influents réseaux. Tout le drame du... "maître des horloges" se résume à cela.
Je redoute que nous n'ayons pas fini de pleurer...
Ni Lui de se ridiculiser. Mais Lui est à l'abri puisque le ridicule ne tue pas...

jack

Commission européenne

Je ne vois pas pourquoi Sylvie Goulard s'est embarquée dans cette galère avec l'appui d'Emmanuel Macron. Elle avait mis un terme à sa fonction de ministre. Les causes de cette démission n'ont pas disparu et elle se lance dans une autre aventure. On l'attendait au tournant. D'autant mieux que le ricochet était destiné au Président Macron.
Cette histoire d'assistant parlementaire a brisé la carrière de Mme Goulard. Des compétences sont ainsi sacrifiées.
Manifestement, d'autres leaders bruyants, ayant mis les doigts dans le pot de confiture, s'en sortent mieux. Suivez mon regard.

yves albert

@ Alpi | 11 octobre 2019 à 12:43

Je vous explique cher alpi, autant pour jack et Achille :

https://www.bing.com/videos/search?q=tire+tire+la+bobinette&ao=1&qs=SW&cvid=6eb29c50ff044b41a11a9588475395b4&pq=tire+tire+la+bobinette&cc=FR&setlang=fr-FR&PC=ACTS&wsso=Moderate&qfig=e708fff051094eaebff18ad3bff0fe3c&ru=%2fsearch%3fq%3dtire%2btire%2bla%2bbobinette%26form%3dWMSRPA%26ao%3d1%26qs%3dSW%26cvid%3d6eb29c50ff044b41a11a9588475395b4%26pq%3dtire%2btire%2bla%2bbobinette%26cc%3dFR%26setlang%3dfr-FR%26PC%3dACTS%26wsso%3dModerate%26qfig%3de708fff051094eaebff18ad3bff0fe3c&view=detail&mmscn=vwrc&mid=2A865E9FC5677D0610812A865E9FC5677D061081&FORM=WRVORC&cc=FR&setlang=fr-FR&PC=ACTS&cvid=6eb29c50ff044b41a11a9588475395b4&qs=SW&nclid=15C83A8F90539D2E74BB203BDEE3C118&ts=1570813557420

———————————-

@ Nathalie D | 11 octobre 2019 à 14:00

Merci.
Nous savons tous que l'on nous abuse depuis des décennies ; le glas a sonné aussi pour d'autres pays d'Europe :

https://fr.gatestoneinstitute.org/14968/suede-perdu-controle

Et toujours la sempiternelle question interdite : "qui veut détruire l'Europe avec l'aide des musulmans" ?

Noblejoué

@ Denis Monod-Broca
"L’Islam serait décidé à convertir le monde, à commencer par le monde occidental. Une telle perspective est répétée à l’envi, elle fait peur. Certes nous avons subi d’affreux attentats, mais nous ne sommes pas pour autant pauvres, faibles, seuls et sans défense. Pourquoi avons-nous si peur ? Pourquoi ce complexe d'infériorité ? Cela mérite réflexion."

Les Français ont raison d'avoir un complexe d'infériorité : ils ont perdu contre les nazis, les Alliés nous ayant délivrés, ils n'ont pas fait grand-chose contre le communisme, ils croyaient que l'Islam de France éclairerait l'Islam quand, en vérité, l'Islam endeuille et enténèbre la France.
Bref, en France, on aime jouer à qui perd gagne... Mais enfin, on finit par se rendre compte que soit nous nous en sortons par nos alliés, soit nous ne nous en sortons pas.
Ennuyeux, quand on croit avoir des leçons à donner aux autres, je pense. Quand nous croyons pouvoir rivaliser avec les Etats-Unis après l'avoir fait avec l'Angleterre.

En vérité, nous devons imiter les Anglo-Saxons, et non comme des rivaux, mais comme des élèves, car notre retard est immense.
Nous n'avons pas de vrai équilibre des pouvoirs, nous ne sommes pas capables de nous abstraire, à juste titre à mon avis de la part des Etats-Unis en essayant de juguler l'immigration musulmane, moins justement dans dans d'autres cas... Mais l'essentiel est de savoir partir.
Les Anglo-Saxons ne sont pas comme nous, ils savent partir, plus explorateurs que nous, plus capables de changer de politique, moins dans la vanité que pense-t-on de nous et plus dans nous voulons atteindre un objectif.
Dans tant de domaines, nous devons les imiter ! Quel malheur que la Grande-Bretagne ne se soit pas unie à la France contre les Allemands, d'abord pour la victoire, et ensuite pour nous élever à leur niveau.

Les Français ont raison de faire des complexes, tort de ne pas réagir comme il faut : pour devenir meilleurs, imiter les meilleurs.
Cela ne veut pas dire abandonner le meilleur de soi, car c'est le meilleur des ancêtres, et non le pire, qu'il faut imiter.
Comme les Japons ont su imiter, il faut que nous imitions, aussi le Japon et sa haute technologie et son peu d'immigration.

Mais la France n'est pas, et heureusement, tout l'Occident, sans quoi le nazisme, mais qu'importe ? Vous avez bien dit que les nazis n’étaient pas pire que nous, auraient gagné.
Plus tard, les communistes.
Et aujourd'hui, vous devez bien avoir une petite idée ?

Je suis d'accord que l'Occident, manie héritée du christianisme et plus généralement monothéisme, a tendance à vouloir convertir.
C'est une ânerie, il faut laisser les arriérés à leur arriération et aller de l'avant sans plus nous en occuper, ils ralentissent et on a tendance à devenir comme ses ennemis.

Alors que nous pouvons augmenter nos capacités, devenir immortels et nous répandre dans l'espace !

Jachri

Là, vous tombez dans la facilité du Macron/bashing, M. Bilger. Vous savez bien que quoi qu'il fasse, ça n'ira pas, dans ces circonstances surtout, mais dans tant d'autres. Comme ça n'allait pas non plus pour ses prédécesseurs et n'ira pas encore pour ses successeurs.

Michelle D-LEROY

@ Savonarole

C'est vrai que Mme Buzyn fait tout pour ressembler à Simone Veil, mais ce n'est qu'une pâle copie, n'est pas Simone Veil qui veut.

Narcisse

"Le drame de notre temps, c'est que la bêtise se soit mise à penser"
Jean Cocteau

Notre président ne pense pas, il ne sait plus quoi faire ! Tout comme ses prédécesseurs. Comment agir et éviter un bain de sang ? Fidèle à la mascotte de la France le coq, "volatile qui continue de chanter les deux pieds dans la m*rde !"

Savonarole

Monsieur Macron finira par battre Hollande dans le grotesque.
Ce président est un homme seul, cela se voit de plus en plus, ses ministres ne sont que des « âmes mortes » (Nicolas Gogol).
Castaner est complètement démonétisé, Agnès Buzyn se coiffe comme Simone Veil et parle comme elle, le mimétisme est frappant, mais dès qu’elle ouvre la bouche on s’endort, torpeur de l’hypnose. Il ne s’est rien passé à Rouen.

Quant aux autres, il faut remercier la télévision qui fait apparaître un bandeau sur la fonction du ministre qui nous cause, sans quoi nous serions perdus. Qui c’est celui-là, chantait Pierre Vassiliu.
C’est cette solitude qui est frappante chez Macron, seul en France et maintenant seul en Europe avec la claque Goulard qu’il vient de recevoir.

Michel Deluré

@ Achille 11/10 08:21

Sincèrement Achille, mettre en garde à vue Hadama Traoré et interdire la manifestation qu'il envisageait de manière indécente d'organiser et s'occuper du cas de l'imam de Gonesse, ne pensez-vous qu'en regard des quatre victimes du tueur barbare de la Préfecture de police c'était la moindre des actions qui s'imposait à EM et qui malheureusement paraît aujourd'hui bien dérisoire et tardive, une fois le forfait accompli ?

Nous sommes bien sûr dans un Etat de droit, mais que dire de ce droit si, au lieu de protéger les citoyens de cet Etat, il favorise en raison de ses lacunes, de ses failles, les odieuses actions de ses adversaires ?
N'est-il pas alors du devoir de l'exécutif de pallier ces lacunes, ces failles, pour assurer prioritairement la sécurité de ses concitoyens ?

Cet exécutif peut-il se retrancher derrière des principes démocratiques qui constituent justement son point faible pour justifier les limites de son action dans une lutte contre un adversaire qui n'a que faire de ces principes et qui agit sans l'ombre de la plus petite parcelle d'humanité ?

C'est une exigence que de s'adapter à l'adversaire et si la loi en vigueur n'y satisfait pas, alors il faut la mettre à jour pour qu'elle soit en adéquation avec les circonstances nouvelles.

Quant aux pouvoirs du président, s'ils comportent certes des limites, ceux que la Constitution de la Ve République lui a conférés sont heureusement assez élargis.
Et EM dispose de surcroît, me semble-t-il, d'une majorité plus que confortable pour soutenir son action, sachant qu'en ce domaine précis, cette majorité ne demanderait qu'à s'élargir encore.

————————————-

@ Exilé 11/10 11:20

Je vous avoue très sincèrement que je ne sais point qui est à l'origine de l'expression « le risque zéro n'existe pas » et que cette question d'ailleurs ne me soucie nullement.

L'essentiel est qu'elle exprime bien cependant ce qu'elle veut dire. La preuve en est qu'elle est utilisée dans nombre de domaines, bien au-delà de la politique.
Et justement, s'agissant d'un moniteur de ski pour reprendre votre référence, j'ai le souvenir de l'un d'entre eux qui, s'adressant à un débutant qui craignait la chute et ses conséquences et laissait entendre qu'il aurait peut-être été préférable qu'il choisisse une autre activité, lui a répondu que « quel que soit le sport pratiqué, le risque zéro n'existe pas ».

Pour en revenir au domaine qui nous intéresse, je crois effectivement que l'Histoire est là pour apporter la preuve qu'en matière de terrorisme cette expression est malheureusement bien fondée.
Mais débattre sur les causes et les moyens d'éradiquer ce fléau importe plus, me semble-t-il, que d'échanger sur l'origine et la pertinence de l'expression « le risque zéro n'existe pas ».

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

MA CHAINE YOUTUBE

PRESSE, RADIO, TELEVISION & INTERNET

INSTITUT DE LA PAROLE

  • Formation à l'Institut de la parole
    Renseignements et inscriptions : [email protected]
  • L'Institut de la Parole propose des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique de la personnalité et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Magistrat honoraire, Philippe Bilger propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires.

MENTIONS LEGALES

  • Directeur de la publication : Philippe Bilger
    SixApart SA 104, avenue du Président Kennedy 75116 PARIS