« Les somptueuses banalités du président suffisent-elles ? | Accueil | Christian Jacob n'a pas besoin d'apprendre le peuple... »

13 octobre 2019

Commentaires

Elusen

@ Mister Bean | 29 octobre 2019 à 17:00

La diarrhée verbale du terme islamo-gauchiste, pourquoi pas pédophilo-droitiste.
Après tout, Mister Bean s’affirme : ultra de droite, ultra hétéro et catholique, comme tous les pédophiles, dans sa logique, c’est donc rigoureusement la même chose.

Mais tout s’explique par le fait d’être un inculte pour ce petit Teddy Bear et sa confusion mentale entre musulman et islamiste.

Mais l’autre narvalo de sa race, hein, dieu, lui nous ne l’avons toujours pas interdit !

sylvain

@ Noblejoué | 29 octobre 2019 à 14:41

Ne vous fatiguez pas avec l'islamogauchiste Elusen, les terroristes kamikazes sont ses potes ; si sur 100 islamistes, il y a 99 qui font des attentats, il vous prouvera qu'ils ne sont pas si mauvais que ça puisqu'il y en a un qui n'en a pas fait.

Ohé Elusen choupinou, comment ça va bien du côté de l'Aviron bayonnais ?? taisez-vous et ramez !

Elusen

@ Noblejoué | 29 octobre 2019 à 14:41

Vous êtes complètement frappadingue !
Vous associez "mort" et "musulman" !
Tout mort serait le fait des musulmans !

En France, toute mort serait le fait de musulmans, voire toutes morts violentes, meurtre, assassinat, homicide par imprudence, terrorisme.

Autant interdire la vie !

Par la suite prétendre qu’il n’y a pas de terrorisme en Chine et au Japon, voire à quelques mots de nous dire : aucun mort....
Le gaz sarin dans le métro au Japon, cela n’a jamais existé ; le dalaï-lama tibétain et ses moines bouddhistes classés comme terroristes en Chine...

Vous êtes ségrégationniste, pour l’apartheid et la haine et comme toutes ces personnes vos propos sont incohérents, absurdes, irrationnels, pulsionnels.

Noblejoué

@ Elusen
"Si tous les musulmans étaient des terroristes kamikazes, des nourrissons, des enfants de 4 ans aux vieillards séniles, pourquoi sont-ils encore en vie ?
Pourquoi la majorité meurt-elle de mort naturelle ?
Pourquoi la majorité n’a jamais tué personne ?"

Je n'ai pas dit que tous tuaient, mais pourquoi accepter qu'ils entrent puisque certains le font ?
Nous avons une obligation de nous laisser tuer ?

Et il n'y a pas que ça, il y a leurs atteintes à la laïcité et au reste.

"La question n’est pas de savoir qui est ouvert ou fermé, qui porte une ceinture de chasteté"

Si, c'est la question.
Vous n'avez pu nier que ceux qui se sont ouverts sont devenus l'ombre d'eux-mêmes, dominés par leurs conquérants sans nul espoir de délivrance.
Vous n'avez pu nier que ceux qui se sont fermés se sont préservés et deviennent de plus en plus riches et de plus en plus influents culturellement.

Dire "ceinture de chasteté", pour balayer cela ne va pas le faire : ce mot d'esprit, si c'en est, ne balaie pas la réalité.

"...mais le fait que vous soyez un vulgaire ségrégationniste avec un trouble obsessionnel et compulsif."

Logiquement, quand on n'a rien a opposer au fait fondamental que ceux qui se sont ouverts sont à présent l'ombre de ce qu'ils étaient, et ceux qui se sont fermés plus rayonnants que jamais, que reste-il ?
Des attaques personnelles.

Elusen

@ Noblejoué | 28 octobre 2019 à 20:46

La question n’est pas de savoir qui est ouvert ou fermé, qui porte une ceinture de chasteté, mais le fait que vous soyez un vulgaire ségrégationniste avec un trouble obsessionnel et compulsif.
Vous êtes en boucle sur votre obsession.

Un sondage en Iran serait du sérieux ?!
Un sondage pour incriminer les musulmans aurait été autorisé par les mollahs.
Un sondage fait par des chrétiens, d’extrême droite, états-uniens, au vu de la haine que les deux Nations se portent, aurait été autorisé par les mollahs.

Si tous les musulmans étaient des terroristes kamikazes, des nourrissons, des enfants de 4 ans aux vieillards séniles, pourquoi sont-ils encore en vie ?
Pourquoi la majorité meurt-elle de mort naturelle ?
Pourquoi la majorité n’a jamais tué personne ?

Et vous avez le culot d’appeler ça de la science ?!
Vous êtes bel et bien un scientiste, ségrégationniste, pro-apartheid, incitant à la haine.

Noblejoué

@ Elusen

Ce qui compte est la nouveauté que des immigrés nous rendent le mal pour le bien et que cela commande de fermer la porte à ceux parmi lesquels cela se fait : les musulmans.

Ce qui compte : les peuples qui se sont ouverts sont des restes, voir les Indiens, les peuples qui se sont fermés sont en expansion, les Chinois et les Japonais.

Comme les gens ne sont pas capables de réagir face à cela, des gens essaient de montrer, à la source, comment les représentations des musulmans, chez eux, leur commandent d'agir comme ils le font chez nous.

Si toutes les études ne sont pas sérieuses qui alertent sur le danger musulman, quel est le sérieux des études des gens étudiant la religion musulmane et des médias qui ne sont pas d'extrême droite ?
Supérieure ?

Les orientalistes distingués et les médias présumés respectables ne nous ont pas alertés sur le danger. Des gens présumés savants ne voyant rien venir perdent quelque crédit, pour moi.

Egalement les gens qui font de la rétention d'information :

"Les rapports annuels de la Commission nationale consultative des droits de l’homme (CNCDH) [41]
[41]
Les rapports sont disponibles au lien suivant : …indiquent la proportion de personnes d’origine arabo-musulmane responsables d’actes antisémites (menaces et violences) entre 1994 et 2007 en France. Les chiffres montrent que, pour la plupart des années prises en considération, la proportion d’agresseurs arabo-musulmans identifiés se monte à un peu moins de 30 % du total. Une proportion inconnue parmi les agresseurs non identifiés vient s’y ajouter. En 2000, ils représentaient 83 % du total, un chiffre particulièrement élevé.
Les rapports annuels de la Commission nationale consultative des droits de l’homme (CNCDH) indiquent la proportion de personnes d’origine arabo-musulmane responsables d’actes antisémites (menaces et violences) entre 1994 et 2007 en France.
Les chiffres montrent que, pour la plupart des années prises en considération, la proportion d’agresseurs arabo-musulmans identifiés se monte à un peu moins de 30 % du total. Une proportion inconnue parmi les agresseurs non identifiés vient s’y ajouter. En 2000, ils représentaient 83 % du total, un chiffre particulièrement élevé.
Entre 2000 et 2011, les auteurs de violences antisémites identifiés étaient davantage issus du monde arabo-musulman que de l’extrême droite. Malheureusement, depuis 2012, la CNCDH ne publie plus de telles données."

Je renvoie les uns et les autres dos à dos.
Si personne ne semble capable de sérieux, parce que tout le monde veut démontrer ou cacher quelque chose, les études doivent être soit refaites par des gens plus sérieux, soit, si c'est interdit, on doit prendre des décisions sans études chiffrées.

En se basant sur l'Histoire, comme je l'ai dit, les Indiens qui se sont ouverts sont des peuples résiduels chez eux, les Chinois et les Japonais ne sont non seulement conquis par personne, mais de plus en plus puissants.

Comme les frontières sont des passoires à dangereux musulmans, certaines personnes réagissent autrement qu'en jouant les observateurs :

https://www.lepoint.fr/europe/cologne-rush-sur-les-cours-de-krav-maga-18-01-2016-2010950_2626.php#

Mais les immigrants illégaux sont organisés pour attaquer et essayer de faire venir d'autres gens en Europe comme dit dans le Monde, pas un média très justiciable d'extrême droite, pourtant.

https://www.lemonde.fr/europe/article/2016/01/13/les-violences-de-cologne-revelent-la-face-cachee-de-l-immigration-allemande_4846239_3214.html

Evidemment, ce qui l’intéresse le plus est que les musulmans expulsés ne sont pas les pires.
Comme si c'était le pire problème. Il n'y a pas de raison d'essayer de faire un tri entre musulmans.

Les Orientalistes ont échoués à nous alerter sur le danger musulman, ou ne l'ont pas voulu.
Ou on ne les a pas pris en compte.

Si des gens ont échoué, on ne doit plus leur faire confiance, musulmans ingrats ou spécialistes et médias ne jouant pas leur rôle d'alerte pour une société mise en danger.

L'Histoire est moins manipulée, personne ne conteste que les Indiens ont été hospitaliers aux Européens et sont minoritaires chez eux, subissant une culture qui n'est pas la leur.
Les Japonais et les Chinois se sont fermés, et non seulement ils ne sont pas conquis, mais leur économie comme leur culture pèse chaque jour de plus en plus.

Il faut imiter les Chinois et les Japonais en ce qu'ils savent fermer leurs frontières.
Si on les ouvre de force, s'ils sont obligés de commercer avec nous, du moins ont-ils aussi peu d'immigrés que possible.
Et pourtant, ils ne semblent pas, comme nous, menacés comme nous le sommes. Mais mieux vaut être prudent.

La Chine avait détruit sa flotte. Folie ! Qu'a-t-elle eu a opposer aux navires occidentaux ?
Frontière et dispositifs techniques les plus poussés de défense des frontières doivent toujours être déployés par les gouvernement soucieux de défendre la pérennité de leur peuple.

Je ne dis pas qu'une frontière, une muraille, de nos jours, il le faut, des drones ou des détecteurs de mensonge pour mettre de côté les musulmans soient parfaits.
Rien ne l'est.

Mais il faut faire de son mieux.
Ainsi, les gens ont une chance de ne pas finir dhimmis.

Elusen

@ Noblejoué | 27 octobre 2019 à 19:54

De haut ?! Pourquoi pas : de bas ?!

Vous ne connaissiez même pas le PEW Reaserch Center, vous ignoriez jusqu’à son existence, ni les raisons ésotériques de son fondement.

Des sondages en Iran ?!
Déjà que les sondages ce n’est pas de la science, mais une vraie me*de, là en Iran, une dictature religieuse, Théocratie.
Les mollahs auraient autorisé un truc états-unien d’extrême droite chrétienne, donc idéologiquement contre eux, venir interroger la population sur les juifs ?!

À Gaza et en Cisjordanie, des zones de guerre, dont l’une tenue par des pourritures d’islamistes, antisémites, anti-américains, des sondages auraient été faits auprès de la population ?!

Et pour vous, tout est crédible ; y compris si je vous dis que le PEW Reaserch Center a fait un sondage en Corée du Nord.
D’ailleurs en Corée du Nord, il y a du cannibalisme, ce sont des Nord-Coréens qui en mangent d’autres, selon votre délire la conclusion qui s’impose : tous les Nord-Coréens sont cannibales, nous devons prendre des lois contre eux.

Imaginons, les collabos pendant la Seconde Guerre mondiale, leurs enfants, petits-enfants, descendances, tous coupables !

Un tueur en série dans une famille, toute la famille est responsable !
Un tueur de masse dans une famille, toute la famille, même les nourrissons à la chaise électrique !

Et Noblejoué appelle cela de la science Mesdames et Messieurs !
Le ségrégationnisme, l’apartheid, le racisme, la haine, cela serait de la science.
Mais où ai-je lu ça déjà ?!
Ah oui, dans Mein Kampf !
Eh oui je l’ai lu !

Noblejoué

@ Elusen

La guerre mondiale, on croit rêver !

Il est trop tard pour dire que ce que j'ai cherché est d'extrême droite, vous avez pris de haut qu'il soit américain.
C'est votre vrai souci, à vous et à tant d'autres, l'anti-américanisme.

Curieux ! Il faut dénigrer ceux qui nous ont libérés et protégés du communisme, ne pas dénigrer des musulmans qui menacent nos libertés.
En somme, mieux vaut nous faire du mal que du bien : pour la popularité, c'est préférable.

Et la citation où je montre que l'on fait des études sur les chiffres d'agressions subies par des Juifs... mais qu'on ne les publie plus ?

Il faut bien chercher des renseignements QUELQUE PART quand on les dérobe au public.
C'est ce que je fais.
C'est ce que fais avec le site que j'ai cité, qui n'est pas précisément d'extrême droite. Qui utilise ce qu'il peut.
Si on dérobe l'information... Ou s'il en reste peu des époques révolues, on fait ce qu'on peut avec ce qu'on a.

Personne n'arrivera à faire que les gens ne veuillent pas se renseigner en gardant l'information par-devers soi.
Si après, elle est, c'est possible, biaisée, les gens qui l'interdisent n'ont à s'en prendre qu'à eux-mêmes.

Nous avons un problème nouveau et titanesque : des gens nous rendent le mal pour le bien.
Les attentats sont les plus sanglants, mais aussi, il y a remise en cause de tout notre acquis, laïcité, droit des femmes, tout ce qu'on voudra.

Tout cela ne sort pas de rien, pour l'antisémitisme il y a islam, nazisme et nationalisme, après, on mesure comme on peut.
Si vous avez de meilleures mesures, c'est le moment.

Mais je vois qu'en fait, faute de pouvoir dire que non, les musulmans ne sont pas des gens qui nous rendent le mal pour le bien, remettant en cause la laïcité, les droits des femmes et autres choses semblables, vous vous perdez dans des arguties qui ne servent qu'à noyer le poisson.

Face à un danger, on se ferme.
Un bon moyen d'éviter la guerre, c'est d'éviter l'afflux de nouvelles populations difficilement intégrables dans les anciennes.

Un bon moyen d'éviter la servitude, aussi.
Les Indiens se sont ouverts aux Occidentaux. Les Chinois et Japonais fermés. Les uns sont vaincus, reliquats sur leur propres terres, les autres vainqueurs, de plus en plus puissants.

On n'a pas dû leur dire qu'ils étaient discriminants, à l'époque... Ils auraient, s'ils avaient daigné le faire, répondu qu'on n'a pas à se justifier pour fermer sa porte, que c'est celui qui veut entrer qui doit justifier sa venue.
Ils auraient pu dire qu'ils ne voulaient pas devenir comme nous... Mais curieusement, nous, je ne sais pourquoi, n'avons pas le droit de ne pas devenir comme les premiers immigrés à nous rendre le mal pour le bien.

Quel drame ! Nous avons des ingrats, des dangers contre nos libertés... Et les gens n'ont même pas la réaction de prudence de leur fermer la porte.
Et si on est, époque scientifique, porté à fournir des informations, c'est toujours impossible, les uns la retiennent, les autres ne seraient pas fiables. En somme, nous nous crevons les yeux.

Je résume, nous ne prenons pas de mesures conservatoires efficaces de nos libertés, fermer la porte à des gens dangereux.
Nous ne voulons pas connaître le danger - ou l'absence de danger, si on fait des études le démontrant... - nous ne voulons rien savoir.

Il faut faire confiance aux musulmans, on se demande bien pourquoi. Dans tout ce que vous avez dit, je n'en vois pas la moindre raison.

"Ils ne sont pas tous contre nous" n'est pas une raison, des minorités assez puissantes peuvent s'imposer.
A vrai dire, il est déjà monstrueux que certains soient contre nous, je ne vais pas féliciter ceux qui ne sont pas contre nous. Ils devraient tous être pour nous, soit Français, soit fuyant la misère ou l'oppression, en somme, pire ailleurs. Que certains soient contre nous est un très mauvais indicateur sur leur fiabilité, mais il n'y pas que ça, leur non respect de la laïcité et d'autres acquis.

Je suis évidemment triste pour tous ceux qui ne seraient pas un danger pour nous. Mais entre cela et la perceptive de notre destruction, il y a un choix à faire.
La politique, c'est l'art du moindre mal.

Il faut se méfier des irresponsables, à savoir ceux qui n'assument pas que nous devons nous protéger.
Les Indiens sont des résidus laissés par les Blancs, sur leur propre terre, les chrétiens et les Juifs, habitant dans les terres à présent musulmanes, sont des dhimmis.

La prudence, la préservation de nos libertés est le premier des devoirs.

Elusen

@ Noblejoué

La PEW, de son véritable nom Pew Research Center, est un truc d’extrême droite, d’intégristes chrétiens, basé aux USA.

Fondé par Joseph N. Pew (1886 - 1963) un milliardaire du pétrole qui prônait la ségrégation et l’apartheid, c’est peut-être pour cela que vous êtes allé chercher ce truc US.

J’affirme qu’ils n’ont jamais mis les pieds en Iran pour faire un sondage, pas plus à Gaza ou en Cisjordanie.

Ce n’est pas parce que vous mettez des tartines insipides et que vous partez dans tous les sens que vous établissez des faits.

Aux USA plus de 97 % des prisonniers sont chrétiens, selon votre théorie, la conclusion est : les chrétiens sont dangereux.

En Israël, les prisonniers sont juifs, toujours selon votre théorie : les juifs sont dangereux.
Si l’on fait un truc non scientifique, sondage que je réprouve, auprès des Israéliens sur les musulmans, les Arabes qu’allons-nous obtenir :
- de l’amour
- de la paix sur Terre

En Arabie Saoudite et en Iran 100 % des prisonniers sont musulmans, donc tous les musulmans de par le monde sont des prisonniers.

Vous êtes un ségrégationniste, vous prônez l’apartheid et la haine, je n’en démords pas et vous ne faites rien pour prouver le contraire.

Vous commencez par un groupe aujourd’hui et demain..... les gens comme vous ne s’arrêtent plus, cela a fini avec 100 millions de morts lors de la dernière guerre mondiale.

Noblejoué

@ Elusen
"Voilà maintenant le scientisme comme argumentaire, aller chercher des trucs dignes de l’astrologie, de la numérologie et de la mesure de la boîte crânienne pour soi-disant établir des faits sur du vent, nous amène à votre racialisme et vos théories ségrégationnistes qui promeuvent l’apartheid.
Des sondages qui auraient été faits en Iran, à Gaza, en Cisjordanie ?!
Par un truc états-unien en plus : le PEW ?!"

Il faut que vous compreniez bien que la méfiance justifiée envers les errements de la religion du croissant n'a rien à voir avec le racisme, le racialisme et autre.
Sinon, comme les Arabes sont mal vus par beaucoup, je n'irais pas chercher plus loin. Par contre, j'oublierais qu'il y a des musulmans ailleurs. Ce serait ballot, quand ce sont eux qui menacent la laïcité, les femmes, les Juifs et pour certains, commettent des attentats.

Ce que je propose à l'attention du public ressort de l'étude des représentations du monde que se font des gens.
Cela ressort donc de la sociologie pour le présent et de l'Histoire pour le passé.

Quand vous dites "un truc états-unien, en plus", comme si c'était suspect, cela vous... dévoile, si j'ose dire.
Les Etats-Unis sont un pays dont on peut dire tout ce qu'on veut, mais pas qu'il est sous-développé, notamment en science.

Reparler de l’Apartheid n'a pas de sens. L’Apartheid, c'est quand dans un pays, on divise territoire et population.
Les étrangers, par définition, ne font pas partie du pays.

Il est évident que non seulement les étrangers dangereux comme les musulmans ne font pas partie du pays, mais ne doivent pas non plus en faire partie, comme immigrés, et plus encore, comme citoyens.

C'est en ne se basant pas sur de simples on-dit, mais en allant sur le terrain, c'est en prenant du recul par l'Histoire, qu'on comprend une situation.
De la science.

Supposer qu'une population où on a l'habitude de nous rendre le mal pour le bien va cesser de le faire, c'est de la foi.
Ne rien faire contre l'installation de gens dangereux, c'est de l'irresponsabilité.

Quant à l'aspect chiffré des constats, je vous rappelle que la science use de chiffres depuis un bout de temps.
Y compris en sciences humaines. Evidemment, la science n'est pas sans avoir une marge d'erreur, mais du moins étudie-t-elle les faits plutôt que de se bercer d'illusions.

"Prenons le taux de délinquance en Iran pour démontrer que les musulmans sont des délinquants, c’est comme prendre le taux de délinquants de nationalité française, en France, pour affirmer :
« Vous voyez, en France la presque totalité des délits et crimes sont commis par des Français, donc les Français sont dangereux. »
Mais quelle horreur, en France il y a des Français ?!"

N'importe quoi, ce qui est comparé est l’antisémitisme dans différents pays. Pas "la délinquance", ou "les préjugés", en général.
Vous noyez le poisson.

Une comparaison entre tous les préjugés et les crimes ou délits qu'ils provoquent serait plus pertinent, si on prend le Vatican, il y aurait sans doute l'idée de sacralité du prêtre, qu'il est au-dessus des autres, plus comme l'interdit attire, des crimes sexuels, ils n'ont pas droit au sexe. De plus, les croyants ont, ou plutôt, avaient, l'habitude de se taire.
Si on prend les pays musulmans, il y a l'idée que la religion musulmane fait que le musulman est supérieur, mais étrangement, les pays musulmans sont à la traîne... Les représentations où les autres, surtout les Juifs, complotent, aident à ne pas se remettre en cause.

Tout le monde n'est pas Japonais, imiter et dépasser, c'est beaucoup, beaucoup d'effort.
Remise en question de soi. Humilité d'imiter les autres, même en leur demandant. Et cela, plier, sans casser, sans perdre sa culture.
Si bien qu'aujourd'hui, sur bien des points, ce sont eux qui sont à imiter.

Chaque société a tendance à produire plus certains crimes que d'autres. Tout est porte d'entrée pour comprendre un ou des pays, une ou des religions.
Les préjugés et les crimes valent toute autre approche.

Ce qui importe à un pays accueillant des immigrés est que tout cela ne soit pas une charge intolérable.
Quand des gens rendent le mal pour le bien, font tout autre chose que la délinquance très générale partout, le vol, par exemple, mais qu'il y a des attentats, et que le banditisme est travaillé par l’islamisme, on peut dire qu'on a un sacré problème.

Il n'y a pas que l'antisémitisme, comme problème, pour ceux que ça intéresse :

https://www.journaldemontreal.com/2013/05/06/ce-que-pensent-les-musulmans-du-monde

Que des musulmans disent une chose et son contraire sur la liberté religieuse n'est guère étonnant, puisqu'il y a de tout dans leurs textes sacrés et parce que si les islamistes sont pour la contrainte, le discours occidental qui a aussi une certaine influence, aussi, dit le contraire.
Alors c'est comme des gens qui diraient qu'ils ne sont pas racistes mais ne veulent pas que leur enfant se marie avec une personne d'une autre couleur. Quand il y a des influences diverses, souvent, les gens ne choisissent pas vraiment, ils mélangent.

Le lien que j'ai envoyé disait (pénible à copier coller, je ne sais pourquoi) entre autre, ceci :

"Les rapports annuels de la Commission nationale consultative des droits de l’homme (CNCDH) [41]
[41]
Les rapports sont disponibles au lien suivant : …indiquent la proportion de personnes d’origine arabo-musulmane responsables d’actes antisémites (menaces et violences) entre 1994 et 2007 en France. Les chiffres montrent que, pour la plupart des années prises en considération, la proportion d’agresseurs arabo-musulmans identifiés se monte à un peu moins de 30 % du total. Une proportion inconnue parmi les agresseurs non identifiés vient s’y ajouter. En 2000, ils représentaient 83 % du total, un chiffre particulièrement élevé.
Les rapports annuels de la Commission nationale consultative des droits de l’homme (CNCDH) indiquent la proportion de personnes d’origine arabo-musulmane responsables d’actes antisémites (menaces et violences) entre 1994 et 2007 en France.
Les chiffres montrent que, pour la plupart des années prises en considération, la proportion d’agresseurs arabo-musulmans identifiés se monte à un peu moins de 30 % du total. Une proportion inconnue parmi les agresseurs non identifiés vient s’y ajouter. En 2000, ils représentaient 83 % du total, un chiffre particulièrement élevé.
Entre 2000 et 2011, les auteurs de violences antisémites identifiés étaient davantage issus du monde arabo-musulman que de l’extrême droite. Malheureusement, depuis 2012, la CNCDH ne publie plus de telles données."

Voilà, le public ne doit pas être informé.
Les Français ont été libérés par les Alliés, ils doivent être informés par l'étranger, mais ce n'est pas grave : il faut prendre les Américains de haut !

Les citations de responsables musulmans sont aussi très éclairantes.

Quant à Cairn, c'est une revue de qualité promouvant une vision francophone du monde.
Il y a des gens pour qui l'Amérique, c'est l'horreur... Moi non, mais en revanche, il est bon de développer la recherche chez soi et de créer des synergies.

https://www.revue-etudes.com/partenaires/cairn-4

Je ne croyais pas devoir faire de la publicité à Cairn tant sa qualité parle d'elle-même !
Mais les choses vont mieux en le disant.
Outre la qualité des textes, les liens institutionnels et Etudes, je ne vais pas en faire plus, quand même.

Mais anticipons, qu'est la revue Etudes ?

https://www.lepoint.fr/societe/charlie-hebdo-l-audace-des-jesuites-de-la-revue-etudes-12-01-2015-1895848_23.php

Savoir rire de soi n'est pas rien. Et ce n'est pas pour rien qu'il arrive à bien des non-catholiques de la lire.

Savoir se moquer de soi par l'image, par l'image inciter les gens à être antisémites de manière très massive comme le montre mon lien, on ne peut pas dire qu'une religion ne soit pas arriérée face à l'autre.
Remarquez, ça peut changer, à une époque, les sciences fleurissaient dans le monde musulman, et chez nous, non.

Mais aujourd'hui, le monde musulman est aussi menaçant que peu brillant.
Il ne faut donc pas permettre à des musulmans de s'installer.

Elusen

@ Noblejoué | 26 octobre 2019 à 09:49

Voilà maintenant le scientisme comme argumentaire, aller chercher des trucs dignes de l’astrologie, de la numérologie et de la mesure de la boîte crânienne pour soi-disant établir des faits sur du vent, nous amène à votre racialisme et vos théories ségrégationnistes qui promeuvent l’apartheid.

Des sondages qui auraient été faits en Iran, à Gaza, en Cisjordanie ?!
Par un truc états-unien en plus : le PEW ?!

Prenons le taux de délinquance en Iran pour démontrer que les musulmans sont des délinquants, c’est comme prendre le taux de délinquants de nationalité française, en France, pour affirmer :
« Vous voyez, en France la presque totalité des délits et crimes sont commis par des Français, donc les Français sont dangereux. »
Mais quelle horreur, en France il y a des Français ?!

Qu’en Iran, il y ait des musulmans, il n’y a que vous que cela étonne !

Si je prends le taux de chrétiens sur les délinquants et criminels aux USA, la conclusion est : « les chrétiens sont dangereux ! »

Si nous prenons les taux de mâles dans la délinquance et la criminalité, votre conclusion, c’est : « il faut interdire les mâles, prendre des lois contre eux ».

La totalité des crimes sont commis par des catholiques dans l’État du Vatican ; et alors la République d'Irlande et Malte n'en parlons pas ; oh mon dieu nous devons interdire à tous les catholiques de la planète d’approcher des enfants.

Comme les deux hurluberlus états-uniens, l’un avec un doctorat en poche, l’autre en thèse, qui affirment que la langue française et la culture politique française seraient comme une maladie qui déclencherait chez un musulman arabe une envie irréfrénée de se faire sauter au milieu d’une foule.
Preuve à l’appui disent-ils !

Nous atteignons le summum de la dégénérescence en suivant votre raisonnement et le leur !

sylvain

"Une personne qui n’a pas immigré !
Des Corses aussi ont tué !
Des Basques, des chrétiens tout autant !"
Rédigé par : Elusen | 25 octobre 2019 à 22:51

MDR ! même que les Inuits continuent à massacrer les bébés phoques.

La Terre "Amélie" vous tend les bras, allez-y, montrez-nous que vous n’êtes pas courageux qu'en paroles et en wikifakes. Allah vous le rendra !

Noblejoué

@ Elusen

Je ne dis pas que tous les musulmans sont un danger IMMÉDIAT mais il s'active en certaines circonstances.
Les bébés, peut-on dire qu'ils sont musulmans ? Question en passant, c'est quand les gens commencent à croire à leurs dogmes qu'ils commencent à être dangereux. Pour l'honnêteté intellectuelle, on repassera.

Mais les croyants musulmans sont un danger, le terreau dont surgit ceux qui font des attentats, menacent les femmes. On en a plus ou moins parlé avec l'affaire du voile, très mal mais ça me gave, passons à autre chose : et des Juifs de porter leurs pas ailleurs, en clair, déménager ailleurs en France, ou en Israël, ce qui est très malin de leur part car cela renforce un Etat en expansion sur des terres musulmanes mais passons.

https://www.20minutes.fr/societe/2259363-20180422-personnalites-signent-virulent-manifeste-contre-nouvel-antisemitisme-france

Je ne dis pas qu'il n'y ait pas des tentatives de modernisation de la religion du croissant :

https://www.reforme.net/actualite/societe/antisemitisme-on-mourir-detre-juif-france/

Je dis que tant qu'il y aura de nouveaux musulmans venant avec la manière de traiter les Juifs en pays musulmans :

https://www.cairn.info/revue-d-histoire-moderne-et-contemporaine-2015-2-page-89.htm

...ils y importeront l'antisémitisme qui y sévit. Il n'y a aucune raison pour que cela cesse, aucune raison que nous nous laissions infester par l’antisémitisme.

Vous dites souvent que si on laisse de côté les musulmans, qu'on ne veut pas d'eux en France, on les hait, aucun rapport, ou qu'on mettra de côté les Juifs ?
En fait, c'est en n'admettant pas de musulmans étrangers qu'on stoppe l'augmentation de l'antisémitisme et les actes les plus graves qui y sont associés.

Pour en revenir à votre déplaisante utilisation des enfants... Devait-on ne pas faire la guerre aux Allemands et aux Japonais parce qu'ils avaient des bébés, ne pas dire que ses peuples étaient nos ennemis ?
Cela n'a pas de sens.
De même, les musulmans sont un danger, même si évidemment les bébés ne le sont pas ni même tous les musulmans adultes.

On ne va pas dire qu'une population n'est pas à risque sous prétexte que toutes les personnes ne sont pas un danger, cela n'a pas de sens.

Je rappelle les trois points qui comptent :

- Ils nous rendent le mal pour le bien.
- Nous ne savons pas trier le bons des mauvais.
- Nous ne savons pas les intégrer, c'est visible quand nous voyons les menaces diverses, dans tous les domaines, exemple, contre l'enseignement de la Shoah et d'autres chose. Précisons : il y en a trop qui posent divers problèmes d'intégration assez graves pour que l'on doive absolument empêcher de tels faits de s’aggraver, ce qui serait fatal avec un plus grand nombre de fauteurs de troubles, car si tous les musulmans ne le sont pas, ce sont eux et seulement eux qui posent les problèmes évoquées plus haut. Pourquoi développer ? Tout le monde les connaît.

J'ai répondu déjà au reste, je déteste me répéter.

"Vous ne gouvernez pas, vous organisez la haine et le pire c’est que vous n’assumez rien, c’est bien ici de la lâcheté."

Je n'organise pas la haine, j'organise des mesures de prudence face à un danger.
C'est vous qui êtes lâche de ne pas reconnaître que des gens qui rendent le mal pour le bien deviennent ainsi des ennemis de l’intérieur donc un danger mortel.

Par conséquent, il faut donc empêcher les musulmans étrangers de s'établir.
Les gens trop lâches pour voir les dangers y succombent, on le sait dans les histoires, voir le cheval de Troie, on le sait par l'Histoire, exemple, Munich mais il y a trop de gens pour vouloir l'ignorer à chaque nouvelle occurrence.

Trop n'ont pas voulu prendre acte du danger communiste, trop ne veulent pas prendre acte du danger des écologistes, pas pour nous pour l'instant, en tant que gens expulsant des millions de gens de chez eux "réfugiés de la conservation".
Curieux, quand il s'agit de défendre des gens qui n'ont nui à personne, on ne trouve personne, justement.
Par contre, quand il s'agit de faire entrer une population dont trop individus en viennent à commettre tous les abus possibles, on trouve des avocats.

C'est parce que l'abus, la force et notre destruction fascinent. Que cette fascination provoque un déni du danger chez les uns, et chez les autres, le désir d'auto-destruction, de succomber.
Combien de gens parlent de résister à l'Islam quand nous seront dhimmis, ou plus honnêtement, les vaincus se comportent en vaincus, de se soumettre ? Ils intègrent la défaite, ils sont déjà si vaincus dans leur esprit qu'ils ne songent même pas à protéger leur territoire.

On ne fait jamais rien pour prévenir la destruction de nos libertés... Comment peut-on être plus lâche ?

revnonausujai

@ Achille
"Ceci laisse à penser que son acte n’a pas été commandité par une organisation terroriste mais ressemble plutôt à une initiative personnelle consécutive à un pétage de plomb"

Le principe de fonctionnement de l'Etat islamique, Al Qaïda et consorts, est celui de la franchise commerciale ; les franchisés peuvent se prévaloir de la marque (celui-là n'en a pas eu le temps, ayant prématurémment croisé une rafale de fusil d'assaut), mais ils assument la responsabilité de leurs pratiques, la franchise ne se les appropriant que si elle y voit un intérêt suffisant.

En tout état de cause, sans le socle idéologique fourni par l'extrémisme musulman, l'intéressé, même au coeur de la déprime, s'en serait vraisemblablement tenu à casser à la gue*le à son chef ou à se jeter dans la Seine proche.

Elusen

@ Achille | 25 octobre 2019 à 20:02
« cet attentat n’a pas été revendiqué »

Le Daech revendique tout et n’importe quoi, l’important, c’est que l’on parle de lui.

Si Emmanuel Macron se disputait avec son ami Nourdine et que cela se finisse mal, le Daech serait capable de le revendiquer, y compris une diarrhée ou des morpions :
« c’est nous au nom d’Allah le miséricordieux. »

Elusen

@ Noblejoué | 25 octobre 2019 à 10:31
« Je montre que "musulman" est un danger. »

Vous n’avez rien démontré, car dans le cas contraire tous les musulmans de la planète se seraient donnés la mort dans des attentats kamikazes, y compris les nourrissons.

Puisque vous associez "musulmans" à danger, un nourrisson sous cette appellation l’est donc, sous l’occupation de la Seconde Guerre mondiale, il est dit la même chose envers les enfants juifs qui ont fini dans des fours.

"Musulmans", selon l’ONU 1 milliard de personnes, donc 1 milliard de morts qui se sont fait sauter, cela ne serait pas passé inaperçu tout de même !

Vous êtes ségrégationniste, un point c’est tout !
Vous ne démontrez jamais que vous ne l’êtes pas !

Vous êtes pour l’apartheid, puisque vous voulez des lois spécifiques contre des personnes.
Une loi spécifique contre des personnes : le Code noir, lois antijuives sous Vichy, lois contre les protestants (la Saint-Barthélémy), lois contre les femmes...

Vous ne gouvernez pas, vous organisez la haine et le pire c’est que vous n’assumez rien, c’est bien ici de la lâcheté.

---------------------------------------------

@ Lucile | 25 octobre 2019 à 15:19
« Pourtant l'attentat de la préfecture de Paris ne date que de quelques semaines. »

Une personne qui n’a pas immigré !
Des Corses aussi ont tué !
Des Basques, des chrétiens tout autant !

Achille

@ Lucile | 25 octobre 2019 à 15:19
« Vous avez un problème de mémoire, Achille. Pourtant l'attentat de la préfecture de Paris ne date que de quelques semaines. »

Non je n’ai pas oublié, rassurez-vous. Je constate simplement que cet attentat n’a pas été revendiqué. Ce qui est généralement le cas dans les tueries de ce genre.

Ceci laisse à penser que son acte n’a pas été commandité par une organisation terroriste mais ressemble plutôt à une initiative personnelle consécutive à un "pétage de plomb" du même genre que celles que l’on déplore régulièrement dans les universités américaines et qui n'ont rien à voir avec l'islamisme.

Ne mélangeons pas tout !

Lucile

@ Achille (à Noblejoué) 25 octobre 2019 à 13:04
"Vos démonstrations sont sans fondement".

Vous avez un problème de mémoire, Achille. Pourtant l'attentat de la préfecture de Paris ne date que de quelques semaines.

Noblejoué

@ Achille
"Non seulement vos propos sont incompréhensibles, mais ils sont terriblement réducteurs. Vous faites des musulmans des êtres inadaptés à la civilisation occidentale, ce qui est faux."

Mes propos sont très compréhensibles : si un danger est à nos frontières, on ferme nos frontières, on ferme ses frontières au danger.

"Dans mon activité professionnelle, j’ai eu l’occasion de travailler avec des musulmans de différentes nationalités (ingénieurs, doctorants).
Je n’en ai jamais vu un dérouler son tapis dans un couloir pour faire sa prière cinq fois par jour. Ils n’ont jamais eu de problèmes relationnels avec les femmes, collègues de travail ou hiérarchie. Aucun n’a jamais fait de prosélytisme religieux à la cafétéria ou à la cantine et nous a pris la tête avec la nourriture halal. Ils faisaient leur Ramadan en toute discrétion.
Je peux vous affirmer qu’ils étaient tous parfaitement intégrés dans notre société."

Le sujet n'est pas de savoir si DES musulmans sont adaptés, ni même combien... Qu'est-ce que ça peut me faire ?
Le propos est qu'il y a assez de musulmans, souvent adaptés, eh oui, bonne profession, usage d'Internet, d'avions pour fracasser des immeubles, et désireux pour certains de grignoter nos libertés, et pour d'autres de nous tuer.

Le propos est qu'il n'est pas nécessaire d'être majoritaire pour soumettre une société, voir les nazis et les communistes.

Dans les nouveaux musulmans qui viendront, il y aura forcément une proportion de nuisibles comme nous en avons déjà.
Nous n'avons aucune raison de courir ce risque. Les pays n'admettent pas n'importe qui chez eux, ils écartent des gens juste parce qu'ils ne leur seront pas utiles, incompétents.

A plus forte raison, il faut écarter les musulmans, c'est parmi eux seuls qu'on nous rend le mal pour le bien.
L'ingratitude est un grand vice. L'introduction de futurs ennemis de l’intérieur est un grand risque qui ne doit pas être pris.

Si on admet les musulmans malgré le risque de destruction qu'il nous font encourir, je dis que personne, à plus forte raison, ne doit être laissé dehors, ni incompétent, ni porteurs d'épidémie, absolument personne.
Si on n'écarte pas le pire danger, celui de fin de nos libertés, tout le reste n'est d'aucune, mais d'aucune importance.
Ouvrons donc les vannes.

Enfin, je suis en France, où on est munichois, attend que les Alliés gagnent la guerre, on a le droit d'être antiaméricain malgré tout ce qu'on doit aux Américains, mais pas islamophobe malgré tout ce que cette religion peut avoir de menaçant.
Ne pas être du côté de ses alliés, ne pas être soucieux de sa liberté.
Cela n'augure pas qu'on la conserve.

Voilà donc une société incapable de prendre acte d'une nouveauté : assez de gens lui rendent le mal pour le bien pour être un danger pour sa liberté.
Cela n'augure pas qu'on garde sa liberté.

Après tout, si les gens veulent être esclaves ou jouent leur liberté à la roulette, s'ils permettent au navire de prendre l'eau et que nous coulerons, qu'y puis-je ?
En tout cas, ce n'est pas moi qui vais joueur les vigiles ou autres choses semblables, à savoir écoper parce qu'on n'est pas capable de combler les brèches du navire, de voir le danger arriver.
A ceux qui nous veulent vulnérables d'assumer. Moi, non merci, on a assez d'ennuis dans la vie pour ne pas être de corvée pour leurs folies.

Bref, que faire quand on voit que tout peut être perdu ? Il y a la solution de s’expatrier, ce sera pour les plus adaptés, ou non, après tout, d'autres pourraient craindre qu'il y ait parmi nous des musulmans dangereux puisque nous en accueillons malgré le suicide que cela représente pour notre société.

Il y a la solution de se tuer. Difficile, il y a toute une politique :

file:///C:/Users/user/Downloads/ad451962%20(1).pdf

L'idée est d'interdire les armes, même à des gens jugés pas dangereux pour les empêcher de se tuer, l'idée est de saboter les suicides, il est, il est vrai, très difficile de recommencer.
Une idée en l'air devenue politique... Ainsi, des gens qui n'ont plus de raison de vivre ou autre seront, sauf quelques gens très forts, soient retenus, soit ça passe ou ça casse et essaieront, avec grand risque d'échec, et finiront, par exemple, en fauteuil roulant.
On dit merci... Ou bien, avec les musulmans, peut-être, dans quelque temps, on dit merci qui ? Dans ce cas à égalité aux politiques publiques contre le suicide et ceux qui favorisent la venue de musulmans chez nous.

Le nazisme et le communisme ne nous ont pas suffi, toujours, en France, nous penchons du côté de gens dangereux pour les libertés.
Par exemple, les germanophiles et ceux qui n'aimaient pas les communistes, et combien de raison encore, pour le nazisme, et ceux qui comprenaient le triste sort des ouvriers et étaient sensibles à la culture russe et tant de raisons, pour le communisme.

Les gens qui ont prévenu l'ont toujours fait en vain. Pourquoi je le fais, alors ? Parce qu'on ne sait jamais ? Parce que je serais irréprochable, alors, et que les autres devront se confronter aux conséquences de leurs actes, mais que je m'en désolidarise d'avance ?
Peu importe.

Dites, à défaut de vous battre pour la liberté future de votre pays, vous pourriez du moins le faire pour la liberté d'expression qui est la moins susceptible de nuire à des tiers, je veux dire, concernant le suicide ?
On ne peut pas dire qu'on s'en prenne à une catégorie éventuellement discriminée, il s'agit d'aider des gens qui ne nuisent à personne, et pour cause.

Imaginez que j'ai raison et vous tort, sur les musulmans. Ce serait à vous de plier ou de résister, mais qu'est-ce que j'ai à y voir... Absolument rien.
Vous ne pouvez pas me condamner à la domination future de vos protégés et me voler le moyen d'y échapper !

Et si j'en finissais avant en cas de besoin, vous auriez un malcontent de moins sur la route de nos charmants invités.

Pourquoi faut-il déployer tant d'éloquence pour la moindre des libertés en France ?
Parce qu'en France, on raisonne comme si la liberté devait être l'exception, la règle la norme, même pour ce qui est un bien commun, la parole, et même pour ce qui concerne sa propre vie, le suicide.

Achille

@ Noblejoué | 25 octobre 2019 à 10:31
« Je montre que "musulman" est un danger. »

Vos démonstrations sont sans fondement.

Non seulement vos propos sont incompréhensibles, mais ils sont terriblement réducteurs. Vous faites des musulmans des êtres inadaptés à la civilisation occidentale, ce qui est faux.

Dans mon activité professionnelle, j’ai eu l’occasion de travailler avec des musulmans de différentes nationalités (ingénieurs, doctorants).
Je n’en ai jamais vu un dérouler son tapis dans un couloir pour faire sa prière cinq fois par jour. Ils n’ont jamais eu de problèmes relationnels avec les femmes, collègues de travail ou hiérarchie. Aucun n’a jamais fait de prosélytisme religieux à la cafétéria ou à la cantine et nous a pris la tête avec la nourriture halal. Ils faisaient leur Ramadan en toute discrétion.

Je peux vous affirmer qu’ils étaient tous parfaitement intégrés dans notre société.

sylvain

Musulmanisme, islamisme, salafisme et tous ces qualificatifs en "isme" concernant cette religion haineuse guerrière moyenâgeuse ne sont que des noyades de poissons déjà morts, c'est une religion terroriste, point barre, elle veut conquérir le monde et emploie tous les moyens même les plus horribles pour y arriver ; leur palmarès criminel est impressionnant et ce n'est pas fini, nous en sommes encore à l'apéritif.

Zemmour sera de plus en plus écouté même par ces meutes islamogauchistes qui le harcèlent et qui tomberont eux aussi sous les coups de leurs protégés.

Noblejoué

@ Elusen
"Désignant musulmans dans une loi qui interdit, vous faites de musulmans un délit, voire un crime, vous incitez de fait à la haine."

Je montre que "musulman" est un danger. Ce n'est pas un délit puisque les touristes et les Français musulmans peuvent l'être.
Ce n'est pas parce que des malades n'auraient pas le droit de venir en France ou qu'on ne veut pas d'immigration d'incompétents qu'on incite à la haine contre les recalés de l'immigration.

On incite à la prudence : le renvoi à l'extérieur.
Vous confondez le fait de laisser dehors et la haine, c'est grave : les gens qui ne remplissent pas les conditions pour être fonctionnaire, veut-on inciter à la haine contre eux ?
Là aussi, après tout, on incite à la prudence, certaines catégories ne sont pas jugés fiables.

Les musulmans ne remplissent la condition essentielle pour s'établir hors des pays musulmans.
Ils ne sont pas fiables. Ils rendent le mal pour le bien, commettent des attentats, s'en prennent à la laïcité, aux droits des femmes mais je ne vais pas en faire la liste.

S'ils devenaient fiables, on pourrait les accueillir, le faire aujourd'hui est un suicide collectif.
Triste société ! On fait tout contre le suicide individuel, et on laisse faire un suicide collectif contre les libertés de notre société en permettant l’implantation des ennemis de la liberté.
Evidemment, tous ne le sont pas, mais nous ne savons pas trier, ni changer les ennemis en amis, par conséquent, tous doivent être laissés à la porte.

La liberté des citoyens est sacrifiée à celle de gens à qui ils ne doivent rigoureusement rien.
Deux fois sacrifiée. En préliminaire, des gens s'introduisent chez eux contre la loi, leur seule présence est hors-la-loi.
Puis certains font un travail de sape contre la laïcité et autres choses semblables tandis que d'autres commettent des attentats.

Je ne suis pas nostalgique de l'empire français, d'une époque où les musulmans, certes majoritaires, de nos colonies, n'essayaient pas de détruire nos libertés, parce qu'ils étaient bien trop faibles pour le faire, leur pays occupés par nos troupes, administrateurs et colons, et régis à notre guise.
C'était, alors, dans la mesure où on prétendait unir les peuples, faire empire, un apartheid.

Les pays décolonisés sont libres.

La France doit le rester par la fermeture à l'immigration musulmane. Il est fou de croire qu'on dominera des gens qui ne sont plus considérés comme des sujets, fou de penser qu'on intégrera mieux qu'on ne l'a fait jusqu'à présent, quand, naïvement, des gens comme moi supposaient qu'ils ne rendraient pas le mal pour le bien.
Je n'y pensais même pas.

On n'aurait jamais dû avoir d'immigration musulmane. Mais on n'est du moins pas obligé de poursuivre une politique suicidaire.

Elusen

@ Noblejoué | 24 octobre 2019 à 21:26
« Les musulmans, pas plus que les autres n'ont le droit de venir dans un pays qui ne veut pas d'eux. »

Vous êtes donc ségrégationniste !
Vous êtes pour l’apartheid puisque des lois doivent désigner les musulmans !

Désignant « musulmans » dans une loi qui interdit, vous faites de « musulmans un délit », voire un crime, vous incitez de fait à la haine.

Cela commence comme ça et cela se finit avec des chambres à gaz !

Il est lâche de ne rien assumer !

-----------------------------------------------

@ Mary Preud'homme | 24 octobre 2019 à 22:30

Je n’ai jamais parlé d’islam, mais du musulmanisme !

L’Empire colonial comptait bien : Algérie, Tunisie, Sénégal, Maroc, Mali, Liban, Comores, Madagascar, Mauritanie, Niger, Burkina Faso, Guinée, Soudan, Tchad, République de Djibouti, Syrie, une partie de l’actuelle Turquie…

Alors oui, le musulmanisme était majoritaire en France pendant cet empire.

Pendant l’Empire Franc aussi !
Dans votre immense inculture, il vous aura échappé les Croisades et le Royaume de Jérusalem rattaché à la couronne du Royaume Franc qui comprenait les actuels Syrie, Palestine, Israël, une partie de l’Égypte et de la Jordanie.

Mary Preud'homme

Elusen @ Noblejoué | 23 octobre 2019 à 13:17

"Le musulmanisme est une religion présente en France depuis 1 300 ans.
Vous ne pouvez pas interdire à des Français d’être musulmans." (Elusen 23:06).

Avec une poignée de Sarrazins à l'époque citée, il me semble que ladite religion musulmane était inexistante en France et le resta longtemps, au mieux jusqu'au 19ème siècle, époque de la colonisation.
Quant à interdire une religion respectueuse des lois du pays où elle vit, personne n'en parle sinon vous.
_____

"La religion musulmane était la première religion de France sous l’Empire colonial, elle n’a posé aucun problème." (Elusen | 23 octobre 2019 à 23:06)

Ben voyons ! Dommage que même parmi ceux qui sur ce blog de par leur âge ont bien connu l'empire colonial, personne n'ait remarqué cette suprématie de l'islam, tant en France métropolitaine que dans l'Union française.

Noblejoué

@ Elusen

« amour de la liberté » et interdire certains droits aux musulmans ?!"

Les musulmans, pas plus que les autres n'ont le droit de venir dans un pays qui ne veut pas d'eux.
Comment interdire un droit inexistant ? impossible. Mais à force d'entendre dire qu'on interdit des droits, des naïfs vont croire à l'existence de droits inexistants, chimériques.
Or non, aucun étranger n'a le droit de s'installer dans un pays où on ne veut pas de lui, à tort ou à raison,
Mais quand c'est le cas de musulman, à raison, car c'est une mesure de prudence des plus élémentaires.

"« amour de la liberté » et sélectionner des musulmans ?!"

Que veut dire cette phrase ?
On va supposer que vous ne comprenez pas que les choses évoluent, c'est le plus probable.

Aujourd'hui, pour le bien du pays, aucun musulman étranger ne devrait s'établir en France.
Dans le FUTUR, SI les musulmans n'étaient pas des dangers pour le pays, cette mesure devrait être levée.

Il n'y a pas de sélection entre musulmans, ni aujourd'hui ni peut-être demain.

Il y a que quand ils sont dangereux, il faut les laisser à la porte.
SI ils devenaient sans danger, on pourrait la leur ouvrir.

Il n'y a pas de sélection.
Il y a une réalité. Comme dans les problèmes de santé. Une épidémie exige des mesures qui n'ont plus lieu d'être après l'épidémie.

"« amour de la liberté » et proroger un texte pour rendre délictuel, par l’interdiction, des musulmans ?!"

Alors là, non seulement ce n'est pas clair, mais je n'ai pas la moindre idée de ce dont il s'agit.

"« amour de la liberté » et poser des quotas de musulmans ?!"

Pas plus qu'il n'est question de sélectionner de musulmans étrangers, je n'en veux pas un seul.

Si vous ne comprenez pas qu'on ne doit pas accorder la grâce de s'établir chez soi - car c'est une grâce, un privilège, un cadeau - et non un droit, aux étrangers quand ils sont dangereux... je ne peux rien pour vous.

Prétendre qu'il s'agisse d’apartheid ou de ségrégation est comique. L’apartheid est interne à un pays :

Et les étrangers ne sont pas du pays.

Prétendre qu'il s'agit de ségrégation :

Et les gens dangereux ne font que subir d'indispensables mesures de prudence, je ne peux rien pour vous.

Vous n'assumez rien :

- Votre imprudence, en voulant ouvrir le pays à des gens qui lui rendent le mal pour le bien, des dangers pour la pérennité de ses libertés.

- Votre façon de faire COMME SI les étrangers avaient des droits qu'ils n'ont PAS. Non, il n'y a pas un droit à s'installer chez les autres !

Je ne peux rien pour vous.

J'espère par contre faire quelque chose pour la liberté et pour mon pays en appelant à cette prudence sans laquelle rien ne subsiste bien longtemps.

Dit de manière plus cinglante :

"La prudence ne prévient pas tous les malheurs, mais le défaut de prudence ne manque jamais de les attirer."

Proverbe espagnol

Elusen

@ Noblejoué | 24 octobre 2019 à 06:55
« Nulle part, et c'est d'ailleurs contradictoire avec mon amour de la liberté. »

Je pense qu’avec des gens dans des délires pareils compulsifs et monomaniaques, rien ne peut sortir de bon.

« amour de la liberté » et interdire certains droits aux musulmans ?!
« amour de la liberté » et sélectionner des musulmans ?!
« amour de la liberté » et proroger un texte pour rendre délictuel, par l’interdiction, des musulmans ?!
« amour de la liberté » et poser des quotas de musulmans ?!

À part ça, vous affirmez ne pas être ségrégationniste, ni prôner l’apartheid, pas plus que déclencher la haine.

Il n’y a plus rien à faire pour vous là !

Noblejoué

@ Elusen
"Le musulmanisme est une religion présente en France depuis 1 300 ans.
Vous ne pouvez pas interdire à des Français d’être musulmans."

Même si une religion datait d'hier, je n'aurais l'idée de l'interdire à quiconque. Où aurais-je dit une chose pareille ?
Nulle part, et c'est d'ailleurs contradictoire avec mon amour de la liberté...
Soit vous ne savez pas lire, soit vous déformez sciemment ce que je dis car sans argument pour contredire !

Mais je peux interdire à des étrangers de venir s'établir chez nous, ou du moins militer pour cela quand il s'agit d'étrangers dangereux, comme les musulmans.
C'est même un devoir !

"Vous êtes un ségrégationniste et vous ne l’assumez pas !
Vous prônez l’apartheid et vous ne l’assumez pas !
Vous incitez à la haine et vous ne l’assumez pas !"

Eh non, comme je l'ai expliqué, vous déformez les choses, un apartheid n'est possible qu'au sein d'une nation.
Mais si on veut étendre, et non point défendre des étrangers dangereux en disant n'importe quoi, tout étranger recalé pour incompétence peut se dire victime d’apartheid. Les pays dont le système éducatif est peu performant et qui ont peu de compétences à proposer sur le marché mondial peuvent se dire victimes d’apartheid.

Un Noir recalé pour sa couleur est victime de discrimination. Quelqu'un dont on n'a pas besoin, du marché où toute offre et toute demande ne coïncide pas. Un musulman qu'on écarte est victime de l'état actuel de sa religion.

Seul le premier peut se dire victime d'injustice du pays d’accueil. Le second, s'il le veut, peut se dire victime du système. Le troisième n'est victime que des siens.

Pour imaginer que les deux derniers cas ressortent d'un apartheid, il faut imaginer un faux droit à s'établir partout.
Cela voudrait dire qu'en fait ou en droit les frontières n'existent que pour faire joli sur les cartes.
Qu'il n'y aurait qu'un seul pays.

Dans ce cas, l'interdiction de s'établir ailleurs serait bien injuste. C'est celle qui frappe les paysans chinois que le pouvoir veut assigner à la campagne, pour que les villes ne s'engorgent pas trop et que quelqu'un cultive la terre.
Partout et toujours, la vie voire les libertés des paysans ont été sacrifiées, en droit ou en fait, des serfs.

Mais il n'y a pas, et heureusement, un seul pays et un seul gouvernement sur terre.
Cela condamnerait les pays encore libres à la présence de davantage de musulmans et donc à la fin des libertés.

Et le gouvernement pourrait lui-même être une tyrannie. Or tout-puissant, il ne pourrait pas être renversé par ses sujets.
Mais il n'y aurait pas d'étrangers, d’extérieur pour le renverser, comme les Alliés les nazis ou l'Occident les gouvernements communistes.
Donc cette tyrannie devrait durer autant de temps que l'espèce humaine.

"Vous êtes un ségrégationniste et vous ne l’assumez pas !
Vous prônez l’apartheid et vous ne l’assumez pas !
Vous incitez à la haine et vous ne l’assumez pas !"

Deux mots, ségrégationniste et apartheid, déformés pour me faire entrer dans vos cases, c'est bien pitoyable.
Je n'ai pas intérêt à dire que je n'incite pas à la haine car pensant que la liberté d'expression le permet, je ne serais pas en contradiction avec un aspect que je défends de ma façon de voir. Mais si, et cela va plus loin que le fait que je n'incite pas à la haine, pas plus que les défenseurs de l'ordre raisonnable à la haine contre les transgresseurs.
Et cet intérêt est que je ne hais même pas les musulmans, ils sont ce qui doit être maintenu à l'écart, point. Quand ils auront établi leur tyrannie ici, il sera bien temps de les haïr, la haine étant comme dit l'autre, la colère des faibles. Et vais-je inciter à la faiblesse ? Bien sûr que non : à la force qui passe par maintenir loin de soi les porteurs de servitude et de mort.

"Vous commencez avec les musulmans et demain ce sera le tour de qui ?"

Il n'y a pas de liste.
Vous ressemblez à quelqu'un qui dirait quand un pays est en guerre avec un autre car ce dernier l'a attaqué : avec qui veux-tu te battre demain ?
La question n'est pas d'attaquer.
Elle est de maintenir l’intégrité du territoire. Quand les Allemands étaient les ennemis, il fallait se battre contre eux. Ce qu'on a... surtout regardé faire par les Alliés.

Si des étrangers sont un danger, par exemple les musulmans, mais qu'un jour ils ne ne le sont plus, après leur avoir fermé la porte, on peut leur ouvrir.
Je ne vois personne d'autre de menaçant pour l'instant, mais enfin, on n'avait pas prévu l'arrivée de gens nous rendant le mal pour le bien. Etant donné que c'est arrivé, par imitation ou pour quelque autre raison ou les deux, il se peut que d'autres récidivent dans le même esprit, qu'il faudra bien évidemment traiter comme je le préconise, par la fermeture des frontières pour eux.

Vous êtes drôle : non, je n'ai pas de liste.
Mais précisément, comme je ne discrimine pas, je dis que toute religion ou philosophie ou autre emmenant des étrangers à se comporter comme le font actuellement les musulmans devraient recevoir le même traitement que celui que je préconise.

Mais j'ajouterais que plus notre sévérité envers les premiers sera grande, plus on sera susceptible de prévenir des vocations à se comporter en nuisible dans le pays d'accueil.

Elusen

@ Noblejoué | 23 octobre 2019 à 13:17

Le musulmanisme est une religion présente en France depuis 1 300 ans.
Vous ne pouvez pas interdire à des Français d’être musulmans.

La religion musulmane était la première religion de France sous l’Empire colonial, elle n’a posé aucun problème.

Vous êtes un ségrégationniste et vous ne l’assumez pas !
Vous prônez l’apartheid et vous ne l’assumez pas !
Vous incitez à la haine et vous ne l’assumez pas !

Vous commencez avec les musulmans et demain ce sera le tour de qui ?

Noblejoué

@ Elusen
" ▬ « Vous prétendez défendre les musulmans »

Donc, Monsieur... « tu t’es vu quand as bu ?! »
Vos religions, je les ai lues et elles n’appellent qu’au meurtre, au génocide, au viol, à la pédophilie, au cannibalisme et tant d’autres choses.
Vous êtes tellement étriquée par votre haine, que vous confondez lutter contre le ségrégationnisme avec soutenir un groupe."

Monsieur, j'aime mieux.

Je n'ai pas dit que vous masquiez les méfaits des religions. Mais dites-moi à quoi ça sert quand vous voulez permettre à des musulmans de s'installer chez nous ?
Vous croyez que parce que vous allez dire que le monothéisme ne cesse de commettre des abus, les abus des musulmans vont cesser ?
Eh bien, je peux vous dire qu'ils vont continuer à commettre des attentats, aller contre la laïcité et autres choses semblables.

Et plus de musulmans s'installeront chez nous, plus il y en aura parmi eux pour le faire.
La logique, ce n'est pas pour les chiens.

Écarter les dangers c'est fait pour la préservation de notre sécurité et des libertés.
Si la rage les chiens, si les dangers venus de la religion du croissant, les gens qui en sont porteurs.

Il n'y a pas de discrimination contre une religion mais l'état de cette religion : à une époque où les gens qui y croyaient ne posaient pas de problème, il n'était pas opportun de les écarter, maintenant, si.
Si un jour les musulmans n'étaient plus un problème, mais qu'une autre religion en posait, il faudrait arrêter cette mesure pour les sectateurs de Mahomet, l'appliquer aux sectateurs de on verra bien.

Il n'y a qu'une chose à essentialiser, le DANGER, qui toujours doit être écarté.
On pourrait parler de discrimination si des gens étaient injustement écartés, tenez, par exemple si on interdisait de venir aux gens à cause de leur "race".

Vous connaissez le raisonnement à plus forte raison ? Si on ne veut que des migrants économiquement utiles, et qu'on ne dit pas que les recalés sont de pauvres discriminés, à plus forte raison, on refuse des migrants nuisibles. Certes, tous les musulmans ne le sont pas, mais comme on ne saurait ni, orientalistes distingués, ni alchimistes, transformer des fanatiques ingrats en personnes intégrées, il est sage de les écarter.
C'est la saison des champignons : ceux qui ne sont pas experts évitent d'en ramasser s'ils ne veulent pas mourir. Mais qu'ils prennent éventuellement un risque ne me gêne pas : c'est leur peau.
Par contre, une politique visant à NOUS faire prendre un risque, non merci. Je veux prendre les risques que je décide, et pour moi, pas de risques qui vont détruire toutes nos libertés et celles des générations à venir.

Il est fou de parler de ségrégation et d’apartheid. Quel délire ! Ségrégation quand on ne vise pas une essence mais une population effectivement dangereuse actuellement ?
Ce sont des dangers qu'il faut impérativement écarter.

Mais le terme d’apartheid est encore plus délirant, vous carburez à quoi ? Nous ne sommes pas dans un pays dont on écarterait les premiers habitants, comme en Afrique du Sud. Nous sommes les habitants actuels menacés dans leurs libertés par des indésirés, et mieux : indésirables.

Un tel mot donne à penser que pour vous ces gens-là ont tellement le droit d'être ici qu'ils y sont chez eux.
Car les Noirs en Afrique du Sud, eux, sont effectivement les autochtones, malheureusement, pas de pot, eux ont dû subir des indésirés indésirables... Et on voit ce que ça donne quand des étrangers s'installent contre l'avis des gens du cru. Eux ont été soumis à l’Apartheid.

Il y a aussi d'autres gens ayant subi des indésirables : Indiens, Aborigènes, et j'en oublie probablement.
Il y avait des gens, les Européens, dont une bonne politique voulait qu'on les mette de côté, mais hélas !
Trop souvent, ils étaient bien accueillis, passaient même pour des dieux. On a vu la suite.

Des peuples avec un Etat plus fort et une politique plus sage, Chine et Japon, se sont fermés.
Ce sont évidemment ces derniers qu'il faut éviter.

Aimer son prochain même menaçant, non, haïr non plus, je n'ai pas d'affects à gaspiller pour les dangers, je dis qu'il faut s'y fermer.
Comme l'ont fait ceux qui ont su faire face au danger que nous représentions... Les Chinois et les Japonais ont appris de nous, il est temps que nous apprenions d'eux, et pas que dans ce domaine.

Elusen

@ Noblejoué | 22 octobre 2019 à 07:00
▬ « féminiser »

Pourquoi, vous n’êtes pas une madame ?!

▬ « Vous prétendez défendre les musulmans »

Donc, Monsieur... « tu t’es vu quand as bu ?! »
Vos religions, je les ai lues et elles n’appellent qu’au meurtre, au génocide, au viol, à la pédophilie, au cannibalisme et tant d’autres choses.

Vous êtes tellement étriquée par votre haine, que vous confondez lutter contre le ségrégationnisme avec soutenir un groupe.

▬ « Je n'incite pas à la haine face aux musulmans, mais à les tenir à distance. »

Comme les chiens !

Vous appelez à la ségrégation envers un groupe particulier, vous créez ainsi un précédent, donc demain, quelqu’un d’autre viendra nous dire : les gitans, les Roms, les Noirs, les juifs, les roux : « Si lui il a le droit de faire ça aux musulmans, ben nous on veut le faire aux roux ! »

Vous incitez de fait à la haine, c’est la conséquence de votre ségrégationnisme.

L’apartheid n’a jamais provoqué l’amour de son prochain, les lois antijuives n’ont rien amené de romantique, stériliser les Amérindiens n'a pas apporté la paix sur Terre.

Je note qu’en matière de pédophilie vous n’avez jamais appelé à la ségrégation envers les chrétiens, pas plus envers les juifs du fait des crimes et délits perpétuellement commis par la ligue de défense juive en France.

Pas moins envers les Corses, les Bretons, les Kanaks, les Basques dont certains ont pourtant fait usage de terrorisme.

Il n’y a pas de liberté d’expression totale aux USA, puisqu’il y a le procès et que seul le Congrès ne peut pas agir, tous les autres peuvent limiter, ainsi interdire son commerce à des homosexuels, licencier une personne pour ce fait ou un autre.

Pour le reste vous repartez dans vos délires tous azimuts, GPA, AMP, ségrégation, haine, musulman...

Noblejoué

@ Elusen
"Vous faites très bien le travail toute seule, vous n’avez pas besoin de moi !"

J'oubliais dans vos tentatives de diminuer le contradicteur : féminiser.
Il y a bien eu quelqu'un pour mettre en doute ma francité...
Vous prétendez défendre les musulmans qui sont un danger quand vous diminuez le contradicteur en le disant femme, ce qui n'est jamais bien vu, et d'autre part, vous diminuez les femmes en les amalgamant à quelqu'un qui serait une femme, à supposer qu'il soit mal de fermer son pays à des porteurs d'une épidémie religieuse défavorables aux libertés.

"- Ségrégation.
- Incitation à la haine.
- Liberté d’expression absolue.
Vous pensez qu’il s’agit de la même chose, comme l’états-unien Larry Flynt qui a fait valider que la pornographie était de la liberté d’expression, nous en revendons donc au premier amendement que vous soutenez sans réserve."

- "Ségrégation"

Prudence. Face à la peste, ce serait, pour vous, faire de la ségrégation, de fermer ses frontières à ceux qui portent la mort aux autres ?

- "Incitation à la haine"

Incitation à la prudence. Je n'incite pas à la haine face aux musulmans, mais à les tenir à distance.
J'inciterais encore moins à la haine face à des personnes frappée d'épidémie, notez bien, car les malades n'ont pas pour projet de rendre les autres malades ! En général, n'allez pas me chercher un pervers ou deux.
Les malades n'ont pas de grand livre et de tradition leur commandant de répandre leurs maux parmi les autres.

- "Liberté d’expression absolue"

Qu'est-ce qui peut être absolu dans le monde relatif où nous sommes ? La divulgation de secrets d'Etat, le plagiat, et deux trois trucs que j'ai dit et que je ne vais pas chercher, non.
Evidemment, je pousse le curseur plus loin qu'en France... Qu'on en vienne à dire que c'est absolu le prouve.

Ah, Larry Flynt, je l'attendais, celle-là !
Cela, le fait de répéter, à chaque fois QUE JE NE SUIS PAS D'ACCORD AVEC VOUS, que je suis une femme, et non dans les autres cas, ce qui montre bien que c'est fait pour nuire...

Vous savez ce que ça prouve ?
Que vous êtes obsédée par l'entrecuisse. Comme tant de gens qui font du sexe quelque chose de mal d'ailleurs, qui s'en servent pour diminuer la liberté d'expression, par exemple.
Au fait, dorénavant, je m'adresserai toujours à vous comme à une femme, vu que pour vous c'est un truc qui diminue les autres, non seulement par rétorsion mais parce que comme vous l'avez dit, on ne sait qui est sous le masque.

L'entrecuisse ! Moi, j'essaie plutôt de penser à ce que les gens ont dans l'entrecrâne, à supposer évidemment qu'il y ait matière.
Mais bon, pour autant, Larry Flynt n'a pas tort de dire que la pornographie fait partie de la liberté d'expression : on ne peut en ôter tout ce qui heurte son goût ou ses idées. Certains ont besoin de pornographie, d'autres de préjugés contre les gens qui ne leur ont rien fait, des adultes qui peuvent se défendre, parole contre parole.

Je ne crois pas bon d'infantiliser les adultes avec un Etat, des professeurs ou autre leur interdisant le mauvais goût ou l'injustice.

Traiter les adultes en enfants, c'est n'importe quoi, vraiment. Mais en France, le tableau est complet, on traite aussi les enfants en adultes.
Je veux dire que nous sommes aussi arriérés concernant l'aide aux enfants harcelés à l'école qu'en première ligne pour les lois liberticides. Ce n'est pas un hasard. Les victimes dont on peut tirer un profit politique sont intéressantes, les autres non.

Notre obsession politique diminue les libertés et laisse les victimes qu'on a le plus le devoir d'aider de côté.
Fatal.

Quand on a donné les mêmes droits aux Noirs, femmes, Juifs et homosexuels, ah non, manque PMA et GPA, on n'a rien ôté aux autres.
Quand on a commencé à interdire la critique, si. On a miné la liberté d’expression, on a, effet pervers, incité les victimes à se dire plus victimes que les autres.

En somme, on n'a pas aidé les victimes, en peut parler "d'intersectionnalité des luttes" quand on est concurrent... Cause toujours !
Et on a diminué les libertés.

Aider les victimes, à l'origine, augmentait les libertés, le plus fort, l'abolition de l'esclavage, puis fin de la ségrégation, droits des femmes et autres.
A présent, prétendre aider les victimes diminue les libertés.

Elusen

@ Noblejoué | 20 octobre 2019 à 21:53
« Vous déformez mes interventions. »

Vous faites très bien le travail toute seule, vous n’avez pas besoin de moi !

- Ségrégation.
- Incitation à la haine.
- Liberté d’expression absolue.
Vous pensez qu’il s’agit de la même chose, comme l’états-unien Larry Flynt qui a fait valider que la pornographie était de la liberté d’expression, nous en revendons donc au premier amendement que vous soutenez sans réserve.

Noblejoué

@ Elusen

Vous déformez mes interventions.

Comme tant de gens sans lucidité ou sans honnêteté intellectuelle, après cette opération, vous prétendez que le contradicteur aurait des troubles mentaux.

Déformer et essayer de diminuer le contradicteur, bête, méchant ou fou, quand on n'a rien à dire est très commun.

Je pense qu'il n'y a rien à ajouter et que chacun examinera nos interventions comme elles le méritent.

Elusen

@ Noblejoué | 20 octobre 2019 à 07:15

1°- vous voulez appeler à la ségrégation et à la haine envers des membres d’une société à laquelle vous appartenez.

2°- vous prétendez que cela n’a aucune conséquence sur la cohésion sociale de cette société.

3°- vous voulez que les personnes que vous persécutez se taisent, la ferment et vous subissent !

4°- vous voulez la liberté d’expression absolue uniquement pour vous, pas pour les autres, le tout appuyé sur un imaginaire mythe du premier amendement états-unien.

Après, pas d'incohérence, pas de trouble de la raison, voire mentaux, chez la madame !

Noblejoué

@ Elusen
"Comme d’habitude, vous cherchez à embrouiller en passant du coq à l’âne !
Vos propos sont de vastes fourre-tout."

Non.

Vous vous appuyez sur une vision fausse de l'Homme et de la société pour l’avancement de vos idées, vous dites, par exemple :

"Inciter à la haine, c’est une atteinte à la cohésion sociale et une civilisation ne peut fonctionner que grâce à la cohésion."

Et c'est totalement faux, alors, je recarde.
VOTRE propos, la CIVILISATION, c'est vaste, la CIVILISATION.

La cohésion d'une société n'est pas du tout celle que vous pensez... A propos de cohésion, de cohérence, ce que vous avez écrit avant était si confus que je l'ai zappé, détail technique, mais bref.
La cohésion dépend de ce qu'unit et rejette chaque société, ni plus ni moins... Voyons, voyons, en Inde, il y avait la pureté, les castes, croyez bien que les hors-castes étaient rejetés, sans doute pas haïs, ils n'existaient pas assez pour déclencher de tels affects.
Mécanisme de la hiérarchie.

Les Juifs étaient une minorité méprisée chez les musulmans et chez les chrétiens, les chrétiens étaient méprisés chez les musulmans, les musulmans chez les chrétiens.

Des appels à la haine, il y en avait souvent, et cela resserrait les liens entre les autres gens.
Mécanisme du bouc émissaire.

Je désapprouve ces mécanismes.
Je désapprouve aussi le mécanisme inverse.

Par peur de discriminer (hiérarchie injuste et boucs émissaires), on en vient à ne plus distinguer l'ami de l'ennemi...

"Trop de musulmans sont nos ennemis."

C'est vous qui faites de l'embrouille par ignorance ou mensonge, la civilisation n'a jamais été bâtie par une cohésion basée sur l'exclusion de la haine.
On pourrait presque dire au contraire. Vous voulez des exemples ? Non, ça irait contre vos préjugés. Mais c'est l'absence de vue hiérarchique méprisante ou de bouc émissaire, l'exception.

"▬ « incitation à la haine envers les musulmans. Appel à la ségrégation envers les musulmans »

C’était cela le propos !"

VOUS avez dévié de votre propos, car rien ne le soutenait, en fait... Et a présent que votre appel à la civilisation est tombé à l'eau, d'un coup, vous parlez de hors-sujet.
Vous n'assumez ni ce qu'est vraiment la civilisation, ni VOTRE hors-sujet.

Notons bien que je ne suis pas contre le hors-sujet s'il permet de mieux y revenir.
Certes, vous avez encore commis une énorme bourde en en appelant à la civilisation. Mais en somme, j'aurais tout aussi pu m'emparer moi-même de la réalité des civilisations pour montrer combien elles sont loin de ce que l'imaginent certains.
Et que donc l'appel à la civilisation est encore plus miné qu'aux droits de l'homme.

Parce que le "sauf à répondre des abus", est une porte évidente ouverte aux abus qui n'ont pas manqué de suivre.
Mais hommage à ses rédacteurs, ils ont fait de leur mieux, fait progresser les choses, et au-delà des mots du texte, par l'exemple, ont fait progresser les esprits.

"▬ « le premier amendement des USA autorise tout »

Ce qui est faux, seul le Congrès est limité dans son action pas le reste de la société civile, privée, politique, juridique.
Preuve irréfutable : le procès ! Aux USA, c’est un régulateur social.
Tout le monde peut faire un procès à tout le monde sur n’importe quel sujet, ainsi c’est un mensonge que d’affirmer que l’on peut tout dire, il faut de l’argent pour pouvoir presque tout dire, parce que après, vous payez les avocats et les experts, voire les indemnités en cas de condamnation."

Ailleurs, nous avons bien dit que non, vous et moi. C'est un raccourci... Pas dans les mots, mais dans ce qu'ils inspirent, si.
Le léger problème des droits de l'homme, c'est qu'écrit beaucoup plus large, on ne parle pas de Congrès, tout ça, l'abus est la seule exception... Mais dans les faits, en France, c'est la liberté d'expression qui devient l'exception.

C'est pourquoi je préconise de copier le premier amendement dans la Constitution, et de dire que sous son inspiration, on abolit toutes les lois d'exception censées rectifier les pensées déviantes des gens, sur les Juifs, les homosexuels, que sais-je encore ?
Et interdire les lois préconisant de telles exceptions pour l'avenir.

"Si votre incitation à la haine et à la ségrégation ont une conséquence sur toute la société, il est légitime qu’elle ait un droit de regard et qu’elle exige de vous que vous vous expliquiez."

La loi doit réprimer l'appel au meurtre, viol, vol et la calomnie contre les individus, mais pas les affects.
Ce sont les faits, les conséquences sociales.

Vouloir aller au-delà, pour une société, c'est outrepasser ses droits. A la place d'une religion de Dieu, on établit une religion de l'Homme.
Je vais vous apprendre un truc : remplacer une religion par une autre, ça ne va pas le faire.

Ce qu'une vue religieuse de l'être humain a fait, c'est de l'Homme nouveau, je crois franchement qu'on peut s'en passer.
On n'a pas à changer les gens malgré eux, tout ce qu'on peut en obtenir, c'est qu'ils ne se sautent pas à la gorge les uns des autres. Qui veut faire l'ange fait la bête, comme dit l'autre, il n'avait pourtant pas vu les totalitarismes, lesquels commencent toujours par dire que si on leur abandonne nos libertés, ils feront une société tellement meilleure que l'actuelle, dominée par les affreux Anglo-Saxons.

Je me fie aux leçons de l'Histoire, l'Homme mis comme instance obligeant à ceci ou à cela a failli.
Certains musulmans, dès qu'ils le peuvent, font des autres des cadavres ou des dhimmis.

Mieux vaut donc éviter de jouer avec tout ça, les droits de l'Homme doivent aider à empêcher l'oppression, pas à réprimer la liberté d'expression donc de pensée, les deux vont ensemble, c'est pervers.
Ils ne doivent pas aboutir à un culte imposé de l'Homme, mais être une boussole et une lumière.

On voit bien que ce n'est plus le cas pour la liberté d'expression.
C'est le premier amendement. Parce qu'il a servi de modèle de liberté, il n'a pas servi de manteau pour couvrir le fait que l'exception à la liberté d'exception devenait l'exception, et non la norme.

"Si vous êtes pour la liberté d’expression absolue, comment pouvez-vous la refuser aux musulmans ?!
Si vous êtes pour la liberté d’expression absolue, comment pouvez-vous exiger la ségrégation envers les autres qui s’expriment ?"

Je suis pour la liberté d'expression dans les limites que j'ai dites plus haut, et j'y pense, ne pas donner de secret d'Etat ni plagiat, enfin, contre la trahison, en somme.
Ici, il y a une "modération". Vous vous plaignez d'en faire les frais, moi aussi. Une manière de faire remarquer à la fois combien celle qui me frappe est injuste est de remarquer que contrairement à vous, je ne menace pas les gens avec des articles de loi ou en disant qu'on peut les retrouver avec leur adresse IP. Ce qui, en clair, veut dire : si vous n'êtes pas d'accord avec moi, moi ou un autre peut fort bien vous dénoncer ou aller vous retrouver chez vous. Votre cas ne m’intéresse pas énormément, en fait, il s'agit de conquérir plus de liberté pour moi. Pas pour empêcher vos charmants invités de s'exprimer, ou de dire qu'il faut empêcher que de nouveaux s'installent, mais pour dire que chacun devrait faire ce qu'il veut de soi, paradis artificiel ou se tuer, sans dans le premier cas, être persécuté par la police, et dans le second, devoir trouver quelque lieu ou instrument favorable, sinon, on se rate probablement avec handicap et réclusion hospitalière à la clef pour vous rectifier vos pensées déviantes.

Smiley pour tous !

Un jour qu'on me faisait même remarquer que je disais quelque chose qui n'était ni illégal, ni à mon avis immoral, j'ai dit qu'on ne réprimait pas de propos racistes, interdit.
En précisant que je n'étais pas pour la censure.

Ai-je oublié de le préciser dans votre cas ? Il me semble qu'en remerciant nos hôtes pour la liberté d'expression, je ne l'ai pas omis.
Mais enfin, je n'allais pas plus laisser passer votre chantage tacite à l'IP de même que j'ai recadré Patrice Chaloulet dans sa chasse aux pseudonymes.

"Êtes-vous pour la ségrégation envers les juifs, les roux, pour inciter à la haine envers les juifs, les roux ? Non !
Par contre, vous êtes pour que cela soit fait envers les musulmans. Vous êtes incohérente."

Il faut traiter les gens comme ils vous traitent.
Vos exemples, pourquoi pas un raton laveur, ne menacent pas nos libertés, je ne vois pas pourquoi je serais, par exemple contre la venue de roux... ou de Noirs, nettement plus mal vus, en France.
Discriminer, non, traiter selon sa dangerosité, oui. C'est cohérent, ne pas s'opposer à ceux qui ne s'opposent pas à vous, s'opposer aux autres.

Personne n'a un droit à venir s'installer chez les autres, et a fortiori, à les détruire.
On ne discrimine pas le danger, on le prévient, si on a la bonne idée de mettre des pare-feu aux incendies, et des frontières pour filtrer, et laisser, principalement*, les gens dangereux dehors.
On ne discrimine pas l'ennemi, on le combat.

*Il y a aussi une question d'opportunité économique et sociale. Mais nous n'avons pas le luxe de parler développement quand la survie est en cause. Autrefois, oui, maintenant, non.

Elusen

@ Noblejoué | 19 octobre 2019 à 21:18

Comme d’habitude, vous cherchez à embrouiller en passant du coq à l’âne !
Vos propos sont de vastes fourre-tout.

▬ « incitation à la haine envers les musulmans. Appel à la ségrégation envers les musulmans »

C’était cela le propos !

Êtes-vous pour la ségrégation envers les juifs, les roux, pour inciter à la haine envers les juifs, les roux ? Non !
Par contre, vous êtes pour que cela soit fait envers les musulmans. Vous êtes incohérente.

Vous posez que la haine serait une liberté d’expression.
Ben non, c’est un ressentiment, pour commencer !
C’est un problème avec vous-même, pas avec les musulmans, cela se règle par psychothérapie, pas à coup de loi.

▬ « la haine et la ségrégation serait une liberté d’expression absolue »

Problème et pas des moindres, pour être libre, il faut être né et avoir une pleine capacité de ses moyens.
Un nourrisson est-il libre ?
Un handicapé mental est-il libre ?

La liberté dans l’absolu, cela n’existe pas, vous mourez ! Ça en fait une sacrée limite !
Mais pour être libre, il faut au moins une référence, donc un autre.

Dès le départ la liberté est limitée, naître, pleine capacité de ses moyens, un autre, la mort.
Autrui est de fait une limite.

▬ « inciter à la haine »

C’est une parole qui a des conséquences sur autrui qui lui-même s’inscrit dans le groupe, dans la société ; ce qui vient troubler la société, voire son bon fonctionnement, sa cohésion ; ainsi déclencher des violences, provoquer des morts.

Si votre incitation à la haine et à la ségrégation ont une conséquence sur toute la société, il est légitime qu’elle ait un droit de regard et qu’elle exige de vous que vous vous expliquiez.

▬ « le premier amendement des USA autorise tout »

Ce qui est faux, seul le Congrès est limité dans son action pas le reste de la société civile, privée, politique, juridique.
Preuve irréfutable : le procès ! Aux USA, c’est un régulateur social.

Tout le monde peut faire un procès à tout le monde sur n’importe quel sujet, ainsi c’est un mensonge que d’affirmer que l’on peut tout dire, il faut de l’argent pour pouvoir presque tout dire, parce que après, vous payez les avocats et les experts, voire les indemnités en cas de condamnation.

Si vous êtes pour la liberté d’expression absolue, comment pouvez-vous la refuser aux musulmans ?!
Si vous êtes pour la liberté d’expression absolue, comment pouvez-vous exiger la ségrégation envers les autres qui s’expriment ?

Vous voulez être dans un groupe et pouvoir frapper sur qui vous voulez sans qu’ils aient le droit de se défendre ; vous n’êtes pas pour la liberté d’expression, ni la liberté, vous êtes pour qu’il n’y ait que vous qui ayez des droits.

 Noblejoué

@ Elusen

"Inciter à la haine", c’est une atteinte à la cohésion sociale et une civilisation ne peut fonctionner que grâce à la cohésion.

La cohésion d'une société n'est pas du tout celle que vous pensez... A propos de cohésion, de cohérence, ce que vous avez écrit avant était si confus que je l'ai zappé, détail technique, mais bref.
La cohésion dépend de ce qu'unit et rejette chaque société, ni plus ni moins... Voyons, voyons, en Inde, il y avait la pureté, les castes, croyez bien que les hors-castes étaient rejetés, sans doute pas haïs, ils n'existaient pas assez pour déclencher de tels affects.
Mécanisme de la hiérarchie.

Les Juifs étaient une minorité méprisée chez les musulmans et chez les chrétiens, les chrétiens étaient méprisés chez les musulmans, les musulmans chez les chrétiens.

Des appels à la haine, il y en avait souvent, et cela resserrait les liens entre les autres gens.
Mécanisme du bouc émissaire.

Je désapprouve ces mécanismes.
Je désapprouve aussi le mécanisme inverse.

Par peur de discriminer (hiérarchie injuste et boucs émissaires), on en vient à ne plus distinguer l'ami de l'ennemi...

Trop de musulmans sont nos ennemis.
Au lieu d'en tenir compte, de les maintenir loin de nous, nous les accueillons, et ils en profitent pour miner notre société basée sur la démocratie, les droits des femmes, la liberté d'expression et autres choses du même genre, et absolument pas sur l'interdit d'éprouver telle ou telle émotion.

Ou d'inciter à les éprouver.
Notre société est celle de l'individu... La liberté d'expression en est le corollaire naturel.

On l'a oublié pour interdire la négation de la Shoah et d'autres mensonges ou mauvais sentiments, pour protéger les victimes.
Mais cela a gravement porté atteinte à la liberté sans pour autant protéger les victimes, je dirais : au contraire.

Car elles se divisent, concurrentes, quelle victime sera le plus reconnue par la loi, les médias ?
Car les gens qui attaquent les victimes passent pour des héros.
Et plus la liberté diminue, et plus il est visible que cela ne protège personne, plus on continue sur cette lancée.
Absurde.

"Des intrus bouddhistes, juifs, sikhs, chrétiens, vous en faites quoi ?!"

Rien. Ils ne nous rendent pas le mal pour le bien, eux.
Vous mélangez les torchons et les serviettes. Je demande pardon pour vous aux gens en question. Comment peut-on les rabaisser de la sorte ?
C'est indigne.

"Des musulmans en France, il y en a depuis 1 300 ans, soit 52 générations !
Des personnes que l’on appelle Arabes, cela fait plus de 3 000 ans, soit plus de 120 générations !
Tous les blancs français ont un ancêtre dit arabe, judéen, juif, noir sur 5 000 ans, c’est fatal"

Je ne nie pas la généalogie.
Je nie la pertinence de laisser des musulmans étrangers pénétrer aujourd'hui. Le monde actuel n'a rien à voir. La France, par exemple, n'est plus une puissance et les Français sont lâches, incapables d'anticiper la guerre, munichois, leur armée fuyant, les citoyens attendant que les Alliés les délivrent et payant les Américains d'ingratitude, incapables de garder leurs frontières... Incapables, incapables, incapables, ne vont pas être capables d'assimiler des gens capables de rendre, fait sans précédent dans l'immigration, le mal pour le bien... Des gens en bout de course ne peuvent pas faire mieux que l'on n'a jamais fait : intégrer des gens qui ne veulent pas l'être mais nous réduire à leurs bottes.
On a la folie des grandeurs, pour le croire... Plus les gens sont faibles, incapables, plus ils se croient fort. S'ils jouaient de l'argent, ils feraient attention, comme il ne s'agit jamais que de liberté, ils font n'importe quoi, prétentieux.

"Quelques juifs en France luttent contre la loi sur la laïcité pour refuser que le vendredi après-midi soit travaillé, ou qu’il y ait des examens et concours."

Par imitation, ma bonne dame, j'entends plein de gens dire que si les musulmans peuvent obtenir ceci ou cela en grignotant la laïcité, pourquoi pas eux ?

Les musulmans sont un danger en soi et parce qu'on les imite.
Forcément, le monde se nivelle par le bas, pas par le haut. Si les gens de votre sorte s'en rendaient compte ils seraient peut-être les premiers à écarter les musulmans, mais la lucidité n'est pas votre fort.

Et ce qui arrive au Canada : il faut que je vous explique ce qui vous arrive chez vous ma pauvre dame ?
Mais on devrait me payer des cours. Et si vous étiez une musulmane, hein ? J'ai toujours dit que je ne voulais pas me mêler d'éduquer les arriérés, à ceux qui nous les imposent de le faire, alors, j'y vais, j'y vais pas ?
Je vais peut-être faire le plus simple, la politique pour les nuls.

Le Canada est resté lié à la couronne britannique.
Autrefois, les catholiques étaient une menace pour les protestants, aussi, sagement, on leur interdit toutes sortes de choses, pour éviter qu'ils ne deviennent une menace dangereuse pour les protestants.
Comme le Royaume-Uni et ce qui en dépend est très conservateur, cette interdiction vient de là... Evidemment, le danger passé, il serait bon de réformer.

Je vous signale par contre que le danger musulman n'est pas passé...

Et aussi que la France n'ayant pas la même histoire, n'a pas les mêmes problèmes que le Canada.
On ne peut tout avoir, nous subissons encore jusqu'au roi absolu, la Première Guerre mondiale, dans nos mentalités.

Vous projetez vos problèmes sur la France.
Mais cela ne va régler ni les vôtres, ni les nôtres.

Elusen

@ Noblejoué | 19 octobre 2019 à 06:47
▬ « et d'inciter les autres à le faire. »

Ben non, c’est plus compliqué !
Auprès de votre femme vous pouvez le faire, mais publiquement c’est illégal.
Et encore, même en privé, vous risquez quelque chose.

D’ailleurs ou seraient vos sources juridiques sur cette liberté ?

▬ «Le truc qui se passe dans la tête des gens n'est pas honteux, pas une chose à cacher.»

Ben si ! Surtout si votre truc ce sont les animaux ?!

▬ « Empêcher les gens "d'inciter à la haine".... est une façon sournoise de vouloir les forcer à changer. »

En France, le viol et le meurtre ne sont pas interdits, mais si vous les commettez vous devrez répondre de vos actes.

Nous ne pouvons pas les interdire, car cela supposerait une force magique qui par le simple fait de les interdire ferait qu’il n’y en aurait plus ; sans compter que l’interdiction porterait sur les concepts et non sur les personnes qui les commettent, ainsi ce que dit le droit, c’est que si vous passez à l’acte, vous devrez assumer.

"Inciter à la haine", c’est une atteinte à la cohésion sociale et une civilisation ne peut fonctionner que grâce à la cohésion.

"Inciter à", c'est exiger un passage à l'acte.
Vous pouvez dire : « je les hais » ; mais pas dire : « je vous demande de les haïr ».

Réglez vos problèmes de haine chez un psychiatre, pas en public !

▬ « les intrus musulmans »

Des intrus bouddhistes, juifs, sikhs, chrétiens, vous en faites quoi ?!

Des musulmans en France, il y en a depuis 1 300 ans, soit 52 générations !
Des personnes que l’on appelle Arabes, cela fait plus de 3 000 ans, soit plus de 120 générations !

Tous les blancs français ont un ancêtre dit arabe, judéen, juif, noir sur 5 000 ans, c’est fatal !

▬ « les musulmans sont un danger de subversion »

Les chrétiens, les Sikhs et les juifs aussi !
Il suffit de voir qui lutte violemment au Canada contre la loi sur la laïcité dans l’État fédéral du Québec, loi votée il y a deux mois.

Des juifs ont accusé le Premier ministre de l’État Fédéré du Québec de faire une épuration ethnique, des chrétiens et des Sikhs ont manifesté sous des pancartes ou le Premier ministre était grimé en Adolf Hitler.

Actuellement en élection fédérale, il suffit de voir le débat en anglais de la semaine dernière où une grande partie du débat a été consacrée au Québec et à sa loi sur la laïcité où des journalistes ont accusé le Québec d’être raciste et ces journalistes n’étaient pas musulmans.

Les Sikhs au Canada sont chefs de parti, ministres, députés, flics, militaires avec leur turban sur la tête !

Le débat commence au bout de 2h54 minutes – organisé par les cinq plus grandes chaînes anglophones en même temps, ce qui veut dire que ce soir-là à la télé, il n’y avait que ce débat.

Quand l’ancien Premier ministre du Québec, Philippe Couillard, a fait voter une loi pour que l’on reçoive et donne les services à visage découvert, donc qui interdit d’avoir le visage masqué, le parlement de l’Ontario, les chrétiens du parlement et les juifs, ont voté une condamnation de principe de racisme contre le Québec.

Cela a causé une réunion des Premiers ministres des États fédéraux où le Premier ministre du Québec a été sommé de s’expliquer.

L’ordre de la Famille royale britannique est interdit à des catholiques, pas à des musulmans, juifs, etc ; cette interdiction vient de l’Église anglicane protestante.

Quelques juifs ou adventistes en France luttent contre la loi sur la laïcité pour refuser que le vendredi après-midi soit travaillé, ou qu’il y ait des examens et concours.

Vous êtes une ignorante et vous instrumentalisez votre ignorance comme un dogme, comme du savoir.

Noblejoué

@ Elusen
" ▬ « "Inciter à la haine", les gens sont libres d'avoir les sentiments qu'ils veulent »

Ah mon dieu qu’est-ce que c’est drôle haaaaaa haa haaaaaaa !
Hoooooooo, confondre sentiment et liberté d’expression !
Confondre un truc qui se passe dans la tête et parler publique ou monter publiquement, mais c’est... magnifique"

Pauvre Elusen, les gens sont libres et de ne pas aimer quelqu'un et d'inciter les autres à le faire.
Le truc qui se passe dans la tête des gens n'est pas honteux, pas une chose à cacher.

Il faut tout vous dire ? Alors décomposons. Mais c'est qu'il faudrait écrire des bouquins pour des gens comme vous.
Quand les gens ont des obstacles à agir selon leurs convictions, soit ils agissent quand même, soit ils changent de conviction.
Empêcher les gens "d'inciter à la haine" quand ils haïssent les musulmans est une façon sournoise de vouloir les forcer à changer.

Saint Augustin avait prévu qu'en forçant les gens à faire semblant de feindre d'être chrétiens, eux ou du moins leurs enfants le deviendraient.
A la fin, chez les gens, le paraître et l'être doivent finir par se rapprocher.

Il y a le cas des Juifs qui faisaient semblant d'être chrétiens aussi, leur religion n'en est pas sortie intacte.
Dans un autre domaine, les homosexuels dans le placard n'ont pas la sexualité la mieux épanouie du monde ni l'identité la plus assurée.

Et donc, si quelqu'un n'aime pas quelqu'un ou un groupe, il est naturel qu'il le dise, cela fait partie de sa liberté d'expression.

"Confondre un truc qui se passe dans la tête et parler publique ou monter publiquement, mais c’est... magnifique.
Qu’un sentiment provoque une érection, c’est différent que de se masturber en public."

Comparaison idiote. Les opinions font partie de ce qui est à exprimer, on ne peut séparer le fait que les intrus musulmans soient les premiers immigrés ou réfugiés à rendre le mal pour le bien et le fait qu'ils suscitent la peur, le dégoût et autres affects.
Les faits : les musulmans sont les premiers à rendre le mal pour le bien, et les opinions que cela provoque ne sont pas séparables chez la plupart des gens. Car les faits provoquent des affects, par exemple, la phobie de l'islam et par extension du musulmanisme qui en est la cause.

Ce que les gens pensent a vocation a être exprimé dans une société où on prétend promouvoir la liberté d'expression.
Les sentiments et phobies ne sont pas des actes, on peut fort bien ne pas aimer des gens et ne pas les tuer.

Mais les faits, les musulmans sont un danger de subversion contre la laïcité et autre, et les islamistes de possibles terroristes, doivent provoquer une politique.
Cette politique est d'écarter le danger évoqué plus haut en empêchant davantage de gens qui en sont porteurs d’entrer.

Il n'y a rien d'honteux à dire de ne plus vouloir de nouveaux musulmans dans notre pays, c'est un acte visant à éviter notre destruction.
Un acte civique.

Si trop de gens détestent les porteurs de danger au lieu de se demander quelles mesures prendre, je n'y peux rien, il y a beaucoup d'inefficacité en ce monde.
Certains regardent leur belle âme, moi, je vais obliger mes concitoyens à subir une intrusion dangereuse et accessoirement, on voit leur priorité, essayer de rendre les indésirables moins nocifs.
Certains se regardent oser aller contre la loi en se disant phobique des musulmans. Le problème, pourtant, n'est pas de les supporter ou non quand on en voit mais d'épargner la survenue d'étrangers destructeurs à notre pays.

Face à un incendie, dire que le feu, la destruction, c'est un beau spectacle, ou dire qu'on ne l'aime pas, ne sert à rien.
Il faut éteindre l'incendie, ce qui veut dire, pour le cas qui nous occupe, fermer les frontières à la subversion provoquée par la religion du croissant.

Rapprocher la masturbation du fait de dire ce qu'on pense, quelle comparaison. A encadrer ! On voit comme vous appréciez la liberté !
Qu'est-ce que vous vous enfoncez !
Vraiment, j'espère que des gens nous lisent il y a des "bonnes feuilles", comme on dit, des phrases révélatrices, plus exactement.

Voyons qui défend l'intrusion musulmane sur le blog : vous qui voulez ridiculiser un aspect, donc tout, rien n'en est détachable, de la liberté d'expression.
Un qui ne voit pas la différence entre le nazisme et le reste. Un qui croit qu'il suffit de croire en nos valeurs et que tout ira bien, comme si cela avait suffi face aux nazis et aux communistes. Croire, pourquoi pas prier ? Pitoyable, le nazisme a été vaincu par guerre chaude, le communisme, guerre froide, pour l'islamisme, il est bien sûr qu'on ne va pas gagner contre lui en le laissant s'étendre chez nous par le biais d'étrangers ingrats.

"Hou la la, et vas-y mon kiki !
Une loi dirait que nous ne pouvons pas parler du musulmanisme, de l’islam, des musulmans, mais où peut bien être cette loi, oh ben ça lors, ou te caches-tu vilaine loi ?"

C'est bien vous qui sortez diverses lois pour intimider, essayer de dissuader les gens de dire ce qu'ils pensent ? Je sors les lois quand ça m'arrange, je sors le fait, car malgré le mouvement contre la liberté, il en reste quelque chose, quand ça m'arrange.
On dirait la chauve-souris de la fable, face aux rats, je suis un rat, regarde mon corps, face aux oiseaux, je suis un oiseau, regarde mes ailes !

"▬ « le Japon et la Chine »

Il y aurait des lois actuellement qui interdisent le christianisme en Chine et au Japon ?!"

Autrefois. Je l'ai dit... Etes-vous si ignorant que vous ne le sachiez ? Ou vous faites semblant.
Ces lois ont contribué à freiner l'intrusion occidentale et a garder leur culture intacte.

Comme la mode est à la repentance, allez donc dire à ces pays de verser des dommages et intérêts aux héritiers des victimes de ces politiques !
Dites-leur de se repentir de ce qui les a préservés. Absurde...

Mais il l'est tout autant de ne pas fermer nos frontières à l'immigration musulmane.
Contrairement à une idée répandue, on peut fort bien s'opposer à ce qu'une religion se répande, en Chine et au Japon, par exemple, il faut tenir ses frontières.

Ces deux pays, par exemple, continuent à ne pas accepter n'importe qui et s'en portent fort bien, surtout le Japon, qui développe la robotique plutôt que les problèmes d'intégration.
Le Japon progresse, nous régressons grâce aux arriérés.

Et à ceux qui nous en imposent leur présence comme vous. Il y a ceux qui aident à passer les frontières, ceux qui veulent empêcher de prendre conscience que l'immigration musulmane est la première où des gens rendent le mal pour le bien, que nous ne savons pas trier entre ceux qui nous poseront des problèmes et les autres et devons donc nous y fermer.

Au nom de la liberté d'expression et pour ne pas créer un ridicule délit de solidarité, je ne vais pas vouloir l'interdire...
Parce que je ne suis pas vous : je ne prends pas l'expression de ses convictions pour de la masturbation publique.

Mais j'alerte sur un danger irréversible : en laissant des gens hostiles à la liberté chez nous, nous la condamnons.
Aux citoyens de voir s'ils veulent prendre les mesures nécessaires à sa préservation.

Elusen

@ Noblejoué | 18 octobre 2019 à 07:14
▬ « Mais quel idiot ! »

Le summum !
N’avoir jamais lu la Constitution des USA, n’avoir jamais lu la Constitution française, oser les commenter en ignorant ce qu’elles contiennent et s’affirmer comme l’opposé d’un idiot.

▬ « "Inciter à la haine", les gens sont libres d'avoir les sentiments qu'ils veulent »

Ah mon dieu qu’est-ce que c’est drôle haaaaaa haa haaaaaaa !
Hoooooooo, confondre sentiment et liberté d’expression !
Confondre un truc qui se passe dans la tête et parler publique ou monter publiquement, mais c’est... magnifique.

Qu’un sentiment provoque une érection, c’est différent que de se masturber en public.

▬ « A présent, la loi veut qu'on mente, du moins par omission »

Hou la la, et vas-y mon kiki !
Une loi dirait que nous ne pouvons pas parler du musulmanisme, de l’islam, des musulmans, mais où peut bien être cette loi, oh ben ça lors, ou te caches-tu vilaine loi ?

▬ « le Japon et la Chine »

Il y aurait des lois actuellement qui interdisent le christianisme en Chine et au Japon ?!

▬ « interdire les musulmans »

Alors que vous beuglez pour avoir le droit de tout dire sans conséquence !
Liberté d’expression absolue sans restriction dites-vous.
« Ah mais sauf pour les musulmans, eux doivent juste fermer leur g... voire inexister comme les rats qu’ils sont, le nez crochu et les doigts, ils se répandent comme la peste... »


Mais où ai-je entendu ça déjà ?
.

À ce stade-là, il va falloir que nous vous trouvions une excuse, c’est parce que vous êtes :
- une femme ?
- une vieille femme ?
- une Morano, une Dati, une Schiappa, un mix des trois ?
- un Morandini, une Ménard, un Kébab ?

Je vous laisse chercher !

Noblejoué

@ Elusen

Mais quel idiot !

"L’abus est donc d’appeler au meurtre d’autrui, à le diffamer, inciter à la haine envers lui, mentir à son endroit, le harceler, créer des émeutes, divulguer de fausses informations, troubler la paix publique."

Vous donnez le bâton pour vous faire battre.

"Inciter à la haine", les gens sont libres d'avoir les sentiments qu'ils veulent, d'inciter aux sentiments qu'ils veulent. Ce sont les totalitaires qui veulent obliger les autres a avoir tel et tel sentiment.
Le législateur doit se préoccuper des actes, appel à tel ou tel acte... Sinon, on est dans Orwell, il faut aimer Big Brother. Le parti, l'Etat, le chef ou le prochain, c'est pareil, le pouvoir se permet de se saisir de l'expression de vos sentiments, de l'échange de sentiments entre individus, on n'a pas le droit de détester ou d’avoir peur de tel ou tel individu.

Au départ, on parlait de mensonge, sur le génocide subi par les Juifs. A présent, la loi veut qu'on mente, du moins par omission, sur les musulmans, ne pas dire ce qu'ils sont :
les premiers qui rendent le bien, immigrés ou réfugiés s'établissant chez les autres, en leur faisant du mal. On dit "pas d'amalgame". Mais il n'y a pas que les attentats, il y a les menaces contre les Juifs, le rabaissement des femmes, les grignotages de la laïcité.

Vous, vous ne dites pas "pas d'amalgame", quand vous parlez des abus des chrétiens, des monothéistes.
C'est quand ça vous arrange, dans le seul cas de ceux qui nuisent le plus actuellement, comme c'est bizarre.

Mais vous savez, un plus un plus... grain de sable, ça finit par faire un tas de sable.
Comme nous ne pouvons trier les musulmans qui causeront des problèmes ou non, il faut refuser à tout nouveau musulman de s'établir en France.

Que les gens le fassent par haine, phobie, ou simple prudence, comme moi, et sachant que telle politique a sauvé le Japon et la Chine du christianisme, c'était même plus brutal à l'époque.
Mais vous n'avez pas dit que vous étiez contre, qu'il faudrait indemniser les descendants des victimes, comme je le suggérais car s'il est si mal d'écarter des gens pour leur religion, c'était déjà mal autrefois, et les persécuter, encore plus.

Non, il n'y a que les musulmans qui vous intéressent. Pas les victimes de pire dans le passé. Pas de défendre les Français de devenir, par leur faute, et comme dans toutes les sociétés qu'ils dominent, des soumis.
Aussi, vous prouvez que vous ne défendez pas les principes dont vous vous réclamez, mais uniquement nos destructeurs.

Que d'erreurs dans votre argumentation pour éviter de le montrer...

Elusen

@ Noblejoué | 18 octobre 2019 à 02:26
« Le ver était dans le fruit, tout législateur qui le veut peut qualifier tout ce qu'il veut d'ABUS. »

Mais pourquoi vous la ramenez pour dire autant d’imbécillités à la minute !

L’article 11 du bloc constitutionnel de 1789 n’est valable qu’avec les articles 4 et 10 qui le précédent :
- tout ce qui ne nuit pas à autrui.
- pourvu que leur manifestation ne trouble pas l'ordre public établi par la loi.
- sauf à répondre de l'abus de cette liberté.

L’abus est donc d’appeler au meurtre d’autrui, à le diffamer, inciter à la haine envers lui, mentir à son endroit, le harceler, créer des émeutes, divulguer de fausses informations, troubler la paix publique.

Noblejoué

@ Elusen

"Article 11
La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l'homme : tout citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l'abus de cette liberté dans les cas déterminés par la loi."

Je ne vais pas reprendre ce que j'ai dit avant, je n'aime pas me répéter... Et même pas sur la notion d'ordre public, sur lequel il y aurait à dire, mais trop, justement.

Donc, mais SAUF à répondre des ABUS.
Le ver était dans le fruit, tout législateur qui le veut peut qualifier tout ce qu'il veut d'ABUS.

Quand on a écrit les droits de l'Homme, on ne pensait pas qu'un jour, sous le nom d'abus, on parlerait de tout et de rien, on voudrait empêcher les gens d'avoir des préjugés les uns sur les autres.
Quelle folie !

La Révolution a libéré les Juifs, les homosexuels, mais elle n'a pas interdit d'en dire du mal.
Elle a donné des droits aux gens sans ôter aux gens de continuer à garder leurs antiques préjugés.

Comment le législateur aurait-il pu deviner que les Juifs subiraient un génocide, que pour les protéger, on interdirait de le nier, qu'ensuite, et c'est logique, on interdirait de proférer d'autres énormités sur diverses catégories de victimes ?

Mais en somme, le mot ABUS est vague... Si vague qu'il donne latitude à tout. Alors si je salue la portée générale des droits de l'Homme, et l'effort de ceux qui l'ont écrit, on voit bien qu'en aucun cas un principe miné par le nom ABUS aussi vague que possible, n'est une protection suffisante.

Maintenant, le 1er amendement a été plus protecteur, plus inspirant, c'est pourquoi je recommande de se réclamer de lui.
Avec les adaptations que j'ai dites. Et des juristes, des experts en politique, en Histoire, des linguistes...

...Toutes sortes de gens pour prévenir tous les ABUS des législateurs futurs, en ne laissant pas des termes comme ABUS, comme des chevaux de Troie pour introduire l'arbitraire.

Pourquoi dire que Lucile arrive après la bataille, vous croyez que nous sommes des chevaliers luttant pour un prix ?
Nous sommes dans un tournoi de mots ? Dans ce cas, j'ai déjà gagné : l'adhésion de Lucie, la reine du tournoi que vous dites discourtoisement arrivée après la bataille.

https://www.histoire-pour-tous.fr/dossiers/5063-tournois-et-jeux-darmes-au-moyen-age.html

Mais je pense qu'ici, tous débattent avec ceux qu'ils veulent et au rythme qu'ils veulent.
Lucile peut m'approuver, un autre peut venir au contraire vous approuver. Il n'y a pas de droit de premier occupant ou d’aînesse ou de propriété dans les débats entre commentateurs.

Il n'y a pas de nombre maximum ou minimum de mots, d'interdiction de hors-sujets, et nous observons peu de censure.
Et de plus, la présentation des commentaires est améliorée par rapport à ce que livreraient d'eux-mêmes les intervenants.

Enfin, on n'est pas obligé d'apprécier :

https://www.dailymotion.com/video/x13xme3

————————————

@ Lucile

Il n'y a pas d'après la bataille, il n'y a que la liberté à préserver, la vérité à quêter et autres choses de même nature.
Enfin, moins austère, de l'esprit, qui est en mot ce que ceci est en art martial et apparenté :

https://www.youtube.com/watch?v=RyniJjT2pSM

La femme aveugle n'en éblouit que plus de parvenir à ce qu'elle fait malgré son infirmité mais il faut voir le film.

Elusen ne comprend même pas que ce qui est limité dès le départ peut s'étendre, franchement, c'est grave.
Spartacus n'a pas lutté contre l'esclavage, mais pour sa liberté et celle de ses compagnons et gens agrégés à ces derniers, c'est déjà pas mal, et sur cela, comme quelques étincelles ravageant un espace inflammable, la légende persiste encore, malgré rectification quelle pitié.

Je suis espiègle, je cite ça :

https://www.cultura.com/spartacus-9782262069711.html

Spartacus n'avait pas le projet d'abolir l'esclavage, évidemment. Mais la présentation du livre est mauvaise.
Spartacus n'en était pas moins pour la liberté et la justice, sa liberté et celle des siens, et en révolte parce que la manière de se servir des prisonniers de guerre pour le divertissement des foules et non face à d'autres guerriers et autres déviances par rapport à un modèle ancien le choquait profondément, pas un prophète de l'avenir, un conservateur et un puriste. Ce n'est pas demain la veille qu'on en fera un film sur des bases aussi réelles, peu prophétiques.

Le truc de ce qui est limité et s'étend prend particulièrement bien dans des cas tels que celui de la liberté.
Se servir de définition pour ne pas voir le monde, c'est grave, se servir d'une époque pour ne pas voir l'évolution, aussi. Mais bon, d'autres sortent le bouc émissaire, réalité importante, pour ne pas voir la souffrance, la mort, la destruction des libertés et autres réalités assurément anecdotiques.

Solon

Comment dissocier ce qui se passe à l'intérieur de l'Ecole et ce qui en est le prolongement ? L'esprit de la loi est d'interdire les signes religieux ostensibles dans la mission de service public qu'est l'éducation des enfants. Au nom de la laïcité, principe fondateur de notre République adopté après des décennies de conflits sociaux.

Qu'est-ce qu'une sortie scolaire sinon une des modalités d'exercice du service public, destinée à former l'esprit des élèves ?

Comment, dès lors, admettre que les principes qui régissent l'école ne soient pas les mêmes à l'intérieur d'une mission unique ?

Savonarole

@ Noblejoué 15/10/19 19:18
"Même si je ne crois pas, j'aime bien votre façon d'envisager la religion, je crois que vous disiez, Mary Preud'homme et vous, avoir prié au même endroit."

En effet, un rendez vous manqué dans cette église de la Médaille Miraculeuse de Paris.
Un monde étrange, des Viets, des noirs, des Pakistanais, des je-ne-sais-quoi, et une messe permanente, je m’asseois au fond et je contemple. Un carillon réjouissant.

Elusen

@ Noblejoué | 17 octobre 2019 à 07:20
▬ « Il s'agit, par contre, de se servir de la force symbolique du premier amendement et de l'étendre »

Il ne peut pas avoir de force symbolique puisqu’il est limité dès le départ !
Dans le premier amendement, il est bel et bien écrit que seul le Congrès peut ne pas limiter, donc tous les autres peuvent le faire, y compris les particuliers en déposant une plainte par exemple, vous percutez là, ça va ?!

▬ « On aurait pu faire appel aux droits de l'Homme, mais depuis le temps qu'on les marmonne sans se rendre compte que toutes nos lois contre la liberté d'expression vont contre, les citer dans la loi n'aurait eu aucune force symbolique »

Non mais, en clair, vous ne parlez que de choses que vous n’avez jamais lues !
Ni la Constitution des USA, ni celle de la France !
Vous blablatez à partir d’un délire et d’un « on m’a dit que » ou de séries télés.

La partie de la Constitution française de 1789 :

  • Article 4

    La liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui : ainsi, l'exercice des droits naturels de chaque homme n'a de bornes que celles qui assurent aux autres membres de la société la jouissance de ces mêmes droits. Ces bornes ne peuvent être déterminées que par la loi.

    Article 10
    Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l'ordre public établi par la loi.

    Article 11
    La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l'homme : tout citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l'abus de cette liberté dans les cas déterminés par la loi.

-------------------------------------------------------------

@ Lucile | 17 octobre 2019 à 12:32
« Il a ça de bien qu'il interdit aux gouvernements successifs… »

Ho la la la la ! Mazal Tov ! Mes aïeux !
Arriver après la bataille, avoir sous le nez le premier Amendement et dire : les gouvernements.

C’est marqué : Congress (congrès) ; en direct des Archives Nationales des USA !

  • The U.S. Bill of Rights

    The Preamble to The Bill of Rights

    Congress of the United States begun and held at the City of New-York, on Wednesday the fourth of March, one thousand seven hundred and eighty nine.

    THE Conventions of a number of the States, having at the time of their adopting the Constitution, expressed a desire, in order to prevent misconstruction or abuse of its powers, that further declaratory and restrictive clauses should be added: And as extending the ground of public confidence in the Government, will best ensure the beneficent ends of its institution.

    RESOLVED by the Senate and House of Representatives of the United States of America, in Congress assembled, two thirds of both Houses concurring, that the following Articles be proposed to the Legislatures of the several States, as amendments to the Constitution of the United States, all, or any of which Articles, when ratified by three fourths of the said Legislatures, to be valid to all intents and purposes, as part of the said Constitution; viz.

    ARTICLES in addition to, and Amendment of the Constitution of the United States of America, proposed by Congress, and ratified by the Legislatures of the several States, pursuant to the fifth Article of the original Constitution.

    Note: The following text is a transcription of the first ten amendments to the Constitution in their original form. These amendments were ratified December 15, 1791, and form what is known as the "Bill of Rights."

    - Amendment I -

    Congress shall make no law respecting an establishment of religion, or prohibiting the free exercise thereof; or abridging the freedom of speech, or of the press; or the right of the people peaceably to assemble, and to petition the Government for a redress of grievances.


Lucile

@ Noblejoué | 17 octobre 2019 à 07:20

Je pense comme vous que le 1er amendement est un trésor pour toute une civilisation. Il a ça de bien qu'il interdit aux gouvernements successifs et passagers de porter atteinte à la liberté de parole ; la liberté de pensée est ainsi sagement mise au-dessus des événements, à l'abri des politiciens successifs avides de réformes pour faire parler d'eux, et se croyant autorisés à tripoter les institutions fondamentales de la société. Comme le note Edmund Burke, mais c'est dit plus élégamment, ces derniers ne manquent pas d'air. Mais on en trouve au sommet de l'État, en particulier en France.

Noblejoué

@ Elusen

Toi pas comprendre qu'en fait on va adapter premier amendement ? Personne n'est assez bête pour appliquer mot à mot une loi étrangère. Il s'agit, par contre, de se servir de la force symbolique du premier amendement et de l'étendre.

Puisqu'il faut tout vous expliquer mot à mot ou pas à pas. Mais là, littéralement, si j'ose dire :

Considérant que la liberté d'expression française, autrefois un phare pour le monde (tu parles ! mais il faut flatter la vanité nationale) a décru dans le but certes louable de défendre des catégories menacées de la population sans remplir son but (c'est même le contraire : les victimes se sont divisées, c'est à qui sera le plus victime, concurrence des victimes, et fait que les gens tournant en dérision les Noirs, les Juifs, les femmes et autres passent pour des héros), nous considérons qu'un changement radical de politique est requis.

Nous allons prendre pour modèle le 1er amendement (on le cite) car par sa force symbolique, il a rayonné bien au-delà de ce qui y était effectivement inscrit (on flatte la vanité nationale, mais enfin, on admet que d'autres nous dépassent, et que c'est en les imitant qu'on devient meilleur).
Toutes les lois d'exception contre la liberté d'expression (on commence la liste, tout aussi symboliquement, par celle qui a paru justifier une exception devenue de moins en moins exceptionnelle, à présent, à mon avis, la liberté d'expression est l'exception).
Et nous posons pour l'avenir que chacun aura le droit d'exprimer ce qu'il pense dans tous les domaines, y compris religieux.

(On aurait pu faire appel aux droits de l'Homme, mais depuis le temps qu'on les marmonne sans se rendre compte que toutes nos lois contre la liberté d'expression vont contre, les citer dans la loi n'aurait eu aucune force symbolique.)

Evidemment, ceci n'est qu'un projet, il faudrait une commission de juristes et autres pour voir s'il n'y a pas de failles dans la loi, de moyens de la contourner et pervertir.

Mais je signale que même sans ces adaptations, le Congrès, et dans tous les pays, ce qui a du pouvoir et du prestige a tendance à servir de standard, a être imité, pris comme modèle.
J'en veux pour preuve que même en France, on trouve des personnes pour s'en réclamer, et que tel quel dans la Constitution, il aurait eu de l'effet, et plus que la déclaration des droits de l'Homme parce que depuis des années, on n'a pas cessé de s'en réclamer tout en écrivant et appliquant des lois liberticides en France. Ceci dit, si on établissait une plus grande liberté d'expression, on prendrait davantage la liberté d'expression, et par conséquent, tous les autres droits au sérieux. Quand l'un est attaqué, les autres en pâtissent, quand l'un est consolidé, l'autre aussi.

Je voulais aussi attirer l'attention sur le fait que la France est un Etat non fédéral.
D'habitude, c'est un mal, Paris et le désert français, le centre et pas de contre-pouvoir.

Mais là, si nous écrivions une loi en faveur de la liberté d'expression, il n'y aurait pas de résistance locale qui vaille la peine qu'on en parle.
C'est tout ou rien, en France. Actuellement, c'est rien, pour une démocratie, notre liberté d'expression n'est pas extraordinaire... Mais demain cela pourrait être tout.

Je vous traite d'hystérique parce que vous réagissez a un événement certes choquant avec raison, mais pas par exemple au fait que trop de Juifs soient obligés de déménager en France, c'est disproportionné et peut faire penser à de l'hystérie.
Vous n'avez pas le sens des proportions, vous ne voyez pas que le plus grave est constitué par les menaces que les attentats et d'autres choses apportées par vos protégés nous apportent.

Ni tout voir, ni à plus forte raison avoir le sens des proportions, cela fait légèrement excité, et je ne parle pas des points d'exclamation partout ou de monter au plafond chaque fois que quiconque use des mots dans un sens courant pour être compris de tous.
Le temps perdu dans la discussion, et le fait que le fond du problème soit perdu est énorme. Je ne sais pas si c'est intentionnel, fait pour éviter les problèmes comme par exemple ceux que nous pose la religion du croissant, mais le fait est là.

Puisque le fait que je veuille empêcher les musulmans de s'installer en France vous fait dire, et peut-être penser, que je discrimine, parce que vous ne voulez pas savoir combien cette mesure est nécessaire et que de semblables en Chine et au Japon ont protégé le peuple du christianisme, je ne vois pas de raisons de ne pas assimiler ce qui ressemble à de l'hystérie à autre chose.

Il est juste de traiter les autres comme ils vous traitent.

Elusen

@ Noblejoué | 16 octobre 2019 à 19:36
▬ « Je suis et pour le premier amendement, et qu'on laisse s'habiller les gens comme ils veulent. »

Oh là, le délire ?!
Vous gagneriez à vous taire ! Les vêtements !

  • Amendement 1

    Congress shall make no law respecting an establishment of religion, or prohibiting the free exercise thereof; or abridging the freedom of speech, or of the press; or the right of the people peaceably to assemble, and to petition the Government for a redress of grievances.

Toutes les explications du First Amendment, dont les restrictions et interdits.

▬ « une crise d'hystérie »

Mais là l’inculte ! La pratique de la médecine par une sorcière !

▬ « si nous adoptions le premier amendement, nous serions encore plus libres que les Américains. »

Est-ce que toi comprendre, que premier amendement s’appliquer uniquement à Congrès ?
Toi pas comprendre que Gouvernement ou Président pas concernés par premier amendement.

Constitution française avoir articles 38 ; 49 alinéa 3 du bloc de 1958.

▬ « ils nous dépassent quand même de cent coudées concernant la liberté d'expression. »

Par les procès ?!

Elusen

@ Mister Bean | 16 octobre 2019 à 11:03
▬ « les islamogauchistes Ferrari... »

CNews est une chaîne conservatrice, propriété du Groupe Bolloré proche de Nicolas Sarközy de Nagy-Bocsa.

Laurence Ferrari est centre-droit, elle a réagi en tant que mère voyant qu’un type agresse pour des raisons idéologiques une maman devant son enfant.

Laurence Ferrari a entamé un procès et gagné celui-ci pour violation de la vie privée après qu’un journal avait indiqué qu’elle aurait été la petite amie de Nicolas S. après son divorce d’avec Cécilia.
N’ayant pas engagé de procédure pour diffamation, mais violation de la vie privée, elle a donc...

CNews a été dirigé par Guillaume Zeller très à droite et catholique ultra conservateur, petit-fils du Général Marie-André Zeller l’un des zozos qui a tenté un coup d’État contre Charles de Gaulle, putsch d’Alger.

C’est marrant parce que la grand-mère de Bolloré, Nicole Goldschmidt, était une résistante, puis un agent des services secrets : Sdece (Service de documentation extérieure et de contre-espionnage), aujourd’hui DGSE.


Publié le 09/05/2003 à 00:05 | Modifié le 09/05/2003 à 00:05 Le Point

▬ « on n'entend jamais parler d'attentat terroriste chinois »

« Chinois » ce n’est pas une théorie politique ou une religion !
Par contre la mafia elle...

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

MA CHAINE YOUTUBE

PRESSE, RADIO, TELEVISION & INTERNET

INSTITUT DE LA PAROLE

  • Formation à l'Institut de la parole
    Renseignements et inscriptions : philippe.bil[email protected]
  • L'Institut de la Parole propose des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique de la personnalité et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Magistrat honoraire, Philippe Bilger propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires.

MENTIONS LEGALES

  • Directeur de la publication : Philippe Bilger
    SixApart SA 104, avenue du Président Kennedy 75116 PARIS