« Adèle Haenel : enfin un peu de justice... | Accueil | Il n'y a plus d'innocents en France ! »

10 novembre 2019

Commentaires

Vamonos

Cyril Hanouna a eu tort du point de vue de la morale. Mais pour faire plaisir à son public et à ses employeurs, il est bien obligé de caresser dans le sens du poil, de hurler avec les loups, de lécher les babouches.

Nathalie DP

Il semblerait que les blogs, comme les pays, puissent être envahis !
Par le choix des thèmes, par l'arrivée de personnes physiques.
Le phénomène procéderait-il de l'attaque y a ?

boureau

@ F68.10 13 novembre 2019

J'ai visionné votre lien. Effectivement ce clash est représentatif des excès de ces discussions non contrôlées.

Rioufol n'aurait pas dû intervenir. Sa position était défendable mais pas en rapport avec le raisonnement de Viktorovitch. Ces deux-là se détestent c'est bien connu.

Il est vrai que Viktorovitch est vraiment une tête à claques et je lui en collerais bien quelques-unes.

Dieu merci, il a migré chez Hanouna où il joue au "prof" et au "sachant".

Cordialement.

boureau

@ Robert Marchenoir 13 novembre 2019 08:25
"Lanceur d'alerte, ce qui veut dire : mec gentil qui est dans notre camp".

Ça me va assez bien concernant Ivan Rioufol.

Je ne sais si son nom est mal prononcé par certains après quelques verres de vin, mais je crois que ce n'est pas son cas.

Un mien cousin par alliance, journaliste en même temps que lui à Presse Océan, m'avait glissé un jour qu'Ivan descendait rarement de l'immeuble pour prendre un petit blanc sec, vers 10h, dans l'un des cafés qui jouxtaient la rédaction.

Je crois que peu de journalistes peuvent se vanter d'avoir été et d'être autant "charrié" par la profession.

Issu d'une vieille famille nantaise, il a fait ses études dans le collège concurrent et ennemi mortel du mien. Malgré cela, j'ai gardé une sorte de tendresse pour lui !

Cordialement.

F68.10

@ boureau
"Mais vous avez raison Ivan Rioufol n'est pas un débatteur. Il est trop tendre. A mon avis, il n'a pas sa place dans certaines émissions démagogiques comme est devenue celle de Pascal Praud. D'ailleurs il a de plus en plus de mal à s'exprimer, Pascal Praud lui coupant la parole et le méprisant sans vergogne."

Pascal Praud (que je ne connaissais pas) n'est pas vraiment un innocent compte tenu du fait qu'il choisi tout de même ses invites.

Mais, voyez-vous, ce genre de comportement de Rioufol, a 4:55, c'est inacceptable:

https://www.ozap.com/actu/affaire-mennel-ivan-rioufol-a-l-origine-d-un-enorme-clash-sur-cnews/550149

(Ne déduisez pas de cela que je dédouane Viktorovitch de l'intégralite des idioties qu'il a pu dégobiller, hein...)

boureau

@ F68.10 12 novembre 2019 10:57

"Ivan Rioufol"

Je vous remercie de convenir que "votre propos était un peu excessif" comme vous l'écrivez.

Mais vous avez raison Ivan Rioufol n'est pas un débatteur. Il est trop tendre. A mon avis, il n'a pas sa place dans certaines émissions démagogiques comme est devenue celle de Pascal Praud. D'ailleurs il a de plus en plus de mal à s'exprimer, Pascal Praud lui coupant la parole et le méprisant sans vergogne.

Enfin je suis d'accord avec vous sur le distribution de "baffes" aux perturbateurs et à commencer, à Pascal Praud qui ne sait plus tenir ses invités.

Cordialement.

Robert Marchenoir

@ breizmabro | 12 novembre 2019 à 16:03
"@ Robert M. 12 novembre 01:48 : 'Luc Ferry a réclamé que les policiers puissent exercer le droit de légitime défense que leur reconnaît la loi, et qui consiste à appliquer la force des armes contre quiconque menace leur vie ou celle d'autrui.' Même votre amie Mary Preud'homme n'aurait pas osé le dire :D"

C'est amusant de raconter n'importe quoi, mais il ne faut pas en abuser. Ce que j'ai écrit n'a rien à voir avec l'opinion de tel ou tel. Personnaliser le débat à l'extrême pour détourner l'attention du sujet, ainsi que vous le faites, c'est un peu lassant.

Ce que j'ai écrit n'est, ni plus ni moins, que l'état actuel de la loi en France. Quiconque voit sa vie menacée par autrui, ou voit la vie d'un tiers menacée par autrui, a le droit d'user de la force mortelle pour mettre fin à la menace, moyennant quelques conditions que je vous laisse le soin de découvrir. Et c'est valable à l'identique pour les policiers comme pour n'importe quel citoyen.

Cela n'a rien d'extrémiste, comme vous semblez le suggérer. C'est simplement ce que dit le code en France aujourd'hui, dans un pays qui n'a pas la réputation d'être laxiste en matière d'auto-défense.

Le fait que les juges interprètent la loi de façon extrêmement restrictive est une autre question. C'est, justement, le problème. Luc Ferry n'a fait que rappeler l'écart entre la loi et son application, et les hululements gauchistes qui ont suivi ne sont qu'une illustration de plus de cette distance.

Maintenant, si vous pensez qu'un policier, ou vous-même, avez le devoir de vous laisser tuer sans rien faire, en pareil cas, parce que cela ferait de la peine aux flocons de neige gauchistes, dites-le. Ne détournez pas l'attention avec de l'ironie à deux balles.
______

@ boureau | 12 novembre 2019 à 08:23
"Ivan Rioufol est une sorte de lanceur d'alerte de droite tendance conservateur."

Ah non, non, pas vous ! D'abord, de droite tendance conservatrice, qu'est-ce que ça veut dire ? c'est un peu comme l'air gazeux ?

Mais surtout, l'expression lanceur d'alerte est à bannir. C'est l'un de ces termes piégés qui ne veulent rien dire, comme "racisme", "islamophobie" ou "valeurs républicaines". Lanceur d'alerte, c'est juste un truc qui veut dire : mec gentil qui est dans notre camp, et dont les adversaires doivent être intimidés parce que c'est notre copain.

Ça ne veut pas dire : mec qui dit des trucs importants et que personne n'écoute. D'ailleurs, il y a plein de gens qui l'écoutent, Rioufol, même s'il y en a presque autant qui ne sont pas fichus d'écrire son nom, et s'obstinent à l'appeler Roufiol.

Je concède qu'il a eu le mauvais goût d'adopter un nom imprononçable, surtout avec quelques verres dans le nez, mais enfin ce n'est pas une raison.

Achille

@ Lucile | 12 novembre 2019 à 23:12

Je suis bien d’accord avec vous sur le principe. Mais il est clair que ce genre d’individu ne vient sur ce blog que pour faire le "kéké" et se fiche comme d’une guigne des paroles pleines de bon sens que vous lui opposerez. C’est peine perdue.

F68.10

@ Sophie
"Ils ont soi-disant trouvé la "vérité" alors qu'il n'y en a aucune."

J'avoue que vous heurtez là une option philosophique assez solidement enracinée en moi. Qui remonte à... pfiou !... Xénophane de Colophon ?

S'il y a un bien un point avec lequel on peut tomber d'accord avec le fondamentaliste le plus obtus, c'est qu'il existe une vérité indépendante de nous. Je crois qu'il ne faut pas lâcher prise sur ce point d'ancrage nécessaire à toute éventuelle conversation avec les théocrates.

Lucile

@ Achille | 12 novembre 2019 à 20:50

Ce n'était peut-être pas nécessaire, mais je ne pense pas que ce soit inutile. Du moins je l'espère.

Nous sommes là pour débattre, et on ne peut pas laisser dire sans réagir une idiotie telle que l'armée doit "reprendre" le pouvoir. Vous savez que je suis loin de soutenir Macron, mais il a été élu, on attendra les prochaines élections si on n'est pas content.

Qui ne dit mot consent. Et puis, rien que pour le ton général de ce blog, il ne faut pas laisser les agités couvrir la voix des gens qui réfléchissent. Enfin, le mode impératif de ce Lucky look est déplaisant, il faut bien que quelqu'un le lui dise. Regardez ce qu'il écrit, la moitié de ses phrases sont à l'impératif, et l'autre moitié consiste en affirmations aussi péremptoires que subjectives. On dirait qu'il lance des mots d'ordre, alors qu'il n'a pas l'air de voir plus loin que le bout de son nez. Pour l'instant je ne suis d'accord ni avec le fond, ni avec la forme.

Achille

@ Lucile | 11 novembre 2019 à 16:15
« Macron a obtenu le pouvoir légalement. Vous osez écrire qu'"il faut que" l'armée "reprenne" (comme s'il lui avait été ôté) le pouvoir pour rétablir l'ordre donc la démocratie !! Peut-on savoir comment vous envisagez que l'armée reprenne le pouvoir ? »

Etait-il nécessaire de répondre aux propos totalement stupides de ce Lucky look venu de nulle part ? Rien n’est moins sûr. D’ailleurs vous ne semblez pas l’avoir convaincu, ce qui en soi n'est pas vraiment surprenant.

Michelle D-LEROY

@ Robert

Merci pour vos commentaires qui sont la plupart du temps en phase avec ce que je ressens sur de nombreux sujets initiés par M. Bilger.
Et le billet de Maxime Tandonnet est le constat d'une situation qui peut exploser à tout moment.

Pendant ce week-end, nous avons revu beaucoup d'images de la chute du mur de Berlin en 1989, ce fut un enchaînement rapide que personne n'avait vu venir, si vite et de cette importance. Preuve que les phénomènes peuvent se précipiter de façon inattendue, en France, il suffirait en ce moment d'une étincelle tant les gens sont à cran et les fractures importantes, c'est bien ce qui est inquiétant.

Hier soir sur LCI, Françoise Degois, face à Yves Thréard, a répété : la politique macronienne, c'est en permanence et sur tous les sujets le "en même temps" et on ne peut pas être dans cette position indéfiniment, il faut à un moment donné prendre des décisions et trancher. En effet, cela devient alors très dangereux pour la paix civile, d'autant que la violence s'accentue visiblement. Les faits divers multiples et variés le démontrent, même si cela fait très café du commerce de le dire.

Cordialement

F68.10

https://m.youtube.com/watch?v=TWmGwnAnM1I

Bombardons Patrice Quarteron au ministère des cultes !

Je n'aime pas les hommes providentiels en général, mais ceux qui sont adeptes du No bullshit et capables de trancher le noeud gordien, ça vaut quand même mieux que pas mal d'autres.

Puis ça leur ferait de la bonne presse, aux intégristes, le jour où l'idée leur viendrait de traiter Quarteron de raciste et de nazi en jouant les pleureuses avec des étoiles jaunes à cinq branches (ce qui aux States s'appelle de l'"appropriation culturelle", au cas où la droite n'aurait pas tout à fait compris les éléments de langage d'une certaine gauche radicale qu'elle se devrait moralement de retourner contre eux).

Lucile

@ Lucky look | 11 novembre 2019 à 18:12
"Bref, vous attendez un homme miraculeux et pour ce faire vous mélangez tout. Rassurez-vous vous n'êtes pas la seule."

D'abord, n'étant pas inquiète, je n'ai pas besoin d'être rassurée.
Ensuite, vous déformez ma pensée.
Enfin, trop paresseux ou pas assez intelligent pour comprendre mon argumentation, vous décrétez que je mélange "tout", sans expliciter ce que vous mettez derrière ce mot commode parce que vague ; ça ne veut strictement rien dire, sinon que c'est du bluff, et ça ne prend pas. Votre rêve de coup d'Etat militaire déteint sur votre argumentation, et pas en bien. Ici, nous sommes habitués à un meilleur niveau. Cela dit, nous avons aussi déjà quelques cas, donc vous trouverez bien une petite place.

breizmabro

@ Robert M. 12 novembre 01:48
"Luc Ferry a réclamé que les policiers puissent exercer le droit de légitime défense que leur reconnaît la loi, et qui consiste à appliquer la force des armes contre quiconque menace leur vie ou celle d'autrui."

Même votre amie Mary Preud'homme n'aurait pas osé le dire :D

"Depuis quand le fait d'avoir été ministre de l'Éducation oblige-t-il à être un bisounours gauchiste larmoyant ?"

Luc Ferry n'est certes pas un gauchiste puisqu'il a accepté d'être ministre de la JEUNESSE et de l'ÉDUCATION sous la gouvernance de Raffarin pas spécialement gauchiste lui non plus, ce qui ne l'exonère pas de tenir des propos à la c**n.

D'un autre côté je suis ravie que vous vous soyez enfin rapproché de Mary Preud'homme ;)

Xavier NEBOUT

Il serait peut-être temps de renoncer au droit du sol.
Rappelons que la France est le seul pays en Europe à l'appliquer de manière absolue.

Il suffit de venir y accoucher sans papiers en disant avoir peur de révéler son nom pour que non seulement le cher petit soit français, mais qu'ensuite, toute la smala ait le droit de rappliquer et demande assistance...

Les Américains étaient aussi c*ns, jusqu'à ce que Trump y mette fin.

Nous on a Macron, micro à côté de Trump.

Robert

Du fait que madame Zineb El Rhazoui a été un temps collaboratrice de Charlie Hebdo, je ne résiste pas, Monsieur Bilger, à citer Jean-Paul Brighelli qui sur son site, publie une lettre ouverte à Jean-Luc Mélenchon sur sa participation à la manifestation prétendument contre l'islamophobie et qui s'est traduite par la manifestation islamiste où a été scandé le cri d'Allahou akbar.

Cette lettre, écrite par Nathalie Bianco, mérite d'être lue tant elle montre l’opportunisme politique, l'inconstance doctrinale, voire la fourberie, de monsieur Mélenchon.

https://blog.causeur.fr/bonnetdane/melenchon-versus-laicite-1-002886

Il me semble que monsieur Mélenchon a une fois de plus perdu nombre d'électeurs de gauche...

F68.10

@ boureau
"Vous pouvez ne pas aimer Rioufol, c'est votre droit. Mais dire qu'il souhaite une "guerre culturelle" c'est un peu bas du front, ne trouvez-vous pas ?"

Mon propos est certes un peu excessif et donnait l'illusion d'une certitude là où il n'y a que la certitude de ma circonspection, empreinte de dissonance cognitive à son écoute.

"Ne serait-il pas plus courageux de votre part d'aller le lui dire sur son blog plutôt que de l'écrire sur celui de notre hôte en sachant qu'il ne pourra vous répondre ?"

Euh... non. Rioufol a été mentionné dans les commentaires de ce billet. Je réponds donc dans les commentaires de ce billet. Je ne vais pas me disperser dans des actions auxquelles je n'accorde aucun intérêt à l'issue qui sera la leur.

Mais sérieusement, trouvez-vous que l'attitude de Rioufol soit celle d'un débatteur ou celle d'un bateleur ? Je vous concède toutefois volontiers que le comportement de Monsieur Amar n'était pas propice au débat, bien qu'on ne puisse pas lui reprocher de ne pas avancer d'arguments.

Ce type de caricature de débat devrait être sanctionné durement par le CSA.

On devrait instituer une règle claire: une baffe dès qu'un des participants interrompt l'autre.

Nathalie DP

@ Herman Kerhost le 11 novembre à 19 h 54

Sophie et Isabelle « une paire de trolls » !

La formule est jolie : une paire de bas, une paire de seins, une paire de fesses... ah la la !

Sacré Herman... allez, une tournée de bière pour tout le monde. Et de la subtile, de la munichoise !

Isabelle

@ boureau
"Ivan Rioufol est une sorte de lanceur d'alerte de droite tendance conservateur.
Depuis 2002, il tient le vendredi dans Le Figaro un Bloc-notes où il écrit son amour de la France, les dangers qui guettent l'union nationale et son combat personnel contre la gauche, l'extrême gauche et le communautarisme .
Et toujours avec passion, courage mais aussi raison et courtoisie. On aimerait que ses adversaires en fassent autant."

En manque d'arguments, Achille et H. Kerhost nous lancent la piètre réponse : vous êtes des "trolls" (petit mot très à la mode)... Ils adulent tellement leur gourou, E. Macron, qu'ils jouent aux autruches la tête dans le sable...

Sophie

@ F68.10

Concernant I. Rioufol, je ne pense pas qu'il souhaite une guerre civile qui commencerait par une guerre de religions. Il la redoute, cependant.

Je préfère, quant à moi, le point de vue de F. Schiffer :

« Ah! Les brêles qui prônent une laïcité ouverte, contre ce qu'elles appellent le laïcisme... Elles veulent protéger les religions alors que nous n'avons jamais eu autant besoin d'être protégés d'elles. »

Si nous avions un chef de gouvernement digne de ce nom, il exigerait que les religieux et les religions ferment leur clapet. La religion doit se limiter à la sphère privée. Aucun signe ostentatoire dans l'espace public, y compris dans les rues. Mais il est trop tard... Nous allons droit à l'affrontement avec toutes ces mœurs d'un autre âge.

Ils n'ont aucun sens de l'humour, pas de dérision. Quant à l'auto-dérision, il faut repasser... Ils veulent imposer leur "vérité". Ils ont soi-disant trouvé la "vérité" alors qu'il n'y en a aucune.

Nous avons vu défiler une sombre et triste cohorte ce dernier dimanche... A l'image de l'avenir de notre pays. C'est, sans doute, ce qu'I. Rioufol pressent... Un avenir sombre.

Les hommes ne sont pas prêts à cohabiter, longtemps, en bonne intelligence.
Ils veulent toujours imposer leur diktat (quel qu'il soit) à l'autre.

C'est incurable, F 68.10.

Quant au "vivre-ensemble", faut pas rêver, une vue de l'esprit, une fiction verbale.

Achille

@ Herman Kerhost | 11 novembre 2019 à 19:54
"Il semble que nous tenons, avec Sophie et Isabelle, une paire de troll"

A mon avis ce sont des copines à Nathalie D. :)

boureau

@ F6810 11 novembre 2019 18:17

"Ivan Rioufol hurluberlu ?"

Ivan Rioufol est une sorte de lanceur d'alerte de droite tendance conservateur.

Depuis 2002, il tient le vendredi dans Le Figaro un Bloc-notes où il écrit son amour de la France, les dangers qui guettent l'union nationale et son combat personnel contre la gauche, l'extrême gauche et le communautarisme .

Et toujours avec passion, courage mais aussi raison et courtoisie. On aimerait que ses adversaires en fassent autant.

Notamment les deux esprits subtils qui lui sont opposés dans le clip que vous citez. Et que je ne nommerai pas tellement ils sont caricaturaux.

Vous pouvez ne pas aimer Rioufol, c'est votre droit. Mais dire qu'il souhaite une "guerre culturelle" c'est un peu bas du front, ne trouvez-vous pas?

Ne serait-il pas plus courageux de votre part d'aller le lui dire sur son blog plutôt que de l'écrire sur celui de notre hôte en sachant qu'il ne pourra vous répondre ?

Cordialement

Robert Marchenoir

@ breizmabro | 11 novembre 2019 à 19:19

Quel salmigondis mental... Depuis quand le fait d'avoir été ministre de l'Éducation oblige-t-il à être un bisounours gauchiste larmoyant ?

Il ne s'agit pas de "tirer sur des voyous". Cette allégation est malhonnête. Luc Ferry a réclamé que les policiers puissent exercer le droit de légitime défense que leur reconnaît la loi, et qui consiste à appliquer la force des armes contre quiconque menace leur vie ou celle d'autrui.

Je vous ferai remarquer qu'à strictement parler, la loi (et la morale, naturellement) autoriserait les policiers à abattre quiconque tente de mettre le feu volontairement, crime abominable qui a été commis à d'innombrables reprises au cours de l'émeute gilétiste, y compris directement contre des personnes.

Le fait que l'on se soit habitué à ce que l'incendie volontaire soit une simple "incivilité", une coutume un peu pétulante mais sans gravité, le fait que l'on se soit habitué à l'impunité des délinquants de toute couleur, qu'ils soient jaunes ou noirs, à condition qu'ils soient "en colère", ne change rien à cela.

L'on retrouve, dans vos propos, l'idéologie qui fait du jaunisme un mouvement fasciste, ou bolcheviste : les émeutiers en marche représentent le Peuple, et le Peuple a toujours raison, quoi qu'il fasse et quoi qu'il dise. Il serait criminel de s'opposer à sa Volonté -- qui est incarnée, naturellement, par les bolcheviques, et non par le suffrage universel, que l'on accusera d'être manipulé par les Juifs, la finance internationale, etc.

F68.10

@Xavier NEBOUT
"Aidez-nous à revenir aux "valeurs" qui ont fait la gloire de la chrétienté."

(Raclement de gorge...)

Même Hans Adam II, monarque autocrate à la tête d'un des rares Etats européens où la religion d'Etat est non-métaphoriquement le catholicisme romain, considère que la démocratie représente tout de même l'avenir du mode de gouvernance en Europe.

Source: L'état dans le Troisième Millénaire.

https://www.goodreads.com/book/show/7355700-the-state-in-the-third-millennium

Si même les grenouilles de bénitier se mettent à citer des références anarchistes et à promouvoir une forme de communalisme dans leurs manifestes politiques, il me semble que vous avez quelques guerres de retard.

Je serais curieux de savoir ce qu'en pense la reine d'Angleterre... Peut-être découvrira-t-on un jour qu'elle était secrètement communiste ? Comme Elisabeth de Belgique, dans ses carnets intimes: "Je suis depuis longtemps communiste (...) Tout tout tout sera détruit en Europe, pourvu que le nouvel esprit sorte des cendres, le communisme purifié !"

Mouais, les monarques de nos jours, c'est plus vraiment ce que c'était...

Alors pourquoi pas une République catholique ? Un peu comme l'Iran, en somme.

Au moins, nous avons déjà la bombe...

S Carioca

Ce "Booba" traite Zineb El Rhazoui de "grosse merde".

Les Anglais ont une expression pour ça: "the pot calling the kettle black" ("la casserole traite la bouilloire de noircie" - à l'époque des feux de bois ou gaz).
Et encore la kettle isn't even black here.

Ils en ont une autre "the toad calling the frog ugly" ("le crapaud qui traite la grenouille de laideron").

Aliocha

Tiens, le racisme existe pour Marchenoir quand il est dirigé contre les blancs. L'hameçon du sophisme fiché au palais, notre ami ne s'aperçoit même plus de ses contradictions, n'ayant plus que l'insulte pour argument.

Aussi, répétons-lui avec patience, contre les noirs, les rouges, les blancs ou les violets, la hiérarchisation des races est un sophisme, une erreur, une faute, il serait temps d’atteindre l’âge de raison, après sept ans, normalement, on devrait être capable de comprendre un raisonnement de base, et l'agresseur agressé éviterait de réitérer son agression, sinon, on monte aux extrêmes, et la réalité évaporée ne se résume plus qu'au conflit exacerbé, les couleurs de peau tenant à affirmer leur supériorité n'ont d'autre destinée que de faire, rouge, couler le sang.

Herman Kerhost

Macron est un bon à rien, les partis politiques sont tous mous, nous sommes en route vers la guerre civile, etc., etc.

Il semble que nous tenons, avec Sophie et Isabelle, une paire de trolls. Comment expliquer sinon que l'une ne commente jamais sans que l'autre ne la suive, ou ne la précède ? Et ce, depuis que ces deux commentateurs ont débarqué en même temps sur ce blog...

La subtilité, c'est pas leur fort au Kremlin...

Mary Preud'homme

@ breizmabro | 11 novembre 2019 à 07:49

Effectivement s'en prendre systématiquement à la flicaille pour nombre de racailles des cités est considéré comme un exploit noté en points d'excellence, la bande des bleus (policiers et gendarmes) étant considérée comme indésirable dans les banlieues où les voyous sévissent et font la loi afin de protéger des économies parallèles et trafics divers censés faire vivre des milliers de familles bien mieux qu'avec un revenu honnête : le summum pour la bande des beurs gardiens de la cité étant de réussir à coincer et violer une fliquette, se faire un bronzé policier ou gendarme, taxé systématiquement de traître à sa race ou mieux encore, dégommer un haut gradé, ce qui va propulser le voyou au rang de caïd.

Tous propos que j'ai entendus lorsque je résidais à Evry et je l'avoue devais cacher mes appartenances et le métier de mes proches afin de ne pas être harcelée, menacée et retrouver les pneus de ma voiture crevés.
Ce qui est hélas le lot de la plupart de ces hommes et femmes si peu considérés et critiqués à tout propos bien que souvent d'un courage à toute épreuve dont seraient incapables ceux qui les critiquent et les salissent, ignorants qu'ils sont de leur engagement et de leur vécu au quotidien.
Sans oublier ce que vivent leurs familles, notamment leurs enfant contraints de dissimuler le métier de leur père ou mère pour se protéger d'une vindicte et d'accusations infâmes, dont les médias au lieu de condamner ces outrances se sont faits hélas les complices sinon les porte-voix.

breizmabro

@ Robert M. 11 novembre 16:42
"Les Gilets jaunes sur lesquels Luc Ferry appelait à tirer n'étaient pas des manifestants"

Admettons, mais était-ce raisonnable alors qu'on a été ministre de l'EDUCATION nationale, d'appeler à tirer sur eux (ou sur qui que ce soit du reste, on n'est pas à Moscou non plus, si ?)

Et son rétropédalage n'en a été que plus pitoyable.

"Quelqu'un qui tente de tuer un policier n'est pas un "manifestant"."

OK c'est un voyou. Du coup, si l'on suit les idées de Ferry, les policiers devraient pouvoir tirer sur les voyous.

Vivement les prochains guet-apens ! :D (façon de parler naturellement)

Adéo Martchi.

Xavier NEBOUT

@ Aziz

Heureux de voir l'expression d'un musulman fier de sa religion, car on ne les entend que pour dire qu'ils ne sont pas islamistes.

Si vous êtes d'origine marocaine et Marocain de coeur, soyez-en fier. Heureux Maroc qui a un roi et une religion d'Etat.

Vous ne pouvez rien souhaiter de mieux pour la France, et mieux faire que l'inciter à renouer avec l'intelligence politique qu'elle a perdue depuis bien longtemps contrairement aux pays musulmans.

Aidez-nous à revenir aux "valeurs" qui ont fait la gloire de la chrétienté, et ceci fait, vivez heureux dans un pays en acceptant qu'il ne soit pas le vôtre comme un Français non musulman peut vivre heureux au Maroc.

Lucky look

@ Vieillard | 10 novembre 2019 à 10:40

Cherchez chez Wikipédia et vérifiez aussi qui sont les vrais propriétaires des chaînes de TV.

Vous apercevrez ainsi ceux qui manipulent les consciences pour avoir la paix et le pognon.

Exilé

@ Robert Marchenoir
« la légitimation du pillage »

Ce n'est pas un hasard si tout un chapitre du Coran est intitulé « le Butin ».
Un peu bizarre tout de même dans un ouvrage à caractère religieux, du moins selon nos critères...

boureau

@ Daniel Malys 11 novembre 14:09
"Esther Bendassa est de religion juive, et si elle fait de l'entrisme dans les rouages de la société d'aujourd'hui, ce serait éventuellement pour la religion juive."

Vous croyez vraiment que j'ignore - comme la plupart des habitués de ce blog - qu'Esther Bendassa est "juive" ?

Elle a déclaré à plusieurs reprises qu'elle était athée.

On peut rappeler par ailleurs, pour éclairer sa personnalité et ses actions, son combat en faveur de la communauté palestinienne.

C'est mieux pour discuter, de savoir de quoi on parle.

Cordialement.

F68.10

@ Sophie
"La compromission avec les religions, qui devraient se confiner à l'espace privé, nous emmène directement vers la guerre civile. Ivan Rioufol nous alerte depuis tant d'années : "Le multiculturalisme attise les tensions, le multiculturalisme c'est la guerre"."

Rioufol est un hurluberlu qui souhaite la guerre multiculturelle, de mon point de vue. Qu'il se rassure, il y a de bonne chances qu'il finisse par l'avoir.

Bref.

Qu'on le veuille ou non, le jeu des religions par le truchement du système électoral est inévitable. Elles avanceront masquées, comme dans le passé, ou plus à découvert, comme je le pressens.

Je me réjouis de voir leurs revendications de la manière la plus explicite possible: nous les voyons alors de face, pour ce qu'elles sont, et c'est l'occasion de les observer de près pour mieux les combattre.

https://m.youtube.com/watch?v=OXmK6534GhM

C'est à nous de maintenant comprendre et faire comprendre que la tolérance religieuse n'est pas un vain mot, et que la fermeté sur les fondamentaux n'en est pas un non plus...

Cela étant, deux mots sur le "differencialisme". C'est un sujet complexe. Rokhaya Diallo n'est pas exactement le cheval de Troie de l'islam politique. La tension entre les courants universalistes et différentialistes de nos marchands nationaux de moraline est un débat sérieux. Ces deux courants ont de sérieuses critiques à émettre l'un à l’égard de l'autre. Et la droite française devrait apprendre à intervenir dans ce débat pour distribuer les bons et les mauvais points. Elle en a les moyens culturels si elle se décide à réfléchir. Mais la preuve qu'elle ne veut pas reflechir peut tenir en un mot: Rioufol.

https://m.youtube.com/watch?v=ll3C_TSvveo

Que peut-on attendre de ce type de performance ??

Lucky look

@ Lucile | 11 novembre 2019 à 16:15

Bref, vous attendez un homme miraculeux et pour ce faire vous mélangez tout.

Rassurez-vous vous n'êtes pas la seule.

Isabelle

Inauguration du monument aux morts en opération extérieure.

Ce monument rend hommage aux 549 soldats morts en « Opex » pour notre liberté et nous rappelle que notre pays est toujours en guerre.

Des soldats français meurent au Mali et des jeunes Maliens migrent en France au lieu de rester au Mali défendre leur pays, leurs racines, leur royaume.... Dommage !

Sophie

« Bâiller devant Dieu » d’Iñaki Uriarte.

Un régal ce livre. Je vous le conseille vivement pour vous relaxer et faire un superbe pied de nez à tous ceux qui vocifèrent.

En lisant le passage ci-dessous, j’ai bâillé.

Essayez pour voir !

« Il fut une époque où je ne bâillais jamais. Nerfs et tension me maintenaient toujours alerte et occupé. Bâiller me paraissait un luxe seulement à la portée des gens heureux. Un jour, j’ai vu par la fenêtre un homme au volant qui bâillait à se décrocher la mâchoire en attendant que le feu passe au vert. J’en ressentis une telle envie que j’écrivis : « Il bâille pendant qu’il lit le journal, bâille quand il discute avec ses amis, bâille quand il regarde la télévision ou se promène sur la plage, bâille quand il est avec sa petite amie, bâille sous la douche, bâille alors qu’on l’insulte ou qu’il a une rage de dents. Il est imbattable. Il bâillerait devant le peloton d’exécution. Il bâillerait même devant Dieu. »

Yanka

Le plus humiliant dans cette affaire, c'est que des personnalités de premier plan comme Philippe Bilger soient obligées, pour parler de la réalité, d'évoquer des sinistres pitres comme Booba et Hanouna, et de reproduire leurs déjections de langage.

anne-marie marson

@ Patrice Charoulet 11 novembre 2019

Ce n'est pas la première fois qu'Esther Benbassa fait parler d'elle. Elle s'était déjà affichée avec un panneau "Plus de cannabis, moins de police".
E. Benbassa a toujours utilisé la Shoah pour l'assimiler au triste sort des migrants.

Elle récidive simplement. E. Benbassa a justifié cette étoile en disant que c'était l'étoile à cinq branches islamique.

Mme Benbassa, qui ne recule devant rien, va continuer à sévir dans tous les coups tordus et à instrumentaliser la Shoah.

Robert Marchenoir

@ Patrice Charoulet | 11 novembre 2019 à 12:14

Cette "étoile jaune musulmane", et plus généralement la prétention musulmane à être "les nouveaux Juifs" sous le coup d'une persécution imaginaire, est d'autant plus indécente, que l'étoile hitlérienne anti-juive s'inspirait directement d'une pratique musulmane séculaire : le port, imposé aux Juifs, d'un signe distinctif de couleur jaune, pour bien marquer leur qualité de dhimmis, de sous-hommes susceptibles de se faire racketter, humilier, insulter et frapper à tout instant. Si cela vous rappelle quelque chose...
______

@ Aliocha | 11 novembre 2019 à 09:13

Vous seriez plus crédible, dans votre croisade "anti-raciste" et vivre-ensembliste, si vous preniez plus souvent parti contre les agresseurs, et pour les agressés.

Curieusement, chez vous comme chez tous ceux de votre parti, ce sont toujours les seconds qui doivent s'excuser, comprendre, faire de la place. Le jour où vous vous indignerez du (véritable) racisme de ce Noir américain de cent kilos, employé d'un fast-food, qui s'est saisi d'une cliente blanche et âgée contestant son addition, pesant à vue de nez deux fois moins, pour la soulever en l'air et la jeter au sol de toutes ses forces, lui brisant six côtes, une jambe et lui occasionnant neuf fractures au coude (voir l'amusante vidéo), ce jour-là, on pourra prendre au sérieux votre prétention à la supériorité morale, et vos ratiocinations pseudo-religieuses.
______

@ Exilé | 11 novembre 2019 à 08:44
"L'islam est avant tout et depuis 1 400 ans une idéologie de conquête sur un fond religieux, servant de prétexte."

C'est exact, et il importe de bien le comprendre. J'apporterais une nuance à votre propos, en disant qu'il s'agit plutôt d'une idéologie destinée à fanatiser des bandits sous la férule d'un chef mafieux, ce qu'était Mahomet.

C'est tout simplement la réalité historique des débuts de l'islam. Les disciples de Mahomet n'étaient que des brigands qui pillaient les caravanes, comme l'a rappelé Robert Redeker dans Le Figaro -- ce qui lui a valu une condamnation à mort de la part de ces gentils "croyants", et l'a obligé à rentrer dans la clandestinité.

Le coup de génie maléfique de Mahomet fut de créer une secte, là où n'importe qui d'autre aurait créé un gang. Car il y a, véritablement, un génie de l'islam, même s'il est diabolique. On est obligé d'en convenir, face à l'ampleur de son succès. (Accessoirement, je suis persuadé que l'un des secrets de la fulgurante réussite de l'islam est sa légitimation du viol. Il s'agit là, véritablement, d'une "unique selling proposition" -- comme disaient les marketeux américains au début du siècle dernier --, qui est difficile à concurrencer.)

Le mot de conquête peut laisser entendre que l'islam est uniquement lié à une logique de conflits étatiques, ce qui n'est pas le cas. Il s'y adapte parfaitement, comme le montrent les rodomontades d'Erdogan, qui n'ont rien à envier à celles d'Hitler. Mais l'essence de l'islam est le banditisme -- comme celle du communisme, d'ailleurs. Et c'est pourquoi ils s'entendent si bien.

Si le bon sens populaire, aujourd'hui en France, lie Arabes à jeunes, et jeunes à délinquants, si le mot de racailles désigne à la fois d'authentiques malfaiteurs et une simple appartenance ethnique, c'est bien que la sur-représentation des immigrés musulmans parmi les clients des juges n'est pas simplement une bizarrerie statistique, mais un héritage historique et culturel.

L'islam, c'est la délinquance, c'est la légitimation du pillage, de la violence et du meurtre. Cette nature est à l'origine de l'islam, et c'est ce qui le rend si différent du christianisme, dont la nature originelle réside dans l'amour, la charité, le pardon et le sacrifice de soi-même.

Si la majorité des musulmans ne sont pas des délinquants (c'est une activité risquée et fatigante, et puis tout homme possède en lui de bons penchants, tout comme l'inverse), il n'en demeure pas moins qu'on ne se débarrasse pas aussi facilement d'un millénaire et demi d'atavisme.

Comme le montrent, hélas, objectivement, les événements en cours dans tout l'Occident. Il est "raciste" de le constater, c'est pourquoi les "anti-racistes" sont les complices actifs du djihad politique et criminel, quelle que soit leur religion et leur origine ethnique.

Remarquez d'ailleurs qu'il y a quelques années encore, on pouvait tenter de ridiculiser les militants "anti-racistes" en leur rappelant que l'islam n'est pas une race, et qu'il y a des musulmans parmi toutes les races de la terre (sauf les Juifs, par définition).

Cette fragile barrière de la raison a sauté depuis longtemps. Il est devenu courant, désormais, d'accuser de "racisme" les opposants à l'islamisation. Les personnalités les plus éminentes usent de cette calomnie absurde, sans que quiconque ose les démentir. La destruction de la raison et de l'honnêteté se poursuit à une vitesse impressionnante.
______

@ breizmabro | 11 novembre 2019 à 07:49

Les Gilets jaunes sur lesquels Luc Ferry appelait à tirer n'étaient pas des manifestants. Des manifestants, ce sont des gens qui se rassemblent pacifiquement dans la rue, avec des pancartes, pour donner un meilleur écho à leurs revendications politiques. Pacifiquement, sans entraver la circulation et sans faire trop de bruit.

Quelqu'un qui tente de tuer un policier n'est pas un "manifestant".

Deux siècles de veulerie révolutionnaire ont obscurci cette vérité aux Français, mais il n'en reste pas moins qu'une racaille vêtue d'un gilet jaune reste avant tout une racaille.
______

@ Ray31 | 11 novembre 2019 à 07:31
"Elle parle de la police américaine, n'importe quoi, on est en France et pas aux USA et on sait les problèmes que vivent les Afro-Américains qui connaissent le racisme."

Vous voulez dire : on sait bien les problèmes que créent les Noirs américains (qui ne sont plus africains depuis longtemps). Et qui provoquent en retour le mouvement de rejet que l'on nomme, malhonnêtement, "racisme".
______

@ F68.10 | 11 novembre 2019 à 03:05
"Encore heureux qu'en France, nous soyons libres d'avoir du mépris."

Voilà. Au Venezuela, c'est sûr que vous n'êtes pas libre de mépriser Maduro. En Russie, vous n'êtes pas libre de mépriser ceux qui prétendent que la Crimée est russe. Mettons que c'est un peu la différence entre un pays libre et une tyrannie.

Trekker

@ Philippe Bilger
"Un Hanouna bien au chaud dans son succès et dans son émission, dont la seule audace est de pousser loin l'inélégance, venant donner des leçons à une Zineb et jeter sa pincée odieuse dans le risque qu'elle court ! (…) Les histrions donnent des leçons de morale, les rappeurs sont des maîtres à penser, ont des paroles à vomir et une Zineb trop libre, trop sincère, doit se justifier."

Totalement d’accord avec vos commentaires sur ces deux lamentables individus (Hanouna et Booba), mais que va faire le CSA vis-à-vis du premier et de son émission ? Pour moins que cela, Eric Zemmour a été banni de nombre d’émissions télévisuelles !

-------------------------------------

@ Patrice Charoulet | 11 novembre 2019 à 12:14
"Je vous prie de recevoir, Madame Benbassa, l'expression de mon mépris le plus parfait…"

Je signe sans aucune réserve cette lettre adressée par un de vos amis, car cette sénatrice est la honte de son mandat : mélange de mauvaise foi crasse, de démagogie pro-islamiste et de mépris pour toutes les victimes de l’islamisme en France.

-------------------------------------------------------

@ Claude Luçon | 10 novembre 2019 à 20:47
"Une religion qui tue massivement par une partie de ses fidèles quel que soit le pseudo qu'ils se donnent : Islamistes, Al Qaïda, Daech, Frères Musulmans, GIA ou autres ! (..) Pour l'instant ils oublient le "Qui se tait, consent ! » Cette manifestation d'aujourd'hui est une infamie !"

Totalement d’accord avec l’ensemble de vos propos !

"Mélenchon, Obono, Autain et les autres confondent religion et citoyenneté ! Comme d'habitude ils prennent le problème à l'envers ! Insoumis à la Constitution de la République, ils sont tout autant insoumis à la raison et la logique humaine !"

Désolé mais les gens que vous citez ne confondent qu’en apparence religion et citoyenneté, en fait ils ne tentent qu’une récupération électorale de la mouvance piétiste musulmane, qui leur semble infiniment plus porteuse électoralement que les classes populaires qu’ils ont abandonnées depuis au mois cinq ans ; ils ne font qu’imiter en cela, avec dix à quinze ans de retard, le PCF !

Marianne est un des rares hebdomadaires à s’opposer à cette vague d’anti-islamophobie:
https://www.marianne.net/debattons/editos/marche-contre-islamophobie-melenchon-trahit-charb
https://www.marianne.net/politique/marche-contre-l-islamophobie-l-insoutenable-legerete-de-la-gauche-avec-les-reseaux-de-l
https://www.marianne.net/debattons/editos/le-mot-islamophobie-tend-faire-passer-toute-critique-de-la-religion-pour-du-racisme

Noblejoué

@ F68.10
"Quant à tomber malade pour mes idées, c'est déjà fait, et je ne le regrette pas un seul instant. Evidemment, je comprends parfaitement que vous fassiez passer votre confort avant vos idées... jusqu'au jour où vous changerez d'avis."

Contresens !

Je dis que l'Islam est une infection pour les pays occidentaux, je ne dis pas être malade.
Et j'ai soulevé un lièvre : que vous l'étiez !

Au fait, je vous plains, et vous admire si c'est pour vos idées.
Sincèrement.

J'espère que vous n'êtes pas quelqu'un qui va me cracher dessus parce que je l'admire ?
Figurez-vous que cela m'est déjà arrivé, et que je me lasse qu'on me rende le mal pour le bien, soit à titre individuel, soit en tant que personne subissant des musulmans ingrats, donc à titre collectif.

Je dis que face au nazisme, au communisme ou à l'Islam, le mieux est de se fermer, autant que possible.
Par exemple, aux immigrés musulmans porteurs, sains ou non, de la peste islamique.

Je parle du salut de la France et d'autres pays encore libres. Pas de mon petit confort !
Le parfait confort serait de ne pas parler de ces questions. Ne m'a-t-on pas traité de raciste ?

Je ne pardonne rien, ni cet outrage, ni les autres.
Ni que les immigrés nous aient rendu pour le bien d'être reçus, attentats, atteintes à la laïcité, etc.

"Zineb le sait, tout autant que le Hizb ut-Tahrir: ce jeu d'idées se joue au niveau mondial. Les Français ne sont que modérément actifs sur ce front. Il demeure que ce combat d'idées doit aussi avoir lieu en France, et là, Zineb a encore raison. Je crois qu'il faut être clair sur ce point: il n'y a pas qu'un seul front."

Les Français croient être forts au niveau des idées. C'est faux. Ils croient être forts militairement, c'est faux. Ils croient être forts pour l'intégration, c'est faux.
Les Français ont été dans le camp des vainqueurs de la Seconde Guerre mondiale, mais les vainqueurs, les vrais, ce sont les Alliés, qui nous ont délivrés. Nous sommes des incapables. Si déjà nous n'étions pas soumis chez nous par les arriérés, ce serait bien extraordinaire.
Je me bats pour ça, je sais ce que nous valons : pas grand-chose. Nous avons eu de coupables faiblesses pour le totalitarisme, nous sommes anti-Américains, nous prétendons aimer la liberté, mais c'est plutôt l'égalité, ou disons, cela comme base pour conquérir des privilèges.

Si j'étais d'un pays anglo-saxon, je pourrais penser en termes mondiaux, en termes de personne apportant la liberté aux autres.
Je suis d'un pays de lâches, qui n'aiment pas la liberté, assiégé et divisé.
C'est la vérité.

Je pense que nous ne pouvons pas prendre le moindre risque avec les musulmans, et surtout pas chez nous.
Nous nous croyons mieux que les Anglo-Saxons, mais nous ne les valons en aucun cas.

Les musulmans ? Les Français les surestiment. Les Français ? Les Français se surestiment, il faut dire qu'ils sont doués pour se croire et se faire passer pour plus qu'ils ne valent.
Mais faut-il qu'ils se lancent dans des aventures dont ils sont sûrs de finir dans les fers pour l'expier ? Ce serait cher payer.
Les Anglo-Saxons, heureusement pour le monde, existent, si le monde doit être rédimé des problèmes d'Islam et d'autres, d'ailleurs, ce sera grâce à eux, dans une très large part.

Ne croyez pas qu'il soit satisfaisant pour moi de voir que mon pays soit à la traîne.
Je voudrais qu'il ne le soit plus... Je fais ce que je peux pour que nous imitions la liberté d'expression américaine, par exemple. Il y aurait tant à faire ! Si nous valions quelque chose, nous pourrions faire quelque chose. Là, si nous gardions nos frontières et ne nous laissions pas submerger par les abus des musulmans déjà présents...
Mais pour NOUS, ce serait bien extraordinaire, vous savez. Ni audacieux, ni prudents, indécis, divisés, querelleurs entre nous, vaniteux et bas, à nous diaboliser.

Si nous étions capables de conserver notre position, ce serait... vous n'avez pas idée.
Mais pour NOUS...
Une victoire. Si... Si nous évitions d'être occupés, ça nous changerait.

Ah ! Les Anglais nous avaient proposé de faire partie de la Grande-Bretagne, quand nous commencions à perdre la guerre.
Nous avons préféré nous soumettre aux Allemands.

Nous avons été occupés, puis délivrés, puis incapables de seulement approcher le niveau anglo-saxon que nous aurions certainement atteint en fusionnant avec la Grande-Bretagne.
Le vin, la couture, l'antiaméricanisme, voilà nos points forts... Et faire croire que nous aimons la liberté.

Mais de la Terreur à Vichy, nous n'en avons pas tellement eu. Curieux, non ? Si nous l'aimons TANT... Avec les musulmans, nous risquons de replonger.
Les Français n'ont, d'autre part, plus de courage depuis la fin de la Première Guerre mondiale, les Allemands ont pris le fanatisme à la place, et nous, rien... Les Anglais ont longtemps résisté seuls.

Entre eux et nous, il y a un abîme... et maintenant, c'est moins grave, le Brexit !

Lucile

@ Lucky look | 11 novembre 2019 à 12:20
"Macron a obtenu le pouvoir par subterfuge, il faut que l’armée le reprenne pour rétablir l'ordre, car sans cela il n'est point de démocratie".

Macron a obtenu le pouvoir légalement. Vous osez écrire qu'"il faut que" l'armée "reprenne" (comme s'il lui avait été ôté) le pouvoir pour rétablir l'ordre donc la démocratie !! Peut-on savoir comment vous envisagez que l'armée reprenne le pouvoir ? En somme vous souhaitez un coup d'Etat militaire. Vous êtes un drôle de citoyen. Souffrez qu'on ne soit pas de votre avis et qu'on préfère d'autres méthodes.

Zineb a simplement dit une évidence : si on s'attaque aux forces de l'ordre, elles doivent répliquer, et si on les menace de mort, elles ne peuvent pas laisser faire. Ou alors ce serait le suicide de l'État. Et cette jeune femme prend des risques énormes pour le dire.

Pour revenir à Macron, je ne le soutiens pas, car de l'avoir élu, nous nous retrouvons électoralement dans une impasse, entre deux blocs qui ne nous représentent pas, mais la droite elle-même contribue également à cette situation. Cela s'est fait en douceur, car tous les présidents que nous avons élus de Giscard à Macron en passant par Hollande et Chirac se ressemblent étrangement. Et nous nous retrouvons maintenant à devoir choisir entre MLP et EM. Et vous, avec votre manière forte et votre ton comminatoire, on dirait que vous paniquez, et que vous voulez précipiter la catastrophe en appelant l'armée au pouvoir.

Notre problème c'est de faire semblant de croire que l'acceptation des règles économiques mondiales implique forcément une immigration forte et incontrôlée et donc une islamisation galopante de la société (ce qui constitue un énorme problème pour la France). Mais les deux ne sont pas liés, cf Chine, USA, Japon, Australie.

L'autre impasse vient de ce que nous croyons dur comme fer n'avoir le choix qu'entre d'une part l'adhésion à l'UE et donc à la disparition des frontières, ou de l'autre, le nationalisme et la solitude d'une petite nation. Les deux étant mortifères. Il faut maintenant atteindre une taille critique dans les échanges économiques internationaux, donc nous avons certainement besoin de nous entendre avec les autres pays européens. Mais l'Europe ne peut pas continuer à fonctionner comme elle le fait maintenant. Emmanuel Macron entretient ces deux mythes, mais Zemmour aussi, c'est ce que je lui reproche malgré l'estime pour son courage et l'admiration pour son talent que je lui porte.

Nous attendons un président qui nous sorte de cette impasse. Nous aimons nos présidents subtils, intelligents, nuancés, capables de ménager la chèvre et le chou. Mais ces hommes-là n'ont pas ou peu de vision historique et n'envisagent pas les répercussions à long terme de leurs décisions ; ça a commencé avec le regroupement familial de Giscard. De Gaulle lui, était nul en économie, mais avait le sens de l'histoire. Il savait nous faire prendre notre destin en main. On me rétorquera qu'EM a de grands projets. Mais quand je parle de vision historique, c'est en temps réel, au moment de la décision plutôt que lors des discours.

Lucky look

@ Noblejoué | 11 novembre 2019 à 13:16
« Le fait d'aller ou non combattre les abus des musulmans en terre d'islam, à voir.
Pour nous : il faut prouver que ce soit notre intérêt... Donc bien connaître la politique étrangère. »

Je suis d’accord avec vous, « il faut balayer devant sa porte avant de balayer devant celle des autres ».
C’est la raison pour laquelle nos troupes qui sont en Afrique n’ont rien à y faire d’autant qu’au Tchad et au Mali (par exemple) elles sont en terre d’Islam. Nos troupes seraient plus utiles en France et coûteraient moins cher aux citoyens français. C’est aux soldats de l’ONU d’être en Afrique occidentale pour combattre les islamistes ; de plus les populations locales en ont assez de la présence française qui est assimilée à une poursuite de la colonisation. Pour faire passer cette pilule nous distribuons des visas et nous laissons passer par la Libye et la Tunisie des tas d’indésirables.

Evidemment Macron et les grands capitalistes se moquent complètement que nous soyons envahis ou pas, ce qui les intéresse c’est la fructification de leur pognon.

Le résultat final vous le connaissez, c’est que nous allons disparaître grâce à Rothschild, Carlyle, Bilderberg, Trilatérale, Attila, Sarkozy, Hollande et Macron et tous leurs affidés que vous pouvez retrouver parmi les membres du PC, PS, LFI, EELV, LREM, MoDem, au CNRS et dans les multiples associations antinationales et autres hautes autorités bidon, tous ennemis de la France.

Robert

@ Michelle D-LEROY | 10 novembre 2019 à 19:57

En accord avec votre commentaire. Il me semble utile, pour conforter votre analyse, de lire le dernier billet de Maxime Tandonnet

https://maximetandonnet.wordpress.com/2019/11/11/letat-faible-et-le-malheur-francais/

Il évoque les sources du malheur français.
"Toute cette logique est fracassée aujourd’hui, et c’est pourquoi, sous des formes multiples, la France plonge dans le chaos: violence, délinquance, criminalité, explosion des flux migratoires, terrorisme, fragmentation communautariste, et manifestations ouvertes de toutes les haines, pauvreté galopante, bidonvilles, banalisation de l’échec scolaire, ont une cause essentielle: la défaillance de l’Etat. En s’effaçant, ce dernier ouvre la voie au fanatisme et à une logique de guerre civile. La défaillance a pour origine l’effondrement, dans les sphères dirigeantes et influentes du sens de l’esprit public, la diabolisation des notions d’ordre et d’autorité."

------------------------------------------------------------------

@ Patrice Charoulet | 11 novembre 2019 à 12:14

Merci pour la communication du document qui fustige l'ignominie de la participation de madame Benbassa à cette marche antirépublicaine revendiquée par ses organisateurs, dès lors qu'a été mise en cause la loi française conforme à ses principes fondamentaux.

L'utilisation de l'étoile à cinq branches à droite du croissant de lune n'est pas sans rappeler le drapeau algérien, la couleur jaune laissant à entendre que la France mènerait à l'égard des musulmans pratiquant un islam rigoriste (salafiste, donc des origines) la même politique discriminatoire que le régime de Vichy et ses lois antijuives. Et, par extension, à l'égard de TOUS les musulmans. Qui donc fait des amalgames ?

breizmabro

Voir Mélenchon dont le maître à penser était de dire "la religion est l'opium du peuple" défiler bras dessus bras dessous, en riant, avec des religieux islamistes, m'a coupé le souffle.

En même temps, comme dit Manu, "qui ne risque rien n'a rien" pour obtenir des voix.

En politique la prostitution est une règle.

philippe b.

Je découvre souvent plus ou moins ce que vous écrivez dans vos billets et leur contenu, associé aux éclairages que vous y apportez, me consterne. Il me faut alors du temps pour y réfléchir et éventuellement y répondre à la hauteur de la réflexion que vous proposez. Tel est bien le cas du présent billet absolument consternant.

Je voudrais donc revenir sur un billet précédent sur l'interdiction du port du voile intégral et la difficulté à faire appliquer cette loi qui m'avaient fait beaucoup réfléchir. Vous posiez alors la question de quoi faire face au refus de respecter cette loi dans des zones de non-droit. Je vous propose la réponse suivante : faire des opérations de police de grande envergure avec l'appui de l'armée si nécessaire pour protéger les forces de l'ordre (opération Sentinelle), inviter les personnes qui refusent de décliner leur identité en se dévoilant à monter dans un bus tout confort ; dans un commissariat et dans le calme leur demander la même chose en leur rappelant que c'est la loi et que si cela ne leur convient pas, rien ne les oblige à rester en France.

Une telle opération devrait se faire dans le plus grand respect des femmes voilées qui n'attendent qu'un écart des FSI pour les vilipender, en présence d'organisations diverses de défense des musulmans, voire des médias. Là, au travers d'une action de puissance publique, l'Etat s'érigerait en défenseur de la sécurité publique en faisant appliquer la loi. Or, toute la question réside bien là dans la question de savoir s'il veut vraiment exercer ce rôle et être le garant de cette sécurité. Tout montre que non. Et c'est bien le problème : nous avons un Etat mou et démissionnaire.

Mary Preud'homme

@ Valéry | 11 novembre 2019 à 13:01

Tout à fait d'accord.
L'Amérique (USA) des années soixante que j'ai bien connue n'a absolument rien à voir avec celle d'aujourd'hui.
Ce dont les Français (notamment progressistes) devraient prendre de la graine sachant qu'ils ont régressé sur toute la ligne en voulant à tout prix nier des problèmes d'intégration bien réels, voire les régler par l'instauration d'une discrimination positive injuste, forme de racisme à rebours qui n'a réussi en fait qu'à créer de nouvelles fractures, tout en fragilisant encore plus des minorités jugées éternellement assistées, voire usurpatrices quand bien même leurs mérites demeuraient réels.

Daniel Malys

@ Lucky look

Je pense qu'il faut prendre très au sérieux Booba, il intervient et souvent dans le sens des banlieues et sur des sujets très sensibles. Si Hanouna l'a dans le fond félicité sans se rendre compte, qu'il serait critiqué ensuite, c'est qu'il connaît son poids médiatique et son influence dans les banlieues (mais il est connu et écouté dans le monde). Pour info, on parle en millions d'abonnés, Booba c'est 16,8 millions d'abonnés si on cumule YouTube, Twitter, Facebook et Instagram.

Je me souviens qu'un jour il avait répondu à un tweet de Patrick Pelloux "Pelloux c'est qui ?". Certaines réponses étaient moqueuses, Booba ne connaît même pas Patrick Pelloux... Alors qu'il voulait dire Pelloux, combien de divisions... (réponse de Staline à Pierre Laval: "Le Pape, combien de divisions ?").

—————————

@ boureau

Pour info, Esther Benbassa est de religion juive et si elle fait de l'entrisme dans les rouages de notre société, ce serait éventuellement pour la religion israélite.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

MA CHAINE YOUTUBE

PRESSE, RADIO, TELEVISION & INTERNET

INSTITUT DE LA PAROLE

  • Formation à l'Institut de la parole
    Renseignements et inscriptions : [email protected]
  • L'Institut de la Parole propose des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique de la personnalité et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Magistrat honoraire, Philippe Bilger propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires.

MENTIONS LEGALES

  • Directeur de la publication : Philippe Bilger
    SixApart SA 104, avenue du Président Kennedy 75116 PARIS