« Monsieur le président, un peu de fair-play démocratique ! | Accueil | Les femmes sont-elles des victimes spécifiques ? »

25 novembre 2019

Commentaires

breizmabro

@ Robert Marchenoir 26 novembre 21:10
"Doisneau a commencé comme photographe commercial chez Renault"

Faux ! Ses premiers reportages ont paru dans l'Excelsior lorsqu'il avait 20 ans. Il n'entrera chez Renault que plus tard dans l'équipe des 'publicitaires' de la maison.

----------------------------------------------------------

@ Mary Preud'homme 27 novembre 00:56
"Enfin ce n'est pas moi qui ai parlé de trucage (...) à propos de la célèbre photo de Doisneau"

Elle est forte celle-la ! Ce n'est pas vous qui avez écrit le 26 novembre à 21:38 :

"Sachant en outre que le trucage que vous semblez déniaiser a toujours fait partie intégrante de l'art et des techniques photographiques du noir et blanc ?"

Si ce n'est pas vous c'est donc votre frère.

Noblejoué

@ Wil
"Qui voudrait de ce genre de personnes dans une soirée ?... C'est insupportable !"

Madame Bilger aide son mari. Mais vous, vous n'êtes pas obligé de nous supporter, d'autant que vous avez l'alcool, les jeux vidéos, deux choses dont vous pourriez parler, tout le monde amène ses marottes, et la masturbation, là, je crains que ça ne passe pas.

Dans une soirée, l'alcoolique peut boire, mais là ? Vous pouvez prendre à parti, mais de toute façon, beaucoup de gens le font, alors pour le côté scandale, on ne peut pas dire que ce soit fracassant.

Pourquoi venez-vous ? Le faites-vous dans d'autres blogs ? Si oui comment, si non, pourquoi ?

Mary Preud'homme

@ Pierre Blanchard
@ Breizmabro

La photo d'art n'a rien à voir avec le photojournalisme.
Ensuite je n'ai jamais écrit qu'elle se limitait au noir et blanc. Bien que cette technique lui ait donné ses lettres de noblesse.
Enfin ce n'est pas moi qui ai parlé de trucage ou de composition à propos de la célèbre photo de Doisneau.

J'en reviens à la photo d'illustration prise sur le vif et criante de réalisme... CQFD sans essayer de dénaturer ou s'éloigner du sujet afin de satisfaire je ne sais quel plaisir mesquin de contredire et critiquer.

Par ailleurs faites-moi savoir où vous exposez, étant passionnée de photos, je me ferai un plaisir de venir découvrir vos œuvres

Aliocha

Merci pour la sourate, genau, et pour les larmes du docteur.
Et tant pis pour les sans-sens.

Pierre Blanchard

@ Mary Preud'homme | 26 novembre 2019 à 21:38

@ Pierre Blanchard
@ breizmabro

Quel rapport entre la photo d'illustration (prise à Dijon) et le célèbre cliché de Doisneau au demeurant grand photographe ?
Sachant en outre que le trucage que vous semblez déniaiser a toujours fait partie intégrante de l'art et des techniques photographiques du noir et blanc ?

Holla, Mary ne la « jouez pas Poppins » SVP, lâchez votre parapluie vous allez vous envoler !!

Vous voulez une réponse ferme et définitive : il n’y a aucun rapport, il s’agissait juste de répondre au parallèle effectué par Savonarole. Quant à évoquer un trucage qui « fait partie intégrante de l'art et des techniques photographiques du noir et blanc ? »

UN, ce n’est pas un trucage.
DEUX, il ne se limite pas au N et B.

Entre vous et Robert M. il y a de quoi nous entraîner dans une guerre de tranchée…

Il suffirait qu’en plus nous en venions à discourir de l’amour (platonique ?) entre Doisneau et Sabine Azéma pour « remettre UNE (voire DEUX) thune(s) dans l’bastringue »

https://www.ina.fr/video/I07051570
CALMOS vous aurait dit Bertrand Blier

J’ai mis un ? après platonique histoire de « relancer » le bastringue.

breizmabro

@ Mary Preud'homme 26 novembre 21:38
"...sachant en outre que le trucage que vous semblez déniaiser a toujours fait partie intégrante de l'art et des techniques photographiques du noir et blanc ?"

Allons bon, on dirait du Martchi.

Vous confondez trucage et composition. Doisneau n'a pas "truqué" sa célèbre photo il a fait une mise en scène, comme font les metteurs en scène de cinéma qui refont la scène jusqu'à ce que la scène leur plaise. C'est tout.

Pour "l'art et la technique photographique du noir et blanc" je ne m'aventurerai pas à vous contredire, elles semblent être les mêmes que celles de votre ami Marchenoir :D

-----------------------------------------------------

@ Savonarole 26 novembre 21:58
"Quoi qu’il en soit Doisneau fait partie du patrimoine national"

Pourquoi pas. Comme chantait Barbara (qui fait aussi partie du patrimoine national)

"Si la photo est bonne
Juste en deuxième colonne
Y a le voyou du jour
Qui a une petite gueule d'amour
Dans la rubrique du vice
Y a l'assassin de service
Qui n'a pas du tout l'air méchant
Qui a plutôt l'œil intéressant
Coupable ou non coupable
S'il doit se mettre à table
Que j'aimerais qu'il vienne
Pour se mettre à la mienne

Si la photo est bonne
Il est bien de sa personne
N'a pas plus l'air d'un assassin
Que le fils de mon voisin
Ce gibier de potence
Pas sorti de l'enfance
Va faire sa dernière prière
Pour avoir trop aimé sa mère
Bref, on va prendre un malheureux
Qui avait le cœur trop généreux

Moi qui suis femme de président
J'en ai pas moins de cœur pour autant
De voir tomber des têtes
À la fin, ça m'embête
Et mon mari, le président
Qui m'aime bien, qui m'aime tant
Quand j'ai le cœur qui flanche
Tripote la balance

Si la photo est bonne
Qu'on m'amène ce jeune homme
Ce fils de rien, ce tout et pire
Cette crapule au doux sourire
Ce grand gars au cœur tendre
Qu'on n'a pas su comprendre
Je sens que je vais le conduire
Sur le chemin du repentir
Pour l'avenir de la France
Contre la délinquance
C'est bon, je fais le premier geste
Que la justice fasse le reste
Surtout qu'il soit fidèle

Surtout, je vous rappelle
À l'image de son portrait
Qu'il se ressemble trait pour trait
C'est mon ultime condition
Pour lui accorder mon pardon
Qu'on m'amène ce jeune homme
Si la photo est bonne..Si la photo est bonne..Si la photo est bonne"

Wil

Sujet du billet: "Hommage à tous ceux qui n'ont pas droit aux pétitions !"
Pour résumer, un truc sur les pauvres.

Quelques commentaires plus tard...

-"Quoi qu’il en soit Doisneau fait partie du patrimoine national.
Nombre de photos sur la guerre civile espagnole se sont avérées être bidon."

-"Je ne savais pas que j’aurais un tel succès avec Robert Doisneau...
Même l’illustratrice de ce blog ne doit pas en revenir..."

-Vous êtes vraiment une langue de vipère... je veux bien qu'on dézingue les vedettes, c'est amusant, mais diffamer Doisneau sous prétexte que vous êtes propriétaire de l'appareil photo le plus cher du monde, c'est... comment dire... représentatif d'une certaine mesquinerie française, qui ne fait pas honneur à la nation."

Là, dans la bêtise faut le faire quand même !
Ces gens auraient eu toute leur belle place dans un film de seconde zone d'Audiard.
Le pire c'est qu'ils sont tous comme ça ! Ils se poussent du col les uns les autres en pensant qu'ils sont des lumières alors qu'ils ne sont que des crétins.
Et moi qui plaignais Mme Bilger de devoir corriger et censurer mes délires alcooliques !... Mais quand tu lis des prétentieux pareils toute la journée, je comprends pourquoi elle accepte parfois mon langage ordurier.
Qui voudrait de ce genre de personnes dans une soirée ?... C'est insupportable !

Tipaza

@ Xavier NEBOUT 26 novembre 2019 19:08
"Mourir dans un accident d'hélicoptère, ce n'est pas mourir en héros."

Votre phrase est incomplète, il fallait écrire plus précisément :

"Mourir dans un accident d'hélicoptère, en action de combat, c'est mourir en..."

Et alors là vous aviez le choix entre héros, martyr.
Les islamistes qu'ils combattent désignent leurs morts par le mot de martyr.

Alors si le mot héros vous gêne on peut dire qu'ils furent des martyrs de la liberté de penser, de religion, ou simplement de la Liberté tout court.

Quel que soit le mot choisi, ils étaient des hommes courageux et c'est si rare par les temps qui courent, les courageux !

Savonarole

@ Breizmabro

Quoi qu’il en soit Doisneau fait partie du patrimoine national.
Nombre de photos sur la guerre civile espagnole se sont avérées être bidon.
Les photos de ruines de Guernica sont bidon, il n’y a eu que 136 morts, alors que la propagande communiste française évoquait plus de 5 000 morts. Picasso a fait son beurre avec cette histoire.

Savonarole

Je ne savais pas que j’aurais un tel succès avec Robert Doisneau...
Même l’illustratrice de ce blog ne doit pas en revenir...

breizmabro

@ Robert Marchenoir 26 novembre 21:10

Décidément Martchi vous êtes un incollable toutes catégories ;)

Déjà ne confondez pas "prises de vue" et photos, ce sera un bon début.

Pour le reste...

Adéo Martchi

Mary Preud'homme

@ Pierre Blanchard
@ breizmabro

Quel rapport entre la photo d'illustration (prise à Dijon) et le célèbre cliché de Doisneau au demeurant grand photographe ?
Sachant en outre que le trucage que vous semblez déniaiser a toujours fait partie intégrante de l'art et des techniques photographiques du noir et blanc ?

breizmabro

"Ils sont nombreux, ceux qui n'ont pas droit aux pétitions et aux tribunes"

C'est le mur des lamentations ou quoi ?

Ces "nombreux" souhaiteraient-ils vraiment faire le jeu des pétitionnaires branchés, de tous bords ?

Heureusement j'ose croire que non, tout le monde n'est pas parisianiste, facebookien ou tweeteurien, il y a aussi des personnes qui ne s'agitent pas tels des papillons devant des sunlights mais qui n'en demeurent pas moins, s'ils sont simples, dignes.

J'en croise souvent des gens simples à Ouessant. Des femmes et des hommes. Des gens normaux qui vivent normalement de leur travail de pêcheur, bistrot/restaurateur/taxi, ou de leur petite retraite, sans se plaindre, heureux qu'ils sont (tournure bretonne) d'avoir un logement, un carré de terre pour faire pousser quelques poireaux, pommes de terre, salades, fines herbes, et fraisiers "pour les p'tits".

Des fois même 'ils font' bénévoles pour faire du sauvetage en mer, et quand tout le monde revient sain et sauf on arrose ça chez Jacky. Pas au Moët et Chandon mais avec le vin ou l'eau (exception) qu'ils ou elles préfèrent.

Et la tournée est offerte par le patron à chaque sauvetage.

Naturellement les petits partent 'en ville', l'île est trop petite. Ils sont étudiants boursiers, mangent chez McDo en riant avec leurs potes, mais chaque vacances scolaires ils reviennent se ressourcer dans cette île du bout du monde.

Parfois même, certains aident leurs pères lors de sauvetages en mer.

D'avoir eu peur en mer, la vie fait moins peur sur terre affirment-ils.

Robert Marchenoir

@ breizmabro | 26 novembre 2019 à 12:51 +13:16

Vous êtes vraiment une langue de vipère... je veux bien qu'on dézingue les vedettes, c'est amusant, mais diffamer Doisneau sous prétexte que vous êtes propriétaire de l'appareil photo le plus cher du monde, c'est... comment dire... représentatif d'une certaine mesquinerie française, qui ne fait pas honneur à la nation.

Tout le monde sait que Le Baiser de l'Hôtel de ville est une photo mise en scène ; et donc ? en quoi cela diminue-t-il sa qualité ? Et Doisneau n'a-t-il pas pris deux-trois autres photos, qui lui ont valu sa renommée, laquelle est parfaitement justifiée ?

Vous insinuez que vous pourriez révéler des trucs sur la façon dont il prenait ses photos. Eh bien ! que ne les révélez-vous pas ? et qu'est-ce qu'on en a à battre, de la façon dont il prenait ses photos ? L'important, en matière artistique, c'est le résultat.

Vous citez des racontars de poubelle à son encontre, lesquels viendraient des studios Harcourt, qui sont un sommet du pompiérisme photographique. Si "Harcourt" a un avis sur Doisneau, il ne vaut pas grand'chose.

Vous citez de prétendus proverbes de photographes, qui sont aussi stupides que malveillants. Portraitiste et reporter, ce sont deux métiers différents, et deux formes d'art différentes quand leurs praticiens sont au plus haut niveau.

Il est parfaitement faux de dire que les "photographes de presse" sont des portraitistes ratés incapables de faire une bonne image sur 24, et d'ailleurs cela ne veut rien dire, photographe de presse : vous avez d'honnêtes artisans qui se contentent de produire les images qu'on leur demande, et puis vous avez de vrais artistes qui ont utilisé le genre pour produire une œuvre authentique.

Doisneau fait partie du lot. Ce n'est pas parce qu'il est populaire et facile d'accès qu'il est honorable de le salir en recyclant, à son encontre, l'éternelle calomnie franchouille selon laquelle il ne devrait sa notoriété qu'à son talent pour "bien vendre" ses photos.

Il est bien connu que lorsque vous êtes photographe professionnel, vous n'avez pas du tout besoin de vendre vos photos pour manger : l'État vous subventionne, et vous êtes fonctionnaire à statut.

Doisneau a commencé comme photographe commercial chez Renault, et il était parfaitement inconnu à l'époque, si cela peut satisfaire votre jalousie. Mais quand on réussit, en France, on est toujours victime du ressentiment des aigris. Peut-être Macron anticipait-il votre surprenant coup de pied de l'âne, lorsqu'il a déploré que "notre pays soit trop négatif sur lui-même" ?

Savonarole

@ breizmabro | 26 novembre 2019 à 12:51

Merci pour votre éclairage, et merci à Pierre Blanchard, j’en ai appris sur Doisneau.
C’est un art de maquillage. C’est un art mineur.
Dans le film documentaire sur l’Afrique « Mundo Cane » le réalisateur avait fait retarder une exécution sommaire car ses caméras n’étaient pas prêtes...

boureau

@ Claude Luçon 26 novembre 2019 12:56
"Pourquoi perdre son temps avec un attardé mental, un pleureur se voulant Kabyle, pour un peu il aurait poussé quelques youyous.."

C'est ainsi que vous parlez de Zemmour : "un attardé mental" !

Il n'y a rien à vous répondre avec de tels mots.

Cordialement.

--------------------------------------------

@ Xavier NEBOUT 26 novembre 2019 19:08
"Mourir dans un accident d'hélicoptère, ce n'est pas mourir en héros."

Simplement, vous avez perdu une bonne occasion de vous taire.

Cordialement

F68.10

@ Xavier NEBOUT
"Quelqu'un dans la salle a-t-il vu un jour un débat à la télé sur le sujet ?"

Oui.

https://m.youtube.com/watch?v=RaKeFWvY5Ew

Alors, oui, ce n'était pas la télé française... je l'avoue. Et "en même temps", vu la tournure que prend ce type de débats, je ne suis pas certain que vous souhaitiez réellement qu'il y en ait, compte tenu de positions que vous avez manifestées par ailleurs. Ça peut vite tourner en eau de boudin pour les bons et gentils médecins, pour les bons et gentils théologiens !

Mais comme les Suisses ont l'initiative populaire des législations, ça force à ouvrir le débat. Je me délecte toujours de voir les médecins sous leur vrai jour et les pouvoirs publics rassembler des bouts de ficelle pour tenter de proposer des "contre-projets". Les voir se contorsionner autour de sujets qu'ils ne veulent pas aborder...

Parlons des maisons de retraite... Mais pas dans des termes imposés, avec des tabous que nous n'aurions pas le droit de critiquer. Et là on va s'éclater comme des petits fous à la télévision !

Exilé

@ Paul Duret
« En effet, je n'ai trouvé personne pour parler des associations qui au quotidien, inlassablement, viennent en aide à tous ceux qui sont un peu hors champ.
Pour info, le week-end prochain, c'est la grande collecte des banques alimentaires. »

Parlons-en, de ces associations !
Et parlons aussi des destinataires des collectes qui ne sont pas toujours les plus démunis, surtout en matière de gros bras...
Quant à ceux qui sont « hors champ », comme vous dites, beaucoup risquent de le rester parce que trop faibles ou « trop Français ».

Xavier NEBOUT

@ boureau

Il faudrait que le mot héros ne perde pas son sens.

Mourir à Diên Biên Phu après s'être porté volontaire pour sauter sachant que tout était perdu, c'était mourir en héros.
D'ailleurs, ceux-là, on les a oubliés.

Mourir dans un accident d'hélicoptère, ce n'est pas mourir en héros.

genau

Je remercie sylvain qui a su mettre en demi-teinte ma dernière phrase et la ridiculiser. Mais j'ai ainsi appris que les larmes de joie étaient larmoyantes, je les croyais plus proches de celles de Blaise Pascal... vous connaissez ?

Xavier NEBOUT

Les victimes les plus invisibles sont celles qui n'osent pas s'avouer être des victimes, et ils sont des dizaines de millions.

Ce sont les "vieux" que notre civilisation de malheur a séparés de leurs enfants et petits-enfants, et qui se morfondent dans une vie devenue inutile en faisant bonne figure jusque dans les mouroirs organisés.
Mais comme c'est de leur faute, ils meurent en silence, et les enfants font semblant de ne pas savoir.
Tout au plus, certains bricolent leur maison ou accumulent leurs petites ou grandes richesses en se disant que ce sera pour eux en aspirant à mourir la conscience tranquille.

Pas plus loin qu'au Portugal, vivre à plusieurs générations dans la même maison va encore de soi.
N'habiterions-nous pas sur la même planète ?

Quelqu'un dans la salle a-t-il vu un jour un débat à la télé sur le sujet ?
Non ! "Silence, crevez" ! C'est le progrès !
Vive Macron !

Exilé

Ce n'est pas l'antisémitisme ou le racisme qui ont été le ressort du crime. Donc on n'en a pas, ou peu, parlé.

Racisme, que de crimes on commet en ton nom...
L'expérience montre en pratique, bien qu'absolument rien ne l'indique dans les textes de loi, qu'il y a d'un côté un vrai racisme, vu du côté des ligues spécialisées et des tribunaux, et de l'autre un faux racisme...

En fait, tout dépend du rapport supposé entre l'auteur présumé d'un acte à caractère raciste et la victime de ce dernier.

Quand un Franco-Français est accusé de racisme - quoi qu'il ait fait ou pas ou bien quoi qu'il ait dit ou pas - il est le plus souvent présumé avoir tous les torts.
Quand il est lui-même victime d'actes voire d'agressions graves à caractère manifestement raciste, ce critère n'est pas retenu pour des raisons obscures, y compris quand les auteurs revendiquent haut et fort ce facteur aggravant, par exemple en traçant un graffiti sur un mur, ou bien par des propos etc.

Il faut tout de même reconnaître que cela fait un peu désordre dans un pays qui clame sur tous les toits qu'il fait respecter l’État de droit et l'égalité de tous devant la loi...

Et puis nous comprendrons aisément que des millions de Français commencent à en avoir assez de servir de punching-ball sans avoir le droit de protester et d'obtenir réparation, les plaisanteries les plus courtes étant les meilleures.

Sophie

Le Mali, un pays aux multiples richesses très convoitées... Ceci explique sans doute cela...

Très bon reportage sur ARTE, "le Dessous des cartes".

https://www.youtube.com/watch?v=_HNI8HpMzFs

Si on laissait les Maliens se débrouiller dans leur pays ? Que les Maliens immigrés en France retournent chez eux pour construire leur "royaume" ?
Que les militaires et civils français reviennent en France défendre leur "royaume"...

Zonzon

Nous portons sur le compte du sixième prince Souhmis 13 soldats Français morts ce jour au Mali !

Charles

"L'honorable Durand, l'estimable Mohamed et le touriste Li ont, chacun à leur tour, connu ce qu'il a été convenu d'appeler la douce France. Les deux premiers sauront que ce pays n'est le plus le même et le dernier rejoindra la Chine, étrangement heureux d'être le citoyen d'une nation où il y a moins de libertés mais plus de sécurité." (PB)

Je suis sûr que tous les Chinois de Hong Kong vous feront un accueil des plus enthousiastes, comme les Chinois du Tibet ou ceux du Xinjiang.

Vous devriez aller à Taïwan aussi... ils sont sans aucun doute d'un enthousiasme touchant à pouvoir enfin se rapprocher de la sécurité chinoise.

breizmabro

@ Pierre Blanchard 25 novembre à 16:57

Oups ! j'ai répondu à Savonarole sans voir lu votre lien, mais dans le monde de la photographie, que j'ai pratiqué longtemps, tous les photographes savaient que c'était une prise de vue "composée".

Elle a fait rêver beaucoup d'apprenti.e.s photographes (surtout parce qu'elle a été bien exploitée et bien vendue ;))

Chez Harcourt il était considéré comme un filmeur. "Sur 24 prises de vue si tu n'en as pas UNE qui sorte du lot, fais photographe de presse" disait-on.

Aujourd'hui avec le numérique, pour avoir UNE photo potable, en couleur (!), tu mitrailles, pas besoin de composer, "sur la centaine tu en trouveras bien UNE de formidable" :D

Exilé

@ boureau
« In fine, nous n'échapperons pas à la question : que faisons-nous là-bas ? »

Et pourquoi de jeunes hommes, ressortissant de pays que la France défend au prix du sang de ses soldats et accessoirement sur ses deniers, sont-ils chez-nous à ne rien faire entre deux visites aux diverses caisses versant des allocations au lieu de combattre chez eux pour la défense de leur pays ?

———————

@ Xavier NEBOUT
« A titre d'exemple significatif de base: la quasi-totalité des personnes chargées des repérages de canalisations au sein des organismes chargés de la surveillance des systèmes d'assainissement individuels utilisent plus ou moins ouvertement un pendule ou des baguettes de sourcier. »

Le professeur Yves Rocard (le père du ministre) a publié un opuscule sur le sujet intitulé « Le signal du sourcier ».
Yves Rocard - dont les travaux ont été contestés par certains de ses confrères - s'est limité à aborder la radiesthésie sous l'angle de la sensibilité de l'homme aux champs magnétiques.

Lucky look

@ boureau | 26 novembre 2019 à 10:35

SUITE...

"En mars, au lendemain d’un massacre dans le village d’Ogossagou qui a tué 157 personnes, plusieurs dizaines de milliers de manifestants avaient défilé dans la capitale, Bamako, à l’appel de l’ancien président du Haut Conseil islamique du Mali, Mahmoud Dicko, une personnalité de premier plan. Ils dénonçaient l’impéritie du gouvernement malien, mais demandaient aussi le départ des soldats français et de la force de l’ONU, la Minusma."

SOURCE LE MONDE AFRIQUE Publié aujourd’hui à 09h52, mis à jour à 12h48

Claude Luçon

@ Xavier NEBOUT | 26 novembre 2019 à 10:09

Merci pour la bonne crise de rire qu'a provoquée votre commentaire.

Ceci dit il y a de sérieuses recherches dans ces sujets, basées sur le magnétisme à la fois ambiant et local, nous l'utilisions dans l'exploration pétrolière pour découvrir les roches réservoirs de pétrole et d'eau. Au coeur du Sahara nous avons découvert et produit pour notre consommation de l'eau extrêmement pure à 2 200 mètres de profondeur.

Le principe est simple, tout corps possède un minimum de magnétite donc son petit champ magnétique (nous fonctionnons à l'électricité qui fait battre nos coeurs). Sinon tout corps possède une résistivité électrique, même si ce n'est qu'en micro-ohm, il suffit d'y créer un champ magnétique. A partir de là on peut étudier l'humain comme le sous-sol.

------------------------------------------------

@ boureau | 26 novembre 2019 à 09:23

A chacun son point de vue !
Le sujet était au-dessus de Zemmour, alors il embarquait Laurent Alexandre sur ce qu'il connaît. C'est sa technique, détourner le sujet.
Il a tout de même admis ne rien connaître en matière de sciences.
Il n'a jamais abordé les sujets du débat énoncés par la journaliste, seulement ses propres dadas.

Dans le sujet initial, l'euthanasie, Zemmour sait très bien que le débat n'est que sur la dénomination, sur le mot, pas sur le fond. Il s'agit de savoir si tout individu à le droit de disposer de sa vie. Pour Laurent Alexandre et le monde, c'est acceptable et même légal sous le nom de suicide, cela ne devient euthanasie que lorsque le sujet n'est pas en état de le faire lui-même et demande qu'on le lui fasse ! EZ a sorti un argument idiot à ce sujet.

Même chose quand L. Alexandre abondait dans le sens du chantre du grand remplacement qu'est Zemmour ! Sauf qu'Alexandre s'appuyait sur la baisse des naissances dans nos pays judéo-chrétiens quand elles augmentent chez les musulmans. Mais ce n'était pas dans la ligne de la guerre contre l'immigration de Zemmour, alors il a fait semblant de ne pas comprendre. Alexandre cherchait à lui dire que nous sommes en voie de disparition, de notre propre fait, pas de celui de l'immigration, ils nous fallait donc manipuler, même électroniquement, et éduquer les enfants de l'Islam à nos valeurs si nous voulions que nos valeurs perdurent.
Mais là encore il démolissait un dada de EZ.

Alexandre parlait du monde de demain, Zemmour parlait du Zemmour d'aujourd'hui.
Maintenant si vous voulez ramener le sujet à une bataille de mots, d'accord Zemmour a gagné.
Zemmour n'ayant rien d'autre à faire que son auto-contemplation, Alexandre lui se souciant du futur de la planète Terre incluant chiffres, formules, théories, analyses, en plus des mots.
Zemmour n'a pas réagi quand L. Alexandre lui a dit que nos élites politiques et intellectuelles manquent totalement de formation scientifique, il a pourtant cité la Chine et la Californie par comparaison.
Zemmour parle sans trop réfléchir, Alexandre réfléchit sans trop parler.

Moi, j'y ai vu une bataille d'intelligence et Alexandre a largement gagné et fait la seule chose qu'il pouvait faire, se demander ce qu'il était venu faire avec un hypocrite de ce genre, donc il s'est tu ! Pourquoi perdre son temps avec un retardé mental, un pleureur se voulant Kabyle, pour un peu il aurait poussé quelques youyous comme les femmes de là-bas, pensant qu'il enterrait Alexandre.

Quant à la journaliste, elle n'a pas su imposer le sujet de son débat !

Saturé des Zemmour, Naulleau, Onfray, Ruquier, Cohn-Bendit, Goupil... j'ai enfin trouvé quelqu'un d'autre à lire, Claude Allègre ayant disparu ; je ne connaissais pas Laurent Alexandre !
Il ne me restait plus que Philippe et vous tous comme bréviaire personnel. Les obstacles qu'il rencontre dans les médias sont la preuve qu'il est sur le bon chemin mais... trop à droite peut-être ?

Autre sujet : j'espère que vous avez suivi l'interview du patron de Total, il en valait la peine.

breizmabro

@ Savonarole 25 novembre 15:50

Un jour, si vous êtes sage, je vous raconterai comment la célèbre photo de Doisneau a été prise et comment travaillait Doisneau.

Mais chuuut on ne touche pas aux rêves... ;)

Adéo Savonarole

Lucile

@ Tomas | 25 novembre 2019 à 23:27

C'est vous qui êtes incroyablement condescendant, en plus d'être naïf parce que presque personne ne croit que voter à gauche pour mettre en place un gouvernement de type Mélenchon ou Hollande bis améliorerait le sort des sans-dents. C'est une blague à laquelle plus grand monde ne croit de bonne foi.

————

@ Xavier NEBOUT | 26 novembre 2019 à 10:09

Il me semble que l'on entre dans un faux débat du genre de celui de l'œuf et de la poule avec cette controverse sur la science et la politique. Il n'y a pas que la politique qui détermine les avancées scientifiques, il y a des allers et retours, et de plus il ne s'agit pas d'un circuit fermé. C'est ce que je dirais si je participais à un tel débat.

Isabelle

Hommage aux treize militaires tués au Mali.

Des soldats français combattent le djihadisme au Mali. En France, la macronie laisse prospérer les mosquées salafistes et des imams radicaux peuvent prêcher en toute impunité sur notre territoire. Faudrait être cohérents !

La politique du "en même temps" ! Affligeant.

caffer

Une presse écrite de moins en moins lue, si ce n'est que par extraits sur Internet, des mouvements d'indignation amplifiés puis manipulés sur les réseaux sociaux, et une classe politique qui ne se manifeste plus que via les écrans ; c'est aujourd'hui l'environnement dans lequel aucune réflexion approfondie ne peut se développer.

Le sort du peuple de France y est donc absent.

La démonétisation de la classe politique, sourde au sort de nos concitoyens, ne peut que favoriser la révolte (exemple les Gilets jaunes à leurs débuts) et les montées populistes, lesquelles sont dès lors méprisées par les leaders d'opinion.
Et notre pays s'achemine ainsi lentement vers une crise profonde qui nécessitera encore une fois l'intervention d'un homme fort. Ce cycle intrinsèquement régressif rythme depuis 1789 l'histoire de notre pays, dont l'immaturité politique est l'une des profondes caractéristiques.

Paul Duret

Dans ce débat, on nous ressasse les oreilles avec Zemmour qui est un beau parleur, certes, mais peut-être pas un faiseur. Comme beaucoup sur ce blog, par ailleurs.
En effet, je n'ai trouvé personne pour parler des associations qui au quotidien, inlassablement, viennent en aide à tous ceux qui sont un peu hors champ.
Pour info, le week-end prochain, c'est la grande collecte des banques alimentaires.

Lucky look

@ boureau | 26 novembre 2019 à 10:35

Les Russes et les Chinois, qui font beaucoup d'affaires avec les Africains, n'envoient pas de troupes là-bas.

Nos dirigeants civils et militaires s’enorgueillissent de gâcher des vies et notre argent pour satisfaire leurs petites personnes.

Constatons que chez nous l'armée reste dans ses casernes (sauf quelques rondes dans certains aéroports).

Bref, quel gâchis ! J'espère que les futurs présidents Français noirs ou arabes géreront mieux nos armées.

Valéry

@ Achille

"le « monsieur je sais tout » Zemmour"

Je suis assez d'accord avec vous. J'aime la position de Zemmour en général, mais j'ai peur que cette émission ne le desserve plutôt, et donne de l'eau au moulin de ses détracteurs.

Je vois mal comment Zemmour peut s'en sortir (comme n'importe qui d'ailleurs), vu la diversité et le professionnalisme des invités, chacun étant plutôt fortiche dans son domaine. Et comme Zemmour doit justifier le taux d’écoute (et sans doute son salaire), il se lance d'emblée dans la contradiction, parfois forcée et de moins en moins courtoise. Au rythme d'un duel par jour, je ne vois pas comment il pourrait se préparer correctement.

Tipaza

@ Achille | 26 novembre 2019 à 07:24
Zemmour
"Un peu plus d’humilité de sa part ne nuirait pas"

Mais non !
Le jour où Zemmour sera humble et modeste, il s'autodétruira.
Il est dans le rôle de la citadelle assiégée, pas question de céder le moindre mètre de muraille ou le moindre créneau.
Vous connaissez l'adage "l'épaisseur du rempart compte moins que la détermination à le défendre", et la détermination de Zemmour est totale.

Il est dans son rôle de défenseur de la nouvelle Troie, nouvel Hector se battant contre Achille le colérique et Ulysse le rusé et perfide.

Il m'impressionne et m'amuse par sa capacité de répliques et surtout sa capacité à revenir au fondamental identitaire, et il a bien raison.

Il peut être d'une grande intelligence associée à une totale mauvaise foi, qui laisse ses interlocuteurs bouche bée, se demandant comment répondre.

Au fond, il vient avec son argumentaire identitaire qu'il déroule quel que soit le sujet de l'autre. J'adore cette capacité.

Exilé

@ Mary Preud'homme
« Encore un qui voudrait nous faire gober que la gogoche a le monopole du cœur ! »

Qui n'a pas encore compris que la gauche sous ses diverses variantes n'a que faire du cœur et encore moins de la charité qui devrait aller de pair et qu'elle instrumentalise tout ce qu'il y a de plus noble en l'homme à des fins sordides de domination des êtres humains, quitte à employer pour y parvenir les moyens les plus inavouables comme les tragédies du XXe siècle l'ont prouvé ?

boureau

MALI

13 militaires tués dans l'opération Serval dans un accident d'hélicoptères !
6 officiers, 6 sous-officiers, 1 caporal.
Hommage à notre armée, à ces hommes, à leurs familles.
Tristesse.

In fine, nous n'échapperons pas à la question : que faisons-nous là-bas ? Dans cet enlisement sans fin ! Dans l'indifférence - semble-t-il - des populations locales qui ne se sentent pas concernés par cette opération Serval.

boureau

@ Achille 26 novembre 2019 07:24

Zemmour / Alexandre

Comme beaucoup de personnes publiques, l'ego de Zemmour est certes déterminant j'en conviens.

Ce qui est intéressant, dans ces débats, c'est l'intelligence, les raisonnements qui sont déployés par les intervenants (bons ou mauvais). Nous n'en avons pas tant dans les médias pour faire les difficiles.

Je ne sais pas si un peu d'humilité siérait à Zemmour ! Peut-être ! Mais vous conviendrez Achille, je pense, que sa profonde culture, sa pensée hors de la doxa, sa vivacité d'esprit provoquent des débats intéressants, même si certains de ces débats remettent en cause des idées reçues et provoquent des césures.

Cela s'appelle la démocratie à la française et vous comme moi en sont fiers.

Cordialement.

caroff

@ boureau 20h14
"CNews ce soir, débat Eric Zemmour / Laurent Alexandre
Laurent Alexandre au tapis par KO ! Dès les premières répliques !"

Il faut reconnaître à Zemmour le don (mais c'est aussi, en amont, un travail de décorticage des points de vue de son débatteur) de trouver rapidement les failles dans la cuirasse ou les contradictions qui se font jour à mesure qu'il torture dialectiquement l'invité.
Avec Onfray ou Saint-Etienne ou Yves Michaud, les échanges se font à fleurets mouchetés parce que les adversaires sont à peu près du même niveau, mais dès lors que Zemmour détecte les failles de son opposant, c'est la curée.
Je n'avais jamais vu le docteur Laurent Alexandre aussi mal à l'aise: on a avec lui la quintessence du scientiste peu concerné par les répercussions du changement de population qu'il pronostique avec aplomb !

Cordialement

Xavier NEBOUT

@ Claude Luçon

Laurent Alexandre et vous avez tort, Eric Zemmour a raison .

C'est la politique qui guide la science et non l'inverse, et la démonstration est aussi simple qu'imparable: si la science en est encore à ignorer la radiesthésie comme tous les phénomènes dits surnaturels, c'est parce que leur étude mettrait en cause toutes les idées politiques du moment.

A titre d'exemple significatif de base: la quasi-totalité des personnes chargées des repérages de canalisations au sein des organismes chargés de la surveillance des systèmes d'assainissement individuels utilisent plus ou moins ouvertement un pendule ou des baguettes de sourcier.
Et pourquoi donc cela reste dans l'insu ?

Lotus

Encore merci, monsieur Philippe Bilger, continuez à nous faire de beaux billets comme celui-là. Evidemment trois ou quatre énergumènes de ce blog ne l'apprécieront pas, mais qu'importe, la vérité est bonne à dire.

Ce sera notre récompense dans ce monde d'injustices et de tromperies.

Zonzon

Nous apprenons que Emmanuel M a 0 amis. Pauvre enfant !
Heureusement qu'il est aimé de la maîtresse.

boureau

@ Claude Luçon 26 novembre 2019 00:41

Zemmour / Alexandre

Si vous n'avez pas compris le raisonnement de Zemmour sur la poudre à canon, vous deviez sommeiller à ce moment.

Ce n'était pas l'allusion à la poudre à canon qui était à remarquer mais le raisonnement qui soutenait l'apport de cet exemple.

J'ai vu dans ce débat, de haut niveau, une succession de volte-face d'Alexandre finalement dérouté par la simplicité des remarques de Zemmour. Cet homme un peu étrange dans son comportement, vu son parcours et ce que l'on peut savoir de lui, n'est pas habitué à se faire contredire. Comme souvent les super-élites d'ailleurs !

En tout cas, Claude, une demi-heure d'intelligence ça ne peut faire de mal !

Cordialement.

Michel Deluré

Merci Philippe Bilger pour ce coup de gueule salutaire. Tout le monde a bien conscience de la situation que vous décrivez mais il est des évidences qu'il est cependant indispensable parfois de rappeler.

————-

@ Tomas 25/11 23:27
« Que la droite est drôle quand elle essaye de s'adresser au peuple ! »

C'est vous Tomas qui êtes comique.

D'abord, la droite n'est-elle pas elle aussi le peuple ?
Avoir des valeurs, des convictions de ce que vous appelez avec une pointe de dédain "la droite" ferait-il de vous un paria, un être en marge du peuple ?

Le langage spécifique de la droite, serait-il porteur de moins de vérités, de moins d'humanité que celui que vous situez je suppose à gauche et qui n'a pourtant pas manqué de berner au moins aussi souvent, voire plus douloureusement du fait des espoirs mis en lui, ce même peuple auquel il s'adressait ?

Aliocha

Merci, duvent, pour l'espérance, malgré le refus général et l’asphyxie, le chemin est droit et tracé qui mène à l'oxygène et à la vie.

Sophie

@ boureau

J'ai regardé le débat E. Zemmour/Laurent Alexandre.

EFFRAYANT, en effet. J'étais d'accord avec L. Alexandre concernant la fin de vie que chacun devrait pouvoir choisir, puis le débat est devenu de plus plus délirant et assez flippant !

Ce gars m'a fait penser au film Terminator. On l'imagine très bien dans un monde déshumanisé en train de diriger les robots tyranniques et belliqueux.

(En 2029, une guerre oppose ce qui reste de l'humanité — décimée par un holocauste nucléaire — aux machines dirigées par Skynet, un système informatique doté d'intelligence artificielle qui a pour objectif la suprématie des Machines sur les hommes. La résistance humaine, menée par John Connor, étant sur le point de triompher en 2029, Skynet envoie dans le passé en 1984 un Terminator...)

De plus, L. Alexandre nous confirme l'idée macronienne, celle de se soumettre à la loi islamique du nombre entre autres réjouissances... Programme de rêve !

Je retourne lire le beau livre de Sylvain Tesson, Berezina, sur la moto Oural qui n'est pas encombrée d'électronique. On peut la réparer en toutes circonstances avec une simple pince en métal.
La modernité sans tous ces gadgets déshumanisants et l'écologie façon Tesson, sans robots bourrés de lithium et autres métaux rares polluants, mus par la fameuse Intelligence Artificielle issue de cerveaux malades, c'est tellement plus jubilatoire !

Aliocha

Macron, modèle, Lucky loolook, vous avez tout compris à la misère biblique ! Non, Macron, votre idole, celui que vous désirez abattre, vous l'auriez compris si vous saviez lire !
Allez, retour aux études, compagnon, genèse, livre 1, verset 1 :
Au commencement...

Mary Preud'homme

@ Tomas | 25 novembre 2019 à 23:27

Encore un qui voudrait nous faire gober que la gogoche a le monopole du cœur !
Décidément le vieux mythe errant court toujours !

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

MA CHAINE YOUTUBE

PRESSE, RADIO, TELEVISION & INTERNET

INSTITUT DE LA PAROLE

  • Formation à l'Institut de la parole
    Renseignements et inscriptions : [email protected]
  • L'Institut de la Parole propose des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique de la personnalité et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Magistrat honoraire, Philippe Bilger propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires.

MENTIONS LEGALES

  • Directeur de la publication : Philippe Bilger
    SixApart SA 104, avenue du Président Kennedy 75116 PARIS