« Féminicides : un massacre judiciaire ? | Accueil | Monsieur le président, un peu de fair-play démocratique ! »

22 novembre 2019

Commentaires

caroff

@ Elusen 15h17
"Parler de liberté d’expression quand on est rémunéré pour l’ouvrir, quand on y a un intérêt financier, je pense qu’il faut surtout éviter de la ramener !"

Je ne vois pas le rapport entre une rémunération pour une prestation et la liberté d'expression. Peut-être savez-vous que de nombreux conférenciers (universitaires ou pas) sont appelés à s'exprimer moyennant un défraiement plus ou moins important à la condition expresse qu'ils disent ce pour quoi ils sont appréciés !!

Quant à Iskandar Safa, voila un chrétien maronite ayant réussi dans la vie et qui n'est pas une charge pour la France: il a par exemple acheté les "Constructions mécaniques de Normandie" dont il a pérennisé les activités...

Il est vrai qu'il n'émarge pas au RSA en gueulant "Allahou akbar" comme vos petits camarades !

Exilé

@ Philippe Dubois
« Si la droite dite "de gouvernement" ne s'était pas lamentablement couchée au moindre froncement de sourcil de la gauche "morale", la France ne serait pas arrivée à ce niveau de terrorisme intellectuel. »

Mais ce terrorisme bien réel et qui peut entraîner des représailles sociales est-il seulement « intellectuel », ce qui serait lui faire trop d'honneur, ou bien ne serait-il pas plutôt institutionnel, comme une consigne que tout le monde devrait suivre sans vraiment savoir pourquoi au juste ?

N'est-il pas lamentable d'en arriver à un point où il faut à chaque affirmation risquant d'être interprétée dans un sens « sulfureux » être obligé de « présenter des gages » comme le disent les nouveaux inquisiteurs, pour prouver que l'on ne fréquente pas le diable RN, comme Philippe Bilger a cru bon de le faire une fois de plus dans son introduction ?

Quand pourrons-nous avoir droit ici ou bien ailleurs à des billets ou à des commentaires dans lesquels l'auteur affirmera tranquillement par exemple : « Oui, il m'est arrivé de voter pour le RN » ou bien « Je n'ai pas encore voté pour ce parti mais je suis prêt à le faire si les circonstances l'exigent » en concluant : « Et si vous n'êtes pas contents, allez vous faire voir chez les Grecs » ?

(Pardon pour le recours à cette formule un peu crue, mais les gens qui comme Philippe Bilger appartiennent à une génération rompue à l'art d'envoyer des fins de non recevoir de façon courtoise pourront en trouver une autre de leur choix.)

Mitsahne

Merci monsieur Bilger pour cette page de bon sens à laquelle je n’ajouterai que quelques lignes.

Si, depuis quarante ans, on ne peut que constater une dégradation permanente de tout ce qui marchait bien ou à peu près bien en France, à égalité entre gouvernements de gauche comme de droite, force est de constater aussi qu’aucune personnalité marquante de la droite dite extrême n’a participé à cette dégringolade.
Les critiques parfois blessantes de nos « sachants » à l’égard des programmes du FN sont une énormité quand on regarde sans partialité le bilan des trente-huit années mitterrando-macroniennes, en passant par la chiraquie-tartarinade, la sarkozie agitée, la hollandie mollasso-nulle, toutes englouties dans le Grand Marasme de la France subclaquante d’aujourd’hui.

Une partie du corps électoral peut se dire à bon droit : puisque tout a échoué, tout craque, tout n’est que faillite et grand désordre, pourquoi ne pas essayer autre chose ? Et si Macron était le dernier des présidents-bazars ?

Aliocha

“Mes amis, retenez ceci, il n'y a ni mauvaises herbes ni mauvais hommes. Il n'y a que de mauvais cultivateurs.”
Victor Hugo, Les Misérables

Il vaut mieux voir le film avant de s'exciter dans le vide, la violence engloutit tout, police, mafieux, Frères musulmans, plus personne ne tient les plus jeunes.

"...la force de la communauté se mesure au bien-être du plus faible de ses membres."

la calunnia é un venticello

"Iskandar Safa a été membre d’une milice ; c’est toujours fascinant de voir un type commencer comme milicien et finir milliardaire, il est évident qu’il n’y a que de l’honnêteté là-dedans." (E....n)

https://www.activeille.net/qui-est-iskandar-safa/

…Où l'on voit que le triste sire est encore surpris les doigts dans le pot de confiture...

Lotus

@ caroff | 22 novembre 2019 à 14:33

En ce qui concerne la "gauche" elle n'est plus celle d'avant 1968, c'est-à-dire un ensemble de partis politiques qui avaient pour but la défense du peuple et de ses droits contre les capitalistes (les grands moments partent de 1789 pour se terminer en 1968).

Depuis cette date la "gauche" a été exploitée par des escrocs, parfois très riches, pour leur permettre d'accéder au pouvoir. Aujourd'hui elle est infiltrée par nos envahisseurs ; les populistes ayant migré à l'extrême droite.

La France est devenue un souk, un marché aux puces.

Nous avons d'ailleurs ici même des représentants de cette gauche avec toutes leurs différences : Elusen (Garry Gaspary), Achille, Tomas, Ghinsberg sont un modèle du genre.

Philippe Dubois

Bonjour Monsieur Bilger

Très beau billet que vous nous offrez !

Si la droite dite "de gouvernement" ne s'était pas lamentablement couchée au moindre froncement de sourcil de la gauche "morale", la France ne serait pas arrivée à ce niveau de terrorisme intellectuel.

@ boureau | 22 novembre 2019 à 10:46

Le lien ne fonctionne plus et même en essayant par d'autres voies, on obtient ce message :
"Il se peut que la page Web... soit temporairement inaccessible ou qu'elle ait été déplacée de façon permanente à une autre adresse Web."
Les rédacteurs du Blog du Cinéma ont peut-être estimé que certaines limites avaient été franchies ?

Robert Marchenoir

Tiens, Zonzon a cessé son traitement hormonal. Je ne suis pas sûr que ce soit une bonne idée. Le sevrage peut entraîner des effets secondaires.

jack

Ce plaidoyer unilatéral risque de servir la soupe à l'extrême droite. Donc, dans ce pays, la seule force politique apte à nous débarrasser de nos maux serait l'extrême droite ?
La réalité est complexe, les propos à l'emporte-pièce de l'extrême droite ne sont pas de nature à rassurer, à proposer des solutions.
Il n'est pas de sauveur suprême. La compétence lui importe peu. L'essentiel consiste à caresser dans le sens du poil. A être présentable, à attiser les haines, les peurs, pour s'accaparer les manettes du pays. La recherche de solutions ? bof, on verra le moment venu. Oui, on verra la régression et le gâchis.

Elusen

‘Valeurs Actuelles’ propriété d'un milliardaire arabe chrétien libanais recherché dans plusieurs pays, il était proche des Phalanges chrétiennes pendant la guerre du Liban, Phalanges impliquées dans de nombreux massacres, épurations et nettoyages ethniques, dont des enfants.

Iskandar Safa a été membre d’une milice ; c’est toujours fascinant de voir un type commencer comme milicien et finir milliardaire, il est évident qu’il n’y a que de l’honnêteté là-dedans.

‘Bien-pensance’, ce sont ceux qui veulent imposer leur point de vue qui utilisent ce concept pour obliger les autres à se taire, car Zemmour ou l’Honorable Honoraire ont constamment accès à la parole, ils en font même le commerce.
Parler de liberté d’expression quand on est rémunéré pour l’ouvrir, quand on y a un intérêt financier, je pense qu’il faut surtout éviter de la ramener !

F68.10

@ caroff
"Aurait-on dans les films de science-fiction les plus audacieux supputé qu'un jour une partie de la gauche aurait défilé avec les islamistes, nouveaux curés de la plus basse espèce !"

Vous ne croyez pas si bien dire ! Ou alors, c'était une devinette pour cinéphiles ?

District 9 ! Voici la bande annonce:

https://m.youtube.com/watch?v=DyLUwOcR5pk

"En même temps", je crois qu'il faut avoir une certaine affinité culturelle avec l'Afrique du Sud pour comprendre intégralement ce film de science-fiction sud-af.

Perso, je me suis bien poilé. Je vous le conseille, ce film.

--------

@ Elusen

Une petite critique cinématographique de votre part serait bienvenue !

caroff

La terminologie utilisée, "extrême droite", ne me paraît pas opportune pour simplement qualifier ce qui relève du bon sens. Les "populistes" vivent dans leur chair les inconvénients de la mise en concurrence salariale intra-communautaire, ou de la co-existence avec des populations exogènes particulièrement "gênantes". D'où des votes ou des abstentions de vote qui signent un énorme malaise...

Sont-ce des gens d'extrême droite, alors qu'ils constatent, comme le fait notre hôte, les invraisemblables dysfonctionnements de notre société?
La sous-estimation par les politiques et les médias des impacts d'une confrontation ethnico-culturelle qui grossit chaque année contribue à décrédibiliser ces deux corps de métier.
Comme le disent ceux dont les yeux se sont dessillés (ou sont restés ouverts) il n'est pas de bonne politique (euphémisme) de continuer d'accepter l'immigration de masse qui achève de déstabiliser notre pays.

La gauche a historiquement pris la défense des travailleurs faisant face aux "dangers" du capitalisme ou subissant les attaques des forces venant de l'étranger. Rappelons-nous les déclarations de Georges Marchais dans les années 1970 sur l'immigration: mises dans la bouche de MLP, personne ne s'imaginerait qu'elles avaient été prononcées par le secrétaire général du parti communiste de l'époque !!

Aurait-on dans les films de science-fiction les plus audacieux supputé qu'un jour une partie de la gauche aurait défilé avec les islamistes, nouveaux curés de la plus basse espèce !

En réalité les frontières du bien et du mal, les frontières idéologiques se sont effondrées et ne demeurent que des esprits libres animés par le désir de décrire sans fard la réalité de notre époque et de proposer des solutions permettant aux Français de pouvoir se projeter dans un avenir moins défaitiste.

F68.10

@ Zonzon
"Je constate que vous êtes en plein dans les pédaliers ! Félicitations !"

Je suis flatté. Mais je ne conseille pas à tout le monde de faire comme moi: pour plus de sport et de fun, j'ai remplacé la chaîne par des ressorts.

"Je suis en train de réfléchir à votre invite de dialogue ! Nous en reparlerons sur « Juger n'est pas un crime ! » en présence de Robert Machin Noir esquire !"

J'attends cela avec impatience. Mais prenez votre temps: une bonne vanne pourrie, ça se prépare et ça se réfléchit. De plus, sur un blog, il y a aussi l'art de filer la métaphore. J'attends que vous m'éblouissiez ! Essayez à la fois de me surprendre et de ne pas me décevoir, je vous en conjure...

---------------------------------------------

@ boureau
"Je ne suis ni dans la condescendance, ni dans l'apprentissage du vélo, ni dans la jésuitique. Mais dans la réalité. Ce qui est mieux. Ce que j'ai essayé de faire toute ma vie."

C'est justement le principe: chercher inlassablement là où la réalité contredit vos idées. Vous venez de découvrir le pédalier.
On va enlever les roulettes, maintenant. Attention au virage !

Giuseppe

Après une partie de manivelles propice à la réflexion, je pense que pour cette année, bien que la neige soit abondante en ce début de mois de novembre, notre Président bien-aimé devrait se munir de peaux de phoque, la surface des pistes à partir du 5 décembre risquant d'être verglacée.

La Coupe du monde féminine qui eut lieu cela fait quelques années sur les mêmes pistes empruntées par notre couple roy.. républicain, monarchique un peu en même temps, me rappelle un souvenir cuisant où j'avais dévalé la pente sur le dos et un pisteur assurant la sécurité de me récupérer mes skis, humiliation... VR17 quand même affûtés. Même les meilleurs se cassent parfois la figure (je me fais plaisir, et puis je ne fus pas le seul ce jour-là).

Pour la petite histoire, la piste est arrosée la veille de la compétition.

Emmanuel Macron, dont je ne doute pas de ses talents, mais manquant un peu d'expérience devrait se méfier que ses peaux de phoque ne se transforment pas en peau de banane. Bon, Alexandre Benalla n'est plus là pour l'accompagner, alors il devra redoubler de prudence, mais je reste persuadé que cette année il ira plutôt à la plage à la même époque.

Robert Marchenoir

Il n'y a pas que l'extrême droite : il y a aussi le fascisme. D'où la nécessaire intervention des "antifas". Qui ressemblent beaucoup à des milices fascistes, mais on ne va pas commencer à pinailler.

Florence

@ boureau
""Penser contre soi-même n'a jamais été facile" (Denis Monod-Broca)
Bien jolie phrase !
Essayez, Denis ! Essayez !"

----

Eh bien je ne suis pas d'accord avec vous, boureau : Denis pense contre lui-même. Il ne sait faire du reste que cela, comme une partie des Français, des Occidentaux. En français populaire, cela s'appelle "scier la branche sur laquelle on est assis".

Le problème est que nous ne sommes pas tous suicidaires comme Denis. Ce serait sympa qu'ils ne nous emmènent pas tous dans le mur, lui et ses semblables.

GDAT13

@ Sophie | 22 novembre 2019 à 09:35
"En matière de masochisme, les Français seront bien servis... Et particulièrement, les femmes !
Ces Français incapables, par lâcheté, de défendre leur nation, leur culture, leurs valeurs... Pauvres de nous !"

Oui, en effet pauvres de nous.

Et sur ce blog où, selon certains, souffle parfois l'esprit de l'extrême droite, on peut évoquer la cinglante réponse que fit, paraît-il (se non è vero, è ben trovato...), Fatima, la mère du dernier roi musulman d'Espagne à son fils Boabdil après la chute de Grenade :
« Pleure comme une femme ce que tu n’as pas su défendre comme un homme ! »

On peut, dans le climat sociétal actuel, estimer cette remarque bien "genrée" du type rose-bleu. Mais comme c'est une femme (une mère) qui le dit à un homme (son fils) j'implore votre indulgence, d'autant plus qu'elle relève de l'histoire des musulmans.

Zonzon

@ F68. 10 et la suite à 11 h 55
« Ce n'est pas bien compliqué. Ça s'apprend. Comme faire du vélo. Soit vous savez faire du vélo. Soit vous ne savez pas encore faire du vélo. Quant à apprendre à faire du vélo, il faut en avoir un minimum envie. Ou y être contraint... »

Je constate que vous êtes en plein dans les pédaliers ! Félicitations !

Je suis en train de réfléchir à votre invite de dialogue !
Nous en reparlerons sur « Juger n'est pas un crime ! » en présence de Robert Machin Noir esquire !

boureau

@ Denis Monod-Broca 22 novembre 2019 11:52
@ F68.10 22 novembre 2019 11:55

Je ne suis ni dans la condescendance, ni dans l'apprentissage du vélo, ni dans la jésuitique. Mais dans la réalité. Ce qui est mieux. Ce que j'ai essayé de faire toute ma vie.

Comme le précise très justement Caroff (22 novembre 2019 12:50): "L'analyse des faits et le pragmatisme des réponses à leur apporter".

Le reste, à mon avis : du blabla de salon.

Cordialement.

Isabelle

Entretien paru dans Le blog du cinéma ce matin, disparu depuis !

"Ladj Ly : « L’autre connasse de Zineb (…) Toute cette haine ! Je vais même pas citer le nom de l’autre là, ce fils de pute (NDLR : Eric Zemmour) »

"Les Misérables c’est aussi un pays sous tension. Que penses-tu en ce moment du climat délétère dans les médias vis-à-vis de l’Islam et le voile ?

C’est vrai que la situation s’arrange pas dans ce pays, « le pays des Droits de l’Homme ». Le pays qui aime faire la morale au monde entier. Au quotidien, moi, je le ressens pas vraiment ce racisme venant de nos politiques et de nos médias. Mais une grosse partie est devenue raciste et islamophobe assumée. On a l’impression qu’il y a une guerre déclarée contre l’Islam et j’ai envie de dire, contre les banlieues. Ils lient les deux ! Et les premières cibles une fois de plus, ce sont les femmes. Les femmes voilées qui ont rien demandé à personne et ont choisi de porter le voile. Quand j’entends qu’on « force les femmes à porter le voile », dans quel monde on vit ? Sortez de votre petit confort ! Venez voir comment ça se passe en banlieue ! Vous verrez que personne ne force à rien ! Ce sont des femmes qui s’assument, qui sont libres. A un moment donné, arrêtez votre spectacle à deux balles ! Nous, ça nous atteint même pas : on sait très bien qu’avant chaque élection, forcément, ils tapent sur la banlieue, les noirs, les arabes, l’Islam etc. C’est toujours le même cinéma ! Quand on voit l’autre conne… J’ai presque envie de l’insulter ! L’autre c*** de Zineb (NDLR : Zineb El Rhazoui) qui incite les policiers à tirer sur la « racaille de cité ». Va te faire e*** ! Faut se dire qu’on invite à la télé des personnes qui encouragent à nous assassiner. Comme s’il y avait pas déjà assez d’assassinats de policiers sur les jeunes des quartiers. Toute cette haine ! Je vais même pas citer le nom de l’autre là, ce fils de *** (NDLR : Eric Zemmour). Il faut que ça cesse cette habitude de monter les Français les uns contre les autres. Les Misérables est un film rassembleur, qui appelle à l’harmonie. On dirait que le but de ces gens-là c’est de créer une guerre civile dans ce pays. Mais il y en aura pas parce que les Français ne sont pas aussi abrutis que ça. Les Français ont compris qu’il y a une classe, une minorité, qui tient les médias et les politiques jusqu’à en devenir dangereux. J’appelle ça « le terrorisme » aujourd’hui. Ça ressemble à ça au début : tu pousses des gens à s’entretuer. C’est eux qui posent la première pierre, c’est eux les premiers terroristes."

Paroles de Ladj Ly... Qu'on se le dise !

Rappelons que le roitelet Macron a pleuré après la diffusion de ce film... Film qui représentera la France aux Oscars. Sauve qui peut, les futurs touristes !

F68.10

@ caroff
"Merci pour le lien."

Ça fait plaisir. Ça change des réactions de Robert Marchenoir.

"Au-delà du différentiel idéologique entre les deux intervenants apparaît une caractéristique que j'apprécie énormément chez les Britanniques: l'analyse des faits et le pragmatisme des réponses à leur apporter."

Le différentiel idéologique entre un antifa de salon comme BHL et un néoconservateur de la jaquette comme Douglas Murray ne me semble pas aussi massif qu'il en a l'air. Mais vous avez raison de remarquer l'existence de ce différentiel épistémique (la tradition empirique) et de ce différentiel téléologique (le pragmatisme).

J'ai essayé d'expliquer un peu l'empirisme à Elusen. Mes efforts n'ont pas encore été couronnés de succès. (Cela me rappelle qu'il faut que je retourne à mon jeu de massacre avec lui sur le billet Adèle Haenel...)

"Du côté français, BHL et Macron sont emblématiques à cet égard, uniquement du verbe et encore du verbe..."

Le problème est assez profond, en effet. Cela étant, sur Macron, vous êtes un peu dur à mon avis sur ce sujet. Cela ne se remarque pas beaucoup de l'extérieur, mais quand vous voyez le binz que son groupe parlementaire à mis dans le monde de la psychiatrie au sujet de l'autisme, ça laisse un peu pantois. Et ce n'est pas trop tôt...

Vous vous souvenez de la question joker de la fin du débat face à Marine ? Rétrospectivement, ce n'était pas tout à fait des mots en l'air. À 1:02.

https://m.youtube.com/watch?v=fqgjCGbvFOY

Bien sûr, ce n'est pas exactement frappant, cette tirade. Il faut regarder les choses un peu en détail pour comprendre le merdi*r qu'il a tenté de démêler... Mais il a tenté de remettre la science au centre du jeu. Sur ce point comme sur d'autres.

Mais c'est un problème plus généralement culturel. Pierre Conesa, par exemple, a des mots assez durs sur la façon dont les services diplomatiques et de renseignement traitent les faits, comparativement aux Ricains.

On a vraiment du boulot sur la planche dans ce domaine en France.

agecanonix

@ Denis Monod-Broca | 22 novembre 2019 à 10:22

Pardonnez-moi mais je vais en remettre une couche :
"Penser contre soi-même n’a jamais été facile" dites-vous. Vous n'êtes probablement pas très catholique car :

Acte de contrition :

"L'acte de contrition est une prière de dévotion catholique : « Mon Dieu, j'ai un très grand regret de Vous avoir offensé, parce que Vous êtes infiniment bon, infiniment aimable et que le péché Vous déplaît. Je prends la ferme résolution, avec le secours de Votre sainte grâce, de ne plus Vous offenser et de faire pénitence."

Mais cela n'est pas valable pour tous car cela fait des décennies que nos présidents trahissent la France avec la collaboration de leurs nombreux affidés, francs-maçons ou pas, et cela simplement pour le fric et ce qui va avec.

La trahison est plus facile que de reconnaître sincèrement ses erreurs.

caroff

@ F68.10 11h17
"Je m'explique: voici un débat dans lequel un des participants part en roue libre autour de son délire, tandis que l'autre participant essaie de prendre la mesure de la réalité au moyen de son esprit critique. Exercice: repérer à qui correspondent ces deux descriptions ci-dessus.
https://m.youtube.com/watch?v=vm2jTm2U6wE"

Merci pour le lien.
Au-delà du différentiel idéologique entre les deux intervenants apparaît une caractéristique que j'apprécie énormément chez les Britanniques: l'analyse des faits et le pragmatisme des réponses à leur apporter.

Du côté français, BHL et Macron sont emblématiques à cet égard, uniquement du verbe et encore du verbe...

F68.10

@ boureau
""Penser contre soi-même n'a jamais été facile" (Denis Monod-Broca)

"Bien jolie phrase ! Essayez, Denis ! Essayez !"

----

Ce n'est pas bien compliqué. Ça s'apprend. Comme faire du vélo.
Soit vous savez faire du vélo. Soit vous ne savez pas encore faire du vélo.
Quant à apprendre à faire du vélo, il faut en avoir un minimum envie. Ou y être contraint...

Denis Monod-Broca

@ boureau
« Bien jolie phrase !
Essayez, Denis ! Essayez ! »

Vous vous défaussez par une pirouette condescendante. Une chose est sûre : vous, vous n’essayez pas...

Bibasse

Le paradoxe, c'est que l'ensemble de ces attentes auxquelles j'adhère (et il me semble une majorité de Français, du moins je l'espère) ne trouve pas depuis quarante ans de traduction dans les urnes.

Les Français seraient-ils masochistes ?

Achille

@ Antoine Marquet | 22 novembre 2019 à 11:22

Une dictature qu’elle soit de gauche ou de droite dispose de moyens très efficaces pour endiguer les guerres civiles…enfin pendant quelque temps. Attendons la suite !

Michelle D-LEROY

Excellente réaction à la bêtise bornée ambiante, à laquelle j'ajouterais :

- ceux qui vont lire Ivan Rioufol, Alain Finkielkraut, Michel Onfray ou encore Jean-Paul Brighelli ou Elisabeth Lévy et autres critiques... forcément d'extrême droite.

Il n'empêche que, et vous avez raison de le rappeler, on entend très fort les belles âmes nous seriner leurs habituelles malhonnêtetés intellectuelles.

Et malgré quelques prises de conscience récentes par des gens de gauche habitués à nous enfumer grâce à leur optimisme incontournable, ce qui m'étonne d'ailleurs, la France s'enfonce dans une fracture culturelle difficile à colmater, avec d'une part un communautarisme de plus en plus important, dans une précarisation d'une partie de la population liée aux arrivées continues de migrants et d'autre part un découragement visible mais muet d'une partie de la population inquiète pour l'avenir de son pays.

Une population qui n'est ni raciste ni extrême-droitiste mais qui réclame juste un peu de respect pour sa civilisation et sa culture.

Merci encore pour ce billet contre les poncifs habituels souvent employés par pur snobisme élitiste.

Antoine Marquet

@ Achille

Le Brésil en guerre civile ? J'y étais il y a peu et n'ai rien vu de tel ! Des luttes de gangs, oui, une criminalité galopante oui, guerre civile : que nenni !

boureau

@ Xavier NEBOUT 22 novembre 2019 10:29
"Monsieur Bilger... vous ne perdriez rien... en disant ce qu'il convient de retenir du programme du RN".

Je suis de cet avis. Pour la clarté de la discussion, il convient de nommer les choses.
Quels sont les engagements du RN qui sont dans le "champ républicain" et quels sont les engagements du RN qui sortent du "champ républicain" ?

Qui aura le courage de répondre sans tomber dans les excès de langage ?

Cordialement.

---------------------------------------------------

@ Denis Monod-Broca 22 novembre 2019 10:22
"Penser contre soi-même n'a jamais été facile"

Bien jolie phrase !
Essayez, Denis ! Essayez !

Cordialement

F68.10

@ Denis Monod-Broca
"Avoir un ennemi, l’extrême droite pour les uns, l’anti-extrême droite pour les autres, évite d’avoir à penser. C’est si confortable..."

Exact. C'est pourquoi il faut désormais être impitoyable avec toutes les fulgurances de la pensée où qu'on les trouve. En sursimplifiant la pensée, elles mènent au délire politique.

Inlassablement réclamer de la rigueur de la pensée.

Je m'explique: voici un débat dans lequel un des participants part en roue libre autour de son délire, tandis que l'autre participant essaie de prendre la mesure de la réalité au moyen de son esprit critique. Exercice: repérer à qui correspondent ces deux descriptions ci-dessus.

https://m.youtube.com/watch?v=vm2jTm2U6wE

Solon

Attention Monsieur Bilger ! Vous cumulez: propos réacs, apologie de la violence policière, islamophobie, mépris du sacro-saint "peuple de gauche" etc. Vous allez vous retrouver du mauvais côté de la barre du Tribunal.

Achille

@ Tipaza | 22 novembre 2019 à 09:54
« La négation de ces évidences au motif qu'elles sont énoncées d'abord par un parti se revendiquant de valeurs traditionnelles identitaires, réduit votre argumentation à néant.»

Mais je ne partage pas, loin s’en faut, les propos de cette extrême gauche utopiste qui en appelle à un paternalisme qui a certes existé au début du siècle dernier du temps des maîtres de forges mais qui n’a plus lieu d’être aujourd’hui.
Cette exigence, je dirais plutôt ce caprice qui consiste à tout attendre du "papa président" qui doit subvenir aux besoins de chacun, sans trop se soucier des moyens pour y parvenir, on va finir par en crever !

Je souligne simplement le fait que le billet ne s’attarde que sur les propos irresponsables de jeunes de l’ultra-gauche, sans tenir compte du fait que l’ultra-droite tient également des propos tout aussi provocants dans d’autres domaines et notamment de nature identitaire.

MLP semble être bien décidée à être de toutes les manifs jusqu'en 2022. Elle récupère tout ce qui passe. Y compris et surtout la grève du 5 décembre dont le donneur d’ordre est la CGT. On va où là ?
Nous sommes en droit d’attendre un peu plus de hauteur de vue de la part d’un parti qui a l’ambition de diriger le pays !

boureau

"Islam et Islamisme"

Deux interventions (dédiées aux autruches) à regarder et à méditer :

Sur RT : un débat entre Marwan Muhammad (CCF) et Ivan Rioufol (Le Figaro).
Un sens aigu de la manipulation !

Sur Le Blog du Cinéma : une interview de Ladj Ly (metteur en scène du film Les Misérables, film qui aurait fait verser une larme à Macron) d'où je ressors deux passages :

"Quand on voit l’autre ****… J’ai presque envie de l’insulter ! L’autre **** de Zineb (NDLR : Zineb El Rhazoui) qui incite les policiers à tirer sur la « racaille de cité ». Va te faire **** ! ..."

"Je vais même pas citer le nom de l’autre là, ce **** (NDLR : Eric Zemmour)"

https://www.leblogducinema.com/interviews/ladj-ly-la-misere-est-si-belle-interview-du-realisateur-du-film-les-miserables-878170/

Les masques tombent.

Cordialement.

Xavier NEBOUT

Monsieur Bilger, vous ne pouvez pas à la fois vous dire aux antipodes du RN, et adhérer implicitement à la plupart de ses voeux.

Vous ne perdriez rien à faire preuve du plus de courage, qui vous ferait passer de l'honnêteté à l'honneur en disant ce qu'il convient de retenir du programme du RN comme le font notamment vos amis Ménard et Zemmour au lieu de vous situer globalement et sans nuances à l'opposé comme sous un parapluie.

Denis Monod-Broca

Avoir un ennemi, l’extrême droite pour les uns, l’anti-extrême droite pour les autres, évite d’avoir à penser. C’est si confortable...
Notre plus grande difficulté, présentement, est que notre principal ennemi est nous-mêmes. Climat, épuisement des ressources, disparition de la biodiversité, dette abyssale, toute-puissance du capital, ébranlement de l’hégémonie US... sur tous ces fronts, nous avons à lutter contre nous-mêmes. Pas facile ! Alors on s’invente des ennemis, on s’aveugle, et les choses s’aggravent encore et toujours.
Penser contre soi-même n’a jamais été facile. C’est plus indispensable que jamais. C’est une question de survie désormais.

Aliocha

Céder à la tentation du propos extrême amène à l’extrémité du propos, et le glissement sémantique annihile toute différence, droite et gauche se confondant alors dans la fusion de leurs similitudes, réduisant à néant comme le souligne notre hôte, toute définition du réel.
Ne reste alors, au-delà de la lutte obsolète des partis confondus en leur mutuelle propagande, que l'institution du grand ancien qui donna à un homme le soin d’insuffler la direction du juste.
Voilà de quoi comprendre la raison d'être en France de la Ve République !
Bon courage, Président, Jupiter abattu vous amènera des écrouelles au triomphe de la Croix !

Achille

@ boureau | 22 novembre 2019 à 09:43
« ...voir le commentaire d'Achille 22 novembre 2019 08:38 ! A l'évidence, il n'a rien compris au sens de votre billet. »

Il semble que Jaurès non plus n’avait rien compris aux messages de l’extrême droite de l’époque. On a vu le résultat.

Lotus

Au fond l'extrême droite existe-t-elle ou n'est-ce qu'un mot qui sert de bouc émissaire aux manipulateurs de conscience ?

Sans le diable Dieu existerait-il ?

Tous les partis politiques ont montré leur inutilité, leurs malversations et pourtant ils occupent tous simultanément et continuellement le pouvoir et en font ce qu'ils veulent pour leur plaisir personnel, sans qu'aucune réforme constitutionnelle véritable ne soit mise en place.

Combien de temps encore cela continuera-t-il ? Jusqu'à la prise de possession de notre pays par l'Islam conquérant qui le retirera des mains crochues qui le possèdent aujourd'hui et qui nous interdisent de résister en nous culpabilisant sans cesse.

Voyez-vous, l'extrême droite c'est l'horizon, c'est-à-dire une ligne imaginaire qui recule au fur et à mesure que l'on avance vers elle, mais qui symbolise aussi l'espoir pour les âmes patriotes.

Tipaza

@ Achille | 22 novembre 2019 à 08:38

Extrême droite, ultra droite, et pourquoi pas hyper droite et bientôt "supercalifragilisticexpialidocious" pour reprendre la formule que j'adore de Mary Poppins !
Vous déplacez la cage à roulettes, comme le dit Marchenoir.

Le propos du billet n'est pas un appel à un vote gauche, centre, droite, modéré ou extrême, il est de remarquer l'absurdité qu'il y a à nier les évidences qui devraient sauter aux yeux des bien-pensants.

La négation de ces évidences au motif qu'elles sont énoncées d'abord par un parti se revendiquant de valeurs traditionnelles identitaires, réduit votre argumentation à néant.
Et il est bien connu que lorsque la négation plonge dans le néant, on est dans le plus profond des trous noirs de la pensée, si tant est que la gauche macroniste puisse encore penser.

Car enfin réfléchir c'est déjà désobéir, et la macronie ne supporte que l'alignement dans le flou du en même temps.

hameau dans les nuages

Même Jean Jaurès était donc d’extrême droite.
C'est fou non ?

http://www.communcommune.com/2016/12/jean-jaures-discours-pour-un-socialisme-douanier.html

Ou alors c'est tout simplement du bon sens.
Et pour certains le bon sens populaire ancré à gauche devint populiste en larguant les amarres pour aller à tribord.

C'est vraiment fou, non ? On vit une époque formidable.

boureau

Je souscris, moi aussi, à votre courageux billet. Sans aucune réserve cher P. Bilger.

Et on aurait pu ajouter quelques paragraphes...

Mais, cher P. Bilger, quelles que soient vos explications, vos évidences, votre honnêteté, vous aurez toujours des aveugles, des inconséquents, des "affoleurs d'opinion", des simplistes : voir le commentaire d'Achille 22 novembre 2019 08:38 ! A l'évidence, il n'a rien compris au sens de votre billet.

Notre société se "tend"... Les esprits évoluent...

Cordialement.

Sophie

Les Français doivent être masochistes. Depuis presque quarante ans, ils votent pour ceux qui les battent et les méprisent. Certains viennent de voter Macron et ils voteront à nouveau pour le triste sire en 2022.

Que faut-il écrire ? L'islamisme et l'islam continueront de prospérer.

En matière de masochisme, les Français seront bien servis... Et particulièrement, les femmes !

Ces Français incapables, par lâcheté, de défendre leur nation, leur culture, leurs valeurs... Pauvres de nous !

P.-S.: lire sur Riposte laïque: "« Mein Kampf » best-seller en Turquie et au Qatar : un « Mein Kampf » modéré ?"
https://ripostelaique.com/%C2%AB-mein-kampf-%C2%BB-best-seller-en-turquie-et-au-qatar-un-%C2%AB-mein-kampf-%C2%BB-modere.html

dd33120

M. Bilger quelle lucidité, ça fait du bien de voir exposer ce qui crève les yeux de toute personne pas trop tordue, idéologisée ou de mauvaise foi, depuis pas mal de temps. Le caillou dans la chaussure c'est Mme Le Pen, propriétaire par héritage du FN. Elle sert, consciemment je suppose, de rabatteur des voix pour les autres partis, tous les autres, qui s'en servent sans vergogne.

J'ai été atterré par le programme du député LR Aurélien Pradié exposé sur Paris Première. Zemmour lui a dit qu'il était mort et qu'il ne le savait pas. Malheureusement c'est vrai. Je suis désespéré par la vacuité de cette droite aveugle qui annonce un avenir bien sombre.

sylvain

Un super texte de M. Bilger, tellement vrai que les islamogauchistes doivent ruer de rage ce matin ; tous les merdias et leurs journalopes couchés soumis collabos en ont pris plein leur grade et je tremble de joie.

Désolé de vous voler votre sublime message mais je vais le diffuser tous azimuts dans tout mon entourage d'extrêêêême drouââââte réac facho xéno.

Seul bémol, je trouve notre extrême droite très mollasse envers cette islamogauchiasserie répugnante ; je mets à l'honneur Zineb qui ne mâche pas ses mots envers tous ces cloportes collabos et qui a raison avant tout le monde au sujet des balles réelles, ça arrivera inévitablement.

Sophie

Mille mercis, Monsieur Bilger, pour ce billet.

Cordialement

Achille

« Cette jeunesse de l'ultra-gauche si spontanément violente et si éprise de censure, pourquoi se priverait-elle puisqu'elle combat l'extrême droite partout, sous ses visages multiples, et qu'elle est alors forcément honorable et révolutionnaire ? »

Votre raisonnement est un peu spécieux Philippe Bilger. Vous mettez le désordre ambiant qui règne dans le pays uniquement sur le dos de l’extrême gauche (LFI, NPA, LO et écolos zadistes), vous gardant bien d’incriminer le comportement des mouvements d’extrême droite qui pour la plupart sont des officines du RN.

En ce qui me concerne je ne fais aucune différence entre l’ultra-droite et l’ultra-gauche. Ce sont tous les deux des mouvements anarchistes dont l’objectif est clairement de faire tomber un système socio-économique qu’ils condamnent, soi-disant au nom du peuple alors que l’histoire des Hommes montre que les régimes de ces deux idéologies dogmatiques n’ont eu pour effet que de précipiter le peuple dans la misère.

Les militants de LFI n’hésitent pas à avouer qu’en 2022 ils voteront pour MLP, vu que J-L Mélenchon est définitivement mort politiquement, suite à son comportement de psychopathe.
D’ailleurs Adrien Quatennens de LFI a été élu avec les voix du FN en 2017 tout comme d’autres illuminés de ce parti.
Les militants de RN et LFI, arborant fièrement leurs gilets jaunes, s’entendent comme larrons en foire dans les manifs du samedi, se mêlant aux black blocs dont beaucoup font partie de leurs rangs.

Si par malheur en 2022 MLP venait à être élue, ce qui, dans la pagaille qui règne actuellement dans le pays, n’est pas exclu, gageons que cette belle entente ne se transforme en conflit ouvert avec en prime une guerre civile, ainsi que cela se passe en ce moment en Amérique du Sud ; Argentine, Venezuela, Chili, Bolivie, Brésil. Pays dont les peuples sont à ce jour sous le joug des mouvements d’extrême gauche et d’extrême droite.

Espérons que les Français auront suffisamment de jugeote pour ne pas tomber dans le piège populiste qui ne peut conduire qu’au désastre.

Patrice Charoulet

Cher Philippe,

Je souscris entièrement à vos réflexions de ce jour.
Voulant leur assurer la plus large diffusion, je les transporte sur mon mur Facebook, sur le blog de Rioufol, sur le blog de Pierre Assouline...
Vous devriez les adresser à la page "Opinions" du Figaro.

Tipaza

Souhaiter une photo où le bleu du drapeau soit celui du drapeau de la France, c'est d'extrême droite !

Exilé

L'extrême droite : notre parti unique

Derrière cette profession de foi à prendre cum grano salis, se profile tout de même une réalité qui commence à prendre corps dans notre pays qui s'enfonce dans le chaos, à savoir que dans ce genre de situation la survie de tous ne relèvera que de valeurs et de principes « d'extrême droite », y compris pour ceux qui s'affichent comme plutôt de gauche.

L'homme de Cro-Magnon dont la principale préoccupation était de permettre à sa communauté de caverne de survivre face aux animaux sauvages, à ses ennemis et aux éléments a probablement été l'inventeur des premiers principes élémentaires « d'extrême droite »...

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

MA CHAINE YOUTUBE

PRESSE, RADIO, TELEVISION & INTERNET

INSTITUT DE LA PAROLE

  • Formation à l'Institut de la parole
    Renseignements et inscriptions : [email protected]
  • L'Institut de la Parole propose des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique de la personnalité et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Magistrat honoraire, Philippe Bilger propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires.

MENTIONS LEGALES

  • Directeur de la publication : Philippe Bilger
    SixApart SA 104, avenue du Président Kennedy 75116 PARIS