« EVIDEMMENT : l'adverbe préféré de Philippe Martinez ! | Accueil | Qui ne fait pas semblant ? »

12 janvier 2020

Commentaires

Archibald

Caro au dodo, Line est câline !

Lodi

@ Caroline

Pardon, pour vous il est plus grave de répondre à des offenseurs que d'offenser ? Il faut le croire, vous n'intervenez que pour critiquer qu'on se défende.
Pas pour assister la victime.

Vous dites certains mal élevés. Votre éducation vous a donné un sens aigu de la justice, je vois ça.
Et un courage !
Vous n'intervenez que quand les gens que vous n'appréciez pas sont à terre, pour les achever.
Peut-être vaut-il mieux être un éléphant qu'un charognard.

Leçon un : quand on provoque, on n'est pas maître de la réponse de l'autre, il ne vous doit aucune clémence.
Leçon deux : si on veut que les gens s'apaisent, on ne vient pas les provoquer.
J'aimerais bien que les présumés je veux que le monde change et des relations apaisées en montrent l'exemple.
Non ! Ils provoquent sous des dehors de faire la morale, ce qui est proprement insupportable.
S'ils le voulaient, mais ce sont des hypocrites ou des inconséquents, on le voit bien avec vous, ils diraient, voyons, quelque chose comme ça...

"Dans les lieux où on mange, chacun parle à son voisin, et souvent, de plus en plus fort pour émerger du chaos sonore.
Personne n'est coupable, il faut s'en rendre compte, n'accuser personne et essayer de murmurer".

Ici, la règle peut paraître étrange, j'ai dit pourquoi à mon sens vous n'avez pas compris, je n'y peux rien.
Bref, mais peu importe, il faut tendre de faire ce que nous dit notre hôte, c'est ça, la politesse, et je m'y essaie, je veux croire que d'autres aussi, oui, mais c'est impossible si on provoque les gens.

L'agression est un hors-sujet qui contrairement aux autres n'apporte jamais rien. De plus, il éloigne du débat : de tous les débats, on parle des personnes, pas des problèmes.
Et enfin, il ne peut que resurgir, apparemment, vous n'avez aucune idée de ce qu'est une dignité blessée.
Peut-être parce que n'intervenant pas, vous ne risquez pas les coups, peut-être parce que vous n'avez aucune idée de ce que peut être la dignité, après tout, la justice vous échappe.

Caroline

Bravo cher Philippe. Je me décourageais de lire les commentaires, je passais les bavards. Cependant, je m’aperçois qu'il y a les déçus de cette Charte, les offensés pensez ! Ceux qui n'ont rien compris, ceux qui règlent leurs comptes sur les autres d'une manière peu aimable et mal élevée, ceux qui ont une mémoire d'éléphant en se souvenant qu'untel a dit il y a cinq ans dans ce blog...
Quand on n'a rien à dire, on peut se taire ! ou on attend le prochain billet...

Achille

@ sbriglia | 16 janvier 2020 à 13:57
« PB lance un sujet : aussitôt rappliquent le geignard, l'ampoulé, l'humoriste Vermot, l'obsédé textuel, l'obsédé sexuel, le retraité diarrhéique, le prophète illuminé, l'insomniaque aux erreurs nocturnes, bref, toute la panoplie des phalènes attirées par la lumière… »

Je pense avoir identifié tous ceux dont vous faites allusion dans cette liste (y compris moi).
Il ne manque plus que vous. J’hésite entre le nain Grincheux et le
Schtroumpf Grognon . :)

Zonzon

ZEMMOUR TOUJOURS !

Quand Épamimonnasse ou Syro Ko, qui sont à n'en pas douter des pseudonymes, écrivent quelque chose comme :

« Comment expliquer, sinon, que vous laissiez passer une trentaine de commentaires (je n'ai pas compté) de Zonzon, reproduisant les échanges de l'émission de Zemmour sous le billet "Encore Nadine Morano : c'est vrai ou c'est raciste ?" ? »

ça n'en touche pas une à Zonzon, encore moins une autre à Nadine et les habitants de Nogent-le-Rotrou, gros bourg où se passe la scène, n'en sont même pas informés !

Mais quand il s'agit d'un dénommé Herman Kerhost (13 janvier à 12 h 51), on a un problème ! Ce pseudonyme ressemble tellement à un patronyme qu'on ne serait pas traumatisé qu'il en soit un !

Et c'est à cet instant précis qu'on commence à se poser des questions. On imagine volontiers ! On vagabonde en compagnie d'un fier chevalier teutonique juché sur sa mouture arpentant les forêts de Mazurie en recherche d'un vil envahisseur asiatique à trucider en vue d'évangélisation ; ou d'un fringant officier de Frédéric de Prusse ; mais aussi d'un Commandant à la tête d'un détachement d'une Panzer Division SS En Marche vers Gross Paris, un cinglé sanglé dans sa pelisse de cuir noir !
Et là on s'extirpe de la rêverie.

Ah ! Cher Herman, voici 15 jours au moins que nous sommes plongés dans l’abomination de Charlie Hebdo, « journal bête et méchant » et voici que vous apparaissez méchamment et bêtement pour évoquer ce petit juif teigneux qui est comme un caillou dans votre botte !

Eh bien, au risque de vous étonner, je vous remercie pour m'avoir donné l’occasion de m'expliquer sur l'arrêt momentané du « Zemmour Parade » qui se produit 4 fois par semaine dans l'arrière-salle du grand café de Nogent-le-Rotrou !

Et sur l'opportunité de poursuivre nos commentaires.

Nous avons longuement évoqué cette question, mon épouse et moi-même, devant l'âtre, attendant qu'un autre petit juif vienne se lover dans la crèche.

Postés en retrait, par humilité, hors du circuit normal du blog, pour ne pas gêner l'écoulement journalier du débat, d’accès malaisé et pour ainsi dire lus par personne – ce qui, par ailleurs, n'est pas forcément l'objet – l'intérêt de ces commentaires est sans rapport avec le temps et la peine nécessaires pour les rédiger !

Sans parler de nos compétences, problématiques, lesquelles ne nous désignent nullement pour prendre en charge cette tâche.

Les Zonzon sont-ils à la hauteur pour argumenter dans un temps où l'hommelet qui dirige déclare : « La culture française n'existe pas, les zélythes françaises sont acculturées ! » EN MÊME TEMPS que notre Zemmour rétorque : « Plus l'élite déteste quelqu'un, plus le peuple l'aime ! », se rappelant ce jour de 1982 où JP2 déclara, à propos de la Pologne : « La NATION existe par et pour la Culture ! ».

[Et où le patron – croyant bien faire – ouvre un débat sur Camus qui tourne à la démolition d'un homme malgré tout honorable si l'on se rapporte aux brutes nauséabondes, grandgourous qui suivirent !]

Ce modeste couple des profondeurs qui se demande jusqu'où il va falloir que la France descende pour que les gens se convainquent de cette vérité première : Macron n'est pas, n'a jamais été la solution !

Mais il fallait bien que quelqu'un s'y collât !

C'est avec sérénité, espoir et reconnaissance que nous attendons qu'on nous décharge de ce fardeau. Le grand boureau a déjà abandonné... sans donner d'explication !

Reste, pour le moment, ô Herman, votre vomissure, comme un rejet verdâtre s'étalant sur la table d'un banquet sous l'indifférence absolue de convives impassibles, silencieux !

Archibald

Dragué place Clichy, je l'avais mollement suivie jusqu'à son studio des Batignolles. J'avais regretté. Je le lui avais fait savoir.
Une fois qu'on se fut tout dit on se sépara !

Elle poursuivit ses déambulations blogueuses sans nullement se soucier de son éphémère « compagnon » d'une soirée ! C'était déjà ça !

Pour la Noël elle alla à Rome, en revint lucide mais aimable.

D'obscurs regrets jaillirent dans mon tréfonds : aurais-je été aveugle, mauvais observateur, un peu fat ?
Après tout c'est bien possible !

Depuis quelques jours j'ai l'envie d'aller l'embrasser – je connais le chemin !
Mais j'ai peur d'être rebuté !

Surtout qu'elle est en phase active pour faire valser les imbéciles.
J'attendrai un peu !

Achille

@ duvent | 16 janvier 2020 à 20:13
« Vous ne devez pas extraire un mot et ensuite déduire une idée, ceci est l'habitude du sot. »

J’aime bien les gens qui, comme vous, donnent des leçons d’intelligence. C’est une volupté de fin gourmet comme disait Courteline.
La fatuité est ce qui permet aux érudits ou présumés tels de croire qu’ils sont des géants parmi les nains. Cela semble les rassurer, dommage que cela ne les ridiculise.

——————-

@ Mary Preud'homme | 16 janvier 2020 à 20:18

Amusant de votre part de parler de gros sabots, vous qui n’avez jamais fait dans la subtilité.
Mais comparer duvent à une libellule m’a bien amusé, je l’avais prise pour un gros hanneton. :)

Wil

@ Jean-Paul Ledun
"modératrice-correctrice bien-aimée…"

Pas mal.
Dorénavant, je vais la reprendre si vous permettez à chaque fois que parlerai à ou de Madame Bilger.
Je pense que ça lui fera plaisir, héhéhé.
Bien vu Jean-Paul.

Jean

@ Lodi

Merci, Lodi, pour cet intermède musical qui fut tel que vous me le souhaitiez une délicieuse promenade à flâner sans but au gré du vent.

Mary Preud'homme

@ Achille | 16 janvier 2020 à 16:02

Hors sujet :
Achille avec ses gros sabots qui compare une libellule se posant ici ou là avec légèreté sans jamais s'incruster, avec un papillon mite envahissant et qui fait des trous partout !

Sacré Achille, toujours à côté de la plaque !

duvent

@ Achille | 16 janvier 2020 à 16:02

Non, vous vous méprenez, je n'use pas de la parabole, quelquefois du zeugma et souvent de l'ironie.

Vous ne devez pas extraire un mot et ensuite déduire une idée, ceci est l'habitude du sot.

Mais je suis bonne camarade et donc je vous invite à relire la parabole du semeur.

A propos d'emphase, il faut savoir qu'elle a pour effet de dérider, de déplier, d'étirer, d'étendre, d’accroître, d'intensifier et de faire se gondoler, ma raison.

C'est pourquoi la contrepèterie est pour moi l'ultime emphase, dans laquelle il est vivement recommandé de glisser quelques pastilles de naphtaline !

Nota bene : pour goûter les contrepèteries il faut un esprit vif, très vif, excessivement vif... Entraînez-vous !

Jean-Paul Ledun

Bravo Philippe !
Il était plus que temps.
Quelle patience, quelle endurance !
Vous et votre modératrice-correctrice bien-aimée…

Lodi

@ Achille

A présent, je suis Lodi et ne désire plus m'exprimer sur la charte. Ni "révéler" ce que cela signifie : rien contre personne, je le précise vu le nombre de paranoïaques infestant ce site.
Ce que cela veut dire ? Je ne le révélerai que si quelque chose de bien précis arrivait hors du blog, sinon, cela serait absurde.

Quand j'ai un message à faire passer, je ne l'envoie pas dire, mais après tout, que les gens croient ce qu'ils veulent ou plutôt ce qu'ils peuvent : chacun se crée son enfer.

Vous savez, on m'a reproché d'admirer, puis de pontifier, sur ce blog... Je m'attends à ce qu'après qu'on m'a adressé des semonces à cause des longueurs des hors-sujet et de parler de moi, toutes choses que je vais essayer d'éviter pour faire oeuvre, puisqu'on prétend transformer de ce lieu une sorte d'atelier de production de commentaires qui en serait (alors qu'ils ne ressortent jamais que d'une faille entre l'écrit et l'oral et sont une conversation avec l'auteur et entre commentateurs) on...

...ne me reproche autre chose ou on m'ignore.
Quel suspens palpitant pour un autre ! Moi, je me demande bien comment on peut faire de commentaires, des œuvres.

Allons en relever le défi.

Achille

@ duvent | 16 janvier 2020 à 14:50

Ce qui est remarquable chez vous, chère duvent, c’est que tel Jésus avec ses apôtres, vous vous exprimez sous forme de parabole. A charge pour chacun de nous de chercher où vous voulez en venir exactement.
En fait c’est un peu du Noblejoué mais en plus alambiqué. Ceci étant le texte est beau, même si l'emphase un brin datée sent un peu la naphtaline.

duvent

@ Achille | 16 janvier 2020 à 09:39
« Je suggère aux mordus du hors sujet ainsi qu’à ceux qui ne parviennent pas à s’exprimer en moins de cent lignes d’aller sur le blog de Rioufol qui ressemble plus à un forum qu’à un blog.
Là-bas c’est l’auberge espagnole. Quel que soit le sujet, chacun des abonnés vient avec son propre sujet, souvent toujours le même d’ailleurs : les islamistes, les migrants, le Macron-bashing à tire-larigot.
Cela n'empêchera certainement pas des échanges chaud-bouillants, mais aura le mérite d’épurer ce site de scories inutiles et permettra des échanges plus consistants car en harmonie avec sa charte. »

Bonté divine ! (Oh My God ! en français moderne...)
Je vous propose de réfléchir, 1 minute sur 59, afin de nous donner à lire autre chose que vos habituelles inanités...

Quand je lis ça :

« Cela n'empêchera certainement pas des échanges chaud-bouillants, mais aura le mérite d’épurer ce site de scories inutiles et permettra des échanges plus consistants car en harmonie avec sa charte », je me dis que le platane de Camus remplirait bien des offices, si seulement on ne l'avait pas scié !
Pourtant, le doute m'habite et même me hante, lorsque je me penche attentivement sur « des échanges plus consistants car en harmonie avec sa charte »

Le dernier mot m'a induite en erreur, et le malentendu m'a jetée contre un platane invisible.

Vous êtes comme le pharisien prompt à donner des leçons dont vous vous épargnez les contraintes, et comme il se doit, les scories sont toutes ailleurs, chez les autres  !

Oh ! Achille, monumental et vénéré héros, combien de pitoyables nains surgis du néant se sont parés de ces armes trop lourdes et de ces splendeurs trop grandes ?

Il faut être magnanime lorsqu'on est tout petit, ceci compense cela !

sbriglia

"-Un "Blog" est souvent tenu par une ou plusieurs personnes qui ont la volonté de s’exprimer sur divers sujets…
-Un "Forum" est un espace de débat sur lequel on peut poser des questions et attendre des réponses…" (Ellen)

Rencontre de troisième type, ici : le "blogorum".

PB lance un sujet : aussitôt rappliquent le geignard, l'ampoulé, l'humoriste Vermot, l'obsédé textuel, l'obsédé sexuel, le retraité diarrhéique, le prophète illuminé, l'insomniaque aux erreurs nocturnes, bref, toute la panoplie des phalènes attirées par la lumière…

Au milieu de la soupe, quelques morceaux de viande et de temps à autre, le verre de vin qui permet le chabrol.

Et Pascale de dégraisser sans fin…

Faut de tout pour se réchauffer sur le blogorum…


Ellen

Voici quelques explications et règles extraites du "All blogger" 2020.
Si on respecte la prescription des codes, aucune raison que ça devienne une auberge espagnole.

La différence entre un "Blog" et un "Forum " :

1/-Un "Blog" est souvent tenu par une ou plusieurs personnes qui ont la volonté de s’exprimer sur divers sujets. Entre autres, l’information peut être la motivation première d’un blogueur. Bien que l’interaction soit possible sur un blog, l’auteur ne s’attend pas nécessairement à une réponse de son auditoire. Il est en quelque sorte le roi de son royaume, étant donné qu’il s’agit d’un espace personnel où il peut mener la danse. Le blogueur peut organiser des débats et les diriger à sa manière ou encore filtrer les commentaires à sa convenance. Lorsqu’un lecteur se rend sur un blog, il va premièrement pour lire la pensée du blogueur.
Cas de Philippe Bilger

2/-Un "Forum" est un espace de débat sur lequel on peut poser des questions et attendre des réponses. Contrairement au blog qui est exclusivement dirigé par un auteur, les utilisateurs d’un forum peuvent chacun par le biais de l’identification, lancer une discussion. L’interaction est le principal fil conducteur du forum qui peut être assimilé au reflet de la pensée d’une quantité de rédacteurs.

Achille

Je suggère aux mordus du hors sujet ainsi qu’à ceux qui ne parviennent pas à s’exprimer en moins de cent lignes d’aller sur le blog de Rioufol qui ressemble plus à un forum qu’à un blog.
Là-bas c’est l’auberge espagnole. Quel que soit le sujet, chacun des abonnés vient avec son propre sujet, souvent toujours le même d’ailleurs : les islamistes, les migrants, le Macron-bashing à tire-larigot.

Cela n'empêchera certainement pas des échanges chaud-bouillants, mais aura le mérite d’épurer ce site de scories inutiles et permettra des échanges plus consistants car en harmonie avec sa charte.

Mitsahne

AUTOGENESE OU SCISSIPARITE ?

Personne ne l’a remarqué, mais depuis que Noblejoué s’est dédoublé en Lodi, le même jour, l’Insee a annoncé officiellement que la France venait de passer le cap des 67 millions d’habitants. Cette coïncidence considérable peut avoir des conséquences imprévisibles puisque certains ont pronostiqué tout simplement la fin de l’immigration !

C’est grave docteur ?

Ellen

@ Lodi 14 janvier 2020-19:20

Fin de la discussion "hors sujet" of course. On ferme la boutique.

Have a nice dream and keep cool !

Lodi

@ Alpi
"Vous me paraissez bien susceptible pour une simple plaisanterie. Et, du coup, vous devenez pontifiant et ennuyeux avec vos liens... et hors sujet !
Ce que j'ai déjà constaté avec vos autres commentaires..."

Hors sujet : j'avais prévu que ce serait le nouveau truc pour diminuer les gens. En plus de les diaboliser.
Sans aller jusque-là, vous me dites susceptible. Mais on pourrait vous retourner le compliment : il ne vous est pas indifférent qu'on n'apprécie pas vos plaisanteries.

Merci de me donner raison.
Quant à mes liens et à mon côté paraît-il pontifiant, cela vaut toujours mieux que du vide qui se prend pour de l'esprit.

Wil

Ils me font tous marrer.
Tout d'un coup, ils pensent tous que c'est vrai, les commentateurs sont beaucoup trop longs et parlent de trucs qui n'ont aucun rapport avec le sujet.
Ben voui, c'est toujours les autres évidemment.
C'est ça, la populace.
Je vais peut-être me mettre à faire dans la longueur et le hors sujet permanent rien qu'à cause de tous ces hypocrites.
(Pov' Madame Bilger... Pardonnez-leur, ils ne savent pas ce qu'ils font ;-))

Alain MEYET

Cette "Charte du blog" a pour elle sa logique... D'ailleurs, il y a quelques années, M. Bilger (les époux Bilger ?) était plus strict sur la notion de hors sujet - même si l'on arrive toujours à se raccrocher d'une façon ou d'une autre au billet concerné (c'est un peu comme les amendements et les cavaliers législatifs au Parlement...).

Ce qui est peut-être davantage susceptible de poser problème, c'est qu'apparemment certains contributeurs n'acceptent pas d'être contredits par d'autres ; ils montent dès lors au créneau, afin de défendre bec et ongles leur position. Pourtant, la liberté d'expression (dont nous jouissons avec bonheur sur ce blog) implique la diversité des idées et des opinions. Où en arriverait-on si, dans toutes les revues et magazines, dès que quelqu'un est mis en cause, il exigeait un droit de réponse ? Car le droit de réponse prévu par la loi sur la liberté de la presse s'applique plus libéralement qu'on ne le pense : il n'est absolument pas requis d'avoir été vilipendé, il suffit d'être cité, ou même d'être visé, dans un article. On voit bien à quels excès on en viendrait si à chaque fois la personne mise en cause exigeait de pouvoir répliquer (d'autant plus que la réponse peut légalement avoir les dimensions de l'article originel). Ainsi, le droit de réponse est régulé par la sagesse même de ceux qui peuvent en faire usage. Qu'il puisse en être de même sur ce blog irremplaçable !...

Donc, tâchons de nous en tenir aux contributions susceptibles d'apporter une analyse ou d'ajouter des informations. Et s'il n'y a pas ou peu de messages critiques, c'est que ce qui avait été écrit n'était pas si nul que ça...

Lodi

@ Jean

Vous êtes gentil d'intervenir en faveur des digressions. Peu de gens interviennent pour louer, vous faites partie de ce petit nombre.
Et cela sans que vous soyez concerné au premier chef, gardant en général le silence.

On se moque de moi, mais je me flatte d'assumer mes commentaires et tant que j'y suis, la défense des autres navigateurs au long cours.
Je jette quelques gifles sur ceux qui balancent le coup de pied de l'âne sur les gens en chasse de vérité un peu au hasard, à la billebaude, maintenant qu'ils sont en disgrâce, leur méandres bétonnés comme la Loire, fleuve plus ou moins sauvage, aurait pu l'être.

Je jette des fleurs, ou plutôt de la musique, sur un homme loyal aux flâneurs du verbe :

https://www.youtube.com/watch?v=hQ7-3YH6Zpo

Dans une époque qui découpe et rabote, la musique peut encore nous donner quelques moments de promenades.

----------------------------------------------------

@ Ellen
"Recommandations :
- Les commentaires hors sujet du billet ne seront ni corrigés ni publiés.
Et voilà, ceux qui n'écoutent pas, au coin."

Je comprends bien qu'on mette les commentaires hors-sujet à la poubelle si on n'en veut pas.
Notre hôte fait ce qu'il veut chez lui.

"Ceux qui n'écoutent pas au coin" est cependant une expression bien révélatrice d'une raison poussant un certain nombre de gens à appuyer sa politique.
Le fait de se voir contrôler et sanctionner, et pourquoi pas ? Éduquer les autres par procuration.

Il y a eu aussi les flatteurs repentants, j'ai eu tort mais pas trop... Franchement, des partisans pareils me semblent quelque peu embarrassants. On veut l'ordre et on a les flatteurs et les petits chefs.

Il y a aussi les gens si faibles qu'incapables de ne pas lire ce qui leur déplaît, une vraie cour des miracles.
Avec un tel manque de liberté psychique, ne leur faudrait-il pas un filtre parental pour accéder au net ?

J'espérais une défense plus intelligente sur la différence entre un blog et un forum, la dynamique des échanges et l'aspect esthétique des commentaires mais non.
C'est sous cet aspect que notre hôte a présenté les choses, mais il n'a eu que des flatteurs et des petits chefs.
Donc, à mon avis, si à une époque ou diabolisait pour s'aider dans un débat, on fera, en plus, de nos jours, intervenir l'arbitre en disant "hors sujet", comme Martinez dit évidemment.

Ce sera l'âge des rapporteurs.

https://naitreetgrandir.com/fr/etape/3-5-ans/comportement/fiche.aspx?doc=bg-naitre-grandir-rapportage-enfant-porte-panier

Chacun ses plaisirs régressifs...

Alpi

@ Lodi

Vous me paraissez bien susceptible pour une simple plaisanterie. Et, du coup, vous devenez pontifiant et ennuyeux avec vos liens... et hors sujet !
Ce que j'ai déjà constaté avec vos autres commentaires...

Aliocha

Vive genau.

F68.10

@ Elusen
"même F68.10 est fin prêt à mettre la main sous votre djellaba ou soutane en français."

J'ai déjà expliqué sur ce blog que la sexualité ne m'intéressait plus. Pourquoi continuer ce type d'attaques personnelles ?

D'autant plus que vous ne répondez à aucune de mes questions.

Peut-on revenir sur le sujet du billet, Elusen ?

Elusen

@ Mister Bean | 14 janvier 2020 à 11:20
« avec le trouphète d'Allah qui l'est gland »

Vous voyez, tout comme vous ; au point où plus personne ne peut faire de différence ; même F68.10 est fin prêt à mettre la main sous votre djellaba ou soutane en français.


Metsys

Vous avez bien raison, Monsieur Bilger, mais la digression et la logorrhée sévissaient déjà il y a quatre siècles dans le salon de Madame de Rambouillet.

"Arrias a tout lu, a tout vu, il veut le persuader ainsi ; c'est un homme universel, et il se donne pour tel : il aime mieux mentir que de se taire ou de paraître ignorer quelque chose. On parle, à la table d'un grand, d'une cour du Nord : il prend la parole, et l'ôte à ceux qui allaient dire ce qu'ils en savent ; il s'oriente dans cette région lointaine comme s'il en était originaire ; il discourt des mœurs de cette cour, de ses lois et de ses coutumes : il récite des historiettes qui y sont arrivées. Quelqu'un se hasarde de le contredire. Arrias ne se trouble point : « Je n'avance, lui dit-il, je ne raconte rien que je ne sache d'original : je l'ai appris de Sethon, ambassadeur de France dans cette cour, que je connais familièrement et qui ne m'a caché aucune circonstance ». Il reprenait le fil de sa narration avec plus de confiance qu'il ne l'avait commencée, lorsque l'un des conviés lui dit : « C'est Sethon à qui vous parlez, lui-même, et qui arrive de son ambassade »."

Evidemment, au temps de La Bruyère, on n'avait pas encore inventé Wikipédia ni la numérisation (que j'utilise aussi, mea maxima culpa...).

caroff

Lorsqu'on se répand de façon diarrhéique sur ce blog (souvent plus de 40 lignes absconses), il est indispensable pour retenir l'attention du lecteur de commenter le sujet de l'article tout en étant percutant.
Cet exercice difficile n'est réussi que par de rares contributeurs dont les posts ajoutent à la saveur déjà élevée des posts de Philippe Bilger...

Sachant cela, tous les acharnés de la contribution compulsive hors-sujet vont bien entendu crier à la censure, à la ligature de leurs pensées autocentrées et ne tiendront aucun compte de la recommandation de notre hôte.
Dès lors quelle sera la décision?
Un mandat d'arrêt, une mise en examen, une interdiction de séjour, tous ces instruments juridiques sont connus ici et l'on pourra constater ou non si le réquisitoire de notre avocat général honoraire est suivi d'effets...

Jean

Pour ma part, j'aime les digressions des uns et des autres.
La pensée ou l'émotion virevoltent. De nombreuses digressions sont tout simplement très intéressantes tandis que certains sujets ou la manière de les traiter sont juste ennuyeux.

Achille

@ Mitsahne | 14 janvier 2020 à 11:46

Vous êtes dur mais juste ! :)

Ellen

En complément à mon post du 14 janvier 2020 à 05:43

A rajouter :

Les "commentaires hors sujet du billet" ne seront ni corrigés ni publiés.

Et voilà, ceux qui n'écoutent pas, au coin.

Mitsahne

@ Achille (14/01 à 7H53)

La cloche Bloujonée (anagramme) qui bourdonnait inlassablement en de trop longues séquences s’est transformée en sirène Diol. Depuis vingt-quatre heures, elle se déclenche intempestivement et nous fait entendre une palette de sons bizarres et asymétriques. On hésite entre la sonate pour code-barres en sol binaire ou le solo pour algorithme déjanté.
Il semblerait que le nécessaire rappel à l’ordre de M. Bilger ait produit des vibrations à caractère délirant qui sont venues troubler les perceptions habituelles du rédacteur prolixe.
A abuser de la cloche, on finit par faire le gong.

duvent

Oh, non !!

Il faut donc que pas un clou ne dépasse ?

Je voudrais que Noblejoué reste Noblejoué, et les autres ce qu'ils sont.
Normalement, je devrais arriver seule à trouver la solution, aux questions suivantes :

1 - Est-ce que le hors sujet est intéressant, et par quelle voie mystérieuse le commentateur cherche à échapper au marteau ?
2 – Est-ce que je peux seule décider de lire ce qui est trop long, beaucoup trop long ? Eh bien, sans me vanter je pense que oui, je peux toute seule (et après le travail de Mme Bilger) faire une chose pareille !
3 – Est-ce que le hors sujet est plus pénible que la vacuité, ou la lapalissade, ou la sottise ? NON !
4- Est-ce que certains ont besoin que notre hôte bienveillant devienne pour leur plus grand confort, le garde-chiourme ? Il semble que oui, et cela n'est pas bon signe...

Dès lors, Monsieur Bilger (notez que par crainte je tente de faire bref!) je vous demande comme une faveur, et parce que cela nous sort de l'ordinaire et banale imbécillité, de laisser vos invités libres !

C'était le vœu que je formulais, il y a peu de temps, et je vois que vous ne voulez pas qu'il se réalise ! Vraiment, ce n'est pas très gentil !

sylvain

@llah Elusen Bean !
"...macaroniste et quelques autres imbécillités de votre seul niveau."

J'ai de la chance d'avoir à côté de chez moi le meilleur macaroniste de la ville, un pâtissier islamogauchiste comme vous, qui fait des macarons de très haut niveau, macarons orientaux islamistes car ce brave monsieur est de couleur arabe gris clair, pas trop foncé, en outre il exploite des apprentis mitrons noirs esclaves car la traite négrière est toujours autorisée chez eux ; y a même des tapis de prières dans le fournil ; de temps en temps il ordonne à ces djeuns de se mettre en position céleste afin de se faire mettre en conformité avec le trouphète d'Allah qui l'est gland.

F68.10

@ Elusen
"L’islam étant une théorie politique d’extrême droite et non une religion (musulmanisme)"

Les muslims partagent votre point de vue ? Ou pas ?

N.B: Vous pouvez nous expliquer en quoi votre réponse à Mr. Bean serait dans le sujet du billet ?

Denis Monod-Broca

@ Lodi

Amusant poème de Queneau, merci. Dommage que vous le compreniez à l’envers, comme vous comprenez à l’envers ce que j’écris.

Les mensonges, tel le serpent de mer, ont besoin de la violence pour s’imposer. Pas la vérité qui, si elle use de violence, se trahit elle-même.

Achille

@ Noblejoué | 13 janvier 2020 à 19:30
« Bien, mais comme la législation change, mon attitude s'adapte ; je ferai dans l'écrit tout à fait écrit, et si froid que je me demanderai si ma langue n'est pas plus morte que le latin du Vatican. »

Rassurez-vous Noblejoué ou plutôt Lodi puisque vous avez changé de pseudo.
Lodi abandonnera-il définitivement les grandes circonlocutions tarabiscotées, le style décousu sans fil directeur de Noblejoué ?

Ses commentaires seront-ils plus concis, bien structurés, avec introduction, développement et conclusion claire permettant enfin de savoir où vous voulez en venir exactement dans vos démonstrations ?

Tous les habitués de ce blog, sans aucun doute, le souhaitent vivement. Je pense que vous en êtes capable ! :)

Ellen

@ Julien WEINZAEPFLEN | 13 janvier 2020 à 09:27

Exact. Non seulement Mme Bilger est d'astreinte tous les jours, mais aussi les week-ends, les jours de fête, les vacances annuelles, les soirées jusqu'au 02:00 du matin à faire lecture et corrections. Le matin dès presque 08:30 reprise des tâches.

Trop gentille Mme Bilger. Faut pas se laisser faire !

Recommandations :
- Le bureau du modérateur ouvre de 09:00 à 19:00 du lundi au samedi.
- Les commentaires hors sujet du billet ne seront ni corrigés ni publiés.

Et voilà, ceux qui n'écoutent pas, au coin.

Elusen

@ Mister Bean
« cher islamogauchinouille »

Faudrait savoir car selon vous je serais : enfant de choeur, catholique, islamiste, gauchiste, macaroniste et quelques autres imbécillités de votre seul niveau.

L’islam est une théorie politique d’extrême droite qui a pour ennemi la gauche, donc la niaiserie du « islamogauchisme » cela en dit plus sur vous que sur les autres.

L’islam étant une théorie politique d’extrême droite et non une religion (musulmanisme), elle revendique les mêmes choses que vous :

  • de droite ultra facho, hétéro, cathophobe, homophobe, etcétérophobe
Elle revendique cela aussi : blanc de souche.
Oh eh ben oui, les Arabes ne font pas partie des noirs ! SURPRISE ?!
Et les personnes noires, ils les ont mises en esclavage... ils continuent d’ailleurs.

Vous voyez, tout pareil que vous !

——————————-

@ stephane | 13 janvier 2020 à 20:25

L’une des solutions, c’est la publication de l’adresse IP et de la Reverse DNS (Hostname) ; c’est tout à fait légal ; certains sites, blogs, forums, le font.

Car vous levez l’anonymat comment ?
Le seul moyen serait que mon ami imaginaire, l’Honorable Honoraire, nous demande une numérisation de nos pièces d’identité.
Non mais, vous imaginez faire circuler cela sur Internet et les serveurs de stockage ?!

Remarquez Ebay et Fèces de Bouc, il leur arrive de les exiger, ce qui est complément illégal ; seules la Police et la Gendarmerie peuvent contrôler l’identité.

Lodi

@ Alpi
"Les commentaires et les échanges interminables, sur des sujets totalement déconnectés du billet, ne sont désormais plus souhaités". (PB)

Et pan, sur le bec ! J'en connais qui vont tirer le portrait !"

—-

Vous êtes comme ça pour des gens qui ne vous ont rien fait ni à personne... C'est un comportement de faible :

https://nospensees.fr/schadenfreude-se-rejouir-du-malheur-des-autres/

Je ne risque par de tirer le portrait, vu que je rends coup pour coup.
Et il n'est pas très malin pour un herbivore de défier les fauves, vous savez, même là :

https://www.actualitte.com/article/mangas/poetique-et-cruel-beastars-manga-d-un-genre-unique/92821

Wil

Non, mais c'est vrai vous êtes tous ch**nts à lire !
Vous vous rendez pas compte parce que vous vous prenez tous pour Einstein alors que vous avez autant d'intelligence que l'ongle d'un de ses doigts de pied mais c'est vrai !
Je l'ai dit à Mme Bilger plusieurs fois depuis des années et même elle vous la faites ch**r. Elle me l'a jamais dit mais je le sens bien, sinon je serais plus là depuis longtemps.
Moi je suis vulgaire, ordurier et bien sûr bourré tout le temps mais au moins, je fais généralement court (enfin je fais ce que peux avec ce qui me reste de neurones) et je m'en tiens au texte la plupart du temps, sauf en cas de réponse à un autre commentaire "déviant".
M*RDE AUSSI QUOI !... Hahaha !

Lodi

@ Denis Monod-Broca

Celui qui excuse les terroristes accuse les commentateurs atypiques. Et vous dites ne pas croire en la violence ?

Pourtant vous voudriez contraindre les transsexuels qui ne vous ont rien fait, en rajoutez une couche sur les commentateurs disgraciés, en somme, vous soumettez à ceux qui pourraient vous faire violence, et menacez ceux qui à ce jour ne posent pas de bombes.

Mais en somme, il faut croire qu'on respecterait davantage les transsexuels et les masques s'ils se montraient plus violents.

Dit autrement :

http://www.ac-grenoble.fr/ecoles/g2/IMG/pdf/le_dragon_doux_raymond_queneau.pdf

Denis Monod-Broca

Que de longs commentaires et parfois hors sujet écrits en réaction à un billet déplorant les commentaires trop longs parfois hors sujet !...

Lodi

@ breizmabro

Pour le côté accrocheur, pardon, mais ici on n'est pas avec un bon, un méchant, et une intrigue prédéfinie type "Le héros au mille visages". Encore moins dans la publicité.
J'explique une démarche... J'aurais mieux fait de ne pas essayer d'amener les gens à réfléchir mais créer une secte. Hélas ! J'ai juré de ne pas le faire, seulement, voilà, les gens ne veulent pas réfléchir, mais croire, et si possible n'importe quoi.
Et je ne peux rien faire pour eux. Le plus drôle est quand on me sort :

"Du coup je me suis dit que moi non plus je ne pouvais rien pour lui."

Du coup je me dis qu'ils méritent ce qui leur arrive, les gens, les insincères qui les font réagir à coups de formules qui n'ont rien de magiques.

-----------------------------------------

@ F68.10
""Ils font ce qu'ils veulent, je dis ce que je pense, et ça passe ou ça casse, mais je ne crois pas que cette réforme soit plus ma faute que celle de quelqu'un d'autre." (Lodi)

Tout à fait. C'est sans trop de doutes suite à mes conversations avec Elusen et Aliocha."

---

Non, je ne voulais désigner personne. Vous moins qu'un autre.
On se plaint tout le temps qu'il n'y ait pas de dialogue dans la société, mais on le détruit dès qu'il existe, ici, et autrefois en diabolisant les bars, où les gens tenaient des "propos de café du commerce" mais en tout cas, discutaient à visage découvert.
Je n'ai rien contre les masques, mais contre le fait qu'on détruit au nom de l'alcool c'est mal ou le hors-sujet et la longueur des crimes. Et à côté, on dit que les gens sont insincères ou qu'il n'y a pas assez de liens entre les gens ! Les liens se forment par affinités électives, et l'esprit souffle où il veut.

Ou plutôt il ne souffle pas, non seulement les gens n'ont pas d'idées, mais ils sont allergiques aux idées.

stephane

Et si les commentateurs sortaient de l'anonymat, il y aurait peut-être moins de pollution.
Personnellement je suis favorable à l'anonymat.

breizmabro

Même dans un billet qui demande de faire moins long il y en a encore qui en font des caisses, exemple Lodi-Noblejoué du 13 janvier 19:30 !

En même temps, comme dit l'autre, quand ce n'est pas assez accrocheur dans les deux ou trois premiers paragraphes, je zappe.

Pour Lodi-Noblejoué j'ai zappé direct après avoir lu "J'ai respecté la nature du média, ai exercé mon manque de talent et à l'écrit et à l'oral par une forme intermédiaire favorable à la traque des idées. Si cela a été incompris, je n'y peux rien".

Du coup je me suis dit que moi non plus je ne pouvais rien pour lui.

F68.10

@ Lodi
"Ils font ce qu'ils veulent, je dis ce que je pense, et ça passe ou ça casse, mais je ne crois pas que cette réforme soit plus ma faute que celle de quelqu'un d'autre."

Tout à fait. C'est sans trop de doutes suite à mes conversations avec Elusen et Aliocha.

Je ne le cache pas: Elusen m'horripile à un point plus que sévère par sa mauvaise foi, et je pense que seule l'humiliation publique y peut quelque chose. Et quand je l'occupe ailleurs, il commente moins sur les fils de commentaires principaux...

En ce qui concerne Aliocha, la conversation était complètement hors sujet. Mais si on demande à une personne avec une certaine insistance ce qu'il "idolâtre", il ne faut pas s'étonner que la réponse soit un peu longue et plus complexe qu'une discussion lambda.

Par contre, je ne laisse passer aucune attaque personnelle publique: j'ai cessé de tendre l'autre joue il y a quelques années, et grand bien m'en a fait...

Lodi

@ sbriglia
""On (en réalité : "moi, j'ai besoin…") a besoin d'un certain nombre de lignes pour développer une pensée, avec des sinuosités, du déchet…"
Rédigé par : Noblejoué | 13 janvier 2020 à 00:43

Pas craquer, Pascale, pas craquer Philippe !"

-----------

N'étant pas dans le concours de flagorneries, de je suis coupable mais moins que mon voisin ou à bas les bavards, je dirais...

...que c'est déjà fait, ils ont craqué en instituant des contraintes qui auront toutes sortes d'effets pervers outre leur côté liberticide.
Et arbitraire : nous n'avons même pas de longueur maximale de texte, ce sera à la tête du client comme pour la popularité de Polanski et de l'écrivain moins médiatique dont j'ai oublié le nom.

Ils font ce qu'ils veulent, je dis ce que je pense, et ça passe ou ça casse, mais je ne crois pas que cette réforme soit plus ma faute que celle de quelqu'un d'autre.
Enfin faute... User d'une liberté sans nuire à celle d'autrui, une faute ? Pardon de ne pas demander pardon pour ce qui ne relève pas de la faute.

Enfin, ils peuvent l'écrire ici, dans les commentaires, auquel cas, il me faudrait bien partir, parce que trop, c'est trop, après qu'on m'a accusé de complot, de manque de talent, d'épouvantable mauvaise foi et allez savoir, des imputations toujours imméritées.

Néanmoins, pour des raisons que je n'expliquerai pas sauf qu'il serait bien étonnant que nos commentaires soient des œuvres, et pour me rappeler d'écrire comme si j'étais un écrivain se regardant tremper sa plume, non d'oie, j'aime les corbeaux, donc sa plume de corbeau dans l'encrier, je pense céans de changer de pseudonyme.

Lodi.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

MA CHAINE YOUTUBE

PRESSE, RADIO, TELEVISION & INTERNET

INSTITUT DE LA PAROLE

  • Formation à l'Institut de la parole
    Renseignements et inscriptions : [email protected]
  • L'Institut de la Parole propose des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique de la personnalité et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Magistrat honoraire, Philippe Bilger propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires.

MENTIONS LEGALES

  • Directeur de la publication : Philippe Bilger
    SixApart SA 104, avenue du Président Kennedy 75116 PARIS