« Laurent Ruquier : on va pouvoir se coucher... | Accueil | Le magistrat n'est-il qu'un gardien ? »

24 février 2020

Commentaires

Isabelle

Vous ne voulez pas oublier F. Fillon. Pendant ce temps-là, l'histoire se déroule et elle a d'autres chats à fouetter.

L'islamisme poursuit sa route sans relâche grâce à la macronie qui lui laisse le champ libre. Emmanuel Macron et son gouvernement étalent le tapis rouge devant l'islam... Faites ce que vous voulez en France. Ce pays est le vôtre à présent !

Une école nationale pour les imams, le nouveau projet de LREM.

https://www.valeursactuelles.com/societe/une-ecole-nationale-pour-les-imams-le-nouveau-projet-de-lrem-116428

À Issy, le très discret projet de Centre musulman suscite la colère:

https://www.valeursactuelles.com/clubvaleurs/politique/coulisses-issy-le-tres-discret-projet-de-centre-musulman-suscite-la-colere-116427

Il faut penser du présent et prévoir l'avenir qui sera de plus en plus sombre.

revnonausujai

@ Achille 07h58
"Pire que ça, elle est supérieure à celle de ses deux prédécesseurs au même temps de mandat"

Faux !
https://fr.statista.com/infographie/18336/evolution-popularite-macron-compare-presidents-francais/

Soit Sarkozy 32 %, Macron 25 %, Hollande 20 %.
Bon, il bat Hollande, mais Flamby, c'est la référence, le 0° Kelvin de la fonction présidentielle.
Vous faites de la faiqueniouze de bas étage, du vrai BFM dans le texte, mais qu'attendre d'autre d'un affidé de la secte.

caroff

@ Giuseppe 12h05
"Et tant que l'on y est une autre façon de fêter la politique, ses adhérents, l'amour des autres... Euh... Un peu du fric quand même.
https://i.goopics.net/1qWNw.png

C'est pas bien, mais vous pourriez ajouter que LFI, LREM et le MoDem ont été concernés.
Quant aux niveaux de salaire des collaborateurs des partis c'est à eux d'en décider !

hameau dans les nuages

@ boureau | 26 février 2020 à 11:46

Jack Lang:

"Peau lisse partout, justice nulle part."

Giuseppe

"Au portes du manoir"

Pour en rire un peu plus, Fillon sera sans doute condamné, la justice des élites, un test ici de plus, la caste dorée de cette noblesse publique, la voracité pour nous servir, cracher sur les besogneux, les plus faibles:

https://youtu.be/CgZZK-WuQjw

C'est beau comme un conte de Perrault, la gêne et le malaise d'une vidéo dévoilée et le Palmipède cher à Mongénéral au milieu de la mare.

https://i.goopics.net/5Qqog.png

Et tant que l'on y est une autre façon de fêter la politique, ses adhérents, l'amour des autres... Euh... Un peu du fric quand même.

https://i.goopics.net/1qWNw.png

A oublier vite !

boureau

"La droite veut oublier..."

Un qui ne veut pas se faire oublier, c'est l'inénarrable Jack Lang !

Débat Zemmour / Lang sur Face à l'info (CNews)

Une véritable momie ce Lang qui à 81 ans veut encore faire croire qu'il a 35 ans !

Atomisé par Zemmour, mais qui a montré, quand il était en difficulté, la suffisance, l'arrogance de cette gauche caviar avec le même type de langage que Laurent Fabius face à Jacques Chirac dans un débat célèbre en 1985.

Lang : "Je suis quand même universitaire, professeur de droit..."

et

Fabius : "Vous parlez au Premier ministre de la France..."

Il en reste quelques-uns encore de cet acabit !

Cordialement.

Exilé

@ Ellen
« Chirac a bien dit : si je devais tout dire, je ne serais jamais élu président de la République. »

Et quand M. Fillon est arrivé aux affaires, une de ses premières déclarations a été d'annoncer que la France était en faillite, ce qui lui a été reproché par son entourage politique.
Depuis, M. Fillon nous a quittés et la France est encore plus en faillite mais ses successeurs si « compétents » qui vivent de la dette se gardent bien de le répéter...

Achille

@ Ellen | 25 février 2020 à 22:15
« Agnès Buzyn est grillée, elle ne peut s'en prendre qu'à elle-même et à son chef qui a fait sauter les fusibles avant 2022. Ils sont tous fichus. »

Ouh la la, Ellen, faut pas vous mettre dans des états pareils. Vous risquez de nous faire une apoplexie.

D’autant que vous courez vers une grande désillusion, vu qu’en quelques jours Agnès Buzyn a déjà rattrapé son retard et talonne Anne Hidalgo qui est en chute libre et Rachida Dati qui est loin de faire l’unanimité à droite.

Quant à Macron, il est loin d’être fichu. Quinze mois de Gilets jaunes, bientôt trois mois de grève et manifs contre la réforme des retraites, des amendements par dizaines de milliers tous plus débiles les uns que les autres n’y font rien. Sa cote de popularité n’a pas baissé d’un poil. Pire que ça, elle est supérieure à celle de ses deux prédécesseurs au même temps de mandat.
Incompréhensible me diriez-vous et pourtant tous les instituts de sondages le confirment.

La politique, même si parfois elle nous fait douter de son apport à la société par les outrances de certains élus à l’A.N. ou dans les médias (les élus de LFI étant les cas les plus désespérés) finit toujours par raison garder dans l’isoloir. Et il en sera ainsi encore une fois en 2022.

Lorong

Les commentaires sous ce billet confirment bien ce qui se disait à l'époque des résultats du premier tour, les catho-bourgeois voteraient pour un catho-bourgeois qui leur promettrait une baisse d'impôt même si celui-ci avait violé des enfants de chœur. Et en plus, il a eu ce grand mérite de voter contre la dépénalisation de l'homosexualité.

Alors bon, oui il s'est servi de l'argent du contribuable pour s'enrichir personnellement, lui et sa famille avec. Oui d'accord ils ont été payés sans travailler. Oui d'accord François Fillon fut l'un des députés les moins actifs et l'un des Premiers ministres les plus mauvais et inutile de la Ve. Oui d'accord François Fillon a licencié sa femme en quittant son siège de député pour lui permettre à la fois d'obtenir des indemnités de licenciement et une réembauche avec son salaire triplé le tout aux frais du contribuable.

D'accord, mais on va pas en faire tout un plat ! Le vrai scandale ce sont ces assistés, ces sal**s de chômeurs qui sont payés à rien faire avec mon argent ! Oui François Fillon est une victime, blanc catholique et hétérosexuel... un complot judéo... eux judéo-maçonnique sans aucun doute. Quel dommage pour la France, Fillon lui au moins n'aurait pas autorisé les homos à adopter... et donc de violer des enfants. Mes enfants eux seront sains et sauf grâce au catéchisme.

Mary Preud'homme

@ Wil | 25 février 2020 à 21:49

Comme vous il me semble que Fillon sera condamné pour sauver le soldat Macron...
A l'image d'une certaine fable de La Fontaine où il était question d'un agneau accusé d'avoir mangé une parcelle de l'herbe d'autrui ("quel crime abominable") tandis que le loup de l'histoire "quelque peu clerc", traduire beau parleur mais prédateur beaucoup plus dangereux, s'en tirait à bon compte et réussissait à prouver par sa harangue qu'il fallait sacrifier le mouton de l'histoire, "ce maudit animal, ce pelé ce galeux qui causait tout leur mal"...
(in" Les Animaux malades de la peste" toujours d'actualité)

Ellen

@ breizmabro | 25 février 2020 à 11:16

Toutes ces personnes décédées sous la présidence de Mitterrand ne sont pas disparues d'une mort naturelle, ni d'une maladie, ni suicidés comme nous l'ont annoncé les médias, sous la botte du chef qui détenait les clés pour museler tout le monde, et la justice qui ne voulait pas mener les enquêtes pour connaître les vrais coupables de ces crimes, parce qu'elle aussi se sentait mise au placard. Tous des lâches, des vendus, des parvenus. Maintenant, posez-vous la question, pourquoi tant de morts suspectes et non élucidées volontairement par la justice sous la présidence de Mitterrand ? Tout le monde s'est couché devant le patriarche voleur et son fils Jean-Christophe qui ne cessait de répéter "mon père m'a dit que"... La justice et les médias dégonflés, trouillards, nous ont tous menti, nous prenant pour ces idiots.

Et ça continue...

Les politiques suivants ont compris. Plus ils mentent aux Français et plus il ont des chances de prendre le pouvoir. Chirac a bien dit : si je devais tout dire, je ne serais jamais élu président de la République.
C'est tout dire !

------------------------------------------------------------

@ boureau | 25 février 2020 à 16:12

Il y a Fillon et les autres...

Agnès Buzyn est une hypocrite, elle ne roule que pour Macron, ce faux jeton, pour sauver sa tête avant les présidentielles. La politique a remplacé la médecine. Que les Français s'en dém**dent seuls !!

Agnès Buzyn est grillée, elle ne peut s'en prendre qu'à elle-même et à son chef qui a fait sauter les fusibles avant 2022. Ils sont tous fichus.

Combien sont-ils à se coucher devant Macron ?

PS: Je vous approuve. Beaucoup n'aiment pas que dans la sphère politique et dans le milieu judiciaire la "vérité soit dite par crainte que ceux là même se voient éjecter du circuit s'ils parlent trop. C'est à ça que l'on reconnait les trouillards, les lâches et les traîtres de la France tombée au ras des pâquerettes. Comment ne pas vomir ce monde de malfaisants assis au pouvoir ! Pétain leur a donné de bonne excuses, responsables mais pas coupables !

---------------------------------------------------------

@ Shadok | 25 février 2020 à 17:51
"La famille d'abord."

Celle de Macron ou celle de la France. Nous vivons une époque très dangereuse et qui ne fait que s'aggraver de jour en jour !

Je n'ai pas l'impression que les Français se rendent compte de ce qui les attend.

---------------------------------------------------

@ breizmabro 25 février 2020 12:45
"Eclairage complémentaire sur la personnalité de la "larmoyante" Agnès Buzyn."

Des larmes de crocodile ! Agnès Buzyn a accepté ce job pour tenter de sauver la tête de Macron. Mais est-elle vraiment convaincue du bon choix, j'en doute. Qu'est-ce qu'il ne faut pas faire en politique pour plaire au chef et garder les récompenses avantageuses ! Pour un médecin c'est choquant de se coucher devant un nul et sans expérience.

Wil

Après tout ce "traquenard judiciaire", Fillon doit être condamné même s'il est innocent.
Peu importe pourquoi mais il doit être condamné. Même pour avoir craché sur un trottoir ou avoir garé sa voiture en double file sur un boulevard parisien, peu importe.
Impossible qu'il sorte du tribunal innocenté de quoi que ce soit, l'élection de Macron en serait totalement décrédibilisée.
Déjà qu'elle n'est plus très crédible...

Giuseppe

Il aime la France lui aussi, il travaille tant à son essor, il nous aime tant… Mais de loin quand même, le pays aurait-il la gale ?

"L’ancien patron du FMI a en effet choisi d’installer sa société dans la zone franche de Casablanca (Maroc), où les sociétés ne payent pas de taxes les cinq années qui suivent leur installation."

https://www.msn.com/fr-fr/actualite/politique/le-pactole-empoché-par-dsk/ar-BB10mZLS?ocid=spartanntp

Notre pays qu'il aime tant, peut-être viendra-t-il s'y faire soigner ?
Tu y seras accueilli sans doute à bras ouverts.
Ce pays à qui tu as tant donné et toi parti plein de regrets, ses montagnes, ses mers, sa culture, ses paysages… Un amoureux de ses citoyens, de tous ceux qui t'ont porté, vraiment on ne peut que t'aimer Dominique.

Bon on peut te comprendre, c'est un pays d'impôts, mais au fond même le plus modeste en paye, peut-être as-tu peur de manquer ?

Ton patriotisme et ta solidarité sont un exemple d'avenir. On t'aime Dominique, pour la confiance que tu témoignes à ton cher pays.

Tomas

@ Savonarole

On s'en souvient. Et on se souvient qu'il a démissionné dans la foulée, alors que Fillon s'accrochait pathétiquement. J'en ris encore, merci !

Achille

@ Paul Duret | 25 février 2020 à 18:51
« Le problème des révolutions c'est qu'elles remplacent généralement des dominants par d'autres dominants mais qu'en général, le peuple n'y trouve pas son compte. »

Exact ! Petit rappel sur le statut social de nos grands révolutionnaires de la Terreur.

- J-P Marat, médecin, physicien, journaliste et homme politique français, fils de Jean-Baptiste Marat, un capucin défroqué.

- Maximilien Robespierre, avocat.

- Georges Jacques Danton, avocat issu de la bourgeoisie de robe et de finance.

- Louis Antoine Léon de Saint-Just, fils d’un capitaine de cavalerie. Il a fait des études de droit.

- Camille Desmoulins, avocat et journaliste.

- Antoine Fouquier-Tinville, issu d’une vieille famille bourgeoise, était notaire avant de devenir accusateur public.

Pas grand-chose à voir avec les Gilets jaunes de l’époque...

Claude Luçon

@ Zonzon | 25 février 2020 à 09:33

Cher Zonzon, Mazarine était le résultat de la romance, pas l'objet, je pensais ne pas devoir le préciser.

----------------------------------------

@ anne-marie marson | 25 février 2020 à 00:01

Je ne l'avais pas précisé mais je parlais de la mère de Mazarine, Anne Pingeot, et du courrier récemment publié des lettres que FM lui adressait. Pas de Danielle qui elle trompait allègrement François avec Jean, prof de gym, une relation moins romantique mais plus sportive :)

Paul Duret

@ Shadok
"La France des très riches est répugnante, faudra-t-il que les générations futures rétablissent 1789 pour nous débarrasser de cette racaille ..."

Le problème des révolutions c'est qu'elles remplacent généralement des dominants par d'autres dominants mais qu'en général, le peuple n'y trouve pas son compte.

Exilé

@ Shadok
« ...faudra-t-il que les générations futures rétablissent 1789 pour nous débarrasser de cette racaille... »

M'est avis qu'il faudra trouver une autre solution parce que ces gens-là sont justement issus de 1789...

Shadok

@ boureau | 25 février 2020 à 16:12

D'ailleurs ne devrions-nous pas dire "Agnès Business", Attila la garde pour la prochaine campagne présidentielle au cas où Pinocchio ne pourrait pas être réélu.

La famille d'abord.

Achille

@ Jabiru | 25 février 2020 à 16:11

Bonjour Jabiru. Vous êtes devenu trop rare sur ce blog. Dommage !

boureau

@ breizmabro 25 février 2020 12:45

Eclairage complémentaire sur la personnalité de la "larmoyante" Agnès Buzyn.

Il est des fois où la lecture de Wikipédia est tout à fait intéressante. Notamment en ce qui concerne Agnès Buzyn et son entourage.

On peut y apprendre qu'en 2018, elle avait fait un chantage à la démission auprès de Macron pour que son deuxième mari Yves Lévy soit maintenu directeur de l'INSERM, malgré l'évidence du conflit d'intérêt avec son épouse.
Elle a perdu la bataille, mais son acharnement de l'époque montre le sens de l'Etat qui l'anime.

Ce ministère est d'ailleurs complètement gangrené par les lobbys médicaux et bancaires.

A noter, spécialement, Gilles de Margerie (son ancien directeur de cabinet et un temps, son plus proche collaborateur) : ex de chez Rothschild, puis de chez Lazard, puis un des grands directeurs financiers du Crédit Agricole, puis Directeur général du Groupe Humanis (troisième groupe français de la protection sociale)... Quelles meilleures compétences pour un ministère de la Santé ?

Sous son visage de madone, Agnès Buzyn cache la dureté de la carriériste et la longueur des canines ! Dati et Hidalgo doivent s'attendre à tous les coups bas. Téléguidés ou pas !

Cordialement.

Jabiru

@ Achille 25 février 2020 à 21:33

Bonjour Achille,

Sur le cas Fillon et autres, rien à ajouter.
Bien vu comme d'habitude.
À force de profiter il faut un jour payer la facture !

Shadok

Dans la rubrique des pourris :

Isabelle Kocher quitte Engie avec 3,3 millions d’euros d’indemnités !

C'est écœurant que de telles sommes puissent être accordées à des PDG, c'est du pillage organisé des grandes entreprises par de gros actionnaires qui s'attribuent ces postes (administrateurs et PDG) et ce qui va avec (en 2019 augmentation du prix de l'électricité de 10 % et en 2020 on recommence l'augmentation du prix en février).

La France des très riches est répugnante, faudra-t-il que les générations futures rétablissent 1789 pour nous débarrasser de cette racaille, je crois que oui car il n'y a plus d'autres solutions.

Ellen

@ breizmabro | 25 février 2020 à 12:47

Vive la politique et le magot ! Restriction pour les pigeons contribuables français et largesses pour les politiques qui détruisent le pays. Savez-vous que la France est classé le 27e pays le plus grand corrupteur sur 186 pays ? Eh oui, ils osent encore nous faire la morale.

Un autre conflit d'intérêt ? Et allons donc, pourquoi se gêner ?
Légal mais pas moral ?

Alain D

@ Deviro | 25 février 2020 à 00:55

Je n’ai pas la prétention de proposer des éléments de plaidoirie pour François Fillon, d’autant moins que, dans la situation où il se trouve, toute vérité n’est pas bonne à dire.
Mais, comme j’ai essayé de le faire comprendre dans mon intervention, il me paraît indécent pour l’Assemblée nationale d’aboyer maintenant avec les loups quand elle a été d’une telle négligence devant des pratiques parfaitement connues d’elle.

--------------------------------------------------

@ Mary Preud'homme

Vos commentaires sont très éclairants à ce sujet.

breizmabro

@ Tipaza 25 février 09:39

Chacun ses petites manoeuvres pour s'enrichir. Ainsi le mari d'Agnès Buzyn, chercheur à l'INSERM, spécialiste de l'infection par le VIH (qui visiblement n'est pas trouveur), a été recasé, pour cause de conflit d'intérêt, conseiller d'Etat extraordinaire le mercredi 10 octobre 2018. Il touchera entre 1 500 et 6 100 euros tous les mois pendant cinq ans, bien qu'il n'ait jamais pratiqué le droit public.

"Dans le "nouveau monde", un médecin peut s'improviser expert de la Constitution française ! Tel est le principal enseignement du Conseil des ministres du 10 octobre qui a vu la nomination d'Yves Lévy, ex-patron de l'Institut national de la santé et de la recherche médicale.
Yves Lévy, médecin de 61 ans, touchera pendant cinq ans une somme fixe garantie de 1 558 euros brut mensuels, à laquelle s'ajoutera une part variable pouvant atteindre quelque 4 583 euros brut mensuels en fonction du nombre de réunions auxquelles il participera, selon un arrêté du 27 février 2018. Soit jusqu'à plus de 6 100 euros tous les mois. Ajoutez à cela que ce professeur d'université pourra par ailleurs continuer son activité professionnelle de médecin et d'enseignant, s'il le souhaite. La belle vie ! (...)
À cette place, le médecin est invité à exercer des "fonctions consultatives" pour le Conseil d'Etat, c'est-à-dire conseiller juridique du gouvernement.
Concrètement, les conseillers d'Etat réunis en formation consultative livrent une appréciation sur la conformité de chaque projet de loi de l'exécutif au droit de l'Union européenne et à la Constitution française.
Voilà comment un ponte de la médecine s'improvise cador du droit" (Marianne)

Agnès Buzyn, anciennement chargée du dossier retraite, et son époux, n'ont pas de souci à se faire pour la leur contrairement à ceux qui la prendront dans... quand ils pourront.

lefort

La vertu c'est de ne pas se faire prendre: c'est me semble-il la synthèse du présent blog. "Il n'était pas le seul à "fauter".

Hélas, s'il fallait mettre en prison celui qui grappille quelques articles à 10 € dans le commerce, ceux qui arrondissent pour 100 € leur notes de frais, ceux qui fraudent la TVA pour quelques millions d'€ et les meilleurs qui font fructifier les marchés à l'aide de commissions et rétrocommissions illicites de quelques milliards d'€, que resterait-t-il ? Quelques justes inébranlables et une masse de justes à qui les circonstances ne permettent pas à se livrer à quelques malversations. Ainsi est la nature humaine.

Des juges partiaux il y en a sûrement, poussés par quelque idéologie ou promesse de retour d’ascenseur mais moi qui suis fort vieux je pense au pire: l'ensemble des magistrats jurant fidélité en 1940 à celui qui renforcera le statut des juifs puis qui allègrement condamneront les "collaborateurs" en 1945.
Vous voyez il y a eu pire dans l’injustice de la justice ! M. Fillon ne jouera que le rôle de la victime expiatoire: "malheur au vaincu" plutôt que "dura lex".

breizmabro

@ Giuseppe 24 février 22:52

Par contre Jean-Edern Hallier qui voulait publier cette histoire (il détestait Mitterrand), "L'honneur perdu de François Mitterrand", fera l'objet de 640 écoutes téléphoniques illégales entre septembre 85 et mars 86. Le manuscrit sera publié en 1996, après la mort de Mitterrand.

Hallier mourra en janvier 1997 d'un "accident" de vélo à 8 heures à Deauville, après que soit levée la protection policière mise en place par Jean-Louis Debré en 96.

Quant à François de Grossouvre, le parrain de Mazarine, il "s'était" déjà tiré une balle 357 Magnum dans son bureau de l'Elysée en avril 94...

GERARD R.

Je me souviens d'un reportage, très antérieur au "Penelopegate", où l'on voyait et entendait l'épouse déclarer qu'elle n'avait jamais travaillé, et en aucune façon, pour son époux. Avant de déclarer l'exact contraire, une fois la tourmente déclarée.

Bien entendu la télévision s'est fait un devoir de rediffuser le document initial, lorsque fusaient les versions diamétralement opposées aux premières déclarations. Ensuite, comme toute affaire impliquant d'intègres politicards, celle-ci s'est fort opportunément transformée en embrouillamini. De sorte que le couillon d'électeur ne s'y retrouve plus. En attendant, Dame Penelope, que l'on imagine de droite, s'est mis un sacré paquet à gauche...

Que d'humiliations personnelles me suis-je épargnées, moi qui n'ai jamais approché un bureau de vote. Et qui n'envisage pas de le faire prochainement...

Mary Preud'homme

@ Paul Duret | 24 février 2020 à 23:07

Un comportement qui était la norme dans toute la classe politique et que personne n'aurait songé à remettre en cause jusqu'à ce procès truqué visant à abattre par les moyens les plus vils et les plus tortueux le meilleur candidat de la droite...
Ce en quoi une justice croupion s'est déshonorée pour longtemps.

Tipaza

De l'affaire Fillon, on pourra en déduire deux conclusions.

La première est d'ordre moral et consistera à paraphraser ce bon Monsieur de La Fontaine.
"Selon que vous serez puissant ou misérable
Les jugements de cour vous rendront blanc ou noir"
Et écrire:
"Selon que vous gênerez la candidature de Macron à la présidence
Les jugements du PNF vous rendront blanc ou noir."

Fillon a fait ce que tous les autres ou presque ont fait, il a fait travailler des membres de sa famille, sa femme en particulier.
Ce genre de travail laisse moins de traces que la réalisation d'une copie d'un meuble Louis XV mais est indispensable. Quel est l'artisan, et un politique est un artisan à sa façon, il travaille à sa carrière, qui n'a pas demandé à son épouse de l'aider ?

Est-ce une faute de payer les prestations de son épouse, professionnellement je précise, ou les juges, femmes y compris, sont encore dans l'ancien schéma machiste où la femme devait travailler sans compensations ?

La deuxième conclusion que l'on peut déduire de cette affaire est que l'antiphrase orwellienne est devenue le fondement grammatical de la langue.

Cette façon de s'exprimer était autrefois réservée aux Républiques démocratiques et populaires, qui n'avaient rien de populaire et de démocratique.

On nous dit être dans un État de droit, en se gardant bien de nous définir ce qu'est le droit, exactement comme dans les pays communistes on se gardait bien de définir la démocratie et le peuple, sinon que ces concepts étaient contenus dans le concept globalisant de marxisme-léninisme.

Eh bien dans nos démocraties, Etats de droit, on nous dit que le droit est contenu dans les valeurs républicaines globalisantes, qui après un essorage de la Déclaration des droits de l'homme, ne veulent plus rien dire, ou plutôt disent ce que le pouvoir en place et la doxa ambiante, le tout reposant sur des valeurs de gauche, ce qui nous ramène aux démocraties populaire, disent donc ce que ce pouvoir veut qu'elles disent.
Vous suivez ?
Parce que j'avoue que je m'y perds intellectuellement et surtout j'y perds beaucoup comme citoyen, mais qui utilise encore ce mot ? Il évoque trop de responsabilités et donc des capacités révolutionnaires pour être utilisé, on préfère dire celles et ceux, des anonymes.

Mais c'est un autre sujet, enfin pas tellement, puisque c'est sur la base de ces valeurs que Fillon a été condamné par tous les médias !

Comme lui-même se prétendait de cette doxa de valeurs républicaines je ne le plains pas trop, juste ce qu'il faut pour dénoncer le système de connivence des juges qui imposent leur idéologie.

Zonzon

« La droite veut oublier Fillon : pas moi » (PB)

Moi pareil !

---------------------------------------

@ Paul Duret 23 h 07
« Lui a payé mais combien de ses collègues ont fait la même chose voire pire, sans être inquiétés.»

Les autres, il n'y avait pas de raison de les faire tomber…  si vous voyez ce que je veux dire

---------------------------------------

@ Savonarole 22 h 28

Bruno Le Roux et ses deux palinodies ! Le degré zéro de la prévarication !
Bonne journée vieux brigand !

----------------------------------------------------

@ Claude Luçon 21 h 33

Penelope, une épouse qu'aucun Français ne méritait.
La seule chance qu'a eue Fillon !

« Mazarine… Mitterrand... cet amour caché était romantique, poétique... »

Là, cher Claude, j'ai l'impression que vous en faites beaucoup… un vieux avec une jeune ! Aussi dégoûtant qu'une vieille avec un jeune… euh !

------------------------------------------------

@ Xavier NEBOUT 20 h 55
« Le vrai crime de Fillon a été d'être catholique et donc ni franc-maçon ni (censuré) »

Censuré par vous. Par lâcheté ou par manque d'acuité politique ?
Ignorez-vous que l'homosexualité est présentement un moyen aussi « noble » que la mahonnerie pour se faire un nom en haut lieu !

--------------------------------------------------

@ caroff 19 h 33
« Fillon s'est plutôt bien décarcassé au service de son pays et pour cette raison il lui sera pardonné... »

Mais cher, ne voyez-vous pas que c'est cela précisément qui lui est reproché !

--------------------------------------------------------

@ Shadok 18 h 32
« Un grand bourgeois ! »

Non, un honorable notaire de province !

-------------------------------------------------------

@ Patrice Charoulet 18 h 20
« Cromwell, DSK, Fillon, Griveaux » !

Une liste bizarre… elle me fait penser à Onan qui aspergeait le sable du désert de ses spermatozoïdes ! C'est idiot !
Je suppose que vous avez voulu exprimer tout autre chose !

----------------------------------------------

@ Giuseppe 17 h 56
« Dissimuler, cacher, se coopter sont les seules mamelles qui les intéressent... »

Mamelles mises à part (encore que !) c'est la définition de la gens homosexuelle que vous nous donnez là !

-----------------------------------------------------

@ Giuseppe 22 h 52
« …abordé par un inconnu lui expliquant qu'il serait regrettable que sa jolie petite fille ait un accident de voiture à la sortie de l'école. »

Le hurdler des jardins de l'Observatoire tout craché.

Rastignac, non, Vautrin !

----------------------------------------------------

@ boureau 16 h 24
«Vous êtes bien le seul cher P. Bilger à vouloir laisser une chance à une corporation dont, depuis des années, nous constatons les dérives.
Fillon a tourné la page - semble-t-il ! Son épouse ?
Parce qu'il n'est jamais question que de Fillon, mais son épouse ?
Ce procès sera celui de l'onctuosité, des faux-semblants, de l'entre-soi, de l'hypocrisie en tout sens, des ego de la magistrature.
Personnellement je n'oublie pas le couple Fillon, mais je ne me prêterai pas à l'écoute et à la vision de cette théâtralisation judiciaire.
On ne peut qu'attendre de la médiocrité. Celle de tous les jours. En se gardant bien de chercher la main qui a tenu le poignard ! »

Quoi d'autre !

-------------------------------------------------------

@ Marc GHINSBERG 15 h 41
« François Fillon a tiré deux fois dans le dos de Nicolas Sarkozy »

Très insuffisant !
Il aurait pu faire mieux… comme Chirac avec Giscard !
La « droite de gouvernement » c'est ça !

---------------------------------------------------

@ Exilé 15 h 08
« Ceci dit, je suis de ceux qui ne se sont fait aucune illusion sur ses prises de position concernant des sujets sensibles s'il avait été élu et tout porte à croire qu'il se serait comporté comme ses prédécesseurs de la fausse droite qui ont comme lui fait campagne sur certains thèmes pour ensuite s’asseoir carrément dessus une fois élus.
Chat échaudé craint l'eau froide. »

Rappelez-nous pour qui déjà, vous allez voter en 2022 ?

JL

"Etait-il fondamental d'agir si rapidement pour empêcher une prescription alors qu'une latitude de douze années était déjà disponible pour les investigations à mener ?"

Je le pense, car sinon qu'aurait-on obtenu ? Un quinquennat saumâtre où chaque tentative de réforme aurait été mise en parallèle avec le train de vie des Fillon ? Une exemplarité battue en brèche, sinon par les faits du moins par le soupçon ? Un Président dont la seule option aurait été de se faire réélire, non pas pour le bien commun mais pour éviter les poursuites ?

Merci, nous avons déjà donné.

On glosera à l'infini sur le calendrier de l'explosion, mais Fillon l'aura lui-même verrouillé en évoquant le complot avant de finalement le glisser sous le tapis. Plus de complot, le roi est nu et le citoyen qu'il est redevenu donnera sa vérité avant, peut-être, de chercher la rédemption.

sylvain

Fillon n'est ni coloré, ni LGBT, ni de gauche, ni islamogauchiste, ni laïcard, il a un nom trop gaulois, il est blanc, de droite, chrétien, mais quelle horreur, "vite Firmin apportez-moi les sels avant que je ne m'évanouisse", donc il a été exécuté comme il se doit par le cabinet noir (c'est raciste ça !) de Tonton Hollande et toute la smala des procureurs inquisiteurs de gauche qui ont une puissance de feu terrible pour dézinguer, calomnier, détruire, démolir tout individu hors moule ; le dossier est sorti au meilleur moment pour l'anéantir.
Bravo la gauche !
Aux suivants !

Giuseppe

@ Claude Luçon | 24 février 2020 à 21:33

Ah oui ! J'avais oublié tous les Premiers ministres aussi, à vie, Edith Cresson m'avait fait bondir dans sa réponse, elle profitait toujours, c'était légal avait-elle répondu. Une goinfre de plus qui n'aurait pas changé le système.
Le peuple n'oublie jamais, bon il est vrai que certaines additions ont été oubliées... Mais il est vrai aussi que pendant la Révolution il s'était constitué une provision importante, il avait de l'avance si l'on veut être cynique.

J'ai lu ici que ces abus - ceux de Fillon et des autres - étaient tolérés avant, comme si l'un excusait l'autre.
Bon, bon, ce n'est pas tout aujourd'hui une rude journée m'attend et quelques obstacles à franchir qui sont encore à ma hauteur.

Catherine JACOB

@ Leslie Dorville | 24 février 2020 à 20:38
« De ne pas avoir choisi, je suis d’accord avec M. Bilger, un avocat "tueur" à la place du gentil Me Lévy.
Cela étant posé, cet homme était incontestablement honnête. »

Je pense comme vous sur ces points. S’agissant d’un killer, je lui conseillerais bien celui, ou son semblable, dont j’ai fait état en réponse à Exilé sur le billet : « la "connerie" est à la mode ! ».
Il y aurait en effet des tas de stratégies hors argumentaire et hors propos à pouvoir être mises en œuvre dans son cas pour un avocat retors.

Exilé

@ Davinas
« La France n'est plus tout à fait le pays des Droits de l'Homme". »

Mais l'a-t-elle seulement jamais été un jour, en dehors des grandes déclarations pompeuses, tonitruantes et souvent ridicules ?

Claggart

Pauvre Fillon, victime des grands méchants justiciers !

Allons vite faire provision de Kleenex pour pleurer sur un pauvre homme qui ne peut même pas payer les noces de sa fille, alors que sa femme a empoché plus d'un million sans trop se fatiguer.

Et qui ose se moquer de nous en prétendant l'autre jour que lorsque Penelope avait déclaré à une télé britannique qu'elle n'avait pas été véritablement son assistante, ce mot n'avait pas en anglais la même signification qu'en français !

Pour le coup l'indulgence de notre hôte pour ce vorace m'étonne, et m'attriste.

Ruth

Quel paradoxe !
Un magistrat honoraire semble déplorer qu'un homme et son épouse, profondément malhonnêtes sur de nombreuses années avec notamment beaucoup d'argent public, ait vu la justice s'occuper de lui. C'était d'autant plus écoeurant qu'il avait axé sa campagne sur la rigueur budgétaire... pour les autres !

Et l'argument que d'autres en auraient fait autant n'est guère valide depuis les cours de récréation de notre enfance.

Sans compter qu'il se tirerait peut-être une balle dans le pied en évoquant les carabistouilles de ses copains et coquins. Qui se ressemble s'assemble et forcément, on penserait - à tort ou à raison - qu'il a peut-être encore quelques casseroles bien planquées.

De toute façon, avec les révélations médiatiques, il n'aurait pu être élu et bénéficier jusqu'aux calendes grecques de l'immunité présidentielle.

Pour ma part, je m'en réjouis. Je n'apprécie pas la malhonnêteté érigée en système de vie personnelle et familiale et les grandes leçons hautaines pour le commun des mortels.
Une version moderne du Tartuffe ou l'Imposteur.

Wil

"Puis il y a eu le traquenard judiciaire dont je n'ai pas mesuré d'emblée la portée parce que j'étais fasciné par l'exigence démocratique de devoir tout révéler pour que le citoyen soit éclairé dans le débat public."

"...traquenard judiciaire" !
Rien que ça ! HAHAHA ! C'est énorme ! Quelle hypocrisie !
Bizarre, à l'époque, ce n'est pourtant pas si loin, trois ans à peine, Monsieur Bilger ne parlait pas, mais alors pas du tout, de "traquenard judiciaire" pour Fillon, tout aveuglé par son idolâtrie (pléonasme) macroniste. La même que celle de toute la médiacratie qui l'a fait élire à tel point qu'il n'a pas voulu voir le hold-up démocratique pire que celui du référendum de 2005 et du traité de Lisbonne qui s'est produit en 2017.

Faut-il vraiment,une fois de plus, ressortir les billets bilgériens de l'époque ? Allons, allons, soyons sérieux.
Je ne comprendrai jamais pourquoi les gens qui se pensent "intelligents", "intellectuels" et je ne sais quoi d'autre du genre, sont généralement incapables de dire simplement "C'est vrai, je me suis trompé... une fois de plus", ce qui arrive à tout le monde, mais ils diront n'importe quoi pour dire qu'au fond, c'est de la faute de tout le monde sauf de la leur.

Ça me fait penser à ce que disait le pov' Bernard Maris, économiste, accessoirement un des aussi vite oubliés que butés du massacre de Charlie Hebdo, sur ses collègues: "Vous savez ce qu'est un économiste ? C'est le type qui est toujours capable de vous expliquer le lendemain pourquoi il s'est trompé la veille."

Monsieur Bilger, c'est ça à chaque quinquennat.
Une question d'ego mal placé sans aucun doute.

Deviro

@ Alain D | 24 février 2020 à 17:01
"En conséquence, l’Assemblée nationale me semble bien malvenue de réclamer le remboursement d’un million d’euros à François Fillon, sans s’intéresser à tout ce qui s’est évaporé au cours de tant d’années d’impéritie."

C'est drôle, non ?
On imagine le très futé avocat des Fillon asseoir sa plaidoirie en défense sur ce thème !
En gros : "Oui d'accord Monsieur le Président, mais les autres, ils l'ont fait aussi..."


Achille

La droite veut oublier Fillon ?

Comme sans doute elle a oublié :
- Jacques Chirac et ses emplois fictifs à la mairie de Paris,
- Edouard Balladur et l'affaire de Karachi,
- Dominique de Villepin et l'affaire Clearstream,
- Alain Juppé condamné en 2004 à 18 mois de prison avec sursis et à une peine de dix ans d'inéligibilité pour prise illégal d’intérêt,
Sans oublier Nicolas Sarkozy pour une série d’affaires politico-financières dont il serait fastidieux d’établir la liste (voir sa fiche Wiki).

Finalement il ne reste guère que ce bon Jean-Pierre Raffarin parmi les présidents de la République et Premiers ministres de la droite qui ne se soit pas fait prendre par la patrouille.
On lui pardonnera volontiers ses raffarinades, qui soit dit en passant, reposent sur du simple bon sens populaire.

Oui, je sais, la gauche aussi aurait beaucoup à oublier...

anne-marie marson

@ Claude Luçon | 24 février 2020 à 21:33
"Bien sûr, dans le cas de Mitterrand, cet amour caché était romantique, poétique même, quelles belles lettres à sa Belle, à s'en pâmer, le tout valait bien quelques millions !"

Ce n'était pas si romantique.
Le couple Mitterrand était en instance de divorce, ne vivait plus ensemble.
Mais Mitterrand a voulu se présenter à la présidence de la République. Le couple a abandonné l'idée de divorce, la France de 1980 n'aurait jamais voté pour un homme divorcé.

Le deal entre François et Danielle Mitterrand a été d'abandonner le divorce, de faire comme si elle était sa femme, et d'installer en compensation Anne Pingeot près de l'Elysée.

Paul Duret

J'avais mis beaucoup d'espoir dans la candidature Fillon qui, seule, proposait des mesures assez radicales pour désendetter le pays.
Bien sûr, il a eu un comportement choquant mais toléré il y a encore quelques années. Lui a payé mais combien de ses collègues ont fait la même chose voire pire, sans être inquiétés.

Giuseppe

@ Claude Luçon | 24 février 2020 à 21:33

Claude vous avez raison certainement, il n'est pas assez rappelé que tous ces rentiers de l'Etat vivent de nos impôts jusqu'à leur dernier souffle.

Pour Mitterrand, c'est un peu plus compliqué, je me souviens d'un reportage où un journaliste - j'ai oublié le nom -, qui voulait sortir l'affaire Mazarine, avait été abordé par un inconnu lui expliquant qu'il serait regrettable que sa jolie petite fille ait un accident de voiture à la sortie de l'école.
Il s'était dégonflé mais à l'époque beaucoup en avaient peur, tant qu'il a été en bonne santé.

Aujourd'hui ce ne serait plus possible, le développement d'Internet a favorisé le soutien et l'émancipation.

Savonarole

Pour ceux qui ont la mémoire sélective et à géométrie variable.

https://www.marianne.net/politique/bruno-le-roux-embauche-ses-deux-filles-comme-assistantes-parlementaires-des-15-ans

Giuseppe

"Que d'une certaine manière, même si j'y ai mis du mien, on a été injuste à mon égard..." (PB)

Ouais, ouais... "On va pas en faire un fromage non plus... Quelques milliers d'euros... Plutôt quelques centaines... Bof !... Ça va, ça vient..."

Tu as raison François, les gens sont méchants, surtout les 9 500 000 citoyens qui vivent avec 1 000€/mois, qui ne rêvent que d'un frigo à peu près rempli, de quelques litres d'essence pour aller se soigner à l'hôpital... On a été injuste avec toi et surtout avec tes costumes... ça oui les costumes... Le reste, l'argent qui coulait à flot, on s'en fiche, il faut bien que tu arrives à boucler tes fins de mois, tu l'as dit toi-même François, tu n'arrivais pas à épargner.

Tomas

Ah elle veut oublier Fillon la droite ?

Nous nous chargerons de lui rappeler qu'elle doit l'inscrire à son passif, comme Chirac, comme Balkany. Pour ne parler que de ceux pour qui la justice a tranché, et en accordant le droit à l'oubli à Carignon et Michel Noir.

Trop facile de se refaire une virginité avec des Bellamy et consorts avant que les vieux godillots de l'UMP ne redébarquent !

Claude Luçon

"La droite veut oublier Fillon. Pas moi."

Moi non plus !
Par contre j'ai oublié la droite avec enthousiasme qui, il doit y avoir une justice divine, a payé très cher cette traîtrise, cette infamie.

Il convient aussi de ne pas oublier Penelope qui paye cher d'avoir épaulé son époux pendant quarante ans. Car tous ceux qui ont eu cette chance, je l'ai eue, et il me semble que nous avons un exemple sur ce blog, sont tous incapables de fournir le moindre document pour le prouver !
Quant à ceux qui pensent qu'elle a coûté très cher il serait bon qu'ils révisent leurs cours d'arithmétique de CM2.
Le drame de Fillon : il a été scout de France ! Il lui en est resté quelque chose.

---------------------------------------------------

@ Giuseppe | 24 février 2020 à 14:19
"Le citoyen a fait ses comptes de son côté, et au bout le peuple présentera toujours l'addition."

Giuseppe, le citoyen n'a jamais fait ses comptes et a oublié de présenter quelques additions !
Sinon nous aurions entendu parler de Mazarine en 1981, on nous rabâcherait ce que nous coûtent Giscard, Hollande et Sarkozy aujourd'hui, lesquels ne nous servent plus à rien.
Bien sûr, dans le cas de Mitterrand, cet amour caché était romantique, poétique même, quelles belles lettres à sa Belle, à s'en pâmer, le tout valait bien quelques millions !

Giuseppe

Allez, petite digression et pour en sourire un peu:

https://www.lasemainedespyrenees.fr/2020/02/24/la-mongie-ils-ont-vire-le-siege-reserve-a-emmanuel-macron/

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

MA CHAINE YOUTUBE

PRESSE, RADIO, TELEVISION & INTERNET

INSTITUT DE LA PAROLE

  • Formation à l'Institut de la parole
    Renseignements et inscriptions : [email protected]ont.com
  • L'Institut de la Parole propose des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique de la personnalité et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Magistrat honoraire, Philippe Bilger propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires.

MENTIONS LEGALES

  • Directeur de la publication : Philippe Bilger
    SixApart SA 104, avenue du Président Kennedy 75116 PARIS