« La tragédie des uns, le confort des autres : la même France ? | Accueil | Qui ensauvage la France ? »

09 août 2020

Commentaires

F68.10

@ Claude Luçon
"Si on lit ce billet au second degré ne serait-ce pas là une ode à Pascale ?"

Ce serait mignon. Mais cela ne nous regarde pas.

Giuseppe

Malraux el Magnífico ! Bon, un peu voleur, un peu menteur... Mais quelle vie !

Pas comme l'autre et sa starlette maniérée, digne des Précieuses ridicules, de la verroterie en vitrine pour bobos sur le retour.

Même Mongénéral s'étonnait - mais laissait faire -, relevant que le train de vie de Malraux ne pouvait pas seulement être fourni par ses droits d'auteur.

On lui pardonne tout à Malraux, et l'autre qui aurait tant voulu être lui dans notre siècle, mais pour cela il lui aurait fallu la folie, le courage à revendre et le talent de son modèle. Il n'était pas chaussé du cuir des semelles de l'aventurier, il n'en est même pas le cirage, la guerre d'Espagne ne se fait pas en souliers vernis.

Malraux aventurier et ministre d'Etat du Général Motor, la rencontre ne pouvait que se réaliser, il avait fait rayonner la France et c'était le plus grand diplôme de reconnaissance pour l'homme du 18 juin.

Que l'autre se contente de choisir ses chemises, et les repasse, la tarte à la crème lui va si bien.

Savonarole

J’apprends l’existence de Louise de Vilmorin, je constate sur Wikipédia qu’elle n’a jamais épousé un conducteur de locomotive, ni eu pour amant un boucher charcutier.

Metsys

Tant qu'à replacer les binômes de génie dans la faiblesse humaine, autant citer l'échange le plus connu de deux des plus flamboyants enfants du siècle (avant-dernier)...

- Quand je mets à vos pieds un éternel hommage
Voulez-vous qu'un instant je change de visage ?
Vous avez capturé les sentiments d'un cœur
Que pour vous adorer forma le Créateur.
Je vous chéris, amour, et ma plume en délire
Couche sur le papier ce que je n'ose dire.
Avec soin, de mes vers lisez les premiers mots
Vous saurez quel remède apporter à mes maux.

- Cette insigne faveur que votre cœur réclame
Nuit à ma renommée et répugne à mon âme.

Patrice Charoulet

Le philosophe français Pascal Engel a analysé Trump en 2019. J'incite les plus instruits d'entre vous à chercher et à trouver cette analyse. Plusieurs pourront donc s'en dispenser.

Jérôme

Bonsoir Philippe,

C'est vrai, vous êtes vraiment sympa.
"Il est vrai que mon Malraux est une merveille et que je l'adore ; mais je crains mon bonheur et plus je suis heureuse, plus je tremble"

C'est au mieux banal, au pire mièvre.
De Vilmorin, on dirait une marque de faïence.

Jean sans Terre

La vie des grandes amoureuses que sont ces fines lettrées, telle Louise de Vilmorin mais d'autres auraient pu être citées comme Lou Andreas-Salomé ou Anaïs Nin, est en grande partie mythifiée selon le schéma triangulaire qu'a révélé René Girard dans son premier et magistral essai "Mensonge romantique et vérité romanesque". Vous en subissez le charme lointain et diffus sans en éprouver les affres en raison de l'inaccessibilité de l'objet désiré. Fût-il plus proche, que la passion que vous en auriez ressentie eut été plus violente et difficile à maîtriser. Ces dames, malgré leur culture ou peut-être même à cause de leur culture, ne se démènent probablement pas autrement que le simple quidam qu'agite une pareille passion. Car - et l'étymologie dans ce cas est fortement suggestive - qui sinon le démon (daïmôn) se démène aussi furieusement ?

L'essai de Denis de Rougemont, "l'Amour et l'Occident", décrit admirablement l'évolution de cette passion depuis sa quasi-sacralité cathare jusqu'à sa dégradation dernière en romance vulgaire. Ainsi tous l'éprouvent à divers degrés et il n'est rien de plus commun et banal que de se plaire à céder à cette passion qui transporte et soulève l'âme entière.

Ce n'est probablement d'ailleurs rien d'autre que convoitent ces passionnés de l'amour que ce ravissement complet de l'âme qui les transfigure et les écarte temporairement de l'ennui ineffable dont ils dépérissent à être seuls avec eux-mêmes, face à l'ennui et au vide. La multiplication des amours de ces dames dit bien que ce qui leur plut d'abord était plus le transport d'amour que l'objet sur lequel celui-ci se fixait.

"L'amour dure trois ans" dit-on désormais sans comprendre, sans même aspirer le vivre, que le terme véritable à la passion d'amour est la mort ainsi que tous les plus grands romanciers de cette passion l'ont dépeint, ainsi que désormais l'on ne voit plus. Je parle de tous les successeurs au roman de Tristan, d'Abélard et Héloïse, jusqu'enfin à la "Belle du Seigneur" d'Albert Cohen qui clôt le cycle de l'amour romanesque.

P-S: de Louise de Vilmorin, on pourrait dire encore qu'elle fut le premier amour d'Antoine de Saint-Exupéry avec qui elle se fiança avant de rompre quand celui-ci refusa de cesser de piloter. Elle fut l'inspiratrice du personnage Geneviève dans son premier roman "Courrier Sud". De Denis de Rougemont, on pourrait ajouter qu'il fut l'ami de Saint-Exupéry et l'amant de sa femme Consuelo à New York durant la guerre.

Claude Luçon

Hum !
Si on lit ce billet au second degré ne serait-ce pas là une ode à Pascale ?

Plus pieds sur terre, ce n'est pas parce qu'on est de droite qu'on doit oublier François Mitterrand et Anne Pingeot, l'amour en toutes lettres !
L'homme n'avait pas grand-chose à envier à Malraux, il était même de gauche comme lui, bien que moins vaillant et son talent était plutôt du côté de la fourberie !

--------------------------------------------

@ Xavier NEBOUT | 09 août 2020 à 11:10
"Du talent, mais quelle fripouille !"

Toujours en référence à Wikipédia, Madame de Vilmorin serait alors aussi à classer dans le genre : du talent mais quelle cuisse légère !

Michel Deluré

Du génie et de la passion, il me semble que chacun se nourrit finalement de l'autre pour se fortifier mutuellement et transformer justement la vie de ces couples qui auraient pu n'être qu'ordinaires en couples mythiques.
La rencontre et l'addition de leurs passions à la fois littéraires et amoureuses leur a permis de continuer à se désirer au-delà de cette limite où le manque étant comblé, ce dernier ne devrait sans doute plus susciter de désir.
Comme le disait René Char, ils en étaient arrivés à ce stade de « l'amour réalisé du désir demeuré désir ».

Exilé

Mais comment les génies peuvent-ils de nos jours non seulement être cités mais encore avoir droit de cité sous le régime férocement égalitariste que nous connaissons ?

L'anti-éducation nationale a quasiment réussi, à travers les sbires gauchistes qui l'infestent, à raboter les rares intelligences qui dépasseraient encore du lot et à appliquer le principe du lit de Procuste aux malheureux enfants que nous sommes obligés de lui confier sous la menace.

Mais que faudra-t-il prévoir pour rééduquer ceux qui laisseraient malgré tout transparaître quelques signes distinctifs du génie ? Des laogais spécialisés, où ils seraient entre autres soumis nuit et jour à des doses intensives de rap violent et à une propagande droit-de-l’hommiste intensive ?

Quant au simple fait d'évoquer, au mépris du principe d'égalité, les génies que seraient Malraux, Valéry, Vilmorin et consorts au lieu de les envoyer dans les poubelles de l'Histoire, c'est devenu par les temps qui courent d'un goût aussi contestable qu'antidémocratique ;-)

Isabelle

André Malraux et les discours. Emmanuel Macron et les interminables monologues.

Vous avez dit discours et canicule.

La macronie ou le brassage d'air.

"Le charme désuet du ventilateur" Georges Michel (Bd Voltaire)
https://www.bvoltaire.fr/le-charme-desuet-du-ventilateur/

duvent

Que voilà un sujet étrange et bienvenu !

Je ne sais pas ce que le génie de la passion ajoute à la passion, ni ce que la passion du génie a de commun, mais ce que je sais et cela je le sais bien, c'est qu'il n'y a aucun génie que la passion ne foule aux pieds...

Ainsi, vos exemples, assez pauvres, ont pourtant embrasé et exalté dans la torpeur ardente, le désir de ce voyage, car ce voyage est le plus beau des voyages, qui se moque de vous, qui se moque de moi...

https://www.youtube.com/watch?v=mnD9NsBdU7Q

Sento in seno che in pioggia di lagrime,
Si dilegua l’amante mio cor.

Aliocha

Me reviennent les réflexions des sœurs Semtob sur le sujet, l'amour et l'Occident de Rougemont, et le poème de Tipaza me rappelle Ibn'Arabi, je l'ai sûrement déjà cité, mais qu'importe, les soufis sont l'intersection essentielle entre judéo-chrétien et Islam, en ces temps où l'union est non seulement nécessaire mais indispensable, et possible :

Message du vent.

À l’est il vit briller l’éclair
Et soupira vers l’orient.
Si l’éclair avait lui à l’ouest,
Vers l’occident son soupir se serait exhalé.

Certes, ma passion m’oriente
Vers l’éclair et sa lueur.
Et non vers les sites éminents
Ni vers une demeure terrestre.

De leur part, le vent d’orient lui transmit
Une nouvelle dont l’origine remonte
De la dispersion à ma nostalgie,
De la tristesse à mon affliction,

De l’ivresse à ma raison,
Du désir à ma passion,
Des larmes à mes paupières,
Et du feu à mon coeur:

« Celui qui te désire, dit le vent,
Au fond de ton cœur se trouve.
Les souffles le font osciller
D’un côté à un autre. »

Je dis alors au vent d’orient :
« Va porter ceci à l’amoureux,
Oui, c’est lui l’allumeur du feu,
Ce feu qui pénètre mon cœur. »

Si l’on pouvait l’éteindre,
Perpétuelle serait l’union.
Si embrasé il pouvait être,
L’amant jamais ne pècherait !

XIIe siècle... La vie vit-elle où tu n'es pas ?

Exilé

@ Isabelle
« 50 000 personnes ont déjà signé une demande faite à Macron de placer le Liban sous «mandat français pour les 10 prochaines années».

Pour nous entraîner, commençons déjà par placer Trappes, Villeneuve-la-Garenne, Grenoble, Beaumont-sur-Oise et Marseille sous mandat français...

Ellen

@ Isabelle | 09 août 2020 à 09:57
"Le Liban, une préfiguration de ce que sera la France avec tous ces gouvernements qui n'ont rien fait depuis plus de trente années. Les limites du "vivre-ensemble" et d'une immigration non choisie mais subie."

Et l'histoire se répète:

Le 21 septembre 1943, Béchara el-Khoury est élu Président de la République par la chambre des députés par 44 voix sur 47 votants, Riyad es-Solh prenant de son côté la tête du gouvernement. Un conflit éclate entre ces partisans résolus de l'indépendance et le représentant français Jean Helleu, Riyad es-Solh ayant annoncé son intention de retirer de la constitution tous les articles et références au mandat français.

Le 8 novembre de la même année, l'assemblée libanaise approuve à l'unanimité la suppression de tous les articles de la constitution relatifs au mandat.

Le comité français de libération nationale basé à Alger dénie au gouvernement libanais et à l'assemblée le droit de modifier la constitution.

https://assawra.blogspot.com/2016/04/au-premier-jour.html

Le Liban reste à reconstruire et l'aider économiquement en mettant toute l'oligarchie pourrie et les politiques corrompues dehors.

Aujourd'hui, si le Liban passe sous mandat français, alors on ne fera que reproduire exactement le même schéma et les conflits encore plus graves reprendront.

Pour éviter d'aggraver encore plus la situation au Liban, la France n'a aucun intérêt à placer le Liban sous son mandat. Regardons un peu la démographie de cette population en quelques dizaines d'années suivies par des conflits inter-ethnies et des guerres civiles depuis les migrations et exils massifs des musulmans venus au Liban.

Actuellement la France est très mal placée pour y faire régner l'ordre et faire repartir l'économie au Liban. Tant qu'elle ne fera pas son propre ménage chez elle pour les mêmes raisons géopolitiques et économiques il serait dangereux que la France s'ingère de nouveau au Liban depuis que ce pays, indépendant, s'est détaché de la France et du Royaume-Uni.

Population du Liban diverses et variées (Wikipédia)
1932 et 2018
Maronites 351 197 934 704
Grecs Orthodoxes 133 343 329 865
Grecs Catholiques 76 336 213 193
Autres Chrétiens 52 248 209 213
Sunnis 194 305 1.721 853
Chiites 166 545 1.743 718
Druzes 62 084 295 664
_______ _________
Total "Chrétiens" 614 397 1.686.975
Total "Musulmans" 431 767(*) 3.821.717(*)

(*) L'histoire du Liban se répète. En France, même schéma - si nous continuons à prendre le même chemin, nous ressemblerons au Liban d'aujourd'hui.

Un pays qui n'est pas maître chez lui avec les meilleurs dirigeants ne peut vivre en paix !

Xavier NEBOUT

Concernant Malraux, les petits camarades regarderont son histoire sur Wikipédia.

Du talent, mais quelle fripouille !

Tipaza

À défaut d’être un génie (quoique ;-)) et de vivre la passion amoureuse sous la forme exacerbée qui sied à des génies, on peut également vivre sa passion sous forme d’une tendresse plus adaptée à la canicule.

Voici un petit poème chinois rempli de cette tendresse aussi éternelle que les séquoias. Écrit par une femme évidemment, Tseu Yeh, mais qu’un homme aurait pu signer !

Le savez-vous
que vous et moi
sommes deux branches
d’un seul arbre,
que votre joie
sourit en moi
que vos chagrins
pleurent en moi ?

Amour heureux
La vie vit-elle
Où tu n’es pas ?

Dame Tseu Yeh vécu en Chine de 265 à 317

Pour ceux que la poésie intéresse, voici un site qui propose des poèmes de tous pays, des classiques et des pas classiques.

https://guesswhoandwhere.typepad.fr/carnets_de_poesie/

Xavier NEBOUT

Lorsque l'inter-rogation sort de l'intimité de la pensée religieuse pour s'adresser à son confesseur, ce dernier doit y répondre.

Alors, donc, mon fils, vous craignez que Dieu au sens de conscience sous le regard de l'amour filial, ne se satisfasse pas de votre délectation à lire les histoires d'amour charnel que ce que vous qualifiez de génies de l'humanité ?

Eh bien, intéressez vous plutôt aux histoires d'amour de Dieu qu'à celles des hommes, et cherchez les génies dans la sainteté plutôt que dans les psychopathies révélées dans les besoins d'étaler ses sentiments amoureux.

Isabelle

Malraux s'en est allé. Aujourd'hui, nous avons BHL qui voudrait l'égaler sauf qu'il ne lui arrive même pas à la cheville.

Nous avons aussi Macron qui, en chemise blanche ridicule parmi les décombres de Beyrouth, nous fait du BHL... Tout cela sonne faux.

Le Liban peut-il passer sous «mandat français», comme le demande une pétition ?

50 000 personnes ont déjà signé une demande faite à Macron de placer le Liban sous «mandat français pour les 10 prochaines années».

"Impossible pour longtemps, la pauvre France est sous mandat européen et le malheureux Liban sous l’empire du Hezbollastan." G-W Goldnadel
https://twitter.com/GWGoldnadel/status/1291858861809426435

Le Liban, une préfiguration de ce que sera la France avec tous ces gouvernements qui n'ont rien fait depuis plus de trente années.
Les limites du "vivre-ensemble" et d'une immigration non choisie mais subie.

Catherine JACOB

« Il suffit pour s'en convaincre de prendre de plein fouet ce déchirement de Paul Valéry: Tu sais bien que tu étais entre la mort et moi. Mais hélas il paraît que j'étais entre la vie et toi... » Lettres à Jean Voilier. Choix de lettres 1937-1945.

C’est juste que Louise Levêque de Vilmorin termina sa vie avec, dit-on, son amour de jeunesse, André Malraux emprisonné en 1923-1924 pour vol et recel d'antiquités sacrées khmères avant d'être ce ministre d'État d’un ministère créé spécialement pour lui, ministère chargé des Affaires culturelles (1959-1969), et ministre qui prêta La Joconde à la National Gallery of Art de Washington (1963).
C’est toutefois en collectionnant les amants titrés que cependant Louise l’a vécue cette vie, en particulier à partir de 1942 un chef de maison princière hongrois, Paul V Esterházy (1901–1964), à la famille duquel appartient notamment Caroline Esterházy (1805 – 1851) qui fut à Vienne, l’élève au piano de Franz Schubert (1797–1828) et la dédicataire explicite de la Fantaisie en fa mineur D940 opus posthume 103, ce chef-d’œuvre absolu, de mon point de vue du moins, avec son chromatisme où sonne comme un écho d’Orient, de son fatalisme et de l’immensité de la steppe, œuvre pour quatre mains au tragique si poignant composée l’année même de la mort de Schubert (1828).

Le prince Esterházy accusé de « trahison » par le gouvernement hongrois fut lui condamné à 15 ans de prison. Le gouvernement hongrois a nationalisé ses biens dont ceux situés en Autriche furent placés sous administration soviétique. Il est décédé en Suisse, à Zurich, moins de six mois avant la chute du mur de Berlin.

Comme quoi avant la passion du génie et le génie de la passion, il s’agit d’avoir le génie du bon amant au bon moment, que n’eurent pas, pour leur malheur, Caroline Esterházy et Franz Schubert.

boureau

La passion des génies, génie de la passion ?

Ouais ! Il ne faut trop gratter, on se retrouve vite dans le sordide !

Cette série du Figaro, agréable à lire, avec quelques nouveautés sur les "génies", ravit votre âme de midinette. Pas surprenant, vous semblez très bon public dans ces aventures à la Gala.

Moi, ce qui m'interroge c'est le génie d'Emmanuel Macron pour la façon dont il a remis le Liban, déjà passablement ravagé, dans les affres de la guerre civile.
Voilà une allumette craquée sur une poudrière dont le monde se serait bien passé.
A-t-il suivi les conseils ou l'exemple de Sarkozy, le maître en la matière avec la Libye ?

Inconséquence !

Cordialement.

Denis Monod-Broca

"Tu sais bien que tu étais entre la mort et moi. Mais hélas il paraît que j'étais entre la vie et toi..."
"Il est vrai que mon Malraux est une merveille et que je l'adore ; mais je crains mon bonheur et plus je suis heureuse, plus je tremble".

Eh oui, on désire d’autant plus que l’objet désiré est hors d’atteinte. Et, une fois qu’il est atteint, on ne le désire plus.
Le génie est de savoir dire cela sans le dire tout à fait.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

MA CHAINE YOUTUBE

PRESSE, RADIO, TELEVISION & INTERNET

INSTITUT DE LA PAROLE

  • Formation à l'Institut de la parole
    Renseignements et inscriptions : [email protected]
  • L'Institut de la Parole propose des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique de la personnalité et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Magistrat honoraire, Philippe Bilger propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires.

MENTIONS LEGALES

  • Directeur de la publication : Philippe Bilger
    SixApart SA 104, avenue du Président Kennedy 75116 PARIS