« La passion des génies, génie de la passion ? | Accueil | Greta Garbo, en effet "Divine"... »

11 août 2020

Commentaires

herman kerhost

@ duvent | 11 août 2020 à 11:05
"Les délinquants sont des délinquants, quelle que soit la couleur de leur peau, ou leur choix vestimentaire, et ils sont excessivement utiles à ceux qui gouvernent, pour des raisons hautement politiques et subtiles que je n'ai pas le temps de développer"

Pour écrire des salades ennuyeuses, vous avez le temps, mais dès lors qu'il faut s'appliquer à développer une pensée (subtile !) qui pourrait (enfin !) avoir un intérêt pour les lecteurs de ce blog, là, non, vous n'avez "pas le temps"... Il y a quelque chose qui ne tourne pas rond chez vous, duvent.

Serge HIREL

@ Nanita 11 août 2020 13:52

Pourquoi tant de haine, qui va jusqu’à vous faire vomir sur une famille que vous ne connaissez pas ?
Utilisez-vous parfois vos neurones à des objectifs moins belliqueux ou simplement plus en rapport avec le respect de l’autre ?
Applaudissez-vous les attentats, les tabassages de pères tranquilles, les meurtres de gendarmes, de policiers ?
N’avez-vous pas le sentiment que vos propos vous éliminent de la société au milieu de laquelle vous vivez ?
Trouvez-vous remarquable le sens de l’hospitalité généreuse que Philippe Bilger accorde sur son blog à votre délire irraisonné ?

En réunissant dans l’ordre les premières lettres de chacune de mes interrogations, vous trouverez le mot qui sied le mieux à votre commentaire.
Cordialement... Évoluez... Vous êtes en France !

------------------------------------------------------

@ Achille 11 août 2020 11:25
« Ce billet n’a vraiment rien à envier à ceux d’Ivan Rioufol... »

À ceci près que la parole libre de Philippe Bilger bénéficie de l’autorité que lui confère son parcours exemplaire au sein du monde judiciaire... et de l’aura exceptionnelle que lui apporte sa réputation de magistrat « insoumis ».

poil à gratter

@ Patrice Charoulet | 11 août 2020 à 23:11
"ISRAËL SUR ARTE
Ce que j'ai dit des Juifs ici à 11 h 20 et de mon soutien indéfectible à Israël tombe à pic."

Pourquoi cet aparté qui n'a rien à faire avec le contenu du présent billet ?
C'est beau l'amour fou inconditionnel, autant que le service de la soupe.
Monsieur Patrice Charoulet semble tout chamboulé et on peut se demander combien il touche pour une telle allégeance ou alors qu'attend-il en retour.

Pour parfaire son idolâtrie qu'il revoie ce qu'a dit Henry Kissinger sur les juifs ; juif lui-même de A à Z, ayant vu tant de choses, dont certaines secrètes à ne jamais dévoiler.

"Il lâche devant le président américain Richard Nixon « bâtards de juifs » et « Y a-t-il un seul peuple dans le monde qui soit aussi égoïste que les juifs ? Aucun »"

https://fr.wikipedia.org/wiki/Henry_Kissinger#cite_note-:1-59

Revoyez votre histoire ou plutôt l'Histoire, restez dans les sujets proposés et ne nous encombrez plus avec vos déclarations d'amour aveugle ; ainsi les racistes seront bien gardés et les fervents de vérité simple, heureux.

F68.10

@ Nanita

"Vous êtes qui vous pour écrire autant d'idioties ? Gauchiste soumis à la raclure violente ?" (Ellen)

Je crois que les hostilités ont été lancées entre vous et Ellen. Venez dans l'arène. Je compterai les points.

Robert Marchenoir

@ Alain | 11 août 2020 à 12:17
"Pourtant, vous avez omis d'évoquer le bien-vivre ensemble des cités, des villes populaires il y a 50 ans. Malgré la diversité des origines, des cultures qui les peuplaient à l'époque."

Faites-nous rire... Le bien-vivre sous la main de fer du parti communiste, qui violait la loi dans l'impunité la plus totale par la corruption, la fraude, le vol, l'intimidation, le chantage et la violence physique pure et simple. Dans ces charmantes "villes populaires" (en français : banlieues rouges), où il accédait au pouvoir et le conservait par les méthodes que je viens d'énumérer.

Le parti communiste, qui a toujours été en faveur de l'immigration, et non contre, comme des révisionnistes historiques dans votre genre tentent de le faire accroire aujourd'hui, en montant en épingle un ou deux épisodes anecdotiques.

Le parti communiste, qui a toujours été "anti-raciste", en faveur de "l'internationalisme prolétarien", c'est-à-dire qu'il a utilisé les immigrés comme masse de manœuvre contre le capitalisme et contre la liberté, tout comme il l'a fait avec les ouvriers. Simplement, ces derniers ont voté pour le capitalisme, les communistes ont donc dû recruter d'autres esclaves pour accomplir leur action subversive.

Et comme par hasard, les banlieues rouges sont devenues les banlieues vertes -- mais les communistes n'y sont pour rien, naturellement ! De nos jours, c'est tout juste s'ils ne se vantent pas d'avoir été de parfaits "racistes" à l'époque. Mais curieusement, ils sont plus "anti-racistes" que jamais aujourd'hui !
______

@ Aliocha | 11 août 2020 à 09:22
"L'Occident a, pendant longtemps, consommé à 20 % de la population mondiale, 80 % des richesses, que maintenant les 20 deviennent 1 % participe d'une logique qui, si elle ne légitime certainement pas les comportements odieux que vous décrivez, en explique les désordres."

Je me donne tout d'abord la peine de traduire cette phrase en français. L'économie est trop ignorée, sur ce blog, pour que je ne relève pas cette énorme sottise qui fait le fond de sauce de l'idéologie socialiste.

Vous voulez donc dire : l'Occident constituait jadis 20 % de la population mondiale, et consommait 80 % des richesses mondiales. Ce rapport serait, dernièrement, passé à 1 % et 80 %, respectivement.

Ce serait donc une grave "injustice", qui expliquerait que l'Afrique entière nous envahisse, nous pille, viole nos femmes et nous tue. Et je ne compte pas le Pakistan, l'Afghanistan, l'Irak, la Roumanie, la Géorgie... D'autres ne se gênent pas pour dire que cela le justifie.

Laissons de côté votre conclusion idiote, qui se réfute d'elle-même à condition d'avoir la moitié d'un cerveau en état de marche.

Passons sur le fait que vous tirez ces chiffres de votre tête, et qu'ils sont complètement imaginaires.

Et admettons qu'ils soient vrais. Ce que vous voulez dire, en réalité, est la chose suivante : les Occidentaux, qui représentaient 20 % de la population mondiale, produisaient 80 % de la richesse du monde.

Voilà, dans ces deux commentaires, deux beaux tripotages communistes qui nous ont conduits là où nous en sommes, après avoir été répétés à des millions d'exemplaires par des millions de Français.

Ellen

@ Nanita | 11 août 2020 à 13:52

Vous êtes qui vous pour écrire autant d'idioties ? Gauchiste soumis à la raclure violente ?

Vous avez perdu la boule, et je vous plains. Votre pauvreté intellectuelle et votre ignorance en tout ne vous conduit pas vers de meilleurs cieux. En raisonnant de la sorte vous vous perdez.

C'est à cause de gens comme vous que la France ne se reconnaît plus. Je vous le dis, ceux qui ne sont pas contents d'être ici et veulent continuer à mettre le grand bordel sont priés de faire demi-tour au bled. Chez eux ils auront tout ce qu'il faut mais divisé par cent par rapport à ce que leur donne la France.

------------------------------------------------

@ Kwatz | 11 août 2020 à 20:29
"L'Isesco (Organisation du monde islamique pour l'éducation, les sciences et la culture) a même publié sur son site leur plan pour islamiser l'Europe. Ils ont retiré cette publication, mais elle reste disponible sur le net, et je peux la fournir à quiconque ne me croirait pas."

Merci pour cette info très importante.

Pourriez-vous, s'il vous plaît, la publier sur le blog de Philippe Bilger, avec sa permission bien sûr. Je suis sûre que beaucoup de Français ignorent encore ce message malfaisant donné dans cette déclaration par les pouvoirs islamiques contre l'Europe et le monde occidental.

Ceux qui liront ce blog découvriront en même temps cette déclaration. Nous devons nous prémunir et agir en conséquence avant qu'il ne soit vraiment trop tard.

Merci encore.

Patrice Charoulet

ISRAËL SUR ARTE

Ce que j'ai dit des Juifs ici à 11 h 20 et de mon soutien indéfectible à Israël tombe à pic. Je n'avais pas lu le programme TV. Or, ce mardi soir, je cherchais ce que j'allais regarder à la télé. J'ai vu qu'il y aurait sur Arte à partir de 21h un documentaire sur la création de l'Etat hébreu et sur tous les événements qui l'ont suivie. Instructif et passionnant ! Si vous avez raté ce documentaire, trouvez-le : il vaut le détour, je vous l'assure.

https://www.arte.tv/fr/videos/073890-001-A/une-terre-deux-fois-promise-israel-palestine-1-2/

Ellen

@ sylvain | 11 août 2020 à 17:30

En effet et vous avez raison de faire cette différence.
Avoir admis votre littérature à couper dans le lard c'est tout à votre honneur.

Je ne vois pas Philippe Bilger, toujours dans la finesse, s'exprimer du jour au lendemain en des termes qui sont spécifiquement les vôtres.

F68.10

@ denis label
"Tentons plutôt collectivement d'apporter des solutions aux problèmes bien connus que vous décrivez."

Bien sûr.

"comment s'assurer que l'Education nationale joue son rôle d'ascenseur social malgré les difficultés économiques"

Statistiques ethniques ?

"comment développer la diversité dans les grandes écoles"

Statistiques ethniques ?

"Car la répression, certes indispensable, ne suffira évidemment pas."

En même temps, il y en aura pas mal qui ne feront jamais Polytechnique. Donc si on veut favoriser l'insertion sociale de ces gens quels qu'en soient les moyens, il importe aussi de rétablir un niveau réaliste de sécurité et de présence de l'Etat dans certaines zones.

Moi, je m'en tape qu'ils dealent du shit, dans ces coins. Mais j'accorde beaucoup d'importance à ce qu'ils traversent la rue dans les passages cloutés. Objectif: n'importe qui devrait pouvoir se balader en France n'importe où sans être inquiété. Le reste, ce sont des objectifs secondaires.

F68.10

@ Nanita
"Et comme actuellement pour complaire à ces gens il vous faut taper sur les musulmans vous y allez gaiement !!"

Donc, si je vous suis, si les frouzes tapent sur les muz', c'est un coup des youpins ? J'ai bon, c'est ça ?

"Twitter un cloaque ? Pourquoi y restez-vous ?"

Ce n'est pas parce que d'aucuns jugeraient que Twitter est un cloaque qu'il n'y a aucun intérêt à fréquenter un cloaque. Il y a bien des gens qui fréquentent des morgues, non ? J'ose espérer qu'ils font cela parce qu'il y a un intérêt à faire deux ou trois choses dans ces endroits.

"Personnellement c'est parce que vous y êtes que je me laisse parfois aller à lire vos conn*ries racistes sur votre blog."

Très bien. Vous voyez bien que cela sert que Monsieur Bilger s'échine à s'y exprimer... C'est maintenant l'occasion non seulement de lire ces conn*ries racistes mais aussi de contre-argumenter votre point de vue avec des arguments et des données probantes. C'est un exercice assez intéressant, et je vous invite à vous confronter aux arguments et opinions d'autrui. Vous en avez ici l'occasion.

Exilé

@ Denis Monod-Broca
« Une bonne justice juge les individus pour leurs actes, par des groupes d’individus pour les actes de certains d’entre eux. »

Ça, c'est la théorie, que d'aucuns qui la reprennent comme vous quand cela les arrange foulent parfois aussi aux pieds quand il s'agit de pratiquer un amalgame du comportement de tel ou tel individu avec les intentions prêtées à leurs adversaires catalogués d'office à « l'extrême droite »...
Mais admettons.

Alors, veuillez tout de même avoir la bonté de nous expliquer pourquoi, quand dans certaines cités un petit voyou doit se faire interpeller par la police, tout le monde est dans la rue pour s'y opposer, en s'en rendant complice de fait au lieu de le désavouer ou tout simplement de rester indifférent à ce qui lui arrive ?
Pis encore, pourquoi, à l'annonce d'un attentat terrible, ces mêmes cités retentissent-elles parfois de concerts d'avertisseurs sonores ou de cris de joie ?

GLW

Evidemment, très bon constat de l'état de notre société.
Le petit problème, toujours le même du reste, c'est : que vont donc faire "les pas contents" à la prochaine élection de 2022 ?

Kwatz

Constat d'évidence qui mérite cependant d'être salué.
Cependant... "L'immigration légale n'est pas coupable mais la clandestine contre laquelle jusqu'à aujourd'hui on lutte mal."

Qu'est-ce qui vous permet de faire cette conclusion ? Voilà une explication qui me paraît hâtive, et infondée. Car en effet nombre de "jeunes" français d'origine africaine, issus de parents ou de grands-parents immigrés, font certainement partie de tous ces agresseurs qui vomissent la France.

Non, le problème n'est pas dû à la seule immigration clandestine. Immigration clandestine, faut-il le préciser, contre laquelle l'Etat ne fait en réalité rien ou pas grand-chose, tandis que les bateaux des ONG continuent d'aller chercher ces clandestins jusque sur les rivages nord-africains.

Le problème est en partie culturel, communautaire, et largement religieux, plus précisément: musulman. Il est aussi politique évidemment, mais il est, il faut le dire avec force et le dénoncer, largement voulu et orchestré par les Etats musulmans et leurs organisations islamistes, tels les Frères musulmans. Ils ont un programme, une stratégie, un but, qu'ils n'ont jamais caché, au contraire ! Et ils le mettent en oeuvre comme ils l'ont annoncé. Arabie Saoudite, Qatar, Iran, Turquie, Bahreïn, tous sont unis dans leur but de conquérir l'Europe. L'Isesco (Organisation du monde islamique pour l'éducation, les sciences et la culture) a même publié sur son site leur plan pour islamiser l'Europe. Ils ont retiré cette publication, mais elle reste disponible sur le net, et je peux la fournir à quiconque ne me croirait pas.

Ceux-ci nous ont déclaré la guerre, ils ne cessent de nous menacer, de mettre leurs menaces à exécution, et nous sommes gouvernés par des crétins qui s'accrochent au vivre-ensemble comme au fou de l'histoire à son pinceau !

Je salue l'effort de M. Bilger, qui se risque à sortir de la zone de confort du politiquement correct. Mais il y a encore beaucoup à faire pour en arriver à appeler un shah un shah. Pardon pour le médiocre jeu de mots ! :)

Vamonos

La France a une réputation de pays faible avec les racailles. De plus, l'Etat-providence attire les francophones.
La France a besoin de consommateurs car l'économie marche en taxant le commerce et le travail.
Donc les racailles et le pouvoir faible ont tout pour s'entendre et tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes.

walson

Monsieur Philippe Bilger,

Dans la même rubrique que celle de la violence physique qui martyrise la France.

Vous avez entendu parler de Bernard Madoff qui a été condamné aux USA à 150 ans de prison pour avoir réalisé une escroquerie de type « Ponzi » qui porterait sur plus de 65 milliards de dollars... L'affaire devenue douteuse, Madoff aurait alors monté un système de cavalerie et les plus grandes banques internationales se sont laissé prendre à son piège.

La pègre en France n’est pas uniquement celle que l’on pense et les incivilités sont commises aux plus hauts niveaux de la nation, surtout lorsqu’il s’agit d’argent.

Vous souvenez-vous de l’emprunt qui vient d’être actionné par Macron auprès de la BCE… emprunt de 40 milliards dont on ne sait pas exactement s’il s’agit d’une subvention ou du début d’une opération de cavalerie qui aboutirait au non remboursement de ces 40 milliards (390 milliards au total avec ceux déversés sur principalement l'Italie et l'Espagne).

Pour l’instant le Parlement européen se penche sur cette chose nouvelle et ses accessoires mais il est certain qu’un jour, lorsque cette pyramide de Ponzi aura grossi, la bulle éclatera. Il faudra se souvenir alors de son créateur et de sa partenaire complice la BCE.

Eh bien oui, le pays est embourbé dans une multitude d’incivilités que l’on ne peut plus éviter maintenant car il faudrait s’attaquer à la drogue, à la violence, aux zones de non-droit, aux escroqueries d'Etat… enfin à tout ce petit monde dans lequel nos présidents plongent la France depuis cinquante ans avec l’aide des francs-maçons et de ceux qu’il ne faut pas nommer ; on pourrait en faire un film: "Ils veulent détruire la France".

https://fr.wikipedia.org/wiki/Bernard_Madoff

Renaud Châtillon

La vérité, si évidente, si simple et pourtant désormais si indicible : merci Maître pour ce moment rare.

Exilé

@ Alain Martin
« Les responsables politiques de la Nation ne proposent aucune solution positive répondant aux problèmes posés: chômage, déclassement... »

Au contraire, il suffit d'écouter les hommes politiques de l'établissement avant chaque élection importante pour se rendre compte qu’ils ont la plupart du temps tendance à tout ramener à la seule question du chômage ou bien à une misère plus fantasmée que réelle pour expliquer les problèmes que la France connaît, ce qui équivaut à les regarder par le petit bout de la lorgnette.
D'après l'expérience, il est pourtant évident que la politique de la ville consistant à déverser des milliards qui disparaîtront généralement en fumée sur d'innombrables « quartiers sensibles » ne résout rien du tout quand elle n'aggrave pas les choses.

En réalité, en ignorant des questions plus prégnantes comme le ressentiment anti-colonial, le fossé culturel, la victimisation quérulente face à un racisme souvent imaginaire, ou bien encore la diffusion de la haine anti-française par les autorités de certains pays étrangers gros pourvoyeurs d'immigration, ils montrent tout simplement qu'ils n'ont rien compris à la situation.

Serge HIREL

Voilà un « coming out » bienvenu ! Au bon moment, au bon endroit. Un cri nécessaire, salutaire, sur le ton qui sied, sans l’excès du RN, sans les précautions de langage que la gauche impose. Il est d’autant plus important que son auteur est une personnalité respectée du monde judiciaire, connue pour sa modération et son humanisme.

Le constat amer d’un échec de la France. Un échec dont tous nos dirigeants, au moins depuis Pompidou, sont responsables. Le besoin de main-d’œuvre des « Trente Glorieuses » qui s’emballe au tournant de la décennie 70 et puise dans nos anciennes colonies, y compris celle qui a fait tomber 25 000 de nos jeunes sous les drapeaux et perdu 250 000 des siens.

Le groupement familial qui est l’élément déclencheur du transfert d’une population qui, à l’époque, ne le demandait pas et a été entassée dans des tours, elle qui était habituée à vivre portes ouvertes sur la nature.

Mais aussi « les chalandonnettes », ce vaste plan de construction de maisons individuelles conçu par Albin Chalandon - décédé le 29 juillet dernier, dans un quasi-anonymat -, ministre du Logement de Couve de Murville, puis de Chaban-Delmas, qui, dégât collatéral non identifié au moment de sa conception, a entraîné un déséquilibre irréversible de la composition sociale de beaucoup de cités, dénommées aujourd’hui « quartiers sensibles »... ou « territoires perdus »... Depuis lors, n’y demeurent que les populations les plus défavorisées et les familles d’immigrés tout aussi pauvres. Une accumulation qui a pris des allures de dépôt abandonné de sulfate d’ammonium. La moindre étincelle... et c’est l’explosion.

Puis vint la gauche... et ses délires. Inutile d’insister. Chacun sait le poids monstrueux de son « vivre-ensemble », les plateaux de la balance, l’un systématiquement allégé et loué - « les chances pour la France » -, l’autre toujours un peu plus chargé, mais aussi méprisé. Du rejet de toute alliance avec le FN au « Kärcher » de Sarkozy resté dans son emballage, la droite, même au pouvoir, n’a quasiment pas bronché. Qui ne se souvient pas des tombereaux d’injures déversés sur Chirac, alors président du RPR, pour avoir osé évoquer sans dénoncer « le bruit et l’odeur » supportés par « le travailleur français sur le palier » ?

Quant à Macron... Peut-être est-il allé à Beyrouth pour simplement chercher, enfin, à comprendre ce qu’est une nation multiculturelle et identifier les dérives qui y surviennent lorsque le pseudo-consensus censé l’unir est en état de mort clinique. Voyage inutile... Il lui suffisait de franchir le périph’, d’aller, en chemise blanche ou, mieux, incognito, aux Mureaux, à Mantes-la-Jolie, à Saint-Denis ou à Trappes, et d’ouvrir grand les yeux...

Le résultat est là: un RN surpuissant, une société apeurée (Cannes...), une police conspuée, une justice défiée... et une immigration dont une minorité vociférante et criminelle tient le haut du pavé alors que l’essentiel des familles et des jeunes aspire au bonheur de vivre en France.

Dans son billet, Philippe identifie avec clairvoyance un certain nombre de moyens à mettre en œuvre immédiatement, qui feraient baisser la pression : expulsions, éloignements, « police et gendarmerie accordées à une justice sans faiblesse », condamnations réellement exécutées, retour des peines planchers... La répression des comportements délictueux, de l’incivisme au crime, est primordiale pour stopper l’hémorragie massive. Mais ce garrot ne réglera pas tout. Il faut aussi prévenir le retour du mal.

Abandonner ce droit du sol, qui fait Français des personnes pour lesquelles le séjour au « pays » pour les vacances - voire la retraite - est l’objectif de chaque instant, pourrait être la solution qui éviterait d’alimenter cette génération de jeunes égarés entre deux cultures et faciliterait à l’avenir le renvoi chez eux des indésirables.

Mais quid de ceux qui, aujourd’hui possèdent une carte d’identité nationale délivrée par la République française ? Peu d’entre eux ont accès à la double nationalité qui permettrait leur déchéance en cas de comportement attentatoire à nos lois... Sur ce point, la solution est loin d’être évidente. Même la surveillance des terroristes après l’exécution de leur peine est contraire à la Constitution dans sa forme actuelle...

On pourrait aussi dès aujourd’hui mettre fin à cette folle générosité française qui permet trop souvent à des clandestins de vivre quasi sereinement sur notre sol, cette naïveté qui conduit à accepter de pseudo-réfugiés humanitaires tentés exclusivement par nos droits sociaux, sans le moindre donnant-donnant, cette fierté que l’on a de leur offrir une carte d’identité de notre République contre un serment qui ne leur coûte rien...

Bref, il est grand temps que nous soyons plus circonspects devant la misère supposée, que notre administration se montre enfin vigilante, rapide et efficace. Grand temps aussi que des mesures soient prises au niveau européen pour éviter le contournement des nôtres.

Reste un volet que Philippe n’aborde pas : l’éducation. Elle est au premier rang de la faillite. Elle se doit d’être la première arme de la reconquête. Dans les dernières années du XIXe siècle et les premières du suivant, les « Hussards noirs de la République » ont eu pour mission d’imposer « l’instruction obligatoire, gratuite et laïque » voulue par Jules Ferry et de démanteler l’enseignement catholique. Il est aujourd’hui au pas et contribue à forger des citoyens.

C’est l’exemple à suivre. Cette politique autoritaire, qui pourrait aller jusqu’à interdire les écoles musulmanes en délicatesse avec l’enseignement officiel ou financées en tout ou partie par un pays étranger, exige des personnels compétents, courageux, bien formés, motivés et fiers de servir la France. Des personnels soutenus bec et ongles par leur tutelle et l’ensemble des institutions de l’Etat ayant à connaître des attentes et des embrouilles des « quartiers ». Des primes ne suffisent pas. Il est urgent d’établir des programmes spécifiques d’éducation pour ces « territoires perdus » et de ne pas y nommer la jolie instit’ à peine plus âgée que les cancres qui fréquentent sa classe, parfois, à leur guise. Bref, il est temps de former des « Hussards » et de se souvenir que Jules Ferry est considéré comme l’un des pères de l’identité républicaine.

Carl Roque

@ Peter Marsoon

Pas sûr que vous ayez raison, les statistiques ethniques allemandes de criminalité mettent de très loin en tête deux pays du Nord de l'Afrique.

PAUL

Merci pour cet excellent billet rédigé avec verve. Espérons que Macron le lira.

Solon

" ...l'accusation de penser et d'écrire comme le RN..."

C'est une absurdité paralysante de plus. Car le respect des règles de la vie en société, une société organisée et civilisée, n'est pas une préoccupation exclusive de la droite extrême. C'est celle de tous les partis conscients du bien commun. Faut-il rappeler qu'en d'autres temps, les sociétés communistes se vantaient de leur faible taux de criminalité ? Et pour cause.

Et que dans certains pays exotiques on coupe la main des voleurs. Ce ne sont pourtant pas les copains du FN.

Et que, dans un passé bien plus ancien, les Dix Commandements traçaient le cadre de la vie avec les autres.

sylvain

Mouais "en même temps" le billet de Philippe j'aurais pu l'écrire moi-même... c'est du pur "sylvain".

Parfois je me demande si je ne suis pas sa muse, son modèle, copieur va !

Bon allez, dégonflons les chevilles et atterrissons, les analyses sont les mêmes mais plus fines chez Philippe et de haute qualité par rapport aux miennes plus textos, plus pilier de comptoir au café des sports.

Pierre-Antoine

Pour ceux que ça intéresse et qui me l'avaient demandé, le courrier que j'avais adressé au Président au sujet de sa classification en "incivilités" des actes de violence extrême a reçu réponse :
_________________________________________

Monsieur,

La correspondance que vous avez souhaité adresser au président de la République lui est bien parvenue.
Il m’a confié le soin de vous répondre.
Attentif à votre démarche, le chef de l’Etat tient à vous assurer qu’il en a bien été pris connaissance.
Je vous prie d’agréer, Monsieur, l’expression de mes sentiments les meilleurs.
Rodrigue FURCY
Directeur de Cabinet adjoint
N° PDR/CP/BCP/BR/A051707
_______________________________________

Je pense que si des centaines, voire des milliers de citoyens lui écrivaient individuellement cela aurait plus de portée qu'une pétition !

EDA

Des chiffres que je ne connaissais pas: "La même dichotomie Paris-province s’observe à propos de la présence des immigrés extra-européens et de leurs enfants : en 1990, ils représentaient 16 % de la population dans les agglomérations de plus de 100 000 habitants, mais 26 % en 2015."

Source, Le Monde du 31 juillet https://www.lemonde.fr/societe/article/2020/07/31/la-segregation-residentielle-en-france-recule-excepte-en-region-parisienne_6047769_3224.html

Pierre-Antoine

Et ce n'est qu'un début !
Maintenant c'est une tribu entière de 60 individus de tous âges qui fait des "expéditions punitives".
Et ça date de ce week-end.

https://actu.fr/pays-de-la-loire/chateaubriant_44036/violences-a-chateaubriant-une-mere-et-son-fils-agresses-chez-eux-par-une-soixantaine-d-individus_35432177.html/amp?fbclid=IwAR3nZRaGLqVHH-cqgAqdL22YCA0jrFceAA_xRVQkAlaU4UEUSkpU_XvoFBM

denis lanel

Non, pas convaincant, votre billet, vous enfilez des perles... Tentons plutôt collectivement d'apporter des solutions aux problèmes bien connus que vous décrivez. Comment régler le problèmes des banlieues, comment redéfinir la laïcité et faire une place à une nouvelle religion monothéiste en Europe, comment s'assurer que l'Education nationale joue son rôle d'ascenseur social malgré les difficultés économiques, comment développer la diversité dans les grandes écoles, etc. Car la répression, certes indispensable, ne suffira évidemment pas.

Isabelle

@ Ellen

L'invasion islamique au Liban. Vidéo de Brigitte Gabriel, libano-américaine. Pourquoi elle a fui son pays.

https://www.youtube.com/watch?v=FEptGbG-OX8

"Brigitte Gabriel témoigne de l'angélisme du multiculturalisme qui a laissé augmenter démographiquement l'islam au Liban et sa conséquence catastrophique pour la civilisation moderne occidentale, les "infidèles", quand l'islam conquérant est devenu fort."

caroff

@ Aliocha
"L'Occident a, pendant longtemps, consommé à 20 % de la population mondiale, 80 % des richesses, que maintenant les 20 deviennent 1 % participe d'une logique qui, si elle ne légitime certainement pas les comportements odieux que vous décrivez, en explique les désordres."

Bien sûr, bien sûr: qui a inventé les vaccins, quid des découvertes médicales qui permettent l'allongement de la durée de la vie ?
Qui est à l'origine des découvertes techniques, agricoles et industrielles qui rendent notre monde plus vivable et durable ?
Répondre à cette question vous épargnera les jérémiades habituelles !

F68.10

@ Aliocha
"Et qui, ne tirant pas les conclusions de l'échec d'une colonisation désastreuse, a continué à ethniciser les erreurs des illusions de sa domination ?"

Vous croyez vraiment que ce type de suppliques a les moindres chances de régler quoi que ce soit ? La colonisation, désastreuse ou pas, était inévitable. Et nous aurions tout aussi pu être les dindons de la farce si une autre partie du globe avait pris un ascendant culturel, scientifique et militaire suffisant. De toutes manières, je souhaite bien du bonheur à nos amis africains qui accueillent nos amis chinois...

"Vos craintes décrites au début de votre billet sont démontrées par celui-ci. L'Occident a, pendant longtemps, consommé à 20 % de la population mondiale, 80 % des richesses, que maintenant les 20 deviennent 1 % participe d'une logique qui, si elle ne légitime certainement pas les comportements odieux que vous décrivez, en explique les désordres."

Non. Le présent n'est pas uniformément explicable par ce type de faits. Les cartes se rebattent à une vitesse effrénée à l'heure actuelle, et les problématiques politiques, qu'il s'agisse de celles en banlieues ou des désordres politiques dans des pays comme, au hasard, l'Egypte, ne s'expliquent plus simplement par ce passé. Les rancoeurs, oui, en partie, mais cela n'est pas suffisant comme facteur explicatif.

"On ne rétablira pas l'ordre démocratique en faisant l'économie de cet aggiornamento historique, et tant que nos élites, de Barre à Cahuzac, se comporteront comme elles se comportent, il est vain de penser que ceux qui sont persuadés d'être floués par cette réalité pourront accéder au pardon des offenses et au respect de la loi"

Vous êtes gonflé de demander aux autres de pardonner, puis de légitimer le refus de pardon d'autres personnes. Et si on oubliait ce concept fumeux de pardon pour traiter les problèmes un à un ? S'il faut imposer de l'ordre, il faut le faire et ne pas se voiler la face.

"l'exemple en ce sens le plus probant étant ce paradoxe où l'argent sale de la drogue et des armes soutient ceux dont la société ne sait plus s'occuper, et permet en temps de crise à nos économies de ne pas sombrer."

Je ne pense pas que le lumpenprolétariat soit très demandeur d'aide. Vous les connaissez assez mal... semble-t-il. Au contraire, il y a une revendication d'autonomie assez forte chez les déclassés. L'assistanat, ce n'est pas nécessairement leur truc. Ils en profiteront, naturellement, mais ce n'est pas cela qui leur permettra de s'affranchir de leur condition. Cela l'enkyste en large partie. Je n'ai pas envie de me faire un chantre à deux balles de l'entrepreneuriat, mais face à l'inhumanité sociale profonde de l'assistanat, il y a quand même des solutions meilleures que d'autres.

"La couleur de peau, même s'il ne faut pas en sous-estimer la réalité, est loin d'être la cause unique de nos maux."

Ce n'est pas ce que fait Monsieur Bilger ici. L'argument est de cesser de se voiler la face face à une réalité qui recoupe des lignes "raciales", comme on dit aux States. Déjà pour mieux l'appréhender et la penser. Ensuite, peut-être qu'on se rendra compte, de manière claire et nette, qu'on entasse en France des populations culturellement disparates dans des lieux précis, en mettant les nouveaux arrivants qui viennent d'encore plus loin au milieu d'une poudrière ayant des caractères ethniques pas vraiment représentatifs de la France profonde. Une fois ce constat fait, peut-être comprendra-t-on alors qu'il est idiot d'entasser de la "diversité" sur de la "diversité", créant des ghettos dans des ghettos, tout en le niant au nom d'un concept d'égalité dont la sémantique effective se limite à sa syntaxe.

"Se focaliser sur elle seule nous promettrait alors un avenir libanais"

La nier nous garantit de laisser cette question prendre la voie d'un avenir autonome de l'action de l'Etat et de la société au sens large. La meilleure manière de se créer un avenir libanais en faisant semblant de ne rien voir venir.

"nous avons les moyens de faire mieux que les moranito-hezbolliens, n'en déplaise à tous les faschoïdes qui cèdent à la facilité de ne pas savoir tirer les enseignements de notre histoire."

Quelle histoire ? Le nazisme ? La situation actuelle n'a que peu à voir avec celle-là. Elle n'a que peu de rapport avec la colonisation non plus: il importe de garantir un véritable "vivre-ensemble" et de cesser de se payer de mots creux. Nous sommes vraiment dans une phase où il importe de casser les ghettos. De mon point de vue, cela demande bien plus qu'un effort policier, et un effort que nous n'arriverons pas à mettre en place sans avoir sous une forme ou sous une autre des statistiques ethniques. Si on veut réellement décloisonner les ghettos, il importe de pouvoir le mesurer.

Ou alors on peut laisser les faschoïdes, comme vous dites, se monter le melon en triturant l'épidémiologie de la dépranocytose pour mesurer le nombre de blacks en France. Et quand on mélange le racial et le médical pour de mauvaises raisons, on se rapproche davantage du nazisme qu'avec des statistiques ethniques honnêtes. C'est ce que vous voulez ? Que les gens continuent à délirer ?

Dans mon fauteuil

Merci Philippe Bilger.
Vous allez probablement vous faire « crucifier » pour tout cela.
Vous avez en tout cas toute mon admiration pour votre courage.

caroff

"Apeuré légèrement en commençant ce billet, je le termine en le jugeant nécessaire et, je l'espère, convaincant."

Apeurés sont ceux qui subissent quotidiennement les agressions que vous mentionnez, apeurés sont ceux qui n'osent même pas porter plainte parce que des représailles pourraient s'abattre sur eux. Apeurés sont les commerçants ou policiers confrontés à la lie de notre pays entrée par des stratagèmes infâmes ou, plus grave, par le biais de procédures légales dont l'asile et le regroupement familial figurent en bonne place.

Comment continuer à supporter que des gens aux moeurs incompatibles avec notre mode de vie viennent nous dicter ce qu'il convient de penser et de faire ? Comment supporter qu'une Rokhaya Diallo éructe à la télévision sa haine anti-blanc en réclamant des pansements de couleur noire pour ne pas la stigmatiser ?

Et qu'on ne me rétorque pas que le racisme imprègne les Français. Ceux qui ont vécu à l'étranger peuvent témoigner que notre pays est sans doute l'un des moins atteints par ce sentiment de supériorité...

En revanche je me sens comme beaucoup "culturaliste", c'est-à-dire persuadé que si nous en sommes arrivés à un si haut niveau de protection des individus, de leurs expressions et de leurs comportements c'est par les vertus de notre civilisation judéo-chrétienne.

La violence, les agressions de toutes sortes sont d'essence anthropologique: les Africains, les Maghrébins ont baigné dès leur enfance dans des substrats éducationnels et religieux si différents des nôtres que, de facto, leur conduite est devenue insupportable.

Par comparaison, quid du comportement des Asiatiques chez nous: brûlent-ils des voitures, agressent-ils gratuitement des gens sans défense, font-ils du trafic de drogue à grande échelle ? non et chacun le sait.

Le mal est profond, y compris dans la jeune génération de Français. Dans un groupe Facebook dédié à Bordeaux, ville qui se singularise non pas par l'intelligence de son nouveau maire Vert mais par l'explosion du crime et de la délinquance, un internaute raconte que circulant à vélo dans le centre-ville vers 2h du matin, il lui prend de demander du feu à trois types rôdant dans les parages. Pas de chance, ceux-ci considérant que la proie était bonne, l'accablent de coups pour le plaisir. Un des internautes écrit avec humour que les trois en question devaient s'appeler Jean, Bernard et Luc... Il a été agoni par tous ceux qui pensaient que ses suppositions étaient racistes !! Voilà où nous en sommes arrivés: des moutons bien dociles allant tranquillement à l'abattoir... et en portant un masque bien entendu !!

Apeuré dites-vous Philippe Bilger ? Estimez-vous au contraire fier d'avoir décrit (partiellement) la réalité et affrontez les contradicteurs en les renvoyant dans l'enfer de leur mauvaise foi !

Manon Troppo

Ouh là là... j'ai bien peur que cette fois votre cas soit définitivement entendu ci-devant Bilger :) Ce que vous écrivez fait partie de ce qui doit être caché comme le sein de Tartuffe si j'ose dire !

Un point demeure toutefois à éclaircir : est-ce le fait d'une "extrême minorité" comme il est convenu de dire, ou est-ce le fait d'une minorité soutenue par la majorité ?? Je me demande même si dans des conditions de "rapport de force" favorables ce ne serait pas le fait d'une majorité... Personne ne répond de façon convaincante à cette question.

De l'aveuglement à la soumission il n'y a qu'un pas qui peut facilement être franchi dans cette période où nos dirigeants se cachent derrière des comités Théodule pour exacerber les peurs et où les citoyens des villes (du moins ceux qui en ont trouvé la force) n'ont rien trouvé de mieux que de voter pour des politiques rétrogrades dogmatiques qui soutiennent jusqu'au délire les revendications séparatistes de ces populations.

Laurent

Ce n'est plus une question de politique, mais de mathématiques : un pays peut intégrer quelques centaines, quelques milliers de personnes par an. Mais si ces chiffres passent à 50 000, 100 000, 200 000… et que l'immense majorité des migrants concernés sont, par définition, plus pauvres et moins éduqués que la population locale, il n'est plus physiquement possible d'intégrer une telle quantité de personnes.

jack

Bravo et merci à Monsieur Bilger pour son réquisitoire audacieux et clairvoyant.

On peut dire aussi qu'il y a une quantité non négligeable de personnes issues de l'immigration qui sont parfaitement intégrées, qui ont un job, qui respectent les lois de la République et qui représentent une diversité positive.

Mais les sauvageons sont une plaie pour le pays. Les moyens à disposition pour les neutraliser sont financés parcimonieusement. Par ailleurs l'action des pouvoirs publics est surtout verbale. Certains médias sont très complaisants. Après tout, le colonisateur mériterait sa punition éternelle.

La population française est lasse. Elle ne peut que constater l'impuissance.
La sanction interviendra dans les urnes et ce sera une nouvelle illusion.

Savonarole

Si la victime avait été blanche, ça aurait fait deux lignes dans les torchons et 30 secondes de TV.
À tous les coups ce sont deux Américains du Ku Klux Klan venus tout droit d’Alabama dans cette laverie. La vidéo le prouve.
C’est pas à Louise de Vilmorin que des tuiles pareilles arriveraient...

Ellen

"Qui ensauvage la France ?" (PB)

Allons droit au but. Ben ce sont les petits sauvageons aux incivilités non respectueuses pardi !

Ne comptons pas sur nos politiques aux mains moites pour assurer l'ordre et la sécurité. À nous de passer la tornade blanche pour un grand dégagisme.

Merci M. Bilger. J'attendais de pied ferme ce billet depuis longtemps. Enfin ! Croyez-moi que l'on ne va pas se gêner. Le ras-le-bol a franchi la ligne rouge depuis trop longtemps.

À nous de sonner le clairon !

Nicolas Sarkozy: "Vous en avez assez de cette bande de racailles ? Eh bien on va vous en débarrasser".

On attend toujours ! Le Kärcher a pris feu aussi ?

Depuis l'arrivée d'Emmanuel Macron à l'Elysée c'est encore pire, les violences gratuites, insultes, agressions mortelles se sont aggravées, les magasins, les biens publics et privés volent en éclats, devenus, selon la presse et TV, des crimes mais des faits divers sans donner de noms des malfaiteurs et des assassins immigrés en France.

Question à Emmanuel Macron: la France, toujours coupable de crimes contre l'humanité ? Ce genre de propos scandaleux tenus lors de son voyage en Algérie a donné des ailes à la racaille crapuleuse.

Continuons à les accueillir en France, continuons... et je vous promets que d'ici quelques petites années c'est la France qui deviendra une colonie d'Afrique sous la l'autorité du califat enturbanné et islamisé.

Mais avant que cela n'arrive, on passera inévitablement par un affrontement général sanglant ou une guerre civile, au choix. Soit ce sera la fin de la belle France, soit un retour massif de la racaille illégale et à double nationalité au pays d'origine. Avant, on leur retire la nationalité française en confisquant le passeport et on leur laisse leur nationalité d'origine avec son passeport.

Un voyage groupé par charter, ça se trouve. A l'arrivée, on les dépose à l'aéroport et on appelle les autorités du pays pour qu'ils viennent récupérer leur propre racaille.

Et hop ! Plus besoin de Kärcher, un coup de balai vite fait bien fait suffit pour faire le nettoyage. Quand on veut, on peut. Le droit de l'homme c'est fait pour vivre en paix, en sécurité chez soi et pas se faire insulter, massacrer et tuer dans son propre pays.

Cette vidéo est à l'image d'une France ensauvagée et violentée par la raclure importée, par le regroupement familial sans connaître la langue française (souvent) sans avoir les codes ni les règles à l'occidentale.

https://www.youtube.com/watch?v=46elMmbnqgQ

Des comme ça, il y en a par milliers sur YouTube. Le monde entier ne nous envie plus.

Une idée pour nos politiques de trouillards à la parole facile, dénués de tout acte réparateur.

- Au lieu de construire des prisons et nous faire encore dépenser un pognon de dingue, Emmanuel Macron, le Premier ministre, le ministre de la Justice et le ministre de l'Intérieur ainsi que les magistrats sont en première ligne pour redresser le pays et assurer la sécurité pour tous et faire régner l'ordre. Sinon, on doit changer toute cette technocratie inutile et passer la main aux personnalités plus compétentes.

En ce moment, au Liban les ministres démissionnent, et en France ils s'accrochent. Les nuls auront toujours une place en haut de l'affiche. Le gros salaire suit et nos impôts et taxes montent en flèche.

La rentrée à l'automne va être terrible.

Je crois que c'est la première fois que je suis aussi longue... c'est ma colère qui s'exprime.

vamonos

La France a réussi à se débarrasser de l'Ancien Régime, le régime féodal par lequel le pouvoir était concentré et partagé entre quelques familles. Les Bourbons ont été remerciés à coups de guillotine.

La France a réussi à fermer en 1830 le marché aux esclaves d'Alger qui pendant des décennies servait de plate-forme d'approvisionnement aux musulmans. Les Chrétiens étaient exploités jusqu'à ce que mort s'ensuive.

Et maintenant, la féodalité de la racaille a fait son apparition en France. Ils sont là, dans nos villes, sur nos plages, dans nos campagnes. Ils pillent, violent, torturent à mort. Quand une femme est traînée sur 800 mètres par un véhicule jusqu'à ce que la malheureuse rende son dernier soupir, il s'agit bien d'un assassinat, de torture jusqu'à ce que mort s'ensuive.

La racaille exige des piscines gratuites, des logements avec des loyers dérisoires, il leur faut une allocation logement, un jardinier pour s'occuper de l'espace vert au pied des immeubles, un homme de ménage pour balayer les détritus à plus d'un mètre du mur de l'immeuble. Ensuite un employé de la ville passera pour ramasser les bouteilles en plastique, les paquets de cigarettes et les emballages de nourriture.

Mais qui paie pour cette gabegie ? La racaille a besoin de gratuité mais il n'y a pas de repas gratuit ! Ce sont les honnêtes gens qui régalent les voyous.

Toutes les excuses les plus éculées ont été ressassées, le sentiment d'impunité en est devenu d'autant plus fort. Le langage utilisé se veut apaisant, à l'opposé de la brutalité immonde des fauteurs de troubles. Le maire envisage de porter plainte, ou bien le médiateur va être saisi dans les délais raisonnables, ou bien le préfet va réunir une cellule composée d'experts. Au bout de dix plaintes classées sans suite, un procès aura peut-être lieu. Et même si le présumé coupable devait être condamné après des années de procédure, le juge d'application des peines sera confronté à un taux de remplissage des prisons tel que l'incarcération ne sera pas possible.

D'où viennent les chiffres selon lesquels 1 % des riches en France auraient 80 % des biens ? L'INSEE ne saurait-elle plus se servir des modèles statistiques à moins que les résultats soient devenus si dérangeants que les mensonges tiennent lieu de modèles ? J'aimerais bien savoir combien coûte réellement l'entretien des zones de non-droit dont on nous rebat les oreilles en disant qu'elles n'existent pas.

Les chiffres sont louches. Les Chinois ont une expression pour ça. "Pas trois, pas quatre", signifie mi-figue mi-raisin, pas fiable, louche.

La photo d'illustration est bien choisie, comme d'habitude. Les caméras de surveillance ne trichent pas, la vérité est là, captée par l'oeil électronique. Un père de famille, dans une laverie, est rossé par de la racaille habillée de tuniques musulmanes. Il ne s'agit pas d'un montage, les coups sont réels. Cette sauvagerie est immonde, l'âme de la France est en danger de mort.

Nanita

Twitter un cloaque ? Pourquoi y restez-vous ? Personnellement c'est parce que vous y êtes que je me laisse parfois aller à lire vos conn*ries racistes sur votre blog. Votre complaisance pour Zemmour s'explique mais point trop n'en faut car on voit bien que vous vous sentez toujours redevable à l'égard du moindre juif à cause de la culpabilité familiale. Et comme actuellement pour complaire à ces gens il vous faut taper sur les musulmans vous y allez gaiement !! J'ai beaucoup de compassion pour vous !

Giuseppe

Peut-on imaginer Mongénéral faire du jet-ski ? Peut-on imaginer Mitterrand faire du ski ?

Le monde de la start-up est le monde de l'adolescent, nous élisons des gamins, pas pour gouverner, juste pour jouer.

La France est à sac, j'ai regardé les images de la laverie, c'est un meurtre qui a échoué, rien de plus, tout le reste est littérature, les coups auraient dévié de "deux centimètres" et la victime aurait fini à la morgue.

Désespérant !

Avec un peu de chance la victime ne sera pas inquiétée, les crapules ont toujours le beau rôle, on attend la publication de leur casier judiciaire.
Des crapules qui ne méritent même pas la corde pour les pendre, devant des enfants ils ont détruit un homme, jusqu'à quand il faudra-t-il endurer ces assassins ?

Ruth

Et idem, très souvent, pour les agressions homophobes, les femmes importunées salement dans la rue, un antisémitisme très ancré et agissant, les "rodéos", les tirs de mortier et voitures brûlées du 14 juillet, etc., etc.

À noter que ces "Français de papier" se définissent généralement par la nationalité de leurs parents ou grands-parents. Sauf quand leurs actes de déliquance les font arrêter à l'étranger, notamment en Thaïlande. Là ils revendiquent leur nationalité et "exigent" une intervention illico presto de "leur" consulat...

Française par adoption et très fière et reconnaissante de cet honneur, j'ai peur et mal pour le présent et l'avenir de ce pays qui m'a tout donné.

letarsier

Monsieur Bilger,

Pouvez-vous nous rappeler pendant combien de décennies vous vous êtes rendu complice, par votre silence coupable, d'un angélisme judiciaire consistant à relâcher les délinquants sitôt interpellés ?

Le sentiment d'impunité n'est pas inné : il se construit au fil du temps.

Et force est de constater que les FDO ont soit baissé les bras, soit se sont radicalisées dans une violence aveugle tenant lieu d'exutoire à leur frustration.

Que la Justice s'interroge sur ses terribles responsabilités au lieu d'en dresser le constat consistant à enfoncer une porte ouverte.

Exilé

@ Aliocha
« Et qui, ne tirant pas les conclusions de l'échec d'une colonisation désastreuse, a continué à ethniciser les erreurs des illusions de sa domination ? »

Ce n'est pas ce que vous appelez sans nuances et en bloc la « colonisation » qui a été un échec mais plutôt la décolonisation, souvent bâclée sous une pression idéologique mondiale considérable dans le cadre de l'affrontement Est-Ouest et parfois accompagnée de violences sanglantes.

Sans tomber dans l'angélisme, la « colonisation » s'est la plupart du temps globalement traduite pour les populations concernées par plus de bienfaits que de méfaits : coup d'arrêt porté aux guerres tribales, fin de l'esclavage y compris local, amélioration considérable de la santé, suppression des famines, éducation, création d'infrastructures modernes, exploitation raisonnée et raisonnable des ressources, etc.

Il faut voir comment certains pays enrichis par le travail des « colons », comme par exemple le Zimbabwe qui était devenu grâce à eux le grenier à blé de l'Afrique, en sont tombés au point de ne plus pouvoir nourrir leur propre population après que ces derniers ont été chassés ou assassinés.

N'oublions tout de même pas non plus que cela fait une soixantaine d'années que la colonisation est terminée, alors pourquoi les pays concernés, qui se sont vu remettre en cadeau des infrastructures modernes et des sites agricoles performants qu'il suffisait de maintenir et d'exploiter au mieux, ont-ils régressé au lieu d'avoir fait un bon en avant économique ?

À titre d'exemple, le Japon qui a été quasiment rasé en 1945, qui a perdu du fait de la guerre une classe entière d'hommes jeunes, qui est privé de ressources naturelles, est cependant devenu à partir de 1965 la troisième puissance économique mondiale, à force de discipline et de travail acharné.
Cherchez l'erreur.

Enfin, la « colonisation » a bon dos : la Suède qui n'a colonisé brièvement que l’île de Saint-Barthélemy (dite Saint-Barth), et qui pratique un accueil plus que bienveillant de ses immigrés qu'elle surprotège, ne recueille aucune marque de reconnaissance de leur part au point de rencontrer aussi le même type de violences que chez nous.
C'est donc la preuve que le fond du problème ne réside pas dans la seule « colonisation », mais plutôt dans les mythes qui ont été forgés à son sujet, entre autres autour de la haine des Européens.

Auguste

Très bon billet, courageux. Tardif, cependant : le FN/ RN le dit depuis 40 ans. Même le PCF de Marchais le disait dès 1980.
Mais trop timide sur un point : l’immigration « légale » aussi doit cesser complètement. Être suspendue pour une génération.
Et je n’aime pas votre « apeuré ». Peur de qui ? De l’Obs ? Du Monde ? D’Assa Traoré !!

Alain

Monsieur,

Sans surprise, votre billet est largement plébiscité par la planète "Nous sommes chez nous !".
Pourtant, vous avez omis d'évoquer le bien-vivre ensemble des cités, des villes populaires il y a 50 ans. Malgré la diversité des origines, des cultures qui les peuplaient à l'époque.
Alors, pour continuer votre questionnaire.
Qui a incité les communautés à se regrouper par affinité pour faire plaisir aux bons citoyens, bien blancs, bien cultivés, avec un nom bien de chez nous ?
Qui a discriminé les jeunes Français d'origine étrangère quand il s'agissait de trouver un emploi ou un logement décent ?
Qui ne reconnaissait pas les mêmes droits aux Français suivant qu'ils étaient nés en métropole ou ailleurs ?
Comme quoi, rien n'est blanc, rien n'est noir et c'est dans le passé qu'il faut trouver l'origine de nos maux d'aujourd'hui.

Marc-Antoine

Monsieur Bilger,

Votre longue liste, qu’il m’est douloureux de lire après plus de 36 ans passés au service de la République, dénonce et nomme les maux qui accablent notre pays depuis les années 80. Peu d’intellectuels ont, dans ce pays, votre lucidité et votre courage.

Quant aux solutions évoquées je crains qu’il ne soit trop tard car les esprits des dernières générations ont été pervertis par ceux qui y avaient un intérêt personnel, professionnel ou politique. La régression politique, culturelle et morale fait désormais partie de notre quotidien tandis que la lutte contre la barbarie qui s’installe est trop souvent désavouée et condamnée. La bataille des idées semble perdue.
Pour autant, il arrive que parfois la vérité relève la tête.
Merci à vous.
Respectueusement

« L’homme ne renoncera jamais à la vraie souffrance, c’est-à-dire à la destruction et au chaos » Dostoïevski.

Michel Deluré

J'ai comme le sentiment PB que cela vous a fait du bien d'écrire ce billet, que cela vous a libéré, soulagé.
Eh bien sachez que sa lecture nous a, à nous aussi, fait énormément de bien.
Il est nécessaire et courageux que certains mettent l'accent sur des évidences que d'autres s'attachent à cacher, ce qui, par aveuglement, faiblesse et lâcheté coupables, ne peut que contribuer malheureusement à accentuer le problème et desservir les autres membres de ces mêmes communautés qui eux se conforment aux règles de vie de notre société.
Bravo et merci PB.

Olivier Seiutet

Un billet courageux et exemplaire. Après la dénonciation des tartufferies, il faudra s'en prendre aux Tartuffe.

Achille

« Qui ensauvage la France ? »

Eh ben dites donc passer directement des lettres d’amour de nos génies de la littérature française aux incivilités des petites cailleras de banlieue, la transition est brutale. D’autant que ces derniers n’ont jamais vraiment manifesté de l’intérêt pour la littérature et les matières associées (orthographe, grammaire et syntaxe).
Ce billet n’a vraiment rien à envier à ceux d’Ivan Rioufol dont certains abonnés ne manquent pas de nous faire part de leur exaspération face à cette délinquance des petits sauvageons qui ont perdu toute notion de respect et de civisme.

Déjà certaines voix de gauche se sont émues du terme « ensauvagement » prononcé par le nouveau ministre de l’Intérieur. Je trouve, pour ma part, le terme parfaitement approprié.
Et je pense qu’il est temps de mettre de l’ordre dans cette déliquescence sociétale qui ne peut que conduire notre société au pire.
Quoi que certains esprits chagrins pensent de Gérald Darmanin, je trouve qu’il a pris la mesure de sa charge et qu’il l'exerce parfaitement. Ce serait une grave erreur d’en changer.

boureau

Oui, vous êtes convaincant cher P. Bilger.

Oui, ce sont certaines populations maghrébines et subsahariennes qui sont les principales causes de cet ensauvagement inouï de notre pays.

Oui, il y a des mesures d'urgence à prendre :

Moratoire de l'immigration pendant deux ans.
Résolutions de la situation des actuels mineurs illégaux.
Moratoire du droit d'asile pendant deux ans.
Refonte totale du regroupement familial.
Politique et instructions fermes du ministère de la Justice pour application stricte des lois votées.
Réexamen des critères d'attribution d'aides aux ONG complices.
Réexamen des critères d'attribution de la double nationalité.
Renvoi dans leur pays, avec accord des pays concernés, des délinquants à double nationalité.
Arrêt de la péééééééédagogie ! De l'action gouvernementale...

Une grande partie de la solution est dans les mains de votre ami... Dupond-Moretti.

Liste non exhaustive qui permettrait de mettre un coup d'arrêt à cet ensauvagement.

Mais... Mais cher P. Bilger, croyez-vous sincèrement que le Président actuel puisse mettre en oeuvre cette politique ? Il faudra se souvenir de cette question lors de la prochaine élection présidentielle, sans tenter de la mettre sous le tapis. Et ensuite, dans ce cas, venir se plaindre.

Vous êtes bien courageux. Merci. Attention au retour de bâton médiatique ou discret lors de la rentrée.

Cordialement.

Patrice Charoulet

MORAND

Avant de parler de Morand, je crois devoir parler de moi. Non-Juif, il est impossible d'être moins antisémite que moi. Pour mille raisons. Par réflexion. Par connaissance de l'histoire. Je ne suis pas seulement philosémite, je suis ultra-sioniste. Je défends Israël, inconditionnellement. Je pense que si l'on demandait à un milliard de gens qui entourent ce petit pays d'appuyer sur un bouton pour anéantir Israël, ils le feraient joyeusement et sans hésiter. Je soutiens et je soutiendrai toute ma vie Israël.

Morand, maintenant. L'un d'entre vous a écrit sur le blog littéraire de Pierre Assouline que « Journal inutile » est un chef-d'oeuvre. Je l'ai déjà écrit ailleurs et je le pense très profondément. Document passionnant. Quand je tombe sur une phrase antisémite de Morand, elle me navre. JE NE COMPRENDS PAS COMMENT ON PEUT ÊTRE ANTISEMITE. Cet écrivain passionnant – un de mes préférés - quand il est antisémite, a, selon moi, un moment de bêtise, a un moment de non-pensée, a un passage à vide.

On me dira que le débat sur Morand peut nous ramener au débat sur Céline. « Bagatelles pour un massacre » est-il excusé par « Mort à crédit » ? Cette question m'intéresse peu car je n'ai jamais été fan du « bon » Céline et ses textes antisémites hystériques sont à vomir. Alors que j'ai lu tout Morand en cinquante ans avec délectation. Quand on aime La Fontaine, Molière, La Bruyère, Fénelon, Retz, Saint-Simon, Voltaire, Chamfort, Joubert... on peut aussi aimer Paul Morand, et l'on n'est pas forcé d'aimer Céline.

L'antisémitisme est un immense problème politique, philosophique, c'est d'abord une variété du racisme. On n'y réfléchira jamais trop. J'exècre tous les racismes.

Et j'adore Morand.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

MA CHAINE YOUTUBE

PRESSE, RADIO, TELEVISION & INTERNET

INSTITUT DE LA PAROLE

  • Formation à l'Institut de la parole
    Renseignements et inscriptions : [email protected]
  • L'Institut de la Parole propose des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique de la personnalité et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Magistrat honoraire, Philippe Bilger propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires.

MENTIONS LEGALES

  • Directeur de la publication : Philippe Bilger
    SixApart SA 104, avenue du Président Kennedy 75116 PARIS