« La passion des génies, génie de la passion ? | Accueil | Greta Garbo, en effet "Divine"... »

11 août 2020

Commentaires

hameau dans les nuages

@ F68.10 | 25 août 2020 à 22:10

Si ça peut aider, j'ai encore tout le stock de Smecta de ma défunte et adorable belle-mère.

-----------------------------------------------------------

@ HOPE | 25 août 2020 à 14:36

Où donc habitez-vous ? Je vous rassure ici nous avons très peu de Français d'origine immigrée et leur faible nombre fait qu'ils sont assimilés et malgré ça nos poubelles sont ramassées, nos murs montés, nos malades soignés...

Maintenant arrivent les migrants... Le petit Bayonne devient incontrôlable

https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/pays-basque-le-petit-bayonne-est-il-en-train-de-devenir-un-quartier-mal-fame-1598475796

Pas de panique tout va bien se passer...

Aliocha

Argent de la drogue qui est, avec celui du commerce occulte des armes, un des piliers de nos économies, ainsi, traders et malfrats roulent dans les mêmes bolides de l'économiquement correct des illusions du seul profit, du seul désir comme fondement de la description du réel.
Je te tiens, petit sauvage, par la barbichette sauvage...

Yves Marty

Voila avec quel commentaire j'ai envoye votre billet a mes contacts:

"Philippe Bilger est un haut magistrat a la retraite connu et estime a gauche et a droite pour sa pertinence, sa hauteur de vue et sa moderation.
Son billet exprime la prise de conscience actuelle a propos des effets conjugues devastateurs de la politique d'immigration et de l'ideologie gauchiste.
Qu'il en vienne a s'exprimer aussi clairement montre qu'on commence a dire les choses comme elles sont.
Il fallait reagir 20 ans plus tot au moins, maintenant les solutions vont etre bien difficiles."

revnonausujai

@ HOPE
"J’ai vomi..."

Eh ben dis donc une fois, patron ! ça doit être un vrai cloaque chez vous, vous feriez mieux de repartir en mer repêcher des petits nenfants zinnocents, au moins vos déjections nourriraient les poissons !

Robert Marchenoir

@ Jean-Philippe | 24 août 2020 à 17:15
"Les seuls cortèges de mariage qui sont dangereux sont les mariages musulmans avec des voitures (Ferrari, Porsche...) qui arrivent à des vitesses inacceptables, en faisant des démonstrations de glissades. Je n'arrive toujours pas à savoir comment ils trouvent l'argent pour louer ces bolides..."

L'argent de la drogue.

"...surtout que les loueurs sérieux refusent de les louer à des personnes trop jeunes."

Ils ont leurs propres loueurs spécialisés dans les voitures de grand luxe, issus de leur communauté, qui se financent manifestement avec des moyens similaires.

La séparation du territoire est déjà bien avancée.

F68.10

@ HOPE
"J’ai vomi..."

Il semble que vomissiez souvent. On peut vous aider ? Puis-je vous suggérer de l'ondansetron ? C'est assez radical.

sylvain

@ HOPE alias Hop là !
"J’ai vomi...
P.-S.: vous êtes daltonien"

Parfait, alors je vous conseille d'acheter des cargaisons de sacs à vomi car je vais vous donner souvent l'occasion de vomir.
Eh oui, les vérités vous gênent, eh bien je vais aussi vous donner souvent l'occasion d'être gêné.

HOPE

@ sylvain
« Nos éboueurs chez nous sont bien blancs, les ouvriers du BTP sont bien blancs eux aussi et tout ce beau monde se lève très tôt. MAIS ce n´est pas politiquement correct de le dire. Par contre dès 14 h, les terrasses de troquets des quartiers sont bondées d´immigrés bien de là-bas, assis toute l‘après-midi devant un seul café, décourageant ceux de race blanche de venir s´y installer eux aussi ; ces établissements seront voués à être revendus pour une poignée d’euros à ces mêmes immigrés car ils auront perdu toute valeur à cause de cette fréquentation »

J’ai vomi...
P.-S.: vous êtes daltonien.

mel92

Bravo pour ce billet, qui doit être diffusé au plus large sans modération. Tout est dit.
Ce qui est très inquiétant c'est comment on en est arrivé là en aussi peu de temps...
En voyant comment les sanctions sont appliquées en France, il y a trois possibilités :
- l'Etat français est définitivement dépassé
- l'Etat français a pieds et mains liés par de pseudo-associations humanistes et par l'Europe. Il ne peut même plus gérer sa propre justice.
- la politique française se complaît dans cette situation.

Bref, l'inaction et l'inefficacité de la justice française est à un niveau jamais atteint.
Ce qu'il ne faut pas oublier c'est que le peuple français n'est pas un peuple docile par définition. Lorsque l'on arrivera à un point de non retour, la sauvagerie changera de camp pour anéantir la racaille. Et ça s'appellera la dictature.
Alors, que l'Etat fasse très très vite son travail et la justice aussi...

Ferdinand

Bravo pour ce texte ! C'est criant de vérité... Continuez s'il vous plaît !

Jean-Philippe

Bonjour,

Effectivement, il s'agit d'une réalité que beaucoup refusent de voir en face. Trop souvent nous sommes taxés de racisme lorsqu'on ose dire cette vérité alors même qu'une simple journée dans une audience correctionnelle (hors audience Muscadet) permet de la constater.

Moi-même, lorsque j'étais collégien, suite à une agression j'ai été menacé de sanction car ne connaissant pas le nom de mes agresseurs, je les ai désignés au CPE par leur couleur... C'était dans les années Jospin, ou le vivre-ensemble fonctionnait merveilleusement bien...

Reconnaître cette réalité, ce n'est pas être raciste mais pour régler un problème, il faut l'identifier et le désigner précisément.

Oui, la délinquance urbaine est majoritairement le fait de personnes issues de l'immigration (Afrique et Afrique du Nord) et cette délinquance n'est pas seulement crapuleuse puisqu'ils se contentent parfois de faire des rodéos, de casser ou de brûler des voitures. Ils ne commettent donc pas des délits pour satisfaire un besoin en volant un bien qu'ils ne peuvent acheter.

J'habite pas très loin d'une salle municipale louée pour des mariages. Les seuls cortèges de mariage qui sont dangereux sont les mariages musulmans avec des voitures (Ferrari, Porsche...) qui arrivent à des vitesses inacceptables, en faisant des démonstrations de glissades. Je n'arrive toujours pas à savoir comment ils trouvent l'argent pour louer ces bolides surtout que les loueurs sérieux refusent de les louer à des personnes trop jeunes.

Ce n'est pas en dénonçant les contrôles de police ciblés, en donnant une tribune à des associations communautaires qu'on pourra résoudre ce problème. Je reste également convaincu que le combat contre cette délinquance est le meilleur combat contre le racisme.

Beaucoup de personnes d'origine étrangère souffrent de cette délinquance qui diffuse une image de l'immigration qui est fausse. Oui les personnes d'origine africaine et surtout nord-africaine sont majoritaires dans la délinquance mais ils représentent certainement une très faible minorité des personnes issues de l'immigration.

F68.10

@ Michel G
"Tout le monde parle d'ensauvagement, ce terme fait florès actuellement, mais il faut appeler un chat un chat : cet ensauvagement est en réalité une islamisation de notre territoire."

Deux thématiques qui se traitent par des moyens différents. L'"islamisation" est un problème bien plus profond que le simple "ensauvagement". Ce n'est pas seulement un problème de délinquance, de criminalité ou de droit du sol versus droit du sang. C'est un problème pragmatique de large changement culturel, et il n'est nul besoin d'en référer à de quelconques racines chrétiennes pour prendre la mesure du phénomène.

Clovis

@ Michel G | 24 août 2020 à 14:56

Bonjour,

Si vous étiez un fidèle de "Justice au singulier" vous pourriez vous rendre compte que vous partagez les sentiments de certains d'entre nous.

Vous nous dites "Un journaliste la semaine dernière dans un article qu'il faudra que je retrouve mettait les choses au point et je ne peux m'empêcher de le mettre en parallèle avec le vôtre."

Il est bien dommage que vous ne produisiez pas cet article, ni le nom du journaliste, peut-être le retrouverez-vous chez Ivan Rioufol car ça carbure également là-bas sur ce sujet.

La France va disparaître avec l'accord de nos présidents.

Michel G

Bonjour.

Je trouve votre post courageux mais selon moi il ne va pas assez loin. Un journaliste la semaine dernière dans un article qu'il faudra que je retrouve mettait les choses au point et je ne peux m'empêcher de le mettre en parallèle avec le vôtre. Tout le monde parle d'ensauvagement, ce terme fait florès actuellement, mais il faut appeler un chat un chat : cet ensauvagement est en réalité une islamisation de notre territoire.

Ces Maghrébins de trois générations successives et les immigrés illégaux ne baignent que dans cette culture. Le vrai problème c'est que ne s'intégrant pas, parlant arabe chez eux et surtout proies faciles du salafisme et autre manipulateurs, pour eux le raisonnement est simple : la France n'est pas terre d'islam, par conséquent c'est une terre à conquérir (djihad).

À partir de là, d'après l'islam tout est permis pour arriver à la conquête : razzias, vols, viols, meurtres (pour mémoire la mère de Merah à la barre a dit que son fils avait tué des juifs car c'est permis par le Coran) et donc ils ne se privent pas. En plus nous sommes des mécréants, des infidèles et on peut tout nous faire... c'est autorisé. Je vous rappelle la signification des barbes de style salafiste qu'ils arborent souvent : c'est un voeu. On coupera cette barbe seulement le jour ou on aura viré/ éliminé le dernier infidèle. Tout ça c'est là sous notre nez et nous ne disons rien.

J.Y. Robert-Carteret

Merci monsieur l’avocat général de cette analyse objective que nous attendions tous. Vous avez même eu le courage de vous attaquer à ce tabou du droit du sol qui est la cause profonde de la situation que nous vivons.
Je comprends que vous écriviez d’une main tremblante de peur d’être taxé d'extrémiste, mais la vérité est plus forte que les préjugés.
Sentiments respectueux et dévoués monsieur l’avocat général.
J.Y. Robert-Carteret, avocat, Paris

Richard Le Baler

Voilà une vérité que beaucoup ne veulent pas admettre. Les politiques se cachent derrière le slogan "le vivre-ensemble" ou "France terre de liberté" ; du baratin tout ça, en fait c'est leur peur et leur lâcheté qui ressortent.

Max maurice

@ Cosmopolite

Vous avez cité 970 homicides en France avec - 20 % de noms à consonance étrangère.

Si le chiffre de 970 est vrai
https://www.liberation.fr/checknews/2020/07/30/la-france-a-t-elle-le-plus-fort-taux-d-homicide-en-europe-comme-le-dit-bruno-retailleau_1794922

le pourcentage de noms est faux, pour deux raisons
- à part une personne TRÈS haut placée à la chancellerie, personne ne peut avoir accès à ce genre d'information et pour la connaître il devra écrire ou téléphoner à chaque procureur de France sauf que le droit interdit à la chancellerie d'interférer dans les affaires.
- depuis quand un site d'extrême droite favorise-t-il l'immigration ??

yoananda

Ah quand même, avec dix ou vingt ans de retard (une paille), je ne vais pas bouder mon plaisir de voir que vous soulevez le voile du grand tabou occidental.

L'immigration africaine est un désastre qui ne fait que commencer à donner ses fruits ! Les USA sont au bord de la guerre raciale.
Le mélange des peuples, ça ne fonctionne pas.

Quant aux négationnistes qui nous sortent des stats trafiquées comme quoi le taux d'homicides diminue (ben oui, ils sont requalifiés par les magistrats) et qui oublient les violences gratuites, je les invite à sortir de leurs beaux quartiers et à aller faire un tour dans les 750 ZUS françaises pour leurs prochaines vacances, sans baisser les yeux et sans aller acheter leur dose, puis de nous dire comment ça s'est passé ; voire y déménager puisqu'ils les aiment tant, leurs chances pour la France.

Ce soir les poules ont des dents. Merci M. Bilger.

Céleste Brume

Je découvre ce billet sur un autre blog, qu'importe après tout puisqu'il décrit excellemment ce dont nous souffrons tous aujourd'hui, en France comme ailleurs, par la volonté avérée de nos medias de dissimuler à chaque fois la vérité, par celle de notre Justice d'être trop conciliante, par celle de nos politiques d'avoir par trop cédé aux pressions de minorités trop actives et d'organismes trop actifs à défendre des "droits" de certains plus que d'autres. Celui du sol, en particulier qui nous a lui aussi menés là, car NOTRE nationalité ne devrait pas être aussi simplement donnée, mais avoir au moins une origine ; et, comme vous le dites : "un droit du sol qui n’a plus aucun sens puisqu’on l’offre mécaniquement à des générations qui haïssent ce cadeau et dévoient cet honneur". Ce dévoiement, oui, nous en avons plus qu'assez !

Aliocha

Retrouver le génie épique en sachant ne rien croire à l'abri du sort, ne jamais admirer la force, ne pas haïr l'ennemi, ne pas mépriser les malheureux, Simone Weil doutait que ce fût pour bientôt, si les peuples d'Europe ne savent pas affirmer avec force et courage que c'est pour maintenant, il est certain que l'ensauvagement qui tous nous concerne nous engloutira à jamais.

http://teuwissen.ch/imlift/wp-content/uploads/2013/07/Weil-L_Iliade_ou_le_poeme_de_la_force.pdf

Kop75

@ Cosmopolite

Vos chiffres concernant la part d'auteurs d'homicides portant des noms d'origine africaine, soit 15 %, d'où les sortez-vous ?
Vous citez un site d'extrême droite pour appuyer votre propos, concernant la non surreprésentation des noms d'origine africaine parmi les auteurs de meurtres au regard de leur représentation dans la population française. Partagez le lien vers ce site, nous irons vérifier.
Les statistiques portent sur la part des étrangers et non pas sur les Français d'origine étrangère, selon moi, ce qui est assez différent de ce que vous écrivez.


Gille

Il faut qu'un collectif d'avocat porte plainte contre les magistrats chaque fois que ceux-là ne font pas leur travail, pour les sanctionner, voire les renvoyer.

De quoi je me mêle

Constat évident. Se pose la question de l'intérêt de ce genre de billet. Le Syndicat de la magistrature a-t-il approuvé ? Qui a laissé s'ensauvager la France ? Là est la vraie question. C'est quoi un Français ?

Cosmopolite

Il n'y a pas de statistiques ethniques, certes, mais sur les 970 homicides commis en 2019, seuls 15 % impliquaient des auteurs portant des noms à consonance africaine ou maghrébine soit en gros leur proportion dans la population totale (chiffres dévoilés sur un site d'extrême droite par un membre de l'administration ayant effectué une analyse des noms et des prénoms des auteurs d'homicide).

Soyons réaliste. Il n’y a pas de retour en arrière. L’immigration ne peut plus être arrêtée, même par les lois. Le droit du sol ne changera rien. Les droits de l’homme, l’intégration européenne et notre structure économique sont opposés à cela. Nous sommes trop fortement connectés et impliqués. Si les indigènes ne s’adaptent pas, ils deviendront des perdants dans leur propre pays...

Nous devons oser affronter la droite identitaire sur cette question en lui opposant le projet d’une société cosmopolite et multiraciale assumée.

sylvain

@ HOPE | 22 août 2020 à 21:53 (@ Marc GHINSBERG)
"Remarquable. Bravo. Merci. Vous avez parfaitement répondu à ce billet que je ne souhaite pas commenter."

Clichés très soixante-huitards, révolus aujourd'hui.

Nos éboueurs chez nous sont bien blancs, les ouvriers du BTP sont bien blancs eux aussi et tout ce beau monde se lève très tôt.

MAIS ce n´est pas politiquement correct de le dire.

Par contre dès 14 h, les terrasses de troquets des quartiers sont bondées d´immigrés bien de là-bas, assis toute l‘après-midi devant un seul café, décourageant ceux de race blanche de venir s´y installer eux aussi ; ces établissements seront voués à être revendus pour une poignée d’euros à ces mêmes immigrés car ils auront perdu toute valeur à cause de cette fréquentation.

MAIS ce n´est pas politiquement correct de le dire.

Ainsi l´invasion continue gentiment mais sûrement ; une version relookée de "la valise ou le cercueil" en plus gentil.

Finita la commedia ! "ILS" viennent pour les allocs et rien que les allocs, le beau slogan gauchiste éculé: "ils viennent faire le travail que les Français ne veulent pas faire" fait rire tout le monde y compris tous ces immigrés de confort, d'opportunisme et de circonstance eux-mêmes.

Thierry

Réponse en bref à la question de la responsabilité de l'ensauvagement
https://www.youtube.com/watch?v=cFNHecrnHf4

F68.10

@ Geof'
"Les complotistes (dont je suis)"

Ah bon ? Vous êtes complotiste parce que vous mettez une majuscule au mot Système ?

Permettez-moi de vous présenter le complotisme, le vrai.

Vous avez franchement de la marge de progression.

HOPE

@ Marc GHINSBERG 12 août 2020 à 08:00
"Qui a sauvé la France ? Vous présentez la face sombre de l’immigration. Cette face existe. Mais en mettant le projecteur seulement sur une partie de la réalité vous la déformez. Vous flattez ceux pour qui l’immigration est la cause de tous les maux de la France. Vous êtes dans le mainstream comme on dit en bon français.
Pourtant il y a peu, dans la période du confinement, l’honnêteté a obligé à reconnaître que des immigrés de fraîche date « d'origine étrangère, maghrébine ou africaine, parés nominalement de la nationalité française grâce à un droit du sol », ont joué un rôle essentiel pour que le pays survive.
Combien d’immigrées parmi les caissières de supermarchés ?
Combien d’immigrés parmi le personnel de sécurité ?
Combien d’immigrés parmi les chauffeurs livreurs ?
Combien d’immigrés parmi les éboueurs ?
Combien d’immigrés parmi les aides soignantes ?
Combien d’immigrés parmi les infirmières et les médecins ?
Parmi ceux que vous applaudissiez le soir à 20h il y avait de très nombreux immigrés."

Remarquable. Bravo. Merci. Vous avez parfaitement répondu à ce billet que je ne souhaite pas commenter.

Morin

Les responsables de ce cette barbarie, de ce déclin, de cette décadence, sont ceux que vous avez servis, que vous avez soutenus.

Quant à l'immigration, il n'y en a qu'une. Foin de légale ou d'illégale, puisque tous les immigrés vivent à visage découverts et sont pris en charge par la sécurité sociale à nos frais. Les prétendus clandestins sont donc enregistrés et maintenus sur notre terre, sciemment. Le reste n'est que blabla électoraliste.

Notre élite (et non nos élites puisque le mot élite désigne un groupe de personnes) n'est, au sens strict, que très peu une élite car elle est très mal élue. Au sens large, elle ne l'est pas du tout car elle ne regroupe plus de personnes de valeur.
Il n'y a plus d'élite. Là est le grave problème. Il n'y a qu'une caste de stipendiés et de renégats, de plus en plus incultes de surcroît.

Jérome Némo

Je ne suis pas d'accord avec l'assertion suivante: "L'immigration légale n'est pas en cause", dans la mesure où l'immigration illégale, que M. Bilger dénonce, n'est rendue possible, en amont, que par des visas accordés légalement. Cette immigration illégale est composée à 95 % de personnes "oubliant" de repartir dans leur pays d'origine.

L'immigration légale est donc bien "coupable" et à repenser. Les abeilles de Delphes ne boivent pas à une source claire.

Geof'

Monsieur Bilger,

Je découvre que vous tenez un blog, depuis fdesouche qui référence votre billet. (Et pourquoi pas ?)

Qui ensauvage la France ? bon Bieu, mais c'est bien sûr : les élites mondialistes. Vous en doutez ?

Comme si de Juppé à Valls, l'islamo-électoralisme était un phantasme, comme si Pompidou n'avait pas reconnu (en aparté, en "off" comme on dit aujourd'hui) que le patronat "en voulait toujours plus"...

Les complotistes (dont je suis) affirment que le Système est de toute façon gagnant : soit on serre la vis dans l'impartialité et on glisse vers l'autoritarisme pour tous, soit le vote des Africains remplace celui des Gilets jaunes (...les Français pauvres) et l'islamo-électoralisme devient un élément structurant majeur du système politique français (c'est plus facile de fidéliser l'électeur avec des droits religieux ou communautaires qu'avec des emplois "en dur").

Songez que Merkel marche sur des œufs quand elle rencontre Erdogan : 3 millions de Turcs en Allemagne, ça compte !!

L'immigration est une conséquence, pas la cause de la mondialisation - comment l'immigration pourrait-elle être sa propre cause ? (bien sûr, elle s'auto-alimente... logique exponentielle oblige).

Mais voilà, vous êtes de ceux qui pensent que la trahison des élites est juste une jolie locution mais sans fondement ; et pourtant, vous n'êtes manifestement pas un idiot. Toute la classe moyenne abonde dans votre sens mais pour bien d'autres raisons. J'appelle ça "la stratégie du mâle bêta":

https://ripostelaique.com/la-strategie-du-male-beta-pour-vivre-heureux-vivons-a-genoux.html

Je vous invite à retravailler ce thème, pour mon plus grand orgueil, et aussi votre édification...

Très cordialement

Geoffrey, néo-communiste belge (eh oui : in cola veneno)

Aliocha

Vous avez raison, arrêtons là.

Scapin
Mon Dieu ! je vous connais, vous êtes bon naturellement.

Argante
Je ne suis point bon, et je suis méchant quand je veux. Finissons ce discours qui m’échauffe la bile.

https://fr.wikisource.org/wiki/Les_Fourberies_de_Scapin

F68.10

@ Aliocha
"Quant au ridicule, vous devriez revoir vos notions de comédie, c'est le barbon furieux qui fait rire, et plus il se fâche, inspirant la terreur, plus c'est drôle."

Je n'ai pas le moins du monde l'impression d'être "furieux". Las, surtout.

"Bouh, le vilain !"

J'admire le niveau d'argumentation.

Bon. Stop.

Aliocha

@ F68.10

Vous avez tout à fait raison à mon sujet, mais à l'envers. Quand donc entendrez-vous que c'est Dieu, par le Christ, qui vient vers l'homme, et non le contraire, vous pourriez alors entendre ce que signifie l'anthropologie fondamentale.
Quant au ridicule, vous devriez revoir vos notions de comédie, c'est le barbon furieux qui fait rire, et plus il se fâche, inspirant la terreur, plus c'est drôle.
Bouh, le vilain !

F68.10

@ Aliocha
"Morale de l'histoire, la boucle est bouclée, nous en revenons au méchoui d'Aliocha, au sacrifice qui chasse les démons."

Non. "On" n'en vient nullement à un "sacrifice". "On" en vient à affirmer que vous êtes inutile et nuisible à la discussion. Vous tenez à nous le prouver pour venir ensuite vous plaindre, sur le mode du "sacrifice", qu'"on" vous le fasse remarquer et qu'"on" en tire les conséquences.

"La mouche continue de tourner en rond, à se cogner sauvagement le front aux parois opaques de sa raison, alors qu'un peu d'amour, un peu de pardon suffirait pour lever le couvercle, enfin accéder au ciel souverain de la buse sereine."

En tout cas, j'attends que votre irénisme autosatisfait nous invente l'eau tiède et le fil à couper le beurre.

"Aliocha souriait."

Vous devriez plutôt vous cacher. Votre épectase vers le statut de martyr est moins dangereuse que celle pratiquée dans les attentats-suicide, mais tout aussi ridicule.

Aliocha

Morale de l'histoire, la boucle est bouclée, nous en revenons au méchoui d'Aliocha, au sacrifice qui chasse les démons.
La mouche continue de tourner en rond, à se cogner sauvagement le front aux parois opaques de sa raison, alors qu'un peu d'amour, un peu de pardon suffirait pour lever le couvercle, enfin accéder au ciel souverain de la buse sereine.

https://www.youtube.com/watch?v=85lKsSCZm4k

Aliocha souriait.

Chemin de traverse

Qui ensauvage le blog ?
Non ! La question développée pour le billet était "Qui ensauvage la France" !
Bien.

F68.10

@ Aliocha
"Mais je suis souvent et sur bien des sujets en accord avec vous, mais votre sectarisme ne veut pas entendre que mes convictions sont fondées sur la connaissance du phénomène religieux, et non l'exercice d'une religion, de l'anthropologie, pas de la théologie."

Je conteste la justesse de ces convictions.

"Mme Bilger avait déjà stoppé ces dérives, et il semble que vous ne soyez revenu ici pour que pour les réitérer"

Franchement, je préférerais que vous arrêtiez une bonne fois pour toutes de systématiquement dénigrer ma personne, comme vous le faites ici, en faisant semblant de n'être pour rien dans ces "dérives". Je préférerais franchement interagir avec d'autres intervenants. Cessez donc votre propension à l'accusation gratuite, comme dans la phrase que je viens de citer, pour que je puisse ne plus me sentir obligé de ne pas laisser passer ce type de propos.

"mené par un ressentiment décuplé par vos incapacités à le maîtriser, cette nasse qui vous étouffe de rage et de dépit, démontrant que dès l'origine de la discussion, vous n'aviez qu'un objectif, me faire taire"

Non. Je suis simplement usé de votre incapacité à engager une discussion sur la base d'arguments. Je ne cherche pas à vous faire taire, mais à vous apporter de quoi vous faire réfléchir. Par exemple, sur le libre arbitre, je vous explique dans le dernier paragraphe les arguments basiques contre cette notion. À aucun moment vous ne les traitez. Vous ne faites que partir en boucle dans les mêmes propos auxquels les mêmes critiques ont incessamment été opposées. À un moment, j'attends que vous disiez quelque chose du genre "Cet argument sur le déterminisme est valide, mais notre libre arbitre a un autre sens, plus moral et quotidien" ou "Non, Dieu est plus fort que le déterminisme". Vous n'en faites rien. Il est donc impossible de connaître votre position et donc impossible de réellement discuter avec vous. Impossible d'affiner les concepts que vous nous balancez à la figure pour voir comment ils s'appliqueraient au cas de Blanquer, que vous nous avez justement soumis vous-même. Impossible de simplement avoir une discussion avec vous où on affine des idées pour chercher à discerner le vrai du faux.

"M. le grand démocrate, et, à bout d'argument pour ce faire, en appeler à la censure. Tout est accompli."

La démocratie, c'est une système dans lequel la liberté d'expression sert à quelque chose. La vôtre me semble bien détrimentale à toute discussion constructive. Je ne peux qu'arriver à cette conclusion, à mon grand regret. Et en effet, je pense que vu le niveau de pollution, elle devrait être limitée.

Le jour où vous apprendrez à traiter un argument, je réviserai mon jugement en la matière. Et ayez au moins la décence de cesser vos accusations gratuites à mon endroit si vous vous attendez à ce que je vous laisse parler.

Aliocha

@ F68.10

Mais je suis souvent et sur bien des sujets en accord avec vous, mais votre sectarisme ne veut pas entendre que mes convictions sont fondées sur la connaissance du phénomène religieux, et non l'exercice d'une religion, de l'anthropologie, pas de la théologie.
Mme Bilger avait déjà stoppé ces dérives, et il semble que vous ne soyez revenu ici pour que pour les réitérer, mené par un ressentiment décuplé par vos incapacités à le maîtriser, cette nasse qui vous étouffe de rage et de dépit, démontrant que dès l'origine de la discussion, vous n'aviez qu'un objectif, me faire taire, M. le grand démocrate, et, à bout d'argument pour ce faire, en appeler à la censure.
Tout est accompli.

F68.10

@ Aliocha
"Parlez, Professeur, je vous écoute. Vous êtes dans la nasse, et de vous-même vous y piégez de plus en plus."

Je ne vois absolument pas de quoi vous parlez.

"Nous sommes des êtres de désir, et nos désirs ne sont pas autonomes, car ils copient celui d'un autre"

Il y a d'autres arguments bien plus puissants contre le libre arbitre que votre lacano-girardisme à la noix. Tout d'abord le déterminisme physique ; et ensuite, dans le cas ou l'indéterminisme existe, le fait que nous ne sommes pas les auteurs du hasard en question. C'est la base de l'argumentaire contre le libre arbitre.

Vous, par contre, vous profitez du fait que la conclusion semble, à première vue, de loin, grosso modo, partagée entre nous (je doute que ce soit réellement le cas) pour nous refiler une justification lacano-girardienne de ladite conclusion en feignant ou suggérant un accord entre nous. Et induisant ainsi l'hypothétique lecteur en erreur.

Ben non. Il est tout à fait possible d'avoir une conclusion juste avec un raisonnement faux. Votre lacano-girardisme ne bénéficie donc en rien de ce que vous venez d'écrire.

Vous pratiquez de faiblardes et classiques techniques de phagocytation des propos d'un autre. Il importe, encore une fois, de vous dire "Non". Fermement.

"mais nous avons la faculté de choisir celui que l'on imite"

Soupir...

Je pense vraiment que Madame Bilger devrait mettre un terme de manière autoritaire à ces discussions qui tournent en rond. Nous avions, déjà, traité cette ligne d'argumentation aux alentours du 11 avril 2020. Vous ne semblez pas prendre en compte que cela a déjà été traité, de manière identique, dans les mêmes termes, par votre personne. Que vous l'ignoriez -- avec le même niveau d'indolence autosatisfaite que lorsque vous ignoriez la contradiction portée par votre interlocuteur du 11 avril 2020 -- devrait, compte tenu entre autres de ce passif, justifier de l'extinction autoritaire de notre fil de discussion.

Aliocha

@ F68.10

Parlez, Professeur, je vous écoute.
Vous êtes dans la nasse, et de vous-même vous y piégez de plus en plus.

Nous sommes des êtres de désir, et nos désirs ne sont pas autonomes, car ils copient celui d'un autre, mais nous avons la faculté de choisir celui que l'on imite, à chacun de se déterminer dans la liberté, laissant l'autre à la légitimité de son choix, et d'en assumer les conséquences sans les faire peser à autrui, accédant à l'age adulte de l'amour et du respect, ma foi est un choix raisonnable, n'en déplaise à tous les enfants-roi :

http://alain-barre.over-blog.com/tag/caravage%20-%20genie%20imparfait/5

F68.10

@ Aliocha
"C'est assez simple, le libre arbitre, ou la liberté, est la capacité à opérer un choix autonome, et d'en assumer les conséquences."

Même les pourfendeurs les plus acharnés du libre arbitre ne nient pas que nous fassions des choix. Ces choix sont personnels mais ne sont pas autonomes pour autant. Bien qu'en temps normal, et en un sens usuel, nous soyons responsables d'une large partie de nos choix, ou plutôt de leurs conséquences, nous ne sommes pas responsables de l'intégralité de nos choix. Et il se trouve aussi que nous sommes parfois responsables des choix d'autrui.

Quant à ce que vous appelez "assumer les conséquences", la réalité se charge assez bien de matérialiser les conséquences de nos choix. Parfois injustement. Mais ce n'est pas ce que vous vouliez insinuer par cela. En effet, vous écrivez:

"Aimer son prochain ou le haïr, par exemple, ou bien se venger ou pardonner, au hasard, ces deux exemples étant l'illustration de nos possibilités d'émancipation de notre condition d'imitateurs"

Passons sur votre girardisme pédant et inconséquent. Vous insinuez par là que par "assumer nos choix", vous imposez des conséquences psychologiques devant résulter d'une morale. C'est une position qui va bien plus loin que votre position sur le libre arbitre, et qui trépasse sur le domaine de la morale personnelle. Non pas collective, mais bien personnelle. À ce niveau de la discussion, il importe de vous signifier fermement, clairement et nettement, que ces questions ne regardent personne d'autre que la personne en question ; moi en l'occurrence. Et le fait que vous insistiez éternellement sur ces points montre bien que vous souhaitez vous comporter en directeur de conscience. Il convient de vous dire: non, non, non et non.

"me faisant douter de vos convictions démocrates"

Vous utilisez ce mot toujours et encore en un sens qui n'est pas le sien.

"mais l'étant moi-même"

Mouais... Vous souhaitiez faire dépendre la participation des athées à l'activité législatrice sur une acceptation par eux de principes législateurs d'origine théocratique. Vous ne vous moqueriez pas un peu du monde ?

"je vous reconnais la liberté de choisir la tyrannie, précisant néanmoins que vous ne pouvez l'exercer que sur vous-même, et vous sachant gré de me laisser la liberté de mes choix. Je vous en remercie."

Un peu cocasse de jouer le persécuté quand vous insistez ad nauseam pour imposer votre cadre moral à autrui, et ce malgré votre toute récente dénégation.

-------------------------------------------------------

@ Jean sans Terre
"Comme le libre arbitre n'existe pas, il est nécessaire que: [...] Madame Bilger ait la patience de les publier"

J'en conviens, c'est usant. C'est d'autant plus usant que ce thème du libre arbitre a déjà été traité entre Aliocha et moi sur ce blog. Aliocha s'échine à faire passer pour un "aveu" ma position sur ce thème, et fait incessamment du forcing. Alors, moi, je veux bien être bonne poire et écouter puis démonter ses arguments, mais il serait de bon ton qu'il comprenne mes arguments à défaut d'y adhérer. Le simple fait qu'il parle d'"aveu" montre qu'il n'a toujours pas enregistré, depuis le 11 avril 2020, quelle était ma position.

S'il s'adresse à moi sans faire un minimum d'efforts de compréhension, il se prendra des volées de bois vert. Tant que la patience de Madame Bilger le permettra.

Et comme cette discussion tourne complètement en rond, il convient effectivement d'y mettre un terme. Vous constaterez toutefois que, face à un athée, Aliocha fera tout pour remettre une thune dans le bastringue. Il ne supporte pas qu'on lui dise "non".

Valéry

@ Tomas
"Il est gratuit de mettre ça sur le dos de populations africaines alors que les populations étrangères incarcérées en France viendraient plutôt des pays de l'Est en majorité."

Pardon ? https://fr.wikipedia.org/wiki/Population_carc%C3%A9rale_en_France

Une pure invention de votre part. Et ne parlons pas de votre tricherie opposant "étranger" à "africain" alors qu'il est clair comme de l'eau de roche que le mot-clé ici est "origines".

Jean sans Terre

Comme le libre arbitre n'existe pas, il est nécessaire que:

- Aliocha et F68.10 se retrouvent ici pour s'étriper;
- Madame Bilger ait la patience de les publier;
- quelques lecteurs les contemplent se quereller;
- que me revienne à l'esprit la fin de "Candide" car « Tous les événements sont enchaînés dans le meilleur des mondes possibles : car enfin, si vous n'aviez pas été chassé d'un beau château à grands coups de pied dans le derrière pour l'amour de Mlle Cunégonde, si vous n'aviez pas été mis à l'Inquisition, si vous n'aviez pas couru l'Amérique à pied, si vous n'aviez pas donné un bon coup d'épée au baron, si vous n'aviez pas perdu tous vos moutons du bon pays d'Eldorado, vous ne mangeriez pas ici des cédrats confits et des pistaches. - Cela est bien dit, répondit Candide, mais il faut cultiver notre jardin".
- enfin je retourne à mon jardin par ce beau soleil en remerciant chaleureusement Aliocha et F68.10 de m'y avoir ramené.

Et après, il y en aura encore quelques-uns pour affirmer que l'on ne vit pas dans le meilleur des mondes !

Aliocha

@ F68.10

C'est assez simple, le libre arbitre, ou la liberté, est la capacité à opérer un choix autonome, et d'en assumer les conséquences.
Aimer son prochain ou le haïr, par exemple, ou bien se venger ou pardonner, au hasard, ces deux exemples étant l'illustration de nos possibilités d'émancipation de notre condition d'imitateurs, je vous laisse le soin de relire à cette lumière tout ce que j'ai pu vous répondre sur le sujet, et qui décrit précisément ce qu'est l'exercice de la liberté dans le rapport à autrui, et quel choix libre j'ai opéré, ce qui semble vous irriter et vous conduit à sans cesse me dénigrer, me faisant douter de vos convictions démocrates, mais l'étant moi-même, je vous reconnais la liberté de choisir la tyrannie, précisant néanmoins que vous ne pouvez l'exercer que sur vous-même, et vous sachant gré de me laisser la liberté de mes choix.
Je vous en remercie.

F68.10

@ Aliocha
"Je n'aime pas citer les bêtises"

Eh bien vous devriez le faire plus souvent, cela permettrait de tenter de faire avancer la discussion.

Le fait que le concept de libre arbitre soit un concept totalement incohérent est factuel. Il est en effet particulièrement difficile si ce n'est impossible de décrire ou simplement d'imaginer un monde dans lequel le libre arbitre existerait.

J'attends de vous que vous m'expliquiez ce qu'est le libre arbitre. Selon vous. Tant que vous ne le faites pas, vous ne ferrez qu'agiter un mot en l'air qui ne recouvre rien de précis.

"mais votre aveu en la matière est d'importance, je comprends alors vos dérives pour démontrer que la maïeutique qui vous y a amené est de la stupidité."

Cela ne me dérange pas d'énoncer des vérités. Il n'y a ni dérive chez moi à ce sujet, ni maïeutique chez vous. Plutôt l'inverse, même, compte tenu que je vous invite à m'exposer ce que signifie le libre arbitre. Socrate aurait fait de même...

"Continuez donc à me dénigrer, puisque vous ne comprenez pas que vous démontrez par vous-même que votre rationalisme est un esclavage."

Où voyez-vous de l'esclavage dans le fait d'énoncer des vérités ? Ou même des banalités ? Quand vous en aurez assez de tourner en rond dans votre bocal, faites-moi signe.

Trabis

Tout ça est tellement bien dit et vrai. Le regroupement familial a été une faute politique. Ces jeunes n'ont pas de repères, ne se situent ni dans les origines ni dans la hiérarchie sociale.
Il faut réagir sinon nous le paierons très cher avec une dislocation de la société.

Aliocha

@ F68.10
"Le libre arbitre n'existe techniquement pas."

Je n'aime pas citer les bêtises, mais votre aveu en la matière est d'importance, je comprends alors vos dérives pour démontrer que la maïeutique qui vous y a amené est de la stupidité.
Continuez donc à me dénigrer, puisque vous ne comprenez pas que vous démontrez par vous-même que votre rationalisme est un esclavage.

F68.10

@ Aliocha
"Eh oui, l'ambulance de la liberté."

Non. Celle de votre stupidité. À chaque fois que je converse avec vous, je ressens une souffrance dingue de compassion dès que je vous recadre et vous apporte quelques menus arguments. J'ai véritablement le sentiment de tirer sur une ambulance. Permettez-moi d'ailleurs de reprendre cette citation humoristique à mon compte:

"Je pourrais vous tuer... de chagrin, hein? J'vous jure, c'est pas bien. Il faut plus que vous parliez avec des gens..." -- Arthur à Perceval

"La buse est libre quant à elle, tenant compte des contraintes de la gravitation, elle sait voler."

Il est libre, Aliocha... Quel melon vous avez...

"Cela explique l'obsession du chasseur à vouloir la descendre, sa pathologie lui ayant ôté son libre arbitre pour savoir renoncer à ce rituel sacrificiel"

Etant donné que vous racontez des âneries à longueur de commentaires, il me paraît essentiel de remettre quelques idées à l'endroit. C'est un service que je rends à certains de nos hypothétiques lecteurs ; qui pourraient, par votre discours d'une naïveté crasse, se laissait tenter par le refus de la réflexion sur les thèmes que vous évoquez. Il est sidérant que vous ne le compreniez pas.

"ce qui lui permettrait pourtant d'éviter l'éternel retour de la barbarie."

Je ne vois pas en quoi inviter à la réflexion amènerait inéluctablement à la "barbarie". C'est quand même plutôt l'inverse.

"Tant que les élites en resteront là, on pourra faire toutes les statistiques qu'on veut, on ne progressera pas.

Tout d'abord, je ne suis pas représentatif des "élites". Elles ont souvent des opinions limitées par les contraintes de l'exercice de leurs divers magistères, et je suis le premier à les critiquer sur ce point. Et je ne vois pas, de surcroît, en quoi les statistiques constitueraient un obstacle à un quelconque "progrès"...

Par contre, s'opposer à votre éternelle confusion des plans de pensée visant à baser toutes les politiques publiques sur vos thèmes et délires christiques, c'est surtout s'opposer à la régression dans l’imbécillité.

"C.Q.F.D."

Ce Qui Fait Délirer ?

Aliocha

@ F68.10

Eh oui, l'ambulance de la liberté.
La buse est libre quant à elle, tenant compte des contraintes de la gravitation, elle sait voler.
Cela explique l'obsession du chasseur à vouloir la descendre, sa pathologie lui ayant ôté son libre arbitre pour savoir renoncer à ce rituel sacrificiel, ce qui lui permettrait pourtant d'éviter l'éternel retour de la barbarie.
Tant que les élites en resteront là, on pourra faire toutes les statistiques qu'on veut, on ne progressera pas.
C.Q.F.D.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

MA CHAINE YOUTUBE

PRESSE, RADIO, TELEVISION & INTERNET

INSTITUT DE LA PAROLE

  • Formation à l'Institut de la parole
    Renseignements et inscriptions : [email protected]
  • L'Institut de la Parole propose des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique de la personnalité et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Magistrat honoraire, Philippe Bilger propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires.

MENTIONS LEGALES

  • Directeur de la publication : Philippe Bilger
    SixApart SA 104, avenue du Président Kennedy 75116 PARIS