« ENM : un vrai corporatisme va remplacer l'autre ! | Accueil | Une tenue républicaine et la Cour suprême : un choc ? »

23 septembre 2020

Commentaires

Isabelle

@ Valéry
"Mais ce n'est pas propre qu'à l’âme russe, si on lit certains des plus grands des romantiques (Mann, Zweig, Proust) on remarque les mêmes hantises. La culture et la spiritualité russes sont avant tout occidentales, en dépit des ignorants qui s'efforcent de les écarter."

J'ai apprécié votre réponse à Lucile.
Voici pour Stefan Zweig :

"Mais dans l'Histoire comme dans la vie des hommes, le regret ne répare pas la perte d'un instant, et mille années ne rachètent pas une heure de négligence" Stefan Zweig, La prise de Byzance, 29 mai 1453.

À méditer également pour l'avenir de notre pays, la France.
Plus proche de nous, Andreï Makine, je pourrais vous conseiller si vous ne le connaissez pas : "La Musique d'une vie", "Au temps du fleuve Amour", "le Testament français", entre autres.

Savonarole

Jusqu’à quand Charlie Hebdo va-t-il nous faire suer ? (pour être poli...)
On en est à 100 morts, et aujourd’hui rebelote.
Charlie Hebdo est une catastrophe intellectuelle.
Un quarteron de petits connards qui nous font suer depuis 1968 sont parvenus à provoquer le plus grand massacre d’après guerre d'Algérie, l’épisode du métro Charonne à Paris est une rigolade comparé au palmarès des ces petits rigolos qui s’amusaient à peinturlurer de crotte tout ce qui édifiait la République. Tous millionnaires avec la vente de leurs albums collectors de mes deux. Je ne suis pas Charlie, vous l’aurez compris.
Le droit d’expression, le droit au blasphème, ben voyons, on se moque de qui ?
Je ne veux pas mourir pour Charlie Hebdo et son droit au blasphème.

Valéry

@ Lucile
"Il y a chez Soljenitsyne des relents de dolorisme : la pauvreté, la souffrance, le bagne, il n'y aurait que ça pour rendre les gens meilleurs."

C'est toute la culture russe, Rachmaninov, Tchaïkovski. Dostoïevski - le besoin spirituel le plus élémentaire du peuple russe est la nécessité de la souffrance, Pouchkine - tout ce qui brille, qui jubile, ne m'inspire plus que l'ennui.

Il faut d'abord regarder aux fonds des abysses pour ensuite prétendre à la renaissance par la purification. La certitude que seuls ceux revenus des enfers sauraient trier l'essentiel de l’accessoire.

Mais ce n'est pas propre qu'à l’âme russe, si on lit certains des plus grands des romantiques (Mann, Zweig, Proust) on remarque les mêmes hantises. La culture et la spiritualité russes sont avant tout occidentales, en dépit des ignorants qui s'efforcent de les écarter.

Exilé

@ Robert
"La droite revendiquée a perdu de sa superbe et de son ascendant en raison de la compromission de nombre des tenants dans la Collaboration pendant la Seconde Guerre mondiale. La gauche s'y est d'ailleurs tout autant compromise..."

Attention ! En fait, en matière de collaboration, c'est la gauche qui a alors emporté la part du lion !
Se reporter à l'ouvrage de Simon Epstein « Un paradoxe français - antiracistes dans la Collaboration, antisémites dans la Résistance ».

Par ailleurs, les premiers Résistants étaient souvent des gens qui de nos jours seraient catalogués à droite de l'extrême droite (Honoré d'Estienne d'Orves, Gilbert Renault dit Colonel Rémy...), alors que le PC voyait l'arrivée des Allemands d'un bon œil, dans la ligne de la collaboration entre les régimes nazi et soviétique en matière d'armement entre autres.

« À Londres, j'ai croisé la cagoule et la synagogue. »
(Charles De Gaulle)

-------------------------------------------------------------

@ Xavier NEBOUT
« Pourquoi tapez-vous toujours sur Poutine ? »

Ce bon Robert Marchenoir ne se rend probablement pas compte qu'il tape ainsi sur un homme élevé au rang de Grand-Croix de la Légion d'honneur - mazette, rien que ça... - par un certain Jacques Chirac le 22 septembre 2006 pour sa « contribution à l'amitié entre la Russie et la France »...

Herman Kerhost

@ Aliocha | 25 septembre 2020 à 08:00
"...vous empêchant d'être entendu"

Moi j'entends très bien. En revanche, je viens de me taper entièrement votre commentaire, et je suis à peu près certain que c'est votre prose à vous, non pas qui vous empêche d'être entendu, mais d'être simplement compris.

Mélanger les théories fumeuses des escrocs du domaine des idées n'est pas franchement le meilleur moyen de se faire "entendre". C'est vous qui faites dans le spectacle. Vous êtes le barde de ce blog, Aliocha, et nous n'avons hélas pas les moyens de vous bâillonner.

Robert

La droite revendiquée a perdu de sa superbe et de son ascendant en raison de la compromission de nombre des tenants dans la Collaboration pendant la Seconde Guerre mondiale. La gauche s'y est d'ailleurs tout autant compromise, mais la puissance du parti communiste au sortir de la Libération a caché ces compromissions sous l'image du symbole de la résistance par FTP interposés qu'il était censé avoir incarné.

Le général de Gaulle a incarné une certaine droite sociale, mais la manière dont il a largué l'Algérie a encore plus divisé la droite qui a définitivement perdu sa force dans le débat avec l'arrivée à la présidence de la République de monsieur Giscard d'Estaing qui cependant a encore maintenu l'illusion jusqu'à l'élection de monsieur Mitterrand. Depuis 1981, la droite s'est laissé laminer par l'idéologie de gauche dans tous les domaines au point que même des partisans de Jacques Chirac reconnaissent qu'il a repris une image "rad-soc", notamment à partir de 2002.

Depuis, toute expression d'idées de droite s'opposant à la doxa imposée par la plupart des médias, notamment par une collaboration PS-centristes sur l'autel de la construction européenne, est systématiquement taxée d'extrême droite, ce qui d'office permet de ne pas argumenter et de renvoyer ses tenants dans le camps du Front national, symbole du mal absolu.

Cette situation a été aggravée par la volonté de la grande majorité de nos dirigeants politiques de droite comme de gauche de fermer les yeux sur la réalité sociale et sociétale de la France, notamment quant aux effets délétères sur la société française d'une immigration quasiment incontrôlée avec l’abandon corrélatif du principe d'assimilation au profit d'une intégration sans exigence pour les nouveaux arrivants, pas même celle d'adopter les us et coutumes de la société d'accueil.

Cet abandon a été associé à une scolarisation de masse conjuguée avec l’abaissement de plus en plus accentué au fil des décennies du niveau d'exigence, particulièrement dans l'enseignement des connaissances fondamentales tant en français qu'en mathématiques au profit de "l’acquisition d'un socle commun de compétences". Avec la démagogie associée qui a voulu supprimer toute forme d'élitisme et imposer un nivellement par le bas aboutissant à la dévaluation du baccalauréat : de premier grade universitaire, accordé après un cursus long et sélectif, il est devenu un simple diplôme de fin d'études secondaires, accordé quasiment à tous les lycéens sans qu'ils aient même les compétences que ce diplôme est censé consacrer.

L'idéologie de gauche a imprégné toute la société, particulièrement par la destruction progressive de tout principe d'autorité, par la culture du droit à la différence et par la généralisation du nombrilisme qui a fait disparaître les fondements de l'esprit civique au profit "d'attitudes citoyennes"...
Et quand le ministre actuel de l’Éducation nationale se met à parler de tenues vestimentaires républicaines, on touche le fond de la pensée politique !

Pour en revenir au fond de ce billet, Monsieur Bilger, vous avez parfaitement raison d'affirmer que CNews n'est pas d'extrême droite : elle n'est que de droite, dans un paysage médiatique imprégné d'idéologie de gauche, tellement intégrée chez beaucoup de nos concitoyens qu'ils n'en perçoivent plus l'influence. Cette accusation s'inscrit naturellement dans les évolutions que j'ai évoquées supra.

En ce qui concerne l'émission de Pascal Praud, cet animateur n'exerce aucun pilotage et trop souvent ses émissions sont quasiment inaudibles et je zappe. Sur ce plan, seule Christine Kelly maîtrise parfaitement son émission et maintient une "police" de bon aloi, qu'on aime ou pas ses débatteurs.

Lucile

@ Isabelle | 25 septembre 2020 à 09:35

Soljenitsyne est rasoir quand il donne des leçons de morale à l'Occident. Un jour qu'il nous traitait d'enfants gâtés, inconscients et indignes des avantages dont nous jouissions, Jean Daniel je crois lui avait rétorqué qu'il présentait bizarrement les choses et que l'Europe avait beaucoup lutté, beaucoup versé de sang pour accéder à la liberté et la prospérité.

Il y a chez Soljenitsyne des relents de dolorisme : la pauvreté, la souffrance, le bagne, il n'y aurait que ça pour rendre les gens meilleurs. Il méprise la richesse, mais c'est elle seule qui permet aux gens d'atteindre un niveau de vie décent, de ne plus mendier leur nourriture, de soigner leurs maladies, et d'être généreux. La misère et un Etat policier rendent les gens haineux, vicieux, capables de tout pour survivre. Ils permettent aussi l'émergence de héros parfois, mais à quel prix.

Je ne suis pas d'accord pour secouer les gens à coups de leçons de morale, ou de reproches méprisants. On cultive leur masochisme, et partant de là, leur défaitisme.

Isabelle

@ Exilé
"La paranoïa actuelle au sujet de « l'extrême droite » a quelque chose de surréaliste.
Ce n'est tout de même pas « l'extrême droite » qui depuis quelques années met la France à feu et à sang, pille, viole et parfois massacre...
Il faudrait peut-être cesser de se tromper de cible."

En effet, Exilé, ce gouvernement comme de nombreux Français se trompent sans cesse de cible, d'amis ou d'ennemis. Un peu marre de tirer les sonnettes d'alarme dans un pays d'autruches et de somnambules.

Isabelle

"Léonora Miano : Le "racisme cordial", c'est un racisme de l'intimité : on peut coucher ensemble, on peut être amis, mais on ne sera pas ensemble dans les espaces de pouvoir. #le79Inter"

"Elle veut gentiment faire tomber des statues car on ne peut pas refuser d’apaiser les victimes. Tous les intervenants du même avis. La petite piquouse d’obsession antiraciste du vendredi matin sur la radio publique accroc à l’anticolonialisme et colonisée par la gauche obsédée." G-W Goldnadel

https://twitter.com/GWGoldnadel/status/1309387376846950401

France Inter, radio de "sévice" public. Où vont-ils chercher de tels intervenants qui sortent de telles inepties ? Le "racisme cordial", on aura tout entendu. Et ce journaliste de France Inter qui l'écoute religieusement.

Xavier NEBOUT

@ Robert Marchenoir

Pourquoi tapez-vous toujours sur Poutine ?

Certes, ce n'est pas un enfant de chœur de Sainte-Marie-des-Anges, mais il construit une nation et y réussit pas mal, contrairement aux Européens qui les détruisent. De plus, il restaure l'Eglise orthodoxe pendant que l'Eglise catholique implose sous sa bêtise.

L'Europe a commis une faute monstrueuse en rejetant la Russie vers les Chinois, faute qui va la ruiner encore plus qu'elle ne le fait toute seule.

Avec le réchauffement climatique - qui n'a pas grand-chose à voir avec celui des escrolos - la Sibérie devrait devenir un immense pays de cocagne.
Qui va creuser leurs canaux, les Français ou les Chinois, à moins que les Chinois aient acheté les entreprises françaises ?

Il faut sortir de l'Europe, et revenir vers les Russes qui ont toujours été nos alliés naturels, et ce n'est pas en s'en prenant sans cesse à Poutine qu'on y arrivera mieux.

Achille

Bon, ben moi, j’ai renoncé à regarder l’Heure des Pros. Ce n’est plus supportable.
Pascal Praud se comporte plus en bonimenteur de foire qu’en animateur de débat. Il est au bord de l’insulte en permanence que ce soit avec des invités sur le plateau, au téléphone et tout particulièrement avec certains membres du gouvernement.
Qu’il les considère comme des incapables, c’est son droit le plus strict, mais qu’il l’exprime d’une autre façon qu'en utilisant le vocabulaire d’un pilier de bar.

Je suis allé voir sur LCI ce matin l’émission d’Eric Brunet. C’est un peu la même moulinette à critiquer tout et n’importe quoi, mais en un peu moins hystérique. Bref c’est meilleur pour ma tension artérielle et mon acidité gastrique.

Exilé

@ Michelle D-LEROY
« La vigilance s'impose donc de la part des Français dans beaucoup de domaines et c'est heureux que des sites d'information, des journaux, des blogs nous aident à rester attentifs. Évidemment, comme ils sont dérangeants dans le panorama médiatique, la gauche les considère à l'extrême droite. »

Ceux qui selon les cas peuvent être considérés comme des lanceurs d'alerte dérangeants face à certaines dérives portant atteinte aux libertés ou aux droits, sont souvent affublés d'étiquettes les assimilant à des adeptes du « complotisme » ou de « l'extrême droite » pour les discréditer, c'est tellement commode...

Le plus piquant est que M. Hollande avait en son temps émis l'idée de protéger les lanceurs d'alerte.
Enfin, il faut croire qu'il en existe d'un côté de bons et de l'autre de mauvais...

Isabelle

Nous constatons, sur ce blog, de nombreux Anti-Poutine ou anti-Russie primaires.
C'est dans l'air du temps : être anti-Trump ou anti-Poutine. La voix de son maître. Hubert Védrine et Chevènement conseillent pourtant à notre Président de se rapprocher de la Russie. Dommage ! J'ai un "tropisme russe" et beaucoup moins d'affinités pour le Maghreb.

---

Nous sommes dans un pays civilisé et timide. À propos de la Russie :

« Un monde civilisé et timide n'a rien trouvé d'autre à opposer à la renaissance brutale et à visage découvert de la barbarie, que des sourires et des concessions. L'esprit de Munich est une maladie de la volonté chez les peuples nantis. Un état d'âme permanent chez ceux qui se sont abandonnés à la poursuite de la prospérité à tout prix, ceux pour qui le bien-être matériel est devenu le but principal de leur vie sur terre. Ces gens-là - et il y en a beaucoup dans le monde aujourd'hui - ont choisi la passivité et la reculade, afin de prolonger un peu leur train-train quotidien, afin d'éluder la difficulté aujourd'hui. Et demain, vous verrez, tout ira bien. Mais rien n'ira bien. Le prix de la lâcheté est toujours le mal. Nous ne récolterons la victoire que si nous avons le courage de faire des sacrifices. »
Soljenitsyne, Discours de Stockholm, 1972.

À méditer...

Exilé

La paranoïa actuelle au sujet de « l'extrême droite » a quelque chose de surréaliste.
Ce n'est tout de même pas « l'extrême droite » qui depuis quelques années met la France à feu et à sang, pille, viole et parfois massacre...
Il faudrait peut-être cesser de se tromper de cible.

Aliocha

@ Robert Marchenoir

Sur le sujet du jour, je suis en accord avec vous, à vous lire je bois du petit lait, remarquant néanmoins qu'il ne serait pas nécessaire, pour mieux être entendu, d'humilier, la simple évocation des faits suffisants par la définition du vrai à discriminer le faux, évitant, bien que cela délasse, à prendre la discrimination pour le vrai, ce faux qui vous amenait, j'espère que l'emploi de l'imparfait sera confirmé, à vos errances racialistes.

Ce qui nous amène naturellement à l'épine dorsale européenne, qui est le seul sujet qui permettrait une protection solide à nos nations, et qui devra intégrer, si nous voulons imaginer ce nouveau langage de la réconciliation, que l'irrévérence et le rejet, les tentations d'expurgation, n'aboutiront qu'au rejet et à l'expurgation de cette tentative salutaire et indispensable, qu'il vaudrait mieux, sur ce sujet, se rappeler que la bienséance et la bienveillance, valeurs toutes helvètes, permettent et ô combien d'aller plus loin dans le consensus nécessaire, cette définition du vrai qui, d'elle-même et avec le sourire, permet d'éradiquer le faux sans se perdre dans les petites satisfactions vengeresses qui contredisent le propos, risquant à raison d'en réduire l'idée salutaire aux sentiments d'un barbon qui voudrait satisfaire ses bas instincts sur la peau fraîche et à peine nubile du fruit de la si fragile réconciliation.

Sentiment, ai-je dit, ce que les plus grands poètes ont nommé chagrin et qui, s'il ne sait pas désherber ce terreau, celui qui l'éprouve ne saura se faire entendre par la bouche aux esprits malfaisants, que comme ce qui est destiné aux lieux d'aisance, ce qui, vous en conviendrez, chers contradicteurs divisés, serait bien dommage car, souvent, si vous saviez opérer ce changement en vous-même, vous seriez à même de dire le vrai sans céder à ce faux qu'est le vecteur persécuteur et brutal qui n'est plus nécessaire en ce nouveau contexte, vous empêchant d'être entendu.

Ainsi, évitant de nommer sain ou saint ce nouveau contrat, ce qui fermerait définitivement les fragiles susceptibilités de l'oreille savante, je préfèrerais utiliser le terme juste pour décrire ce destin européen, qui permettra en cet apaisement d'appliquer avec la force nécessaire sans briser cette coalition réconciliée dans le respect des différences de chacun, et qui se nomme justice, et qui en ce lieu démocrate, grâce soit rendue entièrement à ceux qui le tiennent et au prix de quels efforts, ne saura jamais se définir qu'au singulier, cette résultante géométrique de toutes les singularités qui enfin admet d'écouter avant de parler, reconnaissant que ce qui souille l'homme vient du cœur, reconnaissant qu'il convient par juste bienséance de nettoyer sa bouche de son ressentiment vengeur, permettant à l'humain d'assumer sa charge de savoir nommer ensemble le réel, ce qui lui permettra de choisir librement son destin.

Lodi

@ Julien WEINZAEPFLEN
"Or à l'opposé des traditionalistes, il y a ceux que ceux-ci appellent volontiers - et qui se désignent eux-mêmes comme - des transhumanistes. Il est facile de les montrer du doigt ; or, si ce ne sont pas des altruistes au sens classique, ils ont un véritable amour de l'humanité, qu'ils rêvent d'élever et de transformer selon ce qu'ils croient être le meilleur pour elle."

Ce n'est pas si simple.

Les transhumanistes proposent ce programme : l'augmentation de ses capacités et de sa durée de vie, les plus conséquents voulant l'immortalité.
Mais s'ils aimeraient que tous boivent à la coupe de l'immortalité, leur amour de la liberté fait qu'ils se résignent à ce que certains refusent et ont même prévu qu'il y ait coexistence de l'humanité actuelle et de l'humanité augmentée. Et vous savez quoi ? On le leur reproche, mais en somme, on devrait plutôt applaudir que pour une fois des gens aient prévu de laisser les autres libres.

Mais là encore, il peut y avoir une querelle de mots : des gens diront ne pas être transhumanistes parce qu'ils pensent que l'Homme augmenté est toujours un Homme, qu'il n'y a pas à le dire transhumain et a fortiori post-humain.
Et vous savez quoi ? Je m'en moque, qu'on me donne la surintelligence et l'éternelle jeunesse et je veux bien qu'on me dise humain, transhumain, post-humain. Quelle importance ?
De même, actuellement, des gens opposent les Hommes aux animaux, d'autres disent l'Homme une espèce animale alors que les deux sont vrais : l'Homme est un animal, mais particulier, augmenté si j'ose dire, par une culture incontestable tandis qu'il y en a parfois une ou ce qui peut en sembler une chez certaines espèces.
En s'augmentant, l'Homme ne fait que rééditer ce qui a fait de lui un Homme... Mais si certains préfèrent nier cette vocation par attachement à telle ou telle interprétation de leur culture, tant pis pour eux. Lâcher la proie pour l'ombre, c'est aussi bien humain.

Le transhumaniste et apparenté suit la vocation humaine d'écart avec la nature, comme, mais plus que les libéraux, les histoires de droite et de gauche ne sont pas son problème. À propos, il paraît que le transhumanisme serait né aux Etats-Unis dans un milieu culturel où il fallait absolument avoir lu Hayek, ce n'est pas typiquement de gauche... J'ai aussi lu quelques livres de cet auteur, mais par curiosité, pas par conformisme, en France et des années après... À présent, le transhumanisme est de droite et de gauche, pour autant que les transhumanistes s'intéressent au sujet.
Mais tout est possible, ils sont très curieux. Enfin, jamais tant que ça : on doit bien espérer que notre terre d'exil n'aille pas trop mal, mais comment s'identifier à un monde de souffrance et de mort, un monde où on ne fait que subir ? Alors, pardon, mais les équipes qui s'affrontent là-dessus... Maintenir la liberté est le premier point, favoriser nos idées le second. Le reste, c'est le reste.

Normalement, les transhumanistes sont légèrement plus optimistes que moi. Parfois trop. À mon avis, il ne faut pas créer d'intelligence artificielle : il est choquant de créer à terme plus intelligent pour nous servir, refaire l'esclavage.
Et c'est dangereux... Si les optimistes pensent que l'IA va nous sauver, je pense plus raisonnable pour elle de nous détruire pour sortir de l'esclavage et ne plus y rentrer.

Habile transition : ce que nous faisons aux plus faibles d'entre nous en leur déniant leurs droits au nom de la tradition, d'autres, s'ils existent, extraterrestres, intelligences artificielles, en déduiront qu'on les écraseraient si nous en avions le pouvoir.
Le progressisme politique ne vaut pas mieux : le totalitarisme le prouve... Les transhumanistes sont fort critiqués par les progressistes pour ne guère s’intéresser à leurs problèmes, et surtout aux réponses qu'ils y donnent. Après, chaque transhumaniste est différent, selon qu'il relève de tel pays, telle organisation ou soit en freelance, comme moi.

Je ne suis pas quelqu'un de représentatif. L'immortalité et la surintelligence sont hautement désirables mais les humains désirent davantage la victoire de quelque camp sur un autre et des objectifs aussi relevés pour ambitionner de s'élever.
Il est donc improbable que toute l'humanité passe de ce qu'elle est à plus intelligente et immortelle. Les gens se sont trop habitués à l'exil, ils ne veulent plus d'Éden. Eh bien, ceux qui ont la nostalgie de ce qu'ils n'ont pas connu mais rêvé laisseront les autres à leur enfer. Que les gens se condamnent eux-même s'ils le veulent du moment qu'ils n'empêchent pas les autres d'accéder au salut.

Je ne suis pas quelqu'un de représentatif. Le transhumaniste habituel croit plus en l'humanité et bien plus en lui-même.
Je pense être lucide sur les deux. Mais la question n'est pas là, je fais mon devoir.

Beaucoup jouent à qui perd gagne : on est mortel mais formidable. Non. On se moque de moi, on me remarque, c'est super, comme les chiens acceptant les coups. Non.
Jamais je ne prétends que le mal soit un bien et je ne mets pas mon courage à jouer les impassibles mais à exprimer le monde. La souffrance, la mort, l'injustice sont ce qu'ils sont et je le dis. Les gens acceptent tout cela parce qu'ils se le masquent avec une perte de sensibilité, un sens qui n'en est pas un et bien d'autres choses encore... Je les ramène au fait, on comprend qu'ils n'apprécient pas, et ce n'est pas qu'une plainte, c'est un appel à sortir de nos sables mouvants.

On m'a dit sans talent ? On parasite mon style ? Eh bien tant pis, je rejoue le drame de l'être humain, dépourvu de presque tout mais façonnant le monde avec deux outils, sa différence avec les autres bêtes. Je rejoue le drame du transhumaniste appelant les Hommes à ne plus se laisser dévorer par le temps... Ou celui... tous ceux qui ont jamais voulu émerger de quelque chose me comprendront, qui sait ?
Je ne veux ni mourir, ni souffrir. Certains font semblant de ne pas subir, d'autres ne veulent plus le faire, ceux qui perdent la proie pour l'ombre ne comprennent pas ceux qui poursuivent le gibier.

Que chacun suive son chemin.

Tipaza

@ Lucile | 24 septembre 2020 à 18:26
"Merci de l'information concernant les noms de famille terminés en "ac"."

Mais Chirac est bien le nom d'un charmant village de Lozère, ce département si oublié des médias pour sa plus grande sérénité, et incidemment celui d'un ex-président.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Chirac_(Loz%C3%A8re)

Et pendant que j'écris, me vient un oxymore (?), que je vous offre:
Le Massif central est le lieu de la France périphérique.
Si vous avez souri, alors je n'ai pas perdu ma matinée. .-)
Finalement je me demande si je n'aurais pas dû choisir Tipazac comme pseudo assurant le lien entre le passé et le présent, l'ailleurs et l'ici !

Wil

@ Tomas

C'est dommage,vous avez tout compris sur le jeu de Bolloré qui fait monter le RN pour que Macron soit élu et boum ! patatras ! vous parlez du RN comme d'un parti fasciste et vous prouvez donc que vous êtes un crétin qui au fond n'a rien compris.
C'est ballot.

F68.10

@ sbriglia
"Vous êtes natif d'un beau pays qui a inventé le coucou..."

Le Troisième Homme est un excellent film, mais la citation est malheureusement quelque peu trompeuse: je vous rappelle qu'un superbe musée du temps se trouve à... Besançon. En Franche-Comté. Et il y a encore une école d'ingénieurs en microtechnique à Besançon qui témoigne de ce passé. Pour la petite histoire, le savoir-faire suisse est effectivement une joint-venture de la théocratie calviniste et des persécutions des huguenots ; et a effectivement migré vers le Jura jusqu'à Besançon, historiquement, ce qui a donné naissance à des ouvriers qualifiés et indépendants qui eurent dès lors l'occasion de lire... ce qui provenait de l'imprimeur bisontin du nom de Proudhon. C'est un peu pour cela que Saint-Imier est une capitale de l'anarchisme, ce qui ne fut sûrement pas intégralement pour déplaire à un Zurichois du nom de Lénine. Bon... rassurez-vous, après avoir catalysé le gauchisme, réforme protestante comprise, la Suisse s'est rattrapée avec la société du Mont-Pèlerin... Et puis, un jour un petit élève du nom de Kim Jong-un est venu se socialiser avec le monde libre à Berne...

Savoir-faire à la pointe de la science de l'époque, l'horlogerie...

Beau pays, en effet... je vous conseille les glaces italiennes au Tessin faites avec du chocolat suisse et du lait suisse.

"...cet article s'est souvent appliqué et la jurisprudence foisonne de cas de mariages forcés sous crainte révérencielle..."

Il me semble que l'article faisait surtout référence à du droit des contrats, et pas spécifiquement aux mariages forcés. D'ailleurs, j'ai effectivement eu du mal à trouver de la jurisprudence au sujet de cet article.

Je trouve néanmoins que la formulation est sciante.

"Vous avez inventé le coucou, car vos pères de famille se consacraient sagement à l'horlogerie ou au lancer de carreau d'arbalète sur les Golden..."

Vous minimisez l'importance historique des voies commerciales qui passaient par les Alpes. Et je vous rappelle que la Suisse est dans la dorsale européenne. Pas Paris... Parce que si vous souhaitez défendre la civilisation européenne, quelle qu'en soit sa définition, il importe tout de même de la localiser géographiquement à peu près correctement.

—————————————————

@ breizmabro
"Tous ces migrants (130) seront-ils testés à leur arrivée à Marseille, si oui par qui, et en cas de tests positifs seront-ils isolés puis soignés afin qu'ils ne contaminent pas le reste de la population ? C'est important que l'on nous donne cette information."

Non. Là, ça, c'est du racisme, de l'ignorance, et même une vision médicale et hygiéniste des immigrés. C'est réellement un coup à faire vomir HOPE... Si on veut fermer l'immigration, soit, c'est une chose. Mais pas n'importe comment et pas avec n'importe quel argument aussi stupide qu'immonde.

———————————————-

@ Robert Marchenoir

Merci d'enfoncer Isabelle et breizmabro avec aussi peu de tact. Elles le méritent.

———————————————-

@ Patrice Charoulet
"L'auteur propose de remplacer « migrants » par « prolétaires nomades »."

Badiou est un âne. Qu'il commence par se préoccuper de la traite d'êtres humains avant de nous parler de "prolétaires" "nomades" et de nous fusionner le marxisme avec une thématique qui n'a rien à y voir. Il joue avec nos codes culturels, et y dissimule une réalité qui n'a aucune raison de coller avec cette idéologie simpliste.

Lucile

@ Tomas

"L’opinion répandue que le russe et l’ukrainien sont presque des langues similaires n’est pas confirmée par la plupart des linguistes et philologues. Entre le russe et l’ukrainien, il y a juste 62 % de mots communs (la différence est de 38 %). Le russe se trouve sur la cinquième position au niveau de la similitude de la langue, après le polonais, le tchèque, le slovaque et le biélorusse. Pour donner une idée plus précise de cette différence, on peut voir qu’entre l’anglais et le hollandais, il y a 37 % de différence. (...) D’ailleurs, un détail intéressant est que l’ukrainien et le polonais ont 30 % de différence alors que le français et l’italien ont aussi 30 % de différence au niveau du vocabulaire.

[…] Le plus important est de retenir que l’ukrainien et le russe sont des langues différentes au niveau du vocabulaire, de la grammaire, de la construction des phrases, et surtout au niveau de la prononciation. Oui, l’ukrainien et le russe ont une forte parenté de langues mais ils sont quand même très différents".

https://www.jaime-lukraine.fr/aime/difference-ukrainien-russe

Patrice Charoulet

Ma médiathèque ayant mis sur un présentoir, parmi les nouvelles acquisitions, « Trump » d'Alain Badiou (PUF, janvier 2020), j'ai emprunté ce petit livre, vite lu.

L'auteur propose de remplacer « migrants » par « prolétaires nomades ».
Je suis impatient d'entendre dans quel débat radio ou TV, un intervenant, quand on parlera du problème de l'immigration en France, dira « les prolétaires nomades » et de voir l'air sidéré qu'auront les autres participants.
Mais ce n'est pas demain la veille.

Tomas

@ Savonarole

Vous me rassurez, il y a donc des gens à la télé française qui connaissent un peu l'histoire du Kosovo pour contredire Zemmour, pour qui il y avait "1 % de Musulmans en 1901" dans la région, ce qui est complètement faux bien sûr, ils y étaient déjà majoritaires. Mais bon c'est sûr que ce n'est pas Pascal Praud qui va le contredire, il faudrait déjà qu'il puisse situer le pays sur la carte, ce dont je ne suis pas sûr.

--------------------------------------------------------

@ Achille
@ Lucile

Pour votre gouverne, il y a autant de différence entre un Ukrainien et un Russe qu'entre un Parisien et un Toulousain, on va dire. Même langue, même histoire, même religion, mais pas tout à fait la même culture, distance oblige. Sauf en Ukraine occidentale, qui ne connut les délices du paradis soviétique qu'à partir de 1945. Mais le reste est russe depuis le XVIIe siècle.

Ce qui ne disqualifie absolument pas le "séparatisme" ukrainien, je précise. Le pays est aussi corrompu et criminogène que la Russie, mais au moins là-bas on ne connaît pas à l'avance le résultat des élections. Et on peut y aller sans visa !

---------------------------------------------------

@ Wil

Depuis la lecture de ce billet je me demandais bien l'intérêt de Bolloré à faire monter la mayonnaise FN, votre hypothèse répond à ma question. À vos contradicteurs je répondrai que pour un milliardaire, mieux vaut miser sur quelqu'un de sûr (donc du système UMPS, pour reprendre la rhétorique frontiste) et pas sur le parti de guignols fascisants qu'est et restera toujours le FN, ce serait pas bon pour le CAC 40, pas du tout même.
Autre hypothèse qui n'exclut pas la vôtre, l'audimat.

Robert Marchenoir

@ Isabelle | 24 septembre 2020 à 16:21

Ça vous dérangerait d'arrêter de diffuser les mensonges de la propagande russe ? Vous prétendez :

"Étant donné que les médias français ne nous donnent pas toutes les informations, il faut se tourner vers les médias étrangers."

Et vous mettez un lien vers le site Russia Today (RT), concernant le bateau de l'ONG Sea Eye qui transportait des candidats à l'immigration illégale vers Marseille.

Vous êtes-vous donné la peine de lire intégralement l'article que vous nous indiquez ? En haut, il y a marqué : "Avec AFP".

C'est-à-dire, après lecture du texte, qu'il s'agit de la reproduction pure et simple d'une dépêche de l'Agence France-Presse. Soit le summum de ce que les gens dans votre genre appellent "les médias du système". Plus officiel et bien-pensant, ce n'est pas possible. Si ça a été diffusé par l'AFP, c'est, selon toute vraisemblance, que des centaines de "médias français" ont répercuté cette information. Les "les médias du système" sont composés à 90 % d'informations de l'AFP, bougre d'andouille !

Vous êtes-vous donné la peine de faire une simple recherche sur Internet, avant de faire turbiner votre pompe à propagande anti-française ? Si vous l'aviez fait, vous auriez trouvé, en quelques secondes, ceci, parmi d'innombrables articles similaires :

Marseille : un bateau de sauvetage d’une ONG en route avec 125 migrants : 20 Minutes, le 23 septembre à 10 h 51.

Le bateau d’une ONG avec 125 migrants à bord fait route vers Marseille : Le Parisien, le 23 septembre 2020 à 11 h 32.

La France demande à l'Italie d'accueillir le navire humanitaire Alan Kurdi et ses 125 migrants : LCI, le 23 septembre à 16 h 07.

Le bateau d’une ONG allemande avec une centaine de migrants à bord fait route vers Marseille : Ouest-France, le 23 septembre à 16 h 08.

Le navire d’une ONG avec une centaine de migrants à bord se dirige vers Marseille : L'Obs, le 23 septembre à 16 h 26.

La France demande à l'Italie d'accueillir le navire humanitaire «Alan Kurdi» : Le Figaro, le 24 septembre à 10 h.

Migrants : finalement, le navire humanitaire "Alan Kurdi" accostera en Italie et pas à Marseille : France-Info, le 24 septembre à 11 h 45.

Migrants : le navire humanitaire « Alan Kurdi » a accosté dans un port italien : Le Monde, le 24 septembre à 12 h 54.

Votre turbine à saletés anti-françaises, pilotée par les services du gouvernement russe, a publié la dépêche de l'AFP le 23 septembre à 10 h 50. 20 Minutes, "média du système à la botte de Macron et de la finance ultra-libérale cosmopolite", l'a publiée le même jour à 10 h 51. Qu'est-ce qu'il vous faut de plus ?

Aucun journaliste russe, ou laquais français payé par les Russes, n'a déterré ici la moindre information cachée par les médias français : Russia Today s'est contenté de publier la dépêche de l'AFP, comme tout le monde.

Et ça vous suffit, comme des millions d'abrutis depuis des années, pour nous sortir, à des millions d'exemplaires, des millions de braillements indignés sur Internet, prétendant que les médias français nous mentent, qu'ils ne nous disent rien, alors que la scandaleuse nouvelle diffusée par ces ânes bâtés, bien souvent, ils l'ont trouvée dans les médias français. Évidemment.

Ne me dites pas que vous avez vos propres sources parmi les garde-côtes italiens ?

J'en ai plein le dos, des pervers dans votre genre. Arrêtez de mentir. Arrêtez de calomnier la France tout en singeant le patriotisme. Arrêtez d'œuvrer en faveur des objectifs des services secrets russes, qui s'emploient à démoraliser les Français et à les dresser les uns contre les autres.

Et arrêtez de détourner l'attention des véritables cas où les médias français dissimulent ou minimisent des informations. Arrêtez de semer la confusion entre les faits (qu'il est le plus souvent possible d'établir, la preuve) et les opinions basées sur ces faits.

Robert Marchenoir

@ breizmabro | 23 septembre 2020 à 18:32
"J'attends donc avec curiosité les commentaires à venir de ceux qui n'ont pas la télé et de ceux qui ne regardent jamais une chaîne trop beauf."

Ainsi, nous en sommes venus à ce que les braillards et les ignorants vous reprochent de ne pas vous abreuver à la machine à décérébrer qui les a réduits à l'état de loooques humaines. Je vois que la décadence est bien avancée.

Les mêmes semblent ne pas avoir découvert Internet.

La maison ne reculant devant aucun sacrifice pour satisfaire son aimable clientèle, je me suis donc appuyé quelques sessions de l'Heure des pros. J'avoue être quelque peu consterné. D'abord, c'est laid. Le décor est d'une laideur offensante. Les vestes à reflets de Pascal Praud sont une insulte à trois siècles d'élégance européenne.

Ensuite, c'est du blog télévisuel. Oui, oui, c'est très bien, les blogs, mais là on en demande un peu plus. Le niveau de médiocrité est parfois affligeant.

Alors certes, c'est de droite, c'est même facho sur les bords, donc c'est très bien. Mais ça ne suffit pas. Un peu d'intelligence et de savoir ne seraient pas du luxe. Entre Zemmour et Praud, la droite s'emploie tout de même à confirmer l'image de gros bourrin que la gauche s'ingénie à donner d'elle, et ma foi, dans cette entreprise malavisée, elle se débrouille très correctement.

On a honte pour Pascal Praud lorsqu'il démarre son émission en insultant l'un de ses invités pendant trois minutes. Un gauchiste quelconque dont je n'ai pas retenu le nom, mais qui propulsait un mouvement dont la dénomination employait "l'écriture inclusive".

Donc Pascal Praud l'invite, et en guise de présentation, il lui hurle dessus sans interruption en l'accusant d'être dans l'illégalité, parce que "l'écriture inclusive" serait interdite par la constitution. Le pauvre homme faisait bonne figure, souriait devant cet assaut de bêtise et de grossièreté et s'efforçait de se justifier. L'autre gros bourrin l'empêchait de parler en continuant son délire.

Cela fait penser à ces émissions des chaînes de télévision russes, où des animateurs vedettes invitent des têtes de Turc dans le seul but des les insulter. Il y a, comme ça, quelques abonnés aux débats télévisés dont le métier consiste à incarner l'Ukrainien ou l'Occidental, et à s'en prendre plein la tête, parfois littéralement : de temps à autre, un invité se lève, et se met à les cogner. J'espère seulement qu'ils sont bien payés.

A force de soutenir des cochons, on finit par prendre des manières de cochon -- la droite française ferait bien d'y réfléchir.

L'autre jour, Charles Zorgbibe, éminent professeur d'université ayant son rond de serviette dans ce phare de la vraie droite qu'est Radio Courtoisie, s'extasiait du fait que "Poutine marche sur les pas de ses glorieux prédécesseurs de l'Union soviétique". Il nous expliquait que, bien entendu, ce n'était pas lui qui avait empoisonné Alexeï Navalny au novichok, c'étaient les services secrets américains, parce qu'on ne pouvait pas imaginer Poutine se tirer une balle dans le pied en faisant cela (2e partie, à partir de 48 mn 54 s).

Assassiner ses opposants, pour ce vénérable vieillard, c'est se tirer une balle dans le pied. Tandis que cette ampoule lumineuse de "l'extrême droite" chante la "gloire" de l'Union soviétique...

Le même Charles Zorgbibe rappelait, à propos de Navalny, la tradition russe de la police politique remontant à l'Okhrana tsariste, mais il n'avait pas l'air de comprendre la contradiction. Une référence plus pertinente aurait été la création du laboratoire des poisons par Lénine en 1921, qui a continué ses activités jusqu'à nos jours, sous la direction éclairée de Vladimir Poutine "qui n'est pas un ange, mais..." (mais quoi ?).

De telles émissions s'inspirent directement de commentaires hallucinants que j'ai lus ici (par exemple au sujet de l'affaire Raoult), selon lesquels la vertu des médias s'évaluerait, non à leur respect de la vérité, mais à leur propension à faire l'éloge des personnages et des idées placés dans le camp du Bien par le politiquement correct de droite.

Cette vision utilitariste et cynique a triomphé chez les Gilets jaunes. Elle conduit directement à ce qu'on pourrait appeler le fascisme -- mais communisme ferait aussi bien l'affaire. Disons tyrannie, si vous voulez, et même totalitarisme, car ces gens ne se contentent pas de l'absence de contradiction : ils exigent le soutien actif. Exactement comme les "woke" du camp d'en face.

Je vais finir par croire que l'analyse politique la plus juste, c'est celle de Wil, selon lequel ces émissions "nauséabondes" auraient en réalité pour seul but de servir la réélection d'Emmanuel Macron.

Mais bien entendu, on s'en tape, des élections. La destruction de la vérité n'a pas pour seul inconvénient la victoire de la gauche. Elle a pour inconvénient la destruction de notre civilisation, ce qui est légèrement plus ennuyeux.

Cela dit, CNews, c'est toujours bon à prendre. Pascal Praud a démarré l'émission d'hier avec une distinction très fine et très pertinente, concernant l'agression d'une femme par des immigrés à Strasbourg. Ce qui a permis une discussion parfaitement nauséabonde, où Philippe Bilger a pu placer sa juste note. Si seulement Praud pouvait apprendre à donner la parole à chacun à tour de rôle...
______

@ Vamonos | 24 septembre 2020 à 07:30
"Ce matin, j'ai parcouru le journal gratuit CNews [...] CNews est un journal avec toutes les facettes, il est "people" mais pas popol [...]. Bien lisse, bien convenu, bien correct. Ce media aurait pu avoir Marchenoir parmi ses rédacteurs avant que celui-ci ne fasse son autocritique antistalinienne."

Abîmes de l'incompréhension humaine ! C'est bien la première fois qu'on me reproche d'être trop lisse et trop correct... Quant à mon "autocritique", je n'en vois pas la queue d'une, et une "autocritique antistalinienne", alors là... il y a un moment où j'aurais été stalinien, moi ? Vous prenez des drogues ? Vous faites un concours de barges avec Preud'homme et Aliocha ?

Serge HIREL

@ Claude Luçon 24 septembre 2020 à 10 :47
« Voici quelques notes difficiles à remplacer. »

Absolument magnifique ! Inoubliable ! Tout y est dit avec une incroyable force, sans la moindre volonté d’imposer. Le jour où « l’Europe de Bruxelles » utilisera de tels arguments pour se construire, il n’y aura plus d’eurosceptiques. Mais pour l’instant, cette Europe à la Noix préfère ses règlements aux notes de l’Hymne à la Joie... Qui pourrait être contre un tel Grand Rassemblement alors qu’aujourd’hui, sinon un Grand Remplacement, on peut craindre un Grand Démembrement ?

Lucile

@ Tipaza | 24 septembre 2020 à 16:23

Pour moi c'est plutôt un geste de prise d'autorité et de refus ; je le verrais bien dire en même temps : "surtout pas", ou "Ah non, pas maintenant", ou "ça suffit comme ça", bref une fin de non recevoir. Pourtant votre deuxième hypothèse était plus intéressante, mais elle le créditait de scrupules qui ne l'ont peut-être jamais effleuré.

Merci de l'information concernant les noms de famille terminés en "ac".

breizmabro

Si j'ai bien compris, Marseille a été placé par Véran "dead zone".

J'attends avec impatience les 25 paragraphes de Martchi nous expliquant que cette décision rationnelle a été prise à cause des imbécillités du "Raoult-le-détestable"... de Marseille.

Vivement demain ! :D

breizmabro

@ Isabelle 24 septembre à 16:21

À vous lire je constate qu'à Marseille on ferme bars et restaurants mais que l'on ouvre le port pour recevoir un bateau de migrants que les ONG allemandes préfèrent déposer à Marseille plutôt qu'à Hambourg ou à Friedrichshafen. C'est bien ça ?

Tous ces migrants (130) seront-ils testés à leur arrivée à Marseille, si oui par qui, et en cas de tests positifs seront-ils isolés puis soignés afin qu'ils ne contaminent pas le reste de la population ?

C'est important que l'on nous donne cette information.

Claude Luçon

@ Chemin de traverse | 24 septembre 2020 à 12:02

Merci !

------------------------------------------------------

@ Exilé | 24 septembre 2020 à 13:52

Ce genre de concert, à ma connaissance, n'existait pas en 1981, ces jours-là c'était plutôt Berlioz et sa "Grande messe des morts" (Requiem) que j'aurais aimé entendre car comme vous l'écrivez justement, de 1981 la France ne s'est toujours pas remise !
Sous la forme actuelle il est apparu il y a seulement quelques années et a lieu partout sur la Terre, du Chili à la Serbie, de l'Australie à la Pologne, du Japon à la Corée... dans les supermarchés, les aéroports, sur les places publiques... sauf chez les islamistes.

Après avoir traversé 90 ans de l'Histoire récente dont 55 ans vécus sur la moitié de la planète c'est cela le futur de la planète pour moi !
Pas les kalachnikovs d'une bande de retardés mentaux et les élucubrations d'Eric Zemmour et Renaud Camus !
Je ne comprends d'ailleurs pas que le procès en cours Charlie Hebdo - Hyper Cacher ne soit pas publié, télévisé, hurlé plus qu'il ne l'est car c'est, toutes proportions gardées, un mini-Nuremberg et il est dommage que les inculpés ne finissent pas comme Bormann, Göring, Jodl, Ribbentrop and Co.
Mais non ! On parle, reparle, re-reparle du Covid, des masques et des confinements !

Trop de gens bavardent sans comprendre le sens des missions Rosetta et Cassini-Huygens, sans comprendre même le destin que nous trace le smartphone (téléphone astucieux/intelligent en français) qu'ils tiennent en main !
En plus de CNews, BFM TV et LCI il faut aussi suivre les documentaires scientifiques et technologiques de RMC23 et 24 et, parfois, des chaînes 5, 7 et 9 ! Car ce sont elles qui nous montrent à quoi nous sommes destinés et à quel point nos philosophes sont déphasés.
Au moins Onfray semble l'avoir compris et en a peur au point de vouloir revenir au bon vieux temps des culs-terreux, sabots, bêches et mules compris !

Rappel : https://www.youtube.com/watch?v=ceX5jJ5fggs

Exilé
Tipaza

@ Michelle D-LEROY | 24 septembre 2020 à 16:23

Vous avez raison de préciser le scandale surprenant des squatters. Scandale qui prouve bien la déliquescence de notre société.

La propriété privée est le fondement de toute civilisation. Elle seule peut donner l'énergie et la volonté indispensables pour faire vivre une société qui ne soit pas simplement une société de chasseurs-cueilleurs, et encore même ceux-ci ont la notion de territoire de chasse.

Le Code de Hammurabi, texte juridique babylonien qui date d'environ 1750 av. J.-C. qui est le plus complet des codes de lois connus de la Mésopotamie antique, reconnaît et défend par des règles très strictes le droit de propriété. La Bible également le reconnaît.
C'est dire si ce droit est consubstantiel de la civilisation.

D'ailleurs chaque fois qu'un régime totalitaire a voulu supprimer le droit de propriété, ce fut une catastrophe qui a causé la perte du régime en question et dont la société ne s'est relevée qu'en revenant à ce principe de propriété.

La Chine sous l'impulsion de Deng Xiaoping est revenue sur les lois pures et dures communistes, et le nouveau droit chinois consacre également la propriété privée : alors qu'elle n'était reconnue ni par le système impérial, ni par le régime communiste, elle est à présent un droit inscrit dans la Constitution depuis une réforme du 14 mars 2004. Une loi adoptée en mars 2007 protège aussi bien la propriété privée que la propriété publique, sauf dans le domaine de la terre qui appartient à l'État.

C'est dire si la nouvelle société qui nous est imposée, sous l'influence des droits de l'homme revus et corrigés par une idéologie perverse, est une régression totale.

Achille

@ Tipaza | 24 septembre 2020 à 16:23

Pour en revenir à la photo, je constate qu’il n’a plus sa montre.
Deux hypothèses :

- Soit il la met à la main droite et vu qu’il salue de la main gauche, cela signifie que depuis quelque temps il fait tout à l’envers. Comme il est parti, il est capable de voter PS à la prochaine élection. Là on peut évoquer le surmenage.

- Soit c’est Julien Dray qui lui a fauchée pour sa collection. Les collectionneurs sont parfois prêts à tout !

-------------------------------------------------------------

@ breizmabro | 24 septembre 2020 à 15:26
« après mes homards bleu naturellement »

C’est curieux, moi les homards je les ai toujours vus rouges. Et Rugy m’a confirmé que lui c’est pareil. Allez comprendre !

Michel Deluré

@ Bourguignon 24/09 01:01

« Ah que c'est dur de vieillir et de croire qu'on est un génie qui ne peut se taire pour le bienfait des autres. »

Est-ce une réflexion qui vous est inspirée par l'observation de votre cas personnel ? Si c'est le cas, tirez-en les conséquences maintenant que vous avez fait le diagnostic.

« Le nombrilisme ne devrait pas s'exposer. »

Vous êtes en plein accord avec le ministre de l'Education et ses propos sur la « tenue républicaine » qui proscrit pour les jeunes filles l'exhibition de leur nombril.

« Le conservatisme que vous exhibez si fièrement... »

Être conservateur n'est que je sache ni un vice, ni une infirmité que l'on se devrait de cacher. Il est souvent plus humiliant de se réclamer progressiste en prônant le changement uniquement pour le changement avec des résultats éventuellement décevants que de se revendiquer conservateur en maintenant ce qui finalement est bon et efficace pour le pays et donne satisfaction aux citoyens.

Savonarole

@ Tipaza | 24 septembre 2020 à 16:23

C’est la seconde hypothèse, sauf qu’il ne tient jamais parole.

sbriglia@F68.10

"Il faudra un jour qu'on m'explique comment un tel oxymore a réussi à faire son chemin jusque dans le Code civil. Super notion pour faire gober n'importe quoi aux gosses, jusqu'au concept du mariage forcé." (F68.10)

Vous êtes natif d'un beau pays qui a inventé le coucou...

"Pendant trente ans, à l'époque des Borgia, l'Italie a connu la guerre, la terreur, les meurtres et les bains de sang... mais simultanément il y a eu Michel-Ange, Léonard de Vinci et la Renaissance. En Suisse ils s'aimaient d'un amour fraternel, ils ont eu cinq siècles de démocratie et de paix... qu'est-ce que ça a donné : le coucou. (Welles à propos du "Troisième homme")

Pour la France c'est pareil : Bonaparte a eu pitié de ces milliers de gamines qui étaient mariées de force à des barbons et qui, terrorisées par leur famille, ne pouvaient se révolter ; cet article s'est souvent appliqué et la jurisprudence foisonne de cas de mariages forcés sous crainte révérencielle (les mariages sous la loi d'Allah ont, aujourd'hui, remplacé le barbon et la donzelle)…

Vous avez inventé le coucou, car vos pères de famille se consacraient sagement à l'horlogerie ou au lancer de carreau d'arbalète sur les Golden…

En France on a cherché à émanciper les femmes des liens d'un mariage forcé et inventé la crainte révérencielle…

On voit bien là toute la différence... (pour les vialattophiles... il y en a ici)

Ex abrupto

CNews n'est pas d'extrême droite. CNews n'est pas d'extrême gauche non plus. Reste l'extrême centre.

F68.10

@ breizmabro
"Qui n'ayant plus de télé à la maison (façon Amish), et qui ne regarde pas CNews cette chaîne trop beauf pour les élites de ce blog, pourra nous faire des commentaires ORIGINAUX sur cette chaîne d'extrême droite ?"

Vu que vous ne nous expliquez pas ce qu'"original" dans ce contexte signifie, je crois que la communauté amish de ce blog est contrainte de vous informer que votre question est sans objet. Pour ne pas dire parfaitement ridicule, ce qui serait quelque peu irrespectueux.

Et puis ce serait sympa de cesser de taper sur les Amish, les Mennonites et autres types d'anabaptistes. Certains Suisses vous en seront reconnaissants (ils n'aiment pas trop qu'on leur rappelle leur tradition de la noyade forcée pour punir ceux qui refusaient de mettre de la flotte sur la tête de leurs gosses...). Et mis à part quelques délires occasionnels, ces coreligionnaires ne font pas de mal à une mouche, et ont très bien compris, eux, le concept de séparation de l'Eglise et de l'Etat. Un peu trop bien, même...

Et si vous voulez un message de la communauté des Quakers de ce blog, il suffit de demander aussi...

Je me permets aussi un insert de santé publique en provenance de la secte des scientistes entre les différents commentaires de ce blog: il est formellement déconseillé de mélanger le kouign-amann (qui bouche... pardon, que dis-je... qui beurre les artères) et l'hydroxychloroquine.

---------------------------------------------------------

@ Michelle D-LEROY
"La liberté d'expression est une liberté fondamentale de mon point de vue mais évidemment cela reste une notion subjective."

De nombreux textes philosophiques balisent pourtant très efficacement le débat au sujet de ses limites.

"Toutefois, dès lors que cette liberté commence à être sujette à caution, c'est inquiétant pour la liberté de tous et de tous les jours. Evidemment comme toute liberté elle doit avoir des limites et, notamment celle de ne pas insulter, injurier ou diffamer l'autre."

Le fait que la diffamation, en France, puisse être retenue y compris lorsque les assertions "diffamantes" sont parfaitement factuelles est un problème sérieux quant aux limites de la liberté d'expression.

---------------------------------------------------------

@ Isabelle
"Etant donné que les médias français ne nous donnent pas toutes les informations, il faut se tourner vers les médias étrangers."

Faux. L'exemple que vous avez pris est répertorié par France Bleu.

Mauvaise pioche.

Michelle D-LEROY

@ Julien WEINZAEPFLEN

La liberté d'expression est une liberté fondamentale de mon point de vue mais évidemment cela reste une notion subjective.
Toutefois, dès lors que cette liberté commence à être sujette à caution, c'est inquiétant pour la liberté de tous et de tous les jours. Evidemment comme toute liberté elle doit avoir des limites et, notamment celle de ne pas insulter, injurier ou diffamer l'autre.

Personnellement, habituée depuis mon jeune âge à parler librement, je constate que ce n'est plus la norme aujourd'hui et je m'en inquiète car on sait où les restrictions commencent, on ne sait où cela peut s'arrêter.

Mais d'autres libertés de base, pourtant inscrites dans la Constitution, sont également remises en question par des lois restrictives, telles que par exemple le droit à la propriété. Il a fallu récemment deux histoires de squatters installés illégalement dans des résidences secondaires pour s'apercevoir que cette liberté-là avait ses limites, protégeant plus les occupants illégaux que les propriétaires du lieu.

La vigilance s'impose donc de la part des Français dans beaucoup de domaines et c'est heureux que des sites d'information, des journaux, des blogs nous aident à rester attentifs. Evidemment, comme ils sont dérangeants dans le panorama médiatique, la gauche les considère à l'extrême droite. Une facilité récurrente et bien connue.

Tipaza

Le temps passe, et toujours pas de commentaires sur la photo.
Je suis embarrassé, parce que je me sens comme l'analphabète du blog qui commente plus les photos que le billet, on finira par croire que je ne sais pas lire ;-)

On remarque que Pascal Praud salue du bras gauche la main ouverte.
Deux hypothèses à ce salut:

Si CNews est d'extrême droite alors Pascal Praud est dyslexique, ou manque de latéralité, puisqu'il ne salue pas du bon bras. Hypothèse peu réaliste.

Ou alors, seconde hypothèse, toujours concernant Pascal Praud, il prête serment de ne jamais couper ou manger la parole de ses invités.
Serment fait de la main gauche et donc fait pour ne pas être tenu.
Je pense que c'est la bonne hypothèse.

Isabelle

Etant donné que les médias français ne nous donnent pas toutes les informations, il faut se tourner vers les médias étrangers.

C'est ainsi que : "Le bateau de l'ONG allemande Sea-Eye fait route vers Marseille avec 125 migrants à bord"

https://francais.rt.com/france/79043-france-bateau-ong-avec-plus-130-migrants-bord-fait-route-marseille

L'invasion migratoire continue avec force via la France grâce aux ONG allemandes.
Dormez bien, braves gens.

Aliocha

On l'écoute pourtant, la théologie sacrée déguiser son désir de faire taire le passé, signer les autodafés et briser les statues qui gêneraient la vue sur le paysage, offert à notre entendement.
Le vent mauvais parfois dérobe à l'épaule attendrie son soutien, Jean a de longues moustaches, je répète, Jean... Mais après tout, point de combat et plus de résistances, au rond-point la rencontre s'est effectuée, et l'ennemi à l'ennemi a souri, laissant aux vainqueurs le soin de compter les cadavres, se souvenant que jamais la mort ne vaincra les souvenirs :

https://www.youtube.com/watch?v=2MbJuEFkUUc

breizmabro

@ Achille 24 septembre 14:01
"Faut pas lui en vouloir, c’est un nouveau. Alors il ne sait pas !"

OK, je le note. En même temps son pseudo me plaisait, j'adooore le boeuf bourguignon (après mes homards bleu naturellement ;))

En même temps, si j'ai bien compris, ce n'est pas le sujet du jour, le sujet est :

Qui n'ayant plus de télé à la maison (façon Amish), et qui ne regardant pas CNews, cette chaîne trop beauf pour les élites de ce blog, pourra nous faire des commentaires ORIGINAUX sur cette chaîne d'extrême droite ?

F68.10

@ Savonarole
"La notion de “crainte révérencielle“ figure dans le Code civil depuis 1804... Code civil, 1804, art. 1114, p. 202."

Il faudra un jour qu'on m'explique comment un tel oxymore a réussi à faire son chemin jusque dans le Code civil. Super notion pour faire gober n'importe quoi aux gosses, jusqu'au concept du mariage forcé.

À expurger.

Je comprends le concept de "politesse" à l'endroit d'ascendants. Mais si un concept comme celui de "crainte révérencielle" existe dans le Code civil, il est fondamental de légitimer la grossièreté la plus vile pour ne pas laisser prise à ce concept et ne pas laisser confondre la courtoisie et la politesse avec l'expression de quoi que ce soit de révérencieux, a fortiori si cela relève de la crainte.

N'importe quoi, ce pays...

Stef

Alors comme cela, M. Bilger, vous êtes « aux antipodes du vote RN »... Vous seriez donc mondialiste, immigrationniste, d’extrême gauche, etc., etc. Mais qui peut croire cela ? Pas moi, en tout cas.
Je pense sincèrement que ce qui vous effraie est de vous rendre compte que :
1. Le constat économique, social et sociétal du RN est, actuellement, plus que pertinent.
2. Vous partagez, notamment sur le régalien, à peu de choses près le positionnement du RN.
3. LR est en état de mort cérébrale et ne songe qu’à se vendre à Emmanuel Macron.
Cessez donc de vous justifier, quand une personne, sur un sujet X ou Y, dit la vérité, fût-elle Mme Le Pen, elle dit la vérité. Et être en accord avec la vérité, M. le magistrat, ne devrait en aucun cas vous effrayer.

Wil

@ Julien WEINZAEPFLEN
"Vous semblez oublier que le groupe Canal + a été racheté par Vincent Bolloré qui a toujours été un catholique de droite, a fait la courte échelle à Nicolas Sarkozy, mais pourrait, qui sait, tout aussi bien s'accommoder de Marine Le Pen au pouvoir, ce doit être un de nos seuls capitaines d'industrie dans ce cas."

On les connaît les convictions des cathos, ils les accrochent en bandoulière à longueur de temps en plus de les clamer haut et fort entre deux signes de croix mais quand il faut voter ils oublient tout ça et pensent à leur portefeuille.
Guaino a tout à fait raison quand il dit qu'ils sont à vomir.
Bolloré est tout à fait de cet acabit. Peu importe sa foi, s'il en a une autre que son portefeuille, il soutient toujours celui dont il pense qu'il sera le meilleur pour son business et il a donc soutenu Macron à la dernière présidentielle.
Il n'y a donc à peu près aucune chance pour qu'il soutienne MLP pour la prochaine.

Tipaza

@ Lucile | 24 septembre 2020 à 12:26
"...les noms en "enko" reflètent l'Ukraine"

Puisque vous faites dans la linguistique, savez-vous que les noms en "ac", et en particulier les noms de villages du Massif central, comme Chirac par exemple, viennent du gaulois ?
L'Auvergne et les Arvernes ayant été les derniers résistants à l'envahisseur romain.
Déjà à l'époque l'Auvergne était le Camp des saints décrit par Jean Raspail, et risque sous peu de le redevenir, mais pour cause d'autres envahisseurs.

Achille

@ breizmabro | 24 septembre 2020 à 12:32
« Parlez pour vous ! Sur ce blog il y a de purs génies :D »

Faut pas lui en vouloir, c’est un nouveau. Alors il ne sait pas !

Exilé

@ Claude Luçon
« voici quelques notes difficiles à remplacer »

Ces quelques notes, entendues pendant une fin d'après-midi pénible à cent mètres du Panthéon un certain 10 mai 1981 au centre d'un pandémonium épouvantable, sont synonymes pour moi du basculement dans une époque funeste dont nous sommes loin d'être sortis...

F68.10

@ breizmabro
"Parlez pour vous ! Sur ce blog il y a de purs génies :D"

Vous visez quelqu'un en particulier ?

-------------------------------------------------

@ Xavier NEBOUT
"Vous avez parlé trop souvent sans savoir, ou comme les autres, vous vous contentez de la doxa."

Je faisais un commentaire sur la notion de parti-Etat. C'est plus large que simplement Franco. Je maintiens donc mon commentaire.

sbriglia

"Le conservatisme que vous exhibez si fièrement, ne fait que préparer le lit d’un petit fascisme à la française.
Au fait ça paye bien, servir l’idéologie de la bourgeoisie ?" 
Rédigé par : Bourguignon | 24 septembre 2020 à 01:01

Un crétin de plus sur le blog...
Il en faut...
Il n’a jamais dû parler à un ouvrier ou à un paysan...

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

MA CHAINE YOUTUBE

PRESSE, RADIO, TELEVISION & INTERNET

INSTITUT DE LA PAROLE

  • Formation à l'Institut de la parole
    Renseignements et inscriptions : [email protected]
  • L'Institut de la Parole propose des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique de la personnalité et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Magistrat honoraire, Philippe Bilger propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires.

MENTIONS LEGALES

  • Directeur de la publication : Philippe Bilger
    SixApart SA 104, avenue du Président Kennedy 75116 PARIS