« On ne naît pas criminel, on le devient ! | Accueil | Emmanuel Macron : jouissance funèbre ou vrai sursaut ? »

21 octobre 2020

Commentaires

sylvain

Nunucherie macronnienne :

La Schiappa, sorcière officielle du macronisme, est nommée pour lutter contre le terrorisme islamiste sur Internet et bloquer les contenus illicites. LOL

Elle est NULLE, que ce soit en écriture de roman érotique ou en politique.

Ceux qu'elle va bloquer ? des personnes lambda, notre blog à l’occasion, mais certainement pas les islamistes.

Macron, le nunucheur en chef, lanceur de nunuches, ne pouvait pas trouver mieux comme nunuche, et ça continue encore et encore…

Robert

Excellent billet, Monsieur Bilger, qui va vous attirer sans doute les foudres de la bien-pensance.
Les derniers événements montrent bien que, malgré ses excès, Eric Zemmour exprime des constats et des avis plutôt proches de la réalité si on veut bien l'observer sans œillères.
Ce sont bien ses dénonciations d'une réalité que personne ne veut voir étalée qui lui valent tant d'inimitié et surtout de poursuites judiciaires, le plus souvent sans fondement, que la Justice s'honorerait parfois à classer sans suite.

Ce matin, l’imam Hassen Chalghoumi était l'invité d'"Esprits Libres" sur Radio Classique. Pour une fois, la parole a été donnée à un homme sincère et menacé dans sa vie par les islamistes patentés qu'enfin on dénonce publiquement. Combien de compromissions et de refus de voir le réel depuis tant de décennies de nos dirigeants de gauche comme de droite ?

Il aura pour cela fallu attendre la symbolique exécution d'une fatwa contre un professeur de collège, égorgé selon les préceptes du fondamentalisme salafiste/wahhabite, pour que la classe politique daigne commencer à réagir. Qui seront les prochaines cibles symboliques ? Des représentants de notre classe politique ? Peut-être que le sentant venir, ils commencent aussi à s'affoler !
Ce qui n'empêche pas certains de continuer à vouloir relativiser, notamment dans une certaine extrême gauche politique et médiatique.

Exilé

J'ai toujours éprouvé de la sympathie pour les lanceurs de vagues, bien plus que pour les lanceurs d'alerte qui à tort ou à raison m'apparaissaient le plus souvent pour des dénonciateurs occultes au grand pied, certains de s'attirer, dévoilés, les félicitations des médias de gauche puisque leurs révélations sont en général ciblées politiquement et économiquement. Ils ont leurs bons et leurs méchants.

En fait, le plus souvent, un lanceur d'alerte catalogué « à droite » est qualifié de complotiste (même et surtout si ce qu'il avance tient la route).

Il y a en France quelqu'un - est-il un lanceur d'alerte ou bien un lanceur de vagues ? - qui a été brocardé, vilipendé, calomnié, insulté, couvert d'opprobre, menacé, agressé, traduit en justice, condamné, parfois relaxé pour avoir eu le tort d'être clairvoyant au sujet des dangers d'une immigration allogène totalement incompatible avec nos mœurs...

Un tel « lanceur » doit-il se résigner à la solitude d'un prophète incompris ou d'une Cassandre désespérée d'avoir raison mais de ne pouvoir le faire savoir ?

lucterius

Monsieur Bilger vous dites: "Oui, il faudra dorénavant écouter ceux qui font des vagues".

J'ai beaucoup de respect pour vous et vous savez que je vous lis depuis longtemps. Mais là vous allez nettement dans le sens de ceux qui sont à côté de la plaque. Lancer des vagues ne sert malheureusement plus à rien et les combats d'Eric Zemmour depuis si longtemps le prouvent amplement. Il faudrait enfin agir. Mais agir est trop demander à tous les lanceurs de vagues. Et la situation va continuer à s'aggraver.

Faisons la supposition qu'il y ait enfin chez un responsable la volonté d'agir. Peut-être même parmi ceux qui vous lisent. Il faut partir du constat suivant que plus aucun professeur ne peut dorénavant parler de laïcité en classe. C'est un fait. Partons donc de ce fait. La seule réponse possible est d'instaurer dans tous les établissements scolaires de France l'heure télévisuelle qu'on appellerait par exemple "La France parle aux Français". À ce moment-là toutes les classes de France seraient face à un cours télévisé qui parlerait de nos lois, de notre laïcité et de tous les sujets désormais impossibles à aborder en classe. Des postes TV seraient sûrement détruits un peu partout (on est en guerre) mais le message passerait quand même et les enseignants ne seraient plus en première ligne. Quitte à eux, quand ils le pourraient, de commenter ensuite les discours écoutés. Voici ce qui serait enfin agir. Mais nous sommes en France et vos lecteurs prouveront s'il le faut que nous préférons faire des vagues plutôt que prendre des mesures concrètes. Sans rancune monsieur Bilger.

Chemin de traverse

Lanceurs de vagues, lanceurs d'alerte...
Certes ! mais à condition, qu'ils soient vus sur les écrans, qu'ils soient estampillés parti politique, parti philosophique de gauche ou de droite et pasdefemmes...

Des lanceuses, lanceurs d'alerte il en existe un certain nombre sur le Net qui clarifient certains commentaires, donnent des précisions et ne se laissent pas influencer par les injures...

Sur ce blog, ce n'est pas possible car il s'agit d'une cour de récréation pour les septuagénaires en mal d'écriture, "quelques honnêtes" mis à part.
Cour de récréation toutefois nécessaire avec premier et dernier, première et dernière selon les billets... ce qui n'est pas négligeable question pente (ou pante) de rire.

(*expression duo-genrée-sexe).

Tipaza

@ Claude Luçon | 21 octobre 2020 à 04:20
"Zemmour ou Akbar !
Seule consolation, lui ne décapite qu'avec sa langue !"

Je ne pensais pas que votre zemmourphobie pouvait vous faire dire de pareilles... quoi dire, âneries serait faible, c*nneries serait inadéquat, alors disons inepties ou divagations sous l'effet d'une nuit trop courte ou trop longue si l'insomnie vous a conduit jusqu'à cette heure matinale.

Jusqu'à présent vous reprochiez à Zemmour d'être un Berbère, un Kabyle, un Juif, tous reproches qui m'amusaient par leur caractère outrancier.
Je vais faire comme Zemmour et parler dans le temps long des nations !
Catherine de Médicis arrivée dans une période très délicate politiquement fut une grande reine et grande régente.
Anne d'Autriche fut une grande régente avec l'aide de Mazarin qui était Italien. Il fut un des plus grands dirigeants de la France sous la monarchie. Max Gallo fut un grand écrivain, académicien, et pourtant Italien lui aussi d'origine, et aussi Yves Montand que je n'aime que moyennement.
Je parle des Italiens parce que l'Italie est chère à votre coeur si j'ai bien suivi vos commentaires.
Les convertis assimilés à une nation sont souvent plus nationaux que les originaux.

Pour changer de sujet, j'ai bien apprécié votre vision des vagues, à l'opposé de la mienne évidemment.
Voici un petit extrait d'Albert Camus qui vous donnera ma vision des vagues:

"Seuls aussi avec l’horizon. Les vagues viennent de l’Est invisible, une à une, patiemment ; elles arrivent jusqu’à nous et patiemment, repartent vers l’Ouest inconnu, une à une. Long cheminement jamais commencé, jamais achevé…La rivière et le fleuve passent, la mer passe et demeure. C’est ainsi qu’il faudrait aimer, fidèle et fugitif. J’épouse la mer."

Xavier NEBOUT

@ sylvain

Jean Messiha est en effet excellent et d'une pointure manifestement au-dessus de celle de MLP.

Nous avons donc Zemmour et Jean Messiha comme personnalités en tête pour sauver notre pays.

Il y en aurait sans doute d'autres, mais ils sont trop blancs. Car en France, un homme public blond et de droite, c'est devenu inconcevable.
Une blonde, à la rigueur.

Mais que fiche donc Marion ?

sbriglia

La détestation des Onfray et Zemmour par l'intelligentsia de gauche (oyxmore) trouve, à mon avis, son origine dans l'incapacité des thuriféraires de la pensée correcte à argumenter, mot pour mot, phrase pour phrase, avec ces deux polémistes hors pair.

Nous avons vécu sous une telle chape de bien-pensance depuis plus de cinquante ans que l'apparition dans la sphère médiatique de ces excellents orateurs, puits de culture tous deux, a eu un effet de sidération sur toute cette engeance germanopratine qui n'avait plus l'habitude de trouver face à elle d'aussi remarquables rhéteurs.

Peu d'ailleurs parmi ces petits marquis de la pensée unique osent s'y colleter... Le KO sur place intervient bien avant le troisième round...
Le débat Zemmour/Chevènement fut à cet égard un parangon de cette illustration des défaites en rase campagne de la gauche.

"Argumentation redondante et peu développée" (jack) : va pour redondante mais il faut bien taper à maintes reprises pour enfoncer le clou. Peu développée ? Il n'y a pas plus argumentés, car puisant sans cesse dans l'histoire, la géographie et les courants philosophiques divers et variés, que leurs exposés.

Mais je confesse, comme Achille, que la présence d'un contradicteur de gauche de qualité (il doit bien y en avoir...) manque cruellement à cette émission qui pratique trop l'entre-soi.
J'ai ma petite idée sur la raison de l'absence de cette contradiction, qui n'est pas due à la chaîne, bien au contraire : le (ou la) candidat(e) est difficile à trouver tant le niveau du débat serait relevé…

Vous imaginez Joffrin, Mélenchon, Benbassa, face à Zemmour ? arrêt de l'arbitre au troisième round !

Louis 29

Il faut surtout décider et là c'est le vide abyssal. Des actes de sauvagerie se déroulent sur le sol de France, la République est menacée et pendant ce temps passent en boucle les pseudo-experts, les anciens politiques, juges, journaleux qui développent l'idée qu'une réponse n'est pas légale, constitutionnelle, qu'elle est contraire au droit de l'homme, etc.
J'ai la faiblesse de penser que nous sommes dans la période Chamberlain, qui sera notre Churchill ?

Tipaza

Je ne connaissais pas l'expression "lanceurs de vagues", je la trouve parfaitement en situation, concernant particulièrement Éric Zemmour.

Les lanceurs d'alerte sont sur le temps court de la politique. Ils construisent ou détruisent l'actualité quotidienne, se montrent capables de déstabiliser des pouvoirs.
Mais leur action est sans profondeur, autre que l'illusoire vertu de la morale puritaine qu'ils prétendent défendre.

Les lanceurs de vagues, à la Zemmour, puisque c'est lui qui est désigné, se placent sur le temps long de la politique qui est celui de l'Histoire.
La vague naît des courants marins venus des profondeurs et aussi de l'influence cosmique de la Lune. Deux phénomènes qui dureront ce que dureront la Terre et l'univers.

Il y a une profondeur surprenante dans les propos de Zemmour où chaque réflexion, chaque remarque, chaque proposition est située dans l'Histoire de France, et au-delà dans l'Histoire des nations qui ont fait l'Histoire du monde tel qu'il est.

Il est d'autant plus passionnant que la plupart des politiques qui nous gouvernent considèrent que nous sommes arrivés à la fin de l'Histoire.
Cette vision est la nouvelle doxa sur laquelle se fondent les dirigeants de l'UE, pour qui c'est l'économie qui dirige le monde, niant les nations, les peuples, les territoires. Pour eux une seule vérité, les flux économiques.

Curieusement le seul dirigeant occidental à avoir une vision historique c'est Donald Trump, qui a réussi à imposer sa vision politique du long terme avec son "Make America great again".
Hélas sa personnalité n'était pas tout à fait à la hauteur de sa vision, et son probable successeur, largement atteint d'une décrépitude qu'il ne pourra dissimuler longtemps, défera ce qu'il a fait.

En France, c'est Giscard de sinistre mémoire qui fut le premier à considérer que la France n'était qu'un pays moyen et à s'employer à la dissoudre dans une Union européenne techno-politique, et en même temps à instaurer le regroupement familial immigré pour parfaire la dissolution de la nation.

Depuis, tous les dirigeants sans exception se sont engouffrés dans cette voie, persuadés que la fin de l'Histoire ne pouvait que leur donner raison.
Tous sans exception sont entrés dans le temps court de l'économie avec l'illusion que ce temps court pourrait durer éternellement.
Funeste contresens que nous payons aujourd'hui de la vie de quelques victimes et que nous paierons d'une guerre civile ou à tout le moins d'affrontements violents plus tard, et le plus tard risque d'être proche.

Évidemment ce qui se fait sans le temps ne résiste pas au temps qui revient avec l'éternel rapport de forces entre les nations, dont on disait qu'elles n'existeraient plus bientôt.
De la Chine à la Russie en passant par la Turquie, et les pays arabes qui agissent suivant la règle de la Taqîya, tous nous rappellent que l'Histoire n'existe plus que pour ceux qui sont anesthésiés ou morts.
Ils nous rappellent également l'éternel retour des guerres de civilisations et de religions.

C'est la force et l'honneur de Zemmour de se battre pour nous réveiller et nous obliger à nous lever pour reprendre le chemin de l'Histoire, celui qui a fait la civilisation occidentale.

Ninive

@ jack | 21 octobre 2020 à 00:51

Z'allez pas nous faire croire que vous appréciez Zemmour, vous en manquez tellement avec votre cervelle complétement endoctrinée et antipatriotique. Ne perdez plus votre temps, apprenez l'arabe et convertissez-vous ; enfin faites comme vos confrères, engagez-vous dans une association d'accueil et de défense des immigrants.

-------------------------------------------------------------

@ sylvain | 21 octobre 2020 à 08:32

Bonjour sylvain,

Lorsque monsieur Philippe Bilger a écrit ce billet il devait avoir du vague à l'âme.

Bref, quant à vous soyez notre nouvelle vague dans "un nouveau parti de droite forte intouchable" car le RN n'est plus que l'ombre de lui-même. Il faudrait que ses électeurs s'en rendent compte. Il est d'ailleurs toujours et avant tout un parti familial, puisque Jordan Bardella serait en couple avec Nolwenn, une des petites-filles de Jean-Marie Le Pen. En l'état des choses nous allons vers une catastrophe nouvelle à l'élection de 2022 (dernier rempart contre l'invasion).

Aliocha

Qui sème le vent récolte le tempo, à souffler sur les braises du buzz on réanime la comédie des erreurs, les adeptes de la terreur se frottent les mains et le diviseur triomphe à constater la victoire des menteurs.

Racisme, islamophobie, à quand exigera-t-on de rediffuser les caricatures antisémites au nom de la liberté d'expression, puisque nos fragilités sont à la merci de l'ignorance de ceux qui ne savent, c'est si facile, que réanimer le ressort inconscient de la peur atavique qui ne sait s'apaiser qu'aux croyances en la violence, assurant le triomphe de tous les sinistres recommencements.

Le frêle esquif qui tente de gagner l'autre rive verra-t-il son équipage noyer le maître qui dort pour ne pas s'entendre dire :
« Pourquoi êtes-vous si craintifs ? N’avez-vous pas encore la foi ? »
Et de le voir apaiser les craintes, la moindre n'étant pas de démontrer que les lanceurs de vagues ne sont que les suppôts réciproques des assassins, et qu'il faudra bien admettre un jour ce qui confond le mensonge, cette défense implacable qui amène l'ennemi au royaume de justice qui le pulvérise.

La seule question, notre hôte, est donc de savoir si nous croyons encore en la justice, renonçant, car là est la vraie force, aux passions mortifères de nos croyances en la violence.

Ninive

@ Stef | 21 octobre 2020 à 07:02

Et Stef s'est réveillé, enfin presque puisqu'il accuse les autres de ne pas l'être.

Nous avons ainsi les lanceurs d'alerte, les lanceurs de vagues et les réveille-matin.

Marine dirait des choses que l'on n'entend pas ce qui revient à ne rien dire, elle se pavane maintenant dans son petit monde de députés européens et nationaux qui ne nous apportent pas des actions directes, même pas des vagues mais du rabâché, d'ailleurs on ne sait même pas ce qu'ils font, c'est triste car ce parti (ce Rassemblement) empêche d'autres énergies, d'autres synergies d'intervenir elles aussi au nom de la patrie découpée en rondelles.

Marc GHINSBERG

« J'ai toujours éprouvé de la sympathie pour les lanceurs de vagues, bien plus que pour les lanceurs d'alerte qui à tort ou à raison m'apparaissaient le plus souvent pour des dénonciateurs occultes au grand pied, certains de s'attirer, dévoilés, les félicitations des médias de gauche puisque leurs révélations sont en général ciblées politiquement et économiquement. Ils ont leurs bons et leurs méchants. » (PB)

Étonnant Philippe Bilger qui fait une subtile distinction entre les lanceurs d’alerte et les lanceurs de vagues. Les seconds méritant sa sympathie, les premiers attirant sa hargne. Il me semble pourtant que le plus célèbre d’entre eux, Julian Assange, quoi qu’on pense de lui, a payé très cher ses révélations.

Le héros du jour serait, une fois encore, Éric Zemmour que Philippe Bilger apprécie tant : « Pourquoi j'apprécie Eric Zemmour ? parce que précisément il est un lanceur de vagues qui, pratiquement chaque soir sur CNews, relève le défi d'exprimer librement ce qu'il pense, d'explorer le réel à sa manière et de ne pas se préoccuper des conséquences de ses audaces. »

Eh bien je ne suis pas d’accord. Chacun doit se préoccuper des conséquences de ce qu’il dit ou de ce qu’il écrit. Je fais partie de ceux qui défendent le droit de dire ce que l’on pense, mais de façon responsable. En assumant ce que l’on dit sans se planquer derrière un pseudo, à bon entendeur salut. Je ne vise pas ici évidemment Éric Zemmour dont je salue le courage, mais ceux, généralement anonymes, qui profèrent sur les blogs et les réseaux sociaux insultes et insanités. En évitant les formules à l’emporte-pièce, en ne procédant pas à des généralisations abusives, en n’incitant pas à la haine et cela vise, entre autres, Éric Zemmour.

Alors dans ces conditions oui aux lanceurs d’alerte et aux lanceurs de vagues, non aux fabricants de tsunamis.

Achille

@ sylvain | 21 octobre 2020 à 08:32

Pris au second degré, mon cher sylvain, votre commentaire est excellent. On dirait (presque) du sbriglia !

sylvain

Un autre résistant aussi farouche et indéboulonnable que Zemmour : l'excellent Jean Messiha.

Voilà un homme assimilé comme Eric Zemmour, il défend la France avec force, assène des vérités non prévues et interdites par la bible islamogauchiste, qui déplaisent aux journalistes véreux promacronistes têtes à claques.

Jean Messiha les remet à leur place, il ne fait pas dans la langue de bois, il a le verbe et la répartie, ses adversaires ressortent KO du duel.

Jean Messiha mériterait d’être a la tête du RN ou un nouveau parti de droite forte intouchable.

Je me régale quand Messiha prend la parole, je regarde avec délectation la tête des gauchistes, ils me font pitié tant ils sont humiliés abattus, vexés, en rage et incapables de lui opposer un seul argument valable mis à part les éternels slogans gauchiasses de fond de cuvette de fosse septique : c'est raciste, vous propagez la haine, vous mélangez tout, c'est pas si simple, vous faites des raccourcis dangereux, vous faites le lit du RN, vous véhiculez des idées nauséabondes... un régal !

Achille

« Pourquoi j'apprécie Eric Zemmour ? parce que précisément il est un lanceur de vagues qui, pratiquement chaque soir sur CNews, relève le défi d'exprimer librement ce qu'il pense, d'explorer le réel à sa manière et de ne pas se préoccuper des conséquences de ses audaces.

Je regarde, moi aussi Eric Zemmour tous les soirs dans l’émission "Face à l’info" animée par Christine Kelly, où il donne deux éditos, l’un en début et l’autre en fin d’émission.

Je ne suis pas toujours d’accord avec ses positions, mais il les exprime bien et c’est plus pour la qualité de son expression orale que pour ses idées que j’aime à l’écouter.
En tant que lanceur de vagues je le trouve bien supérieur à Pascal Praud qui est une ou deux pointures en dessous. Ce dernier serait plutôt un lanceur de vannes, souvent lourdingues.
En fait, ce n’est pas le même public, le premier s'adresse à un public plutôt intellectuel, alors que le second s'adresse à un public plus "rustique".

Ceci étant, j’éprouve autant de plaisir, sinon plus, à écouter les autres intervenants de cette émission, à savoir Éric de Riedmatten, Dimitri Pavlenko , Harold Hyman et Marc Menant. Ce dernier surtout pour ses anecdotes historiques qu’il raconte avec grand talent.

Certes, même si Christine Kelly gère avec une belle maîtrise le timing de son émission et n’hésite pas à recadrer ses "mousquetaires" lorsqu’ils ont tendance à s’égarer, c’est quand même EZ qui passe les plats, donne son avis sur tous les exposés de ses camarades qui n’offrent guère d’opposition à ses interventions.
Il est vrai que tous les participants de cette émission sont sur la même ligne politique, à savoir franchement de droite (CNews oblige), ce qui fait que dans l’ensemble les débats se déroulent dans une ambiance sympathique à laquelle la mutine Christine Kelly sait apporter sa petite touche très féminine. Bref une émission intéressante que je regarde avec plaisir.

Stef

Eric Zemmour est un souffle de Liberté, avec un grand L. D’autres sont là aussi, de Rioufol à d’Ornellas, de Goldnadel à Cluzel, de Bigot à Lévy, d’Onfray à Bilger, etc.

Les Français commencent à comprendre que les sociétés musulmanes, tout comme nos quartiers islamisés, sont l’antithèse parfaite de notre mode de vie, de nos valeurs, de notre pensée et que partout où l’islam s’enracine, nous disparaissons...

Il y a bien quelques musulmans pour dénoncer cela, mais, une fois de plus, comme en 2015, comme d’habitude, qui était présent à la marche blanche en hommage à l’assassinat de Samuel Paty ?
Où sont les musulmans dits « modérés » ?
Comme le disent avec pertinence Marine Le Pen et Hassen Chalghoumi : « Réveillez-vous ! »

Claude Luçon

Il faut se méfier des vagues !
Tout au long de l'histoire de la planète, le long des côtes de notre Hexagone et celles d'ailleurs, elles érodent, inlassablement, abattent nos falaises en les réduisant à l'état de dunes et galets, déplacent le sable là où il ne faut pas, inondent qui il ne faut pas.
Elles détruisent c'est tout ce qu'elle savent faire !

En nul endroit de ce monde elles ne construisent, seul avantage elles permettent à quelques surfeurs d'en profiter et de devenir des célébrités sportives, tôt ou tard leur ambition les amène à affronter un tsunami qui les absorbe, et les désastres qui vont avec nous nous touchent et nous embarquent dans leur dévastation, tous, y compris le faiseur de vagues.

La même chose peut être dite des ondes sonores !
Au bout d'un certain temps elles vous érodent, démolissent le tympan et réduisent le cerveau en dunes de lettres.
Une nouvelle branche de surfeurs, sans planche, est en gestation, les zemmouriens, l'avenir nous dira s'ils sont du genre poisson pilote nous guidant vers des lendemains qui à ce jour ne chantent toujours pas, ou vers des bancs de crabes et de homards bleus de breizmabro, qui dévoreront les restes de nos cadavres noyés par les vagues de paroles et les tempêtes de mots.

Zemmour ou Akbar !
Seule consolation, lui ne décapite qu'avec sa langue !

jack

Zemmour n'est pas le seul antidote à nos problèmes.
Mais les télés en raffolent car il fait de l'audience, les chaînes récoltent de la pub, le chiffre d'affaires s’accroît et les actionnaires sont contents.
Alors d'autres penseurs, écrivains, enquêteurs, restent dans l'ombre. Et pourtant leurs travaux sont abondants, fournis, sérieux ; ils sont sans exagération, ils exposent des faits. Ce n'est pas l'émotion qui domine, mais l'observation attentive, la raison et l'objectivité.
On comprend cependant que c'est plus confortable de s'installer au salon et de contempler le spectacle Zemmour. Parfois, il en fait trop, il essentialise, il martèle sans cesse son leitmotiv. Le spectateur se délecte. Enfin de la castagne et du buzz !
Le risque ? Zemmour est partout, alors un jour il va finir par lasser. Par ailleurs, l'argumentation est redondante et peu développée.
Enfin, comme les médias en ont fait une vedette, c'est lui seul qui récolte l'effet boomerang. La Justice le punit. Il est honni par une partie de la classe politique, des médias et, bien entendu des croyants en la religion qu'il pourfend.
Il y a même un imbécile qui lui a craché dessus dans la rue.
Cela fait beaucoup pour un seul homme.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

MA CHAINE YOUTUBE

PRESSE, RADIO, TELEVISION & INTERNET

INSTITUT DE LA PAROLE

  • Formation à l'Institut de la parole
    Renseignements et inscriptions : [email protected]
  • L'Institut de la Parole propose des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique de la personnalité et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Magistrat honoraire, Philippe Bilger propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires.

MENTIONS LEGALES

  • Directeur de la publication : Philippe Bilger
    SixApart SA 104, avenue du Président Kennedy 75116 PARIS