« Emmanuel Macron : jouissance funèbre ou vrai sursaut ? | Accueil | Donner la parole au peuple ? Beaucoup trop populiste ! »

24 octobre 2020

Commentaires

Lucile

@ Henri Gibaud | 24 octobre 2020 à 22:12

""reste les LGBT pour refaire NOTRE société avec nos envahisseurs" (Ninive)
Cher monsieur Bilger, ne pourriez-vous solliciter une mise au point préalable à un éventuel retrait de ce fragment haineux maquillé, habilement il est vrai...
Merci pour toutes et tous."

---

"Merci pour toutes et tous"
Personnellement je n'ai rien demandé. Donc libre à vous de réclamer une forme de censure, mais surtout pas en mon nom. Et merci à Pascale Bilger de son travail attentif et intelligent.

Henri Gibaud

@ Ninive | 24 octobre 2020 à 19:32
"reste les LGBT pour refaire NOTRE société avec nos envahisseurs"

Cher monsieur Bilger, ne pourriez-vous solliciter une mise au point préalable à un éventuel retrait de ce fragment haineux maquillé, habilement il est vrai...
Merci pour toutes et tous.

Vamonos

@ Fredi M. | 24 octobre 2020 à 14:28

Ainsi l'innommable féministe intégriste et misandre vous fait penser à un camionneur. Bien vu, elle serait moins élitiste et diplômée, elle pourrait se sentir flattée.
Mais un camionneur, sur le bord d'une route en pleine nuit, possède la force physique pour changer une roue sur un trente-huit tonnes. Une femme est obligée d'appeler un dépanneur. La dépanneuse est le véhicule du dépanneur.

sbriglia

"En tout état de cause, la place d'une femme n'est pas à faire des films, car l’essence de la femme s’inscrit dans la chasteté, par la beauté et la soumission à l’esprit de l’humanité représenté par son époux, pour l’honneur de ce dernier et la gloire de sa descendance."
Rédigé par : Xavier NEBOUT | 24 octobre 2020 à 11:15

On dirait Borat :

« Leçons culturelles sur la France au profit glorieuse nation Kazak »

Mais Nebout ne tourne pas un film, hélas...

Ninive

Chère Isabelle, vous êtes bien informée, consciente, active, compassionnelle mais croyez-vous que la femme française ait réalisé ce qui va lui arriver ?

Pour les hommes n'en parlons pas, un trop grand nombre chez nous ne le sont plus ! Il nous reste les LGBT pour refaire NOTRE société avec nos envahisseurs.

L'humanité se refonde ailleurs, ne la cherchons plus là où elle se meurt.

semtob

Cher Philippe,

Nous ne comprenons pas non plus le féminisme actuel à charge contre les hommes.
Les féministes d'aujourd'hui insultent leur fils.
La modernité n'est pas de rejeter les hommes.

Nous pouvons être garçonnes, féminines, pudiques ou provocatrices selon notre humeur et la quête phallique ne ressemble à rien.
La vie affective est plus complexe que les revendications stéréotypées des féministes. Bien peu de femmes se reconnaissent dans le mouvement actuel qui est castrateur, agressif et porteur de violence.
Cette détestation généralisée des femmes pour les hommes est stupide.

Les journalistes construisent des clichés.
Une femme libre n'est pas une femme formatée, c'est au contraire une femme qui est en accord avec elle-même, avec son besoin de sécurisation ou d'indépendance, porteuse de ses ambivalences.

Il en est de même pour le discours contradictoire véhiculé par les médias qui prétendent que ce sont les jeunes générations qui ont le devoir de dresser, d'instruire les générations précédentes et le discours parallèle qui proclame la nécessité d'une transmission correcte des savoirs.
Une bonne entente intergénérationnelle et homme/femme serait plus constructive.
C'est la diversité de nos personnalités qui construit l'intérêt de nos échanges.
françoise et karell Semtob

Henri Gibaud

Il y a quelques années, nous avions fortement conseillé à M. Bilger de filmer un entretien avec Evelyne Sullerot tant qu'elle vivait. Evelyne née Hammel, d'origine alsacienne (famille ayant refusé l'annexion prussienne en 1871), avait co-fondé le Planning familial avec la gynécologue Weill-Hallé bien avant que le MFPF devienne un repaire plus ou moins misandre et en tout cas carrément néo-matriarchique.

Evelyne Sullerot est morte, c'était une sociologue rationaliste qui était la meilleure connaisseuse de l'évolution des mentalités féminines depuis la moitié des années 50 jusqu'aux années 90. Occasion superbe d'anticiper, perdue à tout jamais.

Elle pouvait aussi expliquer en privé ce qui déterminait "en douce" des voix comme celles de Elisabeth Bleustein-Blanchet épouse Badinter, Sylviane "Agacinski-Derrida-Jospin", la disparue Françoise Giroud, et - elle ne mérite aucune publicité à son nom - l'avocate qui fut chargée par Giscard de la supercherie installée en 75 via la notion "d'intérêt supérieur de l'enfant" (dont Carbonnier put dire : "portail qui ouvre sur un terrain vague*").

*à l'usage terrain pas vague mais maquillé en trompe-l'oeil car empli de 1) la jouissance arbitraire du juge en surplomb sur la plèbe et 2) l'abondement ad libitum pour les computabilités des chers-coûteux maîtres... (somme toute l'ostracisation générale de Madame Sullerot par 99 % des juristes s'explique parce que son travail menaçait l'emprise de ces corporations dont Mitterrand, de Gaulle, Chevènement, une liste interminable de fins cultivés ont toujours dit pis que pendre... fermez le ban, y'a pas blasphème contre des demi-dieux autoproclamés !)

Savonarole

S’enticher de ce que dit Maïwenn, qui doit s’appeler Ginette Lambert comme tout le monde, sonne comme tout ce que l’on peut entendre dans n’importe quel bistrot. Le bon sens près de chez vous...

Jean sans Terre

M. Nebout touche, il me semble, à l'aspect fondamental qui oppose le monde occidental au monde musulman: la place de la femme dans la société, son rapport aux hommes, à la famille, aux traditions.

Sans vouloir trancher cette question démesurément complexe, il ne fait pour moi aucun doute que l'affaiblissement de la société occidentale est parfaitement concomitant d'avec le double mouvement d'émancipation des femmes et de dévirilisation des hommes. Les deux sexes se défient l'un l'autre, sont presque en guerre et la société humaine s'écroule.

Les musulmans y résisteront de toutes leurs forces. Il se pourrait bien qu'ils n'aient pas tout à fait tort. Mais, probablement, le problème est beaucoup plus subtil. Il ne suffit pas de dire que les femmes doivent rentrer à la maison et s'occuper des enfants pour que tout aille mieux. Il ne faut pas négliger le complet relativisme moral qui accable la société et la fait sur elle-même s'effondrer .

Si les femmes se sont émancipées et ont fui, peut-être était-ce aussi parce que les hommes ne valaient plus rien.

Jérôme

Bonjour Philippe,

Polanski est un sale type, qui a récidivé, cf les plaintes dont il est l'objet.
Il y a des bécasses partout.
Même chez les antiféministes qui confondent respect de l'être humain, on ne sodomise pas une fillette de treize ans après l'avoir droguée, et laisser tout faire.
Maïwenn est une petite bécasse qui probablement apprécie les gang bang, mais non, monter dans une chambre à 1 heure du mat n'autorise pas le viol.
C'est affligeant.
L'archétype de l'argumentaire des cités.
Moi je, donc c'est.

Fredi M.

Quand je vois Alice Coffin je me demande toujours où elle a garé son 36 tonnes...
Ça ne me fait pas cet effet avec Maïwenn !

Xavier NEBOUT

"...elle a l'honnêteté d'avouer que si elle "accepte d'aller dans la chambre d'un réalisateur à 1 heure du matin", elle "pressent que ce n'est pas pour parler d'un film"."

Dommage ! Il vaudrait mieux trouver une autre femme dont faire des éloges, parce qu'à tout prendre, une professionnelle serait plus digne d'estime.

En tout état de cause, la place d'une femme n'est pas à faire des films, car l’essence de la femme s’inscrit dans la chasteté, par la beauté et la soumission à l’esprit de l’humanité représenté par son époux, pour l’honneur de ce dernier et la gloire de sa descendance.

C'est d'ailleurs avec ce langage qu'on pourra lutter contre l'invasion de l'Islam, pas en faisant l'éloge des prostituées des rues ou des salons.

Isabelle

""plus un homme est viril, plus je me sens féminine". Il faut arrêter de prétendre que "tous les hommes sont pervers" et, au contraire, dire "à quel point on les aime"."

Bravo à Maïwenn.
J'acquiesce à 100 %. "Viril" certes mais avec des fleurs. Aucune explication à l'amour entre deux êtres : "Parce que c'était lui, parce que c'était moi".

"Si je préfère les femmes aux hommes, c’est parce qu’elles ont sur eux l’avantage d’être plus déséquilibrées, donc plus compliquées, plus perspicaces et plus cyniques, sans compter cette supériorité mystérieuse que confère un esclavage millénaire.
Sous un ciel désolé à souhait, deux oiseaux, indifférents à ce fond lugubre, se poursuivent… Leur si évidente allégresse est plus propre à réhabiliter un vieil instinct que la littérature érotique dans son ensemble." CIORAN

Féministes de pacotille, de breloque style Alice Coffin (une tête à faire fuir, qu'on la rassure, les hommes ne viendront pas la toucher) !

Où sont ces prétendues "féministes" pour défendre des fillettes obligées de porter le voile dès le plus jeune âge ? Pas assez courageuses ni téméraires. Un islamiste sanguinaire pourrait les décapiter.

Et ne dites pas que ces fillettes ont choisi de porter un voile. Assez de nous faire croire que les femmes le font par choix. Toutes ces femmes qui se croient au sommet de la liberté et qui sont au sommet de la servitude. Toutes ces femmes qui subissent le joug d'une religion et de leur famille au grand complet qui les somment de se couvrir. Rappelons-nous cette jeune femme qui a été battue et tondue parce qu'elle ne correspondait pas au diktat imposé.

"Fillettes que l’on voile: un angle mort de la politique contre le séparatisme ?
À Toulouse, un magasin vend des tenues pour des jeunes filles couvrant tout le corps"

Des poupées voilées en cadeaux pour les fillettes en FRANCE, en 2020 et allez, pourquoi se gêner. Il faut les formater dès le biberon.

Des tenues qui recouvrent tout le corps pour des filles de 3-4 ans… En France/Afrique, en 2020.

https://www.causeur.fr/islamisme-voile-separatisme-185715

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

MA CHAINE YOUTUBE

PRESSE, RADIO, TELEVISION & INTERNET

INSTITUT DE LA PAROLE

  • Formation à l'Institut de la parole
    Renseignements et inscriptions : [email protected]
  • L'Institut de la Parole propose des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique de la personnalité et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Magistrat honoraire, Philippe Bilger propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires.

MENTIONS LEGALES

  • Directeur de la publication : Philippe Bilger
    SixApart SA 104, avenue du Président Kennedy 75116 PARIS