« L'effroi encore. L'impuissance toujours ? | Accueil | On ne naît pas criminel, on le devient ! »

18 octobre 2020

Commentaires

Paul Duret

@ Achille
"En temps que vallsiste de la première heure je trouve que c’est dommage."

Eh bien moi pas. Il a été très "courageux" contre les défilés de "La manif pour tous", composée pour partie de femmes et d'enfants mais beaucoup moins efficace contre l'islamisme et l'insécurité...
Donc, un arriviste pur jus qui change de femme quand sa carrière est en jeu. Et comme l'a dit quelqu'un sur ce blog un homme sans doute intéressé capable d'épouser une banquière dans le but de conquérir la Catalogne et un menteur avéré.
Il est parti en Catalogne, qu'il y reste à jamais.
M. Bilger, à votre âge, vous devriez être plus circonspect et ne pas vous laisser avoir par ce beau parleur.

stephane

Au vu de 31 commentaires (dont le mien), on peut dire que la route est sinueuse et la pente est raide.
Ces 31 commentaires valent tous les sondages.

Serge HIREL

@ Mary Preud'homme 19 octobre 2020 à 15 :20
« Onze ans à ronger son frein dans une ville inhumaine »

À Evry, Valls n’a pas fait que ronger son frein. Il a aussi dévoré l’argent public. La Cour des comptes l’a épinglé... 26 voitures de fonction pour 50 000 habitants... À la même époque, il en aurait eu 150 à Matignon... Il s’est consolé comme il a pu... d’autant plus que c’était le contribuable qui payait.

https://www.capital.fr/economie-politique/la-gestion-devry-par-manuel-valls-le-bilan-que-les-barcelonais-ne-doivent-pas-surtout-lire-1308944

Ninive

@ Savonarole | 20 octobre 2020 à 13:17

C'est excellent et plein de vérités...
Comment monsieur Philippe Bilger a-t-il encore pu écrire autant d'âneries au sujet de Valls !

L'homme fut notre indésiré Premier ministre, franc-maçon de surcroît comme tous les autres et remarquons que nos chaînes de télévision l'utilisent encore pour venir raconter des sornettes, nous sommes en matière d'information entre des mains crapuleuses.

J'ai toujours pensé qu'il était fou lui aussi comme Macron, mais en plus impulsif, plus excité ; mais moins pervers. L'argent moteur des escrocs !

Alors vive les Barcelonais qui savent en majorité se comporter comme des hommes.
Que pensent-ils de l'invasion de la France ? Et craignent-ils, qu'un jour, nos trop-pleins se déversent sur eux ? car c'est à mon avis le grand risque que prennent les pays européens avec la France comme partenaire.

Merci encore pour ce témoignage.

Jean sans Terre

@ Ellen
@ Achille

Vous vous moquez un peu, Ellen, il semblerait. L'idée paraît saugrenue et pourtant, n'est-ce pas plus près de nous Dalida qui rapportait la même chose dans la chanson "Paroles" qu'elle interprétait avec Alain Delon ? On pourrait encore relater l'adage connu "Les promesses (ou les paroles, cela revient au même) n'engagent que ceux qui les reçoivent (ou qui les écoutent)". Il semblerait qu'il y ait là-dedans une once de vérité et ce n'est, de ma part, ni décrier les femmes, ni M. Bilger. L'image, il est vrai, était fort amusante - c'est pourquoi je l'ai citée - tant elle était inattendue.

Quant à l'interrogation d'Achille, si ce n'était discourtois, il faudrait demander aux lectrices. Elles ont sûrement un avis. Le mien est circonspect. Les temps lentement changent. Finies les mâles vertus. Les hommes se féminisent. Il se pourrait bien que les femmes tiennent désormais plus les hommes par cette chose étrange qu'on appelle les sentiments que par votre première idée.

----------------------------

@ Wil

Vous oubliez encore un détail du personnage, qu'en son temps le Canard enchaîné avait rapporté. Le sieur avait, un an auparavant, accédé à la fonction de ministre de l'Intérieur. Afin d'éviter le cumul des mandats, il dut démissionner de sa fonction de maire d'Evry. Il put néanmoins rester conseiller municipal de la même commune. On se rendit compte l'année d'après que son indemnité de conseiller municipal dépassait celle du maire qui lui avait succédé. Elle était même la plus élevée de la commune. Devinez à combien de séances le Sieur la Vertu avait participé ? Si, si… zéro. Mais faut-il croire qu'il y tenait beaucoup. Il fallut que le Canard s'y reprenne à trois reprises avant qu'il n'y renonçât. Lui aussi avait dû être pris de phobie administrative, pour négliger ce menu détail.

Savonarole

Avec Manuel Valls on n’aura jamais vu pire dégringolade. A tel point qu’il a dû s’exiler.
Tous les Premiers ministres de la Ve République ont retrouvé après leur départ une sinécure, un havre, un Castel Gandolfo, ou un retour à la ville où leur gloire les avaient propulsés sur la scène politique.
Pour Valls, il s’est retrouvé comme une boule de flipper (jeu hélas disparu aujourd’hui); personne n’a voulu de lui, surtout pas la gauche, il était solo, comme on dit en espagnol.
À Barcelone ce fut un fiasco, il est désormais conseillé municipal à 3 000 euros par mois.
Des deux côtés des Pyrénées, son style coquelet vitupérant l’esstraime drouâte a fatigué tout le monde. Surtout qu’elle n’existe pas à en Catalogne.
Valls est un Dupont-Aignan de gauche, l’indignation permanente.
À sa décharge, on remarquera qu’il a dû affronter en Espagne la haine des Catalans qui ne supportent pas les produits dérivés, les traîtres, les étrangers, lui qui croyait rentrer au pays... tout fut mis en oeuvre, surtout son mariage à une Espagnole quinquagénaire et millionnaire. Son ex-épouse, Anne Gravoin n’était que violoncelliste...
Il a dû trouver que sa nouvelle épouse était belle comme Crésus...
Bref, on l’a dépeint en Catalogne comme un petit maquereau.
C’est en Catalogne que l’on a révélé que son père n’était pas un “républicain qui combattait contre Franco”. Son père avait 12 ans en 1936... Du coup sa page Wikipédia a avalé sa cravate et son chapeau.

On peut toujours penser qu’il parle bien, mais sa vie ne le reflète pas.

Exilé

@ vamonos
« Dans la vie, on peut classer les gens en trois catégories, ceux qui critiquent, ceux qui conseillent et ceux qui agissent. »

Vous oubliez la quatrième catégorie, fort encombrée actuellement, celle des esbroufeurs...

Achille

@ Jean sans Terre | 19 octobre 2020 à 12:12
« Voltaire disait qu'on tenait les femmes par les oreilles. Il semblerait qu'il en soit de même avec M. Bilger. »

Il n’a pas dit par où on tenait les hommes ? Vous devez avoir une petite idée... :)

Nic

@ Claude Luçon | 18 octobre 2020 à 20:01
"Un envahisseur occupe la France précédé par sa cinquième colonne, l'envahisseur utilise des méthodes et des motifs dignes des nazis.
Traitons le problème de la même façon qu'entre 1940 et 1945 : que des réseaux de résistance s'organisent et nettoient le pays de ces nouveaux nazis.
Tout citoyen se doit de défendre la patrie !"

Mais il faudrait commencer par virer du pouvoir tous les collaborateurs qui sévissent depuis des décennies. Car la situation présente ne s'est pas imposée du jour au lendemain sans l'accord tacite des traîtres et des lâches qui se partagent les responsabilités (qu'ils n'assument pas, cela va sans dire). Le pire, c'est qu'ils admettent en creux leur incompétence : rien n'a fondamentalement changé depuis la semaine dernière mais tout d'un coup, on parle, entre autres, d'expulsion de fichés S étrangers et de la dissolution du CCIF, choses qui auraient pu être faites depuis bien longtemps.

Manuel Valls là-dedans ? Comme les Darmanin, Castex et autre Pinocchio, c'est un moulin à paroles qui a eu toute latitude pour agir mais qui n'a rien fait de mémorable. L'Histoire ne le retiendra pas et c'est tant mieux.

Wil

Ça me faisait bien rire les coups de menton de Valls sur la montée du communautarisme au moment même où il claironnait devant les instances juives l'énormité intellectuelle: "Par ma femme je suis lié de façon éternelle à la communauté juive et à Israël, QUAND MÊME !"

https://www.youtube.com/watch?v=ABbZjKZvjno

Énormité intellectuelle qui prouve qu'il est soit complètement idiot soit plus sûrement le dernier des arrivistes parce qu'évidemment ce n'est pas parce qu'on est marié à une juive qu'on est "lié de façon éternelle" à la religion/race juive.
La preuve, s'il en fallait une, son ex-femme qui se prenait pour la reine de Paris et qui espérait bien devenir celle de France et de Navarre, l'a largué comme un malpropre en quelques mois dès qu'elle a compris que ses ambitions à elle étaient bonnes pour la poubelle et donc là, plus question de lien éternel avec la "communauté juive et Israël, QUAND MÊME !".

Valls n'est et n'a jamais été qu'un escroc politique.

https://www.amazon.fr/vrai-visage-Manuel-Valls/dp/2950831877/ref=sr_1_1?__mk_fr_FR=%C3%85M%C3%85%C5%BD%C3%95%C3%91&dchild=1&keywords=Vall+emmanuel+ratier&qid=1603120486&sr=8-1

Il a menti sur ses soi-disant origines de famille pauvre persécutée par Franco alors qu'elle était propriétaire d'un des plus grands journaux d'Espagne sous le franquisme.
Il a menti sur sa déclaration de patrimoine en entrant au gouvernement Hollande en déclarant 90 000 euros alors qu'il était au moins propriétaire avec sa femme de leur appartement parisien qui faisait plus de dix pièces et il est passé du jour au lendemain sans problème de la défense des Palestiniens en bon éléphant du PS qu'il était à la défense d'Israël en rencontrant son ex-femme.

https://www.youtube.com/watch?v=YaaFeIfyUkY

Un escroc de moins en France, bon débarras, merci les Espagnols, au suivant.

Mary Preud'homme

@ boureau | 19 octobre 2020 à 12:55

Opportuniste assurément, ce qui est généralement un trait de caractère chez les politiciens où l'on rencontre en revanche fort peu d'idéalistes.
N'avait-il pas été parachuté à Evry en 2001 par Jospin (alors candidat à la présidentielle) afin de faire échec à la candidature aux municipales du RPR Jean de Boishue ? Les socialistes voulant à tout prix éviter le basculement à droite de cette ville en proie à toutes sortes de scandales.

En échange de son sacrifice, le même Jospin lui avait promis le prestigieux portefeuille de Premier ministre, aussitôt élu à la présidence de la République. Auquel cas Manuel ne serait resté maire d'Evry qu'un an et ensuite Matignon, ambition dont il ne se cachait pas... On connaît la suite ! Onze ans à ronger son frein dans une ville inhumaine où il ne fait vraiment pas bon vivre et où l'islamisme depuis longtemps avait noyauté nombre de quartiers... De même que les trafics en tout genre !

Pas étonnant qu'il se soit fait dès lors sa philosophie sur cette religion sournoise et tentaculaire, ainsi que sur la racaille des cités et qu'il ait montré ensuite, comme ministre de l'Intérieur, quelques velléités de réactions musclées vis-à-vis de ces poisons mortifères à la fois pour la laïcité et l'ordre républicain. Ce qui lui a d'ailleurs valu nombre d'inimitiés et son impopularité.

Manuel Valls m'a toujours semblé être également, par nature, l'homme pressé (trop pressé). Un manque de mesure qu'il aurait eu l'opportunité de corriger avec sa deuxième femme, la violoniste Anne Gravoin. Hélas, il n'en fut rien et son échec cuisant à la primaire citoyenne en 2007 a mis un terme cruel à ses ambitions, en même temps qu'à son couple.

Isabelle

D'autres aussi respirent l'action et piaffent depuis de nombreuses années.

"Face à la monstruosité de l’islam déchaîné, la République ne peut plus trembler, ni s’excuser encore de son passé ou de ses règles. Les bougies, les peluches, les petits cœurs et les "vous n’aurez pas ma haine" sont autant de signes de faiblesse qui n’ont plus leur place. Les manifestations n’ont plus guère de sens non plus. Surtout quand elles accueillent, comme hier à Paris, des mouvements qui ont choisi de flatter électoralement le communautarisme islamique. C’est sans vergogne que la France Insoumise, la Ligue des Droits de l’Homme, le SNES et bien d’autres organisations ont appelé à manifester comme le crime djihadiste. Or ces traîtres étaient, le 10 novembre, dans les rues de Paris avec les islamistes pour dénoncer l’"islamophobie", ce permis de tuer qui est aussi la raison sociale du CCIF (collectif contre l’islamophobie en France), dont Darmanin souhaite la dissolution. L’Etat doit faire en sorte de chasser hors de France les adeptes de l’islamo-fascisme. Mais il appartient également aux Français de faire le procès des lâches et des "collabos" qui, à droite comme à gauche, ont progressivement cédé le pays aux minorités conquérantes, au nom de la repentance, du métissage, de l’excuse sociale et des droits de l’homme, cet allié du totalitarisme coranique. La nation, acculée, ne peut plus reculer." Ivan Rioufol

https://blog.lefigaro.fr/rioufol/2020/10/face-a-lislam-dechaine-se-reve.html

Arrêtez de dormir, braves gens. Des barbares sanguinaires, au nom d'une religion rétrograde, décapitent un enseignant.
Stop à l'islamisme migratoire !

Ellen

@ Michelle D-LEROY | 18 octobre 2020 à 21:24

Merci d'avoir formulé clairement ce que les Français devraient faire pour agir: déposer des plaintes en masse au nom de toutes les victimes du terrorisme contre tous les responsables politiques, la magistrate de gauche du mur des cons visant la droite et les défenseurs de la République et les islamo-collabos gauchistes, dont LFI et l'extrême gauche.

Avec la qualification pénale de "non assistance et mise en danger délibérée du peuple de France".

Y a-t-il un autre qualificatif plus approprié et plus sévère ? Les experts en droit pénal et M. Bilger pourraient peut-être nous aider.

--------------------------------------------------------------

@ Jean sans Terre à 12:12
"Voltaire disait qu'on tenait les femmes par les oreilles. Il semblerait qu'il en soit de même avec M. Bilger".

Votre remarque est plutôt flatteuse. Si M. Bilger, avocat général à la cour d'assises, n'avait pas eu "l'oreille", il n'aurait pu juger des faits en l'absence d'écoute.

boureau

"Manuels Valls, quel gâchis !"

Un seul mot pour le caractériser : opportuniste !

Une belle apparence bronzée, un costume qui ne vient pas de Prisu, quelques belles phrases bien préparées et hop... les alouettes se jettent dans le filet, n'est-ce pas cher P. Bilger ?

On médit souvent sur le niveau des politiciens, mais ces emballements soudains autour de l'apéro, ça laisse rêveur...

Cordialement

Jean sans Terre

Voltaire disait qu'on tenait les femmes par les oreilles. Il semblerait qu'il en soit de même avec M. Bilger.

jack

Manuel Valls est très clairvoyant lorsqu'il s'en prend à Mélenchon caméléon.
Ce type est droit, ce qui lui attire certaines inimitiés.
Il pourrait aussi pointer du doigt des maires très complaisants qui estiment que le prix de leur réélection consiste à s'aplatir, à satisfaire des demandes incongrues inadaptées à notre culture.
Je vois que dans ce blog on lui reproche son ambition pour la municipalité de Barcelone. Mais c'est bien son droit non ? Quand on a une valeur intrinsèque, on a bien raison de chercher toutes les voies possibles pour se réaliser pleinement.

Ninive

@ Michelle D-LEROY | 18 octobre 2020 à 21:24

Merci madame pour votre commentaire qui exprime avec sagesse ce que certains d'entre nous ressentent avec une profonde tristesse.

Toute notre classe politique depuis le début de ce millénaire est à mettre dans le même sac, notre pays est martyrisé et jeté dans la poubelle de l'histoire grâce aux francs-maçons. Demain l'unique citoyen de France sera un zombi fraîchement importé et islamisé, suivi de son cortège de femmes voilées.

Nous sommes vendus comme des esclaves... Nous appartenons à une race totalement décadente, sans ressource, sans idéal, sans conscience du passé, du présent et de l'avenir et qui pense encore être un exemple...

Vous avez eu de la patience et du sang-froid pour être restée écouter les paroles morbides des enseignants islamo-gauchistes qui se sont exprimés lors des hommages qui devaient être rendus à Samuel Paty.

stephane

Quel a été le rôle de Valls dans la déclaration de Hollande sur Leonarda ? J'avais lu que Valls avait poussé Hollande à faire une déclaration pour éteindre l'incendie.
Je n'apprécie pas Valls, mais à Matignon il a fait le job et n'a pas été récompensé de ses efforts. Le reste ne fut que la conséquence de son ressentiment.
Son éclipsement politique aura mis en avant une chose, l'imposture Macron, hélas un peu tard.

Exilé

@ Claude Luçon
"Peut-être pourrions-nous copier les Américains et avoir un drapeau tricolore sur chaque maison et appartement, un rappel du pays dans lequel sous sommes et de ses lois, us et coutumes, en plus d'aller manifester place de la République ?"

Cette manifestation autour de slogans parfois contestables voire non pertinents quand ils ne sont pas complètement idiots, à l'instar des précédentes, ne peut que laisser une impression de malaise.

https://www.lefigaro.fr/actualite-france/des-milliers-de-francais-saluent-la-memoire-de-l-enseignant-assas-sine-20201018

D'après ce que j'ai compris, une partie des manifestants nous a rejoué le coup de la prétendue « liberté d'expression » (dans un pays où les tribunaux s'acharnent à faire taire les gens qui ne font que parler vrai, il faut le faire) cette « liberté d'expression » étant confondue avec la possibilité de provoquer volontairement autrui, y compris les plus jeunes, autour de dessins orduriers (en principe cela s'appelle de la corruption de la jeunesse).

En fait, une partie de ces manifestants gauchis jusqu'aux oreilles, qui ont pour la plupart soutenu les mouvements migratoires ayant véhiculé l'islamisme, sont en plein déni de réalité et au lieu de faire preuve de cohérence, ils ne savent qu'inventer les prétextes les plus grotesques comme l'accusation d'une extrême droite mythique qui n'est pour rien dans l'affaire pour se défausser de leur propre responsabilité.
Ce sont en quelque sorte des pompiers incendiaires qui vont ensuite se plaindre de se faire brûler.

Pour le reste, laissons de côté une République qui a aussi de lourdes choses à se reprocher dans la genèse de ces événements et pensons avant tout à la France.

Exilé

@ Michelle D-LEROY
« Combien faudra-t-il encore de morts horribles, d'affronts, pour que les Français se révoltent contre la barbarie et les moeurs moyenâgeuses qu'on voudrait instaurer dans le pays des droits de l'homme ? »

Mais cette barbarie n'est pas tombée du ciel, elle est même connue depuis 1400 ans et certains de nos aïeux y ont peut-être été été confrontés, et si elle s'impose brutalement chez nous, c'est surtout parce que des gouvernants indignes ont laissé entrer en France, par bêtise ou par machiavélisme, des flux allogènes innombrables qui, par manque de contrôle sérieux, ont aussi permis à des individus hostiles à notre pays et à la civilisation qu'il porte d'y pénétrer et pis encore d'y développer leurs projets délétères, souvent aux frais du contribuable.

Et si révolte il doit y avoir, elle doit surtout viser tous ces irresponsables qui ont cru pouvoir impunément jouer aux petits malins avec le feu.
Des plaintes ont été déposées à l'encontre des gens qui auraient mis en danger la vie des Français de par leur gestion calamiteuse du coronavirus, pourquoi une telle démarche ne serait-elle pas concevable à l'encontre de tous ceux qui, politiques, enseignants (eh oui), administratifs, associatifs, magistrats ou autres ont fait le nid de la barbarie ?

-----------------------------------------------------

@ Claude Luçon
« Traitons le problème de la même façon qu'entre 1940 et 1945 : que des réseaux de résistance s'organisent et nettoient le pays de ces nouveaux nazis.
Tout citoyen se doit de défendre la patrie ! »

Soyons prudents dans le recours à des comparaisons qui ne sont pas forcément pertinentes sous tous les angles.

Le parallèle est pertinent en ce qui concerne l'invasion qui relève de la conquête - du moins pour une partie des gens qui entrent en France - par des moyens « pacifiques » et parfois armés, selon un schéma séculaire, appliqué par exemple en Afrique du Nord romaine sans coup férir, du moins au début, ou bien avec des périodes alternant coexistence plus ou moins pacifique et cruauté comme en Andalousie.

Là où il existe une différence de taille dans cette comparaison est que si la légitimité du régime qui a géré la France à partir du mois de juillet 1940 a été contestée (les juristes ne sont pas tous d'accord sur ce point), de nos jours c'est bel et bien le régime républicain lui-même, à travers plusieurs de ses composantes y compris les plus respectables en principe, qui tombe trop souvent dans la collaboration avec ce qu'il faut bien appeler un nouvel occupant.

Le plus piquant est qu'il se présente à tout propos comme exemplaire sur le plan de résistance à l'ennemi quand en pratique il trahit tout simplement la France sur plusieurs points...
À tel point qu'il a déjà commencé à condamner les premiers résistants qui ont dénoncé les « dégâts collatéraux » subis par les Français suite aux comportements pas toujours très amicaux des nouveaux venus ou bien qui ont annoncé les risques encourus par notre civilisation.

Tomas

@ Claude Luçon

À la limite sur ce coup-là je serais presque d'accord avec vous. Peut-être que si des commandos de profs en colère allaient distribuer quelques baffes aux imams salafistes qui prêchent la haine, les terroristes y réfléchiraient à deux fois. Alors que le dépôt de fleurs place de la République doit les faire doucement rigoler.

Mais nous sommes dans un Etat de droit, où c'est justement l'Etat qui détient le monopole de la violence. Toute autre violence est illégitime. La situation est légèrement différente de celle de la France entre 1940 et 1944, qui était un pays occupé par une puissance étrangère, à laquelle le gouvernement fantoche de Pétain était tenu d'obéir. Je ne pense pas que MM. Macron, Castex et Darmanin prennent leurs ordres auprès des imams intégristes ou des gouvernements qui les soutiennent.

Il y a déjà des gens qui pensent se faire justice eux-mêmes, ce sont les imbéciles d'extrême droite qui essayent de brûler les mosquées ou ratonnent à l'occasion quand ils sont en supériorité numérique. Ne s'attaquant jamais aux vrais coupables mais ciblant à l'aveugle la communauté dont ils sont issus, ils ne font qu'exacerber le problème.

Donc finalement pas d'accord avec vous. Ce qu'il nous faudrait c'est une bonne police, on en est loin. Ils savent encore tirer mais ont perdu tout contact avec la population, à force de ne faire leurs patrouilles qu'en voiture et de ne plus arpenter les terrains difficiles. Et ce ne sont pas les quelques milliers d'agents de nos services de renseignement, en général compétents eux, qui suffisent à faire ce travail où renseignement se mêle à prévention.

Claude Luçon

Rien, absolument rien, ne justifie l'horreur de ce crime.
Première et simple solution : ne serait-il pas sage de mettre un drapeau tricolore et un buste de Marianne dans chaque classe de nos écoles, collèges et universités ?
Les enfants posent des questions, il serait facile de leur répondre que cette statue est notre unique idole !

Peut être pourrions-nous copier les Américains et avoir un drapeau tricolore sur chaque maison et appartement, un rappel du pays dans lequel sous sommes et de ses lois, us et coutumes, en plus d'aller manifester place de la République ?
Puis interdire le déploiement de drapeaux de quelconques autres pays sauf sur leurs ambassades.
Les symboles doivent se voir, pas seulement s'entendre !

Achille

Le tort de Manuel Valls est d’être trop impulsif, cela lui a attiré nombre d’inimitiés au sein de son propre camp.
Avec un peu plus de souplesse il aurait pu gagner la primaire de la gauche en 2016 et ainsi éviter au PS l'humiliante déculottée qu’il s’est prise avec Benoît Hamon.
Avec son cursus d'ancien ministre de l'Intérieur et Premier ministre où il a été très bon, je pense même qu’il aurait pu battre Emmanuel Macron à l’élection présidentielle et c’est lui qui aujourd’hui serait à l’Elysée où il ferait exactement la même politique que l'actuel président, avec sans doute moins de vagues.
Mais le destin en a destiné autrement. En temps que vallsiste de la première heure je trouve que c’est dommage.

Ellen

M. Bilger, pensez-vous bientôt inviter Manuel Valls à votre micro "soumis à la question". Vous qui avez des questions toujours très pertinentes et restez calme tout en mettant vos interviewés à l'aise, je serais intéressée de l'entendre.

Pour le moment, je suis d'accord quand M. Valls dit que ce monsieur se prenant pour "c'est moi la République", est aussi responsable de l'islamisme grandissant dans notre pays.

vamonos

Manuel Valls aura d'énormes difficultés à revenir au premier rang en politique. Comme Montebourg, il est dans un purgatoire sans fin depuis qu'il a mis en oeuvre la politique que Hollande décidait de mener alors que celui-ci était président de la République en fonction.

Dans la vie, on peut classer les gens en trois catégories, ceux qui critiquent, ceux qui conseillent et ceux qui agissent. Valls était dans l'action, il n'a pas su en profiter.

Michelle D-LEROY

Je n'ai pas écouté Manuel Valls mais je vous crois volontiers M. Bilger, lorsque vous dites qu'"il a livré sa vision des choses, sa conscience du péril..."

Ce matin, sur Facebook, François Fillon a écrit une longue tirade sur l'islamisme en France et il a pris une belle volée de bois vert par les commentateurs qui lui demandaient tous poliment mais vertement pourquoi lorsqu'il était à Matignon n'avait-il pas travaillé sur ce sujet, devenu quasi ingérable.

On peut transposer cela à Manuel Valls. Certes, il avait une certaine rigidité mais elle ne se traduisait pas par des actes forts, du moins dans ce domaine.

Je suis allée à l'hommage rendu à Samuel Paty dans ma ville cet après-midi. Il y avait beaucoup de monde, peu de diversité il faut le dire.
Les prises de parole après la traditionnelle Marseillaise, ont été celles d'enseignants. Non pas des enseignants qui parlaient avec tristesse de leur collègue assassiné, mais qui disaient ne pas être là pour aider à la récupération par le RN, l'un d'eux a rappelé qu'il était contre toutes les dictatures, dont la plus proche de nous, celle du dictateur Franco et qu'il fallait lutter contre tous les terrorismes.

Inutile de se poser la question, cette personne (enseignant ou représentant d'un syndicat de parents d'élèves, je ne sais) était une de ces incurables personnes de gauche qui ne veulent pas admettre que le danger actuel en France est bien l'islamisme. Trop dérangeant pour une gauche figée sur ses vieilles lunes. Une gauche préférant les étrangers aux Français.

Une forme de snobisme intellectuel figé même dans les pires moments où les faits les plus graves sont sous leur nez.

Et puis pour acheter la paix dans les banlieues, pour ne pas déplaire aux émirs qui entretiennent nos dettes, nos hommes politiques y compris les Valls ou les Fillon, lorsqu'ils sont aux manettes ne se font pas remarquer en fustigeant le séparatisme, les imams qui prêchent la haine, l'immigration trop importante et autres sujets qui heurtent cette gauche sensible et ce qu'ils nomment avec pudeur les ennemis de la République. Pas de vagues.

Pour cela, ils donnent même des ordres aux services de leurs ministères pour calmer le jeu. Ainsi, on apprend aujourd'hui que les inspecteurs de l'EN qui avaient le dossier Paty en main, s'apprêtaient à le blâmer ou à le muter, en tout cas à le punir pour donner raison à des parents d'élèves obscurantistes et à leur soutien, un imam actif et militant, rigoriste de l'islam, pourtant bien connu des services de sécurité.
Cette soumission évidente de l'Etat est mise en exergue même si on la soupçonnait auparavant.

À chaque attentat, on nous dit avoir franchi un seuil. Le crime barbare commis sur un professeur après beaucoup d'autres, a démontré la sauvagerie de ces terroristes qui ne reculent devant rien, pas même tirer une balle à bout portant sur une petite fille devant son père à la porte de son école.
Combien faudra-t-il encore de morts horribles, d'affronts, pour que les Français se révoltent contre la barbarie et les moeurs moyenâgeuses qu'on voudrait instaurer dans le pays des droits de l'homme ?

Alors tant mieux si aujourd'hui Manuel Valls, parce qu'il a la parole libre, dit des vérités, cela ne peut que faire avancer les comportements. Quant à son retour, c'est encore autre chose.

Claude Luçon

Curieux éloge d'un homme qui ne semble pas savoir s'il est français ou s'il est espagnol !
Curieux politicien Premier ministre de France un jour, candidat maire de Barcelone quelques jours plus tard !
Curieux patriote qui considère normal de servir sous deux drapeaux !
Curieux Premier ministre enfin qui sous son ministère du 31 mars 2014 au 6 décembre 2016 voit :
1. Le massacre de Charlie Hebdo le 7 Janvier 2015
2. Le massacre du Bataclan et quelques bistrots parisiens le 13 novembre 2015
3. Le massacre de Nice le 14-Juillet 2016

Il avait pourtant été prévenu par Merah comme nous tous du 11 au 19 mars 2012, où était-il alors en Catalogne ?
Il avait participé à la manifestation des 10 et 11 janvier 2015 !

Que faisait-il pendant tout ce temps ? Il était supposé gouverner le pays et gouverner c'est aussi prévoir et protéger !
Il a confondu massacre de citoyens français et corrida, désastre et spectacle ?
C'est vrai ! Quel gâchis fut Manuel Valls.
Mieux !
Quel culot de venir vous donner des leçons, BFM/TV ne se dénie jamais !
Qu'il retourne à ses taureaux et les corridas il finira bien par y gagner une queue !

La réponse à notre problème est dans notre Histoire.
En commençant par les Gaulois devant l'envahisseur romain, le rapport de force n'était pas en leur faveur, ils ont perdu, mais ils ont su transformer l'occupant romain en gaulois.
Puis souvenons-nous de 732, Poitiers et Charles Martel qui a défait les ancêtres sarrasins de Manuel Valls.
Mais il suffit seulement de ne faire qu'un petit saut en arrière de 80 ans. Une époque dont quelques témoins vivent encore.
Un envahisseur occupe la France précédé par sa cinquième colonne, l'envahisseur utilise des méthodes et des motifs dignes des nazis.
Traitons le problème de la même façon qu'entre 1940 et 1945 : que des réseaux de résistance s'organisent et nettoient le pays de ces nouveaux nazis.
Tout citoyen se doit de défendre la patrie !
Cette fois-ci les Américains ne viendront pas le faire pour nous.
Nous sommes en guerre nous dit-on ? Soyons-y ! Totalement ! Courage !
Que les générations d'aujourd'hui montrent qu'elles sont à la hauteur de leur grands-parents, l'occupant est là, sans Panzers cette fois mais avec des smartphones !

Denis Monod-Broca

« Montrer les caricatures dans toutes les classes de 3e et 4e » : il est fou ce Valls !
Ce n’est pas de la liberté d’expression, c’est de la croyance insensée dans les vertus du sacrifice !

Tomas

La vraie gauche ne regrettera pas le départ de Manuel Valls outre-Pyrénées. Traître à son camp et vrai opportuniste, il est en tant qu'ancien ministre de l'Intérieur coresponsable de la dégradation de la police française et de sa rupture avec la population, d'ores et déjà consommée. Et ses propos pseudo-martiaux contre le terrorisme islamiste n'ont absolument pas permis de rallier à la cause de la lutte contre l'extrémisme la grande masse des musulmans français, tant ils ont été stigmatisants.

Il est vrai que voir une gauche identitaire n'a rien de surprenant à l'heure où une ministre de la Culture de droite affirme que "c'est l'âme de la France d'autoriser le blasphème" et que "pouvoir blasphémer, c'est un moyen de liberté".

Répétons enfin que l'islamogauchisme n'existe pas. Pas plus que le judéobolchevisme des années 30. C'est une invention de la droite réactionnaire pour décrédibiliser l'adversaire.

Exilé

Parce qu'il était évidemment plausible aujourd'hui puisque hier il avait avec de très rares autres, alors qu'il était au pouvoir avec François Hollande, mené le combat contre tout ce qui est porté maintenant au comble du tragique et de l'horreur.

Ah bon ?
M. Valls était peut-être bon comme ses successeurs dans la posture et les discours, mais lamentable dans l'action (donc excellent dans l'inaction et la confusion, cf. le Bataclan, un vrai gâchis).

Par pitié, cessons de ne raisonner qu'en fonction de la parole tenue par ces gens-là, ne considérons que leurs actes.

JMT

De belles paroles effectivement hier et aujourd'hui mais quelles mesures concrètes a-t-il prises lorsqu'il était aux responsabilités ? : des mosquées salafistes ont-elles été fermées ? Des extrémistes étrangers ont-ils été expulsés ?
Je n'en ai pas le souvenir...

Pieruccetti

C’est dommage que l’on ne s’en aperçoive que maintenant. Surtout quand on voit le niveau de nos élites.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

MA CHAINE YOUTUBE

PRESSE, RADIO, TELEVISION & INTERNET

INSTITUT DE LA PAROLE

  • Formation à l'Institut de la parole
    Renseignements et inscriptions : [email protected]
  • L'Institut de la Parole propose des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique de la personnalité et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Magistrat honoraire, Philippe Bilger propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires.

MENTIONS LEGALES

  • Directeur de la publication : Philippe Bilger
    SixApart SA 104, avenue du Président Kennedy 75116 PARIS