« Manuel Valls, quel gâchis ! | Accueil | Il faut écouter les lanceurs de vagues ! »

19 octobre 2020

Commentaires

Antoine Marquet

@ sbriglia | 19 octobre 2020 à 12:01

Oui sans doute... le regard des autres... Victorine, elle, ne verra plus jamais le regard de quiconque !

Claude Luçon

L'analyse de la motivation du geste, la complicité irresponsable de notre justice trop laxiste, la part de l'environnement social et religieux, Philippe vient de nous exposer et de résumer les questions que beaucoup d'entre nous se posent.
Il n'y a pas longtemps il anticipait déjà en citant le père de Camus : "Un homme, ça s’empêche".

Il serait intéressant d'avoir le point de vue d'un biologiste en particulier les scientifiques qui cherchent à déchiffrer notre ADN.
Une scientifique française vient de recevoir le prix Nobel sur ce sujet.
Au passage il est dramatique de constater qu'elle a dû aller aux USA pour mener cette recherche.
Est-il possible, sinon probable, que nous possédions, à divers degrés, un ou plusieurs génomes dans nos chromosomes, issus de l'évolution violente qui a été la nôtre, plus ou moins développés chez certains individus ?
Génomes qui expliqueraient pourquoi un homme ne pourrait pas s'empêcher ?

Ces chercheurs sont en train de décoder qui et ce que nous sommes.
Un jour viendra, peut-être pas si lointain, où notre ADN indiquera notre personnalité avec précision et remplacera les empreintes digitales et les voyantes. Car le prix Nobel mentionné plus haut a été décerné sur la possibilité de modifier le génome humain donc, on peut l'espérer, voir naître une forme de micro-chirurgie pour soigner certaines maladies, y compris peut-être les tendances violentes et criminelles d'un individu, par intervention sur les chromosomes, l'objectif de ces deux jeunes femmes.

Isabelle

Victorine Dartois, si jolie.

Où est donc passé EDM habituellement si prolixe ? En vacances, pas un traître mot concernant la décapitation de Samuel Paty ?!

"Durs avec les faibles, doux avec les forts, Mesdames Taubira et Belloubet, Monsieur Dupond-Moretti et vos cohortes de magistrats biberonnés à la culture de l’excuse, combien de Ludovic Bertin sont-ils dans la nature, bénéficiant de votre mansuétude criminelle ? Encore combien faudra-t-il de Victorine pour appliquer la loi avec fermeté ?" Stanilas Lepic - Bd Voltaire

https://www.bvoltaire.fr/attention-monsieur-darmanin-va-crier-tres-fort/

Achille

@ sbriglia | 19 octobre 2020 à 12:01

Je vois que pour une fois nous sommes d’accord… enfin si votre commentaire n’est pas au second degré, bien sûr, vu qu’avec vous on ne sait jamais trop à quoi s’en tenir.

Isabelle

Jean-Luc Mélenchon et la France Soumise : à vomir !

"J’ai autant envie de marcher aujourd’hui à côté de Melenchon qui flirte avec les pires islamistes et antisémites et de Sopo, chantre de l’immigration incontrôlée, qu’à côté d’un fabricant de cigarettes dans une manif contre le cancer." G-W Goldnadel

"Un migrant pakistanais au hachoir, un réfugié tchétchène qui décapite, mais défense d’évoquer l’islamisme migratoire !"

https://www.valeursactuelles.com/clubvaleurs/societe/goldnadel-un-migrant-pakistanais-au-hachoir-un-refugie-tchetchene-qui-decapite-mais-defense-devoquer-lislamisme-migratoire-124785

Au fait, concernant les trous de plus en plus larges de la raquette Justice : Charlotte d'Ornellas évoquait, hier soir sur CNews face à Julien Dray, les vices de procédure qui sont utilisés pour empêcher les expulsions rapides des immigrés clandestins précisons-le ILLEGAUX.

Exemples parmi d'autres : si un interprète n'est pas présent, on ne peut expulser. Même si un interprète intervient par téléphone, ça ne marche pas !

Avec la Covid, ils se fichent de notre tête ! Certains refusent de passer le test PCR (qui n'est pas obligatoire, pourquoi ne pas le rendre obligatoire ?!) et ainsi, à nouveau, retard pour pouvoir procéder à l'expulsion.

Précisons que ces immigrés clandestins ILLEGAUX ont droit à un avocat commis d'office payé par les contribuables que nous sommes et à un interprète.
Alors que le constat de ne pas savoir aligner trois mots en Français devrait, de fait, les exclure !

Nous sommes dans un Etat de droit, de bisounours qui se laissent décapiter par tous les fous furieux de la planète.

Mélenchon, le gâteux gauchiste pro-islamiste (on se rappelle encore la marche de la Honte) trouve des excuses. Il y aurait clairement un problème tchétchène. Tiens donc !

"Je pense aux Tchétchènes Fofana, Merah, Abdelslam, Sefraoui et tutti quanti. Sans parler du Pakistanais avec son hachoir. Il y a vraiment un problème tchétchène." G-W Goldnadel

Nous avons besoin, à présent, de règles d'exception puisque les islamistes nous ont déclaré la guerre. Appelons un chat, un chat !

Sur la radio de sévice public, une certaine journaliste Patricia Martin est un exemple type de traîtresse à la laïcité et de collabo. Journaliste solidaire de l'hydre islamiste.

Une journaliste de France Inter propose de “régler le blasphème au tribunal”

https://www.valeursactuelles.com/societe/une-journaliste-de-france-inter-propose-de-regler-le-blaspheme-au-tribunal-124768

CESSONS L'ISLAMISME MIGRATOIRE, RÉSISTANCE NATIONALE !

Arrêtons de verser toutes ces allocations qui font de notre pays un asile d'assistés qui réclament toujours plus. Tous au travail. Notre pays est trop attractif. Trop d'aides qui tombent du ciel, sans aucune contrepartie !

Quant à ceux qui ne veulent pas de notre République française avec notre esprit frondeur et toutes nos caricatures à étaler dans les bus, les métros, les mairies, les écoles etc. : "La France tu l'aimes, tu la respectes ou tu la quittes".

Exilé

On ne naît pas criminel, on le devient !

Surtout quand on naît et vit dans un environnement criminogène, dans lequel la vie humaine ne compte pas pour diverses raisons d'ordre culturel et dans lequel les enfants sont parfois initiés à la vue du sang répandu lors de sacrifices sur les animaux et où le maniement du couteau est une seconde nature chez les hommes adultes.

jack

Victorine était très jolie. Bertin le sauvage a voulu se l'approprier et il l'a tuée.
Il représente la fange de la société.
Il n'y aura pas de sanction assez lourde pour lui.

sbriglia

"Je n’oublie pas le traumatisme de la famille de Victorine, anéantie par ce drame, mais la famille de l’assassin ne doit pas être oubliée car elle aussi va en supporter les conséquences."
Rédigé par : Achille | 19 octobre 2020 à 08:32

Vous avez raison Achille... un père va manquer à cet enfant pendant quelques années, sa maman ne pourra le rencontrer qu'au parloir, elle n'aura plus les revenus de son compagnon pour faire bouillir la marmite…

Terrible !

Il ne faut jamais oublier la famille de l'assassin, son désarroi, les regards des autres, la lente et tortueuse reconstruction, le procès à venir où votre vie sera disséquée au scalpel, les regrets que vous aurez de ne pas avoir anticipé le meurtre…

Terrible vous dis-je !

Heureusement, il y a des associations pour gérer ce terrible traumatisme…

Xavier NEBOUT

Et évidemment, personne ne s'étonne de ne pas connaître la tête du meurtrier.

Comme toujours, on ne la montre que s'il est blanc. Parce que s'il est noir, on attise les haines, le séparatisme, le racisme, et on fait le lit de l'extrême droite etc. etc.
Même P. Bilger se contente de nous renvoyer à Paris Match pour avoir le droit de voir la tronche.

Ceci dit, il y a la victime dont la photo publiée ici révèle énormément de charme. Le charme, voilà l'un des mots inconnus de la ripoublique.

Dès lors, si tout homme normalement constitué est attiré, et a donc envie de lui sauter dessus, le problème reste la retenue.

Mais si on a jamais dit à l'une qu'il ne fallait pas attirer les hommes, et à l'autre qu'il ne fallait pas céder à l'attirance, on en arrive à l'approche, puis aux débattements équivoques ou pris comme tels, puis au viol, et finalement au meurtre pour masquer le viol - on a bien vu ça dans le film Dupont Lajoie où le violeur était Jean Carmet.

Seulement voilà, ne pas attirer les hommes et ne pas céder à l'attirance, cela relève de la spiritualité au sens d'intention sur soi, et dans notre République pourrie de chez pourrie, la spiritualité n'a pas sa place.
Alors mourez, jolies jeunes filles inconscientes des pouvoirs de votre charme.

P.-S.: là où ça se complique, c'est que si le violeur est musulman il partira du principe que les femmes qui montrent leur charme provoquent le viol ...
Et si en plus il est noir, il partira du principe que le refus de relation sexuelle provoquée relève du racisme.
Et si en plus, il est issu de la colonisation, il vengera sa race.
Tous sujets fuis par les merdias gauchistes.


lionel

En fait il n'y a que les anormaux qui puissent comprendre ce geste.
Belle mentalité, sacré Thomas !

Achille

"Mais on me pardonnera cependant d'être, aussi, tout entier tendu vers cette interrogation : mais comment est-ce possible, comment un cerveau peut-il décider de commettre cela ?"

Nous sommes à une époque où tout peut arriver en quelques secondes sans même que nous ayons le temps de réagir.
Certes Victorine Dartois, jeune et jolie, aurait dû éviter se promener seule dans un endroit isolé. Combien de joggeuses ont déjà été agressées par ce genre de prédateur ?
Mais on peut aussi mourir pour un mauvais regard, pour une cigarette refusée, tout simplement parce qu’on était au mauvais endroit au mauvais moment.
Que se passe-t-il dans la tête de ces individus qui tuent sans état d’âme, incapables de maîtriser leurs pulsions ?

Le cas de Samuel Paty peut s’expliquer par l’endoctrinement de jeunes facilement manipulables. Celui de Ludovic Bertin l’assassin de Victorine Dartois, relève de la perversion la plus méprisable, d’autant plus impardonnable qu’il était marié et père d’un petit enfant. Une femme et son fils traumatisés pour le restant de leur vie.
Je n’oublie pas le traumatisme de la famille de Victorine, anéantie par ce drame, mais la famille de l’assassin ne doit pas être oubliée car elle aussi va en supporter les conséquences.

Isabelle

Pour les islamo-gauchistes de ce blog qui se reconnaîtront :

Les collabos sont bien portants !

"J’ignore à l’heure qu’il est quelle est l’attitude qui fut celle de sa hiérarchie. Ce qui est certain en revanche, et chacun a pu le lire à l’occasion d’une publication Facebook remarquable de courage d’une collègue de l’enseignant martyr, c’est que nombre de ses collègues non seulement ne l’ont pas soutenu mais ont participé et encouragé ou approuvé son lynchage.

Samuel Paty, soumis aux menaces de certains parents d’élèves semi-débiles mais bien actifs, prompts à saisir le CCIF (toujours dans les bons coups), avait fini par porter plainte. Il conviendra de savoir quel soutien réel il a reçu dans sa démarche de la part de sa hiérarchie, de ses collègues, des syndicats enseignants, de l’Académie ainsi que des services du ministère forcément au courant de cette grave affaire.

Ce que l’on sait en revanche, c’est que de nombreux enseignants et membres de la communauté intellectuelle et scientifique sont contraints de subir en silence la loi d’airain dictée par une pensée dominante dans un milieu qui est très sinistré par le gauchisme culturel, volontiers « islamo-gauchiste », misérabiliste, sensible à la vulgate indigéniste, à la complainte décoloniale justifiant toutes les censures, au racialisme le plus régressif, très complaisant à l’égard du communautarisme en particulier émanant de certaines « communautés » supposées incarner les nouveaux damnés de la Terre.

Ces enseignants et apparentés vivent au quotidien un enfer, mis au ban, disqualifiés pour pseudo-fascisme, islamophobie et toute la ribambelle des accusations délirantes qui font autorité pour museler l’expression libre et l’esprit critique. Cibles de leurs collègues, non soutenus par les syndicats, souvent lâchés voire enfoncés par leur (lâche) hiérarchie, menacés par des parents d’élèves que ce même gauchisme a installés depuis des décennies au cœur du dispositif éducatif afin de nuire au magistère du professeur, agressés par certains élèves, tel est leur quotidien." Anne-Sophie Chazaud - Front populaire

https://frontpopulaire.fr/o/Content/co268921/anne-sophie-chazaud-les-collabos-sont-bien-portants

Nous sommes bien en guerre, non pas contre la Covid mais contre le virus islamiste. Quant à l'islam modéré, oxymore.

« Il y a plus de 600 versets dans le Coran consacrés à la guerre contre les non-musulmans et les apostats de l'islam. Il y a bien plusieurs dizaines de versets coraniques consacrés à la paix - mais UNIQUEMENT la paix entre musulmans.

Il y a au moins 365 répétitions du mot "châtiment" (et de ses nombreuses variantes, comme "menaces", ou "intimidation"). 396 versets coraniques haineux, belliqueux, esclavagistes, antichrétiens, anti-juifs, appellant à tuer les apostats et les infidèles. Le Tchétchène d'hier est un bon musulman - littéraliste ! Le gros problème est que les seuls musulmans tolérables sur notre sol chrétien sont de mauvais musulmans, non-littéralistes. »

La justice a décidément beaucoup de trous dans sa raquette !

Hommage à Samuel Paty et à Victorine Dartois.

marie

"Comme si le pire qui allait s'accomplir s'inscrivait sur les visages."

https://www.youtube.com/watch?v=kKW3uobW4u8

Vidéo courageuse.

sylvain

La présence de Mélenchon et ses LFI à la manif place de la République a choqué beaucoup de monde. LFI : La France Islamiste, La Fiente Islamiste, soumis à l'islamisme a toujours propagé la haine des blancs, son racisme anti-France et son prosélytisme islamogauchiste incitant les passages à l'acte criminels de tous ces esprits faibles qui détestent la France.

Ce parti traître collabo islamiste devrait être dissous de l'AN au même titre que toutes les associations de gauche complices des salafistes prêcheurs de haine.

La France est devenue une vaste poubelle à déchets de rebuts de la société tels ces LFI qui représentent un grand danger pour les citoyens.

La présence de Mélenchon le haineux fasciste islamogauchiste est une insulte envers le prof assassiné, tout comme la salafiste déléguée de l'UNEF, il aurait dû être viré manu militari de la manif.

Vamonos

Toutes les excuses issues de tous les dossiers et de tous les cerveaux ne feront pas revenir à la vie une jeune femme qui ne méritait pas la mort.

Dans une société normale, un toxicomane ne devrait pas pouvoir diriger des employés, je n'imagine même pas l'état mental des employés.

Dans une société normale un nuisible est mis hors d'état de nuire, mais avec les lois actuelles et la politique pénale, l'innommable sera libre dans moins de 5 ans. Il recommencera encore plus fort, ou pas.

La cause première du passage à l'acte est la désinhibation. La drogue a brisé tous les garde-corps. Le manque de répression a amplifié le sentiment d'impunité.

La cause seconde est la désinhibation procurée par la société, le primo-délinquant à vie n'a plus rien à craindre de la société.

Ellen

En mémoire de Victorine, merci M. Bilger pour votre post.
Cette jolie jeune femme tuée par un autre salopard qui mérite lui aussi une balle dans la tête ; comme cet islamiste terroriste pour avoir décapité un de nos professeurs de collège.

Tomas

"Mais si chaque condamnation avait été subie dans sa rigueur, peut-être le grand et terrible saut qu'il a accompli pour passer des délits aux crimes aurait-il été retardé, voire empêché."

Ou peut-être pas, selon un rapport du ministère de la Justice datant de 2014:

"Alors que 61 % des sortants de prison sont réincarcérés dans les 5 ans, seules 32 % des personnes
condamnées à une peine d’emprisonnement avec sursis mise à l’épreuve sont recondamnées à la
prison ferme.
Le choix de la peine en fonction du profil des personnes au moment du jugement est avancé pour contester ces résultats. Or, ces études se fondent sur de grands échantillons de population et les plus avancées mettent en place des dispositifs statistiques à partir de nombreux critères (antécédents judiciaires, âge, nationalité, etc.) pour prendre en compte cet effet de sélection par le juge. Leurs
conclusions vont dans le même sens et affirment que les peines alternatives sont effectivement plus efficaces que la prison pour prévenir la récidive."

On est, hélas pour la victime, dans les 32 %. Si vous interrogez sur les mobiles, ils doivent être tristement banals: un homme esclave de ses passions, peut-être exacerbées par l'abus de psychotropes, a cédé à l'attrait de la chair de la plus vile des manières. N'étant pas Harvey Weinstein qui pouvait acheter le silence de ses victimes par des faveurs, et comprenant sans doute après-coup les conséquences de son acte, il a supprimé la victime en pensant qu'ainsi, son forfait resterait impuni.

Il est sans doute difficile aux gens normaux de comprendre comment on peut en arriver là. C'est en agissant en amont qu'on pourra prévenir le crime, et c'est d'ailleurs ce que la société s'efforce de faire. Mais hélas, tant que l'homme sera l'homme, un être doté de passions, il sera difficile d'empêcher de telles horreurs.

Mais je ne vois pas en quoi un tel acte justifierait la politique pénale d'emprisonnement que vous préconisez.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

MA CHAINE YOUTUBE

PRESSE, RADIO, TELEVISION & INTERNET

INSTITUT DE LA PAROLE

  • Formation à l'Institut de la parole
    Renseignements et inscriptions : [email protected]
  • L'Institut de la Parole propose des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique de la personnalité et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Magistrat honoraire, Philippe Bilger propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires.

MENTIONS LEGALES

  • Directeur de la publication : Philippe Bilger
    SixApart SA 104, avenue du Président Kennedy 75116 PARIS