« Soljenitsyne, vous aviez tout prévu ! | Accueil | Les faits divers, un facteur d'unité ? »

15 décembre 2020

Commentaires

Robert Marchenoir

@ sbriglia | 17 décembre 2020 à 18:41
"Monsieur Marchenoir pourriez-vous, je vous prie, nous faire part des hommes politiques qui recueillent votre approbation ?"

Aucun, je viens de vous le dire. Vous non plus, vous ne savez pas lire ?

Votre indignation est bien curieuse : il y a une loi, juridique, morale ou religieuse qui impose d'approuver certains hommes politiques ? Pourriez-vous nous la désigner, voire nous en expliquer les fondements ?

C'est un jeu de société, et l'on est censé prendre son ticket auprès de l'une des parties en présence, faute de quoi l'on se fait morigéner par d'anciens avocats ratés sur Internet ?

Vous prétendez, sur un autre fil, que je vous ai beaucoup déçu : voulez-vous que je vous rembourse votre abonnement ?

En ce qui vous concerne, je vous rassure, vous ne m'avez pas déçu : vous ne m'avez jamais beaucoup impressionné.

Je précise que mon appréciation des hommes politiques s'étend à la France. Savez-vous qu'il existe d'autres pays au-delà de nos frontières ?

"Depuis que vous intervenez sur ce blog ce n’est que pour exposer votre haine, diffuser votre fiel et répandre votre mépris de tous..."

Tout à fait. Cela est une belle et bonne chose, et d'ailleurs je suis ici en bonne compagnie. Je ne perdrai pas de temps à dresser l'interminable liste des commentateurs, qui, ici, en font autant. Ni à faire la liste de leurs détestations.

A commencer par vous.

Vous nous faites un gauchiste bien conformiste, à fustiger ainsi la haine, le fiel et le mépris. Il s'agit là de sentiments fort honorables. Le tout est de choisir sa cible, et d'ajuster le contenu de la munition.

Là est le discernement.

Vous seriez bien aimable de m'expliquer pourquoi, par exemple, je ne devrais pas exprimer mon mépris envers Marion Maréchal le Pen, comme je viens de le faire.

Pour ma part, j'ai exprimé mes raisons. Vous êtes libre de présenter les vôtres.

Évidemment, il est plus facile de jouer les moralisateurs de pacotille, et de crier au scandale parce que j'ai osé salir l'icône de sainte Marion.

Il est infiniment divertissant de voir la meute se mettre à aboyer en chœur, juste au moment où j'ai renvoyé Xavier Nebout dans ses cordes, avec son idolâtrie ridicule de la nouvelle Jeanne d'Arc.

Seulement malgré le grotesque, voire l'odieux de ses commentaires (c'est curieux, je ne me rappelle pas vous avoir lu lui reprocher sa haine, son fiel et son mépris ?), je me suis donné la peine d'écouter l'interview à laquelle il renvoyait. C'est édifiant.

Je suis absolument désolé de vous avoir privé, vous et vos camarades de meute, du dernier sauveur auquel vous pouviez vous raccrocher.

Déjà que j'ai insulté saint de Gaulle, ce qui permet de se mettre à dos à peu près 100 % de la population française, si en plus je me cogne sainte Marion, c'est la fin des haricots.

Nos pauvres choux n'ont plus personne à mettre sur l'iconostase. Ils vont devoir penser par eux-mêmes, diriger leur vie par eux-mêmes, se référer à leurs propres valeurs.

Vous exigez, avec une arrogance à couper le souffle, que je vous dise qui je ne déteste pas.

Je me demande bien ce qui vous autorise à me demander ainsi des comptes sur mes sentiments. Je ne vous ai pas entendu faire des sommations similaires à l'égard des multiples misanthropes et çavapétistes qui s'étalent dans ces colonnes. Sans doute leurs détestations étaient-elles davantage politiquement correctes ? Sans doute se fondaient-elles davantage dans le martèlement ininterrompu de clichés qui passe, ces temps-ci, pour de la sagesse ?

Je ne vous ai pas beaucoup entendu, non plus, vous élever contre les campagnes systématiques de haine, de fiel et de mépris entreprises ici par tel ou tel, que ce soit à l'égard de commentateurs, ici présents, ou d'hommes politiques visibles au travers des étranges lucarnes.

Il faut croire qu'il y a le bon fiel, et le mauvais.

Avec une hypocrisie spectaculaire, vous trouvez le moyen de fermer les yeux sur les centaines de personnes dont j'ai fait l'éloge, ici, au fil des années, qu'il s'agisse de collègues commentateurs, d'écrivains, de penseurs, d'artistes, d'ingénieurs, de chefs d'entreprise (mais ceux-là, il convient de les conchier, n'est-ce pas ?), de savants (mais ils ne sont pas nécessairement connus, et leur nom ne commence pas par Ra, ni ne se termine par oult), et même, figurez-vous, d'hommes politiques -- mais il est vrai, crime abominable, qu'ils ont tendance à exercer leurs talents à l'étranger.

Peut-être pourriez-vous vous donner la peine, de temps à autre, de cliquer sur les "liens" que la brigade de l'ignorance et de la paresse aime tant à me reprocher ?

Peut-être pourriez-vous remédier à votre aveuglement sélectif, faire une cure de Sectaril, molécule révolutionnaire dont le journal The Lancet a récemment fait l'éloge, et abandonner le costume de vaporisateur de gentillesse obligatoire qui vous va aussi mal qu'à Vladimir Poutine, l'homme qui revendique une tentative d'assassinat abominable, à l'instant même où il exalte l'amour comme principe des relations entre les nations ?

Ninive

@ Robert Marchenoir | 17 décembre 2020 à 20:53

Le jeu consiste chez Philippe Bilger à laisser un dément injurier tout le monde à son gré sans que l'on puisse utiliser le même vocabulaire pour lui répondre, ce qui fait rire en sourdine d'autres participants. L'objectif étant de faire monter l'audimat avec les querelles journalières qui se produisent entre les participants de ce blog.

Plus on est de fous plus on rit ce devrait être la devise de "Justice au singulier".

F68.10

@ Wilfrid Druais
"Je me suis toujours demandé à quels crétins s'adressaient les tests de QI ?"

Réponse: 1. Aux parents qui souhaitent trouver un moyen de faire chanter l'Education nationale. 2. Aux parents qui souhaitent se faire des noeuds dans la tête au sujet de leurs gosses. 3. Aux scientifiques qui ont quand même développé un outil à peu près robuste. 4. Aux gens qui se posent des questions assez autocentrées.

"Tout ça pour dire que les tests de QI valent autant pour mesurer l'intelligence que l'avis des experts de santé pour mesurer la gravité d'une épidémie."

Malheureusement, non. Je n'y accorde pas d'intérêt personnel, à ces tests, mais les tests cognitifs, QI inclus, peuvent avoir des choses intéressantes et importantes à dire. Qu'on calibre des politiques de recrutement dessus ou qu'on remplace les examens universitaires par des tests de QI ou des tests cognitifs, et je m'y opposerai farouchement. Mais qu'on prétende qu'ils ne mesurent rien, c'est faux et archi-faux.

Bref. Du Wil tout craché. Mais je commence à avoir un peu cerné le personnage.

Serge HIREL

@ Robert Marchenoir 17 décembre 2020 à 20 :53

Si nous étions en été, il me serait probablement venu à l’idée de vous comparer à ces champions de ball-trap qui se croient chasseurs de grands fauves parce qu’ils tirent en tous sens sur des cibles d’argile… En fin de partie, un trophée leur est remis… Non les bois d’un dix-cors royal comme dans les chasses à courre. Encore moins la peau d’un tigre blanc comme autrefois, lors des safaris en savane… Une vulgaire coupe de laiton doré, accompagnée d’une bouteille de mauvais pastis… Et l’imbécile les brandit, telle la preuve d’un combat farouche et courageux.

Mais, j’y songe, pour vous satisfaire, bien dans la ligne de cette année qui, déjà, a battu des records de malheurs, notre hôte pourrait-il organiser une compétition originale entre nous tous afin de désigner qui, au fil des mois, a été le meilleur au « ball-trap des commentaires » ? Seule règle : le moindre soupçon d’argumentation entraîne la nullité du coup. Récompense : une icône en forme de mitrailleuse qui, pour le vainqueur, signalerait chacun de ces messages... et en éloignerait ceux qui préfèrent débattre.

Nul doute que ce vainqueur 2020, ce serait vous !
L’idée serait certainement reprise par quelques autres blogs, réseaux sociaux et forums qui font de la « courtoisie 2.0 » leur principal atout… Vous pourriez postuler… avec une chance certaine de succès. Le risque est que, ces prochains mois, vous soyez obligé de vous surpasser pour conserver votre titre. Ici, pas de danger, le trophée vous serait acquis pour longtemps, la haine et l’invective y étant un carburant que très peu d’autres que vous emploient. De plus, notre précieuse modératrice y veille…

Wilfrid Druais

@ Herman Kerhost
"Test QI pour Savonarole:
Savez-vous faire des phrases ? Oui !
Combien font 2+2 ? Euh... on m'avait pas dit qu'il y avait des maths !"

Je me suis toujours demandé à quels crétins s'adressaient les tests de QI ?
Ah ben la réponse est dans la question.
Je me souviens qu'aux "trois jours" de l'armée, pour faire mon service dans les années 90 il y en avait un qui m'avait paru être fait pour des demeurés vu que le résultat m'a dit que j'étais un génie.
Je rassure toute le monde, comme j'avais pas envie de le faire, je me suis fait exempter P3 (dépressif) et je suis rentré chez moi me torcher comme d'hab. Ouf !
J'en ai fait un autre un jour, avant même, pour faire un stage pro, c'était ridicule.
Tout ça pour dire que les tests de QI valent autant pour mesurer l'intelligence que l'avis des experts de santé pour mesurer la gravité d'une épidémie.

Herman Kerhost

Test QI pour Savonarole:

Savez-vous faire des phrases ? Oui !
Combien font 2+2 ? Euh... on m'avait pas dit qu'il y avait des maths !

Ellen

@ Isabelle | 16 décembre 2020 à 13:37

Ne vous arrêtez pas en si bon chemin. La France a aussi besoin de personnes comme vous pour aider le pays à retrouver son identité et ses racines. Tout en ayant l'esprit ouvert vers le monde, ce n'est pas pour autant qu'il faut laisser la porte de son chez-soi ouverte à tout-va et à une population incontrôlable, profiteuse de toutes nos aides sociales, pour ensuite nous haïr et nous menacer.

Robert Marchenoir

@ Serge HIREL | 17 décembre 2020 à 13:20
"La haine de l'autre."

Hahaha, pauvre chochotte... ça se prétend de droite, et dès que c'est contrarié, ça se réfugie dans les poncifs gauchistes les plus éculés... comme quoi, je n'ai pas eu tort de vous traiter de gaullo-communiste.

Et maintenant, vous redoublez de mauvaise foi, comme à chaque fois qu'il vous prend le goût de troller. Vous avez aboyé dès que j'ai osé critiquer Marion Maréchal, mais ce n'est pas du tout parce que vous l'approuvez, c'est juste parce que vous êtes le service public de soutien aux politiciens injustement pris à partie.

Faux cul, va.

C'est marrant comme la droite a besoin d'idoles. Il y a quelque temps, c'est la critique de Vladimir Poutine qui provoquait ici ce genre de réactions outragées. Maintenant, les poutinistes se sont fatigués -- tout comme leur maître, d'ailleurs.

Je pense que Marion Maréchal va nous faire encore pas mal d'usage. Je me réjouis d'avance de la mine offusquée de ces messieurs...

--------------------------------------------------

@ Ninive | 17 décembre 2020 à 14:33
"Injuriant le commun des mortels pour un oui, pour un non, pour un rien."

Pas pour un rien : vous, vous êtes vraiment un abruti de compétition. Vous ne comprenez rien à rien. Vous ne savez même pas lire. Tenez, au hasard :

"De surcroît, maintenant, laissant Poutine en paix..."

Pas du tout. Je viens de m'essuyer les grolles sur sa figure il y a quelques heures à peine. Essayez de suivre, bon Dieu...

"...Vous affirmez être le serviteur du psychopathe pervers qui nous commande."

Euh... non. Je viens de dire exactement le contraire : "Je m'oppose aux hommes qui tiennent les mêmes discours d'abrutis gaullo-communistes : Onfray, Zemmour, Hollande, Sarkozy, Macron."

MACRON. M, a, c, r, o, n. Ça y est, ça percole, là-haut ?

Ellen

@ Serge HIREL | 17 décembre 2020 à 13:20

Il m'est très agréable de vous lire et de partager vos idées.

sbriglia

« C'est, bien sûr, parce que c'est une femme que je m'oppose à Marion Maréchal... ce ne peut être en aucun cas pour les mêmes raisons que je m'oppose aux hommes qui tiennent les mêmes discours d'abrutis gaullo-communistes : Onfray, Zemmour, Hollande, Sarkozy, Macron -- en fait, l'ensemble de la classe politique française du sol au plafond... » (Robert Marchenoir)

Monsieur Marchenoir pourriez-vous, je vous prie, nous faire part des hommes politiques qui recueillent votre approbation ?

Depuis que vous intervenez sur ce blog ce n’est que pour exposer votre haine, diffuser votre fiel et répandre votre mépris de tous...

Faites un effort : qui ne détestez-vous pas ?

Savonarole

Tiens, tiens, Ninive et Serge HIREL se réveillent enfin, il n’est pas trop tard, pourtant j’avais prévenu il y a deux ans.
Le pervers narcissique rétorque à l’infini, rien ne l’arrête, la seule solution est de ne jamais lui répondre, dès lors le silence le noie. Exhibitionniste par nature il se meurt de perdre son auditoire. Il s’étiole.
Quand on fait le compte de ses admirateurs, un test QI devient indispensable, de Quimper ou d’ailleurs, une désolation...

Mary Preud'homme

@ Serge HIREL | 17 décembre 2020 à 13:20

Excellentes répliques !
Je m'étais auparavant bien amusée en lisant les foucades de cet olibrius prétendant mordicus qu'il ne s'en prenait jamais à une femme en tant que telle... Je suis bien placée pour le savoir !!
Hélas mon alter ego (égale) Yoyotte de la Touffe, un brin trop fragile, s'en est étouffée de rire ou de rage. Depuis, elle est en réanimation ! Comme quoi Marchenoir serait tout aussi dangereux que la Covid-19. Fort heureusement, nous sommes ici quelques-un(e)s à être vacciné(e)s contre ce genre de poison harceleur pervers, si bien que le vitriol glisse sans plus nous atteindre...

Ninive

@ Robert Marchenoir | 17 décembre 2020 à 10:05

Vous êtes agaçant, toujours en plein délire reniflant avec dédain tout ce qui passe à votre portée ; injuriant le commun des mortels pour un oui, pour un non, pour un rien. Il y a un certain temps, sous Hollande, vous déclariez, dans un coup de colère, que vous étiez à droite de l'extrême droite et raciste de surcroît, maintenant, laissant Poutine en paix, vous affirmez être le serviteur du psychopathe pervers qui nous commande ; franchement vous donnez l'impression d'être disposé à vous convertir à tous les courants de pensée pourvu qu'ils vous permettent de déverser votre bile.

Ce qui vous énerve chez Serge HIREL, c'est qu'il vous domine par son style journalistique ; sa manière d'écrire présentant des qualités artistiques que vous n'avez pas.

Serge HIREL

@ Robert Marchenoir 17 décembre 2020 à 10:05

Votre petit déjeuner a dû passer de travers... Deux jours de suite - hier, Marion Maréchal, ce matin, mon commentaire -, ça fait beaucoup !... Le vitriol était dans l’encrier... Tête basse, tel un taureau, vous avez foncé... sur moi, sur d’autres, sur tous... et vous avez réussi ! Vous avez pulvérisé votre record dans un domaine qui vous est cher : la haine de l’autre, de celui qui ose ne pas être d’accord, à la virgule près, avec votre pensée profonde, mutante et multiforme.

J’ai regardé hier soir Zemmour et Naulleau sur Paris Première. L’un des invités était un philosophe, Pierre-Henri Tavoillot, qui a récemment publié un essai intitulé : « Peut-on encore débattre ? ». Il constate - et le regrette - qu’aujourd’hui, de plus en plus, le débat d’idées disparaît et laisse place aux indignations et aux confrontations stériles. Y compris sur des blogs de qualité, qu’elles polluent. J’ai beaucoup pensé à vous...

En m’éloignant de vos chausse-trappes, de votre mauvaise foi et des trous noirs qui, dans vos propos, tiennent lieu d’arguments, je vais néanmoins tenter de vous faire percevoir deux erreurs d’appréciation de votre part :

- Mon message n’était en aucun cas une marque de soutien à Marion Maréchal, mais un haut-le-cœur contre votre agression à laquelle vous n’apportez aucune justification. Pour l’heure, contrairement aux idolâtres, protégés des réalités présentes et à venir par des œillères aimablement fournies par les différents dieux, comme des millions d’autres Français, mon choix pour 2022 n’est pas fait. Tout juste suis-je certain d’éviter tout bulletin étiqueté à gauche et celui du sortant.

- Dans mon propos sur les mœurs des Peuhles vis-à-vis de ceux qui ne goûtent pas leur beauté, il n’y avait aucune intention de menace, mais un simple conseil... que j’ai oublié d’ailleurs d’étendre à la corporation des poissonnières. Elles aussi ont la réputation d’avoir le verbe haut et de savoir humilier ceux qui les cherchent...

Pour le reste, le piètre niveau de votre discours ne permet pas d’envisager d’y répondre sur un ton raisonnable. Donc, Don Quichotte, je vous laisse à vos recherches d'autres moulins... Ne désespérez pas. Nous restons nombreux à vous en proposer...

Robert Marchenoir

@ Serge HIREL | 17 décembre 2020 à 01:08

Tiens, tiens, tiens... la prestigieuse "élite" franchouille qui n'a pas résisté à nous faire savoir qu'elle était porteuse d'une carte professionnelle tricolore au temps de sa splendeur, l'homme propre sur lui qui domine toutes les situations, l'homme qui justifie la rétention des informations par les journalistes au nom de l'intérêt général, cet homme-là pète les plombs et montre sa vraie nature, dès lors que l'on s'en prend à son idole politique Marion Maréchal le Pen...

Il me menace carrément de violences physiques...

Faisant preuve d'une double lâcheté, celle qui consiste à menacer de frapper un anonyme sur Internet, faute de pouvoir faire valoir le moindre argument, et celle qui consiste à le faire par l'intermédiaire d'un autre, qui, s'imagine-t-il, s'apprête à me régler mon compte...

Ah, c'est joli, la "vraie droite"... la vraie droite, que cela ne gêne pas de hurler à la destruction des "valeurs traditionnelles", mais qui emprunte au féminisme le plus crasse dès lors que cela sert ses intérêts rhétoriques...

C'est, bien sûr, parce que c'est une femme que je m'oppose à Marion Maréchal... ce ne peut être en aucun cas pour les mêmes raisons que je m'oppose aux hommes qui tiennent les mêmes discours d'abrutis gaullo-communistes : Onfray, Zemmour, Hollande, Sarkozy, Macron -- en fait, l'ensemble de la classe politique française du sol au plafond...

Contrairement à vos mensonges, il n'y a nulle injure dans mon commentaire : j'ai précisément dit pourquoi Marion Maréchal est un imposteur qui menace le bien de la France, de même que vous, de même que la totalité de la racaille stato-gauchiste qui se pare des plumes de la droite.

Personne ne "brade" les entreprises françaises. Je l'ai expliqué ici il y a quelques jours, mais vous ne savez pas lire, apparemment.

D'abord, contrairement à vos fantasmes gaullo-communistes, le président de la République n'est pas propriétaire des entreprises françaises. Il n'a ni à les vendre, ni à les acheter.

Ensuite, si les entreprises sont obligées de se vendre à l'étranger, c'est qu'elles se portent mal. Et si elles se portent mal, c'est en raison des racailles idéologiques dans votre genre, qui insistent pour écraser les Français de taxes, sous prétexte d'État fort et stratège.

C'est parce que les capitalistes français n'ont pas les capitaux nécessaires pour les racheter, en raison de l'existence de la Sécurité sociale et des impôts délirants qui les accablent.

Ce n'est pas parce que ce seraient d'adorables petits bijoux que les méchants étrangers nous envieraient, et que le joailler en chef n'aurait pas suffisamment verrouillés dans son coffre-fort.

On aurait pu attendre, de Marion Maréchal, vu sa jeunesse, qu'elle sorte de cette mélasse étatique turbinée depuis des siècles par des vieux tromblons dans votre genre.

On aurait pu attendre qu'elle ait, à l'instar de milliers de jeunes femmes, françaises et autres, qui sont, elles, d'authentiques créateurs d'entreprises, une compréhension un peu plus saine des mécanismes de l'économie que les caciques de la politique et des médias qui nous ont amenés là où nous en sommes.

On aurait pu attendre qu'elle ait le courage de dire, à son ancienne étudiante : non, l'hydroxychloroquine n'est pas efficace contre le Covid, elle est même nocive, la liberté de prescription des médecins n'est qu'un slogan politicard qui n'a aucune pertinence en la matière ; oui, les mesures de confinement prises par le gouvernement sont bonnes et nécessaires, je vous encourage à les respecter, pour votre propre bien et le bien du peuple français.

Voilà à quoi elle aurait pu employer la crédibilité dont elle jouit. Voilà qui lui aurait permis d'œuvrer si peu que ce soit en faveur de l'intérêt commun, malgré sa résolution à ne pas se lancer dans l'arène électorale.

Au lieu de cela, elle nous sert la même soupe avariée que les mammouths de votre acabit, mais dans une assiette à la mode.

Vos menaces de représailles physiques montrent que j'ai touché juste.

Le banditisme n'est jamais bien loin dans les mœurs politiques françaises : entre le SAC gaulliste et les milices de la CGT, le peuple français ignore toujours ce que sont la liberté, la responsabilité et la démocratie.

Et ce n'est pas Marion Maréchal qui va le lui apprendre.

sylvain

@ Isabelle | 16 décembre 2020 à 13:37

Bravo Isabelle, continuez à gêner les islamogauchistes du blog qui n'en peuvent plus de s'en prendre plein la tête avec toutes ces vérités prouvées que vous assenez avec brio, on a besoin de vous, il y en a trop ici qui se conduisent en soumis collabos, vous rétablissez un bon équilibre salutaire face à ces tocards de gauche.

Pour connaitre LA vérité, j'écoute Zemmour, le seul qui haut et fort prouve, chiffre, tout ce qu'il dit sur l'immigration, l'insécurité organisée par Macron, les logements sociaux, la faillite morale du pays, la destruction des valeurs de la France... Tout ce qui gêne les gauchistes et le pouvoir qui, depuis un bon moment prépare en douce une censure contre ce héros résistant.

La loi contre les GAFA ne sera qu'un prétexte pour faire taire tous ceux qui seront désignés "haineux" par cette loi ; une haine à géométrie variable et à sens unique, bien entendu les islamogauchistes seront épargnés et pourront continuer à haïr, menacer, insulter, caricaturer sur tous les réseaux sociaux en toute complicité de ceux qui auront pondu cette loi ; la grande délation en toute bonne conscience.

Caserte

Retour sur Fiona

La maman se prend 20 ans. Le mec 18. Lui, c'est quand même l’exécuteur.
On se gardera de conjecturer sur la maison Justice.
D'autant qu'il va y avoir un cinquième procès !

Serge HIREL

@ Robert Marchenoir 16 décembre 2020 à 16:32

La voilà habillée pour l’hiver, la Marion ! Même à Saint-Pétersbourg, elle ne risque pas d’avoir froid. Certes, le drap n’est pas très élégant et les coutures sont faites à la va-vite. Mais l’important n’est-il pas d’injurier d’abord, de ramener l’adversaire - l’ennemie ? - à sa petite condition féminine de « langue bien pendue », naturellement incapable de diriger une entreprise ? Pas de débat, pas d’argument. C’est inutile : la « poissonnière » ne mérite pas qu’on se fatigue un neurone. Pitoyable...

Tout aussi pitoyable la comparaison avec Nafissatou Diallo. Mais aussi dangereuse. Ne fréquentez pas de Peuhles ces temps-ci. Elles, elles n’ont pas la langue dans la poche et possèdent l’art de la main leste et lourde contre ceux qui ne les respectent pas. À moins qu’elles ne choisissent le coup de boule. Pas très féminin, mais efficace pour remettre les chenapans dans le droit chemin.

Quant à votre raillerie sur les Chantiers de l’Atlantique, en réfléchissant un tantinet, peut-être pourriez-vous imaginer que, s’ils intéressent l’italien Fincantieri, c’est justement parce qu’ils sont une pépite, et vous souvenir que celui qui les vend a déjà participé au premier rang aux bradages de deux autres fleurons, Alstom et Alcatel. Je vous laisse deviner son nom...

Achille

@ Isabelle | 16 décembre 2020 à 13:37

Et bien moi je trouve que c’est vous qui êtes lassante à nous seriner constamment vos litanies sur les racailles de banlieue quel que soit le thème du billet.
Vous n’êtes par sur le blog de Rioufol, ici. Le mieux est encore qui vous y restiez, vous serez en bonne compagnie.

Patrice Charoulet

@ Mitsahne

Quand je serai nonagénaire - je ne suis pas sûr d'arriver jusque-là - je souhaite écrire aussi bien que vous. Vous êtes parmi les dix meilleures plumes de ce blog. Vous avez l'esprit vif, la dent dure.
Je m'en réjouis pour vous.
Il y a quelque temps, vous aviez projeté de me flinguer. Plusieurs vous avaient loué. Plusieurs vous ont trouvé injuste.

Rebelote aujourd'hui. Pourquoi pas ? Vous avez une mémoire d'éléphant. Vous vous souvenez qu'avec Claude Luçon et Mary nous avions ardemment plaidé pour Fillon. Il n'y a pas de quoi se moquer de moi. Il m'est arrivé de parler aussi de mon alimentation frugale, ce qui me permet d'avoir des analyses sanguines impeccables chaque année. Faut-il en rire ? Je souhaite que vos chiffres soient aussi bons que les miens.

Dans les platitudes que je viens d'infliger au lectorat d'ici, il vous a plu de compter le nombre d'occurrences de tel ou tel mot. Quand j'aurai 91 ans, je ne perdrai pas mon temps à ça. L'idée que j'ai exprimée, je le redis - et dont vous ne soufflez mot - était celle-ci : « À mon humble avis, il n'y a pas eu viol. » Mon avis est très minoritaire. Tous mes autres mots ont servi à persuader de la justesse de cette idée. Mais je ne vous ai pas convaincu. Je vais survivre à ce petit malheur.

J'ai bien noté que vous êtes maintenant ici mon principal détracteur. Bon. Il en faut. Par chance, quelques autres n'ont pas votre sévérité à mon égard. Je resterai donc ici - dussé-je vous contrister.

Exilé

Monsieur Strauss-Kahn aurait-il pu faire un bon président français à supposer qu'il n'ait pas eu à traîner derrière lui les casseroles de ses frasques ?

Le fait qu'il ait pu déclarer au journal Le Monde le 19 septembre 2003 :  « Je me lève chaque matin en me demandant comment je pourrais être utile à Israël » nous autorise tout de même à nous poser des questions à ce sujet sans pour autant en vouloir à ce petit pays sympathique mais qui subit parfois un climat un peu "maussade"...

Et par certains côtés, nous pouvons remercier madame Diallo de la résistance qu'elle a opposée à un représentant du pouvoir mondialiste.

Serge HIREL

Je n’en perçois pas bien les causes immédiates, encore moins l’intérêt, voici donc DSK revenu sur le tapis... du Sofitel. Le 14 mars 2011...

Ce qui me vient d’abord à l’esprit, c’est que, ce jour-là, l’actualité nous a offert l’une des plus percutantes démonstrations de la pertinence de la théorie du « battement d’aile de papillon ».

Oublions l’hypothèse du complot extérieur, que jamais rien n’a prouvé. Oublions aussi le coup monté par la victime, lui aussi sans la moindre preuve. Si, dans des circonstances inconnues, mais très probablement contraires aux procédures strictes de tels établissements aux clientèles huppées, le responsable hiérarchique d’une des femmes de ménage de cet hôtel n’avait pas envoyé Nafissatou Diallo faire le ménage de la suite 2806 au beau milieu de la journée, François Hollande n’aurait pas été Président, pas plus qu’Emmanuel Macron. Sans juger le moins du monde l’apport de leurs actions, il est néanmoins sûr que DSK aurait apporté d’autres remèdes - peut-être plus efficaces ou encore plus nuisibles - aux maux de la France.

Oui, l’aile d’un papillon peut faire des ravages...
Bien sûr, par goût de la fiction, on peut imaginer que l’affaire soit française et que DSK soit mis en examen à Paris sur les mêmes chefs d’accusation qu’à New York. Mais se demande-t-on quel aurait été le sort de Fourniret s’il avait sévi aux Etats-Unis ? Même Obama ne l’aurait pas gracié... Dans cette affaire américaine, DSK a subi et profité aussi de l’organisation et des procédures de la justice US. Tout comme, plus récemment, Carlos Goshn a compris très rapidement qu’au Japon, les cols blancs étaient au même régime que tout autre justiciable et que l’instruction n’avait rien d’une promenade de santé.

Trois démocraties. Trois traditions. Trois systèmes judiciaires différents. Les Japonais craignent et aiment leur justice. Les Américains aussi... Peut-être les Français, depuis quelque temps, la craignent-ils un peu moins et la critiquent-ils beaucoup... sans pourtant souhaiter un grand chambardement...
Ghosn, « délinquant » à Tokyo, ne pouvait être jugé que là. Le sort de DSK, « délinquant » à New York, devait être décidé là... Lui faire une sorte de procès-fiction en France ? Allez, soit !... Mais rien n’est à imaginer ! On sait quel serait son résultat ! Dans l’affaire du Carlton de Lille, de mai à octobre 2012, le Parquet a instruit une plainte déposée par une partenaire du libertin qui l’accusait de lui avoir imposé une sodomie par la force alors qu’elle exprimait son refus et que l’une de ses amies, présente, confirmait qu’elle ne pratiquait pas cet acte sexuel. En octobre, sans plus d’explication, la dame retire sa plainte... et le Parquet s’empresse de classer sans suite. Sans plus d’explications...

Que la victime soit prostituée ou non, un viol avec acte de barbarie n’est-il pas suffisamment grave pour qu’on puisse ainsi l’écarter, pour ne plus s’intéresser qu’à une banale affaire de proxénétisme ? Même sur ce point, la justice n’a pas beaucoup insisté pour démolir les arguments pourtant fragiles de DSK et de ses complices. Au procès, le procureur s’est même désolidarisé de l’instruction... Et le nlibertin a été acquitté comme dix autres accusés sur douze.

Finalement, en s’appuyant aussi sur le parcours du combattant et l’échec de Tristane Banon, comment ne pas se demander si, en France, Nafissatou Diallo, au passé un peu sombre, avait osé déposer plainte contre le très probable prochain Président, celle-ci aurait franchi tous les obstacles jusqu’au procès public ?... Au mieux, dossier insuffisant, elle aurait été éconduite... Il est même possible de s’interroger sur l’ampleur qu’aurait prise l’affaire du Carlton, qui débute, le 11 mars 2011, par une dénonciation anonyme, si celle du Sofitel n’était brutalement survenue quatre mois plus tard. DSK n’aurait-il pas été adroitement exfiltré de ce dossier nauséabond ?

Mon interrogation première n’est pas anodine. Pourquoi ce retour du « Maudit » sous les feux de l’actualité ? Pourquoi l’annonce de révélations dans quelques mois ? Il est bien tard pour qu’il ne s’agisse que d’une tentative de laver son honneur... En fait, parce qu’il est intelligent, parce que, comme Mitterrand, il a la certitude du destin politique jamais perdu, à bas bruit, il reconstruit ses lignes, ses réseaux, son utilité. Avec d’autant plus de chances d’y parvenir que le terrain sur lequel il évoluait et ses abords sont devenus un désert. Face à la puissance et à la cohérence de ses convictions qui l’avaient conduit aux premiers rangs, que sont des Mélenchon, des Hamon, des Montebourg, des Jadot ?

Le 10 avril dernier, le blog du Club des Juristes publiait en avant-première un article destiné à la revue Politique Internationale. Longuement, clairement, DSK y donne son opinion sur la crise sanitaire, ses retombées économiques et les moyens qu’il préconise pour la relance. Parmi eux : une mutualisation budgétaire entre les Etats membres de l’UE.
https://www.leclubdesjuristes.com/blog-du-coronavirus/libres-propos/letre-lavoir-et-le-pouvoir-dans-la-crise/

Le 7 avril, les ministres des Finances avaient discuté pendant seize heures sans le moindre accord. Le 9, ils s’entendaient sur le principe d’un plan de 540 milliards dont le financement restait à trouver. Il faudra attendre le 21 juillet pour qu’apparaisse un emprunt mutualisé de 750 milliards d’euros... La voix du maître ?... Pas facile d’écarter d’un geste cette question. DSK n’est que l’ancien patron du FMI...

Reste que l’homme a aussi démontré qu’il sait dérailler... oublier toute réflexion. Le 14 juillet 2011, il se savait déjà soupçonné dans l’affaire du Carlton. Il sait aussi que, depuis six jours, il fait l’objet d’une enquête préliminaire, très vite ouverte après la plainte de Tristane Banon. Il sait enfin que, candidat préféré des Français, il sera épié à chaque instant... Une femme de ménage entre dans sa suite et le voilà qui...
Peut-on franchement lui faire confiance, pourrait-on élire un Président dont l’intelligence économique est inversement proportionnelle à la qualité de ses relations avec les femmes ?

sylvain

J'ai bondi de joie hier soir à l'annonce du gagnant de l'émission "La France a un incroyable talent", je n'en croyais ni mes yeux ni mes oreilles !

Ce n'est pas un rappeur gauchiste islamiste de couleur homo transgenre qui a gagné comme le veut et l'exige la bien-pensance officielle, non non !!
C’est une famille catholique de Versailles, les Lebebvre, tous blancs de souche, qui gagne les 100 000€ de l’émission.

Qui l’eut crû ? Des blancs cathos chrétiens qui font la nique à la diversité de la haine anti-France anti-blancs anti-catho ? Quel bol d'air salutaire !

Une belle claque à tous les racialistes indigénistes traoristes et leurs soumis : PS PCF EELV LFI cette gauchisserie infecte qui pollue le climat social et envahit tous les merdias aux ordres, les pubs, les émissions, les jeux, tous islamisés, LGBTisés, colorisés, gauchisés.

Un chant de Noël qui est récompensé et qui fait hurler au scandale et à l’infamie les réseaux sociaux islamogauchistes ! TANT MIEUX, BRAVO !

La zemmourisation des esprits serait-elle au pied du sapin de Noël ?

Vive lui et vive Orban le cador hongrois qui s'est débarrassé de ses migrants et bientôt de ses LGBT, un pays propre clair et net, nettoyé de ses pervers détraqués sexuels et de ses envahisseurs, un autre bol d'air pur qui vient de l'Est et souffle sur cette fosse à purin qu'est devenu notre pays, qui l'eut cru ?

J'en piaffe encore de joie mais la haine va reprendre ses droits, le CSA va dénoncer des magouilles, M6 va être accusée de se lepeniser, se zemmouriser, c'en est trop, la chasse aux fachos est ouverte !

Robert Marchenoir

@ Xavier NEBOUT | 15 décembre 2020 à 14:01

Quelle nullité, cette Marion Maréchal ! Elle a la langue bien pendue, mais pour dire quoi ?

Côté diagnostic, rien qu'on ne sache déjà, et qui ne se lise sur le moindre blog.

Côté remèdes, de la démagogie à fond les ballons, même pas le courage de s'opposer à une de ses anciennes élèves qui fait assaut de complotisme sur la pandémie, le bavardage étatiste habituel sur la "relance", les Chantiers de l'Atlantique qui sont une "pépite" (ah bon ? alors pourquoi sont-ils à vendre ?), Alstom a été "bradé" aux Américains, enfin les salades gaullo-communistes qui constituent l'idéologie dominante.

Si quelqu'un voit la différence avec François Hollande, Nicolas Sarkozy ou n'importe quel autre politicien, qu'il me fasse signe.

Déjà, d'un soi-disant chef d'entreprise comme elle, on attendrait un bilan de sa fameuse école. On a bien compris qu'elle allait sauver la France avec, mais quels sont ses résultats à elle, pour le moment ?

Le moindre jeunot inconnu de tous qui passe à la radio quelques années après avoir lancé sa boîte, on lui demande de rendre des comptes, de présenter ses résultats, de faire des prévisions, etc.

Elle, non. Interrogée qu'elle est par l'insondable nullard André Bercoff, le type qui se lamente de la disparition du français à l'école mais qui n'est même pas capable d'aligner deux mots en français lui-même, elle se contente d'annoncer qu'elle va ajouter un sinquetanque à son école -- si quelqu'un peut m'expliquer la différence, je suis preneur.

Le devenir des étudiants qui ont quitté son école ? Les professeurs éminents qu'elle aurait recrutés ? Que dalle. Elle travaille avec Saint-Pétersbourg, "en Russie", croit-elle utile de préciser. Oui ma chérie, on est au courant. Ça fait des décennies que tu fais le petit voyage à Saint-Pétersbourg, dont tu as ramené ce gentil professeur d'histoire qui a découpé sa maîtresse en morceaux.

Quelque chose de nouveau, depuis ?

Ah, pour être intelligente, ça, elle est intelligente. Elle est capable de nous faire le moulin à paroles sur n'importe quoi, à l'image de n'importe quel politicien standard.

Elle est contre l'immigration : quel exploit ! Ajouté au fait qu'elle est plus présentable que Nafissatou Diallo, ça suffit à certains pour atteindre l'extase.

Pour ma part, ses "voiaaalâ" de poissonnière commencent déjà à me porter sur les nerfs.

Et puis je découvre le jingle de Sud Radio, "Les Français parlent aux Français", style BBC pendant la guerre. Quelle indécence...

Mitsahne

@ Romain GALY

Il y a au moins deux moyens de nuire à quelqu’un : le ridiculiser en le calomniant, ou le louanger outrancièrement. Vous avez choisi la seconde manière en écrivant le 16/12 à12h01 :
« Bonjour le nouveau monde : l’élégance, la finesse et l’intelligence d’Emmanuel Macron. Grâce à lui et à son courage, la France se relève progressivement. »

Vous battez certainement tous les records d’énormités en aussi peu de lignes à tel point que j’ai cru à une bonne blague. Hélas, vous semblez croire ce que vous écrivez, vous avez sans doute une vocation de futur martyr.

L’intelligence d’EM a été prise en défaut dès le début : il a confondu le "en même temps" avec "on m’aime tant" qu’il a cru entendre après sa piteuse élection.

Dans l’euphorie, il s’est entouré de personnages aussi douteux qu’un DSK mais beaucoup moins compétents. L’Elysée est devenu une énorme caserne de bras cassés à telle échelle qu’on le nomme "l’ossuaire" du 55. Un seul homme semblait sortir du lot de paralytiques, Doudou, qui s’est enfui pour redevenir maire du Havre. Las, son successeur fait tellement pitié que certains l’appellent Abélard…

Pour l’élégance, il n’a de celle-ci que ce que la prétention donne à la boursouflure.
Et pour la finesse, votre idole a tout juste atteint le niveau, celui des anciens aboyeurs municipaux que l’on appelait injustement gardes-champêtres.
Enfin, pour relever la France, le doute m’assaille : on n’a jamais vu un fossoyeur ressusciter un cadavre.

Votre fournisseur d’encens va bientôt faire faillite.

Ninive

@ Romain GALY | 16 décembre 2020 à 12:01
"...un nouveau monde : l'élégance, la finesse et l'intelligence d'Emmanuel Macron."

N'insistez pas ou vous nous ferez regretter ses prédécesseurs.

Isabelle

DSK et ses frasques, un façon de passer le temps. Un peu comme Macron avec son référendum bidon sur le climat.

Pour élever le débat, passer de la libido de DSK à la soi-disant préoccupation de Macron à propos du climat. Allons voir du côté de notre Soleil :

« Le Soleil rouge enflera pour occuper autour de 250 fois son volume actuel, engloutissant au passage les planètes les plus proches de lui, dont la Terre. Tandis que l’hélium viendra à manquer à son tour, de même que d’autres éléments plus lourds, d’énormes vagues d’énergie propulseront les couches supérieures de l’étoile (dont l’ensemble des atomes d’une Terre à présent vaporisée) dans l’espace intersidéral pour former une nébuleuse planétaire, qui sera à son tour recyclée en de nouvelles étoiles. Les dernières braises, au cœur du Soleil, donneront une naine blanche, qui refroidira lentement, avant de disparaître dans le fond glacial de l’espace.

La Terre ne sera plus. Et la vie ? Si nous surmontons les défis actuels et devenons une espèce multiplanétaire, puis que nous parvenons à coloniser d’autres systèmes solaires, alors peut-être nos descendants – quelle que soit l’espèce à laquelle ils appartiendront - trouveront-ils un nouveau monde habitable autour d’une autre étoile, plus jeune, qui sera leur Soleil.

Le soleil est âgé d’environ 4,65 milliards d’années. Il a donc atteint la moitié de sa vie. Tandis qu’il brûle ses réserves de combustible nucléaire, son hydrogène, il s’échauffe peu à peu. Dans quelques centaines de millions d’années, sa chaleur fera s’évaporer les océans terrestres. »
Jim BELL « le beau livre de l’astronomie »

Et si le réchauffement climatique était dû en grande partie au soleil qui s’échauffe peu à peu… Même si l’impact de l’homme n’est pas négligeable…

Les « climato-fanatiques » et les soi-disant « élites » n’ont pas compris que, quoi que nous fassions, la survie de l’espèce humaine est plus qu’improbable. Nous essayons seulement de retarder un peu l’échéance.

Quant à aller se promener dans un autre système solaire, vu le niveau intellectuel ambiant (émissions débiles, suprématie de religions superstitieuses, Darwin au secours…), l’être humain est pour le moment cloué devant les âneries de son poste de télévision.

En ce moment, vous pouvez observer, si le cœur vous en dit, des étoiles filantes : les Géminides.

Isabelle

DES GAMINS CAPRICIEUX

On pourrait remplacer « grands hommes » par hommes politiques dans la citation ci-dessous :

« En parlant des enfants, il nous arrive amusés de dire qu’ils tentent « typiquement d’attirer l’attention », qu’ils cherchent à « épater la galerie », ou encore que ce sont « des gamins très capricieux ». Ces traits de caractère, chez les adultes, sont ceux des grands hommes et ils ne nous font plus rire du tout » Iñaki Uriarte

Quand je critique nos dirigeants c’est parce qu’ils le méritent bien.
Comme dans la pub débile : « Parce que je le vaux bien » !

Ils nous font penser à des enfants qui tentent « d’attirer l’attention » sur leur très petite personne au vu de leurs actes et de leurs décisions. Ils cherchent à « épater la galerie » comme des gamins capricieux. Désolant !


Catherine JACOB

"Si elle (Nafissatou Diallo) avait été en France, quel changement !"

Et si Patrick Dils, condamné pour l'homicide, en 1986, de deux enfants à Montigny-lès-Metz en Moselle, qui était âgé de seize ans au moment des faits, puis qui a été innocenté, qui enfin reconnu victime d'une erreur judiciaire a reçu alors de l'État un montant de 700 000 euros destiné à indemniser son préjudice personnel, et déclara alors : « J’aurais préféré ne pas toucher un centime et ne pas avoir vécu toutes ces galères. Ce n’est pas un pactole comme on en décroche au Loto. Ce que j’ai vécu ne se chiffre pas. » - il a en particulier été violé par des codétenus - ajoutant : « Je peux avoir des coups de blues, notamment quand je pense à toutes ces années que l'on m'a volées. J'ai été incarcéré entre 16 et 32 ans ; cette partie-là, on ne me la rendra jamais. On ne reconstitue pas une cigarette qui s'est consumée ». Si Patrick Dils donc, avait été jugé dans l'état de New York, qu'aurait-il pu se passer ?

Isabelle

@ Achille

Au lieu d'essayer bêtement de défendre toujours l'indéfendable, allez faire un tour sur le compte Twitter de Mohamed Louizi ou celui de G-W Goldnadel pour ouvrir enfin vos yeux clos. Votre idolâtrie pour la macronie finit par être plus que lassante.

Bien à vous

Achille

@ Michel Deluré | 16 décembre 2020 à 10:48

Exact. En fait la politique, le sexe, sans oublier l'argent, ont toujours fait ménage à trois et ceci depuis des lustres ! :)

Giuseppe

DSK est un imposteur, il s'est toujours accommodé du PS, il a su se cacher et profiter de tous les tiroirs.

Ses sociétés d'investissement se sont terminées en eau de boudin, rien, rien, rien, il n'a jamais apporté au pays... D'ailleurs il vit au chaud là où son imposture peut se réchauffer tendrement au soleil de tous les oiseaux de passage migrateurs:

https://www.contrepoints.org/2013/06/28/129310-dsk-limposteur

F68.10

@ Romain GALY
"Dans ce domaine également, bonjour le nouveau monde : l'élégance, la finesse et l'intelligence d'Emmanuel Macron."

En plus, il marche sur l'eau.

HOPE

@ Philippe Bilger

Euh... pardon... oui, peut-être... vous croyez ?... vous avez raison... vraiment...! quoique...! ...OH...! BOF...

En fait cher monsieur Bilger, je n'ai aucun avis sur le sujet de votre blog. Ceci pour une raison simple: "je m'en tape le coquillard" comme l'exprime fort bien cette vieille façon de dire de notre belle langue française :) Vous ne manquez pourtant pas de sujets à vous mettre sous le clavier (pas mal l'expression "à se mettre sous le clavier" hein !?). Mais je respecte évidemment les choix de chacun... Voilà voilà. En vous r'merciant bien sûr...

Robert

Merci Denis Monod-Broca | 16 décembre 2020 à 09:45 de rappeler le souvenir de Coralie Delaume dont j'appréciais les écrits et les idées.
C'est la perte, dans ce monde faux, perdu dans ces égarements et qui rejette le principe même de l'humanisme et les Lumières, d'une vraie boussole.

Romain GALY

Si ND avait été en France : une fiction… heureusement !

Si ND avait été en France, DSK aurait eu peu de risque d’être réellement inquiété (souvenir de Tristane Banon et du courage qu’il lui a fallu pour faire (re)connaître les agressions subies par cet abject personnage)…

Si ND avait été en France, les délais (les longueurs) judiciaires n’auraient pas interdit à DSK d’être candidat à l’élection présidentielle de 2012.

Grâce au courage de ND, la France a échappé à DSK entrant à l’Elysée avec son cortège de violences, de déviances et d’addictions.
Vous imaginez les sommets internationaux avec ce malade nous représentant ?
Merci au destin d’avoir, successivement, épargné à la France un violeur en 2012… puis un voleur, menteur et exploiteur en 2017 avec Fillon.

C’était il y a un monde et c’est tant mieux !
La France tourne (lentement) la page de ses travers et du « vieux monde ».
Tous les Présidents qui ont succédé à Pompidou ont eu des casseroles pour leurs coucheries. De bien tristes personnages à l'égard des femmes.
Bye bye les grivoiseries, goujateries et autres gauloiseries misogynes et machistes…
Dans ce domaine également, bonjour le nouveau monde : l'élégance, la finesse et l'intelligence d'Emmanuel Macron.
Grâce à lui et à son courage, la France se relève progressivement.

Solon

Tipaza fait observer que, pour un président, il ne saurait y avoir de frontière étanche entre vie privée et vie publique. Souvenons-nous que, dans le passé, les rois b*isaient devant une assistance nombreuse. Le médecin du roi tenait le compte des coups tirés.

Les simples mortels peuvent faire leurs affaires dans la discrétion. Parmi tous les commentateurs de ce blog, notamment ceux qui sourient ou qui s'indignent du comportement de DSK, il n'y en a bien sûr aucun qui se soit jamais risqué à une escapade coquine...

Vous avez dit Tartuffe ?

Achille

@ Isabelle | 16 décembre 2020 à 08:06

Si vous regardez bien la vidéo, le quinquagénaire est venu récupérer la moto de son fils avec une machette à la main, ce qui n’est pas la meilleure façon de négocier avec les voleurs.
On peut alors comprendre, même si bien sûr on ne l’approuve pas, la réaction des individus.

Concernant le référendum sur le climat, il faudrait savoir ce que veut l’opposition.
Elle réclame à cor et à cri des référendums sur tout et n’importe quoi et quand le président en propose un, c’est une récupération politique.
Un peu de cohérence serait souhaitable de la part de ceux qui nous la jouent "Tout sauf Macron" depuis plus de trois ans.

Aliocha

Et dire qu'un peu, un tout petit peu d'amour est à même de sauver tout cela :
Who is it ?
Is it my brother ?

https://www.youtube.com/watch?v=PfrV_6yWbEg

I Can't Take It 'Cause I'm Lonely

Michel Deluré

@ Achille 16/12 09:53

Et vous limitez encore votre énumération Achille aux présidents de la République les plus récents dans notre Histoire.
Mais si vous aviez remonté le temps et aviez quitté le domaine de la République pour aborder celui de la Royauté, c'est le coup que vous en seriez encore à rédiger votre commentaire !
Et qu'en aurait-il été si, quittant les frontières de l'Hexagone, vous aviez élargi votre constat à notre vaste monde !

Tipaza

@ Wilfrid Druais | 16 décembre 2020 à 00:50
"Si vous avez des suggestions..."

Puisque vous demandez des suggestions, en voici une de bonne foi.
Le poète du Bellay, qui n'avait pas gagné 200 millions à l'EuroMillions, s'était imprudemment expatrié.
Voici ce qu'il déclara à son retour :

"Heureux qui, comme Ulysse, à fait un beau voyage
Ou comme cestui là qui conquit la toison
Et puis est retourné, plein d'usage et raison
Vivre entre ses parents le reste de son âge..."

Par contre il n'a jamais précisé la nature de la toison, et donc je ne saurais dire si elle correspond à celles dont vous vantez les mérites.

Achille

Si l’on excepte le dernier, nombreux sont les présidents de la République qui ont été des chauds lapins.
Rappelons-nous:

* Félix Faure mourant suite à un rapport fatal, dont la "connaissance" était sortie par l’escalier de derrière.

* François Mitterrand et sa double vie, sans oublier toutes les actrices célèbres des années 80 qui sont passées par sa garçonnière.

* Giscard qui nous a quittés dernièrement, était réputé pour avoir la main leste même à un âge avancé. La meilleure preuve en est donnée par la plainte de cette journaliste qui accuse notre Giscard d'avoir, en décembre 2018, posé ses mains à trois reprises sur ses fesses.
Hélas sa plainte ne pourra pas être retenue car le présumé coupable est parti dans un monde dont on ne revient pas.

* Que dire de Jacques Chirac qui n’aimait pas seulement la tête de veau mais était accompagné au cours de ses déplacements d'un quarteron de demoiselles qui ne pouvaient rien lui refuser.

* Ne nous attardons pas trop sur François Hollande qui change de compagne tous les trois ou quatre ans, les prenant chaque fois toujours plus jeunes.

Alors si DSK avait été élu en 2012 il n’aurait vraiment pas dépareillé la galerie de ceux qui ont présidé au destin de la France.

Denis Monod-Broca

Hors sujet : la mort hier de Coralie Delaume, essayiste et journaliste, à 44 ans.
Vous ne l'aviez pas "soumise à la question", M. Bilger, c'est dommage. C'était quelqu'un de bien. Les articles écrits sur elle depuis hier sont plus émouvants les uns que les autres. Voir sur le web.

sylvain

On l'a échappé belle ! J'ai cru un moment que vous nous faisiez un reportage sur la "Rockailla" Diallo, la prêtresse de la haine raciste islamogauchiste washingtonnienne, erreur, c'est donc celle de DSK le queutard, et côté queue il n'est pas raciste le DSKékette, un bon point !

Moi y a pas de risques, je me tape que des nanas de droite, cathos, les de gauche colorées je zappe, pas de temps à perdre !

Bientôt, les troquets vont rouvrir, avec mes potes racistes fachos extrêmes drouâaâtes, on a une idée géniale : comme les fioteux footeux, on va venir s'agenouiller devant le comptoir, le poing levé en repentance pour s'excuser d'avoir toutes ces années commandé et avalé tous les matins des "petits noirs", expression très raciste.

J'ai demandé pardon aussi à ma bouteille de rhum Negrita : "pu jamais ça !".

Banania, Uncle Ben's, tremblez, votre heure est arrivée !

J'adore faire mon islamogauchiste de temps en temps, pas besoin d'attendre Carnaval.

Caserte

Le cinéma « Les Judiciens » est en plein boom ! Après Daval, Sarkozy and Co, Fiona, voici qu'on redonne La Vologne … et même Sofitel NY !

Je me demande si ces programmes sont bien appropriés eu égard à l'épidémie.
Ces « spectacles » nous donnent-ils l'envie de continuer à vivre ?
C'est selon !

Isabelle

DSK et ses parties de jambes en l'air.
D'autres aussi veulent niquer... la France :
Au fait, notre cher Président veut nous proposer un référendum sur le climat.
Ou comment noyer le poisson.

semtob

Cher Philippe,

Tout le monde connaissait les pulsions de DSK et les stagiaires étaient mises en garde de ne pas rester seules en sa présence. La même histoire a été préparée à l'attention d'un directeur de Sciences Po et là, ce fut encore plus terrible puisqu'il est décédé, après des éclats de voix, nu et ligoté sur un lit d'hôtel et son ordinateur a de façon inexpliquée chuté sur une verrière.

Cet homme, apprécié de ses étudiants, vivait une double vie, époux d'une femme assez âgée pour l'officiel et multipliant les aventures avec de jeunes gens. À qui faisait-il de l'ombre ? À son relationnel ? À Hollande, à Macron, à la réputation d'une école ? N'est-ce pas la fraise des bois qui a organisé un piège à filles, un piège tabou ? Et les téléphones roses sodomisées de force à Lille, c'était l'idée de qui ? Philippe, s'il vous plaît, observez avec plus de minutie les faits et la morale de "Allez-y, bourrez les urnes", messages enregistrés qui n'ont jamais intéressé les médias.
françoise et karell Semtob

Wilfrid Druais

@ Ninive
"Le cul et le fric, le fric et le cul, les deux mamelles de DSK."

Mais, mon(ma) cher(e) - on ne sait plus de nos jours avec leurs cheveux longs et leurs idées courtes (ça c'est de la référence française !) -, ce sont les deux mamelles de nous tous êtres humains vu que plus on a de l'un, plus on aura de l'autre qui est le but de la vie.

Parce que la vie sans c*l, je ne vois pas l'intérêt, déjà qu'avec, elle n'est pas vraiment fascinante (litote).

Mitsahne

@ Patrice Charoulet 15/12 à 12h13

Vous avez écrit : "…Cela dit, je ne m’interroge sur le viol. On me croira difficilement, mais je déclare d’abord : de ma vie, je n’en ai pas commis. Je ne sais pas si tout le monde ici est dans mon cas. Peut-être pas."

Vous auriez pu écrire "peut-être" mais vous avez choisi "peut-être pas", ce qui en dit long sur la considération que vous avez de "tout le monde ici".

Patrice Charoulet n’écrit pas, il s’infiltre. Il soupçonne, il subodore. Il se proclame vierge de tout péché alors que personne ici n’aurait pensé qu’il pût trouver de l’érotisme dans le simple geste de tremper une mouillette dans son œuf à la coque.

Dans son commentaire de 18 lignes, il répète sept fois le mot viol, se régale trois fois de la fellation et insiste pour nous expliquer qu’un viol est une pénétration vaginale ou anale. Ah bon ?

"Tout le monde ici" se pose une grave question : parmi toutes les habitudes qui sont les vôtres et dont vous nous tenez informés régulièrement, lesquelles seraient à l’origine de vos rêves coquins-secrets ? Est-ce de faire cuire votre merlan à l’eau ou de voter pour François Fillon ?

Wilfrid Druais

Moi j'aurais bien aimé être DSK en fait.
Mon ÉNORME... intelligence supposée m'aurait permis de me taper tout plein de p**fiasses arrivistes, super bonnes et pétées de thunes, qui m'auraient toutes adulé, des starlettes de TV et tout, qui auraient financé mes déboires judiciaires d'obsédé sexuel juste dans l'espoir de devenir reine de France un jour, ce que je leur aurais évidemment promis à toutes, et tout ça en étant protégé par toute une médiacratie de gauche (pléonasme) qui m'aurait vu comme l'homme providentiel.
Il faut avouer qu'il y a pire destin dans la vie.

Mais ce qui prouve qu'au fond je suis plus intelligent que DSK, même bourré, c'est dire ce qu'il est c*n, c'est que comme je l'ai dit hier, si je m'étais senti le besoin irrésistible de montrer mon sexe à une femme de chambre d'hôtel je ne l'aurais pas fait aux USA vu les problèmes psychologiques qu'ils ont avec la sexualité (nous c'est l'argent, chacun ses démons) et donc les conséquences que cela aurait pu engendrer qui étaient parfaitement prévisibles d'autant plus si la justice US a l'occasion de "se taper", c'est le cas de le dire, un étranger riche.
Le gars, il va manger chaud, elle va pas le louper.

C'est donc pour ça que si un jour je gagne 200 millions à l'EuroMillions, OK, je m'achète des femmes, beaucoup, beaucoup de femmes et je quitterai définitivement la France vu que notre taux d'imposition est un des plus forts du monde et que notre système de santé est incapable de faire face à une épidémie aussi mineure que celle du Covid et que sur mon front il n'y a pas marqué pigeon (on imagine le jour où ça va vraiment ch**r dans le ventilo...) mais je n'irai jamais m'installer aux USA vu mon obsession sexuelle.
La Thaïlande peut-être mais il y a trop de vedettes françaises on se croirait presque à Paris, voire à Saint-Trop l'été donc je ne vois pas l'intérêt.
Si vous avez des suggestions...

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

MA CHAINE YOUTUBE

PRESSE, RADIO, TELEVISION & INTERNET

INSTITUT DE LA PAROLE

  • Formation à l'Institut de la parole
    Renseignements et inscriptions : [email protected]
  • L'Institut de la Parole propose des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique de la personnalité et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Magistrat honoraire, Philippe Bilger propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires.

MENTIONS LEGALES

  • Directeur de la publication : Philippe Bilger
    SixApart SA 104, avenue du Président Kennedy 75116 PARIS