« Entretien avec Marion Maréchal | Accueil | Tout le monde ou personne, monsieur le président ! »

24 janvier 2021

Commentaires

Aliocha

Ah, Mitsahne, il n'est hors de l'homme rien qui, entrant en lui, puisse le souiller ; mais ce qui sort de l'homme, c'est ce qui le souille.
Bonne digestion !

genau

Je n'aurais pas osé écrire ce qu'écrit Lodi, de peur, effectivement, de choquer notre hôte et la conscience de beaucoup.
Mais, hélas, j'ai tort. Son constat est d'une telle lucidité, sur des fondements exacts, que la main doit en trembler.
Le Père de Foucauld l'avait pressenti, le général Duval commandant les forces à Constantine, l'a mis en forme et rendu à la politique. Il ne s'est pas trompé. Les politiques n'ont rien entendu, tout compris, mais tout méprisé et Macron est venu jeter l'horreur de l'imprescriptibilité à la charge du peuple français, mas sur ses représentants.
Alors, bien sûr, Zemmour n'a rien à voir dans ce monde-là.

Achille

@ sylvain | 25 janvier 2021 à 09:36
« Encore faut-il être doté d'un QI supérieur pour le comprendre, les antiZemmour, hélas, en ont été définitivement trépanés. »

Sacré sylvain ! Je suis pourtant comme vous blanc de peau, avec un nom bien français, hétéro, catho, mais curieusement je n’ai pas votre intelligence supérieure.
Ceci étant, quand je lis vos commentaires, je me dis que finalement c’est très bien comme ça ! 😊

Isabelle

Pour résumer, Eric Zemmour nous explique que l'Europe est constituée d'êtres humains de type caucasien qui sont en obligation de participer à la destruction de leur identité. La méthode employée par nos élites dirigeantes, toujours très éclairées, étant la culpabilisation des peuples qui les ont mis au pouvoir.

Ninive

Eric Zemmour est populaire, apprécié et souhaité comme futur président par une multitude de citoyens français. Il a un programme et la volonté de l'appliquer ce qui le différencie des autres supposés postulants, ce programme ne dérangera que les ennemis de la nation et il faudra bien l’appliquer un jour ou l’autre à moins de capituler totalement et définitivement.

Et puis, la présidence ne serait plus exercée par une marionnette incompétente, antinationale, psychopathe et perverse mais par un homme sensé, cultivé, patriote qui saura s’entourer d’êtres capables qui l’aideront à restaurer notre pays.

Demander à une personnalité, que l’on estime, de ne pas se présenter à une élection présidentielle est un non-sens à moins de considérer que la patrie ne puisse plus être sauvée ou que l’on privilégie la peur face au devoir.

Mitsahne

Depuis que Manu-le-petit a transformé les Français en « 66 milllions de procureurs », je ne sais ce qu’on en pense dans la famille Bilger, mais les hypothèses restent ouvertes.
Il y a un précédent : avec son ‘’J’accuse’’, Emile Zola avait, lui aussi, remué la conscience de 40 millions de citoyens, coupant la France en deux camps irrémédiablement ennemis entre dreyfusards et antidreyfusards. En France, on aime bien les proclamations-tambour du genre « la République n’a point besoin de savants » ce qui permettait de couper la tête à ceux qui pensaient trop.

Manulpetit a donc bilgérisé le pays en créant une nouvelle monnaie, le « crypto-proc’ » ! Pour masquer ses nullités, il a parlé de la « fièvre obsidionale » (en français courant, la pétoche de l’assiégé). À part la boursouflure, il n’a pas entièrement tort vu que les Français se sentent cernés par les kons qui gravitent autour d’un point bien précis, le 55 faubourg Saint-Honoré.

À cet endroit, on en a marre de la sempiternelle formule ‘’les heures les plus sombres de notre histoire’’. Sous prétexte de lutte intensive contre le Covid, ils ont inventé « l’histoire la plus sombre de nos dernières heures ». C’est là, en effet, que l’on concocte la plus efficace façon de faire crever ce grand corps malade qu’est la France que l’on affaiblit chaque jour en l’empêchant de travailler dans ses activités les plus rentables que sont le tourisme, la restauration, la culture et toutes les activités collatérales.
Tout cela au nom du respect de la vie humaine pour lequel on nous abreuve de statistiques invérifiables, incompréhensibles, qui, de moyennes glissantes en coefficients de sécurité sont censées vous prouver que le gouvernement fait tout pour que le nombre de morts hebdomadaires reste dans un « créneau » acceptable.

Manulpetit fait donc partie des plus grandes baudruches ‘’spéciales-chefs-d’Etat’’. Il brasse, il s’expose-admire, fait marcher son cerveau rothschildien et suppute toutes les combinaisons du chiffre 2022.
Immédiatement en dessous de la baudruche, il y a le coussin péteur interprété par le bon docteur Virant qui ne sait même plus ce qu’est une seringue mais qui se pique de statistiques.

Juste après le coussin péteur, il y a le pet-de-nonne représenté par le chœur des auxiliaires féminines embauchées au titre de la sainte parité. La compétence peut attendre.
Le dernier stade est celui des bulles de savon abondamment lancées par les fessebook et autres rezossocios, voire certains blogs en cherchant bien.

Ah, j’oubliais le tout dernier degré du brasseur d’air interlope : le macronien-malgré-tout. Le broute-pet.

Catherine JACOB

« Alain Duhamel ayant présenté Eric Zemmour comme un possible candidat pour 2022, ce dernier "n'a pas dit pas non". » (PB)

Ils sont fous ces Romains

sylvain

On est tous bien d'accord ici : Zemmour ne mérite pas de s'abaisser à être président de ce pays, il est trop intelligent et cultivé pour cette tâche de soumis collabo qu'occupe actuellement Macron la carpette paillasson de l'islamisme.

Ce peuple inculte ignare décervelé par la propagande officielle et l'éducation nationale socialiste, la plus grande fabrique à crétins du monde, ne le mérite pas non plus, il est trop brillant et courageux, c'est le seul héros actuellement qui ose défier la dictature islamiste et sanitaire qui gangrène le pays, en avançant des chiffres, des preuves réelles mais camouflées par le pouvoir.

Il est régulièrement condamné ? c'est normal, comme l'étaient les résistants pendant la Seconde Guerre mondiale par les tribunaux vichystes de Pétain, Zemmour paye très cher son choix de résister en dénonçant l'invasion criminelle et terroriste arabo-africaine et le remplissage des prisons par ces mêmes envahisseurs ; le pouvoir islamogauchiste a pondu des lois scélérates, d'interdiction de révéler tout ce que n'importe quel pékin moyen peut voir sous ses yeux.

Zemmour, par son héroïsme est devenu une icône comme notre Jean Moulin et nos élus traîtres et leur justice lâche soumise collabo devront un jour payer pour leurs crimes de collaboration honteuse à l'invasion islamiste.

Encore faut-il être doté d'un QI supérieur pour le comprendre, les antiZemmour, hélas, en ont été définitivement trépanés.

Robert Marchenoir

@ jack | 25 janvier 2021 à 00:30
"Quand on écoute ses thèses sur la Covid, Zemmour fait froid dans le dos. Pour lui, les ravages actuels sont marginaux. Ceux qui succombent étaient en effet menacés par leur grand âge et la comorbidité. La Covid ne serait donc qu'un révélateur et non pas une cause."

Ah, lui aussi ? Décidément... encore une illustration de l'augmentation tendancielle de la bêtise ambiante. Le politiquement correct de droite s'oppose au politiquement correct de gauche. A gauche, les races n'existent pas et les Chinois ne sont pas plus intelligents que les Noirs ; le rappeler est un complot de l'extrême droite. A droite, le Covid n'existe pas, et inciter les gens à s'en protéger est un complot des élites mondialistes.

Tout le monde fait assaut de sectarisme, d'ignorance et de sottise. Tout se passe comme si les gens s'étaient fait amputer du cerveau, comme s'ils étaient incapables de penser et d'apprendre par eux-mêmes.

La civilisation Internet et la disparition de l'effort intellectuel ont transformé chacun en bestiole apeurée, ne trouvant son salut que dans l'effet de meute, cherchant sans cesse à confirmer ses préjugés en reniflant le derrière intellectuel de ses voisins de troupeau.

Il y a quelque temps, Éric Zemmour faisait part, sur CNews, d'un sondage d'ailleurs authentique et préoccupant, selon lequel une part effroyable des soignants en maison de retraite n'avaient pas l'intention de se faire vacciner. La maîtresse d'école Christine Kelly l'a tranquillement interrompu de sa voix douce, en lui demandant qui avait réalisé ce sondage.

Et Zemmour eut cette réponse terrifiante : je ne sais pas, je lis beaucoup de choses sur Internet.

Donc Zemmour, qui officiellement est journaliste, cite un sondage sans avoir le réflexe de dire s'il a été réalisé par Ipsos, BVA ou Complotiste Magazine. Et il lit des trucs sur Internet.

On devine que parmi ces trucs qu'il lit, il y a aussi bien des sources dignes de foi, que des producteurs de désinformation relayés par TV Libertés, ou d'autres.

Et qu'il est dépourvu du filtre cérébral lui permettant d'appliquer une vérification impitoyable sur ce qu'il lit, avant d'en balancer imprudemment le résultat à l'antenne.

Puisque ce sont mes amis politiques qui relaient cette information, elle est forcément vraie. C'est ainsi qu'internautes anonymes et candidats espérés à la présidence de la République se joignent pour turbiner du n'importe quoi dans l'espace public.

En temps de pandémie, ce genre de désinvolture tue, on ne le répétera jamais assez.

HX3945

Monsieur,

Dans ce billet remarquable que vous avez bien voulu nous communiquer, vous exposez toutes les raisons pour lesquelles selon vous notre « Berbère » doit renoncer à se présenter à l'élection présidentielle.

J'acquiesce pleinement.

Non pas parce que je suis hostile à une nouvelle élection de ce type et partisan absolu d'une réforme constitutionnelle drastique mais pour une raison supplémentaire – que vous taisez, qu'elle ne soit pas vôtre ou que vous en ayez honte – que je ressens en frissonnant : ils le tueraient !

Et celui-là, il ne ressusciterait pas !

Lodi

@ HOPE

J'ai écrit :

"La France n'existe pas pour les immigrés, elle a été un pays d'immigration tant qu'elle avait une main-d'oeuvre ne nous rendant pas le bien pour le mal..."

On ne se relit jamais assez : parfois les formules parlent à votre place, on parle tant de rendre le bien pour le mal que c'est sorti. Enfin, vous avez dû comprendre que trop de musulmans rendent le mal pour le bien.
Avant, les immigrés étaient normaux, ils rendaient le bien pour le bien... Comment Giscard aurait-il pu deviner la déviance des musulmans actuels ? Les premiers musulmans n'étaient même pas comme ça : arriérés mais pas candidats à nous arriérer en prétendant nous imposer de ne pas blasphémer, par exemple. Ils ne s'en prenaient pas aux Juifs non plus.
Etc.

Il était excusable de ne rien voir venir mais à présent nous voyons : il faut donc refuser toute immigration musulmane.
Le monde change, ce n'est pas toujours en mieux, certains champignons comestibles deviennent dangereux, les musulmans innovent, parmi tous les immigrés, en rendant le mal pour le bien.
Il faut donc laisser tout ça de côté.

Les Noirs paient pour cela : il arrive trop souvent qu'en rejetant ce qui doit l'être on rejette aussi autre chose.
De même, en gardant ce qui doit l'être, il arrive qu'on jette autre chose. Quand on déborde d'un côté ou de l'autre, on est injuste, soit envers les Noirs, soit envers les Français obligés de se voir adjoindre des gens dont ils n'ont pas voulu et qui leur nuisent. Pas voulu : on ne décide pas de l'immigration dans ce pays, on vote pour tel ou tel parti dont l'un peut plaire pour cela mais ne pas paraître trop soucieux du droit des femmes à avorter. Dilemme... Il y en a tant, en politique et dans la vie en général.

J'ai bien conscience que vous êtes généreux et vous ne voulez sans doute pas rejeter les immigrés musulmans, mais votre bonté pour eux est la porte par laquelle ils entreront ici pour nous soumettre.
La France, de plus, n'est pas un pays solide au plan des libertés, le premier réflexe face à tout ici ? Les lois liberticides, je veux bien avec de bonnes intentions mais les lois pour l'Histoire finissent par faire croire aux gens qu'on leur cache des choses, qu'il y a des complots, et gênent les historiens. Le fait de vouloir empêcher les gens de dire ce qu'ils ont à dire amène aussi certains à vouloir arracher les masques : tout début de loi liberticide est un trou noir engloutissant toutes les libertés à sa portée.

Le présent est donc piètre, et le passé, pire. Nous avons perdu plusieurs fois notre liberté contrairement aux Anglo-Saxons. Le fameux message français au reste du monde, c'est donc quoi ? Car on n'enseigne jamais que ce que l'on est. Je vais vous le dire : "la liberté, c'est bien relatif" et de subsumer la liberté par l'égalité, la gloriole napoléonienne, le fait d’accueillir les ingrats musulmans car nous serions les professeurs d'irrécupérables, enfin, tout mais pas la liberté.

J'ai bien conscience de dire des choses désagréables alors que vous êtes sensible, mais je considère que l'illusion générale et votre bonne volonté vous masquent des enjeux vous faisant paraître certains excès pire qu'ils ne sont.
Loin d'être des élucubrations sortant de rien, ces excès répondent à d'autres excès.
J'essaie pour ma part de rester dans le juste milieu et de vous parler avec une clarté et les égards dus à votre bonne volonté et votre sensibilité supérieure à la moyenne.

On échoue plus souvent qu'on ne réussit, cependant, en cas d'échec, je vous présente d'avance mes excuses.
Sinon : miracle ! Et cela montrerait qu'il y a finalement plus de positif qu'on ne peut le croire dans le monde.

Achille

@ Serge HIREL | 25 janvier 2021 à 00:22
« Pouvez-vous nous donner un exemple de président français contemporain possédant ces qualités ? »

Honnêtement non. C’était juste pour critiquer Zemmour et énerver Ninive. :)

Henri Gibaud

aaaaaaaaaaaaaaahhhhhhh... : xavier b. masset | 24 janvier 2021 à 03:09

Quel style, quel homme.

"Son problème est aussi physique, vous l'évoquez par la bande..." eh bien je veux vous faire l'honneur de vous avoir lu : par cette bande vous rebondirez depuis LE physique vers LA physique ... aaaaaaaaahhh !!
Entretemps, garnement, vous aurez lubrifié depuis le fameux "il se croyait César"... et vous mixez la vanne classique ("et il finit Pompée") avec votre glissade physicienne :
"son énergie est d'avance pompée"...

Et maintenant vos Mandarins en matière de "Philosophie Naturelle" comme on disait encore quand Galileo Galilei, professeur à l'université de Bologne, publiait en italien son Dialogo pour introduire la solution à un obstacle épistémologique assez vicieux, la confusion entre force et vitesse, voyons voir vos emphases :
"Son impetus, d'Aristote, saute alors en Buridan, pour se courber plus vite encore vers le sol..." : quel saltimbanque de l'histoire des sciences vous faites ! Bravo, LA physique dite parisienne en somme pré-galiléenne, il manque un nom celui de Nicolas (dit Nicole en ce temps) Oresme, et la référence à la Sorbonne de M. Sorbon, cette science fausse "scolastique"...

Bon vous semblez obnubilé par le type physique, que pensez-vous de la gueule de la fameuse protéine "spike" ? Et le vit russe, vous le Pompée ou le Tsar ?

jack

Oui, laissons-le dans son rôle actuel. Pas plus.
De toutes façons, s'il se présente, il ne bénéficiera que d'une estrade supplémentaire à l'occasion du premier tour.
Il n'a aucune chance d'accéder au pouvoir. Et c'est préférable pour le pays.
Quand on écoute ses thèses sur la Covid, Zemmour fait froid dans le dos.
Pour lui, les ravages actuels sont marginaux. Ceux qui succombent étaient en effet menacés par leur grand âge et la comorbidité. La Covid ne serait donc qu'un révélateur et non pas une cause. Macron, Castex, Le Maire et Véran s'affoleraient inutilement ainsi que les dirigeants des autres pays.

Zemmour est un beau parleur péremptoire mais on ne lui a sans doute jamais appris à interpréter des tableaux statistiques. A-t-il bien conscience que le personnel soignant est mobilisé et fatigué par une surcharge qui ne semble pas l'effleurer ?
Bien entendu, son atout principal reste l'immigration qui fait peur aux Français. Il en fait son miel. Mais serait-il apte à apporter des solutions ou bien à faire du Trump ? C'est à dire à haranguer les faibles d'esprit.

Claude Luçon

Dans l'inventaire humain de Philippe, un nom et une possibilité manquent.

Le nom : l'autre Bruno ! Le Maire ! Monsieur allocations en tous genres et pour tous, les Français ne sont pas ingrats et apprécient la générosité, ce qui vaut bien un bulletin de vote ! En plus il a don particulier pour dénicher les sous !

La possibilité : une sorte de 18 Brumaire, un Consulat Mélenchon-MLP-Zemmour ! Seul problème, qui sera la Premier Consul ? En attendant le retour des Bourbons ?

Serge HIREL

@ Achille 24 janvier 2021 à 20:34
« Un président doit être plus visionnaire que doctrinaire, plus rassembleur que diviseur, plus déterminé qu’obstiné. »

Pouvez-vous nous donner un exemple de président français contemporain possédant ces qualités ?...

--------------------------

@ semtob 24 janvier 2021 à 20:46

Pourra-t-on un jour projeter la France dans son avenir sans ressasser les heures, parfois glorieuses, parfois sombres, de son passé ?
Pourquoi vouloir écrire « pétain », sans P majuscule ? Pour désigner Marion, faut-il dès maintenant écrire « Madame maréchal » ? À cette allure, pour la saluer, on ne va pas tarder à entendre quelques nouvelles versions - haineuses - de l’hymne en hommage au Maréchal… Pétain.

Lodi

@ HOPE | 24 janvier 2021 à 21:30

Je comprends votre émoi mais vous ne me semblez pas sensibilisé à deux réalités.
On peut douter que la politique soit pour le bien commun... Elle me paraît plutôt l'art du moindre mal.
D'autre part, plus on va trop loin dans un sens, plus en réaction on va trop loin dans l'autre.

Les immigrés musulmans sont les premiers immigrés dont trop nous rendent pour le bien d'être ici le mal de l'ingratitude.
Attentats au pire, grignotage de la laïcité au mieux - quel mieux ! On dit qu'ils ne sont pas tous coupables comme si nous étions des juges.

En vérité, nous sommes des recruteurs : entreprises, pays, familles, personne n'a à admettre des gens dangereux, et chacun doit donc écarter tout ce qui le menace s'il veut perdurer.
La France n'existe pas pour les immigrés, elle a été un pays d'immigration tant qu'elle avait une main-d'oeuvre ne nous rendant pas le bien pour le mal... Cette normalité abolie, il faut s'adapter et c'est facile : il nous suffit de développer la robotique comme au Japon.

Cependant, en France, certains considèrent comme raciste de dire ce fait évident : trop de musulmans sont un danger pour qu'il ne soit pas une folie suicidaire d'admettre de nouveaux immigrés de cette confession.
On instrumentalise la lutte contre le racisme, en clair, la réhabilitation des Noirs dans l'opinion, pour permettre à des musulmans de nous nuire : voilà ce qui est en jeu.

On se sert des Noirs comme boucliers donc certains vont leur taper dessus pour atteindre les musulmans qu'on cache derrière ou, dans le cas d'autres personnes, parce qu'on se servira du besoin de maintenir les musulmans étrangers à distance pour s'en prendre aux Noirs qui commençaient à être mieux admis, entre l'instrumentalisation de la lutte contre le racisme pour protéger les indignes musulmans en Europe et la concurrence des Latinos aux Etats-Unis, les Noirs n'ont vraiment pas de chance.

Permettre à des immigrés musulmans de venir ou s'en prendre aux Noirs sont pour moi deux dangers jumeaux, deux injustices, l'une envers les Français, l'autre les Noirs, deux hérésies jumelles.

On ne lutte pas par le racisme par la loi, cela ne fait que donner un lustre héroïque aux racistes en plus d'être liberticides, on n'éduque pas les arriérés musulmans, cela ne fait que faire oublier que ce n'est en rien notre devoir et nous fait perdre du temps quand seule la fermeture des frontières aux plus désastreux monothéistes étrangers est une mesure véritablement protectrice de nos libertés.

S'unir à ceux qui nous sont loyaux, rejeter les autres dans les ténèbres extérieures dont on n'aurait jamais dû leur permettre de s'extraire.
Ce que je dis ne se situe ni à droite, ni à gauche, ni au centre, mais je pense, dans le juste milieu.

HOPE

Zemmour ? Non mais j’hallucine ! Un homme deux fois condamné par la justice pour incitation à la haine raciale candidat à la présidence de la République !? Un homme qui a déclaré s’agissant de joueurs d’origine africaine de l’équipe de France de foot: « Je ne dis pas qu’ils ne sont pas Français, mais qu’ils sont Noirs » !
Vous n’êtes pas sérieux. C’est de l’humour !?

F68.10

@ Tomas

Ce n'est une tare ni de réussir ni de rater l'ENA. Le bon sens ne suffit bien évidemment pas. Le bon sens permet simplement de récuser les délires les plus flagrants. Une fois le filtre du bon sens appliqué, on peut rentrer dans des choses un peu plus sérieuses.

Pour juger, il faut avoir fait du droit. Pour critiquer la justice, une bonne dose de philosophie morale en amateur peut suffire. Pour lutter efficacement contre une pandémie, des connaissances médicales ne nuisent pas, mais de la modélisation, des compétences en politiques publiques, et un savoir-faire organisationnel de type américain ainsi que des pratiques de logistiques sont aussi utiles. Des zététiciens amateurs ne sont pas non plus inutiles dans l'espace public.

Gouverner est effectivement associé à toute une gamme de compétences, mais on voit bien qu'un comique, comme en Ukraine, peut s'en tirer avec une performance dans l'ensemble, je trouve, honorable. Honorable... dans le contexte ukrainien...

Un président ne fait pas tout: le contexte importe: la professionnalisation de la compétence n'est pas décorrélée de la professionnalisation de la corruption.

"Vous ne dirigerez pas longtemps une centrale nucléaire avec du bon sens, elle vous sautera vite à la figure..."

Le corium a plutôt tendance à foncer sous terre tout en respirant (il gonfle car il chauffe au centre et se dégonfle car il se refroidit à l'extérieur). Maintenant, il va quand même falloir m'expliquer comment ces si compétents ingénieurs et décisionnaires d'EDF ont réussi à nous faire le fiasco de Hinkley Point...

Peut-être parce que les compétences au sein d'EDF n'immunisent pas contre une culture de la déférence qui empêche les informations de remonter aux échelons pertinents. Une culture de la critique interne défaillante, en somme, à mon avis.

semtob

Cher Philippe,

Il n'est pas désagréable d'écouter Zemmour pour sa passion de l'histoire mais souvent sa réécriture de l'histoire dans le sens de sa démonstration vire au cauchemar. Son identification à l'agresseur reste un mystère comme l'énigme du grand menhir.

Le pétain sans majuscule volontaire de la première doit être coupé de la seconde et s'il était possible aux générations présentes de ces périodes de ne pas le comprendre, il devient niais aux générations actuelles ou criminel de vouloir cacher les crimes d'enfants de la collaboration. C'est un déni grave qui a des conséquences que Zemmour ne sait pas mesurer ou qu'il n'a pas l'intelligence ou la sensibilité de sentir dans sa chair.

Dans l'entretien précédent, puisque vous liez les deux, il est étonnant de voir une jeune femme qui n'interroge pas le révisionnisme, qui se sent proche de son grand-père, personnage répugnant que les médias se plaisent à suivre dans ses alcôves et ses délires.

Son école extrémiste à l'allure angélique, pouponnière de ces pions qui devront la servir lorsqu'elle sortira de son couloir, tel un tyrex propulsé d'une boîte de pandore aura du succès. Ce jour-là, qu'elle attend tapie dans l'ombre comme une mygale, il nous restera à vaincre les dinosaures de nos ongles, de notre sang, de notre devoir de mémoire.
La manipulation, la propagande sont les fantômes de temps bien sombres et les muselières autoritaires trouveront des barrières inébranlables.
Et ce jour-là impliquera sa fuite ou son exil et la condamnation de ses militants.
françoise et karell Semtob

Achille

Un président doit être plus visionnaire que doctrinaire, plus rassembleur que diviseur, plus déterminé qu’obstiné.
Malgré son intelligence et sa culture remarquables, Eric Zemmour ne remplit pas ces trois critères.

Un autre journaliste politologue a voulu s’essayer à la politique dans les années 2010-2015. Son nom: Dominique Reynié. Mal lui en a pris. Il est finalement revenu à son premier métier.
En passant de l'autre côté du miroir, Zemmour décevrait à coup sûr son public.
Le mieux est encore qu'il continue à donner ses deux éditos dans l'émission Face à l'Info sur CNews où il règne en seigneur et maître. Elle est là sa vraie place.

Alors Eric Zemmour, ne dites pas oui !

Serge HIREL

@ Denis Monod-Broca 24 janvier 2021 à 17:32
« …qui voulons-nous être ? Que voulons-nous que soit la France ? »

Le problème est qu’à ces deux questions, les Français apportent 67 millions de réponses différentes… 47,7 millions en ne comptant que les électeurs inscrits.
Donc, les bonnes questions ne sont pas celles-là, mais plutôt :

Au premier tour : quels sont les candidats dont les propositions correspondent le moins à ce que je veux que la France soit ? Objectif: que ne restent en lice que les deux qui sont les moins éloignés de mes attentes.

Au second tour : lequel des deux candidats est le plus à même, en mettant en œuvre ses propositions, de faire en sorte que la France soit la plus proche de ce que je veux qu’elle soit ?
Ou, si aucun des deux ne se détache : quel est celui qui l’éloignera le moins de mes attentes ?
Ensuite, chacun a cinq ans pour décrier son choix…

Serge HIREL

Je ne résiste pas au plaisir de poster une vraie de vraie « fake news », de taille XXXL, qui figure sur le site « misspennystocks.com » :
« D’après le magazine People With Money, le journaliste [Eric Zemmour] a perçu un revenu de 82 millions d’euros entre septembre 2017 et septembre 2018, ce qui représente une hausse de 50 millions par rapport à 2016. Ainsi, selon les calculs, le journaliste pèserait dans les 280 millions de dollars. À 60 ans, il se trouve en tête du classement des journalistes les mieux payés pour l’année 2018. »

Donc, avis à ceux qui déjà comptaient monter des cagnottes, ouvrir des comptes offshore ou rapatrier des francs suisses pour financer sa campagne : c’est inutile, Zemmour possède tous les kopeks, dollars, sous, anciens zaïres et bitcoins nécessaires… Et il se dit qu’il a aussi récupéré les diamants de Bokassa…

Le problème est que cette « fake news » désopilante ne provient pas en direct d’un site complotiste… On la trouve au bas de la page du site de CNews (rubrique : ailleurs sur le web) que Robert Marchenoir nous a invités à consulter dans son commentaire sur l’entretien de Marion Maréchal (ce matin à 08:20 -cliquer sur le lien « semer le doute »). Que fait la police de Bolloré ?

Autre question : cette « misstruc » polluant pas mal d’autres sites français, comment se fait-il que les brillantissimes chasseurs de fausses nouvelles de Libé, du Monde et de Radio France n’aient pas déjà tordu le cou à celle-là ? La réponse « parce que c’est Zemmour qui est visé » ne sera pas acceptée. Motif : on ne peut pas imaginer un tel manque de confraternité !

Tomas

@ Mitsahne
"N’être pas sorti de l’ENA est un grand bon point supplémentaire et lui permet d’afficher un autre grand bon sens qui manque tellement à nos sinistres dirigeants."

C'est vrai qu'avoir raté l'ENA deux fois c'est mieux. Il ne s'en est tellement pas remis qu'il a tout de suite accepté d'en faire partie du jury à l'oral dans les années 2000.

Quant au "bon sens", on a l'impression que c'est devenu l'alpha et l'oméga de la pensée de droite. Pour rendre un jugement au tribunal, il faut du bon sens ; pour lutter contre une épidémie qui désorganise la planète entière, il faut du bon sens ; pour gouverner, il faut du bon sens.

Ben non: pour juger, il faut avoir fait du droit, et pas qu'un peu. Pour lutter efficacement contre une épidémie, il faut avoir fait des études de médecine (le cas Raoult montre que ce n'est pas une condition suffisante, mais elle est au moins nécessaire). Pour gouverner, il faut savoir décider, déléguer, appréhender rapidement les situations, conduire une politique de long terme, évaluer ce qui est possible et ne l'est pas et être capable de comprendre les analyses des experts techniques que vous avez à votre disposition.

Vous ne dirigerez pas longtemps une centrale nucléaire avec du bon sens, elle vous sautera vite à la figure...

Serge HIREL

Restons-en aux Présidents élus depuis l’instauration du quinquennat. Chirac, Sarkozy, Hollande, Macron ont chacun fait l’objet de mise en accusation pour défaut, l’un d’autorité, l’autre de retenue, le troisième de vision et le quatrième d’expérience. Quatre qualités indispensables à un chef d’Etat. Zemmour les possède-t-il ? Hormis la vision, probablement pas. La cause est donc entendue : Z doit rester Z et ne pas tenter de devenir Alpha.

Mais les deux pages que lui consacrent Alain Duhamel dans « Emmanuel le Hardi » ne sont ni une plaisanterie à l’égard d’un camarade de plateau TV, ni un trait d’humour dans un océan de propos sérieux. Et le fait que, sur Paris Première, l’intéressé n’ait pas aussitôt évacué l’hypothèse n’est ni une hésitation, ni l’amorce d’une réflexion. L’un et l’autre sont trop fins observateurs de la faune politique pour imaginer une telle candidature, encore moins sa réussite.

Alain Duhamel et Eric Zemmour font en fait une même analyse : parmi les candidats potentiels de 2022, aucun, y compris le Président sortant, ne présente ce que le chroniqueur du Figaro et de CNews peaufine tous les jours : une philosophie politique personnelle qui, se nourrissant tout autant des grands auteurs que de l’Histoire, ancrerait leurs convictions et donnerait de la pertinence et de la cohérence à leurs actions, à leurs projets, à leur programme. Même Macron, qui, en 2017, s’était essayé à l’exercice, en a perdu la pratique sous la rudesse du métier de Président.
Marine et Mélenchon récitent leurs catéchismes, parfois proches l’un de l’autre… Rigoureux, ordonné, Retailleau semble aussi celui qui est le plus attentif à justifier ses choix. Tous les autres, le nez sur le guidon, se focalisent sur les sondages, soignent leur stratégie, éprouvent leur tactique, martèlent les petites phrases, apprennent des éléments de langage, agressent l’adversaire… Mais, les mains dans le cambouis, ils ne prennent pas le temps de structurer leurs convictions et, surtout, d’expliquer à leurs électeurs potentiels qu’elles sont le ferment de chacune de leurs propositions.
Leur discours, trop souvent, n’est qu’un catalogue, qui, sans lignes de force, attire peu le chaland. À quand un de Gaulle et sa grandeur de la France, un Giscard et son ode au libéralisme et même un Mitterrand, qui, en trichant beaucoup, avait réussi à faire croire qu’il croyait au socialisme ?

Revenons à Zemmour. Il est immensément utile là où il se trouve, dans son rôle de lanceur d’alerte, qui l’oblige, pour être entendu, à forcer le trait, quitte à provoquer, quitte à être détesté. Un lanceur d’alerte, pas un voleur de documents confidentiels, simplement un journaliste qui fait son métier - enquêter, constater, analyser, publier -, avec, en plus, une véritable passion pour l’Histoire et une incroyable facilité pour décrypter l’essentiel dans un événement complexe.

Zemmour Président ? Non. Ministre ? Pas plus, il est impossible qu’il renonce à son indépendance d’esprit. Conseiller du Prince ? Oui, peut-être, mais plutôt le visiteur du soir qui passe par la grille du Coq… Une sorte de nouvel Alain Minc… à la différence près que Zemmour ne saurait être « multicartes »… Le seul Prince qu’il pourrait servir est d’ailleurs plutôt une princesse… blonde, jeune et souriante…

boureau

Eric Zemmour, ne dites pas oui !

À noter d'abord la perfidie mielleuse - comme souvent - du questionnement d'Alain Duhamel qui, depuis toujours, déteste et jalouse Eric Zemmour.

Votre analyse, cher P. Bilger, montre que finalement votre position est celle d'un centrisme inconditionnel. Ce que j'appelle "l'ultra-centre".
Notamment votre paragraphe consacré aux idées et propositions d'Eric Zemmour sur l'immigration et ses conséquences.

Vous n'avez pas pris conscience, semble-t-il, des conditions économiques dans lesquelles se trouve l'Etat français. Vous semblez vivre le rêve de ce centre qui bloque notre pays depuis quarante ans : surtout pas de réformes d'ampleur mais des toutes petites miettes. Allons, le système tiendra bien encore quelques années...

L'humanisme que vous invoquez est celui des aveugles ou des sourds, ou des deux. Ce n'est pas de l'humanisme, mais de l'impuissance érigée en sainteté.

Eric Zemmour fera ce qu'il juge le mieux au moment voulu.

Car EZ fait peur à beaucoup, notamment à LR. Car, s'il se présentait, il augmenterait encore le résultat prévisible et déjà catastrophique du futur candidat LR.

Pour l'instant, il continue à plaire à un public de plus en plus nombreux et de mettre en valeur certains débatteurs qu'il reçoit avec l'aimable Christine Kelly. Exemple le maire de Cannes David Lisnard, vendredi soir, qui a confirmé être une personnalité solide.

Soyons sages : attendons de voir l'émergence possible de nouvelles têtes et les tractations discrètes en coulisses ou dans les restaurants parisiens. Et puis reste Emmanuel Macron, l'ultime refuge des centristes.

Cordialement.

Denis Monod-Broca

Pourquoi toujours cette question à celui ou celle qui, par sa notoriété, sort un tant soit peu de la foule : serez-vous candidat ?
Avons-nous à ce point besoin d’un roi ?

La question primordiale n’est pas « qui voulons-nous pour président ? », elle est « qui voulons-nous être ? » ou « qui voulons-nous que soit la France ? ».

Mitsahne

Brillant et fondamental billet de M. Bilger.
L’excellence d’Eric Zemmour sera bien plus utile à la Patrie France en danger s’il reste ce qu’il est, au lieu d’aller se galvauder dans les écuries maqueronistes aux relents veranés et castextrophiques.

Zemmour fait partie du patrimoine français de l’intelligence, de la justesse de vue et du courage politique. Il n’a pas la morgue du patricien dédaigneux, il n’a pas besoin de mots rares pour s’exprimer et être compris de tous. N’être pas sorti de l’ENA est un grand bon point supplémentaire et lui permet d’afficher un autre grand bon sens qui manque tellement à nos sinistres dirigeants. Lesquels se comportent comme des pendus oubliés dans le vent.

Qu’il reste au-dessus du magma. Un phare n’est jamais détruit par la tempête.

Paul Duret

Il faut faire la différence entre être un bon candidat (ce qui veut dire être susceptible de gagner l'élection présidentielle) et être capable de bien gouverner la France (qui est quand même majoritairement habitée par des Français, pinailleurs, grognons, réfractaires à toute réforme, girouettes, râleurs...). Donc une tâche très difficile, à ne pas confier à n'importe qui.

F68.10

@ Isabelle
"Islam modéré, un oxymore !"

Cet islam modéré existe. Seulement pas exactement là où on nous le vend. Ailleurs: rendez-vous sur Al-Jazeera avec Irshad Manji pour le découvrir.

Je ne pense pas que cela vous rassurera, mais au moins cela vous illustrera où cet islam modéré se trouve réellement ; et cela vous permettra d'éviter à d'autres de prendre des vessies pour des lanternes.

Mettez les sous-titres en français et préparez-vous à un sévère décentrage culturel pour comprendre en quoi il s'agit d'un islam modéré, vraiment islamique et vraiment modéré. Et très minoritaire, je vous le concède volontiers.

HX3945

i-MAGE
Les ressources de la « tenancière » seraient-elles inépuisables ? Combien possède-t-elle de versions de ce fascinant visage « berbère » ? [Je ne serai pas celui qui désespérera le vieux Luçon]

En vérité je ne sentais pas ce portrait. Je suis tout de suite parti sur les traces de Fellini, Donald Sutherland, Venise, un homme portant son masque, une réminiscence flash de la piazza Santa Maria del Trastevere envahie par une foule de jeunes fans de l'acteur en plein tournage… souvenirs souvenirs… difficile de s'arracher.

C'est ma chère épouse qui m'a réveillé. Vois-tu au fond de ce visage impassible l'ironique espérance du sage qui sait attendre.

Une éternité métaphysique !

Merci chérie, merci Madame !

Michel Deluré

EZ possède certes beaucoup de qualités intellectuelles et affiche des convictions qu'il a le courage, ce qui est appréciable, de défendre avec pugnacité, fermeté, et cela quoi qu'il lui en coûte.

Pas sûr qu'il s'agisse cependant là de critères suffisants pour lui assurer un profil de présidentiable et en faire surtout un candidat de rassemblement idéal, même si le paysage politique toujours aussi décomposé avec le passage d'EM laisse le champ libre à nombre d'opportunistes.

Sans compter que, si fortes soient ses convictions, celles-ci, à supposer qu'il soit élu, se heurteraient rapidement aux réalités face auxquelles tout Président se trouve rapidement confronté et avec lesquelles il doit alors composer. C'est là que réside une des faiblesses de notre démocratie et EZ, quelles que soient ses qualités, sa volonté, n'y échapperait probablement pas.

Si EZ s'engageait dans une telle aventure, nous perdrions avec certitude un remarquable débatteur, un indispensable agitateur d'idées, une précieuse source de réflexion, mais nous n'y gagnerions pas pour autant l'espérance de voir éclore l'ère d'une grande présidence.

Isabelle

Eric Zemmour, le vitaliste. Pourquoi a-t-il autant de succès ? Peut-être parce qu'il nous donne à nouveau un élan vital que nous avons abandonné. On nous a fait croire que nous n'étions rien et que tout se valait.

LES VITALISTES ET LES BISOUNOURS

Qui va gagner la partie dans les prochaines années ? Les vitalistes ou les naïfs cornaqués par les faux bisounours hypocrites !

E. Zemmour est un vitaliste, il a des convictions. Il croit encore à sa culture, son histoire. Il a encore un élan vital face aux nombreux Français lobotomisés à coups de propagande progressiste.

En face de lui, d’autres vitalistes qui ont des convictions profondes chevillées au corps, les fervents de l’islam par exemple (radicaux ou soi-disant modérés). Islam modéré, un oxymore !

Qui va gagner quand on sait, sans naïveté, que l’homme est un loup pour l’homme. Même les animaux savent que pour survivre, il faut être plus fort que l’autre.

La force et la prédation ont été les conditions de notre survie sur cette planète jusqu’à présent. Mais aujourd’hui, nous sommes de plus en plus infantilisés et affaiblis. Le pire dans l’affaire c’est que nous nous laissons manipuler. Nous voulons être maternés, incapables de tenir debout seuls sur nos deux jambes.

Regardons les choses en face, si nous connaissons des vagues migratoires successives c'est que nous sommes devenus incapables de ramasser nos fraises et nos clémentines dans nos champs. Il vaut mieux récupérer les allocations diverses et variées, affalés dans nos canapés, plutôt que de se bouger les fesses pour ramasser nos fruits et légumes. Nous sommes devenus un peuple légume.

Les progressistes mondialistes universalistes veulent nous faire croire que tout se vaut, que tout le monde se vaut. Pas de chance, les peuples fonctionnent à des vitesses différentes.
Depuis le début, l’humanité s’est battue y compris contre l’autre pour survivre.

Qui va surmonter l’autre ? Les niaiseux avec leurs trottinettes, leurs planches à roulettes, leurs discours lénifiants ou les vitalistes avec les couteaux et les armes à feu ?

Quant aux noirs qui réclament l’égalité avec les blancs. Pas de problème, ils vont finir par obtenir cette égalité. Nous serons bientôt tous pauvres, blancs et noirs confondus. Nous nous acheminons vers la paupérisation et la tiers-mondisation de la planète. Il n’y a pas assez de ressources pour tout le monde.

Ceux qui dirigent le monde de leur pouvoir et de leur argent seront les seuls à s’en sortir. « L’homme est un loup pour l’homme. »

Pour le moment, on musèle des populations entières à coup de Covid. Quand nous aurons à peu près réglé cette crise sanitaire (gageons qu’elle va durer très longtemps), nous aurons droit aux Khmers verts qui vont nous expliquer que nous devons drastiquement nous serrer la ceinture. Tous pauvres sauf les dirigeants et les élites du capitalisme vert. Histoire sans fin !

L’homme est un loup pour l’homme et rien ne change sous le soleil. Alors, le progressisme ou l’écologisme, on ne peut pas faire mieux comme arnaque.

caroff

EZ est suffisamment fin analyste politique pour se rendre compte que sa possible candidature à la présidentielle est une impasse.
Certes sa parole écoutée chaque soir sur CNews par environ 800 000 téléspectateurs le serait, durant la campagne, par plusieurs millions de citoyens. Son art du débat et sa pugnacité à fournir des arguments contextualisés pourraient populariser encore davantage ses idées, y compris sur l'immigration de masse qui va devenir le handicap majeur de la société française dans les dix prochaines années.
Mais à part ça qui n'est pas rien ?

Une candidature de témoignage pour un courant de pensée qui prend sans doute de la vigueur mais qui se concrétisera dans les urnes par le même score qu'un Jadot ou un Piolle qui rentreront à la maison avec 6 ou 7 % des voix...

Valéry

À mon sens, l'impasse française n'est pas qui est le chef, mais la mentalité qui mène à l’élection du même type de chef, une mentalité de douillets, de fautifs et de perdants, état d'esprit dûment alimenté par une propagande, une réécriture de l'histoire et un travail de désinformation constants.

EZ est bon pour corriger ce problème, mais comme il déborde sur le thème de l'immigration et de l’européisme bien plus que MLP, il n'a pratiquement aucune chance devant le deep state - il suffit de constater l’échec cuisant de Trump ; il est donc préférable qu'il continue le combat sur le terrain des idées, qu'il écrive des livres et fasse le beau à côté de Christine Kelly.

GERARD R.

@ Isabelle | 24 janvier 2021 à 10:03

Emmanuel Macron est féru de finance. Est-il pour autant capable de gouverner la France ? Si oui, il ne l'a pas montré ! Cette pauvre France, qui dès l'apparition d'une nouvelle candidature présidentielle, toute hypothétique soit-elle, s'empresse, par médias - et désormais par blogs - interposés de semer le doute, voire le discrédit, dans les esprits déboussolés de Français qui inlassablement replongent dans le "Système", pour ensuite geindre lamentablement durant tout le quinquennat. C'était bien la peine de leur faire croire que le clivage gauche-droite était devenu obsolète...

Pour Zemmour, en tout cas, je me risquerais à reprendre le chemin des urnes. Même si je sais que lui non plus n'aurait pas carte blanche de l'État profond. Mais qu'au moins, on soit débarrassés de certains clowns, malfaisants de surcroît, que l'on a trop vus...

XAVIER NEBOUT

Comment ajouter un mot à la brillante entrée en politique de notre hôte ?

EZ devrait réaliser qu'au regard de Marion, ses brillantes et jutes analyses ne suffisent pas à l'élever au-dessus du niveau de saltimbanque.
Qu'il ne vienne pas s'en prendre à ce qui va inexorablement se former autour de Marion Maréchal.

Pour la rejoindre sans retenue, P. Bilger devra se débarrasser de ses oripeaux antipétainistes de façade dans lequel Marion ne tombe pas, et de son dédain pour JMLP pour lequel elle ne retient pas sa vénération.

Etrange similitude entre Marion Maréchal et Philippe Pétain dont le destin est de sauver la France, mais celui de l'un était voué au sacrifice à l'instigation de Judas-De Gaulle, celui de M. Maréchal est d'être sacrée à Reims.

Exilé

Je pense que EZ, dont la présence est irremplaçable dans la vie intellectuelle, dans les débats politiques, sociétaux et médiatiques, commettrait une grave erreur en s'aventurant dans la joute présidentielle.

Exactement.
Pour prendre une comparaison,une société composée dans l'idéal d'oratores, de bellatores et de laboratores se doit d'éviter de confondre les genres.

HX3945

@ Philippe Bilger, esquire

Monsieur,

Respectueux, admiratif et reconnaissant, je souhaite de tout cœur mettre à disposition le « meilleur de moi-même » pour vous tirer du mauvais pas que vous venez d'esquisser sur la scène de la Comédie Politique Française.

Ignorez-vous véritablement qu'il n'existe aujourd'hui aucun(e) citoyen(ne) français(e) éligible capable, même avec un bail en bonne forme, d'occuper convenablement l'hôtel particulier sis à Paris, 55 rue du faubourg Saint-Honoré ?

Ce pour de multiples raisons.

D'autre part, patent il est que le locataire actuel va avoir du mal à terminer son bail.
Et c'est rien de le dire !

Cette grande baraque, incommode dans nos jours d'aujourd'hui, a vocation à devenir un musée ; par exemple celui des faits et gloires de la dynastie des princes Souhmis. Ils le méritent bien.

La rédaction d'un nouveau bail se fait sentir.
On songe à un édifice à loyer modéré, d'une centaine d'appartements, loués à des gens responsables, loyaux, compétents… et honnêtes [ oui je sais que c'est une gageure mais on peut quand même essayer] lesquels seraient non seulement élus mais soumis régulièrement au suffrage de la Nation.
Ce serait l'occasion de ressortir ce vieux machin, si vieux qu'il porte un nom romain.

Je reste à votre disposition, prêt pour vous à peaufiner le projet.

Respectueusement vôtre

stephane

Qui à l'avenir est capable d'être responsable de la dissuasion nucléaire française, pour qu'elle reste dissuasive ?
À l'évidence pas Mélenchon bien que j'adhère à bon nombre de ses idées, il est, il s'est disqualifié.
Éric Zemmour ? J'ai peur qu'il intellectualise un peu trop le processus.
Valls ? Même pas en rêve.
Marine Le Pen à la tête des sous-marins ? C'est une blague.
Il reste bien peu de monde.
Bruno Le Maire ? Il ne faut pas donner les commandes à ce charlot.
Je ne vois hélas que deux personnes au moment de glisser le bulletin de vote dans l'urne : Édouard Philippe et... Emmanuel Macron. Hélas ce dernier veut brader les intérêts français à l'Europe et ça commence à faire beaucoup.
Une candidature d'Édouard Philippe est la plus rassembleuse. L'homme n'est pas parfait, mais il est adapté et adaptable et son licenciement plaide en sa faveur.
Philippe2022

Vamonos

Zemmour a combien d'électeurs potentiels ? Environ 1,04 %
Avec ce résultat, ces frais de campagne ne seraient pas remboursés.

sylvain

Non mais je rêve ! Quelle mouche vous a piqué cher Philippe ?

Vous "nausée "pas encore faire un narticle sur Zemmour, ce pelé ce gâleux ?
Mais vous allez provoquer des acidités gastriques et de l'urticaire à nos islamogauchistes du blog ! Ils risquent de passer un mauvais dimanche et d'avaler la fêve de travers.

Je les imagine devant leurs écrans rouges de rage, postillonnant de haine recuite, cheveux ébouriffés, sauf pour les chauves évidemment, en majorité ici sur ce blog de gérontologie.

Zemmour président ?? Wouah la criiise ! Comme z'y va lui ! Niet, c'est réservé aux islamogauchistes, la Ceufran est devenue un califat islamiste aux peuplades racaillisées indigènes négroboïdes et leur président devra respecter les nouveaux codes racialistes : noir, de gauche, homo, pas besoin de QI, la cavité orbitale censée abriter un cerveau est généralement vide, vu de dessus on voit leurs dents.

Faut des zintellos très zécolos pour diriger c'pays, y en a plein les gauchisseries socialos cocos escrolos insoumis et du lourd de très haut niveau : Omar Sy, Camélia Jordana la haineuse qui sévit toujours, sans honte, dans toutes les émissions du service public de l'odieux visuel gauchiste, Traoré, Noah, Obono, Coquerel, Autain, Benbassa, Joffrin et son Boobaland... liste inépuisable.

D'ailleurs je leur conseillerais de créer un ministère de l'indignation à graduation variable selon les paramètres gauchistes institués par les élus collabos et merdias complices ; Griezmann en serait ministre et Omar Sy, le directeur de cabinet (au fond à gauche).

Un jeune blanc victime de racailles arabo-africaines ? silence radio, la victime a des ancêtres colonisateurs donc il est normal qu'il paye sa dette à coups de barres de fer et de couteau.

Un blanc un peu gris tabassé : un petit tweet suffira, pas assez coloré.

Marron-noir bousculé par des flics blancs ou insulté par des arbitres blancs ? houlala, genou à terre, poing levé, tête baissée sur la pelouse.

Noir-noir, mais alors très noir de chez très beaucoup plus que noir : émeutes, manifs, incendies, tirs de mortier, marches blanches, étoiles jaunes, défilés de protestations dans tous les merdias micros et caméras de toute la gauchiasserie pour dénoncer la bête immonde, les zeures zombres du fascisme renaissant et surtout, les topissimes slogans fachogauchistes ressassés ad nauseam ad hitlerum :

"Zemmour-Hitler , même combat !"
"Zemmour !! coupable de véhiculer des idées racistes"
"Il faut boycotter Zemmour, ce haineux !
"Le CSA doit supprimer cette émission qui autorise Zemmour à calomnier caricaturer amalgamer stigmatiser une communauté."

Traduction normale pour des gens non-anormaux : il dit trop de vérités dérangeantes pour les collabos soumis islamogauchistes, il doit donc être interdit de parole.

Cher Zemmour, laissez ce pays dépotoir à toutes ces fientes sociales et sociétales genrées racistes anti-blancs anti-France dégénérées perverties, ils ne vous méritent pas, vous êtes une star charismatique survolant ce ban de crapauds nauséeux qui tentent en vain de vous abattre ; laissez-les patauger dans leurs fientes.

Continuez à me régaler, bravo, vivement lundi soir !

Marc GHINSBERG

Philippe Bilger, conforté par sa récente interview avec Marion Maréchal, pense souhaitable et désormais possible une union des droites.
Le FN débaptisé, dédiabolisé, débarrassé (?) de ses éléments les plus sulfureux, ne serait plus infréquentable. Mieux, certaines de ses thèses, sur l’immigration par exemple, seraient largement partagées, notamment par l’électorat de droite.

Chacune de ces affirmations pourrait être contestée ou tempérée, mais c’est surtout ignorer qu’aux traditionnelles distinctions, extrême gauche, gauche, droite, extrême droite... vient sinon se substituer du moins s’ajouter une distinction entre les « populistes » autrement dit les démagogues et ceux que j’appellerai en attendant mieux les « responsables ».

Dans les premiers, je mets le RN et LFI, dans les seconds LR et LREM, les Verts et les socialistes se répartissant dans ces deux ensembles en fonction des individus. Les uns promettant tout et son contraire (l’augmentation des dépenses publiques et la baisse des impôts), les autres conscients qu’ils n’échapperont pas à des mesures impopulaires pour résoudre des problèmes incontournables (déficit des retraités, gestion de la dette par exemple).

Dans ce contexte, j’imagine mal un rapprochement formel des partis de droite ou de gauche. En revanche je n’exclus pas au deuxième tour de la présidentielle un désistement plus ou moins explicite de LFI pour le RN (ou réciproquement) et de LR pour LREM (ou réciproquement). Le cauchemar absolu étant un deuxième tour opposant LFI et RN, hypothèse qu’une multitude de candidatures rendrait possible.

Ainsi, pour ce qui me concerne, la question de savoir si Eric Zemmour doit se présenter pour réaliser l’union des droites ne se pose pas. L’union des droites n’aura pas lieu. Pas pour des questions de personnes, pour des questions de fond.

Ces spéculations n’engagent que moi. Je les livre à la sagacité de chacun.

Isabelle

Eric Zemmour est féru d'histoire mais serait-il capable de gouverner la France, rien n'est moins certain.
Les Français sont tellement désemparés qu'ils ne savent plus à quel saint se vouer !

Constat : la première mission de l'Etat est de sécuriser sa population. Les membres du gouvernement sont de mieux en mieux protégés, alors que la population est abandonnée aux meutes de racailles, pour qui l'indulgence des juges est de rigueur.
Quelles seront les suites données après le lynchage de Yuriy ? Quid des neuf racailles qui ont lynché cet adolescent à terre ?

calamity jane

Pour le titre : je ne suis pas sûre que les raisons développées dans le billet soient les bonnes pour répondre au titre.
Une petite (!) préférence pour la famille du patriarche "just married" ?

Louis

Il est tout à fait à sa place en tant qu'agitateur intellectuel et je ne suis pas certain qu'il possède un bon profil. Mais ? N'oublions pas le rôle de l'équipage, rien ne peut se faire sans de grands adjoints au service d'une vraie politique.
Hélas je crains qu'il ne faille passer par une période de chaos avant que n'émerge une lumière.

revnonausujai

Eric Zemmour, qui se définit lui-même comme chroniqueur et écrivain, est à son meilleur dans le rôle de Cassandre ; ce n'est pas exactement le profil d'un homme d'action.

Féru d'histoire, il doit probablement envisager une place de conseiller du Prince. Prince lui-même, c'est une autre histoire !

Aliocha

Oh, mais pourquoi pas, après tout, si le petit Eric désire se faire casser la pipe à la foire du trône qu'est devenue notre démocratie, le seul fait qu'il puisse l'envisager le démontre, les érecteurs de gibet y trouveraient leur compte, à confondre l'élection avec la guillotine, le tribunal avec CNews, et la parole victimaire avec les comptes de Crésus.

Le toxique lubrifie la manie du ressentiment et toutes paroles proférées ne sauront que produire leur exact antidote, nous comprenons ici pourquoi ce peuple ne sait pas se réformer et en reste à ses réflexes d'épuration, le sens du travail bien fait, la famille réunie, la patrie bien défendue par la réconciliation européenne en reste à la femme tondue et aux résistants de la dernière heure qui n'ont toujours pas compris pourquoi la sainte valeur s'est offerte en son temps à l’infamie, les gaullistes ne sachant finalement que vendre les circonscriptions pour établir le pouvoir de leur mafia sur les ronds-points maintenant jaunis, misant l'idée européenne au bonneteau de la politique intérieure d'une nation détruite par l'histoire, chaque citoyen se prenant pour le roi.

Vas-y, Zemmour, si tu veux être la tumeur de cette métastase, qu'on puisse même l'envisager est confirmation du diagnostic létal de notre démocratie, il ne restera plus que la belle et divorcée Marion pour faire se dresser le vit de la famille de la droite décomposée, s’accoquinant à la gauche souverainiste qui n'a plus que Lisieux pour pleurer ce que leur ont laissé les constitutionnalistes incestueux.

Il est vraiment à espérer qu'il reste encore quelques esprits lucides en ce pays pour comprendre que ce qu'a permis la Constitution avec l'élection de Macron est bien le seul chemin qui nous reste pour sortir de ce beusier, qu'il n'y a qu'une réforme drastique qui saura être à la hauteur de tous les Giuseppe de France, eux qui sont trahis par un État corrompu jusqu'à l'os et qui finiront par ne plus consentir à cette caricature de démocratie en s'offrant aux démagogues qui confondent la réforme avec l'huile sur le feu, rejoignant la cohorte de la meute des peuples occidentaux dont on voit bien que les Anglo-Saxons fantasmés ne savent plus que fragiliser tous les Capitole, confondant capital avec liberté, égoïsme avec égalité, domination avec fraternité, information avec propagande, et s'offrant au pire, la confusion du désir avec le Droit, qui ne trouve plus dans son expression que la satisfaction de la décollation prônée par la cruauté des experts.

Eh oui, les amis, il ne reste plus que l'Europe en ce bas monde, et si la France ne sait pas comprendre que la si fragile silhouette de son jeune président inexpérimenté représente la dernière chance de défendre nos valeurs démocratiques, elle ne saura que renoncer à la capacité de formuler les termes du choix que toute son histoire détermine, ce choix qui nous est laissé de nous déterminer entre la défense de la vérité lentement établie, ou le service des mensonges faciles du fantasme éculé, autrement dit, le choix entre l'équilibre de la relation, royaume de la réconciliation, et l'empire des destructions.

HX3945

@ Philippe Bilger, esquire

Monsieur,
En publiant en toute candeur (!!) ce texte, au demeurant objectif, mesuré et désengagé, vous ouvrez les vannes à un torrent de sanies qui vous ensevelira.

D'ailleurs, ça a déjà commencé.

Et c'est bien normal !

michel

Comme un effet "catalyseur" à droite la droite quoi ! Ni plus ni moins... Oui on serait tenté de le penser.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

MA CHAINE YOUTUBE

PRESSE, RADIO, TELEVISION & INTERNET

INSTITUT DE LA PAROLE

  • Formation à l'Institut de la parole
    Renseignements et inscriptions : [email protected]
  • L'Institut de la Parole propose des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique de la personnalité et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Magistrat honoraire, Philippe Bilger propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires.

MENTIONS LEGALES

  • Directeur de la publication : Philippe Bilger
    SixApart SA 104, avenue du Président Kennedy 75116 PARIS