« Trump n'est pas Hitler et Finkielkraut n'est pas Cohn-Bendit ! | Accueil | Entretien avec Marion Maréchal »

21 janvier 2021

Commentaires

Serge HIREL

@ Achille 25 janvier 2021 à 11:45
« Il [Bruno Le Maire] affiche une fidélité sans faille envers Emmanuel Macron »

« Le moindre conseiller ministériel a désormais plus de pouvoir que les élus » (Bruno Le Maire dans « Mémoires provisoires »). Il y dénonce aussi la « monarchie technocratique »… Je ne suis pas bien sûr qu’il s’agisse là d’une révérence devant le Roi… qui a promis beaucoup en matière de réforme de la haute administration, mais n’a rien fait.

Wilfrid Druais

L'autre jour sur CNews, je suis tombé sur le maire LR de La Verrière, Nicolas Dainville ; il parle comme tous les autres. La Verrière, commune limitrophe de Trappes la bien connue où j'ai grandi et vécu 25 ans. En l'écoutant, j'avais l'impression d'entendre n'importe quel maire coco/PS de banlieue qui l'a mise dans l'état où elle est et qui passe son temps depuis les années 80 à faire du misérabilisme sur ces pov' djeuns de banlieue (donc des racailles) abandonnés par la société.

D'un côté, c'est rassurant de voire que la droite a enfin compris depuis Chirac le petit jeu communautariste de la gauche pour garder la banlieue et les racailles parce que ça prouve qu'elle a une sorte de cerveau mais "en même temps", c'est désespérant parce qu'au fond elle fait la même chose donc autant voter pour les communautaristes de gauche qui donneront toujours plus. "Mieux vaut l'original que la copie" comme ils disent pour d'autres.

Je rappelle que cette lumière de Benoît Hamon est élu de la circonscription de Trappes justement parce qu'il a été élu grâce ou à cause des islamistes de cette ville.

J'ai vu à Trappes comment ça se passe quand le politique baisse son froc devant les islamistes pour garder sa place et malheureusement le phénomène est en train de se reproduire là où je suis maintenant, La Celle-Saint-Cloud, une ville de droite neuneu. Dans dix ans, c'est la zone !

Serge HIREL

@ Michel Deluré

Dans l’espace politique comme en météo, sentir le vent est la fonction de la girouette. Elle est souvent décorée d’un motif qui se veut artistique. Le Maire en est un bel exemple.
Quant au ministre des Finances, le vrai, il est à l’Elysée. Et c’est à lui qu’il faudra demander des comptes. Celui de Bercy n’est qu’un serviteur, pas même un collaborateur. Et, comme tout serviteur, il cherche une place mieux payée…

stephane

@ Michel Deluré

C'est exactement cela.
Je dirais que je l'avais trouvé bien à la primaire et avant.
C'est l'effet inverse que celui que me fait Michel Barnier qui est pour moi le plus à même de réconcilier les pays. C'est l'outsider qu'il faudrait.

Achille

@ Michel Deluré
« Cette versatilité me dérange, n'en faisant pas une personnalité et un partenaire fiables, capable qu'elle est de céder plus facilement à son opportunisme que de camper sur ses convictions profondes.. »

Bruno Le Maire est un personnage complexe, mais je le crois honnête. Il doit s’occuper en ce moment du problème particulièrement délicat de la Covid-19 que n’ont jamais connu d’autres ministres des Finances avant lui.

Il lui arrive même de prendre des décisions courageuses comme celle de s’opposer au rachat de Carrefour par le groupe canadien Couche-Tard, qui aurait pu avoir des conséquences fâcheuses dans le secteur stratégique de la consommation. Ceci n'en déplaise à Zemmour qui pense que c'est une bêtise.
Il a recadré le ministre délégué chargé des Comptes publics Olivier Dussopt qui avait estimé que l'année 2021 devait marquer la fin de la politique du "quoi qu'il en coûte".

Ce sont des positions responsables qu’il assume pleinement et dont il devra rendre des comptes à l’heure du bilan.
Il affiche une fidélité sans faille envers Emmanuel Macron et sa politique.
Difficile, en ce qui me concerne, de critiquer son comportement.
S'il s'est trompé il le paiera cash avec Macron en mai 2022.

Michel Deluré

@ Achille
@ stephane

J'ai cru à une certaine époque en Bruno Le Maire puis j'ai déchanté.
Je sais que dans l'espace politique, c'est une qualité que de savoir sentir le vent d'où qu'il vienne et de correctement s'y exposer mais s'agissant de Bruno Le Maire en particulier, il a su montrer qu'il excellait dans la pratique de cet art.
Cette versatilité me dérange, n'en faisant pas une personnalité et un partenaire fiables, capable qu'elle est de céder plus facilement à son opportunisme que de camper sur ses convictions profondes.

Quant à le déclarer bon ministre de l'Economie, le juge de paix en sera surtout la manière dont il gérera l'après-covid et sa capacité à redresser alors économiquement notre pays après les dégâts causés par la crise sanitaire.

Achille

@ Ellen

Si votre nouveau port d’attache est San Francisco, n’oubliez pas d’aller dire un petit bonjour à Herman Kerhost de la part de toute l’équipe de "Justice au singulier" ! 😉

stephane

@ Achille 24 janvier 2021 19:52

J'ai pensé qu'on était réconciliables voire réconciliés vous et moi, mais là me voilà triste.
Vous assumez et je trouve cela fort honorable.
Nous avons mené ensemble des combats plus valeureux.
Macron saura s'en servir car il a tout du paillasson.
En même temps, je ne pense pas que Bruno Le Maire mérite qu'on se chamaille à son sujet. Je vous le laisse.

Achille

@ stephane | 23 janvier 2021 à 10:43
« J'ai une préférence pour la disparition de Bruno Le Maire. À part faire perdre son camp, je n'ai pas encore compris à quoi il servait. »

Je n’ai pas du tout la même vision que vous de Bruno Le Maire. Je trouve que c’est un excellent ministre des Finances qui maîtrise autant que faire se peut la crise sanitaire et économique qui secoue la France (mais aussi les autres pays industrialisés de la planète).

Je ne serais pas étonné qu’Emmanuel Macron le désigne Premier ministre pour l'aider à mener à terme la dernière année de son mandat. Sinon pour entamer son second mandat.
Mais n’ayant pas le vécu d’Alain Duhamel du monde de la politique, ce que je dis n’engage que moi, bien sûr. :)

Lodi

@ Ellen

En intervenant sur ce blog de l'étranger, vous pourriez nous donner un point de vue sur la France considérée d'ailleurs. Vous pourriez peut-être aussi contribuer à le faire connaître à l'étranger.
Ici, chacun comprendrait le désir de rupture totale avec un pays qui vous a déçue mais tout le monde vous regretterait.

Quoi qu'il en soit, je vous souhaite bonne chance et ne doute pas que chacun pense de même sur ce blog.

Michelle D-LEROY

@ Ellen

Bon déménagement et bonne installation dans votre future résidence.
Toutefois, grâce à internet j'espère continuer à vous lire.

Bien cordialement

sylvain

Côté dîner de cons, les escrolos de Bordeaux, Lyon, Grenoble, sont largement en tête, il ne faudrait pas que le maire d'Etampes vienne troubler cette douce quiétude et prenne la place de leader à laquelle ils tiennent tant.

Comme dirait Brassens, "quand on est con, on est con" et on entend le rester.

Un petit conseil de ma part pour aider Marlin dans cette compétition à la meilleure connerie municipale, je lui propose de se présenter à ce dîner avec une mosquée en allumettes, tout comme Hurmic l'a fait avec son sapin de Noël.

Bientôt Pâques, cette horrible fête chrétienne insupportable pour ces collabos islamogauchistes ; pour se venger, pourquoi pas envoyer les cloches en direction de La Mecque plutôt que Rome, et dire à ses pâtissiers de faire des petites mosquées en chocolat ?

Ne me remerciez pas, je risque d'être zému, j'ai ouvert un cabinet de conseils en islamogauchisme avec une équipe d'experts fachos réacs racistes islamophobes FNistes RNistes identitaires blancs de souche cathos hétéros, bénévoles grassement payés.

Marcel

@ Achille
« À noter au passage que Franck Marlin est un maire de droite (LR).
On peut raisonnablement s’interroger sur le fait qu’une ville comme Etampes qui a une forte communauté musulmane puisse élire un maire de droite.
Tout fout l'camp ! »

En fait non. On suit le modèle Dassault de Corbeil-Essonnes. Ça s'est produit en Seine-Saint-Denis dans les années 2010, où l'on a vu l'arrivée, dans certains bastions historiques de la ceinture rouge, la droite à coup d'élections où les plus jeunes employés des points de deals se chargeaient d'amener les parents à l'isoloir, dans des bureaux de vote avec à l'entrée les plus vieux employés porteurs d'armes blanches, élection suivie d'une fête à la permanence municipale où sabraient le champagne les têtes connues du trafic de stupéfiant local.

La suite est un peu connue, enfin une partie de l'iceberg, par exemple à Bobigny (ville à mairie communiste de 1919 à 1939 et de 1944 à 2014).

« Le maire de Bobigny s'acharne à embaucher la compagne d'un ancien membre du gang des barbares. La préfecture a exercé trois recours pour faire annuler le recrutement de la compagne d'un homme condamné à 18 ans de prison dans l'affaire Halimi.
[...]
Dans son livre Le Maire et les Barbares, Ève Szeftel dénonce le « clientélisme » d'élus de l'UDI à destination de « voyous » et de « chefs de communauté » de la ville de Bobigny. Elle évoque des liens entre Jean-Christophe Lagarde, président de l'UDI et député de Seine-Saint-Denis, et Lynda Benakouche, la compagne de Jean-Christophe Soumbou, condamné à 18 ans de prison pour « enlèvement et séquestration » d'Ilan Halimi. Selon la journaliste, Lynda Benakouche, égérie de la victoire de l'UDI à Bobigny, serait aujourd'hui soutenue par le pouvoir en place dans la ville. »

https://www.lepoint.fr/politique/le-maire-de-bobigny-s-acharne-a-embaucher-la-compagne-d-un-ancien-membre-du-gang-des-barbares-05-03-2020-2365929_20.php

stephane

J'espère que ce maire soutiendra Xavier Bertrand ou même Bruno Le Maire ou Gérald Darmanin.
Ainsi il se fera connaître des Français et par la même occasion fera disparaître ces trois imposteurs de la vie publique, en les faisant perdre.
J'ai une préférence pour la disparition de Bruno Le Maire. À part faire perdre son camp, je n'ai pas encore compris à quoi il servait.

Merci à Mary Preud'homme de nous avoir éclairés sur le pedigree de cet "honnête homme". Je compte sur elle pour contribuer à la chasse aux parasites.

Michel Deluré

@ Ellen

Internet abolit les distances. Alors, n'oubliez pas ce blog, cédez à la tentation de le consulter de temps en temps, voire plus, et abondez-le de vos commentaires.
Bon courage et bonne chance.

Lodi

@ Patrice Charoulet

Si les masques étaient arrachés, vous condamneriez au silence au moins une partie des gens que vous citez.
Pire, la liberté aurait encore diminué dans notre pays, interdiction factuelle de débattre pour certains, interdiction de certains arguments... Ou il y aurait migration vers le darknet. Cela ne va pas aider les buses informatiques obligées de trouver des informaticiens ralliés à la bannière de l'oignon. Encore des soucis...

Quant à l'argument d'autorité, c'est comme le reste, un outil, je ne vais pas dire du bien ou du mal d'un instrument mais de ce qu'on en fait, évidemment... Je ne rentre jamais dans des débats type plume-épée qui ne m'arrachent que des bâillements : les choses sont ce qu'en fait la main qui s'en saisit.
Pour moi, les intellectuels doivent être des seuils ouvrant à des faits, idées ou styles, une voie de liberté, pour d'autres, ils sont des murs délimitant les actions de leurs semblables jusque dans leurs droits les plus inaliénables comme l'usage de leur liberté d'expression.

Henri Gibaud

Bonne analyse remarquablement documentée, à part la rodomontade à ne pas rééditer : "infiniment imparfaits". Trop boursoufflé sur-pression : risque de pffffffffffffuit !!

À Monsieur Luçon (22 janvier 2021 à 01:06), sur la manie en effet agaçante de la marche dite blanche par ci, par là, par tout : je partage votre vote négatif sur ce que depuis des années j'ai analysé comme une récupération lexicale pour leurs causes bavardes et ineptes par les tenanciers micro-faunes de ce qui fut en octobre 1996 un moment très fort de la démocratie directe avec les pieds dans la rue. Ce fut la Marche blanche des deux peuples mariés Wallon + Vlaams à cause de la pourriture "z'élitiste" révélée par le guêpier (gay pied) Dutroux. Pendant des mois la camarilla médiatique parisienne s'excita ensuite sur leur "populisme", leur "poujadisation", etc. Cela préfigurait la violence haineuse du SM (Mur des cons) contre des parents d'enfants victimes de pervers satyres à la Matzneff-Duhamel et consorts à sortir...

Tipaza

@ Ellen 21 janvier 2021 21:18

Bonne chance et bon courage.
Pas facile de déménager, à n'importe quel âge !
Heureusement Internet maintient des liens qui autrefois pouvaient être perdus.

Patrice Charoulet

@ Lodi 22 janv. 7h29

Vous veniez de produire un réquisitoire contre moi. Je n'ai pas eu envie de vous répondre.
Cette fois, vous vous adressez à nouveau à moi et vous réfléchissez à votre situation ici.
Je venais de lire le titre de la chronique de Luc Ferry le jour même où j'ai mis ici quelques citations variées. C'était une espèce d'argument d'autorité (très condamnable) : Marx a dit, Mao a dit, Hegel a dit, puis Ferry a dit... cela ne vaut rien, je vous l'accorde bien volontiers. Je ne pensais nullement à vous.

Vous avez vingt fois plaidé ici pour le masque, pour lequel vous semblez avoir du goût. Libre à vous. Vous avez dit vos raisons plus de fois que les autres sur ce sujet. Ma seule raison contre l'anonymat et le pseudonymat est la suivante : cela permet parfois d'écrire toutes les horreurs du monde en toute lâcheté (propos racistes, calomnies, lynchages...). Ce n'est le cas, même s'ils ne veulent pas dire leur vrai nom pour des raisons variées, ni de Lucile, ni de caroff, ni de genau, ni d'Aliocha, ni de sbriglia, ni de Savonarole, ni de quelques autres... Ma conviction ne changera pas pour autant. N'hésitez pas à garder la vôtre.

Lodi

@ Robert Marchenoir
"Un minimum de pédophilie, de prise de drogue et de brigandage semblent nécessaires pour faire un commensal potable."

Je ne veux pas nuire aux innocents, j'ai bien compris l'humour mais on m'a traité de nazi ou autre pour rien et je ne donne pas de bâton pour que les minables me battent, il y en a beaucoup, même un dragon y perdrait son dos. Ce qui est vrai, c'est que j'aimerais que les ravis de la crèche nous lâchent, eux qui se servent des innocents. Je veux dire que fais pas ci, fais pas ça parce que des innocents pourraient en pâtir si leurs parents sont... des abrutis, merci bien.

Exemple, la censure sur Internet. Si des gens ne sont pas capables de surveiller des enfants, de comprendre Internet, s'ils sont si inadaptés, pourquoi avoir des enfants, ce sont eux qui vont éduquer leurs enfants ou leurs enfants les éduquer ?

J'assume, soyons impopulaire : il faut déconseiller à ceux qui ont déjà du mal à s'assumer d'avoir des enfants.
Par définition, les enfants qui n'existeront pas ne me diront pas merci d'avoir été épargnés par les coups, le pédophile et l'absence d'avenir. Mais pour moi, il n'y a pas une actualité Victor où on condamne les abuseurs d'enfants et où on plaint les victimes et le reste de l'année où on encourage des incapables à engendrer des enfants qu'ils n'assumeront pas et qui par conséquent, comme l'animal mal surveillé par sa mère dans les documentaires animaliers, sera bouffé tout cru.

Bref, tout ça est trop triste, repérer un fromage coulant, puant, un vin qu'on n'avait pas encore bu et qui ne déçoit pas, ça, c'est le paradis en amuse-gueule. Imprévu, mais s'il y a des vins de bordeaux raides et boisés de sorte qu'on prend un coup de bâton, là le breuvage m'a réchauffé comme s'il rendait une douce chaleur enveloppante comme une couverture vous bordant au-dessus du goût fermenté évoquant une lente combustion d'un feu de cheminée et un chat qui s'étire.

"Sur le fond, je vous rassure, les pseudonymes ne sont pas près de disparaître. Nonobstant les pontifications de célébrités médiatiques et d'anonymes fonctionnariaux, dont les intérêts se rejoignent bizarrement en cette matière."

Normal, les gens exerçant une autorité ont tendance à en abuser, et tant des fonctionnaires que des prêcheurs exercent une autorité "morale"...

On est si souvent impuissants dans la vie... Même les héros ! On vole la femme d'un roi, la captive d'un guerrier, le royaume d'un autre qui perd sa route sur l'eau comme les Hébreux dans le désert, les Anciens n'avaient pas la boussole. Les exploits sont un arrachement à une détresse.
Alors à plus forte raison, les enfants ou les adultes de pays aux faibles tradition de liberté !

Mais des gens dignes de foi me trouvent trop pessimiste et vous avez sans doute raison de penser que nous garderons nos pseudonymes.

Mary Preud'homme

Si je relis bien toutes les interventions, personne ne connaît ce maire et commente à tort et à travers.
Pas plus qu'aucun n'a noté qu'il fut formé par un certain Xavier Dugoin (la Magouille XXL) dont il fut près de dix ans le plus proche collaborateur, ainsi que je l'avais indiqué dans un post précédent.

Lucile

@ Ellen 21 janvier 2021 21:18

C'est à vous qu'il faut aussi souhaiter bonne chance ! J'espère que vous êtes dans un pays limitrophe et que vous pourrez revenir faire un tour de temps en temps.

Et puis, l'internet fonctionne partout, ne quittez pas le blog.

boureau

@ Ellen 21 janvier 2021 21:18

Décision forte que vous prenez !
Gardez-vous bien et bon vent !
Cordialement.

Exilé

@ Jovien
« Je lis sur Wikipédia qu'il est député et maire et membre de LR...
Qu'attend ce mouvement pour l'exclure ? »

Ils sont tous plus ou moins pareils.
Qu'attend donc plutôt LR pour se saborder ?

Robert

Quoi qu'on puisse concevoir des justifications de ce maire, il m'apparaît qu'il a oublié ce que la loi lui définit comme missions :
https://www.collectivites-locales.gouv.fr/maire#:~:text=Le%20maire%20est%20%C3%A0%20la%20fois%20ex%C3%A9cutif%20de,le%20budget%20et%20les%20d%C3%A9lib%C3%A9rations%20du%20conseil%20municipal.

Il me semble avoir oublié qu'il est agent de l’État et que ses choix "d'amitié" y contreviennent d'évidence, notamment en ce que sa décision revient indirectement à mettre en cause, non pas l'action de ces "pauvres malheureux", mais bien celle des gendarmes qui les ont poursuivis !
Ou alors, il est "si bien tenu par certains de ses administrés-électeurs" qu'il a dû se plier à leurs pressantes prières...
En quelque sorte, cela rappelle un certain climat que l'on croyait limité à la Sicile ! Il est donc du bois dont on faisait les "Collabos" en 1940-44 : tout accepter, même l'inacceptable avec une absolue bonne conscience. Et dire qu'il appartient à LR et qu'il doit se prétendre de droite.
Tout à fait le portrait dressé par Michel Houellebecq de ces carpettes prêtes à toutes les soumissions.

Pour ne pas paraphraser nombre des commentaires, je retiens seulement celui de Michelle D-LEROY | 21 janvier 2021 à 20:11, singulièrement sa conclusion : "Ce n'est plus la colère qui m'anime, c'est l'incompréhension, celle de ne plus reconnaître mon pays ni ses élus, ceux pour lesquels j'ai voté si longtemps et que je défendais bec et ongles.
Je m'arrête car le Président va encore dire que je me comporte en procureur." Une déception majeure pour avoir cru en nos politiciens prétendument de droite. En réalité de toutes tendances confondues. Bien triste état de la France en vérité.

J'en profite aussi pour souhaiter "bon vent" à Ellen | 21 janvier 2021 à 21:18 dont on ne peut que comprendre la décision.

Robert Marchenoir

@ Lodi | 22 janvier 2021 à 07:29
"Votre seule fenêtre sur la vie ? La fenêtre de tir."

Joli...

"Vous êtes bien l'illustration que de ni boire, ni fumer, ni papillonner sexuellement ni rien faire d'autre d'un peu dépaysant ne doit pas être épanouissant puisque vous ne cessez d'attaquer des gens qui ne vous ont rien fait."

Ma foi... c'est difficile à nier. Un minimum de pédophilie, de prise de drogue et de brigandage semblent nécessaires pour faire un commensal potable.

Sur le fond, je vous rassure, les pseudonymes ne sont pas près de disparaître. Nonobstant les pontifications de célébrités médiatiques et d'anonymes fonctionnariaux, dont les intérêts se rejoignent bizarrement en cette matière.

F68.10

@ Lodi
"Admettons que la société vous donne raison. Robert Marchenoir, dont vous prétendiez apprécier les interventions, ne serait plus là. Le meilleur débatteur du blog, F68.10, non plus. Lucile, la personne la plus équilibrée de nos cieux orageux, passerait également à la trappe."

Merci mais inutile de me qualifier ainsi, je ne pense pas que beaucoup soient d'accord avec vous, et je pense aussi que pas mal souhaiteraient que je me taise.

"Lever l'anonymat sur la Toile. (Luc Ferry, titre d'une chronique, 21 janvier 2021)"

J'en profite pour me demander si Luc Ferry ne devrait pas se taire. Pourquoi les médias lui donnent-ils la parole ? Est-il exposé, grand philosophe qu'il est, à des arguments contraires ? Je me permets de remarquer que la liberté d'expression, censée favoriser le débat, ne semble pas être suffisante pour que nos journaux invitent des contradicteurs à Luc Ferry. Il s'agit donc de s'offrir une tribune à sens unique. Et le débat, que la liberté d'expression devrait favoriser, se retrouve en fait avoir lieu... sur Twitter. Je cite:

GonesRomz: Faux débat, personne n'est anonyme sur la toile.

Hagop Tometjerriam: Luc Ferry devrait apprendre et réfléchir, mais j'ai conscience que c'est beaucoup demander.

Futur: Et te demander de retourner dans l'anonymat.

Thomas Lebreton: Personne n'est anonyme sur ces sites, c'est juste une histoire de pseudo. Il serait temps d'employer les bons termes si vous voulez en débattre.

Vick Vale21: Il n'y a pas d'anonymat mais des pseudonymes.

cle_ine: La CNIL conseille officiellement l'inverse.

Mon œil: Cette fatigue, pour la millième fois, l'anonymat sur le web est une légende urbaine, il n'existe pas. On arrête avec les fake news ou bien ?

En bref: voilà une masse de gens qui sont en désaccord, et les arguments desquels Luc Ferry, en grand philosophe qu'il est, refusera de débattre. Si cette mentalité hautaine et cette morgue continuent, je ne vois pas pourquoi l'appel à cancelliser Luc Ferry n'aurait pas de légitimité à se matérialiser. Il sert à quoi, en effet, Luc Ferry, dans le débat d'idées ? Dites-moi ? Il n'y aurait pas des vrais experts ayant des connaissances techniques à jour sur le sujet et capables d'une certaine hauteur de vue politique, au sens noble du terme, à qui il serait plus sage de donner la parole sur ce sujet ?

Combien de millions d'habitants en France ? Je suis certain qu'on pourrait trouver mieux que Luc Ferry pour s'exprimer à ce sujet. Cela fait depuis 2011 au moins qu'il délire sur le sujet, tout seul dans son coin, au mépris de l'intégralité des gens qui auraient quelque chose à lui dire sur ce sujet. Je pense que nous sommes trop complaisants avec les baudruches.

Exilé

Le message adressé à la communauté d'Etampes était délétère : le maire validait des comportements antisociaux, légitimait des passés infiniment imparfaits et octroyait un honneur à une famille quand deux de ses membres ne l'auraient clairement pas mérité de leur vivant.

Tous ces élus, journalistes, magistrats, associatifs etc. qui ne savent que s'incliner pour des raisons sordides de clientélisme ou autre devant tout ce que la France comporte de voyous et de nuisibles, parfois en se livrant de fait à une apologie du crime en le justifiant ce qui équivaut à insulter ses victimes, ne sont que de méprisables pégrophiles.

Michel Deluré

Je n'insisterai pas à nouveau sur ce que je pense de ces marches blanches qui sont désormais devenues un véritable rituel organisé pour un oui ou pour un non, quel qu'en soit le motif, pertinent ou non.
Je m'en suis déjà ouvert sur ce blog.

Mais en la circonstance, celle que vous me révélez Philippe dépasse des limites que je croyais infranchissables !
Qu'une telle manifestation ait pu recevoir l'aval d'un maire est tout simplement indigne et honteux.
En honorant ainsi la mémoire de délinquants notoires, cet édile outrepasse ses pouvoirs, déshonore sa fonction, bafoue les forces de l'ordre et l'autorité de l'Etat.

Jusqu'où allons-nous sombrer ?

Behenzar de Cunes

Maître des horloges, le Maire en sa cité est aussi celui des adductions d'eau, des permis de construire, des sens interdits, des ronds-points [*], des pistes cyclables, des nids-de-poule au milieu de la chaussée…

Mais aussi celui des salles des fêtes où viennent se produire les intermittents du spectacle, des gymnases où l'on exhibe sa musculature suante, des bibliothèques municipales dernier lieu où l'on peut encore lire l'Huma, des salles polyvalentes à disposition de ceux qui veulent fêter leur mariage en présence de 200 invités où parfois des petites filles viennent perdre la vie…

Et celui de l'implantation des casbahs au cœur des agglomérations.

Ce personnage, généralement modeste, est adulé. Il est là pour rendre service, d'une moralité exemplaire, pas plus d'un sur deux est en rapport avec la justice pour des raisons diverses.

Intellectuellement limité mais chaleureux, il n'a qu'une ambition : être repéré à l'Association des maires de France où naissent secrètement les élites républicaines authentiques : pouvoir réel mais discret, mis en place au siècle des Lumières par des hommes qui s'éclairaient à la bougie.

[*] Uniques lieux où s'exprima la révolte du peuple pendant le cinquantenaire des princes Souhmis.

sylvain

Bof on a l’habitude de voir de plus en plus de maires qui s’islamogauchisent électoralement parlant ; ceux de gauche, les soumis c*l en l’air, c’est dans leurs gènes idéologiques, ceux de droite ne sont que des collabos opportunistes traîtres arrivistes girouettes.

Tous en choeur trahissent et vendent leur pays aux plus offrants : migrants musulmans islamistes terroristes qui voteront pour ces ordures.

Lodi

@ Patrice Charoulet et aux autres si je devais partir à cause de gens comme lui, ce qui dans un pays aussi liberticide que le nôtre n'aurait rien d'étonnant

"Lever l'anonymat sur la Toile. (Luc Ferry, titre d'une chronique, 21 janvier 2021)"

Vous ne pouvez pas vous empêcher d'attaquer les masques ? Contexte : cette citation alors que vous ne cessez de réclamer la fin du pseudonymat.
Vous êtes bien l'illustration que de ni boire, ni fumer, ni papillonner sexuellement ni rien faire d'autre d'un peu dépaysant ne doit pas être épanouissant puisque vous ne cessez d'attaquer des gens qui ne vous ont rien fait.
Votre seule fenêtre sur la vie ? La fenêtre de tir.

Admettons que la société vous donne raison. Robert Marchenoir, dont vous prétendiez apprécier les interventions, ne serait plus là. Le meilleur débatteur du blog, F68.10, non plus. Lucile, la personne la plus équilibrée de nos cieux orageux, passerait également à la trappe.
Je sais bien que pour raciste, abyme de mauvaise foi, comploteur, sans talent et idée assimilable au racisme comme des camarades m'ont gentiment acclamé et que je ne leur pardonne pas - "rancunier" est réel, le reste faux - l'euthanasie de mes chances d'intervenir ne serait pas regretté par grand-monde, ici*.
Certes. Mais ceci compense-t-il cela ?

En passant, certains sont rancuniers sans être reconnaissants, d'autre reconnaissants sans être rancuniers, mais pour moi, ce dont les deux faces d'une même médaille.
Je voudrais donc exprimer ma reconnaissance pour tous ceux qui ont débattu honnêtement avec moi, pour tous ceux qui m'ont encouragé et, qui sait... pour les happy few qui ont apprécié mes contributions.
Ce sont mes muses secrètes.

Si l'heure venait d'être récusé pour une présumée indignité de porter un masque me permettant de concilier prudence et sincérité, je conjecture que je ne serais pas d'humeur aux adieux.
C'est le prix de la révolte contre l'oppression et de la sentimentalité : je partirais sans doute comme un voleur alors que c'est à moi qu'on aurait dérobé une part de liberté !

C'est le prix de la liberté intelligente, de la poursuite d'une voie de conciliation des contraires : comme Descartes ne voulant ni s'emprisonner ni trahir, je me lie le moins possible.
Et par évolution convergente aussi, j'avance sous le masque.

*Certains pourraient dire qu'ils le regretteraient pour que leur excellence ressorte sur mon manque de talent, bien sûr, ou alors, faire semblant d'être "gentils", l'impudence et l'hypocrisie n'ayant aucune limite.
Ce qu'il me serait plus difficile de dire si je devais traîner mon patronyme : dites-moi qui ne joue pas un rôle quand on l'assigne au sien par son nom ? Hum, j'ai même eu quelque patronyme se plaignant de devoir se taire.
Mais si quelqu'un préfère sa vanité à la voie de la vérité, pourquoi me le reprocher, à moi ? Parce que les serfs en veulent aux libres. Il y en a même qui s'excusent de tout, comme ils feignent d'ignorer les asservissements passés et peut-être futurs de notre pays en sortant leur petit mantra "la liberté, c'est très relatif".
Et il y a des gens qui attaquent la liberté en la débusquant où elle existe, savoir sur Internet et dans l'un des blogs les plus libres qui soient... Sitôt qu'ils vivent dans un espace libre, ils veulent en jouir pour l'interdire à d'autres tout en en pervertissant la nature.

Claude Luçon

N'ayant pas résidé en France de 1954 à 2009 bien qu'y revenant régulièrement, plus intéressé par la vie parisienne que par les funérailles provinciales, quelqu'un peut-il me dire d'où sort cette manie des marches blanches ?

Le blanc dans le passé était plus de circonstance pour les naissances que les décès !
Dans le passé où les funérailles étaient une affaire discrète de famille et où le noir était de rigueur, particulièrement en province !
N'y participait pas n'importe qui, on tenait à son intimité !
Funérailles qui étaient pourtant nombreuses en 1943 et 1944 en raison des visites fréquentes des Forteresses volantes.

De la même façon j'ai découvert en rentrant en France que "blanc" était une insulte alors qu'avant une marque célèbre de lessive se vantait de laver plus blanc que blanc !
De nos jours être un "mâle blanc" n'est ni un compliment, ni une vertu, plutôt un délit au moins pour les féministes pures et dures, particulièrement ces jours-ci aux USA depuis le 6 janvier, un crime même sur CNN !

Le blanc pour les funérailles est une tradition plus musulmane (plus sunnite que chiite) que chrétienne. Chez les Noirs, chrétiens ou animistes, on accompagne les funérailles en couleur et en musique plutôt joyeuse, jazz aidant. Elles étaient particulièrement spectaculaires à Lagos comme à New Orleans et le sont toujours probablement !

Alors pourquoi et depuis quand ces marches blanches ?

Tomas

@ Ellen

Vous partez où, en Hongrie ou en Pologne, comme certains ici font parfois semblant de l'envisager ?!

Tomas

Classique du maire de droite clientéliste installé depuis longtemps. Et on vient après faire la morale à la gauche qui aurait laissé s'installer la chienlit dans les banlieues, je me gausse !

stephane

Que pense Robert Marchenoir de cette marche blanche ?
Un coup de Poutine ?

Ellen

Mon mari et moi nous quittons la France, sans regret, et laissons ce bordel ambiant généralisé et insupportable à ceux qui l'ont installé depuis ces quatre dernières décennies, aggravé par Macronie.

STOP aux mensonges et à la maltraitance, trop c'est trop !

Bonne chance à vous tous.

François K

Cher monsieur, j’utilise ce support pour, de façon générale et pas spécifiquement sur votre billet, vous remercier pour vos propos toujours équilibrés qui me permettent de « penser contre moi-même » et qui m’ouvrent par conséquent de nouvelles pistes de pensée.

Michelle D-LEROY

Merci à M. Bilger de nous informer de ce genre de fait.

Que va devenir la France avec des élus qui, au prétexte d'amitié, se mettent à genoux devant les racailles par crainte de représailles ? Car à Etampes, les intimidations et les faits divers de délinquance sont récurrents depuis de longs mois.

M. Marlin en est à son quatrième mandat de maire d'Etampes, petite ville si tranquille autrefois, entre territoire beauceron et région parisienne. La sérénité même.
Comment à force d'ouverture et de renoncements pareils en sommes-nous arrivés là ? Avec des élus LR de surcroît. LR Macron-compatible, ni droite, ni gauche mais progressiste. Rien donc, sans convictions, sans attaches à son pays, à ses valeurs, juste à celle d'être élu et réélu.

Quel exemple pour les jeunes ados que leurs parents s'efforcent d'éduquer convenablement. Quel message !

Ces deux délinquants apparemment irrécupérables ont emprunté l'autoroute à contresens, ils auraient pu tuer, ils sont rentrés dans un camion, ils auraient pu foncer dans une petite voiture et tuer les occupants. Et M. Marlin aide à l'organisation d'une marche blanche et dépense les deniers des contribuables. Hallucinant.

Avec des élus comme ça, le rapport de M. Stora a toutes ses chances d'être pris au sérieux et la mise en place de ses préconisations offensantes pour les Français, d'aboutir.

Ce n'est plus la colère qui m'anime, c'est l'incompréhension, celle de ne plus reconnaître mon pays ni ses élus, ceux pour lesquels j'ai voté si longtemps et que je défendais bec et ongles.

Je m'arrête car le Président va encore dire que je me comporte en procureur.

Louis

J'avoue que je suis un tantinet écœuré du comportement de beaucoup trop de notables, certes ce n'est pas une généralité mais ils volent en escadrille...

Jovien

Je lis sur Wikipédia qu'il est député et maire et membre de LR...
Qu'attend ce mouvement pour l'exclure ?

Achille

Généralement, une marche blanche est organisée lorsque des habitants d’une cité sensible sont victimes d’une mort violente suite à une poursuite par la police. Ce qui était le cas.
Dans ce cas le casier judiciaire, fût-il lourdement chargé, importe peu. L’objectif est de laisser entendre que la faute incombe à la police sans qui le drame n’aurait pas eu lieu.
Ce genre de manifestation est désormais devenu un rituel. D’où la demande de la famille auprès de la mairie. Et bien sûr le maire, par compassion, eu égard à la douleur des proches des deux victimes, a accédé à sa demande.

À noter au passage que Franck Marlin est un maire de droite (LR).
On peut raisonnablement s’interroger sur le fait qu’une ville comme Etampes qui a une forte communauté musulmane puisse élire un maire de droite.
Tout fout l'camp !

Patrice Charoulet

VARIA

4 milliards de messages par jour sur Facebook.

Pour la présidentielle, à LR, on a 45 candidats. (Brice Hortefeux, 2021)

En France, 10 % des femmes victimes de viols portent plainte.

Guerre de Sécession : 600 000 morts.

11 présidents des Etats-Unis étaient propriétaires d'esclaves.

Trump est un David Koresh politique. (X)

L'utopie de Tolstoï est un bêlement ridicule. (Jankélévitch)

Nous sommes tous candidats à la mort, mais c'est en candidat lointain. (id)

On meurt seul. (Pascal)

La mort est le passage de quelque chose à rien du tout. (Jankélévitch)

On peut être prix Nobel et raisonner très mal. (id)

Mettre la charia avant les bœufs... (Jacques Julliard)

L'ironie pimente agréablement la tisane morale. (Rémy de Gourmont)

Le Twitter chinois s'appelle « Weibo ».

Lever l'anonymat sur la Toile. (Luc Ferry, titre d'une chronique, 21 janvier 2021)

Qu'on me donne six lignes écrites de la main du plus honnête homme, j'y trouverai de quoi le faire pendre. (Richelieu)

Ne craignez jamais de vous faire des ennemis ; si vous n'en avez pas, c'est que vous n'avez rien fait. (Clemenceau)

Dans l'avenir, chacun aura droit à 15 minutes de célébrité. (Andy Warhol)

André Piron

Je partage bien entendu l’opinion de monsieur le président Bilger et globalement tous les commentaires qui suivent. Je trouve l’attitude du maire d’Etampes inacceptable et dangereuse. Ceci étant dit, je m’interroge sur les raisons de sa décision : je ne connais pas ce monsieur mais est-il d’un tempérament si déraisonnable pour ne pas imaginer d’avance les réactions négatives et les critiques unanimes dont il serait l’objet ? Une décision aussi suicidaire ne relève-t-elle pas plutôt de fortes pressions et donc de la peur d’enflammer les cités où de toutes façons les politiciens n’auraient rien fait de bien répressif ?

Autre interrogation : comment peut-on encore accepter que des délinquants condamnés à une vingtaine de reprises ne soient tout simplement pas écartés de la société pour longtemps sinon pour toujours ? Quand les députés durciront-ils les lois sur la récidive ?

Serge HIREL

Si j’étais contribuable étampois, j’aurais déjà déposé plainte contre Marlin pour détournement de fonds publics. Le Préfet de l’Essonne n’aurait-il pas dû interdire cette marche, au risque, il est vrai, d’une émeute dans le quartier où habitaient ces deux racailles ? Mieux vaut être critiqué par les « belles âmes » pour avoir matraqué quelques voyous qu’accepter une telle honte afin qu’ils restent calmes. Qu’attend LR pour virer cet apparatchik dont le pedigree suinte la combine, l’arrogance et le mépris de la loi ? Ce genre d’individus alimente la défiance généralisée des Français envers les politiques.
Il est dommage que, par obligation de réserve, les gendarmes qui effectuaient le contrôle routier et leur hiérarchie ne puissent pas exprimer publiquement leur écoeurement.

Tipaza

Le maire d'Étampes fait la démonstration que ceux qui pensaient que nous avions atteint le fond se trompaient.
Ce personnage creuse le fond, avec application et humanitarisme, pour approfondir le trou dans lequel nous sommes.

Ce qui m'étonne, c'est le nom donné à la manifestation, une marche blanche, alors qu'à l'évidence les blancs étaient minoritaires dans les rangs. Il y a là une provocation qu'il convient de rectifier.
Je remarque que les médias ne parlent pas des pleureuses réglementaires qui auraient dû accompagner le cortège. Si les traditions se perdent même dans ces communautés où allons-nous ?
À moins que tout le monde pleurait. C'est possible.

Me vient alors une idée.
Il vaut mieux une marche blanche qu'une insurrection mettant le feu aux voitures et cassant les vitrines.
Et si les banlieues commencent à "marcher blanc" et à se "bisounourser" elles aussi, c'est peut-être bon signe.
Le signe que l'intégration ou l'assimilation commencent à fonctionner. Pas tout à fait dans le sens où on l'espérait, mais au fond nous étions trop ambitieux.

L'intégration des banlieues commence par où nous finissons.
Nous assistons peut-être à un des raccourcis les plus fulgurants de l'histoire des cultures.
Passer directement de la case découverte à la case déconfiture, du point zéro au point zéro, sans étapes intermédiaires. L'impensable et impensée trajectoire culturelle idéale.
Du zéro au zéro, avec l'aval et le soutien d'un notable !
Brusquement une infinie tristesse m'envahit accompagnée d'un immense éclat de rire.

Martine R.

Merci à vous, Philippe Bilger !

Bien qu'il s'en défende, le maire, qui semble avoir d'étranges amitiés, a sans doute permis l'organisation de cette "marche blanche" pour se ménager le soutien d'une frange d'administrés douteux mais sans doute influents.
Si son attitude ne tire pas son origine de ses ambitions électorales et d'un clientélisme condamnable, on peut se poser des questions sur les capacités intellectuelles et mentales de cet élu, dont les justifications étaient aussi insupportables que pathétiques.

Marlin le désenchanteur n'a pas l'air de susciter chez les responsables des Républicains l'indignation qu'on est en droit d'attendre d'un parti politique si prompt à s'enflammer à la moindre erreur commise par ceux qui lui sont opposés !

Isabelle

Etampes, petite ville tranquille où le maire Franck Marlin distribue les bons points aux délinquants notoires.

"Tentative d'homicide sur un policier hors service ce matin à Etampes (Essonne) : attaqué par deux individus masqués et gantés, il a été poignardé avec un couteau au flanc gauche. Les agresseurs ont pris la fuite. L'agent blessé a été transporté la Salpêtrière."

Quand ce fumeux maire va-t-il inviter à sa mairie les deux délinquants masqués et gantés pour un pot d'amitié ?!

Le bateau France coule de toutes parts et que fait la macronie ? Brigitte Macron se montre dans les médias pour nous diffuser sa science infuse. Au fait, qui a voté pour cette dame ?! Elle a eu la Covid et a été soignée. Au fait, pourquoi ne lui a-t-on pas demandé avec quels médicaments s'est effectuée la guérison ?!

Décidément, ces journalistes obséquieux ne posent jamais les bonnes questions !

---

"Deux frères, Samir et Nordine, au lourd passé judiciaire, notamment pour trafic de drogue, qui avaient pris l'autoroute à contresens pour échapper à un contrôle de gendarmerie et dont le véhicule avait heurté un camion au chauffeur indemne." (PB)

Gageons que si le chauffeur de camion était mort, le maire fumeux d'Etampes n'aurait pas bougé le petit doigt !

À Etampes, on se prosterne devant la délinquance alors que dans le journal "Le Monde", il est à présent interdit de rire.

LES PINGOUINS N'ONT PLUS LE DROIT DE PLAISANTER !

Un dessin de Xavier Gorce a été retiré du journal "Le Monde" quelques heures seulement après sa parution. Ce dessin présentant deux pingouins, ses personnages traditionnels. L’un dit à l’autre: « Si j’ai été abusé par le demi-frère adoptif de la compagne de mon père transgenre devenu ma mère, est-ce un inceste ?"

https://www.causeur.fr/xavier-gorce-le-monde-dessin-190473

Nous vivons une époque formidable !

Pour résumer, on peut rire des gens d'extrême droite qui n'ont plus grand-chose d'extrême quand on les compare à tous les autres extrémistes, on peut rire des pédophiles de droite mais pas de ceux de gauche. On peut rire des blancs, les humilier, exiger d'eux la position à genoux, etc.

boureau

Parfaite démonstration, cher P. Bilger, des deux corps du maire.

Obligation morale trop souvent oubliée.

Merci de nous l'avoir rappelé : le clientélisme ronge nos administrations locales et détruit instantanément les messages d'appel au civisme.

Pas du tout convaincu par les "amitiés" du maire d'Etampes.

P.-S.: passage intéressant de Bruno Le Maire à l'émission de Zemmour & Naulleau.

Cordialement.

Denis Monod-Broca

Le refus d'obtempérer est un délit sévèrement puni, et il est bien qu'il en soit ainsi, or il semble qu'aux yeux de beaucoup de gens, ce refus soit devenu un acte naturel, automatique, et parfois héroïque.
Transfigurant la mort de ces deux malheureux, coupables du refus d'obtempérer, cette marche blanche en devient un rituel de rédemption. Cela n'a en effet rien de raisonnable. Sacré, quand tu nous tiens...

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

MA CHAINE YOUTUBE

PRESSE, RADIO, TELEVISION & INTERNET

INSTITUT DE LA PAROLE

  • Formation à l'Institut de la parole
    Renseignements et inscriptions : [email protected]
  • L'Institut de la Parole propose des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique de la personnalité et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Magistrat honoraire, Philippe Bilger propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires.

MENTIONS LEGALES

  • Directeur de la publication : Philippe Bilger
    SixApart SA 104, avenue du Président Kennedy 75116 PARIS