« La curiosité n'est pas un vilain défaut ! | Accueil | Pourquoi Emmanuel Macron déteste-t-il la nature ? »

01 janvier 2021

Commentaires

Jean-Paul Ledun

Chère Pascale, cher Philippe, que mes meilleurs vœux vous accompagnent pour cette année, qui sera certainement d'après-Covid.
Philippe, comme chaque année vous essayez, en vain, de réduire la charge de travail de votre épouse en demandant à vos commentateurs actuels de ne pas faire trop long…
En descendant de ma montagne, je m'aperçois ici que les réactions sont pourtant toujours très longues, très à côté de la plaque, très… bref, très blabla blog.
Manque de respect total de ceux qui disent ici vous admirer. À mon avis.
Bon, je remonte sur ma montagne. À plus.

Claggart

@ Breizmabro 03 janvier 20 h 33

Merci bras, Breizmabro ker, hag me gwellan hoanteu ewid ur blead mad deoh eue.

Lodi

Je regrette qu'on ait pu se servir de vœux pour m'attaquer... Il est bien évident que me présenter des vœux et non des excuses après cette provocation est de la dernière impudence.
Je m'engage le moins possible dans la vie, mais disons que j'aimerais que les choses en restent là.

Lodi

@ Achille

L'être humain est un animal dont certaines caractéristiques se sont renforcées au cours du temps : copier les autres, rivaliser, se venger.
Il y a de considérables gains évolutifs à cela, par exemple, avez-vous lu le lien que j'ai envoyé sur la vengeance, au moins ?

Si vous ne l'avez pas compris, comme par exemple Aliocha, semble-t-il, je ne peux rien pour vous.
Mais il se peut que vous ne l'ayez pas lu, tout simplement, alors faites-le : personne n'est obligé de me croire sur parole quand je dis que la vengeance est, à la base, bonne pour qui se venge et pour la société.
Rendre le bien pour le bien, le mal pour le mal, c'est la justice fondamentale, basique, universelle.

Bref, c'est comme ça. Aliocha peut jouer les négationnistes, c'est comique quand tout cela est à la base de la théorie de Girard !

Bien, je décris la réalité.
Rendre le bien pour le bien, le mal pour le mal, est, à l'origine, bon pour l'individu et la société.
Mais.................Vous n'avez pas compris Girard depuis qu'on vous l'explique.............Bref, avec le processus évolutif, la vengeance et d'ailleurs les autres formes de violence ont fini par poser de "sacrés" problèmes. Alors on a inventé la Justice : vengeance publique. Et on a inventé des morales contre la vengeance, ce qui est loin d'avoir toujours été la morale...
Bref, la vengeance privée est bonne pour l'offensé et mauvaise pour la société.

Trop de gens nient l'un des plateaux de la balance mais les deux sont vrais. Pourquoi ? Les gens ne supposent aucune tension.
Or il y en a dans la vie... Le beau, le vrai et le bien ne vont pas forcément ensemble. Le fort et le vrai ne vont pas forcément ensemble.
ETC.

J'espère que vous avez compris ça, pour le reste, lisez Girard, les bons romanciers et la recherche sur les animaux et sur l'être humain.
Il y a des domaines où mon incompétence passe l'imagination, je comprends très bien les limites des autres en pensant aux miennes et essaie donc de faire des efforts de pédagogie... Mais on dira "peut mieux faire", pour être indulgent.

Aliocha

Eh oui, Achille, le problème est là, vous ne comprenez rien à ce qui pourtant est si simple quand on s'est converti, admettant que la justice n'est pas la vengeance.
Rendez-vous sur le billet suivant, ce n'est pas trop mal dit, même si sûrement cela vaudra aux âmes compliquées quelque accablement.
Quant à Lodi, ma foi, pschttt, plus de Lodi, on attendra le prochain pseudo pour reprendre le démontage de la mauvaise foi de ses jaloux ressentiments.
Meilleurs vœux à vous.

Achille

Il semblerait que Lodi et Aliocha, au demeurant deux intervenants plutôt sympathiques, soient bien partis pour reprendre leurs petit échanges de fond de court sur fond de "girardisme" qui nous ont tenus en haleine tout au long de l’année 2020 et peut-être l'année d'avant.

Le seul problème dans ces échanges, souvent longs et alambiqués, est qu’ils sont incompréhensibles. Le style des deux belligérants étant complètement abscons.
Personnellement je ne comprends rien à ce qu’ils racontent. Mais c’est pas grave, laissons-les à leurs chamailleries, ils semblent vraiment y prendre goût.

Meilleurs vœux à eux deux !

Aliocha

Bonne année, Lodi.

Lodi

Qui veut faire l'ange fait la bête, celui qui ne se venge pas montre à tous qu'il n'est jamais qu'une proie, et ce bêta ne sera jamais un alpha :

https://www.lapresse.ca/vivre/societe/201105/20/01-4401277-vengeance-lanimal-en-nous.php

La vengeance restaure donc l'individu comme le groupe lésé, ce n'est pas rien, par Darwin et Machiavel.
Je ne dirais pas que tout, n'étant pas pour le mono-causal, mais beaucoup,, est basé là-dessus : la Justice n'est jamais que la vengeance publique, le pardon, l'exception qui veut devenir la règle, mais sauf, bien sûr, que qui le promeut ne l'applique guère, à commencer par son promoteur :

"15 Mais si vous ne pardonnez pas aux hommes, votre Père non plus ne pardonnera pas vos fautes."

Dieu dit de pardonner mais ne pardonne pas, le "modèle" imite les humains, c'est fort. Mais les humains, comme vu plus haut, ont de bonnes raisons de se venger, si Dieu ne voulait pas que nous agissions en gladiateurs, il n'avait qu'à pas nous jeter dans une arène.
Bref, soit il ne vaut pas grand-chose, soit il n'est jamais que la création de croyants qui l'ont créé avec tout le ressentiment qu'ils reprochent aux autres en se dissimulant le leur.
Inutile de dire qu'en refoulant, ils en produisent dix fois plus, et s'en débarrassent sur des innocents. Enfin, innocents ? Coupables de ne pas adhérer à leur... hum, pensée ?

Pôv'Aliocha

A part s’autodétruire, la haine et le ressentiment ne peuvent rien.

Alpi

Merci cher Philippe pour vos vœux chaleureux et naturellement partagés. Continuez, accompagné par votre épouse, à stimuler nos neurones, à nous faire sourire, à nous indigner par vos billets toujours si bien troussés.
Meilleurs vœux également à tous vos commentateurs, quels que soient nos désaccords.

Catherine JACOB

@ Henri Gibaud | 03 janvier 2021 à 00:00

Merci mais il semblerait qu'en l'espèce, votre imagination galope largement plus loin que mes intentions...

duvent

@ Aliocha

Merci !
Et si cela vous intéresse, je suis actuellement à l'ouvrage, les vœux doivent toujours s'accompagner de résolutions bonnes. J'ai donc décidé d'écrire un essai philosophique dont le titre est "De l'utilité des menhirs", le sous-titre étant : "Quel peuple décemment éclairé peut inventer le menhir et la crêpe ?"

Vous voyez, je suis débordée.
Mon débordement n'émeut pas mon Breton...
Je lui ai exposé ma théorie selon laquelle la crêpe est normande, et le menhir une cale pour les chars des légions de César.

Il nourrit un mépris consistant à l'égard des gens du Midi, alors que nous, enfants du vent et du soleil, nous ne voyons que les Corses à peu près dignes de se mesurer à nous, sachant que c'est par pure bonté que nous faisons cette concession... Oui, car après tout, sauf Napoléon (qui à une année près était Italien...), qu'ont fait les Corses ? Du saucisson avec l’Âne d'or, et cela mérite le tribunal international...

Je souhaite, avec mon ouvrage rare et de qualité, déclencher une guerre des Régions, la guerre de Religion n'étant pas suffisamment sérieuse... Bis peccare in bello non licet !

En outre, je mesure tout l'intérêt et toute la gloire à porter ce fardeau digne d'un Titan, car je suis à mes heures l'égale de Cassandre (ce qui n'a aucun rapport !). Je vois loin, et même je crois pouvoir dire que je vois l'avenir, bien que mon Breton prétende que je suis souvent rendue sourde, lorsque le monde m'ennuie... Il ne sait pas le pauvre que la surdité rend la vue.

Et c'est ainsi que j'ai décidé de me rendre utile (je tousse, je tousse... mais ce n'est rien !), oui, dis-je, il faut se rendre utile !

Le Covid est un peu lent dans la sélection naturelle, il me paraît tout à fait adapté de mettre en place au plus tôt cette guerre des Régions, elle est d'ailleurs déjà « en marche ».

P.-S.: si je ne me manifeste plus ici, c'est que le Covid n'est pas si lent que je le pense... (je tousse, je tousse... mais ce n'est rien !)

Lodi

@ Aliocha

Je justifie ce qui est justifiable, mon pauvre. La justice, ça vous dit quelque chose ? Elle inclut de se défendre des offenses ou d'ailleurs toute personne injustement attaquée, elle n'inclut pas de s'en prendre à des innocents. Autant qu'il est possible pour un être humain, je ne fais que ce qui est juste.
Par contre, il n'est pas justifiable de se servir de la littérature comme d'un bouclier après avoir injustement attaqué quelqu'un planqué derrière un autre bouclier, savoir les bons vœux.

Je me doute qu'il est fastidieux pour les injustes qu'on leur rappelle ce qu'est la justice. C'est comme un paysage quand le brouillard se lève : fastidieux, il n'y a plus de brume pour dissimuler les laideurs du paysage. La littérature peut tout être, soleil et brume, entre autre : elle révèle comme elle nappe aussi le réel de brumes consolantes.
Elle est tout ce qu'on veut, mais elle n'est pas la laideur de l'injustice se dissimulant derrière tout ce qui est beau, ainsi que vous le faites.

En somme, vous êtes le parasite universel : de René Girard, des bons vœux et des arts.

Aliocha

Mon Dieu, que les justifications de l'injustifiable sont à lire longues et fastidieuses, heureusement que la littérature est là pour nous divertir de son art qui n'a rien à communiquer mais qui sait partager sa sensation salvifique des yeux verts et bretons hébétés face à celle qui, décidant de tout, tout, tout, a oublié de faire le plein, et comme il avait promis de ne dire rien, rien, rien, ne sait plus s'il l'aime ou la déteste, juste qu'il ne saurait s'en passer.
Merci de nous régaler, duvent, bonne année à vous et à votre moitié.

Lodi

@ Aliocha
"La haine et le ressentiment ne peuvent rien.
Bonne année, Lodi."

Tout peut quelque chose, mon pauvre Aliocha, et rien ne peut tout.
Penser autrement, ce serait comme croire, par exemple. Faisons très, très simple... qu'il y a un comportement alimentaire, chez les animaux, mais en ignorant le sexe, la dominance et que sais-je encore ? Le monde est complexe, mon pauvre...

Et on s'étonne que je fasse long ? Par Apollon, essayer de trouver du nouveau c'est long.
Mais passionnant.

Au contraire, expliquer du nouveau pour les autres mais usé pour moi c'est ennuyeux et in-sup-por-ta-ble quand les gens ne veulent pas comprendre. En plus, ce n'est pas mon rôle.
Jamais.

Ai-je prétendu avoir de l'érudition, de la patience, jamais, jamais... Alors... Et au contraire, est-ce qu'on ne m'a pas mis plus bas que terre ? Si, et cela, je ne risque pas de le pardonner.
On se réveille ! Je ne nie pas pouvoir avoir du ressentiment, mais pas pour quelqu'un qui fait ce qu'il veut chez lui même si j'ai quand même le droit de dire que c'est une erreur.
J'ai du ressentiment pour les traîtres, les insulteurs, enfin, des gens dans leur tort et aussi bas que la poussière.
Pas pour les gens dans leur droit.

Il faudrait arrêter de caricaturer les gens pour mieux faire passer sa morale, soit une position fort immorale, soit dit en passant.
Ainsi, il ne faut pas par contre prendre mes avertissements sur la manière dont les gens réagissent pour du ressentiment. Je dis que si la vie, l'intelligence ou tout ce qu'on voudra ne peut pas s'exprimer d'une manière, cela resurgira sous une autre forme.
Et cette autre ne peut être bonne.

J'ai déjà dit pourquoi, et je ne vais pas me répéter... C'est de la gratitude, de la responsabilité et surtout le désir d'éviter le pire qui m'a motivé.

Ce qui ne veut pas dire que cela servira à quelque chose, je ne suis pas de ceux qui pensent que sous prétexte qu'on a une intention droite, ce qu'on fait va aboutir, bien sûr que non, ni l'amour, ni la justice, ni l'intelligence ne peut tout.
En bien, en mal, rien ne peut tout, il faut arrêter d'être mono-causal, une manière de penser et de sentir insane ? venue de religions également insanes, je veux dire monothéistes...

Cessons avec les "hommes providentiels" : cela donne la tentation à des gens d'être ces fameux sauveurs et de devenir des tyrans, soumet le peuple à la tentation de ne rien faire en attendant le messie et de se plier à tous les grands chefs.
Cessons de croire aux explications mono-causales, le monde n'est pas comme ça, et cet esprit simpliste est un obstacle à la recherche, enfin à la recherche sérieuse de vérité.
Cessons de croire qu'un gouvernement mondial serait une bonne chose car les problèmes sont mondiaux. S'il devenait tyrannique, il ne pourrait pas être renversé par ses sujets... Cela déjà était impossible sous totalitarisme, et comme il n'y aurait pas d'extérieur, guerre chaude ou froide, le despotisme resterait en place tant que le voudrait les despotes.
Donc, en principe, aussi longtemps que l'espèce humaine.

Terrifiant ! Il y a des gens qui font la chasse aux pseudos ou au ressentiment - tiens, il n'y a pas de ressentiment dans la chasse aux pseudos pour qu'on me cherche des poux dans la tête quand, manque de pot, je suis aussi sans tache que possible. Mon Dieu, comment peut-on croire que j'ai du ressentiment quand je ne le dis pas alors que je dis quand j'en ai ? A quoi bon la franchise ? Eh bien, c'est bon à prouver que la sincérité, l'amour et le reste sont loin d'être magiques, franchement, non, c'est d'une efficacité fort limitée, comme, eh bien, presque tout.

Bref, en tant que personne gratifiée d'une vue non mono-causale du monde et de quelques autres avantages, je peux discerner des dangers qu'on doit traiter à la racine.
Le ressentiment, ce serait de voir quelqu'un ou un groupe aller vers sa perte sans avertir : remarquez, si le ou les gens sont coupables envers vous, cela vaut tous les spectacles. La paresse, ce serait de ne pas vouloir de mal aux gens mais de laisser couler parce que devoir démontrer que l'eau est humide est passablement fastidieux.
Et d'autant qu'on peut avoir de ridicules procès d'intention... Faites le bien et le mal vous sera rendu, que ce soit par les personnes concernées ou par d'autres ! Enfin, c'est une formule, disons que ça arrive et qu'il faut en tirer les conséquences.

La conséquence juste, c'est de dire aux injustes qu'ils sont injustes et de les estimer autant qu'ils le méritent à la lumière de leur iniquité, puis de leur souhaiter tout le bien qu'ils méritent de manière si éclatante.

breizmabro

@ Claggart 03 janvier 19:53

:D

Je vous embrasse kamarad (= ami) et vous souhaite le meilleur pour l'année 2021.

Adeo Claggart

Serge HIREL

@ Claude Luçon 03 Janvier à 13:01

Mais il existe ce ministre ! C’est une souriante jeune femme de 35 ans, Amélie de Lombard de Montchalin, noble par alliance, au CV immaculé - ex-lycéenne à Versailles -, qui a été nommée le 20 juillet dernier, en remplacement du tout aussi jeune - mais moins « classe » - Darmanin. Et son titre est même celui que vous souhaitez… à un détail près. Elle est « ministre de la Transformation et de la Fonction publiques ». Jupiter a oublié « brutale »…

Venue de la mouvance Juppé, célèbre pour reculer « droit dans ses bottes », elle est l’un des produits les plus achevés de la Macronie triomphante : ambitieuse, cassante et, bien sûr, totalement sans expérience des bienfaits - rares - et des méfaits - multiples - de notre belle fonction publique. Mais, attention, ce n’est pas une potiche ! Elle s’exprime parfois sur les ondes et les plateaux, souvent avec véhémence, jamais contre un fonctionnaire incompétent - elle ne saurait lequel choisir -, toujours contre cette opposition qui, décidément, ne comprend rien à rien… Bref, les « ronds-de-cuir » tremblent…

Quant à trouver un « énarque musclé », c’est un produit que l’ENA ne met pas sur le marché, ne sachant pas le fabriquer puisqu’il faudrait le doter aussi d’un cerveau indépendant lui permettant d’aborder un dossier sans le passer d’abord à la moulinette des « procédures en vigueur ».

Reste la solution Bayrou… La seule évocation du nom de ce guignol me fait douter d’avoir le temps d’achever ce commentaire avant de fuir ! Bayrou !! L’homme qui a été censé commander les 1 100 000 fonctionnaires dédiés au Mammouth et qui a justifié son immobilisme en indiquant sans rire qu’il menait une réforme « prudente et concertée ». Le résultat s’affiche sur les palmarès internationaux classant les jeunes Français à des rangs où le bonnet d’âne est de rigueur. Même simple gardien au château de Pau, il trouverait le moyen de lever le pont-levis à l’arrivée d’un groupe de visiteurs !

Claggart

Blead mad (1) hag euruz, aotrou hag intron Bilger !

Bonne et heureuse année, Monsieur et Madame Bilger !

(1) je taquine ici ma compatriote Breizmabro, qui vous a souhaité "bloavez mat", en dialecte de Cornouaille, que je place largement en dessous de mon dialecte vannetais, le plus proche de celui de nos ancêtres avant l'invasion de Bretons insulaires.

Trekker

@ Philippe Bilger

À vos bons voeux adressés à nous, intervenants de votre blog, en retour je vous adresse les miens ainsi qu’à votre épouse et vos proches : santé, bonheur, etc.

Je tenterai en 2011 de respecter vos recommandations sur votre blog, et notamment les hors sujet dont je suis hélas spécialiste !

Bien cordialement à vous, ainsi qu’à tous les intervenants de ce blog.

duvent

Mince j'ai failli rater les VŒUX !!
On est le combien déjà ? Le 3 janvier… la vache, c'est pas fini !

"Bonne année ! Bonne année ! Bonne année ! Mon cul !" (Signé Zazie depuis le métro...)

Je tenais à vous dire à quoi j'ai été occupée, parce que je sais que cela vous intéresse au plus haut point, dès lors je vais suivre la chronologie chronologique, afin de ne pas me perdre en digressions inutiles et foireuses...

Je vous ai laissé pour prendre mon auto, dûment révisée, équipée, chouchoutée et tout le bataclan, pour partir loin, là bas, de l'autre côté.
Quel beau pays que la France, ah oui ! Beau, beau, beau !
Et je suis arrivée à Saint-Jean-Pied-de-Port, là où le gâteau basque atteint le sublime, celui qui n'a pas mangé le gâteau basque de Saint-Jean est à plaindre. Il faisait un froid de loup, et la ville était vide, puis je suis passée par Espelette, ville fantôme pimentée hardiment, et ainsi de suite, de villes abandonnées en villages abandonnés...

Tout cet abandon m'a donné envie de voir l'océan, et je suis donc allée voir l'océan, quel monstre !!
Marchant sous un ciel noir, vers le vacarme effrayant, je me disais in petto, mais que suis-je venue faire dans cette galère ?

Rapidement, j'ai su pourquoi j'étais là ! Pendant que je regardais goguenarde les jeunes courir se mettre à l'abri après seulement trois gouttes de pluie, j'ai pu me régaler d'une averse sauvage et irrespectueuse, qui s'en est prise à moi, comme mon pire ennemi n'oserait pas...
Comme je suis loin d'être sotte, je me mise à courir à toutes jambes (bof !) avec la sensation d'être Armstrong ! Je courais très vite, et sans avancer, oui, oui, vite et sans avancer...

Le sable, l'eau, mes jambes en bois, tout était là pour me sauver.
Et je me suis sauvée lentement, vers les marches dangereusement ensablées, que je sautai lourdement ; arrivée à la dernière marche, celles du Potemkine me semblaient risibles. Je me suis dit que je ne mourrai sûrement pas d'une crise cardiaque, vu que je ne suis pas décédée ce jour-là.

Dans ces conditions, je me dis que des huîtres et du chablis me feraient le plus grand bien !
Et en effet, je suis revenue à moi dès les premières huîtres, que j'ouvre moi-même, eh oui, je sais, c'est incroyable mais vrai, j'ouvre mes huîtres moi-même, et mon Chablis aussi...

J'ai mangé les glaces de M. Lopez, glacier de son état, qui ressemble à un artisan glacier comme moi à une banquière.
J'ai acheté une brebis avec son béret rouge et du fromage. Ben oui !
Puis je m'en retournai d'où je venais...
Mais avant, j'ai mangé le fromage et j'ai bu le vin basque...

En passant par la Dordogne, une surprise m'attendait, et plutôt que d'acheter une brebis avec un béret rouge, j'aurais dû faire le plein d'essence...
Bon, je remarque non loin une ferme, je m'y rends confiante et paisible, malgré les événements que vous savez.
Une gente fermière m'accueille aimablement, toute moustache dehors.
Après moult explications, elle est d'accord pour me vendre un fameux foie gras et une miche de pain, dont je n'ai pas vraiment besoin...

OK ! Et pour le plein, on fait comment ? Elle me dit de ne pas m'inquiéter, ce qui m’inquiète follement et sans raison, puisque Georges est là, c'est M. le fermier, qui a aussi une moustache.
Il fait assez froid, enfin, très froid, et je pense bien que le covid rôde, que la noire Kère répand la contagion, et que depuis que je fais l'andouille, je vais récolter ce qui me revient, pas du blé, non, du virus...

Les deux fermiers, inspirés, m'ont délestée raisonnablement de ce qui doit être pris au citadin quand il s'aventure à la campagne (allusion subtile à l'autre sujet, sur l'autre fil...)

Je dois vous rassurer je suis arrivée à bon port, et j'attends les 7 jours pour voir si oui ou non, en chemin, j'ai rencontré celui qui...

Vous devez croire que pendant ce périple, j'étais seule, que nenni, m'accompagnait ma moitié, Breton de son état, et donc excessivement expressif !!
Il était convenu avant notre départ que cette fois je décidais de tout, tout, tout, et qu'il ne dirait rien, rien, rien... Impeccable !
Mais je vois bien lorsque je regarde ses yeux verts hébétés, qu'il m'aime comme au premier jour, ou qu'il me hait, je ne sais pas trop...

BONNE ANNÉE À TOUS !

Claude Luçon

Il est un voeu que nous devrions tous désirer : que Macron mette un ministre à la tête de tous nos fonctionnaires et secoue brutalement cette bande d'une inefficacité qui vient de se démontrer de façon spectaculaire : lors du confinement nos fonctionnaires avaient pour tâche de s'assurer que tous et chacun restent confinés dans ses pénates. Les Français ont démontré qu'ils étaient capables, seuls, de se discipliner, sans fonctionnaires. Mieux, nos médecins et infirmiers, nos transporteurs et leurs chauffeurs de camions, nos cultivateurs et les relais jusqu'à Roissy, nos éboueurs et tant d'autres ont spontanément assuré la fourniture de l'essentiel, des soins hospitaliers aux pizzas !
Sans fonctionnaires !

Mais nous voici en phase de vaccination, responsabilité de nos fonctionnaires s'il en est et là quelle honte, quel bazar, ils parviennent à faire péniblement en une semaine ce que nos voisins font en une heure. Nous avions eu les masques, ou plutôt pas eu, c'était déjà dramatique, la vaccination tourne au ridicule.
Le citoyen lambda fait spontanément ce que les descendants des rond-de-cuir sont incapables de concevoir.

Un voeu donc : laissons aux volontaires le soin de gérer les problèmes du jour et économisons les fonctionnaires, en les mettant tous au smic et en les tenant loin de l'administration de pays, confinés chez eux. Que Macron nous trouve un énarque musclé, s'il en existe, pour mettre ce programme en route ou, faute de mieux, ajoutons-le à celui de Bayrou puisqu'il doit penser le futur de la France.
Nos soldats se font tuer sous le soleil du Sahel pour nous éviter les terroristes, nos fonctionnaires eux dans le confort de leurs vastes bureaux climatisés ne se tuent pas au travail pour nous éviter un seul virus !

Serge HIREL

@ Solon 03 janvier 2021 à 11:20

Pour conserver de bonnes bouteilles, le mieux est tout de même d’avoir une cave bien rangée et aux normes requises… Quant au sens de « forum », il faut vivre avec son temps. Pour ma part, j’aurais préféré que, dans le jargon du numérique, on emploie « capharnaüm » pour désigner ces sites où chacun vient apporter sa pierre sans avoir le projet de participer à la construction d’une demeure habitable.

-------------------------------------------------------

@ Wilfrid Druay 03 janvier à 02:30
« Les autres, j'en ai rien à f**tre, qu'ils crèvent, ils sont trop c*ns ! »

Je vous remercie pour vos vœux. C’est un plaisir de lire des messages aussi tolérants, amicaux et mesurés que le vôtre. Je suis sûr que Pascale partage mon point de vue et a éprouvé un grand bonheur en le mettant en ligne.

----------------------------------------------------

@ Giuseppe 03 janvier 2021 à 09:48

MonGénéral, de retour au pouvoir, a aussi fait en sorte, en pleine guerre froide, de conserver à la France quelques poussières de son empire sur l’ensemble du globe - Mayotte, Wallis-et-Futuna, Guyane et quelques autres - pour lui permettre de maintenir son rang de puissance mondiale disposant de bases stratégiques capables, en cas de conflit, d’assurer tout autant le feu que la logistique.

C’est cette même vision géostratégique qui justifie la présence de nos militaires au Sahel, face à un ennemi qui, s’il n’est pas neutralisé là-bas, aura tôt fait de menacer le territoire français. Quittons le Sahel. Demain, tous les Etats de cet immense espace, trop faibles politiquement et militairement pour se défendre, seront aux mains des djihadistes. L’Afrique francophone basculera. Elle est à nos portes…

Quant aux moyens déployés, les temps ont changé depuis le conflit algérien. S’il survenait aujourd’hui, quelques dizaines de drones de surveillance et de combat, appuyés par les renseignements fournis par les satellites militaires, éviteraient l’appel au contingent et la mort de bon nombre de nos 26 500 soldats tombés au combat.

Aliocha

La haine et le ressentiment ne peuvent rien.
Bonne année, Lodi.

F68.10

@ Wil
"Les autres, j'en ai rien à f**tre, qu'ils crèvent, ils sont trop c*ns !"

C'est bien: vous progressez.

"Mais au fond, il s'en fout. Ça lui fait plaisir qu'il y ait des crétins plus ou moins "centrés" qui se répandent sur son blog."

Cela n'a pas exactement l'air de lui faire plaisir. Mais voyez-vous, Wil, un des problèmes de la liberté d'expression, c'est que si elle permet de populariser des idées à la mords-moi-le-nœud, alors elle pose problème. C'est pour cela qu'il est nécessaire de pouvoir la contrebalancer par de l'expression qui montre l'idiotie de ces idées. D'où la nécessité des tartines, surtout à destination des mal-comprenants.

Tenter de rendre ces tartines courtes, c'est un exercice de gourmet qui consiste à nourrir des cochons avec de la confiture. Je préfère encore l'étaler, la confiture, que la gâcher... Mais s'il faut la gâcher, on la gâchera.

"...le comble de la colère bilgerienne quoi. Flippant."

C'est de la politesse. Le "flippant", c'est généralement plus brutal que la politesse. Et il y a pire que le flippant: ce qu'on ne voit pas venir: ce qui ne donne pas même l'occasion de flipper ni d'esquiver.

Solon

@ Serge HIREL

Merci. J'avais compris. C'est souvent sous la poussière que l'on trouve les meilleures bouteilles et les meilleures définitions. Pourquoi faire moderne à tout prix ? D'autant que l'acception classique me semblait tout à fait appropriée.

sylvain

Les voeux de Macron :

« Je vous promets d’envoyer encore plein de soldats français au Mali, et de faire venir encore plus de Maliens en France. »

Il est hors concours çuilà, faudra l’empailler, y en a qu'un par millénaire.

Giuseppe

"À l'approche de cette nouvelle année qui sera forcément meilleure que la précédente..." (PB)

Que Dieu vous entende ! Mais quand on a dit cela et les mots ci-après que reste-t-il ?
"La motivation, la pugnacité et l'abnégation des militaires français demeurent intactes face aux groupes terroristes, filières de Daech (acronyme arabe du groupe Etat islamique) et d'Al-Qaïda, qui sèment terreur et chaos au Mali et au Sahel", a déclaré samedi la ministre des Armées Florence Parly dans un communiqué.

Mongénéral voulait à tout prix reconstituer les forces de la France, il savait qu'il fallait se retirer le plus vite possible de bourbiers qui ne sont que des marécages, des labyrinthes sans issue.
C'est à penser que ces groupuscules ont choisi leurs dates, et décidé d'endeuiller une fin d'année déjà bien difficile.

Lesgrandsstratègesquelemondeentiernousenvie devraient se pencher d'un peu plus près sur les lectures de Mongénéral, ils y apprendraient sans doute quelques révélations.
On dit que sans passé il n'y a pas d'avenir, regarder le passé pour s'en créer un lucide.
Seuls sur un territoire immense, il faut se rappeler qu'en Algérie le contingent était de 500 000 soldats.

Lodi

@ Claude Luçon
"Restez, Monsieur et Madame Bilger, égaux à vous-mêmes, je promets en échange d'être moins incisif et plus bref."

Bravo, moi je ne peux rien promettre, on ne peut pas m'enjoindre de faire plus bref, on dira de monter au filet, au tennis, et attendre que le geste soit accompagné comme au fond du court. Et d'une. De plus, soit on réfléchit à du neuf, soit on se répète. Si on se répète, seule la forme change, et quelle forme brille, je vous le demande, mieux que le tranchant de l'épée ? D'ailleurs, souvent ici, ceux qui intervenaient brièvement avaient peu d'idées mais du tranchant... L'idée que le court favorise la paix est fausse ou Twitter serait un paradis numérique.

Moins d'idées, moins démontrées et plus d’agressivité, voilà ce qui doit se passer vu que rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme. La nature humaine n'est pas un jardin à la française mais un résultat de l'Evolution qui réagit au milieu.
L'amour ne peut pas tout, la censure ne peut pas tout, rien ne peut tout, on est bien dans le pays de la potion magique pour croire à une panacée universelle !

Wilfrid Druais

"Puis-je juste suggérer qu'on tente de ne jamais dépasser une longueur de quelques paragraphes" (PB)

HAHAHA ! Elle est très bonne, il faudra que je la ressorte.
Evidemment, c'est la période des voeux et donc surtout des résolutions prises qu'on ne respecte jamais.
Donc il fallait bien que Mister B. sous la suggestion pressante de Madame qui en a marre de se taper par amour les tartines des cerveaux limités à l'ego surdimensionné (pléonasme) qui se prennent pour les derniers génies de la philo ou de littérature de comptoir à cacahuètes et qui plus ils le croient plus ils s'étAAAAAAAAlent, dise enfin quelque chose.

Mais au fond, il s'en fout. Ça lui fait plaisir qu'il y ait des crétins plus ou moins "centrés" qui se répandent sur son blog. La preuve, ça fait des années que je le fais.
Il est content, comme ça il est invité sur CNews et il voit en vrai des starlettes de TV, de la météo ou de pseudo-journalistes et tout et tout qui ont autant de neurones que de seins gonflés, voire moins, et il peut parler comme un "zexpert" en on ne sait trop quoi vu qu'ils parlent de tout et surtout de rien sur ce genre de chaînes.

Mais bon, que ne ferait-il pas pour faire plaisir à Madame !
Vu comme elle se fait ch**r tous les jours de l'année pour flatter son ego, il pouvait bien lui accorder une petite phrase pour ses fans le premier de l'An pour dire en bon centriste qu'il est : "n'exagérez pas tout de même !"... vous voyez... le comble de la colère bilgerienne quoi.
Flippant.

"Bonne année chérie !"...
Mais il faut avouer que comme on dit dans Légion : "t'as signé c'est pour en chier".
Personne ne la force à se coltiner ce ramassis de sans intérêt.
Quoi qu'il en soit, n'imaginant pas plus une seconde que la c*nnerie humaine cesse d'exister parce qu'une nouvelle année se présente, je n'imagine pas Madame B. abandonner le navire du blog bilgérien qui ne sombre pas encore mais qui tangue dangereusement sous le poids de cette c*nnerie et donc je souhaite à "Initials P.B." et à tous les Bilger une bonne année.

https://www.youtube.com/watch?v=yCRqltErfwo

Les autres, j'en ai rien à f**tre, qu'ils crèvent, ils sont trop c*ns !

Serge HIREL

@ Solon 02 janvier à 17:04

Le Littré ne semble pas avoir dépoussiéré sa définition du terme « forum » qui, sous l’ère numérique, a pris un tout autre sens que dans l’univers antique.
Pour ma part, j’ai compris qu’à juste raison, Philippe ne veut pas que son blog se transforme en capharnaüm.

Ellen

@ Isabelle | 02 janvier 2021 à 13:11

Paperasserie à profusion, c'est l'administration à la française.
Au cas où, ils se couvrent à l'avance: responsables mais pas coupables ?

On comprend pourquoi la majorité des Français sont réticents et ne font plus confiance au gouvernement. Trop de mensonges et d’explications contradictoires depuis mars 2020. Voilà la faille majeure de manque de confiance de la population. Rien ne vaut des explications franches et honnêtes.

Ellen

"À l'approche de cette nouvelle année qui sera forcément meilleure que la précédente..."(PB)

Bien que de nature positive, tout en restant lucide, je doute que l'année 2021 sera meilleure pour tout le monde. Je vois partout, à Paris et en province, les commerçants, magasins, restaurateurs, bars, certains lieux de spectacles, mettre définitivement la clé sous la porte en laissant leurs salariés au chômage. Les sociétés du CAC 40 aidées à coup de milliards par l'Etat licencient des milliers de personnes, pour ne citer que l'aéronautique près de Toulouse, par exemple. Quel gâchis !

La misère s'accentue et la crise économique se profile à nos portes, nous allons devoir la subir de plein fouet. Il nous faudra tenir. Les plus faibles et les plus désargentés sont les premiers touchés.

Mes voeux: que cette nouvelle année soit marquée d'espoirs et de forces pour retrouver une vie meilleure. En marche pour remonter la pente. Ce sera long et difficile pour beaucoup. Faut pas se mentir.

Andy

Monsieur Bilger, avec mes remerciements, je vous présente tous mes vœux pour une excellente année 2021.
Tout irait mieux si les lois étaient enfin vraiment appliquées: en effet, comme les amendes à 135 euros font rigoler les contrevenants, ne pourrait-on mettre en garde à vue et en examen tous les milliers de fêtards au motif de mise en danger de la vie d'autrui ? Ce motif me semble juridiquement valable, d'après ce que nous savons de la contagion et de la dangerosité du virus. Cela aurait un effet plus dissuasif que ces amendes d'opérette, et éviterait une propagation exponentielle du virus, qui fait enchaîner les couvre-feux, confinements, hospitalisations, dans une boucle désespérante pour beaucoup.

Et BFMTV et CNews pourraient-ils cesser de diffuser à jet continu en gros plan des images de personnes se faisant vacciner ? Sur l'écran les seringues paraissent énormes, l'aiguille s'enfonce comme dans du beurre, de quoi terroriser les phobiques des piqûres, et même de plus vaillants.
Bonne année à tous.

Henri Gibaud

@ Dame Catherine JACOB | 02 janvier 2021 à 10:48

Très élégant début en ce millésime inédit et tout frais, merci pour votre clin d'oeil délicieusement bio-érotique au "travers" (...!) de l'évocation du chas de l'aiguille !
Et vous excellez dans l'art de travestir sous grande érudition cette stimulante allusion au petit chas d'une viveuse codée astucieusement par un prétendu "grand pied"...
Oui la Femme n'a pas de "chat" - 'pussy' des anglo-saxuels par imitation peu cultivée du dérapage en français depuis chas vers chat -, l'Ori-Gyne du Monde comme l'appellera plus tard un "cru" peu impressionniste : c'est un Chas, une fente comme en tête d'aiguille !

Ô comme on aimerait que vous nous régaliez d'une de vos Notes, à propos de l'aventure anatomique du connil, con, légué par le latin et au féminin s'il vous plaît sous forme : cunnis. Sincèrement. Bonnes 363 journées à suivre en cet annuaire, chère Erudite, bien à vous lire.

Aliocha

La seule victoire serait que personne ne perde, l'espoir est d'airain si la foi est vive, l'amour peut tout.
Bonne année à tous et reconnaissance immarcescible à nos hôtes.

Vamonos

Merci pour vos bons vœux, permettez-moi de vous adresser les miens. Un message d'espoir pour une durée d'une année, une année de plus passée auprès de vous et de vos contributeurs, un message de sérénité vous apportera je l'espère de la force pour continuer à travailler sans beaucoup de relâche pour nous charmer de votre prose qui sous-tend vos idées auxquelles j'adhère le plus souvent.

Les vaccins arrivent, ne brusquons pas les choses. Les fonctionnaires sont en télétravail, en RTT de fin d'année, en trêve des confiseurs et en plus, il y a couvre-feu. Le surmenage les conduit à la surcharge, la rupture nerveuse est proche.

Giuseppe

Voeux bis et cadeau !

Le mode d'emploi est libre de tous droits.

Ils ne sont pas sur les plateaux TV à nous conter des sornettes, se "chacailler" comme après une mêlée, ils sont au feu, organisés, efficaces, à la fin de l'envoi ils touchent.
Pas des pleurnicheurs, que du puissant, du beau, le plus beau cadeau du Nouvel An pour leur population, ils ne plaisantent pas avec l'accessoire et le futile, la forge est activée, le fer est battu, tout le reste est littérature.

Passionné d'organisation et de méthode, le bonheur est toujours dans le résultat que l'on vise, surtout quand il ambitieux.

<<...Ensuite, je rapporte de nouvelles doses en box à très basse température", explique le Pr Martin J. Hug, responsable de la pharmacie, Universitätsklinikum - Fribourg-en-Brisgau (Allemagne).
Pour assurer un fonds de roulement, il faut éviter la pénurie. Près de 20 000 doses sont déjà prêtes. Chaque vaccin est préparé directement sur place. Pour chaque personne, deux injections sont nécessaires. Au total, avec une organisation millimétrée, le parcours de vaccination dure à peine vingt minutes. Le centre de Fribourg vaccine gratuitement six jours par semaine. Le pays compte 410 centres de vaccination et a d'ores et déjà approvisionné 136 millions de doses. Vues d'Allemagne, les réticences françaises pour se faire vacciner posent question." >>

Achille

@ sbriglia | 02 janvier 2021 à 14:47
« Cinq commentaires du talon, déjà !
Des vieux redondants ! »

C’est moi le "talon" ? Vous comptez mes commentaires maintenant ?

Je n'ai pas noté que Philippe Bilger limitait le nombre de commentaires, mais juste leur longueur or les miens sont courts. Vous pouvez donc les lire en moins d’une minute.

En fait j’en suis à six commentaires sur ce billet.
-Deux qui sont en réponse au billet.
-Deux à Tipaza
-Un à Lucile
-Un à Giuseppe, le seul qui soit hors sujet.

Avec le vôtre ça fait sept.
Oui ça fait beaucoup, mais d'autres intervenants sont capables de faire beaucoup plus et en beaucoup plus long.

A noter que vous n'êtes pas obligé de lire mes commentaires, encore moins d'y répondre.
Je ne vous en tiendrai pas rigueur.

Solon

Merci de vos vœux et acceptez qu'on vous souhaite également une excellente année nouvelle.

Mais pourquoi écarter l'idée de forum ? Littré nous dit que c'est le lieu où on débat des affaires publiques. Vous nous invitez en permanence à ce débat. Pour notre plus grand profit et plaisir.

Et pour la curiosité (tiens, tiens) de connaître les réactions de tous.

J'ai la ferme intention de continuer à me promener sur le Forum.

Encore merci.

Marie G

Un grand merci pour vos billets. Que la nouvelle année vous maintienne en bonne santé et vous apporte des moments de joie (à savourer sans modération, ils sont devenus plus rares depuis quelques mois). Que 2021 soit également une source d’inspiration : ceci, très égoïstement, pour notre plus grand plaisir !

genau

Quelle mise au point bienvenue. Pardon d'être quelquefois à côté du sujet, de n'interpeller personne, ni a fortiori, de ne traiter personne d'imbécile. Pardon d'admirer l'érudition contemporaine de certains et de me contenter de la culture classique, sans ironie mais un peu de tristesse.
Merci à ceux, nombreux, qui approfondissent et apportent des vraies références, et aux femmes vigoureuses qui sont la juste santé morale des réactions.

Tant mieux si vous êtes lu, cher hôte, que votre état continue d'ainsi produire, même si on peut craindre que les chandelles mouchées du gouvernement ne le fassent qu'avec le sourire hautain qui caractérise les faquins du maroquin.
Pour vous et votre épouse, sérénité et grâce.

Achille

@ Tipaza | 02 janvier 2021 à 11:30
« Je n'ai pas besoin de cerveau pour penser.
Le grand randonneur que je suis pense en marchant. »

En politique on ne pense pas, que ce soit avec sa tête ou avec ses pieds. Il y a des gens qui sont payés pour ça.
On approuve, on désapprouve, on soutient ou on conteste. Et pour finir on vote !
Dans tous les partis c'est pareil.
C’est pourtant simple ! Bon je rigole, bien sûr, encore que…

bertrand durrmeyer

Meilleurs voeux Monsieur Bilger. Vous portez régulièrement sur la vie de notre société le regard de l'honnête homme, lequel devient un spécimen de plus en plus rare.

breizmabro

Bloavez mad ! à nos hôtes et à TOUS les blogueurs.

Et naturellement je n'y couperai pas: "bonne santé !" ou si vous préférez "yec'hed mat !" (prononcer "yer mat" si vous venez chez Jacky déguster mes homards bleus ;))

Adéo

sbriglia

« Et que dans la mesure du possible on ne confonde pas mon blog avec un forum...» (PB)

Ah ! Ah !!

Cinq commentaires du talon, déjà !

Des vieux redondants !

Claude Luçon

A vous et notre modératrice ainsi qu'à tous les commentateurs de ce blog, j'adresse mes voeux les plus sincères pour cet an 2021, dont un voeu en particulier : restez, Monsieur et Madame Bilger, égaux à vous-mêmes, je promets en échange d'être moins incisif et plus bref.

Dans ce monde qui ne semble pas savoir où il va, où le tâtonnement est une nouvelle forme de politique et de philosophie, vous restez, au moins pour moi, au lever le matin, l'équivalent de l'étoile du berger dont je vérifie chaque soir qu'elle est toujours là !
Merci pour votre immense patience et la variété de vos billets.

Giuseppe

Voeux : que l'on se hisse enfin au niveau des enjeux et des meilleurs.

Nousleschampionsdumondequelemondeentiernousenvie, une nouvelle fois c'est la débâcle, nous faisant croire que ce n'est qu'une question d'éthique et de responsabilité.

Ouvrir en grand et en avant !

12 % de réfractaires au vaccin ne vont pas continuer à faire la loi, Jérôme Fourquet l'a bien décrit, un archipel à la tête d'un pays qui construit jour après jour sa ligne Maginot. La ligne de toutes les faiblesses associée par la suite à la SDN qui nous a tant fait souffrir, du renoncement à la bêtise crasse.

https://www.lci.fr/international/video-covid-19-au-coeur-des-centres-de-vaccination-geants-en-allemagne-2174381.html

Ne pas avoir peur de le dire, nous ne sommes pas prêts, nous en sommes encore à la lampe à huile, celle que détestait le Général Motor.

Des salades nous sont servies, nos énarques sont pires que jamais, cette élite inutile qui gouverne, l'Allemagne, Israël, n'ont pas d'énarques. Nous sommes "en guerre" a dit notre maréchal national, nous n'avons que des capitaines chaussés de charentaises.

Tout le reste est balivernes, à la fin de la semaine prochaine on comptera les points.
Heureusement que le ridicule ne fait pas attraper le Covid, nos élites supposées seraient toutes contaminées.

Isabelle

Vœux pour 2021 : espérons que nous pourrons enfin trouver un lieu, une infirmière, un médecin et une seringue pour se faire vacciner avant 2022 ou 2025. Lamentable ! En fait, il n'avait RIEN prévu hormis la vaccination très "com" de Mauricette !

Sur tous les plateaux de TV, les représentants LREM ne savent pas quoi inventer pour expliquer le retard et le fiasco de la vaccination. Ils gesticulent et s'énervent faute d'arguments pour cacher leur incompétence.

Ils nous balancent tous leurs laïus appris par cœur : "Mais vous comprenez il s'agit d'un marathon."

De plus en plus de personnes veulent être vaccinées et ces clowns incompétents qui par-dessus le marché répondent avec mépris et condescendance sont incapables de mettre en place une campagne vaccinale digne de ce nom.

Valérie Pécresse et d'autres élus sont prêts à proposer des lieux de vaccination avec des équipes mais non, l'objectif est de vacciner en priorité les plus âgées plus ou moins conscientes de ce qui leur arrive avec moult paperasses à remplir avant l'injection. Alors qu'au moins 40 % des Français veulent être vaccinés rapidement sans tout ce cirque inutile.

Denis Monod-Broca

Bonne année ! Bonne année à nos hôtes et à tous les commentateurs ! Puisque c’est le rituel de souhaiter une bonne année tous azimuts...
L’année à venir sera-t-elle meilleure que l’année qui vient de s’achever ? Espérons-le, ce serait une fameuse inversion de tendance...
Bonne année, chers lecteurs de ce commentaire, à vous et à vos proches !

Giuseppe

@ Achille | 02 janvier 2021 à 10:33

Quelques petites folies - publicité gratuite - pour une année à venir difficile en Ovalie, un prix raisonnable qui égale les plus prétentieux :

Gaillac Perlé, juste ce qu'il faut de bulles... Moulin de Gassac "Picpoul de Pinet" et le ballon ovale au milieu pour vivre d'espoir et de rebonds parfois capricieux.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

MA CHAINE YOUTUBE

PRESSE, RADIO, TELEVISION & INTERNET

INSTITUT DE LA PAROLE

  • Formation à l'Institut de la parole
    Renseignements et inscriptions : [email protected]
  • L'Institut de la Parole propose des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique de la personnalité et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Magistrat honoraire, Philippe Bilger propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires.

MENTIONS LEGALES

  • Directeur de la publication : Philippe Bilger
    SixApart SA 104, avenue du Président Kennedy 75116 PARIS