« Nadine Morano et moi : une amicale incompréhension | Accueil | Acquittator poursuit son offensive... »

12 mars 2021

Commentaires

jlm700

@ Achille

Je ne veux pas polémiquer avec vous sur ce thème mais je pense sincèrement que vous avez plus d'empathie pour vos pairs masculins - je suppose puisque votre pseudo est celui du bel héros Achille, à qui l'on emprunta le nom pour le donner à une plante curative - que pour le genre féminin et que vous ne voyez pas les brimades qu'il subit à longueur de temps. (Ce qui n'implique pas que les messieurs ne soient pas eux aussi victimes.)

Achille

@ jlm | 18 mars 2021 à 10:04
« Mais que vous ont fait (ou pas fait) les féministes pour que vous leur en vouliez à ce point ? »

Que voulez-vous, c’est mon côté "zemmourien". Le seul je vous rassure.
Ce que je reproche aux féministes c’est de tuer la féminité de nos compagnes qui fait que les hommes les trouvent si attirantes.

Quand j’étais jeune, les filles étaient "normales". Elles aimaient se faire draguer. Elles étaient gaies, voire aguicheuses, un vrai bonheur !

Aujourd’hui, je plains les jeunes gars. Un bisou dans le cou, un main trop entreprenante et pour peu que le garçon devienne un jour un présentateur vedette du JT de 20H ou ministre de l’Intérieur, ou tout simplement une personnalité connue du grand public, il se retrouve 30 ou 40 ans après accusé de harcèlement sexuel et même de viol.
C'est quand même tristounet !


jlm

LJ ne semble pas encore être usé par le cynisme dominant la politique aujourd'hui. Il est intéressant à écouter, il est rigoureux et pas dans l'à-peu-près. Si seulement il pouvait sourire un peu plus, il serait tout à fait bankable sur la scène électorale.

---------------

@ Achille

Mais que vous ont fait (ou pas fait) les féministes pour que vous leur en vouliez à ce point ?

Lucile

@ Ninive | 15 mars 2021 à 13:13

J'essaye tout bêtement d'apporter des arguments au débat. Si certains vous semblent faux, dites-moi lesquels.

sylvain

@ Ninive | 15 mars 2021 à 11:04
"Avec des couillons pareils le grand remplacement était prévisible !"

Les couillons, eux, ne seront jamais remplacés.

Ils trôneront ad vitam aeternam comme mètre étalon de la co.nerie islamogauchiste au pavillon de Breteuil.

N'est-ce pas sieur Joffrin ?

Ninive

@ Lucile | 15 mars 2021 à 11:00

Vous en savez des choses, pas toujours vraies mais qu'importe !

Ninive

Avec des couillons pareils le grand remplacement était prévisible !

Lucile

Cioran est certainement un grand écrivain. Mais il n'explique pas pourquoi lors des millions d'années qui nous ont précédés, l'espèce humaine a pu prospérer parce que les hommes n'ont cessé de coopérer avec leurs proches tout en se battant, lutte et coopération étant les conditions de leur survie.

Chez les primates, les sociétés sont hiérarchisées. Celui qui occupe le haut de la hiérarchie y parvient au terme d'une compétition et parce qu'il est le plus compétent. Mais pour que cela dure, et que le groupe prospère, il faut aussi qu'il soit généreux, qu'il partage les produits de sa chasse, qu'il soit doux avec les petits, qu'il protège le groupe, etc. C'est une erreur de croire que parce qu'on est compétitif on est égoïste. La compétition sert à mettre au sommet les plus compétents, et cela a un sens.

Maintenant, que nous propose le marxisme ? Pénaliser ceux qui sont productifs et récompenser ceux qui ne le sont pas. Comme c'est un jeu auquel pas grand monde n'a envie de jouer, il est imposé par la force. Résultat, plus personne n'a envie de travailler, là où il est appliqué.

Petit rappel, le travail exige un effort. On s'astreint à travailler au lieu de s'amuser, pour un bien ultérieur plus grand.

Toute théorie extrême qui présente l'homme comme purement "égoïste" ou au contraire comme fondamentalement "partageur" est vouée à l'échec. Elle ignore plusieurs choses : d'abord la coopération nécessaire à toute réalisation humaine, les bienfaits énormes que certains ont apportés à leurs semblables, et que plus modestement le travail de chacun apporte à tous, ainsi que tous les systèmes de soins et d'entraide mis en place au cours de l'histoire au service des plus faibles ; mais elle ignore également, inscrit dans nos gènes, l'instinct de survie soutenu par l'esprit de compétition, qui donne aux homme la volonté se dépasser, et la volonté de se battre pour améliorer leur situation personnelle.

Ni ange, ni bête.

Patrice Charoulet

@ Isabelle

Merci de citer à deux reprises l'excellent Cioran. On ne le le citera jamais trop. Il est maintenant en Pléiade !
J'ai six cents citations de lui en magasin dont je ne veux pas accabler le lectorat de ce blog.
Roland Jaccard (que vous suivez aussi, je crois) lui accorde une très grande place sur son blog. Ils se parlaient souvent... avec l'un de ses meilleurs amis.

Isabelle

@ Lucile

Bien entendu, Lucile, des êtres humains peuvent être généreux certaines fois. Mais est-ce vraiment dénué d'intérêt, rien n'est moins certain.

Être généreux pour pouvoir entendre les autres vanter ce trait de caractère. Comme il est gentil et généreux !

Des citations de Cioran qui pourraient s'appliquer à la "générosité" des humains.

"La compassion n'engage à rien, d'où sa fréquence. Nul n'est jamais mort ici-bas de la souffrance d'autrui."

"Au-delà d’un quart d’heure, on ne peut assister sans impatience au désespoir de l’autre."

Le capitalisme ou le libéralisme comme vous le nommez, sont donc tout à fait compatibles avec l'espèce humaine. Quant au socialisme, communisme ce ne sont que des vues de l'esprit, des fantasmes, des chimères pour bisounours attardés.

Chaque système politique se termine en dictature tôt ou tard. Il suffit d'observer aujourd'hui. Rien ne change sous le soleil. Les humains essaient seulement de survivre et tous les moyens sont bons, quitte à écraser l'autre. Arrêtons de rêver !

Lucile

@ Achille | 14 mars 2021 à 07:52

Et entre nous, heureusement qu'ils ne tiennent pas toutes leurs promesses, parce que certaines sont délirantes, du fait qu'elles étaient uniquement destinées à faire basculer le vote global des électeurs dans le bon sens en faisant l'appoint avec le suffrage de quelques hurluberlus. Quitte à aller contre l'intérêt général.

Le danger serait donc à mon sens que, considérant la chose comme un marché conclu, ils tiennent toutes leurs promesses une fois élus, juste pour pouvoir se vanter de respecter leurs engagements, jusqu'aux plus démagos.

Cela ne devrait pas constituer un objectif pour qui conduit les affaires de l'État. Il ne doit pas prendre ses décisions sous pression ni en raison de marchandages antérieurs à son élection. On se rend vite compte de toute manière si la politique qu'il mène est conforme au programme annoncé.

Florestan68

Laurent Joffrin est un homme intéressant et ouvert au dialogue, y compris avec de simples citoyens. Ainsi j'ai pu discuter à deux reprises avec lui : une fois à Mulhouse en 2012, lors du Forum organisé par Libération ; une autre fois dans la rue à Marseille le 1er janvier 2017. Mais il est tout de même prisonnier de son idéologie et nie la réalité : il m'expliquait la surdélinquance immigrée par des raisons sociales ; toute autre raison serait du racisme. Faut-il s'étonner si les citoyens de bon sens ne votent plus à gauche ?

hameau dans les nuages

@ Wilfrid Druais | 13 mars 2021 à 22:42

Ayant fait moi aussi une année à Stan (67-68) et ayant quasiment le même âge que lui, je l'ai peut-être croisé dans les couloirs ou les ascenseurs. Je ne vous dis pas rétrospectivement l'horreur...

Mais attendez ! À la réflexion, c'est peut-être lui qui m'avait dénoncé ! :)
Cela va être facile à savoir si l'année correspond. J'avais dans ma classe de seconde un futur héritier des champagnes Taittinger et mon professeur de mathématiques était un général.
Que du beau linge brodé à la main.

Et moi ? Oh queue de comète ! J'avais déjà l'esprit dans les nuages...

Achille

@ Lucile | 13 mars 2021 à 21:40
« À propos des promesses non tenues, nous ne sommes pas des enfants de chœur, les électeurs devraient savoir à quoi s'en tenir sur les promesses des hommes politiques.. »

Cela me paraît très clair. Je ne pense pas que les promesses non tenues soient l’apanage des présidents de gauche. Ceux de droite ne sont pas en reste non plus.
Mais il est évidemment plus facile, quand on est dans l’opposition, de critiquer le parti au pouvoir qui se trouve dans l’incapacité de tenir certaines de ses promesses tout simplement parce que des « événements » totalement imprévisibles, que ce soit au niveau national ou international, surviennent.

Le seul parti qui puisse se justifier de ne pas avoir pu tenir ses promesses c’est le RN et pour cause, il n’a jamais été au pouvoir. Ce qui lui confère un certificat de virginité qui sera vite caduque si un jour MLP venait à être au pouvoir, car elle sera confrontée elle aussi aux « événements », comme ses prédécesseurs.
Mais nous n’en sommes pas encore là. Et j’espère que nous n'y serons jamais. Car il est des remèdes qui sont pires que le mal.

Wilfrid Druais

C'est fascinant comme tous ces enfants de bourgeois à la Joffrin (Mouchard de son vrai nom, ce qui effectivement ne sonne pas comme une symphonie de Beethoven dans le journalisme, c'est ballot même s'il n'y est pour rien) ne peuvent s'empêcher de parler pour les pauvres dont il ne connaissent la vie que dans des livres.
Pour la première fois j'ai consulté sa page Wikipédia par curiosité.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Laurent_Joffrin

Né à Vincennes, fils d'un éditeur puis gestionnaire de fortune frontiste (là, on entre dans le freudien évidemment), jeunesse de château, lycée catho en plein centre de Paris, etc. on a la panoplie totale du fils de bourge qui donne des leçons à la France entière depuis des décennies sur ce qu'elle doit penser alors qu'il ne sait rien d'elle.

Une vraie caricature de fils à papa né avec une cuillère d'argent dans la bouche et dont les positions politiques ne sont qu'une contradiction des paternelles.

Si au moins c'était un vrai gaucho depuis 50 ans on pourrait lui donner le bénéfice du doute sur ses convictions mais même pas. Joffrin, c'est juste la vieille gauche (droite) molle et arriviste mitterrandienne de 83 donc le pire de la trahison populaire.
Je comprends maintenant pourquoi à chaque fois qu'il l'ouvre j'ai envie de la claquer.

Lucile

@ Serge HIREL | 13 mars 2021 à 19:50

Mais je suis d'accord avec vous, Laurent Joffrin pense comme un homme de gauche et ce n'est pas ma tasse de thé. Ça ne m'empêcherait certainement pas de discuter avec lui ; il dit lui-même qu'il espère gagner autrui à sa cause quand il développe ses idées. Il se trouve que moi aussi.

À propos des promesses non tenues, nous ne sommes pas des enfants de chœur, les électeurs devraient savoir à quoi s'en tenir sur les promesses des hommes politiques. Je choisis soigneusement mon garagiste et je ne laisse pas n'importe qui me raconter n'importe quoi. Je reproche à certains journalistes de tous bords de ne pas suffisamment creuser les arguments électoraux des candidats, leur pourquoi, leurs conséquences et leur faisabilité. Par esprit partisan ou par incapacité, je ne sais pas. Ces longues listes de promesses ont un côté franchement ridicule. Je regrette encore plus que les parlementaires soient renouvelés presque aussitôt après l'élection du président. Mais c'est un autre problème.

-------------------------------------------------------------

@ Isabelle | 13 mars 2021 à 18:10
"Vu les états de service de l'espèce humaine, seul le capitalisme peut fonctionner.
La générosité de l'humain est une fiction verbale !"

Aïe aïe aïe ! Vous apportez de l'eau au moulin du socialisme en écrivant cela. Cela revient en gros à dire que le capitalisme est fondé sur l'égoïsme et le socialisme sur la générosité. Vous semblez dire qu'on choisit le capitalisme par défaut, les gens n'étant pas assez généreux pour que le socialisme fonctionne. Ou alors j'ai mal compris ?

D'abord, je préfère opposer le libéralisme au socialisme, et non le capitalisme (le communisme chinois est aussi une forme de capitalisme, ce sont des capitaux d'Etat). Ensuite, la condition des plus pauvres n'est pas meilleure dans une économie étatisée. Ils sont beaucoup plus dépendants de l'État et de ses prestations, et comme en général le niveau de vie n'est pas très élevé, ils sont les premiers à en faire les frais.

Moi je crois que les humains sont parfois égoïstes, et parfois généreux, et heureux de l'être. L'entraide a toujours existé, dans tous les régimes politiques. Et ce n'est pas une question de socialisme ni de capitalisme. D'après Jonathan Haidt (lui-même plutôt démocrate), aux USA les Républicains donnent beaucoup plus à toutes sortes d'associations d'entraide, ils font plus de bénévolat. Les démocrates comptent sur l'Etat pour le faire.

Giuseppe

@ Mary Preud'homme | 13 mars 2021 à 13:09
"Vous qui semblez apprécier un peu la bonne musique..."

Les petits Bleus ont perdu, peu importe comment, seule la victoire est belle a dit Pierre Berbizier, il est de chez nous, et rien n'efface une défaite.

Si je vous rattrape c'est à cause de votre "un peu"... J'ai été élevé dedans, la TV n'existait pas encore chez les modestes, les Flambard, nous écoutions, moi en culottes très courtes et les autres souvent le dimanche, Mario Del Monaco, Mario Lanza et tous les autres, je ne savais pas qui ils étaient.
Vous parlez un peu comme ces secrétaires qui vous répondent au téléphone "nous faisons au plus vite !", c'est quoi vite : un peu, beaucoup, rien du tout ?

Un peu... plus que la moyenne sans doute - pour la musique s'entend -, puis ce fut Bach, Scarlatti et... pendant des années et ceci est une autre histoire je pourrais y passer la nuit, Jeux d'anches de Magnus Lindberg pour Matti Rantanen a une saveur particulière.

Vous êtes encore plus féministe et séparatiste que vous-même le pensez, en fait vous êtes une île de plus de cet archipel décrit par Jérôme Fourquet, à tout prendre vous devriez écouter plutôt ma leste coiffeuse et ses ciseaux sculpteur entrepreneur du cheveu... Je vous prends rendez-vous ?

https://youtu.be/e8a12hSsfB0

La curiosité est mon plus grand défaut.

Cela n'a rien à voir et être battu deux fois sur le fil par les Rosbifs (affectueux) nous ne pensons plus qu'à la revanche - évidemment bien au chaud - et en plus ils font la course plus que largement en tête pour les vaccins.

Ce soir mon coeur saigne (c'est un peu théâtral), mais là encore les Anglais nous ont cette fois écrabouillés, et notre Réjoui national Castex qui tweete 5 000 000 de vaccinés... Je suis mort de rire :

United States
101.13 million
China
52.52 million (Feb 28, 2021)
European Union
47.92 million
India
28.22 million
United Kingdom
24.76 million (Mar 11, 2021)
Brazil
11.15 million
Turkey
10.74 million
Israel
9.21 million
Germany
8.86 million
Russia
7.45 million
France
6.72 million

Serge HIREL

@ Lucile 13 mars 2021 à 18:35

Que penseriez-vous d’un garagiste auquel, confiante, vous auriez apporté votre voiture pour une révision générale et qui vous la rendrait en ayant augmenté la facture par rapport à son devis et vous dirait : « Désolé, faute de temps et des outils nécessaires, je ne me suis occupé ni des freins, ni du carburateur. Et puis, il y a eu une coupure de courant qui n’était pas prévue… » ?
Réécoutez les propos de Joffrin. Lui ne trouve rien d’anormal à ce que les gouvernements de sa gauche chérie (Hollande, Mitterrand, Blum…) n’aient tenu leurs promesses qu’à 50 %... et jure qu’ils sont excusables parce que « des événements » ont troublé leur action… Moi qui pensais que gouverner, c’est prévoir…

Accepteriez-vous que, pour vous faire avaler la pilule, votre garagiste vous raconte l’épopée de la marque automobile… tout en occultant ses échecs ? L’Histoire racontée par Joffrin n’est pas celle de France. Elle est la légende d’une gauche qui aurait conduit les Français au Paradis… si la droite n’avait pas choisi le chemin de l’Enfer… C’est sûr, le problème n’est pas la gauche vertueuse, mais bel et bien la « domination » de la droite… Foi de Joffrin !

Mary Preud'homme

Vous vous projetez Monsieur le maçon car de vous à moi le frustré et le vexé c'est vous et vous seul !

Vous musicien ? C'est bien sûr ? Votre femme est au courant ?

Or donc si vous lisez une partition aussi mal que vous m'avez lue, déformant mes propos, éludant le fil conducteur de mon raisonnement, vous devez être un bien piètre musicien et n'auriez certes aucune chance de jouer dans mon groupe amateur.

Au fait je ne porte pas de lunettes, mon second prénom est Cécile et je déteste le bruit des bétonnières et des marteaux piqueurs...
Alors inutile de venir en remettre une couche !

Serge HIREL

@ Giuseppe 13 mars 2021 à 09:40
@ caroff 13 mars 2021 à 10:57

Emmanuelle Wargon… « Elevée à Neuilly »… Certes… Mais surtout fille unique de Lionel Stoleru, le précurseur du « en même temps », qui fut ministre de Giscard, puis de Mitterrand, avant de soutenir Sarkozy et de frayer avec les écolos… Sa spécialité : imaginer des mesures d’assistanat… par exemple, une prime de 10 000 francs offerte aux immigrés rentrant définitivement chez eux… Ils revenaient le lendemain sous une autre identité. Maman énarque… Seul lumière : son mari, Mathias Wargon, est chef du service des urgences de l’hôpital de Saint-Denis. Lui se mesure aux réalités de la vraie vie… Son épouse, elle, fait carrière… comme Papa.

Lucile

Pour ajouter une note positive, Laurent Joffrin est un homme avec qui l'on doit pouvoir avoir des discussions intéressantes, en particulier parce qu'il connaît visiblement sur le bout du doigt toute l'histoire politique de ces 50 dernières années ; par ailleurs il sait exposer ses points de vue simplement, avec sobriété, sans noyer le poisson.

Je me doute qu'on ne doit pas pouvoir le faire démordre de l'idée que le socialisme est au service des pauvres, alors que je pense que la fête est de courte durée quand un régime socialiste se met en place. Il se sert dans la poche des contribuables au-delà du raisonnable, et dépense généralement sans compter ; ensuite il organise (plutôt mal) la pénurie que sa politique engendre - je reconnais que la tâche n'est pas facile - et laisse le pays en mauvais état quand il se fait éjecter. Une fois dans l'opposition, il fait de nouveau rêver ses électeurs et accuse l'autre bord de toutes les turpitudes. En France il faut dire que la social-démocratie prend en général une tournure plus socialiste que démocratique.

C'est un entretien intéressant, avec un invité disert et connaisseur de l'actualité politique. Les questions qui lui ont été posées lui ont permis d'expliquer ses points de vue sans détours et ses réponses ont été éclairantes quant à ses convictions, qu'on les partage ou non. Merci à tous les deux.

Isabelle

La gauche bien-pensante représentée par L. Joffrin.

Même punition à la cérémonie des César, on a atteint des sommets de déliquescence et de vulgarité. Regardez les tweets de G-W Goldnadel à se sujet. Une cérémonie à boycotter tout comme les nombreux films présentés par ces actrices/acteurs totalement dépourvus d’élégance.

Des actrices qui écoutent religieusement, sans mot dire, un énergumène faire l'éloge de la famille Traoré. Ces militants politiques que sont devenus les acteurs ont oublié de rendre hommage à la fourchette et à la victime.

J’ai de plus en plus honte de mon pays ! Je n'ai pas regardé cette cérémonie (les extraits inélégants suffisent) et je n'irai pas voir les films de ces militants soi-disant gauchistes mais avec comptes en banque bien remplis.

Paul Duret

Je trouve ce type d'un ennui mortel !

Isabelle

@ Lucile
"Le pire, c'est que Laurent Joffrin a l'air parfaitement paisible et inoffensif, un peu comme Hollande"

Au contraire, L. Joffrin me fiche la trouille avec son air revêche, les bras croisés, sa tête de butor mal léché. Quant à Hollande, voici son portrait : sous son air de ne pas y toucher, c'est bien lui qui a fait en sorte de liquider rapidement F. Fillon grâce au PNF. Sacrée trouvaille !

Dans les Hauts-de-France, on a toujours appelé ce style de "socialos" : les "socialistes partageurs". Des cyniques qui font semblant de la jouer sociale mais qui s'en mettent plein les poches le plus rapidement possible. Le fameux Hollande qui s'est empressé, avant de quitter la Présidence, d'augmenter de manière conséquente la retraite de Président. Ni vu, ni connu (ou presque) et je vous attrape !

Mais l'être humain n'est pas conçu pour le communisme, le socialisme. Vu les états de service de l'espèce humaine, seul le capitalisme peut fonctionner.
La générosité de l'humain est une fiction verbale !

Giuseppe

@ Mary Preud'homme | 13 mars 2021 à 13:09

Allez, allez ! Vous faites partie encore de ces frustrées qui gnagnagna... Cela fait quelques dizaines d'années quelles ont bien accès à tout.
Soit aux concours, soit à la méritocratie, tout le reste est littérature.
Je ne dis pas qu'il ne peut pas y avoir quelques discriminations, mais pour les hommes cela se passe aussi.
Il suffit de regarder les émissions les plus machos qui sont dans le sport, le foot, le rugby etc. Je ne vous fais pas l'injure de citer tous les noms, elles en sont aujourd'hui les meneuses de revues et les têtes de gondole, la compagne de Domenech pour commencer et toutes les autres, partout, dans toutes les disciplines, on ne peut pas dire qu'on nous les cache !
Elles jouent au foot, au rugby etc. Alors arrêtez de pleurnicher.

Ne me faites pas dire que c'est très ancien, mais quand même ! Je ne vais pas faire non plus de la repentance, il y a eu des modèles qui se sont émancipés avec l'histoire et les progrès industriels, le reste est un combat d'arrière-garde, le sexe des anges et le sublissime concept de l'écriture inclusive... Tu parles d'une co****ie !

Même TF1 pour utiliser le temps disponible du cerveau des hommes a comme figure de proue pour remplacer Pernaut, une femme, qui n'est pas la seule loin de là par ailleurs.

Changez vos verres, allez voir un bon ophtalmologiste, le musicien que je suis ne peut rien pour ces féministes aux oreilles bouchées et à la vue qui baisse.
Les femmes adorent Bach, j'adore Bach de fait j'adore les femmes, pas à la manière de Caroline De Haas et ses groupies qui cachent sous les tapis les vrais problèmes.

Reprenez-vous ! Je vous livre cet extrait, pour me faire pardonner:

https://youtu.be/3vl8hsmM8ic

Et dans quelques minutes nous allons assister au plus macho des sports et avec les plus chauvins...

Achille

@ boureau | 13 mars 2021 à 13:01

Avec un père d’extrême droite, grand ami de JMLP, on se demande comment il a pu si mal tourner ! :)

Lucile

Le pire, c'est que Laurent Joffrin a l'air parfaitement paisible et inoffensif, un peu comme Hollande, qui a anéanti tout espoir de redresser la barre sans trop de dégâts, en augmentant les impôts et la dette, sans équiper le pays, sans améliorer la production ou les services de l'État, sans enrayer le chômage. Comme si le mariage dit pour tous contrebalançait un tant soit peu cette perte de temps irrémédiable et ce gâchis monstrueux. Il nous a amusés avec des gadgets.

Et voici que les élections présidentielles approchant, LJ essaye calmement de vanter les mérites de ce président dépensier, insouciant et pataud. Il y en a encore une poignée comme lui, surtout sur les plateaux de télé et dans les journaux, qui essayent de nous faire croire contre toute évidence qu'un socialisme soft à la française est désirable. Quand on perçoit le manque de lucidité de certains faiseurs d'opinion encore en exercice, on s'arrache les cheveux.

Une petite lueur d'espoir cependant, LJ concède en passant que pour les Vénézuéliens, le socialisme ne rime ni avec prospérité ni avec liberté.

Isabelle

Un type qui vient d’Afghanistan agresse sexuellement une femme.
Il est soupçonné d’assassinat dans une autre affaire.
Merci qui ?
L’OFPRA ou les ONG, la CNDA, ces trucs qui facilitent l’invasion en accordant l’asile à bon nombre de prédateurs.

Un homme condamné par la justice pour agression et exhibition sexuelle au foyer Adoma de Dreux !

Tous nos remerciements également à la gauche bien-pensante et complaisante style L. Joffrin.

Giuseppe

Joffrin ne compte plus que pour du beurre, il n'a rien vu venir, il me fait penser à un joueur de bilboquet, un coup ça marche un coup tu rates.
J'en reviens à l'ENA, demain je mets un bulldozer et je rase tout.

Les concours de l'administration ? Au plus fort la guirlande !
Quand j'écoute Emmanuelle Wargon j'ai une gamine en face de moi, pas celle qui va participer au crunch tout à l'heure, les crampons affûtés, l'envie de vaincre, le ruck engagé mais correct pour bonifier les sorties de ballon.

On ne peut plus continuer à diriger un pays avec des porteurs de citrons, elle a certainement des qualités mais pas celle d'un capitaine pour laminer les Rosbifs (affectueux). Neuilly où elle a vécu - elle n'a pas osé prononcer ce mot devant EZ quand il s'interrogeait sur son parcours de vie - elle a parlé du XIXe pour faire peuple, pauvre petite, on sentait l'affolement dans ses yeux, elle ne nous a rien appris, elle n'a même pas réussi à servir sa soupe.

Nous avons des poulets élevés au tout-aliment dans cette école de l'énarchie, des brillants en France il n'existe que cela, il faut virer ces gazelles, on veut des ingénieurs à la place de ces fonctionnaires élevés en batterie.
De ceux qui ne feront pas un coffre-fort de mandats, pour qui réfléchir a un sens, débattre et analyser est une étape, produire enfin, porter ce que le pays a de meilleur.

Sans Angela Merkel qui assurait la présidence tournante de l'Europe nous n'aurions pas l'once d'un vaccin.
Enarque un jour, défaite toujours.
Notre pays a besoin de purs et de tatoués, quand je pense qu'au pays de Pasteur on est incapable de fournir un vaccin, dépassés par tous, par tout ce qui fait des recherches sur cette planète.

Joffrin est un enterrement de première classe pour notre pays, et en plus il faut se coltiner encore sur les écrans TV des NVB, Sibeth et Cie, que du papier mâché, sans compter l'inénarrable Le Guen qui ferait mieux d'aller vacciner les citoyens au moins il ferait oeuvre utile.

Ils ont bien de la chance dans notre pays de trouver des postes pour les accueillir, bon, bien souvent ils sont tellement peu en phase qu'ils ne font que passer, par protection on les accepte, mais au fond ils partent d'eux-mêmes se rendant compte que dès qu'il faut retrousser les manches, ce n'est pas pour eux, alors ils envisagent tous un retour en politique, comme Pépère, mais les citoyens ne sont plus dupes, ne veulent plus de toutes ces "taouailles" qui leur font perdre du temps et de l'énergie.

Mary Preud'homme

@ Giuseppe

Vous qui semblez apprécier un peu la bonne musique, si pour une fois vous la mettiez pianissimo, sinon en veilleuse avant de vous lancer in petto et sans plus réfléchir dans le grand air de la plume au vent à chaque fois qu'il est question de femmes...

Sachant que "l'accès à tout" pour les femmes (à l'évidence une réalité) est tout de même très récent et ne semble pas être de votre fait vu les préjugés récurrents dont vous ne cessez de nous abreuver sinon de vous vanter. Sachant en outre que les personnes de ma génération n'ayant pas pu bénéficier au temps de leur jeunesse, leurs études, leur mariage, desdites égalités et accès à tout, semblent tout de même mieux placées que vous pour parler et témoigner de la condition féminine jusque dans les années 1970/80 et de ce qu'elles ont vécu.

Il leur revient donc en connaissance de cause et sans préjugés aucun de demander aux jeunes générations, féministes politiques actuelles un peu plus de modération, sachant que lesdites féministes actuelles ne profitent en fait aujourd'hui que d'une rente de situation, n'ayant rien à voir avec celle de leurs aînées.

Inutile donc d'en faire des tonnes ; laissez plutôt parler et témoigner celles qui parlent d'expérience, alliées aux hommes de bonne foi qui de tout temps ont apporté leur concours à cette lutte pour l'égalité (nonobstant nos différences) avant de ramener votre fraise à tout propos en vue de discréditer un combat qui n'a nullement à se renier, mais est juste à actualiser sans connotations politicardes et sectaires, destinées uniquement à affaiblir ou ridiculiser une condition féminine encore bien fragile...

boureau

@ Achille 13 mars 2011
"Je constate... que je suis le seul à avoir eu un peu de sympathie pour L Joffrin".

Rien que de très normal !

Cordialement.

Serge HIREL

Les entretiens se suivent et ne se ressemblent pas… Après Marion Maréchal et sa jeunesse, sa franchise, ses espérances, voici un « vieux », un fourbe, un apparatchik content de l’être, qui, systématiquement, se place dans le rôle de l’observateur, n’ayant rien à inscrire - sauf, dit-il, son influence - dans la colonne « résultats » de son CV. Un personnage mi-bobo mi-faux penseur avec lequel tout dialogue s’achève sur la sinistre impression d’avoir perdu son temps.

Inutile de lui en consacrer plus. Il cherche simplement à exister, comme ses demi-mondaines qui, au soir de leur fausse gloire, veulent une dernière fois briller. Pathétique… Merci à Philippe qui, avec son tact habituel, a su dénuder le guignol.

Giuseppe

@ caroff | 13 mars 2021 à 10:57

Elevée à Neuilly, à la question orientée fermée de EZ si elle mettrait ses propres enfants dans ces écoles de banlieues, pauvre petite sans doute sponsorisée à l'ENA par papa, sans être un fan de EZ, il avait apporté le concasseur.

Je suis d'accord avec lui quand il a précisé qu'aujourd'hui les femmes ont accès à tout en France, que si elles sont moins visibles dans certains espaces c'est tout bonnement parce que certains métiers ne sont pas dans leur sensibilité, et pour la magistrature que va-t-elle faire Wargon ? Instaurer la parité et imposer un quota d'hommes ?... Risible.

À vaincre sans péril on triomphe sans grande gloire, un peu tendre la donzelle, dans une réunion de ma connaissance elle aurait explosé dès les premiers échanges.
J'ai aimé travaillé avec elles, les Bureaux d'études de structures les recrutaient, c'est vrai elles n'étaient pas nombreuses, mais c'était un choix qui les animait, des architectes je n'en parle même pas elles sont aussi présentes que dans la magistrature, bien visibles.

Achille

Je constate avec une pointe de consternation, tout en n’étant pas vraiment étonné, vu l’orientation politique qui prédomine sur ce blog, que je suis le seul à avoir eu un peu de sympathie pour Laurent Joffrin.

En fait j’ai longtemps été en accord avec ses idées social-démocrates. Encore faut-il situer le contexte, vu que c’était pendant la période bénie où la France connaissait une période de prospérité. La gauche alors défendait la juste répartition des richesses, la justice sociale, l’égalité des chances hommes-femmes, sans exclure bien sûr le droit aux gens de talent de bénéficier des avantages que leur apportait leur créativité qui était, et est toujours, une richesse pour notre pays.

Mais notre sommes entrés dans une période de turbulence où ces valeurs ne sont plus de mise.
Zemmour et la bande de Pascal Praud ont le vent en poupe. Cela me fait rire quand je lis que les médias sont de gauche. Certes Libération et France Inter font encore de la résistance, mais les médias de droite ont pris l’ascendant sur un public désabusé qui ne croit plus en leurs politiciens de gauche comme de droite.

Ambiance de fin de civilisation judéo-chrétienne qui comme les précédentes (grecque, romaine) dont nous avons pourtant tiré les enseignements précieux, est en train de se désagréger.
Quel sera le monde demain ?
Faut-il vraiment que tout change pour que rien ne change ?
En ce qui me concerne, l’essentiel de ma vie est derrière moi, mais je crains le pire pour notre jeunesse qui manifestement ne semble pas préparée au bouleversement à venir...

caroff

Ayant eu à subir plus que de raison la présence de ce dinosaure du journalisme partisan sur les chaînes du PAF, j'avoue ne pas avoir le courage d'écouter cet entretien fût-il mené de la meilleure manière par PB.

D'une façon générale, lui et ses petits copains (copines aussi) de la presse de gôche s'obstinent à masquer la réalité sous les oripeaux de leur idéologie. Ce qui me fait le plus mal ce sont les montants astronomiques d'aide à cette presse (Libé, Le Monde...) qui ridiculisent la déontologie journalistique...

————————————


@ Giuseppe 9h40
"Grand moment d'anthologie, qu'elle retourne à ses chères études, la pauvre, sans épaisseur, sans saveur, une énarque dans toute sa splendeur, une fonctionnaire de plus"

Elle a avoué avoir été "Secrétaire générale" du ministère des Affaires sociales, poste éminemment bureaucratique. Ensuite elle a été embauchée par Danone comme lobbyiste chargée de pérorer sur la "durabilité" pour le compte du groupe agro-alimentaire (traduction: raconter des craques sur la politique inclusivo-durable de Danone).
Nulle surprise donc à l'entendre débiter des poncifs vivre-ensemblistes face à Zemmour qui a claqué quelques passing-shots la laissant sans voix !

Giuseppe

Joffrin s'est trompé d'époque, il n'est plus au coeur du réacteur, tout a changé et tout va désormais trop vite pour lui.
Il n'existe plus et doit bien s'en rendre compte, ce qu'il pense pouvoir créer n'est plus rien et tout le monde s'en fiche, grand bourgeois et fossoyeur de la gauche, il ne sent plus le monde autour de lui, invité de plateaux TV qui lui servent un peu la soupe, chaque sortie est pire pour lui que d'aller à Canossa.

Je m'éloigne un peu mais je ne pouvais passer sur la requalification d'Emmanuelle Wargon en "pintor de pisos" par un EZ qui l'a cylindrée, broyée, écrabouillée, laminée, étalée.
Sur le volet des banlieues et sur un féminisme qui s'occupe plus du sexe des anges que du fond, desquels elle et Caroline De Haas détournent leurs yeux pudiques. Occultant ces femmes qui ne peuvent plus aller dans certains bars, couvertes de la tête aux pieds qu'elles ne veulent pas voir.

Grand moment d'anthologie, qu'elle retourne à ses chères études, la pauvre, sans épaisseur, sans saveur, une énarque dans toute sa splendeur, une fonctionnaire de plus, je n'en voudrais pas pour traverser le désert, je me demande même si elle saurait prendre un pinceau du bon côté.
Très grand moment de solitude, les placards dorés lui conviennent sans doute mieux.

sylvain

Qu'en pense la Joffrinerie gauchiste ?

Y a des nécessités prioritaires chez nos macronistes :

La Bachelor des LREM veut acheter le manuscrit des 120 Journées de Sodome du marquis de Sade :

4,5 millions d’euros !

Une priorité du ministère de la cul-ture !

Encore une cérémonie LGBT prévue à l’Elysée pour la fin de la pandémie et la fête de la zizique ?

Je pense qu’il penserait comme à son habitude que ce n'est pas si simple que ça, que c’est plus compliqué que ça, qu'il ne faut pas faire de raccourcis hasardeux etc. etc. et qu'on fait le jeu de l’extrêêême drouâââte.

hameau dans les nuages

@ sbriglia | 13 mars 2021 à 06:17

Ils ne peuvent pas lâcher le morceau sauf à disparaître. Alors ils recherchent le non-dit.

Lisez cet édito matinal de la République des Pyrénées:
https://www.larepubliquedespyrenees.fr/2021/03/13/l-impense-raciste-de-marine-le-pen,2798292.php#article-comments

Denis Monod-Broca

« La droite est dominante en France », « la droite est dominante en France », dit-il et répète-t-il. Qu’il est doux de pouvoir se croire dominé quand on est soi-même dominant. Le « mariage pour tous », la « PMA pour toutes », plus récemment l’IMG pour détresse psychosociale et une énième loi sur l’euthanasie : ces « progrès » sont-ils vraiment dus à la domination de la droite ?

Et en une heure d’interview, rien sur l’Europe, rien sur l’euro. Rien sur la souveraineté non plus. Rien sur la marche du monde. La politique de la France se fait ailleurs qu’à Paris, toutes ces discussions parisiennes sur une soi-disant politique française relèvent de la pure fiction.
Alors, devant l’isoloir, la tentation est forte parfois de voter contre tout ça...

sylvain

Ça devrait plaire au gogochon Joffrin: la famille de George Floyd récolte 27 millions de dollars de dommages-intérêts ; sans le flic blanc fasciste raciste Chauvin, jamais ils n’auraient touché un gros lot pareil, vont-ils lui en reverser une bonne commission ? ce ne serait que justice.

Ça devrait donner de bonnes idées à nos islamogauchistes racialistes indigénistes bien à nous ; suffit d’organiser une marche non noire contre le fascisme racisme nazisme policier blanc et scénariser une bonne mise en scène d’étranglement sur un des leurs et le tour est joué.

Reste à trouver un volontaire pour les 72 vierges, la cause en vaut la peine.

sbriglia

Je le soupçonne d’être prisonnier de son rôle et de l’image qui est la sienne dans la germanopratine sphère de son évolution...
Chaque matin il doit se demander comment faire son aggiornamento... et chaque matin le douillet confort de sa position lui interdit de clamer : « Eh ! Les gars ! Je me suis gouré sur toute la ligne, j’ai cru à des chimères mais le reconnaître aurait été pire infamie que les dégueulasseries de Duhamel... la soupe était trop bonne et la lumière des sunlights réchauffait mes vieux os... mais pourquoi ce maudit coq chante-t-il trois fois ? » 

Claude Luçon

@ Mary Preud'homme | 12 mars 2021 à 20:23

Oui vous avez raison !
Je ne cherche pas à convaincre, je commente seulement ce que nous offre Philippe, je pense que les soixante-huitards étaient suffisamment informés de ce qui venait de se passer de 1940 à 1962 et leur reproche d'avoir utilisé un faux prétexte pour leur révolution de 1968 et sa violence injustifiée.
Ils vivaient mieux que n'importe quelle génération avant eux, ils pouvaient préparer leur futur sans violence, sans révolution, en travaillant au lieu de brailler.

La jeune génération d'aujourd'hui, que j'aime beaucoup, proteste, prépare la sienne et, malgré les balivernes des médias qui ne parlent que de la poignée de ceux qui se battent avec ou sans couteau au lieu de boutons, ils font front à ce que leur laisse les soixante-huitards : une planète qui disparaît sous les ordures et des moeurs épouvantables.
Ils ont devant eux un futur extraordinaire, la découverte de l'Univers !

On sait, par exemple, maintenant qu'il y a des pluies de diamants sur Jupiter, que l'hydrogène y est présent sous trois formes : gazeuse, liquide et métallique, le nouvel Eldorado ?

Je pense que chaque génération doit choisir et construire sa vie, futur compris, en fonction des circonstances qu'elle confronte, qu'il ne nous appartient pas de la construire pour eux, sinon, là, ils auraient le droit de nous blâmer.
Je suis un convaincu de l'Evolution du monde, celle de Darwin, que nous ne maîtrisons pas notre destin, que la Nature le fait, que nous ne pouvons que chercher à le confronter et l'anticiper. Elle vient de le démontrer avec le Covid après l'avoir démontré à Fukushima et ailleurs.
Aucune génération n'a pu prévoir et organiser le destin de ses descendants, nous ne pouvons que leur laisser les moyens de le faire.

Je l'ai souvent écrit, sous une autre forme, mais une colonisation va disparaître : celle des hommes colonisant les femmes ! Nous n'avons utilisé vraiment jusqu'ici que la moitié de l'intelligence de l'être humain.
Car ce n'est pas de féminisme dont il s'agit mais d'une décolonisation !
Les Africaines et les Musulmanes sont prêtes, je l'ai vu et constaté, il appartient à leurs soeurs européennes et américaines de les aider à casser leurs chaînes.
Pour moi là est la vraie révolution !
La numérisation n'est qu'une progression de la technologie, les sciences ne sont qu'une découverte du monde sans lequel nous vivons. Nous le découvrirons mieux avec deux intelligences au lieu d'une seule.

Wilfrid Druais

Joffrin: l'un des pires fossoyeurs de la gauche ! L'un des soixante-huitards qui a creusé avec ses petits bras musclés le trou dans lequel elle est aujourd'hui et qui vient maintenant faire croire qu'il va la sauver. JE ME MARRE !
J'ai eu l'occasion de l'écouter dans un colloque en plus de le voir quasi quotidiennement sur toutes les chaînes infos depuis des années et dans le genre escroquerie intellectuelle, c'est du grand art, il faut lui accorder ça au moins.

https://www.youtube.com/watch?v=abZirUDx2Ps

Giuseppe

@ Claude Luçon | 12 mars 2021 à 16:35
"Laurent Joffrin n'a jamais mis les pieds dans une usine ou sur un chantier, qui travaillent 24 heures sur 24 ! Sinon il saurait que les ouvriers y travaillent en trois équipes se relayant toutes les huit heures quand le cadre, ingénieur ou autre, est responsable lui de l'usine ou du chantier 24 heures sur 24 avec pour résultat de travailler entre 12 et 16 heures par jour !"

Exact !
Il faut savoir que travailler pour la grande distribution et beaucoup d'autres bien sûr, c'est travaux de nuit pour ne pas entraver leur commerce.
Avoir tout le matériel en double quand vous créez des réseaux froids, là on ne discute pas du sexe des anges... Et en avant !

Mary Preud'homme

@ Claude Luçon | 12 mars 2021 à 16:35

"En même temps" Laurent Joffrin ("à peine de gauche" comme tout bon bourgeois installé dans le système qui se respecte) ne va pas s'excuser de n'être né qu'en 1952, n'avoir par conséquent pas vécu la Seconde Guerre mondiale, et être peu réceptif aux guerres d'Indochine et d'Algérie qui ont suivi alors qu'il n'était qu'un enfant.

Etant née moi-même en 1943, et bien que je doive admettre le bien-fondé de certaines de vos réflexions et expériences, il me semble qu'il est parfois difficile de les faire partager à des personnes plus jeunes qui sont à des années-lumière de ce que nos générations ont réellement vécu en terme d'engagement, de sacrifices, de travail et d'efforts, d'autant qu'ils s'imaginent à force de bourrage de crâne sur les Trente Glorieuses (où la manne tombait soi-disant du ciel sans rien faire !) que nous-mêmes et nos aînés avons passé notre temps à nous la couler douce et à dilapider l'héritage !

Myrto

@ Patrice Charoulet

Vous qui n'aimez pas les pseudos, ne savez-vous pas que monsieur Joffrin s'appelle en réalité "Mouchard" ?? Rien que cela devrait vous dégoûter !

NLR21

@ Isabelle 12 mars 14:24
"Laurent Joffrin ou l'archétype de la gauche bien-pensante, une caricature à lui tout seul. Celui qui essaie de faire fructifier son fonds de commerce et ne se reniera aucunement même si le pire advient dans notre pays. Aucun intérêt"

Parfaitement dit.

------------------------------------------------------------

@ Robert Marchenoir 12 mars à 14:24
"Un fonctionnaire de la gauche intellectuelle, un rentier du progressisme"

Joffrin résumé en une seule phrase.

Claude Luçon

Laurent Joffrin est né en 1952, ce qui place la génération d'avant en 1932.
La mienne et celle de quelques compères trente-huitards sur ce blog.
Laurent Joffrin va devoir rencontrer les quelques survivants de cette génération d'avant et réétudier notre histoire récente.

Car si son passé d'enfant est basé sur Tintin et Milou, d'où sa position politique, notre passé d'enfants était basé sur Franco, Mussolini, Hitler, les Croix-de-Feu et le Front populaire, on faisait mieux dans le genre bande dessinée autrefois, c'était plus réaliste !

Pour la génération d'avant il y avait des "suffragettes", pas de "féministes"... grosse nuance !

Effectivement il y avait des contraintes issues de notre génération : elles se nommaient WW2, Indochine et Algérie de 1940 à 1962, seulement six ans avant 1968. Une France en ruine matériellement (bombes allemandes puis anglo-américaines), politiquement (parti communiste et CGT) et moralement (Pétain et sa Milice).

Les soixante-huitards avaient besoin de liberté ! Ah bon ? Nous, nous avions profité des panzers de Guderian et des bombardiers anglo-américains de 40 à 45 et la présence de touristes en uniformes verts et noirs, puis des multiples gouvernements de gauche de 45 à 58 qui ont dû rappeler Charles de Gaulle pour remettre de l'ordre dans la boutique nationale après nous avoir entraînés dans le drame algérien.

Ce qui a décimé quelques dizaines de milliers de trente-huitards, ces conservateurs qui auraient contraint leurs enfants soixante-huitards à une forme de civilité et de respect de l'autorité malvenue.
Des soixante-huitards qui souffraient de ne pouvoir exprimer leurs glandes d'entre-jambes après que nous nous soyons divertis à reconstruire une France en ruines.

Un de nous bousculait un Teuton sur le trottoir et finissait fusillé, le tout premier d'une longue série : Jacques Bonsergent !
Un soixante-huitard bousculait l'un de nous sur le trottoir et c'était nous qui étions fusillés verbalement par le soixante-huitard et ses copains : Cohn-Bendit, Krivine, Goupil et autres !

Laurent Joffrin n'a jamais mis les pieds dans une usine ou sur un chantier, qui travaillent 24 heures sur 24 ! Sinon il saurait que les ouvriers y travaillent en trois équipes se relayant toutes les huit heures quand le cadre, ingénieur ou autre, est responsable lui de l'usine ou du chantier 24 heures sur 24 avec pour résultat de travailler entre 12 et 16 heures par jour !

Le New York Times et le Washington Post sont fermement démocrates et mentent avec une régularité étonnante à travers le temps. Fox News, Newsweek et Time Magazine ne font guère mieux !

Laurent Joffrin s'égare, perdu dans les pages de ses multiples journaux.
Être conservateur n'est pas retourner et figer le passé, c'est garder ce qui fut bon par le passé et préparer le futur en tenant compte des événements comme aurait dit McMillan d'après Joffrin !

Seule remarque intéressante : le meilleur moyen de faire élire MLP est d'avoir contre elle Mélenchon au deuxième tour.
À noter que pendant que Philippe interviewait Joffrin, MLP faisait, sur BFM, du charme à un groupe d'interviewers dont elle a éteint la verve de plusieurs d'entre eux, même sur le plan économique, un comble !
Elle a déclaré aimer les chats. Avec cette expérience elle en a profité pour caresser quelques poils médiatiques dans le bon sens !

hameau dans les nuages

Voilà encore un individu qui porte sur son visage et par son comportement les traits de son caractère. Un fourbe. Un commissaire politique ricanant les lèvres gercées, dépassé par les événements et ne voulant pas remettre en cause la matrice.

F68.10

@ xavier b. masset
"Le libéralisme politique dont se teinte la gauche de gouvernement piqua tout à la pensée de Tocqueville, vola la philosophie d'Adam Smith. L'homme de culture Laurent Joffrin [... préfère] la caricature à l'original [...] Le libéralisme économique a dans ses gènes la réglementation, Keynes le prouve et son ami Hayek ne lui dispute la chose en rien."

Bien sûr qu'il est fallacieux de prétendre que le libéralisme est hostile à toute forme de réglementation. Bien que les libéraux voient la réglementation économique avec suspicion, et ce avec de très bonnes raisons, il va de soi que le libéralisme prône que les marchés soient encadrés par le droit, et que s'il est établi que les mécanismes de marché n'atteignent pas le but social que la société leur assigne, il devient alors légitime de les réglementer. Pour justement leur permettre de fonctionner correctement ; pas de les casser. De la même manière qu'il est légitime de briser les monopoles par la loi.

"Seules les grosses machines étatiques et leurs pompes à fric hydrauliques, outils philosophiques de toujours du socialisme triomphant et de son homme nouveau, même s'il se paie sur lui au bout du chemin, luxent tout des articulations de la vie des gens sur leur passage."

Je ne vous le fais pas dire.

Cela étant, mieux vaut soutenir la gauche de Laurent Joffrin contre la gauche de sa gauche, qui elle n'a toujours pas compris que le monde réel existe, que ses fantasmes de pureté n'aboutissent qu'à des catastrophes, et que son hostilité au débat d'idées signe la ruine civilisationnelle.

Critiquons donc Joffrin sur ce qu'il ne comprend pas, refuse de comprendre ou fait semblant de ne pas comprendre. Et louons-le quand il prend des positions un minimum sensées comme sur le cas de l'affaire de Sciences Po à Grenoble.

----------------------------------------------

@ Robert Marchenoir

100 % d'accord avec vous. Je n'ai malheureusement pas le même tempérament carnassier en matière d'idéologie qui me permettrait d'écrire vos propos de moi-même, mais je dois bien concéder que je ne peux que signer un tel texte.

Je n'ai de toute évidence pas la même notion de "progrès" que Joffrin alors que je suis pourtant farouchement pour le "progrès". Ce terme n'a simplement pas la même signification dans ma bouche et la sienne. Faut croire qu'il y a progressiste et progressiste...

P.-S.: Joffrin a quand même eu l'honnêteté de reconnaître que la notion d'objectivité dans le journalisme français est inférieure d'un cran ou deux à celle du journalisme anglo-saxon.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

MA CHAINE YOUTUBE

PRESSE, RADIO, TELEVISION & INTERNET

INSTITUT DE LA PAROLE

  • Formation à l'Institut de la parole
    Renseignements et inscriptions : [email protected]
  • L'Institut de la Parole propose des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique de la personnalité et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Magistrat honoraire, Philippe Bilger propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires.

MENTIONS LEGALES

  • Directeur de la publication : Philippe Bilger
    SixApart SA 104, avenue du Président Kennedy 75116 PARIS