« Marine Le Pen au second tour en 2022 : le responsable ? | Accueil | Quartiers difficiles : impossible n'est pas danois ! »

20 mars 2021

Commentaires

Giuseppe

@ Robert Marchenoir | 22 mars 2021 à 23:44

Bob, je me permets, cela m'est venu tout naturellement, vous devez bien vous morfondre au fond, alors juste pour le plaisir :
https://youtu.be/VK-DLHO6Btk

Robert Marchenoir

@ Herman Kerhost | 22 mars 2021 à 22:19

Il est sans doute faux de dire que les Anglais n'ont pas eu à se servir de leurs hôpitaux de campagne parce qu'ils ont confiné à temps. Le Royaume-Uni, au contraire, a tardé à confiner lors de la première vague. La France l'a fait plus fort et plus tôt.

Il y a une dimension aléatoire à une épidémie, tout simplement. Nous en demandons trop à nos gouvernants : ils ne peuvent pas tout prévoir.

On ne peut évidemment dire que la France n'a rien fait pour lutter contre le Covid. S'il s'agit de juger son action, au kilo, à la louche, je dirais qu'elle a fait à peu près aussi bien, ou aussi mal, que la moyenne des pays occidentaux.

Pas aussi mal que les États-Unis ou le Brésil (pas vraiment occidental, lui), mais pas aussi bien, dans le seul domaine de la vaccination, que l'Angleterre ou Israël (qu'on rangera parmi les Occidentaux).

Mais je suis d'accord avec vous sur le fait que "nous n'avons plus le courage de mettre temporairement la liberté de chacun entre parenthèses, pour permettre à la majorité de vivre normalement".

Ce n'est pas du tout incompréhensible. La social-démocratie, l'étatisme déresponsabilisent les gens ; et dans les pays occidentaux aux institutions plus libérales (typiquement, les États-Unis), le narcissisme, que vous avez dénoncé, œuvre dans le même sens.

C'est cette combinaison qui empêche la méthode asiatique, faite de contraintes plus fortes, mais mieux conçues, et plus restreintes dans le temps et dans l'espace.

La France se traîne, de surcroît, son boulet fonctionnarial, dont le poids et l'inefficacité sont inégalés dans le monde occidental.
______

@ Giuseppe | 22 mars 2021 à 21:26

C'est tout de même curieux, ce complexe d'infériorité qui est le vôtre.

Herman Kerhost

@ Robert Marchenoir | 22 mars 2021 à 13:35

Je me suis sans doute mal exprimé.

Bien sûr que l'objectif premier, face à une pandémie, est d'empêcher que celle-ci ne se propage. Il n'empêche que si les hôpitaux construits dans l'urgence n'ont pas servi, c'est bien évidemment parce que des confinements - limitant temporairement l'expansion du virus - ont été mis en place avant que ces hôpitaux ne trouvent leur utilité.

Quand je dis cela, je me mets à la place des dirigeants qui avaient cette stratégie en tête. Pour ma part, je n'ai rien à objecter à cette approche. Je ferais juste le reproche que nous n'avons, comme les Anglais, ou les Américains, rien fait pour limiter le nombre de victimes de cette maladie. Nous n'avons fait que limiter la visibilité de l'impuissance de l'Etat, et dissimuler le fait que nous n'avions plus le courage de mettre entre parenthèses (temporairement) la liberté de chacun, pour permettre à la majorité de pouvoir vivre normalement (avec un masque).

Cette opinion n'est pas isolée. C'est très curieux que nous ayons procédé ainsi, et il n'est pas facile d'y trouver un sens logique. La technologie d'aujourd'hui aurait dû permettre de pouvoir tracer et isoler sans grande difficulté. C'est incompréhensible.

Giuseppe

@ Robert Marchenoir | 22 mars 2021 à 19:41
"Mais vous êtes le meilleur, ça oui... "

Bob, je me permets, bien que ma modestie dût en souffrir, être un peu meilleur que vous ne me demande pas grand-chose comme effort - vous l'avez dit, le sport, Bob, le sport, malgré tout au lieu du CREPS j'ai choisi le génie civil... La tête et les jambes, c'est pas mal non plus, un peu comme le pain, la croûte et la mie, les deux ensemble c'est savoureux non ?

Ceci dit Bob, je suis un garçon bien élevé et je ne voudrais pas décevoir ma maman et sortir des principes de bonne conduite qu'elle nous a toujours inculqués.

Ne me faites pas dire non plus ce que je n'ai pas dit, le business utilise bien des moyens, mais nous utilisions toujours ce qui était requis, le ruck très viril mais correct, et l'intelligence de vision du demi de mêlée.

Après l'école nous allions jouer à toucher c'était le meilleur exercice de fluidité et d'intelligence que nous connaissions, prendre le trou, faire la passe juste au bon moment, interdit de taper un coup de pied, tout dans la course et le cadrage-débord.

Bob, je vous sens énervé, il ne faut pas, il faut juste travailler les fondamentaux et ne pas se contenter d'aligner des phrases qui ne sont pas dans le sens du jeu.
Avez-vous pris rendez-vous ? Quant aux chiffres tous les médias s'y réfèrent sans toujours le citer, tout est dans ce site :

https://covidtracker.fr/vaccintracker/

Je sais, vous allez me dire que je ne vous apprends rien, mais au moins vous y retrouverez ceux que je vous propose.

"Je ne comprends pas pourquoi vous vous fatiguez à me répondre : un algorithme ferait ça infiniment mieux."

Le sport me donne du souffle, 40 minutes de home-trainer grand plateau dans le dernier quart d'heure, permettent de vous répondre sans aucun effort, vous devriez y songer pour votre équilibre... Euh... pour l'algorithme ce sera pour une autre fois, je ne voudrais pas encombrer par une réponse trop longue.
Mais il faudra que vous travailliez un peu plus pour vous mettre à niveau.

Relax, Bob, relax, allez on peut toujours rêver, cela devrait vous détendre :

https://youtu.be/piNE8Z8FGLY

Robert Marchenoir

@ Giuseppe | 22 mars 2021 à 15:39

Vous hurlez, vous hurlez, mais vous ne dites rien, comme d'habitude. Vous nous collez une dégoulinade de chiffres attrapés n'importe où, sans contexte, sans expliquer ce que vous tentez de démontrer.

Mais vous êtes le meilleur, ça oui, et pour nous en convaincre, vous rajoutez une petite couche d'insultes.

En fait, vous êtes exactement à votre place dans les gradins d'un stade : à traiter le camp d'en face d'enc..., sans savoir pourquoi, par principe.

Je ne comprends pas pourquoi vous vous fatiguez à me répondre : un algorithme ferait ça infiniment mieux.

Giuseppe

@ Robert Marchenoir | 22 mars 2021 à 14:54
"Je ne vois pas bien à quoi servent les 1 000 employés dont il est question : même pour vacciner, il n'y a pas besoin d'autant de monde."

Pour jouer au Scrabble pardi ! 1 000 employés voyez l'ampleur du tournoi !

En plus de la "tétougne" vous pourrez prendre rendez-vous pour les yeux, il est vrai que vous ne voyez rien, "pas bien" dites-vous, c'est de la coquetterie, entre la tête et les yeux il y a du boulot chez vous.

Israel
112.52
United Arab Emirates
73.8
Chile
44.31
United Kingdom
43.99 (Mar 20, 2021)
Bahrain
38.39
United States
37.22
Serbia
31.89
Hungary
21.42
Qatar
20.64
Morocco
18.12 (Mar 20, 2021)
Turkey
15.48
Poland
13.25 (Mar 20, 2021)
Italy
12.97
Spain
12.82 (Mar 18, 2021)
France
12.58 (Mar 20, 2021)

J'arrête ici, je n'ai plus de son, il paraît que c'est ce qu'adorent certaines espèces de mammifères quadrupèdes ongulés de la famille des Équidés, plus petit que le cheval, à longues oreilles et à l'échine saillante, je ne vous fais pas de dessin.

Robert Marchenoir

@ Giuseppe | 22 mars 2021 à 10:23

Merci de nous fournir la confirmation, une fois de plus, que vous n'en avez rien à faire, de la vérité. Vous êtes un militant qui se fait des films dans sa tête, et qui insulte les gens dès qu'on allume la lumière pour interrompre son cinéma.

Outre que vous ne vous donnez même pas la peine de présenter une situation d'ensemble de l'Espagne, ce qui serait indispensable pour étayer votre thèse selon laquelle ce pays lutte mieux contre l'épidémie que la France, la source que vous nous présentez me donne raison et vous donne tort.

Comme vous l'avouez benoîtement, cet article confirme que ce prétendu hôpital ne sert, pour l'essentiel, que de centre de vaccination. Exactement comme les hôpitaux improvisés en Angleterre.

Il n'héberge que 21 malades du Covid en réanimation actuellement, et 53 en soins intermédiaires. Je ne vois pas bien à quoi servent les 1 000 employés dont il est question : même pour vacciner, il n'y a pas besoin d'autant de monde.

Il n'y a aucun point commun entre un hôpital de soins intensifs, et un centre de vaccination. Pour ce dernier, il suffit de monter des tentes sur un parking, et de dresser des tables et des chaises. Il ne faut pas se moquer du monde.

Même chose pour votre propagande de groupie en délire face aux prétendus exploits de vaccination de l'Allemagne. Cette dernière est aussi en retard que nous. Le taux de vaccination y est pratiquement aussi mauvais que chez nous (4,6 % de la population, contre 4,2 % pour la France), et les Allemands reconfinent tout comme nous. Le seul pays qui se distingue nettement est la Grande-Bretagne, avec 52,5 % de la population vaccinée, et 874 000 injections réalisées dans la seule journée de samedi.

Vous êtes, en définitive, une espèce de troll assez commun sur Internet. Vous êtes aussi incompétent en matière de santé publique qu'en matière de sécurité électrique. Et lorsque votre pipeau aussi ronflant que péremptoire est démasqué, vous n'avez pour seul recours que le sarcasme condescendant et les insultes. Contentez-vous de regarder le sport à la télé, ça c'est de votre niveau.


Giuseppe

@ Robert Marchenoir | 21 mars 2021 à 23:46
"Vous vous attachez trop aux signes extérieurs d'efficacité. On n'est pas au cinéma."

Je me sens en pleine bourre en ce moment, alors je vais un petit peu poursuivre. Il faut bien l'avouer vous êtes toujours dans le poncif, le lieu commun, en résumé l'intelligence et la lucidité noyées dans des élucubrations dignes d'Antoine :

https://youtu.be/taqh-zX0Z74

Ceci dit il faut le reconnaître, pour qui veut de l'ésotérique vous êtes le distributeur parfait, entre rêve et réalité, pour vous je dirai " lire par jour de pluies et de brouillard intense si vous n'avez rien d'autre à faire".
Il faut reconnaître que vous êtes aussi indispensable à ce blog que l'huile est indispensable à la sardine.

On vous aime Bob, c'est le paradoxe de tous les variants... Pas du virus, mais de ceux qui sont comme vous capables de passer l'aspirateur à tous les étages, sans regarder dans les coins.

Une petite Boby, elle vous mérite :

https://youtu.be/tBzO5ZrUsOs

Robert Marchenoir

@ Herman Kerhost | 22 mars 2021 à 09:45
"Je croyais que le problème numéro 1, responsable de l'obligation de confiner, était le manque de place dans les services d'urgence des hôpitaux ?"

Non. Le confinement, ainsi que l'ensemble des mesures prophylactiques, n'ont le soulagement des hôpitaux que comme objectif de second rang. L'objectif de premier rang est d'empêcher les gens de tomber malades. Remplir de beaux hôpitaux tout neufs avec des milliers de gens qui souffrent n'est pas un but souhaitable !

Il se trouve que la pandémie est tellement grave, que les gouvernements doivent, en plus, prévenir la saturation des hôpitaux. Mais je rappelle que le but de la médecine est d'empêcher la survenue du premier malade, pas de considérer que X milliers de malades à un moment Y constituent une situation satisfaisante.

L'Angleterre a construit des hôpitaux improvisés, comme la Chine en avait montré l'exemple au début de la pandémie. S'ils n'ont pas été utilisés, c'est tout simplement... parce qu'il est difficile, pour ne pas dire impossible, de prévoir correctement l'avenir en matière de pandémie.

J'avais en tête l'hôpital Nightingale de Londres, aussi appelé ExCel, parce qu'il avait été aménagé dans un centre de conférences portant ce nom. Il a été inauguré lors de la première vague, le 3 avril 2020. Il a fermé le 15 mai, ses 4 000 lits n'ayant accueilli que 50 patients.

Sept hôpitaux de campagne de ce type ont été construits à travers le pays. Ils n'ont pratiquement pas servi.

Le 8 janvier dernier, cependant, il était question de réouvrir l'hôpital ExCel, comme centre de vaccination et de soins pour les patients guéris du Covid.

À cette date, le maire de Londres annonçait que les hôpitaux normaux allaient être saturés d'ici quinze jours, si la résurgence de l'épidémie continuait à ce rythme. Il est donc possible que les hôpitaux de type Nightingale soient utilisés après tout.

Les responsables de santé britanniques font cependant remarquer que ce n'est pas tout de construire des hôpitaux : il faut aussi les pourvoir en personnel, et on ne peut pas créer magiquement de nouveaux médecins du jour au lendemain.

Mais sinon, ça fait de jolies images à la télévision : les gens se disent qu'ils sont dirigés par des Vrais Chefs qui en ont dans la culotte.

Giuseppe

@ Robert Marchenoir | 21 mars 2021 à 23:46

Bob, je me permets, vous êtes un sacré plaisantin ! Un rigolo quoi !
Non seulement cette structure vaccine à fond (ils sont quand même devant nous pour la vaccination ramenée à 100), mais encore 1 000 personnes y travaillent actuellement.

Compte tenu d'une "desescalada" je ne peux que vous conseiller, Bob, d' y prendre un rendez-vous. Sauf que chez vous c'est la tête qu'il faut soigner, où à l'intérieur tout se bouscule.

Vous aurez la chance immense Bob d'y passer plus vite qu'en France où paraît-il nos hôpitaux sont de véritables clusters, j'ai entendu des témoignages poignants de personnes atteintes de cancer.

Ils vous y attendent Bob, ils ont d'excellents spécialistes, surtout pour ce qui vous concerne, la maladie de "polillas de cabeza".
Allez voir du côté de Nikola... Tesla, apparemment vous n'avez toujours pas bien assimilé ses cours.

https://www.europapress.es/madrid/noticia-coordinador-general-zendal-dice-usado-muchas-vacunas-astrazeneca-centro-no-notado-nada-20210317202706.html

Coordinador general del Zendal dice que se han usado muchas vacunas de AstraZeneca en el centro y no han notado "nada"

En el caso de las Unidades de Cuidados Intensivos (UCI) llegaron a tener 33 pacientes ingresados, frente a los 21 actuales, mientras que en cuidados intermedios hay 53. Actualmente hay 1.000 trabajadores en el centro, aunque se está haciendo una "desescalada" por la bajada de ingresados.

https://i.goopics.net/dw9gL.png

Bob, je me permets, aérez-vous ! C'est un des gestes barrières recommandés important, ouvrez grand vos fenêtres, inspirez, respirez, déjà vous serez plus lucide Bob, d'ailleurs ne vous sentez-vous pas mieux déjà ?
Rien que le contact del Zendal vous a remis un peu dans le bon sens.

Herman Kerhost

@ Robert Marchenoir | 21 mars 2021 à 23:46

Je ne comprends pas cette histoire d'hôpital créé dans l'urgence, et n'ayant servi à rien. Comment est-ce possible ? Je croyais que le problème numéro 1, responsable de l'obligation de confiner, était le manque de place dans les services d'urgence des hôpitaux ?

Si cet hôpital n'a servi à rien, c'est que la décision de confiner a été prise avant d'atteindre la saturation des services d'urgence des hôpitaux existant auparavant. Effectivement, dans ce cas, la construction d'un nouvel hôpital ne sert à rien. C'est pour éviter de confiner qu'il était censé servir. C'est donc le gouvernement qui est responsable d'avoir rendu sa nécessité inutile, et de l'avoir ainsi fait construire pour rien.

Michel Deluré

@ Florestan68 21/03 12:19

Merci à vous de partager les propos de mon commentaire. Je pense, plus particulièrement dans le contexte actuel et dans la perspective des défis énormes que nous allons devoir relever au sortir de cette crise sanitaire, qu'il existe un espace suffisamment large entre LREM et RN que pourrait et devrait occuper LR pour faire entendre aux Français une voix différente de celle des deux partis que l'on qualifie déjà comme finalistes de la prochaine présidentielle, pour leur proposer un autre horizon, une autre espérance.

Il est regrettable que pour des questions d'ego, d'ambitions personnelles, de simple opportunisme, ce parti ait choisi la division plutôt que l'unité qui aurait dû conduire à tirer les leçons de l'échec de 2017 et à bâtir un projet de gouvernance de notre pays, en conformité avec son identité propre et répondant aux attentes de nombres d'électeurs comme l'a montré notamment l'engouement pour la primaire de la droite ou son score au premier tour malgré les déboires juridiques de FF.

Lodi

@ Mary Preud'homme
Et @ Wilfrid Druais finalement, puisque cela vous concerne au premier chef et que je n'ai pas envie de me répéter

Je n'ai pas excusé Wilfrid Druais d'avoir honteusement attaqué madame Bilger et notre hôte. Ce qui est une dérive manifeste, une ingratitude, et peut-être une manipulation comme le dit Lucile. Mais je ne m'avancerais pas, il y a présomption mais pas preuve.

La drogue n'est une dérive manifeste que quand on la prend d'une manière non civilisée, que voulez-vous que je vous dise ? Si Wilfrid Duais est un ivrogne alcoolique comme il le semble, il abuse parce qu'il laisse l'alcool faire de lui un mister Hyde.

Mais il y a trois choses dans la drogue, le produit, la personne et l'usage. La politique prohibitionniste n'a pas de sens, la diabolisation du drogué non plus, mais les gens étant ce qu'ils sont, l'attitude de notre pochtron agressif risque de le faire oublier et j'ajoutais ce reproche à d'autres. J'ai une attitude trop indulgente envers lui, tu parles !
Sinon, il y a des gens ne supportent pas l'alcool, le mieux pour eux est de ne pas en prendre en public pour ne nuire à personne : Wil pourrait boire, laisser l'effet de l'alcool passer puis écrire.
Soit une personne ne veut pas être dépendante ou se préoccupe de sa santé, soit non. Quand c'est non, lui dire de ne pas picoler n'a pas de sens, mais on peut lui conseiller de ne pas boire avant d'écrire si elle a le vin mauvais.

En casuiste, j'aurais pu avoir l'idée moi-même, mais j'ai personnellement connu quelqu'un ayant le vin très mauvais ayant réagi en buvant seul. Le vin était trop l'éponge de ses peines et culturellement important pour lui pour qu'il s'en passe mais ayant fini par s'améliorer sur de nombreux points, il ne buvait plus en public... Voilà, il faut demander aux gens ce qu'on est en droit de recevoir, le fait qu'ils ne nuisent pas aux autres, et non téléguider leur vie. Je sais bien qu'avec notre Wilfrid Druais, l'effort de ne pas vomir sur les autres après l'alcool est difficile vu que l'idée ne part pas de lui.

Mais cet effort est juste : il s'agit de respecter les autres, pas d'abdiquer ses goûts pour être populaire, ce qui n'a rien à voir. Mais cet effort, j'en montre la faisabilité : il y a vraiment des gens buvant d'une manière civilisée ou buvant seul s'ils sont incapables ou indésireux de maîtriser l'alcool. D'autre part, je montre qu'il y a incohérence entre son attitude envers la musique et l'alcool. Je voudrais qu'il élève son attitude envers l'alcool au stade de celui qu'il a atteint en musique et sans l'imposer, lui montre qu'il m'en semble capable.
Il aurait ainsi deux arts, un faisant partie de l'art de vivre, et la musique... De plus, je pense qu'une meilleure maîtrise de la drogue aide à la création. Se déchaîner tout le temps revient à ne pas le faire, vraie routine. C'est comme les tics accompagnant la création, si pour une raison quelconque, on en est empêché, se pose un vrai problème.

J'aurais donc bien dit à Wilfrid Druais de créer en musique ou d'écrire sa fameuse thèse, et pas pour qu'il nous laisse tranquille, pour le bien de la création et le sien, mais beaucoup de gens ne parviennent à traiter qu'un nombre assez réduit d'informations.
Mais votre intervention me permet d'y revenir.

Wil a dit que l'amour était trop cher, avoir abandonné ses ambitions d'acteur et s'il aime la musique, ne semble pas y réaliser grand-chose, effet ou cause ou mutuelle cause et effet de son ressentiment universel. L'alcool fait avec ce que vous lui amenez, ce n'est pas lui le responsable. Mais en se tournant vers la création, alcoolo ou pas, ivrogne ou non, au lieu d'un destructeur Wilfrid Druais apporterait du nouveau et serait plus juste si je ne garantis pas que les créateurs soient tout sucre et tout miel.

Bien sûr que non... Mais attaquer la personne qui lui sert plus ou moins de muse n'est pas en principe le sport favori du créateur. Donc s'en prendre à madame Bilger est non seulement ingrat, quelque chose qui est très bas pour moi, mais aussi signe et acte d'auto-destruction de ce qui peut compter plus pour certains que leur état de santé ou leur popularité, mais la création. Une sorte de suicide spirituel...
Autant se tuer peut avoir de bonnes raisons, autant tuer ce qu'on a de meilleur en soi n'en a jamais.

Il me semble qu'après avoir montré son injustice à l'injuste pour défendre madame Bilger tout en rendant le transgresseur plus lucide, défendu les innocents drogués, et croyez-moi, je n'aurais ni Romanée ni opium dans une pipe de collection ni un applaudissement pour cela, il me semble devoir encourager Wilfrid Druais à ne pas détruire ce qu'il a de meilleur en lui.
Ce serait une injustice envers lui-même.

À propos d'injustice, je trouve mal de s'en prendre aux drogués qui ne font de mal à personne et d'excuser les autres, si on voulait encourager les abus, on ne s'y prendrait pas autrement.
Et je dis en passant que Wilfrid Druais se montre aussi peu solidaire envers les autres drogués qu'il est ingrat envers madame Bilger et envers notre hôte... Ce n'est jamais son attitude que j'excuse, en vérité, ce sont des innocents et la liberté que je protège.
Et ce dans un contexte où j'ai conscience que la juste colère envers son attitude peut se retourner contre moi. Cela vaut mieux que contre des absents innocents.

Je crois défendre tous les innocents et toutes les libertés n'allant pas contre celles des autres.

Par contre, toujours parce que j'aime la liberté, je n’excuse jamais rien d’inexcusable, sans peur d'aider des innocents, sans reproche de collusion avec des coupables.
Par exemple, je ne suis pas du genre à penser que peu importe qu'un abuseur d'enfant ne soit pas puni s'il le fait dans l'ombre, sans causer de scandale, évaluation des plus communes.

Suis-je sans reproche ? On ne l'est jamais tant qu'on ne parvient pas au but, ainsi je ne le serais pas si je ne pousse pas Wilfrid Druais à changer l'attitude dont je vous parle, ou d'autres à ne pas excuser les abuseurs tapis dans l'ombre comme les araignées dans les coins. Suis-je sans peur ? Bien sûr que non, mais disons qu'il faut agir et particulièrement écrire* comme si on n'avait peur de rien voire comme si on cherchait le danger.... Rien de plus faux, je cherche la justice, et pour bien faire, il faut essayer d'agir comme si on était ce qu'on veut être.

* Il y a une part de jeu, de recréation de soi dans l'écriture. Et on peut et peut-être on doit porter un masque pour mieux y parvenir. Dans la vie, les gens attendent qu'on joue un rôle, et contradictoirement, peuvent reprocher à la personne suivant de telles injonctions de s’encroûter. Ne pas voir qu'on demande une chose et son contraire est une attitude des plus communes, concilier les contraires très rare et invisible.

vamonos

Une belle femme demeure éternellement éblouissante et charmante.
Mme Pascale Bilger ne déroge pas à cette norme, elle l'incarne au plus haut point.

F68.10

@ Lucile (@ Wil)
"C'est vous qui nous manipulez. Vous ne pensez pas un mot de ce que vous dites, surtout à propos de Madame Bilger. Je présume aussi que vous vous vantez de picoler, mais qu'en fait vous buvez surtout de l'eau minérale."

Je conseille la bière homéopathique: un truc vraiment costaud.

Lucile

@ Wilfrid Druais

C'est vous qui nous manipulez. Vous ne pensez pas un mot de ce que vous dites, surtout à propos de Madame Bilger. Je présume aussi que vous vous vantez de picoler, mais qu'en fait vous buvez surtout de l'eau minérale. Peut-être du thé vert en milieu de journée et une camomille avant d'aller dormir ?

Mary Preud'homme

@ Lodi | 21 mars 2021 à 22:55

Et si pour changer avec votre manie compulsive de toujours vouloir trouver des excuses à des dérives manifestes, vous recommandiez au dénommé Wilfrid Druais de la boucler quand il est manifestement complètement bourré, sachant que les présumées sensibilités musicales dont il s'est souvent prévalu l'ont alors manifestement abandonné, faisant place à une beaufardise et une vulgarité honteuses et sans nom !

Robert Marchenoir

@ Giuseppe | 21 mars 2021 à 21:54

Et votre hôpital de campagne de Madrid, il a accueilli combien de patients ? Les Britanniques ont fait pareil : leur hôpital n'a jamais servi.

Cela ne veut pas dire que sa construction n'était pas une bonne chose. En période de pandémie, il est justifié de prendre des précautions extraordinaires. Mais il ne faut pas, pour autant, tomber dans la mythologie démagogique.

La Grande-Bretagne a l'un des plus mauvais résultats du monde dans la lutte contre le Covid. Et pourtant, son "immense hôpital d'urgence bâti en quelques semaines" n'a soigné personne. Il s'est avéré superflu. Rien ne dit que la pandémie, en France, aurait été mieux combattue avec une installation de ce type.

Vous vous attachez trop aux signes extérieurs d'efficacité. On n'est pas au cinéma.

Lodi

@ Wilfrid Druais
"Madame Bilger nous manipule. C'est juste une vieille femme frustrée dont la beauté est passée, qui prend son pied à entretenir des engueulades entre commentateurs du blog de son mari qui n'a jamais été un génie"

Elle corrige l’orthographe et la présentation en plus d'essayer de faire appliquer les consignes de notre hôte. Tout cela doit être passablement fastidieux, mettez-vous à sa place deux minutes... Si en plus, les gens l'attaquent, où va-t-on ? Et sur quelle base, elle n'a rien écrit d'incitateur à la polémique...
Si maintenant, il faut censurer les disputes, je veux bien, mais qu'on ne vienne pas se plaindre de la baisse de la liberté d'expression.

Vous êtes gonflé de critiquer nos hôtes pour un peu tout, intelligence, caractère, physique... En somme, ils ne sont pas assez bien pour vous. C'est faux et ingrat.

Et puis, vous donnez une image déplorable des alcooliques et autres ivrognes sans parler de gens s'adonnant à d'autres drogues. Le beau résultat est d'encourager une politique répressive tombant souvent sur des gens ne nuisant à personne. Par contre, les transgresseurs s'en prenant aux autres sous addiction sont souvent excusés, voire le verdict avec Cantat. C'est injuste et loin d'encourager un art de vivre les drogues.
Qui existe quand même dans le vin et dans une moindre mesure d'autres drogues, comme vous le savez. Il existe aussi des gens ayant le vin mauvais et buvant seul : ils ne renoncent ni à l'alcool ni aux autres. Et des gens ayant raté une plaisanterie et l'expliquant après, et des gens prétendant avoir fait de l'esprit pour atténuer leurs attaques sans aller jusqu'au courage de présenter ses excuses.

Bref, vous avez le choix. Comme vous avez le talent d'exprimer la musique et comme un jazzman efface une note peu heureuse de l'esprit de ses auditeurs dans le flot de sa musique.

Giuseppe

Jupiter, le pouvoir central, les politiques.

30 lits.

Le 16 mars dernier (2020), dans son allocution télévisée, Emmanuel Macron (...) Il promettait par ailleurs l’installation d’un hôpital militaire de campagne à Mulhouse.

Ministère des Armées
@Armees_Gouv
·
20 mars 2020
#COVID2019france Le Service de santé des armées, avec le soutien de l’armée de Terre, va créer et mettre à disposition un Élément militaire de réanimation.
Structure médicale modulaire sous tente :
➡️30 lits de réanimation ;
➡️Prise en charge de patients atteints du #Covid_19.

"Dans son point presse quotidien du 18 mars, le Pr Jérôme Salomon, directeur général de la santé, a indiqué que cet établissement serait installé « à proximité immédiate de l'hôpital de Mulhouse ». En revanche, « la date exacte n'est pas arrêtée, mais ça devrait être avant la fin du mois, autour du 27 mars », a avancé le même jour Corinne Krencker, directrice du Groupe hospitalier de la région de Mulhouse et Sud-Alsace (GHRMSA)."

"Premier patient pris en charge par l’Élément militaire de réanimation de Mulhouse : mardi 24 mars 2020."

https://i.goopics.net/Gdjjd.png

100 jours, 1 000 lits pérennes.

Le Zendal, ce nouvel hôpital de Madrid taillé pour affronter l’épidémie de Covid-19
La communauté madrilène a bâti en 100 jours cette énorme structure, qui peut accueillir jusqu’à 1 000 malades.

Par Mathieu de Taillac
Publié le 08/02/2021 à 18:53, mis à jour le 09/02/2021 à 10:48

https://www.lefigaro.fr/international/le-zendal-ce-nouvel-hopital-de-madrid-taille-pour-affronter-l-epidemie-de-covid-19-20210208

Un rapide ratio permet de se rendre compte que le Zendal peut accueillir pratiquement trois fois plus de malades pour un temps de construction identique que le montage type Quetchua des tentes, qui plus est pérenne pour l'Espagne sans pertes de temps et d'énergie inutiles.

Aujourd'hui chez nous c'est la débandade, à pied, à cheval, en voiture, en avion... et en TGV, pour un nombre dérisoire de transferts - on peut imaginer plus que le coût, la mobilisation stratosphérique de soignants dans ces temps de transports, de manutentions, de transferts, et donc le gâchis de travail opérationnel quand tout n'est pas rassemblé pour des économies d'échelle.

Désespérant un an après, c'est à pleurer, nous bricolons alors que nous sommes en "guerre", paraît-il.

Claude Luçon

À propos de rumeurs et chuchotements, nos médias sont des artistes.
Le drame est qu'ils ignorent le sens des chiffres.

Par exemple, concernant la pandémie, depuis quelques jours on nous donne le Royaume-Uni en exemple, sans chiffres !
Et pour cause les voici, à ce jour : extraits de Bing et Wikipédia :

FRANCE :
Population janvier 2021 : 67,4 millions
Cas Covid 19 : 4 252 022
Morts du Covid : 92 167

ROYAUME-UNI :
Population janvier 2021 : 67,7 millions
Cas Covid 19 : 4 296 583
Morts du Covid : 126 155

Oops ! 33 988 de plus que chez nous, presque 40 % ?

Retour au LR, parlons chiffres : quelqu'un pourrait-il nous dire combien de mairies sont détenues par LREM, RN et LR respectivement ? On pourra peut-être en tenir compte le jour de l'élection présidentielle, quelque candidat(e) LR que ce soit ?

---------------------------------------------------

@ Serge HIREL | 21 mars 2021 à 18:42

Si vous voulez que les gens vous comprennent il faut leur parler dans un langage qu'ils pratiquent !
Je parle français aux Français ici avec l'aide de Pascale, anglais aux anglophones sans aide, italien aux Italiens également sans aide... Je parle ordurier aux orduriers sans aide non plus !
Le jour où l'on arrêtera de tourner autour du pot en parlant en langage politiquement correct en France, nous pourrons peut-être nous retrouver dans une démocratie digne de ce nom.
Nous avions un vieux proverbe dans ce domaine : appeler un chat, un chat !
Call a spade, a spade, en anglais !

Michelle D-LEROY

Nous savons bien que la cuisine électorale se fait à notre insu.

Cette fois-ci, pourtant, les Français feraient bien d'être vigilants après cinq ans de macronisme et de politique du "en même temps", la France est déjà à bout de souffle en 2021, alors en 2027....
Cette semaine, nous avons eu le meilleur de cette politique ambiguë ; un nouveau confinement pour 16 départements tout en laissant sortir tout le monde.
C'est l'exemple type de cette politique sans cap qui conduit le pays au déclin.

LR et ses dirigeants sont perdus depuis 4 ans, tantôt admiratifs d'un jeune enfant roi qui se permet tout et donc prêts à faire alliance avec lui et son parti, tantôt critiquant pour la forme mais en clamant qu'il ne veulent surtout pas ressembler au RN. Même si certaines idées ne paraissent ni dangereuses, ni mauvaises.
LR pourrait se fondre à LREM (deux lettres d'écart seulement). LREM un parti qui ne tient qu'avec Macron, mais si celui-ci part demain, ce parti s'effondre comme un château de cartes.

La France est abîmée, clivée, elle n'a plus de boussole, ni sociétalement ni économiquement avec une dette sans précédent, les minorités encouragées règnent en maître, alors forcément les candidats à la présidentielle ne se bousculent pas car ils ont conscience du travail qui les attendrait.
Un travail faramineux et une opposition de gauche farouche. Courageux mais pas téméraires et François Baroin est de ceux-là. Il veut bien un poste de Premier ministre et donc ses avantages mais pas la Présidence où il lui faudrait prendre des coups, être inventif et pugnace. Il n'est pas l'homme de la situation et il le sait.

Si c'est tout ce que LR a à nous proposer, alors que les Macron-compatibles rejoignent leur héros, comme certains l'ont déjà fait depuis 2017 comme des traîtres, pour la gloire et les prébendes et que d'autres, de droite, fermes et prêts à s'engager, qui auraient encore une certaine idée de la France se rassemblent pour proposer un autre chemin aux électeurs.
Les Français sont en attente.

Il suffit d'ouvrir un site d'infos chaque matin, pour y lire les faits d'une délinquance qui nous défie à Dijon, à Verdun, à Blois ou à Montargis et cette nuit encore à Mantes-la-Jolie. Ce n'est plus supportable mais c'est un seul des pans, le plus visible, de ce qui ne tourne plus rond dans ce pays.

Alors pour moi, Emmanuel Macron peut être soutenu par LR et la droite molle, une droite qui fait passer ses intérêts avant ceux de ses électeurs, ce sera sans moi.

Mary Preud'homme

Wilfrid Druais est un toxico revendiqué, capable (suivant son imprégnation alcoolique du jour ou de la nuit) de raisonnements de bon sens ou de délires sans frein ni limites !
Ce qui n'a pas échappé à Philippe et Pascale Bilger et explique leur relative tolérance face à des excès (ponctuels) et une grossiéreté qui pour d'autres sembleraient intolérables et vaudraient d'être radiés définitivement de ce blog.

Denis Monod-Broca

@ Wilfrid Druais
«  Madame Bilger [...] prend son pied à entretenir des engueulades entre commentateurs du blog de son mari [...] »

En d’autres termes, vous reprochez à Madame Bilger vos propres débordements. C’est fortiche ! Vous osez tout, vous... Selon la formule de M. Fenouillard : « quand la borne est dépassée, il n’y a plus de limite ».

Serge HIREL

@ Claude Luçon 21 mars 2021 à 17:07

Répondre à une indécence par une autre indécence ne fait qu’envenimer un débat qui n’a pas lieu d’être. J’ose néanmoins y apporter une contribution : nous devons tous féliciter Pascale de son geste très professionnel : accepter la publication d’un texte lourdingue la calomniant. Par respect et amitié envers elle, nous devons cependant faire en sorte qu’elle n’ait plus à supporter un tel affront. Demandons à notre hôte d’obliger sa correctrice à utiliser le vide-ordures si d’autres insanités du même acabit lui parvenaient.

stephane

Wilfrid Druais a parfois et même souvent de bonnes analyses.
Pascale Bilger n'a pas une défense de la liberté d'expression à géométrie variable. C'est du différé dans les conditions du direct.
Mais monsieur Druais, évitez de mordre la main qui vous est tendue et qui vous permet d'avoir un semblant d'existence. Punissez ceux qui le méritent, vous serez davantage utile.
Le couvre-feu semble faire des ravages du côté de chez vous.

Achille

@ Wilfrid Druais | 21 mars 2021 à 00:09

Faut-il que vous soyez bourré pour sortir de telles insanités sur Pascale Bilger.
Je suppose qu’elle a malgré tout laissé passer votre commentaire pour nous montrer jusqu’où peut aller votre vulgarité.
Vous faites pitié !

Claude Luçon

@ Wilfrid Druais | 21 mars 2021 à 00:09

Êtes-vous à ce point clochardisé que vous êtes obligé de vivre dans une fosse sceptique ?
Je suis sûr que nous pourrions organiser une cagnotte pour vous offrir quelques litres d'eau de Javel pour assainir votre environnement nauséabond et vous aider à sortir de la fosse, rejoindre la civilisation et apprendre un rien de courtoisie.

"Wilfrid" ? C'est teuton ce prénom ?
Clairement il vous reste des soupçons de nostalgie d'Adolf, Hermann, Rudolf, Heinrich et les autres.
Pourtant ils n'insultaient pas les dames eux !

Ninive

Le grand chambardement

Voilà bien des décennies que nous sommes des orphelins de la raison et que ceux qui nous dirigent nous manipulent tant psychiquement que matériellement.

http://iciplaneteterre.e-monsite.com/pages/connexes-au-nom/la-manipulation-mentale.html

Les cryptomonnaies nous débarquent dessus comme des poux et forment à elles seules la grande escroquerie internationale du XXIe siècle. Macron en utilise l'une des dérives : l'emprunt sans limite et nos cervelles ne comprennent plus ce qui se passe sachant que tout cela va éclater.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Bitcoin

On peut y ajouter tout le reste qui ne va plus : Education nationale, économie générale, insécurité, invasion, disparition des libertés fondamentales, foutoir des institutions politiques ; la liste est longue et la droite est trop désorganisée pour en espérer quoi que ce soit.

GERARD R.

Vous vous prenez tous la tête pour rien. Voter, pour qui que ce soit, ne sert à rien ! Élire vos mandataires publics, alors qu'ils sont sous l'influence de l'UE - elle-même à la botte de Washington - ou de n'importe quelle institution extra-européenne (l'ONU, l'OTAN, les ONG) et toutes ces saloperies qui influencent nos gouvernements, fait que vous confiez vos vies à des gens que vous ne connaissez pas.

Une fois le gouvernement constitué, c'est à dire les hommes de main de ces institutions putrides, les Européens, tous pays confondus, auront, le temps que durent leurs législatures respectives, le loisir de chialer, de râler, de désespérer. Serais-je le seul à l'avoir compris ?

Si encore vous faisiez preuve d'empathie, en attachant quelque intérêt aux formations embryonnaires qui proposent de sortir de cette UE merdique, condition première d'un changement tangible, je dirais que l'espoir reste permis. Au lieu de cela, vous pataugez depuis cinquante ans entre les mêmes associations de malfaiteurs, qui vous grugent, vous disputant pour tenter de faire émerger l'intégrité très hypothétique des unes par rapport aux autres. Pauvres de vous et par conséquent, hélas, de moi aussi... 

Robert Marchenoir

@ Wilfrid Druais | 21 mars 2021 à 00:09

Votre numéro de provocation permanente est parfois rigolo, mais entre la rigolade et la décence, il arrive qu'il faille choisir, et là vous vous êtes conduit comme un cochon.

Giuseppe

Le Tour de France, le casino, le bourbon, une époque qui s'achevait.
Et toujours les mêmes qui se reproduisent au son de l'incapacité, de la médiocrité.
Pas besoin d'être devin pour voir Emmanuel passer le second tour, tous ces vieux de LR qui s'accrochent à la barre n'ont pas encore compris que le monde avait changé.
Un parti explosé, comme le PS d'ailleurs, plus personne n'en veut, avec 30 % des inscrits on peut être président de la République d'un archipel construit et déconstruit depuis bien longtemps, les repentances qui courent, les Indigénistes et toute cette "hère" qui nous pourrit la vie, qui éclabousse notre pays, qui en fait un paquet de confettis.

Cette époque est formidable, nous n'avions jamais été autant heureux que sur nos patins à roulettes, tout cela n'existait pas, les égouts se construisaient, les Dauphine 1093 nous faisaient rêver. Les skieuses faisaient notre bonheur.
Et... Ceci est une autre histoire, heureusement les Bleus maîtrisent encore les rebonds capricieux d'une vie simple au fond, à deux contre un tu fais la passe et tu vas entre les barres, et y croire jusqu'au dernier souffle, les Gallois en ont fait la cruelle expérience.

Quartiers de lavandières, de lavoirs et de réfugiés, la belle vie, culottes courtes et "mouquire" au nez.
:

https://youtu.be/bzf-sTiG-ko

F68.10

@ Robert Marchenoir
"Exemple : la loi suisse sur les minarets. Ça ne sert à rien ? Justement. Cette loi n'a aucune portée pratique. C'est bien pourquoi sa signification est claire : vous êtes tolérés, à condition de baisser la tête. Les dhimmis, c'est vous."

Je vous confirme qu'à l'heure actuelle, compte tenu du contexte vexatoire et autoritaire d'une partie conséquente des musulmans sur les sujets sociétaux, il y a bien un message à faire passer. Et il se doit d'être vexatoire jusqu'à ce que certaines idées de base rentrent dans la tête des gens. Les minarets en Suisse ? Très bon exemple.

"Face à ce que les Anglais appellent un "bully", il y a une seule stratégie gagnante : cogner le plus fort possible."

Vous prêchez un convaincu.

J'incite simplement les gens à prendre un peu de recul. Sur le burkini, par exemple, il est assez clair que coller des prunes aux nanas sur les plages n'est pas ce qui fera rendre gorge au djihadistes. Il y a donc simplement des priorités: 1. le combat idéologique sur l'islam même 2. le djihadisme armé 3. le retour d'un ordre légal dans certaines zones en France.

Rien qu'en se focalisant sur ces trois points, il y a suffisamment de boulot pour avoir les priorités en bon ordre. Maintenant, sur la question des burkinis ou de la scolarisation des filles musulmanes, par exemple, il serait souhaitable de prendre un peu de recul, et de ne pas prendre prétexte de cela pour s'imaginer imposer la même culture et les mêmes coutumes à tout le monde. C'est illusoire: les Bretons n'ont toujours pas digéré l'affaire... ce qui ne signifie pas qu'il convienne d'autoriser les minarets, les prières de rue ou l'abattage rituel de l'Aïd-el-Kébir dans l'enceinte de logements sociaux.

----------------------------------------------------------

@ sylvain
"La réponse de F68.10 à Wilfrid Druais (20 mars 2021 à 23:25) est un modèle de gloubi-boulga prêchi-prêcha islamogauchiste de conférencier porte-parole collabo islamiste."

Ouais, ouais... arrêtez l'alcool.

"PV burkini contre terrorisme, fallait la trouver celle-là."

Il n'y a nul besoin de chercher bien loin. Il suffit de lire des médias originaires de pays païens. Cela ne leur est pas bien difficile de dénoncer la logique binaire française en la matière. Eh oui: il s'agit bien de se rendre compte que combattre le fondamentalisme et mettre des prunes aux nanas en burkini sur les plages, ce n'est pas la même chose. Il faut être Français pour ne pas s'en rendre compte: en somme, croire que le combat d'idées se résume exclusivement à des rapports de force sociaux. Une plaie mentale que nous avons cultivée tout le long du 19e siècle, et qu'on retrouve tout autant dans la droite catholique que dans ce qui est devenu la French Theory à gauche. Dernière incarnation: le burkini. Bravo. Félicitations.

"Horaires des piscines contre insécurité, là il a atteint le nirvana."

Le terme technique est plutôt "Nirvikalpa Samadhi". Mais plus sérieusement: on voit régulièrement, par exemple au Sri Lanka, des rationalisations dommageables au sujet de l'interaction entre religion et culture. Quand on en arrive à forcer la crémation de nourrissons musulmans décédés du coronavirus sous prétexte de santé publique et donc à leur dénier une sépulture musulmane, on atteint plus le fond que le nirvana.

Il ne faut pas se leurrer: les mêmes logiques mentales sont aussi à l'œuvre chez nous chez les gens qui veulent transformer la situation actuelle encore davantage en guerre de religion. Ce n'est pas parce qu'il y a nombre de tarés musulmans qu'il convient de passer de la pommade dans le dos aux pyromanes.

"On a les mêmes aujourd'hui, F68.10 n'en est qu'un exemple parmi des millions de lâches traîtres vendus à l'islamogauchisme guerrier vainqueur."

Et prenez vos cachets.

-------------------------------------------------------------------

@ hameau dans les nuages
"Les ghettos se créent par le départ de gens estimant qu'ils ne se sentent plus chez eux. Même pas une révolte, mais un abandon, "on laisse la place". Vous allez obliger les gens à y rester ?"

Je préférerais qu'on empêche leur création, et qu'on mette des contraintes administratives ou de marché pour faire un peu centrifugeuse. Cela ne résoudra pas tout, mais ce serait la moindre des choses.

------------------------------------------------------------------

@ Wil
"Et sinon en français ça veut dire quoi ?"

C'est écrit en français. Vous avez remarqué ? Non ?

"F68, c'est vraiment le pire de ce que peut faire un ego surdimensionné qui n'a pas eu sa ration de reconnaissance, d'applaudissements et donc d'admiration dans la vie parce qu'il croit qu'il est supérieurement intelligent..."

Je m'en décroche la mâchoire. C'est marrant, cette obsession de vouloir croire que les gens se croient supérieurement intelligents. Surtout quand on le leur rabâche à longueur de temps... C'est quoi le problème de gens comme vous, à brouter le gazon aux gens qui ne vous plaisent pas avec ce thème lancinant de l'intelligence dont ils n'ont rien à carrer ? Vous n'avez pas plutôt une binouze à finir ?

Florestan68

Bravo à vous Michel Deluré pour la pertinence de vos propos. Merci aussi de parler de "droite hors FN" plutôt que de "droite républicaine".

Quand Philippe Bilger écrit que la présence de Marine Le Pen au second tour est assurée, il va un peu vite en besogne.
Au vu de son niveau, qui n'a guère progressé depuis 2017, il suffirait que la droite hors FN propose un candidat de qualité, avec un vrai programme de droite, pour lui disputer cette place.
Mais cette droite fait tout pour se saborder. Sa peur maladive de reprendre des thèmes chers au FN la paralyse.

Le seul candidat vraiment de droite, Retailleau, est empêché. Au vu de son déficit de popularité, il gagnerait à être désigné rapidement.

Pour l'électeur de droite, désespéré, le vote Le Pen sera un pis-aller. Car il sait que 2022 sera la dernière occasion de sauver la France.

sylvain

@ Isabelle | 21 mars 2021 à 09:43

Ben dites donc Isabelle, Hurmic a d'autres priorités à Bordeaux, il a déjà beaucoup de boulot avec ses sapins de Noël, si en plus il faut qu'il s'occupe d'assurer la sécurité des Bordelais, il risque de passer pour un facho réac raciste.

Tout comme Grégory Doucet à Lyon, vous n'allez pas lui reprocher l'insécurité record qui gangrène sa région, il est au four et au moulin pour faire barrage au tour de France, polluant machiste sexiste, pas assez LGBT genré.

Et Piolle ? Vous n'allez pas le déranger lui non plus, il est très demandé par ses collègues qui ont besoin de ses conseils éclairés sur comment faire barrage aux caméras de surveillance, c'est bien connu, y a que les fachos qui les utilisent dans leurs communes d'extrêêême drouâââte.

Faire barrage aux racailles tueurs criminels islamogauchistes musulmans maghrébins arabo-africains ? Mais vous êtes racisseu !!

Non non, le danger c'est le RN et lui seul !

Faut faire barrage au RN, dissoudre CNews et Zemmour, ces nazis, ces racistes, ces fachos !

LREM, LR, PS, PCF, EELV, LFI, tous ensemble, tous ensemble, ouais ouais !

---------------------------------------------------

@ hameau dans les nuages | 21 mars 2021 à 09:21
"Il est des cultures qui ne sont pas miscibles. "

Nos envahisseurs islamistes n'en ont rien à cirer que les cultures soient miscibles ou non.

Leur but est d'éradiquer la nôtre et d'imposer la leur, point barre.

D'ailleurs toutes les métropoles de France sont gangrenées et soumises à l'islam et sa culture criminelle conquérante, suffit de regarder autour de soi, de demander aux policiers qui sont en première ligne et aux matons des prisons à quelle race et religion appartiennent tous nos délinquants assassins tueurs violeurs tabasseurs caillasseurs, vous aurez les preuves chiffrées prouvées.

Si vous écoutez les porte-parole de LREM, les pires, ainsi que ceux des partis traîtres collabos de droite Judas et de toute la gauche, vous aurez comme argument et programme :

FAIRE BARRAGE AU RN ! Silence radio sur les crimes islamistes maghrébins musulmans, leurs protégés futurs électeurs.

Il est préférable et beaucoup moins risqué de s'attaquer à Zemmour, aux GI et autres résistants aux nazislamistes et leur charia destinée à remplacer notre Constitution, la République et la religion des mécréants.

Michel Deluré

La droite hors RN a peur de parler le langage que nombre d'électeurs attendent d'elle, elle n'ose en fait dire ce qu'elle pense, par crainte notamment de montrer sur certains sujets une trop grande proximité avec le RN et d'offrir ainsi à ses adversaires situés à sa gauche l'opportunité de lui asséner le reproche infamant de son manque d'humanisme, de ses tendances fascisantes, comme si cette gauche pouvait se prévaloir de donner des leçons de morale en politique. Et je partage sur ce point le commentaire d'Exilé (20/03 10:00).

Il est désarmant de constater que depuis 2017 la voix de LR s'est ainsi réfugiée dans le silence, laissant ses électeurs traditionnels ou potentiels dans l'expectative, dans l'errance, faute de leur proposer une alternative politique à l'offre des seuls LREM et RN.

On est dans la déception et l'incompréhension lorsque l'on constate que depuis 2017 ce parti s'est montré finalement incapable de se reconstruire autour d'un projet politique pouvant offrir aux Français une perspective autre que les deux seules auxquelles la finale de la présidentielle de 2002 semble, selon toute vraisemblance, se profiler.

Exilé

LR aurait à rendre des comptes à ceux qu'elle aurait trahis.

LR a trahi ses électeurs et parfois la France, mais ce parti n'est hélas pas le seul à s'être vautré avec une délectation cynique dans la trahison, la gauche dans tous ses avatars est experte en la matière.

Quand la France aura été libérée, il y aurait un procès digne de Nuremberg à intenter à tous ceux qui, politiques, fonctionnaires, universitaires, magistrats, journalistes, associatifs, syndicalistes etc. nous ont trahis depuis une quarantaine d'années au profit d'intérêts antifrançais.

Robert Marchenoir

@ F68.10 | 20 mars 2021 à 23:25
"Croire qu'on va lutter contre le terrorisme en mettant des prunes à des nanas en burkini ? Croire qu'on va lutter contre la délinquance, la criminalité et l'insécurité et prenant des postures fermes sur les horaires mixtes dans les piscines ?"

Bien sûr. C'est le principe de toute stratégie d'imposition de la loi : tolérance zéro. C'est aussi le principe de toute lutte pour le pouvoir, et là nous avons les deux en même temps. Donc raison de plus.

C'est même pour cela qu'il faut instaurer des lois délibérément vexatoires envers l'islam. Je vous garantis que le message sera reçu 5 sur 5.

Exemple : la loi suisse sur les minarets. Ça ne sert à rien ? Justement. Cette loi n'a aucune portée pratique. C'est bien pourquoi sa signification est claire : vous êtes tolérés, à condition de baisser la tête. Les dhimmis, c'est vous.

Face à ce que les Anglais appellent un "bully", il y a une seule stratégie gagnante : cogner le plus fort possible.

Isabelle

Pendant que les LR se perdent dans les méandres des rumeurs, des coups fourrés, des magouilles, du népotisme à grande échelle, la France se meurt et se couche.

Les sauvages et les barbares issus de la diversité à l’œuvre :

Une jeune femme anglaise a été victime d’une monstrueuse agression ce jeudi à Bordeaux. Ses agresseurs se sont acharnés pour la voler. À l’arrivée des secours, elle était inconsciente.

L’ensauvagement de notre pays est un fléau ! Où sont les féministes pour condamner ?

« Une question me tourmente à l’heure où toute agression policière sur une personne « racisée » tourne obsessionnellement au soupçon de racisme. Quand 5 personnes « racisées » agressent une seule qui ne l’est pas, pourquoi est-il malséant de s’interroger sur un racisme anti-blanc ? » G-W Goldnadel

https://twitter.com/GWGoldnadel/status/1373384588102397956

Nous sommes sans doute non loin de la place de la Victoire, à Bordeaux.

Victoire, en effet, pour le fumeux « vivre-ensemble ». Dans nos villes, nous allons devoir ajouter des panneaux pour indiquer aux touristes et aux passants d’éviter les quartiers de racailles « racisées ».

sylvain

La réponse de F68.10 à Wilfrid Druais (20 mars 2021 à 23:25) est un modèle de gloubi-boulga prêchi-prêcha islamogauchiste de conférencier porte-parole collabo islamiste.

Jamais je n'aurais imaginé un tel acte de soumission à nos nouveaux maîtres islamistes musulmans maghrébins arabo-africains.

Il dit : "Croire qu'on va lutter contre le terrorisme en mettant des prunes à des nanas en burkini ? Croire qu'on va lutter contre la délinquance, la criminalité et l'insécurité et prenant des postures fermes sur les horaires mixtes dans les piscines ? Il me semble qu'il y a quand même de la confusion dans les priorités."

Je pense plutôt qu' il y a beaucoup de confusion dans sa teutée :

PV burkini contre terrorisme, fallait la trouver celle-là.

Horaires des piscines contre insécurité, là il a atteint le nirvana.

Ne l'accablons pas, ces malheureux souffrent en général de leur déchéance due à un trop-plein d'humiliation soumission à leurs maîtres islamistes ; plutôt que s'avouer vaincus, ils se rangent de leur côté, prennent leur défense et attaquent ceux qui résistent.

Ce sont les mêmes qui dans les années 40 accueillaient les envahisseurs allemands à bras ouverts : les collabos.

On a les mêmes aujourd'hui, F68.10 n'en est qu'un exemple parmi des millions de lâches traîtres vendus à l'islamogauchisme guerrier vainqueur.

hameau dans les nuages

@ F68.10 | 20 mars 2021 à 23:25

Vous pouvez fouetter votre mayonnaise à tour de bras, inexorablement à peine reposée vous verrez vinaigre et huile se séparer. Il est des cultures qui ne sont pas miscibles. Les ghettos se créent par le départ de gens estimant qu'ils ne se sentent plus chez eux. Même pas une révolte, mais un abandon, "on laisse la place".
Vous allez obliger les gens à y rester ?

Il est vrai que Paris sera toujours Paris.
https://www.youtube.com/watch?v=DCth_W-XEU4&ab_channel=LeDoigtDuMilieu

Aliocha

Tant que nous n'admettrons pas que nous ne savons pas définir un sens, une identité, autrement qu'en répétant la geste impériale qui n'a pour grammaire que la dialectique de domination, nous trahirons ce qu'est le génie de la France, qui n'en est plus à la domination et à vouloir l'établir, ce qui ne signifie pas que nous renoncions à légitimer la force, mais de la mettre au service d'une coopération internationale qui permettrait de ne plus faire sens en justifiant le combat des identités instituées les unes contre les autres, où on ne sait plus parler qu'en termes de domination violente par nécessité de se vouer à ce sens limité et fallacieux qui justifierait la violence car les barbus imposerait le leur qui n'est pas plus juste.

Qui en ce pays admettra de se soumettre à aucun curé d'aucune obédience ?
Pas moi, en tout cas, et l'affirmation de cette liberté fondamentale devra inviter à cette nouvelle grammaire qui tient compte du principe d'incertitude que la définition du sens ne nous appartient pas, que nous ne connaissons littéralement pas le sens de nos vies, que ce fait est raison des paniques ontologiques qui précipitent les peuples dans l'erreur vaine et orgueilleuse de ne savoir en définir un que contre un ennemi réel ou supposé, plutôt que d'admettre notre ignorance et accéder à la fraternité nécessaire face à cette interrogation majeure, qui permettra, lentement au fil du temps, de dégager par la connaissance de nous-mêmes, le sens qui nous contient et nous détermine.

Car il n'y a rien d'autre de sûr qui le permettra, la nécessité impérieuse de se reconnaître semblables et égaux en cette situation, avec ou sans djellaba, que là est le fondement de notre loi qui alors aura toute légitimité à exercer la force contre ceux qui voudraient en transgresser le principe premier et transcendant, le respect d'autrui indispensable pour faire face à cette aventure proposée d'accepter un sens que nous ne connaissons pas, invités que nous sommes, non pas à le définir, car nous ne savons en définir un que les uns contre les autres, mais à ensemble et dans la fraternité, le dégager.

Nous avons évidemment la liberté de refuser ce chemin de vérité, en restant aux définitions culturelles qui refusent de se reconnaître ignorantes, et retourneront toujours au déni de cette réalité pour imposer leur infantile vanité, droite et gauche, de Gaulle ou Pétain, marxistes ou libéraux, autochtones ou immigrés, faisant de leur combat violent l'antidote aux angoisses nées des incapacités à savoir définir un sens qui ne nous appartient pas mais à qui, pourtant, nous appartenons, celui qui nous convie à la confiance, si nous nous respections les uns les autres, d'envisager l'avenir radieux de la vie qui nous est alors proposé.

Sob

Vous avez parfaitement raison Monsieur, et je ne trouve pas sérieux qu'à quelques semaines des élections internes, on ne connaisse pas les futurs candidats de notre parti.
Comment voulez-vous qu'on prenne nos dirigeants au sérieux si les choses ne sont jamais faites dans les règles ?

Claude Luçon

Au point où nous en sommes nous pourrions considérer Fabien Galthié pour Président et Didier Deschamps comme Premier ministre, ou réciproquement, ils savent choisir une équipe, la motiver et soulever l'enthousiasme des Français.
Il suffirait de leur donner chacun un diplôme d'honneur de l'ENA pour rester dans la lignée du pouvoir !

Humour noir à part (n'y voir aucun racisme) on espérait effectivement mieux de la part de Christian Jacob !
Ou, peut-être, pense-t-il être le recours des LR ?
"Donc il y a du flou" écrit Philippe ! Un flou délibérément entretenu ?
Une résistance LR gaulliste discrète : Le Silence de la Terre !
Il est Président des LR et la tradition porte souvent le président d'un parti à la Présidence de la France, même si nous avons dernièrement vécu le contraire avec Macron !

Wilfrid Druais

@ F68.10

Et sinon en français ça veut dire quoi ?
Désolé, moi être stupide donc moi pas comprendre quoi vous vouloir dire.
Vous parler plus simplement pour être compris par moi et plus.
Compris ou juste compris par vous ?
F68, c'est vraiment le pire de ce que peut faire un ego surdimensionné qui n'a pas eu sa ration de reconnaissance, d'applaudissements et donc d'admiration dans la vie parce qu'il croit qu'il est supérieurement intelligent... comme la plupart des crétins.
Et tout ça parce que maman psy n'a pas été assez gentille avec lui quand il était petit et qu'il croit qu'il est seul dans ce cas dans l'histoire de l'humanité.
Pfff, quel boulet !

PS: Madame Bilger nous manipule. C'est juste une vieille femme frustrée dont la beauté est passée, qui prend son pied à entretenir des engueulades entre commentateurs du blog de son mari qui n'a jamais été un génie (euphémisme), sinon, si elle avait pu, elle en aurait choisi un autre plus intelligent qu'elle et au moins plus riche mais comme il l'a dit quand il l'a vue dans le jury de je ne sais quel procès, il n'était plus lui-même.
Elle aurait eu tort, Heidi des montagnes, de ne pas sauter sur l'occasion si je puis dire.
Elle a bien fait mais on comprend qui elle est réellement.
C'est humain.
Et donc, depuis elle "vit" sa frustration en tant que "Madame Bilger" et corrige des textes d'abrutis comme vous et moi F68.10.
Quelle femme admirable, n'est-ce pas ?
Euuuuh... Non. Juste non. Et je suis gentil.
Dommage, elle avait l'air gentille à l'origine.
C'est sans doute ça le problème.

F68.10

@ Wilfrid Druais
"Dans tous les cas, les gauchos "multiculs" sont tellement c*ns qu'ils ne comprennent pas qu'ils font le jeu de l'impérialisme US et les muzz ont déjà gagné ; la France et son modèle philosophique sont morts grâce à tous les lâches qui n'ont jamais rien dit."

L'impérialisme US, c'est cool. Sans l'impérialisme US, on finira bouffés tout crus par la Chine.

Quant au modèle philosophique français, il faudra qu'on m'explique ce que c'est. Croire qu'on va lutter contre le terrorisme en mettant des prunes à des nanas en burkini ? Croire qu'on va lutter contre la délinquance, la criminalité et l'insécurité et prenant des postures fermes sur les horaires mixtes dans les piscines ?

Il me semble qu'il y a quand même de la confusion dans les priorités.

Le multikulti n'est pas acceptable culturellement en France de toutes façons. Arrêtons de nous mentir: ce n'est pas un problème de multikulti; mais un problème de ghettoïsation.

Si quiconque, qu'il soit très à droite ou très à gauche, arrive à confondre le plaisir qu'il y a à manger des sushis plutôt qu'une blanquette avec la "tolérance" vis-à-vis de l'établissement de zones où il devient normal que des zonards expliquent à des pandores qu'il s'agit là de "leur" quartier, il y a des réajustements majeurs à effectuer.

Je peine toujours à comprendre pourquoi les gens confondent des thématiques de rétablissement des zones d'application de la loi avec des thématiques de KulturKampf. Il n'y a rien de multikulti à tolérer la mise en place de ghettos.

Xavier NEBOUT

Cher M. Bilger,

La question qui se poserait plutôt sur vos intentions, est de savoir quelle est la nature de votre inaltérable distance avec le RN puisque vous n'en affichez aucune sur le plan idéologique.

Les Africains envahissent notre pays et l'augmentation de leur agressivité semble aller de pair avec celle de leur nombre. L'une de mes petites-filles en 5e dans un collège plutôt situé en secteur privilégié voit venir l'invasion antiracisme avec le soutien des enseignants.

Alors il faudrait arrêter les enfantillages.

Le LR a toujours été un attrape-tout d'opportunistes de tous bords depuis son origine en 1944. On a les RN de gauche, du centre et de droite comme de Gaulle a préféré serrer la main des communistes que celle du Maréchal à la Libération uniquement par opportunisme politicard, et il suffirait que Marion entre en scène pour que RN parte en fumée ou vire sa cuti.

Wilfrid Druais

@ sylvain
"Le muzz dans le Monoprix est l'équivalent de la meuf en birkini sur une plage, ce sont des tests provocs islamistes"

C'était exactement ça.
Quand je suis passé derrière lui, que je l'ai vu et que nos regards se sont croisés, le gars était supposé mettre des légumes dans un sac mais en quelques secondes j'ai bien vu qu'il tournait la tête dans tous les sens pour voir la réaction des gens autour de lui.
J'ai immédiatement pensé qu'il était en fait en train de tester les réactions.

Donc, on peut facilement imaginer que soit le gars se dit et va dire à ses semblables qu'il n'y a aucun problème pour faire comme au bled au Monoprix vu que personne ne dit rien, soit quelqu'un se plaint et passe direct pour un islamophobe, donc un raciste. Et donc personne ne dira rien parce que dans le cas où ça arriverait, les autres "Gaulois" qui sont émasculés depuis 68 et autres "chances pour la France" présents diraient "Mais en quoi ça vous gêne ?! Occupez-vous de vos affaires sale raciste !" etc. les premiers par lâcheté et les derniers par calcul politique.

Dans tous les cas, les gauchos "multiculs" sont tellement c*ns qu'ils ne comprennent pas qu'ils font le jeu de l'impérialisme US et les muzz ont déjà gagné ; la France et son modèle philosophique sont morts grâce à tous les lâches qui n'ont jamais rien dit.

Ce qui se passe actuellement en France me fait cruellement penser à un poème tristement célèbre:

"Quand les nazis sont venus chercher les communistes, je n’ai rien dit, je n’étais pas communiste.
Quand ils ont enfermé les sociaux-démocrates, je n’ai rien dit, je n’étais pas social-démocrate.
Quand ils sont venus chercher les syndicalistes, je n’ai rien dit, je n’étais pas syndicaliste.
Quand ils sont venus me chercher, il ne restait plus personne pour protester."
Pasteur Martin Niemöller (1892–1984)

ELIE Duriot

@ Florestan68

J'aime bien votre commentaire à propos de l'émission de Pascal Praud. C'est vrai que parfois je change de chaîne tant le brouhaha devient insupportable. Même si on n'est pas d'accord avec lui, j'aime beaucoup les rendez-vous avec Yves Calvi, où le partage des interventions est brillamment respecté. Mais P. Praud ne peut pas discipliner ses invités, étant aussi indiscipliné qu'eux !! Pourtant il y a des moments savoureux dans ses émissions !

Giuseppe

Ce matin 20 mars 2021 à 12:05 j'écrivais ici que nous étions menés par des frappadingues :

"Deux pages ! Des renvois comme s'il en pleuvait, un jeu de piste national, des fossoyeurs de l'efficacité, nous allons mourir de bêtise crasse, ensevelis de tant d'ignorance d'une énarchie dont il va falloir se débarrasser définitivement un jour."

J'étais tranquille, j'étais peinard devant un petit Gaillac Perlé quand tout d'un coup l'attestation de sortie était annulée.
Bon... admettons ! Nuls sur les masques, nuls sur la traçabilité, nuls sur les vaccins, nuls sur la gestion de la pandémie, nuls sur l'ampleur de la vaccination tout court, il ne pouvait pas en être autrement pour les attestations de sortie.

Si j'étais président de la République... je virerais sans ménagement, le pied aux fesses en prime, tous ces incapables. Incapables de rédiger un papelard digne d'un élève de cinquième de par le raisonnement et la logique.

Donc président de la République, je m'attacherais le gestionnaire logistique d'une grande enseigne de la distribution, c'est cela, celui qui livre et approvisionne tous les jours ses magasins dans toute la France. Du poisson frais aux couches pour bébés.

Pour le bon sens et l'intelligence d'application des opérations de restrictions des contraintes de pandémie, je débauche le chef quincailler d'un groupe de métallurgie (j'en ai plusieurs en tête), il gère des centaines de références au jour le jour, la distribution aussi, et avec le salaire que perçoivent tous ces incapables, il devrait faire des étincelles !

Mais au fond, là, dès que le Président aura viré tous ces nuls qui l'entourent, nous nous sommes posés une question qui nous a angoissés - devant notre Perlé blanc aux bulles avenantes -, oui, oui, une question angoissante qui nous a fait nous interroger sur les opérations militaires menées en extérieur... Il faudra qu'on nous prouve que nous sommes meilleurs que ce à quoi on assiste depuis un an, cette déroute de tous les jours, de tous les mois, de toutes les décisions.

La guerre - puisque notre chef suprême a dit que nous y étions - ce mot me glace ce soir d'effroi.
Incapables de faire face à un minimum de force et d'intelligence devant cette pandémie, je peux imaginer et je ne vois pas comment ni pourquoi elle serait mieux gérée dans nos opérations extérieures où personne ne met les pieds... Ou plutôt un regard... alors à moi la peur !

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

MA CHAINE YOUTUBE

PRESSE, RADIO, TELEVISION & INTERNET

INSTITUT DE LA PAROLE

  • Formation à l'Institut de la parole
    Renseignements et inscriptions : [email protected]
  • L'Institut de la Parole propose des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique de la personnalité et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Magistrat honoraire, Philippe Bilger propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires.

MENTIONS LEGALES

  • Directeur de la publication : Philippe Bilger
    SixApart SA 104, avenue du Président Kennedy 75116 PARIS