« Eric Zemmour cet inconnu ? | Accueil | Brèves d'un citoyen étonné, inquiet, indigné... »

07 mars 2021

Commentaires

GERARD R.

Que voilà un billet tout plein de bon sens. Entaché toutefois par une flatterie aussi déplacée qu'inutile à l'adresse de la ministre des Armées, qui loin d'être une « femme de qualité et de bon sens », se comporte en fait, tout banalement, comme un larbin (*) de l'équipe la plus médiocre, qu'elle sert.

J'ai toujours considéré que le devoir de réserve est une hypocrisie, qui consiste à justifier son silence chaque fois qu'on y trouve son intérêt. Il eût été bien plus courageux pour la ministre de répondre au lanceur d'alerte, si encore elle disposait d'arguments. Mais dans ce cas, le monde hypocrite politique a prévu un autre paravent : « ne pas entrer en polémique », préférant ainsi faire passer l'impudent pour moins que rien. Dieu merci, c'est l'effet inverse à celui escompté, qui généralement se produit. Ce qui confirme bien que la veule attitude de la ministre est contre-productive, dans la mesure où le mécontentement global du peuple et de certaines institutions va croissant et risque dès lors de titiller les velléités de bien d'autres Hervé Moreau.

(*) N'étant pas certain de l'existence du féminin de larbin, je l'ai employé au masculin, ce dont ne m'en voudront pas - et là, j'en suis sûr ! - les plus hystériques féministes...

boureau

À lire, d'un "grand et humble serviteur" de l'Etat : "Vérités d'un Capitaine de Gendarmerie" Hervé Moreau.

C'est une bonne chose cher P. Bilger que vous attiriez l'attention sur le capitaine Moreau.

L'article qui lui est consacré dans le Figaro Magazine de ce week-end résume un parcours exemplaire et lucide.

Chassé comme un malpropre par la ministre des Armées, il va chercher un sens à sa vie et à ses combats sur le terrain politique. Souhaitons qu'il y garde une sorte de virginité républicaine.

Décidément beaucoup de militaires sous le regard médiatique en ce moment. Cela a-t-il un sens ?

Cordialement.

Vamonos

Quand M. Castex annonce au milieu d'un flot de paroles que rien ne restera impuni, j'entends rien et impuni, pourtant j'ai un peu de culture et je connais la litote et ses modalités d'application.

Quand un voyou entend la formule de M. Castex. Il ne comprend rien et il croit qu'il restera impuni.

Mais la délinquance produit de la misère qui est l'une des pires punitions car elle s'installe à perpétuité.

revnonausujai

À propos du devoir de réserve des fonctionnaires et des militaires en particulier, les Etats-Unis ne sont certes pas un modèle indépassable, mais:
- aux USA, la liberté de parole des militaires est grande, que ce soit dans la presse ou lors du processus d'élaboration des ordres ; en revanche, une fois la décision prise, elle est exécutée strictement
- en France, peu ou pas de discussion préparatoire ; en revanche, l'exécution des ordres, euh, comment dire !

Pour ce capitaine, air connu, le premier qui dit la vérité, il doit être exécuté ; si possible avec des balles rouillées, pour qu'en plus, il attrape le tétanos !

Denis Monod-Broca

« La vérité est une chance, pas un poison », certes !

Essayons :
Ce n’est pas seulement dans les « zones de non-droit » que l’Etat a perdu tout pouvoir, c’est à Paris, c’est à l’Elysée et au Parlement, puisqu’en matière militaire nous obéissons aux ordres de Washington, qu’en matière législative les bien-nommées directives viennent de Bruxelles, qu’en matière monétaire tout est décidé à Berlin et à Francfort.
Ayant renoncé à notre souveraineté, nous n’avons plus d’État, la République se meurt. Le reste est boniment.
Oui, que la parole se libère !
Ainsi peut-être nous relèverons-nous...
Le monde a besoin d’une France qui, à nouveau, sache porter, haut et clair, la liberté, l’égalité et la fraternité !

Achille

« Il a pris des risques, il les assume et sa démarche est louable. »

Un gendarme n’est pas un citoyen comme tout le monde, c’est d’abord un militaire. Contrairement aux policiers (et aux juges) qui sont des civils, il n’a pas le droit de se syndiquer et se doit à un devoir de réserve.
C’est le règlement qu’il a accepté en rentrant dans ce corps prestigieux de la gendarmerie et je pense que ce capitaine en était parfaitement conscient quand il a écrit son livre.

Si les personnes chargées d’assurer l’ordre républicain se mettent à devenir des lanceurs d’alerte cela risque vite de devenir le foutoir.
Tout comme si des citoyens venaient à se constituer en milices pour pallier les déficiences des FDO et se comporter en justiciers dans la ville en s'inspirant de Charles Bronson ou de Clint Eastwood.

Wilfrid Druais

Je viens de tomber par hasard sur Onfray chez Ruquier interpellé par la "philosophe" Maïtena Biraben et un comédien inconnu, donc qui se prend lui-même pour Einstein parce qu'ils sont tous comme ça, je les connais, qui lui dit que quand il l'écoute il entend de l'opinion mais pas de la pensée.

Alors là, quand on s'avance à dire ça à Onfray, il faut vraiment être un cador de la pensée ou le dernier des crétins. Même moi totalement bourré j'aurais pas osé je crois. C'est dire.

La suite était tout fait prévisible.
Oh la la, la descente en flammes monumentale qu'il s'est pris le clown ! J'aurais eu honte.
Il est tellement passé pour un c*n que tout le monde sur le plateau était visiblement gêné, sauf la Biraben qui a une grande gu*ule sans avoir le cerveau qui va avec sinon elle ferait autre chose que de la TV, donc qui voulait tellement se faire Onfray qu'elle l'a attaqué sur ses critiques sur Aïssa Maïga et sa sortie du nombre de blancs et de noirs au César qu'elle trouvait tout à fait normale.
La pov' fille quoi.

Tout ça pour dire que quand on voit le niveau général de crétinerie des gens de médias, parce que là on avait juste affaire à un échantillon mais ils sont tous comme ça je vous assure, on se dit que s'ils ont pu le faire, n'importe qui peut le faire et donc qu'il ne faut pas croire les médias quand ils disent que l'ascenseur social ne fonctionne pas, au contraire, il fonctionne très bien ! Ils sont les preuves vivantes, s'il en fallait plus, que n'importe quel crétin peut devenir une vedette et gagner beaucoup de fric en disant des c*nneries.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

MA CHAINE YOUTUBE

PRESSE, RADIO, TELEVISION & INTERNET

INSTITUT DE LA PAROLE

  • Formation à l'Institut de la parole
    Renseignements et inscriptions : [email protected]
  • L'Institut de la Parole propose des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique de la personnalité et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Magistrat honoraire, Philippe Bilger propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires.

MENTIONS LEGALES

  • Directeur de la publication : Philippe Bilger
    SixApart SA 104, avenue du Président Kennedy 75116 PARIS