« Eric Zemmour cet inconnu ? | Accueil | Brèves d'un citoyen étonné, inquiet, indigné... »

07 mars 2021

Commentaires

Achille

@ sbriglia
@ Tipaza

C’est quand même curieux que des personnes qui ont montré à plusieurs reprises qu’elles étaient capables de tenir des propos intelligents, puissent parfois, sans doute dans un moment d’égarement, à moins que ce ne soit par pure mauvaise foi, sortir de grosses bêtises.

Concernant Bouvard et Pécuchet, ce n’est pas, loin s'en faut, le meilleur ouvrage de Flaubert. Mais nous avons tous connu un Bouvard qui n’a, certes, pas fait Sciences Po, qui n’a même pas obtenu son bac (il est vrai qu'à son époque il était plus difficile que de nos jours) et dont l’esprit est l’un des plus pétillants du XXe siècle.
Il suffisait d’attendre un peu...

Catherine JACOB

@ Tipaza | 08 mars 2021 à 23:[email protected] Achille
« Quant à la péronnelle Amélie, si vraiment vous trouvez qu'il y a le moindre atome d'intelligence dans sa logorrhée de lieux communs, alors vous méritez bien de la macronie. »
@[email protected] | 09 mars 2021 à 05:51
« Et c’est pourquoi Bouvard apprécie Pécuchette... »

---

Qui donc est cette péronnelle = cette personne sotte et bavarde) alias Pécuchette d’une féminisation de Pécuchet de Bouvard et Pécuchet (Flaubert ; inachevé), dont la présence du Dictionnaire des idées reçues ou Catalogue des opinions chics à la fin du roman serait l'une des raisons de la célébrité de cet ouvrage que Flaubert avait également pensé à sous-titrer Encyclopédie de la bêtise humaine .

Si je vous suis bien, il s’agirait d’Amélie Bommier épouse Guillaume de Lombard de Montchalin consultant pour Boston Consulting Group (cabinet international de conseil en stratégie), d'une famille subsistante de la noblesse française dont les références manquent qui peinent à la distinguer de la famille La Balme de Montchalin (Cf. page 106/7) ainsi qu’à distinguer la
commune de Courtenay dans l'Isère, et la famille de Courtenay, a contacté l'équipe de campagne d'Emmanuel Macron afin d’organiser des rencontres professionnelles lors du lancement de la campagne en juin 2016. Mère de trois enfants entrée dans sa 36e année, elle serait catholique pratiquante et justifie d’un niveau master; HEC, Kennedy School de Harvard dont homélie a été chantée par laCGT de la préfecture de police.

Ministre de la Transformation et de la Fonction publiques dans le gouvernement Jean Castex depuis le 6 juillet 2020, elle agit donc par délégation du Premier ministre pour une grande partie de ses attributions, compte tenu des compétences générales que détient le Premier ministre sur la fonction publique. Selon 'Romaric Godin de Mediapart'😉, « Amélie de Montchalin incarne de façon chimiquement pure la pensée économique du macronisme ».

Bon, je crois qu'en effet, la messe est dite.

sbriglia@Tipaza

« Quant à la péronnelle Amélie, si vraiment vous trouvez qu'il y a le moindre atome d'intelligence dans sa logorrhée de lieux communs, alors vous méritez bien de la macronie. »
Rédigé par : Tipaza | 08 mars 2021 à 23:02

Et c’est pourquoi Bouvard apprécie Pécuchette...

Tipaza

@ Achille | 08 mars 2021 à 13:04

Vous n'avez pas compris, ou pas voulu comprendre, la réalité dissimulée derrière la caricature que je faisais des fake news. Pas grave, tant pis.

Quant à la péronnelle Amélie, si vraiment vous trouvez qu'il y a le moindre atome d'intelligence dans sa logorrhée de lieux communs, alors vous méritez bien de la macronie.

sylvain

Ce qui me gêne chez Moreau c'est sa moumoute, sinon s'il peut rejoindre et soutenir le brillant Zemmour, le seul résistant à cette macronerie purulente, ce sera tout bénef ; surtout quand on voit et entend tous ces pitres LREM, la cruche Montchalin comprise humiliée par Zemmour, il est grand temps que le peuple cocufié par cette secte islamogauchiste les vire, c'est une question de survie.

Savonarole

J’attends. Je ne vois pas qu’on se l’arrache sur les médias notre superbe Hervé Moreau, même Pascal Praud ne l’a pas invité.
Difficile de cracher dans la soupe sans être éclaboussé.

Mary Preud'homme

@ Achille 8 mars 13:04
"Zemmour s’est pris une belle peignée, ne vous en déplaise, face à la jeune Amélie qui n’a même pas forcé son talent."

Quand Achille se pâme devant les exploits de la transfuge Amélie de Montchalin mettant soi-disant Zemmour KO, c'est de l'humour jaune je suppose ?

Claggart

@ Savonarole 07 mars 13 h 17

Ce qui m’étonne dans le CV de ce capitaine c’est qu’après trois ans de lieutenant dans un régiment d’artillerie il se retrouve chef d’un service de maintenance et non capitaine commandant de batterie, parcours habituel pour un officier.

Effectivement trois galons à 50 ans pour un Cyrard c’est du jamais vu.

Savonarole

@ Louis | 08 mars 2021 à 11:42

Exact, suis tout à fait d’accord avec vous, dans la vie il faut faire court sinon on lasse.

Isabelle

@ Mary Preud'homme

En effet, Mary, on en a plus qu'assez de toutes ces commémorations souvent débiles et futiles. On parle trop pour dire n'importe quoi.

L'exemple vient d'en haut. Les macronistes adorent causer à tout bout de champ, cela leur donne l'excuse de ne pas agir. Un stéréotype, Amélie de Montchalin, dernièrement sur CNews, nous débitait ses éléments de langage appris par cœur. J'ai fermé le son quand elle prenait trop souvent la parole, je n'écoutais qu'Eric Zemmour et j'appréciais son sourire narquois, pas dupe de tout ce cirque.

À l'heure des réseaux sociaux, cela ne s'arrête jamais. On devrait imposer à Facebook, Twitter et autres élucubrations de ce style de fermer boutique à 20 heures, un couvre-feu imposé tous les jours à ces caisses de résonance omniprésentes. Arrêtez donc de pianoter sur vos claviers le soir, prenez un livre, faites silence.

SILENCE.

Robert Marchenoir

@ genau | 07 mars 2021 à 21:03
"Au fait, quelqu'un pourrait-il me dire à quoi correspond cette routine, https//jforsearch.steiner triples.fr/name <http://triples.fr/name>, qui permet de forcer l'anonymat des pseudos ?"

Je ne sais pas ce qui vous fait dire qu'il y a là un moyen de découvrir qui se cache derrière un pseudonyme.

Petit conseil, à chaque fois que vous avez une interrogation de ce type : mettez l'expression en cause dans un moteur de recherche. Dans la plupart des cas, cela vous apportera votre réponse.

Si vous l'aviez fait avec l'adresse Web que vous indiquez, vous auriez trouvé qu'il s'agit d'un programme informatique mis à la disposition de tous, et permettant d'accéder plus facilement à des informations officielles qui sont déjà publiques. En l'occurrence, les nominations à différents postes (ambassadeurs, notaires...).

Voici quelques pages qui vous permettront de comprendre de quoi il s'agit.

Il n'existe, fort heureusement, aucun programme magique permettant de violer l'anonymat de quelqu'un. En revanche, celui qui emploie un pseudonyme doit prendre garde à ne pas révéler des informations sur sa vie privée, qui, croisées avec d'autres, permettraient de le retrouver.

Par exemple, une personne dont la nomination a été annoncée au Journal officiel ne doit pas, publiquement, être trop bavarde sur ses fonctions présentes ou passées, si elle ne veut pas trahir son identité.

Alex paulista

Oui, laissons cet homme s'exprimer.
Mais question coiffure il faut faire quelque chose, pas moyen de laisser passer une telle infamie.

Achille

@ Tipaza | 08 mars 2021 à 11:42
« Or qu'est-ce qu'une fake news, sinon une vérité à effet retard (comme certains médicaments) dont on perçoit plus tard, parfois trop tard, la vérité essentielle qu'elle contenait. »

Franchement Tipaza je vous ai connu plus inspiré. Comment pouvez-vous sortir ce genre de fadaise ? Ce n’est même plus un sophisme, mais une énormité.
Votre Zemmour s’est pris une belle peignée, ne vous en déplaise, face à la jeune Amélie qui n’a même pas forcé son talent.

Vous me faites penser à ces juges des pays de l’Est d'avant la chute du mur de Berlin qui officiaient lors des championnats du monde et J.O. de patinage artistique.
Ils donnaient systématiquement un 10 aux compétiteurs russes et d’Allemagne de l’Est et bien sûr saquaient impitoyablement les patineurs des pays de l’Occident.

Il arrive toujours un moment où l’on tombe sur plus fort que soi. Mais que Zemmour se rassure, il aura toujours ses fans qui, même lorsqu’il se prend une gamelle, diront qu’il était le meilleur ! :)

F68.10

@ Xavier NEBOUT
"On a au moins un million de fonctionnaires en trop..."

Le problème n'est pas qu'ils soient en trop, mais qu'ils soient fonctionnaires...

Tipaza

@ Achille | 08 mars 2021 à 08:41
"La parole est un bien trop précieux dans une démocratie pour qu’elle soit laissée à vau-l’eau, sans un minimum de contrôle."

Et voilà les masques qui tombent, la gauche louis-philipparde qui veut faire taire ceux qui ne sont pas d'accord avec elle.
Et comme elle est bien seule, elle veut faire taire tout le monde.

Tenez, ça me rappelle ces quelques vers de qui vous savez !
« Ce mandat avait quatre ans. Bruxelles remplaçait Paris.
Déjà Mao perçait sous Macron,
Et du Président déjà par maint endroit
Le front de l'autoritarisme brutal brisait le masque étroit du démocrate. » (Pcc: Victor H.)

Et Achille continue, sans complexe, par ceci:
"Les fake news, les manipulations de propos sortis de leur contexte, voire carrément les mensonges éhontés n’ont pas de place dans la libération de la parole."

Or qu'est-ce qu'une fake news, sinon une vérité à effet retard (comme certains médicaments) dont on perçoit plus tard, parfois trop tard, la vérité essentielle qu'elle contenait.

Car enfin tout le monde sait, sauf Achille, que "vérité en deçà des Pyrénées, erreur au-delà" et que ce qui est vrai en géographie, l'est aussi et encore plus dans le temps.
Il n'y a qu'à voir l'évolution des moeurs. Et c'est pire en politique.

Quant aux propos sortis de leur contexte, vous me la bailler belle.
Qui a dit dans un contexte de guerre sanitaire que les masques ne servaient à rien, que le vaccin AstraZeneca, devenu indispensable, était il y a pas longtemps si inefficace qu'on le réservait à ceux pour qui la vaccination n'était pas indispensable, même si elle est devenue impérative pour tous depuis.

Non, franchement... on veut nous empêcher de parler, exactement comme l'autre péronnelle Amélie (prénom louis-philippard s'il en est) n'a pas laissé Zemmour placer une phrase sans l'interrompre.
Même Christine Kelly parfaite dans la gestion des débats de Zemmour, a montré qu'elle était indisposée par la logorrhée de lieux communs de la donzelle.
Laquelle donzelle a pris soin de dire qu'elle avait fait Harvard. Sous-entendu Zemmour n'a pas fait l'ENA.
Vanité des vanités et des bavardes macroniennes.

Louis
GERARD R.

@ caroff | 08 mars 2021 à 10:12
« Ce genre de témoignage n'est pas à jeter aux orties comme certains le voudraient. Les gendarmes sont sans doute les mieux informés sur l'état de notre pays, confrontés qu'ils sont à la malfaisance quotidienne. »

Exactement ! Tout comme les agents pénitentiaires sont (ou seraient) les mieux placés pour révéler le taux véritable d'incarcération des détenus nés de parents étrangers, que ces détenus soient considérés comme Français ou pas.

C'est la raison pour laquelle vous ne verrez jamais un "maton" invité à une émission qui aborde ce sujet, si tant est qu'il soit concevable qu'une telle une émission puisse être diffusée.

Et le pouvoir complice, aidé en cela par une cohorte d'associations qui ont la malhonnêteté intellectuelle en commun, CSA compris, veille rigoureusement à maintenir la désinformation sur certains sujets jugés sensibles.

Alors étonnez-vous que lorsqu'un lanceur d'alerte, qui plus est homme de terrain et parfaitement avisé de ce qu'il dénonce, veut sensibiliser la racaille dirigeante, il soit disqualifié, avant d'être sanctionné. C'est aussi cela, la démocraSSie...

Xavier NEBOUT

On apprend par hasard que les fonctionnaires ont été augmentés du montant de leur cotisation à la mutuelle.

On a au moins un million de fonctionnaires en trop, mais Macron soigne son électorat. En retenant les qualificatifs fleuris, cela s'appelle de l'achat de voix.


Xavier NEBOUT

@ Savonarole

Attendre d'être à deux mois de la retraite pour s'indigner n'est effectivement pas la gloire.

Il n'en demeure pas moins que ce capitaine de gendarmerie donne un témoignage rare et donc précieux sur le fait que ce sont les magistrats idéologues et l'Etat par refus de faire construire des prisons qui sont les responsables de la délinquance.

Alors pourquoi le dénigrer ?

Enfin, avant de l'abaisser parce qu'il n'est que capitaine à 50 ans après avoir fait Saint-Cyr, il faudrait d'abord savoir pourquoi.
C'est peut-être parce qu'il est un homme d'honneur ayant refusé un jour de couvrir certaines choses.

caroff

Ce genre de témoignage n'est pas à jeter aux orties comme certains le voudraient. Les gendarmes sont sans doute les mieux informés sur l'état de notre pays, confrontés qu'ils sont à la malfaisance quotidienne.

J'ai pu le vérifier il y a 20 ans lorsque des haut gradés avaient confié, dans un cercle restreint, que le nombre d'immigrés en France issus d'Afrique du Nord et d'Afrique noire était bien supérieur à ce que les chiffres officiels révélaient. Beaucoup n'en crurent pas leurs oreilles, mais aujourd'hui cette annonce surprenante est avérée !

Dès lors, et sans avoir parcouru une ligne de cet ouvrage, je peux comprendre que les révélations qui s'y trouvent écorchent les yeux des gens qui croient encore les balivernes gentiment déversées sur un vain peuple depuis tant d'années.
C'est grâce à ces témoignages que l'on arrive progressivement à reconstituer une réalité tellement désagréable qu'elle en est devenue innommable.

Exilé

@ Achille
« Je suppose qu’une fois quittée la gendarmerie, ce capitaine Marleau, pardon Moreau, ira rejoindre les experts du RN afin de le faire profiter de sa longue expérience... »

L'avenir le dira, mais reconnaissez tout de même que s'il cherche à s'orienter vers l'action politique autrement que sous une candidature indépendante, il lui serait difficile de le faire sous l'égide d'un des multiples partis collaborationnistes ou pro-racailles infestant la vraie gauche et la fausse droite...

sylvain

Le capitaine Moreau alerte par écrit des dangers de cette islamisation criminelle forcenée soutenue par le pouvoir collabo macronien qui favorise l'invasion islamiste.

Zemmour le fait verbalement avec les débats quotidiens sur CNews.

Les Génération Identitaire faisaient de même mais physiquement, par leur présence sur les frontières et les mosquées.

En somme nous avons l'examen de passage de la France chrétienne blanche catho en un pays colonisé et soumis par les envahisseurs arabo-africains musulmans islamistes.

L'écrit par Moreau, l'oral par Zemmour et les travaux pratiques par les GI.

Les GI sont dissous, Moreau ne va pas tarder à être effacé, reste Zemmour mais pour combien de temps ?

Ce qui a fortement perturbé le landerneau islamogauchiste, c'est la prise de position de Piolle, maire de Grenoble où Sciences Po se distingue encore avec les deux profs menacés pour cause d'islamophobie.
Ce maire EELV qui a toujours des oeillères l'empêchant de voir l'état terrible de sa ville, le Chicago alpin, a déclaré qu'il soutenait les deux profs, qu'il ne devait pas y avoir de chasse aux sorcières à Sciences Po, qu'il rejetait les accusations d'islamophobie etc. etc.

J'ai cru rêver ! Virerait-il RN ? Ces propos sont inadmissibles dans la bouche d'un islamogauchiste, il va sûrement se faire recadrer par ces collègues d'extrême gauche ; son rôle consiste à soutenir mordicus ceux qui ont accusé les deux profs d'islamophobie, il a enfreint le dogme et trahi son parti, il va le payer très cher.

Décidément tout fout l'camp, les valeurs islamogauchistes seraient-elles en perte de vitesse ?

Achille

Votre billet est un peu contradictoire, Philippe Biger.
Vous ne pouvez pas d’un côté demander « la libération de toutes les paroles » et d’un autre condamner les paroles qui vont à l’encontre des valeurs de notre République.
Vous êtes le premier à vous indigner des propos haineux qui circulent sur les réseaux sociaux et dont vous êtes régulièrement victime.
La parole est un bien trop précieux dans une démocratie pour qu’elle soit laissée à vau-l’eau, sans un minimum de contrôle.
Les fake news, les manipulations de propos sortis de leur contexte, voire carrément les mensonges éhontés n’ont pas de place dans la libération de la parole.

revnonausujai

@ Savonarole
@ Achille

Le fait que le capitaine Moreau ait vu sa carrière bornée à ce grade peut avoir plusieurs explications, dont, entre autres, un caractère trop indépendant et un propension à l'ouvrir et à déplaire.
En tout état de cause, ça ne change en rien la véracité réelle ou supposée de ses affirmations, ni la pertinence du débat sur le caractère arbitraire du "devoir de réserve".

Mais bon, faute d'arguments, les hyènes se livrent à des attaques ad hominem et exhalent leur haleine fétide !

Lodi

@ genau

J'espère qu'on ne lèvera pas l'anonymat d'Internet, et pour la liberté, et parce que cela ne civilisera pas Internet.
En fait, ce sera tout le contraire :

https://www.marianne.net/societe/pourquoi-la-levee-de-l-anonymat-sur-internet-ne-mettra-pas-fin-aux-delits-en-ligne

Mais de toute façon, ce que les gens veulent, au fond d'eux-mêmes, c'est traquer, contraindre, mettre les uns dans des cases, bâillonner les autres. Diaboliser est un amuse-gueule, assigner à son nom et tant qu'on y est, l'autre à sa biographie, l'aboutissement logique. Comme on est dans un pays où rien ne doit dépasser et que le public veut de la transparence, il se peut que les écrivains n'aient pas non plus droit à un nom de plume.
Tant que c'est possible, il y en a un qui se sera bien amusé, et dans ses livres, et en ne prenant même pas de pseudonyme. Même si être anonyme complique parfois la vie :

https://www.bepolar.fr/Anonyme-l-auteur-du-Livre-Sans-Nom-se-devoile

Être libre est toujours compliqué.

GERARD R.

Libération de toutes les paroles ? Il faudra en toucher un mot à Pascal Praud. Face à un Rioufol qui venait à peine d'aborder le sujet des vaccins, on a vu le présentateur se décomposer littéralement. « Je ne peux pas vous laisser dire que les vaccins sont dangereux ! »

- « Mais... mais, je n'ai jamais dit que les vaccins étaient dangereux » s'offusqua Rioufol.
Ah bon ! Ouf se soulagea le téméraire Pascal... L'oreillette a dû chauffer. La tension retomba soudain.

Je précise que n'étant nullement amateur de ce genre de cacophonie que l'on nous présente comme étant des... « débats », je n'ai vu que cette partie de l'émission qu'une connaissance a cru bon de m'envoyer. Reste à savoir à quel titre Pascal Praud s'érige tantôt en censeur, tantôt en contestataire... mà non troppo...

Achille

@ Savonarole | 07 mars 2021 à 13:17

Voilà un parcours qui peut expliquer bien des frustrations et rien mieux qu’un livre permet de s’en délivrer.
Je suppose qu’une fois quittée la gendarmerie, ce capitaine Marleau, pardon Moreau, ira rejoindre les experts du RN afin de le faire profiter de sa longue expérience...

Giuseppe

@ Exilé | 07 mars 2021 à 19:55

À patienter debout en plus !
Trois autres mamies n'ayant pas réussi à contacter par téléphone le centre idoine, se sont déplacées à l'accueil d'un service exceptionnellement ouvert ce jour-là (les week-ends sont sacrés, la ligne Maginot aussi), et comme des mendiantes, devant une chargée des rendez-vous, essayaient d'obtenir une place.
Quelle tristesse !!

Jamais nous ne serons capables de reconstruire une industrie dans notre pays, mon grand-père dans son atelier à 80 ans doit regarder tout cela avec amertume.
Pour être faiseur il faut être industrieux, se retrousser les manches, avoir un peu faim, avoir "la grinta" comme dirait mon voisin ; des loches qui gouvernent.

PUBLIÉ LE 14/01/2020 À 09:50 (Lenglet).
"Berlin a publié lundi 13 janvier ses comptes budgétaires et la bonne gestion de nos voisins allemands ne se dément pas. L’Allemagne a en effet dégagé un excédent budgétaire de 13 milliards d’euros l’année dernière. Un bon cru qui s’ajoute à la série d’excédents que connaît le pays depuis 2012. À titre de comparaison, l’État français devrait enregistrer un déficit de l’ordre d’une centaine de milliards pour la même année…"

Cela ne s'invente pas. Je vois mon grand-père au service de ses clients, le matin aux aurores, tard le soir, samedi compris, et on ne peut pas dire qu'il avait le poids de toute l'économie d'un pays au bout de son savoir-faire.

genau

N'ayant pas (encore) lu le livre en question et n'étant qu'ignorant en matière de sécurité donc suspect de réagir à ce qui me frappe et non à ce qui est vrai, je ne commenterai pas.
Cependant, on voit, petits exemples pris au hasard, Darmanin prendre la défense des fellaghas et Macron accuser de crime contre l'humanité, mais on découvre que Boumendjel a été défenestré (merci, on le savait depuis le début), qu'on a torturé des fellaghas, mais que jamais aucun soldat n'a eu les c******* tranchées et cousues dans sa bouche, que les gens des douars redoutaient bien plus le FLN que l'armée française, aucun intérêt, notre procès est fait, et M. Stora n'a rien arrangé. Ancien trotskiste lambertiste (et peut-être toujours), il n'est pas de ceux dont la pensée est limpide, donc on le nomme directeur des recherches. À pensée brouillonne, poste élevé.

Paulette Guinchard, femme de gauche, a décidé de choisir sa fin, dans la dignité, tout le monde la célèbre, mais non, la France, qui sait tout, préfère gérer la déchéance.
Réponses téléphoniques les plus fréquentes de l'administration : "Vous ne savez pas qu'il y a le Covid, on ne peut pas vous répondre. Ecrivez." Et on ne répond jamais.

Les A.R.S. ont été montrés du doigt pour leur poids insupportable, leur incompétence et leur sabotage par ignorance de la logique de la distribution des vaccins. Oui, bien sûr, mais on ne peut pas toucher: refuge de hauts fonctionnaires, et patati patata.
Macron envoie valser le Conseil scientifique, pour le remplacer par LUI-MÊME, nous verrons bien.
Quantité d'entrepreneurs cherchent des salariés qui, soudain, sont très occupés, et demandent qu'on les rappelle.
Tout le personnel scientifique, au moins majoritaire, hurle que les clusters se forment à l'intérieur: pas de problème, on vide les quais de Seine et on claustre les gens à partir de 18 h.

Quant à manier l'incohérence, la France, malgré une résistance de fond, a toujours penché pour le marxisme, non parce qu'il a des aspects très intéressants, mais parce qu'il permettait de spolier l'industrie et la fortune foncière pour en distribuer l'argent dans ses méandres inexplorables aujourd'hui des avantages, aides etc.
L'amélioration du niveau de vie est à somme nulle quand il faut la rendre sous forme des restrictions que les écolos vous feront subir et pas forcément à tort.

Un homme décapité sur les dires d'une saleté menteuse, même pas consciente de son horreur, ah ben, alors, ce n'est pas grave, elle n'a pas fait attention.

Le pape en Irak dénonce violence, sauvagerie dans les pays islamiques, membre de phrase coupé par nos médias télévisés.

Alors, le pauvre capitaine a forcément tort. Un pays qui fait rire n'est pas un pays intéressant. L'Allemagne l'a bien compris qui a des difficultés à ne pas réintroduire dans son hymne la première strophe. Quand la Marseillaise, oeuvre d'un musicastre vénal, parle de sang et d'égorgement, le "Deutschlandlied" d'après Haydn, évoque les femmes d'Allemagne et la douceur de ce pays.

Vous luttez encore M. Bilger, mais pas un chanteur ne viendra à votre rescousse, pas une danseuse de Saint Guy, pas un LGBT: ils sont tous trop impatients d'attendre les couteaux du djihad.

Au fait, quelqu'un pourrait-il me dire à quoi correspond cette routine,
https//jforsearch.steiner triples.fr/name, qui permet de forcer l'anonymat des pseudos ?

F68.10

@ Exilé
"En France, contrairement aux pays civilisés, les « usagers » [...] sont trop souvent traités par cette dernière de façon arrogante, comme du bétail."

Difficile de vous donner complètement tort.

"Ne te demande pas ce que ton pays peut faire pour toi, mais demande-toi ce que tu peux faire pour ton pays !" -- John Fitzgerald Kennedy

"Ne te demande pas ce que tu peux faire pour ton pays, mais ce que ton pays peut faire pour toi !" -- Hans-Adam II, monarque du Liechtenstein.

Exilé

@ Giuseppe
« C'est cela notre organisation ? Des personnes âgées des heures à patienter, c'est de cela que l'on doit être fier ? »

En France, contrairement aux pays civilisés, les « usagers » et autres catégories de la population soumises au bon - ou plutôt mauvais - vouloir de l’administration qui voit en eux non pas des êtres humains avec leurs difficultés et parfois leurs souffrances mais des numéros INSEE, sont trop souvent traités par cette dernière de façon arrogante, comme du bétail.

Denis Monod-Broca

@ Paul Duret

C’est votre raisonnement qui ne tient pas. Tous les pays n’attachent pas le même prix à leur souveraineté. Ni ne donnent d’ailleurs le même sens au mot.

Sur la seule question de la défense les différences sont considérables : tous les pays européens, sauf la France, ne jurent que par le parapluie américain.

Paul Duret

@ Denis Monod-Broca
"Ayant renoncé à notre souveraineté, nous n’avons plus d’État, la République se meurt. Le reste est boniment."

Pourtant, avec les mêmes règles, d'autres pays s'en sortent beaucoup mieux dans l'UE.
Votre raisonnement ne tient pas.

sbriglia

« Si les personnes chargées d’assurer l’ordre républicain se mettent à devenir des lanceurs d’alerte cela risque vite de devenir le foutoir. »
Rédigé par : Achille | 07 mars 2021 à 07:37

Un collector de la... pensée (?...) achilléenne... On imagine sans trop d’efforts quel eut été le commentaire d’Achille le 18 Juin 1940 !

« Il est vrai que parfois les militaires s’exagérant l’impuissance relative de l’intelligence négligent de s’en servir... »

Pour une fois que de Gaulle a tort, rendons grâce à cet obscur capitaine d’avoir eu le courage de rompre ce devoir de réserve...

revnonausujai

@ Achille | 07 mars 2021 à 07:37
"Se comporter en justiciers dans la ville en s'inspirant de Clint Eastwood."

Euh non, c'est Charles Bronson !

Sur le fond, "quand les talons claquent, les esprits se ferment", citation d'un militaire aussi éminent que célèbre.

Mary Preud'homme

@ Giuseppe | 07 mars 2021 à 10:54

En réalité ce que l'on entend à longueur de temps sur la majorité des plates-formes téléphoniques destinées à la prise de rendez-vous pour se faire vacciner : "Toutes nos lignes téléphoniques sont occupées, veuillez rappeler ultérieurement".

Ceci à des centaines, des milliers, des millions d'exemplaires, étant rapporté au nombre de personnes, soi-disant prioritaires, qui essaient d'appeler sans succès.
Une réalité que Macron, Castex, Véran et leur suite pourraient toucher du doigt s'ils s'étaient donné la peine de tenter d'appeler l'un de ces centres d'appel dédiés aux prises de rendez-vous et apparemment branchés sur un automate (made in Macronie) diffusant ad nauseam le même message : "veuillez rappeler ultérieurement, veuillez rappeler ultérieurement, veuillez rappeler ultérieurement, ultérieurement, ultérieurement, ultérieurement....".

Quant à ceux (hors EHPAD) qui auraient réussi à passer à travers les mailles du filet de l'automate téléphonique manifestement dissuasif vu sa persistance à décourager les candidats potentiels à se faire "piquer", il semblerait qu'ils aient été recommandés par leur médecin pour obtenir un rendez-vous. Comme quoi le piston ça marche aussi, ici !

sylvain

@ Giuseppe | 07 mars 2021 à 10:54
"...intervenir à l'extérieur, je pense que c'est largement surfait sans référentiel d'autres pays."
On aime bien se gratter le ventre dans cet entre-soi national..."

Je me souviens que lors de la première guerre en Irak, les américains du Général Norman Schwarzkopf trouvaient les Français excellents... en organisation de cantines, de repas, de réception : ces Frenchies avaient même amené des flûtes à champagne alors que nous n'avions que des gobelets, avec une morgue humiliante pour nos petits coqs insignifiants.

Ils ont raison hélas, nous ne sommes que des volatiles bons à rien ; dès qu'il y a des problèmes, on dresse la crête et les ergots, on cocoricotte à tout-va, et on décampe comme des pétochards au premier claquement de doigt.

Exemples : le gros coq Moretti allah justice et Darmanéant le coquelet de la police, deux cas pitoyables parmi toute la basse cour macronienne de tous les lèche-babouches LREM.

Michel Deluré

L'obligation de réserve, s'appliquant plus particulièrement aux militaires, ne me paraît nullement choquante.

Nous sommes là en présence d'une institution spécifique qui, de par sa nature, son rôle, son fonctionnement, peut difficilement s'accommoder de comportements pouvant entraver l'accomplissement correct de ses missions, tant sur les plans de l'efficacité que de la sécurité.

Ceux qui volontairement et librement s'engagent dans cette institution en connaissent parfaitement au préalable cette contrainte et l'acceptent donc en parfaite connaissance de cause.

Cette obligation de réserve, si elle s'impose dans les rapports avec l'extérieur, ne signifie pas pour autant que la parole ne peut s'exprimer à l'intérieur même de l'institution, que tout dialogue y est banni, toute écoute impossible.

Attention Philippe Bilger à ce que « la libération de toutes les paroles », parfaitement souhaitable en certains domaines, n'ait cependant des conséquences imprévisibles et plus dommageables que le statu quo actuel concernant d'autres domaines plus spécifiques. Il ne serait pas acceptable que la libération de la parole conduise à l'inefficacité, à la paralysie, à l'anarchie.

Giuseppe

Nous ne sommes pas libres de circulation parce que ce gouvernement n'a aucune vision.
Aujourd'hui le nombre de doses de vaccins à recevoir est connu, stabilisé, il faut le dire, le 3 mai nous aurons un peu plus de 35 000 000 de doses ! Ce qui veut dire qu'un pays en "guerre" aurait avalé tout ce qui bouge.
Je vais vous le bâtir le planning d'ouverture des restaurants et autres musées.

Israël est là pour nous le rappeler tous les jours et comme l'a sous-entendu son "général des congélateurs", même avec une population dix fois plus nombreuse ils auraient été toujours aussi bons.

Il a passé ses troupes en revue, avec fierté... Euh... Ses frigos plutôt, en revue, alignés, soignés par tout ce que compte le pays d'électriciens dévoués, nuit et jour... Quelle leçon !!

Peut-on penser qu'ils aient payé réellement les doses plus chères ? Foutaise ! Quand on est en guerre le pragmatisme emporte tout, le commerce viendra après, j'imagine les tractations qu'ils ont menées, pas comme cette Europe de gazelles, incapable, en retard sur tout.

Israël a ouvert son économie, le passeport vaccinal en appui, et en avant, feu à volonté de seringues !
Leur armée qui envoie la sauce, les transports, et tout ce qu'il faut pour avancer, vivre libre, et redémarrer.

J'ai été désespéré de voir hier dans un reportage une file d'attente dans une ville de France, qui devait atteindre des centaines de mètres... C'est cela notre organisation ? Des personnes âgées des heures à patienter, c'est de cela que l'on doit être fier ?

Les salles de vaccination en Israël étaient munies de chaises, de locaux vastes, aux petits soins pour leur aînés.
Nous sommes vraiment nuls !

Les pleureuses nous racontent la liberté de choix et toute ces inepties qui vont avec, les mêmes utilisent tous les jours les smartphones, tablettes, PC et autres moteurs de recherche, et viennent nous expliquer qu'elles tiennent à leur liberté de ne pas être fichées.

C'est tous les jours qu'elles sont mises à nu ces imbéciles, même certaines banques utilisent désormais un logiciel pour classer vos dépenses, pour mieux vous croquer et vous revendre sur leur marché interne.

J'ai honte parfois devant tant de bêtise :

https://i.goopics.net/dwVqO.png

Pour être totalement vacciné il faut 2 doses, et aujourd'hui le 5 mars nous ne sommes qu'à 2,84 %, nos "réjouis" nous racontent qu'ils sont les plus beaux, les meilleurs... Ils nous prennent réellement pour de très grands couillons.

"Il faudrait injecter 540 985 doses chaque jour.
Au rythme actuel (moyenne des 7 derniers jours), l'objectif de vacciner l'ensemble de la population adulte serait atteint le 2 janvier 2023."

Catherine JACOB

« La libération de toutes les paroles, aujourd'hui, est un devoir. La mise à l'écart, en certaines circonstances, de l'obligation de réserve par des voix singulières et courageuses, une obligation. » (PB)

Peut-être et peut-être pas car la libération de la parole ne doit pas tenir lieu de réflexion utile.

L'anecdote me remémore celles-ci:
Absolument dé-bor-dée ! ou le paradoxe du fonctionnaire (400 000 exemplaires), dans « ce monde merveilleux, où il est enfin possible de solutionner un problème sans avoir à le régler et de piloter un projet sans s'en occuper ». Ou encore, comment faire trente-cinq heures en un mois par Zoé Shepard, pseudonyme d’ Aurélie Boullet temporairement suspendue par son administration suite à la publication de ce pamphlet, suspension validée par Le tribunal administratif de Bordeaux qui a rejeté sa demande en annulation de cette suspension temporaire de dix mois d’exclusion du conseil régional, dont six avec sursis et quatre sans salaire, pour manquement à son obligation de réserve.

« Le recours à un pseudo ne l’exonérait pas de son obligation de réserve » a estimé le magistrat. « Son supplice sera quelque peu adouci par la perception de ses droits d’auteur - près de 300 000 euros soit, pour une fonctionnaire de son rang, l’équivalent de huit années de salaire - et la vente des droits d’adaptation cinématographique de son roman au groupe UGC » (L’Obs, lequel considère que « le propos d’Aurélie Boullet est nocif. Par son caractère outrancier, par son ton condescendant, il accélère la diffusion d’une idéologie anti-fonctionnariste qui, naturellement, dégénère en un discours de dénigrement du service public.[…] Le succès d’« Absolument dé-bor-dée ! » aurait enterré toute réflexion utile sur le service public. »)

Pire qu’une simple suspension, c’est également malgré le recours au pseudonyme d’Henri Rouant-Pleuret et le masquage du nom de la municipalité visée que «Jérôme Morin, un fonctionnaire de la mairie de Pontault-Combault (Seine-et-Marne) a, dans la foulée d’une suspension de 18 mois, été également mis en examen pour, dans son cas, diffamation, après la publication en 2011 d'un pamphlet sur la fonction publique intitulé Abruti de fonctionnaire (5 000 exemplaires) et décrivant la dysfonction publique municipale au quotidien, a-t-on appris mardi auprès de son avocate. » (Le Point - 30/07/2013).

« La ville avait déposé plainte contre X pour diffamation car le livre comprend une attaque ouverte contre la ville et sa politique, une description médisante des élus car (l'auteur) est injurieux envers ses supérieurs et ses collègues, a expliqué le maire Monique Delessard. En février 2013, la mairie l'avait déjà mis à pied pour une durée de 18 mois dont 6 avec sursis. » (L’Express – 30/07/2013)

« Le capitaine Moreau n'est pas à blâmer mais au moins à écouter, à lire. La vérité est une chance, pas un poison. » (PB)

Absolument : Ces Vérités d’un capitaine de gendarmerie, ouvrage publié à compte d’auteur par ce capitaine qui s’en sort avec un simple blâme, simple étant dit par comparaison avec les sanctions qui précédent, sont sans doute à lire et à méditer sans devoir être obligatoirement appelées à tenir lieu de toute réflexion utile sur le fonctionnement en général de la Justice et de ses moyens.

Ninive

"Quand un pouvoir n'est manifestement pas à la hauteur et que de plus en plus des citoyens décident de prendre leur sécurité en main et parfois même de se substituer à la Justice, il faudrait incriminer ces initiatives de dernier recours au lieu d'édicter sa culpabilité ?"

Merci monsieur Philippe Bilger.

Que Macron parte et qu'il cesse de faire du mal à la France, vous n'avons plus rien à voir avec cet individu !

Mary Preud'homme

@ Isabelle, 7 mars 10:50

La France se grandirait de supprimer cette journée ridicule, rocambolesque et discriminatoire du 8 mars dite "Journée internationale de la femme".
Comme si ce n'était pas tous les jours (ou presque) notre fête ! Au propre comme au figuré ?
Comme si la femme n'était pas avant tout une "sorcière comme les autres"(*), capable de fulgurances, noirceurs, intuitions subtiles, petitesses et grandeurs chaque jour de l'année et tout le long de sa vie !
Femme d'un jour je suis, femme de toujours je resterai...

(*) https://youtu.be/_f6F5XjDW6M

Giuseppe

@ Wilfrid Druais | 07 mars 2021 à 01:22

Je fais partie de vos lecteurs, "Bukowski, l'écriture est donc à la fois le trouble de l'ivresse qui le décentre, qui l'oublie lui-même, mais c'est aussi les autres. Mais alors, qu'est-ce qu'écrire si c'est à la fois être un autre que soi, et en même temps, être replié sur soi ? Ce paradoxe semble être une deuxième réponse : ce paradoxe semble même être l'essence de l'écriture quand on lit les..."

Vous valez bien Arpad Soltesz.

Savonarole

Toujours capitaine à 50 ans alors qu'il a fait Saint-Cyr, cet officier est actuellement affecté sur une base de défense au nord de la région Île-de-France. Il doit quitter le service actif le 24 mai, dans deux mois et demi.
On ne compte plus les pré-retraités qui soudain se déclarent indignés. À deux mois d’obtenir une grasse retraite, la lumière les aveugle, et que je te ponds un livre.

Ce Monsieur est totalement bidon, se réveiller à deux mois de la retraite, on en a soupé.

Exilé

Pour une libération de toutes les paroles

Excellent billet de Philippe Bilger, basé sur sur la réalité et sur le bon sens.

Nous subissons un régime qui, nous ressortant à tout propos et hors de propos la DDH de 1789 dont le volet lié à la liberté d'expression est pourtant le premier à la museler avec férocité et injustice quand ce sont ses propres actes qui sont critiqués avec de sérieuses raisons.

Ce qui arrive au capitaine Moreau s'inscrit dans une longue lignée de procès scélérats dont certains ont été intentés sous couvert de « racisme » à ceux qui, politiques, intellectuels ou journalistes, ont dénoncé depuis une quarantaine d'années de multiples situations inacceptables résultant d'une immigration non maîtrisée, ou bien encore sous de faux prétextes comme récemment contre Génération identitaire qui s'est contentée de mettre en évidence la carence du gouvernement face au contrôle des frontières de la France, pourtant une carence parmi de nombreuses autres.

Mais ces procédés de bas étage commencent à ne plus jouer leur rôle d'intimidation car les Français, de plus en plus exposés à une « vraie vie » n'ayant que peu de rapport avec un « vivre ensemble » de pacotille et bien que travaillés par une intense propagande à base de réécriture de histoire, de recours à des statistiques frelatées, de jugements iniques, de dénis, de délires sociologiques et autres calembredaines, finissent par ouvrir les yeux sur la réalité.

Ce système basé sur le mensonge est en train de se fissurer.

Achille

@ Xavier NEBOUT | 07 mars 2021 à 10:48
« Dites, Achille, le délégué de ladite pègre au blog de P. Bilger, avez-vous remarqué qu'il n'a pas écrit son livre sous le couvert d'un pseudonyme ? »

Voltaire, Molière et quelques autres auteurs l’ont fait, ce qui n’a en rien affecté leur notoriété. Leur seul talent a suffi...


Giuseppe

Je fais une petite digression... Quoique... Pas un média ne monte au créneau suffisamment pour crier haut et fort le fiasco, cette déroute d'organisation à ce jour non corrigée.
Et chaque semaine l'exécutif se gargarise d'objectifs à tenir tellement minuscules pour la vaccination dans notre pays.
Même un vieillard perclus d'arthrose est capable d'atteindre le niveau proposé.
Aucun signe ou courbe ne décolle chez nous, tous nos voisins sont largement meilleurs et chaque publication creuse l'écart en notre défaveur.

J'ai vu un reportage historique sur l'organisation et la puissance militaire US lors de la guerre en Irak... On nous vante et on se gargarise de notre capacité à intervenir à l'extérieur, je pense que c'est largement surfait sans référentiel d'autres pays.
On aime bien se gratter le ventre dans cet entre-soi national, il a sans doute eu raison de le dire Hervé Moreau, à force de se gargariser comme le font nos élites, elles sont devenues myopes, il paraît que la suffisance rend sourd, et ce capitaine leur conseille de s'appareiller, elles verront plus clair.

Isabelle

UNEF Grenoble, après avoir collé une cible sur le dos de deux enseignants, peut continuer sa propagande nauséabonde.
Mais Génération Identitaire dissoute.

Pourquoi pas la dissolution de l'UNEF mais pas touche aux islamo-gauchistes n'est-ce pas ! Il paraît qu'E. Macron doit muscler sa cuisse gauche. La macronie adepte du "en même temps", une espèce de girouette qui tourne tellement dans tous les sens qu'elle finit par en perdre la boussole. Le plus regrettable dans cette situation : la France est devenue un pays d'agités du bocal. Beaucoup de vent, d'esbroufe pour encore plus de chaos et d'anarchie.

Le capitaine Hervé Moreau sévèrement sanctionné par F. Parly, Ministre des Armées qui n'est que la voix de son maître E. Macron.

Pourquoi pas la dissolution de la LDNA qui a sali la mémoire de deux jeunes militaires Français morts au Mali ?

Parallèlement, Marlène Schiappa, qui n'en rate pas une, organise une exposition mettant à l’honneur 109 nouvelles Marianne, dont une femme voilée et une femme transgenre !

https://www.valeursactuelles.com/societe/marlene-schiappa-met-lhonneur-une-femme-voilee-et-une-femme-transgenre-129206

Nous sommes dirigés par des déséquilibrés qui se trompent de combats en permanence. Tout ceci est de plus en plus catastrophique !

Xavier NEBOUT

Insensiblement et de manière constante, notre pays glisse vers le totalitarisme.

Par la subvention, la pègre maçonno-intellectuelle achète la quasi-totalité des médias qui assurent la police politique.

Elle a ses mercenaires: intermittents du spectacle, chercheurs en science sociale et autres centaines de milliers de fonctionnaires inutiles qui la soutiendront pour continuer à être payés à faire semblant de servir à quelque chose.

Et puis la magistrature qui en est le bras armé, et dont les plus courageux ne savent que se taire.

Alors parce que l'immense foule des lâches se tait, Hervé Moreau a écrit un livre à compte d'auteur pour clamer ce que tout le monde sait.

Dites, Achille, le délégué de ladite pègre au blog de P. Bilger, avez-vous remarqué qu'il n'a pas écrit son livre sous le couvert d'un pseudonyme ?

Louis

Ce n'est pas facile de se décider de parler lorsqu'on est en service, dans ce cas c'est l'expression d'un grand désarroi où les forces de sécurité sont envoyées au casse-pipe. Espérons que son message sera entendu. Hélas, toujours la petite musique de Michelet : "Lorsque l'Etat est faible, les sorcières apparaissent"...

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

MA CHAINE YOUTUBE

PRESSE, RADIO, TELEVISION & INTERNET

INSTITUT DE LA PAROLE

  • Formation à l'Institut de la parole
    Renseignements et inscriptions : [email protected]
  • L'Institut de la Parole propose des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique de la personnalité et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Magistrat honoraire, Philippe Bilger propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires.

MENTIONS LEGALES

  • Directeur de la publication : Philippe Bilger
    SixApart SA 104, avenue du Président Kennedy 75116 PARIS