« BHL n'a-t-il jamais été confiné ? Et nous ? | Accueil | Les indignations sélectives : un scandale... »

30 avril 2021

Commentaires

Lodi


@ F68.10

WARNING

Ne donnez pas des armes à quelqu'un que vous soupçonnez de mauvaises intentions à votre égard ! Autant dire votre nom, votre adresse à tout le monde, ici : dans la masse, vous auriez peut-être des amis, mais là...

Je ne veux pas accuser votre opposant de mauvaises intentions, mais le minimum dans la vie est de ne pas se livrer à ses opposants.
Si vous reculiez, ce ne serait par par lâcheté mais parce que vous écoutez mes conseils, ma prudence.
Je vous autorise d'ailleurs à copier mon avis.

Que des gens m'accusent de ce qu'ils veulent ici, j'ai l'habitude : vous savez que je serais pire qu'un mal au dos, nazi et autres foutaises ?

Vous seriez plus sage en ne me sous-estimant pas qu'eux en me traînant dans la boue qui est leur élément naturel.
Suivez donc mon avis !

Giuseppe

https://actu.orange.fr/politique/regionales-en-paca-lr-retire-son-soutien-a-renaud-muselier-apres-le-retrait-a-son-profit-de-la-liste-lrem-magic-CNT000001ACFrF.html

La politique dans toute sa splendeur, vendre son âme au diable pour un maroquin, et il nous expliquera que c'est le jeu des alliances.
Comment en croire un seul, LR est mort, le PS est mort et tous les autres moribonds.

Routards de la politique, de prébendes avides, ils ne laissent jamais la place aux autres, avec l'avènement des réseaux sociaux la cause est aujourd'hui entendue.
Ces gloubi-boulga électoraux sont rejetés, vomis, honnis, on fait avec mais la politique n'est pas un métier, aujourd'hui plus que jamais.

Tout cela est bien dérisoire, les Français n'y croient plus, élus avec 30 % des inscrits est peu représentatif, Gérard Collomb a reçu la fessée à laquelle il ne s'attendait plus, la stabilité et la vision sont dans le changement, l'évolution.

Les citoyens ne sont pas des imbéciles, les partis les insupportent, Hamon n'a pas perdu parce qu'il n'était pas charismatique, mais simplement parce que son parti était sous thrombose, Pépère, Ségo et tous ces caciques fossoyeurs d'une idéologie qui réclamait du sang neuf.

Déjà le second mandat de Mitterrand fut une longue agonie, les années Pépère furent le coup de grâce. Des zombies de la politique traînent encore leurs guêtres dans les couloirs de quelques institutions, écouter Attal même si on n'est pas d'accord dévoile une génération neuve, sans doute pleine d'idées.

Ségo et ses portiques, Jadot et ses salades. Ils n'iront plus bien loin, les citoyens ne sont plus à l'écoute de ces has been qui ne font que creuser un peu plus un fossé immense, un Méluche au milieu pour nous parler du Venezuela alors que nous avons nos propres favelas chez nous.

Tout cela le citoyen le sait, la correction est au bout, et ce n'est pas Hidalgo - inconnue passée la Loire - qui va apporter quoi que ce soit, à part quelques pistes cyclables pour quelques bobos locaux en mal de batterie électrique sur un vélo payé au prix d'une voiture.

Pépite

Institut de la parole libre... Je tiens que la liberté d'expression concerne les opinions et qu'une opinion, pour être crédible et utile, doit s'appuyer sur une argumentation, sur une pensée et non sur une émotion. L'émotion tue le raisonnement et c'est le mal de la modernité. Bien sûr que l'émotion est profondément humaine et qu'il convient de la vivre pleinement, de la partager au besoin avec des proches, avec des personnes de confiance. Publiquement, elle peut conduire au désastre des actes irréfléchis.

C'est pourquoi je me fais un devoir de prendre le temps avant de m'exprimer, le temps de comprendre ce qui se passe en moi, de distinguer ce qui ressortit à mes "pulsions" et à ma raison. Ce ne me semble pas le cas sur ces commentaires et le regrette.

Ninive

@ F68.10 | 02 mai 2021 à 09:20 (@ Gréaudon)

Toujours ce besoin malsain de détourner les propos des autres afin de les exciter à outrepasser ce qu'ils pensent réellement... Vous semez la haine F68.10 en accusant les autres de la cultiver. C'est stupide ne trouvez-vous pas ?

Cherchez à évacuer votre violence contenue par d'autres moyens et commencez par réaliser que vous n'êtes pas un surhomme.

Ninive

@ Robert 01 mai 2011 11:41

"L'Algérie c'est fini et dire que c'était le pays de mon premier amour."

"souvenirs, souvenirs, vous êtes restés dans mon cœur"

Ma grand-mère maternelle née à Oran et ma mère née au Maroc, ont toute leur vie vécu de ces souvenirs, pleurant leur jeunesse chassée de pays qu'elles aimaient.

Patriotes et Françaises de cœur, elles n'ont jamais compris ce qui se passait et auront toujours souffert dans leur mémoire de cette déchirure... Aimant la France, leurs rêves sont restés là-bas.

Le rapatriement et ses conséquences ravageuses m'ont habitué au changement, au goût de l'aventure et de la découverte sans cesse renouvelée, sans rancœur,
sans revendications. L'automne étant venu je m'applique à vouloir que le jardin France reste en bon état pour les générations futures, c'est mon principal souhait...
Ma vie actuelle, auprès de mon épouse, s'exalte dans tout ce qu'il peut y avoir d'agréable et que nous offre notre planète la Terre.

F68.10

@ Gréaudon
"La peine de mort en cour martiale pour les traîtres que vous appelez de vos voeux, prenez garde à ce qu'elle ne s'applique d'abord aux collabos islamo-gauchistes, complices objectifs des crimes perpétrés au nom d'Allahou Akbar, dont vous faites partie."

C'est parce que vous avez fait Saint-Cyr que vous parlez comme cela aux gens qui sont passés par Polytechnique ? Cela ne m'étonnerait pas. On vous connaît.

Vous voulez mon vrai nom pour nourrir vos petites fiches ?

Suffit de demander. Je ferai transiter par Madame Bilger.

"La justice sera alors rendue "au nom du peuple français", par ses juges nommés par ses représentants démocratiquement élus, sans avoir besoin de votre nauséabonde leçon de prétendu civisme."

Déjà que vous avez tenu des propos qui cautionne mon élimination physique... je vous cite:

"Et la peine de mort pour les terroristes, que leur acte ait abouti ou non à tuer leur victime, ainsi que leurs complices. La majorité des Français est pour. Quant aux islamistes ils ne connaissent et respectent que ce langage. Vous savez ce que coûte à la société un prisonnier à vie ? Qui risque en plus d'être libéré un jour sans avoir changé ses convictions, ou être un objet de chantage lors d'une prise d'otages. On ne leur doit rien. Si, une chose, la mort. Comme on élimine les rats et les nuisibles." -- Gréaudon le 28 septembre 2020

Mais voyez-vous, triste sire, je ne suis pas militaire, moi. Je ne suis pas passible d'une cour martiale. Je n'appelle pas à l'insurrection. Ce que vous faites par contre sur ce blog depuis quelque temps. (Je peux vous citer.) Je ne prétends pas que le pouvoir civil puisse être jarté parce qu'un hurluberlu qui se permet de traiter qui lui plaît d'islamo-gauchiste aurait la légitimité suffisante à se passer des urnes.

Tant que vous ne prenez pas le pouvoir par la force, je suis bien votre patron. Et je réclame la cour martiale et la peine de mort. À moins que vous commenciez à rétropédaler avec acharnement. Et j'ose l'espérer, un sens du comique involontaire.

Si vous n'aviez pas signé cette lettre et si vous ne vous étiez pas comporté comme un déchet moral en refusant d'affirmer que le pouvoir civil est votre patron et que vous lui devez obéissance, je serais passé sur les monceaux d'ignominies que vous déversez sur ce blog. J'aurais toléré votre expression. Je ne tolère pas votre expression quand vous l'accompagnez à mots couverts, et pas si couverts que cela, de la force physique ou militaire. Je ne tolère pas votre expression quand vous vous comportez comme un vulgaire terroriste et de plus comme un vulgaire cas psy en prétendant qu'"on ne vous aime pas" en tant que militaire. Sentiment de persécution, hein...

La cour martiale est entièrement nécessaire devant des traîtres de votre acabit.

N'hésitez pas à demander mon nom à Madame Bilger. Je l'autorise à vous le communiquer pour être le premier sur le peloton d'exécution quand vous aurez pris le pouvoir.

Lodi

@ F68.10
@ Tomas
@ Gréaudon

On se calme, on ne va pas s'entre-menacer... Et de peine de mort, en plus ! À cause des musulmans.
Comme je dis : ces gens-là sont non seulement des arriérés, mais aussi des arriérants, ils incitent toujours au pire, soumission, violence.
Une des raisons pour refuser toute immigration musulmane. Mais il y en a tant...

Il faut : avec une fermeté égale :

Ne pas accueillir de musulmans.
Et rester calme :

https://www.youtube.com/watch?v=wugWGhItaQA

Aliocha

Voilà qui s’appelle une montée aux extrêmes, où chacun réclame l'établissement d'un ordre que les conflits particuliers ne sont plus capables de maintenir, au nom de celui qu'il aura identifié comme source du problème, insulte à insulte, invective à invective, qui le noir ou l'immigré, qui Macron la p*te, qui Bilger le nazi, qui l'Europe la séditieuse ou l'infernal Capital, qui de Gaulle, qui Pétain, qui le rêve des platitudes, qui la droite, qui la gauche, les boussoles intérieures s'alignent au pôle magnétique de l'anarchie, ce-n'est-qu'un début, continuons le-com-bat !

Même les autorités ecclésiales de l'helvète Brabant athée réclame le rétablissement de la peine de mort pour raison personnelle médicale, c'est dire, on comprend que cela en soit trop pour Achille, le voilà exilé chez sainte Jeanne de toutes les calamités.
Savonarole, sortez de derrière cette meule, on a reconnu votre rire catalan, non mais que croyez-vous, vous aussi serez pendu d'aller ainsi de Baudelaire à Claudel sans passer par Rimbaud, vous finissez chez Ferdine et en avez pour votre argent, bien fait pour vous, le spectacle est à la hauteur de nos désirs de divertissement, le clou et le bois signifiant de la faiblesse française, qui fait de la vie farce à mener par tous, de l'universalité révolutionnaire pandémie des guerres picrocholines et de la guillotine, et une-deux, anciens combattants, boutez le feu :

"Assez ! voici la punition. - En marche !

Ah ! les poumons brûlent, les tempes grondent ! la nuit roule dans mes yeux, par ce soleil ! le cœur... les membres...

Où va-t-on ? au combat ? je suis faible ! les autres avancent. Les outils, les armes... le temps !...

Feu ! feu sur moi ! Là ! ou je me rends. - Lâches ! - Je me tue ! Je me jette aux pieds des chevaux !

Ah !...

- Je m'y habituerai.

Ce serait la vie française, le sentier de l'honneur !"

http://www.mag4.net/Rimbaud/poesies/Sang.html

Gréaudon

@ F68.10
@ Tomas

La tribune des généraux et des vieux soldats ne vous plaît pas ; elle vous ferait même peur. Eh bien tant mieux !
Elle s'adresse autant à vous qu'au président Macron, chef des armées défaillant.
La peine de mort en cour martiale pour les traîtres que vous appelez de vos voeux, prenez garde à ce qu'elle ne s'applique d'abord aux collabos islamo-gauchistes, complices objectifs des crimes perpétrés au nom d'Allahou Akbar, dont vous faites partie.
La justice sera alors rendue "au nom du peuple français", par ses juges nommés par ses représentants démocratiquement élus, sans avoir besoin de votre nauséabonde leçon de prétendu civisme.

GARCIA

Affaire Sarah Halimi : donner la parole à la douleur
https://www.ladepeche.fr/2021/04/25/donner-la-parole-a-la-douleur-9508718.php

Exilé

@ Michelle D-LEROY
« Pour que la France se reprenne, il faudrait juste un peu d'humilité à une certaine gauche, dont le marqueur est de préférer l'étranger aux Français de longue date... on le voit même sur ce blog. »

Bien vu.
C'est même le nouveau mal français.

Michelle D-LEROY

Aujourd'hui ce fut la manif du 1er mai dans les grandes villes, avec les syndicalistes les plus ancrés, comme depuis des années. Même si je ne soutiens pas la CGT et autres jusqu'auboutistes syndicalistes, je considère que c'est leur truc et que ces défilés c'est un peu leur fête. Qu'ils défilent en paix, cela ne me dérange pas.

Mais quand je vois des drapeaux noirs dans la manif, et encore les casseurs, blacks blocs ou jeunes des cités qui viennent pour casser, piller, cogner sur les policiers, oui je suis inquiète, oui je me dis qu'un jour cela finira mal.

Je ne sais si quelqu'un est derrière tout cela mais je ne vois pas l'avenir en rose, à l'instar des militaires. Surtout avec la rentrée de septembre où immanquablement les faillites vont se succéder avec les manifs dans la foulée.

Claude Luçon

@ stephane | 01 mai 2021 à 13:57

Merci ! Superbement exprimé !
Nous avons au moins un sage parmi les commentateurs de ce blog !

PITE

Si les médias avaient un peu d'honnêteté, ils feraient des micros-trottoirs dans les quartiers appelés pudiquement sensibles, au lendemain d'égorgement et informeraient de l'état critique de détestation du cé-franc caucasien.

Au lieu de ça, des mots, toujours des mots, mais dans le drame vécu par ces familles à jamais détruites, médailles, discours, bla-bla des ministres, tout est vain. Honte à ces "plus jamais ça" professionnels, toujours protégés par une horde de motards et de flics. Honte à ce vivre-ensemble dont personne ne veut mais prôné par tous ceux qui ne se l'appliquent jamais. Nous glissons hélas vers la confrontation inéluctable mais le premier qui osera se défendre sera aussi le premier à subir la partialité des juges et des médias inféodés.

calamity jane

@ Achille

Bon, je comprends à la lecture de votre commentaire que calamity jane vous manque !

Charlotte

Nous y sommes.

Summum de la médiocrité et du ridicule des politiciens auxquels des Français inconscients confient leur destin.

Summum de l’emprise d’une religion qui voue un culte à la mort et que l’aveuglement de nos lâches élites persiste à dire d’amour et de paix.
De tout cela, nous récoltons Paris puis Bruxelles puis Nice puis… ad libitum.

F68.10

@ Gréaudon
"Rires dans les rangs."

Je vous en prie.

"Vous êtes qui pour donner des ordres à l'armée ?"

Une personne qui rappelle à l'armée que les autorités civiles sont bel et bien leur patron.

Cela a l'air de vous déranger que des gens comme moi fassent partie du corps sociétal qui a vocation, à travers les élections, à vous donner des ordres.

Votre arrogance à ne pas vouloir reconnaître qui est véritablement votre patron, à savoir le pouvoir civil élu, renforce bien légitimement ma volonté de faire des purges dans vos rangs.

"Et prétendre lui lire ce qu'elle peut ou ne peut pas faire ?"

Ben... je suis bien votre patron. À travers le vote et la liberté d'expression au sein de la société civile. Souhaitez-vous la remettre en cause au profit de votre autorité militaire ?

Vous n'avez pas l'air de bien comprendre des notions qui relèvent pourtant de l'évidence.

Même dans mon potentat africain préféré l'armée se soumet au roi et au parlement. Apparemment, c'est un peu compliqué pour des militaires comme vous de se comporter aussi dignement que des militaires dans un potentat africain.

Vivement l'armée de milice à la sauce helvétique en France. Pour faire dégager le type de séditieux que vous représentez. Il ne vous viendrait même pas à l'esprit de contester mon autorité civile de "citoyen", "bourgeois" ou que sais-je qui serait à la fois militaire de milice, votant, et qui aurait une légitimité parfaite à vous rappeler que l'armée est au service du canton. Depuis le serment du Gruetli en 1307. Avec ses armes et son tambour dans son placard à balais à Schwytz. Et sa capacité à dire Nein par le vote quand vous voulez acheter des avions. Ce sont bien les Neinsagers qui y sont au pouvoir, car ce sont la société civile.

Vous avez manifestement les chevilles qui gonflent. Et la tête avec.

"Ouh là, là ! Tiens, voilà le bout des baïonnettes qui pointe. Au moins c'est clair. Voudriez-vous nous faire peur ?"

Voilà où mène trop d'arrogance à l'endroit de votre patron: Je réclame la cour martiale et la remise au goût du jour de la peine de mort. Ce qui est bien du ressort de ma liberté d'expression, non ? C'est bien mon droit de demander au parlement de voter en ce sens ? Non ?

Vous ne semblez pas avoir les idées très claires sur les limites morales de la liberté d'expression des militaires.

Isabelle

@ Ellen

Les pantouflards de la politique qui s'abreuvent d'émoluments, de postes divers et variés pour s'assurer une retraite plus que confortable donnent des leçons de morale à des militaires en charentaises. Pour ces pantouflards de la politique, il ne manque plus que le sofa de la Turquie !

Pendant ce temps-là, les islamistes goguenards affûtent leurs armes et Erdogan sourit de ces politocards bavards.

boureau

@ Robert 01 mai 2011 11:41

Sans être originaire des mêmes sables et de cette terre tant aimée par ceux qui y ont vécu, je suis des vôtres.

Cordialement.

sylvain

@ Jérôme | 01 mai 2021 à 13:52
"Les nostalgiques du IIIe Reich n'ont pas rendu les armes"

Ben heureusement car nous allons en avoir bientôt besoin pour passer au Kärcher ce pays pourri par la macronerie islamiste.

Ninive

@ Gréaudon | 01 mai 2021 à 12:03

Voilà une bonne leçon de morale !

Si les signatures de ceux qui ne sont pas militaires étaient acceptées, elles passeraient de 20 000 à 2 000 000.

Quoi qu'il en soit l'initiative était souhaitée, elle marque un temps d'arrêt dont Macron et notre classe politique devront tenir compte et elle signifie que l'on ne marchera plus d'une façon désinvolte sur notre drapeau, notre histoire et notre culture.

Xavier NEBOUT

Le 1er mai, fête de Jeanne d'Arc pour Marine Le Pen.
C'est l'occasion de rappeler au peuple des ignorants profonds de leur histoire, que Jeanne d'Arc a gagné la guerre de Cent Ans à elle seule à Patay, en entraînant la chevalerie française, malgré la majorité de ses cadres, à surprendre l'archerie anglaise et la massacrer.
Les archers étant très longs à former, les Anglais, dont l'archerie était l'élément principal de ses corps de bataille, n'ont jamais pu la reconstituer à temps, et ils ont ainsi perdu la guerre de Cent Ans.

Et alors, pourquoi la ripoublique et sa bande de nazes ne commémore-t-elle pas la sensationnelle victoire de Jeanne d'Arc à Patay ?

Alpi

@ Achille
"Je viens sur ce blog depuis une bonne dizaine d’années. J’ai donné mon avis sur pratiquement tous les billets."

Justement Achille, c'est peut-être là que ça cloche...
Prenez un peu d'air et de distance, ne venez pas sur le blog tous les jours et ne commentez pas systématiquement.
Et soyez zen comme notre vieux sage, mais toujours vert, Claude Luçon !

Mais restez s'il vous plaît, sans quoi ce sera vraiment Rioufol !

---------------------------------------------------------------

@ sbriglia 30 avril 2021 à 17:14

Merci ! Il y a belle lurette que je ne m'étais pas autant marré sur ce blog !

---------------------------------------------------------------

@ Gréaudon
"Jeanne d'Arc en avait à peu près autant quand elle a bouté les Anglais hors de France, ainsi que Charles Martel quand il a écrasé les Arabes à Poitiers."

Morbleu ! V'la ti pas que pour justifier le poulet de nos généraux en retraite, on va chercher Charles Martel ! Vous étiez son compagnon d'armes ?
Décidément, ce blog - que certains craignaient de voir virer façon Rioufol - devient une annexe des Monty Python.

Giuseppe

Il faut bien vivre.
Tous ces experts qui prédisaient une victoire les doigts dans le nez pour les demi-dieux du PSG ont dû avaler leur chapeau, la cravate et avec, leur titre de consultantspécialistesincontournablesexperts.

Je ne connais pas grand-chose en foot, mais quand on a vu tenter Edson Arantes do Nascimento un but depuis le fond du terrain, jouer Diego Armando Maradona, on se dit que même si les temps ont changé, rares étaient ceux qui étaient capables d'inverser le cours d'un match, les deux étaient de ceux-là.

Etudiant je passais devant le magasin de Just Fontaine, on peut être un temps recordman du monde de buts de la Coupe du monde sans la gagner.
L'humilité n'est pas un vain mot, aujourd'hui des stars sont créées par les mêmes qui vont avaler en Angleterre pour le match retour leur ceinture et leur pantalon, la correction au bout. C'est inexorable.

E. Macron a été vendu comme ceux du PSG actuel, nous sommes surfaits, battus sur les masques, laminés sur le rythme de vaccination - chaque semaine qui passe, l'Allemagne vaccine 1 000 000 de citoyens de plus que nous, les courbes sont lucides -, la seule star du foot que nous possédons c'est DD Deschamps, vous lui confiez une baudruche il en fait un ballon comme il a fait des yeux de chat à tout ce qu'il touche.

Je suis toujours estourbi de toutes ces batouilles que l'on met sur un piédestal, ces actes de contrition qui nous servent de messe qui n'ont plus aucun sens aujourd'hui.
Pour être les meilleurs il faut regarder toujours devant, ne s'occuper que de ce qui fait avancer.

Nous avons élu un vieux en France pour Président, il a les transgressions de l'immaturité, mais pas la vista qui nous fera champions du monde.
DD (Deschamps) a le plus beau palmarès qu'un pays comme la Chine ou les USA pourraient en rêver, lui est une star, un winner comme disent les Anglais.
Nous prenons toujours et encore les mêmes pour la politique, que des second couteaux usés jusqu'à la corde.

Aller chercher ailleurs ce que l'on possède est une bêtise crasse, nous n'avons pas les bons archéologues, simplement des fonctionnaires énarques qui étouffent tout un système.
Un fonctionnaire n'aurait jamais trouvé la solution pour battre le grand Béziers de Raoul Barrière à deux reprises importantes, pas besoin d'avoir fait l'ENA, le talent est une denrée rare, l'intelligence vaut tous les diplômes de la terre.

Racine15

Le gouvernement s'est ridiculisé dans ses réponses à la tribune des généraux, ce qui multiplie le nombre de signataires et l'impact de cette lettre. On a atteint le niveau zéro de la politique, ce qu'a voulu souligner notre hôte. Étonnamment, c'est aussi le tsunami chez le commentateurs, car le souverainisme n'est pas accepté par nos progressistes assidus: les plus bavards veulent quitter le groupe, les plus malins ont besoin de vingt lignes pour démontrer une possible arrière-pensée factieuse, les plus radicaux ne savent qu'exprimer leur mépris. Est-il si déraisonnable que des gens qui ont consacré et/ou risqué leur vie à servir leur pays et son drapeau, expriment leur colère devant la passivité et l'inaction de nos gouvernants face à l'insécurité grandissante seulement qualifiée de sentiment d'insécurité face à l'islamisme ? Le gouvernement n'est-il capable que de déclarer la guerre au virus ? Ne peut-on afficher la même détermination devant les hordes barbares attaquant la police que celle déployée contre ceux qui se rient du virus ? Rappelons à nos progressistes quelques propos d'un de leurs ancêtres qui pourraient de nos jours leur être destinés :
« N’attendez rien, ni des rhéteurs qui vous gouvernent, ni des prêtres qui vous sermonnent ; leur cerveau est moulé, leurs idées sont irréformables. Ne cherchez point à les convaincre ; ils ne vous croiront pas ; leur mauvais génie les pousse à refuser tout : Quos vult perdere Jupiter dementat. » (PROUDHON) (Quand Jupiter veut perdre un homme, il lui ôte la raison).

stephane

Au taureau sur la corne duquel il s'était posé, un moustique demanda s'il pouvait prendre congé. "Je ne t'ai pas vu arriver, je ne te verrai pas partir" lui répondit le bovin.
C'est hélas la situation de bon nombre de commentateurs de ce blog et l'assiduité n'y fait rien.
Donc parlez quand vous en avez envie. Si on reprend votre propos, tant mieux. Si cela lance un débat, encore mieux et si vous avez des gens d'accord avec vous, vous aurez bien fait de l'ouvrir.
Mais soyez être rare, ça percutera davantage.

Jérôme

Bonjour Philippe,

Qu'il était beau mon légionnaire, me chantait dernièrement une chèvre de mes amies.
Vous connaissez la plus petite unité de mesure de la longueur visible à l'oeil nu ? le millimètre.
La plus petite unité de mesure du volume visible à l'oeil nu ? le millilitre.
La plus petite unité d'intelligence visible à l'oeil nu ? le militaire.

Au bon vieux temps de la fédé anar il était de bon ton d'énoncer les évidences : l'armée ça tue, ça pollue, ça rend c*n.
Les nostalgiques du IIIe Reich n'ont pas rendu les armes.

Michelle D-LEROY

Je ne sais si certains se vautrent dans une certaine volupté malsaine en voyant le délitement de la France, mais on peut dire que le délitement est évident.

Certes on peut se dire que ces militaires exagèrent, que les Français sont trop pessimistes, que tout va pour le mieux, si on est optimiste ou si on considère après quatre ans de macronisme que ce Président est extraordinaire.

Curieusement je remarque que presque seuls ceux qui votaient PS lui gardent une confiance aveugle. Tout simplement parce que EM applique une politique sociétale de gauche.

La loi séparatisme ne changera rien du tout aux problèmes de fond, au contraire elle a même réussi à élargir le communautarisme et à séparer les Français selon qu'ils soient anciennement de gauche ou de droite.

Le vrai problème est bien Emmanuel Macron lui-même, qui en arrivant comme le Messie en 2017 a voulu tirer un trait sur le passé, comme si 2017 était le nouvel an zéro. Allant jusqu'à rendre responsable les Français et leurs aïeux de tous les problèmes actuels.
Certes il héritait de quarante ans de laxisme, mais au lieu d'essayer de redresser les fautes de ses prédécesseurs, ils les a approuvées et élargies.

Quels que soient les candidats en 2022, il faudra une personnalité hors du commun pour inverser la vapeur, stabiliser l'existant et changer les mauvaises habitudes, les règles de vie en commun, l'éducation et le respect de l'autre. Des règles élémentaires de plus en plus piétinées. À tel point que plus personne dans nos administrations n'ose faire appliquer la loi, les règles de vie, la courtoisie élémentaire, la bienséance pour ne pas déplaire à ceux qui les transgressent et sont soutenus par une gauche à l'ouest, juste pour avoir l'air moderne.

Alors Marine Le Pen ? Je ne pense pas qu'elle puisse changer quelque chose, vu que ce serait des défilés de camarades quotidiens. Tous ceux qui essaient de se positionner ? À voir.
Mais surtout pas Emmanuel Macron. Avec son arrogance, le fait même d'être réélu, et n'ayant plus le souci d'être réélu en 2027, il ferait n'importe quoi selon son traditionnel "en même temps" pour provoquer ses adversaires politiques. Tout en préparant sa carrière future, il mondialiserait à outrance notre pays pour montrer de quoi il est capable au monde, il ferait de la France une vitrine multikulti.

Je ne suis pas optimiste car la France est si abîmée que le fait de voter en 2022 ne suffira pas, il faudra de grands changements plus justes, plus fermes, plus respectueux, vu que l'exemple vient d'en haut.

Les retraités de l'armée ont alerté, pourquoi pas aussi des alertes des enseignants, des policiers, des juges à la retraite ? Mais hélas on a vu le lynchage du professeur de Trappes Didier Lemaire.

Pour que la France se reprenne, il faudrait juste un peu d'humilité à une certaine gauche, dont le marqueur est de préférer l'étranger aux Français de longue date... on le voit même sur ce blog.

Florestan68

@ Wilfrid Druais | 01 mai 2021 à 01:21
"C'est sûr que dans l'absolu, il vaut mieux passer pour un crétin que pour un escroc.
Et bien là c'est loupé, Mister B. passe pour un escroc et un crétin.
Félicitations."

Cher Wilfrid Druais,

Tout ce qui est excessif est insignifiant.

Les éléments que vous évoquez dans votre message, s'ils sont avérés, ne vous permettent en rien d'en déduire votre conclusion. Ils indiquent simplement que Monsieur Bilger s'est trompé, ce qui est le risque de tous ceux qui émettent un point de vue.

Bien malin celui qui peut prédire trois ans à l'avance l'évolution d'un dirigeant politique parvenu aux affaires. Sauf vous évidemment, pour qui cela crevait les yeux.

On peut dire ce qu'on veut d'Emmanuel Macron, mais dire de lui que c'est un escroc montre bien que le mot juste n'est pas vraiment au service de votre pensée. Rien dans votre propos ne justifie un jugement aussi sévère.

Le même mot appliqué à M. Bilger n'est donc pas davantage crédible.

Quant à celui de crétin, il participe de l'insulte ; il discrédite ainsi l'ensemble de votre propos.

J'espère néanmoins que vous condescendrez à rendre justice à Monsieur Bilger concernant son ouverture d'esprit ; malgré le caractère insultant de votre propos, il ne vous a pas censuré : un escroc doublé d'un crétin n'aurait pas hésité à le faire.

Cordialement

Gréaudon

@ F68.10 23H21 le 30-4
"j'accepte plus de liberté d'expression dans l'armée"

Rires dans les rangs.
Vous êtes qui pour donner des ordres à l'armée ? Et prétendre lui lire ce qu'elle peut ou ne peut pas faire ?
"La liberté d'expression dans l'armée", dont vous parlez manifestement sans rien connaître, est parfaitement définie par la loi et ce n'est pas vous qui allez la changer . Et, quoi que dise la loi, le soldat aura toujours le droit de répondre à ceux qui l'insultent, le méprisent, le haïssent même, tout en restant à leur service. "Et te sentant haï sans haïr à ton tour". Votre haine ne nous atteint pas.

"Si vous continuez à me taquiner, je vais prôner le retour de la peine de mort."

Ouh là, là ! Tiens, voilà le bout des baïonnettes qui pointe. Au moins c'est clair. Voudriez-vous nous faire peur ?

Ne faites pas semblant de ne pas comprendre. Pour votre information nous étions ce matin plus de 20 000 à avoir signé la tribune des Anciens, eux parfaitement libres de s'exprimer comme ils veulent ; 20 000 qui savent ce que veut dire signer un engagement. À Alger le général Salan n'avait pas, et de loin, 20 000 hommes. De Gaulle en 1940 à Londres non plus. Jeanne d'Arc en avait à peu près autant quand elle a bouté les Anglais hors de France, ainsi que Charles Martel quand il a écrasé les Arabes à Poitiers.
Quant aux collabos, on en parlera une autre fois.

Ellen

"Mais tout le reste est effarant : milice, putsch, sédition, etc. de la part du président de la République (le Canard enchaîné) et de certains de ses ministres si mal inspirés sur cette lettre et sur le RN : d'abord Florence Parly, Gérald Darmanin, Marlène Schiappa et l'inévitable Eric Dupond-Moretti entre autres." (PB)

Quelle belle brochette d'ignares, d'incompétents et de trouillards que nous avons dans ce gouvernement Macron.

Comme la Macronie continue à pantoufler dans ses charentaises et nie le délitement de la France, la parution de la lettre du 18 Juin à l'appel du Général de Gaulle en 1940 va leur clouer le bec.

GERARD R.

@ Xavier NEBOUT | 01 mai 2021 à 10:08
« Le racisme est consubstantiel à la nature animale et humaine tant qui se ressemble s'assemble sans qu’aucune échelle de valeur n’entre en jeu, mais mépriser une autre race que la sienne est idiot et condamnable. »

Il est également judiciairement condamnable de traiter d'idiot le chef de l'État. Cela n'enlève pourtant rien à la pertinence de l'allégation, si l'on en juge par sa politique générale et le sentiment majoritaire dans la population. Demain quant tous les droits encore en vigueur seront criminalisés, les Français consentants s'en trouveront fort marris et hurleront à la dictature.

Personnellement, je rêve de lois nouvelles criminalisant le droit fait aux femmes de repousser les avances d'un homme ; lequel pourrait alors déposer plainte pour discrimination, rejet sexiste ou autre billevesée « progressiste ». Ne riez pas ! Cela ouvrirait des perspectives à bien des messieurs en peine de séduire. Et contribuerait à pourfendre toute ségrégation, puisque selon la logique et la loi actuelles, avant qu'elles ne deviennent obsolètes, tous les hommes ont le droit inaliénable de forniquer !

Le racisme, ce n'est pas autre chose. C'est la contrainte faite - mais de quel droit ? - aux hommes et femmes surtout de race blanche, d'apprécier ou de faire semblant d'apprécier, les coutumes, les comportements fussent-ils parmi les plus abjects, des autres races, qui elles, on vous l'a dit et répété... ne sont absolument pas racistes.

En conclusion, oui, j'adhère à l'initiative de ces militaires, dont je pense cependant qu'ils auraient dû en profiter pour mouiller davantage cette fichue UE, donneuse d'ordres à nos non moins fichus élus nationaux, ses si zélés serviteurs...

Robert

@ Savonarole | 30 avril 2021 à 12:17

Par le passé on vous a connu mieux inspiré et apprécié pour vos formules à l'emporte-pièce.
D'autres que moi vous ont déjà répondu.

Lorsque vous vous permettez d’écrire "Ce blog de la Septième compagnie devient inodore ou puant, c’est comme on voudra. Même Pascal Praud s’en prend à notre hôte avec malice. C’est dire", c'est une insulte faite à monsieur Bilger comme à son épouse. Vous vous disqualifiez d'entrée à vous présenter comme un juge intellectuellement honnête de ce qui s'écrit sur ce blog.

Par ailleurs, lorsque vous écrivez : "Un blog qui devient une véritable arche de Noé, on y a embarqué des nostalgiques Algérie française," etc. vous vous enfoncez dans une rhétorique des plus démagogiques. D’autres qui se sont sentis concernés par le début de cette phrase et sa suite vous ont déjà répondu.

Pour ma part, Pied-noir revendiqué, je n'ai pas de leçon à recevoir de vous. D'abord parce que je ne suis aucunement nostalgique de l'Algérie française : un trait définitif a été tiré le 5 juillet 1962, avec le départ des habitants d’origine européenne ou israélite.

Si je suis nostalgique, ce n'est certainement plus de l'Algérie française, mais sans doute encore de la terre algérienne, à l'instar d'un Albert Camus qui l'a tant aimée. De fait, j'y suis né et mes racines sont restées là-bas et je puis dire que, si ma Patrie est incontestablement la France, comme je l'avais il a longtemps expliqué à un camarade citoyen algérien, quoi qu'il se soit passé mon Pays a été, est et restera jusqu'à ma mort l'Algérie. Comme tout métropolitain ou tout Français d'Outre-mer est attaché à sa région d’origine.

De fait, je suis un descendant de déporté des révoltes de juin 1848 à Paris, affecté comme peintre en bâtiment à Tlemcen par décision de l'autorité militaire qui affectait les civils pour constituer les corps de métiers nécessaires au développement des villes et villages d'implantation européennes.
Le seul lien qui à présent me rattache à cette terre c'est tout simplement la tombe familiale de Tlemcen où sont enterrés mes aïeux comme mes deux frères décédés en 1951 et 56.

Enfin, je ne saurais accepter les contre-vérités historiques sur la colonisation de cette terre par la France, que notre actuel président de la République contribue à déshonorer par des appréciations personnelles qui sont contre-historiques, font du mal à notre peuple français, notamment à l'international. S'il cultive une certaine forme de masochisme, ce n'est guère mon cas !

Vamonos

Dans ce contexte, je voudrais relater quelques faits qui se déroulent tous les jours à Nanterre qui est la préfecture du département le plus riche de France.

Des policiers armés sécurisent l'entrée de l'annexe d'un ministère et en même temps un "jeune" fait des rondes avec ses chiens d'attaque. Ils ne sont pas muselés, ils ne sont pas en laisse. C'est dangereux.

En même temps, deux "jeunes" changent les roues de leur véhicule stationné sur une place où est peint un panneau d'interdiction de stationner. Ils se moquent ouvertement du monde et la police débordée et soumise au régime horaire des 32 heures laisse faire, fait semblant de ne rien voir.

Ma collègue ne peut pas fumer seule devant les locaux de l'entreprise, il faut l'accompagner à cause des racailles et des gens qui trouvent normal qu'une femme ne doive pas fumer seule dans la rue.

Cela se passe en pleine journée dans la ville de Nanterre. Imaginez ce qui se passe la nuit !
Les militaires ont raison de tirer le signal d'alarme.

sylvain

@ Marc Ghinsberg | 01 mai 2021 à 10:23
"C’est ce site qui recueille les signatures de soutien à la tribune. C’est clair, non ?"

Très clair, la mienne y trône en bonne et due forme, j'en suis très fier.

Mais au fait il me vient une idée, pourquoi ne feriez-vous pas une tribune islamogauchiste collabo pour contrer celle des généraux, en allégeance au pouvoir macronien ?
Allez, du nerf queue diable 👿, les petits coups de clarinettes anti-RN le pire danger que la France aura connu, de l'anti-Zemmour ce facho raciste qui refuse de lécher les babouches islamistes, les généraux félons, Valeurs actuelles… Y en a des sujets à traiter chers islamollabos gauchos, n'hésitez pas à me contacter, mon bon coeur comme d'hab !

Marc Ghinsberg

@ Jovien

Je vous invite à aller voir le site « Place d’Armes, site engagé de la communauté militaire » dont le fondateur est le signataire de la fameuse tribune :

http://www.profession-gendarme.com/place-darmes-le-site-engage-de-la-communaute-militaire/

On y lit : « Ce site est ouvert à tous les militaires à la retraite, d'active et de réserve, qui aiment la France et réalisent que celle-ci est au bord du gouffre. Aujourd'hui nos ennemis sont dans la place, aussi devons-nous nous regrouper quel que soit notre arme ou notre grade pour montrer que nous sommes mobilisés pour défendre notre drapeau.
Il est ouvert en premier aux retraités car leur expression est libre et souvent incisive, de plus elle n'est pas soumise au devoir de réserve. »

C’est ce site qui recueille les signatures de soutien à la tribune. C’est clair, non ?

sylvain

Félicitations à ces 58 % de Français qui approuvent cette tribune et au seul média, Valeurs actuelles, qui dise haut et fort des vérités cachées par cette mafia LREM collabo islamiste et tous ses serviteurs zélés fayots lèche-babouches macroniens ; de gauche bien entendu et droite mollasse.

Le problème n’est pas tant l’invasion islamiste criminelle en elle-même, c’est le nombre impressionnant de citoyens français collabos soumis à la destruction de leur pays par ces hordes meutes barbares arabo-africaines musulmanes islamistes qui tuent égorgent brûlent saccagent en toute impunité.

Des chroniqueurs soumis au pouvoir, Zéribi, Joffrin, Dartigolles, Aphatie, les syndicalistes policiers blablateurs sur toutes les chaînes, toute la lie de la fange nauséabonde des merdias extrêmes gauchistes, Le Monde, Libé, France Inter, etc. sont chargés de réciter en boucle le chapelet islamiste macronien en stigmatisant ceux qui refusent de se soumettre comme étant des affreux fachos racistes : Zemmour, Bilger, Goldnadel, Roufiol, Messiha, Bigot...

Beaucoup de débats enflammés depuis des années et rien ne bouge.

Aucun débat chez les islamistes sauf peut-être sur la taille de la lame du couteau le plus propice à l'égorgement décapitation mais eux avancent sans peur et sans reproche, leurs alliés du pouvoir, des collabos de gauche et surtout la justice criminelle de EDM séditieux félons factieux anti républicains traîtres à la France, sont chargés par les médias aux ordres de minimiser et excuser leurs crimes en pointant du doigt le pire danger qui nous guette :

Le RN et lui seul ! Pôv' petit parti insignifiant qui ne ferait mal à aucune mouche, mais il restera toujours l’alibi confortable coupable de la déchéance et destruction du pays par les vrais responsables pas coupables, on croit rêver !

Bravo à tous ces résistants, l'avenir vous rendra justice et bravoure, il n'en sera pas de même des macroniens islamogauchistes de la honte, de la trahison, qui auraient envoyé Jean Moulin dans les sous-sols de la Gestapo dans les années 40 pour crime d’avoir voulu résister à l’ennemi.

Xavier NEBOUT

Racisme ou sauvegarde de la patrie ?

Le racisme est consubstantiel à la nature animale et humaine tant qui se ressemble s'assemble sans qu’aucune échelle de valeur n’entre en jeu, mais mépriser une autre race que la sienne est idiot et condamnable.

Par contre, ceux qui ne sont pas de notre race aideront toujours la venue de ceux qui sont de même race qu'eux pour cesser d'être une minorité.
On ne peut pas leur donner tort de le faire, mais nous, nous ne sommes pas obligés de nous suicider.

Il en est qui nous disent que la race est idéologique et non physique, et donc que ce qui précède est faux.
Ceux-ci sont des traîtres à leur patrie et à leurs ancêtres qui ne savent que faire pour se distinguer par leurs défauts faute d'avoir des vertus. C'est la racaille intellectuelle qui nous gouverne et contre laquelle il est du devoir de tous de s'insurger, militaires compris.

Michel Deluré

@ Achille

Tenu éloigné de ce blog tout au long du mois passé, c'est au moment où je reprends contact avec celui-ci que je prends connaissance de votre décision de ne plus faire partie de la communauté de ses lecteurs et commentateurs assidus.

J'ose espérer Achille qu'il ne s'agit là que d'un éphémère mouvement d'humeur, qu'une lassitude bien compréhensible engendrée par les contraintes qui nous assaillent depuis plus d'un an n'a pu que favoriser.

Alors, faites si nécessaire une pause Achille, prenez un peu de recul, aérez-vous l'esprit comme notre Président nous le conseille pour nos intérieurs, mais ne nous quittez pas, comme vous en supplierait le grand Jacques Brel, ne rendez pas les armes, résistez, continuez à défendre vos convictions.

Guzet

Le problème est que le délitement évident d'aujourd'hui est le résultat d'un lent processus à l'oeuvre depuis plusieurs décennies, qui en est arrivé, semble-t-il, à son point d'aboutissement... On peut penser que ce qui a mis plusieurs décennies à se décomposer mettra autant de temps à se reconstruire... sur de nouvelles bases...

Exilé

@ Marc Ghinsberg
« Cela porte un nom: c'est un comportement factieux. »

Mais la révolution dite française n'était-elle pas avant tout un comportement factieux ?
Et quand les politiques actuels vendent les ressources économiques françaises à l'étranger et lui subordonnent les fonctions régaliennes attachées à notre pays tout en laissant entrer en masse des étrangers qui « viennent jusque dans nos bras égorger nos fils et nos compagnes », au sens propre, cela porte aussi un nom : trahison.

Isabelle

@ boureau
"Ne pensez pas que la position de celui qui veut donner l'image du sage soit celle de ne pas prendre position. L'époque n'est plus à la tiédeur."

Malheureusement, il devient difficile de ne pas prendre position. En face, ils saccagent, ils égorgent, ils décapitent mais pas d'amalgame (le fameux mantra), pas de vague hormis les nombreuses vagues de la Covid.

La Revue de la France au bord du précipice.

Cette nuit, scènes de guerre à Valence dans la Drôme.
https://twitter.com/crypto_vega/status/1388286013588615176

Il paraît que tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes et que Macron nous promet un pays tranquille et apaisé. On continue de laisser la racaillosphère diriger des zones de plus en plus nombreuses et à part cela, ce sont les militaires qui sonnent le tocsin qui sont les « méchants ». Ecœurant !

revnonausujai

@ semtob | 30 avril 2021 à 20:52
"Lorsque la ministre de la Défense insulte des militaires sur leur âge, leur situation de retraités et leurs fameuses charentaises"

Rectification de détail qui n'enlève rien à la pertinence de votre message: ce n'est pas la ministre des Armées qui a parlé de charentaises mais la ministre déléguée chargée de l'Industrie.
À ce propos, regardant hier son débat avec Zemmour, je me suis dit que j'avais déjà vu des pimbêches puantes mais que là, c'était du concentré et du super-lourd !

Jovien

@ Marc Ghinsberg

"Sachez que nous sommes disposés à soutenir les politiques qui prendront en considération la sauvegarde de la nation.[...] nos camarades d'active... "

Donc le "nous" se réfère aux militaires à la retraite. En quoi des militaires en retraite sont-ils capables d'un putsch ? En rien. Donc leur soutien est un soutien politique, comme celui de n'importe quel citoyen.

Notons qu'il est difficile d'analyser ce texte dans ses nuances car ces braves militaires s'expriment assez mal. Ainsi "les politiques", dans cette phrase, est ambigu, sans aucune nécessité ou utilité. S'agit-il des hommes, ou bien de leurs actions ?
De même plus haut : "utilise les forces de l'ordre comme agents supplétifs et boucs émissaires" est mal écrit et mal pensé (un supplétif est un non-militaire servant dans une unité auxiliaire).
"des Français exprimant leurs désespoirs"
On aurait préféré "leur désespoir".

Je continue donc de trouver que ce texte, en gros, n'est pas factieux. J'avais écrit : "Je ne vois vraiment pas ce que la fameuse phrase a d'ambigu ou de litigieux". Je nuance : Je ne vois pas vraiment ce que la fameuse phrase...

À part ça je trouve que c'est un texte hystérique, et populiste dans l'opposition implicite qu'il dresse entre les gouvernants (coupables) et le peuple (innocent et matraqué), alors que, jusqu'à nouvel ordre, nous sommes en démocratie et les dirigeants sont élus par le peuple.

Patrice Charoulet

Camerone et Antoine Marquet

Le 30 avril a fait songer l'un d'entre vous à Camerone et à Antoine Marquet.
C'était doublement opportun.
Antoine Marquet, qui fut colonel à la Légion étrangère, honore, trop rarement, de sa présence ce blog influent.
Je signale qu'il a préfacé et traduit le livre de Joaquin Manes Postigo, Les héros de Camerone, éd. Italiques.

Xavier NEBOUT

Notre pays se trouve bien face au péril inéluctable de l'invasion africaine du fait de la démographie, et face à cela, des naïfs ont voté pour le psychopathe manipulé par la bande à Soros qui prône la destruction des frontières.

Alors, quelles sont les idées lumineuses de P. Bilger pour l'embellie ?

Xavier NEBOUT

@ F68.10
"L'armée est à notre service. Pas l'inverse. Elle fait ce qu'on lui dit de faire. Point barre."

Non !
Parce qu'elle est composée d’hommes et non de robots, l'armée est au service de la patrie, et doit donc s'insurger contre un pouvoir qui la mettrait en danger.

L'erreur des généraux d'Alger n'a pas été de s'insurger au nom de ce principe, mais de ne pas avoir su que la patrie serait en danger en maintenant l'Algerie au sein de la France, et d'avoir pour cela amené de Gaulle au pouvoir, qui s'est servi d'eux comme d'un paillasson.

Une armée de robots fonctionnerait uniquement à la paye, et serait donc une armée de mercenaires. Dès lors, elle soutiendrait le parti qui la paierait le mieux.

Ceci dit, la patrie est la terre du père occupée par une nation issue du même père, et depuis le putch, le pouvoir politique a suivi le principe napoléonien de hiérarchie maçonnique parallèle pour qu'on l'oublie.

Wilfrid Druais

Dans la série "Je me fous de la gueule du monde et j'en suis fier":

"Je n'ai pas envie de ressasser tel un mantra ce que l'esprit public a fini par accepter comme une évidence. Cette présidence et ce gouvernement sont trop faibles sur le plan régalien..." (PB)

"Ce que l'esprit public a fini par accepter comme une évidence"

Comme si Monsieur Bilger avait compris dès le début, avant tout le monde, que Macron ne valait pas tripette...
Quelle malhonnêteté intellectuelle !
Il a chanté les louanges macronistes dès que celui-ci a déclaré sa candidature et ça lui a pris environ trois ans pour voir la réalité qui crevait les yeux dès le début.
Peu importait que Macron soit un escroc politique, qu'il n'ait jamais été élu et donc n'ait aucune expérience, il était le plus grand, le plus beau, le plus talentueux, le plus tout, comme d'hab avec les amours politiques bilgeriennes.

Vous savez à quoi on reconnaît un crétin, entre autres ? C'est quelqu'un qui ne reconnaît jamais ses erreurs.
C'est exactement Monsieur Bilger.
Il vote toujours pour des branques mais il finit toujours par dire que ce n'est pas sa faute il a simplement été totalement stupide et s'est fait rouler par des méchants.
C'est sûr que dans l'absolu, il vaut mieux passer pour un crétin que pour un escroc.
Et bien là c'est loupé, Mister B. passe pour un escroc et un crétin.
Félicitations.

Marc Ghinsberg

@ Jovien
"Je ne vois vraiment pas ce que la fameuse phrase a d'ambigu ou de litigieux :
Elle annonce une "explosion" islamiste et une intervention périlleuse de l'armée pour réprimer cette explosion, dans une mission qui assurera la protection de notre ordre civilisationnel et celle de nos compatriotes."

Cette phrase est ambiguë car elle ne précise pas qui missionnerait l'armée, le gouvernement dans le cadre de l'état de siège. Pourquoi ne pas le dire clairement ? Ou bien l'armée se saisirait-elle elle-même ?

Une autre phrase dénote le caractère factieux de ce texte. Les auteurs qui prétendent s'exprimer au nom de l'armée écrivent : "Sachez que nous sommes disposés à soutenir les politiques qui prendront en considération la sauvegarde de la nation".
Ainsi des militaires décideraient quelles sont (ou quels sont) les politiques qui prennent en considération la sauvegarde de la nation. Et ils annoncent qu'ils les soutiendront. Des militaires qui se mettent au service, non pas d'un gouvernement, mais au service de "politiques" qu'ils auront avalisées !
Vous avez raison ce n'est pas ambigu. Cela porte un nom: c'est un comportement factieux.

F68.10

@ Jovien
"Je ne vois vraiment pas ce que la fameuse phrase a d'ambigu ou de litigieux:"

Je vais vous mettre en gras une phrase que trouve particulièrement problématique et ambiguë dans cette tribune:

"Comme le disait le cardinal Mercier, primat de Belgique : "Quand la prudence est partout, le courage n'est nulle part." Alors, Mesdames, Messieurs, assez d’atermoiements, l'heure est grave, le travail est colossal ; ne perdez pas de temps et sachez que nous sommes disposés à soutenir les politiques qui prendront en considération la sauvegarde de la nation."

C'est-y-pas de la grosse ambiguïté, ça ? "Les politiques qui prendront en considération la sauvegarde de la nation ?" Certains politiques ? Pas les autres ? Ceux que les militaires choisissent parce qu'ils jugent souverainement qu'ils "prendront en considération la sauvegarde de la nation" ? Pas les politiques qui ont été élus et envers qui les militaires ont l'obligation morale totale et irréfragable d'être subordonnés ? À moins de se lancer dans la sédition ?

On se moque de qui ?

Je vous le dis tout net: je considère cette lettre séditieuse. Ils auraient pu lever les ambiguïtés. Ils ne l'ont pas fait. À ce niveau, franchement, c'est délibéré.

Faut quand même pas prendre les gens pour des buses.

Peu importe que ce soit Mélenchon, Le Pen ou une chèvre qui soit au pouvoir. Les militaires ont le devoir de ne pas être séditieux. Fût-ce vis-à-vis d'une chèvre. C'est non-négociable.

"Ce n'est donc pas un coup d'État qui est annoncé, mais une utilisation de l'armée pour vaincre une insurrection ou réprimer un grave désordre."

Vous voulez lire ce que vous voulez y lire. Vous pourrez aussi m'accuser de la même chose. C'est justement le but de cette lettre: nourrir un débat pourri et... séditieux.

Tolérance zéro.

"Les auteurs ont tort ou raison quant au danger de cette explosion, mais je ne vois pas la menace de putsch."

L'armée est à notre service. Pas l'inverse. Elle fait ce qu'on lui dit de faire. Point barre. J'accepte plus de liberté d'expression dans l'armée. En aucun cas que des militaires commencent à dire qu'ils appliqueront les ordres de certains et pas d'autres. Les ordres de ceux qu'ils choisissent. Façon perverse d'affirmer qu'ils souhaitent être maîtres de l'agenda sans le dire. Enfin, en le disant, mais en passant la pommade à ceux qui voudront y voir une subordination légitime... à eux... pas au pouvoir civil.

Si vous continuez à me taquiner, je vais prôner le retour de la peine de mort.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

MA CHAINE YOUTUBE

PRESSE, RADIO, TELEVISION & INTERNET

INSTITUT DE LA PAROLE

  • Formation à l'Institut de la parole
    Renseignements et inscriptions : [email protected]
  • L'Institut de la Parole propose des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique de la personnalité et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Magistrat honoraire, Philippe Bilger propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires.

MENTIONS LEGALES

  • Directeur de la publication : Philippe Bilger
    SixApart SA 104, avenue du Président Kennedy 75116 PARIS