« Monarchie républicaine ? Si peu de monarchie, si peu de République... | Accueil | Entretien avec Éric Neuhoff »

24 avril 2021

Commentaires

Giuseppe

Jean-Michel Aphatie, Françoise Degois, le premier qui se trompe désespérément avec constance, la seconde qui a conseillé la gauche et on voit quel type de conseils avisés elle pouvait distiller et où ils en sont aujourd'hui:

https://leplus.nouvelobs.com/contribution/1411136-aphatie-attaque-mediapart-contre-exemple-pour-les-ecoles-de-journalisme-il-se-trompe.html

Hier j'ai intercepté un débat, ils voulaient récrire l'histoire (deux de plus !), ils voulaient déboulonner la statue de Thomas Robert Bugeaud... On peut se demander avec quels outils, eux qui ne connaissent du terrain que le seuil de porte et le plancher du taxi qui les mène sur les plateaux TV.

Deux grands comiques, dans la lignée de Francis Lalanne - que j'adore dans ses élucubrations - mais au moins ce dernier n'est pas très dangereux, il ne fait que des apparitions sporadiques. Les deux autres auraient tant voulu être des chefs de file, un peu comme BHL qui se rêve en Malraux.

Toujours aussi péremptoires, il faut se rappeler l'affaire Cahuzac pour l'un, sa vision de la gauche pour l'autre, ils ont chacun un défaut - qui accentue parfois sans le vouloir leur bêtise crasse -, il ne sera jamais Yul Brynner et elle encore encore moins Sissi impératrice, ce n'est pas de leur faute non plus, mais impossible d'y faire référence juste pour rehausser leur manque de vision et de finesse de sens.

Avec ces deux, la France est sauvée !

Exilé

@ Claude Luçon
« C'est aussi secouer, éduquer nos fonctionnaires, car ils devaient connaître cet individu, ils savaient qu'il était illégalement en France, il avait demandé régularisation de son illégalité ! »

Car si un certain j'm-en-fichisme à ce sujet a historiquement entraîné la mort violente de dizaines de Français lambda - pas grave seraient-ils parfois tentés de dire - cette fois c'est une fonctionnaire qui a été la victime de leur incurie.

N'oublions pas non plus la responsabilité du pouvoir politique qui en principe donne des instructions à la fonction publique, mais qui trop souvent sont discutables et parfois scandaleuses.

Ceci dit, une réforme draconienne des procédures d'immigration, de régularisation et de naturalisation voire de sélection des pays d'immigration s'impose : c'est tout simplement une question de vie ou de mort.

Xavier NEBOUT

La seule solution pour faire face à l'invasion africaine serait de mettre un million d'immigrés en camp de concentration avec possibilité d'en sortir uniquement vers leur pays d'origine, méthode que ne nous serons idéologiquement probablement pas capables d'adopter avant que la minorité africaine en place soit en mesure de s'y opposer.

À l'heure où Marion n'est plus assez à droite, où il nous faudrait un Franco, certains font encore la coquette en s'interdisant de voter RN ...

L'alternative sera la domination de l'islam et de la charia
Nous domineront-ils à temps ?

Voilà où en est le peuple des c...ards de 1789, 1905 et 1944 qui se prend pour le phare du monde.

hameau dans les nuages

@ Ellen | 24 avril 2021 à 20:59

Il n'a pas perdu la raison, il n'en a jamais eu. Ou celle de Toto promenant sa brosse à dents au bout de la laisse. C'est "en même temps" une brosse à dents et son chien Médor en fonction des gens qu'il rencontre.

Une mamie que je connais au village me l'avait dit lors des dernières présidentielles en voyant son visage sur sa vieille télévision. L'air renfrogné, les yeux plissés, en quelques mots pour elle l'affaire était pliée: "Mmmh ! Ses yeux ! Ce regard ! Je ne l'aime pas ! Méfiat !
Les yeux sont le miroir de l'âme.

sylvain

Surtout continuez à bien obéir aux slogans officiels du moment :
Le vrai danger c'est le RN !
Il faut faire barrage au RN !
Attention de ne pas faire le jeu de Marine Le Pen !
Si le RN passe ce sera le chaos, la ruine, la faillite !

Liste non exhaustive à compléter...

Repentez-vous, agenouillez-vous, lavez les pieds de nos assaillants, collaborez, ouvrez bien vos cols de chemise pour leur faciliter la tâche.

sylvain

Normalement après la saturation médiatique du Covid, il devrait y avoir reprise des attentats, terroriser le peuple fait partie du programme de nos pouvoirs corrompus ; crise sanitaire et crise terroriste sont devenues les deux mamelles de la dictature du pouvoir macronien et ça fonctionne à merveille.

Ce peuple a gobé le coronavirus à la perfection, il gobera l'islamovirus au-delà de toute espérance prévue étant donné la facilité de soumission de ces citoyens veaux à leurs maîtres du pouvoir et à leurs alliés de circonstance bourreaux islamistes.

Plus besoin d'employer les vieilles méthodes révolues police - armée pour dompter un peuple, un petit virus par ci par là, un petit coup de couteau islamiste par ci par là, et le tour est joué: "tous aux abris" !

Macron n'aura plus qu'à se rendre dans les EHPAD tripoter les petites vieilles, même tactique de popularité que Chirac qui caressait le cul des vaches.

Détruire la France en déconstruisant son histoire et en laissant les sectes et ligues islamogauchistes répandre leur idéologie extrême gauchiste indigéniste racialiste genrée LGBT hétérophobe raciste antiblancs et notre Néron de l'Elysée aura atteint son but tant rêvé : la chute finale et l'éradication de la France, ce sale pays de blancs cathos racistes fachos qu'il faut remplacer d'urgence et en faire une colonie arabo-africaine.

Je propose, en empathie avec les terroristes téléguidés, de faire comme pour les soignants: à 20 h, à chaque coup de couteau islamistes, se mettre tous à la fenêtre et applaudir le terroriste, après tout ils le méritent bien, ils ne font que prolonger le programme de Macron, de EDM, des juges rouges et de la gauche unie PS PCF EELV LFI qui détestent la France, sa race, sa religion, son histoire.

Ce n'est qu'une proposition, je peux pas hélas, j'ai apéro avec mes potes blancs de souche, cathos de droite hétéros, désolé !

Ex abrupto

Je note que Mélenchon qualifie l'attentat de Rambouillet de meurtre alors qu'il s'agit évidemment d'un assassinat. C'est en quelque sorte le service minimum. À mettre en parallèle avec le drame de Sivens. Là, point d'hésitation. Mélenchon y va carrément: "Cazeneuve le gars qui s'est occupé de l'assassinat de Rémi Fraisse."

Alberto

Allons donc !
Vous semblez ne pas voir que la psychiatrisation des assassins (voir les dernières unes des journaux indiquant l'état dépressif et le suivi... psychiatrique du meurtrier de Rambouillet... sans parler de l'autre affaire qui vous corporatise à outrance) et la recherche de l'excuse culpabilisant la société et in fine accordant des circonstances atténuantes aux délinquants.

N'est-ce pas la justice, la plus haute juridiction, la Cour de Cassation, qui a relaxé notamment Cédric Herrou ? "Symbole de l’aide aux migrants en France, Cédric Herrou relaxé définitivement" selon le principe "la liberté d’aider autrui, dans un but humanitaire, sans considération de la régularité de son séjour sur le territoire national".
Hiérarchisant ainsi la liberté par rapport à la régularité. Prime à la présence illégale sur le territoire...

Achille

@ Antoine Marquet | 25 avril 2021 à 00:22
« Sur le séparatisme ? En êtes-vous sûr ?
Même le titre de la loi a été changé... vous appelez cela du courage ? »

Ne jouons pas sur les mots.
Renommé projet de loi « confortant le respect des principes de la République et de lutte contre le séparatisme », le mot séparatisme y figure toujours, malgré les cris d’orfraie de LFI.
Y sont traités des mesures sur la neutralité du service public, le contrôle renforcé des associations, une meilleure transparence de l'ensemble des cultes et de leur financement, l'instruction à domicile, ou encore la lutte contre les certificats de virginité ou la polygamie.
La droite en a rêvé, Emmanuel Macron l'a fait.

Lorsque elle était au pouvoir, ladite droite a beaucoup fait dans la "tchatche", mais bien moins dans les faits.
Souvenons-nous du Kärcher de Nicolas Sarkozy en 2004, alors qu’il était alors ministre de l’Intérieur. N’oublions pas qu’il a supprimé 13 000 postes de policiers et notamment les îlotiers qui permettaient d’assurer un minimum de sécurité dans les cités sensibles.
Emmanuel Macron est en train de les rétablir.
Un peu facile maintenant de venir jouer les fiers-à-bras.

GERARD R.

La solution ? Devenons tous musulmans ! Convertissons-nous à la religion de paix et d'amour, qui pratique l’égorgement des humains comme un rite, même en plein ramadan. Soumettons-nous, nous les dhimmi, et c'en sera terminé des tueries de nos frères (ex-chrétiens). Sans compter que le fait d'être musulman nous protègera très probablement du « couillonavirus » puisqu'en accord avec notre autre Guide suprême (celui qui squatte l' Élysée) nous pourrions accéder à plus de libertés au nom de notre nouvelle religion et ses pratiques.

Si un policier vous contrôle en plein couvre-feu, ne le tuez surtout pas ! Dites-lui, auto-attestation à l'appui, que vous êtes invité à la rupture vespérale du jeûne et que vous vous y rendez, de surcroît, avec la bénédiction tacite de Macron. Elle n'est pas simple, la vie ??

Ellen

"Les mots mais les crimes : une impuissance ?"

Et l'incompétence ! Macron, l'anti-blanc, le paillasson de l'immigration sauvage et le racoleur des islamo-gauchistes LFI, lutte contre le racisme en voulant déconstruire notre propre Histoire de France qui fait partie intégrante de notre culture et de nos libertés aujourd'hui.

L'analyse de l'éditorialiste Nicolas Vidal est très claire: ce sont les morts qui gouvernent.

La verticalité de Macron, sans tête ni gouvernail, conduit la France au suicide collectif.

Les commentateurs représentent la majorité de Français qui se dressent contre l'ennemi Macron.

https://www.youtube.com/watch?v=CCZlG1SlUgg

Valéry

@ Claude Luçon
"nous avons la "présomption d'innocence" dans nos lois, rendons légale une "présomption de culpabilité" qui s'appliquerait automatiquement à tous les proches du terroriste"

On ne s'est pas compris. La méthode russe est "globaliste", c'est à dire la famille où qu'elle soit, ils vont aller les chercher en Afghanistan, en Tchétchénie ou tout autre pays, exactement comme les commandos américains ont dézingué Ben Laden.

Une telle "présomption de culpabilité" ne sera jamais applicable dans d'autres pays, de toute façon.

Claude Luçon

@ Valéry | 24 avril 2021 à 23:17

Nos médias nous avaient parlé de la chose à l'époque, relativement discrètement d'ailleurs. Un documentaire nous avait présenté les méthodes très efficaces de l'homme qu'il avait installé comme Président de la Tchétchénie.
Quelques années plus tard nous en avons eu les conséquences chez nous, à Dijon je crois.

Nous avons peut-être un moyen simple sans passer par la méthode Poutine en dépit de mes recommandations délibérément brutales : nous avons la "présomption d'innocence" dans nos lois, rendons légale une "présomption de culpabilité" qui s'appliquerait automatiquement à tous les proches du terroriste, musulmans ou pas, avec des peines ou amendes automatiques au moins au titre d'absence d'assistance à personne en danger !
Ce serait aussi un rappel aux citoyens de ce pays à leur devoir de patriotisme.
Si l'entourage de ces fanatiques discrets savaient ce qu'ils risquent en se taisant, ils auraient peut-être une incitation à prévenir, même discrètement, les autorités ?
Ce serait dans l'esprit de ce que Xavier Bertrand a suggéré récemment.

Antoine Marquet

@ Achille 24 avril 2021 à 11:52
"...Ce dernier a eu le courage de mettre en place une loi sur le séparatisme..."

Sur le séparatisme ? En êtes-vous sûr ?
Même le titre de la loi a été changé... vous appelez cela du courage ?

Valéry

@ Claude Luçon
"Il faut peut-être envoyer une commission de notre parlement à Poutine pour lui demander comment il a résolu le problème des terroristes musulmans tchétchènes chez lui après leur coup d'éclat dans un cinéma de Moscou ?"

C'est une des réponses les moins avouées en Russie, mais mise en œuvre si besoin : la meilleure solution pour faire réfléchir par deux fois un terroriste c'est de lui faire comprendre que toute sa famille y passera, s'il passe à l'acte.

Ellen

@ Michelle D-LEROY à 18:49
"Comment un futur candidat (déjà en campagne) a t-il pu réitérer sur une chaîne américaine en disant qu'il voulait déconstruire notre Histoire pour mieux intégrer les nouveaux Français ?"

Eh ben Macron a perdu la raison. Son père, le psychiatre italien et le PDG de Rothschild n'ont pas eu tort de signaler la dangerosité et la perversité de cet homme. En Marche tous devant la mosquée en babouches et en djellaba. Les tapis de prières sont obligatoires. On fera la campagne avec les nouveaux Français désintégrés.

boureau

"Une impuissance du pouvoir ?" (PB)

Oui évidemment cher P. Bilger ! Et qui détient le pouvoir ?

E. Macron n'associera jamais l'ensemble de la classe politique à des solutions potentielles tant il est à la fois - semble-t-il - inconscient sur la situation réelle du pays et trop convaincu de son intelligence "exceptionnelle" pour prendre des avis.

Une pensée émue pour Stéphanie et sa famille.

Cordialement

Giuseppe

@ Robert Marchenoir | 24 avril 2021 à 17:04

Bob, je ne veux que votre bien, vos obsessions s'apparentent à d'autres, elle vous ressemble Janina Doucheyko, en fait elle est votre symétrique, on ne sait jamais jusqu'où les délires peuvent mener, même si on les pense légitimes.

Claude Luçon

Ce n'est pas avec des mots, en partageant les sentiments des proches de la victime, en lui accordant la Légion d'honneur, que nous résoudrons ce problème. C'est manu militari !

C'est aussi secouer, éduquer nos fonctionnaires, car ils devaient connaître cet individu, ils savaient qu'il était illégalement en France, il avait demandé régularisation de son illégalité ! La police devrait être automatiquement prévenue, interpeller l'individu et le mettre entre les mains d'un juge !

Ce pays est nôtre, nous en sommes les citoyens et de tous temps le devoir des citoyens est de le défendre, bien des générations l'ont fait.
Il faut que le pays se mobilise, que BFM, LCI, CNews consacrent une partie de leurs émissions à enseigner au citoyen comment détecter un immigrant illégal dangereux et le signaler à la police, à demander à un spécialiste d'expliquer comment détecter un terroriste dormant, précisément parce qu'il est "si gentil, si courtois, si discret, si bon voisin, sorte de gendre idéal...", que chaque citoyen devienne un agent de surveillance et d'information.

Même au prix de quelques jours de vacances et d'un peu moins d'acquis sociaux, mince sacrifice en comparaison de se faire couper la gorge par un inconnu devant une gare comme à Marseille, devant un lycée, dans une église...
C'est ça le patriotisme : l'action !
Pas les marches blanches, les lamentations et les décorations !
Le pays est en guerre nous a dit Macron !
Bien !
Tous les hommes, et maintenant femmes, de 20 à 45 ans, devraient être mobilisés et embrigadés dans une armée territoriale, ce n'est pas nouveau !

Alternativement, les étrangers disent "qu'en tout Français qui se respecte il y a un flic qui s'ignore", donnons-leur raison, soyons-le !
Et il appartient surtout aux musulmans français d'être à la mesure de ce défis comme leurs ancêtres l'ont fait en 14/18 et 40/45.

Il faut arrêter de parler du passé, simplement parce qu'il est passé, sinon préparons-nous à remonter jusqu'à l'âge de pierre ! D'autant plus que celui des musulmans n'est pas plus brillant que le nôtre !

Mais il faut aussi expliquer et faire comprendre aux dirigeants des pays musulmans qu'il y a deux jours, un de nos compatriotes et trois compagnons étrangers sont allés, en taxi privé d'un nouveau genre, s'installer dans une caravane circulant à 450 km au-dessus de leurs têtes. Il faut, en comparaison, leur rappeler qu'ils sont toujours incapables de fabriquer une bicyclette seuls, tout au mieux la monter en achetant les éléments aux Chinois ! Selle en peau de chameau comprise !
Comprennent qu'ils peuvent être rayés de la surface de la terre en quelques heures si besoin est en continuant à promouvoir le terrorisme au cas où Al-Qaïda et Daech ne l'auraient pas fait.

Ou devons-nous supposer que c'est leur moyen de se débarrasser de leurs imbéciles, les envoyer mourir en France et ailleurs au nom d'Allah un couteau, probablement aussi fabriqué en Chine, à la main ?

Il faut peut-être envoyer une commission de notre parlement à Poutine pour lui demander comment il a résolu le problème des terroristes musulmans tchétchènes chez lui après leur coup d'éclat dans un cinéma de Moscou ? En les envoyant dans les rangs de Daech par exemple pour réduire Irak et Syrie en ruines en attendant le reste du Moyen-Orient !

C'est avant tout aux musulmans de résoudre ce problème et de le leur répéter encore et toujours, car ils s'autodétruisent !

Achille

@ Patrice Charoulet | 24 avril 2021 à 16:09
« J'annonce que je ne tuerai personne au nom de Dieu (Dieu en langue française ou en langue étrangère). On peut m'en croire. »

En fait ce qui pose problème ce n’est pas la raison (spirituelle ou matérielle) pour laquelle on tue, c’est de tuer, tout simplement.

F68.10

@ Patrice Charoulet
"Ne serait-ce qu'en France, au XVIe siècle, une foule de protestants ont tué des catholiques au nom de Dieu. Et une foule de catholiques ont tué des protestants au nom de Dieu. Parlait-on de « terrorisme » ? Parlait-on « d'attentat » ?"

Le termes ont changé. Mais tant que le pouvoir politique faisait explicitement référence à la religion comme fondement de son autorité, on ne peut pas, à mon sens, réellement parler de terrorisme au sens moderne du terme, mais bien de guerres de religion.

Ne pas oublier non plus que les mennonites ont aussi rejeté toute forme de légitimation de l'action militaire. Jusqu'à l'absurde parfois. L'antimilitarisme comme forme de terrorisme ? Certains ont pensé des choses dans ce goût...

Ce qui a poussé les mennonites à émigrer constamment. Et ce qui n'a pas empêché les anabaptistes de royalement délirer quand ils ont tenté d'établir une théocratie à Münster en 1534.

Tuer au nom de Dieu a longtemps été de la politique tout à fait normale. On ne peut tout simplement plus se permettre de nos jours que les gens continuent à pratiquer ce genre de théologie politique.

Florestan68

Cher Philippe Bilger

Voilà près de 25 ans que se répètent et se multiplient les actes terroristes dans ce pays. À cela s'ajoutent les attaques quasi quotidiennes contre la police.
Et ce sont toujours les mêmes qui sont à l'origine de ces crimes.

En constatant qu'un Emmanuel Macron reste malgré tout le grand favori pour 2022, j'ai la conviction de plus en plus profonde que notre peuple, nourri par quarante années de propagande bien-pensante, préfère mourir avec l'étendard du progressisme à la main plutôt que de se faire violence et de prendre les mesures radicales propres à arrêter toute immigration, source de tous ces crimes.

Tendre l'autre joue plutôt que de répliquer du poing avec la dernière violence.

Qu'il est doux de pleurer, de se lamenter, de s'indigner devant des bougies, des peluches, des marches blanches !

Le chemin de croix est, contrairement à ce qu'on prétend, ce à quoi aspire profondément chacun d'entre nous.

Alors préparons nos cercueils à venir...

Vamonos

L'extrême gauche en général et Mediapart en particulier poursuivent un noir dessein. Il s'agirait de faire comprendre à la Police que la seule issue consisterait à baisser les armes et laisser faire la révolution pour que tombe le capitalisme.
Cette thèse m'a été plusieurs fois exposée par des personnes différentes. Oui, j'admets avoir des relations intellectuellement très diversifiées. J'écoute, je questionne mais je ne souscris pas.

Exilé

@ Michelle D-LEROY 
« Chaque fois qu'ils sont interrogés, les voisins décrivent des gens aimables et courtois voire serviables »

Ce qui est probablement exact, mais il faut préciser qu'ils sont courtois, serviables, aimables et tout ce que l'on voudra uniquement envers les gens de la même communauté (donc leurs voisins le plus souvent).

Mais ces gens si gentils qui aident leurs voisines à porter leur cabas peuvent très bien ensuite, à l'instar de Merah, coller une balle dans la tête d'une fillette juive sans le moindre état d'âme ou bien décapiter un mécréant comme s'ils n'avaient que cela toute leur vie.

sbriglia

« J'annonce que je ne tuerai personne au nom de Dieu (Dieu en langue française ou en langue étrangère). On peut m'en croire. »
Rédigé par : Patrice Charoulet | 24 avril 2021 à 16:09

Dieu, que vous me rassurez !

Depuis quelque temps je me disais « notre professeur de lettres, cioranophile sans être cyranophile, ne va-t-il pas craquer et passer à l’acte en sortant de son estaminet portuaire ? »

Denis Monod-Broca

@ Patrice Charoulet

Tuer au nom de dieu, ou au nom de notre sécurité, ou au nom de la démocratie, ou au nom de la raison du plus fort, ou au nom du refus de dieu, ou etc., c’est toujours tuer. Pourquoi faire toute une histoire autour du cri « Allah Akbar » de l’assassin ? Pourquoi rentrer ainsi dans son jeu ?

GERARD R.

Aux trop optimistes (ou assez jobastres) qui s'efforceraient envers et contre tout d'espérer la fin du laxisme sur les problèmes générés par l'islamisme, ses provocations et ses tueries, voici de quoi réfréner leur ardente niaiserie:

https://youtu.be/hlvSHegidUo

Désolé les gars !

Ninive

Un petit moment de réflexion en plein air...

https://ripostelaique.com/magistrale-video-du-dr-fouche-sur-le-totalitarisme-mis-en-place-par-en-marche.html

Michelle D-LEROY

"Pourquoi ne pas réunir, sur ces sujets capitaux, puisqu'à l'évidence le gouvernement ne détient pas la solution, l'ensemble de la classe politique dans une sorte d'union nationale que ces tragédies trop répétées justifieraient ?" (PB)

Il faudrait que nos politiques en général et Emmanuel Macron, en particulier en pleine campagne électorale, acceptent de perdre les voix de la communauté musulmane.

Il n'y a qu'à voir les journalistes islamo-gauchistes, souvent de vieux soixante-huitards, qui s'expriment de façon ambiguë, rappelant que tous les musulmans de France ne sont pas des assassins en puissance. Ce qui est vrai, bien que je ne voie jamais de manifestations massives de cette communauté pour montrer leur indignation et leur désaccord. Ce silence est en lui-même une forme de consentement et de communautarisme.

Et ces journalistes-là ont une fâcheuse tendance à incriminer la police, à dénoncer les contrôles au faciès, les violences policières, même lorsque la police est touchée par un horrible assassinat ou même simplement attaquée par des émeutes quartier après quartier. C'est leur fonds de commerce.

Chaque fois qu'ils sont interrogés, les voisins décrivent des gens aimables et courtois voire serviables, alors qu'ils mijotent leur coup pour être l'élu de leur Dieu. C'est donc difficile pour nos services sociaux, policiers, services secrets, de pouvoir détecter le degré de dangerosité de ces électrons libres et sournois, forcément très nombreux.

La vérité et il faut bien l'admettre, même si c'est difficile, c'est qu'une immigration pléthorique, communautaire, avec des mosquées construites à tour de bras avec leurs centres culturels dédiés, ne peuvent qu'engendrer chez les plus endoctrinés des envies de meurtre et un séparatisme culturel grandissant. La loi en cours ne parviendra en rien à endiguer ce poison insidieux.

En 2014, dans les jardins du Vatican l'imam invité à rencontrer le Pape François avait récité une prière : "Tu es Notre Maître, accorde-nous donc la victoire sur les peuples infidèles. Et tuez-les où que vous les rencontriez".
Comment le Pape lui-même n'a-t-il pu ce jour-là être dérangé par cette prière et le faire savoir par respect pour les catholiques et même les juifs puisque ce jour-là il y avait aussi un rabbin ?

Comment un candidat à la présidence de la République française a-t-il pu dire en 2017 aux dirigeants algériens que la France avait commis des "crimes contre l'humanité" pendant la guerre d'Algérie ?
Comment un futur candidat (déjà en campagne) a t-il pu réitérer sur une chaîne américaine en disant qu'il voulait déconstruire notre Histoire pour mieux intégrer les nouveaux Français ?
C'est donner des verges pour se faire battre. C'est une soumission inacceptable et que nous ne devrions pas accepter.

Nos hommes politiques sont des couards, ils jouent un double jeu pour mieux capter les voix de ces potentiels électeurs et surtout bénéficier d'une tranquillité avec le mot d'ordre "pas de vagues"... bien qu'on voie le résultat chaque nuit dans tous les quartiers et régulièrement avec des attentats contre l'ordre établi.

Mais nous autres Français, stupéfaits et indignés par ces morts d'innocents, que faisons-nous sinon écrire notre colère sur Internet ?

Nous avons eu M. Chevènement qui excusait ces jeunes parce qu'ils n'avaient pas la chance d'avoir une éducation conforme et avec une certaine bonhomie il parlait de "sauvageons".
Nous avons eu ensuite Bernard Cazeneuve qui répétait après chaque crime que c'était "inacceptable".
Et maintenant les tweets faussement volontaires mais sans suite concrète du Président et du Premier ministre.
Et surtout nous avons une gauche, des Insoumis au centre gauche, hypocrite pour ne pas dire faux-cul qui défend par principe son nouveau prolétariat. Parce que cela fait chic et intello de défendre ceux qu'ils jugent les plus faibles (ce qui reste à démontrer), et dont les aïeux auraient été malmenés, colonisés par nos anciens. Un juste retour des choses selon eux.
Pauvre gauche pathétique qui n'a plus rien d'autre pour exister, plus rien d'autre à prouver.

Nous avons aussi l'U.E. immigrationniste qui cherche à minimiser ce qui nous arrive, à accepter des flux migratoires devenus plus que problématiques pour tout, pour notre culture, notre civilisation et notre sécurité.
J'ai même lu récemment que les commissaires européens pesaient de tout leur poids et payaient même pour que les Syriens, retenus dans des camps de migrants, ne retournent pas dans leur pays, alors que beaucoup aimeraient repartir et se réinstaller chez eux pour reconstruire leur vie.

Nous savons aussi que les grands patrons internationaux qui financent associations et ONG pèsent de tout leur poids pour faire accepter cette multiculturalité en Occident. Leur dada de riches. Par exemple, la semaine dernière les employés de la société d'ingénierie Edvance, filiale d'EDF et de Framatome ont reçu une invitation à une visio-conférence pour comprendre le Ramadan. "Discussion sur le Ramadan et session questions-réponses, rejoignez-nous et apprenez-en plus sur le Ramadan" c'était paraît-il un encouragement aux initiatives poussant à l'ouverture et au respect des autres.
Heureusement, les camarades de la CGT ont refusé cette offense à la laïcité. Comme quoi !

Malgré tous ces blocages, il faudra bien que nos dirigeants, au lieu de filer comme des petits toutous devant toutes ces nouvelles fadaises, se rebellent en montrant un autre chemin, et se mobilisent contre les crimes dont sont victimes les FDO, mais aussi les simples citoyens comme Samuel Paty ou les deux jeunes filles de la gare Saint-Charles à Marseille, et tant d'autres et demain, à ce rythme, nous ou nos enfants.
À force de ne rien faire, on peut craindre, dans un futur proche, des révoltes et une guerre civile. Rien n'est exclu.

Il est certainement déjà trop tard, mais peut-être qu'un regain de fierté, d'amour-propre, de courage ou un brin d'amour pour la patrie (si c'est encore possible d'avoir des sentiments un peu vieillots ou démodés) pourraient encore y changer quelque chose. Qui sait ?

Mary Preud'homme

Une tragédie qui pose une fois de plus le problème de la sécurisation des commissariats de police où nul ne devrait pouvoir entrer comme dans un moulin. Or dans le cas présent l'assaillant se serait retrouvé dans le sas (blindé) en même temps que Stéphanie M., il aurait donc pu pénétrer sans le moindre contrôle.
Hélas, dans nombre de commissariats et postes de police, faute de moyens et compte tenu des sous-effectifs et de la multiplication des tâches du policier chargé de l'accueil, ces consignes basiques et obligatoires ne sont pas respectées. Jusqu'au jour où c'est le drame comme à Rambouillet. Et là on va voir ce que l'on va voir, promesses, pleurnicheries et tout le tralala de la part des responsables politiques de cette chienlit et ce jusqu'à la prochaine tuerie.

Par ailleurs, mes condoléances et toute ma sympathie à la famille de Stéphanie, notamment à ses deux filles âgées de 13 et 18 ans.

Robert Marchenoir

Une seule solution : l'arrêt de l'immigration. Pas simplement de l'immigration illégale... On arrête, on bloque le compteur à zéro, et puis on prend son temps pour étudier selon quelles modalités on pourrait, éventuellement, rouvrir un peu le robinet.

Quant à prendre des conseils, certainement. Auprès d'Israël, pour la lutte contre le terrorisme -- mais c'est déjà fait, il me semble. Auprès des États-Unis, pour la lutte contre la criminalité (combien de missions officielles sont-elles déjà parties étudier la politique policière new-yorkaise ? des dizaines, certainement...). Auprès de l'Australie, de la Grande-Bretagne, du Canada, pour l'immigration -- j'en oublie sûrement.

Mais les conseils, vous savez... nous nageons sur une montagne de rapports, qui, depuis des décennies, nous disent ce que nous devrions faire. Si les éminences qui nous dirigent manquent d'idées pour réduire l'immigration, la délinquance et le terrorisme, qu'elles se dépêchent de "consulter". Mais surtout, qu'elles agissent... c'est là qu'est le problème.

Et tant qu'à faire, qu'elles commencent par réduire la dépense publique... parce que je vois bien venir les conseilleurs, gros comme une maison : ils vont nous dire qu'on manque de "moyens"... pas étonnant, si l'on arrive à pomper 62 % de la richesse nationale au profit de l'État... avec un tel chiffre, c'est forcément le "régalien" qui trinque.

Dans la fameuse causerie télévisée du général de Gaulle entre les deux tours de l'élection de 1965, dont il a récemment été question ici, celui-ci disait qu'en 1957, l'armée représentait 30 % du budget de l'État. Il se vantait d'avoir réduit ce chiffre à 21 %, grâce à l'arme atomique.

Actuellement, le chiffre tourne autour de 1,9 % du PIB (pas du budget). C'est bien que le reste des dépenses a monstrueusement explosé... De Gaulle était un "ultra-libéral" comparé à la France d'aujourd'hui, et c'est bien ce qui permettait à l'État de consacrer une part importante de son effort au "régalien".

Remarquez, d'ailleurs, que de Gaulle, le Chef Providentiel, le Soldat qui Défend la Grandeur de la France, se vante, dans cet entretien de propagande électorale, d'avoir sauvagement taillé d'un tiers dans les dépenses militaires...

Patrice Charoulet

TUER AU NOM DE DIEU

Depuis des millénaires, des gens ont tué « au nom de Dieu ». Scandaleusement, éhontément, immondement, Tous nous donnent, devraient nous donner, envie de vomir. Ne serait-ce qu'en France, au XVIe siècle, une foule de protestants ont tué des catholiques au nom de Dieu. Et une foule de catholiques ont tué des protestants au nom de Dieu. Parlait-on de « terrorisme » ? Parlait-on « d'attentat » ?

Chez nous, ces temps-ci, quand un homme sort un couteau et tue, en louant Dieu (dans une autre langue que le français), une personne qu'il ne connaît pas ou qu'il croit faire partie d'un ensemble qu'il croit détester, presque tous les commentateurs (journalistes, politiques...) ne craignent pas de parler « d'attentat » ou de « terrorisme ». Au vrai, il s'agit d'un crime inspiré par une (sotte) croyance religieuse. Crime scandaleux, honteux, immonde comme les millions de crimes « religieux » (avec guillemets) antérieurs.
J'annonce que je ne tuerai personne au nom de Dieu (Dieu en langue française ou en langue étrangère). On peut m'en croire.

genau

Tout ça, crime, Allah, immigration, fait partie d'un ensemble politique et démographique où nous étions en position de force tant que notre Occident longtemps sécurisé par nos avancées militaires, sociales et techniques dominait.
Aujourd'hui désavouée même par le Président de notre pays, ravalée au rang de criminelle contre l'humanité, notre civilisation a peur et s'efface devant les nouveaux barbares, à l'image d'un Erdogan qui renoue avec la période coloniale de l'Empire ottoman.

La terreur inspirée par la récente épidémie, alors qu'il ne s'agit que de mourir un peu en avance, et la marge d'infantilisation que le pouvoir en a tirée, nous met encore plus bas que nos désastres économiques et politiques.
L'attitude récente de laboratoires français claquant la porte de l'Europe en raison de l'impossible complexité administrative nous met loin de l'enthousiasme qui nous a habités, lors jeunes, dès 1957. La pesante administration, les réseaux d'influence, voulus dès la création des institutions, l'arrogance insupportable des politiques face à la spontanéité des peuples ont fait de nous des "bidoun", des "rien".

Aujourd'hui, ce Tunisien, qu'il faut respecter, bien sûr, au nom des droits de l'homme, a tué au nom de Dieu. Nous avons, sans doute, fait la même chose mais alors, en temps de croisade, nous étions militairement assaillis. Aujourd'hui, les rôles se sont inversés et les musulmans ont très bien intégré notre gêne et notre culpabilité soigneusement alimentées par nos politiques, soucieux de stabilité avant tout et dressés à l'école des finances.

Prendre en compte le sentiment populaire ne passera pas par les candidats de 2022, parce qu'ils n'ont aucune importance. Ils sont d'avance dépassés par le maelstrom mondialiste et gangrenés par les ONG réputées humanistes.
D'ailleurs, l'humanisme n'est-il pas la traduction arrogante de notre incapacité à nous débarrasser de cette tunique de Nessus: l'instinct de domination ?
L'Islam restera une école d'incapacité économique, de cécité politique, de mépris politique qui ne peut qu'engendrer de pauvres hommes, réduits à tuer en hurlant, par instinct de domination.

L'Occident a d'autres défis à relever, mais devra se garder à droite comme à gauche de ceux qui vont lever le drapeau de l'humanisme pour crier leur indignation devant l'élimination du criminel par une méthode digne des "années les plus...... etc.", plus quelques féministes dévoyé.e.s qui vont faire l'apologie de leurs maîtres en domination halal.
Mais non, "ils" ne gagneront pas.

GERARD R.

@ Achille | 24 avril 2021 à 11:52
"Ce Tunisien est la preuve qu’il existe des agents dormants qui pendant des années présentent tous les signes d’un immigré qui s’est parfaitement intégré dans notre société au point de ne pas se faire remarquer par les services chargés de pister les potentiels terroristes islamistes, et qui soudain passent à l’acte."

Exactement ce que ânonne depuis quarante ans l'extrême droite diabolisée. Diabolisée pour avoir raison ?? On espère un geste de contrition d'une partie des traîtres à la Patrie. Ça ne nous rendra pas le milliers de morts, mais qui sait ? Cela induira peut-être une étincelle salutaire à la rédemption humaine. D'autant que si l'on creuse un peu, force est de constater que les heures sombres tant redoutées sont bien revenues. Et sans que l'extrême droite n'ait accédé au pouvoir... Cherchez l'erreur ou... la faute !

Alpi

"Mais, de grâce, moins de mots, moins de ces propos tout faits qui révèlent plus une interrogation angoissée qu'une détermination sans faille." (PB)

Depuis le temps qu'on le dit, mais ils ne peuvent s'en empêcher !
Macron a tweeté qu'on "ne céderait rien". Tu parles, on le croit sur parole, car il n'y a plus rien à céder... Depuis 50 ans, on a tout lâché.

Exilé

Si on ne met pas TOUS les moyens au service de cet objectif légitime, consensuel et profondément démocratique, demain sera le même jour

Sauf que si ceux qui ont gouverné la France n'acceptent pas de reconnaître leurs erreurs, et si leurs successeurs ne mettent pas à la poubelle un logiciel bogué qui nous conduit à la catastrophe, demain et après-demain continueront en effet d'être le même jour, jusqu'à ce que tous les Français aient subi un sort habituellement réservé aux moutons.

Et puis, si à chaque fois qu'un moyen nécessaire et énergique est proposé - disons par exemple un moyen habituellement employé par les Israéliens - il se trouve encore de fausses belles âmes pour pousser des cris d'orfraie en criant à des méthodes d'extrême droite, la cause sera entendue et il ne nous restera plus qu'à tendre le cou aux tueurs d'importation qui rêvent de faire de la France leur terrain de jeu.

MENIER

Je crois que le virus CNews vous a complètement contaminé. Personne ne pourra empêcher des actes isolés.

Concernant "le laxisme migratoire" : https://www.europe1.fr/international/selon-le-pape-francois-la-migration-nest-pas-une-menace-pour-le-christianisme-4007637

D'autre part, votre propagande en faveur de Retailleau devient insupportable.

Guzet

Comme d'habitude, le Président dira blanc au Figaro et noir à Brut ou CBS !

GERARD R.

« Il n'empêche que le macronisme, que je continue à trouver faible sur le plan régalien à cause de l'absurdité opératoire du "en même temps", à l'évidence n'est pas performant pour lutter contre la délinquance et la criminalité ordinaires (récemment Lille et Tours). » (PB)

ET EN MÊME TEMPS...

« La bonne volonté de ce gouvernement est évidente, il fait ce qu'il peut mais il peut très peu quand on sort de l'autosatisfaction encore récente d'Emmanuel Macron. » (PB)

Alors, comme ça, vous aussi M. Bilger ??

Et si on essayait, pour changer, à la tête de l' État, un homme (un vrai) ou une femme (tout aussi vraie) en ce sens qu'il/elle ne serait pas émasculé(e) par les drwadlom ?? Les « hermaphrodites » à la culture et aux commémorations et les vrais chefs aux commandes régaliennes des trucs sérieux !

Il faudra bien en convenir un jour. Après combien de morts, d'attentats, d'agressions et de drames ? That is the big question...

Achille

« Mais je n'oublie pas que ce Tunisien aurait dû être expulsé après son entrée clandestine en 2009, dès sa présence constatée sur notre sol. »

Rappelez-moi qui était au pouvoir en 2009 ?
Depuis il y a eu les attentats meurtriers de 2015, puis d’autres encore.

Nombre d’attentats sont déjoués chaque année, mais le risque zéro n’existe pas dans ce genre de guerre insidieuse où l’ennemi agit dans l’ombre.

Ce Tunisien est la preuve qu’il existe des agents dormants qui pendant des années présentent tous les signes d’un immigré qui s’est parfaitement intégré dans notre société au point de ne pas se faire remarquer par les services chargés de pister les potentiels terroristes islamistes, et qui soudain passent à l’acte.

Difficile de lutter contre un ennemi aussi insaisissable, sans faire subir une répression à toute une communauté qui est régulièrement victime des comportements criminels des islamistes intégristes dans les banlieues sensibles (voitures brûlées, menaces pour les femmes qui s'habillent à l'européenne, prosélytisme jusque dans les écoles, etc.).

L’opposition a beau jeu de récupérer ce crime odieux à des fins électorales. Elle a démontré quand elle était au pouvoir qu’elle ne faisait pas mieux que le gouvernement en place. Ce dernier a eu le courage de mettre en place une loi sur le séparatisme. Mot qui faisait hurler les bien-pensants il y a seulement quatre ans.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

MA CHAINE YOUTUBE

PRESSE, RADIO, TELEVISION & INTERNET

INSTITUT DE LA PAROLE

  • Formation à l'Institut de la parole
    Renseignements et inscriptions : [email protected]
  • L'Institut de la Parole propose des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique de la personnalité et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Magistrat honoraire, Philippe Bilger propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires.

MENTIONS LEGALES

  • Directeur de la publication : Philippe Bilger
    SixApart SA 104, avenue du Président Kennedy 75116 PARIS