« Entre le pouvoir ou les militaires, où est le courage ? | Accueil | Entretien avec David Lisnard »

13 mai 2021

Commentaires

Xavier NEBOUT

Ce n'est pas en évoquant Mitterrand le jour de l'Ascension que l'on peut faire barrage à l'islam.
Ce sinistre personnage nous a amené la racaille intellectuelle le plus souvent très matériellement intéressée par les postes de fonctionnaires et d'associations de pompes à salaire à faire semblant de servir à quelque chose.
Racaille qui domine notre pays via ces centaines de milliers et même millions de parasites qui se trouvent pour seule idéologie la destruction de notre civilisation.

L'Ascension. L'âme est déjà pour eux un sujet interdit. Alors que dire de l'Ascension ?

Et pourtant, combien de témoignages et même de films et enregistrements de "fantômes" ? Combien d'ouvrages sur les phénomènes "surnaturels" ?
Mais qui songerait dans le monde de la racaille, à consacrer un sou à quelque recherche scientifique sur le sujet.
C'est qu'il en va de leur imposture, et même des valeurs de la "ripoublique".

Alors que les vieux meurent seuls en EHPAD où à l'hôpital en cas d'épidémie.
Et que dire de la lâcheté de ceux qui n'ont pas eu le courage de dessouder tous ceux qui s'avisaient de leur barrer le passage pour donner un dernier baiser à leur père ou mère.

Mitterrand, lui au moins, qui n'a pas dû se faire trop d'illusions sur sa sainteté, y a au moins pensé.
D'autres n'oseront même pas y penser.

Pauvre peuple dont les ancêtres étaient chrétiens, qui ne songent plus à fêter l'Ascension, et qui ont élu les ordures qui prônent le travail ce jour-là pour mieux la faire oublier.

Et les mosquées sont pleines.

sbriglia

« Quand un homme est mauvais il l'est en tout. Quand il est bon il l'est aussi dans tout. Plus j'ai creusé Mitterrand, plus j'ai trouvé de la boue. Idem avec Sartre. Plus j'ai creusé de Gaulle ou Camus, plus j'ai trouvé de la lumière".

Formule facile, injuste et qui n’honore pas son auteur.

Un homme est toujours fait d’ombres et de lumière, jamais de boue entière.

Mitterrand restera dans l’histoire pour ses grandes réalisations architecturales, son amour profond de la France, sa culture et son côté monarchique qu’apprécient les Français.

Je n’ai jamais voté pour lui mais je lui reconnais une certaine grandeur malgré ses ombres.

Je suis convaincu qu’il vous aurait envoûté s'il vous avait entraîné dans ses pérégrinations le long des bouquinistes ou dans la forêt landaise.

Ninive

Merci à Michel Onfray et à Philippe Bilger.

"Quand un homme est mauvais il l'est en tout. Quand il est bon il l'est aussi dans tout. Plus j'ai creusé Mitterrand, plus j'ai trouvé de la boue. Idem avec Sartre. Plus j'ai creusé de Gaulle ou Camus, plus j'ai trouvé de la lumière".

Achille

« Et il m'a répondu ceci - je cite avec son accord : "Quand un homme est mauvais il l'est en tout. Quand il est bon il l'est aussi dans tout. Plus j'ai creusé Mitterrand, plus j'ai trouvé de la boue. Idem avec Sartre. Plus j'ai creusé de Gaulle ou Camus, plus j'ai trouvé de la lumière". »

Curieux de la part d’un philosophe d’avoir un avis aussi tranché. Par la moindre trace de "en même temps" dans ses propos. Ceci peut expliquer en partie son aversion pour l’actuel président.
Comme si un être humain, quels que soient son intelligence, son charisme, sa personnalité, était limité à être tout bon ou tout mauvais.
Vision manichéenne et surtout partisane des gens, qui manque de nuance et donc perd toute crédibilité.
Napoléon, de Gaulle, Mitterrand sont des personnalités exceptionnelles qui ont marqué leur époque. Elles ont toutes leur part d’ombre et de lumière.
* Napoléon, le génial stratège, a sacrifié toute une génération pour satisfaire ses ambitions de conquête de l’Europe, laissant ensuite une France exsangue.
* De Gaulle a été bien ingrat avec les harkis qui se sont battus pour la France.
* François Mitterrand qui critiquait la constitution de la Ve République et voyait en de Gaulle un dictateur a très vite revêtu les habits de monarque républicain. Ne nous attardons pas sur sa double vie qui aujourd’hui ferait hurler tous les moralisateurs de plateaux télé.

J’ai longtemps apprécié Michel Onfray, mais beaucoup moins depuis qu’il est passé du "côté obscur de la force".
Depuis quelque temps il a trop tendance à nous faire du Zemmour. C’est dommage car il vaut mieux que ça.

Tomas

Il ne faut pas s'étonner qu'avec une Constitution comme celle de la Ve République, qui est on le rappellera une anomalie en Europe (Russie exceptée...), l'exercice du pouvoir par le chef de l'Etat devienne un exercice solitaire et quasi monarchique.
Je suis toujours surpris que personne, ou quasiment personne, n'aille chercher dans celle-ci une des causes de l'impasse dans laquelle s'est enferrée notre vie politique.
Et navré qu'aucun candidat ne propose un retour au régime parlementaire que nous avons eu de 1875 à 1958, l'intermède vichyssois mis à part.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

MA CHAINE YOUTUBE

PRESSE, RADIO, TELEVISION & INTERNET

INSTITUT DE LA PAROLE

  • Formation à l'Institut de la parole
    Renseignements et inscriptions : [email protected]
  • L'Institut de la Parole propose des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique de la personnalité et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Magistrat honoraire, Philippe Bilger propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires.

MENTIONS LEGALES

  • Directeur de la publication : Philippe Bilger
    SixApart SA 104, avenue du Président Kennedy 75116 PARIS