« Eric Masson n'est pas mort à cause de la drogue ! | Accueil | De Gaulle, Mitterrand, Onfray et les idolâtres... »

12 mai 2021

Commentaires

revnonausujai

Le ministre de l'Intérieur manifeste à l'extérieur ! Va-t-il scander "EDM démission" ? On vit une époque formidable !

--------------------

@ F68.10

Le J.O. ne parle pas qu'à l'Etat, il parle aussi aux citoyens pour lesquels il officialise lois et règlements (la promulgation) et les décisions individuelles qui les concernent.

La presse étrangère voit les affaires françaises d'un œil plus détaché, elle n'est pas non plus exempte de présupposés.
Je note que la presse française vous désespère un tantinet ; néanmoins, vous acceptez "a priori" ses infos, alors que je le les mets en doute tout aussi a priori. Selon Bernanos, ce qui différencie l'optimiste du pessimiste est que le premier est un imbécile heureux, alors que le second est un imbécile malheureux.
Bonjour chez vous, je ne suis pas un numéro !

F68.10

@ revnonausujai
"Hors sujet, mais on ne va pas relancer l'autre fil: vous avez quelque chose contre le J.O. ?"

Pas grand-chose. C'est simplement l'État qui parle à l'État. Si on ne sort pas du Journal Officiel, on perd énormément de choses. On vit dans une bulle. Et on s'isole ainsi face aux critiques externes. La télévision française, c'est l'Ouest parisien qui parle à la France. Ce n'est pas vraiment mieux, entre nous.

"Citez-moi donc des organes de presse d'actualités qui ne soit ni partiaux ni subjectifs"

Le Daily Mail. Si un journal évoque une donnée et que les autres la passent sous silence, un torchon quelconque devient de facto la source la plus fiable. C'est justement l'objet de la discussion que Serge HIREL, Robert Marchenoir et moi avons eue le 5 septembre dernier.

Un peu plus sérieusement, la presse française me désespère. Quand on me demande un modèle d'objectivité, j'ai tendance à citer NPR. Mais comme j'aime bien l'absence de complaisance, un prisme pro-démocrate et libéral et que j'en ai marre des franchouillardises, j'ai opéré un basculement sur WION. J'aime bien leur manière d'appeler un chat un chat. Bien plus que "l'objectivité", c'est cela qui manque dans les médias actuels: l'absence de crainte de froisser.

Les Français ont tendance à préférer râler. On est habitué: cela ne froisse plus personne que d'entendre un Français rouspéter.

sbriglia@RM

"Je me suis toujours demandé pourquoi le blog de Philippe Bilger, plus qu'un autre, attirait ce genre de pathétiques casse-pieds." (Robert Marchenoir)

Non, pas plus qu'un autre…
Sans doute moins, d'ailleurs…

Un blog consacré à l'orgue, au traitement des piscines, aux voitures anciennes, à l'élevage des abeilles, etc. va voir déferler les mêmes dérives, les mêmes paranoïas…

Le pré du voisin n'est pas toujours mieux, croyez-en les incursions d'Achille.

Il y a eu sur ce blog, il y a une dizaine d'années, de véritables dérangé(e)s : il faut accepter, quand on tire le vin, la lie qui coule avec.

revnonausujai

@ Robert Marchenoir | 17 mai 2021 à 21:45

Vous fantasmez, il n'y a heureusement pas que les SR qui piègent les malfaisants divers.
Je ne prétends à aucun mérite ni coup d'éclat particulier, j'ai simplement fait mon travail, tout comme l'immense majorité de ces agents de l'Etat que vous dénigrez et dont vous n'arrivez même pas à hauteur de semelle.

Les Russes utilisent des expatriés ? ben oui, comme tout le monde, sauf que les agents "dormants", pour eux comme pour tout le monde, quand ils ont dormi un peu trop longtemps, préfèrent souvent ne pas se réveiller ; de plus, pour les générations suivantes, c'est plus que hasardeux de compter les utiliser.

Pourquoi Fabre-Bernadac a-t-il appris le russe ? peut-être voulait-il cocher une case supplémentaire à la rubrique langues parlées, peut-être voulait-il lire Tolstoï dans le texte, ou draguer une blonde ; en tout cas, s'il avait décidé de passer au service russe, ce n'était pas la meilleure façon de conserver une discrétion bien utile en la circonstance et attirer l'attention de la DRSD.

Comme de nombreux autres, j'ai fait de l'anglais, de l'allemand et du latin, comme de nombreux autres, ça ne fait de moi un agent ni de Biden, ni de Merkel ou du pape François !

Marchenoir ose tout, c'est à ça qu'on le reconnaît !

-----------------------------------------------------------

@ F68.10 | 18 mai 2021 à 00:14

Lequel, celui de J. Bruce ou la parodie avec J. Dujardin ?

Ni l'un ni l'autre, parcours beaucoup plus classique et sans excès, juste de quoi voir et entendre.

Hors sujet, mais on ne va pas relancer l'autre fil: vous avez quelque chose contre le J.O. ? Citez-moi donc des organes de presse d'actualités qui ne soit ni partiaux ni subjectifs (inutile de lister la Gazette de Drouot ou l'Echo des philatélistes) !

F68.10

@ revnonausujai
"Ne soyez pas critique avec vos ascendants !"

"Moi, mon père, il était charron !"

J'ai l'impression qu'Hubert Bonisseur de La Bath est l'identité cachée de revnonausujai.

Robert Marchenoir

@ revnonausujai | 17 mai 2021 à 08:27
"Il m'est arrivé, pour le bien du service, de mentir et de duper l'ennemi ; non seulement je n'en ai aucun regret mais j'en suis fier car ça a pu, modestement, contribuer à des succès nationaux."

Je vois. Encore un mythomane qui vient sur le blog de Philippe Bilger, non pas pour commenter ses billets, mais pour nous expliquer qu'il est, lui, le maître du monde, que ses mérites sont immenses et que sans lui, la France se serait effondrée depuis longtemps. Tout cela étant affirmé de façon d'autant plus péremptoire que les lecteurs n'ont aucun moyen de vérifier les vantardises de tel ou tel sur sa vie privée.

Je me suis toujours demandé pourquoi le blog de Philippe Bilger, plus qu'un autre, attirait ce genre de pathétiques casse-pieds. Serait-ce parce que l'auteur a, ma foi, pas mal réussi sa vie, qu'il jouit d'une certaine notoriété, et qu'il y a foule de médiocres pour trouver cela insupportable ?

On ne peut pourtant pas reprocher à l'ancien avocat général d'insister sur sa carrière, de mettre en avant ses relations, bref d'user de son blog pour se dresser une statue à lui-même. Ce qu'au demeurant, il serait parfaitement en droit de faire.

Il semble que certains commentateurs, non seulement ne pardonnent pas sa célébrité à Philippe Bilger (sans laquelle ils ne seraient pourtant pas venus ici), mais sont positivement exaspérés par sa retenue personnelle.

D'où ce pénible défilé de gamins aux cheveux blancs, levant le doigt au fond de la classe et criant : "Moi aussi, M'sieu !... Moi aussi, j'ai fait des trucs !"

Si vous étiez vraiment l'ancien maître-espion que vous prétendez être tout d'un coup, vous sauriez que les Russes, plus que bien d'autres nations, exploitent intensément les milieux expatriés en Occident, à des fins de mesures actives ou d'espionnage classique. Depuis plus d'un siècle.

Tandis que d'innombrables agents d'influence manifestes (ou idiots utiles, c'est pareil) ont été préalablement attirés vers la Russie dans ce but (colloques, postes universitaires, activités économiques...).

On peut donc légitimement se demander dans quel contexte Jean-Pierre Fabre-Bernadac a appris le russe, une langue plutôt rare, en France. Contrairement à ce que vous prétendez, ce fait, joint à tous les autres, est parfaitement digne d'intérêt.

En m'excusant d'avoir recentré le débat sur le sujet du billet, à savoir les pétitions des militaires.

Non que j'espère entretenir avec vous un débat sur quelque sujet que ce soit. Votre terrain, à vous, c'est plutôt le mépris des faits, l'évitement du sujet, le refus d'assumer ses propos, le sophisme, l'attaque personnelle et l'insulte.

revnonausujai

@ Robert Marchenoir
"Eh bien voyez, c'est ce qui nous sépare. Vous faites l'éloge du mensonge et de la tromperie. ."

Il m'est arrivé, pour le bien du service, de mentir et de duper l'ennemi ; non seulement je n'en ai aucun regret mais j'en suis fier car ça a pu, modestement, contribuer à des succès nationaux.

"Pour ma part, j'estime que la sottise est préférable, puisqu'elle est, en grande partie, héréditaire."

Ne soyez pas critique avec vos ascendants !

"Bien sûr. Fabre-Bernadac était un agent de renseignement affecté à la Russie. Et l'assistante d'André Bercoff aussi, d'ailleurs. Franchement, vous devriez lever le pied cinq minutes. A chaque fois que vous l'ouvrez, vous vous enfoncez."

Ne vous faites pas plus borné que vous ne l'êtes naturellement ; la connaissance du russe, du patagon ou de... l'anglais n'implique pas, ipso facto, d'être un agent de l'étranger. La plupart des agents pro-russes démasqués n'ont aucune connaissance de la langue, le ressort de leur démarche n'étant qu'exceptionnellement la sympathie pour ce pays, mais leurs difficultés personnelles ou professionnelles.

Une fois encore, vos marottes et vos obsessions vous font perdre toute lucidité ; le comique de répétition ne joue plus.

Robert Marchenoir

@ revnonausujai | 15 mai 2021 à 09:36
@ Robert Marchenoir
"Ce qui s'appelle, en français militaire mais également courant, jouer au c..."
"C'est une des - rares - circonstances où il vaut mieux paraître qu'être !"

Eh bien voyez, c'est ce qui nous sépare. Vous faites l'éloge du mensonge et de la tromperie. Pour ma part, j'estime que la sottise est préférable, puisqu'elle est, en grande partie, héréditaire.

Mais c'est bien de nous avoir montré ce que vous aviez réellement dans le ventre.
______

@ revnonausujai | 16 mai 2021 à 08:43
"Il paraît même, actuellement, que les officiers et analystes de services de renseignement affectés à la surveillance des régions arabes ou russes sont formés, s'ils ne la maîtrisent pas, à la pratique de l'arabe ou du... russe !"

Bien sûr. Fabre-Bernadac était un agent de renseignement affecté à la Russie. Et l'assistante d'André Bercoff aussi, d'ailleurs. Franchement, vous devriez lever le pied cinq minutes. A chaque fois que vous l'ouvrez, vous vous enfoncez.

F68.10

@ revnonausujai

J'ignorais l'origine de cette expression: Pie VII ironisant sur Napoléon.

Merci.

(Ce qui ne change pas grand-chose à ma position.)

revnonausujai

Avant la guerre de 14, les officiers étaient fortement encouragés à apprendre l'allemand.
Il paraît même, actuellement, que les officiers et analystes de services de renseignement affectés à la surveillance des régions arabes ou russes sont formés, s'ils ne la maîtrisent pas, à la pratique de l'arabe ou du... russe !

Je vous le dis, Germaine, vivement le coup de balai pour virer tous ces maudits fonctionnaires qui pensent qu'à nous trahir !

Wilfrid Druais

@ Robert Marchenoir
"J'apprends, par Le Monde, que Jean-Pierre Fabre-Bernadac, le gendarme à la retraite auteur de la première pétition menaçant de "l'intervention de nos camarades d'active", parle russe.
Tandis que l'assistante d'André Bercoff, qui a été le premier à interviewer Fabre-Bernadac sur sa pétition à l'antenne de Sud Radio, parle russe elle aussi. André Bercoff, dont le père est russe.
Tiens donc..."

WHAT THE FUCK !
Ma grand-mère était juive... avant de mourir bien sûr, maintenant, va savoir, donc elle était sûrement du Mossad aussi ?
P*tain, il y a de ces tarés !
C'est grave la parano à ce niveau-là quand même !
Ces bons à rien de la MDPH, au lieu de me faire remplir le même dossier cinq fois pour un renouvellement de mon AAH devraient passer plus de temps sur ce genre de cintrés, ça éviterait probablement quelques massacres.
Mais on est en France, donc...

hameau dans les nuages

@ Robert Marchenoir | 15 mai 2021 à 23:46

C'est comme moi, je suis correspondant de Эхо Москвы sur Radio Béarn 102.5 FM.

Et fan du gâteau "Le Russe" de chez Artigarrede d'Oloron-Sainte-Marie.

Que cela reste entre nous camarade !

Robert Marchenoir

J'apprends, par Le Monde, que Jean-Pierre Fabre-Bernadac, le gendarme à la retraite auteur de la première pétition menaçant de "l'intervention de nos camarades d'active", parle russe.

Tandis que l'assistante d'André Bercoff, qui a été le premier à interviewer Fabre-Bernadac sur sa pétition à l'antenne de Sud Radio, parle russe elle aussi. André Bercoff, dont le père est russe.

Tiens donc...

Il y a quatre jours, j'écrivais ici même :

"Qui a intérêt à susciter la dissension entre l'armée française et le gouvernement, qui passe son temps à semer la zizanie au sein des pays occidentaux, attisant les fractures existantes, qui a mené et mène encore d'innombrables opérations de mesures actives par des moyens de désinformation clandestins, sinon la Russie ?"

On n'aura aucun mal à trouver des prises de position ouvertement pro-russes sur Sud Radio comme sur Valeurs actuelles, qui a joué un rôle majeur dans la diffusion de ces pétitions.

Wilfrid Druais

@ Jérôme
"Le capitaine de mesdeux et accessoirement ancien gendarme qui tient le site "salledegarde" était responsable des chemises brunes du FN, fondées par Roger Holeindre. Mais bien sûr, assure-t-il, rien de politique. Il veut faire croire ça à qui ?
Crétins."

Et sinon, sur le fond, le constat de la France qu'ils font, vous en pensez quoi l"intelligent" Jérôme ? Attention à votre réponse parce que vous êtes déjà à la limite de vous faire appeler C. Jérôme !

Encore un de ces crétins qui sous prétexte qu'on prononce les initiales FN ou RN se sent obligé de dire que c'est faux par principe et que les nazis ne sont pas loin de défiler une nouvelle fois sur les Champs.
Bref, encore une lumière.

revnonausujai

@ F68.10 | 15 mai 2021 à 02:33

Commediante, tragediante !

Robert Marchenoir

@ Michel Deluré | 15 mai 2021 à 09:19
"Que voulez-vous, tout le monde ne possède pas vos capacités intellectuelles ou ne dispose pas du temps nécessaire pour lire attentivement vos copieux commentaires. Il était sans doute prétentieux de ma part de vouloir résumer brièvement une pensée aussi dense que la vôtre. Là réside mon erreur."

Si vous êtes trop bête et trop paresseux pour lire mes copieux commentaires, qui sont pourtant simples, pourquoi vous donnez-vous la peine de les commenter ?

Et donc, maintenant, vous avez compris ? Et vous en pensez quoi ? Pour ? Contre ? Riennafout' ?

Comme tant d'autres, lorsque vous êtes pris la main dans le sac à raconter n'importe quoi, vous faites la promotion de l'ignorance et de la bêtise. Contrairement à ce que vous croyez, cela ne vous donne pas l'air malin.

Jérôme

Bonjour Philippe,

Un peu de mal à vous suivre. Trop d'boulot.
Vos militaires, ceux que j'ai entendus, du général Schpountz au feld-maréchal Bourghalter, sont pitoyables.
Que de contorsions chez le capitaine mesgenoux pour expliquer, tenter, que mission veut forcément dire, donnée, mandatée par le pouvoir civil.
Perso je me donne comme mission d'aller chercher le pain dans une heure, et ce n'est pas M. le Morveux qui m'a mandaté.
Ce sont des factieux, qui, à votre instar dans bien des billets, suggèrent, en souhaitant que petit à petit l'idée fasse son chemin.
Le capitaine de mesdeux et accessoirement ancien gendarme qui tient le site "salledegarde" était responsable des chemises brunes du FN, fondées par Roger Holeindre. Mais bien sûr, assure-t-il, rien de politique. Il veut faire croire ça à qui ?
Crétins.

lionel

Mince alors !!
Du coup je vais la signer cette pétition, et même puisqu’elle est anonyme, je vais la signer à la place de ma femme et de ma fille.

revnonausujai

@ Robert Marchenoir
"Aucune contradiction de ma part. C'est juste que vous ne savez pas lire, ou, plus certainement en ce qui vous concerne, que vous faites semblant de ne pas savoir lire. Ce qui s'appelle, en français militaire mais également courant, jouer au c..."

C'est une des - rares - circonstances où il vaut mieux paraître qu'être !

Michel Deluré

@ Robert Marchenoir 14/05 23:58
"C'est bien ce que je craignais. Vous n'avez rien compris."

Que voulez-vous, tout le monde ne possède pas vos capacités intellectuelles ou ne dispose pas du temps nécessaire pour lire attentivement vos copieux commentaires.
Il était sans doute prétentieux de ma part de vouloir résumer brièvement une pensée aussi dense que la vôtre. Là réside mon erreur.

F68.10

@ revnonausujai
"Aucune personne de bon sens ne peut voir dans ces lettres un appel au putsch, ni à la guerre civile ni même à l'intervention de l'armée contre des émeutiers. Restent des complotistes qui jouent à se faire des frissons ou des politiciens de bas étage qui font de la désinformation en espérant glaner quelques voix."

Je vais vous clarifier ma position, en des termes on ne peut plus clairs. J'ai tendance à prendre des gants pour faire passer mes idées en évitant d'être trop péremptoire tant que faire se peut (si, si, si...). Mais foin de simagrées et d'ironie qui ne semblent pas déclencher de réactions neurochimiques dans les synapses de mes interlocuteurs. Soyons donc extrêmement clair:

"La démangeaison militariste, putschiste et théocratique commence à me chauffer les oreilles. C'est une nouvelle tendance, ça : une frange de l'extrême droite s'indigne du caractère politique et totalitaire de l'islam, puis, sous couvert de le combattre, elle s'empresse de se bricoler, dans son coin, un faux catholicisme à prétentions tout aussi temporelles et politiques. Merci bien, mais non, merci." -- Robert Marchenoir.

Quand c'est dit et bien dit, on ne peut que s'incliner.

Je signe ces propos de Marchenoir. Et peu importe que l'armée ou X ou Y ait ou n'ait pas les moyens de faire un coup d'État ou pas. Il importe de rappeler des évidences noir sur blanc:

"Mon analyse se résume ainsi : ces pétitions sont scandaleuses et inadmissibles, et de fortes sanctions sont nécessaires." -- Robert Marchenoir

Voilà. Encore une fois, je signe les propos de Marchenoir.

Je m'en moque que les militaires aient ou n'aient pas les moyens de faire un coup d'État. Que les gens soient complaisants avec le type de propos de ces militaires m'ulcère. Et si vous me trouvez chochotte à ne pas approuver un coup d'État ou à trouver que j'exagère, que je pinaille sur la politesse... eh bien mettez-moi aux manettes du coup d'État. Je vous jure que vous le regretterez très amèrement et que je me délecterai de la souffrance que j'infligerai en mettant en place mon programme où les abrutis iront en taule au moindre propos que je jugerai souverainement délirant. Cela déboîtera sec chez les musulmans, les catholiques, les juifs, les gauchistes, les islamo-droitards, toute personne qui critiquera les vaccins, et j'en passe. Je transformerai la France en hôpital psychiatrique à ciel ouvert où je tirerai à balles réelles sur toute personne qui refusera de m'expliquer tous ses problèmes avec sa môman et de m'informer sur ses pratiques sexuelles inavouables. Et il faudra être exhaustif pour éviter le peloton d'exécution. Il y a des jours où je n'ai vraiment pas envie de rigoler.

On arrête ces bêtises avec les propos séditieux ? Qui accepte qu'il n'est pas acceptable que des militaires tiennent des propos séditieux sous prétexte que les musulmans les brisent à plus d'un sur ce blog ? Moi. Marc Ghinsberg. Robert Marchenoir. Les autres ? C'est mou du genou dans la prise de position...

Achille

@ Tipaza | 14 mai 2021 à 23:25
« La corruption, voilà le sujet de l’une des prochaines tribunes, car vous avez remarqué que des FDO à la retraite, 93 exactement, « tribunent » également. »

Après les retraités de l’armée, voilà maintenant que les retraités de la police sortent leur tribune... Non mais où va-t-on ?
La révolte des baby boomers qui veulent nous faire un Mai 68 à l’envers.
Bah, du moment que la retraite tombe en début de mois quoi qu'il arrive, on peut se permettre de jouer les petits révolutionnaires en charentaises.
Ça rappelle le bon vieux temps ! :)

Robert Marchenoir

@ Michel Deluré | 14 mai 2021 à 18:35
"Votre commentaire relativisait la portée des tribunes successives des militaires."

C'est bien ce que je craignais. Vous n'avez rien compris. Prenez la peine de lire la totalité de mes commentaires sur le sujet.

Mon analyse se résume ainsi : ces pétitions sont scandaleuses et inadmissibles, et de fortes sanctions sont nécessaires. Première réaction, consécutive à l'événement.

Deuxième réaction, consécutive au présent billet de Philippe Bilger dans lequel il prend la défense des pétitionnaires : même si l'on admet leurs arguments, même si l'on se place dans le cas de figure qui leur est le plus favorable (ce que je ne fais pas), leur incurie est éclatante.

Cette deuxième considération renforce et parachève ma démonstration.

"...au lieu de s'attarder sur ce qui est à mon sens essentiel, c'est-à-dire la situation de malaise dans laquelle est plongé le pays."

Pour ma part, cela fait plus d'une décennie que j'alerte sur ce "malaise", à savoir l'immigration, l'islamisation, la délinquance, le prétendu anti-racisme, le politiquement correct, le communisme triomphant, etc. Et je vous prie de croire que je m'en prends plein la figure du matin au soir de ce fait.

J'estime donc n'avoir aucune leçon à recevoir à ce sujet. Surtout que je le fais dans un sens démocratique et libéral. Tandis que les militaires qui nous occupent prennent des positions étatistes et autoritaristes, pour ne pas dire dictatoriales.

J'en veux pour preuve supplémentaire la lettre ouverte qu'un ancien aumônier des armées, le père Richard Kalka, a adressée au chef d'État-major par le biais de Valeurs actuelles.

Dans ce texte abominable, titré "Tu devras un jour en répondre devant Dieu", l'auteur trahit et son (ancienne) qualité de soldat et sa (supposée) qualité de prêtre.

Depuis quand un soldat tutoie-t-il son chef d'État-Major ? Depuis quand un prêtre tutoie-t-il ses ouailles ? Depuis quand un prêtre est-il chargé de faire le tri des âmes à la place de Dieu ? Depuis quand un militaire s'autorise-t-il à accuser publiquement ses chefs de lâcheté et de carriérisme, sans la moindre preuve ?

Depuis quand, en France, vivons-nous dans une dictature militaro-théocratique, où des vieillards à la retraite s'autorisent à dicter à la nation quelle devrait être sa politique, au nom de Dieu, et à insulter tous ceux qu'ils soupçonnent de se mettre en travers, sous prétexte qu'eux-mêmes cochent les cases du camp du Bien de droite ("parachutiste", "aumônier") ?

Encore une fois : un ton au-dessous, Monsieur Kalka. En ce qui me concerne, vous êtes un citoyen parmi 67 millions, et pas plus. Quant à votre qualité de soldat, dont vous excipez mais qui n'est plus la vôtre, elle vous met à mes ordres, et non l'inverse.

L'armée, comme tout corps de fonctionnaires, et plus encore que les autres vu les moyens dont elle dispose, est aux ordres de la population par le biais de ses représentants élus. Il conviendrait de ne pas l'oublier.

La démangeaison militariste, putschiste et théocratique commence à me chauffer les oreilles. C'est une nouvelle tendance, ça : une frange de l'extrême droite s'indigne du caractère politique et totalitaire de l'islam, puis, sous couvert de le combattre, elle s'empresse de se bricoler, dans son coin, un faux catholicisme à prétentions tout aussi temporelles et politiques. Merci bien, mais non, merci.
______

@ revnonausujai | 14 mai 2021 à 18:13

Aucune contradiction de ma part. C'est juste que vous ne savez pas lire, ou, plus certainement en ce qui vous concerne, que vous faites semblant de ne pas savoir lire. Ce qui s'appelle, en français militaire mais également courant, jouer au c...
______

@ Achille | 14 mai 2021 à 21:08
"Je pense que je peux vous obtenir une photo dédicacée de Vladimir Poutine par un de mes vieux copains qui est responsable de la cellule CGT de l’usine à rails d’Hayange."

Tant pis... je mettrai un T-shirt à l'effigie de Ludwig von Mises le 14 juillet.

Tipaza

@ Achille | 14 mai 2021 à 21:08 (@ Robert Marchenoir)
« L’ordre de l’Appeau d’Ephèse viendra plus tard. Disons au bout de cinq commentaires validés par mes soins. »

Achille pris en flagrant délit de tentative de corruption de Marchenoir !
On devine la panique de la macronie à la perspective des régionales.

La corruption, voilà le sujet de l’une des prochaines tribunes, car vous avez remarqué que des FDO à la retraite, 93 exactement, « tribunent » également.
Dire que les dictionnaires qui viennent de sortir ne mentionnent pas le verbe « tribuner », qui fait vaciller les institutions.

Et j’ai cherché la symbolique du nombre 93, c’est la fin de la macronie.
Il ne restera qu’Achille, pas comme ilote non, simplement comme échantillon.

Wilfrid Druais

"On a toujours tort de se moquer" (PB)

Je ne suis pas d'accord Monsieur Bilger. La moquerie est parfois un bon moyen de faire comprendre certaines choses à certains.
Molière par exemple, ça vous dit quelque chose ?...

Par exemple, très souvent, quand je me moque de vous sur ce blog, c'est pour essayer de vous faire comprendre certaines choses qui semblent vous échapper de mon point de vue.
Sans doute est-ce présomptueux et/ou stupide d'essayer d'ouvrir les yeux à une personne d'aussi grande valeur intellectuelle que vous, j'en conviens, mais il se trouve que depuis que je suis là, j'ai constaté que j'avais eu plus souvent raison que vous sur les sujets dont vous parlez.

La moquerie et l'outrance valent plus que la discussion "civilisée" pour faire passer ses idées.
Preuve en est "L'Heure des pros" dont vous êtes un fervent adepte.

Achille

@ Robert Marchenoir | 14 mai 2021 à 16:41
« Vous m'en voyez très flatté. Qu'est-ce que je gagne ? Je ne vous cache pas que l'Ordre de l'Appeau d'Éphèse, avec son ruban bleu et la petite figurine d'Achille Talon qui pendouille au bout, me ferait très plaisir. »

Comment ça "Qu'est-ce que je gagne ?"
Depuis le temps que vous et moi fréquentons de blog (cela fait bien quelques années), c’est la première fois que je souscris à un de vos commentaires. Et déjà vous me demandez une récompense ?

Je pense que je peux vous obtenir une photo dédicacée de Vladimir Poutine par un de mes vieux copains qui est responsable de la cellule CGT de l’usine à rails d’Hayange.
Ce n’est déjà pas si mal pour un début.
L’ordre de l’Appeau d’Ephèse viendra plus tard. Disons au bout de cinq commentaires validés par mes soins. Mais je crains que cela ne prenne quelques années...

Tomas

@ hameau dans les nuages

Vous devriez lire les liens que vous envoyez, et notamment celui-ci:

https://www.interieur.gouv.fr/Interstats/L-enquete-Cadre-de-vie-et-securite-CVS/Rapport-d-enquete-Cadre-de-vie-et-securite-2019

Les cambriolages sont stables, les vols de véhicule en nette baisse depuis 2006, les vols avec violence ont depuis cette même année 2006 diminué de moitié, les violences physiques sont stables.

Le tableau n'est pas parfait mais hurler à la hausse de l'insécurité relève de la désinformation pure et simple,c'est bien ce que je me tue à vous dire.

Mais la France vieillit, alors elle a peur...

Michel Deluré

@ Robert Marchenoir 14/05 16:41

Votre commentaire relativisait la portée des tribunes successives des militaires.
Cela me conduisait simplement à la conclusion que j'avais déjà formulée par ailleurs, à savoir que l'on s'est beaucoup focalisé sur ces tribunes en raison de la nature de leurs auteurs au lieu de s'attarder sur ce qui est à mon sens essentiel, c'est-à-dire la situation de malaise dans laquelle est plongé le pays.
Autrement dit, l'accessoire a primé sur l'essentiel.

revnonausujai

@ F68.10 | 14 mai 2021 à 11:15
"Ce que je leur reproche, c'est d'avoir "crédibilisé", comme vous dites, l'idée d'un rejet du pouvoir civil. C'est grave."

Aucune personne de bon sens ne peut voir dans ces lettres un appel au putsch, ni à la guerre civile ni même à l'intervention de l'armée contre des émeutiers. Restent des complotistes qui jouent à se faire des frissons ou des politiciens de bas étage qui font de la désinformation en espérant glaner quelques voix.

Mes contacts parmi des militaires en activité me confirment, pour des raisons pragmatiques, que personne parmi eux n'envisage avec sérieux une prise du pouvoir et que la perspective même d'un emploi en rétablissement de l'ordre les inquiète.

Prise de pouvoir: le militaires savent bien que la gestion d'un Etat moderne est complexe et ils savent aussi qu'ils ne sont pas formés à ça. Ils n'ont donc aucune envie de se discréditer en s'y essayant. De plus, vu le fiasco des gouvernants amateurs actuels, il savent aussi que, vaille que vaille, la boutique continue à tourner grâce à la haute fonction publique et qu'ils n'auraient pas un plein concours de celle-ci. Conséquence : exit toute velléité subversive.

Rétablissement de l’ordre: les armées ne sont ni organisées (à part les unités d'infanterie) ni équipées ni entraînées pour ce type de mission. Leur armement est inadapté ou trop puissant pour être utilisé au milieu d'une population amie sans dommages collatéraux excessifs ; si elles étaient néanmoins taskées par l’exécutif pour de telles missions, elles feraient ce qu'elles savent faire, c'est à dire des missions de combat et le moins que l'on puisse dire, c'est que ça ne les réjouit pas !

----------------------

@ Robert Marchenoir

Si vous vous contredisez d'un post à l'autre, tantôt reprochant aux militaires d’empiéter sur les prérogatives du politique, tantôt leur reprochant de ne pas proposer de mesures politiques, vous n'avez qu'à vous en prendre à vous-même de votre inconséquence et de votre légèreté.

F68.10

@ Michel Deluré
"Vous avez lu trop rapidement mon commentaire qui n'était en fait qu'une observation relative à l'apport de Robert Marchenoir qui relativisait la portée de ces tribunes. Eventuellement, référez-vous plutôt à mon commentaire du 13/05 11:34 sur ce même billet."

J'ai relu votre commentaire. Je persiste dans mon observation: vous vous lamentez qu'on n'ouvre pas un débat sur les thèmes que les militaires ont relevés. Mais à aucun moment vous ne soutenez l'idée qu'il est immoral de laisser les militaires entendre qu'ils pourraient rejeter la légitimité du pouvoir civil.

Le pouvoir civil, c'est la primauté d'une démocratie imparfaite se manifestant par le vote, moyen de trancher, dans un an, les débats que nous avons entre-temps. Le pouvoir civil, c'est la seule garantie qu'un tel débat puisse avoir lieu.

Laisser entendre que les militaires pourraient prendre le pouvoir, c'est acter que ce n'est pas bien important que les politiques publiques, y compris en matière de sécurité et d'immigration, soient encadrées par le débat puis le vote. Vote qui est l'issue du débat public.

Il est inutile de se plaindre qu'un débat ne s'ouvre pas sur un sujet quand on ne condamne pas les propos ambigus des militaires: le recours à la force, c'est trancher l'issue du débat sans passer par le vote. C'est déclarer que les Français n'ont qu'une seule bonne réponse possible à la question de la sécurité et de l'immigration: celle des militaires.

Ceux qui soutiennent à mots couverts la notion d'un coup d'État ne sont pas ceux qui souhaitent ouvrir un débat. Ce sont ceux qui veulent en prescrire les conclusions.

Les conclusions de ce débat, c'est dans un an, dans l'isoloir. Pas avant.

Je suis sidéré que ce ne soit pas une évidence pour tout le monde...

Robert Marchenoir

@ Achille | 13 mai 2021 à 21:01
"Un excellent commentaire auquel j’adhère à 100 % et même un peu plus !"

Vous m'en voyez très flatté. Qu'est-ce que je gagne ? Je ne vous cache pas que l'Ordre de l'Appeau d'Éphèse, avec son ruban bleu et la petite figurine d'Achille Talon qui pendouille au bout, me ferait très plaisir.

Si jamais vous pouviez me l'obtenir, je vous promets de le porter en votre honneur les jours de fête nationale.
______

@ Michel Deluré | 14 mai 2021 à 09:07

Je ne comprends pas votre question. Soyez plus précis. Engagez-vous.
______

@ revnonausujai | 14 mai 2021 à 09:31
"Vous avez une logique de Shadok !"

Ne prononcez pas des mots dont vous ignorez le sens.

Votre "logique", c'est celle de tous les fonctionnaires gauchistes, qui pinaillent sans fin avec leur jeu de bonneteau rhétorique, dès lors que leurs immondes privilèges et leurs magouilles permanentes sont dénoncés par la population sur le dos de laquelle ils vivent.

Furieux que leurs petits secrets soient éventés, ils montrent les crocs, ils insultent, ils diffament -- et ils essaient de détourner la conversation avec des ratiocinations qui n'ont de la logique que l'apparence.

Inutile de dire qu'il est totalement vain de discuter avec l'un des représentants de cette race, dès lors qu'il est démasqué. C'est votre cas. Vous n'êtes pas le premier.

J'ajoute, car les pinailleurs et les malcomprenants sont légion, qu'il y a pléthore de gauchistes à l'extrême droite : le bulletin de vote n'y fait rien.

Lucile

Il n'y a pas qu'en France.

Aux USA, 120 généraux à la retraite viennent de se fendre d'une lettre ouverte à Joe Biden. Ils se préoccupent entre autres de l'état intellectuel du Président et des fraudes électorales lors de l'élection présidentielle.

Voici un commentaire de Politico (plutôt pro-Biden):

"Selon plusieurs experts cela rappelle la crise entre civils et militaires actuelle en France (…). La lettre américaine est frappante pour plusieurs raisons. Il n'est pas inhabituel que des officiers à la retraite prennent parti pour tel ou tel candidat lors d'élections. Mais cette lettre frappe les observateurs chevronnés par son style remonté, et même acerbe, et son accent de conspiration. Un tel langage leur paraît particulièrement hors limites et même dangereux ; son emploi en dehors d'une période électorale est considéré comme rare, et sans précédent".

https://www.politico.com/news/2021/05/11/retired-brass-biden-election-487374

Concernant la crise française, le Guardian anglais, (comparable au journal "Le Monde") suggère que "l'histoire (de la lettre des généraux) a quelque peu été montée en épingle. Voici pourquoi : contrairement à la suggestion faite par certains commentaires empreints de surexcitation, ce groupe de généraux n'a en fait aucune possibilité de fomenter un coup d'Etat".

Et plus loin "Il y a cependant pas mal de souci à se faire quand 58 % de la population française pense que le pays est au bord de l'effondrement, et quand il est prévu que MLP récolte 48 % des suffrages au deuxième tour. Selon un sondage Harris, 49 % des personnes consultées soutiendraient une prise du pouvoir par l'armée. Ce sondage met en lumière la méfiance à l'encontre du président qui subit là les conséquences de son échec et de celui de ses prédécesseurs à enrayer terrorisme et criminalité".

https://www.theguardian.com/commentisfree/2021/may/04/coup-france-far-right-president-marine-le-pen

Isabelle

"...Ces tribunes ne constituent en aucun cas une ingérence dans la vie politique du pays puisque n’y figure nul appel partisan. Ces militaires tant décriés n’apportent leur soutien, ni n’invitent à voter pour qui que ce soit. Ils portent des valeurs civilisationnelles. Ils défendent la nation. Et tant pis pour les « progressistes » s’ils ont choisi de la laisser tomber. Tant pis pour eux s’ils ont abandonné au camp national l’incarnation de la résistance face à l’invasion migratoire arabo-africaine, l’islamisation de masse, la déchéance de la souveraineté française au profit de la souveraineté de Bruxelles, la décomposition de notre économie et de nos finances publiques.

Emmanuel Macron et sa clique sont en rage car ils sentent bien que le pays leur échappe, qu’ils ont perdu la confiance de piliers essentiels de notre maison commune, la France.

En ce qui nous concerne nous devons faire notre la célèbre maxime de notre bien aimé Jean de la Fontaine: « Patience et longueur de temps font plus que force ni que rage ».

Qu’ils écument, qu’ils éructent, qu’ils se démènent comme des turlupins. Pendant ce temps le peuple souverain se lève lentement. Calmement. Résolument. Et avance sur le chemin qui le mènera, dans un an, à la reconquête de la France par les Français."
Jean Messiha.

https://www.causeur.fr/ladjuration-des-centurions-200204

Michel Deluré

@ F68.10 14/05 11:15

Vous avez lu trop rapidement mon commentaire qui n'était en fait qu'une observation relative à l'apport de Robert Marchenoir qui relativisait la portée de ces tribunes.

Eventuellement, référez-vous plutôt à mon commentaire du 13/05 11:34 sur ce même billet.

Ellen

"Entre le pouvoir ou les militaires, où est le courage ?" (PB)

Je doute fort que les politiques comprennent le sens de la vérité.
La France ne sera jamais détruite par le reste du monde islamique. Si nous faiblissons au point de perdre nos libertés et l'amour de notre patrie, ce sera parce que nous nous serons détruits nous-mêmes.

sbriglia

"J’aime bien Patrice Charoulet. Ce n’est pas le mauvais gars."
Rédigé par : Achille | 13 mai 2021 à 18:33

On a craint le pire : "ce n'est pas un mauvais bougre."

Condescendance, quand tu nous colles à la peau !

sylvain

On a les généraux qu'on mérite, en ce moment y en a qui doivent être morts de rire en voyant le spectacle pathétique de nos militaires en pantoufles ou en treillis qui ne connaissent que le maniement du clavier de leurs ordis.

Ce sont les généraux birmans ; pas de cou*lles molles chez eux, pas d'ordis, seules les mitraillettes et les mitrailleuses qu'ils manient avec une dextérité et une efficacité remarquables.

Pas de grandes gueules comme chez nous, le seul tapage nocturne et diurne qu'on entende chez eux c'est :
« Tatatatatata…!  », évidemment ça fait plus de bruit qu'un clavier.

Ces généraux doivent être d'extrême drouaaaate d’après nos gauchiiiisses, il faut impérativement d’urgence envoyer Moretti dans les Hauts-de-Birmanie pour faire barrage à leur RN à eux et ses fachos jaunes aux yeux bridés.

F68.10

@ revnonausujai
"En bref, ce que vous reprochez aux signataires des lettres-pétitions, c'est de ne pas être sortis de leur champ de compétence..."

Ce que je leur reproche, c'est d'avoir "crédibilisé", comme vous dites, l'idée d'un rejet du pouvoir civil. C'est grave.

Ce qui est grave, aussi, ce de ne pas reconnaître que ce point est primordial dans l'évaluation morale de leurs lettres-pétition.

----------------------------------------------

@ Michel Deluré
"À se focaliser sur l'insignifiant, ne sommes-nous pas détournés de l'essentiel ?"

Appeler au rejet du pouvoir civil c'est pas "insignifiant". C'est curieux que vous n'ayez pas une appréciation claire de l'"insignifiant" et de l'"essentiel"...

revnonausujai

@ Robert Marchenoir | 13 mai 2021 à 19:53

En bref, ce que vous reprochez aux signataires des lettres-pétitions, c'est de ne pas être sortis de leur champ de compétence (opportunité d'engager l'armée dans des opérations de rétablissement de l'ordre, adaptation des moyens à la mission, conséquences sur la situation générale) et de ne pas avoir proposé de mesures sécuritaires ressortant du politique.

Vous avez une logique de Shadok !

Michel Deluré

@ Robert Marchenoir 13/05 19:53

En résumé, l'insignifiance que vous vous attachez à nous démontrer de ces tribunes justifiait-elle finalement tout le bruit fait autour d'elles ?
À se focaliser sur l'insignifiant, ne sommes-nous pas détournés de l'essentiel ?

sylvain

@ sbriglia

Mon cher sbriglia, votre lien sur les statistiques concernant l'insécurité record, les crimes, délits, agressions par nos chères bandes de racailles colorées a été purement et simplement supprimé en urgence car il dérangeait trop Macron en campagne électorale.

Ne vous fiez plus à ces liens de propagande islamogauchiste du gouvernement, dans le cas de ce lien il y a eu dérapage d'un fonctionnaire qui aurait dû observer l'omerta officielle, il a dû se faire taper très fort sur les doigts pour avoir divulgué ce que la France entière connaît : tous les records d'insécurité et de crimes ont été battus, le pays est un coupe-gorge sanglant, l'immigration clandestine sauvage criminelle en étant la principale cause.

Silence dans les rangs, Zemmour taisez-vous, le vrai danger ce sont les hordes et meutes des lepenistes RNistes, couteau entre les dents, qui sèment la terreur dans tout le pays.

sylvain

Quelqu'un aurait-il des news du Rambo des Cévennes ? Nos pauvres FDO, humiliées quotidiennement dans les banlieues par les racailles, sont définitivement ridiculisées aux yeux du monde entier par un tartarin cévenol.
Drones, hélicos, infrarouges, caméras thermiques, GIGN, commandos, forces spéciales, rien n'y fait, un scénario digne des meilleures parodies gendarmesques qui ont régalé tous les publics des salles obscures.

Ceux qui pensent encore que l'envoi de tous ces branquignols police armée gendarmerie dans les banlieues suffira pour vaincre les racailles, devront s'attendre à assister à un écrasement total et une défaite cinglante de toutes les « forces de l'ordre » par les centaines de milliers de jeunes arabo-africains surarmés, surentraînés, sans pitié, avec une expérience extrême très peaufinée de leurs quartiers.

Il se pourrait bien qu'on apprenne aux infos un dénouement cruel pour tous ces charlatans : « fin du suspense dans les Cévennes, un ramasseur de champignons qui passait par là a réussi à maîtriser le forcené… »

Un délice de fin gourmet.

hameau dans les nuages

@ Tomas | 13 mai 2021 à 16:54

Vous non plus. Faites un effort.

https://www.interieur.gouv.fr/Interstats/Actualites/Insecurite-et-delinquance-en-2020-bilan-statistique

Vous avez toutes les autres années si vous voulez.

Ninive

@ Robert Marchenoir | 13 mai 2021 à 19:53

Yaka faukon et illusoires déclarations à la veille d'élections par ceux-là même qui ont dicté notre condamnation..

Ainsi parlait machin truc chouette

Achille

@ Robert Marchenoir | 13 mai 2021 à 19:53

Un excellent commentaire auquel j’adhère à 100 % et même un peu plus ! Clair, net et sans bavure. Rien à ajouter. Tout est dit !

Robert Marchenoir

Faisons un petit bilan. Si l'on se livre aux suppositions les plus favorables aux militaires signataires des deux tribunes, il n'en reste pas moins que ce sont des branquignols inopérants auxquels il ne faudrait même pas confier l'accrochage d'un cadre au mur.

Ne parlons pas de la défense de la patrie. Ne parlons pas des orientations politiques fondamentales. Et, s'il vous plaît, ne parlons pas de courage.

Mettons que le fameux passage de la première pétition sur "l'intervention de nos camarades d'active" n'était pas un appel à l'insurrection, mais la simple hypothèse d'un recours légal à l'armée par les autorités civiles.

Mettons que la situation soit si grave qu'elle justifie une infraction à l'obligation de réserve au nom de l'intérêt général.

Mettons que la deuxième pétition ait effectivement été signée par des militaires d'active (ce dont, pour le moment, nous n'avons pas la moindre preuve, je le rappelle : il pourrait tout aussi bien s'agir du chat du directeur de la rédaction de Valeurs actuelles, accompagné du conseil d'administration de l'association des videurs de pots de chambre).

Mettons que le nombre de ces militaires d'active (même pas revendiqué, à ma connaissance) soit suffisamment significatif pour donner du poids à la pétition.

Mettons que les signataires du deuxième texte aient effectivement risqué leur vie en opérations extérieures, ainsi qu'ils s'en vantent, et qu'ils ne soient pas de simples ronds de cuir galonnés en train de compter les litres d'essence (là encore, aucune preuve).

Que reste-t-il ?

Deux vagues textes, assez mal rédigés, protestant contre la délinquance, la subversion, et mettant en cause l'immigration musulmane.

Big deal, comme on dit en français. Les militaires viennent de se réveiller, et de découvrir ce que la majorité des Français savaient déjà. Une poignée de gens qui se trouvent porter un uniforme ont exposé, de façon bien moins complète et bien moins lucide, ce que des millions de gens ont déjà expliqué, depuis des décennies, de façon infiniment plus informée, en France et dans le monde (je rappelle que ce n'est pas un problème spécifiquement français).

Quel peut donc bien être l'intérêt ? Et encore une fois, ne parlons pas de courage. Où est le courage de dire, de façon très limitée et fort tardive, que l'on est d'accord avec ce que pensent, selon d'innombrables sondages, la majorité des Français ?

Le seul intérêt, ce serait d'ajouter la voix d'une corporation supplémentaire au poids des électeurs qui s'expriment déjà en ce sens.

Donc, quelle est la confiance que l'on peut accorder, sur le plan politique, aux initiateurs de ces tribunes, puisque l'on vient d'admettre que leur intention n'était pas de se transformer en escadrons de la mort résolus à éliminer physiquement les criminels issus de l'immigration ? Quelle est la portée de leurs talents en matière politique ?

Premièrement, ils nous pondent une tribune qui, au minimum, semble appeler à un coup de force militaire. Assurant ainsi d'être perçus comme des extrémistes déjantés, facilement récusés par le gouvernement, suscitant la répulsion de nombreux citoyens attachés à la démocratie, et attirant sur eux des sanctions probables.

Tandis que le but serait, au contraire, d'exprimer le consensus de la nation dans des termes où chacun pourrait se reconnaître.

Deuxièmement, ils prennent parti en faveur des Gilets jaunes, contre le "pouvoir" -- langage marxiste qui ne peut que leur mettre à dos une grande partie de la population.

Troisièmement, ils traitent le chef de l'État de lâche à mots à peine couverts, ce qui n'est pas de nature à rallier ceux qui ont voté pour lui -- à la majorité, jusqu'à nouvel ordre.

Puis, ils s'empressent de publier le tout sur un blog parfaitement inconnu, tenu par un ancien officier de gendarmerie de rang subalterne, qui n'est plus en activité depuis 34 ans, mais qui cherche à faire la promotion de ses livres (parmi lesquels figure la somme scientifique intitulée Les Strings de l'Armée rouge).

Un simple lien est envoyé à Valeurs actuelles, lequel republie le texte un peu plus tard.

Là encore, si l'ex-capitaine Fabre-Bernadac avait été un peu moins vaniteux, un peu plus réfléchi et un peu plus soucieux du bien commun, il aurait reconnu la nécessité de s'associer, dès le départ, à un média puissant, apte à donner un vaste écho à son texte.

Il aurait négocié en amont avec tel ou tel, en proposant l'exclusivité de sa pétition. Il aurait choisi, non pas Valeurs actuelles, mais un média non marqué à l'extrême droite, pour éviter l'accusation de radicalisme. Il aurait soigneusement préparé l'opération, aurait arrangé des interviews des membres de son groupe, etc.

Valeurs actuelles publie donc le binz, et hop ! Marine Le Pen réagit, en disant : venez chez moi, mes mignons.

Fabre-Bernadac s'insurge, et pond un communiqué pour dire pas du tout, nous sommes indépendants, on ne veut pas se faire récupérer, etc. Sachant que parmi les têtes pensantes de la pétition, il y avait plusieurs officiers à la retraite proches ou adhérents du RN (dont lui...). Ça non plus, ça ne pouvait pas être organisé à l'avance ! Prière de la boucler côté RN, ça ne pourrait que desservir notre cause !

Une fois leur premier coup ainsi raté, que font les instigateurs de cette pétition ? Ils en montent une deuxième pour corriger le tir, de façon aussi irréfléchie et improvisée que la première.

Là, l'affaire se monte avec Valeurs actuelles, mais l'incurie de l'équipe est telle, que le directeur de la rédaction de cet organe grille sa propre exclusivité, en annonçant la pétition avant qu'elle ne soit rédigée... dans des termes qui la ridiculisent... et, de son propre aveu, parce que l'initiative avait déjà commencé à fuiter !

Ces magnifiques "militaires d'active", si nobles et si courageux, qui nous défendent contre les hordes islamistes dans les pays de sauvages, ne sont même pas capables de conserver une pétition secrète le temps de la publier ! Ça rassure !

Et que font les organisateurs pour accréditer ce concept nouveau de la "pétition anonyme" ? Rien. Rigoureusement rien. Le moindre responsable de bas niveau dans le privé leur aurait dit : si vous voulez être crédibles, vous devez trouver un groupe de gens suffisamment incontestables, qui accepteraient de prendre connaissance de l'identité des signataires, de la vérifier, et de se porter garants de l'authenticité des signatures ainsi que de leur nombre.

Évidemment, pour ça, il faut bosser. Pas simplement aligner quelques mots ronflants sur un écran.

Les mots, parlons-en. Dans la première version, une formulation au minimum imprudente fait légitimement croire, à de nombreux lecteurs, que ces gens-là appellent à un coup d'État militaire. Pour corriger cette impression, ils sortent une deuxième version... privée du passage litigieux... mais qui soutient le texte de la première !

Comment peut-on être aussi sot ?

Et comme pour rassurer sur leur parfait légalisme, les auteurs ajoutent, à la deuxième version, des insultes ouvertes envers leurs chefs qui ne figuraient pas dans le premier texte : lâcheté, fourberie, perversion.

Pour finir, et tant qu'à violer l'obligation de réserve et à passer pour des factieux d'extrême droite, ils ne se donnent même pas la peine de réclamer les mesures nécessaires : arrêt de l'immigration, etc.

Même un politicien aussi conformiste que Michel Barnier, le commissaire européen Michel Barnier, incarnation éminente de "l'oligarchie", vient de réclamer une suspension complète de l'immigration pendant 5 ans !

Même le gouvernement, même Emmanuel Macron sont plus extrémistes que nos militaires "fachos", puisqu'ils parlent ouvertement du "séparatisme islamique" et annoncent des mesures pour le combattre !

Comment peut-on être incompétent et nul à ce point ? J'espère bien que notre avenir ne repose pas sur ces gens-là !

Ninive

https://www.youtube.com/watch?v=YcuE54E9coI

@ Isabelle

Attention F68.10 est saoulant.

Tipaza

@ Patrice Charoulet | 13 mai 2021 à 15:02
« La plupart du temps, je me consulte avant d'agir. »

Rimbaud a dit : "Je est un autre".
Vous consultez votre autre, donc vous faites du Rimbaud sans le savoir !
Continuez mon ami.
Pour ma part j’en resterai là. J’ajoute que je ne bois jamais, car je suis tombé dans l’alambic très jeune.

Puis-je vous suggérer, pour vous réconcilier avec Rimbaud, le petit livre de Sylvain Tesson qui vient tout juste de sortir: "Un été avec Rimbaud", aux éditions des Équateurs.
Petit livre par la taille, mais grand par la qualité de l’analyse de Rimbaud, poète extraterrestre.

Achille

J’aime bien Patrice Charoulet. Ce n’est pas le mauvais gars. Jamais vulgaire, jamais insultant. Mais il faut reconnaître qu’il n’a pas son pareil pour détourner les échanges du thème du billet en cours.
Et manifestement ça marche !

Mitsahne

@ Claude Luçon 13/05/2021 à 16H02

Dans la très longue liste des souvenirs de libations joyeuses, il y a des réactions parfois surprenantes. À la citation banale « qu’importe le flacon pourvu qu’on ait l’ivresse » lancée par un vieux quinquagénaire, je me souviens d’une drôlesse qui a répondu : « oui, mais on dit aussi "qu’importe le jupon pourvu qu’on ait les fesses !" »

Certes, on n’était pas chez la baronne du Moulin de la Rivière de Diams, mais cela n’a pas pour autant dégénéré en mêlée. Il y avait parmi nous un conteur exceptionnel (du genre Luchini) qui improvisa un dialogue désopilant qui n’avait rien d’helvétique. Ce qui justifia l’ouverture de nouvelles bouteilles à bulles.
Ce soir-là, c’est la réserve de champagne qui prit une grande claque !

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

MA CHAINE YOUTUBE

PRESSE, RADIO, TELEVISION & INTERNET

INSTITUT DE LA PAROLE

  • Formation à l'Institut de la parole
    Renseignements et inscriptions : [email protected]
  • L'Institut de la Parole propose des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique de la personnalité et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Magistrat honoraire, Philippe Bilger propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires.

MENTIONS LEGALES

  • Directeur de la publication : Philippe Bilger
    SixApart SA 104, avenue du Président Kennedy 75116 PARIS