« Eric Masson n'est pas mort à cause de la drogue ! | Accueil | De Gaulle, Mitterrand, Onfray et les idolâtres... »

12 mai 2021

Commentaires

Lodi

@ Claude Luçon
@ Tipaza
@ Lucile
@ Patrice Charoulet
...

Le compatriote aurait dû dire "enivrons-nous ensemble". Hommes et femmes, gens en couple ou seuls peuvent exprimer leur être par l'ivresse tout en communiant avec les autres.

Rien ne révèle ni n'unit davantage que l'alcool : c'est pourquoi, quand on n'est pas maître de soi ou qu'on a trop de boue dans son tréfonds ou un secret (1) ou un mélange de tout cela, il vaut mieux s'abstenir.
Par contre, on aurait bien tort de se priver d'aller vers soi et vers les autres avec ce vaisseau quand on sait naviguer.

Le problème est : avec qui naviguons-nous ? Par définition, si on est tous ensemble, on ne va pas exclure quelqu'un de la fête.
Mais il ne faut pas non plus forcer les gens comme j'ai désapprouvé de le voir faire, ou aussi mal pousser quelque garçon à trop boire pour montrer sa virilité...

Ce sont les gens qui obligent ou qui empêchent de boire, les fléaux... Je pense que Patrice Charoulet a peut-être payé son opposition à l'alcool : l'irruption téléphonique du censeur a pu mettre en colère le buveur. Soit en tant qu'amant de la liberté, soit en tant que honteux de s'être mis dans un sale état et d'être surpris dans une position d'infériorité.
Ou un mélange des deux ? Combien il aurait mieux valu que l’enivré dise qu'il était allé trop loin dans l'expérimentation de soi pour parler à un autre ! Ou incriminer le :

- plombier
- électricien
- informaticien
...

Bref, dire qu'il était débordé... Et c'est vrai : on peut l'être par le travail, le vin, la peine.

Le problème est de savoir avec qui on boit, avec des gens qu'on apprécie, tout doit bien aller, sinon, disons qu'on vogue à l’aventure.
Manger seul est souvent triste, manger sans alcool n'aboutit souvent pas à un plaisir céleste, il faut une touche électricité pour animer le sens du goût... Ce qu'il y a de merveilleux avec le vin, c'est qu'il ne sert pas à réinitialiser le goût comme l'alcool entre deux plats en Chine mais qu'il faut marier le plat et le vin, art des plus difficiles... Je dirais que même si on rate, l'essai a quelque chose de beau comme ces arts composés de plusieurs comme l'opéra.

Bref, l'alcool, et surtout la manière de le prendre est un art. Un art qui se diffuse, le vin est de plus en plus apprécié et la notion de terroir déborde du vin pour se répandre en tout (2).
Et on songe aussi à marier d'autres alcools avec les plats.

Je comprends que par prudence certains se gardent du vin, mais la conscience peut aussi bien dicter de mieux connaître le monde, soi, ses proches et d'éduquer son goût en prenant du vin.
J'ai connu quelqu'un qui avait le vin mauvais et a fini par n'en boire que seul mais était capable d'en parler. Hommage à lui en passant. Qui sait si Patrice Charoulet n'est pas tombé sur une personne assez sage pour jouer les Ulysse enchaîné pour écouter les sirènes au mauvais moment ?

(1) Si on a un secret et qu'on n'a pas l'habitude de dire ce qui ne doit pas l'être en buvant, il faut continuer à boire : c'est le changement d'habitude qui peut alerter le public.

(2) Certaines eaux en bouteille sont très bonnes : le goût en est moins saisissable que le vin, mais sans le vin, aurait-on eu l'idée de goûteur d'eau, d'en décrire le goût, de les commercialiser et d'en disserter ?
Non, aussi les buveurs d'eau devraient-ils être reconnaissants aux amateurs de vin qui ont ouvert la voie au perfectionnement de leur plaisir sans encourir les dangers des amateurs d'alcool. Mais l'avantage de l'opium, et pour certains, de l'alcool, c'est que quand le quêteur de joie en consomme, il se moque bien de l'ingratitude du monde et des autres malheurs, porté par les nuages.

Exilé

Petite question de politique-fiction.

Une tribune des généraux similaire à celles qui fleurissent actuellement n'aurait-elle pas été salutaire dans les années trente si la Grande Muette avait pu tirer le signal d'alarme devant les choix stratégiques lourds de conséquences faits par des décisionnaires politiques incapables d'analyser ce que la nature du réarmement allemand reposant sur une doctrine offensive inédite laissait pourtant entrevoir ?

Tomas

@ sbriglia

Quand je vais sur ce lien

https://www.interieur.gouv.fr/Archives/Archives-des-communiques-de-presse/2020-communiques/Insecurite-et-delinquance-en-2019-Bilan-statistique.

je lis

ERREUR 404
nos équipes mettent tout en oeuvre
pour retrouver cette page

Vous n'avez vraiment pas de chance !

stephane

Il aurait été intéressant de voir la tête de l'interlocuteur voyant s'afficher "Charoulet" sur son téléphone, et ceci malgré son état d'ébriété, tant il est vrai que ce genre d'appel change des combles à 1 euro.

Claude Luçon

@ Tipaza | 13 mai 2021 à 09:12
@ Lodi | 12 mai 2021 à 23:49
@ Lucile | 13 mai 2021 à 14:23

Il y a longtemps, un soir de fête entre Français à Lagos (Nigeria) pour la Saint-Valentin, un de nos compatriotes un rien enivré a déclaré haut et fort alors que nous parlions joyeusement de femmes et d'alcool:
"Qu'importe le flacon pourvu qu'on ait l'ivresse !"
Moyennant quoi son épouse suisse, une jolie femme, lui a administré une gifle magistrale devant nous tous !

Comme quoi il faut préciser de quelle ivresse on parle :)

F68.10

@ Isabelle
"Mais ce sont vos potes musulmans islamistes qui font feu de tout bois (matériel urbain, voitures de police, voitures de particulier, poubelles, caillassage de pompiers ou de SOS Médecins etc)."

Je pense que je figure assez haut dans la liste des décapitables par ceux que vous appelez "mes potes..."

"Quand le feu ne suffit pas, ils sortent les couteaux, les armes à feu et s'en servent. Ce pays est gangrené par la racaille, les fanatiques de l'islam de plus en plus nombreux et les béni-oui-oui de votre style qui excusent tout, y compris le pire."

Un lycée musulman, même tenu par les Frères musulmans, ce n'est pas "le pire". Des "ateliers défense", c'est quand même autre chose que "les couteaux", "les armes" et la "racaille". Quant à l'aspect "fanatisme", c'est un sujet un peu plus complexe. Je dois aller brûler Sainte-Geneviève à cause du fanatisme que j'y ai vu ? (J'en ai vu... un peu...).

L'existence d'un lycée musulman, c'est inévitable quand on a une population musulmane d'environ 6 %. Vous ne semblez pas le comprendre. Cela ne signifie pas cautionner les Frères musulmans. Je ne cautionne pas l'Église catholique non plus, et pourtant, j'ai été très content de Sainte-Geneviève.

Vous êtes capable de faire ces distinguos ? Non ? Si vous n'en êtes pas capable, vous n'arriverez pas à réellement "lutter" contre l'islam politique.

"L'islam et l'islamisme son corollaire continuent de prendre le pouvoir en France."

Des musulmans rentrent dans la vie sociale et politique. C'est inévitable. Il y a bien sûr des risques d'entrisme que je crois avérés. Alors, je vous le répète: approuvez-vous la "loi sur le séparatisme" de Macron ?

"Comme la macronie ne fait rien à part des discours pompeux et des gesticulations inutiles..."

Donc, manifestement, vous n'approuvez pas la "loi sur le séparatisme". Il va donc falloir m'expliquer ce que vous préconisez. Je vous rappelle aussi que Marine Le Pen s'oppose à cette loi sur le séparatisme car elle tient à donner le change aux religions. Vous allez voter pour qui ?? Vous préconisez quoi ?? Voter Marine, la grosse complaisante face aux religions ??

"...cette religion soi-disant sympathique et pacifique prend de plus en plus de place sur le sol français, du moins ce qu’il en reste."

Je n'ai jamais considéré l'islam comme une religion "sympathique" et "pacifique". M'enfin, si vous tenez absolument à croire ce qu'il vous passe par la tête, libre à vous d'assumer votre stupidité.

"Certains aimeraient bien leur rentrer dedans à ces islamistes délinquants, histoire de leur dire rapidement de quel bois nous nous chauffons mais Parly ou EDM font la chasse aux Français moyens de plus en plus inquiets de ce climat insurrectionnel."

Les réseaux sociaux que vous mentionnez offrent une caisse de résonance à tous les délires contemporains, islam compris. Maintenant, je ne comprends pas ce que vous signifiez quand vous affirmez que Parly ou Dupond-Moretti font "la chasse aux Français moyens"... Si Dupond-Moretti se présente aux élections, c'est le jeu démocratique. Ce n'est pas une "chasse aux Français moyens". Si Parly recadre les proto-pseudo-putschistes, ce n'est pas une "chasse aux Français moyens" mais bien affirmer l'autorité de l'État sur l'armée. Plus "régalien", tu meurs...

Mais je n'ai toujours pas idée de ce que vous prônez contre l'islam. L'extermination de masse ? J'en doute. Fermer les lycées musulmans ? J'attends que vous nous pondiez une loi qui à la fois soit constitutionnelle et satisfasse l'Église catholique. Quand vous aurez fait cette part du boulot, on pourra commencer à prendre vos délires sur le lycée Averroès un peu plus au sérieux. (Et vous pourriez soutenir la "loi sur le séparatisme" si vous voulez mettre votre nez dans ses finances présumées qataries, à ce lycée... Le ferez-vous ? Bien sûr que non...)

Et pourquoi vous pensez que des gens qui refusent de me parler quand ils comprennent que je ne suis pas croyant (ce qui m'est arrivé plus d'une fois, voire pire, en France et en Suisse) seraient "mes potes" ? Je ne comprends pas. À moins d'en conclure que vous êtes une idiote.

Vous espérez quoi ? Que je prône l'approche d'Israël contre le Hamas sur le territoire français ? On boucle les banlieues et on met des checkpoints ? Dites-nous clairement ce que vous voulez plutôt que de vous complaire dans la pleurnicherie avec des arguments moisis et hystériques sur le lycée Averroès...

Vous avez un choix simple: 1. soit vous commencez à combattre idéologiquement, et donc réellement, l'islam en France 2. soit vous prenez des mesures discriminatoires du type interdisant la nationalité française aux musulmans. Vous semblez croire que la voie 2 est réalisable. Je vous informe que ce ne sont pas que les affreux gauchistes pro-finance comme moi qui vous en empêchent: imaginez les réactions internationales le jour où la France déclare la religion musulmane incompatible avec la citoyenneté française... Êtes-vous capable de ce modeste effort d'imagination ?? D'en prévoir et d'en gérer les conséquences ? J'en doute. Il vous reste donc la voie 1. J'attends de vous voir vous y coller.

Patrice Charoulet

IVRESSE (suite et fin)

Réfléchissant sur les effets de l'ivresse, sans vouloir nommer mon interlocuteur qui avait bu plus que de raison, tout le monde, me dit-on, songerait à Wil. Je crois devoir préciser ici qu'il ne s'agit pas de lui. Et je ne crois toujours pas utile de préciser de qui il s'agissait. Je préfère la réflexion au pilori.

Patrice Charoulet

@ Tipaza

Ayant subi les effets de l'ivresse d'une personne que j'estimais, j'ai scribouillé quelques pauvretés à ce sujet, sans nommer cette personne.
Vous louez, dans cette circonstance, l'ivresse en rappelant Baudelaire et Rimbaud. Je n'enseigne plus depuis onze ans. Quand j'enseignais, mon enseignement était fondé sur mon adoration de la langue française et mon admiration pour une cinquantaine d'écrivains. Je n'ai pas la moindre estime pour Rimbaud. Baudelaire est à mes yeux le plus grand poète français. Mais ce n'est pour moi ni un oracle, ni un philosophe, ni un maître moral. Quand je me demande quelles règles doivent guider mon action, je m'adresse ailleurs. La plupart du temps, je me consulte avant d'agir. Et ma conscience ne me dit jamais : "Soûle-toi avant de parler."

Lucile

@ Tipaza | 13 mai 2021 à 09:12
@ Lodi | 12 mai 2021 à 23:49

Bien vu.

J'espère qu'il s'agissait de Wilfrid Druais, j'aime bien son style ; il doit être très bon à tempêter au bout du fil quand on le dérange dans sa mansarde pendant qu'il cuve son pack de Kronenbourg en rêvant de jolies filles.

Sinon qui ? C'est bien le problème avec les médisances anonymes, elles excitent notre curiosité. Quand je dis "anonyme", je parle de l'accusé, bien sûr, non pas du rapporteur.

Isabelle

Quelques extraits de la soi-disant religion de paix et d'amour et plus particulièrement pour les féministes à géométrie variable :

"C’est le Coran qui avalise la polygamie, exige de l’épousée qu’elle soit vierge au mariage et de la femme qu’elle se soumette à son mari ("Elles [les femmes] sont votre champ de labour. Allez à votre champ comme vous l’entendez […]".) C’est la sourate 4 verset 34 qui autorise l’homme à frapper son épouse : "Les hommes ont autorité sur les femmes (…). Et quant à celles dont vous craignez la désobéissance (…) frappez-les (…)".

Les "féministes" au rabais baissent les yeux et mettent le voile devant cet islam rétrograde.

Giuseppe

Le retour à l'Espagne d'après Franco fut un havre de paix, cela a duré quelques années - la force des habitudes -, d'Almuñecar à la Costa del Sol, en passant par la Costa Brava et les autres, les voitures pouvaient rester ouvertes, les derniers vestiges de l'ère du Caudillo étaient encore présents, tout était ouvert, et l'on se rend compte aujourd'hui avec l'élection de Madrid que les gens en ont assez de tout ce qui gangrène une société, incivilités, trafics et le reste.

Je suis retourné à Barcelone et voulant traverser une rue historique, un passant nous en a dissuadés.
La rigueur a du bon, Riss dans son dernier article précise qu'en fait ceux qui ont peur de la police aujourd'hui sont les honnêtes gens.

Isabelle

@ F68.10

"Faire feu de tout bois", écrivez-vous.
Mais ce sont vos potes musulmans islamistes qui font feu de tout bois (matériel urbain, voitures de police, voitures de particulier, poubelles, caillassage de pompiers ou de SOS Médecins etc).
Quand le feu ne suffit pas, ils sortent les couteaux, les armes à feu et s'en servent. Ce pays est gangrené par la racaille, les fanatiques de l'islam de plus en plus nombreux et les béni-oui-oui de votre style qui excusent tout, y compris le pire.

L’islam et l’islamisme son corollaire continuent de prendre le pouvoir en France.

Comme la macronie ne fait rien à part des discours pompeux et des gesticulations inutiles, cette religion soi-disant sympathique et pacifique prend de plus en plus de place sur le sol français, du moins ce qu’il en reste.

https://www.valeursactuelles.com/clubvaleurs/societe/le-proselytisme-musulman-cartonne-sur-les-reseaux-sociaux/

Certains aimeraient bien leur rentrer dedans à ces islamistes délinquants, histoire de leur dire rapidement de quel bois nous nous chauffons mais Parly ou EDM font la chasse aux Français moyens de plus en plus inquiets de ce climat insurrectionnel.

Pauvre France.

Michel Deluré

On peut certes à loisir débattre de cette obligation de réserve qui s'impose aux militaires, et pas seulement à ceux-ci d'ailleurs, et s'écharper sur la question de savoir si ces derniers ont eu tort ou raison de publier ces tribunes.

Plus intéressant me semble-t-il est de s'arrêter sur les causes qui auraient motivé dans leur entreprise les auteurs de ces tribunes, à savoir le déclassement progressif de notre pays et l'état dans lequel il se trouve aujourd'hui.
Plus que de savoir si ces militaires avaient ou non raison de s'exprimer ainsi, ce qui importe en fait n'est-il pas de s'interroger sur la réalité ou non de la situation que ces tribunes décrivent ?

Le déclin progressif de la France ne s'est certes pas amorcé en 2017 mais cette date fut cependant celle qui est associée à la totale décomposition de notre paysage politique.
Et là où il nous était annoncé la promesse aussi vague qu'utopique d'un « Nouveau monde » et où nous étions alors en droit d'espérer une reconstruction de ce paysage, eh bien, quatre ans plus tard, nous sommes toujours sur le même champ de ruines, nous continuons à être dans la même décomposition.

Celui qui a pris en 2017 les rênes du pays n'a nullement réussi après quatre années d'exercice du pouvoir à agréger quoi que ce soit autour de sa personne, de son projet, et les électeurs sont toujours aussi déboussolés, plongés dans l'incertitude.

Ces tribunes ne sont-elles pas finalement l'expression du malaise général que beaucoup de Français ressentent ?

sylvain

Elle est bien jolie votre photo de notre 7ème Cie au clair de lune mais je parie qu'un apprenti terroriste ou simplement un gamin de banlieue leur lancerait des pétards de fête foraine et ce serait une débandade pagnolesque ou un repli stratégique pour faire plus noble ; ils font les Mickey dans leurs uniformes ringards, ils savent défiler, parader, bomber le torse, donner des coups de menton mais le seul ordre auquel ils obéiraient serait : "Courage fuyons" !

J'imagine la scène, un bon scénario pour les salles de cinémas islamistes morts de rire qui, eux, ne font pas les matamores, djellabas, babouches et un canif suffisent pour paralyser la "Cinquième Impuissance du monde", LOL !

Une armée de pitres, à l'image de son peuple soumis couché collabo.

Exilé

@ Patrice Charoulet
« J'ai fréquenté suffisamment de prétoires pour savoir que l'ivresse n'est pas une circonstance atténuante, mais aggravante. La loi a bien raison. »

Mais dans le cas du cannabis - qui possède des effets plus dangereux - c'est le contraire.
Comprenne qui pourra.

La seule chose sûre est que nous ne pouvons faire confiance ni au Législateur ni aux magistrats, qui rejoignent les journalistes, les hommes politiques, les médecins et bien entendu les économistes et météorologistes dans les fonctions ou professions suscitant la méfiance des Français.

-----------------------------------------------

@ MENIER
« Que les illuminés aillent combattre au Mali, c'est là que se joue le choc des civilisations ! »

Parce que, bien entendu, il n'y a pas en France de gens qui se font passer à tabac, lacérer, poignarder, égorger, décapiter, incendier, mitrailler, écrabouiller, défenestrer etc. au nom du choc des civilisations, n'est-ce pas ?

Commençons peut-être déjà par envoyer les jeunes Maliens qui n'ont rien à faire en France défendre leur pays et ensuite armons matériellement, légalement et moralement les Français pour qu'ils cessent de se faire traiter comme sur un champ de tir aux pigeons et puissent se défendre eux-mêmes pour combler les lacunes d'un État défaillant aux mains d'irresponsables et parfois de félons.

Comme le dit la chanson :

« Ils viennent jusque dans vos bras
 Égorger vos fils, vos compagnes 

Aux armes, citoyens ! »

sylvain

Haro sur le RN !

La priorité des priorités pour tous ces partis politiques corrompus et surtout pour ces LREM islamogauchistes macroniens collabos soumis immigrationnistes, ce n'est pas de redresser la France qui sombre dans un gouffre sans fin, dans un chaos programmé par le fou de l’Elysée et ses complices, de mettre de l'ordre dans les banlieues, de lutter contre les délinquants, de lutter contre l'immigration criminelle qui nous pourrit la vie, de résorber le chômage, de radier cette justice gauchiste complice des criminels, de donner carte blanche à nos forces de l'ordre, de redresser notre économie qui chute vertigineusement, de régler le problème des sommes astronomiques qui sont distribuées à tout-va et à n'importe qui sans aucun contrôle, les envahisseurs arabo-africains et leurs congénères parasites sociaux déjà sur notre sol en étant les premiers bénéficiaires prioritaires.

Cette immigration sauvage aura coûté très cher à la France en impôts taxes crimes délinquances insécurité terrorisme.

Macron a commis volontairement un crime d'Etat contre son peuple.

NON, leurs seules préoccupations c'est de lutter contre le RN.

En 2022, Macron aura l'appui de beaucoup de collabos islamogauchistes traîtres : les immigrés, les partis gauchistes, les médias, le service public, les tribus indigénistes racialistes arabo-africaines racistes antiFrance antiblancs antipolice de la pasionaria haineuse criminelle Assa Traoré.

Il gagnera haut la main.

Isabelle

La France des islamo-gauchistes antisémites relayée par quasiment toutes les radios (France Inter, France Info) payées par nos impôts et par plusieurs chaînes de TV (C dans l’air sur la 5, Arte et on en passe).

https://twitter.com/GWGoldnadel/status/1392724124833824772

Ce pays devient un pays de musulmans fanatiques antisémites. Ils ont déjà tué des petites filles d’une balle dans la tête, ils égorgent, ils décapitent et la bien-pensance macroniste cautionne tout. J’ai honte de cette France soumise au fascisme islamique.

Tipaza

@ Patrice Charoulet | 12 mai 2021 à 19:33

Pour un professeur de français, votre refus de l’ivresse est contre-professionnel.
Comment voulez-vous enseigner Rimbaud et son Bateau ivre, et surtout Baudelaire !
En poésie, le cœur de la langue, comme en politique, vous visez à côté.

Baudelaire forever :

ENIVREZ-VOUS

Il faut être toujours ivre. Tout est là : c'est l'unique question. Pour ne pas sentir l'horrible fardeau du Temps qui brise vos épaules et vous penche vers la terre, il faut vous enivrer sans trêve.

Mais de quoi ? De vin, de poésie ou de vertu, à votre guise. Mais enivrez-vous.

Et si quelquefois, sur les marches d'un palais, sur l'herbe verte d'un fossé, dans la solitude morne de votre chambre, vous vous réveillez, l'ivresse déjà diminuée ou disparue, demandez au vent, à la vague, à l'étoile, à l'oiseau, à l'horloge, à tout ce qui fuit, à tout ce qui gémit, à tout ce qui roule, à tout ce qui chante, à tout ce qui parle, demandez quelle heure il est ; et le vent, la vague, l'étoile, l'oiseau, l'horloge, vous répondront : « Il est l'heure de s'enivrer ! Pour n'être pas les esclaves martyrisés du Temps, enivrez-vous ; enivrez-vous sans cesse ! De vin, de poésie ou de vertu, à votre guise. » (In Le Spleen de Paris, XXXIII)

sbriglia

"J'observe qu'à part m'invectiver, vous êtes absolument, et une fois de plus, incapable de réfuter ce que je dis..."
Rédigé par : Tomas | 12 mai 2021 à 15:53

Vous écrivez qu’il n’y a pas de hausse de la violence...
Je vous envoie le lien officiel du ministère de l’intérieur démontrant rigoureusement le contraire.

Vous me permettrez de tirer l’échelle.

PAUL

Une fois encore votre analyse est excellente, mais je ne partage pas certaines conclusions formulées. Il n'y aura pas de guerre civile en France au sens où des affrontements armés et structurés se produiront. Non il y aura des assassinats de policiers et de fonctionnaires (pompiers notamment) pour lesquels les merdias utiliseront systématiquement le curseur du fait divers ou du malade isolé. La peur continuera à s'instiller. Par lâcheté les gouvernants laisseront certaines minorités gérer leur territoire. Et nous en arriverons assez vite à nous habituer à circuler entre des campements afro-islamiques et des zones d'un autre droit. Il y aura des couloirs de circulation réputés sûrs et des zones délaissées. On fait porter à la police et la gendarmerie la responsabilité de la sécurité (OK c'est leur boulot) et en même temps le système politicomerdiatique crée toutes les conditions de l’insécurité.

Lodi

@ Patrice Charoulet

D'abord, je déplore qu'on vous ait injustement offensé. Ensuite, il me faut défendre l'alcool. Et les deux ne font qu'un... Je ne sais pas si vous avez remarqué qu'ici beaucoup de gens diabolisent les autres sans qu'on puisse être sûr de leur taux d'alcoolémie.
C'est l'injustice qui est fondamentale chez les gens, une injustice invétérée et presque indéracinable : il est très rare que les abusifs aient la lucidité de voir leurs abus sans parler d'en tirer les conséquences en présentant leurs excuses.

Ceci dit, la personne va peut-être présenter les siennes. Votre texte est peut-être assez éloquent pour réveiller sa conscience.
Allons, ce n'est pas cuver son vin, le mal, mais cuver sa conscience ! Qui aime le vin a ma sympathie, qui reconnaît ses torts mon estime... Je ne sais qui j'encourage à reconnaître ses torts... Il se peut qu'elle ne m'estime pas si j'en juge selon la manière dont trop se sont permis de me traiter, mais en somme, chaque fois que quelqu'un n'est pas prouvé coupable, je le présume innocent. Et je l'encourage donc comme j'aimerais l'être à sa place.

Quoi qu'il en soit, passons à l'alcool, chez certains, il encourage l'agression, chez d'autres la consolation. Cela débouche parfois sur le sommeil : Bacchus prélude à Morphée. Je pense que chacun devrait avoir le réflexe de prétexter quelque mal à la tête ou autre dérangement pour répondre plus tard quand il a trop bu : la rage est mauvaise, planer peut rendre au contraire fort gentil ou poétique mais pas capable de répondre aux questions.
Vous auriez pu prendre quelque prétexte pour couper la communication mais cela occasionne une gêne : quand on va vers l'autre, il est difficile de s'exclamer qu'on avait oublié que le couvreur passait chez soi, qu'on a trop bu soi-même, ce qui ne serait pas crédible dans votre cas, ou allez savoir quelle autre improvisation.

Je vous souhaite bon courage.

stephane

@ Patrice Charoulet

Nous voilà bien marris de votre désillusion. Vous pensiez avoir trouvé un "pote" sur ce blog, et voilà que vous vous êtes fait rembarrer.
Point besoin de boire hélas pour être ivre, quelques commentaires soûlants parfois suffisent.

Ellen

@ Isabelle | 12 mai 2021 à 14:34

Merci Isabelle de nous avoir envoyé toutes ces informations. Florence Parly la baudruche du service de la macronie, la traître, ferait mieux d'enfiler le costume de l'armée et d'aller sur les terrains de guerre où combattent nos militaires contre le djihad. Cette femme est détestable. Je ne voterai pas Macron et sa clique de serviteurs couchés devant l'islamisme.

Michelle D-LEROY

Merci pour ce beau billet auquel j'adhère sur tous les points.

Car ce qui est dommageable, ce n'est pas ces tribunes militaires, c'est que le pouvoir politique actuel reste sourd aux appels à plus d'autorité et de rigueur.

--------------------

@ Robert

Merci pour la chanson de Guy Béart qui date de 1968 mais paraît si actuelle. Souvent on oublie les paroles et même un chanteur disparu, dommage car je l'aimais beaucoup.

--------------------

@ Mary Preud'homme

Vous avez raison de rester optimiste.
Certes, je ne crois pas à une guerre civile proche, par contre je reste très inquiète sur une situation qui se dégrade et qui tend à devenir quasi normale en ce qui concerne les émeutes récurrentes contre les FDO, le délitement de la société en général. Le présent billet me conforte en ce sens.

Toutefois, vous avez raison de rappeler que vos petits-enfants et ceux d'une majorité de Français encore sont élevés avec une belle éducation. Heureusement !

On ne peut toutefois s'empêcher de voir une société qui part en vrille. Et le dire n'est pas donner raison à l'extrême droite comme voudraient nous faire croire ceux qui pensent que tout va très bien Madame la Marquise.

Patrice Charoulet

Les effets de l'ivresse

Depuis presque cinq ans je lis ce blog et je le commente comme je peux.
Une vingtaine de lecteurs m'ont critiqué : c'est leur droit le plus strict. Normal ! Nous ne sommes pas des frères siamois et chacun ses idées.
Une vingtaine de lecteurs ont eu la gentillesse de me dire leur mail, parfois aussi leur adresse postale, leur métier et leur téléphone. J'ai eu des échanges agréables et fructueux avec la plupart.

Ayant besoin d'un renseignement précis, dans un domaine où je la pensais plus instruite que moi, j'ai eu la mauvaise idée de téléphoner hier à l'une de ces personnes. On m'a dit d'entrée que l'on était ivre. J'aurais dû raccrocher illico. Ne buvant que de l'eau, n'aimant ni le vin ni la bière ni le whisky ni le cognac ni la vodka... j'ai appris que lorsqu'on est ivre, cela peut avoir divers effets. Cela peut rendre plus entreprenant avec les dames le samedi soir quand on va en boîte. Cela peut euphoriser. Cela peut inciter au sommeil. Cela peut faciliter les crimes…

Cela a eu un effet assez désagréable pour moi hier soir : j'ai entendu les pires choses qu'on m'ait jamais dites de ma vie. Je ne dirai ni le nom de l'amateur d'alcool, ni les choses honteuses qu'il a vomies contre moi, toutes plus infondées, plus injustes, plus délirantes les unes que les autres.
J'ai fréquenté suffisamment de prétoires pour savoir que l'ivresse n'est pas une circonstance atténuante, mais aggravante. La loi a bien raison.

J'ajouterai une citation de Françoise Dolto qui ne me semble pas fausse : « L'alcoolisme est une conduite de désespoir ». Cette personne, je devine pourquoi, doit être désespérée. Je ne l'envie pas. N'étant nullement désespéré, je continuerai à boire de l'eau. Et je ne lui retéléphonerai plus. Je vais survivre à cette agression. Cela aura le même effet que l'eau sur les plumes d'un canard. Et qui est le plus déshonoré des deux ?
.

F68.10

@ Isabelle

"Quand la Grande Muette s'exprime publiquement, il faut tendre l'oreille au lieu de se pincer le nez." -- Mohammed Louizi, 28 avril 2021.

Mais nous avons tous tendu l'oreille. Ce que Mohammed Louizi ne semble pas entendre, c'est qu'on ne peut simplement pas laisser passer des propos qui jouent sur les mots, laissant entendre l'insubordination au pouvoir civil. L'entendez-vous vous-même ??

"En 2018, le Ministère des Armées Florence Parly
qui veut sanctionner des militaires pour avoir dénoncé publiquement l'islamisme, a signé une convention avec les dirigeants Frères musulmans du Lycée Averroès." -- Mohammed Louizi, 29 avril 2021.

Défendre la laïcité, c'est aussi défendre la liberté de croyance et de religion. Défendre le libéralisme politique, c'est aussi défendre l'enseignement non-étatique, donc privé, comme garantie que l'État, pas plus que l'Église ou les religions, n'ait pas un contrôle trop ferme sur l'idéologie qu'on infuse dans nos chères têtes blondes. C'est donc défendre l'existence d'un lycée comme le lycée Averroès.

Mon antithéisme, c'est par contre rendre la vie la plus difficile aux croyances telles que celles véhiculées par les Frères Musulmans. Si des choses pas kosher se passent au lycée Averroès, il faut prendre des mesures et le fermer. Avez-vous de telles informations à votre disposition ? Il y a eu des soupçons de financement du Qatar, qui n'ont pas pu être suffisamment prouvés, et qui sont donc sans suite. La loi sur le séparatisme de Macronichinou permettra, a priori, de surveiller ces financements. Approuvez-vous cette action d'Emmanuel, le Rédempteur de notre Nation et de notre Âme ?

Maintenant, j'ai jeté un rapide coup d'œil à ladite convention que dénonce Mohammed Louizi:

"En février 2018, l'établissement privé a intégré les « ateliers défense » qui sont au nombre de 25 dans le département du Nord. Leur but : sensibiliser les élèves à l'histoire de France en les faisant participer à des événements historiques, en les faisant visiter des lieux chargés d'histoire, tout cela dans le but de créer des liens avec la citoyenneté." -- La Voix du Nord, le 20 octobre 2018.

2018 ! Il y a trois ans ! Et que voyez-vous de mal dans ce qui est rapporté de cette convention ? Je ne vois pas. Mohammed Louizi y voit une infiltration de l'armée par les frères musulmans. Et il a raison sur le fait que les Frères musulmans sont un danger. Mais à moins qu'on m'explique davantage la situation, je ne vois pas le problème avec la convention sur les "ateliers défense". Vraiment, je ne vois pas.

Vous n'avez pas un peu l'impression de faire feu de tout bois ?

hameau dans les nuages

@ Robert 83 | 12 mai 2021 à 11:36

Il faut suivre l'affaire un minimum quand même avant de crier au complot d'anonymes :

https://artofuss.blog/2021/03/05/capitaine-herve-moreau-la-revolte-dun-gendarme-de-terrain/

Mitsahne

Le président a la peau lisse. Toujours impeccablement rasé, on dirait un spectre. Il dit ce qu’il a écrit, il a écrit ce qu’il pense, mais il pense comme un ectoplasme qui, comme chacun sait, a-xiste pas.
Petit problème, quand il nomme un ministre, il le choisit dans un vide entouré de néant. Imaginez un chef d’orchestre qui n’aurait aucune notion de solfège, qui ne saurait lire une partition et n’aurait jamais joué d’un instrument.

C’est le statut de la plupart des ministres macronisants, avec mention spéciale pour EDM, le Ribouldingue de la place Vendôme, défenseur professionnel de toutes les crapules, qu’il envoie donner des leçons de morale dans le Nord avec la consigne unique : barrer la route au RN. Lequel RN (ex-FN) n’a jamais eu la moindre responsabilité gouvernementale et qui, donc, n’est responsable en rien du désastre monumental amorcé il y a quarante ans par François M.
(En passant, ceux qui ont accepté que l’on désigne par HAUTS DE FRANCE cette partie la plus plate de notre pays, parce qu’elle est située en haut de la carte, mériteraient quelques coups de pieds au Q).

Le plus grand titre de gloire d’EDM est d’être appelé ‘’Acquitte A Tort’’. Son plus haut grade dans l’échelle sociale est de s’être proclamé à grand bruit « fils de femme de ménage ». Voilà comment on devient ministre de la Justice. Avec le Premier ministre qui interprète toutes les semaines son rôle de comique troupier à la télé, avec Florence aux Armées, sans oublier le ministre de l’Education nationale qui joue à la marelle, on sent vraiment qu’on est gouvernés.

Mais puisqu’on vous dit que c’est la faute au RN…

Robert

Billet parfait dont l'analyse rigoureuse est implacable pour ceux qui nous gouvernent. En particulier le Premier ministre qui hier sur France 2 nous a gratifiés de sa ferme assurance que le problème lié à la mort du brigadier de police d'Avignon serait déjà en cours de règlement, voire déjà réglé : un problème soulevé, un durcissement des lois, notamment sur le refus d’obtempérer, et hop ! Comme par magie il n'y a plus de problème...

Personne n'est dupe de la duplicité du personnel qui nous gouverne, en particulier l'actuel. J'en veux pour preuve la lutte contre l'islamisme pris paraît-il à bras-le-corps par une loi spécifique. Mais dans le même temps, LREM intègre sur une liste électorale à Montpellier une femme voilée : l'en même temps dans sa splendeur ! Devant les hauts cris que l'affiche a suscités, a repris sa copie...

Pour en revenir à ce billet, j'en retiens ce passage :
"Ces militaires, que leur condition rend plus sensibles et vigilants que d'autres, ont vu l'état de notre pays sombrer tellement aux antipodes de leurs valeurs institutionnelles - ordre, autorité, respect, discipline, protection et dignité -, si éloigné du culte de la France, de sa fierté et de son Histoire, qu'à l'évidence leur devoir leur imposait une pratique de rupture. La comparaison avec les résistants de 1940 est absurde et choquante mais il n'en demeure pas moins que cette deuxième lettre ouverte peut s'honorer d'une lucidité rare et favoriser un vrai sursaut.
Les militaires ne nous ont rien appris. Depuis quatre ans, nous sommes nombreux à juger médiocre le bilan d'Emmanuel Macron en matière régalienne. Parce que le président n'a jamais su parler cette langue et qu'elle ne peut que lui déplaire puisqu'elle ne tolère pas le "en même temps"."

Que rajouter à ce constat qui montre combien les citoyens français, notamment ceux qui servent sous l'uniforme ou y ont servi, sont fondamentalement inquiets pour l'avenir de leur pays, de leur Patrie, de leur Nation. Pour les militaires, cela se double de l'amour du Drapeau qui symbolise la France pour laquelle ils sacrifient leurs vies, drapeau sacralisé au service de la République et de la France.
Que constatent-ils ? Le drapeau tricolore est souvent profané pendant que celui de l'Algérie indépendante est de sortie en toutes occasions, y compris lors de rassemblement populaires à l'occasion d'élections présidentielles... Il a même remplacé une nuit celui du Capitole, siège de la mairie de Toulouse ! Sans compter les multiples déclarations de saltimbanques d'origine algérienne par exemple qui ne pourraient jamais brandir les drapeau tricolore alors qu'ils brandissent le leur qui reste celui de leurs origines familiales, non seulement à la première génération, mais encore à la deuxième voire à la troisième.

D'évidence, la première tribune aurait mérité de la part du gouvernement des réactions mesurées. Mais les références systématiques à l'extrême droite et au putsch auxquelles nombre de ministres ont voulu la réduire a été contre-productive. D'autant plus que le chef d'Etat-Major des armées s'est trouvé contraint (par sa ministre ?) d'intervenir publiquement en annonçant des mesures disciplinaires ( https://www.msn.com/fr-fr/actualite/france/france-le-g%C3%A9n%C3%A9ral-lecointre-pr%C3%B4ne-des-sanctions-contre-les-signataires-de-la-tribune-de-militaires/ar-BB1gaM16 ).

Au lieu de calmer la situation, cette intervention a entraîné un prise à partie publique du chef d'Etat-Major des armées par l'un des généraux signataires de la première tribune (https://www.lesalonbeige.fr/le-general-piquemal-ecrit-au-general-lecointre/) et s'est poursuivie par une seconde tribune attribuée cette fois à des militaires d'active.

La volonté gouvernementale de jeter le discrédit et l'opprobre sur les signataires des deux tribunes n'aura en réalité fait que jeter de l'huile sur le feu : d'abord par la réaffirmation du lien inter-générationnel propre au milieu militaire, ce qui de facto tend à mettre en porte-à-faux le chef d'Etat-Major des armées et risque de saper son autorité, ensuite parce que Valeurs actuelles a ouvert la signature de la seconde tribune à tout le monde, donc fait bénéficier les auteur initiaux de l'appui d'une partie importante de la population qui éprouve le même ressenti face à la situation de la France, notamment les "vrais" Gilets jaunes de 2018 constitués des citoyens de la France périphérique, ceux qui n'intéressent pas monsieur Macron, ceux qu'il a couverts de ses sarcasmes.

Alors que la discrétion aurait été indispensable au traitement raisonné du problème, la situation risque d'échapper au gouvernement d'autant plus qu'il sera enclin à une chasse aux sorcières pour évincer les militaires d'active qui auraient été signataires.
Au fond, on aurait là une perte absolue de confiance des militaires dans les gouvernants, avec le risque de voir la situation conduire à une fronde comme celle de 2001 qui avait alors concerné les gendarmes face au ministre de la défense de monsieur Jospin.
Au bilan la petite houle sans importance qui se transforme, par un jeu de sorciers, en une vraie tempête !

sylvain

Le virus islamogauchiste, l'islamovirus, est quasiment aussi dévastateur que la COVID.

Il se propage grâce à tous les merdias gauchistes de Libé, du Monde, France Inter, l'Huma, et tous les chroniqueurs soumis du service public de gauche, des partis collabos PS PCF EELV LFI...

Mêmes journalopes que ceux du fameux "Signal" des années collabos, mêmes ondes que Radio Pétain.

Leurs diarrhées médiatiques fachos gauchistes racistes anti-France antiblancs, xénophobes sont une manipulation extrême islamogauchiste.

Que tous ces illuminés de gauche traîtres lâches aillent soutenir leurs amis terroristes au Mali pour s'épanouir dans la haine, la violence et les crimes.

Heureusement nous avons des radios libres comme CNews chaîne des patriotes, des vrais citoyens français qui luttent contre ce nazislamisme barbare sanguinaire complice du pouvoir et de toute cette gauche infecte.

sylvain

@ Denis Monod-Broca
"...djihadistes qui, victimes de nos bombardements, viennent chez nous commettre des attentats..."

Ah ouais ? Vous leur avez demandé pourquoi ils venaient ? Je crois plutôt que c'est pour les bombardements des aides allocs en overdose CAF APL CMU CARTE VITALE SECU ASSEDICS AME ATE distribués sans modération à ces vaillants combattants qui viennent au péril de leur vie dans ce pays fasciste raciste colonial pleurnicher devant les banques alimentaires, les Restos du coeur, les mairies de gauche qui cèdent à leurs caprices sinon c'est "rassissse" !

Pour les attentats, leurs frères et cousins sont déjà là et ils ont réussi par la peur à mettre à genoux armée police justice et le pays entier grâce aussi à la collaboration des LREM de Macron le tueur de la France.

Cocus de citoyens français qui se font plumer par des impôts et taxes records pour accueillir toutes les Déchetteries du monde.

Julien WEINZAEPFLEN

1."À la santé de con le capitaine et de con le commandant". Tel fut le toast que porta Philippe d'Orléans, qui n'était pas encore régent et que l'on n'appelait que le duc de Chartres, à l'issue de la dernière bataille où il servit pendant la guerre de succession d'Espagne sous les ordres de je ne sais plus quel maréchal. Preuve que l'hostilité entre les militaires et le pouvoir politique date de longtemps. Le duc d'Orléans avait "une pointe de vin" quand il se laissa aller à cette exclamation. Mais cela lui valut la disgrâce à la demande de Madame de Maintenon qui se sentit visée sous le sobriquet de "commandant". L'histoire est narrée par le duc de Saint-Simon dans ses célèbres Mémoires.

"Il ne faut pas laisser les intellectuels jouer avec des allumettes" et "la guerre est une chose trop sérieuse pour la confier à des militaires". Les politiques manquent tellement de sérieux qu'il doit être d'intérêt public de les laisser jouer avec cette poudrière.

Vous vous souvenez de Trump taquinant "little Rocket man" avec son "bouton" qui était plus grand que le sien ? En France, quand quelqu'un dit qu'il est boutonneux, on dit qu'il est pubère. Trump devait être prépubère alors.

2. "Un quarteron de généraux en retraite", souffla de Gaulle pour qualifier le putsch d'Alger. Il oubliait que lui-même était un général en retraite le jour où il revint aux affaires en s'appuyant (pour son "coup d'Etat permanent" - que je n'arrive pas à trouver en version numérique) sur Massu et sur une fourchette de militaires, Massu qu'il alla rechercher en Allemagne quand il craignit pour son pouvoir en Mai 68, à moins qu'il ne fût allé se faire consoler par lui par temps de déprime. La belle carrière de fuyard de ce "général autrement téméraire que Giraud", écrivait son fils Philippe, grand homme et grand mythologue qui, après une belle Grande Guerre où il "se fit ramasser à Douaumont" (ça arrivait aux plus braves !), commença par fuir en Angleterre pour s'achever par la fuite en Allemagne avec femme, enfants, armes et bagages, chez Massu le présumé tortionnaire.

3. Villiers n'a pas d'honneur. "Je suis votre chef", fanfaronna notre leader minimo à l'endroit de l'ancien chef d'Etat-Major de l'armée qui n'était autre que le frère du fondateur du Puy du Fou. Qu'à cela ne tienne, cela n'empêcha pas celui-ci de se targuer d'un lien amical avec le Président, tissé à la Rotonde où, dans une première version de la rencontre selon l'énarque saltimbanque, le vicomte aurait abordé le couple Macron et dans une seconde version, le couple Macron serait allé le chercher pour qu'il lui prodigue ses conseils de Vendéen pour bien gouverner la France. Philippe de Villiers a feint de croire en Macron, qui incarnait tout ce qu'il dénonçait dans "Le Moment est venu de dire ce que j'ai vu". À l'approche de l'élection prochaine, il se dit que ça ne va pas payer. Alors il prétend balancer ce que lui et le couple Macron sont censés s'être dit pendant un dîner élyséen où Macron aurait été au bord de l'overdose, sous-entend-il en évoquant les yeux encore plus "hallucinés" que d'habitude du Président qui est à deux doigts de fausser compagnie au vicomte qui le harangue, sous les yeux stupéfaits de Brigitte qui n'apprécie pas ce manque d'éducation.

Le manque de délicatesse de Villiers répandant ses confidences discrédite celle que je n'ai jamais cru et où il prétendait que Chirac lui aurait dit que la France aurait des racines autant musulmanes que chrétiennes. Chirac n'était pas assez bête pour dire une telle énormité, ni Sarkozy pour se vanter de n'avoir aucune goutte de sang français dans les veines. Il faut arrêter de croire Villiers le faussaire et le fossoyeur, fossoyeur de son camp, la "droite nationale", comme Dupont-Aignan qui est son continuateur et qui remplit la même fonction.

4. "Faits et documents" a fait un sort au général de Villiers, le frère de l'autre. Il était très otanesque et très en vue dans les cercles dits mondialistes. Un colonel de mes amis chez qui je passais des vacances quand le général de Villiers démissionna avec pertes et fracas en excitant la bourgeoisie conservatrice, m'a dit: "Je n'accorde aucun crédit aux rodomontades de ce biffin. Ces gens-là ont toujours eu la même attitude. Ils ont reçu une excellente instruction, ils ont fait les écoles. Du coup ils se croient des stratèges, mais ils ne sont pas plus futés que des énarques." Tel aîné, tel puiné.

Et on veut faire du petit dernier un président de la République ? De lui ou de Zemmour ? C'est du pareil au même. Je suis comme Manuel Valls, "je n'aime pas la France d'Eric Zemmour ou d'Assa Traoré", mais je n'aime pas non plus la France de Manuel Valls.

5. Les soldats de la Grande Muette s'entendent dire en quelque sorte: "Vous donnez votre vie et vous fermez votre gueule."

6. Je respecte "Valeurs actuelles" tant qu'ils font des enquêtes, mais certainement pas quand ils publient la tribune, après celle d'un militaire à la retraite accumulant les signatures à sa lettre ouverte, de généraux d'active anonymes dont rien ne dit qu'ils l'ont écrite. Geoffroy Lejeune avait prévenu: "Puisque le feuilleton mettant en scène Danièle Obono en bonobo ne vous a pas plu, nous ferons pire." Il a tenu parole. Maintenant VA est un journal d'extrême droite sans la qualité satirique de l'ancien "Minute" de feu Serge de Beketch. C'est un journal sans opinion qui fait des sales coups.

7. Jean-Pierre Fabre-Bernadac n'est pas un général, mais un capitaine de gendarmerie ancien élève de Sciences Po et qui avait depuis toujours des velléités d'écrire. Il a quitté l'armée en 1988 si je suis bien informé. Il n'écrit ni très bien ni très clair. Quelqu'un qui est capable d'employer l'expression "au final" ne me paraît pas très crédible. Il ne faut pas qu'il joue les victimes quand on l'accuse de menacer d'un coup d'Etat militaire à la fin de sa lettre ouverte. Il manie le registre de l'ambiguïté dont il paraît qu'on ne sort qu'à son détriment. Emmanuel Macron a parfaitement raison de ne pas le recevoir. Quand on veut faire un coup d'Etat, on prend ses risques, mais on ne signe pas une mauvaise bafouille. N'est pas de Gaulle ou Boulanger qui veut.

Tomas

@ sbriglia

J'observe qu'à part m'invectiver, vous êtes absolument, et une fois de plus, incapable de réfuter ce que je dis. Je ne vais pas abuser des liens qu'on pourra trouver dans mes commentaires du billet précédent, et que je suppose que vous avez lus puisque vous avez répondu. Après, il n'est pire sourd que celui qui ne veut pas entendre et j'ai depuis longtemps compris qu'en la matière, vous étiez un cas désespéré.

Il est d'ailleurs curieux que Darmanin ne tienne pas sa promesse de publier régulièrement les chiffres de la délinquance, si on connaissait la vérité il aurait l'air idiot, et puis les commentateurs de presse ne pourraient pas nous jouer l'Arlésienne de la France livrée aux hordes barbares...

sbriglia

Et si l'on faisait un peu de droit ?

Le "devoir" de réserve des militaires est-il une obligation légale, sanctionnée en cas de manquement par un texte pénal, ou une construction jurisprudentielle ?

Parlons plutôt d'"obligation" de réserve, plutôt que de "devoir" de réserve.

Le principe de neutralité du service public interdit au fonctionnaire de faire de sa fonction l'instrument d'une propagande quelconque. La portée de cette obligation est appréciée au cas par cas par l'autorité hiérarchique sous contrôle du juge administratif.

L'obligation de réserve est une construction jurisprudentielle complexe qui varie d'intensité en fonction de critères divers (place du fonctionnaire dans la hiérarchie, circonstances dans lesquelles il s'est exprimé, modalités et formes de cette expression).

C'est ainsi que le Conseil d'Etat a jugé de manière constante que l'obligation de réserve est particulièrement forte pour les titulaires de hautes fonctions administratives en tant qu'ils sont directement concernés par l'exécution de la politique gouvernementale.

À l'inverse, les fonctionnaires investis d'un mandat politique ou de responsabilités syndicales disposent d'une plus grande liberté d'expression.

La réserve n'a pas trait uniquement à l'expression des opinions. Elle impose au fonctionnaire d'éviter en toutes circonstances les comportements portant atteinte à la considération du service public par les usagers.

Rappelons une vieille affaire :

(Extrait du Journal Oise Hebdo N°426 du 30 avril 2002):

"Selon le capitaine Bavoil, l’Amiral Debray n’avait pas le droit de soutenir Chevènement.

Dès avant le premier tour de l’élection présidentielle, l’amiral Michel Debray, conseiller municipal de Senlis, avait intégré le comité de soutien à Jean-Pierre Chevènement, fondateur du Mouvement des citoyens et candidat du pôle républicain. Dans un tract, l’amiral avait appelé ses concitoyens à voter pour Jean-Pierre Chevènement, « l’homme de la nation ». Il avait même noté : « J’exerçais un commandement important dans la marine nationale lorsqu’il était ministre de la Défense, et j’ai pu, à l’époque, prendre la mesure de ses qualités ».

Mais aujourd’hui le capitaine en retraite Michel Bavoil affirme que l’Amiral Debray n’avait pas le droit de prendre ainsi position, en indiquant son grade et sa fonction. Il s’explique : « Il est en deuxième section des officiers généraux et, à ce titre, il est soumis au strict devoir de réserve. Et ce devoir implique qu’il ait une obligation de loyalisme, de dignité et de modération qui lui impose la prudence dans l’expression de ses opinions.

Michel Bavoil poursuit : « Il a l’obligation de ne pas mettre en cause la neutralité des armées ni de faire de sa fonction exercée un moyen de propagande. Or en distribuant un tract, en appelant à voter M Chevènement et en ne signalant pas qu’il avait quitté les armées, il a failli à son devoir de réserve et doit être normalement sanctionné par le ministre de la Défense ».

Selon Michel Bavoil, l’amiral aurait dû rester neutre : « S’il veut parler, il demande à être mis immédiatement en position de retraite ».

« Le tract a semé le doute »

Le capitaine assure : « Cela ne fait aucun doute qu'à Senlis, le tract distribué à la demande de l’amiral Debray a été de nature à semer le doute parmi les nombreux militaires d’active affectés dans cette région »

Michel Bavoil se dit particulièrement surpris par ce soutien : « Je tiens à préciser que M Chevènement, lorsqu’il était ministre de la Défense, a rappelé à l’ordre 45 généraux et a menacé de les mettre à la retraite, car ils avaient appelé à voter pour Jacques Chirac ». Et de lancer : « J’attends donc de M. Chevènement une désapprobation totale de l’action menée par l’amiral Debray ».

Rappelons que chaque militaire doit pouvoir écrire ou intervenir librement et objectivement avec le souci du devoir de réserve, c’est à dire :
– Ne pas mettre en cause la neutralité des armées,
– Ne pas faire de la fonction exercée un moyen de propagande

Pourquoi ?

Parce que les armées constituent un corps qui a pour mission de défendre militairement l’intégrité de la Nation, soit contre un agresseur externe, soit contre un agresseur interne.

Cette mission requiert des armées une stricte neutralité en matière politique, philosophique et religieuse. Chaque militaire doit donc veiller à ce que ses comportements, ses paroles, ses prises de position n’altèrent pas la cohésion de son unité ou des armées.

Le devoir de réserve implique également :
– Une obligation de loyalisme vis-à-vis des institutions,
– Une obligation de dignité
– Une obligation de modération qui impose la prudence dans l’expression des opinions et proscrit bien évidemment l’injure, la grossièreté dans les paroles, l’attitude ou les écrits.

Le devoir de réserve concerne tous les fonctionnaires et son degré de contrainte varie suivant la situation du militaire et la personne du militaire".

Voili voilou...

Eh bien, à la lecture de ce qui précède chacun pourra apprécier si cette obligation de réserve, d'usage et non légale, a été, en l'espèce, enfreinte par les signataires des tribunes…

J'attends avec curiosité les sanctions qui pourraient être appliquées aux signataires, et surtout, sur quel fondement juridique et à la lumière de quelle motivation légalement admissible le seraient-elles.

On constate déjà que le chef d'Etat-Major des armées a opéré une prudente retraite en suggérant à ces trublions de démissionner…

C'était mon quart d'heure Eolassien... Ne me remerciez pas !

Exilé

@ Louis
« La seule chose qui me questionne c’est la capacité de MLP à gouverner. »

Nous devrions commencer par nous poser cette question au sujet des gens qui prétendent actuellement gouverner alors qu'ils nous conduisent dans un mur dont ils vont jusqu'à nier l'existence.
Quant à MLP, sachant que gouverner c'est prévoir, nous pouvons déjà être rassurés sur ce point précis.

Isabelle

Les aumôniers islamistes au sein des Armées :

« En 2018, le Ministère des Armées Florence Parly
qui veut sanctionner des militaires pour avoir dénoncé publiquement l’islamisme, a signé une convention avec les dirigeants Frères musulmans du Lycée Averroès. Je ne parle même pas des aumôniers islamistes au sein des armées… » Mohamed Louizi

Le compte Twitter de M. Louizi est une mine d’informations. M. Louizi est un vrai défenseur de la laïcité.

https://twitter.com/MohamedLOUIZI/status/1387822385093566468

« 55 SOLDATS sont morts au Mali et au Sahel depuis 2013, défendant la LIBERTÉ face à l’islamisme. Quand la Grande Muette s’exprime publiquement, il faut tendre l’oreille au lieu de se pincer le nez. Comme Pierre, le chef, elle sait SERVIR dans le COURAGE de l’équilibre. Respect ! » Mohamed LOUIZI

https://twitter.com/MohamedLOUIZI/status/1387274604490670081

Nic

@ Louis le 12 mai 2021 à 09:38
"La seule chose qui me questionne c’est la capacité de MLP à gouverner."

Mais là où la question ne se pose pas, c'est bien l'incapacité crasse de Pinocchio à piloter le pays.

On peut appeler les signataires de ces tribunes de tous les noms mais il ne me semble pas qu'ils soient de près ou de loin la cause ou les complices de la décadence qui nous entraîne.

Exilé

@ sbriglia
« Tomas l’imposteur ou Tomas le menteur. »

Tomas, en tant que nostalgique du marxisme-léninisme, n'a que faire de ces notions qui pour les adeptes de ce système ne relèvent que de la « morale bourgeoise ».

« Le mensonge n’est pas seulement un moyen qu’il est permis d’employer, c’est le moyen le plus éprouvé de la lutte bolchevique » (Lénine)

Denis Monod-Broca

« Entre le pouvoir ou les militaires, où est le courage ? »

Ni chez l’un ni chez les autres.
Ni chez les commentateurs.
Le vrai courage est d’affronter la vérité, et d’abord de l’admettre, telle qu’elle est.
La force est vaine, ses victoires illusoires.
Les militaires le savent, mieux que quiconque.
C’est cela qu’ils auraient dû dire.
Victimes d’attentats nous bombardons les djihadistes qui, victimes de nos bombardements, viennent chez nous commettre des attentats. Et ainsi de suite. Comment ne pas voir tel qu’il est cet engrenage de mort, de sang et de pleurs qui multiplie les victimes au nom de la défense des victimes ?

Le vrai courage serait de le voir, cet engrenage, de le voir enfin, n’est-il pas bien connu ?, et d’avoir la volonté d’en sortir.
On peut le lire, en filigrane, dans ce que disent ces deux tribunes qui défraient la chronique.
Mais seulement en filigrane.
C’est dommage.

Napoléon lui-même, déjà cité dans un précédent commentaire, ne le dit-il pas ? : « Sur quoi avons-nous fait reposer notre pouvoir ? Sur la force. Tandis que Jésus-Christ a fondé son empire sur l’AMOUR, et des milliers d’hommes donneraient joyeusement à cette heure leur vie pour Lui ! Voici un conquérant qui incorpore à lui-même, non pas une nation, mais l’humanité. Quel miracle ! »

MENIER

Le virus CNews est quasiment aussi dévastateur que la COVID.
Cette diarrhée médiatique, raciste et xénophobe, est une manipulation pro-extrême droite de Valeurs actuelles.
Que les illuminés aillent combattre au Mali, c'est là que se joue le choc des civilisations !

Jean-Louis

Le rôle de l'armée est de préparer et de mener les conflits décidés par la Nation. Par extension, sa place est soit dans ses casernes, soit sur les théâtres d'opération.

Elle n'est en aucun cas préparée ou formée au maintien de l'ordre, et c'est pourtant ce qu'on lui demande de faire depuis des années. C'est pratique car le militaire est, d'entre tous les fonctionnaires, le plus taillable et corvéable à merci, et en prime il a pour obligation de se taire et d'obéir. Les deux années que j'y ai passées sont peut-être les plus belles de ma vie tant la notion de camaraderie y était prégnante ; c'est peut-être pour cela que cet épisode m'attriste et m'inquiète à la fois tant je ressens ce désarroi qui anime ces citoyens.

Et donc, on envoie les militaires patrouiller dans les quartiers ... Si l'on parle dans les médias d'attaques au couteau, qu'en est-il des menaces, insultes, crachats, quolibets qu'ils essuient ? Publie-t-on des statistiques à ce sujet ? Se pourrait-il que quelque ingénu s'imagine que ce genre d'incivilités ne concerne que les forces de l'ordre ? Ce serait aussi inepte que de déclarer que l'insécurité galopante n'est qu'un ressenti voire une vue de l'esprit.

Ces tribunes, frappées au coin du bon sens, ne sont que la (très modeste) conséquence de la volonté politique de continuellement aller vers la simplicité et le renoncement qui pointent derrière les coups de menton.

L'Europe est devenue un baril de poudre qui n'attend plus qu'une étincelle pour déclencher un réveil des nations explosif. Je ne le souhaite pas, mais j'en tire le constat de plus en plus clairement, et ce seront pas les avertissements qui auront fait défaut.

GERARD R.

Très bon billet de M. Bilger. Avec une lacune, cependant. Persister à présenter l'ennemi que nous savons sous la forme de « minorités », m'irrite quelque peu. Ce terme est un élément de langage, qui vise à ne pas rompre trop ostensiblement avec l'infâme politiquement correct, ce cancer sociétal dont nous aurions intérêt à nous débarrasser définitivement, ne serait-ce qu'au nom de l'authentique liberté d'expression.

Brisons ces chaînes, fussent-elles sémantiques... Et n'ayons pas peur, le cas échéant, de CHOQUER ! Ça les gêne de choquer du côté des Traoré ou de LFI (La France islamolâtre) ??
Non ! Alors ? Et puis, les militaires s’émouvraient-ils de gesticulations inter-ethniques, si elles étaient... seulement minoritaires ??

Et le devoir de réserve ? Ah cette belle hypocrisie, que personnellement, je dénonce depuis des décennies ! Quand on veut s'astreindre au devoir de réserve, on ne squatte pas les plateaux de télévision pour y débiter toutes les bêtises possibles et imaginables. Et dans ce cas de figure, reprocher aux militaires de ne pas respecter ce fichu devoir relève du culot le plus pointu. Quand un président de la République traite ses concitoyens de « réfractaires » ou de « procureurs », personne ne hurle à la transgression du devoir de réserve. L'exemple ne vient-il pas d'en haut ?? D'ailleurs, certains militaires font valoir - et très objectivement - que le devoir de vérité doit prévaloir sur le devoir de réserve. Ce en quoi je les rejoins bien volontiers. Le premier étant essentiel, le second de pure forme et servant surtout de variable d'ajustement. Quand on a quelque chose à dire, on le dit et me*de ! À charge pour qui ça déplaît de répliquer, le cas échéant. La liberté d'expression tient à cela ! La situer ailleurs constitue toute l'hypocrisie sans nom, qui démolit ce qui nous est présenté comme un droit, mais que l'on essaye de mille façons, d'étouffer. Et qui nous conduit, j'en suis intimement persuadé, vers ce que prédisent les militaires, qui eux, en la matière, sont des professionnels. Et pas des crabes, comme notre cher président et sa prestigieuse équipe de bras cassés...

Robert 83

« La comparaison avec les résistants de 1940 est absurde et choquante... » (PB)

Sans cette phrase, mon estime pour vous M. Bilger aurait fondu comme neige au soleil, cette tribune est une HONTE, c'est de la pure lâcheté...
Les responsables ne sont pas les signataires dont on ne connaît rien - y a-t-il au moins un militaire, un vrai ! - mais les instigateurs que sont les responsables de Valeurs actuelles, ceux qu'on voit un peu trop souvent sur les plateaux de BFM TV avec une morgue non feinte... et qui ont comme unique but l'élection de MLP...
On peut signer cette tribune avec n'importe quelle adresse mail inexistante.
Le compteur de vue et le nombre de signataires n'ont aucune signification, quel crédit peut-on donner à cette tribune ?
C'est de la manipulation, très réussie, par VA.... leurs ventes gonflent paraît-il...

Xavier NEBOUT

Quelle vie associative proposer aux enfants ?

Au collège, c'est la chasse aux islamophobes et homophobes.

À l'église Vatican II du village pour les quatre pèlerins qui y vont, c'est "accueillez les migrants".

Faire un stage à la Croix-Rouge pour avoir un brevet de secouriste ? C'est accueil et défense des droits des migrants !

Tout est verrouillé.

Tipaza

@ Claude Luçon | 12 mai 2021 à 02:49

Pour une fois j’adhère à la totalité de votre commentaire. La nuit vous est de bon conseil ;-)

Excellente, la remarque sur le « je vous ai compris », elle est le signe de la distance qui sépare un meneur d’hommes et un chef d’Etat responsable, d’un technocrate vaniteux et il faut bien le dire incompétent dans sa relation humaine, aussi bien avec les militaires que dans le choix des ministres.

Plus que d’habileté, il manque à Macron cette capacité d’apprécier la réalité et la vérité d’une situation et de la gérer.
Cela s’est déjà vu avec les Gilets jaunes, et on le voit à présent.
Bien qu’apparemment les deux événements ne soient pas semblables, ils marquent un désaccord fondamental entre un pouvoir purement technocratique et une réalité qui lui échappe.
C’est ce que les uns, Gilets jaunes et les autres, militaires, lui disent.
Il ne comprend rien, ne veut rien comprendre, peut-être même est-il incapable de comprendre.
C’est ce que je pense. Il est dépassé par une situation qui demanderait un caractère et une intelligence de l’histoire, des sociétés et des hommes, qu’il n’a pas à l’évidence.

Lodi

Trop de musulmans n'ont fait qu'abuser de la grâce qu'ont mérité tous les étrangers qui n'étaient pas, eux, des ingrats. Ce sont les passagers clandestins des mérites des autres comme les parasites de nos libertés.
Dehors.

Aux musulmans éclairés d'éclairés les autres : être d'une communauté oblige, raison de plus pour ne pas faire communauté avec des musulmans, il faudrait mettre les pires monothéistes au niveau de quelque chose de décent.

Comme si les citoyens d'un pays avaient vocation à être les professeurs des arriérés, c'est bien ce qu'on dit en somme en prétendant intégrer les indésirables ?
Combien les citoyens sont plus à plaindre que les professeurs qui reçoivent salaire et statut pour s'infliger l'élévation de musulmans au milieu d'élèves normaux !
On plaint ceux qui choisissent, pas ceux qui subissent : quel sens de la justice...

Outre le reste, les musulmans poussent à l'injustice comme à la division sur la manière de traiter les problèmes qu'ils posent une fois qu’infiltrés parmi les gens meilleurs qu'eux.

Il faut un consensus de tous les partis contre l'immigration musulmane.
Ceci n'est pas une question de répartition des richesses ou autre débats habituels mais de survie de notre pays.
Enfin, comme pays libre.
Mais à quoi bon une éventuelle frontière inchangée qui ne serait que l'enclos de notre servitude ?

sylvain

@ Louis
"La seule chose qui me questionne c’est la capacité de MLP à gouverner."

Ne vous fatiguez par cher Louis, personne ne pourra plus gouverner en France, ce pays est sous le joug des islamogauchistes, des terroristes, des racailles de banlieue, des caïds mafieux arabo-africains de la drogue, des mosquées salafistes, ce sont eux et eux seuls qui imposent leurs diktats islamistes de gré ou de force sanglante et qui mèneront le peuple soumis couché à l'abattoir halal.

Macron le collabo en chef et ses complices LREM en sont conscients et le Président ne tiendra plus qu'un rôle de figurant pour les commémorations, les inaugurations, les défilés, voire celui d'îlotier du pays pour jouer à la (Allah) baballe avec les petits racaillous.

La seule réaction que les islamistes lui laissent proférer en toute liberté c'est :

IL FAUT FAIRE BARRAGE AU RN !

sbriglia

« Au cas où cela vous aurait échappé encore, la société devient toujours moins violente, comme l'atteste l'indicateur du nombre d'homicides et de représentants des forces de l'ordre tués en service par des criminels. » (Tomas à PB)

Certes !

https://www.interieur.gouv.fr/Archives/Archives-des-communiques-de-presse/2020-communiques/Insecurite-et-delinquance-en-2019-Bilan-statistique.

On a le choix :

Tomas l’imposteur ou Tomas le menteur.


sylvain

Ce n'est par hors sujet car c'est très grave ce qu'on entend ce matin chez Praud : l'apologie du crime en faveur de Lelandais par Praud, G. Leclerc, Noémie Schulz et bien entendu le fou dangereux Jakubowicz, avocat monstrueux qui passe son temps à excuser les criminels.

Le débat de la HONTE, jamais je n'aurai été écoeuré à ce point, d'ailleurs sur tous les réseaux sociaux ce sont des déluges d'insultes envers ces salopards, y a pas d'autres mots et les gens ont raison face à cette barbarie médiatique soutenue par ceux que j'ai cités.

Justice de me*de, chroniqueurs ordures, j'ai éteint la télé tant ça devenait insupportable de voir et entendre ces psychopathes paranos vomir des insanités pareilles.

Pauvre M. Bilger, je vous plains de vous vautrer avec ces pourris, je n'ai même pas eu le courage de vous écouter, j'ai zappé par peur de vous voir soutenir ces criminels et de ne plus pouvoir vous respecter.

Louis

Notre histoire est tragique et sa lecture nous fait prendre conscience que l’armée a souvent épongé par le passé les errements des politiques. Citons au hasard la bataille d’Alger ou l’idée défendue par Robert O. Paxton dans son livre "La France de Vichy : « La catastrophe de 1940 est en partie celle de l’élite » ou encore cette folie mexicaine qui précéda la défaite de 1870, une honte.

Ces tribunes appellent les citoyens à réfléchir sur l’état de la situation actuelle où l’on décapite des professeurs, des forces de l’ordre débordées, la République chassée de certains quartiers et accessoirement bientôt 3 000 milliards de dettes.
La seule chose qui me questionne c’est la capacité de MLP à gouverner.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

MA CHAINE YOUTUBE

PRESSE, RADIO, TELEVISION & INTERNET

INSTITUT DE LA PAROLE

  • Formation à l'Institut de la parole
    Renseignements et inscriptions : [email protected]
  • L'Institut de la Parole propose des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique de la personnalité et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Magistrat honoraire, Philippe Bilger propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires.

MENTIONS LEGALES

  • Directeur de la publication : Philippe Bilger
    SixApart SA 104, avenue du Président Kennedy 75116 PARIS