« La lutte des places : sous Emmanuel Macron et avant... | Accueil | Entre le pouvoir ou les militaires, où est le courage ? »

10 mai 2021

Commentaires

F68.10

@ Racine15
"Les militaires sont méchants et doivent obéir aux civils qui sont gentils, comme vous, et pleins de bienveillance. Bonne soirée."

Ah non ! Je suis plutôt du genre méchant ! Mais que les civils soient gentils ou pas, c'est aux militaires d'obéir aux civils. Quand les civils sont gentils ; et aussi et surtout quand les civils sont méchants. C'est simplement non-négociable.

"Il n'y a aucune ambiguïté, sauf dans votre tête..."

...et dans le texte de la première tribune... et dans le texte de la deuxième tribune... et dans la lettre de Piquemal... et celle de Kalka... et celle de Villiers appelant à l'insurrection... Et caetera... Ils se prennent pour qui, ces gens ?? Sérieusement ?? Et aucune rétractation ni clarification en provenance des premiers concernés. Plus une couche de complaisance de Le Pen. Et déjà un allumé sur ce blog qui légitime le coup d'État.

Et beaucoup de complaisance chez les Français avec qui j'ai eu l'occasion de discuter de ce thème. Certains acquiescent. D'autres ont peur de lever la voix car le mot "militaire" les fait se terrer comme des pleutres devant le recours à la force. La servilité volontaire plus que la servitude volontaire en somme. Rien de tout cela chez moi.

"...les militaires français ont toujours obéi aux ordres du gouvernement, même quand ils désapprouvent."

Non. Ce n'est pas vrai. Notre histoire est pétrie de coups et tentatives de coups d'État: 1792, 1793, avril 1795, mai 1795, 1797, 1798, juin 1799, novembre 1799, 1803, 1812, 1851, 1958, 1961. Premier point.

Deuxième point: il n'est pas vrai que les Français soient insensibles au romantisme du coup d'État. Qu'ils soient très à gauche ou très à droite, l'adhésion aux normes démocratiques est loin d'être aussi forte que ce que vous semblez suggérer. C'est jouer avec le feu que de lancer des thèmes ainsi dans l'espace public. Les gens qui ont signé la première tribune le savent nécessairement fort bien. C'est justement ce qui à mes yeux signe leur culpabilité.

L'armée bien évidemment a une forte tendance à obéir aux ordres. Il demeure que dans l'armée existent nombre d'éléments qui sont plus attachés à "la France" qu'aux normes démocratiques en France. La loyauté de l'armée n'est donc pas nécessairement acquise au pouvoir civil dans l'imaginaire militaire et même populaire. C'est une peste mentale et morale qu'on n'a jamais fini d'expurger, et ce dans toutes les sociétés. C'est pour cela, je me répète, que je promeus le modèle de l'armée de milice ; et pour cela que les craintes que j'avais lors de l'abolition du service militaire, qui ne sont maintenant plus des craintes mais des faits objectifs, me poussaient alors à m'y opposer.

Il est important que les militaires puissent avoir une liberté d'expression supérieure à ce qui existe de nos jours. Ils ne s'expriment pas assez à mon sens sur nombre de sujets. Tout comme l'administration. C'est justement pour permettre cette expression qu'il convient d'être intraitable avec toute forme de déviance suggérant que, le pouvoir civil légitimement élu, on s'en balance mollement...

Vous aurez beau nier que c'est là le sens de ces lettres, c'en est bien le sens. Il suffit de les lire et de prendre les mots un à un pour ce qu'ils sont. De ne pas se laisser hypnotiser par ce romantisme du coup d'État, cette complaisance à trouver marrant que l'armée joue les gros bourrins. Je le martèle: c'est de l'inconscience que de ne pas prendre ce type de propos au premier degré.

"Mais vous avez besoin d'imaginer le contraire pour ratiociner et justifier vos raisonnements scabreux. Cela ne sert à rien de poursuivre cette discussion."

Il ne fallait simplement alors pas publier ce type de lettres. Ces lettres ont maintenant été publiées. Elles sont maintenant des documents factuels qu'on est libre de citer à loisir en précisant bien le sens de chaque mot et le statut des gens qui les ont signées. Ce ne sont plus là des données contestables.

Il n'est pas non plus contestable qu'aucune forme de rétractation, d'excuses publiques, ou de clarification ne nous soient parvenues en provenance de ces messieurs. Ils n'ont toujours pas plié. Il conviendra de les faire plier. Et je trouve bien molle et complaisante la procédure disciplinaire et ses délais, ainsi que le ton mielleux de Lecointre à l'attention des auteurs de la deuxième lettre.

Il convient bel et bien de le marteler: 1. Quand l'armée n'obéit pas au pouvoir civil, on appelle cela un coup. Point. 2. Toute personne complaisante face à une telle situation n'est pas attachée aux normes démocratiques. Et de mon point de vue ne mérite ni le droit de vote ni la liberté d'expression: le droit de vote et la liberté d'expression sont consubstantiels de l'acceptation d'un régime qui les permet. Quiconque nie la légitimité d'un régime le permettant et qui simultanément prétend recourir à la force pour nier ces droits aux autres devrait à mon sens être considéré justiciable de sévères coups de tatanes et du supplice de la goutte.

Remarques de la presse internationale sur le sujet:

John Keiger dans le Spectator: "Si c'était là la Grande-Bretagne ou n'importe quelle autre démocratie avancée, la question aurait fait la une des journaux pendant des semaines avec des représailles rapides et sévères contre les signataires. Mais en France, traiter avec l'armée est une question épineuse. Depuis le XIXe siècle, l'armée française devrait se taire - la grande muette - précisément à cause de son rôle interventionniste dans la politique française [...] Mais voici le problème. Dans un sondage d'opinion Harris Interactive commandé après la publication, 58 % des personnes interrogées ont déclaré être d'accord avec les sentiments exprimés dans la lettre. De plus, malgré son engagement en faveur du silence politique, les forces de défense françaises ont participé à plusieurs insurrections dans la seconde moitié du XXe siècle [...] De manière significative, les signataires préviennent que lorsque la société française s'effondrera enfin, les politiciens appelleront l'armée à sauver la journée et ce seront leurs collègues de service qui seront en première ligne. Leur lettre laisse entendre que ce soutien pourrait ne pas leur être accordé."

Comme quoi je ne suis pas le seul à voir des choses problématiques dans cette lettre. Mais, bien sûr, John Keiger, universitaire britannique à Cambridge, c'est un islamo-gauchiste mélenchoniste qui hait l'armée. Et le Spectator, c'est un journal bien connu pour son insurrectionnisme bolchévique anti-chrétien.

Je commence à en avoir marre des gens comme vous qui prennent leur idéologie pour la réalité et en arrivent à nier le fait qu'une telle lettre soit un problème. Allez, un p'tit dernier pour la route:

David Aaronovitch dans le Times: "Imaginez un instant qu'une lettre ouverte au peuple britannique vienne à être publiée dans Country Life. Dans ce document, un ancien commandant des Royal Marines, un ancien commandant à Sandhurst, un colonel du Parachute Regiment qui a servi dans les Malouines, deux amiraux, le chef de la police à la retraite du Borsetshire et une douzaine d'autres soldats retraités mettent en garde contre une guerre raciale imminente en Grande-Bretagne. À moins que Boris Johnson ne prenne des mesures pour l'éviter en s'attaquant aux manifestants Black Lives Matter et à l'immigration musulmane, affirment-ils, leurs camarades servant dans les forces n'auront guère d'autre choix que d'intervenir et de sauver le pays. En quelques jours, la lettre menaçant un coup d'État a été approuvée par des centaines de membres de l'armée et de la police. C'est inimaginable."

Voilà pourquoi ces militaires sont de sombres irresponsables et de sombres crétins bien avant d'êtres des facho-racisto-nazi-papiste-je-n'sais-quoi. Ce sont des irresponsables sévères. Des crétins de première classe. Dignes seulement d'un dessin animé japonais comme Les Héros de la Galaxie... des guignols dangereux, pour faire simple. À purger sans pitié aucune.

Racine15

@ F68.10 | 16 mai 2021 à 10:56
"Simplement le constat, pitoyable, que les Français sont complaisants avec des gens qui tiennent des propos ambigus sur le recours à la force hors pouvoir civil".

Il n'y a aucune ambiguïté, sauf dans votre tête: les militaires français ont toujours obéi aux ordres du gouvernement, même quand ils désapprouvent. Mais vous avez besoin d'imaginer le contraire pour ratiociner et justifier vos raisonnements scabreux. Cela ne sert à rien de poursuivre cette discussion.
Les militaires sont méchants et doivent obéir aux civils qui sont gentils, comme vous, et pleins de bienveillance. Bonne soirée.

Robert Marchenoir

@ F68.10 | 16 mai 2021 à 10:56
"Il y a quand même des gens qui ont du mal avec le concept de la liberté d'expression: 1. d'un côté les militaires publient des textes orduriers et factieux en jouant les persécutés qui ne peuvent pas s'exprimer 2. de l'autre, quand on le fait remarquer, voilà qu'on n'est pas poli, qu'on n'aime pas l'armée, qu'on n'est pas gentil et gnia-gnia-gnia et gnia-gnia-gnia... quand la censure du rejet de propos inacceptables se pare des vertus des bons sentiments et de l'injonction à la politesse..."

Eh oui. C'est le gauchisme de droite.

F68.10

@ Racine15
"Je ne comprends pas votre hargne contre les militaires..."

Il n'y a aucune hargne contre les militaires. Simplement le constat, pitoyable, que les Français sont complaisants avec des gens qui tiennent des propos ambigus sur le recours à la force hors pouvoir civil. Ce qui est parfaitement inacceptable. Et il est lamentable que des gens comme vous fassent passer des questions, qui devraient normalement se régler par le débat public et le vote, comme étant prioritaires devant des menaces voilées de recours à la force hors pouvoir civil.
Ces problèmes se règlent par le vote et le débat. En aucun cas ces problèmes ne légitiment qu'on écrive, je cite: "Comme le disait le cardinal Mercier, primat de Belgique : "Quand la prudence est partout, le courage n'est nulle part." Alors, Mesdames, Messieurs, assez d’atermoiements, l'heure est grave, le travail est colossal ; ne perdez pas de temps et sachez que nous sommes disposés à soutenir les politiques qui prendront en considération la sauvegarde de la nation."

Ce qui signifie ou peut signifier certains politiques et pas d'autres. Ce qui signifie qu'ils ne s'agit pas forcément des politiques élus par le vote. Il faut être cintré pour écrire un tel texte en s'étonnant de passer pour un factieux !

Pourquoi faites-vous semblant de ne pas comprendre qu'il est infiniment plus grave que des militaires tiennent ce genre de propos que vos histoires de policiers et de militaires à Marseille ?
Si les militaires ont des problèmes du type de ceux que vous décrivez à Marseille, ils peuvent en parler et je légitimerai leur expression, dans la mesure où elle reste raisonnable, factuelle et qu'elle ne verse pas dans l'hystérie politisée. Mais là ! Des militaires qui écrivent qu'ils soutiendraient des politiques et pas d'autres ?

Êtes-vous si complètement dénué de fibre morale et de conscience politique pour ne pas percevoir que ce n'est pas un jeu que d'affirmer, quand on est militaire, que certains politiques sont kosher et pas d'autres ? D'insinuer que l'appréciation des militaires pourraient prendre précédence sur le vote dans l'appréciation de leur loyauté ? Cela va jusqu'où, l'aveuglement et l'inconscience chez vous ?

"Ils n'en connaissent pas d'autres, n'étant pas formés au maintien de l'ordre, et ne souhaitent pas recommencer la bataille d'Alger, que les gauchistes se plaisent à rappeler pour salir l'Armée."

Je me moque de la bataille d'Alger. Je me moque de salir ou de ne pas salir l'armée. Je rappelle une évidence: l'armée est subordonnée au pouvoir civil. Inutile de venir faire des ronds de jambe victimaires en insinuant que je serais un gauchiste qui n'aime pas l'armée. Si c'est être gauchiste que de rappeler à l'armée qu'elle obéit au pouvoir civil, je suis un gauchiste. Et je conseille à tout le monde de l'être.

Plus j'entends ce type de jérémiades de votre part, plus je suis convaincu qu'il importe véritablement de basculer d'une armée professionnelle vers une armée de milice: je refuse cette privatisation simultanée de la violence et de la chouinerie.

"La lettre de Piquemal est d'une violence excessive, et n'a rien à voir avec la tribune des militaires."

Piquemal est le premier signataire de la tribune des militaires. Le premier. Pas le second. Pas le troisième. Pas le quatrième... Le premier. Voici les quatre premiers:

"Général de Corps d’Armée (ER) Christian PIQUEMAL (Légion Étrangère), général de Corps d’Armée (2S) Gilles BARRIE (Infanterie), général de Division (2S) François GAUBERT ancien Gouverneur militaire de Lille, général de Division (2S) Emmanuel de RICHOUFFTZ (Infanterie)"

La première tribune affirme:

"Comme le disait le cardinal Mercier, primat de Belgique : « Quand la prudence est partout, le courage n'est nulle part. »"

Qui se retrouve en forme d'insulte à l'égard de Lecointre dans la lettre de Piquemal:

"Pour terminer, je vous [i.e. Lecointre] rappellerai deux citations qui illustrent parfaitement votre comportement ! "Quand la prudence est partout, le courage n'est nulle part". Cardinal Mercier"

À partir de quand allez-vous cesser de nier l'évidence: la proximité idéologique de cette lettre et de la première tribune ? Je dois faire une exégèse midrashique de ces deux textes à grand renfort d'intertextualité derridienne pour argumenter avec vous ? Ou êtes-vous sourd comme un pot à toute forme d'argumentation basé sur des éléments factuels ? Niez-vous ces deux faits qui suivent ?

1. Christian Piquemal est le premier signataire de la première tribune.

2. Sa lettre ordurière et factieuse vis-à-vis de Lecointre réutilise les mêmes éléments de langage, telle la référence au cardinal Mercier ?

Comment nier que cela signe une proximité idéologique ??

"C'est un règlement de compte entre deux personnes qui se connaissent et qui ne s'apprécient pas. Elle n'aurait jamais dû être publiée. Vous ne pouvez l'utiliser comme argument contre les tribunes des militaires."

Si. Pour les raisons évoquées précédemment. De plus, elle va clairement au-delà du règlement de compte: elle affirme qu'un chef d'État-Major a une loyauté vis-à-vis de ses subordonnés qui doit primer sur sa loyauté au pouvoir civil. Dès le premier paragraphe. Au deuxième paragraphe, elle récuse l'idée, noir sur blanc, que l'armée ait à être soumise au pouvoir civil. Plus factieux, tu meurs. Elle affirme que le rôle d'un haut gradé est de parler d'égal à égal avec le politique. Non. Non. Et non. Par ailleurs, Piquemal affirme que l'opinion de l'armée au sujet de Lecointre et de sa "soumission au politique" est mauvaise. Soit Piquemal a raison, et l'armée est factieuse, et il convient de la purger. Soit Piquemal a tort, et il est alors un illuminé, qui signe une tribune d'illuminés, et il convient de purger les illuminés de l'armée.

"Il n'y a aucune menace, vous les connaissez fort mal, ni aucun manque de respect de leur part."

Je n'ai pas à les connaître fort bien ou fort mal. Je me moque d'avoir gardé les sardines ou chipé les planches avec eux dans ma jeunesse. Je n'ai simplement pas à lire des torchons factieux comme les première et deuxième tribunes, la lettre de Piquemal et celle de Richard Kalka. Ce sont des textes séditieux: s'ils voulaient sincèrement contribuer au débat d'idées, ils s'y prendraient autrement. Cela mérite des sanctions. Sévères.

Il y a quand même des gens qui ont du mal avec le concept de la liberté d'expression: 1. d'un côté les militaires publient des textes orduriers et factieux en jouant les persécutés qui ne peuvent pas s'exprimer 2. de l'autre, quand on le fait remarquer, voilà qu'on n'est pas poli, qu'on n'aime pas l'armée, qu'on n'est pas gentil et gnia-gnia-gnia et gnia-gnia-gnia... quand la censure du rejet de propos inacceptables se pare des vertus des bons sentiments et de l'injonction à la politesse...

On aura tout vu.

Racine15

@ F68.10 | 14 mai 2021 à 18:43
"Il faut juste que des gens comme vous comprennent que si vous voulez régler les problèmes de société par la brutalité et l'insubordination plutôt que par le dialogue"

Cher Monsieur, je ne comprends pas votre hargne contre les militaires qui n'ont jamais voulu régler les problèmes actuels militairement. Vous êtes un des rares à l’interpréter ainsi. Leur écrit est une forme de dialogue, une recommandation pour qu'ils restent en dehors du jeu car si l'État faisait appel à eux, ils ne pourraient qu'employer la méthode brutale. Ils n'en connaissent pas d'autres, n'étant pas formés au maintien de l'ordre, et ne souhaitent pas recommencer la bataille d'Alger, que les gauchistes se plaisent à rappeler pour salir l'Armée.

La lettre de Piquemal est d'une violence excessive, et n'a rien à voir avec la tribune des militaires. C'est un règlement de compte entre deux personnes qui se connaissent et qui ne s'apprécient pas. Elle n'aurait jamais dû être publiée. Vous ne pouvez l'utiliser comme argument contre les tribunes des militaires.

Revenons de façon factuelle au sujet principal que vous ne voulez pas comprendre, par exemple Marseille: 2 900 policiers sont déployés sur 240 km² pour 850 000 habitants. Or, un rapport de la Cour des comptes (juillet 2011) dénonçait leur faible présence sur la voie publique soit en moyenne 5 à 6 % des effectifs à l’instant T, soit moins d’un policier au km² et 1 pour 4 900 habitants. La contrainte budgétaire est ce qu’elle est. Il n’y aura que peu (ou pas) d’embauches. Lorsqu’il faut un an pour déployer deux cents hommes à Marseille, un ou deux régiments d’infanterie immédiatement disponibles pour une durée certaine, soit environ 1 500 hommes, pourraient contribuer à restaurer l’ordre qui permettra aux forces de sécurité intérieure de reprendre l’ascendant ? C'est ce que penseront nos gouvernants en cas d'émeute.

Voilà ce que les militaires n'aimeraient pas faire, et voilà pourquoi ils écrivent. Il n'y a aucune menace, vous les connaissez fort mal, ni aucun manque de respect de leur part. Pour vous rappeler votre jeunesse, écoutez plutôt ça et vous comprendrez mieux: "jusqu'à la ceinture"
https://www.youtube.com/watch?v=MLUaV02Eo5s&list=PLNNrNEw_ZhtJCavELGsXM4oidjR624oop&index=6

F68.10

@ Racine15
"J'aurais plutôt dit: des exhortations. Il n'a jamais été question de rejet. Vous utilisez les vieilles méthodes: déformer puis dénigrer. On s'attendrait à des argumentations plus élaborées sur ce blog."

Vous vous moquez de qui ?? Ce sont des militaires qui s'expriment dans ces lettres. Ce sont des bonhommes qui ont des flingues. Quand ils s'expriment, la moindre des choses, c'est de peser leurs mots. Pourquoi ne le font-ils pas ? Parce qu'ils en jouent. Pourquoi ne reconnaissez-vous pas qu'ils ont une obligation morale lourde de peser leurs mots quand ils évoquent (c'est prouvé) par la bande l'idée d'un rejet du pouvoir civil ? Parce que vous êtes inconscient ? Ou conscient des choses, mais n'osant pas assumer publiquement votre tropisme dictatorial ?

"Ensuite on se perd en conjectures, entre les bonnes manières, l'éducation, le civisme des militaires, la périodicité du vote... Il ne faut pas écrire si tard quand on est fatigué."

Quand on lit le ton ordurier de la deuxième lettre (florilège: "lâche", "fourbe", "pervers") sans compter celle de Piquemal relevée par Marchenoir (florilège: "servile", "consternant", "lamentable", "complaisance", "bassesse", "carp...", "dédain", "mépris") je pense que c'est vraiment se moquer du monde que de donner des leçons de bonnes manières.

"Château Haut Brion 1959... magnifique bouquet... j'adore le vin français. Tout comme j'aime la langue française. J'ai testé toutes les langues, j'ai une faiblesse pour le français, c'est une langue merveilleuse. J'aime notamment les jurons français... nom de Dieu de putain de bordel de merde de saloperie de connard d'enculé de ta mère... Voyez, c'est aussi jouissif que de se torcher le cul avec de la soie. J'adore cela." -- Le Mérovingien.

Je relève que la référence au Cardinal Mercier est présente dans le texte de Piquemal et la première tribune des militaires. Piquemal est le premier signataire de cette tribune. Je pense qu'à un moment, il convient de cesser de tourner autour du pot: si vous doutez de l'aspect factieux de la première tribune, farcissez-vous la lettre de Piquemal, et revenez me voir en osant prétendre que ce bonhomme n'est pas un factieux !! Sa lettre n'est pas un "exhortation". Elle est factieuse. À 100 %.

Le côté grande gueule pour prétendre qu'on n'est pas factieux mais simplement fâché et qu'on exhorte alors qu'on menace, ça va bien dix minutes. Je m'en suis farci plusieurs décennies de ce type de menaces qui ne veulent pas dire leur nom mais qu'on met bel et bien à exécution tout en niant avoir jamais menacé. Ce n'est pas à moi qu'il faut venir faire ce coup: ils sont militaires, ils s'expriment, et ce pour rejeter le pouvoir civil... ils n'ont qu'à assumer la cour martiale. Que je trouve extrêmement lente.
Si cela ne tenait qu'à moi...

Il faut juste que des gens comme vous comprennent que si vous voulez régler les problèmes de société par la brutalité et l'insubordination plutôt que par le dialogue, vous légitimez que vos opposants en fassent autant. Conseil: ressaisissez-vous. Sinon cela risque de très mal finir. Et pas que pour ceux que les militaires auraient dans le nez.

Est-ce que les comportements de roquet de ces militaires et de Piquemal seraient tolérés en Grande-Bretagne ? "Fuck the Queen" par un militaire séditieux, ça va chercher dans les combien ? Dites-moi et on en reparle.

Puis c'est quand même gonflé de pinailler parce qu'on pinaille sur la politesse alors que ces messieurs pinaillent sur les articles de loi qui soutiendraient le recours à la force hors pouvoir civil tout en l'insultant à qui mieux mieux. Si vous voulez, je peux aussi disserter sur le sexe des anges à la place. Ou, plus constructif: commencer à donner des leçons de politesse à ces militaires, et pourquoi pas, des leçons de civisme et de RESPECT DE L'AUTORITÉ.

Ellen

@ Racine15 | 13 mai 2021 à 21:48

Je vous suis entièrement dans votre raisonnement.
Prévenir c'est guérir avant qu'il ne soit trop tard.

Racine15

@ F68.10 | 14 mai 2021 à 00:29
"des appels au rejet du pouvoir civil"

J'aurais plutôt dit: des exhortations. Il n'a jamais été question de rejet. Vous utilisez les vieilles méthodes: déformer puis dénigrer. On s'attendrait à des argumentations plus élaborées sur ce blog.
Ensuite on se perd en conjectures, entre les bonnes manières, l'éducation, le civisme des militaires, la périodicité du vote... Il ne faut pas écrire si tard quand on est fatigué.

F68.10

@ Racine15
"C'est simple et pourtant vous vous refusez à comprendre le message qui est transmis par ces tribunes."

Et vous pouvez m'énumérer les pays dans lesquels on apprend aux écoliers que rédiger des appels au rejet du pouvoir civil est la quintessence des bonnes pratiques en matière de civisme pour un militaire ?? L'Ouganda ? La République centrafricaine ? La Chine ? La Russie ? Le Venezuela ? Cuba ? La Syrie ? Le Turkménistan ?

Ce qui est simple, comme vous dites, c'est que vous votez tous les cinq ans. Si vous voulez voter plus souvent, il faut harceler vos représentants pour qu'ils modifient cela. En attendant, vous êtes bien gentil, mais faites la queue comme tout le monde pour vous rendre à l'isoloir. Tous les cinq ans puisque vous l'avez voulu ainsi.

Racine15

@ Marc Ghinsberg | 10 mai 2021 à 07:48
"Combattre des gens qui ont des comportements de kamikazes sera forcément coûteux en vies humaines"

Bien vu cher Monsieur. C'est pour cette raison que les militaires ont interpellé par deux fois le gouvernement. Ils ne veulent pas faire ce sale boulot et demandent au gouvernement de prendre des mesures pour ne pas en arriver là.
C'est simple et pourtant vous vous refusez à comprendre le message qui est transmis par ces tribunes.

vamonos

Je suis la drogue !

Mon nom vous fait frémir ! Je suis l’amie fidèle de l’alcool et, tout comme lui, je vous déteste au plus haut point surtout les jeunes.

Mon travail est l’abrutissement du cerveau : c’est ma spécialité. Je trouve les arbres laids et j’ai une sainte horreur des fleurs. La nature que votre Dieu a créée, je la trouve affreuse : c’est pourquoi j’expédie les gens qui me consomment dans des pays d’épouvante et de désolation d’où, très souvent, on ne revient pas. J’aime les gens sans morale, la saleté, le désespoir et la mort. Mondialement connue, je traverse les continents à la vitesse de l’éclair et je laisse sur mon passage la destruction et la folie !

Merci de me vendre, de me consommer et de me cacher. Votre aide m’est infiniment précieuse pour anéantir ce qui reste d’amour sur terre. Je suis l’ennemie jurée du bonheur, alors, consommez-moi sans réserve. Vous voulez devenir un de mes vendeurs ? Je suis toujours à la recherche de sang nouveau, tel un vampire.

Mon seul ami est l’alcool : nous faisons une belle paire de salauds. Il m’aime et me respecte. Eh, les jeunes ! Vous voulez me confier vos cerveaux ? Je vous promets de les détraquer à tout jamais et, par la même occasion, de faire de vous de véritables loques humaines. Avec un peu de chance, vous pourriez vous suicider ou terminer votre vie à l’asile ou en prison !

Je vous laisse réfléchir… Il faut que je vous quitte. Je suis débordée de travail.

P.S. Excusez-moi, mais je n’aurai pas de temps à perdre pour assister à votre déchéance ou à vos funérailles.

Sans remords aucun, la drogue…

vamonos

Eric Masson est parti et pour toujours.

Un papa est parti, il reste un orphelin qui éprouve un grand vide que rien ne peut combler, ni les larmes, ni même le souvenir.

Tomas

@ F68.10

OK, je suis globalement d'accord avec vous, mais pour liquider il faut un cadre juridique strict.

Pardon, je me suis trompé de lien, là vous aurez les références de ces charlots d'extrême droite. Charlots armés, c'est quand même un problème:

https://france-police.org/2021/05/06/deux-policiers-tues-en-service-en-lespace-de-12-jours-le-syndicat-france-police-policiers-en-colere-adresse-une-lettre-ouverte-au-president-macron/

Michel Deluré

@ Michelle D-LEROY 11/05 19:18

Ce n'est pas considérer que chacun, quel qu'il soit, porte inéluctablement une part de responsabilité dans l'émergence et la banalisation de la violence que d'affirmer qu'il est souhaitable et même nécessaire de nous interroger sur notre responsabilité individuelle et collective concernant ce phénomène.

Il me semble nécessaire, à défaut d'être suffisant, dans une société confrontée à ce type de problème, que les composants de celle-ci se livrent à ce type d'analyse, d'examen de conscience, permettant d'identifier les causes de ce problème, les dérives qui ont conduit à cet état de fait, les manquements manifestes de la part de ceux qui avaient pourtant mandat d'éradiquer cette violence.

En fait, tout réside dans le positionnement que nous adoptons : agissons-nous en simple individu ou bien nous comportons-nous en citoyen ?

Mary Preud'homme

@ sylvain | 12 mai 2021 à 06:47

Toujours dans la gadoue, la gadoue !
À force de parler racaille on finit par être con-taminé soi-même, perdant de ce fait sa faculté de voir le beau, le vrai et le grand.
Allons, allons reprenez-vous !

F68.10

@ Tomas
"Donc si je comprends bien, vous approuvez des massacres aveugles et inefficaces (les chefs de réseaux se débrouillent toujours pour s'en sortir, et la piétaille massacrée se remplace) au motif que les criminels ne sont pas des anges ?"

Pas à ma connaissance. La tactique des escadrons de la mort me paraît généralement contre-productive.

Je pense que vous faites référence au massacre de Jacarezinho. que Bolsonaro a encensé.

Je ne suis pas une groupie de Bolsonaro. Mais je ne me suis pas encore documenté sur ce massacre.
A priori, je ne l'approuve pas. Mais je pense aussi que les gangs, les vrais, sont une menace qui justifie la force létale. Pas certain qu'elle ait ici été pertinente. Donc je ne cautionne pas.

Mais je pourrais cautionner si cela fait partie d'une politique assumée où une réelle guerre serait déclarée contre ces gangs. Ce qui pose alors la question de l'arbitrage que la population fait sur le terrain entre allégeance aux gangs ou à l'État.

Si la population fait significativement allégeance aux gangs plutôt qu'à l'État, la violence seule ne peut pas être une solution. À moins d'assumer le concept de guerre civile. J'ose espérer que le Brésil n'en est pas là.

Mais je n'ai rien contre la suppression physique de membres de gangs par l'État si c'est clairement assumée. Cela peut se faire un à un, sans taper dans la vingtaine ou trentaine en plein jour.

Je note toutefois que la Cour suprême brésilienne a interdit ce genre d'opérations et que Bolsonaro est hors la loi en la matière.

Et curieusement, je ne pense pas que ce gang soit un gang évangélique, qui est celui que j'ai mentionné. Il s'appelle Comando Vermelho. Pas très évangélique...

"À chaque pays ses méthodes, je ne condamne pas forcément l'usage de la manière forte dans une société violente (même si j'ai de gros doutes sur son efficacité vu ce que je connais du Brésil), mais la référence positive faite aux politiques en vigueur aux Philippines et au Brésil par certains syndicats de police."

Je n'ai pas vu la référence aux Philippines et au Brésil dans le lien que vous avez fourni de France Police. Maintenant, un texte qui se termine par "Force et Honneur", franchement...

Cette une belle devise pour souder une équipe de geeks dans la débilitude assumée. Mais pour un syndicat de police, franchement...

Et c'est le même problème avec les syndicats de police qu'avec les militaires qui ont signé la première tribune: c'est à la société civile, dont ils font partie mais qu'ils ne représentent pas plus qu'un syndicat de cheminots, à faire vivre le débat sur la sécurité et à le trancher par le vote.

sylvain

https://france-police.org/2021/05/11/interpellations-des-auteurs-et-complices-presumes-du-meurtre-du-policier-eric-masson-a-avignon-la-farce-judiciaire-en-marche/
Rédigé par : Tomas | 11 mai 2021 à 20:21

Merci cher Tomas, j’aimerais bien que ce scénario burlesque se réalise, moi qui suis friand des pagnolades, des parodies comiques, 7ème Cie, Les Charlots, les Bidasses en folie, les Pieds nickelés, Pim Pam Poum, ce serait un délice supplémentaire qui me réjouirait, voir ce pays continuer à sombrer dans ce ridicule ubuesque aux yeux du monde entier, quel pied !

Tenez-nous au courant cher Tomas, des liens, des statistiques please !

sylvain

@ Mary Preud’homme
"Quant à nos enfants et petits-enfants, ils savent si bien lire en nous ; c'est pourquoi les témoignages authentiques et l'exemple que nous aurons su leur donner ne seront pas perdus et finiront par porter leurs fruits."

Un vrai conte de fées, j’en ai encore les larmes 😭 à mes zoeils.
Est-ce que les petits nenfants racaillous de banlieue sont concernés ? Ont-ils bien profité des fruits que papa et maman racaillous leur ont offert au dessert ? Y a-t-il un lien à ce sujet, ou bien une nétude sérieuse ?

Je crois que je vais aller recueillir les fruits des témoignages authentiques des policiers, pompiers, médecins à ce sujet, ce sera l’objet de ma prochaine nétude sérieuse dont je vous ferai fropiter depuis mon zobservatoire.

Ne me remerciez pas, mon bon coeur comme d’hab.

Ninive

@ Claude Luçon | 11 mai 2021 à 20:42

Toujours la même rengaine d'un homme qui vit de son passé et qui ne peut pas s'intéresser au présent ou à l'avenir.

J'ai fait moi aussi plus de quinze pays dans des conditions diverses et le covid nous coince actuellement pour continuer à découvrir la Terre et nous rendre compte que la France est petite, mal dirigée, dans une situation d'insécurité totale et qui va se métisser et tomber dans les mailles du filet Islamique ; nuisant ainsi au développement scientifique, économique, intellectuel, social et relationnel des hommes et des femmes qui peuplent nos villes et nos campagnes où vous ne serez plus là.

En être trop orgueilleux, vous êtes incapable d'imaginer le désespoir de ceux qui pleurent déjà la perte de leur pays.

Alors certains voudraient partir... je leur ai offert une chanson, j'aurais pu leur proposer Hugues Aufray avec son fameux trois mâts.

Mary Preud'homme

Ilyes Akoudad, 19 ans, a été mis en examen hier soir et écroué pour le meurtre d'Eric Masson et tentative de meurtre sur un second policier.

Wilfrid Druais

"On sait que cette proclamation, pour volontariste qu'elle soit, ne correspond pas totalement à la réalité. La police ne va pas partout." (PB)

La caricature de la pensée bilgérienne dans tout son manque de certitude !
La réalité n'est pas totalement la réalité mais en fait c'est la réalité, mais va savoir... le gars qui ne veut jamais vraiment affirmer quoi que ce soit par peur de toujours contrarier quelqu'un ou simplement parce qu'il n'a jamais aucune certitude. Terrifiant !
Mister B., la réalité, c'est la réalité sinon c'est au mieux une vérité qui est par essence subjective.
Le pire est qu'on parle de quelqu'un qui a été avocat général donc qui jugeait des gens et qui l'est toujours de façon honoraire.
Pas étonnant que la justice soit dans l'état où elle est est.
Bref, passons.

"La terrifiante nouveauté est d'abord dans l'arrogance d'un trafic en plein centre-ville"

Ou quand Mister B. fait semblant de découvrir la lune.
Evidemment que le trafic de came se fait de plus en plus en centre ville puisque les consommateurs ne sont pas les pécores des campagnes qui n'ont pas les moyens de se camer mais parce que la plupart des camés sont des fils et filles de petits ou grands bourgeois qui vivent en centre ville.

Ce sont tous les bobos et fils de bobos des bourgeois parisiens que les Bilger côtoient qui entre deux joints et/ou lignes de coke se prennent pour des Pancho Villa gauchistes de salons du 16e en jouant les black blocs qui cassent du flic et mettent Paris à sac parce qu'ils savent que de toutes façon il ont papa/maman derrière qui ont de très bons avocats qu'ils paient très cher si besoin.

Je me souviens qu'il y a quelques années il y avait eu une manif anti-Trump au Trocadéro et comme je me promenais ce jour-là sur l'avenue de Versailles, en plein 16e donc, qui comme son nom l'indique va de Saint-Cloud à la Maison de la radio, à un moment je vois trois punks à chien avec toute la panoplie sauf le chien et la saleté, qui sortaient d'un McDo, donc déjà c'était louche et avec des pancartes débiles aux slogans anti-Trump dignes de Séguéla.
Ils n'ont pas fait 20 mètres avant de rentrer dans un immeuble bien cossu de l'avenue pour retrouver leurs pénates.
De vraies caricatures !

Quand j'étais au lycée dans le 7e il y a environ 30 ans déjà, une fois je suis allé chez un des plus gros dealers de boîtes à bac du coin qui était un petit blondinet. Il y avait une dizaine de petits crétins comme lui dans sa chambre qui se prenaient tous pour des rebelles de la société en vivant chez papa/mama dans un 100 mètres carrés de l'arrondissement.
C'était à p*sser de rire, ou à gerber, c'est selon.

"La terrifiante nouveauté est d'abord dans l'arrogance d'un trafic en plein centre-ville "

Encore une qu'elle est bonne.
On ne sait plus si les bourgeois des grandes villes à la Bilger sont totalement ignares par rapport à la vie réelle qui les entoure ou s'ils sont simplement hypocrites et préfèrent ne pas la voir pour ensuite dire qu'ils ne savaient pas.

Robert

@ Michelle D-LEROY | 11 mai 2021 à 19:18

Tout est ici parfaitement décrit de la perception de la situation par tout citoyen intellectuellement honnête et donc ne jouant pas à l'autruche ou aux trois singes !
Mais le simple fait d'exprimer cet avis classe aussitôt son auteur dans le camp de l'extrême droite, non seulement par l'extrême gauche et ses "antifas", mais aussi par une frange importante de macronistes purs jus. On a vu comment nombre de ceux-ci, notamment ministres et en particulier monsieur Attal, ont interprété la première lettre dite "des généraux"...
Guy Béart l'avait bien annoncé :

Le premier qui dit se trouve toujours sacrifié
D'abord on le tue
Puis on s'habitue
On lui coupe la langue on le dit fou à lier
Après sans problèmes
Parle le deuxième
Le premier qui dit la vérité
Il doit être exécuté.

J'affirme que l'on m'a proposé beaucoup d'argent
Pour vendre mes chances
Dans le Tour de France
Le Tour est un spectacle et plaît à beaucoup de gens
Et dans le spectacle
Y a pas de miracle
Le coureur a dit la vérité
Il doit être exécuté.

A Chicago un journaliste est mort dans la rue
Il fera silence
Sur tout ce qu'il pense
Pauvre Président tous tes témoins ont disparu
En choeur ils se taisent
Ils sont morts les treize
Le témoin a dit la vérité
Il doit être exécuté.

Le monde doit s'enivrer de discours pas de vin
Rester dans la ligne
Suivre les consignes
A Moscou un poète à l'Union des écrivains
Souffle dans la soupe
Où mange le groupe.
Le poète a dit la vérité
Il doit être exécuté.

Combien d'hommes disparus qui un jour ont dit non
Dans la mort propice
Leurs corps s'évanouissent
On se souvient ni de leurs yeux ni de leur nom
Leurs mots qui demeurent
Chantent "juste" à l'heure.
L'inconnu a dit la vérité
Il doit être exécuté.

Un jeune homme à cheveux longs grimpait le Golgotha
La foule sans tête
Etait à la fête
Pilate a raison de ne pas tirer dans le tas
C'est plus juste en somme
D'abattre un seul homme.
Ce jeune homme a dit la vérité
Il doit être exécuté.

Mary Preud'homme

@ Michelle D-LEROY 11 mai 19:18

Prendre de la hauteur et savoir parfois lâcher du lest, au propre comme au figuré, n'est-ce pas la meilleure façon de garder ses forces et se régénérer avant de reprendre le cours de sa vie ?
Qu'il s'agisse de gravir un sommet ou d'écouter une cantate de Bach...
Avant de redescendre, car il faut bien atterrir !

Quant à nos enfants et petits-enfants, ils savent si bien lire en nous ; c'est pourquoi les témoignages authentiques et l'exemple que nous aurons su leur donner ne seront pas perdus et finiront par porter leurs fruits.

https://youtu.be/ql3W5YQPtXs

 Claude Luçon

@ Ninive | 11 mai 2021 à 16:28
@ Krugger | 11 mai 2021 à 15:28

"Si seulement j'avais les moyens de quitter ce pays !"

C'est ce que j'ai fait de 1954 à 2009.
Ai vécu et travaillé dans 14 pays en Europe, Afrique, Moyen-Orient et Amérique du Nord.
De la j'en ai connu 30 autres dans le cadre de mon activité et une demi-douzaine pour raison de tourisme.

Un vrai beau voyage, bien plus que celui d'Ulysse.
J'ai même été séduit par une sirène méditerranéenne mais c'est elle qui m'a suivi.
Compatriote de Joachim du Bellay, bien que plus jeune, j'ai suivi son conseil : je suis retourné plein d'usage et de raison, vivre entre mes parents le reste de mon âge car de plus en plus me plaisait la douceur angevine !

Contrairement à ce que prétendent les Britanniques, à savoir "the neighbour's lawn is always greener" c'est faux c'est la nôtre qui est plus verte !
Croyez-moi !
Regardez-vous dans une glace et dites-vous : arrête de pleurer, les fonctionnaires sont pires ailleurs !

Ou quittez votre patelin s'il est si peu plaisant et déplacez-vous dans le Val de Loire, il n'y a rien de semblable dans le monde même Leonardo da Vinci, qui connaissait l'Art en tous genres, est venu y vivre et y mourir ! Les Plantagenêts qui vivaient à Chinon, Henri II, Richard Coeur de Lion et leurs épouses, y ont leurs tombes, même s'il n'est pas sûr qu'ils soient dedans !
Le choix est vaste des habitations troglodytes aux châteaux genre Chambord et Chenonceaux !
Le seul problème de cette France si belle disent les étrangers, sont les Français ! À nous entendre toujours râler ils finissent par croire que nous sommes tous moribonds !

"Si seulement j'avais les moyens de quitter ce pays !"

Faites-le !
En marchant ça ne coûte rien et il y a des McDo et pizzeria partout !
Vous avez deux pieds et deux jambes pour marcher vers les six pays à proximité outre-frontières, sept même avec le Portugal qui n'est pas si loin !
Je parie que vous en reviendrez rapidement en courant :)

N'oubliez pas que ce pays c'est aussi vous et une soixantaine de millions d'autres râleurs !

Tomas

@ Michelle D-LEROY
"Si quelqu'un est idiot dans l'histoire, c'est bien celui qui croit que la dépénalisation du cannabis n'ouvrira pas la porte aux drogues dures."

Idée reçue. Le débat est clos chez les scientifiques sur le sujet, visiblement:

https://www.francetvinfo.fr/sante/drogue-addictions/cannabis/vrai-ou-fake-le-cannabis-entraine-t-il-un-glissement-vers-des-drogues-plus-dures-comme-l-affirme-emmanuel-macron_4378255.html

ou encore:

https://www.konbini.com/fr/tendances-2/cannabis-conduit-consommation-drogues-dures/

En résumé, on peut estimer à 10 à 15 % le nombre de consommateurs de cannabis qui passeront à une drogue plus dure, si on exclut l'alcool de celles-ci naturellement.

Le cannabis est un produit nocif: il provoque comme le tabac le cancer, et peut déclencher des pathologies mentales. Il doit en particulier être proscrit à l'adolescence, âge auquel le cerveau n'est pas encore constitué.

Mais ce n'est pas le psychotrope le plus addictif (l'alcool, l'héroïne et le tabac sont en tête) et visiblement sa consommation massive n'entraîne pas de troubles publics graves comme celle du crack (on tombe là dans le sordide le plus absolu) ou l'alcool (une rue pleine de jeunes alcoolisés est toujours un endroit potentiellement dangereux).

Bien sûr que dans un monde idéal, on ne boirait pas, on ne fumerait pas, on ne se droguerait pas, on ne mangerait pas gras ou sucré, etc. Mais il ne vous aura pas échappé que nous ne sommes pas dans un monde idéal. Tout déplorable qu'il soit, le vice du cannabis me paraît acceptable et pourra être mieux combattu par une légalisation encadrée (qui permettra de limiter la nocivité du produit et de financer des politiques de prévention à destination de la jeunesse) que par une répression policière condamnée à un échec retentissant vu les forces en présence.

En terme de santé publique, la prohibition américaine de 1923 était sans doute une bonne chose (boire, c'est mauvais pour la santé, on le sait). Mais ça a entraîné une hausse massive du crime organisé et des désordres publics, et le réalisme a vite prévalu pour le bien de tous.

---------------------------------------------------

@ F68.10

Donc si je comprends bien, vous approuvez des massacres aveugles et inefficaces (les chefs de réseaux se débrouillent toujours pour s'en sortir, et la piétaille massacrée se remplace) au motif que les criminels ne sont pas des anges ?

À chaque pays ses méthodes, je ne condamne pas forcément l'usage de la manière forte dans une société violente (même si j'ai de gros doutes sur son efficacité vu ce que je connais du Brésil), mais la référence positive faite aux politiques en vigueur aux Philippines et au Brésil par certains syndicats de police:

https://france-police.org/2021/05/11/interpellations-des-auteurs-et-complices-presumes-du-meurtre-du-policier-eric-masson-a-avignon-la-farce-judiciaire-en-marche/

Exilé

@ Patrice Charoulet
« À la même époque, Philippe Séguin prenait plaisir à dire non pas Maastricht, mais Mastric . »

Vous évoquez là la question de la façon de prononcer les noms étrangers.
En France, il a longtemps été préconisé de les prononcer à la française : boulingrin, redingote, Neuton, etc.

Quant à la prononciation de Maastricht, je puis vous assurer pour l'avoir entendue d'un collègue de travail franco-néerlandais, qu'elle est quasiment inaccessible à toute gorge française normalement constituée...

Michelle D-LEROY

@ Tomas
"La bataille est perdue et il faut être idiot comme Darmanin et myope sur la société comme Macron pour s'y accrocher."

Je n'ai pas l'habitude de défendre E. Macron, mais là je pense qu'il a raison et son ministre de l'Intérieur également. Si quelqu'un est idiot dans l'histoire, c'est bien celui qui croit que la dépénalisation du cannabis n'ouvrira pas la porte aux drogues dures.

------------------------------------------------------

@ Exilé

Certes je suis bien naïve sans doute de penser que les trafics ne se font qu'à l'abri des regards, dans les quartiers et dans des coins glauques, mais ce que je voulais dire par là c'est que c'est open bar en plein jour à la vue de tous, comme si tout était normal.
C'est quand même inquiétant pour les jeunes et leur santé.

-------------------------------------------------------

@ Michel Deluré
"Il est mort d'une société en perte de valeurs, en perte de repères, au point qu'elle en perd l'essentiel, à savoir le respect de la vie."
"Cette violence doit questionner tant sur notre responsabilité individuelle et collective que celle de nos élus."

Autant je suis d'accord avec votre première constatation : perte de valeurs, de repères et oubli de l'essentiel dont le respect de la vie d'autrui, autant personnellement je ne me sens pas responsable de ce qui arrive.

Depuis 40 ans et l'arrivée des socialistes au pouvoir, on a vu progressivement tout se déliter pour arriver à la situation présente.
Pour eux rien n'était grave ni important et les mots respect, honneur, travail, mérite, etc. étaient ringards et désuets, motifs à moqueries.

Ces mêmes dirigeants politiques ont voulu moderniser l'Education nationale à commencer par les élèves qui appellent leurs profs par leur prénom et qui les tutoient pour les mettre sur un pied d'égalité. Cela a l'air sympa mais c'est une première perte d'autorité.
Et, pour ne pas faire de peine à quiconque, on a donné le bac à presque 100 % des élèves, au nom de l'égalitarisme.
Avec ces méthodes on a découragé la valeur travail, la pugnacité, l'envie de réussir. Arrivés à la fac, on a fabriqué des chômeurs, avec des diplômes sans valeur. De quoi écoeurer les diplômés à qui on a fait miroiter des situations intéressantes et qui finissent par occuper des postes sans intérêt... brisant ainsi leurs rêves d'un métier convoité.

À cela s'est ajoutée une immigration musulmane très importante, avec des valeurs et une culture trop différente de la nôtre et surtout souvent radicale. Des enfants déboussolés par l'éducation qu'ils reçoivent à la maison et celle que reçoivent de leurs camarades de classe, à des années-lumière.

Des familles monoparentales à la pelle, des enfants au milieu de couples qui se déchirent, des enfants sans repères.
L'autorité parentale défaillante, les profs désemparés, la police qui ne fait plus peur car cette même jeunesse entend une gauche qui tire à boulets rouges sur les FDO (au figuré mais parfois aussi en réel dans les manifs), les dirigeants politiques qui se conduisent comme des ados pour faire moderne, la religion catholique devenue insignifiante et dont les principes sont inaudibles, etc. Plus de repères, plus de modèles.

Nos politiques pour se débarrasser du problème et se donner bonne conscience ont distribué depuis des années des allocations diverses et variées, tout cela pour entendre que certains jeunes deviennent délinquants parce qu'ils seraient abandonnés financièrement, les disculpant ainsi de leurs méfaits.

Il y a eu trop de laxisme à la fois éducatif, sociétal et financier, pendant trop longtemps.
Comment voulez-vous redonner un sens à tout cela, des bases d'éducation ?

Sans oublier que nous avons beaucoup de jeunes qui détestent notre pays et notre culture, à qui on monte la tête entre familles immigrées et imams mais aussi grâce à ceux qui aiment refaire notre Histoire et rendre la France et les Français responsables et donc redevables envers ces jeunes et leurs parents.

Comment faire cohabiter la rigueur et le radicalisme de la religion musulmane et notre société trop permissive tout en entretenant les rancoeurs ?

La gauche utopiste a voulu par laxisme un monde rêvé par elle, égalitaire, multiculti, moderniste, moquant la famille traditionnelle et les vieux us et coutumes... Voilà où nous en sommes : dans une pétaudière indescriptible.

Mon questionnement aujourd'hui est comment faire pour retrouver l'harmonie ? Je pense au contraire que faute de règles fermes et précises venues du sommet de l'Etat, on ne la retrouvera pas.

Personnellement, je ne me sens responsable de rien, puisque j'ai toujours détesté ce laisser-aller et le "on verra bien", que je suis restée attachée à ma culture et que j'ai toujours élevé mes enfants dans le respect d'autrui et la valeur travail.

Que faire d'ailleurs à mon niveau, puisque nos politiques eux-mêmes semblent dans le déni de la réelle situation ?

Giuseppe

"Si l'assassin d'Avignon est appréhendé..." (PB)

Je ne suis pas juriste, pour l'instant il est dit qu'un des policiers a "formellement" reconnu le supposé innocent.
Si l'accusation ne repose que sur cela, que vaut ce seul témoignage, voyons la suite.

Isabelle

Des abrutis disent qu’il ne faut pas exagérer, ce n’est pas une guerre civile. M. Onfray dit que nous sommes déjà en guerre civile, territoires perdus de la République, sécession donc guerre civile.

Macron dit, de par ses actes, que la France ne l’intéresse pas. Macron n’aime ni la France, ni les Français. Macron ne protège pas son peuple, il s’occupe seulement des élites. Le petit peuple n’intéresse pas Macron.

Blanquer joue à la marelle. Cela n’a aucun sens.
Les ministres doivent arrêter de parler. Ils ne font rien. Ils n’agissent pas. Gesticulations, gouvernement du verbe et de la parole.

Personne n’agit ! Macron, Darmanin font des moulinets, du vent.

Montée de la violence car Macron a fait savoir que l’Etat ne l’intéresse pas, les racailles peuvent tout faire.

Macron, détruisez-moi tout ça. Abolir l’ENA, le système préfectoral.
Les copains des copains vont prendre les places (avoir un poste selon sa couleur de peau, sa tendance sexuelle et la méritocratie aux oubliettes).

Macron a mis de l’acide sur la souveraineté française et il est difficile de sauver à présent notre civilisation.

Tous les gens des GAFAM ont l’argent, le pouvoir. Ils ont un pouvoir supérieur au chef de l’Etat.

Coquerel et Mélenchon sont uniquement dans leur idéologie. Ils se moquent totalement de la France et veulent « purger l’Armée des factieux ». Les militaires disent qu’il pleut quand il pleut. La France Soumise fait l’éloge des dictateurs et des militaires de gauche, comme c’est étonnant !

Les militaires ne veulent pas faire un coup d’Etat. Ils sonnent seulement le tocsin.
Ils dénoncent et connaissent le réel.

Si on n’est pas macronien, on est traité de fasciste ou d’extrême droite. Pitoyables arguments !
M. Onfray serait donc fasciste ! Vaste blague.

EDM devrait démissionner. Avec nos impôts, il fait campagne contre MLP. Politique politicienne.

https://www.cnews.fr/emission/2021-05-11/linterview-de-michel-onfray-1080388

Exilé

@ Frontex
« Les armées devraient déjà être postées à nos frontières terrestres et maritimes pour bloquer le flot de migrants du Maghreb ou d'Afrique qui ne cesse d'augmenter. »

Mais quand nous voyons aussi que l'agence Frontex, qui est supposée protéger les frontières de l'Europe des migrations illégales, se transforme en flotte de transbordement allant quasiment embarquer les faux naufragés à quelques encablures de leur point de départ pour les mener non pas au port le plus proche comme le voudrait la réglementation maritime mais de l'autre côté de la Méditerranée, en Europe, il y a de quoi crier au fou...

sylvain

Macron a réussi à mettre le feu dans tout le pays, chapeau !
Il veut l'euthanasie de la France. La France doit disparaître.
Le grand responsable : l'immigration criminelle arabo-africaine terroriste islamiste : le cancer de la France bientôt en phase terminale.

La France a besoin de soins intensifs.

Macron ne s'y collera pas, au contraire : il veut la destruction de notre pays, notre civilisation, notre race, notre culture, notre histoire, pour y faire ce dont il rêve depuis longtemps : une colonie maghrébine musulmane islamiste. Ses voeux semblent exaucés, toute la France subit une terreur sans précédent dans son histoire et personne ne pourra l'arrêter.

Isabelle

@ Patrice Charoulet

Les toilettes des bars et restaurants resteront fermées. Quelle idée lumineuse ! Encore une. LREM fait un concours d'idées loufoques avec EELV. Qui va gagner ?

Les neurones de ce pouvoir macroniste sont également fermés. Les macroniens ne veulent pas changer de paradigme et continuent de faire avancer le pays à marche forcée vers l'abîme.

Ninive

@ Krugger | 11 mai 2021 à 15:28
"À ce stade, j'ai juste envie de pleurer (pas de rire) !
Si seulement j'avais les moyens de quitter ce pays !"

Soyez certain que vous n'êtes pas le seul dans ce cas.

https://www.youtube.com › watch

Depuis l'enfance
Je suis toujours en partance
Je vais, je vis
Contre le cours de ma vie

Partir, partir
On a toujours un bateau dans le cœur
Un avion qui s'envole pour ailleurs
Mais on n'est pas à l'heure

Partir, partir
Même loin de quelqu'un ou de quelqu'une
Même pas pour aller chercher fortune
Oh partir sans rien dire

Vivre en s'en allant
Et en s'envolant
Et les gens, l'argent
Seraient du vent
Mais c'est vrai le temps
Nous prend trop de temps

Partir, partir
Même loin, loin de la région du cœur
N'importe où la peau change de couleur
Partir avant qu'on meure

Partir, partir
Comme les trains sont bleus
Quand on y pense
Et les bateaux heureux
Quand on y danse
Ô partir sans rien dire

Mais c'est vrai le temps
Nous prend trop de temps
Et on n'appareille
Pour aucun soleil
Et pendant ce temps
On est vivant

Partir, partir
On a toujours un bateau dans le cœur
Un avion qui s'envole pour ailleurs
Mais on n'est pas à l'heure

Partir, partir
Même loin, loin de la région du cœur
N'importe où la peau change de couleur
Partir avant qu'on ne meure

Partir, partir
Comme les trains sont bleus
Quand on y pense
Et les bateaux heureux
Quand on y danse
Ô partir sans rien dire

Partir, partir
On a toujours un bateau dans le cœur
Un avion qui s'envole pour ailleurs
Mais on n'est pas à l'heure

Paroliers : Jean-Loup Dabadie / Merlot Le Clerc

Patrice Charoulet

MITRAN ET MASTRIC

Ceux qui ne sont pas nés de la dernière pluie se souviennent sans doute qu'à l'époque de Mitterrand certains de ses adversaires prenaient plaisir à dire Mitran.
À la même époque, Philippe Séguin prenait plaisir à dire non pas Maastricht, mais Mastric.
Or, dans un livre français peu connu publié en 1680, je tombe sur ceci : « Faire compliment au Roi sur la prise de Mastric... »
Si ça se trouve, Séguin avait lu ce livre du Grand siècle et avait rencontré Maastricht écrit Mastric, comme certains appellent les musulmans les mahométans, à force d'avoir lu Voltaire.

Exilé

@ Michelle D-LEROY
« Récemment, j'ai pu assister à une vente de drogue dans mon centre-ville d'Orléans, en plein jour (...) »

Il y a quelques années - j'étais encore à Paris - j'ai vu un jour une voiture conduite par un jeune adulte s'arrêter près du lycée Henri IV. Il a ensuite distribué à trois jeunes adolescents qu'il transportait, qui semblaient très excités, de petits sachets.
L'opération s'est déroulée sous mes yeux sur le trottoir quasiment désert à ce moment-là (c'était un samedi après-midi).

Ce témoignage pourrait faire sourire, mais c'est la première fois que j'ai pu assister de près à ce qui relevait manifestement d'une opération de trafic.

Une autre fois, j'ai vu un homme assis sur sa moto, devant le Panthéon, semblant attendre.
Quelques instants plus tard, un autre homme est arrivé et lui a remis une grosse liasse de billets, en échange de laquelle il a reçu un paquet enveloppé de papier kraft de la taille d'une brique de lait.
Au vu de la somme versée et après réflexion, la transaction ne portait probablement pas sur ce type de breuvage...

Ce qui m'avait alors choqué a été que ce quartier supposé alors tranquille de Paris et faisant l'objet de diverses attentions de la police en vertu des divers phénix du monde politique et autres qui le hantent, pouvait aussi être soumis à des intrusions de ce qu'il faut bien appeler la pègre.

Krugger

Et notre cher (trop coûteux même) Premier sinistre qui déclare vouloir encore durcir les peines... Mais ces gens-là sont-ils stupides, ou se fichent-ils de nous ?!

Sachant que les peines existantes (parfois sévères), faute de moyen et par idéologie, ne sont quasi jamais appliquées, ça sert à quoi de condamner quelqu'un à 150 ans de prison si le juge décide qu'il n'en fera que 12 ?? - soit, avec de la chance 5, avec toutes les remises légales et celles du Père Noël. Sérieux ? Y a que moi qui vois le problème ?

À ce stade, j'ai juste envie de pleurer (pas de rire) !

Si seulement j'avais les moyens de quitter ce pays !

Jérôme

Cher Philippe,

De billet en billet vous tombez de charrette en syllabe comme dirait Béru.
Supporter la police inconditionnellement, et puis quoi encore ?
Votre tendance "mâleblanchiste" vous a fait commettre un billet de mauvais goût sur M. Zecler. C'est du supportarisme sur fond de négrophobie inconsciente.
Que les nervis qui ont tabassé M. Zecler croupissent en prison, c'est tout ce que je leur souhaite. Je ne les supporte pas. Voyous qui ont commis pour masquer leurs méfaits des faux en écritures.

Le commandant de Toulon, jamais sanctionné.
Lallement le social-nationaliste qui cumule les saloperies lors des manifs et les mensonges (cf Bordeaux)...

Inversement, il est totalement incompréhensible que les policiers qui ont fait l'objet d'une tentative d'immolation n'aient pas sorti leurs armes et tiré sur leurs agresseurs.
Idem à Drancy.
Idem en haut des Champs-Élysées quand ils ont été agressés par des voyous...

Il n'y a pas à être inconditionnellement pour ou contre.
Chaque histoire a sa vérité et les policiers n'en sont pas plus détenteurs que n'importe quel citoyen.
Une question, le jeune policier assassiné n'avait-il pas un collègue avec lui ? Qui savait tirer ?
Une occasion de plus pour ce gouvernement de minables, Ducon-Mojito en tête, de pondre une loi répressive dont le seul effet sera d'emme*der l'honnête citoyen sur un refus d'obtempérer quand les policiers dépasseront les bornes. Le voyou s'en tape du refus d'obtempérer. Au mieux il fait un doigt aux policiers, au pire il sort la sulfateuse.

Gouvernement de branques.
Payez aux policiers une séance de tir par semaine, 200 balles par session.
Entraînez-les à la tartine coups d'lattes. Entraînement obligatoire.
Et enseignez-leur le maintien, la tenue, comme les gendarmes.

Exilé

« L’évolution dans laquelle prend sa terrible signification le meurtre d’Éric Masson trahit une rupture du pacte fondamental passé entre la société et les citoyens pour maintenir la paix civile et renoncer à la vengeance privée au profit de la justice instituée. Réduire cette évolution au seul trafic de drogue c'est (comme d'ailleurs psychiatriser les attaques islamistes) une nouvelle forme de déni de réalité. »
(Jean-Eric Schoettl, ancien secrétaire général du Conseil constitutionnel, FigaroVox)

Xavier NEBOUT

La guerre civile commencera lorsque le nombre des Africains français ou non atteindra le pourcentage critique. Lequel ? Nous le verrons lorsque cela arrivera, mais au train où vont les choses il faut en avoir un sacré paquet dans les yeux pour penser que nous avons beaucoup de décennies devant nous. Dix, vingt, trente ans ?

Ceux qui se font du souci pour leur descendance peuvent souhaiter que Marine Le Pen ne soit pas élue pour que ce soit un putsch militaire qui prenne le pouvoir à la suite d'une deuxième macronie.
Ce qui n'était pas pensable il y a seulement un an le devient. Alors dans six ?
La police et l'armée sont tenues à haut niveau par la franc-maçonnerie, mais pas forcément le Grand Orient, il y a celle de droite et celle de gauche, et elle s'étripait déjà pendant la Terreur.

Peyras

Merci pour toutes vos constatations. Je n'ose rien ajouter car tout est dit. Nous sommes aux mains de barbares, dans les deux camps, avec l'escroc en chef. En consultant Riposte Laïque et Résistance républicaine, j'ai revu la Fête de la musique à l'Elysée avec les deux dégénérés. La France n'est plus respectée. Représentée par deux usurpateurs putrides, c'est à vomir. Vive Poutine, Trump et Bolsonaro, et aussi Laurent Obertone !

Michel Deluré

Non, Eric Masson n'est pas mort seulement de la drogue.

Il est mort d'une société en perte de valeurs, en perte de repères, au point qu'elle en perd l'essentiel, à savoir le respect de la vie.
Il est mort d'un Etat censé représenter les citoyens et les protéger et qui, par manque de courage, naïveté ou laxisme, a abandonné des pans de son autorité, banalisant la désobéissance à la loi.

Cette violence gratuite qui habite et empoisonne aujourd'hui notre quotidien et qui fait hélas trop de victimes innocentes doit questionner tant notre responsabilité individuelle et collective que celle de nos élus.

sylvain

La France et son cortège d'images quotidiennes de chaos ressemble de plus en plus à Gaza.

Mais nos brillants stratèges du gouvernement ont trouvé le coupable idéal: le RN ! Ce pelé ce galeux qui infiltre l'armée, ses félons, ses traîtres, ses séditieux, et la police fasciste raciste violente.

Atteints de paranoïa schizophrénique, nos ministricules Castex, EDM, Darmarien bombent le torse contre la tribune des généraux qualifiés d'extrême droite et bien entendu contre Marine Le Pen, le pire danger qui guette la France.

Cépalislam ! Célepen !

Le Top, le meilleur morceau de la part de ces charlatans dégénérés : "Ils sont anonymes donc pas courageux" !

À mourir de rire, même ce malheureux Eric Masson victime avant tout de l'inaction organisée et consentie par ces salopards du pouvoir, doit se retourner dans sa tombe.

Quand on voit le spectacle affligeant de leur lâcheté, leur soumission, leur humiliation quotidienne face aux bandes qui dirigent le pays, leur police qui bat en retraite comme des pétochards, leur justice islamogauchiste complice des racailles, quel courage en effet !

LREM une belle bande de guignols, de pitres, de criminels collabos complices des caïds dealers musulmans arabo-africains qui mettent le pays à feu et à sang !

Zéribi l'a encore dit : "ils sont francéééés hé ! Vous êtes sourds ou quoi ?"

Comme dirait notre avocat des terroristes, l'islamogauchiste Tomas : "ne vous plaignez pas, si les terroristes buvaient de l'alcool ce serait encore plus pire ! j'ai fait des nétudes sérieuses, j'ai les liens et tout vu depuis mon nobservatoire !"

Isabelle

Plus qu’assez des jérémiades !
Tous ces immigrés qui passent leur temps à se plaindre et à gémir au lieu de faire face sur leur propre continent.
Au Rwanda par exemple, pas de problème climatique insoluble. Ce pays est superbe mais non, ils se trucident. L’Afrique est belle, ils ont des ressources mais ils se limitent toujours aux jérémiades. Nous n’avons pas à accepter toute la misère du monde. Elle déferle et réclame tous les droits, nous égorge, nous décapite… Assez !
Le Maroc, la Tunisie, la Turquie, des pays de toute beauté. Qu’attendent-ils tous pour y retourner, retrousser leurs manches et faire en sorte que leur pays de cœur redresse la tête au lieu de gémir, se lamenter et se plaindre sans cesse en France ?

Patrice Charoulet

Toilettes fermées

Le gouvernement français va autoriser la réouverture des restaurants... en terrasse. Et leur demande de fermer leurs toilettes.
Conséquence : le bas des murs des immeubles voisins va être joliment arrosé et parfumé.

sylvain

@ Tomas

Du grand Tomas !

Il a raison sur l'alcool, c'est de plus en plus pire que la drogue ; moi-même depuis mon zobservatoire sur mon balcon et mon lien sur les nétudes de la délinquance, tous les soirs dans toutes les villes de France j'observe des bandes de gros beaufs blancs de souche moustaches gauloises béret basque baguettes de pain, bourrés au gros rouge qui tache, balancer des calendos au lait cru, les pires, sur des policiers en toute nimpunité. 

Mais Castex va y mettre fin ! 30 ans de prison, na !

Rio : 29 morts… c'est tout ? hou les nullos !
Nous on est meilleurs que ces charlots de flics brésiliens, nos terroristes islamistes bien-aimés en ont des centaines, et s’ils se torchaient au beaujolpif comme nos beaufs souchistes ils pourraient en avoir des milliers, l'alcool est plus efficace que la drogue d’après mon autre nétude sérieuse. 

Mais Castex va continuer à ne pas y mettre fin, Tomas et ses islamistes sont sauvés.

Meufs battues, d'après une nétude sérieuse de mon zobservatoire et mon mien de lien très sérieux lui zaussi, je confirme : après chaque apéro saucisson pinard dans notre permanence RN, un cubi par personne, nous tabassons nos meufs, toutes les nétudes et les statisteutiqueues nique nique de la place Beau veau le démontrent et le prouvent.

Mais Castex va continuer à faire barrage à l'esseutrêêême drouââââte, nos meufs sont sauvées, ouf !

Un grand merci à Tomas de nous redonner de l'intelligence, ça nous manquait plus énormément que son absence.

Perso je suis hyper vacciné au bon vieux rouquin de derrière les fagots, plusieurs doses, recommandées par mes nétudes sérieuses en vinicologie.

Tomas, d'autres gags, vite ! merci d'avance.

Giuseppe

@ Claude Luçon | 10 mai 2021 à 21:36

Mon pseudo est pure affection pour ce pays qu'est l'Italie, son histoire, sa culture, son cinéma et puis il m'avait été attribué par mes camarades de promo, je ne me rappelle plus du tout à quelle occasion.

Dodu (vous êtes élégant, c'est souvent un peu plus), n'empêche pas l'autorité, mais avec les lascars de maintenant, même les plus modestes, je ne pense pas que d'emblée cela inspire le respect : la taille, des crampons aux pieds et des gants type MMA c'est de prime abord plus dissuasif : la scène dans le Dictateur où Chaplin monte toujours plus haut, pour être au-dessus, dominer, est bien parlante.

Si on veut du tonique et de l'offensif, le recrutement doit s'affermir, "no scrum, no win !" disent les Anglais.

Je ne suis pas sûr qu'être en surpoids avancé soit un gage d'efficacité combattante pour courir, sauter, serrer, regardez le physique des piliers d'aujourd'hui par rapport à ceux d'une vingtaine d'années en arrière. C'est ainsi, pour être performant, il faut être en forme, doublé d'un mental de fer, donc je pense que plus que le nombre, la puissance et le recrutement sont essentiels.
Au contact c'est la première image que l'on renvoie, elle est essentielle.

"N'oubliez pas : "Il ne faut pas juger les gens sur la mine" !"

Je ne juge pas sur la mine, cher Claude, le physique est important semble-t-il, il paraît que c'est un métier physiquement dur, exigeant, il suffit de voir les reportages et les courses poursuites, à pied à cheval et en voiture, pour se rendre compte qu'un dodu tendance surpoids partira sans aucun doute avec un handicap certain.

"13 % de la population adulte mondiale est obèse, 20 % pourrait bientôt l'être. Pour la première fois depuis longtemps, le Pentagone a dévoilé les données sur le nombre de soldats américains qui souffrent d'obésité. En 2001, seulement un soldat sur 60 souffrait d'obésité, tandis qu’en 2015, un militaire sur 13 a des kilos en trop."

En France on rechigne sur les statistiques ethniques, ne nous voilons plus la face, si on veut gérer efficacement, il faut compter et pour courir derrière les crapules il faut des jambes.

Isabelle

La tribune des militaires, encore des mots, toujours des mots mais rien de concret. Pas d'arrêt de l'immigration, pas d'expulsions massives de tous les indésirables, tolérance illimitée pour les racailles qui peuvent tirer sur nos policiers comme sur les lapins ou les brûler dans une voiture.

L’armée n’interviendra donc pas, aucun gouvernement ne fera appel à elle. La France se transformera donc en France-Maghreb, France-Afrique…

Les armées devraient déjà être postées à nos frontières terrestres et maritimes pour bloquer le flot de migrants du Maghreb ou d'Afrique qui ne cesse d'augmenter.

Nous ne faisons rien. Nous sommes trop soumis. La France est perdue !

Mary Preud'homme

@ Giuseppe

Je n'ai vraiment rien d'une Xanthippe n'ayant jamais versé le contenu d'un pot de chambre sur la tête de mon homme ou de tout autre d'ailleurs.

Et comme je déteste la tisane, pour moi ce sera champagne !

Mais pas question de trinquer avec un grincheux comme vous, de mauvaise foi et plutôt mal élevé !

F68.10

@ Tomas
"Regardez à Rio, 29 morts dans une favela hier, c'est comme ça qu'on rétablit l'ordre, moi je vous le dis."

En même temps, le Brésil, depuis que les gangs qui vivent de la drogue ont déclaré un djihad chrétien évangélique contre les religions et croyances des blacks... moi j'vous dis... c'est pas gagné:

"«Certains d'entre eux se nomment eux-mêmes « trafiquants de drogue de Jésus », se créant ainsi une identité distinctive. Ils portent des armes et vendent de la drogue, mais se sentent en droit d'interdire les religions influencées par l'Afrique en déclarant qu'elles sont associées au diable. »" -- Gilbert Stivanello

No comment...

Claude Luçon

@ Giuseppe | 10 mai 2021 à 14:06
"mon grand-oncle de l'escorte royale n'en aurait fait qu'une bouchée..."

Allons bon, non seulement vous aviez un grand-oncle cannibale mais en plus il vivait sous une royauté ?
Je ne vois qu'une solution, votre grand-oncle était originaire d'une tribu de l'ex-Congo belge (il y avait des cannibales de ce côté-là de l'Afrique), soldat des troupes coloniales, sous Léopold II.
Votre description semble assez précise :)

Que certains de nos policiers municipaux soient, comme le sont les Gilets jaunes et plus de 50 % des Français, un tantinet dodus n'exclut pas le fait qu'ils soient capables de faire respecter l'ordre.
Les poilus de 14/18 étaient pour la plupart des culs-terreux extraits de la gadoue de leur campagne, beaucoup illettrés, pas particulièrement beau gosse athlétique comme votre grand-oncle congolais, plus habitués à tenir les bras d'une charrue qu'ils suivaient, tirée par deux boeufs, que charger brandissant un fusil baïonnette au canon, ce qui ne les a pas empêchés de mourir sur place plutôt que de céder un pouce de notre patrie aux hordes teutoniques et même récupérer l'Alsace et la Lorraine que notre dernier empereur avait perdues quarante ans plus tôt !

L'histoire Giuseppe, l'histoire !
Ceci dit, avec un pseudo pareil votre ancêtre devait sans doute être Italien sous Victor-Emmanuel III, plutôt que Congolais ?
À son époque il se battait peut-être épaule contre épaule risquant la mort (650 000 chez eux) avec nos poilus contre les casques à pointe ou peut-être avec mon beau-père contre les Autrichiens dans les Alpes.
Les Bersaglieri étaient et restent effectivement des troupes d'élite particulièrement courageuses avec un bel uniforme. Généralement piémontais, savoyards et frioulans ils n'ont pas apprécié que, plus tard, Mussolini les envoie se battre contre "i cugini francese" m'a dit un jour un ex-bersagliere devenu motard carabiniere en 1957 qui m'avait arrêté a proximité de Naples pour excès de vitesse et ne m'a pas collé d'amende pour la même raison, ayant découvert que j'étais Français.

N'oubliez pas : "Il ne faut pas juger les gens sur la mine" !

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

MA CHAINE YOUTUBE

PRESSE, RADIO, TELEVISION & INTERNET

INSTITUT DE LA PAROLE

  • Formation à l'Institut de la parole
    Renseignements et inscriptions : phili[email protected]
  • L'Institut de la Parole propose des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique de la personnalité et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Magistrat honoraire, Philippe Bilger propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires.

MENTIONS LEGALES

  • Directeur de la publication : Philippe Bilger
    SixApart SA 104, avenue du Président Kennedy 75116 PARIS