« La police ne doit pas se faire d'illusions ! | Accueil | Un président ne devrait pas faire ça... »

25 mai 2021

Commentaires

hameau dans les nuages

@ Robert Marchenoir | 31 mai 2021 à 20:40

Purée mais quelle salade !
J'ai indiqué que je n'ai pas lu un de vos commentaires en réponse et hop vous en faites une généralité.
Pour ce qui est du lien que vous m'avez offert vous donnant une certitude que le virus serait naturel, leurs hauteurs sont plus circonspectes s'offrant en sortie une échappatoire.

"Deux hypothèses ≠ hypothèses également probables:

Depuis le tout début, l'hypothèse scientifique générale a été que, s'il est possible que le SRAS-CoV-2 se soit échappé d'un laboratoire, il est beaucoup plus probable qu'il ait une origine naturelle".

Je me range à vos arguments. Le labo P4 n'est qu'un vulgaire hôtel de passes où a eu lieu une rencontre amoureuse entre une chauve-souris et un pangolin, aucun humain ne tenant la chandelle. Tout ce qu'il y a de plus naturel au fond.

Pour ce qui est du bois, je vous ferai un prix. On n'est pas des sauvages.

Robert Marchenoir

@ hameau dans les nuages | 31 mai 2021 à 09:36

Menteur et falsificateur.

Incapable que vous êtes d'apporter la moindre objection à mon commentaire, vous prétendez, selon la bonne vieille méthode des propagandistes malhonnêtes, en extraire un seul détail pour ridiculiser l'ensemble.

Hélas ! je n'ai jamais écrit la phrase que vous m'attribuez.

Vous devriez laisser la médecine aux médecins, et vous contenter de couper du bois, ainsi que vous vous en vantez périodiquement.

Faites toutefois attention à ne pas vous blesser : vous pourriez avoir besoin de l'un d'entre eux.

Au fait : je croyais que vous ne me lisiez pas ?

Quant à ceux qui veulent savoir ce que de véritables savants et de véritables médecins pensent de la fameuse étude (non publiée) que vous venez de trouver sur France Soir, votre site complotiste favori, et qui veut prouver que le virus du Covid a été fabriqué en laboratoire (avec 90 % de chances seulement, notez bien)... eh bien le site Science-Based Medicine vient d'expliquer pourquoi elle ne tient pas debout -- pas plus que les autres avis récemment exprimés en ce sens.

F68.10

@ hameau dans les nuages
"Et je rajoute: ils ont détruit les preuves en suivant, car il fallait que le don reste anonyme."

Cela vous étonne de la part des Chinois qu'ils détruisent des preuves ?
Moi pas...

hameau dans les nuages

@ Robert Marchenoir | 31 mai 2021 à 08:32

Ah ! ah ! ah...

"Il n'a pas été créé mais modifié et cela pour le bien de l'humanité"

Et je rajoute: ils ont détruit les preuves en suivant, car il fallait que le don reste anonyme.

Merci pour votre sens de l'humour. Si vous avez d'autres sketchs comme ça n'hésitez pas à venir pour la fête du village.

Robert Marchenoir

@ hameau dans les nuages | 30 mai 2021 à 10:11
"Et forcément pour certains ici je fais partie des moutons noirs catalogués gauchistes ou fascistes selon les circonstances."

Vous êtes surtout un benêt, quelqu'un qui croit d'autant plus savoir qu'il ne connaît rien. Et vous êtes, surtout, un fanatique, quelqu'un qui est complètement étanche à tout argument rationnel. Quelqu'un qui ne veut surtout pas savoir, qui cultive son ignorance comme si sa vie en dépendait.

Malheureusement, vous avez d'illustres modèles : des gens qui, au contraire de vous, étaient des savants éminents, avant de basculer volontairement dans la négation du savoir et la promotion des fausses croyances.

Nous en avons cité plusieurs ici : Luc Montagnier, Didier Raoult, Alexandra Henrion-Caude et bien d'autres. Un récent portrait de cette dernière, dans Le Parisien, met l'accent sur un moteur trop souvent ignoré de cette vague complotiste : une superstition catholique qui est une redécouverte du christianisme par des gens qui en ignorent les bases.

Elle aboutit, hélas ! à un immonde bricolage spirituel qui trahit, naturellement, les fondements de la religion dont il se réclame. Il conduit ses partisans à des comportements sectaires, qu'ils confondent avec la foi.

C'est ce qu'explique à demi-mot Axel Kahn, qui a formé Alexandra Henrion-Caude, et qui est tellement atterré par sa chute qu'il a tenu à s'en entretenir avec Le Parisien depuis son lit d'agonie, à l'hôpital.

Ils sont nombreux, les anonymes et les vedettes qui sombrent dans cette variante particulière du sectarisme complotiste. Certains s'érigent en petits soldats du Christ, en une saisissante symétrie avec les fanatiques musulmans. D'autres se contentent de vagues préoccupations "éthiques", lesquelles s'abreuvent bien volontiers aux illusions de la médecine "naturelle" -- c'est à dire du charlatanisme.

Rappelons-nous que l'éphémère égérie des Gilets jaunes, Jacline Mouraud, celle qui a lancé le mouvement avec sa vidéo, se disait "hypnothérapeute". Le gilet jaune est bien visible dans les manifestations contre le passe sanitaire dont Henrion-Caude est l'un des piliers. Henrion-Caude, qui promeut la médecine par les plantes pour soigner le Covid, de préférence au vaccin...

Les savants dévoyés qui nourrissent le complotisme ne se sont pas soudain réveillés pour nier je ne sais quelle "science officielle" à l'occasion du Covid. Leur forfaiture est le résultat d'une longue évolution. On le voit dans l'article du Parisien consacré à Henrion-Caude, on le voit aussi dans cet article que le journaliste scientifique et médecin Jean-Yves Nau consacrait à Luc Montagnier, dès 2017, dans la Revue médicale suisse.

Un autre point commun entre ces savants dévoyés, c'est qu'ils ne se contentent pas de diffuser de fausses informations sur un seul sujet : ils sabotent le savoir de façon systématique.

On le voit avec Luc Montagnier, qui a raconté n'importe quoi sur l'autisme et la maladie de Lyme, avant de le faire sur le Covid ; on le voit avec Didier Raoult, qui non seulement ment comme un arracheur de dents sur une pandémie virale dont il se prétend l'expert, mais agit en escroc intellectuel quand il parle de philosophie, un autre domaine qu'il se pique de connaître.

Parmi ceux qui ont fait œuvre de charlatanisme en prétendant déceler des porteurs de la maladie de Lyme là où il n'y en avait pas, on compte Luc Montagnier, mais aussi Didier Raoult et Christian Perronne.

Il faut bien comprendre que c'est un système, une disposition d'esprit. Ces faux savants n'ont pas découvert quelque chose que les autres ignorent concernant le Covid : ils ont entrepris de démolir le savoir par principe.

Quand un Perronne possède la surface sociale pour accréditer des mensonges sur le Covid comme sur la maladie de Lyme, un hameau dans les nuages doit se contenter de répercuter ce qu'il grappille ailleurs en matière de fausses nouvelles sur la pandémie ; mais il n'oublie pas de nier, par principe, les bases de l'électricité, au hasard d'une conversation sur l'incendie de Notre-Dame et les disjoncteurs différentiels.

Et bien sûr, la méthode de base de l'escroc, c'est de vous persuader que c'est lui qui dénonce les escrocs. Raoult prétend dénoncer l'imposture de Big Pharma, hameau dans les nuages prétend "avoir une sainte horreur de la manipulation dans tous les domaines".

Là où des prix Nobel ont les moyens intellectuels de fournir de fausses explications pour maquiller leurs mensonges, leurs suiveurs anonymes doivent se contenter de nous balancer des liens en ajoutant : "sans commentaires".

En effet... hameau dans les nuages serait bien en peine de comprendre (ne parlons pas de commenter) l'étude anglo-norvégienne annoncée il y a 48 heures, qui assure démontrer que le virus du Covid est une fabrication artificielle en laboratoire.

Étude dont l'existence était inconnue du monde entier, à l'instant où l'intéressé prétendait la même chose en fonction d'une décision administrative de... Facebook.

Pour résumer ce qu'il faut penser de cette étude, précisons ceci :

Elle n'a même pas encore été publiée dans la revue scientifique qui est censée l'avoir acceptée. Ses auteurs ont grillé leur propre exclusivité, en accordant la primeur de l'information au quotidien britannique Daily Mail... qui n'a évidemment pas les moyens de vérifier les allégations des deux chercheurs.

En revanche, c'est sûr que maintenant, la renommée des auteurs est faite... Un procédé qui rappelle celui de Didier Raoult, lequel se fait publier à tire-larigot dans des journaux scientifiques au moyen de méthodes douteuses, et exploite à fond les médias grand public pour sa notoriété.

Je défie quiconque n'est pas biologiste ou virologue (et encore...) de se prononcer sur la validité des arguments utilisés par l'étude, ou même de les comprendre.

Il va de soi qu'il faut attendre qu'elle soit publiée par la Quarterly Review of Biophysics Discovery, puis que les chercheurs du monde entier en testent la validité, avant de se prononcer sur la question.

Les auteurs eux-mêmes affirment qu'ils n'ont pas la preuve absolue du caractère artificiel du virus. Ils expliquent bien que leur analyse se base sur des données incomplètes. D'après eux, leur démonstration ne conduit qu'à une forte probabilité de leur thèse.

Ajoutons que celle-ci, à première vue, n'a rien à voir avec celle de Luc Montagnier.

L'important n'est pas tant dans cette étude, que dans les révélations datant de début mai, selon lesquelles l'un des laboratoires chinois de Wuhan (il en existe plusieurs) aurait pu mener, grâce à des subventions américaines, des recherches sur les coronavirus utilisant l'augmentation de virulence (traduction par mes soins, non garantie, de l'expression anglaise gain of function).

Cette méthode consiste à modifier des virus pour mieux les étudier, en les rendant plus aptes, par exemple, à infecter des cellules humaines cultivées en laboratoire.

Il s'agit donc d'une modification artificielle, mais non d'une création. Et son but est naturellement de lutter de façon préventive contre d'éventuelles épidémies, en développant des vaccins à l'avance ; et non de mener une guerre bactériologique.

On voit donc la différence avec les insinuations des complotistes.

En revanche, il existe depuis longtemps une controverse scientifique, justifiée, sur la question de savoir si l'augmentation de virulence doit être autorisée : les bénéfices attendus supplantent-ils les risques, au cas où un virus modifié s'échapperait accidentellement ?

Toutes ces nuances sont inaccessibles aux complotistes, lesquels ne comprennent pas que la science évolue, que les connaissances changent, que c'est la nature même de la discipline, et non le résultat de l'on ne sait quel "complot".

Contrairement à ce qu'ils prétendent dans leur délire paranoïaque, il était parfaitement justifié que les scientifiques et les autorités de santé se préoccupent, d'abord, de lutter contre la pandémie.

C'est ce qu'elles ont fait, avec un succès inespéré, grâce à la découverte, puis à la généralisation des vaccins.

Maintenant que cette étape est franchie, il convient de se pencher de plus près sur l'origine de la pandémie, afin d'empêcher sa répétition. C'est ainsi que progresse la science.

Quant aux conflits d'intérêt et aux pressions politiques, qui bien entendu existent, ils sont souvent bien différents de la présentation simpliste et totalitaire qu'en font les complotistes.

En l'occurrence, dans l'affaire du Covid, les bénéficiaires du conflit d'intérêt, ce sont plutôt Didier Raoult et Alexandra Henrion-Caude (par exemple). Le premier dans le but de maintenir et développer l'énorme pouvoir dont il bénéficie à la tête de son IHU (lequel dépend de sa capacité à générer des financements), la seconde pour faire la promotion de son "laboratoire" de l'île Maurice destiné à diffuser des médicaments "naturels".

La mauvaise foi des complotistes éclate, lorsqu'on constate qu'ils s'opposent aux autorités en toutes circonstances : au début, ils hurlaient contre les gouvernements parce qu'il n'y avait pas de masques, et maintenant ils hurlent contre les gouvernements parce qu'il y a tellement de masques disponibles, que le port en est obligatoire.

Ils hurlaient contre les gouvernements parce qu'il n'y avait pas de médicament miracle, et maintenant qu'il y en a un (le vaccin), ils hurlent contre les gouvernements parce qu'ils vaccinent.

Là est bien le signe irréfutable du fanatisme, du sectarisme, du rejet systématique de la raison.

Lequel conduit souvent à la violence : lorsqu'on voit Jean-Marie Bigard hurler littéralement sa haine des vaccinateurs, face aux journalistes de RT ou de Quotidien qui l'interrogent poliment, lorsqu'on voit que le second est obligé d'interposer sa main pour empêcher "l'humoriste" de le frapper vigoureusement à la poitrine pour souligner ses propos, on comprend qu'il ne s'agit pas seulement d'un débat intellectuel.

Si des milliers de fanatiques trumpistes ont exercé des violences physiques pour envahir le Capitole, aboutissant à plusieurs morts, c'est bien en raison des mensonges sans cesse répétés par l'ancien président américain.

F68.10

@ hameau dans les nuages
"...on déverse et on a déversé des seaux d'insultes sur ceux qui mettaient en doute la version officielle, la doxa."

Je sais bien que le sujet s'est politisé. C'en est justement le danger. Je suis parmi les premiers à trouver odieux que certaines personnes s'arrogent le droit de penser à la place des autres. Ce sont en effet là des jeux d'autorité qui, au final, laissent un choix binaire au péquin moyen: Lacombe contre Raoult, pour faire simple. Et nombre de gens s'emploient à faire que ce choix se recoupe avec des allégeances politiques. Ce qui relève à mon sens de l'horreur absolue.

Le problème est, au fond, qu'on ne peut pas récuser des théories scientifiques sur la seule base d'allégeances politiques. Regardez breizmabro, qui nous pond une litanie de liens d'intérêts à ce sujet. Et ce, toujours dans un sens: je suis prêt à parier que jamais elle ne tapera sur les liens d'intérêts et la compromission intellectuelle d'un Douste-Blazy.

L'autre gros problème est qu'on ne combat pas des abus d'autorité et des mensonges par des idées fausses encore plus grosses, même bien intentionnées. Cela ne marche pas. Et quant au SMPP, c'est bien là une leçon majeure: on ne peut de facto pas en sortir en disant la vérité (je sais bien que c'est verrouillé et que cela en est insupportable puissance dix), mais on en sort encore moins en cautionnant les fariboles qui nous plaisent.

Le problème sociétal actuel est surtout que face aux sornettes qu'on lit à droite et à gauche sur les sujets médicaux (et je vous jure qu'il y en a...) et devant l'écho qu'elles suscitent chez des gens pas nécessairement bien éduqués ou informés, il y a un véritable retour de la superstition.

Non pas que les gens "veulent croire" comme jadis, mais ils veulent croire ce qui leur permet de ne pas croire ce que d'autres veulent qu'ils croient. Ce n'est pas nécessairement chose là malintentionnée, mais régler des problèmes implique de tenter de s'appuyer sur les connaissances les plus solides où qu'elles se trouvent, quitte à devoir les réfuter et les récuser par la suite. Ce n'est pas possible de faire cela si on part du principe que tout le monde vous ment tout le temps. Impossible.

Si on reprend le cas du SMPP, il est illusoire de prétendre régler un tel problème tant que les gens débattent de sa prévalence, non pas dans le but d'évaluer la réelle nature du problème, mais dans le but de le minimiser, ou de le nier, ou pire encore de l'instrumentaliser dans les guerres idéologiques internes au monde médical. Traiter un tel sujet est donc indissociable d'un effort de rationalisme, même si ce terme a mauvaise presse.

"Tout est quasiment faux dans cette épidémie, jusqu'au nombre de décès. Il y a une brillante étude statistique à ce sujet."

C'est justement par rationalisme que je m'empêche de prendre position sur de tels propos sans avoir accès aux études en question qui me permettraient de me faire une opinion critique.

Dans un contexte de pandémie, il y a inévitablement une question de contrôle de l'information et de gestion de la communication scientifique. Ce qu'on voit actuellement, c'est que c'est un sacré capharnaüm et que les querelles internes au monde scientifique se déversent dans les médias publics, face à un public qui est, disons-le simplement, largué, et qui tente de comprendre certaines choses dans un contexte où il est défiant vis-à-vis de l'autorité intellectuelle en place, politisée, et qu'on lui dit sans cesse, à ce public, que ce sont des ignorants...

Même si je vais défendre les vaccins en règle générale, je ne peux que constater qu'ils illustrent cette question à merveille: la France a des lois parmi les plus contraignantes en matière d'obligation vaccinale et simultanément un des plus forts taux de défiance vis-à-vis des vaccins. Comment nier qu'il s'agisse là, en (large ?) partie d'une opposition politique de la plèbe sur substrat culturel para-religieux face à une élite politico-administrativo-scientifique qui s'imagine qu'elle a le droit d'imposer sa volonté à coup de pé-da-go-gie ? L'exercice a ses limites.

Ce constat ne change pourtant rien à la question scientifique elle-même sur les vaccins. Il illustre simplement qu'il y a des approches contre-productives car autoritaires et prétentieuses sur ce type de sujet. Donc: 1. Soit on explique ce qu'est la science et comment elle fonctionne aux Français, pour qu'ils se l'approprient et l'acceptent parce qu'ils la comprennent. 2. Soit on leur explique qu'on sait tout à leur place ; comme en psychiatrie, en somme... Mais si jamais quiconque fait le choix de contester des hiérarchies intellectuelles, cette personne devrait le faire en acceptant de faire sa part du boulot: monter en compétence. Il ne suffit pas de mettre en lumière l'autoritarisme et la suffisance de certaines élites, surtout quand elles ont de monstres grandes gu*ules...

C'est justement ce que ne font pas ceux qu'on appelle les complotistes. Terme bien facile, j'en conviens, mais qui recouvre aussi une réalité. Qui va avoir un impact de plus en plus important à moyen ou long terme ; un impact qui se révèlera pernicieux.

"Vous avez des nouvelles de madame Buzyn et de son mari bien silencieux ?"

Non. Je me suis bien marré quand son mari a été recyclé dans un poste, je crois, au Conseil d'État. Ce qui le protège bien efficacement de la critique. Il avait quelques affaires qui montaient contre lui au sein de l'INSERM. On le bouge, et l'affaire est réglée.

Ce qui ne change rien au fait que je trouve Mme Buzyn dans l'ensemble pas trop mal si on la juge à autre chose que l'écume médiatique. Mais les relations incestueuses au sein de la sphère administrative, décisionnelle et économique en France ne sont pas des choses que je compte nier. Il est chercheur, le mari de Buzyn, ou autre chose ?...

C'est cela qui me gêne dans son cas. Mais comme vous voyez, l'approche de breizmabro pour critiquer ces gens, c'est de déverser des allégations implicites de corruption au sens large, toujours dans un sens partisan, et sans jamais se soucier de critiquer le réel fond de l'action concrète des personnes incriminées sur la base de données factuelles. On ne peut pas s'en sortir, de la masse de problèmes qui existent, si on cautionne l'approche de breizmabro. Elle ne règle rien.

hameau dans les nuages

@ F68.10 | 30 mai 2021 à 00:48

Je ne suis pas un va-t-en guerre, loin de là, bien au contraire, mais j'ai une sainte horreur de la manipulation dans tous les domaines et même dans la vie courante (rappelez-vous du SMPP). Or on déverse et on a déversé des seaux d'insultes sur ceux qui mettaient en doute la version officielle, la doxa.

Tout est quasiment faux dans cette épidémie, jusqu'au nombre de décès. Il y a une brillante étude statistique à ce sujet. Et si c'est un acte de guerre économique de la part de la Chine, je n'en sais rien (même si cela peut paraître plausible en se rappelant pour mémoire la fiole d'antrax présentée pour justifier la guerre d'Irak), pourquoi n'a-t-on pas contrecarré les plans en soignant avec des molécules existantes depuis des décennies sans effets secondaires mais que l'on a classées comme dangereuses juste avant le début de la pandémie ? Cela ne mangeait pas de pain d'essayer, le doliprane ne faisant pas mieux, pire il camouflait les symptômes.

Nous sommes les moutons d'un combat de titans. Et forcément pour certains ici je fais partie des moutons noirs catalogués gauchistes ou fascistes selon les circonstances. Ils aiment bien poser des étiquettes, des boucles et maintenant progrès aidant des QR codes.

https://www.youtube.com/watch?v=3NnQoeLsPrM&ab_channel=JaouadSaber

Vous avez des nouvelles de madame Buzyn et de son mari bien silencieux ?

F68.10

@ hameau dans les nuages
"@ ils se reconnaîtront"

Je ne sais pas si je dois me reconnaître ou pas. J'étais déjà au courant de l'étude norvégienne. Je ne vois pas ce que cela change à quoi que ce soit. Le virus ne va pas disparaître si on prouve qu'il a été fabriqué.

Les médias indiens et australiens, que je suis bien plus assidûment que les médias français, font leur miel de tout cela.

Pour moi, cette histoire n'a aucun intérêt dans un contexte médical: cela n'apporte rien ou très peu pour faire face concrètement à la pandémie. Cela apporte du grain à moudre contre la Chine, pour sûr. Mais je ne suis pas certain que ce soit cela qui vous importe. Si la thèse de la fabrication humaine s'avère prouvée et fondée, cela impliquera des révisions sur les protocoles de sécurité et de collaboration internationale pour les laboratoires de type P4. Mais cela se situe quand même à relativement long terme.

En fait, je ne comprends toujours pas ce que vous souhaitez prouver avec cette théorie.

Si la fabrication humaine est volontaire et la dissémination elle aussi volontaire, c'est un acte de guerre de la Chine. Même provenant du régime chinois, je trouve cela assez fort de café: il faut être quand même sacrément barge pour ne pas se contenter de seulement violer des femmes Ouïghours et de surcroît vouloir volontairement créer une pandémie... S'ils voulaient récupérer Taïwan avant de voir Pékin se faire vitrifier, ils s'y seraient pris autrement.

Je vous ferais remarquer que, à ma connaissance, l'étude de Birger Sørensen n'a pas encore été publiée. Nous ne connaissons donc pas son argumentation. Tout ce que nous avons, ce sont des médias qui se ruent sur cette information. Du côté de WION, que je suis, les réseaux sociaux les ont censurés pour diffusion de fausses nouvelles lorsqu'ils ont interviewé une scientifique chinoise, Li-Meng Yan, qui affirmait des choses de ce style. Je connais donc ces détails depuis septembre 2020 au moins... Depuis que les réseaux sociaux ont levé la censure, il y a quelques jours, ils sont trop heureux de taper sur la Chine...

La position la plus sensée sur le sujet de la théorie de la fuite du labo P4 est celle de Ian Bremmer:

1. Nous ne savons pas.

2. Nous ne saurons probablement jamais.

3. La Chine est responsable de l'obstruction dans l'accès au données pertinentes.

4. Ce qui ne veut pas dire que c'est vrai (rappelez-vous des armes de destruction massive de Saddam Hussein).

Et, bien sûr...

5. Cela va devenir de plus en plus politique.

Mais est-ce bien un prétexte de confrontation de plus en plus militaire avec la Chine que vous recherchez en agitant cette théorie du laboratoire P4 de Wuhan ? Ou cherchez-vous autre chose ??

hameau dans les nuages

@ ils se reconnaîtront

https://www.francesoir.fr/societe-sante/le-covid-19-na-aucun-ancetre-naturel-declarent-deux-chercheurs-dans-une-nouvelle-etude

Sans autre commentaire.

Robert Marchenoir

@ Achille | 28 mai 2021 à 18:31

Vous avez raison de vous méfier ! Luc Montagnier n'a jamais dit ça. Il s'agit d'une fausse nouvelle par-dessus une fausse nouvelle !

Il y a des gens qui ont déformé des propos de Montagnier, déjà fallacieux, pour lui faire dire des choses que même lui n'aurait pas dites. La réfutation, ici, par l'agence de presse Reuters.

Une autre réfutation en vidéo, destinée au grand public, par des auteurs indiens, ici.

Notez que Luc Montagnier n'est que le dernier d'une longue liste de prix Nobel à verser dans la fausse science. Vous trouverez leurs noms dans cet article de Wikipédia.

Et comme les fausses nouvelles se cachent aussi, parfois, dans la réfutation des fausses nouvelles, j'attire votre attention sur celle qui figure dans cet article de Wikipédia : elle consiste à inclure l'inventeur du transistor et prix Nobel William Shockley dans cette liste, au prétexte de "racialisme" et "d'eugénisme". Il a en effet rappelé que les Noirs Américains ont, en moyenne, une intelligence inférieure à celle des Blancs, et que cela est dû (en grande partie) à des causes génétiques.

Cela n'est pas une fausse nouvelle, mais une vérité établie par la science de l'intelligence. Évidemment, il est interdit de la diffuser, car cela insupporte les tenants du politiquement correct, en expliquant l'inefficacité de toutes les mesures "anti-racistes".

D'autre part, Shockley aurait proposé de verser une allocation à ceux qui ont un QI inférieur à 100, afin qu'ils se fassent stériliser. Cela n'est pas une information, c'est un point de vue, avec lequel on peut être d'accord ou pas -- mais qu'il devrait, naturellement, être permis de discuter.

hameau dans les nuages

@ Achille | 28 mai 2021 à 18:31

Il s'agit de la réaction auto-immune parfois très violente. Pour le moment rare, on n'en sait pas les conséquences avec l'arrivée de nouveaux variants cet automne:

https://theconversation.com/thromboses-atypiques-apres-vaccination-contre-la-covid-19-la-piste-de-lauto-immunite-158798#:~:text=D%C3%A9tect%C3%A9es%20par%20le%20syst%C3%A8me%20immunitaire,ont%20d%C3%A9velopp%C3%A9%20des%20thromboses%20atypiques.

J'espère avoir tort.

Et voilà que l'Agence européenne de Santé veut vacciner les gosses, agence de santé qui avait acheté 500 000 doses à Gilead de remdesivir et que l'OMS avait finalement déconseillé vu ses effets sur les reins des patients, nonobstant le côté mutagène du médicament favorisant les variants.

Le 20 mars 2020: l'OMS favorable

https://www.decision-sante.com/medecine-pharmacie/nouveaux-produits-de-sante/le-remdesivir-un-traitement-salue-par-loms

Le 20 novembre 2020: l'OMS défavorable

https://www.sciencesetavenir.fr/sante/covid-19-l-oms-opposee-a-l-utilisation-du-remdesivir_149300

Où sont les docteurs Maboul ?

Si vous apercevez Marchenoir que je vois taper du pied dans le courtil, signalez-lui que je n'ai pas pris la peine de lire son commentaire.

Bonne soirée.

F68.10

@ Robert Marchenoir (@ hameau dans les nuages)

"La deuxième est longtemps restée inexplorée, par la faute des complotistes tels que vous et Luc Montagnier. L'insistance de certains, en pleine pandémie mortelle, à répandre des fausses nouvelles, a incité les scientifiques à traiter de la même manière les deux hypothèses concernant le laboratoire de Wuhan."

Exact. C'est le problème du complotisme, le vrai: il couvre de son brouhaha les vrais problèmes, et même pire, les vrais complots quand il y en a.

Il y a eu le même problème avec la 5G: des vrais problèmes, comme la dépendance technologique face à Huawei, ont été couverts par les pires sornettes.

C'est là un des problèmes récurrents du complotisme. Je n'aime pas utiliser ce terme car je reconnais qu'il est souvent appliqué à tort et à travers, notamment pour faire taire toute critique des diverses formes d'autorité qui débloquent en accusant à très peu de frais toute critique d'être complotiste.

Mais la réalité est bien là: l'hystérie sur le labo a couvert toute réflexion honnête. Et ce n'est pas près de se terminer: en regardant les média australiens et indiens, il est assez clair que de toute manière cette thématique du labo va être couverte en volume sonore par la plus vile politicaillerie: la Chine va jouer l'obstruction sur toute enquête, et les pays comme l'Australie ou l'Inde vont monter la théorie du labo en épingle pour illustrer les dommages que l'autoritarisme chinois amène.

Au final, il est à peu près certain qu'on ne saura jamais réellement ce qui s'est passé à Wuhan. Et ce ne sera pas la faute à Soros et aux mondialistes, mais bien à la Chine.

Le pangolin va longtemps faire parler de lui...

Maintenant, ce n'est pas en dissertant sur l'origine du virus qu'on va résoudre le problème de la pandémie. Seule la vaccination peut y arriver.

"Une preuve de plus des méfaits du complotisme, de la fausse science, et des savants dévoyés tels que Luc Montagnier et Alexandra Henrion-Caude."

Je ne peux qu’abonder dans votre sens. Malheureusement.

Robert Marchenoir

@ hameau dans les nuages | 27 mai 2021 à 23:56 (@ Robert Marchenoir)
"-- Personne ne va vous mettre en camp de concentration. Personne ne va vous priver de votre emploi. Personne ne va vous torturer, et personne ne va vous fusiller." (RM)
"-- Si, vous. Il suffirait que l'on vous en donne le pouvoir."

Tout à fait. Je vous confirme que je suis à la tête d'une brigade de cent valeureux héros ultra-libéraux, qui sont prêts à conduire vers les chambres à gaz les refuzniks du compteur Linky dans votre genre. Nous agirons au premier signal donné par notre Chef d'orchestre clandestin, lequel est en communication directe avec George Soros par messagerie cryptée.

"Oser critiquer cette généticienne reconnue en lui prêtant des intentions de manipulation [...]"

Hahaha, mais vous disjonctez complètement, mon pauvre ami... cette généticienne reconnue... Alexandra Henrion-Caude est surtout reconnue pour avoir abandonné toute prétention à la rigueur scientifique, et pour avoir basculé dans le camp de la charlatanerie. Comme je l'ai démontré.

Il n'est que de la voir se pavaner au micro d'une manifestation contre le passe sanitaire, organisée par des artistes à Paris. Henrion-Caude, c'est l'hystérique avec le chapeau blanc.
Regardez bien les cinq vidéos... Une scientifique, ça ? Une bobote de droite, qui s'enivre d'attirer les regards sur elle, et qui a définitivement abandonné la rigueur anonyme et ingrate de la paillasse du laboratoire, pour cinq minutes de notoriété frelatée au bout desquelles elle retombera dans l'oubli, définitivement discréditée par son milieu d'origine.

"N'est-ce pas vous qui avez pris le Professeur Montagnier pour un sénile alors qu'il prétendait après en avoir fait le séquençage qu'il s'agissait d'un virus fabriqué ?"

Non, c'est l'ensemble de la communauté scientifique mondiale. Et elle avait raison. D'ailleurs, Montagnier n'est pas sénile : il ment délibérément, c'est tout à fait différent.

Comme tant d'autres, il est incapable de résister à l'attrait de la renommée. Il est évidemment plus facile, à son âge, d'attirer à nouveau les caméras en prétendant dénoncer un complot mondial, plutôt qu'en réalisant de nouvelles découvertes.

Quant à vous, vous vous ridiculisez une fois de plus avec l'indécrottable arrogance des ignorants. Vous êtes incapable de comprendre le rôle d'un disjoncteur différentiel même lorsqu'on vous l'explique, et vous êtes incapable de comprendre cette nouvelle information à laquelle vous faites allusion, en changeant le sujet une fois de plus.

Il n'y a aucun scandale dans cet épisode concernant Facebook, qui est une diversion de votre part.

La véritable information est ailleurs : il y avait, jusqu'à présent, trois hypothèses concernant l'origine du virus du Covid. Deux possibles, et une fantaisiste.

La première, celle qui avait la faveur des scientifiques jusqu'à présent, est celle d'une contamination directe de l'homme par un animal. Elle est toujours valable.

La deuxième, qui était jugée improbable jusqu'à présent et connaît actuellement un regain d'intérêt, est celle d'une libération accidentelle, par le laboratoire chinois de Wuhan, d'un virus préalablement recueilli chez l'animal.

Et la troisième, celle des complotistes, qui a toujours été absolument invraisemblable et le demeure, est celle d'un virus fabriqué artificiellement dans le laboratoire de Wuhan. Lequel se serait échappé accidentellement, voire, pour les plus allumés, aurait été répandu délibérément pour attaquer le monde entier (en commençant par la Chine : crédible...).

C'est cette troisième thèse qui a été développée par Luc Montagnier : la composition du virus prouverait son origine artificielle. Il a été démontré que l'argumentation de Montagnier est fausse.

Vous confondez la deuxième et la troisième thèse.

La deuxième est longtemps restée inexplorée, par la faute des complotistes tels que vous et Luc Montagnier. L'insistance de certains, en pleine pandémie mortelle, à répandre des fausses nouvelles, a incité les scientifiques à traiter de la même manière les deux hypothèses concernant le laboratoire de Wuhan.

Une preuve de plus des méfaits du complotisme, de la fausse science, et des savants dévoyés tels que Luc Montagnier et Alexandra Henrion-Caude.

Quant à vous, vous n'avez pas encore compris que la science requiert de la rigueur, de l'humilité, des efforts et une absence de préjugés. C'est difficile, la science. Difficile, et ingrat. Il ne suffit pas de se jeter sur le premier blog complotiste venu (pour vous), ou de dire le contraire de ceux qui ont travaillé (pour les savants indignes de leur fonction).

Vous pouvez lire ici une excellente explication des hypothèses existantes sur l'origine du virus par Étienne Simon-Lorière, virologue à l'Institut Pasteur.

hameau dans les nuages

@ Achille | 28 mai 2021 à 07:58

Je ne vois pas pour le coup où se trouve la ringardise d'être récalcitrant à ce vaccin qui n'en est pas un et dont les essais se poursuivent jusqu'en 2023. Grand bien vous fasse d'accepter d'être un cobaye.
Vous connaissez la blague des deux souris, l'une demandant à l'autre si elle va se faire vacciner et cette dernière répondant qu'elle prendra sa décision quand les essais sur l'homme seront terminés.

Traiter d'antivax les récalcitrants à cette mixture est un non-sens. Pas de potion magique ou de visite chez le magnétiseur mais seulement le renforcement de mon immunité avec de la vitamine C ,D, du zinc, du magnésium ainsi que l'achat d'un oxymètre, ayant déjà un thermomètre pour compléter ma panoplie.

Aucun test nasal effectué encore à ce jour pour ma part. Un mort par jour en moyenne depuis le début dans le département pour une population de 700 000 habitants. Retirez les cas ou le covid n'est que la touche finale sur une personne âgée avec des comorbidités et vous aurez la vérité sur cette "pandémie".

J'espère qu'un jour on ne nous révèlera pas que le virus étant fabriqué, ils avaient déjà dans les tiroirs le vaccin qui va avec.

Relire la première édition du livre de monsieur Attali "L'Avenir de la vie" et vous verrez de quel côté sont les gourous et autres prédicateurs.

Vous avez là, dans les commentaires, les paragraphes expurgés de cette première édition:

https://www.amazon.fr/LAvenir-vie-Salomon/dp/222150237X#customerReviews

Achille

@ Tipaza | 28 mai 2021 à 10:09
« Parmi tous ces vins issus de cette belle région, je vous recommande tout particulièrement le vin de paille dont les effets euphorisants sont les meilleurs que je connaisse. »

Je l’utilise déjà en traitement préventif ! :)

Tipaza

@ Achille | 28 mai 2021 à 07:58
"À moins qu’ils ne soient tentés par une gélule d’armoise..."

Défaut de prononciation ou faute de frappe ?
Il s'agit non pas d'armoise, mais de gélule de vin d'Arbois.
Parmi tous ces vins issus de cette belle région, je vous recommande tout particulièrement le vin de paille dont les effets euphorisants sont les meilleurs que je connaisse.
Aucun virus, biologique ou psychologique, n'y résiste, pas même le virus macroniste, celui qui affecte nos âmes en diluant notre mental.

Achille

Est-ce un effet de la ringardise ambiante, mélange de sinistrose et d’anti-macronisme primaire, qui semble s'être emparée de ce blog, il y a quelques intervenants qui se refusent à se faire vacciner.

Sans doute préfèrent-ils le traitement pour lequel a opté Philippe de Villiers, à savoir un cachet de chloroquine du professeur Raoult accompagné de quelques verres de Ricard bien serrés à l’heure de l’apéro.

À moins qu’ils ne soient tentés par une gélule d’armoise de la porte-parole des anti-vaccins, Alexandra Henrion-Caude qui, depuis quelques jours, fréquente tous les plateaux télé pour faire la promotion de son remède miracle qui, en plus de vaincre la Covid-19, a la propriété de guérir les piqûres de moustique et apaiser les règles douloureuses.

Certains préféreront encore faire appel à un remède que leur a transmis leur grand-mère sur son lit de mort: concoction de plantes médicinales ramassées dans la montagne, recette qu’elle tient de tante Bégon elle-même, quand bien même cette mixture provoquerait quelques effets secondaires comparables à ceux observés chez J-M Bigard...

Et le pire c'est que ce sont les mêmes qui, quelques semaines auparavant, reprochaient au gouvernement qu'il n'y avait pas assez de vaccins.
Allez comprendre !

hameau dans les nuages

@ Robert Marchenoir
"Personne ne va vous mettre en camp de concentration. Personne ne va vous priver de votre emploi. Personne ne va vous torturer, et personne ne va vous fusiller."

Si, vous. Il suffirait que l'on vous en donne le pouvoir. Vous en avez déjà les chaussures cloutées. Relisez-vous un peu.
Oser critiquer cette généticienne reconnue en lui prêtant des intentions de manipulation alors que nous sommes les victimes de véritable forfaiture de la part des labos pharmaceutiques condamnés pour tromperies aggravées relève de la mauvaise foi ou de la bêtise.

Voir Facebook "autoriser" (donc reconnaître implicitement qu’elles étaient bloquées auparavant) les publications relatant le fait que ce virus serait d'origine humaine, est assez symptomatique de la petite musique qui règne depuis plus d'une année.

À l'insu de votre plein gré vous soutenez et avez soutenu la Pravda.

""À la lumière des enquêtes en cours sur l’origine du Covid-19 et en consultation avec des experts en santé publique, nous ne retirerons plus de nos applications l’allégation selon laquelle le Covid-19 est d’origine humaine ou fabriqué.”
C’est ce qu’a précisé ce mercredi 26 mai Facebook, alors que depuis le 8 février dernier, tout contenu de ce type (ou encore affirmant que les vaccins étaient inefficaces ou très dangereux) était censé être supprimé de la plateforme.
Pour comprendre la décision de Facebook, qui tente tant bien que mal d’endiguer les nombreuses fausses informations qui pullulent sur le réseau social, il faut bien voir que le débat sur l’origine du coronavirus connaît ces dernières semaines d’importants remous."

N'est-ce pas vous qui avez pris le Professeur Montagnier pour un sénile alors qu'il prétendait après en avoir fait le séquençage qu'il s'agissait d'un virus fabriqué ?

Qui manipule qui ?

F68.10

@ hameau dans les nuages (@ Robert Marchenoir)
"Vos arguments sur la notion de racisme sont totalement contre-productifs. La préférence nationale qui m'habite ne m'empêche pas d'avoir un profond respect pour tous les peuples et cultures de la terre."

Cela ne me surprend pas vraiment de vous voir dire cela. Et bien que je partage l'analyse de Marchenoir sur le cas Henrion-Caude, je ne doute pas que vous ne croyiez réellement à la cause de cette dame.

Le problème de la médecine dans nombre de pays de ce qu'on appelait ou appelle encore le tiers-monde est effectivement qu'elle est tiraillée entre un héritage culturel qu'elle tente de faire vivre ou "revivre", d'ailleurs avec des arguments "décoloniaux", et la volonté d'une frange éclairée de médecins locaux de faire avancer les choses dans un sens plus occidental.

Il est inimaginable, compte tenu de la pauvreté et du financement de la médecine dans ces pays, d'avoir une médecine massivement à l'occidentale. Il est aussi absurde de s'attendre à ce qu'ils renoncent à leurs croyances, alors que nous-même avons le plus grand mal à le faire. (Sans même parler de la Chine qui pousse la médecine traditionnelle chinoise à l'OMC comme une alternative valable à la médecine "occidentale"...)

Mais si vous vous mettez à la place d'un médecin local éclairé, éduqué, et qui se demande comment rendre abordables des techniques modernes et efficaces dans un contexte de pauvreté et de superstition, qui se demande comment il doit faire le tri des malades pour leur faire bénéficier des Mercy Ships, vous comprendrez que les croyances locales posent aussi problème à cette frange de la population à la fois locale et éduquée. Pas qu'à la frange scientiste occidentale à la botte de Big Pharma.

Vu d'Europe, ce genre de dilemme que vivent les médecins locaux éclairés passe complètement inaperçu. Mais, justement, c'est une chose noble que de soutenir idéologiquement ces médecins locaux qui cherchent à améliorer la situation. Peu importe ce qu'en racontent les décoloniaux les plus inconscients qui y voient une insulte à leur culture.

Il y a des problèmes inverses: nier que la pauvreté handicape réellement la question de la gestion du SIDA sous prétexte qu'un président sud-africain nierait le HIV comme un seul problème de pauvreté, c'est aussi ne jamais avoir mis les pieds dans un hôpital local où on utilise la même seringue sans la nettoyer sur les patients dans des pays où le taux de séropositivité est d'un sur quatre.

(J'espère que cela a changé: nous y étions allés en urgence pour une piqûre de scorpion ; mais c'est quand même mieux de faire l'effort de faire un peu de route pour aller se faire soigner dans le pays raciste voisin... choper le SIDA pour une piqûre de scorpion n'est pas un bon deal.)

C'est en effet plus qu'une question de croyance, cette histoire ; bien que ce soit aussi une question de croyance: le paludisme, ils y croient trop souvent bien plus qu'au VIH...

La médecine est effectivement un terrain de combat interculturel. Cela ne devrait pas l'être, mais on en a encore pour un sacré bout de temps.

Robert Marchenoir

@ hameau dans les nuages | 27 mai 2021 à 10:46
"À votre habitude vous argumentez en tirant en rafale à la 12.7. Mais souvent à côté."

Tandis que votre commentaire à vous, il est totalement vide de tout argument concernant la vaccination, le complotisme d'Alexandra Henrion-Caude et ses faux médicaments, ce qui est le sujet qui nous occupe. Et que vous avez lancé vous-même.

"Vos arguments sur la notion de racisme sont totalement contre-productifs. La préférence nationale qui m'habite ne m'empêche pas d'avoir un profond respect pour tous les peuples et cultures de la terre."

Tiens donc. C'est bien la première fois que vous vous prévalez de pareilles vertus...

Cela étant, il semble vous avoir échappé que c'est la position que je défends. Il semble vous échapper que votre amie Alexandra Henrion-Caude a l'attitude opposée : elle exploite les Mauriciens, les Malgaches et les Africains de façon générale, en profitant de leur naïveté, de leur pauvreté et de l'incurie de leurs dirigeants.

En gros, elle essaie de les tuer pour se faire de l'argent. C'est ça que vous appelez "un profond respect pour tous les peuples de la terre" ? C'est cette personne dont vous défendez les agissements.

"Vous qui êtes anticommuniste primaire, secondaire et plus si nécessaire, vous faites des procès façon Beria."

Vous ne savez pas ce qu'est un procès façon Beria. Ici, tout ce que vous risquez, c'est de vous faire ridiculiser pour votre ignorance et votre forfanterie. Personne ne va vous mettre en camp de concentration. Personne ne va vous priver de votre emploi. Personne ne va vous torturer, et personne ne va vous fusiller.

Arrêtez de poser à la pauvre victime que vous n'êtes pas. Et quand vous lancez un débat, ayez l'honnêteté de vous confronter aux arguments que l'on vous oppose, au lieu d'en revenir à des attaques personnelles et des pirouettes dès lors que les vôtres sont réfutés.

Ninive

Je suis moi aussi un ringard pour presque toutes les causes qui sont évoquées dans ce billet.

Le moment n’est-il pas venu, après quatre années d’observation, de nous demander s’il est acceptable de supporter un président psychopathe pervers dont la maladie semble s’amplifier à l’approche de la fin de son mandat déplorable ? Ne pourrait-on pas, au moins, lui interdire de parler en son nom d’affaires historiques qui concernent l’ensemble des Français et lui interdire aussi de distribuer à tout-va des milliards d’euros sans l’aval du Parlement ?

Qu’on lui prête Versailles, une trottinette et des jeunes gens et qu’il ne touche plus à rien d'autre.

Patrice Charoulet

VARIA

Un Etat civilisé est un Etat de droit. (Guy Carcassonne, 2009)

Parmi l'ensemble des drogues, l'alcool est le plus gros destructeur de neurones. (Michel Reynaud, 2010)

Le gouvernement ne déterminera pas sa politique en fonction de la longueur des cortèges. (Raymond Barre, 1976)

Au Danemark, les ministres vont au conseil des ministres en autobus. (Hervé Gattegno, 2010)

De plus en plus, le cours se passe à négocier. (Pierre Jourde, 2009)

On aime de moins en moins en CDI et de plus en plus en CDD. (Pascal Lardelier, 2009)

Il n'y a pas d'enfer. Prévenez Claudel. Signé : Gide. (Télégramme envoyé par Roger Nimier à François Mauriac, après la mort de Gide)

Le français est langue royale. Foutus baragouins tout autour. (Céline)

Voltaire dit avoir appris l'allemand pour parler à ses gens et à ses chevaux. (Roger Peyrefitte, 1992)

Le suicide, c'est le droit de s'en aller. (Baudelaire)

La religion, c'est le roman de qui ne lit pas. (Paul Morand, 1969)

En beaucoup de sujets, c'est la sagesse que de se taire. (Furetière, 1690)

C'est dangereux d'avoir un fusil. On croit que ça ne tue pas. (Jules Renard, 1904)

La patrie, c'est toutes les promenades qu'on peut faire à pied autour de son village. (Jules Renard, 1904)

Le théâtre n'est qu'un jeu qui se donne des airs de vie. (Jules Renard, 1905)

Est vrai, ce qui est vérifiable. (X)

Avec votre journal on enveloppe les poireaux. (Charles de Gaulle)

Rien ne vaut la radio, où la pensée n'est pas cannibalisée par l'image. (Ivan Levaï, 2001)

Je ne tiens pas plus à l'immortalité du nom qu'à celle de l'âme. (Jules Renard, 1905)

Qu'est-ce que Dieu ?
Vous m'en demandez trop. (Jules Renard, 1908)

Je reproche à Shakespeare de ne pas savoir le français. (Jules Renard, 1909)

Vous parlez le bulgare du Nord ou le bulgare de Lyon ? (Jean-Jacques Peroni)

Le duel est une saleté ridicule inventée par des saltimbanques. (Léon Bloy, 1894)
La plupart des vieux ne sont pas tièdes, mais exaspérés. (Paul Morand, 1968)

Chateaubriand appelle les diplomates des espions titrés. (id.)

Les robes sont les voitures neuves des femmes. (id.)

Plus la raison manque, plus un homme répand d'injures. (Bossuet)

Pour être élu dans une ville, il faut faire le trottoir. (Isabelle Balkany, 2010)

Dieu, la plus belle invention de l'homme. (Paul Morand, 1968)

Je n'ai point de sceptre, mais j'ai une plume. (Voltaire, 1752)

À force d'ignorer le passé, on finit par trouver nouvelles des choses anciennes. (Raymond Aron)

La meilleure manière de tuer un caméléon, c'est de le mettre sur une couverture écossaise. (Alexandre Sanguinetti)

Jésus est un très grand Juif. (Jacques Attali, 2010)

Les voitures, en France, tuent beaucoup plus de monde que les revolvers. (Claude Got , 2009)

On nomme des secrétaires d'Etat aux Choux farcis. (Alexandre Sanguinetti, 1969)

Le réel, c'est quand on se cogne. (Jacques Lacan)

On est vain, méprisant, et par conséquent injuste, toutes les fois qu'on peut l'être impunément.
(Helvétius, 1758)

Un sot porte des sottises. L'insulter, c'est repocher au chêne de porte le gland plutôt que l'olive. (id.)

Les Scythes crevaient les yeux de leurs esclaves pour qu'ils tournassent la meule avec moins de distraction. (id.)

Dans l'anarchie, chaque particulier devient tyran. (Fénelon 1702)

S'il vivait encore, je voudrais être son valet de chambre. (Rousseau, de Fénelon)

L'insomnie est la seule forme d'héroïsme compatible avec le lit. (Cioran, 1952)

Il est bon et salutaire de n'avoir aucune espérance. (Vigny)

Celui qui parle de l'avenir est un coquin. (Céline)

Flaubert a lu 1500 livres pour écrire « Bouvard et Pécuchet ». (Ormesson, 1997)

Aimer, c'est donner ce qu'on n'a pas à quelqu'un qui n'en veut pas. (Jacques Lacan)

S'il n'existait point d'animaux, la nature de l'homme serait encore plus incompréhensible. (Buffon)

Si l'argent ne fait pas le bonheur, rendez-le nous. (Alphonse Allais)

Lucile

@ Achille | 26 mai 2021 à 21:21

Une opinion n'a rien de scientifique. Même venant d'un savant, une opinion reste une opinion. (Cette idée n'est pas de moi, malheureusement je ne me rappelle pas qui est l'auteur de la formule : "l'opinion d'un scientifique n'est pas de la science".)

Je souhaite que soit dénoncée toute information scientifique fausse ou approximative. Et là-dessus d'accord avec vous, une démonstration juste doit être irréfutable et ne pas dépendre de celui qui l'énonce.

Quant aux opinions, il est normal qu'elles divergent ; le contraire serait inquiétant à mon avis, surtout lorsqu'elles sont liées à des prises de position politiques. Mon credo politique reposant sur la liberté d'opinion et d'expression, je me ferais du souci si toutes les opinions étaient en harmonie ; je ne parle pas là de tout ce qui fait consensus, mais de ce qui divise vraiment. Je trouve primordial de pouvoir entendre des sons de cloche opposés.

Achille

@ Exilé | 27 mai 2021 à 09:42
« Je vous en prie, c'est moi qui paye... »

Faites-vous vacciner vous aussi. Je me ferai un plaisir de payer le vôtre ! 😊

hameau dans les nuages

@ Robert Marchenoir | 27 mai 2021 à 08:21

À votre habitude vous argumentez en tirant en rafale à la 12.7. Mais souvent à côté. Bref, en termes militaires vous arrosez… Au point de projeter sur les autres vos propres délires.

Vos arguments sur la notion de racisme sont totalement contre-productifs. La préférence nationale qui m'habite ne m'empêche pas d'avoir un profond respect pour tous les peuples et cultures de la terre. Cela en est justement un des piliers. Se faire respecter des autres permet d'exiger la pareille en retour.

Vous qui êtes anticommuniste primaire, secondaire et plus si nécessaire, vous faites des procès façon Beria. Je suis à peu près sûr qu'ayant eu une Chinoise de la province de Wuhan dans la cour de ma ferme il y a 15 jours doit faire de moi, pour vous, un agent communiste.

On ne va pas vous refaire.

https://www.youtube.com/watch?v=HwrVRdV3IIs&ab_channel=PhilippeLavilOfficielPhilippeLavilOfficielCha%C3%AEned%27artisteofficielle

Exilé

@ Achille
« Je n’achète pas ma liberté. Le vaccin ne m’a pas coûté un rond. »

Je vous en prie, c'est moi qui paye...

Robert Marchenoir

@ hameau dans les nuages | 26 mai 2021 à 09:47

Sous votre affectueuse pression, j'ai écouté Philippe Bilger dans L'Heure des pros, et je dois dire qu'il a été parfait.

Il a bien fait de rentrer dans le lard à Pascal Praud au sujet du procès de Bernard Tapie, et il a, fort justement, soutenu l'obligation de se faire vacciner contre le Covid pour certaines catégories de population.

Sur le premier point, il m'a rappelé la correction qu'Hubert Védrine a infligée à Éric Zemmour, en l'appelant à lire les historiens, à faire preuve de sens de la nuance et à se montrer à la hauteur de son influence.

Sur le deuxième point, il va de soi qu'en théorie, il aurait fallu rendre la vaccination obligatoire pour tout le monde dès le début.

Néanmoins, le gouvernement a correctement estimé que, les Français étant des Gaulois réfractaires et fumeurs de clopes, champions du monde de l'opposition aux vaccins, cela aurait eu l'inverse de l'effet escompté.

Conformément aux prévisions, plus les gens se faisaient vacciner, plus l'épidémie reculait et plus les restrictions étaient levées. Par conséquent, beaucoup d'opposants ont changé d'avis.

Mais l'Académie de médecine a calculé que les opposants restants étaient trop nombreux pour atteindre l'immunité collective avant la fin de l'été, moment crucial avant que le risque ne s'aggrave avec la baisse des températures.

Par conséquent, maintenant que l'opinion s'est retournée au sujet des vaccins, il convient de les imposer à suffisamment de gens pour atteindre l'immunité.

En commençant par les soignants, dont les réticences sont un véritable scandale. Un régime autoritaire, tel que le rêvent tant d'anti-vaccins quand ils ne se plaignent pas de la "dictature sanitaire", aurait pris cette mesure depuis longtemps.
______

@ hameau dans les nuages | 26 mai 2021 à 23:15 "Artemisia ou pas, il vaut mieux, de plus, éviter de trop la ramener en allant chercher des poux sur la tête de cette dame jusqu'à aller dire qu'elle parle petit nègre aux Mauriciens. Eu égard à vos commentaires, dire ça de votre part est malvenu."

Tiens donc... vous devenez "anti-raciste", maintenant ?... Je croyais que vous étiez un gros facho qui n'aimait pas les bronzés... c'est quand ça vous arrange !

"Madagascar, 27 millions d'habitants et 8 morts du covid par jour dans un pays sous-développé à tous points de vue et notamment sanitaire et médical."

Et donc ?... qu'en concluez-vous ? C'est bien, de citer des statistiques, mais il faudrait aussi réfléchir... vous êtes donc en train de nous dire que si Madagascar n'a été que peu touché par le Covid, c'est grâce à l'artemisia ?

Comme tous les fanatiques irrationnels, vous ne vous encombrez pas de cohérence. Vous avez passé votre temps à nous défendre l'hydroxychloroquine, avec les mêmes arguments que Didier Raoult : la chloroquine est utilisée contre le paludisme depuis longtemps, ça marche, c'est efficace et ça ne coûte pas cher, donc il faut l'utiliser contre le Covid. Ceux qui s'y opposent sont des corrompus soudoyés par les laboratoires pharmaceutiques, qui veulent fourguer leur remdésivir hors de prix (argument stupide pour toutes les raisons déjà expliquées, mais admettons).

Et maintenant, vous défendez Alexandra Henrion-Caude, qui promeut l'usage de l'artemisia contre le paludisme... en disant que ceux qui s'y opposent sont des corrompus soudoyés par les laboratoires pharmaceutiques... qui veulent fourguer leur chloroquine industrielle et hors de prix !

Vous vous payez notre tête !

Madagascar a été peu touché par le Covid, non pas grâce à l'artemisia, mais parce que l'ensemble de l'Afrique a été épargné par la pandémie. Pour des raisons qui ne sont pas encore élucidées, à ma connaissance.

Il faut probablement chercher du côté de l'extrême jeunesse des populations africaines, du climat, du niveau de tourisme et de déplacements d'affaires internationaux bien moindre que dans les pays développés, et peut-être, aussi, du côté des prédispositions génétiques.

Il semble également que, dans certains pays, on ait pris des mesures de confinement plus tôt qu'en Europe.

duvent

@ sbriglia | 26 mai 2021 à 17:33
"duvent n’est pas ringarde...
duvent est dans le vent...
« Ambition de feuilles mortes qu’être dans le vent... »"

Vl'à l'aut'e pointure !
Sbriglia, il faut avant toute chose que je vous remercie de m'avoir déridée, oui, oui, oui ! Déridée !

Je faisais la gueule, et je vous le dis ; personne ne fait la gueule mieux que moi, mais j'ai lu votre monumental commentaire, Derridan !

J'ai toutefois, une remarque dont je vous prie de considérer la pertinence mais aussi l'utilité : vous devriez vous servir de votre cerveau (s'il fonctionne un peu, ou de façon alternative...) pour en remontrer aux autres, plutôt que des citations de bouseux de votre Figaro !

Par chance, je suis bonne, donc je vous envoie moi aussi quelques citations de votre auteur favori Gustave Thibon, très mauvais en citations, et ne me remerciez pas, c'est de bon cœur :

- Rien n'est plus vide qu'une âme encombrée.

- On peut toujours apprendre ce qu'on ne sait pas, non ce qu'on croit savoir.

- La société devient enfer, dès qu'on veut en faire un paradis.

Comme je n'ai pas l'habitude, comme vous, de la médiocrité, je me sens un peu mal à l'aise de vous abandonner sans vous dire une chose intelligente, que voici :

« Quand on est mort, on ne sait pas qu'on est mort. C'est pour les autres que c'est difficile, quand on est c*n c'est pareil... »

C'est sbrigliesque, non ??

hameau dans les nuages

@ Robert Marchenoir | 26 mai 2021 à 21:02

Madagascar, 27 millions d'habitants et 8 morts du covid par jour dans un pays sous-développé à tous points de vue et notamment sanitaire et médical.

Artemisia ou pas, il vaut mieux, de plus, éviter de trop la ramener en allant chercher des poux sur la tête de cette dame jusqu'à aller dire qu'elle parle petit nègre aux Mauriciens. Eu égard à vos commentaires, dire ça de votre part est malvenu.

Source : Wikipédia
Madagascar
Nombre total de cas
40 999
Guérisons
39 523
Décès
810

F68.10

@ Achille

Je ne connaissais pas SimplissimA. Basé à Port-Louis, Maurice (ces coins africains commencent à me manquer...). Je vois en effet sa bouille sur la page de SimplissimA.

En gros, elle s'est calée sur le créneau médecine traditionnelle et intégrative... il y a du boulot pour faire évoluer les mœurs médicales dans nombre de pays, mais je pense qu'Alexandra a quand même pas mal craqué. Il faudra que je me documente pour comprendre cette volte-face depuis sa carrière de chercheuse jusqu'à ce côté médecine-pipôle qu'elle développe. Pas claire, cette histoire.

Si j'étais vicieux, je pousserais bien Gorski un peu à la roue pour faire un billet sur elle. (Mais je ne suis pas suffisamment vicieux pour cela.)

"Mais quelque part ça interpelle. Il serait temps que les "savants" harmonisent leurs propos !"

Cela n'arrivera pas. Le dernier grand bouleversement du régime de la liberté d'expression, i.e. l'imprimerie, a abouti exactement au même phénomène: augmentation de la désinformation médicale. La médecine est depuis longtemps au centre de ces guerres de l'information. L'Église a tout fait pour que le contrôle des thérapies soit en son pouvoir, fut un temps, à l'époque où les moines se sont mis à cultiver les herbes médicinales de manière proto-scientifique dans les monastères plutôt que de laisser la sorcière du village se lâcher avec l'herbe du Diable. Et l'Église avait quand même raison...

Tout bouleversement des régimes d'expression publique amène ce type de dérives ; et c'est ensuite aux corps professionnels de se réguler en la matière. C'est pour cela qu'en temps normal, les médecins n'ont pas le droit de ne pas être "confraternel", de ternir l'image de la médecine, de tenir des propos non-scientifiques. C'est là le code de déontologie... Après la Seconde Guerre mondiale, les gens allaient encore souvent voir des guérisseurs même en France. Ce fut un effort organisé que d'imposer une médecine scientifique par la politique publique et d'éradiquer les guérisseurs et leur assise populaire.

Ce qu'on voit, à l'heure actuelle, c'est tous les controverses, rancœurs et tabous médicaux se déverser sur le net. Et c'est un fait que les professionnels médicaux ne sont pas capables de discipliner leur expression comme à l'ère pré-Internet. "Avant", il existait une forme d'autocensure et de censure. Maintenant, c'est open bar. Cela va aller en s'aggravant jusqu'à que la censure revienne en force sur ce sujet. Cela me paraît inévitable.

La littérature médicale commence à envisager de plus en plus sérieusement la criminalisation de la désinformation médicale. Et cela ne peut qu'aller crescendo.

La seule solution pour éviter le retour de la censure étatique sur ce type de sujet, c'est que la censure soit d'origine sociale, du type cancel culture. Si la censure n'est pas d'origine sociale, elle deviendra étatique: les États ne tolèreront pas à terme qu'on mette la vie de leurs résidents en danger par ce type de propos. Comme je ne veux pas de censure étatique, je prône la censure d'origine sociale et la "cancel culture" sur ce domaine restreint de sujets. C'est en effet trop grave: ne rien faire, c'est laisser la porte ouverte à des propos in fine inconsciemment meurtriers qui ouvriront un boulevard au retour de la censure d'État.

------------------------------------------------------------

@ Robert Marchenoir
"Les conseillers d'État français, les PDG du CAC 40 se précipitent vers l'île Maurice lorsqu'ils ont de graves ennuis de santé, afin de bénéficier de la légendaire médecine mauricienne."

J'ai testé la médecine mauricienne. Je peux vous dire que le médecin mauricien en question était fier comme Artaban d'avoir été formé en France. On se moque des polytechniciens et des normaliens, mais l'orgueil des médecins mauriciens formés en France... boudiou ! Stratosphérique.

Achille

@ Robert Marchenoir | 26 mai 2021 à 21:02

En fait j’ai dit qu'Alexandra Henrion-Caude était une grosse pointure parce qu’elle a été formée par Axel Kahn qui lui est une sommité de réputation mondiale.
Mais de nos jours on a de plus en plus de mal à faire la différence entre les "grosses pointures" et les charlatans.
Tout le problème est là.

Achille

@ Lucile | 26 mai 2021 à 20:32
« Horreur, ils ne le font déjà que trop.
Le jour où les savants chercheront à harmoniser leurs propos, il n'y aura plus de place pour les chercheurs. »

Ah bon, vous trouvez que nos savants tiennent des propos harmonisés ?
Cela fait plus d’un an que nos épidémiologistes, infectiologues, immunologistes, virologues et maintenant généticiens passent leur temps sur les plateaux télé à se contredire.
Sans parler des pro et anti-Raoult qui continuent à s’écharper sur les bienfaits de la chloroquine.
Sans oublier des officines hostiles qui paient des "influenceurs" pour dire du mal du vaccin Pfizer.

Je ne vois pas trop de cohérence dans cet immense foutoir.

Robert Marchenoir

@ Achille | 26 mai 2021 à 16:57
"Alexandra Henrion-Caude est chercheuse, spécialiste de l’ARN. Fondatrice de l'Institut de Recherche SimplissimA. À n’en pas douter une 'grosse pointure'. Ceci est d’autant plus inquiétant qu’elle se revendique anti-vaccin."

Achille, Achille, Achille... Alexandra Henrion-Caude n'est pas une "grosse pointure". Il en faut bien peu pour vous impressionner...

Et elle n'est pas "chercheuse". Elle a quitté l'INSERM, où elle était directrice de recherche. Elle est maintenant complotiste à plein temps. L'Institut de recherche SimplissimA, qu'elle a effectivement fondé à l'île Maurice, n'est pas un institut de recherches : c'est une organisation de fausse science et de fausse médecine, qui s'emploie entre autres à défendre l'artemisia, une plante promue de façon fallacieuse comme médicament naturel par le président de Madagascar.

Dans une entrevue au site Le Mauricien, elle déclare : "L’artemisia, qu’on appelle aussi armoise, a été promue par SimplissimA par la publication de 'Yanou a le palu' au Cameroun. Elle a été proposée aussi à Madagascar pour ses pouvoirs antiviraux et antipaludéens, et présente donc un intérêt dans la lutte contre la Covid."

"À Maurice, j’ai le désir d’unir nos forces pour tester la brède mouroum en essai clinique et d’autres antiviraux, qui sont utilisés dans la médecine traditionnelle mauricienne."

Tout à fait. La brède mouroum. J'allais le dire. Que ferions-nous, pour lutter contre le Covid, sans la brède mouroum et la médecine traditionnelle mauricienne ? Les conseillers d'État français, les PDG du CAC 40 se précipitent vers l'île Maurice lorsqu'ils ont de graves ennuis de santé, afin de bénéficier de la légendaire médecine mauricienne.

Question du journaliste : "L’artemisia a été victime du lobbying des grands laboratoires pharmaceutiques, qui protégeaient leur immense marché dans la prévention contre le paludisme…"

Réponse de la grosse pointure : "Oui, des livres et des films ont été réalisés sur cette série d’intrigues sur fonds d’intérêts militaire et pharmaceutique, de 'malaria business', comme il va y en avoir sur le scandale de cette crise Covid-19…" La grosse pointure va chercher son savoir scientifique dans les films. On est tout de suite rassurés.

En réalité, l'artemisia ne soigne ni le paludisme, ni le Covid.

" -- Que devrait faire un gouvernement pour se prémunir à l’avance contre ce genre d’épidémie ?"

" -- Ma réponse est sans hésiter que chaque État doit avoir le souci de maintenir sa population en bonne santé."

On est confondus devant la profondeur du savoir scientifique de la "grosse pointure". Et elle n'hésite pas, en plus. Quel courage face à Big Pharma !

Pour lutter contre de futures résurgences du Covid, elle préconise "les bonnes tisanes mauriciennes connues de nos grands-mères". Et elle conclut : "Notre seule chance de nous relever est de nous mettre aujourd’hui ENSAM POU REKONSTRIR ENN BON KAPITAL SANTE" (en majuscules dans le texte).

Toutafé. Parler petit nègre aux intéressés est un passage incontournable pour lutter contre le Covid.

Dans cette autre interview au Mauricien, elle décourage les habitants de l'île de se faire vacciner, au motif que ce serait inefficace et dangereux.

Alexandra Henrion-Caude fait donc partie de ce club très fourni de médecins et de savants dévoyés, militants anti-vaccins, qui tirent un profit personnel de la promotion de remèdes prétendument naturels et en réalité inefficaces (quand ils ne sont pas nocifs).

Elle appartient également au club des catholiques d'extrême droite allumés qui se vautrent dans le négationnisme covidique et la promotion des "médecines alternatives", c'est à dire du charlatanisme.

Et plus précisément encore, c'est une néo-colonialiste, fausse anti-raciste et vraie raciste, qui encourage la vanité et la bêtise des Africains, abuse de son passé scientifique pour les soutenir dans leur croyance que leur "ethnomédecine" vaut mieux que la médecine des Blancs, et s'emploie à faire carrière sur le dos de populations arriérées, avec la complicité de leurs dirigeants corrompus. À l'instar des hommes d'affaires français producteurs d'artemisia, installés à Madagascar, qui profitent financièrement de la superstition locale entretenue par le gouvernement.

Pour être très clair, Alexandra Henrion-Caude diffuse, en France et plus encore en Afrique, des thèses erronées, propres à tuer ceux qui y croient, dans le but d'améliorer sa notoriété -- et, très vraisemblablement, d'en tirer un bénéfice financier, directement ou indirectement.

Inutile de dire que tout cela n'est ni catholique, ni pro-africain, ni scientifique : c'est un comportement criminel.

C'est tout à fait gaulliste, en revanche. La Françafrique, c'est exactement ça : s'acoquiner avec des chefs d'État corrompus, dans un commun mépris envers les peuples africains, pour se faire du pognon et acquérir du pouvoir, chacun chez soi.
______

Note : rappelons que Didier Raoult est, lui aussi, un vieux colonial : né au Sénégal d'un père qui a longtemps exercé la médecine militaire coloniale, il fait sans cesse référence à cet héritage africain, et emploie de nombreux étudiants du continent dans son IHU.

Exilé

@ HOPE | 26 mai 2021 à 17:23

Faut-il comprendre que vous êtes de ces gens qui brocardent les gens qui font preuve de compassion envers leurs compatriotes quand ils sont victimes de violences ou d'injustices au lieu de faire preuve d'indifférence méprisante voire de joie mauvaise comme le font trop souvent les gens plutôt à gauche, par inversion des valeurs ?

Achille

@ hameau dans les nuages | 26 mai 2021 à 17:49
« Vous êtes un cobaye comme tant d'autres, vous achetez votre liberté conditionnelle et cela ne vous gêne pas... C'est assez troublant pour un homme de gauche attaché par définition à certaines valeurs. »

1- Je n’achète pas ma liberté. Le vaccin ne m’a pas coûté un rond.
2- Je diminue le risque d’attraper la Covid-19. Les chiffres montrent que le vaccin est efficace.
3- Je dispose du pass sanitaire qui est un sauf-conduit pour tous mes déplacements. Pourquoi m’en priverais-je ?
4- Si ça peut vous rassurer, je ne me reconnais plus dans la gauche actuelle (PS, EELV) et encore moins dans la gauche tarée (LFI).
Mais je ne suis pas de droite non plus. Faut pas non plus exagérer ! :)

Lucile

@ Achille
"Il serait temps que les "savants" harmonisent leurs propos !"

Horreur, ils ne le font déjà que trop.
Le jour où les savants chercheront à harmoniser leurs propos, il n'y aura plus de place pour les chercheurs.

hameau dans les nuages

@ Achille | 26 mai 2021 à 16:57

Ce qui est effrayant, mais vous n'êtes pas le seul, ce sont les gens qui s'occupent de leur petite personne sans se rendre compte de l'énormité de la situation à savoir le glissement vers une société autoritaire, je pourrais même dire dictatoriale avec son ausweis, la vaccination en anneaux par quartiers, l'enfermement programmé des récalcitrants. Cela ne vous gêne pas de voir un vaccin inédit être l'objet d'expérience sur les humains dont les enfants, cette expérimentation devant se dérouler jusqu'en 2023 !

Vous êtes un cobaye comme tant d'autres, vous achetez votre liberté conditionnelle et cela ne vous gêne pas... C'est assez troublant pour un homme de gauche attaché par définition à certaines valeurs.

Et pendant ce temps:

https://lecourrierdesstrateges.fr/2021/05/25/un-traitement-melant-ivermectine-et-hydroxychloroquine-qui-pourrait-detroner-le-vaccin-anti-covid-19/

Un autre site parmi tant d'autres:

https://blog-gerard.maudrux.fr/

Je vous assure, éteignez votre télévision et informez-vous.

sbriglia

@ duvent | 26 mai 2021 à 15:41

duvent n’est pas ringarde...
duvent est dans le vent...
« Ambition de feuilles mortes qu’être dans le vent... »

HOPE

@ Exilé
"Attention, de nos jours, de la ringardise à "l'extrême droite" il n'y a qu'un pas..."

Mon commentaire: TOP ! 👍👏 Je préfère ne pas en dire plus parce qu’en l’espèce...

Vamonos

Est-ce ringard de penser et d'écrire que la pandémie est surestimée ? Vous croyez que les enfants et les jeunes ne sont pas vulnérables. Je ne mets pas en doute ce qui se passe dans votre entourage.
Vous savez très bien que les statistiques ne sont valables que dans les limites des échantillons choisis.
Sachons rester humbles, sars-cov2 n'a pas terminé de visiter la planète et de plus il continue à essaimer des variants. La souche reste pourtant la même que pour sars-cov1 qui a terminé sa fulgurante carrière en 2005. C'est ce qui nous sauve, les vaccins sont là, en plus, ils sont gratuits.
Parmi les gens qui ont eu le covid-19, certains sont saufs, d'autres pas.

C'est vous qui voyez ce que vous voulez faire pour votre santé.

Achille

@ hameau dans les nuages | 26 mai 2021 à 15:38

Il est où le côté "effrayant" de mes propos ?
Dans le contexte actuel, je peux difficilement me mettre à la place des anti-vaccins.

Pour l'instant le vaccin Covid-19 n'est pas obligatoire. Je parle donc de mon cas personnel, sans empêcher les autres de faire comme ils veulent.

———————————

@ F68.10 | 26 mai 2021 à 13:08
« Alexandra Henrion-Caude ? Si c'est elle (ce qui est à peu près certain) je vous confirme que la cancel culture a du bon... »

Oui, elle est chercheuse, spécialiste de l’ARN. Fondatrice de l'Institut de Recherche SimplissimA.
À n’en pas douter une "grosse pointure". Ceci est d’autant plus inquiétant qu’elle se revendique anti-vaccin.
Mais quelque part ça interpelle. Il serait temps que les "savants" harmonisent leurs propos !

duvent

Quoi ? Que lis-je ? Que vois-je ?
Des « ringards » partout et qui le revendiquent haut et fort ??
Bon, que M. Bilger pense spirituel de dire qu'il est ringard, et incite à faire de ce terme un qualificatif plaisant, et même décoratif , admettons... Qu'il entraîne dans son sillage une bande de perdus, pourquoi pas ! Qu'ils deviennent illico presto les héros de notre temps, c'est un peu fort...

Dès lors, je me vois contrainte et forcée d'annoncer que je ne suis pas « ringarde », que je suis le nec plus ultra de la « non ringardise », peu de commentateurs de céans sont à mon niveau de « non ringardise », et pour cette raison je suis autorisée à les mépriser pour avoir sans combattre cédé à la facilité et au confort...

JE NE SUIS PAS RINGARDE !

Ce fait étant posé, je suis en mesure désormais d'avancer un argumentaire hors normes :

Il n'est pas convenable, pour les raisons débiles dévoilées, de se prévaloir de qualités inexistantes.

Il faudrait, et je m'adresse ici à notre hôte uniquement, puisque je nourris un constant mépris pour les suiveurs de licornes, de sandales et de gourdes, il faudrait disais-je, que l'effort soit constant et puissant si le but poursuivi est digne. Or, je ne vois pas de but, ni de constance.

Si, je ne vois pas, c'est un problème... Certes, un petit problème, dont vous et moi nous nous tamponnons mollement le coquillard.

Donc, et pour faire bonne mesure, car il faut de la mesure en toute chose, je dis à tous les « ringards » revendiqués, que non seulement ils sont d'une pauvreté sans nom, mais qu'ils ont de surcroît une boursouflure sur le devant, au niveau du plastron, et cela me gêne de l'écrire, pourtant il le faut, cette boursouflure a désormais atteint des dimensions qui les empêchent de voir droit devant eux un avenir dont ils sont exclus pour une raison simple et facile à comprendre, cette raison est la suivante : Ô tempora, ô mores !

L'avenir appartient aux audacieux, des fois il appartient à ceux qui se lèvent tôt, et jamais au grand jamais, cela ne s'est encore jamais vu, il n'a appartenu, il n'appartient, ou n'appartiendra aux « ringards » ! Comme c'est dommage !

hameau dans les nuages

@ Achille | 26 mai 2021 à 12:39
"Mais j’ai MON pass sanitaire qui ME permet désormais de ME déplacer comme bon ME semble et finalement c’est cela qui M’importe."

Effrayant.

Exilé

Je fais partie de ces gens qui, sans être des aficionados du football, ont entendu parler dans leur enfance de Raymond Kopa, connu au-delà de ses compétences sportives pour avoir été un homme qui, par l'exemplarité de sa vie, aurait pu - ou a pu - servir de modèle à une jeunesse en perte de repères.
Peut-être suis-je aussi ringard, mais j'en viens presque à regretter cette époque.

Mais, le temps ayant passé, nous voici obligés de subir une Macronie tombée si bas dans la déchéance qu'elle en est réduite à faire donner la pègre pour tenter de sauver les meubles avec des ersatz de symboles vivants supposés susciter l'admiration populaire autour de gens qui ne savent que cracher au propre - façon de parler - et au figuré sur la France.
Le pire est qu'il se trouve en divers milieux des collaborateurs stipendiés pour l'appuyer dans cette sinistre besogne.

Catherine JACOB

@ Exilé | 26 mai 2021 à 11:06
"Mais bien entendu, du fait du deux poids deux mesures dont bénéficient certaine minorités de plus en plus majoritaires, ces bluettes sont à prendre au second degré, n'est-ce pas ?"

Mais bien entendu. Pitié pour Figaro...!!

caroff

On a daubé à juste titre contre le "coup de com" de Macron conviant à l'Elysée deux guignols distribuant des blagues à deux balles et faisant de la galipette dans les jardins...
Contrairement à ses prédécesseurs qui, familiers de l'ouvrage de Guy Debord "La société du spectacle" (1967), s'étaient mis dans une posture destinée à attirer l'attention de tous les Français (Mourousi s'asseyant sur le bureau de Mitterrand et lui demandant s'il était "chébran" ou de Gaulle avec BB), Macron, lui, cible les "jeunes" d'aujourd'hui en pensant sans doute qu'ils sont à l'image de ces deux "youtubeurs" (vannes à 2 balles et irrespect à tous les étages) ce qui traduit de sa part un profond mépris pour une classe d'âge pas si bête qu'il l'imagine !!

C'est la confirmation que la vision du Président est bien celle d'une France segmentée, bref la France des publicitaires !

F68.10

@ Achille
"J’écoutais ce matin dans Morandini Live une généticienne dont le directeur de thèse était rien moins qu’Axel Kahn, donc aux antipodes du pitoyable J-M Bigard, dire pis que pendre du vaccin contre la Covid-19."

Alexandra Henrion-Caude ? Si c'est elle (ce qui est à peu près certain) je vous confirme que la cancel culture a du bon...

"Alors qui croire si les "grosses pointures" disent la même chose que les parfaits abrutis ?"

Eh bien, il convient que le débat entre "grosses pointures" aboutisse à des anathèmes expliquant bien aux médias, qui semblent ne l'avoir toujours pas compris, que la vérité importe, et qu'il convient de ne pas relayer n'importe quelle personnalité sous prétexte que ce serait une grosse pointure.

Car c'est bien là le relativisme que Robert dénonçait... et en matière de santé, le relativisme, c'est des morts.

Florestan68

Cher Philippe Bilger

Je partage entièrement votre propos de ce jour sur Pascal Praud.

Encore faudrait-il être en mesure d'apprécier cette parole libérée, dans la mesure où une partie non négligeable de l'émission se trouve neutralisée par le chevauchement des interventions. Le premier respect que l'on doit à l'auditeur, c'est d'être audible.

Achille

@ Patrice Charoulet | 26 mai 2021 à 09:39

J’écoutais ce matin dans Morandini Live une généticienne dont le directeur de thèse était rien moins qu’Axel Kahn, donc aux antipodes du pitoyable J-M Bigard, dire pis que pendre du vaccin contre la Covid-19.
Alors qui croire si les "grosses pointures" disent la même chose que les parfaits abrutis ?

Personnellement je me suis fait vacciner avec le Johnson&Johnson. Aucun effet secondaire à déplorer, même pas une petite démangeaison. Mais j’ai mon pass sanitaire qui me permet désormais de me déplacer comme bon me semble et finalement c’est cela qui m’importe.

Denis Monod-Broca

@ Vamonos

Je n'ai pas lu ce livre sur Google, il est sûrement très intéressant.

Le choix, par Google, du mot "Alphabet" pour nommer la société qui chapeaute ses diverses activités m'avait choqué, et me choque toujours, très profondément.
Se nommer soi-même Alphabet, s'accaparer ce mot commun, n'est-ce pas proclamer au monde : "désormais, pour parler et penser, vous devrez passer par moi !" ? Et n'est-ce pas là son programme ?

Et, comme nous sommes assez bêtes pour l'accepter, ça marche...

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

MA CHAINE YOUTUBE

PRESSE, RADIO, TELEVISION & INTERNET

INSTITUT DE LA PAROLE

  • Formation à l'Institut de la parole
    Renseignements et inscriptions : [email protected]
  • L'Institut de la Parole propose des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique de la personnalité et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Magistrat honoraire, Philippe Bilger propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires.

MENTIONS LEGALES

  • Directeur de la publication : Philippe Bilger
    SixApart SA 104, avenue du Président Kennedy 75116 PARIS