« La France entre apocalypse et ridicule ? | Accueil | Terre ou Ciel : un mystère... »

02 mai 2021

Commentaires

Claude Luçon

@ F68.10 | 07 mai 2021 à 14:18
"Qu'on critique Craig Murray et qu'on le vire de son poste en Ouzbékistan"

Quand F. Hollande nous a divisés en 13 provinces, vérification faite, sachez que l'Ouzbékistan n'est pas une des treize !
Evidemment avec un nom comme Zemmour vous êtes en droit de vous tromper et croire qu'il est de là-bas, où il ferait bien d'aller s'installer pour notre tranquillité et sécurité.
En plus il aurait plein de musulmans à sa disposition, le grand emplacement y étant déjà fait !

-----------------------------------------------------

@ Ellen | 07 mai 2021 à 13:51
"C'aurait été George Clooney, Gaëlle, toute fière de plaire, en aurait encore demandé".

Il va falloir dévoiler à Zemmour la triste nouvelle qu'il n'est pas aussi beau gosse et attirant pour les dames que George Clooney même si elles le voient tous les jours à la télévision !
Peut-être qu'en le faisant moins voir on le rendrait plus séducteur ? Pensez-y, "être en manque de Zemmour" le rendrait plus désirable, à chacun sa drogue !

------------------------------------------------

@ duvent | 07 mai 2021 à 13:39

La question est : qu'est le nom complet de Mediapart ? Media, on comprend, mais part ?
Serait-ce pour parties ? Si oui quelles parties ? Celles dont Brassens chantait que les juges n'en avaient pas et qui s'appliqueraient à Edwy Plenel et confrères ?

"... les Français em*erdent le monde entier parce qu'ils sont français !"

Faux !
Au contraire, bien des politiciens étrangers attendent que les Français mettent leur grain de sel dans un débat international, secouent le cocotier genre G8 à G20 ou ONU, ou jette un pavé dans la mare qu'est le monde politique.
Petit pays peut être maintenant mais toujours grande gueule.

La Statue de la Liberté et la Tour Eiffel sont les pyramides d'aujourd'hui, symboles d'une grande civilisation même si nous n'avons plus de philosophes dignes de ce nom mais nous avons les ingénieurs et scientifiques qu'Américains et Chinois viennent recruter chez nous.
Par ailleurs, sans vouloir vous flatter indûment, les Françaises sont la référence de la beauté, de la féminité et de l'élégance dans le monde, de Michèle Morgan à Sophie Marceau en passant par BB et Isabelle Adjani.
Auxquelles j'ajouterai la plus française des étrangères, Audrey Hepburn.
Pour les Chinoises c'est même un genre de virus, type Dior, Hermès, Chanel... incontournables et très désirables ceux-là !
Il est vrai que quelques-unes, genre Marion Cotillard, feraient mieux de se taire au lieu de se prendre pour des géopoliticiennes expertes en complot, référence 9 septembre 2001.

Quand on a tout ce choix pourquoi diable Zemmour va-t-il les chercher dans une université socialiste ? Il aurait pu au moins s'y trouver une énarque ayant fréquenté les pingouins.

D'autant plus que nous les Français étions les "French Lovers", titre que nous n'avons plus, supplantés par les "Latin Lovers". Nous l'avons perdu, les Cohn-Bendit et Zemmour nous ayant humiliés en les comparant à un Charles Boyer, Louis Jourdan ou Alain Delon.

Seuls les chauffeurs de taxi et garçons de café parisiens sont haïs universellement y compris par les expatriés français en visite home ; deux corporations qui prennent les étrangers pour des emm*erdeurs et des coui**ons !

Un de mes souvenirs préférés dans le genre coup de gueule, arrivant d'un trajet Montréal-Paris, en taxi de CdG au centre de Paris, est quand le chauffeur m'a pris pour un étranger, Canadien, et la conversation agitée qui s'en est suivi car il cachait le compteur avec son genou et me demandait le triple du coût normal de la course !

Les étrangers savent parfaitement que Paris n'est pas la France !
Paris qui était toujours la plus belle ville du monde avant que notre Carmen nationale, une Hidalgo plus toréador que Madame la Maire, en fasse une arène pour bicyclettes et trottinettes, confondant automobiles et taureaux et prenant Macron pour le Franco de son enfance !
Non ! Ce sont les étrangers qui nous emm***ent, pensez à la nouvelle brigade franquiste : Valls, Hidalgo, Pujadas, Mélenchon, Macias, Martinez ! Au moins leurs ancêtres se battaient au sein de la 2ème DB pour cette République sur des chars d'assaut, il ne la démolissaient pas en se pavanant sur des écrans de TV !
Zemmour n'a rien compris d'où venait la grande invasion, pas étonnant qu'il se ridiculise en déposant des bisous sur les mauvaises joues !

stephane

C'est la jurisprudence Halimi contre ce policier.
Le dealer avait semble-t-il fumé un joint et a vu des démons.
Il n'est donc pas responsable de son acte.
Merci qui ?

Mary Preud'homme

Le brigadier de police Eric Masson, marié et père de deux enfants de cinq et sept ans, abattu hier soir par un dealer.
Chagrin et colère !
Mais qui va nous débarrasser de cette racaille ! Qui ?
Alors que les policiers, nos policiers, ainsi que nos gendarmes s'investissent de plus en plus, prennent de plus en plus de coups et sont si peu soutenus quand ils ne sont pas insultés, calomniés et traînés en justice pour avoir parfois recouru à la force en cas de rébellion.
Je suis indignée, indignée ! Et je pense à la douleur de cette femme qui vient de perdre son époux, au désespoir de ces deux petites filles qui n'ont plus de papa !

breizmabro

"Si la résistance de Gabriel a sans doute existé, elle pèse peu par rapport à ce qu'il a subi et qui dépasse les bornes de la force légitime." (PB)

Le policier tué à Avignon a t-il été victime de la force légitime de dealers ?

breizmabro

@ Wilfrid Druais 05 mai 22:49
"Eric Dupond-Moretti, l'arme secrète de l'Elysée pour déstabiliser Xavier Bertrand ?"

Comme Dupond est nul et renul comme garde des Sceaux, Manu l'envoie faire peur à Xavier Bertrand.

On en tremble d'avance. :D

Sacré Manu, il applique ce que dit sa maîtresse de femme: "Il faut faire feu de tout bois".

Wilfrid Druais

@ sylvain
"EDM : "on ne juge pas des fous"

Il sera donc sur la liste LREM du NOOOOORD !

https://www.youtube.com/watch?v=dkJqTyxpz_E

sylvain

Une sélection d'indignités :

Darmanul sur la lettre des généraux et Génération Identitaire, entend un bruit de bottes !
Par contre il est sourd au bruit des babouches, beaucoup plus réel celui-là !

EDM : "on ne juge pas des fous" ; à mon très humble avis va y avoir surmultiplication de fous dans les prétoires ; EDM est fou, c'est un pléonasme.

Macron lèche-babouches islamiste repentiste aplaventriste déconstruisiste décolonialiste va commémorer mais pas trop mais en même temps surtout pas célébrer Napoléon, mais alors pas du tout, NA !
Faut pas fâcher Tin qui a insulté Napoléon, Macron a besoin de toutes les troupes de chances arabo-africaines racialistes indigénistes anti-France cailleuras des teucies de la Ceufran islamique pour sa réélection.

Et le meilleur : Muselier ! Par respect pour la charte, je préfère me museler.

Savonarole

« À quelque chose malheur est bon ».
Avant de faire connaissance avec la police, il était grand temps que ce jeune garçon aille consulter un orthodontiste pour lui aligner les dents avec la carte CMU de ses parents.
Dieu fait bien les choses, grâce à la police il va pouvoir enfin bénéficier avec nos impôts d’un piano tout neuf gratuit. On ne remerciera jamais assez la police .

Lodi

@ Catherine JACOB
"Cela dit, s’agissant de YU-LE GRAND, maître des eaux, ce n’est toutefois pas mentionné dans l’article vers lequel vous renvoyez par un lien"

Exact, il faudrait faire plus attention ! J'étais trop enthousiaste vu que j'avais eu l'idée de l'opposition entre la subversion et son inverse. Quoi que puisse valoir une idée, c'est toujours une idée.
Toujours précieux.

"il a terminé sa vie en s’immolant sur un bûcher pour, selon un antique rituel (烄), obtenir la pluie, ce qui ne concerne pas uniquement le littoral, même si s’y rencontre l’eau douce des fleuves et l’eau salée de la mer."

Encore exact, mais il y a un problème technique, la difficulté d'un mythe sur les littoraux ne concernant qu'eux quand il ne s'agirait pas de submersion. La submersion maintient bien ce qu'elle recouvre en place.

Sinon, qu'est-ce qui tient en place ?
Agriculture : elle concerne toute la terre.
Guerre, même les pirates peuvent remonter les fleuves, voir les Vikings.
Religion : on peut être dieu des océans mais aussi régenter le reste des eaux et ébranler le sol.

Donc mon opposition n'est pas parfaite mais je la garde quand même.
Parce qu'il y a quand même opposition.

Enfin, grâce à votre remarque, je me demande si ce qui ne plaît pas aussi, dans la submersion, est son unité de temps, de lieu et d'action.
Le reste : une chose a coulé, le reste, c'est la vibration de cet unique événement dans l'imaginaire.

Aliocha

Eh oui, ce sont les pervers qui savent définir la naïveté, les Français ne sont pas prêts pour l'armée de milice, on peut le regretter, mais c'est un fait observable. D'un autre côté, en Suisse, on coupe tout ce qui dépasse, et jamais un de Gaulle n'aurait pu y germer. Il faut de tout pour faire un monde, des génies qui inventent, des peuples sages qui implantent, ainsi, petit à petit, l'oiseau démocrate fait son nid, et les victimes, un jour proche ou lointain, y trouveront l'occasion de s'affranchir en déployant les ailes du pardon, accession aux airs libres de la vérité.

Catherine JACOB

@ sylvain | 04 mai 2021 à 12:50
"Aujourd’hui c’est la fête de la Saint Moi-même.
Bonne fête Moi-même."

Vous êtes pompier ? Ce qui expliquerait que vous incendiez toujours tous azimuts !

F68.10

@ sylvain
"Je crois rêver devant tant de naïveté, vos droits de l'homme nous les avons rebaptisés "les doigts dans l'homme" tant ils aiment nous le mettre bien profond"

Je crois que vous répondiez à Aliocha.

sylvain

Aujourd’hui c’est la fête de la Saint Moi-même.
Bonne fête Moi-même.

sylvain

Dernier sondage : "il en ressort que la justice française est la meilleure du monde".

Quel est cet institut qui a fait ce sondage étonnant ? Qui sont les sondés ?

Ben ça y est on a trouvé : les racailles elles-mêmes ; elles ont les adresses de tous les juges, voilà le pourquoi du comment.

"Ji si ou ti habites mssiou li juge, mèfi"

sylvain

@ Aliocha
"Vivement l'armée de milice, disent certains, irresponsables au point de vouloir appliquer au peuple révolutionnaire qui sut inventer les Droits de l'Homme une discipline dont il n'a pas le début du commencement, appliquant leur notion à géométrie variable de la liberté d'expression..."

Je crois rêver devant tant de naïveté, vos droits de l'homme nous les avons rebaptisés "les doigts dans l'homme" tant ils aiment nous le mettre bien profond ; droits de l'homme des racailles islamogauchistes uniquement, les victimes, surtout les blancs de souche devront apprendre à s'en passer.

Milices ? Mais elles sont là depuis longtemps dans toutes les cités des villes de France, milices araboafricaines chargées de répandre la terreur dans tout le pays : agressions, caillassages, tabassages, incendies, feux de voitures, tirs de mortiers sur les flics sommés de reculer, rodéos incessants, police figée de trouille, justice complice de ces milices, pouvoir couché, médias gauchistes, avocats, juges rouges défenseur des droits, tous acquis à leurs causes.

Les veinards ils peuvent compter en plus sur un dernier allié de poids pour continuer et accélérer le processus de la destruction du pays : la nouvelle alliance LR - LREM, Muselier Estrosi opportunistes arrivistes traîtres collabos caméléons girouettes qui ne s'intéressent qu'à la bonne gamelle du pouvoir, le peuple qui crie "au secours" pourra attendre encore longtemps, l'insécurité c'est un fantasme d'extrême droite, et puis il faut se mobiliser pour faire face à un terrible danger qui se profile à l'horizon : le RN.

F68.10

@ Aliocha
"Vivement l'armée de milice, disent certains, irresponsables au point de vouloir appliquer au peuple révolutionnaire qui sut inventer les Droits de l'Homme une discipline dont il n'a pas le début du commencement, appliquant leur notion à géométrie variable de la liberté d'expression..."

Que nenni: vous parlez ; je parle. C'est là de l'équité pure.

Par contre, si l'armée décide de détruire le cadre même dans lequel cette équitable expression a lieu, ce n'est plus de l'équité.

Je vous invite à défendre cette équité dans l'expression en utilisant votre expression. Comme je le fais.

Exilé

@ genau
« En outre dans cet entretien, s'introduit, en fanfare, l'opportunité de juger de l'adhésion de l'enseignant aux "valeurs de la république". Cette notion, étrange, sans fondement juridique, ni scientifique, reflet de l'état de la concupiscence du sujet à l'égard du corps que cette république expose, me semble bien enfarinée. »

C'est tout simplement de l’endoctrinement politique, à l'instar de ces régimes qui continuent de formater les gens au marxisme-léninisme.

Catherine JACOB

@ Lodi | 04 mai 2021 à 01:50
« Là, il est évident qu'il y a une fascination pour la submersion.
Chez d'autres, c'est l'inverse :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Yu_le_Grand
Ou les polders comme inspiration de l'Homme comme maître et possesseur de la nature. »

Alors, YU s’écrit avec la graphie soit une graphie dont j’ai déjà commencé à faire une étude comparative Orient-Occident de son pictogramme.
Et donc, initialement il s’agit d’une espèce de dragon dont l’union du mâle et de la femelle, telle sans doute qu’observée en son temps par le devin grec Tirésias dans une mystérieuse histoire de changement de sexe qui, en tant que phénomène naturel concerne plutôt le poisson clown, ou encore s'agissant de l'apparition des caractères sexuels, le crocodile mais bon, est entre autres réputée produire l’arc-en-ciel.

Cela dit, s’agissant de YU-LE GRAND, maître des eaux, ce n’est toutefois pas mentionné dans l’article vers lequel vous renvoyez par un lien, il a terminé sa vie en s’immolant sur un bûcher pour, selon un antique rituel (), obtenir la pluie, ce qui ne concerne pas uniquement le littoral, même si s’y rencontre l’eau douce des fleuves et l’eau salée de la mer.

L’animal impliqué à la fois dans les eaux et dans le feu, donc lié à l’agriculture qui nécessite ces deux éléments, c’est la salamandre, laquelle fut également l’emblème de François 1er.
Et donc, la situation me paraît un peu différente de celle de la poldérisation qui concerne les littoraux. Accessoirement on peut noter une possibilité d’écriture identique en japonais, de la salamandre et du lézard.

Aliocha

Oh oui, ça parle à plus de monde que personne dans la salle !
À ceux notamment qui ont un peu conscience de l'état de la famille française, constat qui permettrait de passer un peu moins de temps à accuser l’Éducation nationale plutôt que de s'occuper un peu plus des enfants, plutôt que d'alimenter la statistique des deux unions brisées sur trois dans les grandes villes.
On accuserait alors un peu moins les musulmans pour se détourner de son propre vice et s'apercevoir que, dans les transports en commun, l'issue de l'immigration se lève plus souvent que le petit blanc le nez dans son téléphone pour laisser sa place à l'ancien, il est des statistiques ethniques qu'on peut effectuer en prenant l'autobus de Zazie dans le métro.

Vivement l'armée de milice, disent certains, irresponsables au point de vouloir appliquer au peuple révolutionnaire qui sut inventer les Droits de l'Homme une discipline dont il n'a pas le début du commencement, appliquant leur notion à géométrie variable de la liberté d'expression, se réservant les transgressions pour mieux les interdire à l'autre qu'ils méprisent, ne sachant que monter aux extrêmes du piège des Extrêmes, niant que la démocratie est invitation par l'éducation qui, alors, légitime une sanction applicable avec la plus sévère résolution, notamment à celui-là qui n'a plus emprise sur lui-même.

Il est tout à fait inquiétant que les plus diplômés soient les plus agressifs, les vouant à se coucher aux fossés d'une violence que leur érudition est incapable d'éviter en leurs embardées infantiles, rejoignant les cadavres des tyrans aux fossés bourbeux d'identités qui ne savent se constituer qu'en reproduisant l'une ou l'autre croisade, mimant les religieux qu'ils dénoncent à raison, mais incapables de se comporter autrement qu'eux, en accédant à l'âge adulte du pardon, ce lâcher-prise qui seul permet la mise à distance favorisant la description scientifique du phénomène des violences sociales, légitimant alors la réponse autoritaire indispensable à l'établissement démocratique, où police et éducation suffiraient à encadrer l'essentielle liberté, n'ayant besoin d'aucun OTAN en ce chapitre pour démontrer aux factieux que leur liberté d'expression a trouvé sa borne en sa qualité même, celle qui les a poussés aux aveux de vouloir la détruire, s'en discriminant d'eux-mêmes et par eux-mêmes.
Car là est la Loi qui sait sanctionner avec la plus intraitable sévérité, celle qui sait quelle transcendance elle sert, à quelle exigence elle invite à savoir user de sa liberté qui ne saurait trouver la mesure de sa force communautaire qu'à l'aune du bien-être du plus faible qui, s'il refuse cette invitation à l'éducation, choisit alors sa punition.

Tant que les parents les plus érudits n'auront pas compris cela, ils ne sauront que donner l'exemple de leur infantile incapacité à n'avoir pas su pardonner à leurs géniteurs qui, eux-mêmes, furent les victimes semblables des leurs et qui, tous réunis pour légitimer leur transgression, ne savent qu'en reproduire la victimisation vengeresse, incapables qu'ils sont d'user de l'outil du pardon qui permettrait de s'en affranchir sans rémission, méritant alors avec ceux qu'ils dénoncent en leur coupable similitude antagoniste, la même et similaire intraitable sanction.

sylvain

Je réitère que l’idée des généraux birmans est intéressante si l’on retient le côté efficacité du général Min Aung Hlaing pour régler le problème de la minorité musulmane Rohingya, quoi que de bonnes âmes puissent penser.

Opération Stalingrad dans Paris: est-ce une répétition de tous les Stalingrad qui vont se multiplier dans tout le pays ? ça y ressemble ; à petite échelle nous assistons à un spectacle miniature de ce qui s’est passé en URSS pendant la guerre.

Hidalgo a mis ses boules Quiès, Darmarien envoie quelques CRS pas trop près du champ de bataille, juste pour les images aux infos pour rassurer le peuple de France de sa fermeté à mettre un terme au trafic de drogue.

Et surtout ce qui redonne un espoir aux riverains de Stalingrad, de Lyon, Grenoble et toutes les villes sous le joug des écolos islamogauchistes macroniens, c’est le recrutement chez LREM de deux poids lourds LR aux biscotos impressionnants: Muselier et Estrosi.
Les racailles sont pétrifiées de peur à l'idée de ce qui les attend avec ces renforts terrifiants.

Ouf, la France est sauvée.

boureau

@ Mary Preud'homme 03 mai 2021 13:26

Bien sûr qu'il existe des violences policières. Je ne le nie pas.
Par contre, je ne soutiendrai jamais un citoyen qui se rebelle contre l'autorité, notamment dans les violences de rue.
Le dévoiement civique commence avec ce genre d'attitude.

Cordialement.

Lodi

@ Catherine JACOB
"Je m'intéresse au phénomène en rapport avec les mégalithes des côtes bretonnes et la légende du palais de cristal bâti au fond d'un lac pour la fée Viviane, fée des eaux protectrice de Lancelot du Lac, précisément, par Merlin l'enchanteur,"

Etc. etc.

"héros japonais qui en perdit la notion du temps (allusion au phénomène de narcose ??), dans la légende intitulée Urashima Tarō (Tarô le pêcheur de haute-mer), légende qui, comme nombre d'autres légendes pose sous des dehors simplets des questions scientifiques cependant très sérieuses, en l’espèce le problème de la relativité du temps, du caractère subjectif de sa perception, ainsi que de celle du temps cyclique et du retour."

Les histoires de ce type sont faussement simples, mais leur abord avenant peut servir d'ambassadeur à des questions parfois jugées trop intimidantes autrement voire qui ne sont pas perçues.
Formidable, non ?

En somme, les mythes sont des outils de découverte et de songes.

Les mythes expriment donc une perception du monde : si une personne a une sensibilité particulière pour plusieurs, il n'est pas impossible qu'elle en renouvelle l'interprétation, que ce soit en artiste ou en chercheur.
Pour ce qui concerne la recherche, trouve des points communs, ou que les différences lui permettent de trouver quelque chose qu'elle n'aurait pas vu dans l'un d'entre eux.
Là, il est évident qu'il y a une fascination pour la submersion.

Chez d'autres, c'est l'inverse :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Yu_le_Grand

Ou les polders comme inspiration de l'Homme comme maître et possesseur de la nature.

Je suppose qu'une des raisons pour lesquelles les gens semblent toutefois plus rêver de submersion et de trésors cachés est que ce genre de mythe paraît peu susceptibles de légitimer des pouvoirs.
Cela fait gentilhomme de fortune sans la violence.

Alex paulista

Les policiers qui ont fait ça sont la lie de la profession. Un gamin de 40 kg... Mon fils de 10 ans est déjà plus costaud que ça.

Quiconque ferait ça à mon fils et s'en sortirait impunément aurait des raisons de ne pas se sentir tranquille en marchant dans la rue.

genau

Foin de récriminations. Je viens de lire l'arrêté du 20 avril dernier réformant les conditions et modalités du nouveau CAPES. Il y a du muscle là-dedans. Hormis la séquence lassante des conditions d'exercice répétées à l'envi sous chaque spécialité, formalité indispensable, j'ai noté que le plus fort coefficient est attribué à l'entretien. Qu'ès aco ?

En outre dans cet entretien, s'introduit, en fanfare, l'opportunité de juger de l'adhésion de l'enseignant aux "valeurs de la république". Cette notion, étrange, sans fondement juridique, ni scientifique, reflet de l'état de la concupiscence du sujet à l'égard du corps que cette république expose, me semble bien enfarinée.
Cette république, qui a connu, connaît et connaîtra encore de multiples avatars est un régime politique, une marque, mais pas une garantie de contenu du produit.
À la rigueur, on aurait accepté l'attachement aux principes de la démocratie, mais cela aurait demandé un minimum de culture que les futurs capésiens et capésiennes seraient peut-être en peine de développer si on considère qu'ils seront peut-être embarqués dès la sortie du lycée dans cette aventure. Où iront donc dormir demain sèvriennes et ulmiens, locataires de Cachan ou de Saclay ?

Dans trente ans ou moins, qui refera le lendemain sa leçon de philosophie au motif que le jour officiel, l'assistance était par trop peuplée de curieux, ou de gens du monde ?
Ce Gabriel, éponyme de la violence inutile sur un juste motif, illustre le paradoxe qu'il y a à intervertir le cours des exigences. Confier à des secondaires inachevés le soin d'enseigner des niveaux zéro de l'Education nationale incite ces derniers à méconnaître la différence entre le "jeu" d'une école dévaluée avec le comportement réel vis-à-vis des biens d'autrui et sa sanction. Policier peut-être passé par les mêmes errements. Société bien malade qui s'efforce d'oublier son passé pour n'en retenir que la légende. Que dirait-on d'un technicien de l'espace qui méconnaîtrait le boulet de Mersenne ?

Xavier NEBOUT

Trier le bon grain de l'ivraie, c'est commencer par appeler un chat un chat et un voyou un voyou.

Les magistrats politisés qui ont condamné Fillon pour des queues de cerise sans qu'il ait coûté un sou à quiconque en employant sa femme à ne pas faire grand-chose au lieu d'employer quelqu'un d'autre à ne pas en faire davantage, ces magistrats sont des voyous.

Depuis, nous nous acheminons vers un régime à la chinoise soft, avec bordées d'insultes et menaces à l'encontre d'anciens généraux qui osent dénoncer notre nomenklatura d'incapables.

Mais P. Bilger ne votera pas pour MLP.

Entendons-nous bien, adhérer au RN est une chose. Je n'y adhère pas ne serait-ce que pour ne pas me trouver en compagnie de chasseurs.
Par contre, il n'y a qu'une alternative à la racaille intellectuelle au pouvoir, c'est MLP et cela d'autant plus que c'est une personne honnête, fille d'un homme d'honneur.
Ça parle à quelqu'un dans la salle ?

Catherine JACOB

@ Lodi | 03 mai 2021 à 01:48
« il faut donc mettre autant d'art à équilibrer et limiter les pouvoirs que les Pays-Bas à endiguer la mer. »

C'est juste que depuis le tout début du XVIIe siècle (1612 pour être exacte), le principe du polder a permis aux Pays-Bas de gagner sur la mer 17 % de leur territoire actuel, ce qui représente un bel effort et un art très particulier en effet !

Mais de fait, c’est même 15 000 km2 environ de bas-champs et autres marais du littoral de l'Europe du Nord, qui résultent d'un tel processus de poldérisation, lequel fut cependant entamé au XIe siècle déjà.
Après donc 1000 ans environ de poldérisation, cette avancée des terres sur la mer est malgré tout particulièrement vulnérable au phénomène de submersion marine en cas de surcote ou de rupture de digue, sans compter la montée du niveau des eaux qui lors de la dernière glaciation étaient cependant descendues jusqu'à moins 120 m au-dessous du niveau actuel.

Je m'intéresse au phénomène en rapport avec les mégalithes des côtes bretonnes et la légende du palais de cristal bâti au fond d'un lac pour la fée Viviane, fée des eaux protectrice de Lancelot du Lac, précisément, par Merlin l'enchanteur, cet homme sauvage de la littérature galloise qui paraissait « travailler du chapeau » la tête dans les étoiles à l’image du Grec Thalès , ce compagnon de Blaise (= l’ours), réputé bâtisseur de Stonehenge, et qui mit en œuvre ses sortilèges pour permettre la naissance d’Arthur Pendragon puis son accession au pouvoir sous le nom de « Roi Arthur » de la littérature médiévale.
La légende d'un palais des fonds des mers existe également dans d'autres contrées affectées par les montées et descentes des eaux au cours des 15 derniers millénaires, notamment en tant que ce "Palais du Dragon", en direction duquel l'une de ces tortues-luth qui hantent un certain nombre de littoraux de par le monde et dont, vu sa carapace résistante à de très fortes pressions et d'un poids pouvant atteindre une tonne, la capacité de plongée est de 1 300 m de profondeur pendant plus de 80 min, est présumée avoir emmené sur son dos un héros japonais qui en perdit la notion du temps (allusion au phénomène de narcose ??), dans la légende intitulée Urashima Tarō (Tarô le pêcheur de haute-mer), légende qui, comme nombre d'autres légendes pose sous des dehors simplets des questions scientifiques cependant très sérieuses, en l’espèce le problème de la relativité du temps, du caractère subjectif de sa perception, ainsi que de celle du temps cyclique et du retour.

Giuseppe

https://islamqa.info/fr/answers/9935/la-peine-applicable-au-vol

Voilà à quoi il a échappé.

Mary Preud'homme

@ boureau | 02 mai 2021 à 20:30

Comme vous, ma confiance va plutôt aux représentants de l'autorité. Admettez cependant que dans quelques cas, certes exceptionnels, il puisse y avoir bavures de la part de certains policiers.

Il n'empêche que Gabriel Djordjevic, 14 ans, pris en flagrant délit de vol de scooter avec un camarade du même âge à une heure du matin pose problème. Et comme par hasard ledit camarade s'est fait lui aussi interpeller la même nuit et pour les mêmes faits sans le moindre bobo... Etonnant non ?

De son côté, la mère de ce garçon (prétendument sans problème) ne s'était pas inquiétée outre mesure de son absence, le croyant dit-elle sorti comme à l'accoutumée avec son grand frère Cherif Jovenovic pour dîner ! Ben voyons ! Rien de plus normal un lundi soir en période scolaire ! Ledit grand frère au passage sans emploi et bien connu des services de police l'ayant soi-disant cherché vainement dans le quartier à partir de 23 heures... On devrait pouvoir trouver plus fiable comme nounou, non ?

Quant aux explications d'un côté comme de l'autre, c'est à celui qui mentira le mieux, difficile de s'y retrouver !
Ne pas perdre de vue que chez les Roms, c'est devenu un sport national d'utiliser les mineurs à de sales besognes, vu que généralement, même pris la main dans le sac, ils ne risquent pas grand-chose sinon rien !

Isabelle

Les FDO une fois de plus mises à l'index.

Les divisions s'accentuent.

Pour diviser, il a bien divisé le Macron. Il paraît que c’est pour mieux régner sauf qu’il ne règne plus sur personne ! C’est ballot !

« Si une racaille tombe face aux flics, les zones de non-France cassent tout. Si un flic tombe, les FDO ne réagissent pas. Du coup, les gaucho-« progressistes » qui nous dirigent préfèrent un flic mort à une racaille qui se fait une égratignure. Des lâches. » (Jean Messiha)

Ce commentaire sans atermoiement inutile a le mérite d'être clair et précis.
Le "en même temps" ne fonctionne pas avec les fanatiques et les racailles.

stephane

Gabriel n'a pas volé de scooter.
Il l'a enlevé du chemin dans lequel l'avait laissé Mohammed*, pour permettre le travail des éboueurs.

*le prénom a été changé. Le scooter aurait appartenu à un dénommé Kilian et il se serait agi pour le premier emprunteur d'éviter à Kilian de se blesser. Et au lieu de les applaudir, voire de les protéger, de sécuriser leurs trajets, la police protège le reste de la population. Dans quelle France vivons-nous !

GERARD R.

Que d'indignations, sélectives ou pas, seraient épargnées si les lois existantes étaient implacablement appliquées par une institution judiciaire qui a résilié depuis longtemps son abonnement au magazine "Courage et lucidité".

Des lois existent ! Que ce soit pour sanctionner une bavure policière, une agression contre la police ou n'importe quel autre délit. Quand les faits sont établis, il faut sanctionner ! Point barre. Quand les faits sont établis, le rôle de l'avocat devrait se limiter à invoquer les éventuelles circonstances atténuantes et à la rigueur, quémander un minimum de clémence des juges. C'est tout !

Il faut expurger du fonctionnement de la justice tous les influenceurs néfastes qui la perturbent et qui entravent son fonctionnement normal. Exit les associations véreuses et partiales qui la saisissent pour compte de tiers. Idem, les syndicats de police, qui n'ont pas à interférer avec le système judiciaire, mais entre la hiérarchie et leurs affilés. Ce qu'ils ne font pas toujours, d'ailleurs...

L'implication de la responsabilité parentale est primordiale. Et ce quelle que soit l'origine ethnique ou la confession religieuse de ces derniers.
C'est à la victime ou à ses proches qu'il incombe de saisir l'institution. Et ce quelle que soit la nature, l'origine ethnique des plaignants ou des délits. Il faudrait même mettre au pas certains avocats pénalistes qui par leur système de défense, décernent l'impunité aux délinquants. Ces baveux-là sont d'ailleurs les principaux pourvoyeurs de cette indignation populaire, déplorée ici. Et qui discrédite tant la justice.

On nous martèle que la justice est neutre et indépendante et on s'aperçoit qu'en réalité, elle est stipendiée par une foule de perturbateurs, qui font pression sur elle. Au point que peu de magistrats osent encore prononcer les sanctions telles que prévues par le Code. Sauf en matière d'intoxication alcoolique au volant où là ça cogne dur et impitoyablement, même lorsqu'aucun accident n'a été provoqué.

Ou en matière de... délits d'opinion ! Mais là encore, il faut déplorer une géométrie très variable de la sévérité des condamnations, en fonction d'une foule de paramètres, pas nécessairement objectifs, face à une institution qui nous assure être égale pour tous. On va en taule, un an ferme, pour avoir écrit un bouquin mais on chante « Mort aux Blancs » sans qu'aucun entogé ni assoce ne s'en émeuve. Vous avez dit justice impartiale ?? J'affirme que mon séant est un gallinacé...

Tipaza

@ Exilé | 02 mai 2021 à 10:31
"Gabriel ?"

Il s'agit probablement de Djibril qui est le nom arabe, جِبْرِيل [jibrīl] donné à l'archange qui révéla le Coran à Mahomet. Cet archange apparaît dans la Bible, où il est, entre autres, le messager de l'Annonciation à Marie.
Autrefois, dans l"Antiquité, c'était Mercure le messager. Changeant de religion nous avons changé de messager, mais là l'islam a conservé le même, c'est plus simple.

Pour le reste dans la société de bisounours où nous sommes, la victime quelle qu'elle soit a toujours raison, surtout si elle a le tort d'être dehors à des heures où elle ne devrait pas, commettant une infraction, un vol, qu'elle ne devrait pas.

Curieuse inversion des valeurs où on demande une exemplarité aux FDO, ce qui peut se comprendre, mais dont on dispense les délinquants en les absolvant a priori.

Au moins dans l'Ancien Régime, les délinquants, comme Mandrin, transgressaient la loi inique de la gabelle pour en faire profiter le petit peuple, et on comprend qu'ils puissent avoir été des emblèmes de rébellion.

On nous dira dans les milieux bien-pensants islamogauchistes, que la drogue est le nouveau sel de la vie pour ceux qui vivent d'allocations diverses et variées.

Michel Deluré

D'accord avec Claude Luçon (02/05 22:38) et Isabelle (03/05 08:00). Les actes de délinquance commis par les ados occupent hélas de plus en plus de place dans les rubriques de faits divers.

Alors, ne nous trompons donc pas de problème et attaquons-nous plutôt aux véritables origines de ce mal. Sinon, les médias auront malheureusement encore de nombreuses informations de ce type à nous relater !

Exilé

@ Catherine JACOB
« Vous voulez peut-être parler des émules de ceux-là ? »
(lien vers des camps d'internement vietnamiens, « Les prisonniers de guerre à Phu Quôc ont subi des sévices corporels cruels »)

J'ai en mémoire le cas d'un officier américain catholique, qui ayant été capturé par les communistes vietnamiens, avait été placé dans une de ces cages à tigre quelque part au Vietnam.
Ayant refusé de tomber dans le jeu de ses bourreaux et de leur système de rééducation, il est mort des sévices reçus en chantant des cantiques...

Par ailleurs, j'ai eu un collègue de travail, ancien boat people, qui m'a raconté que son père, colonel dans l'armée du Sud, est mort également des suites des mauvais traitements reçus dans un camp d'internement probablement similaire.

---------------------------------------------

@ stephane
« De là à confier les commandes nucléaires à Marine Le Pen, on n'en est pas là »

Sans être des thuriféraires de MLP, nous pouvons penser qu'en tant que mère de famille c'est une personne équilibrée et responsable, contrairement à certains psychopathes pervers qui s'acharnent à déconstruire la France.
Et puis quelqu'un qui aime les chats ne peut être entièrement mauvais...

--------------------------------------------------

@ Claude Luçon
« Réapprendre aux pères à enseigner à leurs fils qu'on ne vole pas »

Il s'agit là d'un précepte de la morale classique propre à notre sphère culturelle.

Dans une autre, d'origine étrangère, le vol, la razzia et le butin sont non seulement autorisés mais encore commandés quand ils visent des incroyants.

Au fait, il faudrait peut-être aussi pouvoir retrouver ces pères, qui laissent des mères dépassées gérer leur foyer, parfois face à des adolescents qui, tels de jeunes coqs, n'ont pas d'ordre à recevoir d'une femme.
Mais ceci est une autre histoire...

sylvain

@ Catherine JACOB | 02 mai 2021 à 14:05

Merci pour tous ces liens, hélas je ne suis pas une âme sensible et je trouve que leurs méthodes sont relou has been ringardes.

Pourquoi perdre du temps avec tous ces accessoires que l'on voit sur vos liens, trop long à mettre en oeuvre, pas assez rentable, trop d'installations et de main d'oeuvre.

Les généraux birmans que j'appelle de mes voeux ne sont pas qu'un symbole, ma méthode dite birmane serait beaucoup plus efficace et expéditive, et moins salissante surtout, tout dépendrait du temps de refroidissement du fût du canon comme dirait Fernand Raynaud, faut respecter les trente-cinq heures tout de même.

Isabelle

"Dans la nuit du 25 mai 2020, à Bondy, Gabriel, âgé de 14 ans, tente de voler un scooter avant d'être interpellé." (PB)

Que faisait ce gamin de 14 ans à traîner si tard ? Vol de scooter. Ce sont les nouveaux devoirs à faire avant de rentrer à l'école.
Quid de ses parents ?

Pas le temps de gémir sur ce cas somme toute habituel.

Ainsi va la France !

Lodi

@ Catherine JACOB | 02 mai 2021 à 12:35

Exact, et en plus, quand on pense qu'on demande au simple citoyen de faire preuve de proportionnalité dans la défense face à l'agression, il semble que les forces de l'ordre doivent donner l'exemple.

Les gens ont tendance à abuser de leur pouvoir, il faut donc mettre autant d'art à équilibrer et limiter les pouvoirs que les Pays-Bas à endiguer la mer.

Lucile

@ Catherine JACOB | 02 mai 2021 à 12:35

Entièrement d'accord avec vous. Le dernier paragraphe me paraît résumer l'essentiel.

Denis Monod-Broca

Ce qui conditionne tout le reste, y compris ce besoin pathologique de désigner des coupables, est la fracture de la société française en deux camps irréconciliables : d’un côté ceux qui voient en l’Europe le remède (et en la souveraineté le poison) de l’autre ceux qui voient en l'Europe le poison (et en la souveraineté le remède). Sans un effort de réconciliation, nous allons à la guerre civile.

Claude Luçon

Ce billet montre à quel point les Français ont perdu les pédales car l'important est :
"à Bondy, Gabriel âgé de 14 ans, tente de voler un scooter !"
Rien d'autre !

C'est de cela dont nous devons nous soucier.
S'il avait réussi, avait dérapé avec le scooter, il serait sans doute en bien pire condition.
Il va falloir réapprendre aux voleurs que les tentatives de vol se paient avec l'oeil et les dents s'il le faut !
Réapprendre aux pères à enseigner à leurs fils qu'on ne vole pas et que si on le fait il faut en payer les conséquences même dentaires et visuelles !
Incroyable !
Le père de ce Gabriel mérite un magistral coup de pied dans l'arrière-train !
Mais de quoi les hommes sont-ils faits en France aujourd'hui ?
De mélasse ! (Pour ne pas utiliser un autre mot qui m'est interdit ici !)

boureau

"Si la résistance de Gabriel a sans doute existé, elle pèse peu par rapport à ce qu'il a subi et qui dépasse les bornes de la force légitime." (PB)

Pas d'accord, votre honneur !

Les hasards de la vie m'ont fait assister à plusieurs reprises, en France comme aux USA, à des arrestations qui, sous la violence du citoyen récalcitrant, se sont soldées par des traces comme celles que vous présentez.

Ne soyons pas dans l'angélisme : celui qui résiste aux policiers prend ses risques et je ne le plaindrai pas.

"départager le bon grain de l'ivraie..." (PB)

Sans doute, mais il faut choisir entre les urgences et je me lasse d'entendre, comme vous, des indignations sélectives.
Et, n'en déplaise à certains, ma confiance, dans un cas difficile, va d'abord au représentant de l'Etat.

Cordialement.

Vamonos

Les histoires de gendarmes et de voleurs finissent mal en général, surtout quand le délinquant est mineur tandis que l'un des représentants des forces de l'ordre aurait des tendances à la violence si j'en crois Mary Preud'homme.
Quand l'autorité paternelle est déficiente, la rencontre avec les forces de l'ordre est une chance ou pas.
N'étant ni gendarme ni voleur, je n'ai pas plus d'avis sur cette malheureuse affaire.

Solon

"Quel mortel reste juste s'il ne redoute rien ?" ESCHYLE

Les principes qui régissent une société humaine sont de tous les temps.

Catherine JACOB

@ sylvain | 02 mai 2021 à 09:52
« Assez de blablas, assez de tribunes, je propose de laisser nos généraux tranquilles dans leurs EHPAD et de faire venir des vrais : des généraux birmans. »

Vous voulez peut-être parler des émules de ceux-là ? Ou de ceux-là ?? (Âmes sensibles s’abstenir de cliquer sur les liens).
Sans oublier ceux-là, ou encore ceux-là relativement occultés.
Et d’une façon générale, cela que l’homme fait à l’homme.

On dit qu’Israël et l'Australie fourniraient à l'occasion des spécialistes pour améliorer l'entraînement de la police birmane, la Myanmar Yae Tat Phwe que dirige un militaire du grade de général.
On dit aussi que les généraux birmans sont actionnaires de conglomérats commerciaux qui, pour autant qu’on sache fonctionnent, sur le modèle de la mafia sicilienne, à cette différence près que, quand bien même elle s'en contrefiche, la mafia sicilienne sait, elle, qu’elle est hors la loi.

Vous pensez donc que notre pays se porterait mieux sur ce modèle ? Eh bé, tous les verrous ont donc manifestement sauté, chez vous !

Pour ma part, même si je ne suis pas insensible à l'aspect romantique du pirate qui, comme l'indique son étymologie, cherche fortune et tente sa chance tout au long du chemin, pirate sur mer, brigand sur terre, en se jouant des autorités, je suis farouchement opposée à ce que ce phénomène devienne la règle pour notre armée que je respecte trop pour la vouloir à l'image d'un ramassis de brigands remettant en question les notions de légalité et de légitimité.

Michelle D-LEROY

Dans cette histoire on peut regretter que des policiers se défoulent sur un gamin de 14 ans. Ils doivent être sanctionnés par leur hiérarchie. Même si régulièrement ils sont victimes de jeunes comme Gabriel, ce n'est pas une raison valable car ils font le tort de toute leur profession.

"Pour en revenir à Gabriel, j'avoue être surpris par la bonne conscience de son père qui se campe seulement en pourfendeur de la police en remerciant tous ceux qui ont partagé son émotion" (PB)

Mais à l'autre bout de la chaîne, combien de parents n'inculquent ni le respect, ni les règles de vie en société ? Tous les instituteurs et les profs s'en plaignent. Les enfants ont toujours raison sur tout, même lorsqu'ils insultent leurs profs après la moindre remontrance. Les parents viennent se plaindre à la moindre remarque, à la moindre mauvaise note de leur petit génie.
À 14 ans, que faisait Gabriel dehors la nuit, essayant de voler un scooter ? Oui le père aurait dû pour le moins s'interroger.

Cette affaire dénote tous les dysfonctionnements de la société d'aujourd'hui.

Si l'Etat peut mieux former ses policiers à garder leur sang-froid, même exaspérés, c'est au citoyen lambda d'éduquer ses enfants.

Il faudra bien redonner des règles car l'anarchie arrive à grands pas, mais heureusement il y a des policiers qui font bien leur travail et des parents qui élèvent leurs enfants dans le respect des règles, même s'ils ont un peu trop tendance à les trouver parfaits, quelles que soient les couches de la société.

Mary Preud'homme

@ Louis | 02 mai 2021 à 09:26

Encore un malchanceux qui à l'en croire n'attire que la lie gendarmesque et policière bas du plafond qui, par crainte d'aller se frotter à la caillera des cités, s'en prend lâchement à de braves types comme lui !
Pauvre Louis !

Narcisses

"Si la résistance de Gabriel a sans doute existé, elle pèse peu par rapport à ce qu'il a subi et qui dépasse les bornes de la force légitime." (PB)

Vous y étiez ? C'est à la justice de définir les responsabilités.
Il est plus facile de tenir un blog que de régler les problèmes.
Parfois je me demande comment certains de mes concitoyens envisagent une carrière dans la police, mais il faut bien vivre.

stephane

Macron est un génie et je pense qu'il dépasse Mitterrand à ce niveau.
Joli coup celui de PACA. Je crois que Gaudin avait bien cerné Muselier.

Xavier Bertrand qui se voit président. Non mais regardez-le, il est franc comme un âne qui recule.

Si seulement Macron avait utilisé son intelligence au service non seulement du pays mais de la nation France, au lieu de préparer sa reconversion dans les banques d'affaires ou chez ses copains Arnault, Pinault and co.

À l'avoir vu brader la souveraineté française aux intérêts étrangers, il y a du Pétain chez cet homme.
De là à confier les commandes nucléaires à Marine Le Pen, on n'en est pas là, et ce même si je comprends la conversion de certain(e)s de ce blog.
Marine Le Pen peut-elle sauver la patrie en danger ? J'ai du mal à le croire.
Quel présidentiable ou pas vous donne l'impression d'aimer la France ?
Il faut hélas chercher et un an ne sera pas de trop.
Charles Pasqua, reviens.

Catherine JACOB

« L'adolescent dénonce des violences policières. Il a été gravement blessé à l'oeil, avec un traumatisme crânien et trois dents cassées.
Si la résistance de Gabriel a sans doute existé, elle pèse peu par rapport à ce qu'il a subi et qui dépasse les bornes de la force légitime. » (PB)

Selon l'Obs du 29 mai 2020 « Surpris aux alentours de 3 heures du matin en train de démonter la roue avant d’un deux-roues, selon une source policière citée par « Le Parisien », l’adolescent indique dans sa déposition s’être d’abord enfui avant d’être rattrapé puis plaqué à terre par quatre policiers. Deux d’entre eux l’auraient maintenu au sol, tandis qu’un troisième, lui aurait donné ‘des coups de pied derrière la tête et au visage’»

Autrement dit, vu le frêle adolescent de quatorze ans, l’heure tardive n’ayant aucune incidence sur les faits sinon de les avoir plus ou moins couverts d’un voile d’obscurité, on a manifestement affaire à des violences ayant entraîné huit jours d’ITT sur un mineur de quinze ans sanctionnées par Code pénal article 222-13
« Le rapport du médecin légiste est formel : Gabriel, 14 ans, s’est vu prescrire 30 jours d’incapacité totale de travail (ITT) après une brutale interpellation policière dans une rue pavillonnaire de Bondy dans la nuit du 25 au 26 mai, révèle le « Bondy Blog ». Trois incisives lui manquent, et la partie gauche de son visage comporte un œdème à la joue et une fracture de la maxillaire : « Il risque de perdre son œil », redoute sa mère, Dragana.[…] Emmené au commissariat, le jeune homme « d’une quarantaine de kilos pour un mètre 70 », aurait ensuite perdu connaissance avant d’être transporté aux urgences pédiatriques de l’hôpital Jean Verdier de Bondy. Verdict du rapport médical : traumatisme facial et crânien accompagné de vomissements, trois dents cassées et une « fracture maxillaire gauche étendue au plancher de l’orbite ».

Bon, s’il n’est pas prêt de retourner s’attaquer à des roues avant de scooter, il n’est pas prêt non plus à retourner au collège !!

« Avant les violences policières, il y a pour le moins cette grave incurie éducative et familiale. » (PB)

Je pense qu’il ne faut pas tout mélanger. Certes, l’éducation ou, manifestement l’absence d’éducation, donnée par les parents ou leur défaut de surveillance sont à pointer du doigt. Mais quel ado n’a jamais fait le mur par simple attitude de défi de l’autorité parentale ? Sans compter le contexte de confinement qui ne favorise pas les attitudes sereines. Sans doute ledit comportement nocturne de l’adolescent de 14 ans qui aurait dû reposer tranquillement dans les bras de Morphée à cette heure tardive présente donc de quoi interroger sérieusement le contexte familial, avant toutefois de le condamner.

Cela ne dédouane cependant en rien du tout l’acharnement à trois ou même quatre semble-t-il également adultes armés sur un moussaillon de 40 kilos tout mouillés, semble-t-il.
Et donc, le recrutement et la formation de ces fonctionnaires me paraît tout autant à interroger, sinon davantage, que le style d’éducation reçue par l’adolescent.

Pour le reste, bien évidemment que je suis de votre avis. Si on criait moins haro sur la police, peut-être que les interpellations effectuées par des fonctionnaires dès lors moins stressés, s’accompliraient sans doute avec moins de brutalité et de violences gratuites et disproportionnées qui ont de quoi faire peur même à l’honnête citoyen.
Tout comme les bizutages violents dans l’armée ou dans certaines facultés et qui sont désormais interdits.

Par ex. ma mère, étudiante handicapée par une boiterie congénitale avait été contrainte en 1ère année de médecine, de remonter à genoux une rue de Nancy dont la pente est relativement conséquente avec autour du cou un collier d’intestins plein de formol !!
Ou encore mon fils victime d’un bizutage particulièrement dégradant lors de son incorporation !

Un article du Point faisant état de l'Omerta relative à la perpétuation des bizutages.

Je précise, vu que je n'ai pas été moi-même la victime de ces bizutages-là, n'avoir relaté que ce qui en est racontable ici.

Je constate donc que lorsqu’on s’imagine avoir tous les droits sur quelqu’un, les anciens sur les nouveaux etc. les fonctionnaires de police en ronde nocturne sur des mineurs de quinze ans en goguette, on voit sauter une espèce de verrou psychologique et on assiste à des déferlements de violence qu’une vraie démocratie se doit de condamner sans chercher à les excuser par ailleurs.

Xavier NEBOUT

Il ne fait pas de doute que le gentil jeune n'a opposé aucune résistance à son interpellation. Alors qu'il déclinait son identité et implorait la mansuétude, le policier s'est jeté sur lui pour lui casser la figure.

Un oeil au beurre noir et des dents cassées pour voler un scooter, c'est ce qui devrait arriver à tous les voyous de ce genre, et ce qui leur arriverait sous le régime de charia de ses ancêtres outre ce qui serait arrivé aux parents.

Alors que j'étais en seconde dans un lycée de bon standing de Bordeaux, un petit camarade était entré en retard au milieu d'un cours, accompagné du censeur avec la tête presque au carré avec force empreintes de baffes et la boule à zéro.
Il s'était fait prendre dans un grand magasin à voler un disque et c'est au commissariat qu'on lui avait fait sa fête.
Il s'était pris je ne sais plus combien d'heures de colle en prime, et les parents convoqués.

Il avait tellement honte qu'il n'aura probablement jamais recommencé.

Mais vers 1960 à Bordeaux au lycée Montesquieu, le monde n'était pas encore civilisé. À moins que P. Bilger manque le coche de ne pas afficher la position que je tiens ici pour faire "modéré". Et à force d'être modéré, il finira par être rien.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

MA CHAINE YOUTUBE

PRESSE, RADIO, TELEVISION & INTERNET

INSTITUT DE LA PAROLE

  • Formation à l'Institut de la parole
    Renseignements et inscriptions : [email protected]
  • L'Institut de la Parole propose des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique de la personnalité et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Magistrat honoraire, Philippe Bilger propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires.

MENTIONS LEGALES

  • Directeur de la publication : Philippe Bilger
    SixApart SA 104, avenue du Président Kennedy 75116 PARIS